Partagez | 
 

 Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Dim Déc 13, 2015 10:45 pm



Intro Glaciale

Rage Incontrôlable


Hiro était face au dernier combattant, lui laissant le temps de charger son énergie. Il avait envie d'avoir un combat sérieux, ayant battu les autres sous-fifres en quelques secondes. Cependant, le membre éveillé de la troupe tourna les talons et fonça, espérant fuir. Le petit était trop fort, il aurait dû se méfier de sa puissance. Jamais il n'aurait cru que son équipe de trente soldats seraient écrasés si facilement. Même lui, un peu plus fort, ne pouvait rien contre ce monstre. Alors qu'il pensait pouvoir rejoindre les autres soldats, il aperçut une ombre se faufiler à côté de lui très rapidement pour se retrouver face à lui. L'hybride avait réussi à se déplacer et maintenait le bâton électrique face à lui. L'élan de l'extra-terrestre était trop puissante, il arriva tête première contre le bout de l'arme. L'électricité le foudroya tout de suite, le faisant tomber par terre. Il avait été vaincu d'un coup, son cerveau paralysé par ces éclairs. Il était seulement assommé, mais il ne bougerait pas avant un bon moment avec cette décharge. Soupirant, le métis mit le bâton dans son dos, regardant le dernier vaincu.

-Dommage, mais j'ai du boulot à faire et j'ai pas envie de faire la course dans le vaisseau. Désolé.

Il tourna les talons, reniflant l'air. Il avait une odorat assez forte après avoir vécu tout ce temps en forêt et dans les montagnes. En se remémorant l'odeur de la poudre à canon non-explosée, il trouverait les ou la cache d'armes restante. Alors qu'il marchait, suivant son flair, prêt à sortir de l'ancien entrepôt explosé, un mouvement derrière lui le fit se retourner. Sans qu'il n'ait le temps d'esquiver, un coup alla le toucher directement au nez, venant d'un poing vert chargé de Ki violet. Propulsé par le coup, il fit quelques pirouettes arrière avant de retomber au sol et de rebondir quelques coups, roulant finalement quelques secondes avant de s'arrêter, face contre terre. L'ennemi, le dénommé Dago, fit une remarque comme quoi il n'aimait pas taper sur des enfants, mais qu'il ferait une exception pour lui et Shiroi. Le demi-Saiyajin tourna la tête pour le regarder, des larmes montant à ses yeux. Il se mit à genou et regarda le sang qui couvrait le sol...son sang. Son nez était un peu croche, alors il le replaça dans un craquement sinistre, le faisant pleurer. Il continua ainsi, sans regarder son ennemi, le visage dans ses petites mains. Son ennemi lui avait probablement cassé le nez, ce qui le faisait souffrir grandement. Le garçon aux cheveux noirs tenta de parler, balbutiant.

-Mon...mon nez...il est...cassé...

Il recommença à pleurer, son ennemi ne semblant pas vouloir l'attaquer durant sa petite crise de nerf. Pour lui, c'était un traumatisme assez grand: il s'était déjà blessé en forêt, certes, mais jamais un adversaire ne lui avait cassé le nez en le menaçant de le tabasser. Allait-il mourir?

-Je...je...

Il se releva, jetant sa cape et ses armes à côté, pleurant toujours à chaudes larmes. Le combattant en bleu clair allait donc périr face à ce truc vert qui ressemblait à une asperge? Il ne pourrait plus revoir sa mère? Sa seule famille? C'était trop de choses pour lui, c'est probablement pour ça qu'il craqua. La puissance de l'adversaire était supérieure, il aurait donc du mal à le vaincre. Soudain, son énergie commença à augmenter, tel un flot déchaîné.

-Je...ne...veux...pas...mourir! RAAAAAH!

Libérant sa puissance réelle, qu'il avait caché contre ses autres adversaires, il n'utilisa toutefois pas inconsciemment la Rage Saiyajin. En effet, même s'il était en colère, il n'avait pas cette rage ultime qui lui permettait de doubler sa puissance...pas encore. Cependant, il devint maintenant sérieux, sa pleine puissance dévoilée. Même si son ennemi était plus fort, leur différence de niveau n'était pas énorme. Utilisant la surprise, il arriva rapidement face à l'ennemi, tentant d'envoyer un coup puissant dans son estomac. En frappant, il avait utilisé son attaque Kiai Jû. Même si le coup ne le touchait pas directement, si par exemple il sautait vers l'arrière, la puissance dégagée et la vitesse projetteraient du vent et du Ki, frappant tout de même l'adversaire. Il disparut ensuite, réapparaissant un peu au-dessus, en diagonale. Il se propulsa, envoyant un coup de pied assez puissant, qui résonna dans le vaisseau. Sans s'arrêter, il réapparut face à l'adversaire, envoyant une salve de coups rapides et monstrueusement précis, visant surtout le cou et le visage. La colère paraissait dans ses yeux, qui avaient un éclat d'animal. Disparaissant de nouveau, il réapparut dans son dos, envoyant un autre coup de pied puissant, chargeant son pied à l'aide de Fuka Ki, vers sa nuque cette fois. Si le coup l'atteignait, ça pourrait lui faire assez mal. Finalement, il bondit vers l'arrière, chargeant son énergie dans sa seule main droite. Une boule d'énergie jaune apparue dans celle-ci, clairement plus puissant que les autres Kikoha qu'il pouvait envoyé. Il lança celle-ci dans un hurlement de colère intense.

-BAKUHATSU DANGAN!

La balle d'énergie pure fonçait à toute vitesse vers l'adversaire, mais celui-ci pourrait probablement l'esquiver. Cependant, sa trajectoire était légèrement différente: elle passa au-dessus de la tête de l'alien...vers Hiro, qui était apparu en diagonale, un peu plus loin. Il frappa la balle, tel un smash, pour la renvoyer vers l'ennemi. En ne l'attaquant pas directement et en utilisant le rebond pour toucher l'ennemi, il espérait le déstabiliser et l'avoir. Se posant au sol, il souffla un peu, attendant de voir une réaction de l'homme vert, ne sachant pas s'il l'avait blessé. Essuyant le sang et les larmes de son visage, l'hybride attendit donc.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Déc 15, 2015 10:24 pm

[ Excusez moi pour l'attente ^^ ]

Mais c'est qui ce type ? Il vient de se bouffer une attaque venant du sol à laquelle il ne pouvait s'y attendre mais il est tout de même assez résistant pour l'avoir encaissé sans problème ! Cette fois c'est sûr, si ça continue comme ça je vais crever comme un chien sans pouvoir lui infliger des dégât significatif ! Je n'en reviens pas ... Pourquoi je suis si faible ?! Cela fait presque trois siècle que j'erre dans ce monde pour éradiquer les démons qui foule encore le sol de cette planète, j'ai accepté ce que je suis devenu, j'ai accepté la personnalité que j'ai développé au cours de toute ces années ... Et pourtant cela ne suffit pas pour protéger la Terre d'un véritable danger ! Finalement, est ce que ma vie a été utile ? Mourir ainsi ... que c'est honteux ! Je ne pourrais pas me le pardonner ! Pas comme ça ! Cependant, malgré toute la colère que je ressens envers cette créature ainsi que la haine envers moi même cela ne changera rien à cette écart de puissance. Il va m'écraser et d'après son regard ça ne sera pas sans douleur.
Le monstre a remarqué que je suis un démon, et il montre clairement qu'il ne les apprécie pas. Dire que je n'en suis même pas un à l'origine, me faire défoncer parce que je suis à présent l'un des leur me donne une raison de plus pour les détester ! L'extraterrestre jure même de me détruire, et le pire c'est que je sais que cela arrivera sans que je puisse faire quoi que ce soit. Mais je reste avant tout un combattant ! Je ne vais pas abandonner ma vie ainsi, la plus petite blessure peut tout changer !
Alors que j'essaie de m'encourager moi même tout en remettant mon existence en question, je vois clairement mon adversaire foncer vers moi le regard plein de haine, j'arrive à voir les veines apparaitre sur son bras et son visage suite aux contractions de ses muscles. Tout se passe au ralentis, mais puisque je ne peux même pas lever le petit doigt tout voir à cette vitesse est plus une torture psychologique qu'une bénédiction. Cet instant d'adrénaline ne me permettra pas d'esquiver ni de parer l'attaque, je suis bien trop lent pour cela. S'il y a un dieu dans ce monde, je vous demande d’arrêter ce supplice ! Qu'il me frappe ! Je ne veux pas voir autant de détail si je ne peux rien faire pour empêcher ma mort !
Ma mort ? Je vois ... voilà donc ce qu'il se passe. Je me sens paralysé, mon cœur bat si vite, je sens tout mes membres trembler alors que je n'ai pas froid. Ce monstre est sur le point de mettre fin à ma vie et cela me fait peur. Je n'ai pas ressenti cela depuis bien longtemps, en un sens ça me fait plaisir d'être si effrayé même si ce n'est pas non plus vraiment fun. Le poing de mon ennemi s'approche de plus en plus de moi, je n'ai toujours pas été capable de faire le moindre mouvement. Tout ce que je peux faire est de me demander si je vais mourir sur le coup ou non, surtout qu'avec cette force et cette trajectoire il a toute les chance de complètement détruire mon torse avec les organes qui s'y trouve. Je suis peut être un démon maintenant mais sans mon coeur je meurs, comme n'importe quel être humain.
Après ce qui m'a sembler être plusieurs minutes alors que tout ne s'est passé qu'en une fraction de seconde, je reçois enfin l'attaque de l'envahisseur. Je sens clairement mes os se tordre puis se briser sous la pression du coup, je parviens même à ressentir le sang remonter le long de ma gorge jusqu'à sortir de ma bouche sans que je ne puisse le retenir. Mon corps se penche en avant alors que mes pieds se lève jusqu'à ne plus toucher le sol, puis très vite je suis projeter en arrière sur quelques mètres avant de glisser au sol deux mètres de plus. La douleur est insupportable, je veux hurler pour me soulager mais aucun son ne sort de ma bouche, j'ai l'impression que ma gorge est bouchée par du sang. Je ne suis pas encore mort, mais je demande si c'est mieux comme ça ou non. La douleur ne disparait pas, au contraire elle s'intensifie et avec mes os dans cette état je ne pense pas pouvoir me battre. Je pense pouvoir me tenir debout, mais je tomberai tout seul au bout de deux minutes. Mais de toute façon il est encore trop tôt pour penser à me mettre debout, je me penche sur le côtés pour libérer ma gorge du sang qui s'y bloque, je vomi ainsi une belle marre rouge et commence à tousser à m'en exploser les poumons.
Tout en crachant énormément de sang, je me demande si j'ai de la chance ou non. Ce qui m'a permis de survivre est non seulement le fait que mon corps soit celui d'un démon et non d'un Terrien, mais également ma queue que je cache en l'enroulant autour de mon buste. C'est ma queue qui a été frappé et cela à amorti le choc, et avec mon torse brisé à ce point je pense que je n'aurais pas survécu à un coup direct. Je ne suis cependant pas sortie d'affaire, me voilà au sol dans l'incapacité de combattre avec un taré qui veut ma peau et me faire souffrir ! Me faire souffrir ? Mais oui ! Finalement, j'espère que c'est un sadique qui aime jouer avec ses victimes ... Allez Naraki, il va falloir que tu supporte la douleur ... A ce rythme je vais mourir de toute façon, alors j'aimerais au moins détruire ce vaisseau et avec un peu de chance causer plus de dégât à ce monstre avant de lâcher mon dernier souffle. Il est temps de préparer le sombre déluge, ma technique la plus puissante ! Je vais me vider de mon énergie, mais vu comme c'est partie je ne vois pas l’intérêt de la conserver.
Tout en espérant que l'envahisseur aime jouer avec ses victimes et en me préparant psychologiquement à subir une torture, je laisse mon énergie quitter mon corps petit à petit. Mon énergie quitte mon corps pour se rassembler en hauteur, d'habitude elle atteint les nuages mais dans cette situation elle se concentre au sommet du dôme. Finalement cette blessure pourrait se montrer utile, si il est capable de sentir mon Ki comme il est concentré sur moi il pensera que je me vide de mon énergie à cause de ma blessure et que je suis sur le point de mourir ce qui n'est en plus pas tout à fait faux, vu les dégât sans soin je n'ai pas beaucoup de chance de survie.
J'espère vraiment pouvoir canalyser pas mal d'énergie avant que l'extraterrestre décide de m'achever ... Pour le moment cela ne causera aucun dégât, mais je pense avoir suffisamment de puissance pour au moins causer de lourd dommages au vaisseau si je peux avoir quelques minutes de préparation. Je ne pensais pas que je penserais ça un jour mais ... j'espère être torturé. Au moins vu la haine que ce type semble avoir envers les démons, je serais étonné qu'il décide de m'abattre comme ça, sans même s'amuser ou se moquer.


Technique utilisé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Gray
Admin
avatar


Masculin Messages : 142
Age : 21
Zénies : 150

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Déc 16, 2015 10:39 pm

Potota

C'est ainsi que Potota se fit soigner par des humains... Plutôt méfiant, car ils avaient vu les images de guerriers ressemblant à Potota attaquant la ville. Toutefois, Potota avait attaqué les autres aliens. De facto, cela le plaçait dans leur camp... Pour le moment.
Rapidement, la jambe de Potota fut bandé. Un médecin à moustache confirma également que le Sayajin avait deux côtes cassées, ce qui expliquait la douleur quand il respirait...
Toutefois, on trouva une solution à cela : Une horde d'antidouleurs. Oui, en temps normal c'était déconseillé, mais pour le coup, il fallait que le sayajin fasse gagner du temps, pendant que l'autre type affrontait l'envahisseur...

[Potota est donc de nouveau en état de se battre et de relancer une Power Ball.]

Naraki

Je vais faire un jet de dé pour déterminer si tu réussis à shooter le vaisseau. En dessous de 50, c'est oui. Au dessus, c'est non. Plus c'est proche de 0, plus tu infligeras des dégâts.


Naraki rassemble donc ses forces, alors que Flocon arrête de le cogner... Pour lui relever le crâne, et lui susurrer à l'oreille milles et une tortures. Oui, il allait souffrir longtemps avant de mourir... Toutefois, le démon ne remarquait pas sans le détecteur l'énergie de Naraki qui avait réussi à se placer au dessus du vaisseau... Avant de l'abattre avec fracas.
L'impact de l'énergie du démon se fit clairement entendre, et Flocon releva donc la tête en entendant l'explosion....

"Non ! C'EST IMPOSSIBLE !"

Et pourtant, le vaisseau n'atterissait plus désormais... Il commençait à chuter, difficilement... Mais loin de Flocon. Cela était du que les pilotes se disaient... Foutu pour foutu, autant ne pas tomber sur la gueule de leur chef et supérieur.
Flocon voit donc par contre parfaitement arriver les éclats d'énergie qui lui tombe dans la tête... Eclats qui se font repousser par un souffle d'énergie qui écrase également Naraki sur le sol, continuant de briser ses os...

http://img110.xooimage.com/files/a/0/3/sans-titre-3-4a280ac.jpg (Sans détecteur).

Le démon du froid venait d'enclencher la seconde apparemment... En étant carrément énervé.

"Je vais te ramener avec moi... Et je te promet que toute la hiérarchie te passera dessus pour jouer avec toi... On a quasiment tous perdu un proche à cause de ton engeance. A cause de la guerre que vous nous avez déclaré... Mais vu ton état, tu ne pourras pas aller bien loin..."

Flocon sous sa nouvelle forme fit craquer son cou. Bien qu'il récapitule. Son vaisseau était HS. Les explosions qui avaient eu lieu tout au long du poutrage de démon et de macaque indiquait la présence d'intrus sur son vaisseau. Probablement qui dépassait Gabo et Gido, puisqu'aucun des deux n'était encore venu l'aider alors que leur détecteur leur indiquait clairement qu'ils devaient aller l'aider.
Flocon fonça sur le vaisseau. Ses subordonnés avaient besoin de lui...

***

Mais que s'était-il passé durant cette courte intervalle ?

Et bien... Gray avait castagné des pauvres larbins sans plus de difficulté que cela. Lui aussi sentait Ferliost. Lui aussi sentait la confrontation arriver... Mais il sentait également l'énergie au dessus de son crâne, et fit un pas de côté pour esquiver deux lames noires... qui empalèrent deux soldats à la place.

Ferliost ? Et bien il avait presque réussi son action. Presque étant le mot clé. Oh non. Gido n'avait pas deux cerveaux et le sien était clairement dans sa tête. Simplement sa transformation consistait à condenser son corps. Donc sa densité augmentait et ses os aussi. C'est pourquoi le squelette de Gido encaissa le coup, bien que le coup le déstabilisait fortement...
Assez pour qu'un éclat noir se fiche dans son torse par surprise et par derrière.

"Que ?"

***

Quant à contre Hiro...

Et bien un vrai combat d'arts martiaux avait lieu pour le coup !
Non, malheureusement Gabo ne fut pas pris par surprise par la soudaine montée en puissance d'Hiro. Pourquoi ? Parce que Gabo n'était pas stupide. Un gamin issu de la Terre capable de survivre à l'un de ses coups de poings et de voler jusqu'ici ? Sûrement pas un Terrien. Probablement l'un des hybrides même.
De plus, Gabo était tout de même parmi les meilleurs éléments de l'armée alien de Freezer, en dehors des commandos. Gabo avait même eu l'occasion de s'entraîner en plus d'une occasion avec son cousin Jayce... Malgré son accent idiot.
C'est pour cela que malgré la soudaine pointe en puissance de son adversaire, Gabo pu suivre les coups. Instinct. Sentir l'air qui se déplaçait.
L'alien réagissait avec ses réflexes, et sa tête. Bien le détecteur lui indiquait qu'il avait l'avantage de la puissance... Avant de se faire pulvériser par une des attaques d'Hiro qui lui déchira un peu la pommette. Gabo tenait bien sa garde, mais les dégâts s'accumulaient. Mais à ce rythme, le gamin se fatiguerait vite...
C'est avec le kikoha que Gabo vit son occasion. Il fonça sur Hiro... et perdit un bras dans le Kikoha... Enfin perdre est un grand mot. Plutôt rendre inutilisable serait plus exact... Mais par contre, est-ce que cela compenserait pour la main épée qu'Hiro s'était pris dans le bide ? Ce n'était pas sûr... Mais Gado maugréa. sa main n'avait pas réussi à s'enfoncer assez pour tuer son adversaire... La blessure était importante, mais pas encore mortelle.

"Abandonne gamin..."

C'est alors que les Soldats, alors en stand by... Bah se firent souffler par des lances noires venues de nulle part, étonnant du même coup Gado !

"Waaah ?!


Dernière édition par Mirai Gray le Mer Déc 16, 2015 11:26 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Admin
avatar


Masculin Messages : 658
Age : 104
Zénies : Infini

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Déc 16, 2015 10:39 pm

Le membre 'Mirai Gray' a effectué l'action suivante : Hasard

'Lancé MJ' : 36
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 677
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Jeu Déc 17, 2015 2:15 pm

Gray était intrigué par l'éclat d'énergie noir qui venait de traverser le navire de part en part. Un rapide scan du vaisseau lui permit de comprendre que celui-ci allait s'écraser dans très peu de temps... A vue de nez 5 minutes.
Le Rayden mit son bô d'énergie sur l'épaule. Pourquoi s'attirait-il toujours les embrouilles ? De plus, il entendait très clairement Ferliost gueuler son nom. Apparemment l'humain avait appris à détecter les énergies.

"Faudrait que ce type soit plus zen sérieusement..."

