Partagez | 
 

 Un Saiyajin au Paradis ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Un Saiyajin au Paradis ?!   Jeu Déc 17, 2015 2:10 pm






Un Saiyajin au Paradis ?!


Libre





Après mon petit dialogue avec Pan, j'étais parti avec Machiko... ou plutôt : Machiko m'avait traîné au Paradis pour que je tienne ma promesse de manger une glace avec elle. Nous nous promenions donc sur un petit chemin pavé, dans un espèce de parc ensoleillé, les oiseaux chantaient, le lieu était paisible, c'était le Paradis quoi... Même si je me demandai d'où sortait les oiseaux, ils avaient une auréole sur la tête ou non ?
Je me demandai ça tandis que j'observai le paysage, et ces arbres, ils étaient vivants ou pas ?
Je sentis tout à coup deux violentes vibrations, j'avais eu cette sensation lors du combat contre Beerus :


*Pan !*

Je mis les deux doigts sur mon front, mais impossible de localiser son Ki, soit elle s'était cachée, soit elle était transformée en God, le second cas, le plus probable vu l'onde qui s'était répandue, était très mauvais !

« Tu l'as trouvée ? »
demanda la Zélodienne

« Non... Je n'aime pas ça... »

Je sentis alors un au bout d'un moment, de nouveau son Ki, aux côtés de celui du Kaioshin de l'Est... Elle était affaiblie, j'étais toujours en Suppa Saiyajin, je pouvais combattre, le problème était que je n'arrivai pas à me téléporter là-bas. Je surveillai encore un moment l'énergie de Pan avant de la sentir disparaître, était-elle partie dans le monde des vivants ?

« Qu'est ce qu'il s'est passé... ? »

J'avais un très mauvais pressentiment, les traits de mon visage s'étaient durcis par rapport au début de notre balade où j'étais plutôt détendu :

« Ara'... »

Machiko avait mis sa main sur mon épaule :

« On est morts, on ne peut rien faire. Même si l'Univers est sur le point de se faire détruire. »

Elle avait été directe, calme, mais directe, et elle avait raison, je le savais. C'était très frustrant comme sentiment, à quoi bon accumuler de la puissance ? A quoi bon garder son corps dans l'Autre-Monde pour s'entraîner, si finalement cette puissance ne servait à rien à moins de vouloir revenir à la vie ?
J'arrivai à tenir ma glace en Suppa Saiyajin, c'était du progrès, mais là, ma colère me fit serrer le poing, et j'écrasai le cornet entre mes doigts, comme un rien :


« Désolé... »

Je m'étais tout de même rendu compte de ma bêtise, mais je me retenais d'exploser actuellement. Il y eut un moment de silence :

« C'est pas grave ! »

Elle avait dit ça d'une voix apaisante, elle devait sentir que j'étais actuellement sur les nerfs :

« Nan mais... C'est cette forme... J'ai du mal à la contrôler quand je suis énervé... »


Je soufflai un coup, puis mes cheveux redevinrent noirs et ma puissance baissa drastiquement :

« C'est pas comme ça que je vais atteindre le Suppa Saiyajin 2... »

« Huhu ! Tu n'es pas obligé de revenir sur Zélod en Suppa Saiyajin 2 ! »

« C'est l'objectif que je me suis fixé ! Et sentir la puissance de ce Démon du froid sur Terre... ça m'a conforté à poursuivre cet objectif ! Et puis... Imagine si la chronologie changeait encore et que Freezer se retrouvait sur Zélod... Ou Cooler, il paraît qu'il est encore plus fort que son frère ! »

« Ne t'inquiètes pas ! Pan veille sur la planète ! »

« Pan ne sera peut-être pas toujours là, elle a des problèmes avec les dieux je te rappelle, des dieux qui ont le pouvoir de la vaincre... »

« Si les dieux battent Pan, tu ne pourras pas battre les dieux ! »

Cet argument était difficile à contrer, je n'étais pas un dieu moi-même, je n'avais pas de Suppa Saiyajin God :

« Tu as raison Machiko, mais je ne peux pas me conforter dans ma puissance actuelle... »

Elle me fit alors un sourire en coin :

« Alors prends ton temps, tu veux brûler les étapes gros bêta ! En plus avec tes poids tu t'entraînes presque en permanence ! » puis elle se recula un peu « Je vais t'aider, commence par te transformer. »

