Partagez | 
 

 Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Déc 30, 2015 3:26 pm






Intro Brutal


Event





« AH ! »

J'envoyai mon coup de pied dans le menton de mon adversaire qui ne put l'esquiver tant il fut surpris par le choc électrique, je peux ensuite lui donner un coup de coude et tenter de l'empaler. Évidemment, mon épée dut déviée, mais le coup fit tout de même mouche, j'arrivai donc à infliger un sérieux coup au torse de mon adversaire. Je lui plantai également dans sa jambe la lame du bout de ma queue dans la blessure de sa cuisse, l'empirant, puis je pris de la distance, mais serrai les dents quand je sentis une douleur à ma queue.

Une fois éloigné de mon ennemi, je plaçai ma queue dans mon champ de vision et remarquai qu'il en manquait un assez gros morceau, à la place il y avait quelques gouttes de sang violet qui coulait par terre :

« Apparemment, oui. Tu peux saigner... »


Je tournai le regard vers le sol non loin du « jeune » épéiste, le bout manquant s'y trouvait, enfermé dans une partie de l'armure, du sang violet était également en train de s'y écouler, dessinant peu à peu une petite mare :

« Hé ben... Ça risque d'être difficile... »

Un sourire carnassier, que Gokua ne pouvait pas voir à cause de mon casque, se forma alors sur mon visage. Sans doute aurait-il cru que me couper la queue allait me donner un handicap, mais nous autres étions capables de résister à des blessures qui seraient mortelles pour d'autres races comme se faire empaler le torse ou se faire trancher un membre, nous étions même capables de survivre à des explosions de planètes.
Sacrifier ma queue pour donner un coup comme celui que je venais de donner à mon adversaire était donc un échange des plus avantageux pour moi. La seule chose que cet épéiste avait accompli était de me rendre contrarié, ce qui était plus que suffisant parmi mon peuple pour signer un arrêt de mort :


« Oui. Je peux saigner. » lui dis-je d'une voix froide mais détendue « Cependant, je vois plus de sang couler de ton côté que du mien. »

Je laissai mon adversaire qui faisait le fier tout à l'heure, remarquer qu'il n'avait toujours pas gagner l'avantage. Je vis alors du coin de l’œil le petit du groupe qui observait le paysage, bougeant vers un autre endroit, la voix de Galli se fit alors entendre dans mon scouter, le petit groupe là-bas n'avait pas l'avantage. Heureusement, j'avais un dernier renfort en réserve :

« Aiko, vas te mettre en position pour les aider, mais reste cachée pour le moment. » murmurai-je dans mon scouter

Ceci fait, j'enfonçai mon adversaire encore plus :

« Et il n'y a pas de quoi être fier... Il t'aura fallu des modifications génétiques, une épée, et le fait que je daigne t'approcher pour que tu réussisses à me couper la queue ! »

Mon sourire s'élargit :

« Oui, je sais ce que vous êtes toi et ta petite bande. Des cobayes, qui veulent se donner des airs de seigneurs galactiques. Moi je n'ai pas eu besoin de devenir un animal de laboratoire pour t'infliger cette blessure. »

Je savais qu'ils étaient issus d'un laboratoire grâce à mon scouter, j'avais beaucoup de données similaires à celles d'Orachi :

« Vous n'êtes que des expériences ratées, et vous allez mourir ici. Cooler ne vous épargnera pas, et vu que tu m'as fait ceci... » dis-je en montrant le bout de ma queue « ...je vais te tuer aussi. »

Je les avais entendu parler d'un certain Rayden nommé Lurko, j'avais prévu de l'interroger à ce sujet, mais je pouvais toujours demander aux Raydens eux-mêmes.
Je risquai fort de le mettre en colère, mais c'était prévu, j'étais parfaitement sur mes gardes pour contrer ses attaques, je voulais le forcer à faire une bêtise tout en gardant l'ascendant psychologique. Je savais cependant, que s'il passait à l'attaque au corps-à-corps, il protégerait désormais sans doute plus les zones où je l'avais blessé, c'était peut-être pour moi une occasion de contre-attaquer pour le blesser au bras. Il était également possible qu'il m'envoie une attaque de Ki, mais j'étais assez loin pour la voir venir, mon adversaire n'avait donc pas beaucoup d'options.

Du côté de C-21, sa technique fut contrée par une attaque lancée par Bido, ce qui provoqua une explosion qui projeta le cyborg au sol et détruisit son scouter, la privant de communications. L'avantage, c'était qu'elle ne sentait pas la douleur, et put donc se relever très rapidement.
En revanche, son plan de rejoindre l'espace, seul terrain où elle aurait l'avantage permanent, venait de partir en fumée, d'autant qu'en plus, sa cible venait de gagner encore en puissance, dépassant sa force.
Le bon côté était que Bido avait utilisé beaucoup d'énergie pour pas grand chose, et les transformations ne leur rendait pas cette énergie comme pour les Démons du froid :


« Excusez-moi. » dit-elle poliment d'une voix détachée avant de se diriger vers un rocher

Elle le prit dans les mains et... commença à sculpter quelque chose en tirant un rayon de ses yeux, le rocher prit la forme d'un genre de cure-dent géant qu'elle planta dans le sol :


*Pour utilisation ultérieure.*

L'androïde lunatique se tourna ensuite de nouveau face à Bido et tendit sa main pour former une boule d'énergie blanche de laquelle sortait d'autres boules d'énergie plus petites qui gravitèrent autour de C-21. Le problème que lui posait son adversaire, c'était qu'il pouvait la voir, il fallait lui retirer la vue, et elle avait justement la technique qu'il fallait pour ça. Pendant ce temps, ses systèmes mirent en place une porte de secours, la possibilité pour C-21 de les faire travailler plus rapidement pendant un cours laps de temps, cela lui permettrait peut-être de gagner plus de temps.
Une fois les boules de Ki crées, la machine ferma le poing et l'ouvrit de nouveau, les boules d'énergie se dispersèrent alors et créèrent des explosions dans toute la zone où se déroulait le combat, masquant également le ciel de la vue de Bido.

Il y avait là deux possibilités, si Bido sautait hors du nuage pour gagner de la hauteur alors C-21 ferait de même, mais en sortant du nuage dans le dos de son adversaire pour foncer vers l'espace. Si Bido restait dans le nuage, alors C-21 irait dans le ciel pour lui balancer une Super Vague Déferlante pour lui faire croire qu'elle était en hauteur alors qu'après avoir balancé cette attaque, elle irait de nouveau se cacher derrière un amas rocheux. Dans les deux cas, elle faisait ceci pour gagner du temps.

Aiko quand à elle, était cachée dans le champ de bataille. Elle avait reçu le message et se dirigeait vers l'endroit prévu en dissimulant son Ki. Le Ki des autres en revanche... Elle le sentait, tous les ennemis étaient plus fort qu'elle, les Ki les plus écrasants étaient ceux de Cooler et de Bojack.
Dire que l'adversaire le plus puissant qu'elle avait eu à affronter était un Démon que la grande majorité des personnes présentes ici pourraient tuer d'une pichenette, à l'exception donc des Saiyajins, de Neizu et Dore, dont elle avait d'ailleurs senti les Ki s'éteindre, et des deux personnes qui s'étaient invité sur la planète, ah et Pear aussi.

Elle faisait des bonds pour rejoindre la bataille qui n'allait pas tarder à se déclencher, hors de question de voler maintenant, même à basse altitude, au risque de se faire repérer. En tant que pratiquante des arts ninjas, elle savait se faire discrète, heureusement.
Elle se percha sur un monticule de roche, à plat ventre et observa. La menace était un petit individu bleu habillé bizarrement, parmi ses alliés, il y avait les deux Saiyajins, Khail et Kodaïan, une fille avec des lames au bout des bras et ce qui était probablement les deux invités aux oreilles animales. Quoiqu'elle n'était pas sûre de les compter parmi ses alliés vu qu'ils n'étaient au départ dans aucun camp :


*Mais pourquoi les Saiyajins ne sont pas transformés en Ozaruu ?! Il paraît qu'ils décuplent leurs forces dans cette forme... Blizzard leur avait pourtant dit de le faire s'ils se faisaient repérer !*

Cependant, elle avait reçu l'ordre de ne pas intervenir maintenant, elle garda donc son Ki caché et se contenterait donc d'observer pour le moment. Elle relativisa la situation :

*Aller, c'est pas si différent que d'espionner une troupe du Wolfpack ! Ni d'en affronter une d'ailleurs...*

L'avantage qu'elle avait, c'était l'habitude qu'elle avait d'affronter des adversaires plus forts et plus nombreux qu'elle... Bon, la plupart du temps elle prenait la fuite et les fois où elle gagnait elle était au limites de la mort, mais elle avait toujours survécu. Le paramètre dangereux ici était qu'il s'agissait de sa première bataille avec et contre des aliens, heureusement, elle avait été préparée par un Démon du froid dans une salle de gravité pendant des jours, il n'y avait donc pas de raison d'être nerveuse.


HRP : C-21 apprend le Hard Drive Boost (spéciale donc nécessitant 1500 mots ce qui est pile ce que j'ai XD) : Les systèmes de C-21 travaillent plus vite, permettant de multiplier sa puissance par 1,2 pendant 2 postes et prend 2 postes pour se recharger. Cette technique remplace la Barrière Cyborg que je juge trop crackée.

Techniques utilisées par C-21 :

Ki Ball xbeaucoup (faible)

Super Vague Déferlante si Bido reste dans le nuage de poussière (puissante)


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mer Déc 30, 2015 8:58 pm


[HRP : Moi et Khail étions gênés par le déroulement actuel des tours, alors avec l'autorisation du meujeu on a interverti nos tours, je poste donc après Blizzard, et elle après moi]

C'était...étrange. Kodaïan était persuadé qu'il avait pris bon gré mal gré la tête de la petite troupe et que lui et ses "alliés" s'étaient dispersés, rapprochés du Démon du froid et engagé les hostilités avec le petit machin alien.
Au lieu de quoi il avait simplement tiré une boule de feu, signalant bêtement leur position - même s'il était à peu près certain que de toute façon, à une poignée de secondes près, ils auraient quand même été repérés - et voilà, qu'au lieu d'être placés et dispersés, même sil soupçonnait que ce ne soit pas très important, le nabot bleu venait se poser comme une fleur à côté d'eux, leur adressant la parole comme s'il était un roi qui parlait à ses esclaves.

Peu importe ce qui s'était passé, hallucination sévère ou sortilège aussi sournois qu'inutile, ils étaient maintenant face à face avec l'une de leurs cibles. Le Saiyan évalua rapidement les forces en présences, leurs chances. Les deux bestioles n'étaient clairement pas des guerriers, mais ils semblaient posséder des pouvoirs mystérieux. Quoiqu'ils puissent faire, ils seront utiles seulement vivants. Khail et lui seraient probablement les éléments principaux, même s'il craignait un peu que la masse de deux Oozaru ne soit pas des plus utiles contre un être aussi petit, d'un autre côté, ils pourraient aussi raser la moitié du pays s'il le fallait pour atteindre le nain. Le grand mystère demeurait leur dernière venue, quelle que soit sa force elle serait de toute façon d'un grand secours dans leur situation.
Quoiqu'il en soit, il n'avait plus le luxe de pouvoir communiquer ou s'organiser, déjà que leur groupe cosmopolite risquait d'avoir des...soucis de coordination disons, mais si les guerriers présents perdaient leur temps à parler, l'alien finirait par prendre les devants. Leur ennemi les considérait comme des larves, et ça jouait en leur faveur... Mais il fallait agir vite, et prendre des risques. Le Saiyan s'avança d'un pas.


"C'est moi."

Khail était dans son champ de vision. Kodaïan lui jeta un regard en coin, pour faire face à l'infâme nabot tout en essayant de communiquer avec sa compatriote en tiquant de l’œil. Reste plus qu'à espérer que cette stupide femelle possède non seulement des lampes oculaires, mais aussi la vivacité d'esprit pour comprendre le message visuel qu'essayait de lui faire passer le loup solitaire.
A peine deux secondes après, le guerrier riva à nouveau son regard sur le nain de jardin galactique. Leur seule chance, peut-être, résidait dans le fait que cette bande de bras cassés improvisée puisse réagir de la bonne façon. La soldate de Cooler réagirait probablement en coordination avec eux, et les renards iraient probablement se cacher en lançant leurs magies comme bon leur semble. Pire encore, c'était surtout à lui d'engager la danse, comme dans son hallucination étrange, et sa survie dépendrait très certainement de la réactivité et l'efficacité de ses compagnons.


"Et ton offre est intéressante, rase-motte."

Fourbe, Kodaïan n'avait pas prononcé la moitié de sa phrase que son aura se changeait subitement en flash. Le temps d'un demi-battement de paupières après, le Saiyan projetait deux boules d'énergie, l'une au visage immonde du nain et l'autre au sol, un mètre devant l'alien, pour créer un nuage de poussière, alors qu'il s'envolait en diagonale, cherchant à prendre à la fois de l'altitude, de la distance, et à passer dans le dos de leur ennemi. D'un coup d’œil il chercha la position du soleil, balança une boule de feu en courbe pour essayer d'atteindre leur méprisable adversaire à l'arrière tandis qu'il changeait déjà brusquement de direction pour se placer dos à l'astre lumineux. Les gens ne pensent que rarement à chercher droit vers le soleil, et ça pouvait lui faire gagner quelques secondes...
Quelques précieuses secondes qu'il comptait bien exploiter. Un petit clic se fit entendre, et son corps se raidit, galvanisé par la sensation particulière d'une onde Brutz intense qui se répandait dans l'organisme, jusqu'au bout de la queue. Un picotement annonça le début de la plus terrible caractéristique des Saiyans, son coeur cogna terriblement dans sa poitrine, comme un tambour trop gros dont on jouait dans un espace trop petit, et une forme de souffrance gagna le guerrier de l'espace. Celle des os qui s'épaississent, des muscles qui s'étirent, du physique qui se remodèle en enflant, enflant sans aucune limite, déformant totalement le Saiyan d'origine pour le faire devenir un singe démesuré.

Kodaïan doutait que la seule puissance, pourtant enivrante de l'Oozaru puisse suffire, si tant est-qu'il parvenait à finir sa transformation, mais peut-être que la sienne, cumulée à sa ruse, à la force brutale de Khail, aux sortilèges des renards et à l'étrangère, leur ouvrirait la route de la victoire.
Il eut une brève pensée alors que son corps se déformait et que les énergies explosives de son corps ne cessaient de croître follement avec sa taille, que cette bataille ressemblerait plus à un zoo qu'à une guerre. Mais peu importe les combattants et les moyens, seule la victoire compte, et le Saiyan espérait bien profiter de la moindre occasion pour tenter de l'arracher, quel qu'en soit le prix.
Le guerrier velu ne s'était plus leurré depuis bien longtemps quant à sa place dans l'univers, la sienne comme celle de son peuple...mais il était hors de question qu'un horrible gnome leur fasse mordre la poussière ! Les Saiyans sont destinés à devenir un jour les meilleurs combattants de l'univers, alors stoïcisme ou non, ce n'est pas un sale mutant moche qui remportera la victoire !



HRP :
Techniques utilisées :
Passe étincelante (faible) + trois kikohas + Lampes Oculaires (active la transformation en Oozaru).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Jeu Déc 31, 2015 1:56 am


LA MÉLODIE DE LA DESTRUCTION - PARTIE I

Cooler -  Blizzard  -  Khail
Kodaïan  -  Yoko



...Et après ce con osait la traiter d'abrutie. Il venait de foncer comme un crétin en plein sur l'ennemi, de toute évidence bien trop fort pour lui, pour l'attaquer seul alors que personne ne s'était encore placé ! Et... Bingo, maintenant le nain les avaient bien entendu grillés et se posaient au beau milieu de leur petit groupe pour les provoquer. Sensible à ce genre de choses, la Saiyane garda pourtant un calme souverain. Le moment n'était pas à péter les plombs... La dernière fois, lors de son combat contre Kodaïan, elle savait qu'elle ne risquait rien de sérieux. Cette fois-ci... Les choses étaient différentes. Elle risquait réellement sa peau sur cette planète, et cela avait le don de réveiller en elle la sensation familière, celle de l'excitation. Son cœur battait à tout rompre, et malgré le danger un large sourire étirait lentement ses lèvres fines.

Enfin ! Enfin elle allait jouer son rôle dans les combats ! Enfin elle pourrait passer sa frustration d'avoir été absente sur Cold 22 ! Ses yeux brillaient tandis que Kodaïan répondait au nain, elle serra les poings, prête à se plonger dans l'action à tout instant. Elle allait enfin pouvoir mettre à l'épreuve son entraînement, et voir s'il lui avait été profitable ou pas... Même la pensée que le combat allait probablement coûter la vie à certains d'entre eux ajoutait à son impatience, et elle ne capta le regard de Kodaïan qu'à la dernière minute, si bien que lorsqu'il activa son flash, elle était prête.

Elle ne savait pas exactement quelle technique il allait utiliser avant qu'il ne l'active,n mais elle était prête au combat. Alors que son compatriote s'élevait dans les airs et envoyait ses boules d'énergie, elle recula de quelques pas pour avoir la place de se transformer et, sans attendre plus longtemps, activa ses propres lampes oculaires.

Elle n'aimait pas la forme d'Oozaru. Elle était énorme, disgracieuse, peu précise et peu rapide... D'un autre coté, la vitesse n'avait jamais été le point fort de Khail, et la puissance conférée par cette métamorphose propre aux Saiyans était proprement grisante. Elle sentit ses vêtements se déchirer sur sa chair et ses os enflant encore et encore, son armure Saiyajin gémissant pour s'adapter à ses nouvelles proportions - Hey, elles étaient faites pour ça non ?Elle ne trouvait pas la transformation particulièrement agréable, en revanche la sensation de puissance qui l'envahit fit baisser son appréhension et lui redonna foi en la victoire. A eux deux, Koda et elle, ils formeraient certainement déjà une grosse puissance de frappe maintenant qu'ils étaient transformés, et ils avaient en outre trois personnes en renforts... Elle ne connaissait pas la puissance de la femme, Gally, ni des deux renards, mais ils seraient toujours un atout certain pour ce combat. Toute aide est bonne à prendre comme on dit...

Sans attendre, dès la fin de sa transformation, elle activa ses lames de Ki qui flamboyèrent sur ses avants-bras et dans le prolongement de ses poings, puis elle abattit l'un de ceux-ci sur le nain en turban en y mettant toute sa force. Évitant tout de même les trois personnes encore au sol, le but n'était pas de les priver d'une aide précieuse, restait à voir si son coup allait porter...

__________________________________________________________

Techniques utilisées :
Lampes oculaires (passage en Oozaru), Lames de Ki (technique faible)


© TALES OF RUNETERRA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Ven Jan 01, 2016 3:10 pm

Je ne pus m'empêcher de faire facepalm lorsque je vis le mâle saiyajin se jeter sur l'ennemi bien trop fort pour lui et l'attaquer alors que nous ne nous étions pas encore placés pour prendre en tenaille le petit extraterrestre...

Je poussais un léger soupir avant d'observer l'être de petite taille à la puissance démentielle se poser devant nous et nous provoquer. Un second facepalm ne tarda pas à se faire lorsque le dénommé Kodaïan affirma être à l'origine de l'attaque sur notre ennemi. Je me demandais à cet instant s'il n'était pas un peu suicidaire sur les bords et je soupirais à nouveau.

Bon ! Nous avions perdu l'avantage de l'effet de surprise. Cela allait être compliqué de neutraliser un être d'un tel niveau de puissance... Lune restait immobile et était impressionnée par la puissance de l'envahisseur... Cela se comprenait et mon instinct me dictait de fuir mais je ne voulais pas laisser en plan ces créatures intéressantes. Nous n'étions pas venus pour nous jeter à corps perdu dans une bataille mais pour explorer une planète où beaucoup de vaisseaux s'étaient placés en orbite. Nous savions à présent que c'était un vrai champ de bataille et que des puissances hors normes s'affrontaient...

Rien ne nous retenait ici, pas même la menace de Kodaïan prononcée à notre encontre. Nous restions tous les deux passifs à observer et à chercher la moindre ouverture pour soutenir ce sale type qui avait osé menacer de mort Lune. Il en paierait les frais plus tard. Pour l'instant, je décidais de m'allier contraint forcé aux groupe en alliance. Ma rune toujours activée, je sentais d'ailleurs la présence d'une autre force d'un niveau plutôt élevé nous observer, une force pas vraiment agressive à notre égard. Peut-être s'agissait-il d'un allié supplémentaire.