Soudain, il entendit un boom sonore... Et une énergie augmenter en puissance à toute allure. Le Rayden se tendit... Le niveau était haut. Très haut... Gray se mit donc à réfléchir, parant l'air de rien les tirs des soldats, avant de leur casser les genoux. Les cris de douleurs ne le dérangeait pas, mais... Mais Gray voulait sincèrement éviter de tuer si cela était possible.
Cela voulait-il également dire qu'il fallait sauver à tout prix toutes les vies ?
Gray n'eut finalement pas à répondre à cette question car... Le vaisseau eu sa chute stoppée en cours de route.
La raison venait d'un certain Démon du froid, qui contrairement aux Empereurs, faisait grand cas de la vie de ses subordonnés. Assez en tout cas pour supporter le poids de son vaisseau et en ralentir la chute.
Gray... Ressentit du respect pour ce démon du froid. L'aura et la forme de l'individu ne laissait aucun doute quant à l'espèce. Le Rayden repensa à ce que lui avait dit Blizzard. Ce peuple peut se transformer assez aisément pour augmenter leur puissance. Le capitaine des aliens tenait à la vie de ses hommes... Tout en prenant soin d'épargner la vie des humains.
Gray commençait à être intéressé par Flocon au plus haut point... Mais malheureusement, il y avait un gros souci dans l'équation...
Le Rayden soupira, et d'un pas calme se mit à marcher en direction de son premier adversaire... Tout en faisant du calcul mental. Il avait utilisé les ondes du vaisseau pour contacter le Rose Marie. Cela voulait dire qu'il était dans un rayon de 5 heures pour un vaisseau de l'empire... soit environ une demi-heure pour le Rose Marie. Rajouter à cela les 5 minutes nécessaires à la navette pour le rejoindre... Il ne restait plus que 25 minutes environs à attendre...

Gray avançait d'un pas décidé vers son adversaire... Jusqu'à ce qu'il ressente autre chose. Plus loin. Un enfant ? ... Gray se morda les lèvres. Il fallait qu'il aille l'aider.
L'énergie de Gray monta à fond alors que la matière rouge le recouvrait... Le Rayden s'accroupit pour prendre son élan... Avant de courir dans la coursive... Passant devant Ferliost.

"Salut j'ai pas le temps de m'occuper de toi !"

Lacha-t-il en passant rapidement... Avec un petit coucou de la main... Et en piquant l'alien au passage... Gray le largua en passant devant une salle de soin, avec des capsules de soin. Avec un peu de chance il survivrait.
Puis, il se remit à courir pour arriver au moment où Hiro avait un trou dans le bide... Et que les soldats se faisaient souffler par les éclats noirs. Apparemment, ils n'étaient pas tous tombé en même temps... Gray regarda rapidement les trous... Bon, ces soldats là étaient morts, c'était foutu pour eux... Par contre, l'alien qui s'apprêtait à achever l'alien... Vit Gray, qui pour le coup avait une sale gueule, et se prit un uppercut... et un coup dans le ventre qui le mit dans les vapes.

"Alors toi, tu vas avoir besoin de la dernière capsule de soin que j'ai trouvé."

Fit Gray..... Malgré sa tronche totalement effrayante... en prenant Hiro sur son épaule, avant de courir dans le sens inverse et de le mettre dans la dernière capsule de soin...
Gray sentit les énergies dans le vaisseau... Bon les seuls trucs dangereux restant étaient Ferliost et Flocon. Hiro avait un petit trou, mais il serait rapidement guéri... Sans doute. Mais Gray ne savait pas qui il était ou ce qu'il voulait... Mais il dégageait une aura semblable à Brassica. Encore un hybride...

Gray décida donc de sortir dans le couloir... attendant Ferliost.

"Ferli ! Devine qui est revenu dans le monde des vivants juste pour te faire chiiiier !"

Dit Gray en relâchant le symbiote. Autant garder ses forces pour Flocon... Et voir si on pourrait pas parler peinard avec Ferliost en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 241
Age : 21
Zénies : 4280

Données du Personnage
Power Level: 8 819 734
Power Level en Kili: 175
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Jeu Déc 17, 2015 10:01 pm

Tout se passa comme prévu, ma cape attirant suffisamment d'attention pour me permettre de porter mon assaut, mon sourire s'élargissant encore que je savoure mon triomphe, alors que ma lame siffle, fendant l'air... Et enfin l'impact, si violent que je le ressentis tout le long de mon bras, en un douloureux frisson. Pourtant nul bruit, nul son de chair se déchirant, juste un crissement déplaisant à entendre, constatant avec... Irritation, que mon arme n'avait pas percé ses os et avaient simplement ripé dessus, dessinant certes une sanglante balafre sur sa peau et sa chair, ce qui était plaisant à voir, mais tout de même bien loin du résultat escompté.

Cependant c'est noté, le crâne des gros plein de soupe est plus robuste que celui d'un humain... Mais cela n'a pas empêché la violence du coup de le brusque, suffisamment pour avoir assez de marge de manœuvre pour asséner un second coups, à un endroit bien plus vulnérable, à savoir sa gorge ! Mon assaut avait tout de même percée sa chair, il en ferait probablement autant avec sa trachée ! Seulement, à l'instant où j'amorce mon coups décisif, le vaisseau tremble brusquement, suffisamment pour me contraindre à relâcher ma proie, afin de me stabiliser et éviter de tomber au sol ! Non pas que cela me plaise, mais je ne suis pas assez idiot pour ignorer que son poids lui serait un avantage si jamais nous tombions tout deux et que le combat se poursuit par terre !

Néanmoins, le temps d'un recul et je me rends compte que cette considération est futile, ce qui cause néanmoins chez moi une réactions sans ambiguïté.

"BORDEL !"

Oh ! Non pas que la vision du corps de l'envahisseur transpercé par une sorte d'éclat, perçant le plafond et étant probablement la cause du tremblement, plus noir que tout ce que j'ai jamais vu soit déplaisante en soit, d'autant plus que ça m'ouvre la voie pour retrouver Gray ou rejoindre le cœur du vaisseau, au choix... Seulement il y a un petit problème, et ce dernier c'est que cette chose qui transperce actuellement le corps de l'envahisseur ne vient pas de moi, et cela me donne un ressenti quelques peu déplaisants, peu l'impression de ne servir que d'apparat, un peu comme pour la mort de Gray justement. Ça me gâterait presque mon plaisir, et mon envie de le tuer. Presque...

Car après tout, même si je dois avouer être tenté de le laisses mourir en connaissant toutes les souffrances de l'empalement, je suis quelqu'un de raisonnable et en tant que tel laisser une chance à mon adversaire est une absurdité ! Il pourrait guérir, me réserver une dernière surprise ou que sais je... Et puis ça ne reste tout de même pas déplaisant ! Seulement, après Gray, il va falloir que je trouve le petit malin responsable de cela ! Et même si c'est un humain, ce dont je doute grandement, il va au moins m'entendre... Surtout qu'il y a quelque chose avec ces éclats, quelque chose qui me dérange, me répugne... Je ne sais pas vraiment pourquoi, une fois de plus, mais je le sais, je le sens... Bah cela sera vu avec le responsable, il est temps de se salir les mains !

Mais un petit détails gêne mon projet. En effet le vaisseau continue de trembler, mais à la rigueur, cela n'est pas si grave, car après tout il suffit que je m'élève un peu, ce que je fais, et je me moque bien des tremblements du sol, à condition de ne pas me cogner la tête au plafond et de faire attention au bruit, pour anticiper ces éclats noirs qui continuent à percer le métal et éviter d'être à mon tour transpercer. Une sage décision qui plus est au vu de l'inclinaison que pris le sol, la seule chose empêchant alors le moche de glisser étant l'empalement dont il est victime. Ce qui est parfait, l'immobilisant et m'en faisant une cible de choix ! Je suis d'autant plus pressé qu'il semble que le vaisseau est en train de chuter ce qui par ailleurs compromet le projet que j'avais en pensant rejoindre la salle de contrôle. Allez pour me consoler, juste le temps de m'habituer un peu à ne plus avoir les pieds sur terre et...

Un nouveau tremblement survient alors, mais différent, stoppant la chute et surtout ce n'est pas cela qui attire mon attention, et m'amène à repousser de nouveau mon action... C'est mon instinct qui me retient, qui me hurle la présence d'une force démentielle, absurde bien plus grande que tout ce que j'ai rencontré jusque là ! Et... Et en plus, l'instant d'après, le cri de mon instinct se fait encore plus violent, plus intense... Et le nom de Gray qui ne m'a jamais vraiment quitté l'esprit y resurgit encore plus brusquement. Que... Comment a t-il pu devenir aussi puissant ? C'était déjà absurde qu'il soit revenu à la vie, et qu'il l'ait fait en devenant plus fort, mais à ce point ?! C'est aberrant ! Et pourquoi... Pourquoi ces deux puissances viennent d'apparaître ? Est ce que Gray compte se battre contre la première, qu'il dépasse désormais ? Et quelle est cette première puissance ? Est ce qu'il s'agit du chef des envahisseurs ?! Ou bien d'encore autre chose...

Je ne sais rien de tout cela... Mais ce que je sais, c'est que Gray ne compte pas se battre contre la première puissance tout de suite car il se rapproche de moi, rapidement... Pourtant je l'entends pas, ni ne le voit, je le sais, tout simplement. Et de fait, je me prépare à le réceptionner, me laissant retomber au sol, de nouveau stable. Mon instinct me hurle pourtant qu'il est bien plus fort... Et il est vrai que j'ai quelque part d'autres projets à son égard, mais s'il court vers moi c'est sans doute pour se venger ! Mais allons, je l'ai déjà vaincu une fois, je le ferai une seconde fois, surtout qu'il n'a ni arme, ni jolie armure cette fois ! 

Mais je ne peux m'empêcher de remettre en cause mon instinct alors que je vois la chose qui s'approche. Est ce vraiment Gray ? Alors que ce dernier ressemblait plutôt à un humain la chose qui court vers moi semble étrangement lisse, sans vêtement, sans cheveux ,juste une peau aussi rouge que la chair, tel un écorché, si ce n'était deux sortes d'hideux yeux argentés... Et je ne peux alors retenir un sourire, voilà qui est bien plus satisfaisant à affronter, une forme qui dévoile ses véritables origines ! 

Il est rapide, très... Mais il me faut simplement anticiper. A courir de la sorte, il est si prévisible, il va s'avancer, jusqu'à ce que je sois à portée...Et me contourner ! Ce n'est en vérité pas ce à quoi je m'attendais et de fait la lame, dont j'avais préparé le mouvement, ne fait que siffler dans le vide. Merde ! Avec sa vitesse, il va juste avoir à se retourner et me frapper pour triompher. Néanmoins, je tente tout de même de me retourner, afin d'essayer de répéter de l'histoire, de le frapper en même temps qu'il m'atteindrait, et alors, peut être, que l'issue soit simplement la même !

Mais nouvelle déception... Il n'est pas exactement derrière moi, s'étant en vérité précipité vers le moche, encore empalé, pour le récupérer... Et j'ai juste le temps de l'apercevoir m'adresser un petit geste de salutation. Que... Qu'est ce que c'est que cette farce ? Déjà que sa présence m'a fait oublier d'achever l'autre gros tas il se tire avec lui ?! Et en me saluant ? TOUT LE MONDE A T-IL DONC DÉCIDER DE M'EMPÊCHER DE TUER  PAR MOI MÊME LES ENVAHISSEURS ?!

Bon... De toute façon, vu son état, à moins qu'ils aient eux aussi des haricots magiques ou que lui même puisse se régénérer, le moche ne va pas survivre à ses blessures. La fin est la même dans le fond, le moyen est juste un peu décevant, j'aurai tout de même aimé savoir si j'avais gagné mon pari quant à la vitesse de sa mort par hémorragie.

Mais plus importants est la phrase que m'a adressée Gray, que j'ai clairement entendu, et qui m'arrache à nouveau un sourire maintenant que j'y pense. Pas le temps ?! C'est donc que moi j'en ai et qu'il a quelque chose à faire, affronter l'autre puissance, qui ne semble pas bouger, ou que sais je, dont je pourrai peut être tirer parti. Mais j'avoue être partagé, même si a priori au vu des impacts subis et de sa chute interrompue, le vaisseau n'est pas en état de se maintenir, je me demande s'il n'y a pas moyen que je limite les dégâts. Pas tant à l'intérieur du vaisseau, qu'à l'extérieur. Après tout s'ils s'écrase sur des immeubles... Les dégâts seraient alors peut être plus conséquents que s'ils avaient atterris !

Mais le fait que les envahisseurs ont tout autant intérêt que moi à ne pas voir cela se produire, ainsi que la triste réalité que je ne sais de toute façon pas diriger une telle machine, finissent par emporter ma décision. De fait, je récupère ma cape, après y avoir essuyé le sang couvrant la lame que j'avais encore, avant de récupérer celle que j'avais planté dans l'étoffe. Suite à quoi, je ne tarde pas à me diriger dans la même direction que Gray, me concentrant pour essayer de ne pas perdre son énergie, sans pour autant me presser, car je n'ai pas vraiment l'intention de me faire repérer. Tout l'intérêt que je pourrai tirer de ce qu'il a à faire je ne pourrai l'avoir que si je ne me fais pas remarquer !

Seulement, je ne fais décidément qu'aller de déception en déception, car alors même que j'ai constaté que Gray s'est immobilisé dans un couloir, m'amenant à m'en approcher discrètement, je constate, non seulement qu'il y a des corps, mais dont la plupart semble inconscient, et les morts étant transpercé d'éclats noirs, mais que Gray, lui, semble attendre… Et vu comment il fixe le couloir d'où je viens, qu'il m'ait vu ou non, je doute qu'il attende quelqu'un d'autre. Alors… Autant faire contre mauvaise fortune bon cœur, et c'est d'une posture exagérément théâtrale alors que e m'avance pleinement dans le couloir, faisant claquer ma cape tâchée, mes lames en main mais l'une d'entre elle en calant la poignée sur ma taille alors que l'autre semble pointé vers Gray, sans pour autant paraître particulièrement agressif. Il a l'air bien calme… Et le fait qu'en me voyant il se défait de sa véritable forme, reprenant celle sous laquelle je l'ai connu, et qu'avec ce changement mon instinct semble s'apaiser, me convainquant qu'il est possible que AU MOINS le projet qui m'est venu à son égard après avoir ressenti sa présence se réalise. Je lui laisse néanmoins, brièvement, l'initiative quant à la parole. Une provocation, qui me crispe un peu à vrai dire, ce Rayden, comme il a désigné son espèce, se vantant de son retour d'entre les morts.. M'amenant à exprimer le fond de ma pensée !


"Oui, revenu d'entre les morts, et plus puissants encore qui plus est ! Comme si votre technologie et ce dont vous êtes capables par vous même ne suffisait pas ! Non, il faut en plus que la seule chose que tout le monde croit juste, à savoir la mort, ne le soit pas, et tolère à d'autres qu'on lui échappe, en en tirant du pouvoir. COMMENT cela est il juste ?"

Je n'ai vraiment pas pu retenir ma colère sur ce coups là, et c'est idiot mais cette évocation de la mort me fait un peu pleurer, comme si mes efforts sont vains… Mais je ne dois pas penser à cela, ce n'est pas le plus important, alors autant m'amuser avec lui, non ?  Ce que je fais après avoir négligemment essuyé mes larmes.

"J'espère vraiment que ta remarque n'est que rhétorique, car hormis toi Gray, je ne vois pas qui d'autres pourrait revenir de l'au delà pour m'ennuyer… Enfin, au moins as tu eu le bon goût de te trouver un visage correspondant plus à ton essence profonde, Ehehe..."

Ma voix est moqueuse tout du long, effectuant d'une main des gestes négligents de la main, et donc de la dague pointée vers lui accompagnant mes dires. Cela dit, je suis sincère dans mes propos. Au moins a t-il trouvé une forme qui n'est pas une simple parodie de l'être humain, et c'est vrai que n'ayant pas d'autres proies que lui à mon actif que lui je vois mal qui pourrait revenir d'entre les morts… Peut être le moche s'il est déjà mort. Enfin l'important n'est pas là, alors je poursuis.

"J'avoue que je suis un peu curieux… Tes amis ont utilisé la technologie pour te réanimer ? Une d'entre elle avait parlé d'un liquide régénérant... Ou genre, en fait, ton corps est une machine dans lequel on a enregistré ton esprit. Ou bien comme dans les mauvaises histoires tu n'étais en fait pas vraiment mort et ta damoiselle ailée s'est fâchée pour rien ! Cependant, je ne vais pas mentir, te voir en vie me fâche un peu, après tout à quoi ça me sert d'éliminer les envahisseurs si c'est pour qu'ils reviennent plus tard, hm ?"

J'adoptais une attitude plus interrogative, me penchant légèrement vers lui… Mais avant qu'il ne me réponde, je me redresse, et affiche un sourire carnassier.

"Et je reconnais que l'idée de pouvoir te tuer, par moi même cette fois, est tentante. Mais !"

Au cas où mon affirmation suscite une éventuelle animosité je m'empresse de tempérer, levant l'index pour marquer une pause, avant de reprendre, en levant tout les doigts, sauf le pouce qui maintenait mon arme contre ma paume.

"Primo, ça ne me servirait à rien de te tuer pour que tu reviennes encore, quoiqu'un peu de satisfaction personnelle, mais… Justement, deuxio, j'ai une autre cible en tête, qui pourrait t'intéresser, puisqu'il s'agit de celui qui m'a manipulé pour te tuer. Non pas que je n'aurai pas moi même essayer, mais vois tu, j'ai horreur des faire les choses pour quelqu'un d'autre, ou parce que cet autre m'a forcé à le faire, après, j'ose espérer que celui là ne ressuscitera pas également ! Tertio… Je ne suis pas idiot, je ne sais pas comment tu as fais, ni en quoi cela est… Juste, mais je le sens bien… Sous cette forme, j'ai peut être une chance, mais avec ta véritable apparence… Nan, j'en ai aucune en te faisant face directement ! Quarto, je n'ai pas oublié les informations que tu m'as donné, et j'en ai peut être une qui pourrait t'intéresser, concernant le rejeton d'un de tes semblables qui serait sur terre. Il te cherchait d'ailleurs, il a pas vraiment aimé quand je lui ai dit ce qu'il s'est passé ! Enfin j'ai un peu perdu sa trace, mais j'ai quelques détails intéressant tout de même. Ah, et pourquoi ce quarto dans le fond ? Alors que je serai prêt à te tuer ? Tout simplement parce que, comme je te l'ai dit, j'ai des poissons un peu plus intéressant à pêcher, entre celui qui m'a manipulé et ce fameux empire, et peut être que eux, au moins, auront le bon goût de rester mort, et quelque part nos intérêts peuvent s'y rejoindre. Cela étant..."

C'était dangereux d’énuméré d'être aussi franc quant à mes intentions à son égard… Mais après tout s'il veut vraiment se venger, il l'autre déjà fait, non ? Et puis je suis au moins aussi énervé que lui pour le coups, seulement je sais me retenir, un minimum. Bref, à chaque fois que j'ai énuméré mes raisons j'ai refermé un de mes doigts, et durant tout mon discours ma voix a été… Calme, bien plus que 'habitude… Mais alors que j'effectue une légère pause, je commence à m'avancer vers lui, lançant distraitement une de mes lames en l'air avant de la récupérer, poursuivant d'une voix plus… Interrogatrice, un peu suspicieuse.

"… Je pense qu'on a le même ennemi, avec celui qui m'a manipulé, mais l'empire ? J'en suis moins certains. Le gros chat dans sa tour, que tu dois connaître comme il m'a parlé de toi, m'a dit que t'étais un allié. Mais voilà que je te trouve dans un de leurs vaisseaux, avec ma foi bien peu de cadavres sur ton sillages, et en me volant ma proie. Et qu'on aille pas me dire que eux aussi ce sont des amis. Ils ont été assez impolis pour ne pas prévenir de leur arrivé ! Le gros chat se serait il trompé ? J'aimerai le croire, mais … Tu aurais pu aisément me tuer tout à l'heure et tu ne l'as pas fait, alors je dois avouer que… Je m'interroge."

Une dernière phrase que je ponctue, en rattrapant fermement ma lame et en cessant de jouer avec, n'étant plus qu'à quelques pas de lui. Mon regard s'est quelque peu durci...Et à vrai dire… C'est très dur de me retenir, alors qu'il est si près de moi, mon instinct n'étant alors nullement inquiétant. Avec la bonne vitesse et le bon geste, ce serait peut être suffisant… Mais il serait bête de tout perdre pour ne finalement rien gagner…

Qui plus est, maintenant qu'il a délaissé sa véritable forme, seule une puissance se fait particulièrement intense, m'arrachant des frissons pour peu que je m'y concentre un peu, probablement… La proie la plus risquée, et la plus intéressante du moment. Qui plus est… Si je parviens à la tuer ,d'une façon ou d'une autre, ça signifierait que je pourrai peut être faire de même pour Gray ! Cependant…

"Enfin… Tout cela fait beaucoup de choses, et en fonction de ta réponse on aura peut être pas le temps de tout voir avant que le vaisseau ne recommencer à tomber ! Donc… Peut être que nous allons reprendre cette discussion plus tard, hm ? A moins bien sûr qu'il ne s'agisse de ton véritable allié, auquel cas tu ne me laisseras pas faire, hm ?"

A vrai dire, j'aurai bien aimé achever cette échange… Mais aussi grande qu'elle soit je constate que cette puissance inconnue n'a pas l'air de bouger, donc peut être qu'elle est occupée… Vulnérable… Et cela serait dommage de manquer cette occasion, hein ?!


Cependant il y a un détail qui me revient à l'esprit… A savoir où en est Hiro ? J'ai pas vu son corps, ni celui de Dago, ou Gabo, peu importe. Je me demande où est ce qu'il en est dans sa tâche, et si d'ailleurs, vu l'état du vaisseau, c'est judicieux de la poursuivre… Bah débrouillard comme il semblait l'être, malgré sa stupidité, il devrait pouvoir s'en tirer !


Précision:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Ven Déc 18, 2015 10:25 pm



Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]

''bientot tu rejoindras ce monde de ténèbres''

Alors que le Saiyen se fait soigner par un médecin humain, il entend des hurlements qui provient de l'extérieur. Une pluie noire commence à tomber à l'extérieur. Les humains sont apeurés quelques humains se cache derrière Popota, ce dernier impressionner par les capacités de l'utilisateur de cette technique.

"Au...Au... Secours "! 

Popota met sa main sur la bouche de l'humain, ce dernier ce calme rapidement.

"Combien... Arf... De temps, vous allez mettre pour que ma jambe finisse de saigner "?

Le médecin à terminer, le Saiyen a arrêté de se vider de son sang. Potota se lève sans difficulté majeure, le médecin lui donne des médicaments le Saiyen prend en une fois tous les médicaments.

""Fait attentions, ce monstre n'a pas l'air d'être une bonne personne".

Popota pose sa main sur la tête d'un enfant, il lui fait un sourire et dit aux humains de rester cacher.


Un conseil, ne vous faites pas remarquez".


"D'accord".


"Ne vous en fais pas, je vais m'occuper de lui".

Popota sorti après que la pluie s'est arrêtée, les humains restent dans la pharmacie. Le Saiyen entend un bruit sourd, une respiration très faible. Il ne détecte pas la présence de Flocon avec son détecteur, il approche lentement du Démon le pauvre doit avoir plusieurs cotes casser et une fracture au cou. Potota met sa main pour vérifier s'il est encore vivant, il est très faible il doit agir sinon il va mourir.

"Merde... Il doit avoir facilement le coup briser, si je ne le conduis pas au plus vite aux auprès du médecin il va mourir".

Potota prend par les pieds Naraki, pour ne pas aggraver sa blessure, il soulève doucement le Démon. Il rejoint les humains, Potota demande au médecin s'il peut faire quelques choses. Le médecin met sa main sur plusieurs cotes, il vérifie aussi sa colonne vertébrale.

"
"Ouf... Ce n'est pas bon, je ne suis pas sûr que j'arrive à faire quelques choses pour l'aider".

Potota prend le médecin par ses vêtements.


"Vous devez, faire quelque chose sans lui je serai mort".

Le médecin fait un signe de la tête, Potota le reposes par terre. Le médecin commence à s'occuper de lui, le Saiyen reste dans la pharmacie son détecteur ne sens pas la présence de Flocon.





Dernière édition par Potota le Dim Déc 27, 2015 3:38 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Déc 23, 2015 6:27 pm

[je viens de voir les MP ^^ ]

Ma technique est en cour de préparation, il ne reste qu'à espérer que je tienne assez longtemps pour la lancer. Si j'y parviens je risque de causer la mort de nombreux civil à cause de mon énergie et la possible chute du vaisseau extraterrestre, mais si cela permet de sauver l'humanité alors cela n'a aucune importance. Je ne suis plus celui que j'étais autrefois, sauver tout le monde n'est qu'un idéal impossible à atteindre alors j'en ai rien à foutre de tuer les personnes bloqué dans cette ville pour sauver la planète ! De toute façon leur sort ne m'importe que pendant quelques secondes, dès que mon ennemi me soulève en me tenant par les cheveux je les oublie totalement pour d'abord me soucier de ce qu'il va m'arriver.
Je dois bien avouer que je commence à regretter d'être venu en voyant la créature fantasmer en me disant exactement ce qu'il compte m'infliger, m'apprenant qu'il compte me garder en vie le plus longtemps possible tout en me faisant connaitre les pires douleurs imaginable. Le côtés positif est que pendant qu'il est en plein monologue qui a pour but de me faire peur j'ai le temps de concentrer le plus d'énergie possible au sommet de ce dôme. Bientôt je pourrai tout relâcher et je l'espère causer d'énorme dégât au véhicule spatial et avec un peu de chance ce monstre qui me fait face. Bon, d'après les explosions qui a eu lieu plus tôt j'en déduis qu'il y a des ennemi de ces envahisseur dans le vaisseau mais si ils n'ont toujours pas été capable de le faire tomber autant que je le fasse même si cela mettra leurs vies en péril.

Alors que je continue de me concentrer, je commence à me demander ce qu'il m'arriveras ensuite ... Dans mon état je ne pense pas pouvoir survivre bien longtemps surtout vidé de ma puissance. Sans soin particulièrement pousser je vais y rester ... je vais mourir. Je me demande ce qu'il y a après la mort ... Rien du tout ? Le néant ? Peut être que je vais errer sur Terre sous la forme d'esprit ? Ou alors je vais être emmener dans un autre monde. Je me demande si l'enfer et le paradis existe ... Mais si c'est le cas je vais aller où moi ? Après tout j'étais un être humain il y a presque trois siècle ! Je parcourais la Terre pour aider ceux dans le besoin ! Je ne laissais tomber personne ! Je sauvais toute les personnes que je trouvais peu importe les difficultés et les risques d'y passer ! Mais à présent je suis un démon qui veut certes sauver l'humanité mais je me fiche de tuer d'autres humains pour cela ... Paradis ou Enfer ? Peu importe lequel je ne serais pas étonné d'y être. J'aurais juste plus de problème en enfer avec tous les démons qu'il doit y avoir, surtout s'il y a ceux qui y sont par ma faute. Enfin, à moins d'un miracle je serais fixé dans quelques minutes. Cela ne m'enchante pas ... mourir me fait même peur. Non ... je ne veux pas mourir ! Je sais que ne mérite pas d'être sauver, mais je ne veux pas mourir !

Après ces questionnement sur ce qu'il peut bien y avoir après la fin, je commence à cracher énormément de sang. Non seulement à cause des blessures que j'avais déjà, mais aussi à cause de ceux que la créature m'a infliger pour me torturer. Pour qu'il ne me tue pas immédiatement je fais semblant d'avoir mal à chaque coup qu'il me porte alors que je sens même plus la douleur depuis un bon moment. Je n'ai pas mal et cela m'inquiète. A part cligner des yeux je ne peux absolument pas faire le moindre geste, et encore je n'ai qu'un oeil valide ... Quand je pense que seul ma paupière gauche peut encore bouger, je me dis que je suis tombé bien bas. C'est vraiment humiliant ! Même lorsque je n'étais qu'un simple humain je n'ai jamais été dans cet état ! Et pour ça mon gars ... TU VAS ME LE PAYER !!
Je me suis concentrer assez longtemps, la plupart de l'énergie qui se trouvait dans mon corps est à présent au sommet du dôme mis en place par l'ennemi, et tout cette énergie se transforme en lame noir qui fonce vers le sol à grande vitesse et avec une énorme puissance. Je ne pensais pas en être capable dans mon état, mais un sourire en coin se dessine sur mon visage lorsque les lames noir s'abattant sur le véhicule spatial au point de le faire chuter se reflète dans mon oeil. J'admire les dommage que j'ai causer au vaisseau et je le suis du regard dans sa chute pendant quelques instant avant de regarder de nouveau le monstre qui me tient toujours par les cheveux. Il n'y a même pas un mètre qui me sépare de lui et pourtant il ne me reste pas assez de force pour le voir clairement. Je devine tout de même que son visage doit être colérique, il aura encore plus envie de me tuer après cela mais je suis tout de même heureux d'avoir autant mis en rogne un être aussi fort.
De mon point de vue, je parvient à voir des trainée noir foncer droit sur moi et le monstre. Je me demande à quel point cela le blessera, avec un peu de chance cela pourrait même le tuer ! Mon instant d'espoir disparait bien vite lorsque je suis soudainement plaqué au sol par une force invisible, voyant dans ma chute les lames sombres dévié pour tomber autour de la créature mais non sur lui. Cependant ce qui m'inquiète le plus sur le moment est le bruit que j'ai entendu en heurtant le sol ... Je ne sens plus rien donc je ne peux pas en être sûr, mais j'espère vraiment que ce que j'ai entendu n'étais pas mon corps !

Me voilà à présent allongé sur le dos sans pouvoir faire quoi que ce soit. Ma vision devient de plus en plus trouble et commence à s'assombrir ... Je vois que mon déluge continue de s'abattre sur le vaisseau et sur le sol, j'arrive également à deviner que l'être qui m'a mis dans cette état bouge les lèvres ... mais pourtant je n'entends absolument rien. Le silence absolu. Je ne sens absolument rien, je n'entend absolument rien et bientôt je ne verrai absolument rien. Je ne sais pas si c'est une bonne chose que je ne commence pas à avoir froid ... d'après des récit que j'ai lu on a froid lorsque l'on meurt. Il me reste peut être encore une chance après tout. Je ne sais pas s'il y a quelque chose après la fin, alors je préfère garder espoir.


[ Dans cet état je passerai mon tour jusqu'à ce que les admin juge que je puisse me réveiller et faire quelque chose d'utile ]
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 677
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Déc 23, 2015 6:49 pm

Pendant ce temps, donc Potota est toujours chez les réfugiés. Il a récupéré assez d'énergie pour balancer sa power Ball.

Quant à Naraki, fort heureusement... S'il est gravement blessé, Flocon a bien frappé comme il fallait le démon pour lui éviter de mourir. Le docteur hoche la tête, et à l'aide d'infirmier de fortune, commence à le soigner. Certes, Naraki a une queue, mais comme disait le dicton... "Touch Fluffy Tail !" A moins que cela ne soit une chanson.

Meanwhile, encore... Flocon terminait de poser, difficilement, le vaisseau sur le sol... bon de garer le vaisseau si vous voulez. Tssss. LE démon avait énormément amoché les réacteurs et l'intérieur. M'enfin rien que les techniciens ne puissent réparer probablement.

Flocon entra donc par l'un des trous... Avant de se diriger vers une des réserves. Il avait bien fait de les disperser à travers le vaisseau...
A l'intérieur de la réserve, il trouva deux de ses soldats, terrés... Flocon les regarda... Avant de frotter leur casque.

"Les ennemis sont bien plus forts que je ne l'avais cru. C'est de ma faute je n'aurais pas du quitter le vaisseau. Vous avez sauvé vos vies, dans un cas où votre sacrifice n'aurait servi à rien..."

Le bras de Flocon se durcit. Comme son regard.

"Je dois aller venger mes subordonnés maintenant."

Flocon prit donc un détecteur et se le posa sur l'oeil. Ses ennemis n'allaient pas l'aimer en colère.
Personne ne l'aimait en colère.

***

Gray, lui n'en croyait pas ses oreilles. Ferliost voulait... Parler ? Gray s'adossa à son bâton alors que Ferliost délirait un peu... Ou envisageait un grand nombre de possibilité à haute voix, tout simplement.

"Nan, quand je dis que j'ai remonté l'au delà à mains nues, j'étais sérieux. J'ai traversé ce qui sépare l'au delà et le monde des vivants à coups de latte et de câbles électriques. Quand à la puissance en plus, je me suis également entraîné là-bas. Y a même le dieu en charge de la Terre qui m'a entraîné, en remerciement de l'aide que j'ai apporté à la Terre avant."

Gray prit le temps de ressentir une fraction de seconde l'ensemble de la zone. LA destruction... MAis étrangement le manque de mort total ? Excepté chez les aliens. Mais pourquoi l'Empire s'attaquerait à la Terre ? Cela étonnait le Rayden au plus haut point.
Tout comme l'aura de haine que maintenait Ferliost autour de lui. Toutefois, le Rayden avait déjà rencontré une fois cette aura auparavant. Lors de sa première rencontre avec Ferliost.

"Secundo... Je t'avoue que ma première pensée cela a été de te filer un coup dans les couilles. M'en veux pas, mais tu m'as juste tué et rendu aveugle. Cela me donne une petite raison. Mais en voyant le merdier qu'il y a autour de nous, je comprends mieux ta méfiance/Haine pour les aliens. Prend le pour ce que cela vaudra, mais je veux juste me barrer de la Terre. Je n'y ai aucun bon souvenir. Alors, oui, je vais t'aider à casser du Démon du Froid, mais à ma manière. Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne pense pas qu'il veuille tuer des humains. Savoir pourquoi l'Empire veut des humains vivants m'intéresse. En retour, je m'engage à empêcher mon peuple de venir sur Terre... Si jamais un individu vient, tu seras libre de faire ce que tu veux. Si c'est un groupe armé, soit sûr que je serais derrière pour les anéantir moi-même. Avec mon vrai visage, comme tu le dis."

Le Rayden était stoïque. Bordel, le voilà qui parlementait avec Ferliost. Il avait suivi l'entraînement du chat qui l'avait guéri à sa sortie de l'Entremonde ? C'était bizarre... Mais apparemment, cet entraînement était plus efficace que celui de Kaio. Gray prit son bâton.

"Quant à l'hybride, je ne sens plus sa puissance. Peut-être que l'hybridation a fini par le tuer. Je voulais le trouver entre autre pour éviter cela. Maintenant, il est trop tard. Puisse-t-il reposer en paix. Par contre, l'autre hybride demi Sayajin pionce dans une capsule de régénération à coté. J'ai senti qu'il allait se faire buter. Alors je l'ai sauvé. C'est pour cela que je ne me suis pas arrêté."

Gray ouvrit la porte, montrant les deux capsules de soins en action. A l'intérieur, Hiro se remettait à vue d'oeil. Il commençait même à ouvrir le yeux apparemment. Gray sourit, en ressentant la puissance du jeune homme. Avec un peu de chance, il pourrait être un compagnon de jeu pour Brassica.

"Et non. Je t'interdis de buter l'alien. Oui, tu y tiens. Simplement, la mort m'a ouvert les yeux sur pas mal de chose. Sur moi-même. Je refuse de redevenir un tueur... Mais je crois qu'on a un plus gros souci de toute façon."

Fit Gray, dont le visage sérieux venait de s'épaissir d'un trait... Puis la substance rouge le recouvrit de nouveau, alors qu'il empoignait son bâton. En face ? Flocon, sous sa forme de restriction *10. Les deux puissances étaient à leurs paroxysmes.

"Fait attention. Sa puissance est décuplée sous cet état."

Prévint amicalement Gray Ferliost.

"On a le temps pour nous. Quand j'étais au Palais de Kami, on m'a appris que l'intégralité des guerriers protecteurs de la Terre allait arrivé, avec des réfugiés d'une planète qui est sur le point d'être détruite. Donc si dans les prochains jours, tu vois des grands humanoides verts, s'il te plaît évite de les buter. Ils ont vu leur planète se faire envahir par l'Empire, et leur peuple se faire génocider. Ils veulent littéralement qu'on les laisse en paix cultiver leurs radis."

Gray parlait beaucoup... Pour cacher son stress. Bordel, pourquoi il n'était pas plus fort ? Flocon était de toute évidence romput au combat.

"Correction. Tu attrapes le môme et tu te casses rapidement."

Si Ferliost eu une réation, Gray ne la vit pas alors qu'il venait de stopper une charge brutale du démon du froid... sur ledit Ferliost. Il fallait dire qu'il était éclaboussé du sang d'Alien... Le bâton de Gray commençait à plier sous la puissance du Démon du froid... Avant que Gray ne lui donne un coup de genoux dans le menton. Le coup eu le mérite de faire reculer le démon du froid.
Les deux adversaires se toisaient et le démon du froid savait qu'il manquait de temps. Y avait-il une issue favorable pour lui et le reste de ses subordonnés ?
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 241
Age : 21
Zénies : 4280

Données du Personnage
Power Level: 8 819 734
Power Level en Kili: 175
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Jeu Déc 24, 2015 4:57 pm

Rester concentré sur les réponses et propos de mon interlocuteur est... Plus difficile que je ne l'ai escompté dans un premier temps. Ces démangeaisons, ces tremblements, tout cela rend ma concentration vraiment délicate. J'en viens même à me voir par moment agir, un simple pas en avant, mes lames prêtes à frapper, maintenant que je suis si prêt de lui... Et j'ai beau ne pas t'entendre je sais que tu serais d'accord avec cela, c'est comme si tu me le souffles... Mais pour cette fois tu as tort, je me dois me retenir, me contenir, attendre, écouter...

Surtout que cela est des plus intéressant, même si parfois assez peu crédible. En premier lieu cette histoire de résurrection. A l'entendre il n'y aurait eu nulle magie ou technologie, simplement une sorte d'épreuve physique avec un quelconque affrontement... Un récit fort invraisemblable, et il croit vraiment que je vais gober cela ? Enfin, même si j'avoue que j'avais espéré un minimum de sincérité de sa part je ne peux pas le blâmer, après tout si sa race a découvert le moyen pour revenir d'entre les morts, je me doute qu'il s'agit là d'un secret bien gardé, qu'il serait éventuellement intéressant d'arracher, mais plus tard. Cela étant l'explication de sa puissance accrue me parait tout aussi invraisemblable ! Seulement j'ai personnellement quelques informations qui m'encouragent à le croire sur ce point, comme la confirmation de l'existence de ce Kami, un envahisseur aux atours de faux dieu, bien que j'ignorais qu'il se trouvait dans le monde de morts. Enfin...Après tout il doit avoir quelques dons de cet acabit pour se faire passer pour un dieu, non ? Tout comme il doit avoir une puissance suffisante pour avoir entraîné Gray ! 

Mais ces explications mises de côté il en vint finalement au vif du sujet, lui valant un sourire intéressé de ma part, ainsi qu'un léger rire lorsqu'il m'avoue ses intentions premières à mon égard. Certes, il s'agit, quelque part, d'une menace, mais même alors qu'il est un envahisseur c'est une volonté très humaine au vu de ce qu'il a subi, me rappelant tout de même, avec satisfaction, qu'au moins son trépas a laissé une séquelle définitive, bien qu'il se déplace de plus habilement pour quelqu'un d'aveugle. Bah, sans doute une capacité de leurs races... Cependant aussi distrayant que cela soit, plus important est au final sa réponse quant à mon offre. J'en viens même à me figer dans mes mimiques afin de l'écouter d'autant plus attentivement. Ainsi donc il est prêt à se joindre à moi contre ces nouveaux envahisseurs, évoquant par ailleurs brièvement leurs motivations, qui ne me rassure pas, à la place de la mort le fait de nous laisser en vie ne vise sans doute qu'à faire de nous esclaves, des cobayes ou un garde manger ! Enfin cela écarte donc l'hypothèse d'une éventuelle affiliation de sa part avec eux, et cela avec pour seule condition que je le laisse faire à sa façon... En échange de quoi il empêcherait son peuple de venir sur terre, tout en me promettant de me les laisser, voir d'agir s'il s'agit d'un groupe.

Je... J'y suis gagnant sur tout les points... Certes rien ne m'assure qu'il soit sincère, mais s'il ne l'était pas, il lui aurait été plus simple de me tuer que de marchander de la sorte. Et s'il l'est il va m'aider à tuer les autres envahisseurs présents, empêcher d'autres de venir et s'en occuper. Cela servirait à protéger la terre, et les humains, ce pour quoi j'ai pris mon vrai visage et ait tant lutté... Mais alors pourquoi est ce que je n'arrive pas à en être heureux ? A apprécier cette offre et à l'accepter ? Il y manque quelque chose, une chose à laquelle je tiens, beaucoup... Si je le laisse faire à sa façon pour cette fois, et qu'il empêche les siens de venir, cela fera moins d'envahisseurs... Moins de proies pour moi, moins de sang, moins de vengeance... Je ne peux pas ! Je ne peux pas accepter ! Pas alors qu'on m'a déjà ôté toute celle qui devaient être miennes ! 

Et ce n'est que lorsqu'il reprends la parole que je m'arrache à ce doute, prenant alors conscience que ma lame n'est plus pointée vers lui, mais repose sur mon crâne, ma main tenant fermement mes cheveux, me les tirant, en un geste inconscient... Mon souffle aussi est un peu plus grave et pesant. Qu'est ce qui m'arrive bon sang ? Ça devrait pourtant être si limpide ! Protéger les humains ET faire payer à ces envahisseurs, deux objectifs qui se marient parfaitement, alors pourquoi je n'arrive pas à les concilier ?!

Mais me calmer... Je dois me calmer, je n'ai pas à donner tout de suite ma réponse, de toute façon il continue de parler... Et je dois avouer être un peu déçu, voir attristé, laissant échapper une légère moue, à la nouvelle de la mort probable de Jiro, si cette histoire de puissance est fiable. Cela était une issue possible, oui, mais tout de même j'avais encore un espoir qu'il prouve son humanité. Mais alors que j'entends la façon dont il est mort, l'amertume laisse place à une vive hargne, mon regard revenant alors sur Gray, dardant le sien. Son hybridation l'a tué, hein ? Un pauvre enfant est mort simplement parce que son parent alien lui a donné la vie et a laissé pourrir le fruit de son union ? Pourriture né de l'acte qu'il a commis ?! C'est.... Tout bonnement abject ! Cela étant avec un peu de chance peut être qu'il bénéficiera du secret de son demi-peuple pour revenir d'entre les morts, hm ?

A cette idée j'adopte une attitude songeuse, mes lames tournant distraitement dans mes mains, mais ça ne dure pas, alors que le sort de Hiro est évoqué. A l'instant même où il en parle je me crispe. Blessé ? Failli mourir ? Ça avait été une possibilité, mais j'avais pensé qu'il saurait tenir... Est ce celui qui m'a échappé qui l'a vaincu ? Ce Dago ou Gabo ? Un bref instant je pense que ça pourrait être Gray qui me mentirait, mais dans ce cas pourquoi l'avoir mis apparemment à l'abri ? En effet, si je vois Hiro c'est dans une étrange machine, ou il semble flotter, alors que ses yeux s'ouvrent doucement... Je l'ignore, et brièvement un sentiment écœurant me vient... De la reconnaissance à l'encontre de Gray. En effet... Cela m'aurait dérangé que le petit meurt avant d'avoir fini de faire ses preuves, ou de s'être fait démasquer ! 

Seulement malgré le danger qu'il y a à détourner mon attention d'une envahisseur, je ne tarde pas à remarquer que, dans une machine similaire à celle contenant Hiro, repose mon adversaire, le moche... Et sur le champs je m'avance dans sa direction, retenu uniquement par l'interpellation de Gray, m'amenant à me retourner vers lui, quelque peu excédé

"Il est ma proie...On fait les choses à ta façon, mais je l'aurai tué de toute façon si quelqu'un n'était pas intervenu avec cette éner..."

La simple pensée du ressenti que j'ai eu en apercevant cet éclat noir transperçant le corps de l'alien m'arrache un frisson... Je ne sais pas qui en est le responsable, mais je sais que si je le trouve... Il est hors de question que quiconque, même Gray, ne s'oppose au sort que je lui réserve ! Seulement, je m'interromps dans ma phrase alors que mon instinct me hurle que l'autre grande puissance, que j'ai un peu oublié, s'approche, et est tout près... En fait, en tournant un peu la tête je le vois. Mon sourire me revient alors, alors que je me retourne pour lui faire face, lui adressant un large sourire... A ce colosse coloré, aux cornes proéminentes, tout de même moins hideux que son subordonnée ! Je ne remarque qu'après coups, quand je ressens de nouveau sa propre puissance, que Gray a repris son véritable visage, élargissant mon sourire. Voilà qui semble prometteur, un léger rire m'échappe d'ailleurs à la remarque de Gray.

"Un subordonné m'avait prévenu... Mais surtout je le sens... C'est ...effrayant."

Un mot traduisant la peur... Et pourtant c'est avec un large sourire que je le prononce, excité que je suis à l'idée d'affronter cela ! Mais alors que j'avance d'un pas, Gray m'adresse de nouveau la parole, alors même que notre ennemi nous fait face ! Je ne l'écouterai pas à vrai dire, si ce n'est de par l'énormité de ce qu'il annonce ! Qu'est ce que racontait ce Kami ? Les guerriers protecteurs de la terre ? S'ils sont protecteurs pourquoi est ce qu'ils ne sont pas là de base ? Et des grands bonhommes verts ? On dirait une mauvaise farce ironique sur la description commune des aliens ! Mais le plus aberrant est ce qu'il me demande ! Les laisser tranquille ? Vraiment ?! Mais s'ils n'ont plus de planète comment diable veut il que je crois un instant qu'ils ne voudront pas s’approprier la notre, que ce soit pour y faire pousser leur radis ou quoi qu'ils fassent ?! Et un peuple sans planète et de toute façon voué à mourir ! 

Mais cette perte d'attention m'est fatale. Ce "démon du froid" n'est pas juste puissant ! Il est aussi rapide, et j'ai ainsi juste le temps de le voir ,avant de prendre conscience que c'est trop tard. Je n'ai pas le temps de réagir, d'esquiver, ou même de tout simplement me parer. Il va me frapper, et au vu des hurlements de mon instinct je n'y survivrai pas... Mais quitte à périr, je me tiens prêt à lui laisser un petit souvenir ! 

Et c'est le choc... Mais pas directement sur mon corps, je ne ressens nulle douleur, nulle souffrance, juste un souffle qui me force à reculer, alors que je vois ce qui m'a épargné... L'intervention de Gray, dont l'arme ploie face à la puissance du coup. Il ma sauvé ? Dans les faits oui, mais je ne sais pas si c'était son intention... Enfin, un rapide coup d’œil sur la scène me permet de deviner aisément qu'avec l'étroitesse du couloir je ne vais pas pouvoir aider Gray alors qu'il combat, je risque tout au plus de le gêner, surtout en affrontant ce monstre de face ! 

De fait, face à cette analyse, et aussi déplaisant que cela soit, la meilleure option est encore de faire ce qu'il m'a dit. Non pas que je souhaite lui obéir, au contraire même, mais j'envisage déjà comment agir par la suite et puis il y a un petit détail… Hiro m'a assez prouvé qu'il tient plus de l'humain que du Saiyan, et en tant que tel… C'est un semblable que je dois protéger. Ce dernier point emporte donc mon adhésion et, rangeant enfin mes armes, je m'élance donc dans la salle où il repose, m'éloignant de l'affrontement qui commence !

Pour être honnête, je n'ai strictement aucune idée de l'utilité et du fonctionnement des machines vers lesquelles je m'élance, mais la présence d'une poignée me paraît assez éloquente, pour planifier mon action durant ma course. Ainsi, alors que j'atteins l'étrange machine, je la saisis, et tire brusquement dessus, rencontrant une certaine résistance. Se faisant j'entends un son d'alarme assez grave et voit une lumière rouge sur une surface, jusqu'alors noire, de la machine.


"Soin non achevé ? Danger pour le blessé ? C'est en restant ici qu'il est le plus en danger..."

Ainsi donc voilà à quoi ça servait ces machines et pourquoi Gray y avait mis Hiro, voilà qui change quelques éléments. Enfin, je persiste donc dans mon effort, et face à ce dernier, la résistance disparaît brusquement, la porte s'ouvrant alors en grand. Je m'écarte dans le même mouvement, laissant le liquide dans lequel baignait jusque là l'hybride se répandre au sol, trempant le bas de mes jambes, avant de saisir le corps du gamin et de l'extirper de là, les quelques câbles sur son corps et le masque couvrant son visage se détachant aisément. J'assure alors sa prise contre moi, quitte à tremper mes habits, passant même un pan de ma cape autour de son corps, avant de lui souffler avec un léger sourire.

"Tu sembles bien humain petit hybride, à deux trois détails près, mais on verra ça après..."

Il est temps de partir… Mais je dois avouer hésiter un peu. Gray et le « démon du froid » sont occupés l'un avec l'autre, laissant mon précédent adversaire, le moche, sans défense, dans sa capsule, en train d'être soigné. Au final ça ne serait l'affaire que de quelques secondes, déposer Hiro, ouvrir la porte, et le tuer… Mais je ne serai pas tout à fait satisfait ! Je refuse que ce soit encore autrui qui me donne ma victoire, or c'est ce qui c'est passé avec cette énergie noire ! En plus, inconscient comme il est, il n'aurait conscience de rien ! Qu'il guérisse donc… Je le tuerai ensuite, et lui ferait prendre conscience de sa mort imminente, une fois encore… Ce sera bien plus drôle !


Puisqu'il en est ainsi, je repousse mon « jeu » à plus tard, et m'élance vers la sortie la plus rapide et la plus sûre ! Hors de question de retourner dans le couloir avec Gray et son compagnon de jeu en train de s'affronter, alors, autant sortir de la même façon que je suis rentré ! Je m'élance alors vers un des étranges hublots du vaisseau, le brisant d'un coups net. Un rapide coups d’œil me permet alors de constater que nous avons visiblement atterri, enfin à peu près. Voilà qui va me faciliter la tâche, car je ne sais pas encore exactement à quelle hauteur je peux me permettre de sauter, et je me vois mal voler avec Hiro dans mes bras !

Heureusement tout de même, menu comme il est, je parviens à passer avec lui à travers l'ouverture improvisée, et avec une légère impulsion je me laisse tomber au sol. Une chute de plusieurs mètres tout de même, et assez longue ! Mais pour autant l'impact me semble presque négligeable… Et surtout mon regard se porte déjà ailleurs. Un simple mouvement, et je vois les dégâts qu'a fait le vaisseau, ou quel qu'en soit le responsable. Quelques bâtiments en ruine, des décombres, et cet étrange dôme sur la ville… Mais surtout, ces hommes et ces femmes, regroupés, inquiétés, certains s'affairant visiblement auprès de blessés, d'autres complètement paniqués. Pour moi ça ne fait nul doute. Des proches ont été perdus, des vies ont été détruites, ne serait ce que par la perte de sa demeure… Et tout cela pour quoi ? Pour un projet obscur mené par un empire d'envahisseur !

Ces pensées se mélangent un peu dans mon esprit, mais je n'ai pas oublié ce que je dois faire, et c'est presque sans en avoir conscience que je me dirige vers les personnes qui semblent s'affairer sur les blessés, tandis que dans mon esprit se répètent sans fin la constatation des dégâts causés par ces envahisseurs. La méthode de Gray, hein ? Tssss comment ose t-il en fait m'imposer cela ?! Comment peut il affirmer pouvoir comprendre ce qui a eu lieu aujourd'hui, la hauteur de la vengeance qui doit être exécuté ?! Lui qui ne vient pas de ce monde ! Lui qui n'a subi aucune de ces pertes ! Non… Il est hors de question que ces envahisseurs s'en sortent à si bon compte !

Et je réfléchis, un peu… Aucun d'entre eux ne semble sorti, sauf un… Un qui a sans doute la puissance de causer ces dégâts. Un, qui est le responsable de cette destruction. Un, qui est celui qui les a fait venir sur Terre. Un, qui est leur chef ! A cette pensée ma mâchoire se serre, mes dents crissant entre elle, mon corps tremblant de nouveau, mais pas d'excitation ! Seulement de hargne, de hargne pure… Mais c'est bon je suis arrivé à hauteur des soigneurs… C'est ridicule, mais je dois me concentrer sur le moindre de mes gestes, sur le fait de mettre genoux à terre, de déposer Hiro au sol... Assez planifié, assez rusé, assez joué il est temps d'agir, de faire payer. Néanmoins, j'adresse un bref sourire à Hiro, lui assénant une pichenette sur le front.

"Tu en as assez fait petit… Maintenant laisse les soigneurs prendre soin de toi… Il est grand temps que je retour me battre."

Je redresse  alors le visage afin de m'adresser aux guérisseurs, mais je m'abstiens, car déjà certains s'avancent pour prendre soin de lui. C'est bien… Je ne dois plus penser à rien d'autre qu'à ma proie, mon adversaire, le coupable… Et je me retourne ainsi vers le vaisseau.

"Assez ri, il est temps que tu payes...Cela étant pourquoi ne pas concilier les deux ?!"

Malgré ma hargne un rire commence à s'échapper de mes lèvres alors que je me tourne vers le vaisseau vers le vaisseau. Un rire qui se fait de plus en plus bruyant, résonnant alors que d'une impulsion je dégaine rapidement mes couteaux, apercevant du coin de l’œil cette si plaisante et sombre éclat rouge les entourant, me rappelant mes faucilles, avec une seule idée en tête ! Ce colosse cornu ! Ce chef coupable des ravages sur cette vile ! Ainsi que ce que je vais lui infliger ! Je sens sa présence, sa puissance, je sais où il est… Alors je vais simplement entrer de nouveau dans le vaisseau, mais par une autre fenêtre, puis m'élancer, courir jusqu'à lui par le même chemin que celui par lequel il est venu ! Afin de l'assaillir à revers ! J'ai cru voir qu'il avait une queue… Mais en faisant si attention à Gray sera t-il assez réactif ?! J'EN DOUTE ! Ce fou va regretter ! Il croyait pouvoir s'approprier aisément certains des nôtres ?! Ahah ! Voilà là une belle folie ! 


Attends moi Gray ! Attends moi… Ne le finis pas trop vite, ma valse sanglante n'a même pas commencé, pourquoi la finir prématurément ?!


Rapide résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Dim Déc 27, 2015 3:50 am



Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]

''bientot tu rejoindras ce monde de ténèbres''



Alors que Naraki est soigner par le médecin, son détecteur détecte plusieurs énergies. Le Saiyen se prépare à relancer son power ball, il a juste assez d'énergie pour un power ball. S'il rate ses terminé pour lui, le power ball est une technique assez visible donc il ne faut pas l'utiliser à la légère.


"Hum..."

Le médecin regarde Potota, il est stressé.

"Ne vous en fait pas, nous avons fait le nécessaire pour votre amie".

Potota regarde le médecin droit dans les yeux et jette un œil à Naraki.

"Ce n'est pas mon amie, mais je veux savoir s'il peut toujours combattre" .

Le médecin regarde par terre, Potota comprend que Naraki ne va pas pouvoir se battre. Potota sort discrètement de la pharmacie, apparemment Flocon est partie de la ville. Le Saiyen ne détecte aucune énergie, alors il décide d'utiliser son power ball.


" Personne, méfiance, on ne sait jamais".

Potota lance son power ball en plein milieu de la ville.

" Explose et mélanges-toi" !

Potota fixe le power ball, son apparence change radicalement. Des poils commencent à recouvrir son corps, son visage change ses yeux deviennent rouges son nez s'allonge pour forme une tête de gorille. Il prend l'apparence d'un gorille géant, ses muscles deviennent 2 fois plus grands.


"Oui, je sens la puissance montée en moi".


Potota effraye les humains toujours cachés dans la pharmacie, la transformation du Saiyen fait pleurer des enfants. Potota devient alors un Ooozaru, qui ne pense plus qu'à une seule chose vaincre Flocon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Déc 29, 2015 12:30 am



Intro Glaciale

Retour!


Que se passait-il? Que venait-il de se produire? Aveuglé par la colère et la tristesse, Hiro avait laissé exploser son énergie, sans toutefois utiliser le Saiyajin no Hikari, qui aurait doublé sa puissance. Pourquoi? Car au fond de lui, il se doutait que déployer une telle puissance et une telle rage contre un ennemi aussi faible que celui qu'il avait affronté ne serait que désavantageux dans les futurs combats qu'il aurait à mener dans ce vaisseau. Cependant, même en déployant toute son énergie, il n'avait pas pu vaincre son ennemi. Celui-ci avait été blessé au visage et avait été surpris quelques fois, certes, mais la seule force du demi-Saiyajin n'avait pas suffi à le mettre au sol. Au contraire, ce fut l'hybride qui fut vaincu. Alors qu'il avait arrêté d'attaquer, son adversaire alien avait foncé sur lui et lui avait planté une lame de Ki dans l'estomac, le faisant plier vers l'avant. Cette lame, même si elle n'était pas mortelle, aurait bien pu le tuer. En effet, blessé et épuisé comme il l'était, il n'aurait jamais pu survivre plus longtemps si ces lances noires n'avaient pas détruites le vaisseau. Tous les soldats faibles qui étaient au sol furent happés par cette attaque extérieur, qui étonna le grand vert. Il recula donc un peu et sourit, se préparant à charger de nouveau. Le métis, toujours plié en deux, commençaient à avoir les paupières qui se fermaient, haletant en regardant l'ennemi qui allait l'achever.

En effet, il ne pourrait pas esquiver: le sang coulant trop abondamment de sa plaie l'étourdissait. Le combattant au gi bleu y serait passé si ça n'aurait pas été du monstre rouge. Et oui, une forme flou et incroyablement rapide passa à côté du gamin qui le regarda, à moitié évanoui. En deux coups, il mit KO l'extraterrestre vert, qui n'avait pas eu le temps de prévoir les attaques. Ce nouvel allié avait une puissance monstrueuse! Cependant, Hiro ne s'en souciait pas: il allait tomber au sol. Alors qu'il tombait, son énergie abaissée pour lui économiser des forces, l'être rouge le rattrapa et courut en le portant, lui disant qu'il profiterait d'une capsule de soin. Fermant finalement les yeux, le garçon ne sentit qu'une étrange substance l'enrober tandis qu'il plongeait dans celle-ci, le masque et les tubes s'installant automatiquement sur lui. Et oui, peu de choses s'étaient passées mis à part son enfermement dans cette capsule, mais c'était normal, il se reposait, endormi à cause du combat. Au début, tout semblait noir, il ne rêvait pas. Il ne faisait que dormir, profitant de cet instant de répit, son corps se détendant dans cette eau verte, qui était légèrement visqueuse.  Le demi-Saiyajin, après quelques minutes de repos, se réveilla lentement. Il papillonna dans yeux, regardant à travers l'eau et la fenêtre.

Il voyait un être étrange, avec des marques sur le visage, et Shiroi, qui le regardait. Ils semblaient discuter, mais Hiro ne les entendait pas. Où était son sauveur? Il avait la même énergie que l'être à côté du Terrien, mais ça ne semblait pas être lui, leurs puissances et leurs physiques étant différents. S'étirant un peu, il cessa de bouger et referma les yeux, replongeant dans le sommeil. Il n'était pas encore guéri, mais sa blessure la plus importante, au ventre, s'était presque totalement refermée. Alors qu'il était encore endormi, il sentit les énergies qui commençaient à s'agiter. Soudain, une alarme sonna dans la capsule, disant de ne pas le déconnecter et de le laisser là, car il pourrait être en danger. Mais la porte s'ouvrit tout de même, laissant sortir l'hybride. Tout trempé, sortir à l'air frais de l'extérieur le réveilla un peu. Il voulut se lever, mais son allié humain lui enleva les câbles et le masque, l'attrapant et le collant à lui. Sans pouvoir bouger, le métis fut traîné hors de portée de l'étrange alien qui, avec sa force, devait être le chef.

-Shi...Shiroi...

Respirant de nouveau normalement, il continua à être trimbalé pendant une minute ou deux jusqu'à ce que son allié le pose sur le sol. Ils étaient maintenant devant une bâtisse, où des gens étaient attroupés. Lui donnant une pichenette au front, le terrien lui demanda de se reposer et de quitter le combat, sa force ne pouvant rivaliser avec son adversaire. Il déclara ensuite que l'envahisseur allait payer et que lui allait s'amuser. Partant à grande vitesse, il laissa donc le garçon entre les mains d'un soigneur, qui l'emmena sur un lit de camp, qu'ils avaient installés à la va-vite. Il regarda ses blessures et leva les yeux vers le petit, regardant au passage sa queue de singe enroulée autour de sa taille.

-Tu ne devrais pas combattre, les enfants devraient rester hors de ces conflits, c'est trop dangereux. Tu sais, un autre garçon s'est battu et mon collègue le sauve, mais lui aussi semble jeune, il aurait dû rester en dehors de ces combats. Tout comme toi. Un petit garçon avec la vie devant lui ne doit pas la gâcher. Bon, tu sembles stable, tes blessures sont...

Soudain, un grognement monstrueux se fit entendre. Se tournant, Hiro regarda la scène, ses yeux analysant ce qu'il voyait. Un singe, géant, dont l'armure couvrait encore son corps poilu, fonçant vers le vaisseau ennemi. Impossible...il y avait d'autres personnes capable d'accomplir cette transformation? Jamais de sa vie il n'avait vu quelqu'un d'autre que lui prendre cette forme de gorille géant. Celui-ci était gros, ressemblant un peu à King Kong. Le gamin ne leva cependant pas les yeux vers la lune, qui était étrangement présente en plein jour. Pourquoi? Il savait que sa puissance deviendrait énorme s'il la regardait, certes, mais il perdrait en vitesse. En plus, la cible à abattre pour l'ennemi était maintenant plus grosse! Se levant, le demi-Saiyajin regarda celui qui l'avait observé, droit dans les yeux.

-Je ne suis pas assez fort pour me mesurer à ces monstres, c'est vrai. Je ne fais pas le poids face à autant de soldats, c'est vrai. Mes alliés pourraient probablement se débrouiller sans moi, c'est vrai. Mais je ne veux pas abandonner...je ne laisserais pas ces choses tuer tous les terriens ou les bouffer!

D'un bond, il sauta par dessus l'humain et se propulsa vers le vaisseau, dépassant largement le gorille géant en vitesse. Il lui poserait probablement des questions plus tard, se rappelant ce que son premier coéquipier avait dit. Il lui avait dit qu'il n'était pas humain...c'était donc vrai? Ce n'était pas le temps de penser à ça, il fallait agir. D'un mouvement, il se posa au sol, se propulsant dans l'ouverture du vaisseau. Mais face à lui, se tenait de nouveau l'être qui l'avait mit KO plus tôt: Dago. Qui le regardait avec un air fâché, du sang sur les lèvres et un impact évident situé au niveau du ventre, sur son armure. Il semblait prêt à en découdre. Et Hiro aussi!


Dernière édition par Hiro le Lun Jan 04, 2016 6:25 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 677
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Déc 30, 2015 2:08 pm

Bien. On est tous sorti, et niveau gros morceau, il n'y a plus que Flocon. Cela simplifie grandement le boulot.

Alors commençons... Dans l'espace. En fait en orbite basse. Assez basse pour que les Terriens puissent voir à l'oeil nu, un vaisseau de la taille des croiseurs de Star Wars, mais qui... qui ressemblait étrangement à une grande verge métallique si on avait l'esprit légèrement mal placé.

Mais pour le coup, les Terriens étaient légèrement paniqués, dans la ville. Pourquoi ? Parce que le monstre qui avait massacré deux des défenseurs venaient apparemment de propulser un type bizarre à travers le vaisseau, et poursuivait son enchaînement... Ah non. Le truc bizarre, qui honnêtement avait une gueule encore pire que l'envahisseur venait de repropulser ce dernier contre le vaisseau.

Quand Gray remarqua enfin le vaisseau au dessus d'eux, il sourit.

"Chouette, du renfort !"

Le Rayden sentit brièvement son arme de Ki. En recréer une serait facile mais elles n'étaient foutrement pas solide. Flocon aussi remarqua alors le vaisseau gigantesque.

"PAR L'EMPEREUR ! Qu'est ce que c'est que ce monstre ?!"

Le vaisseau de Flocon était d'une taille standard pour un guerrier gradé comme lui. Mais ce vaisseau était tellement gigantesque qu'il faisait plusieurs centaines de fois la taille du vaisseau de l'empereur !
Le Rayden se fendit d'un sourire.

"C'est le Rose Marie."

Fit-il... Avant que Flocon ne rassemble ses mains et tire un gigantesque rayon d'énergie sur Gray.
Le Rayden sentit le rayon lui traverser les côtes, et surtout... son arme. Qui se brisa, tout en détruisant sa transformation.
La substance vola en éclat au moment où l'arme se brisa.
Le démon du froid sourit, heureux de ce coup du sort.

"Parfait ! Je n'aurais qu'à te tuer, massacrer ton équipage, pour voler ce vaisseau ! Une telle prise de guerre... en plus des humains... Ma récompense sera sans commune mesure !"

Gray hoquetait du sang, alors que Flocon illuminait sa main encore un instant. Merde, il allait donc encore crever ? En entraînant Brassica et Ilias dans sa chute ? Gray fronça les sourcils... Non !
C'est alors, qu'un sifflement dans ses oreilles... Quelque chose qui avançait rapidement... Le distraya de sa future mort. Un sifflement caractéristique.
Gray serra les dents, avant de s'envoler, appuyant violemment sur ses jambes, malgré le trou dans son corps, étonnant Flocon qui pensait avoir gagner. Mais où se dirigeait le Ray...
Flocon vit alors un être métalique gris qui fonçait à la rencontre du Rayden, une lame énorme à la main. Non... Non !

Alors que Flocon fonçait dans les airs, une seconde chose qu'il n'avait pas senti le percuta. Au sens propre cette fois. Un deuxième oozaru qui venait de lui coller une mandale terrifiante... Le propulsant vers Potota. Flocon ne comprenait pas du tout ce qu'il se passait !? D'ou venait ce second oozaru ?!

***

Pour comprendre, il fallait revenir quelques minutes en arrière. Le Rose Marie avait commencé à apparaître dans le ciel en réalité quand Naraki à tirer ses éclairs noirs. Simplement, le vaisseau de Flocon le cachait, ainsi que le soleil.

Ilias, à bord du Rose Marie, ordonna qu'on active le protocole de retour à son propriétaire de l'armure de Gray... En lui fourrant l'arme à la main. La déesse avait assez vécu pour savoir qu'un Rayden s'attirait toujours des emmerdes, et qu'il aurait besoin de son arme.
Surtout... Et la déesse se mordit la lèvre inférieure... Surtout que Gray avait son ton changé. Il... Il s'était passé tellement de chose durant sa mort. Tellement de chose qui avait pu le changer. Mais intérieurement, elle était excitée et inquiète. Oui, les Raydens avaient fini de la changer. La domination universelle ? Elle s'en foutait. Un culte ? Bon, ok, ca, elle aimait toujours, mais les Raydens l'adoraient assez. Non, ce qu'elle voulait, c'était être avec lui. Avec Brassica.
Or...
Or, la déesse n'était pas idiote. Elle savait ce qu'était ce sentiment. Mais avant la résurrection de Gray, elle ne pouvait pas savoir si c'était réciproque ! Or cet idiot...
Ses premières paroles...
Un rendez vous.

Inutile de vous dire les sourires à la con des Raydens dans la salle de contrôle... Ainsi que la Brassica qui ne pigeait pas. De même pour l'Ilias rouge tomate.


Bref, revenons à l'histoire.

Brassica, elle, était déjà dans la capsule, harnachée comme elle le devait. Elle allait revoir son grand frère ET avoir de la baston ! Elle même sentait les énergies en bas, et cela allait être tellement fun !

Donc, l'armure est partie en première, à pleine puissance et la putain de lame, désormais reconstruite, en première.

En deuxième, la capsule d'Ilias et Brassica.

En troisième... Bah les raydens, qui se disaient qu’éventuellement, cela serait sympa d'aller aider leurs chefs/patrons.

La troisième vague est donc encore dans l'espace.

Ilias et Brassica regarde par la fenêtre quand soudain, la navette éclate. La raison ? Simplement parce qu'une fois à assez basse altitude, Brassica, qui a de nouveau une queue a vu la power ball de Potota. La navette est grande, mais pas au point de contenir King Kong.

Brassica étant ce qu'elle est... Bah ne s'est pas trop attardé sur la question, et a préféré foncer voir son grand frère.

Ilias, elle, et maugréant dans les airs, se concentra... Avant qu'une lumière n'englobe la ville. Une lumière douce et chaleureuse... Qui faisait se reconstruire les bâtiments, et soigner les défenseurs. La blessure de Potota et les os de Naraki se résorbèrent donc... Assez douloureusement, mais les blessures avaient disparu. Enjoy it !

Gray, lui aussi sentit son trou dans le ventre se reconstruire, ce qui le fit sourire quand il toucha finalement son armure qui l'enveloppa doucement... Et de sentir Gally dans ses mains.
Il était enfin entier.

"ENFIN !!"

Fit-il, faisant éclater sa puissance alors que sa substance le recouvrait de nouveau... Ainsi que son armure. L'individu semblait donc encore plus massif qu'avant, avec une lumière qui sortait de la poitrine, des mains et des pieds. Et avec une arme titanesque aussi. Le DDF n'allait pas aimer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Dim Jan 03, 2016 12:33 am



Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]

''bientot tu rejoindras ce monde de ténèbres''





Ma force augmente ma taille aussi, je me suis jamais senti aussi fort et déterminé, j'arrive à peine à contrôler ce stade, mais il faut que je gagne d'une façon ou d'une autre. J'ouvre enfin les yeux, devant moi, j'aperçois Flocon qui a l'air terrifié. Mon scooter est brisé à cause de ma transformation, il ne faut pas perde de temps. Je me retrouve face à lui, je me mets à sourire bêtement je n'arrive pas à me contrôler.


Potota (Oozaru) : Hihihihihi... Enfin, je vais venger mon peuple de l'humiliation que le tien nous fait subir, Bon, tu n'es pas un Cold, mais cela me convient parfaitement.

J'avance devant le petit démon, je commence le carnage, j’essaye d'écraser avec mes mains cette parodie de Freezer. Mais il semble encore avoir toutes ses capacités, le combat va devenir encore plus intéressant, je vais le battre et personne ne pourra dire que le combat n'était pas équitable.


Potota (Oozaru) :Tu peux continuer de fuir, tu ne fais que retarder l'inévitable salamandre !


Je commence à m'amuser en fin de compte, je suis arrivé sur cette planète en simple soldat.Je vais repartir en héros, même les Colds vont craindre mon nom. Il arrive parfaitement à esquiver les coups, même avec ma puissance.Il est plus rapide que moi, il ose me ridiculiser devant les Terriens, je suis Potota ! Tu vas payer pour ton insolence !


Potota (Oozaru) : tu ne me laisses pas le choix, je vais te faire exploser en mille morceaux!

Je concentre mon énergie dans ma bouche, une lumière Violette apparaît et ne cesse de grossir. Les humains me regardent avec un air apeuré, Naraki est soigné. Il va pouvoir m'aider, tien, je n'avais pas remarqué. Mais mes blessures ont disparu ses bizarres, je ne savais pas que l'Oozaru pouvait faire ça.

HRP

Oozaru : niveaux 230

Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 241
Age : 21
Zénies : 4280

Données du Personnage
Power Level: 8 819 734
Power Level en Kili: 175
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Dim Jan 03, 2016 6:00 pm

Cette… Histoire n'a fait que trop duré ! S'infiltrer dans leur vaisseau et en prendre le contrôle, les prendre à revers, détruire leurs stocks… Quelles idées vaines et sottes que j'avais eu là ! Je n'avais fais que perdre mon temps car dans le fond une seule chose compte, un résultat final, leur mort ! Et pour cela il y a des solutions si directes, bien plus directes…

Oui, il est vrai que le hasard, le sort, ont rendu tout cela plus difficile et compliqué. La simple présence de Hiro en était déjà une dans dans le fond, ainsi que cette transformation dont avait fait preuve le gros moche et le retour de Gray… Et cela ne fait qu'empirer ! Non seulement j'aperçois le vert Gado, ou Dago, apparaître devant l'entrée du vaisseau, comme pour m'en interdire l'accès, mais en plus un brusque éclat de lumière apparaît derrière moi, projetant mon ombre au loin, presque jusqu'au vaisseau, et l'instant d'après mon instinct me souffle qu'une puissance est en train de croître parmi les hommes que je viens de quitter. Un bref instant j'éprouve l'espoir qu'il s'agisse d'un de mes pairs, un espoir teinté d'envie à l'encontre d'une telle puissance et de hargne quant au fait que son possesseur n'ait pas agi plus tôt ! Seulement ça ne dura pas, et l'hypothèse la plus probable est confirmé quand je tourne la tête… La lumière a beau alors m'aveugler partiellement, je distingue une silhouette massive, celle d'un singe… Et une fois de plus je me rappelle les propos de Gray…Un monstre gigantesque et redoutable... Un Saiyan… Hiro ? Non, ce n'est pas lui, mais il ne me surprends pas moins, le voyant courir dans ma direction, visiblement un peu plus en forme ! C'est qu'il est bien déterminé le môme !

Cela fait donc un troisième envahisseur qui me dépasse de loin en puissance, bien que mon instinct se fasse moins pressant que pour Gray ou le grand cornu ! Est ce un allié du revenant ? Ou bien un autre sbire de l'empire ? Distinguant de mieux en mieux le gorille alors que la lumière s’adoucit, je penche plutôt pour la deuxième option au vu de l'armure qu'il arbore… Ce qui soulève également la question suivante… Comment diable a t-il pu avoir une armure à sa taille ?! Bah, je verrai cela plus tard, sur son cadavre peut être !

Car oui ! L'ordre des priorités vient de changer ! La tête de Flocon est toujours attrayante, mais Gray est en train de s'en occuper, et Hiro court vers le vaisseau, alors que ce titan là… Personne ne semble s'en soucier alors même qu'il est au milieu de mes pairs et les menaces ! Et puis lui… Je sais où frapper ! du moins si Gray a été aussi sincère sur ce point que les autres que j'ai pu vérifier. Cela promet d'être tellement splendide !! L'humain face au colosse ! La terre face à ses ennemis ! Moi, face à lui !

Le cornu attendra, si Gray ne va pas trop vite… Et ainsi je me tourne entièrement vers cette nouvelle menace, inspirant profondément… Avant de sourire, interpellant Hiro dans sa course, presqu'avec négligence et d'une voix assez basse pour ne pas être entendu par d'autres que lui, étant loin des autres.

"Je te laisse le petit vert ! Je vais chasser le gros, puis leur tête ! Fais moi d'ailleurs le plaisir de ramener la sienne !"

Seulement, le changement de plan ne signifie pas pour autant que je dois être moins rapide, surtout vu comment le cours des choses s'accélère. Un tendance persistante puisqu'alors que j'observe le singe, une ombre couvre le sol, cachant le soleil… Un vaisseau d'une taille titanesque, et à l'apparence un peu déplacée, qui vient d'arriver au dessus de la ville, et duquel semble provenir de curieux projectiles, laissant une trainée blanchâtre dans le ciel, certains semblant viser le premier vaisseau… Bon sang ! Mais quand cela va t-il cesser ?! Mais un problème à la fois ! Ils s'amoncellent déjà assez comme ça... De fait, je me dirige vers le macaque géant, prestement, mais déviant un peu ma course. Son regard n'est pas exactement tourné vers moi, mais je me décale pour sortir de son champ de vision avant de courir rapidement vers lui !

Il est puissant, oui ! Mais lent et gros comme il est, il ne va pas pouvoir défendre son point faible ! J'en rirai presque, mais je me retiens assez, je dois être assez discret, pour lui empêcher de réagir ! Et bien que courant c'est sans éclat ni rire que je reviens à mon point de départ ! Les hommes alors sur place son terrorisés par l'apparition qui leur fait face, je les comprends, il paraît si puissant, si monstrueux, si inébranlable… Mais alors qu'il leur inspire tant la peur d'ordinaire, la vue du sang leur rendra courage ! Ils verront qu'ils ne sont pas invincibles, et que nous pouvons leur faire payer ! Que nous leurs ferons payer !

Et leurs regards ainsi rivés sur ma proie, tous le verrons, tous le saurons… Un bond, et je suis sur le toit de la pharmacie, m'élevant ainsi un peu pour compenser légèrement la taille du géant ! Face à son dos, une horizon de poil noir seulement brisée par l'armure qui le couvre, et un mouvement, celui de sa queue, s'agitant… Ma cible… Mais ce n'est pas tout, il n'est pas la seule chose que je perçois. Gray et son adversaire sont bien plus proches, sortis du vaisseau et tout près d'ici, mais je ne peux les voir avec ce colosse obstruant ma vue… Il y a aussi une autre puissance, sans doute issue de cette machine couvrant la ville d'ombre, est apparue, mais il yen a tant que j'ai du mal à savoir si je dois la craindre… Mais je peux la voir, et je crois qu'un singe tombant du ciel est une des choses que je n'étais pas prêt à voir, même en ayant laisse mon imagination vagabonder pour essayer de prévoir les pouvoirs des envahisseurs. Il s'agit donc d'un autre Saiyan… Sans doute un allié de celui me faisant face… D'autres envahisseurs qui veulent notre planète et se sont simplement fait doubler par le cornu… Mais je ne dois pas me laisser disperser. Le temps n'est que trop venu, mon regard revient sur le Saiyan... Il s'est un peu déplacé, s'avançant, mais peu importe ! Je peux l'atteindre je le sais, lui et sa queue.

Et je bondis, droit sur elle ! Elle est sans doute trop loin pour que je l'atteigne, mais je me sens léger, transporté par ma hargne ! Quand bien même je finis par ralentir, simplement porté par moi même et non plus mon élan, je m'approche, de plus en plus, les lames croisées… La queue, est épaisse, un seul coups ne suffira sans doute pas pour la lui trancher, mais si je les assène presque simultanément… Son point faible aura été atteint de plein fouet et alors… Alors il sera à ma merci… Et un autre prendra sa place…

Une nouvelle proie… Et le grand cornu qui s'approche brusquement de nous, est un candidat idéal...

Mais alors que je bondis j'éprouve une sensation... Étrange... Le goût du sang que j'ai en bouche s'efface et il me semble qu'une nouvelle lumière se manifeste, plus douce... Bah un détail, rien d'important, rien qui ne puisse sauver ce singe.

Détail:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Lun Jan 04, 2016 7:35 pm



Intro Glaciale

Combat difficile?


Shiroi et Hiro fonçaient rapidement vers le vaisseau, voulant aider leur nouvel allié, qui avait sauvé le petit garçon au passage.  Chez les deux combattants, différentes idées se formaient: des objectifs, des impressions, etc. Tandis que le Terrien pensait au carnage, le demi-Saiyajin, lui, avait pris du sérieux. En effet, il avait presque été tué durant son premier vrai combat contre un envahisseur...pourrait-il vraiment se défendre? Après tout, ce simple sbire avait peut-être été plus puissant que les autres, mais leur chef était un vrai monstre de puissance. Un gamin comme lui pourrait-il rivaliser avec cette chose? Non, certainement pas. Il aurait pu gagner en puissance en regardant cette lune qu'avait créé l'autre personne tout à l'heure, prenant ainsi la forme d'un gorille géant, mais il aurait perdu beaucoup de lucidité et de vitesse. Le métis, même s'il contrôlait sa transformation en gardant son esprit, devenait cependant plus violent. Bref, il se secoua la tête et écouta les paroles de son allié, qui lui dit de s'occuper de Dago tandis qu'il affronterait son comparse, quelque part dans le vaisseau. Il aurait donc droit à sa vengeance? Évidement, ce n'était que par fierté, une fierté qu'il n'avait pas eu avant. Une fierté de Saiyajin. Il n'avait pas envie de le tuer, il n'avait aucune soif de meurtre. Mais l'hybride voulait le mettre au tapis, le voir par terre. Malgré tout, il se demandait comment il ferait, son adversaire étant quand même plus puissant que lui. Il se posa et laissa ensuite Shiroi partir devant, faisant face à son adversaire. Son ennemi, celui qui l'avait ridiculisé. Il serra les poings, se tenant droit face à l'homme qui le dépassait. L'être vert, un air fâché, essuya le sang sur le coin de sa bouche.

-Je te l'ai déjà dit, je n'aime pas tuer les gamins...mais on dirait que je vais devoir te faire disparaître cette fois. Ton potentiel pourrait nous causer problème dans le futur, Saiyajin.

-Saiyaquoi?

Ne sachant toujours pas qu'il était métis, il ne connaissait pas ce nom. Dans sa tête, il était vraiment un Terrien. Certes, ikl était différent des autres à cause de sa queue de singe et de sa transformation en gorille géant lorsqu'il voyait la pleine lune, comme un loup-garou. Mais sa mère était belle et bien une humaine et son père était mort dans un accident en montagne d'après elle.

-Saiyajin, la race à laquelle tu appartiens. Haaaa...je comprends. Tes origines t'ont été cachées. Tu es donc...un hybride? Beurk! Une humaine à donc enfantée avec un primate? Il faut être sacrément stupide pour faire une telle chose! Tu me donnes encore plus envie de t'éliminer! Prépare toi à...

Sans qu'il ne puisse terminer, il se retrouva avec un poing, le cognant en plein là où l'autre être l’avait tapé plus tôt, dans l'estomac. L'armure étant manquante à cette place, le coup le fit plier en deux, plus puissant que d'habitude. S'étant enrobé les poings et les pieds avec du Ki, Hiro avait foncé et tapé à une vitesse hallucinante. Son regard était dur: il ne rigolait plus comme il le faisait plus tôt. Il était en colère.

-N'insulte plus jamais ma mère, envahisseur! Je suis Hiro, le fier terrien, fils de Kara! Et je ne laisserais pas les ennemis venus de l'espace comme toi toucher aux cheveux des humains...JAMAIS!

Esquivant un coup de poing de l'être vert, il se retrouva au dessus de lui, abattant son pied sur sa tête. Comment pouvait-il être devenu si puissant? Il n'avait pourtant pas résisté la dernière fois. Comment était-ce possible?

-Heureusement pour moi, cet être rouge t'as bien amoché et tu n'as pas été soigné contrairement à moi. Je peux voir que tu es encore étourdi après le coup qui t'as assommé et que tu tiens difficilement debout avec mon coup de poing à ton ventre, qui était déjà blessé.

-Petit morveux...sale gamin insolent! Je vais te mettre au tapis! RUAAAAAAAH!

Hurlant de rage, son énergie commença soudainement à monter. Ses muscles gonflèrent, sa peau devint plus foncée et yeux étincelèrent. ZBANG! Tout à coup, il reprit sa forme d'origine, ses yeux devenant blancs. Alors qu'il tombait face contre terre, au sol, on put apercevoir le métis derrière lui. Sa transformation nécessitant un certain temps et une grande concentration d'énergie, il avait été aisé pour le petit d'arriver derrière et de lui envoyer un coup du tranchant de la main sur la nuque. Déjà qu'il cognait plus fort avec son Ki qui l'enrobait, il avait envoyé un peu plus d'élan, histoire de lui faire un peu mal. Étendu, il ne pouvait même plus bouger, le coup ayant probablement atteint quelques réseaux nerveux à cause de la force. Le regardant, le petit soupira, le regardant, reprenant son calme.

-Ça t'apprendra à vouloir envahir la Terre. Sur ce, bye bye, j'ai d'autres chats à fouetter!

Il tourna les talons, se dirigeant vers Gray et le chef des aliens. Soudain, la voix de Dago l'interpella, le faisant se tourner.

-Tu...tu ne m'achèves pas...petit?

S'arrêtant, il tourna les talons et s'accroupit, regardant l'être vert dans les yeux, qui avait réussi à se tourner sur le dos. Il lui donna une pichenette sur le front, souriant et riant un peu.

-Tu as de la chance que ce ne soit pas Shiroi qui te soit tombé dessus! Lui, il semble aimer tuer et combattre...et il est beaucoup plus fort que toi. Mais moi, même si j'aime me battre, je ne veux pas tuer. Mon but, c'est de devenir fort. Et il faut plus de force pour se retenir de tuer des gens que de les éliminer selon moi. Il faut de la force de caractère pour enlever une vie, certes, mais il en faut encore plus pour contenir sa rage et ne pas commettre cet acte violent. Bref, repose toi, réfléchis à une autre carrière et reviens me voir un de ces jours. Peut-être que ce jour, lorsque tu reviendras, je n'aurais pas besoin que tu sois déjà blessé pour te vaincre. Bref, à la prochaine!

Il tourna les talons et s'envola un peu, regardant ce qu'il se passait de haut. L'être le plus puissant, celui qui était rouge, semblait plus costaud et fort que lorsqu'il l'avait sauvé. Il avait maintenant une étrange lame dans les mains et combattait, à l'aide de deux gorilles, dont un qui était avec lui en train de se faire soigner, le chef des envahisseurs. Mais où était son allié Terrien qu'il avait rencontré dans le vaisseau? Il tenta de sentir son Ki, mais ne reçut qu'une vague de haine et de rage. Il se situait...derrière l'un des gorilles! Non, il n'allait tout de même pas lui enlever la queue? C'était l'un de ses points faibles, ça devait être la même chose pour cet homme! Mais le gamin ne l'empêcha pas: si cette créature crachait son rayon, d'innombrables victimes innocentes allaient être comptées dans le bilan des morts. Cette guerre allait faire trop de victimes, beaucoup trop. D'un mouvement, il fit ce qu'il n'aurait pas dû faire: il alla face à l'être bleu, le plus puissant des ennemis. Hiro était entre Gray et Flocon, observant celui-ci avec un air calme. Il ne l'attaqua pas, non. L'hybride réduisit sa puissance au plus bas, resta droit, sans prendre de position de combat quelconque. Le métis parla alors, d'une voix assez forte pour que tout le monde l'entende.

-ASSEZ!

Reprenant son souffle après avoir crié, il espéra que Shiroi avait coupé la queue du Oozaru: sinon, il serait pris dans le rayon. Il n'avait pas beaucoup de temps si le Terrien n'avait pas réussi. Il pointa l'être qui ressemblait à un reptile d'un doigt accusateur.

-Vous avez tué un tas d'innocents avec votre vaisseau, arrêtez ce carnage! Vos soldats ne feront pas le poids face à la force des protecteurs de la Terre. Même vous vous ne pourrez pas tous nous gérez. Mais je ne veux pas tuer. Et j'espère que la plupart de mes comparses sont de cet avis. Une étrange force nous a redonnées de l'énergie: nous sommes gonflés à bloc, nous ne vous laisserons par nous envahir aussi facilement. Repartez dans votre vaisseau, s'il vous plaît, et laissez nous en paix! Je vois que vous vous souciez de vos soldats et je comprends. J'ai laissé Dago en vie et je n'ai tué aucun de vos soldats. Mais vous, vous avez tués des nôtres, des Terriens! Il est normal que mes alliés aient tués dans ce cas-ci.  Alors, je le répète: arrêtons ces combats!

Allait-il convaincre les combattants ou avait-il parlé dans le vide? Il ne le savait pas, mais il espérait arrêter cette guerre, même si un gamin comme lui ne devait pas avoir une grande importance.

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 05, 2016 1:59 am

Mon corps est en miette mais je ne ressens pas la douleur. Il m'est impossible d'ouvrir les yeux, du moins mon oeil encore valide. Aucun son ne parvient à mes oreilles et aucune odeur ne se fait sentir. Mon seul sens encore actif est celui du goût, le goût du sang qui rempli ma bouche et qui m'aurait peut être étouffé si ma tête ne serait pas penché sur le côtés, laissant le sang couler du coin de ma lèvre pour parcourir une partie de ma joue et tomber sur le sol.

Tiens, je crois que c'est mauvais signe ! J'ouvre les yeux, ou plutôt l'oeil, et me voilà dans le néant ! Mon corps est intacte, excepté mes cicatrices je n'ai aucune blessures ni même aucune égratignure. Tout est totalement noir autour de moi, mais je parviens tout de même à voir mon propre corps, étant la seul chose visible je l'inspecte en me demandant .... déjà, pourquoi j'ai pas de fringues ?! Je suis nu comme un ver dans un vide semblable à l'espace sans étoiles et sans planète. Bon, au moins j'ai pas froid, c'est une bonne chose ! Et puisqu'il n'y a personne, je me fiche au final de pas avoir mes vêtement. Mais je me demande tout de même où j'ai pu atterrir ... J'ai succombé à mes blessures ? Voilà peut être l'autre monde : pas de paradis ni d'enfer, juste rien. Mon esprit est peut être destiné à errer ici pour l'éternité ... Maintenant que j'y pense, soit je ne suis pas dans le néant mais en enfer, soit les bonnes personnes se font bien enflé lorsqu'ils crèvent ! Tout est vide, il n'y a rien à voir, rien à écouter, rien à sentir, rien à toucher à part soit même ... Tout est noir et donc aucun point de repère, il n'y a pas de haut ni de bas, je ne fais que flotter et il n'y a personne avec qui parler ... il y a vraiment de quoi devenir fou ! Et avec un caractère comme le miens ... c'est déjà fait !
Je ne suis pas un gars patient, je commence déjà à me déplacer dans ce vide aussi vite que je le peux, j'hurle de colère et lance des attaques dans le vide. Je n'ai plus la notion du temps, je ne sais donc pas combien de temps j'ai passé à errer ainsi, je ne sais donc pas combien de temps s'est passer avant que je ne décide de m'assoir en tailleur bien qu'il n'y aie pas de sol et à croiser les bras.

Je ferme l'oeil et je commence à penser à ce qu'il peut bien m'arriver. Mon dernier souvenir est le visage flou de la créature qui m'a, apparemment, tué après réduit mon corps en bouilli. Si seulement j'étais plus fort ... Si j'aurais su que des personnes avec une tel puissance existait en dehors de la Terre, je me serais entrainé pour être bien plus puissant que je ne le suis ! Mon errance de trois siècle sur ma planète natal n'a cependant rien donner ... Maintenant que j'ai la preuve d'une vie extraterrestre je pourrai peut être quitter la Terre et explorer les étoiles ! Ce monstre pouvait respirer ici, il doit donc y avoir des planète respirable pour un humain. De plus ce type avait une haine particulière entre les démons ... Je pense qu'il y a des choses qui me dépasse totalement dans l'univers. Je découvre tout cela, et il faut que je meurs ? Quel dommage ! C'est vraiment frustrant de savoir cela qu'à la toute fin !
Après quelques temps, alors que je suis légèrement plus calme que d'habitude, des flash traverse mon esprit. J'ai l'impression de voir deux silhouette s'échanger un coup. Quelques secondes plus tard, j'ai l'impression de les revoir s'échanger un autre coup. J'ai également l'impression qu'un truc énorme se prépare ... je ne parviens pas à expliquer ces visions et ce sentiment qui m’envahis. Voilà que maintenant j'ai l'impression que le monstre qui m'a brisé les os est proche de moi, trop proche à mon gout. J'ai l'impression que je pourrai le voir si j'ouvre mes yeux ... je ne veux pas l'ouvrir ... j'ai l'impression que des gouttes de sueur coule le long de mon corps, je pense que je commence à trembler comme une feuille. J'ai peur ... Je revois ce que j'ai vu avant de sombrer dans l'inconscience, en revoyant cette scène ma respiration devient plus rapide et plus forte. Ce type ... m'a traumatisé. Je pensais être déterminé, de ne pas pouvoir sentir la peur depuis que je suis un démon, et bien il semble que j'étais totalement à côtés de la plaque ! Après tout ce monstre m'a brisé les os, à réduit mon corps en miette et m'a infliger les pires douleur de ma vie.
Mais en même temps je ressens énormément de haine à son égard ... une haine qui m'envahis, qui révèle ma colère enfouie au plus profond de mon coeur ! Je veux le voir à mes pieds ! je veux le voir réduit à l'état de voir ! Je veux que comme moi il aie tellement d'os brisé qu'il ne puisse même plus faire le moindre mouvement ! Je veux le voir baigner dans son propre sang ! Non, je dois me calmer ... j'ai l'impression que cette haine renforce ma partie démoniaque, je l'ai contenue toute ma vie ce n'est donc pas maintenant que je vais le laisser gagner ! Mais je dois bien avouer que j'adorerai le défoncer ! Lui arracher les dents une par une, le torturer avant de l'achever !

Voilà que ma haine prend le dessus, je ris tout seul comme un imbécile, un rire qui pourrait donner des sueurs froide à plus d'une personne !
Heureusement, ma folie régresse d'un coup. D'une seconde à l'autre, je sens une douceur parcourir ma peau. J'ouvre mon oeil valide pour constater avec surprise qu'une lumière douce entourer mon corps.


" C'est quoi ce truc ? "

Pendant un moment mon esprit ne connait qu'un sentiment de paix. Mais cela change lorsque j'entends un bruit de craquement. J'ouvre soudainement grand mon oeil, ouvre le plus possible la bouche avant de relâcher un cri de douleur d'une puissance ahurissante, hurlant à m'en arracher la gorge. Un seul cri n'est pas assez long pour relâcher toute la douleur que je ressens, j'en pousse donc un second, puis un troisième avant d'à nouveau sentir le sang dans ma bouche s'échapper à cause du souffle que provoque mes hurlements. Mon corps entier me fait mal, je ressens la pire douleur que j'ai pu ressentir dans l'ensemble de ma longue vie. Peu à peu, je peux ressentir la chaleur de mes vêtements sur ma peau et entendre des sons semblant venir d'une bataille. Quelques instant plus tard, je ressens quelque chose au niveau de mon dos, je pense que je suis allongé sur le sol. Le vide autour de moi laisse place à une salle avec plusieurs personnes qui semble s'occuper de moi et d'autres blesser. Tous semble surpris par les blesser qui guérissent à vu d'oeil et par les hurlements de douleurs qui sorte de ma bouche. De retour dans mon corps avec ma vision revenu, je vois mon corps bouger de façon ... dégueulasse et pas naturelle. Il semblerait qu'à l'intérieur même de mon corps mes os se reforme et bouge pour regagner leurs place d'origine et se lier de nouveaux entre eux. C'est pratique mais incroyablement douloureux ! Ma queue bouge dans tous les sens à cause des vagues de douleur qui me traverse, ma bouche grande ouverte permet de clairement voir mes dents plus pointus que les humains normaux. En essayant de contenir ma douleur, je fronce les sourcil pour avoir un regard effrayant appuyé par des larmes coulant sur mes joues et se mélangeant à mon sang. Mes plaie se referment et me donne une sensation de picotement qui me donne une irrésistible envie de me gratter. Après un certains moment, mes os se sont suffisamment reformer pour que je puisse me tordre dans tous les sens malgré les personnes autour de moi qui essai de me plaquer au sol.

" C'est quoi ... ce bordel ? "

Lorsque le gros de mes blessures a disparu, je me retrouve allongé sur le sol trempé de sueur et essayant de retrouver mon souffle. C'est difficile à croire mais je ne suis pas mort ... ce néant n'était donc qu'une hallucination ? Et bien, bonne nouvelle ! Et l'avantage de cette guérison miracle c'est que ma gorge est intacte après avoir gueuler aussi fort, non, encore plus fort que je ne le pouvais ! D'après le regard des type autour de moi il semblerait que je les ai terrifié à crier ainsi.
Mon corps est en meilleur état, une partie de mon énergie est également revenue puisque je n'ai plus à lutter contre la mort. Je me redresse donc pour me retrouver assis, je remarque qu'il y a une marre de sang sous mon corps, du sang qui étais le miens ... Il y a également des fissures qui parcoure tout le bâtiment et a même atteint les murs, je pense que dans ma douleur j'ai inconsciemment relâcher une grande quantité d'énergie. Bizarrement, le bâtiment se répare tout seul ... C'est vraiment bizarre ce qu'il s'arrête ici.
Lorsque je m'en sens capable, je me lève et me dirige difficilement vers l'extérieur, à chacun de mes mouvements mes articulation craque légèrement.


" Je me répète mais ... C'est quoi ce bordel ?! "


Ce que je vois à l’extérieur est ... on peut dire surprenant dans ce cas ? Nan sérieux, il y a pas un autre mot ? La ville se répare toute seule, il y a un vaisseau plus grand que le premier ayant une forme particulière, des gorilles géant, un monstre rouge et un gamin qui se tiens au milieu de tout le monde ! Je me suis vraiment réveillé dans le même monde ? Comment la situation a pu évoluer à ce point depuis que je suis tombé dans le coma ?! Je crois que je vais rester à l'écart, tout est trop bizarre pour que mon cerveau me permette de prendre une décision ... Entre me barrer et rester, qui attaquer si je me lance dans ce combat et surtout si j'essaie de surmonter ma peur de l'autre ou non ...
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 677
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 05, 2016 2:05 pm



Un par un... Flocon qui se relevait dans les décombres voulait tuer un par un chacun des enfoirés qui avait fait foiré sa mission. En plus c'était quoi ce second oozaru ?! Le singe avait été assez puissant pour le projeter à terre ! Certes, le sayajin qui contrôlait ce singe était puissant mais... Mais c'était anormal. Un Oozaru devait être comme Potota, à savoir grand, fort et stupide. Et encore, pas trop fort ! Et lent ! Comme lorsque que le démon du froid fut assez remis du choc avec le sol pour filer un énorme coup de pied qui fit décoller le singe du sol... Coup de pied dans la bouche, ce qui fit exploser la boule de ki dans la gueule de la bête.
Pas de bol pour le sayajin, c'est également ce moment exact qu'à guetter Ferliost pour lui trancher la queue. Malheureusement, la queue des sayajins est un organe extrêmement fragile.
Pour rappel, Yajirobé, grand max à la puissance de 150, arrive à couper aisément la queue de Vegeta, facilement 25 fois plus fort que lui.
Oui, ca calme.
Bon toutefois faut pas déconner. La queue n'est pas entièrement sectionnée, sans compter que la lumière d'Ilias continue encore légèrement de soigner les gentils dans la zone... Ce qui soigne à moitié la queue.
Ilias qui finit par remarquer Ferliost...

"Nom de moi-même... T'es là toi ?"

Fit-elle depuis les cieux...

***

Pendant ce temps, Flocon profite également de l'attaque de Ferliost sur le pauvre Sayajin pour tenter de le frapper une nouvelle fois...
Avant que son poing ne soit arrêté par Gray de nouveau. Le démon du froid se prépare alors à se battre, encore une fois, avant que le détecteur ne lui indique qu'une autre force derrière lui l'égale et qu'une ombre soit projetée sur les combattants... Le deuxième Oozaru.

"Hey grand frère ! Tu savais que je pouvais faire ça ?"

Gray qui derrière son casque affichait une drôle de tête, secoua la tête... Mais c'était quoi ce merdier.
Flocon regarda la situation. Il... Il était cerné...
Il était foutu.

En plus le gamin qui au loin hurlait qu'on arrête le combat... Dago étant à ses pieds ? Vivant ? Bordel le gamin était-il naïf à ce point ?
C'est alors que Gray se mit à parler.

"Personnellement, je suis disposé à recevoir ta reddition... Sauf que vu ton espèce, je vais être obligé de te couper les membres, afin d'éviter toutes tentatives d'évasions. J'ai pas mal de questions à te poser. Là tu vois les navettes qui descendent ? Ce sont mes hommes. Facilement deux fois plus nombreux que les tiens, bien entraînés et armés. Bref, largement de quoi sécuriser tes hommes dans mes cellules. Concernant le traitement de tes hommes, ils seront traités en prisonniers. Enfermés dans des cellules, par 4, avec 3 repas par jours."

Flocon regarda le Rayden avec un air "Dafuq ?"

"Mon peuple prend la guerre très très au sérieux. Cela concerne également les prisonniers de guerre... ET FERLIOST AVANT QUE TU RAPPLIQUES. Il a pas eu le temps de tuer ou capturer le moindre humain. Si t'as envie, vu que je sais que t'es un bon gros taré psychopathe, je te laisse lui couper les membres, mais pas le tuer."

Le Démon du froid bégaya... Ne comprenant pas.

"P... Pourquoi ?"

"Car vous n'avez pas voulu tuer le moindre civil. Car vous vous êtes inquiétez pour vos hommes. J'ai vérifié dans le combat. Vous auriez pu... Atomiser le gros singe là. En rasant la ville. Vous auriez tuer une portion de la population. Je connais pas mal de gens qui auraient ranger cela dans "Dommages collatéraux acceptables.". Pas vous. Je sais également que vous avez stoppé votre vaisseau, pour sauver vos hommes. Alors que vous auriez pu nous atomiser quand nous étions à l'intérieur. Encore une fois vous ne l'avez pas fait.
Je pense que vous êtes plus respectables que les gens que vous servez. C'est pour cela que vous vivrez... Mais en prison. Jusqu'à ce qu'on ait trouvé un moyen de sceller efficacement votre puissance.
"

Le Rayden garda son armure, dans son discours... Attendant la réponse de Flocon. En conflit intérieur. Sauver ses hommes ou faire un baroud'honneur ?
Le démon du froid ferma les yeux... Avant de prendre la lame de Gray et de s'empaler dessus.

"Je peux pas trahir l'Empire... Mais... S'il vous plaît... Ne tuez pas mes soldats..."

Fit le démon du froid, la lame entre les côtes.

"Me faîtes pas le coup de la fausse mort, j'entends les battements de votre cœur. Z'êtes également mon troisième démon du froid.

Flocon rouvrit ses yeux qu'il fermait dramatiquement. Il fallait essayer... Au moins...
Les membres de Flocon volèrent alors dans l'instant. Gray régla toutefois le scouter de Flocon pour qu'il prononce sa reddition à ses hommes... Qui durent donc lâcher les armes et se soumettre aux soldats Raydens...

Rapidement, les navettes Raydens repartirent. L'opération avait été étrangement courte. Flocon avait été placé dans un container spécial... Maugréant.
Au final ne restait plus que les combattants dans le coin de la ville.

Le Rayden reprit la parole.

"Bon. Maintenant. Ferliost ? Tu vois le sayajin là ? L'est pas avec moi. Sincèrement, je me fous de ce qui lui arrive, mais apparemment, il était plus contre Flocon qu'autre chose. Quant à l'autre truc bizarre avec une queue, JE SENS TA PUISSANCE. Alors tu sors et tu te présentes merci. Quand à l'hybride.."

L'hybride en question... faisait face à une Brassica très curieuse en armure.

"Waaah ! Alors t'es aussi un demi sayajin ? Coupain cousin !"

Fit la jeune fille avant de soulever Hiro et de lui faire un câlin qui lui fit craquer quelques côtes.
Ilias se posa près de Gray...

"Ilias, faudra rester en orbite près de la Terre. Car oui, j'ai senti les réfugiés de Namek. Je fais juste pas réellement confiance à Ferliost à leur sujet. Oui, on m'a mis au parfum qu'ils sont quasi-inoffensifs. J'ai mis également au passage Ferliost au courant, mais je le pense aliénophobe... Avec des bonnes raisons vu le nombre d'emmerdes cosmiques qui lui tombe sur le ras de la gueule...

Bref. J'imagine, qu'il serait de bon ton de me présenter. Je suis le capitaine Gray Ashura. C'est la seconde fois que je sauve cette planète. Je pense pas le refaire plus souvent.
"

"Moi, c'est Ilias. Je suis une déesse. Pour des raisons que vous n'avez pas à connaître, j'ai perdu une grande part de ma puissance. Les Raydens, le peuple de Gray, m'héberge en attendant."

"Moi je suis Brassica ! Je suis super forte !"
© By Halloween sur Never-Utopia

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 05, 2016 8:05 pm



Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]

''bientot tu rejoindras ce monde de ténèbres''

Je tiens enfin ce minable de Flocon, juste devant moi, il ne peut rien faire. J'augmente mon énergie, je vais lui envoyer toute ma puissance dans ce tir, j’envoie un puissant Kikoha. Mais ce fourbe me frappe dans la mâchoire, mon attaque se retourne contre moi. Mes dents, mes pauvres dents complètement détruites. Je souffre, je regarde le démon, ma vengeance sera terrible!!

Potota :Z... Z... Tu as osé ! Sale bâtard arrogant !

Le démon me regarde, je ne peux plus supporter cette humiliation, au moment, je me prépare à relancer un Kikoha. Un traitre m'attaque par-derrière, il me tranche la queue enfin par entièrement, cette incapable n'a même pas réussi à faire tomber le grand Potota. Ma transformation commence à faiblir, je perds ma taille pour redevenir un simple Saiyen. Le bon côté, ma queue est toujours là, mais je me retrouve, face à ce minable et à la salamandre.

Potota :  Pauvre idiot, tu nous as condamnés ! Maintenant, il va nous envoyer rejoindre nos ancêtres.

La salamandre profite de ma faiblesse pour attaquer, je ne suis plus de taille à affronter ce monstre. Mais un homme arrive enfin ce qui en reste, mais un autre Oozaru est présent. Power Ball ! elle est toujours dans le ciel donc un Saiyen est sur cette planète. Je regarde le démon qui s'empale sur l'épée de l'inconnu, il tranche ses bras et ses jambes. Sa force doit être phénoménal pour trancher la salamandre aussi facilement, apparemment le combat prend fin je dois repartir vite de cette maudite planète.Il me reste plus qu'une solution, je prends la fuite rapidement. Je sors ma télécommande pour appeler ma capsule, je dois faire vite les autres ne vont pas me faire de cadeaux.

Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 241
Age : 21
Zénies : 4280

Données du Personnage
Power Level: 8 819 734
Power Level en Kili: 175
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 05, 2016 10:24 pm

Oui... Oui.... OUI ! L'occasion est trop belle, je ne peux pas la manquer ! Pas alors que le grand cornu est parvenu à se libérer assez brièvement de son affrontement avec Gray pour s'en prendre au singe géant, un coup d'une telle puissance que le colosse titube. C'est à cet instant que j'ai bondis et chaque instant me rapprochant de ma cible accroît mon excitation et ma soif d'exécution ! En plus d'avoir ouvert une faille chez ma proie cette dernière est si énervée à l'encontre de celui l'ayant frappé, qu'il l'insulte, se plaint. Bref, il lui dédit toute son attention, ne pensant pas un seul instant à couvrir ses arrières !

Le temps...Semble même se ralentir alors que je m'approche de cette appendice, comme afin de me supplicier, d’accroître ma frustration... Avant d'enfin la libérer en une sensation jouissive, lorsqu'enfin en un instant des plus vifs ma première lame perce la peau et les poils de la bête et entaillant profondément sa chair. Dès que le métal s'extirpe de la plaie un violent et splendide jet de sang en jaillit m'éclaboussant, m'arrachant un rire ! Mais c'est loin d'être fini car dans le même mouvement la seconde lame suit le même tracé que sa sœur, finissant de tailler la chair afin de frapper violemment l'os ! Mais ce dernier n'est pas tranché, ni brisé net, ma lame ne fait "que" s'y enfoncer profondément, et il me faut un sec mouvement pour la dégager ! Le temps d'une seconde, je suis frustré de ne pas avoir réussi à trancher net cette queue, mais alors, j'imagine qui doit être sienne, et je ne peux qu'en frémir !

Pour autant, l’œuvre reste à achever, j'ai bien le temps d'un nouvel assaut avant qu'il ne réagisse, surtout sous le coups de la douleur ! Et cette fois sa queue va y passer ! 

Mais qu'est ce que ?! Alors que j'arme mon coups, j'aperçois l'os, et même un peu de la chair de la queue de la créature en train de se reformer. Il peut se régénérer ? Est ce une autre faculté de leur race ? Mais dans ce cas pourquoi Hiro n'a pas pu se guérir tout seul ? Il ne bénéficie pas de cette capacité des Saiyans ?! Cette constatation me stoppe dans mon élan, mais ça ne change rien... j'ai vu son sang, un passage de ma langue sur ma lèvre me permet même d'y goûter, acre, ferreux... Et un seul verdict est possible... La mort... Peu importe ce que dit Gray, peu importe ce qu'il fera en réaction. Ce primate... Ce singe, va mourir... C'est tout ce qui compte, il doit mourir, périr, CREVER ! 

Il me semble entendre deux voix au loin, un peu familières... Mais pour autant je ne détourne pas la tête de ma cible, alors que, l'air sifflant avec le mouvement de mes lames, je me prépare à achever ma proie ! Seulement ma pensée, elle, y répond, faiblement, au regard de la hargne qui m'habite, mais je revois très bien Hiro, mais surtout, la femme ailée, celle qui a récupérée le corps de Gray et qui m'a légèrement guéri, assez pour que je vive...Et étrangement je suis cette fois capable de me dire ce quelle m'inspire, un mélange d'espoir...Et de déception.

Mais c'est là deux sentiments bien ténus, rapidement balayés quand une brève pause se fait entendre dans le sifflement de l'air, ponctuant l'instant où je finis d'armer mon coups. Ma hargne atteint alors son paroxysme, et je ferme même les yeux afin de mieux savourer l'instant, avant de frapper violemment, le sifflement reprenant alors... Mais seul ce dernier se fait entendre. Pas de son mat du métal pénétrant la chair ou percutant l'os ! 

Ce n'est qu'en rouvrant les yeux que je constate la raison de la chose. Ma cible... est en train de rétrécir, et de fait sa queue n'est plus à l'endroit que j'ai visé ! Bon sang ! Enfin ce n'est que partie remise, surtout qu'il semble immobile, incapable de se défendre, vulnérable ! Il me faut juste combler la distance qui s'est formé avec la réduction de sa taille, une simple formalité... Et ainsi, je suis déjà tout prêt de lui lorsqu'il me fait face, et commence à parler, m'insultant, et craignant pour sa vie. A raison visiblement, le grand cornu se précipitant vers lui... Mais malgré le tumulte de la scène, la menace, et ma propre excitation je suis étrangement calme d'apparence, j'affiche tout au plus un léger sourire... Puis, à l'instant où Gray intervient, maîtrisant son opposant,  tout mon être se détend, avec une volonté fixe, tuer le primate ! Alors que ce dernier a tourné la tête vers Gray et son nouveau prisonnier, une main sur une étrange télécommande, une de mes lames transperce son ventre, en un coup porté de bas en haut juste au niveau du début de ses côtes, quel dommage, alors qu'au vu de son mouvement il semblait vouloir nous quitter. La garde effleure sa peau, et la lame, ainsi plantée, a peut être déjà perforé un poumon, et est en tout cas placé de telle sorte que ses propres côtes vont l'empêcher de la retirer d'un simple mouvement ! Pour peu que sa morphologie soit la même que la notre sur ce point, mais étrangement je n'en doute pas, et mon sourire s'élargit, mon regard se plissant légèrement alors que je lui souffle.

"Tu parles trop..." 

A cet instant, il n'en a peut être pas conscience... Mais il est déjà mort ! Ma seconde lame siffle en effet déjà dans l'air, visant sa gorge qu'il ne peut reculer ! Et cette fois, contrairement au moche, la lame ne ripe pas, L'entaille est nette, propre, et le sang qui en jaillit semble être en encore plus grande quantité que depuis sa queue ! Une pluie carmine ! Ah la belle rouge ! Une blessure... Idéale. Garantissant sa mort, sans pour autant trop la hâter, tout en l'affaiblissant assez pour l'empêcher de se défendre.. Car oui je n'en ai pas fini avec lui. Il ne lui reste sans doute que quelques secondes à vivres, mais ces dernières se doivent d'être à la hauteur de son existence ! C'est à dire, misérables ! Mon rire, est alors la seule chose que j'entends de plus en plus intense et élevé, ponctué par le son de la chair et de os frappés par le métal. Je n'entends même pas ses cris... Mais suis je bête vu sa gorge il ne peut pas le faire ! Et le rouge couvre mon champ de vision, tout comme le sang et la seule chose que je sens et goûte... Tout mes sens sont en exergues, mais le plus marquant est le toucher, le choc, à chacune de mes frappes, le léger tremblement qui s'ensuit, qu'il vienne de moi ou des tressaillement de son corps...Avant que je ne recommence de plus belle, encore, encore et encore, de plus en plus vite. Avec mes premiers coups j'ai visé les tendons et point sensibles, mais maintenant je m'en moque, je veux juste frapper, frapper, et encore frapper jusqu'au point où je peine moi même à suivre les mouvements de mon bras, sans me soucier qu'il soit déjà mort ou non.

Pour être honnête, j'entends mon nom quelques fois, mais presque distraitement. Oh j'en comprends l'idée derrière. Ne pas tuer le cornu, mais possiblement le démembrer, mais je m'en moque, seul compte le primate et son sort...Et quand il en est question j'ai presque fini mon œuvre... Ce que j'ai en main... N'est plus qu'une loque... C'était déjà le cas en fait, mais désormais elle est sanglante, et sans vie... Je laisse donc finalement tomber le corps, penchant la tête vers Gray, avec un léger sourire.

"... J'ai fini..."

Ma voix n'est même pas agressive, et j'ai conscience que même mon sourire est serein, alors que l'aura rouge se dissipe de mes lames... Mais en même temps c'est comme cela que je me sens. Après la hargne accumulée durant tout ces événements, et en particulier après avoir meurtri la queue du primate, puis sa libération furieuse, je me sens juste... Bien... Libérée... Un ressenti qui ne fait que s’accroître alors que regardant autour de moi, je constate que la ville semble n'avoir subi aucun dégât. Pourtant… J'ai vu les bâtiments en ruine...Et le sang qui me couvre prouve que ce n'était pas un rêve. Mais alors que j'y pense, je me sens aussi très vide. Une brusque fatigue m'assaille en effet, et je ne peux m'empêcher de tituber... Mais si une de mes jambes se fléchit, je tiens bon, et mon regard, après s'être posé sur l'envahisseur mutilé, s'attarde alors sur Gray, qui s'est visiblement très bien débrouillé sans moi pour son prisonnier, et la clique qui l'a rejoint... Une jeune enfant, et cette femme... Cette femme ailée… Toujours ce mélange ce mélange d'espoir et de déception quand je la vois… Par ailleurs il ne manque pas un singe géant là ?

Mais je secoue un peu la tête essayant de me concentrer sur ce qui est dit. Me surveiller, rapport aux grands bonhommes verts. Ils seraient déjà là ? Hm… Cela, ajouter à cette surveillance m'agace un peu… Mais je dois l'admettre là je suis plus en état de faire grand-chose. Je n'ai pas vraiment mal mais mon corps me semble si fatigué, que je ne vais pas prendre le risque d'un affrontement incertain ! Mais ce n'est pas pour autant que je vais me taire. Néanmoins, je me retiens de justesse de répondre sur le champs à sa remarque quant à mon aliénophobie, j'attends que lui et ses camarades se soient présentés. Illias pour la dame ailée et Brassica, pour la gamine bizarrement puissante… Mais j'aperçois alors brièvement la queue de la dernière, m'amenant à déduire que ça devait être le second singe… Sauf que celle là, même sous sa forme humanoïde je n'allais pas pouvoir l'affronter de façon directe… Enfin une fois cela fait, et le sang couvrant mes lames essuyés sur ma cape, je rétorque, avec un léger rire, essayant de ne pas montrer ma fatigue.

"On en est aux présentations hein ? Bon bah… Moi c'est Ferliost, vous devez l'avoir deviné ! Désolé du mensonge Hiro, mais j'étais juste prudent… Et Aliénophobe… Je ne sais pas si on peut parler de cela, car je n'ai pas peur de vous. Et si seulement ça ne concernait que moi, mais non les vôtres en veulent à toute la terre ! Enfin Gray… Je t'avoue… Ça va être vraiment difficile de me retenir pour les grandes asperges vertes, mais… Ton offre me plaît et surtout, quelque chose me dit que cet empire et bien plus préoccupant que ces réfugiés. Cependant, s'il s'avère un seul instant qu'ils sont une menace, contrairement à ce que tu m'as affirmé..."

Je passe de façon imagée une lame sous ma gorge avant de pencher la tête en tirant la langue, cette imagerie valant à mon sens tout les mots… Dans le fond ce compromis ne me satisfait pas vraiment… Seulement je ne suis pas au mieux de ma forme, et même si j'ai toujours ce fameux haricot que m'a donné le gros chat je n'ai pas l'impression que ça me sera très utile face à Gray et sa clique… Et de toute façon, je suis assez calme là. Avoir tué ce primate, m'a étrangement soulagé, et je me dis que je peux bien faire preuve de tolérance… Du moins pour quelque temps.

"Et sauver… Je pense qu'on aurait pu se débrouiller sans toi… Néanmoins je dois reconnaître que tu as été diablement efficace ! Raison de plus pour que je respecte notre accord, ehehe ! Cela étant il ne faut pas oublier ceux qui ont vraiment causée ta mort et j'aurai une faveur à..."

Je m'interromps alors brusquement, quand une étrange machine métallique tombe alors non loin de moi, et plus précisément du corps du primate. Une sorte de vaisseau ? Si c'est le cas… J'avoue qu'une idée sympathique me vient en tête, et je ne peux m'empêcher de m'en approcher, l'examinant sans en toucher la surface. La requête que je comptais demander pouvait bien attendre. Se faisant je m'écarte un peu des autres, mais commente tout de même à voix haute.

"C'est un vaisseau ça ? Dis moi oui, Gray ça pourrait être intéressant que de renvoyer le colis à l'envoyeur, hmhm..."

C'est vrai que cela serait un peu provocant… Mais quelle meilleure autre façon également que de faire comprendre qu'attaquer la terre est une mauvaise idée ? Après je dis ça mais j'ai aucune idée de comment manipuler le truc, ni même si cela est possible… Mais je dois avouer que l'image est plaisante. J'en profite au passage pour couper la queue du primate, à peu près à l'endroit où je l'avais déjà entaillé, ainsi qu'un morceau d'armure. Ça serait dommage de ne pas garder des souvenirs, hm ? Je noue le premier à une attache de mon pantalon et l'autre dans une poche, avant de me retourner vers les autres. Seulement alors que je m'exécute mon regard se pose vers une silhouette, au milieu de la foule. Un gamin, qui n'a rien de particulier a priori, si ce n'est une queue… Mais une queue différente des Saiyans, pas poilue, mais lisse et pointue. Un autre envahisseur ? Ou simplement un de ces terriens au corps étrange ?

Non… Non c'est autre chose… Mon instinct… Il n'est pas si dangereux que ça… Alors pourquoi je suis terrorisé, pourquoi… J'ai si mal ? Pourquoi… Je le hais tant ? Je me redresse alors, mon regard fixé sur lui, tout mon être tremblant, la fatigue semblant disparaître un court instant.

"Toi… Toi...Tu… Coupable… Mon village..."

Je tends alors mon bras vers lui, avec mon arme, un aura rougeâtre entoure de nouveau cette dernière… Mais alors que je fais le premier pas, mes jambes me lâchent, et mes lames tombent au sol, et je m'effondre à genoux. Le goût âcre du sang me revient en bouche, plus pressant que jamais… J'en recrache un peu… Je ne sens presque plus mon corps, juste une sensation chaude, humide, sous mes yeux, des larmes… Des souvenirs confus qui me reviennent, et alors… je sens… Je sens que je sais pourquoi j'éprouve ce mélange d'espoir et de tristesse à l'encontre d'Illias, vers laquelle je tourne mon visage.

"J'ai… tant prié… Pourquoi… Pourquoi, rien n'a changé ?"

Ces mots… m'échappent, sans même que j'en ai véritablement conscience… Et malgré mon triomphe je me sens alors si faible, si seul, si impuissant… Comme il y a tant d'années, mais je ne sais même plus pourquoi… Et je ne peux rien faire, rien faire d'autre, que sangloter, oublier le monde, alors que la douleur ne fait que croître dans mon corps…

Non, il… Il y a encore quelque chose que je peux faire… Et ma main, lentement, glisse vers une de mes poches… Là où se trouve le senzu...

Résumé:
 


Dernière édition par Ferliost le Mer Jan 06, 2016 3:16 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Jan 06, 2016 3:06 pm


La fin de la guerre!

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro


Le hurlement du gamin avait quelque peu calmé les combats. En effet, ceux-ci cessèrent de se battre, attendant une réponse de l'étrange alien qui ressemblait à un reptile bleu. En effet, comme le disait le grand rouge avec son énorme lame, l'armée de Flocon ne ferait pas le poids: une armée alliée, descendant de l'espace, était beaucoup plus nombreuse que celle des envahisseurs. Une armée qui descendait d'un énorme vaisseau qui rappela à Hiro les films de la Guerre des Étoiles. Le coéquipier le plus puissant, pointant sa lame vers le chef des adversaires, déclara qu'il allait cependant devoir le décapiter, mais le laisser en vie. Même si le petit était contre ces méthodes, il ne prononça pas le moindre mot. Il avait eu ce qu'il voulait: la guerre était terminée. Alors que le grand costaud parlait, l'ennemi s'avança, attrapa son arme...et s'y empala. Aucune hésitation, juste l'action.

En une seconde à peine, il était embroché et demandait qu'on laisse ses soldats en vie. Cependant, comme il feintait d'après le tas de muscle, celui-ci n'hésita pas non plus: il reprit sa lame et, de quelques gestes rapides, il décapita la salamandre bleue. Les soldats, qui venaient d'arriver sur Terre, n'eurent donc pas à combattre: tous les envahisseurs baissèrent leurs armes, se remettant à la justice. Voulant aller le grand, qui l'avait sauver plus tôt, il fit plutôt face à une jeune fille. Celle-ci semblait plus jeune, mais sa carrure laissait présager qu'elle était bien plus puissante que tous ceux qui étaient initialement dans cette guerre. Hiro lui sourit et remarqua soudain un détail: la petite avait aussi une queue de singe! C'était donc elle le deuxième Oozaru qui était arrivé en plein combat? Il ne se sentait plus aussi spécial désormais: il croyait au début qu'il était le seul humain à avoir cette queue et pouvoir se transformer en gorille géant.

Soudain, l'homme qui était venu l'aider plus tôt refit une remarque sur le fait qu'il était un hybride. Donc c'était vrai? Il avait quelques questions à poser à la fillette quand soudain, celle-ci le prit dans ses bras. Faisant craquer ses côtes. Cependant, le métis souriait et riait: il était content d'avoir trouver une autre enfant dans ces combats, il se sentait moins seul parmi ces adultes. Même si Shiroi semblait adolescent. Au fait, où était-il? Se retournant, l'hybride ouvrit grand les yeux, se retenant de hurler en voyant le carnage qu'il avait fait. L'allié qui était à la pharmacie, celui qui s'était transformé en gorille plus tôt...il était mort. Et pas qu'un peu: son corps était littéralement dépecé. Du sang, des os, des restes de chair, le gamin se pencha et faillit en vomir. Bien évidement, voir la décapitation de l'alien aurait dû le choquer autant, mais ce n'était pas le cas: celui-ci n'avait pas saigné aussi abondement et ça avait été de manière propre, instantanée.

Le pauvre coéquipier semblait cependant avoir été torturé un bon moment avant de mourir. Sauf si le Terrien l'avait achevé rapidement...si celui-ci éprouvait de la sympathie. Il n'aimait donc pas vraiment les êtres de l'espace...et si ça aurait été lui? Non, mieux valait ne pas y penser. Il secoua la tête, releva celle-ci et écouta les présentations. Le grand guerrier à l'énorme lame se nommait Gray Ashura, la femme, qui avait probablement soignée les blessés et reconstruit la ville, se nommait Ilias et la petite s'appelait Brassica. Ce fut au tour de Shiroi, qui déclara se nommer Ferliost. Il avait menti sur son identité...parce qu'il n'aimait pas les aliens? Il le considérait comme s'il était un envahisseur? Le gamin haussa un sourcil, ne comprenant pas pourquoi: il l'avait aidé pourtant. Le métis s'était rendu utile et malgré tout, Shi...Ferli semblait ne pas l'apprécier.

Il détourna la tête quelques secondes, n'osant pas regarder son "ami" humain, qui tranchait la queue de Saiyatruc et lui prélevait un morceau d'armure, probablement des trophées de chasse. Il le mit dans une boule de métal, qui s'était posée quelques secondes plus tôt, probablement un moyen de transport qui aurait servi à l'ancien gorille géant. C'est alors que la scène devint...étrange. Le Terrien se retourna vers un jeune garçon, qui avait une queue étrange. Son énergie rappelait à Hiro les lames noires qui avaient transpercées le vaisseau...c'était donc l'un de leurs alliés. Cependant, quelque chose clochait dans le comportement soudain de l'adolescent aux couteaux de chasse. On aurait dit qu'il était perdu dans sa tête, comme si voir ce petit à l'étrange queue qui avait les yeux jaunes le troublait au plus profond de lui. Il semblait...le reconnaître. Il parla, en quelques mots, d'un coupable et d'un village.

Que s'était-il donc produit dans le passé de cet allié pour qu'il soit aussi chamboulé. Dégainant ses lames, il tomba cependant au sol, crachant du sang. Son corps...il n'allait pas tenir aussi longtemps s'il continuait à forcer. Il parla ensuite à la déesse, lui disant qu'il avait prié pour que ça change...mais quoi? Il tendit ensuite la main vers l'une de ses poches, cherchant visiblement quelque chose. Soudain, le métis se retrouva derrière et, d'un coup rapide et vif du tranchant de la main, il frappa sur la nuque. Vu l'état de son coéquipier, il n'avait pas besoin de mettre énormément de force. Celui-ci laissa retomber sa tête, KO. Les autres, qui le regardaient, ne comprenaient peut-être pas alors le petit s'expliqua.

-Ah...euh...je voulais éviter qu'il fasse d'autres victimes innocentes. Bon...il va faire dodo un moment, vaudrait peut-être mieux qu'il se repose dans un endroit confortable. Au fait, je me nomme Hiro, je suis un Terrien...enfin...je crois. Tout à l'heure, j'aimerais que vous m'expliquiez ce que sont les Saiyaching, mais pour l'instant, je crois qu'il est plus sage que nous nous reposions. Attendez quelques instants.

D'un bond, il passa au dessus de ses compagnons et se retrouva face à Dago, qui se faisait transporter par des guerriers avec des marques sur leurs corps. Il lui serra la main, lui affichant un gros sourire, il lui fit ses adieux, conseillant aux hommes de le laisser en vie: il voulait l'affronter un autre jour, dans un combat équitable. D'un autre bond, il décolla vers la boule de métal, ne regardant pas trop à l'intérieur. Il ferma la porte de force, celle-ci se verrouillant juste après. Ensuite, les moteurs de la capsule s'activèrent et elle décolla vers une autre planète, probablement celle de leur allié. Pourquoi avait-il fait cela? C'était simple: son corps devait être rendu à sa famille et ses amis pour qu'ils puissent faire un deuil. Ce n'était pas pour passer un message, mais plutôt par respect. Il retourna ensuite à côté de Ferliost, toujours dans les vapes.

-Bon, bon, bon...je disais donc...à oui. J'aimerais bien vous inviter chez moi, histoire qu'on puisse se reposer...et manger! Cette histoire m'a donné un peu faim. Ma maman serait contente si vous veniez: elle veut toujours que je ramène des amis chez moi. Et puis, Ferli doit bien se reposer quelque part: il pourrait prendre du repos et reprendre des forces en mangeant par la suite!

Il déclara ça sur un ton gentil, affichant un gros sourire, mettant le Terrien assommé sur ses épaules du mieux qu'il le put. Ce serait sympa de prendre du bon temps après cette guerre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Jan 06, 2016 9:04 pm

C'est fou comment tout peut se dérouler très vite. Je n'ai même pas le temps d'encaisser le fait de voir un monstre, des gorilles géant, des vaisseaux extraterrestre et des gamin dans le ciel que j'aperçois celui qui m'a presque tuer se faire capturer puis tuer avec une facilité déconcertante et un type torturer et limite dépecer un autre mec ! C'est pas possible, je ne me suis pas réveillé dans le monde que j'ai quitter ... Un monde parallèle ? Peut être l'enfer ! Peut être que l'enfer est un monde parallèle à mon monde d'origine, une dimension où seul les type taré se rendent après leur mort ! Ca pourrait expliqué pourquoi j'ai subit une douleur insupportable avant de pouvoir me relever avec aucune égratignure sur le corps malgré ce que j'ai reçu par l'autre monstre ... Oui c'est complètement con comme histoire mais ça reste plus logique que ce qui se trouve sous mes yeux ... Dire qu'il n'a fallu qu'une journée pour changer ma vision du monde alors que je suis bien plus vieux que j'en ai l'air du haut de mes 312 années d'existence.

Je reviens à la réalité lorsqu'une des personnes dans le ciel pale de moi, m'indiquant qu'il sait que je suis là et que, par le fait qu'il s'adresse à moi précisément, sait que je ne suis pas comme tout le monde. Il ne fait que me demander mon nom, mais avant même que je puisse répondre j'aperçois un gars qui semble encore plus dangereux et fou que moi qui marche doucement vers moi. Quand je le regarde j'ai vraiment un mauvais pressentiment, je sens qu'il pourrait à tout moment bondir sur moi et me trancher la gorge sans que je puisse l'en empêcher. Je ne sais pas pourquoi je suis si effrayé ... est ce un effet secondaire de ma peur de l'alien ? Le fait d'avoir pratiquement toucher la mort affecte peut être encore ma façon de penser, je vois le danger partout et je ne veux pas mourir ...
Heureusement, le taré qui semble vouloir m'attaquer comme un sauvage crache du sang et commence à délirer. Je ne sais pas si c'est réellement bon signe de voir un fou délirer, mais bizarrement je me sens plus en sécurité. J'essai tout de même de comprendre ce qu'il dit, et ensuite déchiffrer le message qu'il essai de faire passer. Si je comprend bien, il s'en veut à lui même parce que ... aucune idée. Il semblerait que je sois coupable de quelque chose en rapport avec un village. Coupable de quoi ? De les avoir sauver ? D'après tout le sang qu'il a sur lui je peux supposer que c'est un ennemi, peut être que ce taré a voulu attaquer un village et que je l'en ai empêcher ? Non, un type pareil je m'en souviendrais, il est quand même vachement spécial ... Il me confond peut être avec quelqu'un d'autre. Je ne le lui fait cependant pas remarquer, je vois à son regard et sa façon d'agir qu'il ne m'entendrais même pas, il a un objectif en tête et ne vois rien à part moi. Heureusement, il semble trop mal en point pour faire quoi que ce soit sinon j'aurais dû me battre malgré mon manque d'énergie.
Je fais un pas en arrière en voyant le taré trifouiller ses poches pour chercher quelque chose, je pense évidemment à une arme, une arme à feu n'aurait aucun effet contre moi puisque je pourrais l'éviter même dans cet état de faiblesse, mais je me dit que si quelqu'un comme lui utilise une arme je dois me méfier. La chance tourne encore une fois en ma faveur lorsqu'un enfant assomme le fou avec un coup net derrière la tête. Je ne peux pas m'empêcher de lâcher un soupir de soulagement, je me sens moins crisper et relâche mes muscles. Je ne sens aucune hostilité dans cet enfant et après ce que je viens de vivre je dois avouer que ça fait du bien de ne pas faire face un quelqu'un de dangereux qui veut m'étriper.

Après que le gamin aie lancer sa proposition, je bouge ma queue pour la passer sous mes vêtements et l'entour autour de mon buste puis lève la tête vers le ciel pour regarder celui qui m'a demander mon nom, qui est également celui qui a vaincu sans problème la créature qui a failli être mon assassin. Je parles assez fort pour qu'il puisse m'entendre bien qu'une grande distance nous sépare, je ne veux pas volontairement m'approcher d'une personne si puissante


" Naraki, Terrien. Ca suffit comme présentation ? "

Ouais, c'est pas parce qu'il peut me défoncer sans problème que je dois être poli, non plus. Et puisqu'il a failli épargner celui qui m'a presque tuer je pense pas qu'il m'enverra dans l'autre monde à cause d'un manque de respect. Oui, je sais qu'il voulait laisser la vie sauve à l'ennemi et même la raison derrière cela, mes sens sont plus aiguisé que les Terriens normaux et j'ai donc pu l'entendre de là où je me trouve, ainsi que les présentations des autres guerriers présent ici, mais j'ai déjà oublié leurs noms puisque je ne m'en soucie pas vraiment. Enfin bref, je me suis également présenté, je retourne mon regard vers le petit à queue de singe qui se trouve en face de moi

" Je ne peux pas si tu amène ce taré avec toi. Il semble clair qu'il voulait me tuer "

Je dois avouer que je suis tout de même tenté par l'invitation. En temps normal j'aurais directement refuser, ca me fait chier d'être entouré par plein de monde et mon caractère ne colle pas avec ce genre de réunion. Mais même moi je suis curieux de voir ce que peut donner autant de guerrier si différent dans la même pièce, différent en terme d'apparence, de race, de physique et de caractère. Et pour être honnête, je voudrais également voir jusqu'où va la folie de ce ... j'ai oublié son nom, mais du mec plein de sang qui voulait me tuer. Sa fait du bien de voir quelqu'un d'encore pire que soit ...


Dernière édition par Naraki le Sam Jan 09, 2016 10:37 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 677
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Jeu Jan 07, 2016 10:50 am


Gray assista impassible à la mort de Potota. Pour ce qu'il en savait, les sayajins étaient quasiment tous des brutes. Celui-ci avait peut-être protégé la Terre, mais son comportement était des plus suspects. Potota n'avait en effet par arrêter de gueuler à propos de sa soit-disant supériorité. Le Rayden, aveugle, ne réagit donc point au comportement de Ferliost. Ce dernier tenta de rassurer Gray par rapport à ses intentions vis à vis des Nameks, mais... Le Rayden ne lui accordait que très peu sa confiance. Voir pas du tout, vu comment Ferliost était psychopathe.
Bon, par contre, le coup d'envoyer un message... Gray fit sauter la capsule en maugréant avant qu'elle n'atteigne la stratosphère... Avec le corps de Potota.

"Désolé Ferliost, mais non. Les Sayajins suivent très mal les membres de leur espèce. Mais si tu leur déclares la guerre, au nom de la Terre, c'est pas un ou deux sayajins qui va te tomber sur le râble.... Mais tout le peuple ! Alors, oui, tu peux vaincre un Oozaru je pense. Peut-être même trois. Mais que feras tu face à une centaine de singes géants ? Hum ? Tu prendrais vraiment le risque de mettre la Terre en danger ?

Le Rayden se prit la visage dans sa main. Pourquoi l'humain était-il aussi... aussi fou ? C'est alors qu'un nouvel se joint à la troupe... Déjà assez proche du cirque. Gray sentit également les barrières autour de la ville qui avait disparu... Hum... L'armée Terrienne n'allait pas tarder, et cela allait être coton de leur expliquer qu'ils avaient été sauvé d'une invasion alienne par d'autres aliens.
L'être à la queue étrange se présenta alors comme étant un Terrien... Naraki. Ilias le regarda, avec un air étonné... Et inquisiteur.

"C'est étrange. Ton aura indique pourtant que tu es clairement un être démoniaque... Personnellement, cela m'intéresse. Et ne t'en fais pas pour Ferliost. Gray est..."

" Ce point là est difficile à dire. L'humain renferme une grande force en lui... Qu'il va commencer à débloquer."

Fit le Rayden sombre. Après avoir sondé le potentiel des humains sur la planète de Kaio... Le Rayden avait compris qu'il finirait derrière un jour.

"Si tu veux partir, c'est le moment."

Ajouta Gray, observant l'hybride assommer aisément Ferliost qui devait être à bout... Et il avait pensé s'occuper en prime de Flocon ? Il se surestimait encore un peu trop.
Gray fit craquer ses ossements. La vie avait tendance à se rouiller si on restait mort trop longtemps.

"Quand à ton invitation petit... Je ne dis pas non. Toutefois..."

Le Rayden désactiva sa transformation, laissant apparaître le Rayden... Gigantesque pour les humain, avec une arme démesurée... Tout comme ses crocs.

"Mon peuple effraie assez aisément les autres. Compréhensible... Mais Ferliost a besoin de repos. Nous allons t'accompagner et je répondrais à tes questions... "

Dit Gray calmement... Avant de recevoir sans mal le câlin de Brassica... Sous les yeux moqueurs d'Ilias.

"Pour notre thé Ilias, je crois qu'il faudra remettre ça à plus tard."

La déesse regarda Gray et se contenta de lui sourire.

"C'est vrai qu'on a beaucoup de chose à se dire... Mais effectivement, s'occuper de Ferliost est la priorité. J'aurais pas cru dire ça un jour... Mais je me demande sérieusement pourquoi... Pourquoi il me regardait ainsi..."

Gray hocha la tête. Lui aussi se posait une telle question... Quand soudain un missile fut tiré au loin. Gray le stoppa net d'une main sans difficulté, mais il allait falloir bouger.

"Hiro, après toi."

Fit Gray en haussant Ferliost façon sac à patate... Mais en le désarmant. Bon, le Rayden prit soin de garder les couteaux, vu qu'on jette pas les armes... Mais mieux valait pas être un alien à proximité d'un Ferliost armé.

Suite du RP Chez Hiro pour ceux qui le souhaitent.

FIN DE L'EVENT

PS : Event réussi.
© By Halloween sur Never-Utopia


_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intro glaciale [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] La Marche Sur Konoha - Partie 2: L'attaque!
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Fuite glaciale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre-