Partagez | 
 

 Le retour des Weshs [Quête Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le retour des Weshs [Quête Solo]   Jeu Déc 17, 2015 8:39 pm

La nuit, le meilleur moment qu'une journée puisse offrir. Nous buvions un verre de whisky assis dans notre bureau, tranquillement, lorsqu'un détail nous frappa. En effet, ce soir, c'était la nouvelle Lune. Nous aimons la nouvelle Lune, dans ces moments-là, il fait bien noir et rien ne nous pose problème, ce sont très souvent les meilleures nuits. Nous décidions donc de sortir, nous promener afin de changer un peu de nos traditionnelles lectures.
Nous enfilâmes donc notre manteau noir avant de sortir de la maison partiellement détruite, marchant vers le centre-ville. Il y avait peu de monde, la plupart des gens devaient dormir, il était tard après tout. Ou tôt selon le point de vue, enfin, nous considérons qu'un jour n'est terminé qu'une fois que le jour suivant se lève.
Quelques jeunes hommes et femmes sortaient ou entraient de bars et boites de nuit alors que nous nous dirigions vers, un peu plus loin, une rue calme et sombre menant à une épicerie de nuit que nous aimons tout particulièrement.
Alors que nous avancions, allumant une cigarette à l'aide de notre briquet avant de le déposer dans la poche intérieure de notre manteau, un jeune homme nous bloqua la route. Nous inspirions avant d’expirer un petit nuage de fumée alors que le jeune homme, un sourire au visage prit parole.

"Vieillard, tu fous quoi dehors à cette heure-ci ?"

Nous regardâmes l'Homme dans les yeux une seconde avant de soupirer et de jeter notre cigarette au sol, dans une flaque d'eau restante de l’averse de la veille.
Nous remontions le regard dans celui de l'homme avant de lui répondre.

"Si les enfants ne dorment pas, le croquemitaine viendra les manger..."

Notre squelette repéra 5 autres jeunes dans la ruelle. 2 dans notre dos, un à notre gauche contre le mur et les deux derniers se trouvant devant nous.
Ils étaient nombreux et devaient penser que nous avions de l'argent... Futile envie qu'on les êtres humains, leur offrant cette douce pathologie qu'est la kleptomanie.

"C'est simple le vieux, une fois que tu auras fini de déblatérer des inepties, tu nous offriras tranquillement ce que tu as dans tes poches."


"Oh ...? Nous voyons que l'un des gamins est cultivé. Mais nous ne désirons pas vous offrir nos affaires."


Notre squelette observait les gamins présents derrière nous, afin que nous puissions nous défendre en cas d'attaque lâche comme ils étaient capables d'en faire même face à des femmes ou des vieillards.

"Je crois que tu n'as pas compris papi, tu n'as pas le choix !"

Il s'approcha de nous lentement alors, nous tirâmes une carte de notre jeu de tarot, notre squelette pointant du doigt l'homme qui avançait.
Dé de tirage de tarot:
 

"Tu viens de tirer la carte de la mort... Nous en sommes désolés..."

*Nous qui ne voulions pas les tués...*

Du doigt du squelette sortit un rayon sombre frappant la poitrine du jeune homme ciblé, ce dernier hurla avant de tomber à genoux devant nous. Ses petits amis étaient incapables de voir notre squelette, de leur point de vue, celui qui semblait être leur chef tomba simplement devant nous après avoir hurlé sans autres signes de quoique ce soit.
Ils s’approchèrent donc tous de nous, l'air énervé, nous ne comprenions pas vraiment. Ils nous avaient défiés et maintenant, ils étaient en colère, car l'un des leur avait été trop faible ?!
Alors que tous étaient maintenant proches de nous, les délinquants se trouvant derrière nous poussèrent, nous nous retrouvâmes donc dos à tous les agresseurs. Notre squelette se tourna vers eux avant de souffler une fumée noire de folie dans leur direction. Ils étaient si proches que tous furent touchés et c'est ainsi qu'ils se mirent à se frapper les uns les autres, et malgré la confusion environnante l'un des sagouins nous envoya un coup dans le ventre, nous faisant expirer violemment et de force.
Nous pensions pendant une seconde qu'il n'avait pas été toucher par notre fumée, cependant, il n'en était rien, il avait en vérité frappé au hasard un être qu'il voyait.
Nous reculions alors que nos adversaires encore debout n'étaient plus que trois et que la fumée perdait son effet. L'un des assaillants prit la parole.

"Je ne sais pas ce qui s'est passé le vieux, mais tu vas morfler pour nos potes à terre..."

Nous 'n'avions pas le temps de lancer une autre illusion, et utiliser les cartes de tarot était un pari risqué, gagner une fois ne veut pas dire que la chance nous sourit. Nous décidions donc de faire une rapide invocation entre eux et nous. C'est ainsi qu'une goule sortit du sol par un cercle magique créer par notre personne alors que les jeunes gens tentaient d'avancer, ils firent tous un pas en arrière en voyant la goule qui bondit sur eux sans essayer même de savoir qui ils étaient, elle en déchiqueta un premier alors qu'un second frappa à l'aide d'une batte qu'il avait en main sur le dos de la goule qui malgré ses hurlements ne se défaisait pas de sa première victime. Malgré leur puissance, les goules sont stupides après tout...
Le troisième homme quant à lui planta son couteau à cran d'arrêt dans le flan de la goule qui hurla avant de mettre un coup de griffe réflexe sur l'humain, ce dernier tomba à terre avant de se tenir le ventre, bien entamé par les griffes de notre créature. Il ne faut pas oublier que pour les humains, un coup de griffe d'un être pourrissant et l'équivalent d'une injection direct de plusieurs dizaines de maladies plus ou moins commodes.
Le dernier humain encore en position de se battre, se tourna dans notre direction pour frapper la source de l'invocation : nous.

"Gamin..."

Notre squelette posa son index sur le front du jeune homme qui fut instantanément plongé dans une illusion, dans cette dernière, notre goule ressemblait à sa petite amie, il se précipita sur cette dernière et fut déchirer en deux avant même de remarquer que ce n'était pas son amie, mais une créature des enfers...

C'est ainsi que nous continuâmes notre route laissant quatre cadavres et deux jeunes hommes assommés dans cette ruelle sombre.
Nous entrâmes donc dans l'épicerie, achetant de quoi diner ainsi qu'un paquet de cigarettes avec le peu d'argent que nous avions. Nous dirigeant ensuite de nouveau vers chez nous, entendant des cris de personnes entrant dans la ruelle que nous avions quittée quelques minutes plus tôt. Il y avait des morts, mais aucune trace si ce n'est celles de notre goule et celles des jeunes hommes s'étant entre-tués et frappés, affectés par notre fumée.

"Tout ce bordel nous a donnés soif..."

Concluions-nous en rallumant une nouvelle cigarette déjà présente dans notre bouche.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour des Weshs [Quête Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Villes-