Mes yeux se mirent à s'écarquiller quand je vis les deux êtres à queues de singe se transformer en... Gorilles géants !? Les mêmes gorilles que celui que j'avais aperçu des années plus tôt sur Zelod III pendant mon entrainement auprès de mon précepteur. Se pouvaient-ils qu'ils aient tout deux fait un passage, un jour sur ma planète ? Non... Ils ne connaissaient pas les membres de mon espèce et il n'y avait aucune raison qu'ils s'arrêtent sur ma planète. J'envoyais un message par télépathie à Lune, lui signalant que j'avais déjà rencontré cette sorte de gorille gigantesque quand je suivais mon initiation à la magie auprès de mon ex-maître Arkan puis lui demandais de se tenir prête.

Lune acquiesça et se concentra fortement sur l'envahisseur tandis que je traçais des signes sur le sol en bougeant les lèvres à une forte vitesse. J'espérais que le sort de ma compagne allait fonctionner. Elle termina son incantation plutôt rapidement tandis que je modifiais l'environnement nous entourant en gardant a main en contact avec le sol.

Des massifs rocheux jaillirent du sol pour nous couvrir tandis que Lune essaya de faire disparaitre Khail de la vue de l'extraterrestre par son sort illusoire. Si la saiyenne parvenait à toucher au corps à corps notre adversaire avec ses lames d'énergie, nous pourrions parvenir à gagner un peu de temps pour le puissant être qui se battait non loin de nous. Cet être était le dénommé Blizzard dont j'avais entendu parler par C-21. J'espérais pouvoir le revoir en d 'autres circonstances mais pour l'instant, nous devions survivre.

Je pestais et jurais de retourner m'équiper et m'entrainer sur Zelod III si jamais je parvenais à m'en sortir vivant avec Lune. Je regrettais de l'avoir exposée à un tel niveau de danger et espérais parvenir à nous ramener en vie.

-----------------------------------------------------------------

HRP - Techniques utilisées :
Lune : 1 x Illusion (illimitée).
Yôko : 1 x Rune du malin (illimitée), 1 x Glyphe élémentaire (illimitée) pour modifier le terrain rocailleux à notre avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Gray
Admin
avatar


Masculin Messages : 142
Age : 21
Zénies : 150

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Sam Jan 02, 2016 1:20 pm

Je jure, pour le prochain event que je fais, de subdiviser l'event sur plusieurs endroits de la planète afin de pouvoir mieux suivre les 36 combats.

Passons.

Cooler VS Bojack.

Alors que Cooler réussit bien à flashouiller Bojack, qui sincèrement ne s'y attendait pas... La suite ne se passa pas comme l'avait espéré Cooler. Certes, ce dernier de part sa corpulence était bien plus agile que Bojack, mais pour la même raison, le bandit de l'espace disposait d'une grande force musculaire.
C'est pourquoi Cooler put sentir une énorme prise sur sa queue... La main d'un Bojack, toujours aveuglé mais tout sourire.

"Ahah ! Alors z'êtes tous comme ça les démons du froid ? Si oui, je vais avoir tellement de fun à tous vous massacrer ! Ca fera même sortir Lurko de sa retraite, vu qu'on peut pas vous appeler des civils !"

Bavardait le colosse vert en projetant Cooler au sol... Avant que des liens d'énergies ne sorte de la main de Bojack, jaillissant vers Cooler.

"Mais vu les explosions, qu'on entend, je dirais que Kugo a trouvé un gros adversaire, pareil pour Bido. On peut pas vous laisser vous regrouper, alors tu m'excuseras..."

Les liens ne sortaient que de la main droite de Bojack, alors qu'il armait son bras gauche.

"Alors on va faire un bon tabassage en règle."

Technique utilisée : Puissante :Lien d'énergie.
Bojack a réussi à te localiser parce que tu as enroulé ta queue autour de son bras. Entre le muscle d'une queue et ceux du bras de Bojack, c'est eux qui gagnent.

***

Blizzard VS Kugo/Gokua... Vous m'embrouillez avec les noms jap's, sérieux.

Pendant que Blizzard parlait, Kugo se contenta de contracter ses muscles abdominaux, stoppant l'hémorragie... Avant de reprendre une meilleure stance de combat.

"On ne naît pas tous égaux. Quand les démons du froid ont commencé à imposer leur domination sur le reste de la galaxie... On en a pas vu beaucoup s'élever pour protéger les faibles. A la limite, je me souviens d'un grand démon du froid, dans tout les sens du terme. Givrus je crois qu'il s'appelait."

Mine de rien, le fait de vivre longtemps permettait d'accumuler un tas de souvenir... Alors que Kugo se préparait à attaquer enfin.

"Mais il a fini par disparaître. Alors, oui. J'ai suivi Bojack et les autres pour qu'on devienne des rats de laboratoire. Oui Bojack et les autres se sont rebellés. Je n'étais pas le plus fort, ou le meilleur en technique. Mais j'aime croire que j'ai sauvé quelques vies en choississant soigneusement certaines de nos missions. Oui, Bojack est un fou sanguinaire. Mais les autres le suivent aveuglément. En restant en vie j'ai une chance d'un jour le dépasser... Alors, peut-être les choses changeront en mieux. Ou pas."

La tension était palpable.

"Comme disait Lurko, de grands pouvoirs apportent de grandes responsabilités... Mais le pouvoir corrompt aussi... Et le pouvoir absolu corrompt absolument."

Aurait on pu croire cela de Kugo ? Qu'il y avait derrière cet individu un homme... D'honneur ? Enfin, plus que les autres en tout cas ? Qui avait sincèrement cru à une époque que lui et les autres sauveraient le monde ?
Apparemment oui.

Le guerrier fonça sur Blizzard... Les lames s'entrechoquèrent.

"Tu crois sincèrement qu'il reste des types biens comme Givrus Glacius peut-être ? Des types qui vaillent réellement la peine d'être suivi ? Je me suis renseigné sur la famille royale et elle s'est pas arrangée ! Cold qui est devenu encore plus détraqué qu'à mon époque ! Cooler qui a beau avoir une puissance titanesque, traite les autres peuples comme des chiens... Ne parlons même pas de ce malade génocidaire de Freezer.
Bojack est un choix par défaut, ok. Mais au moins, il est sincère quand il dit quelque chose !
"

Aucune technique utilisée.
Kugo se bat d'une manière enragée et accentue la puissance de ses coups au prix de la précision.

***

Zanghya VS Orachi/Sauzer.

Alors que la boule d'énergie de Zanghya ne fit point autant de dégâts qu'elle ne l'avait espéré, elle avait quand même apprécié le craquement de l'épaule droite du gorille. L'os, s'il n'était pas cassé, n'allait pas tardé à rompre.

Soudain, elle fut dérangée par une boule d'energie... Qui fouta en l'air sa mise en pli.

Elle se retourna alors l'air mauvais vers Sauzer.

"Toi mon coco, t'es après le goriiiiiiii !"

Phrase interrompue par Zanghya  qui venait de se prendre trois vagues déferlantes d'Orachi dans le ventre... Chutant donc vers le sol à assez grande vitesse....
Avant que la jeune femme ne se mette à crier.
L'aura qui sortait de son corps indiquait clairement qu'elle venait de passer aux choses sérieuses.

"MAINTENANT JE SUIS EN PETARD !"

Rien à voir avec la Zanghya précédente... La différence de puissance était terrifiante.

Aucune technique utilisée, mais Zanghya est en *60... Donc level 7200.

***

Bido VS C21

Troisième option de Bido : Dissiper le nuage en un dixième de seconde en faisant exploser son aura.

"Astuce de Bujin : Si on te fout dans un écran de fumée, dissipe le !"

Gueula le Bido... qui effectivement était assez con. Toutefois, il voyait maintenant C21, et fonça sur elle en beuglant

"POUR LES PELUCHES !!!"

Impact incoming.


***

Bujin VS Khail/Kodaïan/Gally/Yoko/Lune/Aiko.

....

Cela fait beaucoup.

C'était la réaction de Bujin, en voyant toute la troupe en face de lui... A l'exception d'Aiko vu qu'elle n'était pas encore là... Avant qu'il ne se fasse éblouir.
C'est également le moment que choisit la cyborg pour tenter de le transpercer avec une lame... Malheureusement, Bujin s'était penché car le flash lui avait éclaté les yeux. Encore plus avec la nouba de cette nuit.
Par contre, il voyait parfaitement la cyborg... Qu'il projeta d'une main contre les projectiles de Ki de Kodaian.

"Offre refusée. C'est notée."

Dit le Bujin avant de voir les singes géants... Un peu trop géant pour le sort de Lune. D'ailleurs... Avant que le sol ne commence changer de topographie.

"Des mages ? Mais y a pas de donnés sur des unités magiques dans les archives de l'Empire !"

Fit Bujin... en bloquant d'une main le poing de Khail... Avant de saisir de sa main, par le doigt, ledit poing.

"Par contre, les Sayajins, si."

Crak. Le doigt vola. Pure et simplement. La lame n'avait eu aucun effet. Par contre, Khail venait de perdre son majeur.

"Je commence toujours par le majeur car je n'aime pas que l'on me fasse de gestes grossiers."

Bujin frappa ensuite trois fois à coups de pied la poitrine de Khail... Pour la propulser sur les Zélodiens.

"Alors si le couillon qui m'a attaqué se rend, la mort de ses compagnons sera brève."

Fit l'alien avec un immense sourire...
Avant d'apparaître devant Kodaïan et de lui enfoncer son poing entre les côtes.

"Je déconne. Par contre je me demande ce que cela ferait si je tirais depuis l'intérieur de ta poitrine... Pas toi ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Dim Jan 03, 2016 4:57 pm

Tout ne se passait pas comme prévu, en effet, Bojack avait profité de la prise sur ma queue pour me tenir, il profita donc pour frapper, et pas qu'une fois, il frappait encore, encore et encore, essayant de me tuer très certainement, après avoir pris deux coups, j'avais suffisamment réfléchis pour balancer un kikoha sur ma propre queue pour la couper. Il restait le problème de la chaîne d'énergie que je ne pouvais gérer qu'avec l'aide à de mes rayons directeurs, en effet, j'avais pour objectif de briser le lien avec ces rayons... Une nouvelle fois. Une fois libre des entraves de Bojack, je m'éloignai rapidement profitant toujours de sa difficulté pour voir ce qu'il se passait. Alors, je bondis haut au-dessus de l'alien, il était en trajectoire diagonale par rapport à moi. Et c'est alors que le plus discrètement possible, je créai un orbe immense au-dessus de ma tête, y concentrant la plus grande partie de ma puissance restante.

*Je ne peux pas rester ici plus longtemps, les autres ont besoins de moi*

Je fis un mouvement de la main, envoyant l'orbe immense, brillant d'une lueur orangée rappelant celle d'une étoile vers ma cible, malgré notre petit écart de puissance, il ne pouvait pas simplement l'encaisser, et dans l'état actuel de sa vision, je pensais aussi qu'il ne la remarquerait que trop tard pour l'esquiver... C'était ma dernière carte, il était trop puissant pour que je puisse continuer le combat après ça. Cependant, voulant assuré ma victoire, une fois l'orbe en contact avec ma cible, je balançai une vague déferlante afin d'accentuer la puissance de ma Supernova.
J'avais, dans ce combat, perdu ma queue et une bonne partie de mon énergie, je savais que Blizzard pourrai surement gérer son combat seul, cependant aux bruits que j'entendais, il fallait aussi que je gère Orachi, surement son adversaire ainsi que les autres adversaires trop puissants pour les membres de l'Empire. Cependant, si l'adversaire avait survécu, je craignais une défaite écrasante de la part de tous.

(en même temps) Du côté d'Orachi d'ailleurs, l'alien avait prit encore plus de puissance, dépassant Orachi sur le coup. Enfin, ce n'était que question de temps, car dans l'esprit du neo-siyajin, la scène continuait...

"Numéro 1, plus, c'est fini, tues-la, tues-les tous !"

Il avait gardé sa forme de gorille trop longtemps, même si en apparence, ça ne faisait que 5 minutes, les blessures qu'Orachi avait subi et la pression psychologique qui le faisait souffrir plus encore que les attaques de son adversaire transformèrent le neo-saiyajin en Oozaru, un grand Oozaru argenté, aux yeux injectés de sang, il était plus grand qu'un Oozaru de base, et bien plus puissant, il n'obéirai plus à personne ainsi...

"ROOOOOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!"

Il hurla, si fort que tous pouvaient l'entendre, inspirant en tous les guerriers, même les plus puissants, qui ne le connaissaient pas un frisson.
L'immense gorille bougeait dans tous les sens, brisant ses entraves, envoyant ici et là des coups de poing et de pieds, visant en priorité l'alien qui l'avait enchaîné et qui lui voulait du mal. Il hurla une nouvelle fois.

"ROOOOOAAAAAAAAA !!!!!"

Envoyant une vague déferlante plus puissante, visant l'alien, toujours pas la bouche. Il continuait de frapper en envoyant des rayons depuis sa bouche, ces autres rayons étaient cependant plus aléatoires dans leurs visées bien que Zanghya restât pour le moment sa cible principale.
Dans son esprit pourtant, tout était calme.

"C'est bien, repose-toi numéro 1. Laisse moi faire. C'EST L'HEURE DU CARNAGE !"

Il était assis, yeux fermés, respirant lentement. Il était totalement inconscient de ce qu'il se passait à l'extérieur.

"c'est l'heure du carnage."

C'est la seule phrase que Sauzer put entendre étant proche d'Orachi. Il recula, se mettant à couvert, il savait qu'il était trop faible pour vaincre l'alien, ou même pour aider Orachi...

Gally, quant à elle, fut soufflée sur les attaques du saiyajin par l'attaque de Bujin, elle retomba sur ses pieds, en pleine forme, les kikoha n'était pas assez puissants pour avoir contrebalancé l'effet de régénération de la cyborg qui recula d'un pas en voyant ses alliés se transformer en gorille. C'est au même moment que le premier hurlement d'Orachi se fit entendre. La jeune fille cybernétique frissonna.

"Nii-sama ?!"

Les renards avaient au passage modifié le terrain, elle utilisa donc les massifs rocheux afin de se mettre à couvert, respirant, malgré sa nature, comme pour se rassurer. Elle n'était pas apeurée par son ennemi, elle s'était entraîné avec des êtres plus puissants, mais par son frère, en effet, les hurlements d'Orachi la faisait trembler, c'est seulement après quelques secondes qu'elle put reprendre ses esprits.
Lorsqu'elle observa la situation, elle vit que Kodaïan, le saiyan qui menait la petite troupe s'était prit un bon gros poing entre les côtes, Gally serra les dents avant de partir afin de frapper le petit alien dans la nuque à l'aide de ses lames toujours aux poignets.
Elle voulait faire ses preuves, vaincre l'un des ennemis, elle devait oublier son frère et se concentrer sur le combat, elle le savait et garder les dents serrées, cela la gardait con centrer sur son objectif.

HRP :

Puissances :

Cooler : 12 720
Orachi : 7 085 (incontrôlable)
Gally : 2400
Sauzer : autour de 750

Techniques utilisées :

Cooler :
Rayons directeurs (puissante) (c'était sa dernière)
Supernova (Ultime)
Vague déferlante (faible)

Orachi :
Vague déferlante d'Oozaru (Ultime)
Vague déferlante *beaucoup (faible)

Gally :
/

Sauzer :
/
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Lun Jan 04, 2016 5:28 pm






Intro Brutal


Event





L'alien vert avait stoppé l’hémorragie en contractant ses muscles. Tiens donc, ce n'était pas une méthode avec laquelle j'étais familière...
Il me répondit, me parlant d'une période de l'Histoire que je connaissais bien : la naissance du plus grand Empire jamais créé par un Démon du froid, l'Empire de Cold. Il mentionna un nom, un nom que je n'avais pas entendu de la bouche d'une personne extérieure à l'Empire depuis bien longtemps, Givrus.
Certes ces imbéciles de Chilled et d'Orachi m'en avaient parlé, mais c'était toujours pour salir sa mémoire ou le nom de ma famille. Lui, il mentionnait la réalité de la chose, le moment où mon père s'était opposé au père de Cooler, trop tard malheureusement.


Je le vis se remettre en position d'attaque, pour ma part, j'affichai derrière mon casque un air très surpris et restai droit, s'il avait connu le nom de mon père, cela signifiait qu'il était bien plus vieux que son physique ne le laissait entendre. Ce qui expliquait les modifications qu'ils avaient subi, on avait voulu en faire des super-soldats, encore une tentative désespérée d'un peuple de se protéger de l'Empire.
Cependant, les choses avaient mal tourné, Bojack a mené une sorte de rébellion ce qui avait amené l'épéiste en face de moi à le suivre... Il avait fait des choix qui ressemblaient beaucoup à ceux de mon père lorsque nous étions revenus de notre exil pour aider les Cold dans la guerre contre les Démons.
En nous alliant à nos anciens ennemis, nous avions choisi d'éradiquer un fléau, l'Empire démoniaque, pour un conserver un moindre mal, l'Empire des Cold.

Je serrai le poing, cet imbécile me mettait dans une situation délicate... Je devais le tuer, Cooler exigerait probablement sa mort, et je serrai obligé de lui obéir pour rester en dehors de toute accusation de trahison... Même si je me doutai que les Cold se méfiaient de moi, ils n'avaient pour le moment aucune preuve de ce que je préparai. Il parla une nouvelle fois de son ami Rayden, énonçant une vérité à laquelle je croyais moi aussi, avant de fondre sur moi.

Je levai mon épée plus par réflexe que par préparation pour parer sa première attaque, mais mon adversaire enchaîna les coups de plus en plus vite, la colère l'avait saisi et il mettait beaucoup de force dans ses attaques, tout en hurlant ce que j'interprétai comme du désespoir. J'arrivai de moins en moins à parer son immense épée avec la mienne, moins épaisse et plus petite, alors je me mettais à esquiver ou à amortir les coups qui rayaient mon armure.
J'avais besoin d'air, il y avait peut-être un coup à jouer qui éviterait que toute cette histoire ne finisse dans le sang. Après une esquive de lame j'avais une ouverture sur le torse endommagé de mon adversaire dans lequel j'envoyai un puissant coup de genou qui le plia en deux.
C'était sans compter sur sa détermination, je le vis préparer un coup d'épée qui visait ma tête, j'eus à peine le temps de me décaler pour éviter le drame. Le coup brisa la partie droite de mon casque et je sentis une douleur à la tête alors je fus projeté sur le côté. Je roulai plusieurs fois en traînant au sol avant de me rattraper de plusieurs saltos arrière pour faire de nouveau face au rat de laboratoire.

Je mis ma main à l’œil droit, ou plutôt juste au dessus, où je sentais une douleur et vis en la retirant un peu de sang violet... Heureusement que je m'étais décalé à temps ou j'aurai probablement pu me faire décapiter... On pouvait à présent voir la partie droite de mon visage, du sang coulait de ma blessure le long de ma joue, ma bouche restait toujours dissimulée derrière un masque métallique. Je me remis bien droit, tout en continuant de regarder le sang que j'avais sur ma main :


« Nous n'avions jamais voulu ça... »

Mon autre main appuya sur mon scouter pour le couper afin de parler en privé tandis que je relevai la tête pour regarder le pirate de l'espace dans les yeux :

« Givrus, il appartient à la lignée des Glacius, une famille de Démons du froid qui veille depuis des millions d'années sur ma race. Depuis un moment, nous commencions à créer des empires spatiaux, rendant le titre de Roi de notre peuple un peu obsolète. Givrus avait vu où ces rivalités entre Seigneurs Démons du froid pouvaient mener : un conflit qui se réglait autrefois sur notre planète pouvait dégénérer en guerre galactique. »

Je marquai une pause, laissant l'épéiste vert se plonger dans le contexte :

« Parmi ces seigneurs, l'un d'entre eux revendique le titre de Roi, un dénommé Cold. Givrus ne croyait pas qu'il aurait duré bien longtemps, mais Cold se maintenait en place, il était malin et puissant. Givrus voyant en lui un espoir de stabilité décide de le soutenir, et puis au fur et à mesure que les conquêtes se multipliaient, les deux se voyaient alors accomplir une mission plus... profonde : apporter l'ordre dans l'Univers entier. Cependant, Cold changeait peu à peu, devenant de plus en plus brutal. Givrus décide un jour de s'opposer à lui, jugeant qu'il allait trop loin, mais s'est fait submergé par l'immense armée de Cold et envoyé en exil. »

Je fermai les yeux et arrachai la partie du casque qui cachait ma bouche pour révéler mon sourire :

« Cet homme était mon père. »


Je rouvris les yeux et me présentai :

« Mon nom est Blizzard Glacius, et le combat de ma famille n'est pas terminé. »

J'entendis alors des rugissements non loin et vis les Ozaruu affronter ce qui devait être le petit nain en turban du groupe, des reflets orangés apparurent alors dans le paysage et je vis dans une autre direction une technique qui m'était familière : Cooler avait utilisé sa technique de dernier recours et j'entendis un troisième rugissement et vis un Ozaruu argenté près du lieu de combat de Cooler. Il fallait agir vite :

« Écoute ! Je me bats aux côtés des Cold car je les aide dans la guerre contre l'Empire Démoniaque, mais leur règne touche à sa fin ! Je sais de source sûre que Freezer va mourir, Cold j'ai réussi à atteindre sa puissance. Seul Cooler reste hors de ma portée pour le moment, mais il a besoin de rester en vie. Aussi dur que cela puisse être, j'ai besoin que les Cold tiennent cet Empire debout pour l'empêcher de sombrer face aux armées démoniaques ! Tu as une chance de donner une meilleure fin à toute cette histoire ! Tu peux t'enfuir maintenant, ou essayer de convaincre tes petits camarades ! Prends une décision, mais fais le vite ! »

Je n'avais aucun attachement envers cet alien, mais le tuer maintenant serait regrettable, bien que je n'hésiterai pas à le faire évidemment, ma pitié avait ses limites. Cela aurait été tellement plus simple s'il ne m'avait pas attaqué directement après mon atterrissage sur la planète...
Je gardai donc mon épée à la main et ne quittai pas l'homme vert des yeux.