J'étais plutôt étonné de sa déclaration :

« Mais... Je croyais que tu ne voulais pas qu'on s'entraîne... »

« Oui, pendant qu'on mangeait la glace, seulement moi j'ai fini la mienne pendant qu'on discutait et la tienne est en morceaux ! » elle ferma ensuite les yeux et soupira « Et puis de toute façon, tu es incorrigible... Je te connais ! Dés que tu veux t'entraîner, on ne peut rien faire pour t'en empêcher ! »

Je mis une main derrière la tête et eus un sourire un peu embarrassé, mon amie rouvrit les yeux et prit un regard dur :

« Je t'ai dit de te transformer ! »

« O... Ok ! Ok ! »


Son changement de ton m'avait surpris, je me remis donc droit et serrai les poings, mon aura bleue explosa autour de mon corps tandis que je commençai à concentrer mon énergie :

« Aaaaaaaaaah ! »

La pulsation de mon aura se fit plus instable tandis qu'elle commença à créer un violent courant d'air qui commençait à agiter les cheveux de mon amie. Mon hurlement allait crescendo alors que mon aura changeait de couleur, virant progressivement au jaune doré, le sol trembla et les âmes autour de nous commencèrent à s'enfuir, mes yeux étaient devenus vert et mes propres cheveux commencèrent à s'agiter, puis à changer de couleurs eux aussi. Ils se teintèrent d'une couleur dorée très brillante car la transformation n'était pas achevée :

« AAAAAAAAAAH ! »

Mon aura explosa une dernière fois, obligeant Machiko à se protéger de la lumière et de l'énergie. Quand elle rouvrit les yeux, j'étais en face d'elle, mon aura pulsant autour de moi, un sourire en coin aux lèvres :

« Yosh... Je suis transformé. »

« Impossible ! »

Cette voix venait de derrière moi, je me retournai, surpris, et je vis une adolescente aux cheveux noirs habillée d'une tenue de combat rouge et noire, elle avait les cheveux attachés, une auréole bien évidemment et semblait très surprise :

« Euh... Bonjour... »

« Tu... Tu es un Saiyajin ?! »
demanda-t-elle

J'acquiesçai en hochant la tête :

« Et tu as pu... être admis au Paradis ?! »

« Ben... au départ je suis allé chez Maître Kaio du Nord, mais sa planète a été détruite par un Dieu. »

« Alors c'était toi que j'ai senti chez Maître Kaio... pas étonnant que tu sois si fort, tu es un Suppa Saiyajin... »

Je fis les yeux ronds à la jeune fille :

« Tu... connais le Suppa Saiyajin ? »

Elle me fit un sourire franc et acquiesça, puis elle serra les poings et se transforma devant moi, d'un coup, son Ki était anormal cependant, il m'éblouissait et je dus me protéger les yeux. Une Suppa Saiyajin au Paradis, ça me rappelait la personne dont Pan m'avait parlé :

« Ara'... une autre Suppa Saiyajin... ! »

La jeune fille calma son aura et l'on put enfin y voir clair. Nous nous fîmes face, nos auras pulsants autour de notre corps. J'avais déjà une idée de qui cette personne pouvait bien être, mais je feignis l'ignorance :

« Eh ben... Si je m'attendais à ça... Comment tu t'appelles ? »

« Mon nom est Ceruly, et malgré mon apparence je suis beaucoup plus vieille que tu peux le croire. Et toi ? »

Bingo, je n'avais pas trouvé Ceruly finalement, c'était elle qui était venue à moi, en même temps je m'étais baladé au Paradis transformé en Suppa Saiyajin, j'étais donc plutôt facile à détecter pour qui cherchait bien :

« Arachitz, et voici mon amie, Machiko. Et nous on est mort y'a pas longtemps. »

« Je t'avoues que je suis surprise de trouver un autre Saiyajin au Paradis, je n'y croyais plus, encore moins quelqu'un capable de se transformer... Ils ont changé sur Vegeta ? »

Je fis « non » de la tête, j'allai probablement la décevoir :

« Désolé mais non, je ne viens pas de Vegeta de toute manière. »

Je lui expliquai alors une partie de mon histoire :

« Eh bien... Je ne sais pas quand tu es morte mais en ce moment, les Saiyajins travaillent pour des aliens, les Démons du froid, bien plus puissants qu'eux. Ils conquièrent des mondes en y exterminant la population et luttent dans une guerre contre l'Empire démoniaque. Grâce à leurs scouters, ils mesurent la force des bébés et les plus faibles sont envoyés sur une planète où les habitants sont faibles pour y exterminer la population. »

Elle avait l'air bel et bien déçue, je lui laissai un moment avant de reprendre, mais ce fut elle qui me posa une question :


« Et toi ? Tu as été envoyé sur une planète ? »

« Oui, mes parents m'ont trouvé à l'atterrissage de ma capsule et m'ont élevé comme leur fils. Je n'ai pas accompli la mission que m'avaient confié les Saiyajins. Je suis même mort en défendant la planète. »

Le visage de Ceruly s'illumina alors, et Machiko prit la parole :

« Mais on a pas l'intention de rester morts ! Du coup j'allais aidé Arachitz à maîtriser sa transformation, il s'est fixé comme objectif de revenir plus puissant. »

« Je vois... Tu ne la contrôle pas entièrement... Eh bien, si tu veux je peux t'y aider. »

« Sérieusement ?! »

La Saiyajin acquiesça :

« Je peux commencer par te donner un conseil : fais autre chose pendant que tu es en Suppa Saiyajin, ça aide à oublier l'envie de frapper. »

Après avoir dit cela, Ceruly reprit sa forme normale tandis que je pensais à ce qu'elle venait de dire :

« Hmm... Machiko, je peux peut-être t'apprendre à voler et à te téléporter ! »

La Zélodienne écarquilla les yeux de surprise :

« Moi ? Voler et me téléporter ?! »

« Pourquoi pas ?! Tu es la Zélodienne la plus douée que je connaisse, tu maîtriseras ces techniques rapidement ! Surtout qu'être mort nous donne l'avantage d'avoir un Ki plus ou moins illimité ! »

« Ok... Je vais essayer. »

Nous nous assîmes tous les trois dans un champ herbeux pour commencer la formation de Machiko :

« Bon... Premièrement, tu dois maîtriser ton Ki. Ferme les yeux, concentre toi et cherche à sentir ton aura. »

Mon amie s'exécuta, elle resta quelques secondes sans bouger à méditer, Ceruly et moi patientions, après tout, nous avions tout notre temps, puis je commençai à voir les cheveux de Machiko bouger et une aura bleue se dessina peu à peu autour d'elle tandis qu'un sourire se dessinai sur mon visage :

« Parfait ! Maintenant, pour voler c'est simple, tu dois concentrer ton Ki en dessous de toi pour qu'il te pousse en l'air, et pour te diriger dans les airs, ton Ki doit te pousser dans la direction où tu veux aller. »

Elle prit un air dubitatif, c'était vrai que ça avait l'air un peu trop simple quand on l'expliquait... Cependant, elle essaya, fermant de nouveau les yeux, elle se concentra, cette fois-ci pendant de longues minutes, elle avait du mal, je pouvais le voir dans les mouvements de son aura, le manque d'habitude de jouer avec cette énergie. La technique aurait été magique, elle l'aurait maîtrisé en un rien de temps.
Le courant d'air se fit alors plus intense autour de la Zélodienne, courbant l'herbe autour d'elle, puis elle commença à décoller, doucement, peu à peu, jusqu'à se retrouver plusieurs mètres au dessus du sol. Elle rouvrit les yeux et se rendit compte que nous n'étions plus en face d'elle, elle regarda alors aux alentours avant de regarder en bas :


« Tu vois ! Tu y arrives ! »

Elle commença alors à agiter les bras, paniquée :

« OUAAAAH ! Je veux desceeeeennnndre ! »

Elle perdit sa concentration et commença à retomber, je sautai donc en l'air après avoir soupiré pour la récupérer et amortir sa chute :

« Bon... t'as compris le principe, il faut juste que tu évites les crises... » lui dis-je en la reposant au sol, elle se laissa alors tomber sur le derrière

Il lui fallut un moment pour qu'elle se remette de ses émotions, je me demandai même si elle ne le faisait pas un peu exprès, après tout je ne l'avais jamais vu avoir le vertige, même quand je la portai en volant :

« Bon alors, on passe à l'autre technique ? »

« Ouais... »

« Alors... Le meilleur moyen c'est encore de te montrer. Ceruly, tu veux bien aller quelques mètres plus loin s'il te plaît ? »

La Saiyajin, restée silencieuse jusqu'à maintenant acquiesça :

« Bon, regarde moi bien. »

Je mis mes deux doigts sur mon front et repérai rapidement le Ki de Ceruly, je mis tout de même exprès un certain temps à effectuer ma téléportation pour que Machiko ait bien le temps de saisir la technique. Puis je disparus pour réapparaître derrière la petite Saiyajin, qui était évidemment surprise :

« Que... Alors tu étais sérieux quand tu parlais de téléportation ?! »

« Ouaip ! C'est une technique qu'une amie m'a appris. Je suis sûr que tu t'entendrais bien avec ! »

« Eh bien... si elle est encore vivante je risque pas de la rencontrer... »

« Héhéhé ! Comme je te l'ai dis, personnellement j'ai pas l'intention de rester mort ! »


Je reportai de nouveau mon attention sur mon amie Zélodienne :

« Alors, t'as pigé le truc ? »

« Je... Je crois. »

Elle plaça à son tour ses deux doigts sur son front et ferma les yeux, elle avait cette fois-ci l'air bien plus concentrée qu'avant. Il fallait dire que ce genre de technique était des plus difficile à maîtriser, moi-même j'avais mis un certain temps avant de comprendre le principe. Je m'assis donc par terre avec Ceruly, sachant très bien que cela prendrait plus de temps qu'avec la technique du vol, je m'allongeai donc carrément par terre, les mains derrière la tête, et fermai les yeux. Je me détendis complètement... ce qui me surprit d'ailleurs ! Commencerai-je à moins sentir les effets néfastes de ma transformation ? Ou était-ce simplement l'atmosphère générale du Paradis qui m'aidait à m'apaiser ?
Il n'y aurait qu'un seul moyen de le savoir, ce serait de se battre. Peut-être que Ceruly accepterait de faire un petit duel d'entraînement, après tout, j'avais toujours besoin de travailler les mouvements que Pan m'avait appris, ceux de l’École de la Tortue.


Penser à ceci me rappelait d'ailleurs la Terre, il faudrait que j'y retourne un jour, mais dans les périodes d'accalmies. Il faudrait que je demande à Pan où se situaient lesdites périodes, que je ne débarque pas lors d'un combat contre je ne sais quelle menace pour l'Univers. J'avais aussi toujours cette revanche à donner à Piccolo :

*Héhéhé ! J'espère que ce Namek ce sera amélioré depuis la dernière fois...*

Rien que pour cela, j'avais hâte de quitter l'Autre-Monde, après tout, c'était l'un des plus beau combat qu'il avait pu me donner, et il n'y avait pas eu réellement de gagnant. Certes j'avais été le dernier homme debout, mais à ce moment là, j'étais moi-même aux limites de la mort :

« Dis-moi Ceruly, tu connais un endroit où on peut s'entraîner, autre que chez Maître Kaio et un peu plus adapté que le Paradis ? » lui demandai-je en murmurant pour ne pas déconcentrer Machiko

« Eh bien, il y a la planète du Dai Kaio, le supérieur des quatre Kaio, elle est plus grande. Tous les guerriers de l'Autre-Monde s'y retrouvent. »

« Ouh, ça m'a l'air intéressant ! »

Il allait falloir que je rende une petite visite à ces guerriers :

« Et, ils sont forts ou tu es la plus puissante de l'Autre-Monde ? »

« Eh bien... Pour ton niveau il n'y a pas vraiment de concurrence, à part Paikuhan j'imagine, on dit que c'est le meilleure guerrier de l'Autre-Monde. »

« Oh... et toi ? »

Il y eut un moment de silence pendant lequel le visage de Ceruly s'assombrit légèrement :

« Je ne me bats pas moi. »

Je fus... surpris par sa déclaration :

« Ah bon ?! Mais comment tu es devenue une Suppa Saiyajin ?! »

Elle ne répondit pas, je poussai peut-être trop loin dans ses souvenirs, inutile d'insister, je savais bien que ce n'était pas l'expérience la plus agréable de la vie d'un Saiyajin.
J'entendis alors un « ZAP » et tournai mon regard vers l'origine du son et vis Machiko qui avait avancé de quelques mètres, je réalisai alors que plusieurs heures s'étaient écoulées pendant que mon esprit s'était évadé :


« Bien ! Tu y arrives ! Je pense que si tu fais un deuxième essai tu pourras réussir pour de bon ! »

Mon amie avait l'air fatiguée, il fallait dire qu'elle s'était concentrée pendant plusieurs heures :

« Tu crois ? »

« Mais oui ! Ce genre de technique est largement à ta portée ! »

« On peut pas... faire une pause avant ? »

« Si tu veux ! Moi je vais m'entraîner un peu à mon tour. »

Je me levai pour m'éloigner un peu du groupe, j'avais enfin une occasion de travailler les coups que Pan m'avait appris ! Je me mis en position, bras le long du corps, les poings serrés et soufflai un bon coup, avant de déployer mon aura pour commencer à envoyer des coups dans le vide. Ça me permettait donc aussi de combattre avec ma transformation. Je commençai doucement, je voulais bien saisir la manière dont il fallait frapper, c'était un style plutôt fin, peut-être trop spécialisé pour moi.
De toute manière, Pan ne m'avait appris que les bases, pour que je me forge mon propre style. Je devais aussi comprendre la manière dont fonctionnait la garde qu'elle adoptait, je me mis donc de profil, le côté gauche en avant, je fléchis la jambe droite pour tendre ma jambe gauche, mon bras gauche était baissé et mon bras droit était levé, je venais de prendre la garde de Pan :


*Hmm... Je comprends mieux le truc...*

Je voyais plus ou moins bien les points forts et les points faibles de cette garde. Encore une fois, je n'allai sans doute pas faire de ce style ma forme de combat principale mais je ne manquerais certainement d'en emprunter quelques mouvements, mais en l'adaptant à mon style plus... direct.
Je m'entraînai encore quelques dizaines de minutes, quand Ceruly m'appela, Machiko allait retenter.
Je revins donc m'asseoir tandis qu'elle se mit en position, les deux doigts sur le front.
Cette fois-ci, son temps de concentration ne dura que quelques dizaines de minutes, rien à voir avec les heures qu'elle avait passé avant, encore une fois elle disparut de notre vue pendant une demie seconde, avant de réapparaître pile devant moi :


« Ça y est ! »
lui dis-je avec un sourire en coin


HRP :

Machiko apprend donc 2 techniques spéciales : le vol et le Shunkan Ido qui doit être combiné  avec le Sens Magique pour fonctionner


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un Saiyajin au Paradis ?!   Mar Déc 22, 2015 6:40 pm






Un Saiyajin au Paradis ?!


Feat





Machiko resta un petit moment à me regarder, surprise, avant de regarder autour d'elle :

« Ça... Ça y est ?! »

« Ouaip ! Tu maîtrise le Shunkan Ido ! Tu vas voir, on va ressayer ! »

Je m'envolai alors doucement jusqu'à me retrouver à plusieurs mètres au dessus du sol :

« Rejoins moi en utilisant la technique que je viens de t'apprendre ! »

C'était ce qu'elle fit en moins d'une seconde, ce qui me surprit moi-même. Peut-être était-ce dû au fait que mon aura était plutôt facile à localiser. Elle se téléporta donc à côté de moi et s'appuya sur mon épaule :

« Je suis là ! »

Elle avait un sourire triomphant sur le visage, comme si elle me narguait de l'avoir mis au défi :

« Effectivement ! Et tu voles en plus ! »

« Héhéhé ! »

Elle redescendit et se posa au sol avant de croiser les bras :

« Et toi, ça va ta transformation ? »

« Pourquoi ? Tu veux t'y frotter ? » lui demandai-je avec un sourire en coin

J'avais dit ça sur le ton de l'humour, mais le sourire sur le visage de Machiko devint malicieux et ses oreilles se dressèrent sur sa tête, je vis de plus des flammes se former entre ses doigts :


« Peut-être bien oui ! »

J'avais négligé son caractère de tête de mule, cependant, sa réaction ne me déplaisait pas, en fait, le même sourire se forma sur mon visage. Comme au bon vieux temps quand on s'entraînait ensemble. Je descendis à mon tour des airs et posai les pieds au sol :

« A toi l'honneur ! »

Son aura bleue magique se forma autour de son corps :

« Hey ! Faites tout de même attention aux dégâts ! On est au Paradis je vous rappelle ! »

« Ne t'inquiètes pas ! Ce combat ne durera pas longtemps ! »

« Je confirme ! Je vais te mettre KO vite fait bien fait ! »

« Montre moi donc les progrès que tu as fait ! »

Elle décolla alors et forma deux boules de flammes dans ses mains, puis commença à me canarder. Bien, elle utilisait les techniques que je lui avais apprises au moins. Ses attaques n'étaient cependant pas suffisante pour me faire des dégâts, même si je disparaissais dans les explosions de ses attaques tant elle en balançait :

« C'est inefficace Machiko ! Utilise des méthodes moins directes ! »

Tiens donc, Ceruly avait décidé d'aider un peu mon amie ? Pourquoi pas ! Après tout je la dépassai de beaucoup et je connaissais son point faible.
Machiko, prenant en compte les conseilles de la Saiyajin, tenta de gagner de la distance, je déployai mon aura et décollai à mon tour pour la poursuivre. Voyant que j'étais en train de la rattraper, elle m'envoya des boules de feu pour me ralentir, je déviai facilement les attaques. Arrivé à son niveau, je tentai un coup du tranchant de la main à sa nuque pour l'assommer, elle se baissa alors pour esquiver et colla ses deux mains sur mon torse :


« Fire Wave ! »

De ses deux mains émergea une vague de feu qui m'engloutit, un sourire se forma sur mes lèvres. Bien, j'avais voulu lui donner une chance de me faire des dommages, et je sentis la chaleur de l'attaque bien qu'aucune douleur ne me dérangeait. En réalité, j'avais simplement la peau noircie et une marque de brûlure sur le torse, l'attaque avait percé mon armure, mais pas mon corps.
Voyant que son attaque n'avait pas fonctionné, elle se recula d'un coup, je me déplaçai alors rapidement, disparaissant de sa vue pour réapparaître derrière elle. Nous étions dos à dos, les bras le long du corps :


« Pas mal du tout. »

Elle ne répondit pas tout de suite, hésitait-elle ? Ou préparait-elle une attaque ? Rien de tout ça en fait, car je sentis sa puissance diminuer, elle venait de relâcher sa transformation :

« Tu es devenu trop puissant pour moi... »

J'écarquillai les yeux de surprise, Machiko qui abandonnait ?! Alors ça c'était une première que je lui fis d'ailleurs remarquer :

« Ça ne te ressemble pas. »

« Hm ! Je me souviens d'une époque où tu craignais cette technique. »

« Moi aussi... je me souviens de cette époque... » répondis-je avec une certaine nostalgie

Nous ne dîmes rien pendant un petit moment, pour ma part, j'étais perdu dans mes souvenirs. Je me rappelai des entraînements que j'avais fait avec mes deux amies, oui, je craignais beaucoup ses techniques à l'époque, car notre niveau était assez proche :

« … mais la force d'un Saiyajin augmente à chaque combat. »

« Oui... mais... où est-ce que tu veux en venir ? »

« J'avais pensé à un moment être ta rivale... Tu avais tes points forts, j'avais les miens... mais nos puissances étaient proches. Puis les Saiyajins sont venus te chercher et tout est parti de travers... Tu m'as complètement dépassée... »

« Tu te trompes. »

Elle eut un petit hoquet de surprise, j'avais été assez direct dans ma réponse :

« Toi et Maeko, vous avez toutes deux le potentiel pour être bien plus fortes que moi. Je l'ai vu sur Zélod, quand vous m'avez sauvé. A ce moment là, vous aviez atteint un pouvoir incroyable ! Vous auriez pu me désintégrer d'un coup toutes les deux. »

Je sentis alors qu'elle appuya sa tête sur mon dos :

« Tu sais, les conseils que t'as donné Pan. Je les ai entendu moi aussi, j'étais là ! »

Encore une fois, je ne savais pas trop où elle voulait en venir, mais elle ne me laissa pas le temps de lui demander qu'elle posa elle-même une question :


« Comment est-ce que tu t'es transformé en Suppa Saiyajin ? »

Ah... Elle ne le savait pas évidemment, puisqu'elle était déjà morte à ce moment là. J'allai lui dire, mais les mots avaient du mal à sortir, à vrai dire, j'étais plutôt mal à l'aise à l'idée de l'expliquer en détail, je choisis donc des mots simples :

« C'est quand ils t'ont tuée. »

« Tu veux dire que... Toutes ces émotions que Pan à décrite, et qui mènent au Suppa Saiyajin... Tu les as ressenties à ma mort ? »

« Oui. »

Nous étions toujours dans les airs, dos à dos, mais parfaitement sereins, l'ambiance de combat était partie depuis longtemps, je la sentis alors décoller son dos du mien pour venir devant moi, et... elle m'enlaça. J'étais habitué aux démonstrations d'affection des Zélodiens, c'était bizarre au début, mais j'avais fini par m'y faire. Cependant, là... C'était différent. Elle mettait très clairement autre chose dans son étreinte :

« E... Euh... »

Perturbé, j'essayai d'articuler quelque chose, mais je sentis alors Machiko resserrer encore sa prise :

*Ok... Faut que je la ferme !*

Je me rendis compte tout à coup... mes cheveux ! Ils étaient redevenus noirs ! Depuis quand je n'étais plus transformé ?! Par ailleurs... Je n'avais plus aucune colère en moi, je ne ressentais plus la fureur du Suppa Saiyajin et c'était ce qui m'avait fait régresser en forme normale... je me sentais bien, parfaitement détendu... Je restai figé quelques secondes, un peu surpris de ne pas m'en être rendu compte. Puis un faible sourire se dessina sur mon visage et je lui rendis son étreinte, j'entendis un hoquet de surprise de sa part, je ne répondis rien du tout, je profitai simplement du moment, de ce bien-être que je n'avais plus ressenti depuis bien longtemps.

Nous restâmes ainsi, de longues minutes suspendus dans les airs, sans bouger et sans rien dire, quand Machiko brisa le silence d'un petit rire discret :

« Qu... Qu'est ce qu'il y a ? »

« Rien... Je profite... C'est pas souvent que j'en ai des comme ça. »

« Hmpf ! Tu sais bien que ça n'a jamais été mon style ce genre de choses... »

« Oui je sais... tu n'as jamais été très subtil... Même quand tu as décidé de quitter le village quand on était enfants... »

Je ne répondis pas immédiatement, je laissai le souvenir remonter, c'était vrai que j'étais parti de façon assez soudaine, le temps de vite-fait dire au revoir...

« Ouais... Désolé pour ça... »

« On s'était tous fait un sang d'encre ! Moi j'avais à la fois ce sentiment, mais en même temps... je me disais que tout irait bien vu ta force... Tu as fini par revenir, là j'ai juré de ne plus te lâcher ! Mais après les Saiyajins sont arrivés et tu es reparti... Sans même me dire au revoir... »

Je sentais que l'émotion la gagnait au fur et à mesure qu'elle enchaînait les phrases, je décidai de lui expliquer une énième fois :

« Je n'avais pas le choix... C'était ça ou les Saiyajins terminaient immédiatement la mission que je devais accomplir sur Zélod ! Et je n'aurai pas pu vous protéger. »

« Après tu es revenu... Complètement changé ! Je t'avais à peine reconnu dans ton comportement ! Tu voulais toujours t'entraîner mais... tu n'y prenais plus plaisir, tu y mettais toute ton agressivité... »

Elle avait apparemment ignoré mes paroles, elle serra encore sa prise et continua :


« Pendant un moment... j'ai douté... je pensais qu'ils t'avaient changé pour de bon ! Et puis j'ai repris espoir quand tu nous as sauvé du tir du Saiyajin... »

Elle leva alors la tête, elle avait les larmes aux yeux, mais souriait :

« C'est là que je me suis rendu compte que tu n'étais en fait qu'un gros tsundere maladroit ! »

De quoi ?! Je rougis légèrement à ses paroles, qu'elle avait dit avec un visage si... innocent !

« ZAP »

« Oh... je dérange ? »

Nous tournâmes notre tête vers la troisième voix et nous vîmes Ceruly qui avait l'air gênée. Nous mîmes quelques secondes avant de nous rendre compte de ce qui la gênait :

« Oh... euh... »

« On avait besoin de parler... »

« Je vois ça ! »

« Mais euh... Ceruly, comment tu as utilisé le Shunkan Ido ?! »

Elle me fit alors les yeux ronds et me répondit comme une évidence :

« Ben... Je t'ai vu le faire ! »

« Et ? Tu l'as copié ?! »

Elle acquiesça d'un hochement de tête alors que je pris un air dépité... Dire qu'il a fallu un sacré moment avant que je ne m'habitue au Shunkan Ido... Et Machiko qui avait mis des heures à l'apprendre...

« J'ai senti vos énergies diminuer et puis vous êtes partis pendant un moment du coup je me suis demandée ce que vous faisiez et... j'ai la réponse ! »

« Hahaha... » fis-je, en me grattant l'arrière de la tête, ne sachant pas vraiment quoi répondre

Je voulais me sortir de cette situation embarrassante le plus rapidement possible, aussi demandai-je à Machiko de bien vouloir me laisser aller m'entraîner :


« Machiko, je peux me transformer de nouveau ? Il faut absolument que je maîtrise ma transformation le plus vite possible ! »

Elle me fit les yeux ronds :

« Ben... Je veux bien moi mais... pourquoi tu es revenu en forme normale ? »

« Eh ben... Je sais pas... » mentis-je

« Tu sais pas ? »

Je fis « non » de la tête :

« Et c'est normal ? »

Je fis de nouveau « non » de la tête. Elle continua de me regarder avec de grands yeux et finit par me lâcher et s'éloigner :

« Yosh... AAH ! »

Je me transformai encore une fois, rapidement et éteignis mon aura avant de me tourner vers Ceruly qui avait le regard perdu :

« Ceruly, tu sais te transformer en Suppa Saiyajin 2 ? »

Cette fois-ci, ce fut la Saiyajin qui me fit les yeux ronds :

« Pardon ?! »

« Suppa Saiyajin 2, c'est l'amie qui m'a enseigné le Shunkan Ido qui m'en a parlé. C'est le stade au dessus du Suppa Saiyajin, et pour y accéder, il faut maîtriser le Suppa Saiyajin. »

« Eh bien... non, je n'ai jamais atteint ce stade... »

« Hmm... »

Je baissai les yeux et me mis à réfléchir :

*Pan m'a dit que ce stade augmentait l'agressivité comme pour le Suppa Saiyajin, mais elle ne m'a pas dit que la colère était nécessaire, peut-être qu'il faut simplement se mettre un genre de claque pour accéder à ce stade... Et Ceruly n'a pas l'air d'aimer se battre comme elle me l'a fait comprendre plus tôt, ce qui expliquerait pourquoi elle a maîtrisé le Stade 1, mais n'a pas accédé au Stade 2.*

Je décidai tout de même de lui demander, pour être sûr :

« Tu ne veux pas te battre contre moi pour qu'on essaye de te développer ce stade ? »

« Non, je n'ai pas envie. » répondit-elle simplement

« Comme tu veux. »

Je me posai alors au sol :

« Moi je vais faire un petit jogging ! Je reviens dans quelques jours ! »

« Q... Quelques jours ?! »

« Ouais ! J'ai pas l'intention d'aller vite en fait ! »

Je me mis en route, c'était parti pour quelques centaines de kilomètres de course à travers le Paradis, laissant Machiko et Ceruly entre filles. Je tentai de ne pas aller trop vite et de bien maîtriser ma force pour se faire. C'était très tentant d'y aller à fond, la manière facile de gagner en puissance, mais être un Suppa Saiyajin digne de ce nom supposait bien plus qu'y aller à fond à chaque entraînement, il était désormais question de maîtrise de soi. Les premiers kilomètres furent parcourus trop rapidement à mon goût, je devais ralentir, j'étais beaucoup plus rapide qu'en forme normale, même avec mes poids.

Je fis donc un effort mental, je devais pouvoir être capable de mettre la force que j'avais en forme normale en Suppa Saiyajin :

*Je peux me contrôler ! Je dois ralentir la cadence ! Maîtriser mes jambes ! Maîtriser mon corps et mon esprit !*

C'était difficile, mais c'était possible, et tôt ou tard je deviendrai un Suppa Saiyajin 2, et à ce moment là, même la mort ne m'empêchera pas de protéger Zélod !


HRP : Ceruly apprend le Shunkan Ido et si ça paraît assez "facile" c'est à cause de son mimétisme, cependant, j'ai tout de mêmef fait le nombre de mots requis comme convenu


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
 

Un Saiyajin au Paradis ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le portail vers le paradis . Le début de la tragédie.
» Description des Ruines de la Tour du Paradis
» Un p'tit coin de paradis...
» Au diable les enfers, Au paradis des amours, Je suis libre.
» Terrae: Portail de l'Enfer ou du Paradis?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Zones Restreintes :: L'Autre Monde :: Paradis-