Du côté de C-21 :

L'androïde avait sauté prête à balancer son attaque, mais son adversaire dissipa le nuage de poussière et fondit sur elle en hurlant. Il était rapide, pas le temps d'esquiver donc, et pas le temps de rebalancer sa plus puissante attaque. Elle activa donc le plein régime de ses systèmes et balança sa Super Vague Déferlante, si cela ne suffisait pas pour l'arrêter, alors elle aurait une occasion de de tenter le plan B : lui crever les yeux. Si l'impact était inévitable, elle voulait laisser son adversaire approcher le plus possible pour lui balancer un Rayon Oculaire dans les yeux, quitte à sacrifier sa défense si cela pouvait garantir au coup de toucher.
Elle ne fit pas attention à la Supernova balancée par Cooler qui était visible à l'horizon, pour elle le danger immédiat était en face, pas au loin.


Du côté d'Aiko :

Le Saiyajin émit un flash avec son aura, tandis que la fille avec des lames attaquait, éblouit également, elle ne put voir le résultat de l'attaque, quand elle rouvrit les yeux, elle vit les deux guerriers à queue de singe transformés en Ozaruu. Elle sentait une formidable puissance émanant d'eux, malheureusement, le petit les dépassait toujours.
L'Ozaruu qu'elle identifia comme étant celui de sexe féminin passa à l'attaque en premier tandis que le paysage se modifia, ce qui étonna beaucoup Aiko.


Le petit arrêta alors le poing de l'Ozaruu et lui coupa le doigt juste avec sa force, elle serra les poings, elle n'avait reçu aucun ordre à part attendre... devait-elle prendre l'initiative ?
Le petit en turban frappa alors la Saiyajin qui fut projetée contre les deux individus qui ressemblaient à des renards :


*Ils vont se faire écraser sous leurs propres roches ! Je dois intervenir !*

S'en était trop pour la jeune ninja qui fonça vers les deux mages, passa entre les roches avec dextérité et se saisit des deux invités par la taille avant de décoller. Elle entendit alors un rugissement au loin et remarqua que le paysage s'était teint d'une couleur orangée. Elle déposa les mages ailleurs et se plaça devant eux, la main dans son dos qui saisissait le manche de son katana :

*Tout le monde est très puissant ici, j'ai besoin d'y aller à fond !*

« AAAAAAAH ! »

Elle déploya son aura blanche et s'élança à son tour sur le petit être bleu, sortant son katana doré, elle décide de surprendre son adversaire et d'utiliser son Sonic Boom pour l'atteindre plus rapidement et tenter de le trancher en deux.


HRP :

Techniques utilisées par C-21 : Hard Drive Boost (spéciale, puissance x1,2 pendant 2 posts et prend 2 posts pour se recharger), Super Vague Déferlante (puissante), Rayon Oculaire (puissante si Bido atteint C-21)

Techniques utilisées par Aiko : Sonic Boom (spéciale, vitesse x2 le temps d'un dash, prend un post pour se recharger)

Puissances :

Puissance de C-21 Hard Drive : 3564

Puissance de Aiko : 89 x 20 (oui j'estime que la situation est légèrement critique XD) = 1780
Vitesse x2 = 3560

Normalement j'ai rien oublié X_X


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Lun Jan 04, 2016 7:39 pm


Bien. La bonne nouvelle, c'est que non seulement sa manœuvre paraissait avoir relativement marché, leur permettant de gagner suffisamment de temps pour se transformer Khail et lui, mais en plus les guerriers réunis semblaient prêts à mettre de côté leurs différents pour mettre sur la gueule à un seul. Dernier à avoir entamé sa longue métamorphose, il ne put que remarquer vaguement les actions de ses alliés du moment. L'étrangère paraissait forte, mais avait vite été expédiée alors que sa compatriote Saiyanne voyait son assaut contre avec une facilité effarant avant de perdre un doigt et de finir en vol direct vers les renards.
La mauvaise, c'est que le nabot continuait à les surpasser tous réunis, même transformés. Son corps venait à peine de finir d'enfler, sa densité musculaire se stabilisant, les os cessant de s'étrier dans craquant, quand l'alien apparut devant lui, narquois. Quel sale petit...

Urgh !


Voilà ce que Kodaïan détestait le plus dans l'univers. Quelle que soit la taille, le pouvoir, la résistance que l'on pouvait atteindre, il suffisait d'un truc bizarre pour vous fumer en un coup. L'horrible nain se permit même de le narguer. Que se passerait-il s'il tirait ? Hé bien, ses organes vitaux seraient transpercés, sa puissance chuterait instantanément et il décéderait probablement dans les deux minutes.

Mais pas de panique ! Le Saiyan vola en arrière pour se dégager du poing de l'alien verdâtre, essayant de se rassurer quant à la situation pourtant merdique à souhait. Son ennemi était sûr de lui, aussi sournois que puissant, et il jouerait très probablement avec eux pendant un moment, il suffirait sans doute de tenir, de l'occuper jusqu'à l'arrivée de renforts, même si cette idée le répugnait, blessant sa fierté de Saiyan bien plus que ne l'avait fait le coup de son adversaire.
Car il fallait bien le dire, cela faisait un mal de singe ! Même un Oozaru n'appréciait pas de se percer dans les côtes, même sa transformation ne suffisait pas à réduire un tant soit peu leur écart de puissance...en revanche, sa constitution améliorée et sa taille démesurée amoindrissait grandement la gravité de blessures aussi "nettes". Sous son apparence normale, il se serait peut-être déjà effondré, en singe géant ce n'était qu'une blessure. Il pouvait en encaisser d'autres...gagner du temps.


"Keuf ! Moi je me demande plutôt pourquoi tu perds ton temps à servir de larbin au lieu de te mettre à ton compte..."

Le distraire, le faire parler. Les méchants, les êtres puissants, et les méchants puissants adorent parler. Bon, à plus d'une occasion cela lui avait donné des envies de suicider la moitié de la planète juste pour être sûr qu'aucun autre ne viendrait terminer l'histoire, mais cela pouvait s'avérer utile...
Du coin de ses yeux devenus intégralement blancs, l'Oozaru remarqua un mouvement au niveau du sol. A priori, ça ressemblait à quelqu'un venu en aide aux renards...encore un allié ? L'espoir renaissait...un tout petit peu. Kodaïan ne doutait pas qu'une blessure aussi dérisoire qu'un doigt arraché ne ralentirait pas Khail, alors il pourrait probablement compter sur son soutien proche. A eux tous, ils arriveraient peut-être à quelque chose au final.

La première étrangère, qui avait fini par voler contre ses premiers tirs, se préparait à nouveau à partir à l'attaque. Le Saiyan sourit, pour autant qu'un singe géant pouvait vraiment sourire, puis s'entoura de son aura protectrice. Cela l'aiderait peut-être à encaisser un coup perdu, ou deux...toujours mieux que rien de toute façon.
D'une main, il arma une grande boule d'énergie, et dès qu'il vit ses alliées improvisées s'envoler pour attaquer l'horrible petit nain, Kodaïan se décala sur le côté, non pas pour s'éloigner mais pour changer son angle d'approche, attirer l'attention, avant d'ouvrir bien grand la gueule et de cracher un rayon de Ki. Ses coups manqueraient certainement de puissance, concentré comme il l'était à s'aligner avec ses camarades d'infortunes pour prendre en tenaille leur ennemi et à exploiter au mieux son aura et son vol. Si quelque chose pouvait encore l'aider à distraire Bujin, c'était bien sa vitesse aérienne...

Il ne restait plus qu'à espérer qu'ils ne prendraient pas tous un vol comme la dernière fois, le Saiyan doutait que l'extra-terrestre ne s'amuse bien longtemps de leur mettre claque sur claque tous autant qu'ils sont.

HRP : Techniques utilisées :
Kikoha-oozaru (par la bouche, faible)
Aura défensive : Défense x1.2

Niveau transformé : 570
Défense avec aura : 684
Vitesse de vol : 1140
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 05, 2016 12:53 pm


LA MÉLODIE DE LA DESTRUCTION - PARTIE I

Cooler -  Blizzard  -  Khail
Kodaïan  -  Yoko



Voir son attaque parée aussi aisément fut un coup dur pour la jeune femme. Elle se doutait bien que leur ennemi était monstrueusement fort, mais elle ne pensait pas qu'il les oblitéreraient à ce point-la ! Tous ensembles ! Elle n'eut cependant pas le temps de se poser plus de question car l'espèce d'horrible nabot venait... De lui arracher le majeur. Purement et simplement.

- Je commence toujours par le majeur car je n'aime pas que l'on me fasse de gestes grossiers.

Un instant sous le choc de la douleur, elle se prit trois coups de pieds bien sentir qui brisèrent certainement au moins une côte avant d'être projetée plus loin, en direction des deux renards. Elle n'eut pas le temps de se rattraper et elle s'écrasa sur la construction de pierre créée par les magicien, la réduisant en un bon gros tas de gravas. Elle se releva tant bien que mal tandis que le nabot se détournait d'elle pour se concentrer sur Kodaïan, et elle profita de ce répit pour reprendre un appui stable sur le sol, serrant les deux poings en essayant de caler son pouce que l'ouverture laissée béante par l'arrachage de son doigt, de manière à enrayer quelque peu l’hémorragie. Elle avait mal aux côtes, mais elle ferait avec bordel de merde !

Il fallait dire aussi qu'en plus de l'excitation du combat, elle était à présent furieuse en prime, et le nabot allait le sentir passer... Ah ouais, il n'aimait pas les gestes grossiers ? Okay. Elle brandit le majeur de sa main intacte à l'adresse de cet espèce de connard de nain, puis elle et campa sur ses jambes et se concentra. Fort. Elle allait le cogner jusqu'à-ce qu'il en crève ! Elle concentra son énergie autour d'elle pendant que Koda faisait diversion, améliorant ses capacités offensives, puisant dans ses défenses pour charger son corps en puissance. La rage du berserker. Une définition même de tout ce qui faisait ses méthodes de combat. Mais elle avait d'autres atouts en réserves...

Avec un immense sourire dévoilant toute une série de dents très blanches et très menaçantes, elle chargea ses poings en énergie, et ils s'entourèrent d'un halo de feu. Concentrant sa puissance dans ses poings plus encore que dans le reste de son corps, elle entreprit de charger l'horrible nabot comme une furie, se servant de sa charge aveugle pour arriver rapidement à son niveau et lui coller un pain magistrale de sa main encore entière. Il allait payer très, très, trèèès cher la perte de son doigt.

__________________________________________________________

Niveau actuel : 490 (Armure +3 - Oozaru x10)
Défense après activation de la rage du Berserker : 245, dure un tour.
Vitesse de charge = 637 (Charge aveugle, x1,3 vitesse)
Puissance de l'attaque : Rage du berserker (Technique spéciale, x1,5 puissance, -50% défense) + Poings de feu (technique puissante, x2,5 puissance) + charge aveugle (technique faible, x1,3 puissance) = 2389 de puissance.
Techniques utilisées :
Lames de Ki (technique faible) toujours activées, Oozaru toujours activé, rage du berserker (technique spéciale, utilisable tous les trois postes), Poings de feu (technique puissante), charge aveugle (technique faible).

© TALES OF RUNETERRA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Jeu Jan 07, 2016 9:30 pm

Les évènements se déroulaient rapidement. J'étais parvenu à modifier l'environnement partiellement pour offrir à nos alliés des zones où se mettre à couvert. Les saiyajins transformés en gorille étaient bien plus puissants mais cela ne me semblait pas encore suffisant pour terrasser l'alien au turban...

Ce dernier faisait preuve de barbarie envers Khail transformée en géante et lui arracha le majeur avec un sourire des plus sadiques. J'avais un mauvais pressentiment pour la suite et cela se concrétisa plus tôt que je ne l'avais imaginé... J'allais agrippé Lune pour fuir quand je vis la saiyenne décoller du sol sous le coup de l'alien. Seulement nous n'allions pas y arriver à temps...

C'est alors que surgit une alliée qui était restée dans l'ombre jusqu'à présent, elle nous saisit à la taille et nous mena tous deux en sécurité un peu plus loin en se plaçant devant nous pour nous protéger. Je la remerciais par télépathie en même temps que Lune le faisait oralement en ne masquant pas sa surprise. Avec ce soutien en plus, nous allions probablement parvenir à donner quelques moments de répit ou quelques ouvertures à nos alliés.

Notre sauveuse se jeta à son tour dans la bataille en faisant preuve d'une puissance et d'une célérité incroyable. Je me concertais avec Lune afin d'établir une stratégie. Nous pouvions peut-être distraire plus facilement l'ennemi en combinant nos sorts. Je traçais en face de moi plusieurs runes en psalmodiant pendant que Lune effectuait son incantation. Si tout se déroulait comme prévu, notre adversaire allait prendre en compte mon attaque avant d'être perturbé par celui de la zélodienne.

Pendant que le gorille géant mâle discutait avec le guerrier, sa semblable se préparait à contre-attaquer. C'était le moment idéal. Je taisais le nom de mon sort et le lançais. Le vent se déplaça autour de l'ennemi de petite taille, de nombreuses lames de vent se concentrant dans l'équivalent d'une sphère de cinq mètres. Juste après cela, Lune prononça à voix basse le nom de sa technique tel un murmure. La dark illusion modifia un léger instant la perception de l'environnement du sadique, le replongeant dans la salle où il fut le sujet d'une horrible expérience pour devenir ce qu'il était actuellement.

Cela n'allait pas le déranger longtemps au vue de la différence de puissance mais il suffisait d'une fraction de seconde pour donner une opportunité à ses alliés. Nous restions en retrait et je me préparais à utiliser un autre sort runique en cas d'attaque...

-------------------------------------------------------


Techniques utilisées :
Yôko : 1 x Fimbulvetr le torrent déchaîné (puissante)
Activation à la fin du tour du tatouage runique au cas où Yôko se fasse attaquer.
Lune : 1 x Dark illusion (puissante)
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Gray
Admin
avatar


Masculin Messages : 142
Age : 21
Zénies : 150

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Ven Jan 08, 2016 12:19 pm

Bojack VS Cooler.

Le géant armait son bras. Avec un peu d'élan, l'impact allait sonner l'alien jusque dans sa cervelle ! Bojack se demandait quel goût avait le démon du froid grillé ? Un goût paradoxal ! Ca c'était sûr.
Bojack lança son poing alors que Cooler parvint à se libérer de justesse... Mais n'infligeant pour le coup aucune blessure à Cooler, qui eu le temps de placer un coup dans la poitrine de Cooler, sans plus de dégâts... A sa déception.
Il se prépara alors à suivre son adversaire dans les airs quand celui-ci fit apparaître une gigantesque supernova au dessus de sa tête...
Bojack fronça des sourcils. Oki, celle-là, il pouvait pas l'esquiver. Parce que sinon, la planète allait péter et que lui savait pas respirer dans le vide... Alors il ne restait qu'une solution.
L'énergie de Bojack commença à s'intensifier énormément, alors qu'il réunissait son énergie dans ses deux mains, en deux boules titanesques.... Energie contenue dans une fine membrane d'énergie...
Le géant vert maugréait. Sa technique la plus puissante prenait un temps fou !
Cooler lança alors sa boule alors que Bojack réunissait les deux boules, condensées désormais sous une seule boule d'énergie... Qu'il propulsa d'un violent coup de pied enrobé contre la Supernova...

Les deux boules se rencontrèrent. Celle de Bojack était plus petite, mais plus concentré et puissante que celle de Cooler... Qu'elle transperça, avant d'exploser en elle. Ce qui diminuait l'impact léthal qu'elle aurait du avoir contre Bojack... L'explosion allait se voir de loin.

Quand la fumée se dissipa... Bojack était encore en vie. Avec le bras gauche en moins, et un énorme sourire.

"T'étais balèze Cooler ! Mais je le suis encore plus !"

Fit Bojack, en se propulsant sur Cooler, le frappan au ventre... Avant de faire réapparaître une boule d'énergie dans sa main. La même avec laquelle il avait endommagé un Cooler alors en largement meilleur forme.

"Mais il est temps de fermer le rideau."

Bojack s'apprêta alors à lancer la boule...
Quand son bras vola.
Le géant vert regarda son bras incrédule... Pour se retourner vers le coupable. Kugo.

"Kugo ?"

"On m'a aidé à me souvenir qu'avant d'être un bandit... J'étais un soldat. J'ai accepté les expérimentations pour vaincre les démons du froid... Mais surtout pour empêcher de nouveaux tyrans de naître. Et tu es le plus dangereux entre Cooler et toi."

Dans les yeux de Kugo se lisait un peu de tristesse. Après tout, on ne pouvait pas passer quelques siècles avec une personne sans se lier avec elle....

Bojack regarda son ancien allié, avec des yeux de colères.

"Je vais te !"

"Me rien. J'ai jamais dit toutes mes compétences. Je sais sentir les énergies par exemple. Actuellement... T'es à sec. T'avais rassemblé tes dernières forces dans cette boule. C'est pour cela que t'as été tranché aussi sec."


Kugo planta alors sa lame dans le ventre de son ancien supérieur... Avant de le déchiqueter en plusieurs morceaux.


"J'avais jamais pensé à la solution de m'économiser alors qu'il se battait à mort."

Kugo regarda alors Blizzard et Cooler.

"Je... Je ne me battrais pas contre le fils de Givrus Glacius. Ma famille doit être morte depuis longtemps, mais à l'époque, il l'avait sauvé d'une extermination certaine de la part de Cold... Mais là... J'ai la possibilité d'abattre un de ses fils. Il est ausssi affaibli que l'était Bojack. Je ne vois pas pourquoi je l'épargnerais. Il a la puissance de s'opposer à son monstre de frère ou de père et ne le fait pas. Amour de la famille peut-être... Mais... J'ai besoin d'une raison pour l'épargner."

Kugo porta sa lame sur le cou de Cooler, prêt à faire sauter la tête du démon du froid.

"C'est à vous Blizzard de choisir... Je pense... Je pense que vous avez pris de votre père. Vous avez tenté de me raisonner quand j'ai mentionné votre père. Mais après cela il faudra abattre les autres membres du gang. Ils ont tous à peu près ma puissance. Toutefois, Zanghya aime trop faire durer le plaisir. Bido... Non. Lui, il est en fait plutot stupide. On peut arriver à le faire changer de camp. Quant à Bujin.. Il n'est pas fou. S'il se voit dans une position de faiblesse, il n'hésitera pas à se rendre."

Pour info, oui ca compte aussi comme la part de Blizzard. Surprise !

***

Zanghya VS Orachi.

La femme verte regarda son adversaire... Hum... Lui aussi avait fortement augmenté en puissance... Mais bon. Elle ne sentait pas les énergies et s'en fichait. Par contre, elle savait que les trucs massifs comme... Ce gigantesque... Gorille... étaient lents par définition. En plus, comme disait Lurko, plus c'est gros, plus y a de places pour frapper !

Toutefois, elle fut assez prise de surprise... quand l'Oozaru se mit à tirer une vague déferlante énorme... Qu'elle esquiva en se déplaçant sur le sol. Zanghya n'avait pas été à l'école de fuite du film Prométheus. La meilleur manière d'esquiver un truc longiline, c'était pas de rester dans la trajectoire en fonçant, afin de le battre à la course. C'était simplement de se décaler.
Surtout qu'après les premières vagues déferlantes du même genre, elle commençait à connaître le truc.
Faisant craquer son cou, elle se mit en face du ventre d'Orachi... Et tira une autre boule d'énergie puissante. Vu l'explosion d'il y a peu, Bojack aurait besoin du meilleur de ses subordonnées pour la suite...

Technique puissante utilisée : Gigaboom : Dernière de Zanghya.

***

Bido VS C21

Bido continua donc sa violente charge vers C21, sans s'arrêter. Son objectif était de la sprotcher, comme il disait...
C'est pourquoi, il continua de charger, malgré la Super vague déferlante... Qui eu le mérite de ralentir et de créer un mince écran de fumée... quand Bido en ressortit, ce fut pour voir les yeux de la Cyborg brillants... Avant que l'un de ses yeux ne soit transpercé par l'un des rayons. Mine de rien, le Bido était assez réactif. Mais maintenant...
Il avait le Cyborg à portée de main. La preuve, il serra le cou de la Cyborg, comme s'il voulait l'étouffer.

"T'aurais pas du faire ça !"

***

Bujin Vs la troupe des bras cassés ! (Sauf pour Khail. elle c'est le doigt arraché ('^'))

Bujin sourit en voyant le sayajin reculer... C'était tellement prévisible... Par contre, le coup de poing déchaîné de Khail ? Pas vraiment... La puissance le choqua. C'était... C'était aussi fort que l'un de ses coups de poings ! En plus les flammes venaient de flinguer son chapeau ! Merde, le fabricant était mort maintenant ! Il en retrouverait pas d'autres à cette époque...

Bujin se désencastra de la paroi... Sans dommage apparent. Oui le coup de poing était équivalent à l'un des siens... Mais un de ses coups normaux. Le nabot affichait désormais un visage moins amusé, mais plus irrité. C'est alors que la Cyborg se mit à le charger. Bujin la voyait qui utilisait les rochers... Les Rochers ? Mais... Les mages ?
Alors que Bujin réfléchissait aux dangers qu'étaient les mages... Il se retrouva dans une salle d'expérimentation. La salle d'expérimentation.
Bujin fut étonné une seconde entière... Avant de se faire percuter par les lames de vents... ainsi que les lame de la cyborg... Qui ajoutèrent des blessures sur ses bras.

Mais avant qu'Aiko eusse le temps de porter un autre coup avec son sabre... Elle fut éjectée par une aura d'énergie.
Bujin venait de passer au vert. Son énergie... Demesurée.

"Ok. Les mages ? Je vous bute en dernier. Vous avez beaucoup à nous apprendre... Mais vous allez souffrir pour m'avoir rappeler ça."

Heureusement, Bujin n'avait pas remarqué Aiko... Elle devait avoir été éjecté sans le faire exprès... Quant aux faibles coups qui lui avaient assénés... Maintenant il ne lui ferait plus rien. Toutefois, le nain était passablement énervé et savait sur qui il pouvait passer sa colère.
Kodaian ressentit alors une douleur au niveau de sa queue... Avant qu'il ne la voie par terre. Bujin s'était déplacé instantanément... Avant de lui réenfoncer le bras dans la poitrine... Mais en la transperçant entièrement cette fois.


"Un mort... A qui le tour ?"

Koda: Oui t'as un gros trou dans la poitrine, mais t'es pas encore mort. Oui c'est ton bonus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Sam Jan 09, 2016 4:32 pm


[HRP : Changement exceptionnel de l'ordre des tours, moi en premier, puis Khail, Yoko et pour finir Cooler et Blizzard]

Comme tout bon Saiyan, Kodaïan était un guerrier robuste, téméraire, qui n'hésitait pas à mettre sa vie en jeu au cours d'un combat et qui savait depuis longtemps surmonter les blessures et la souffrance. Mais contrairement à la majorité de son peuple, sa bravoure presque absurde se doublait d'une intelligence méthodique qui lui avait permis au cours de sa vie de combattant de survivre et triompher de périls hors normes pour sa puissance.
Aujourd'hui encore, il semblerait que son astuce lui ait servi. En provoquant l'horrible petit nain, et en ne cessant de bouger et de lui tirer dessus, le guerrier de l'espace avait réussi à focaliser l'attention et la malveillance de son ennemi sur lui, l'empêchant ainsi d'anéantir leurs alliés bien plus utiles qu'il ne l'aurait tout d'abord pensé.

En commençant par Khail ! Si le Saiyan se doutait de sa violence phénoménale, la voir réussir à faire valdinguer le sale nabot demeurait une surprise aussi plaisante qu'inattendue. Hélas, son excellente vision lui permit de rapidement remarquer que l'alien n'avait subi que peu, voire pas du tout, de dommages...avant que les deux autres femmes, probablement des renforts de la part des démons du froid engagés sur le terrain, ne lui sautent dessus pour essayer de finir le travail.
Leur férocité et leur puissance redonnaient espoir à Kodaïan autant qu'elles lui faisaient l'effet d'une ronce dans le fondement. Grâce à sa vaillance, sa vitesse et sa ruse, le Saiyan avait ouvert des opportunités, pouvant servir de...balise en quelques sortes pour rallier les combattants les plus disparates de l'opération contre un seul et même ennemi. Mais c'était tout.
Tous ses efforts, toute son intelligence, son pragmatisme, sa célérité exceptionnelle...ne faisaient que le classer dans les plus faibles guerriers présents sur toute la planète. Les seuls qui auraient moins d'impact encore que lui seraient probablement les deux renards, et encore, à force de jouer de leurs sortilèges, ça pouvait se discuter.

Kodaïan serra ses gigantesques poings, ses dents grincèrent les unes contre les autres. Il enrageait ! Jamais il ne s'était considéré comme un guerrier d'exception, ou un génie, et certainement pas un dieu. C'était ce qui lui avait permis de rapidement maîtriser ses pouvoirs et de survivre combat après combat. Contrairement à ses pairs, il savait se détacher de ses émotions, des préjugés...mais cela ne l'empêchait pas d'être un Saiyan ! Un guerrier venu au monde pour combattre, né pour gagner ! Il était même plus fort que sa brutale congénère qui venait d'emplâtrer le vilain nabot !
Et pourtant il n'était rien ! Kodaïan avait depuis longtemps conscience que toute sa puissance n'était que poussière pour bien des êtres, que ses plus hauts espoirs n'étaient qu'une lueur vacillante en comparaison de l'éclat des gens comme les seigneurs démoniaques, les démons du froid ou des créatures similaires... Mais ça, ça ne le dérangeait...pas plus que ça disons. Être l'un des meilleurs de sa race le soulageait un peu de ce complexe qu'il avait plus ou moins développé devant ces monstres invincibles.
Mais par les étoiles, était-il en vérité faible au point que deux soldates sorties de nulle part le surclassent plusieurs fois, même sous sa forme d'Oozaru !? Que même Khail soit infiniment plus efficace que lui qui se retrouvait condamné à devoir jouer l'appât pour être utile !? Non, ça il ne pouvait pas l'accepter. Impossible que sa fierté Saiyanne supporte cette idée, cette réalité.

Une explosion le sortit de sa frustration, ça provenait de l'horrible nain. Bon sang il était si fort que ça, que même après avoir subi autant d'attaques il parvenait encore à dégager autant de puissance ?
Kodaïan se figea en vol, le temps d'un battement de cœur. Ses yeux, pourtant rendus plus acérés que la serre d'un rapace géant par sa vie en haute altitude, avaient perdu de vue leur ennemi. Une angoisse brutale saisit soudainement le singe géant, son instinct se mit à hurler. Cela n'était plus arrivé depuis longtemps. Même sur Cold 22 le Saiyan n'avait pas ressenti cette terreur primale, ce pressentiment déchirant, cette peur presque absolue qui l'avait déjà autrefois sorti d'une situation désespérée.
La sensation du fer glacé d'une faux sous la gorge, d'une ombre sinistre qui se tenait juste derrière lui en comptant les grains de sable tomber.
Le frisson d'une mort imminente.

Second battement de cœur. Son corps gigantesque se raidit brusquement, puis une sensation d'impact, la douleur nette d'un coup tranchant comme un rasoir se répandit depuis le bas de son dos à travers sa colonne vertébrale et enfin la révélation. Il venait de perdre sa queue. Kodaïan eut à peine le temps d'écarquiller ses yeux blancs, d'entrouvrir les lèvres pour inspirer l'oxygène requis par ses muscles pour fonctionner. Lui, le plus rapide des Saiyans au regard perçant brumes et tempêtes, n'avait absolument rien vu.
Durant une fraction d'éternité, le courageux guerrier croisa le regard de Bujin quand celui-ci lui fit face pour le frapper une dernière fois, et alors il comprit.
Il comprit que cette fois, sa stature supérieure qui allait bientôt disparaître pour la dernière fois ne lui serait d'aucune aide. Kodaïan réalisa alors toute l'étendue qui le séparait des géants de la guerre. Les démons du froid et leurs rivaux...vivaient dans un autre univers. Même avec des alliés tous plus puissants les uns que les autres, même en leur offrant du temps, des opportunités et en se démenant de toutes ses forces, le Saiyan n'avait été qu'une poussière parmi tant d'autres sur l'épaule de l'horrible nain.

Kodaïan, le singe qui regardait les étoiles commença à être rappelé par la gravité, chutant alors que le sang jaillissait de sa poitrine transpercée, retrouvant lentement le corps que les cieux lui avait offert lorsqu'il vint au monde. Comme une comète s'éteint en pénétrant l'atmosphère épaisse d'une planète, le Saiyan sentait sa vie filer et disparaître alors que ses yeux restaient fixés vers les airs, se perdant bien au-delà de son ennemi si invincible, encore par delà les nuages et l'océan céleste.
Son corps à demi-transformé heurta le sol. Son poids encore massif le craquela sous l'impact qui fit sauter son armure endommagée en à peine quelques coups. Le guerrier était retourné à sa forme d'origine, dans son plus simple appareil. Ses vêtements habituels avaient été anéantis par son passage en Oozaru, sa carapace artificielle démolie suite à deux coups qui l'avaient fragilisée avant d'éclater sous le choc de sa propre masse, n'offrant comme unique linceul au Saiyan que son propre sang, qui s'écoulait sur sa poitrine ouverte comme une rose foncée s'épanouissant, filant depuis la commissure de ses lèvres immobiles en même temps que ses derniers souffles de vie.

Ses yeux commencèrent à se voiler tandis que son esprit se perdait à nouveau vers les étoiles. Est-ce qu'elles l'accepteraient parmi elles ? Son âme se changerait-elle à son tour en une petite lueur dans le ciel noir de la nuit, comme il avait voulu le croire autrefois ?
Bientôt, le guerrier ne pensa même plus à ce qui venait de se passer. L'horrible nain imbattable, Khail, les démons du froid, les démons tout court, les Saiyans, son lâche de père...tout cela sortait de sa tête, des lueurs dansaient devant ses yeux. Hallucinations ? Peut-être...mais elles ressemblaient à ces étoiles qu'il aimait tant, comme si elles venaient lui offrir une douce oraison funèbre.
Kodaïan ne souffrait pas...il avait abandonné la lutte pour la vie, et se laissait caresser par les mains étonnamment douces de la mort. Quand viendrait son heure, le Saiyan se laisserait porter, comme il aimait le faire lorsqu'il volait dans son crépuscule solitaire, mais pas tout de suite. La sensation d'être...libéré, était si douce qu'il voulait en profiter encore un peu, juste un tout petit peu plus, et dans son agonie le singe stoïque remercia silencieusement tous les esprits auxquels il avait bien pu croire de lui avoir offert le corps d'un Saiyan. Ainsi, il était né puissant, et très résistant. Sa mort, quoique certaine et brutale, était lente. Très lente...mais il ne souffrait pas...alors Kodaïan savourait ses derniers instants, curieux de découvrir ce qui pouvait bien l'attendre de l'autre côté.
Car rien n'arrêtait définitivement un véritable Saiyan, même la mort n'était que la route d'une nouvelle vie. Alors il n'avait pas peur...c'était ainsi qu'il avait vécu, c'était pour cela qu'il était en train de mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 12, 2016 3:09 pm


LA MÉLODIE DE LA DESTRUCTION - PARTIE I

Cooler -  Blizzard  -  Khail
Kodaïan  -  Yoko



A la vue de l'horrible nabot bleu filant s'encastrer dans la roche, la Saiyane sentit un profond sentiment d'exaltation s'éveiller en elle. Elle l'avait fait voler, elle lui avait certainement fait mal, mais ce n'était pas finit... Le choc de la perte de son doigt commençait à s'estomper et la douleur s'éveillait dans sa main, irradiant bientôt dans tout le membre, mais elle garda résolument le pouce plaqué contre la blessure pour l'empêcher de saigner plus. Il ne fallait absolument pas qu'elle s'affaiblisse plus que le strict minimum dans ce combat... Elle serra les dents, le souffle légèrement sifflant à cause de sa ou ses côtes cassées, tandis que ses camarades d'infortune concentraient leurs attaques sur leur ennemi commun. Kodaïan avait fait diversion, elle leur avait ouvert la voie, mais à présent elle allait avoir du mal à attaquer avec une personne engagée au corps à corps. Elle se préparait néanmoins à saisir la moindre opportunité dans le combat quand...


Une explosion d'énergie surpuissante venait de jaillir du nain, dont la peau venait de passer au vert. La femme au contact venait de se faire éjecter, et la Saiyen avait tout juste eu le temps de bondir pour se placer dans sa trajectoire pour l'empêcher de s'écraser trop loin. Elle gémit sous le choc avec ses côtes cassées, mais au moins son "alliée" ne subirait pas plus de blessures que nécessaire. Elle était Saiyan, elle était individualiste, mais parfaitement consciente qu'elle n'arriverait à rien sans de puissants alliés, et même si son premier réflexe n'aurait pas été le même dans une situation plus normale, elle ne pensait pas qu'elle avait affaire à une situation "normale" dans le cas présent... Elle voulut profiter que le nain n'ait plus personne engagé au corps à corps avec lui pour l'attaquer, mais lorsqu'elle tourna les yeux vers sa position présumée, elle se rendit compte qu'il avait tout simplement... Disparu. Elle le chercha des yeux pendant une fraction de seconde pour le trouver près de Kodaïan, la main enfoncée dans sa poitrine.

- Un mort... A qui le tour ?

Elle écarquilla les yeux. Elle ne l'avait même pas vu bouger, et il avait même eu le temps de couper la queue de son compatriote ! Alors que le corps du Saiyan s'affaissait et chutait sur le sol poussiéreux, elle sentit un certain nombre de pensées, de sensations, tourbillonner dans son esprit.

Tout d'abord, elle venait de réaliser pleinement qu'ils étaient tous en danger réel de mort. Jusqu'ici, personne n'avait réellement reçu de blessure sérieuse en dehors de son doigt arraché, et elle avait réellement pensé qu'en combinant leurs forces, ils pourraient venir à bout de la menace. Mais elle venait d'avoir sous les yeux la preuve qu'il n'en était rien. Le nain venait de se débarrasser avec une facilité déconcertante de l'un des guerriers les plus forts de leur petit groupe, contre lequel elle-même avait eu un mal fou à se battre. Il avait démontré une vitesse tellement supérieure à celle de Kodaïan, dont c'était pourtant la spécialité, qu'elle savait à présent au plus profond de ses tripes de combattante qu'ils n'avaient aucun espoir de s'en sortir s'ils n'arrivaient pas à le tuer avant qu'il ne les tues tous. Personne ne pourrait s'enfuir. Il avait en outre fait preuve d'une puissance telle qu'il avait pu transpercer la poitrine d'un Oozaru d'un simple coup de poing, et il avait résisté à son attaque la plus puissante sans en écoper la moindre blessure. Le premier sentiment qui serrait le cœur de Khail était donc... le désespoir. Glaciale, s'enroulant autour de ses entrailles pour les serrer dans une étreinte de givre.

Le second sentiment allait offrir au premier un contraste brûlant, puisqu'il s'agissait d'une fureur tel qu'elle n'en avait pas connu depuis les heures les plus sombres de ses combats contre les démons, et même là elle ne s'était jamais senti animée d'une tel fureur. Ses yeux allaient rapidement de Kodaïan au nain vert, et elle serra les poings au point que, si elle n'avait pas été couverte de fourrure, on aurait clairement pu voir blanchir ses phalanges.
Kodaïan était à elle. C'était elle qui aurait dû lui régler son compte, c'était à elle de prouver qu'elle avait ce qu'il fallait pour venir à bout de ce guerrier qui l'avait humiliée et qui la méprisait. Depuis le jour de leur combat dans les plaines rocheuses de la planète Vegeta, son objectif avait été de lui rendre la monnaie de sa pièce, de le dominer en combat comme il l'avait lui-même fait. Elle s'était coupés les cheveux par sa faute, elle s'était entraînée des heures, des jours... des semaines par sa faute, pour pouvoir l'affronter et le vaincre en combat singulier, il n'avait pas le droit de tomber des mains de quelqu'un d'autre !

Elle leva un regard plein de haine vers Bujin, la flamme de sa fureur éclipsant le désespoir glacé qui l'avait envahie une fraction de seconde, et elle poussa un hurlement qui fit trembler le sol sous ses pieds. Sans plus s'occuper de ses alliés, elle focalisa complètement son attention sur l'horrible nain vert. A compté de cet instant, elle n'avait plus qu'un seul et unique objectif : Le marteler de coups jusqu'à-ce qu'il ne soit plus qu'un tas de chair informe. Elle en oublia la douleur de ses côtes, la sensation cuisante qui remontait depuis la blessure de son doigt amputé dans la totalité de son bras... Seuls comptaient elle et sa cible. Elle fonça, ses poings s'enveloppant à nouveau d'un feu brûlant

A aucun moment elle n'avait cessé de hurler.

[HRP : Considérez que si elle arrive au contact et parvient à toucher son adversaire, elle le martèle de coups de poings)

__________________________________________________________

Niveau actuel : 490 (Armure +3 - Oozaru x10)
Vitesse de charge = 637 (Charge aveugle, x1,3 vitesse)
Puissance de ses attaques (si elle touche) : Poings de feu (technique puissante, x2,5 puissance) + charge aveugle (technique faible, x1,3 puissance) = 1593 de puissance.
Techniques utilisées :
Lames de Ki (technique faible) toujours activées, Oozaru toujours activé,, Poings de feu (technique puissante), charge aveugle (technique faible).

Slots d'attaques puissantes utilisés : 2/3

Si elle ne touche pas son adversaire, le slot d'attaque puissante "poings de feu" est tout de même consommé.

© TALES OF RUNETERRA


Dernière édition par Khail le Mar Jan 19, 2016 8:58 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Jeu Jan 14, 2016 12:03 am


LA MÉLODIE DE LA DESTRUCTION - PARTIE I




Je ne fus pas vraiment surpris de voir mon attaque à peine égratigner ma cible. L'extraterrestre était d'un tout autre niveau que moi et je ne possédais pas vraiment de quoi lui causer de réels problèmes... Au moins, Lune et moi-même étions parvenu à distraire suffisamment l'ennemi pour qu'il subisse mon sort de vent et surtout les attaques de notre sauveuse.

Nos attaques éveillèrent le courroux de l'être à la peau précédemment bleue. Sa colère l'avait rendu vert et sa puissance en avait été démultipliée. Je ne pus m'empêcher de ressentir une sueur froide lorsque son regard se tourna vers notre direction et qu'il nous désigna comme ses dernières victimes. Et le petit homme vert courroucé nous fit une petite démonstration de sa toute puissance en l'abattant sur Kodaian.

Le pauvre soldat qui s'était bien battu jusqu'à présent s'était fait tué en un seul coup, un seul coup de poing qui lui troua le torse et le fit redevenir normal après s'être fait couper sa queue de singe. La situation était grave, il nous fallait des renforts. Je refaisais le point sur la situation et activais ma rune sur ma main pour suivre les différentes puissances qui luttaient sur le champ de bataille. Une puissance non loin de nous que j'avais sentie hostile s'était retournée contre une de son camp. C'était notre chance. J'adressais un message par télépathie aux êtres qui s'étaient alliés contre nos ennemis communs.


- "Salutations ! J'adresse ce message à ceux qui comme nous luttent contre des aliens surpuissants pouvant gagner en force en changeant de couleur de peau. S'il vous plaît ! Aidez-nous ! Kodaian est entre la vie et la mort et il est plus que probable que maintenant que notre adversaire est à pleine puissance, il nous élimine tous avant que nous ne puissions agir.

Que ceux qui possèdent le moyen de le soigner lui vienne en aide, nous ne pourrons plus occuper notre adversaire longtemps.
"

Lune semblait totalement tétanisée par la peur et semblait ne plus réagir à son environnement. Je luttais contre la vision de mort que j'avais perçu au moment où l'homme s'adressa à nous et enlaçais Lune, tout en l'appelant par son nom, pour la ramener parmi nous. Elle eut du mal à se calmer mais parvint à retrouver sa lucidité au bout de quelques secondes.

Pendant que Lune reprenait ses esprits et se calmait progressivement, je cherchais une ouverture mais l'amie du saiyajin mourant était entrée dans une colère noire et s'attaquait au corps à corps au monstre qui nous faisait face. Nous étions décidément bien peu efficaces face à tant de puissance. Relégués au rôle de soutien, nous ne pouvions pour l'instant rien faire à part regarder et essayer de placer nos plus puissants sorts dès que nous aurions une occasion.

Nous nous rapprochions du corps de Kodaian. Il perdait beaucoup de sang de par le trou béant qui se trouvait sur son torse... Il n'y avait aucun moyen d'arrêter l'hémorragie de sang. Si seulement l'un d'entre nous avait possédé des sorts de guérison. Nous aurions pu faire quelque chose pour le sauver. J'enrageais d'être aussi inutile et d'aucun secours. Si seulement j'avais pu être plus fort !

Mon esprit se tournait vers Lune qui semblait attristée par l'état pitoyable du soldat. Je posais ma main sur son épaule et lui demandais de rester forte car nous n'étions pas encore sorti de cette bataille périlleuse. Je commençais à faire des gestes et à préparer un autre sort en prévenant Lune de se tenir prête.

________________________________________________

HRP - Techniques utilisées :
Rune du malin (illimitée) x 1
Télépathie (spéciale) x 1

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Sam Jan 16, 2016 1:25 am

Bojack ne comptait pas esquiver mon attaque, en effet, il forma un orbe d'énergie afin de contrer mon attaque, ça avait fonctionné, son bras avait disparu, mais il était vivant et contrairement à moi, il était en parfaite forme visiblement. À peine finissais-je d'être impressionné que son poing se fracassa dans mon ventre. Il était donc si fort ? Si fort que même moi, je ne pouvais rien y faire ?

"K... "

Il forma une boule comme il en avait formé une plus tôt, cependant cette fois, je ne pourrai pas m'en sortir aussi simplement, je serrais le poing prêt à devoir s'il le fallait parer l'attaque avec mes bras, quitte à les perdre lorsque celui de Bojack vola.
L'un de ses alliés venait d'apparaître, et apparemment, il s'était mutiné contre son chef, il était accompagné du fils Glacius...

*Blizzard ?! *

C'était donc ça, il voulait me tuer lui-même ? Il avait réussi à soudoyer l'un des larbins du pirate pour tuer ce dernier et maintenant, il voulait me tuer moi ? J'avais de l'estime pour ce démon du froid, plus que je n'en ai jamais eu pour mon propre père, mais apparemment, il était comme lui, près à tout pour le pouvoir...
L'homme vert continua à parler, mentionnant le fait que jamais je n'avais contredis les actions de mon père ou de mon frère. C'était vrai, malgré son attitude, j'aimais mon frère, mais je savais qu'il allait bientôt mourir, et je comptais tuer Cold après tout ce bordel, mais visiblement, ils n'étaient pas d'accord. J'avais maintenant la lame de l'alien sous la gorge.

"Que ce soit vous ou le fils Glacius, rien ne vous donnera envie de me laisser en vie. Cependant, vous êtes des fils. Je ne vous demande pas grâce, je vous demande de réfléchir à ce que vous avez vécu en perdant vos parents."

C'était bien la première fois que j'éprouvais oralement ce que je pense de mes deux "enfants", j'étais prêt à tout pour y aller, Orachi était sous sa forme d'Oozaru et ils le tueraient sûrement si jamais il ne se calme pas...

Orachi, justement, il venait de recevoir une boule d'énergie plus puissante que les autres dans le ventre, hurlant à l'impact. Il fit un pas vers la femme, son buste ensanglanté et ses yeux de plus en plus rouges.

"Rah...?" Sa respiration était très lourde.

Il tourna rapidement la tête, avançant dans la même direction, il était blessé, mais marchait toujours, il ne semblait pas souffrir.
Pourtant, dans sa tête Orachi était en sang, sa vision se mit à rire alors que le neo-saiyajin était par terre au centre du laboratoire imaginaire.

"Numéro 1, ne meurt pas tout de suite, il me reste des choses à faire."

"K... Fous-toi de ma gueule enfoiré..."

"Laisse la folie faire le travail !"

La vision se mit à rire aux éclats, le rire était audible aussi autour de l'Oozaru qui continuait de marcher vers l'endroit où se battait un petit groupe. Cependant, peu après son départ, il s'écroula, toujours sous forme d'Oozaru mais il ne bougeait simplement plus.
Une voix se fit entendre dans le scooter des personnes en possédant un, cependant aucune force n'était perçue.

"Le gamin est K.O Cooler. Je ne suis pas mort !"

Du côté de Gally  ce n'était pas vraiment la joie, elle venait de voir la monter radicale en puissance son adversaire et était totalement impuissante, un des saiyajin était tombé et l'autre semblait enragée, frappant le nain alors même qu'elle n'était pas en très bon état. Elle décida de rejoindre le blessé et de lui parler afin d'éviter qu'il ne perde conscience.

"Oh ! Tu m'entends, évite de crever, ce serai gênant !"

Je n'avais bien entendu pas entendu le message de l'homme nouveau venu, cependant, disons que la lame de Kugo était à ce moment mon principal souci.

"Blizzard, fais ce que tu veux, mais laisses moi au moins finir ce qui à commencer ici."


HRP :

Sauzer n'a pas bouger, il évite de mourir.
Cooler est toujours sous forme d'augmentation, en très mauvais état et sa puissance à beaucoup chuté du fait de son combat précédent.
Orachi a été mit K.O par quelqu'un, pas de ki détecter, seul Yoko peut éventuellement le détecter comme cher lui c'est pas le ki qui compte (si j'ai bien compris).
Gally ne sait pas quoi faire, elle est effrayer par la situation.

Au niveau des puissances ça n'a pas bouger et pas de nouvelles techniques utilisées.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Sam Jan 16, 2016 3:31 pm






Intro Brutal


Event





HRP : Bon j'ai essayé d'organiser tout ça vu que mes personnages sont sur tous les fronts en même temps donc ce post prendra en compte les événements par étapes

HRP : Blizzard et Cooler 1

Je lui avais presque tout dévoilé, j'attendais une réaction de sa part, mais au lieu de ça il s'envola en direction de la Supernova de Cooler :

*Non...*

Qu'est ce qu'il tentait de faire ? Aider l'un de ses camarades ? Je courrai en allumant mon aura, me préparant à décoller, quand je bloquai un instant. Je me tournai vers le morceau de ma queue qui gisait au sol, entouré de son bout d'armure :

« Tss ! C'est perdu de toute façon ! » dis-je pour moi-même en réduisant le morceau en cendre d'un tir de laser de mon doigt

Une fois cela fait, je décollai à toute vitesse pour rattraper l'alien vert, je le voyais au loin, le rattraper ne serait pas un problème. Une lumière m'aveugla alors et un puissant souffle me stoppa, accompagné d'un bruit assourdissant : la Supernova venait d'exploser. Je me protégeai du mieux que je pouvais, je réussis à ne pas reculer mais c'était la première fois que je subissait un pareil souffle suite à une attaque. Même sur Cold 22 les puissances déployées étaient moindre.

HRP : C-21 et Bido


Elle avait balancé sa vague d'énergie sur l'alien, l'explosion avait créé un nuage de poussière, mais elle pouvait toujours détecter son ennemi et se verrouilla sur ses yeux. Elle tira ses rayons dés qu'elle le vit sortir du nuage de fumée, mais son adversaire était encore réactif et évita un des rayons. Néanmoins, elle réussit tout de même à lui crever un œil, avant de se faire saisir à la gorge. Elle sentit la pression exercée à cet endroit, son ennemi étant beaucoup plus fort, elle ne tiendrait pas longtemps avant que les jointures ne cèdent.

Elle ne fit pas attention à l'explosion de la Supernova, elle était concentrée sur sa cible, et c'était le moment de faire travailler ses systèmes à plein régime. Elle avait eu un plan d'évasion dés qu'elle avait senti les mains de son adversaire ses resserrer sur sa gorge : cet alien n'affrontait pas un adversaire qui faisait grand cas des règles et de l'honneur, il affrontait une machine, un androïde fait pour tuer qui plus est.
C'est donc ainsi que C-21 frappa avec ses pieds de façon répétitive les parties intimes de son assaillant jusqu'à ce que celui-ci ne lâche prise, elle en profita ensuite pour lui coller un doigt dans l’œil restant, en faisant exploser du Ki au bout de ce doigt, puis elle perdit un peu d'altitude pour se retrouver en dessous de lui. Elle s'était dit qu'il l'avait vu plusieurs fois tenter de monter dans le ciel, alors aller se cacher serait sans doute un petit peu une surprise bien qu'elle l'ait déjà fait aussi, mais moins souvent. Elle vola alors doucement pour ne pas faire de bruit, en direction d'un autre amas rocheux, y arrivera-t-elle à temps ?


Techniques utilisées : Hard Drive Boost (puissance x1,2 pendant deux posts), frappage dans les roubignoles, second crevage de neuneuil et planquage

HRP : Aiko

Aiko fut remerciée télépathiquement par quelqu'un, probablement les hommes renards qu'elle avait sauvé, ceci la perturba légèrement. Elle avait ensuite vu le déchaînement d'énergie provoqué par la Oozaruu qui toucha le petit homme bleu et l'encastra dans un mur pendant un instant, puis il se prit des coups de lames qui le blessèrent aux bras. C'était à son tour, elle allait administrer un coup avec sa lame tandis qu'elle utilisait son Sonic Boom pour gagner en vitesse... Sauf que la puissance de son adversaire explosa d'un coup, la repoussant comme un fétu de paille, ce qui la surprit, en même temps que lui faire mal car elle s'était pris l'équivalent d'un puissant Kiaï.
Elle était propulsée de façon incontrôlée et détruirait probablement une montagne à l'impact. Sauf qu'elle heurta quelque chose de relativement plus mou qu'un rocher, mais elle n'eut pas le temps de se demander ce que c'était puisqu'elle s'écrasa assez lourdement à terre :


« Ah... »

Elle se mit difficilement à quatre pattes en haletant lourdement, un vent assez violent lui remua les cheveux, elle leva la tête et vit que l'espèce de soleil qui s'était formé au loin avait explosé. L'explosion l'avait distraite des événements qui se déroulaient ici même, elle entendit donc un bruit dégoûtant non loin et vit l'un des Saiyajins à terre, en train de perdre son sang. Ça, c'était mauvais, très mauvais...

HRP : Blizzard, Cooler et tout le reste

Une fois la tempête de l'explosion passée, je fonçai de nouveau pour rattraper l'épéiste, Cooler et un autre individu étaient visibles, je n'allai pas pouvoir intervenir à temps, le bretteur avait trop d'avance, je le vis dégainer et... trancha le bras de son camarade. J'en fus si étonné que je stoppai mon vol et restait immobile à regarder la scène.
Je n'étais qu'à quelques mètres de hauteur, je pouvais donc voir et entendre ce qu'il se passait et je pus constater avec satisfaction que mon adversaire était désormais mon ancien adversaire.
L'épéiste transperça et trancha son ancien patron en morceaux, morceaux que je m'empressai de réduire en poussière, juste pour être sûr.

Je me posai calmement et délicatement au sol, en face du « jeune » être vert, même si j'étais techniquement beaucoup plus jeune que lui. Ses paroles éveillèrent en moi une certaine nostalgie, alors comme ça mon père avait sauvé des membres de la race de cet homme ? Il ne m'en avait jamais parlé, il l'avait probablement fait pour d'autres, en même temps il avait toujours été assez vague sur ses batailles aux côtés du père Cold.
Cependant, il commença à parler du sort de Cooler et mit sa lame à sa gorge. Là je ne pouvais pas cacher ma surprise et regardai Cooler en écarquillant les yeux pendant quelques secondes, avant de redevenir neutre. J'avais là l'occasion d'éliminer le plus puissant des trois sans même l'affronter, cependant... Beaucoup de choses s'étaient passées depuis le retour de ma famille, et aussi depuis la mort de mon père. Mes relations avec la famille Cold n'étaient pas des plus florissantes, mais nous étions des Démons du froid, nous étions courtois, mais pas chaleureux. Cooler était dans sa position actuelle en raison de querelles familiales millénaires, une alliance ayant très mal tourné.


Je laissai Cooler parler, après tout c'était le moins que je puisse faire, je ne compris pas tout de suite ses paroles, puis je me rappelai Galli et Orachi sur Terre, ils considéraient Cooler comme leur père, mais alors considérait-il ces deux individus comme ses enfants ? Une voix s'éleva dans ma tête, elle m'informai qu'un Saiyajin était mortellement touché, mais cette information s'évada très rapidement de mon esprit. J'étais... totalement bloqué. Plus j'y pensais, et plus je n'aimais pas la façon dont les choses avaient tourné, tuer Cooler maintenant c'était très tentant, mais c'était aussi une tactique de lâche que je n'aimais pas. Oui, c'était certainement un bon coup en terme de subtilité politique, mais j'avais les moyens d'agir autrement, d'éviter les coups de couteau dans le dos. De plus, Cooler était bien celui que je ne voulais pas voir disparaître de façon aussi pathétique :

« Nous ne faisons pas ça pour la vengeance. » dis-je finalement à l'intention de l'épéiste « Nous ne sommes pas revenus de l'exil pour nous venger, nous sommes revenus pour accomplir ce à quoi nous aspirions en créant l'Empire : une paix durable dans un Univers unifié. Les Cold n'étaient qu'un obstacle sur notre route, leur mort était pour nous la seule solution car nous ne pensions jamais que j'attendrai cette puissance. »

Je regardai ma main droite et l'entourai d'un halo violet :

« Mais de nombreuses choses se sont passées depuis notre retour. Mon père est mort face aux Démons et il m'a dit de renverser les Cold, de vaincre leur famille, mais il ne m'a pas dit de les tuer. C'était un visionnaire, et je me demande s'il... n'avait pas vu mon potentiel... Il devait savoir que me laisser seul était l'unique moyen qui me permettrait de me dépasser. Il a appliqué la devise de ma famille : nous faisons ce qui doit être fait. En faisant ceci, il a cru en moi, il m'a laissé en espérant que je ne sois pas corrompu par mon pouvoir. Et je réalise... en te voyant à terre devant moi Cooler, que ce n'est pas facile de résister à la tentation d'imposer ma loi avec un tel pouvoir et d'éliminer tout ceux qui s'opposeraient à moi. Le laisser te tuer est très tentant, mais... notre conflit familial a déjà versé trop de sang. »

Je fermai ma main pour éteindre le halo et tournai le regard vers l'épéiste vert :

« Et puis, c'est Cold le responsable de l’extinction de ta race, pas son fils. Comme je l'ai dit à une jeune guerrière, l'énergie de la vengeance est puissante, cependant, il ne faut pas la diriger sur n'importe qui. Je ne veux pas que Cooler meurt pour les fautes de son père, il n'est pas aussi mauvais que lui. »

« Monsieur Blizzard ! » entendis-je dans mon scouter

« Qu'y a-t-il Aiko ? »

La jeune terrienne était agenouillée à côté du corps de Kodaïan, elle maintenait sa tête avec une main et appuyait sur on scouter avec l'autre. Elle avait vu la fureur de la femme Oozaru se déchaîner, elle l'aurait bien remercier de lui avoir sauvé la peau mais elle n'avait pas eu le temps. Il fallait dire qu'elle avait mis un moment pour se remettre du coup de tout à l'heure :

« Le Saiyajin Kodaïan a perdu sa queue et s'est fait transpercer, il est encore en vie ! Je dois lui donner le Senzu ou il va mourir ! »

Ce Senzu qui m'était réservé au cas où la situation serait devenue dramatique, elle s'était arrangée de mon côté mais était devenue désespérée du côté de Aiko, je détectai la force du nain qui avait augmenté. En revanche, je n'avais aucune idée du statut de C-21 avec qui j'avais perdu contact.
Quoiqu'il en soit, j'avais gardé en mémoire la force du Saiyajin, il y avait peut-être un coup à jouer :


« Aiko, passe-lui le Senzu et donne lui ton scouter. »

« D'accord ! »

La terrienne plaça son scouter sur l'oreille gauche de Kodaïan et lui mit le haricot magique dans la bouche :

« Mange ça, c'est pour soigner ! Vous pouvez parler ! »

« Saiyajin. » entendit-t-il « Le combat n'est pas terminé pour toi. Je veux que tu écoutes très attentivement ce que je vais te dire : Tu as un pouvoir caché en toi, j'ai utilisé un petit trésor de magie pour te réanimer, tu devrais avoir la force nécessaire pour réveiller ce pouvoir, ce que vous appelez le Suppa Saiyajin. Je sais qu'il existe, j'en ai déjà vu un, c'est une transformation comme une autre, elle n'a rien de légendaire. Cherche au plus profond de toi et fais la exploser, si rien ne se produit, je vais te faire regretter de m'avoir fait gaspiller mon seul objet de soin. »

Oui, c'était clairement une menace, mais il fallait le motiver un peu :

« Toi qui peux sentir les énergies, tu vas comprendre où je voulais en venir. » dis-je à l'intention de l'épéiste


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mirai Gray
Admin
avatar


Masculin Messages : 142
Age : 21
Zénies : 150

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 19, 2016 11:52 am

Cooler and Blizzard. Car c'est ce qui vous intéresse.

Le temps s'arrêtait. Kugo fermait les yeux alors que la pointe de sa lame était sur le cou de Cooler. Blizzard plaidait la vie de Cooler... Mais le guerrier génétique... avait... L'occasion d'abattre un tyran. Ce qui finit de convaincre Kugo fut finalement Cooler qui mentionna ses enfants... Sa famille à lui. Kugo le regarda, son épée tremblante.

"Une famille... c'est justement ce dont m'a privé ton père..."

Kugo rouvrit les yeux... Et rengaina son arme.

"... On ne devrait pas à avoir à payer pour les péchés de son père."

Suite à cela, Blizzard se mit à répondre à quelqu'un dans son scooter.

"Des amis ? Nan car les autres ont tendances à plus ou moins être sadique. Zanghya aime briser les jolis garçons... Bido est juste un gros bourrin. Mais vu l'emplacement de l'explosion, cela a du toucher sa collection de ... Peluche... PAs de commentaire. Le pire c'est Bujin. En termes de sadicité, y avait que Bojack de pire. L'avantage, c'est qu'il joue plus longtemps avec."

C'était pas faux, ce que disait Kugo sur ses anciens compagnons. Mais c'est clair qu'ils allaient devoir faire des choix sur qui sauver en premier...

"L'énergie de Bujin est quasiment intacte. Bido... S'est bien vidé. Zangya a encore assez pour faire une attaque destructrice. A vous de voir..."

Considérez que Kugo suivra votre plan.

***

VS Zangya..

Zangya est un peu en mode WTF, en voyant un être sortir d'Orachi... Qui redevient humain...

"Toi tu vas rejoindre ma col"

Sblouf. L'être atomise Zangya d'une attaque... Car celle ci avait mine de rien balancé toute ses puissantes et ne s'attendait pas à une attaque.

***

Bido VS C21

Le problème dans l'idée de C21... C'est que Bido était suffisamment enragé pour ignorer la douleur à un certain point. Les coups dans les couilles, il encaissait. Lui aussi avait l'habitude des adversaires qui faisaient peu cas de l'honneur (Bojack/Bujin/Zangya). PAr contre, Bido a beau avoir deux de QI, il se souvient des choses. En particulier du coup du Rayon oculaire visant l'un de ses yeux. C'est pourquoi de sa main de libre, il arracha la tête du Cyborg. Pur et simplement... Avant de l'exploser d'un coup de pied.

Bido, quand à lui est bien crevé et décide de se poser pour récupérer. Mine de rien, le lapin l'a bien vidé avec ses techniques et tactiques.

***

Bujin VS Tout ce qui restait.

Bujin regardait Khail qui tentait de le frapper.

"Oh c'était ton amoureux ? Pauvre petite..."

Faisait le bonhomme vert, hilare, alors qu'il bloquait d'une main les attaques du singe géant. Aucune raison de se presser après tout...

Il ignore donc clairement ceux qui s'occupe de Kodaian, qu'il pense donc totalement mourant... Khail l'amuse bien trop.


Dernière édition par Mirai Gray le Mar Jan 19, 2016 10:47 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 19, 2016 2:44 pm


Il ne restait plus grand chose pour retenir le Saiyan dans son existence matérielle. Résistant, la douce agonie de Kodaïan se prolongeait tandis que ses yeux se couvraient lentement d'un voile d'inconscience, ne parvenant même pas à rassembler la force physique ou mentale pour prêter attention à l'agitation que son trépas imminent suscitait.
Son esprit était déjà à la dérive, loin par delà les nuages, bien plus haut qu'il n'avait jamais pu aller "de son vivant". Les inquiétudes, la panique de ses compagnons d'infortunes n'étaient déjà plus qu'un lointain souvenir. Même la mention du nom de Blizzard ne provoqua aucun émoi chez le guerrier de l'espace inondé de son propre sang. Tout cela était derrière lui, maintenant. La souffrance, l'humiliation, son pseudo-devoir...plus rien ne le concernait.
Encore quelques petits instants, qui s'écoulaient interminablement lentement, et enfin son rêve se réaliserait. Le temps d'un dernier souffle, et Kodaïan rejoindra enfin les étoiles, libre, sans plus de compte à rendre à personne ni d'échine à courber par faiblesse...

Un reste d'instinct l'informa qu'on lui manipula la tête, et une partie de ce qui restait de sa vision sembla changer. Il n'en n'avait cure, bientôt son être se délivrerait de tout ça...puis le soldat sentit quelque chose s'introduire en lui. On lui avait forcé la bouche pour y mettre...un truc qui avait l'air comestible. Bon, ce n'était pas extraordinaire en goût, en texture ou en volume mais...qu'est-ce qu'un Saiyan pouvait bien demander de plus comme lit de mort que son propre sang et de la bouffe ? Dans ces derniers battements de coeur, Kodaïan avala l'étrange nourriture, ainsi il pourrait vraiment partir heureux.
Puis son corps lui sembla exploser.

Une douleur effroyable le ravagea, en moins d'un souffle avant de disparaître. Le temps que ses muscles ne se tendent par sursaut, la souffrance avait disparu et son esprit était redevenu comme autrefois. Les étoiles ne lui tendaient plus les bras et le linceul de ténèbres qui s'enroulait autour de lui avait été déchiré en si innombrables morceaux qu'il avait totalement disparu.
Le Saiyan voulu aspirer une goulée d'air, lâcher une exclamation de surprise, mais n'en eut la possibilité. Le sang qui avait empli sa gorge en obstruait le passage. Pleinement revenu à la vie, le guerrier se retourna pour se mettre à quatre pattes et cracher brutalement, toussant et régurgitant son propre fluide vital qui l'empêchait de reprendre le réflexe le plus naturel à la survie.
A peine eut-il le temps de se demander ce qui venait de se passer qu'une voix résonna dans sa tête. Encore le renard ? Il porta la main à sa tempe, et y trouva un détecteur. Kodaïan resta interdit une seconde, avant qu'une bribe de souvenir ne lui revienne. Quelqu'un l'avait manipulé...c'était pour ça ?

C'était Blizzard, qui lui disait de reprendre le combat, lui expliquant qu'il avait utilisé ce qui devrait être un genre de médicament super-secret, un genre de cuve de régénération ultra-avancé à ingérer se dit le Saiyan, avant de lui parler d'une vieille légende.
Un instant, le guerrier se demanda si le Démon du froid n'avait pas perdu la tête, avant de porter une main à sa poitrine. Il y a dix secondes de cela, elle était plus ouverte qu'une prostituée sur les docks, le géant de la guerre avait réellement utilisé un médicament miracle pour le sauver...et ne l'aurait pas fait s'il n'était pas certain que le Saiyan puisse se...transformer.
Vraiment ? Lui, un Super-Saiyan ? Si Blizzard disait vrai...ça n'était qu'une transformation comme l'Oozaru. En revanche le Démon du froid fut très clair quand à son destin s'il échouait.
Kodaïan serra les poings, raclant un peu le sol au passage en grinçant des dents. C'était ça, sa vie ? Être tué par un affreux nabot, ressuscité par un de ces monstres de puissance qui foutait en l'air son existence, puis menacé de mort par ce dernier s'il ne retournait pas se faire tuer ?
Il frappa le sol de colère.

Sur la planète Vegeta, peu de guerriers pouvaient lui tenir tête. Et ça, c'était avant d'échapper d'extrême justesse à la mort ! Kodaïan pouvait le sentir, le pouvoir. Il bouillonnait dans son corps ! Cette puissance nouvelle, cette explosion d'énergie qui gratifiait les Saiyans suffisamment forts et chanceux pour faire un pied-de-nez à la Faucheuse. Il n'en doutait pas, en cet instant il était peut-être le guerrier le plus puissant de sa planète, il sentait qu'il ne lui suffirait que d'un seul coup même pour mettre le roi en personne à genoux, ou n'importe lequel de ses sbires !
"Le Super-Saiyan existe, et plusieurs êtres ont déjà atteint cette transformation"...
Non, il n'était pas le plus fort. Ce n'était qu'une illusion, l'excitation propre à son peuple lorsque leur pouvoir s'accroissait. Kodaïan le savait déjà depuis longtemps, que ses forces n'étaient que poussières... Autrefois, il avait été choqué. Par Blizzard, Cold, Cooler...une seule espèce, extrêmement réduite pourtant, mais dont la force individuelle égalait semble-t-il celle de sa race entière. Ce jour-là sur Cold 22, il avait su qu'il ne serait jamais autre chose qu'un guerrier un peu plus fort que la moyenne...mais bordel, qu'est-ce que ça fait mal de se prendre cette réalité si fort qu'il en frôle la mort...et que ça ne change toujours rien !
Il frappa à nouveau le sol, sa force augmenta légèrement et l'impact commença à craqueler la terre.

Blizzard avait pris volontairement la décision de "gaspiller son unique objet de soin"...et pourtant il le traitait comme un chien ! Il le prenait de haut, s'adressait à lui comme un maître à son esclave ! Il lui refusait même son propre nom, préférant l'apostropher par celui de sa race ! Etait-ce là tout ce qu'il était aux yeux des géants et de l'univers, un putain de clébard portant le nom de Saiyan !?
Pourtant il le savait, Blizzard n'était pas le pire de sa race... Kodaïan pensa notamment à Freezer, aux relations entre son peuple et le leur. C'était encore pire que ce qu'il avait cru comprendre, tant autrefois que maintenant. Ce n'était pas simplement que les Saiyans étaient "plus faibles" et que les Démons du froid avec leur surpuissance les utilisait comme soldats, quitte à les traiter comme des animaux.
Les Saiyans sont tout bonnement terriblement faibles. Et les seigneurs galactiques ne les traitaient que comme ce qu'ils étaient à leurs yeux : Des chiens de combat. Les récompenses misérables qu'on leur donnait pour une belle action, ou une mission réussie, étaient semblables à un sucre pour avoir fait le beau. Les Saiyans n'étaient rien de plus que des gentils toutous apprivoisés, qui baissaient la queue en ayant peur de se faire battre par leur maître. Et Kodaïan en faisait partie. Toute sa puissance, pourtant supérieure à la norme de son peuple, toute son intelligence, sa philosophie inédite à sa connaissance sur son monde natal...ne servaient vraiment à rien. Ce n'était pas parce qu'il était différent aux yeux de sa race qu'il était différent pour ceux des autres.
Et le pire ? C'est que Blizzard, un puissant Démon du froid lui disait en personne qu'ils avaient TOUS le potentiel de se hisser aux plus hauts sommets de l'univers. S'il avait dépensé ainsi son médicament, c'est bien qu'il estimait qu'au moins lui - après son Zenkai qui lui avait "débloqué" la puissance latente suffisante du moins - pouvait grâce à sa transformation affronter sur un pied d'égalité les horribles monstres qui leurs tenaient pourtant tête sous leur forme d'origine.
Ses poings martelèrent encore une fois le sol, faisant naître de larges fissures alors qu'un courant invisible commença à agiter ses cheveux.

Kodaïan pouvait le sentir. Ce potentiel infini qui sommeillait au fond de lui, sa puissance croissante commençait à le déterrer. Oui, avec ça il pouvait enfin se faire respecter, répondre coup sur coup aux êtres les plus puissants de l'Univers. Lui pouvait le faire, il pouvait atteindre le Super Saiyan, botter le cul de ce salopard de nain, puis prendre sa revanche sur Freezer qui méprisait clairement son peuple - et donc lui par extension ! - et même sur Blizzard qui avait osé le traité comme un chien et le menacer !
Attendez...il en avait déjà vu. Le Démon du froid était intelligent, et possédait un savoir qui dépassait de loin celui de Kodaïan. Il devait parfaitement savoir que si le guerrier se transformait conformément à ses putains d'ordres, il irait se venger sur sa tronche...donc cela ne lui faisait pas peur. Et si le moche verticalement handicapé avait la force de l'épéiste qui avait croisé le fer avec Blizzard...alors celui-ci serait probablement plus fort que lui, même transformé. Et le Démon du froid devait le savoir et espérer qu'il gagne assez de temps pour lui envoyer des renforts.

Des renforts ! Le Saiyan tourna la tête à droite à gauche, il y avait deux femmes à côté de lui. Ces deux étrangères, de deux armées différentes qui étaient venues à leur secours et s'étaient avérées plus puissantes que lui ou Khail, même transformés. C'était ça, le destin du peuple Saiyan ? SON destin ? Être des incapables assistés, manipulés et dressés ? Même la légende d'un guerrier invincible, qu'on lui disait être vraie, n'était donc que misère aux yeux de l'univers !?
Enragé, Kodaïan frappa à nouveau la terre et élargit encore les fissures creusées, mais resta plié ensuite tandis que le vent qui avait commencé à l'agiter, gagnant un intensité à mesure que son pouvoir augmentait, cessa lentement.

L'un des meilleurs guerriers de sa planète, d'un peuple fait pour combattre, avec une puissance et un potentiel reconnus même par Blizzard en personne, qui avait survécu à des combats qu'il n'aurait jamais du pouvoir faire...et voilà tout ce qu'il était ? Un malheureux singe impuissant, tout juste bon à être abattu d'un seul coup comme un chien gâteux.
Le plus puissant combattant de Vegeta, et sans doute l'un des plus rusés...n'avait jamais rien réussi de toute sa vie. Enfant, il n'avait pas pu protéger sa sœur, ni empêcher son père - ce faible de corps et d'esprit - de l'emporter au loin. Adulte, ce n'était pas lui qui retournait les batailles ou se couvrait de gloire, le Saiyan se contentait de se cacher, de frapper dans le dos et de s'enfuir. Fuir ! C'était ça son plus grand talent ? Faire comme son père !?
Lorsque enfin, il a affaire à des adversaires surpuissants et qu'il ne peut plus trahir l'esprit Saiyan, qu'est-ce qu'il fait ? Rien. A part servir d'appât, manquer de se faire tuer et être réanimé par Blizzard car il a encore besoin de son toutou...à condition qu'il puisse atteindre cette force légendaire qui sommeil en lui. Il avait donc raison de le prendre ainsi de haut ? Il avait raison...tous ceux qui les traitaient ainsi, ils avaient tous raison...
Jamais il ne sera libre. Même cette transformation qu'on lui avait révélé ne suffira pas à se défaire de l'étreinte invincible des Démons du froid, ou des autres monstres dans leur genre. Dans le top de cet univers, il y avait des femelles, des démons, des nains qui changent de couleur, des frigos de l'espace...mais pas de Saiyans. Pourquoi, pourquoi une race si puissante était-elle aussi faible !?

Kodaïan repensa alors à ce que lui avait dit Ilias. Un Super Saiyan qui allait tuer Freezer, ou à cette Pan qui était la plus puissante créature existante... Non, son peuple n'était pas faible. Les Démons du froid pouvaient périr de leur main, et l'univers pouvait trembler face à un être qui n'était qu'à moitié des leurs ! Lui aussi voulait sa place dans la légende, lui aussi voulait pouvoir se battre sans avoir peur d'être écrasé comme un moustique. Il était fort, Blizzard croyait en lui, il pouvait le faire !
Alors pourquoi ce pouvoir s'il sentait bouillonner au fond de son coeur se refusait encore à lui ? Plus le guerrier faisait augmenter sa force, plus sa frustration grandissait à mesure qu'il sentait que cette transformation redoutable restait à un doigt de lui.
Kodaïan recommença à marteler furieusement le sol, à de nombreux reprises, commençant à hurler pour déchaîner sa colère, sa frustration, toute cette rage qui avait été étouffée, accumulée durant plus de vingt ans ! Plus le Saiyan s'était détaché de ses émotions, plus il s'était leurré et avait tenté de se cacher derrière sa "barrière de raison et de pragmatisme". CONNERIES !!!

C'en était fini du gentil Koda qui se contente de se taire et de se cacher ! Il était un Saiyan bon sang ! UN SAIYAN ! Il n'en avait rien à foutre d'être calme, de se contrôler, ou de baisser la tête en prétendant que ça ne lui faisait pas grand chose.
Plus encore que n'importe quel membre de son peuple, Kodaïan voulait être libre ! Il avait frôlé cette liberté en côtoyant la mort, et on la lui avait refusé ! Même ça ! Le guerrier devait devenir fort, et il ne pouvait l'être qu'en se battant comme un véritable Saiyan, pas en se terrant comme un renard ou en laissant le sale boulot à des femelles ou des races inférieures !

Toutes ses barrières morales qu'il avait élevé entre lui et le monde, pour se protéger de la rage inextinguible de son peuple, de la haine qui le hantait depuis la fuite avec son père, cette haine des autres, de lui-même, de sa propre faiblesse qu'on ne cessait de lui renvoyer, toutes ces protections si péniblement érigées durant près des deux tiers de sa vie volèrent en éclat alors qu'il frappa le sol avec tant de violence qu'il s'affaissa.
Kodaïan brûlait de l'intérieur. Son cœur régénéré par le senzu se battait comme un fauve en cage. Son énergie débordait par tous ses pores, la pression était si intense qu'elle brouilla sa vue et ses pensés autant que ne l'avaient fait son agonie. Mais quelque chose le retenait encore alors qu'il tremblait de rage, ses yeux laissant couler de façon incontrôlable des larmes de frustration, d'être si près du but, si puissant, mais d'échouer encore, et encore !

C'était...c'était de la peur ? Cette peur qui s'était implantée dans son être toutes ses années. Enfant, il ne faisait que se cacher avant de foncer, car il jouait de ses atouts...mais une fois adulte, c'était devenu de la lâcheté. Il laissait aux autres faire le travail, comme aujourd'hui encore. Tout ce qu'il avait pensé savoir faire, n'avait été qu'un immense mensonge qui était mort avec lui lorsque le nain l'avait transpercé.
Mais il ne reviendra pas à la vie en même temps que lui...car c'était un nouveau Kodaïan qui était ressuscité ! Peu lui importait que son peuple soit faible, ou stupide ou peu importe. Lui au moins, lui serait un véritable Saiyan !

Ce fut comme une libération. En un instant, une vague de relaxation libéra tout son corps, ouvrant la vanne à toute sa puissance enfouie au plus profond de lui. La seconde suivante, le guerrier se cambrait en hurlant à pleins poumons tandis qu'il explosait littéralement de puissance et de rage. L'onde de choc fit trembler le sol et s'effondrer les rocs les plus instables alors que les vents changeaient sous la naissance d'un nouveau guerrier. Haut dans le ciel, les nuages s'accumulaient suite à la puissance croissante qu'il avait dégagé.

Kodaïan cessa enfin de hurler, encore à genoux, reprenant son souffle en examinant ses mains. Elles n'avaient pas changé, c'était toujours son bon vieux corps, robuste et agile. Pas cet aspect aussi pénible que repoussant d'Oozaru. Seulement il était entouré d'une aura dorée, dont la seule sensation lui faisait l'effet d'un soleil l'enveloppant de toute sa fureur et son pouvoir.
Au silence pendant quelques secondes, le Super-Saiyan semblait calme. En vérité il prenait juste quelques instants pour savourer sa renaissance. Son corps était étonnamment léger. Délivré de tous ces poids qui l'encombraient depuis si longtemps, Kodaïan se sentait...vraiment revivre. La sensation d'être lui-même devenu une étoile l'exalta rapidement alors qu'un sourire violent étira ses lèvres. Le sourire d'un Saiyan qui redécouvre la vie et le combat, le plaisir d'être tout simplement puissant.
Car le guerrier était tout sauf calme. Son être tout entier n'était plus qu'une flamme ardente de rage et de force, l'incarnation parfaite de leur peuple, une créature faite pour tuer, gagner et conquérir les cieux.
Mais tout d'abord...


SHHRRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!"

Kodaïan libéra tout son pouvoir. L'instant suivant, la terre trembla alors qu'il frappait le sol du pied pour prendre de l'élan et il se propulsa comme un éclair, ne laissant qu'une traînée éclatante derrière sa fulgurance, droit vers Bujin. LUI ! Lui avant tous les autres ! Il allait payer pour toutes ses années de faiblesse, de frustration et pour l'avoir humilié !
Mais avant de l'atteindre, le Super-Saiyan usa à nouveau de sa Passe Etincelante, plus puissante que jamais, en se décalant l'instant suivant pour prendre à revers l'horrible petit salopard et le frappa de toutes ses forces à la nuque en essayant de le projeter avec ce coup vers le sol, enchaînant immédiatement sur une véritable tempête de rage dorée en faisant pleuvoir d'innombrables boules de feu sur son ennemi.

Que c'était bon de vivre comme un Saiyan !



[HRP : Pouvoirs utilisés :

Zenkai Power-Up 1/2 : Niveau initial 54 x 50% = 54 + 27 = 81
Super-Saiyanx50 : 81x50 = 4050
Vitesse de vol x2 (passif) = 8100
Passe étincelante (faible)
Kikoha standards (x beaucoup) si jamais Kodaian parvient à surprendre Bujin et à l'expédier plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 19, 2016 10:07 pm


LA MÉLODIE DE LA DESTRUCTION - PARTIE I

Cooler -  Blizzard  -  Khail
Kodaïan  -  Yoko



Il... S'amusait. Elle le voyait, et cela l'enrageait d'autant plus qu'elle ne parvenait pas à le toucher. Ses poings s'abattaient et s'abattaient encore, et il n'y avait rien à faire ! Il se contentait de bloquer chacun de ses coups, et ne se servait en plus que d'une seule main. Il se fichait totalement qu'elle le frappe, et ce malgré toute l'énergie qu'elle avait concentré dans son corps et ses poings pour augmenter la puissance de ses coups. Et plus elle frappait, plus elle se rendait compte de son impuissance, et plus elle enrageait. Et puis...

- Oh c'était ton amoureux ? Pauvre petite...

Pour le coup, le coup de poing qu'elle allait porter se figea à quelques centimètre du visage du nain tant elle était choquée. Koda, son amoureux..? L'idée lui paraissait tellement absurde qu'elle faillit éclater franchement de rire. Et puis, en une fraction de seconde, elle repensa à ses réactions. Kodaïan était tombé, mort, et elle s'était enragée et lui avait sauté dessus. Forcément, ça aurait induit n'importe qui en erreur... Et elle oublia son envie de rire au profit d'une colère d'autant plus sourde.

- Certainement pas cet espèce de sombre connard !

Elle arma un nouveau grand coup de poing, s'apprêtant à frapper son ennemi avec plus de puissance que jamais, lorsque le sol trembla sous ses pieds sans qu'elle n'y fut pour rien. Le tremblement avait été provoqué par un choc sourd et la Saiyan regarda en direction du point d'impact pour se rendre compte que Kodaïan était... Réveillé, vivant, a genoux en train de frapper le sol qui se fissurait un peu plus à chacun de ses coups de poings. Elle fut si ébranlé de le voir ainsi qu'elle en oublia de frapper le nabot vert. Il était mort ! Il était mort, elle l'avait pas halluciné quand-même ! Non, la flaque de sang était toujours là, attestant la blessure mortelle que s'était pris le Saiyan.

Elle avait beau être une Saiyane, elle n'aimait pas ne pas comprendre ce qui se passait autour d'elle. Or, elle vivait à priori, de ce qu'elle savait, dans un monde où quand on mourrait... bah on était mort. Elle ne s'expliquait donc pas la soudaine résurrection de Kodaïan, et surtout l'absence de blessure. Parce-que oui, en plus il ne portait plus la moindre trace du coup qui lui avait transpercé le ventre !

Elle en était encore à essayer de comprendre ce "miracle" qui venait de lui rendre SA cible qu'il se produit quelque chose de plus surprenant encore. La Saiyane recula de quelques pas en sentant sa fourrure d'Oozaru se hérisser sur sa peau, saisie d'une violente appréhension. Elle regardait Kodaïan, elle le voyait, donnant encore un violent coup de poing dans le sol tandis que ses cheveux semblaient se mouvoir sous l'action d'un vent qu'elle ne sentait pas. il se passait quelque chose. Elle avait l'impression qu'il se passait quelque chose, et si elle ne savait pas encore bien quoi, son instinct lui disait que c'était extrêmement important. Et son instinct se trompait rarement.

Il changeait. Son corps semblait parcouru d'éclairs, et Khail recula encore de quelques pas, saisie aux tripes par ce qu'elle voyait. Comme tous les Saiyans, elle avait entendu parler di Saiyajin légendaire, de celui qui pouvait passer le simple stade de l'Oozaru pour devenir quelque chose de supérieur. Quelque chose d'infiniment plus meurtrier. Et ce à quoi elle assistait, alors que les cheveux de Kodaïan se hérissaient et prenaient une tente dorée, relevait sans aucun doute de cette légende. Elle en était verte de rage. Et de jalousie.

Elle travaillait dur, depuis son plus jeune âge, pour acquérir plus de puissance. C'était devenu son unique but, son obsession, être capable de prouver qu'elle valait quelque chose... A ses yeux, aux yeux de ceux de sa race, et même aux yeux de l'univers tout entier... Elle ne voulait pas être méprisée pour son impuissance, elle voulait être respectée et elle voulait mériter ce respect. Mais là... C'était simplement beaucoup trop pour elle. Elle en avait totalement oublié Bujin et ses provocations. En cet instant, elle avait plus envie que jamais d'être capable de battre celui qu'elle considérait comme... Un rival ? Quelque chose dans le genre...

Il l'avait battue, il l'avait humiliée, et il s'était fait tuer avant qu'elle n'ait pu prendre sa revanche sur lui. Et maintenant, il atteignait un niveau de puissance tel qu'il éclipsait largement le sien. Elle le constata aisément lorsque, sous cette nouvelle forme surpuissante, il fonça à une tel vitesse sur Bujin qu'il parut transformé en commette pour porter un coup sur sa nuque. Elle ne l'avait pas vu se déplacer, elle n'avait capté que la traînée de lumière crépitante qu'il avait laissé derrière lui.

Elle était totalement dépassée.

Et elle enrageait.

Elle ne pouvait rien faire contre le nain. Elle avait frappé, mais elle ne l'avait pas le moins du monde égratigné. Et voilà que celui qui était mort un instant auparavant reprenait vie on ne sait comment, acquérait une puissance monstrueuse et se montrait soudain plus efficace que n'importe qui ici. Elle avait presque envie d'en pleurer de rage. A la place, elle donna un violent coup à un pan de roche situé juste derrière elle.

Je te déteste... Je te déteste... Je te déteste... Je te déteste... Je vais te crever... Bordel de merde...

La frustration était une amie de longue date pour la Saiyane. Une amie traîtresse qu'elle détestait plus que tout, mais qui s'était montrée une accompagnatrice fidèle. Elle sentit un profond sentiment de découragement l'étreindre tandis que Kodaïan martelait leur ennemi d'une vague de Kikoha. Parviendrait-elle jamais à atteindre une telle puissance ? Elle serra les poings.

Bien sur qu'elle y arriverait ! Il en avait été capable, alors elle le pouvait aussi ! Elle lui montrerait ! Elle travaillerait, s'entraînerait, encore et encore, autant qu'il le faudrait, mais elle y arriverait ! Elle gagnerait la puissance qu'il lui fallait pour atteindre ce stade de l'évolution du Saiyan, et elle le dépasserait ! Et alors, elle lui montrerait qu'elle n'était pas une foutue incapable qui ne pouvait même pas écorcher un putain de nain vert !

__________________________________________________________

Niveau actuel : 490 (Armure +3 - Oozaru x10)
Techniques utilisées :
Lames de Ki (technique faible) toujours activées, Oozaru toujours activé.

Slots d'attaques puissantes utilisés : 2/3

Si elle ne touche pas son adversaire, le slot d'attaque puissante "poings de feu" est tout de même consommé.

© TALES OF RUNETERRA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Ven Jan 22, 2016 12:02 am


LA MÉLODIE DE LA DESTRUCTION - PARTIE I




YÔKO


Le nabot à pleine puissance jouait avec les nerfs de Khail et esquivait sans aucune difficultés ses attaques tandis que le corps de Kodaïan restait inanimé à terre. C'est alors qu'il reçut d'une de nos nouvelles alliées une sorte de remède. Nous nous écartions alors du saiyen qui était entré dans une forme de rage intense. J'essayais de ne pas prêter attention à la nudité de l'homme et à la puissance qu'il dégageait à présent.

Mais alors que je ne m'y attendais pas, les cheveux du soldats se redressèrent et virèrent au blond dans une explosion d'énergie. Lune qui était entrée dans un état d'esprit bloqué devant la vision d'un mâle entièrement nu avait été soufflée. Je l'avais réceptionnée tandis qu'elle saignait du nez. j’essayais alors de planifier avec elle un début de plan et commençais à tracer des runes en faisant une longue litanie prononcée à une vitesse incroyable et à un niveau presque imperceptible.

C'est alors que j'allais terminer mon sort que Lune poussa un cri strident qui m'empêcha de le terminer. Que lui était-il arriver ? Je n'en avais pas la moindre idée mais elle était écarlate et tremblante. Était-ce un trop plein émotionnel ? Était-elle tombée malade ? Je n'avais vraiment aucune idée de ce qu'il se passait...

---------------------------------------------------------------------------------------------------

LUNE


Je n'y arrivais plus ! Plus moyen de se calmer ! Ce type de petite taille m'avait glacé le sang et j'avais eu une vision horrible à la fin de sa menace. Celle du corps de Yôko empalé sur son bras verdâtre et du mien déformé sous une pluie de coups redoutables... Je ne pouvais m'empêcher de trembler à cette vision. J'avais peur... Peur à un point que je n'aurai jamais imaginé. Je voulais partir, m'enfuir mais mon corps était paralysé, mes jambes étaient clouées sur place. Je devais fuir ! Je devais partir ! loin ! Aussi loin que possible de cette planète et maintenant ! C'est alors que je sentis une sensation de chaleur, une douce étreinte et mon nom prononcé chaleureusement et de façon douce par l'homme que j'aimais.

Yôko ? Yôko m'enlaçait et m'avait permis de revenir à moi ! Je ne voulais pas mourir mais si cet instant pouvait durer une éternité, cela m'aurait arrangé... Hélas, il se détacha de moi et me laissa quelques secondes tandis qu'il semblait observer le combat. Il devait être en train de chercher une ouverture mais le gorille géant qui n'étant autre que la femelle saiyajin secrètement amoureuse de l'autre qui s'était fait tuer d'un seul coup...

Mon fiancé me saisit la main et nous rapprochait du corps inanimé et dénudé du mâle saiyen. J'essayais de regarder ailleurs, la vue du mort me gênant terriblement. Tout ce sang, c'était inhumain... C'est alors que Yôko eut une réaction qui me surprit, il posa sa main sur mon épaule et me demanda de rester forte car nous n'étions pas encore sorti de cette bataille périlleuse. Je posais ma main sur la sienne et lui répondais que quelque soit son choix, je comptais bien le suivre même si nous devions mourir tous les deux.

Pendant que la dénommée Khail, folle de rage d'avoir perdu son homme pour lequel elle éprouvait secrètement de l'amour, s'attaquait à l’effrayant nain de l'espace, notre sauveuse s'était approché du corps inanimé du mâle saiyajin et lui avait fait changer une sorte de remède. À cet instant, Yôko recula et je fus soufflée par la puissance libérée ! C'était pas normal qu'une telle puissance existe ! Ces types étaient des monstres et Yôko et moi étions... si faibles et si inutiles... Nous n'aurions pas dû nous mêler de cette affaire.

C'est pendant que j’essayais de trouver une issue que le jeune homme entièrement nu se transforma. Tous ses poils devinrent blonds et mon esprit bloqua sur la vision du corps musclé du mâle au sale caractère qui m'avait menacée de mort. Il était plutôt attirant mais qu'est-ce qu'il pouvait être idiot et arrogant ! Il nous avait traité comme des chiens alors que nous venions proposé pacifiquement notre aide.

Mais ses muscles anguleux étaient plaisants à regarder ainsi que son derrière. Mais qu'est-ce que je racontais ? À quoi pensais-je ? Il fallait s'enfuir ! Je ne comprenais pas ce que j'avais ! J'avais chaud et j'étais devenue écarlate à la vision du corps de ce salaud ! Je n'avais pas remarqué que mon homme m'avait parlé et préparait un sort quand soudain je dus évacuer mon malaise. Je poussais alors un cri pour essayer de me calmer.


- "Kyaaaaaaaaaaaa !!!"

Je lançais alors instinctivement un sort d'illusion pour ne plus être perturbé par le mâle saiyan mais mon sort fut en parti un échec. Au lieu d'être vêtu d'un pantalon, le mâle se retrouva affublé d'un tutu violet qui se mariait parfaitement avec ses yeux indigo. Cette vision ridicule me fit entrer irrémédiablement dans une crise de fou rire. J'étais littéralement pliée de rire et Yôko qui n'avait pas compris se figea net quand il aperçu le dénommé Kodaïan.

Mon amant sembla statufié pendant quelques secondes puis se mit à se tordre de rire à son tour. Il riait à tel point que les larmes lui étaient venus aux yeux. Plusieurs minutes après, une fois parvenus à nous calmer, je mis fin à mon sort illusoire. Je ne m'attendais pas à ce que rire un peu me fasse autant de bien, je pouvais grâce à cette pause salvatrice me concentrer à nouveau sur le combat et préparer mon véritable sort. Yôko hocha la tête et nous nous synchronisions pour lancer nos sorts.

Une autre illusion se manifesta sur Bujin, l'alien vit alors son allié épéiste apparaitre sur son flanc et tenter de le découper. À ce moment, Yôko avait fini de tracer ses runes et une autre sphère de vent harcela de multiple lames le corps de l'alien ennemi.

________________________________________________

HRP - Techniques utilisées :
Fimbulvetr (puissante) x 1 (reste 1 puissante pour Yôko)
Illusion (illimitée) x 1 (sur Kodaïan projection depuis l'esprit de Lune d'un tutu rose sur le saiyan)
Dark illusion (puissante) x 1 (reste 1 puissante pour Lune) (apparition du bretteur alien à côté de Bujin pour lui faire croire qu'il l'a trahi et l'attaque en traitre)

Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Sam Jan 23, 2016 3:19 pm

HRP : Cooler m'a demandé de poster avant lui, donc ben voilà







Intro Brutal


Event





HRP : Je vais commencer par la mort de C-21 que j'avais demandé au MJ et j'en expliquerai les conséquences sur mes registres

Alors que C-21 tentait de se dégager en frappant de toute ses forces l'endroit sensible du sexe masculin, elle se rendit compte que celui-ci était très résistant à cet endroit, il arrêta également la main qui visait son deuxième œil. Sa mémoire centrale lui indiquait que ses chances de survie étaient en train de descendre de plus en plus, elle tenta de se dégager, mais sentit les jointures de son cou se rompre. Son adversaire venait de lui arracher la tête, il ne s'arrêta pas là et donna un violent coup de pied dedans, ce qui la brisa en morceaux.
Sa puce marquée du symbole du Ruban Rouge atterrit assez loin de la zone, projetée par le coup, elle clignota quelques secondes, si elle avait eu une bouche, elle aurait pu dire ses derniers mots, mais elle ne pouvait que les penser :


*Échec... de la... mission...*

Et le clignotement cessa, la puce s'éteignit définitivement et l'androïde 21 cessa d'exister.

HRP : Donc c'est une mort définitive, elle ne sera pas réparée. Je n'effacerai pas son registre mais je vais créer une catégorie des PNJs morts qui sera la catégorie des PNJs que je n'utiliserai plus. J'ai donc de nouveau un slot de PNJ officiel à ma disposition puisque C-21 n'évolue plus avec mon niveau désormais.

Pendant ce temps, j'attendais que quelque chose ne se produise, quand l'épéiste vert me posa une question, me parlant du niveau de vice de ses camarades. Tout d'abord Zangya, une femme vu la sonorité du nom, elle aimait affronter des adversaires du sexe opposé pour les briser. Tss ! Encore un complexe qui n'affectait que les espèces sexuées, au moins avec nous autres tout le monde en prenait pour son grade, aussi bien les hommes que les femmes. Après il y avait la tête brûlée, qui collectionnait les peluches, que C-21 avait détruit. Je savais que j'étais plus fort que ce cyborg, ce qui voulait dire qu'il y avait de grandes chances qu'elle se soit faite détruire. Ce n'était pas très grave, une machine n'était pas irremplaçable.
Enfin, il y avait le dénommé Bujin, qui avait l'air d'être le plus dangereux, et c'était apparemment celui à qui il restait le plus d'énergie. J'avais les forces des trois individus sur mon scouter, je réfléchissais à une stratégie tout en surveillant sur le coin de l'écran l'énergie de Kodaïan qui n'augmentait toujours pas :


*Hmm... J'ai une chance contre ces trois là si jamais je supprime les deux plus épuisés, le vrai combat serait donc contre Bujin...*

Cependant, une des trois énergies disparut de mon scouter, étrange... Soit la personne était morte, soit elle cachait son énergie, ce qui n'était visiblement pas le genre de ce gang, surtout si l'on considérait que celui qui était avec moi était le seul à pouvoir le faire. La question était donc : qui avait bien pu tuer ce membre du gang ?
Je répondis finalement à la question que Gokua m'avait posé plus tôt :


« Ce sont des soldats, il y a deux guerriers Saiyajins dans le tas, je tente quelque chose avec l'un d'eux, il peut y avoir un résultat comme ça peut être un échec total. »

Pendant ce temps, Aiko avait donné le senzu à Kodaïan et s'éloigna tandis qu'il reprenait ses esprits de façon assez violente en crachant du sang. Bon, ce n'était pas vraiment le moment de récupérer son scouter. Puis elle vit que le Saiyajin commença à s'énerver, elle sentait sa puissance augmenter et décida de reculer d'encore quelques pas :

*Qu'est ce que lui a dit Blizzard ?!*

Un courant d'air commença à se former autour du Saiyajin, il était en train de dépasser allègrement tout ce qu'elle avait pu rencontrer sur Terre, y compris sa propre force... Pourtant elle avait durement travaillé pour atteindre cette force, depuis qu'elle était enfant elle s'était faite entraîner par son oncle et avait vécu une année dans la fuite permanente, c'était là que son potentiel avait commencé à s'éveiller. Mais là, elle était en présence d'extraterrestres, dont deux qui étaient de la race de ceux qui avaient attaqué la Terre. Heureusement que je l'avais briefée sur l'Univers, sinon elle aurait sûrement attaqué ces Sayajins à vue.
Kodaïan laissa alors exploser sa puissance, il avait l'air enragé, Aiko dut se protéger des vents violents et forcer pour ne pas se faire emporter.

Mon scouter s'affola quand il détecta la nouvelle puissance du Saiyajin, il n'y avait pas de doute possible, un Oozaru ne pouvait jamais fournir une telle force, c'était forcément un Suppa Saiyajin. Bon, il était toujours moins puissant que son adversaire, mais au moins il l'occuperait suffisamment longtemps pour me permettre d'arriver. Il ne restait plus que deux ennemis à battre, je me tournai donc vers Gokua :


« Bien, si ce que tu m'as dis est vrai sur Bido alors va le raisonner, je m'occupe de l'adversaire qu'affrontes nos hommes. Cooler, fais ce que tu avais prévu de faire. »

Je tournai le dos à tout le monde et marchai en direction du combat en cours :

« Il est temps de mettre fin à tout ça. »

Sur ces mots, je fis exploser mon aura et fonçai vers le lieu de naissance du Suppa Saiyajin. L'endroit était assez éloigné, mais je finis par arriver, je m'arrêtai dans les airs et lançai un petit rayon violet de mon index entre Bujin et Kodaïan afin qu'ils stoppent le combat :

« Ça suffit. Tu es devenu puissant, Suppa Saiyajin, mais tu n'es pas assez fort pour le vaincre. »

Mon regard froid passa lentement sur les deux adversaires. Tout d'abord Kodaïan donc, le Suppa Saiyajin, qui devait se croire invincible actuellement, puis son adversaire, Bujin... Dire qu'il y a quelques instants sa présence m'inquiétait tandis qu'il surveillait mon combat contre l'épéiste. Mes pupilles rouges se posèrent ensuite sur la dénommée Khail, encore en Oozaru, je tendis le doigt vers elle :

« Toi. Un bon conseil, entraîne-toi et débarrasse-toi de cette queue, le reste c'est à toi de le découvrir. Et peut-être pourras-tu égaler Kodaïan. »

J'étais très vague, mais je donnai des conseils à Khail afin qu'elle se transforme elle aussi, mon scouter me disait qu'elle avait le potentiel, mais elle manquait de puissance pour le moment. Mon regard se tourna vers Aiko, qui me souriait, elle avait l'air contente de me voir :

« Tu t'es bien débrouillée jeune fille, pour ta première bataille en dehors de ta planète. »

« M... Merci Monsieur Blizzard... »


Je la mettais mal à l'aise malgré son sourire, évidemment, ma présence et mon comportement avait du en déstabiliser plus d'un. Quand enfin mon regard se tourna vers les deux éléments étrangers à cette bataille, je ne pus m'empêcher d'écarquiller légèrement les yeux. Ces deux-là ressemblaient beaucoup à la petite fille que j'avais vu accompagnant Pan, je l'avais scannée avec mon scouter, je savais donc de quelle espèce elle était. Et là, mon scouter m'indiquait les mêmes données :

« Oh ! Et je ne m'attendais pas à voir des Zélodiens dans ce coin de l'Univers, encore moins sur un champ de bataille. »

Je vis aussi Galli, elle était bien vivante comme je m'en étais douté :

« Tu ferais bien de retourner auprès de Cooler. » lui signalai-je simplement

Je perdis doucement de l'altitude tout en poussant un petit ricanement :

« Hohoho ! Quelle réunion intéressante ! Mais il est temps d'y mettre un terme ! »

Je posai les pieds au sol et me tournai vers Bujin :

« Deux d'entre vous sont morts, dont ton chef. L'un de vous vous a trahi et est désormais mon allié, il est presque totalement en forme tout comme moi. Toi tu es désormais fini, tu as devant toi un Suppa Saiyajin qui ne demande qu'à te taper dessus. Oh certes tu peux le vaincre, mais après tu auras affaire à moi, et je prolongerai ton calvaire de plusieurs heures avant de t'achever... à moins que tu ne te rendes maintenant et que tu ne t'en ailles avec ton camarade épéiste en le reconnaissant comme ton nouveau chef. Cooler est épuisé mais voudra sûrement te châtier, je peux l'en empêcher pour le moment. En d'autres termes, je suis la seule chose dans l'Univers qui te sépare d'une mort atroce. »

Le choix était donné, j'étais énervé et je ne le cachai pas, j'avais un ton sec et un air très agressif sur le visage, c'était le regard de la mort imminente que donnaient les gens de ma race, la menace était donc très sérieuse.


HRP : Je mets un petit peu de temps avant d'arriver donc Koda, Bujin & Co ont le temps de s'enchaîner un peu


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Dim Jan 24, 2016 1:34 pm

Ils décidèrent, Kuga et Blizzard, de me laisser la vie sauve, admettant que les fautes de mon père n'étaient pas les miennes. Les deux me laissèrent seul, Kuga partant apparemment raisonner l'un de ses camarades et Blizzard rejoignant un petit groupe qui devait se battre contre le plus petit de nos ennemis. Il me dit simplement de faire ce que j'avais à faire, c'est bien ce que je comptais faire, mais l'entendre, me le dire de cette façon, lui un démon du froid plus faible, était presque insultant, mais je devais prendre sur moi pour une fois, il m'avait épargné.
Une fois seul, je poussais un long soupir, ma force n'était que poussière et je sentais mon corps qui hurlait de douleur, mais rien ne paraissait.
Je marchais dans la direction où se battait précédemment Orachi, des débris tombant encore ici et là. Après une minute, j'arrivais devant lui. Il était à terre et quelqu'un était assis sur lui.

"Cooler."


Je le regardais de bas en haut, reconnaissant celui que je ne voulais absolument pas voir ici, le "médecin" qui s'était occuper d'Orachi.

"Je devrai te tuer ici et maintenant."

"... Mais tu n'en es pas capable, tu es trop faible mon vieux."


J'avais envie de le désintégré sans même savoir d'où il sortait, mais il avait raison, j'étais après mon combat bien trop faible...
Du côté de Gally, une fille, humaine, s'était posée de l'autre côté du saiyan, lui donnant une sorte de légume, le déposant dans sa bouche, presque instantanément, l'énergie du guerrier remonta en quelques secondes. La petite fille mécanique recula rapidement lorsque le singe se mit à frapper le sol, une fois, puis deux, puis trois, encore et encore jusqu'à ce que son aura explose en une couleur dorée, couleur que ses cheveux prirent aussi.
Blizzard arriva peu après, alors que le suppa saiyajin se battait vigoureusement contre le nain vert. Le démon du froid prit les commandes, s'adressant tour à tour à chaque combattant, Gally serrait les dents, elle ne considérait ce démon du froid que comme un ennemi calme. Il lui dit de me rejoindre, elle fit donc, sans un bruit, voulant le plus vite possible s'éloigner de Blizzard.
Lorsque Gally posa le pied à côté de moi, elle remarqua l'homme assit sur son grand frère, elle recula d'un pas.

"Nii-sama ?!"

"Calme-toi Gally, il n'est pas mort."

L'homme ignora Gally, reprenant la parole.

"Cooler, te tuer maintenant n'aurai aucun sens, d'autant plus que tu me fascines avec cette forme. Mais tu es trop faible actuellement."

Il se leva, balançant Orachi à mes pieds en le frappant avec l'un des siens.

"Prends-le, je n'en ai plus besoin, vous devriez aller vous soigner tous les trois. La prochaine fois, je ne serai pas seul."


Je m'avançai vers lui, passant au-dessus d'Orachi et m'arrêtant devant lui, assez loin pour ne pas pouvoir prendre un coup physique direct.

"Pourquoi est-ce que tu es ici ?"


L'homme se mit à rire avant de disparaître en prononçant une dernière phrase.

"J'ai hâte de jouer avec vous ! "


Sauzer arriva juste après la disparition de l'homme, il était couvert de poussière, mais en bonne forme, sans me tourner vers lui, je pris parole.

"Où sont Naise et Dore ?"

Sauzer baissa la tête en répondant sans détour.

"Morts."

Je n'étais absolument pas étonné, après tout, même moi, j'étais passé juste à côté de la mort, alors même que j'étais sous forme d'augmentation.

"Bien, remontons, au moins temporairement."

C'est ainsi que nous rejoignîmes le vaisseau, Orachi et moi utilisant les salles de soins. Pendant ce temps, Sauzer regardait via les écrans et les radars ce qu'il se passait sur la planète.
Il finit par envoyer une communication, elle était destinée à Blizzard uniquement.

"Blizzard-sama, j'ai vu ce qu'il s'est passé. Cooler-sama n'a rien dit, mais je sais qu'au plus profond de lui, il vous remercie, et j'en fait de même. Vous n'êtes pas aussi mauvais que nous le pensions."
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Gray
Admin
avatar


Masculin Messages : 142
Age : 21
Zénies : 150

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Lun Jan 25, 2016 6:11 pm

Bon

Cooler, c'est bon j'ai plus à le MJiser. Idem pour Zanghya. Reste plus que Bido et... Bujin.

D'abord Bido

Bido prenait le soleil, complètement claqué. Il avait pas réellement sut gérer son ki et il était maintenant bien à sec...
Quand soudain Kugo se posa devant lui... troublé, mais clairement en meilleur forme.

"T'as explosé le démon du froid ?"

Kugo secoua la tête... Bido le regarda ne comprenant pas...

"C'est le fils de Glacius."

Bido regarda Kugo un bref instant...

"Oh. Et donc le sang ?"

"Je pouvais plus supporter les massacres de civils par Bojack. Revoir un membre de la famille Glacius... Ca m'a rappelé ce qu'on voulait faire à la base."

Bido ferma les yeux un instant... L'air de se rappeler quelque chose... Avant de demander à Kugo...

"On a merdé quand ?"


"Probablement quand on a pas soutenu assez Lurko contre Bojack..."

Bido hocha la tête. C'est vrai que c'était compréhensible...

"J'ai un accord pour qu'on parte sain et sauf... Tout les deux. Sinon..."

Bido loucha sur l'arme de son ami... Avant de sourire...

"Jsuis pas con à ce point !"

Bido se releva, en s'époussetant...

"On va donc d'abord récupérer Bujin... Ou ce qui reste de lui."

Bido hocha la tête, et se mit à voler, prêt à suivre son ami.


****

Bujin vs... Beaucoup de gens '^'.

Car oui, Bujin continuait à jouer avec Khail qui tentait plus ou moins de lui faire mal quand soudain... Une explosion d'énergie le décoiffa.
Le nain vert se retourna donc pour voir... Koda en super sayajin vêtu d'un tutu violet.
La scène fut assez bizarre pour provoquer un arrêt mental temporaire sur Bujin.
... Qui se fit donc bien propulser au loin par la mandale et les kikohas.

Pendant ce temps, les Zélodiens tentaient de faire quelque chose, mais Bujin... était insensible au sort de vent.... Quand au sort d'illusion... Bin il fut remplacé par autre chose de vachement plus flippant.

"Oh..."

Le nain vit le Démon du froid... Avec l'épéiste... Les magiciens et le super Sayajin. Si il était ici et non par contre Bojack... Et merde. Le stratège se frappa le front...

"J'ai pas signé pour crever. Je me rends... Nan car là ca fait beaucoup. Mais genre beaucoup."

Fit le nain en levant les mains... Car fuck it.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Lun Jan 25, 2016 8:52 pm


Quelle force ! Quel plaisir ! QUELLE RAGE !!!

Tout cela emplissait le nouveau Kodaïan, revenu à la vie en tant que Super Saiyan, transformé en dieu de la guerre par le miracle de son espèce faite pour vaincre. Pourtant quelque chose obscurcissait ce tableau de gloire et de puissance.
Certes, il était devenu plus puissant que jamais, capable de blesser, de prendre par surprise et de mitrailler l'horrible nabot avant même qu'il ne puisse bouger, lui qui avait était si...supérieur. Mais plusieurs choses le dérangeaient.

La première, c'était ce PUTAIN DE TUTU VIOLET qui venait d'apparaître sur lui ! C'était quoi ce bordel !? Le Saïyan tenta de l'arracher une fois qu'il cessa sa pluie de Kikohas, en vain. Ses mains se refermaient sans cesse sur du vide...une illusion ? Cela faisait un moment que les deux renards en créaient...il irait s'expliquer avec eux, car ça, non, il ne le supporterait pas.
La seconde, était la foutue intervention de tous ces fumiers - et pourtant ses compagnons de survie désespérée - qui lui avait permis d'échapper à la mort et de se surpasser, jusqu'à devenir l'incarnation d'une étoile étincelante. Il leur en voulait d'avoir été si nombreux à être plus puissants et utiles que lui, d'être si nombreux à lui dire quoi faire, comment le faire, ou bien à le soutenir.
La troisième, c'était la douleur qu'il avait ressenti en frappant si violemment Bujin. Son nouveau pouvoir, si intense, si exceptionnel qu'il se révélait encore un peu trop extrême pour son corps, n'avait pas suffi à le protéger de son propre coup. Et c'était cela qui l'enrageait le plus.

Plus encore que cette horrible tenue indigo qui finit par s'estomper alors qu'il aperçut les renards se fendre la poire, plus encore que le mépris de Blizzard...c'était son infériorité qui mettait le fier guerrier hors de lui.
Il avait toujours été un cas à part, de sa naissance jusqu'à sa "presque-mort", Kodaïan avait toujours été un Saiyan hors-normes. En terme de caractère, de puissance, d'avenir, ses pouvoirs l'avaient toujours amené plus loin que les autres...et aujourd'hui, avec toute l'aide qu'on lui avait fourni, il avait réussi à se transcender, à outrepasser toutes les limites de son peuple, et même celles des autres races pour devenir un guerrier dont la seule aura inspirait le respect.
Et pourtant Kodaïan l'avait senti en le frappant. Le nain était bien plus fort que lui. Et par extension, les démons du froid également. Même sa toute récente transformation ne lui suffirait pas à vaincre seul cet enfoiré...et donc, encore moins les autres.

C'était ce qu'il se disait alors qu'il ne cessait de libérer ce torrent de rage accumulé durant des années, cette puissance Saiyanne étouffée pendant si longtemps et qui ne demandait qu'à exploser, jusqu'à ce qu'un rayon vienne l'interrompre.
Tournant la tête, il aperçut Blizzard. Encore lui ! Et en prime, il venait se mêler de son combat, leur annonçant à tous ce qu'il avait déjà compris par lui-même avant de poser ses propres conditions et exigences. Bien évidemment,, les Démons du froid sont des dieux hein ? Les Démons du froid sont les maîtres de l'Univers...car bien entendu, ils ont plus de connaissances, plus de pouvoirs et plus de puissance que les mecs qui sont déjà plus puissants qu'un Super-Saiyan...

Et ça il le refusait ! Toute sa vie, Kodaïan avait été partagé entre la soumission nécessaire à des entités supérieures et le désir ardent de les affronter. Jusqu'alors, le choix avait été simple. Obéis ou tu crèves. Car autant il pouvait tenir la distance contre les guerriers de l'élite, voire contre le roi lui-même, depuis longtemps, autant ceux qui les commandaient depuis des années étaient parfaitement inatteignable, même à dix...ou même cent !
Mais plus maintenant. Les Saiyans possédaient un pouvoir inimaginable caché au fond d'eux, et Kodaïan pouvait le sentir. Sa force actuelle...était une force imparfaite, incontrôlée. Son sang guerrier pouvait aller bien au-delà ! Mais il avait besoin de temps. Toutefois...
Il tendit un doigt accusateur vers Blizzard. Lui, comme les autres, c'en était assez de le prendre pour un gentil toutou.


"Surveilles ta langue Blizzard !"

C'était un rêve devenu réalité, que de pouvoir parler sans peur à un Démon du froid d'un tel rang. Ho bien sûr, le Saiyan savait que c'était imprudent, qu'il pouvait très certainement en mourir...mais il s'en moquait. Aucun guerrier de sa trempe ne devrait avoir peur de mots ou d'actes ! Son peuple était fait pour se battre, IL était fait pour se battre ! C'était d'avoir défié une mort certaine qui lui avait offert ce nouveau pouvoir colossal, hors de question de reculer une nouvelle fois, même s'il devait se mettre "en froid", avec les démons du réfrigérateur. Parce que les Saiyans étaient des guerriers.
Alors un Super-Saiyan ne connaîtrait plus jamais la peur.


"J'ai posé un pied dans ton monde, Démon du froid, alors fais attention à ce que tu diras désormais. J'ai une lourde dette envers toi, et je m'en acquitterais."

Ce géant de la guerre lui avait offert des conseils, une motivation, et surtout un soin presque magique alors qu'il était au plus critique. Kodaïan n'était pas un ingrat, il rendrait la pareille au Démon du froid lorsque l'occasion se présenterait...cela dit, cela n'empêchait pas que sa fierté en prenait un sacré coup !

"Mais montres un peu de respect. Je suis Kodaïan, un Saiyan ! Pas ton chien, Blizzard ! Sinon au lieu d'un allié, tu te feras un très dangereux ennemi."

Le soldat était réellement très énervé qu'on l'appelle plus souvent par le nom de sa race plutôt que le sien. Aujourd'hui, il ne pouvait pas vaincre le nabot moche ou le Démon du froid, mais les Saiyans avaient la chance de disposer un potentiel à priori infini...alors Kodaïan tenait particulièrement à l'exploiter, surtout avec toutes les nouvelles possibilités qui s'offraient à lui en découvrant cette transformation dorée.
Cela étant dit, il se tourna ensuite vers Bujin. Son aura gagna encore en intensité, furieux qu'il était ne serait-ce que de le regarder. Cette vermine méritait de mourir mille fois...mais apparemment, Blizzard voulait l'épargner pour cette fois. Kodaïan était sur les nerfs, brûlant d'envie de tous leur mettre sur la gueule, mais il savait encore attendre le bon moment pour prendre sa revanche et la savourer. Se laisser aller à la colère la plus extrême ne ferait que l'amener à commettre une erreur ou à ne pas profiter de sa vengeance.


"Quant à toi l'affreux. Aujourd'hui, quelqu'un a décidé que tu vivrais. Mais il ne sera pas toujours là pour te protéger, alors quand je te retrouverais..."

Son aura fut traversée d'un éclair craquant qui exprima sa haine intense, tandis que le Saiyan fit glisser son pouce en travers de sa gorge dans un geste très évocateur. Encore sous l'émotion extrême de sa récente transformation, Kodaïan savait tout de même que le plus grand plaisir qu'il pouvait avoir serait de dominer l'affreux nain jusqu'à le démembrer lentement et le laisser mourir péniblement, très douloureusement, en souvenir de cette sale journée.
Aujourd'hui, le soldat se retiendrait...pour une prochaine fois. Même si c'était putain de chiant ! Bordel, aucun Saiyan ne devrait avoir à attendre de pouvoir arracher la tête à son ennemi ! Mais Kodaïan attendrait son heure...c'était en étant patient qu'on était le plus efficace, et qu'on savourait le plus la cruauté impulsive de la puissance.


Dernière édition par Kodaïan le Mar Jan 26, 2016 1:55 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   Mar Jan 26, 2016 1:33 pm


LA MÉLODIE DE LA DESTRUCTION - PARTIE I

Cooler -  Blizzard  -  Khail
Kodaïan  -  Yoko




Cette image illustre très bien l'état de what the fuck totale dans lequel se trouvait la Saiyane en cet instant. Elle regardait Kodaïan mitrailler le nain vert de Kikoha furieux, mais l'image perdait totalement en crédibilité en raison du... Hrm... Magnifique... Tutu violet dans lequel il était soudain engoncé. Elle était juste... Absolument fascinée. Et puis, elle capta les éclats de rire venant des deux renards, et elle ne put plus résister. C'était... Trop... Beaucoup trop... DRÔLE PUTAIN !

Et elle hurla de rire. Oublié la douleur de son doigt amputé, oublié la rage provoquée par son impuissance, oublié ce foutu nain vert de merde qui leur résistait avec toute l'indécence du monde, elle était juste totalement écroulée, vaincue par une monstrueuse crise de fou-rire. L'image de ce singe géant, monstrueux, équipé d'une armure Saiyane, dont la main pissait le sang car elle ne parvenait plus à maintenir son pouce contre l'ouverture de son doigt amputé, en train de se fendre la poire au point qu'elle en était tombée sur les fesses et qu'elle en pleurait, avait quelque chose d'effrayant et de troublant à regarder.

Nom de dieu, elle n'avait pas ri ainsi depuis une éternité ! Elle n'en pouvais plus. Terrassée par sa crise, elle s'essuyait les yeux tant bien que mal sans parvenir à retenir ses puissants éclats de rire, sa voix rendue grave par la transformation en Oozaru. Si bien que quand le démon du froid arriva, elle en était encore à essayer de reprendre une contenance. Elle se tenait les côtes, douloureuses à cause de son fou rire et du précédent coup de Bujin, et tenta de reprendre tant bien que mal son sérieux.

- Toi. Un bon conseil, entraîne-toi et débarrasse-toi de cette queue, le reste c'est à toi de le découvrir. Et peut-être pourras-tu égaler Kodaïan.

Si son hilarité avait fait retomber la tension en elle, cette phrase avait eu le don de la réveiller, ce qui produisait un mélange assez particulier dans son esprit. Autant elle sentait la colère remonter, autant elle était toujours hilare et ne pouvait pas s'empêcher de rire lorsque ses yeux se posaient sur Kodaïan, qui était à présent à nouveau nu comme un ver.

Et bien foutu avec ça.

Il avait de sacrés abdominaux le Saiyan, bien dessinés, il était puissant sans être trop épais, il avait des cuisses et des mollets musclés, et... Non, ça on va pas en parler, même si l'excitation du combat le rendait saillant. Mais si ce genre de... détails... pouvaient gêner leurs "amis" renards, ce n'était pas le cas de la jeune femme qui sentit une lueur d'intérêt s'éveiller en elle... Avant d'être complètement étouffée par une colère sourde.

Les paroles de Blizzard venaient de faire tilt dans son esprit.

Comment ça PEUT-ÊTRE ÉGALER KODAÏAN ! Certainement pas "peut-être" ! Elle était bien déterminée à atteindre un jour le niveau de ce connard arrogant pour lui rabattre son caquet ! Et à Blizzard également, qu'elle rencontrait pour la première fois et qui lui parut soudain tout aussi arrogant que le Saiyan dont elle voulait la peau - dans le sens littérale du terme. Cela dit, si elle rajouta le démon du froid à son tableau de chasse au moment où il lui parla sur ce ton condescendant et désinvolte, elle ne parvenait pas à ressentir envers lui la même rage brûlante qu'envers Kodaïan, comme s'il était moins... Important. Voilà le terme. Et elle ne comprenait pas pourquoi il lui paraissait si insignifiant alors qu'il était pourtant de taille à effrayer Bujin, qui venait de rendre les armes alors qu'il n'avait pas flanché devant tous ses précédents adversaires.

Ah ouais, elle devait s'entraîner et se débarrasser de sa queue ? Okay. Elle le prenait comme un défi personnel. Elle regarda Kodaïan avec plus d'attention et se souvint qu'il avait effectivement perdue la sienne, dont l'absence lui paraissait flagrante maintenant qu'elle y faisait attention. Les pièces s'imbriquèrent dans son esprit, et elle tendit la main derrière elle et saisit sa propre queue à la base. Elle faisait partie de l'élite, et elle s'était entraînée pour que tirer sur sa queue ne provoque pas chez elle la moindre faiblesse, cependant la sensation restait extrêmement désagréable et elle serra les dents avant de tirer d'un coup sec et violent pour l'arracher, concentrant toute sa force dans sa main pour ne pas se louper.

Elle étouffa un gémissement de douleur en sentant l'appendice s'arracher à la base de son dos. Ça faisait mal bordel de merde ! Et c'était le deuxième truc dont elle était amputée aujourd'hui, ça faisait beaucoup ! Cependant, les effet de cet arrachage sauvage se firent rapidement sentir, et elle rapetissa pour retrouver peu à peu sa taille normal, son armure Saiyane gémissant pour retrouver des dimensions humaines et s'adapter à son véritable corps. Malgré la douleur irradiant du bas de son dos et de sa main blessée, elle poussa un soupire d'aise, soulagée de retrouver sa véritable apparence. Elle n'aimait pas la transformation en Oozaru, qu'elle trouvait balourde et très moches, mais elle aimait le sentiment de puissance qu'elle procurait. Elle tourna son regard de braise vers Bujin, qui s'était rendu pendant qu'elle s'arrachait la queue, puis vers Blizzard. le mépris brillait dans ses yeux.

- Comme ça tu veux dire ?

Elle eut un sifflement dédaigneux avant de poursuivre :

- Pour ce qui est de l'entrainement, t'en fais pas, c'est un truc que j'pratique depuis que j'suis gamine.

Elle retint le "Tu pensais que j'passait mon temps à m'toucher ?" qui lui brûlait les lèvres, mais on le sentait dans son ton. C'était tellement évident pour elle, que l'entraînement était un impératif, qu'elle supportait mal qu'on lui dise de faire un truc qu'elle faisait depuis toujours, comme si elle s'était montrée négligente.

Elle ramassa un bout de tissu rouge qui traînait par terre, un reste de ses propres vêtements déchirés par sa transformation en Oozaru - heureusement que son armure avait des volants devant et derrière pour masquer ses parties... intimes - puis s'en servit pour bander sommairement sa main blessée. Il faudrait qu'elle trouve quelque chose pour remplacer son doigt, parce-que sinon elle sentait que ça allait vite l'embêter pour combattre...

Son regard se posa à nouveau sur Bujin et elle serra les dents. Il allait quand-même pas s'en tirer comme ça ! Elle voulait le voir crever, le voir cracher tripes et boyaux et expirer dans les circonstances les plus dégueulasses et douloureuses possibles, mais elle se voyait privée de ce plaisir par l'intervention du démon du froid. Sans le savoir, elle se fit une réflexion qui se rapprochait beaucoup de celles de Kodaïan : Ces démons du froid étaient vraiment des connards. Elle glissa ses pouces dans la ceinture de son armure, l'air renfrogné.

- On est vraiment obligé de le laisser partir ?

Elle focalisa son attention sur le nain, la mine dépitée.

- C'est vraiment pas fun si tu te rend, on a plus de raison légitime de te péter la gueule... Enfin... Sauf ça.

Elle lui fit un magnifique doigt d'honneur... Invisible, puisqu'elle n'avait plus de majeur à la main qu'elle brandissait, mais le geste était assez claire. Elle haussa les épaules, frustrée. Elle mourrait d'envie de le démolir, mais elle savait parfaitement qu'elle n'en avait pas la force, et cela l'enrageait. Elle leva ensuite le pouce à l'attention des renards avec un immense sourire en repensant à... un certain événement.

- Au fait, j'approuve le coup du tutu !

En y repensant, elle sentit le fou-rire monter en elle à nouveau.

Elle devait être particulièrement fatiguée ou sur les nerfs, ou les deux, parce-qu'elle changeait d'humeur plus facilement que de chemise, ce qui avait quelque chose de... déroutant, même pour elle. A nouveau, l'image de Kodaïan en tutu violet s'imposa à son esprit et elle se tint les côtes en se mordant les joues dans le vain espoir de retenir son hilarité, mais elle craqua et s'esclaffa à nouveau en s'écroulant à moitié de rire par terre. bordel de merde, ce que ça faisait du bien de rire, même si elle en avait mal aux joues !

© TALES OF RUNETERRA


Dernière édition par Khail le Mer Fév 03, 2016 8:29 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intro Brutal [Event La mélodie de la destruction, 1ère partie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un réveil brutal [Event #1]
» [EVENT TERMINE: INVASION KONOHA] La Marche Sur Konoha - Partie 2: L'attaque!
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace-