Partagez | 
 

 Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Mer Nov 25, 2015 1:00 am


(HRP : Ceci est la suite immédiate de ce rp pour Khail et Kodaian: I'm coming home )

Kodaïan regarda la petite demi-Saiyanne être déjà toute excitée à l'idée de revenir alors que sa gardienne soutenait que son "grand frère" était un emmerdeur fini à combattre. Quelqu'un d'intéressant en somme, ou de particulièrement lâche. A voir.
Il regarda avec réserve l'arrivée de l'étrange vaisseau - moches à son gout - et fronça un pu les sourcils lorsqu'il en vit les occupants. Baraqués, impressionnants à première vue. Des races faibles auraient certainement détourné le regard pour ne pas risquer de s'attirer d'ennuis, mais il fallait bien plus que ça pour faire peur à un Saiyan. C'était ça qui se prétendait pouvoir rivaliser avec eux ? Quelle blague. Des êtres qui avaient besoin de se parer d'armes et de jolis mots pour se battre ne pouvaient pas être puissants. Peut-être bons artisans, à la limite, pourquoi pas...

En revanche, le guerrier dut résister à l'envie d'essayer d'abattre le vaisseau à l'instant où l'étranger parla de l'analyse des Saiyans. D'autant plus qu'il avait été coupé par la mielleuse Ilias. Mais quelle espèce de chienne ! Elle se ramène la bouche en coeur à les faire rêver avec ses grands discours sur l'avenir, les pouvoirs et la mort d'un démon du froid - surtout si c'est Freezer - alors qu'à côté elle les étudie comme on étudierait un insecte !? Kodaïan mémorisa pour de bon le nom et le visage d'Ilias, un jour il lui ferait cracher le morceau et ce n'est pas ses pouvoirs "supérieurs de Rayden à la noix" ou sa p'tite Brassica qui la sauverait de sa colère.
Mais pour l'instant, il se ravisa en fronçant les sourcils. A moins d'appeler beaucoup, beaucoup de renforts ils se feraient juste démolir en plus de se créer de nouveaux ennemis, et ce n'était vraiment pas le moment. Et puis, le guerrier restait persuadé qu'Ilias ne les avait pas baratiné pour rien. Les meilleurs mensonges ont toujours une part de vérité...

Histoire de faire passer son air renfrogné pour son expression naturelle, ce qui n'était pas si loin de la vérité, il adressa un signe bref à Brassica qui leur faisait de grands gestes d'adieu. Toutefois le Saiyan crut voir derrière la gamine un des étrangers, ou deux, sourire, et pas d'amusement. Il se tramait quelque chose de mauvais...et ça ne lui déplaisait souverainement.
Kodaïan resta avec Khail, qui elle avait son scouter, pour être assuré que le vaisseau ne tentait pas de les tromper en beauté. Il déduisit que tout allait bien, à ce niveau en tout cas, lorsque sa compatriote se tourna vers lui pour se présenter d'un ton glacial. Allons bon, qu'est-ce qu'elle avait celle-là ?

Lorsqu'elle commença à s'en aller, visiblement de mauvais poil, Kodaïan haussa les épaules et se dit qu'il n'allait pas insister. A quoi bon perdre son temps avec une caractérielle ? Mais avant même qu'il n'ait le temps de décider de sa direction, la nerveuse revint vers lui et semblait essayer de l'assassiner rien qu'avec ses yeux.
Pour une obscure raison, elle paraissait le haïr...était-ce seulement parce qu'elle avait été écartée du combat et pas lui ? Possible...avec les femmes, on pouvait s'attendre à tout. Mais elle avait pourtant du se rendre compte, à moins d'être particulièrement stupide, qu'elle aurait juste été massacrée par la gamine. Ou alors il se fourvoyait totalement dans ses estimations, mais le guerrier en doutait. Jusqu'à présent, écouter son instinct avait été une bonne idée. Son histoire d'alerte rejoignait l'hypothèse de l'avoir vexée, mais cela ne tenait pas suffisamment la route...


"J'avais rien de mieux à foutre, et c'était plus prudent que de te laisser toute seule avec deux puissances pareilles."

Non, définitivement le Saiyan ne comprenait pas ce que cette Khail lui reprochait intérieurement. Enfin, pas ce qui lui valait un telle attitude. Aussi fronça-t-il les sourcils en gardant les bras bien croisés, il n'aimait pas ne pas savoir. En particulier quand ça le concerne ! D'autant plus que cette folle avait peut-être un grand potentiel, alors il valait mieux éviter de s'en faire une ennemie, surtout sans même savoir pourquoi.

"T'as un problème avec moi ?"

Dans le même temps, il commençait déjà à préparer son énergie, à s'échapper directement en volant si jamais la Saiyanne esquissait une attaque. Le guerrier fit ça discrètement, pour ne pas affoler le scouter et déclencher une mauvaise réaction, mais fit ce qu'il fallait pour pouvoir éviter de s'en manger une bêtement. Juste être prêt suffirait, probablement. Kodaïan avait confiance en sa vitesse, si elle avait tenu contre Brassica, elle tiendrait contre Khail, si jamais ça devait finir en meule habituelle.


Dernière édition par Kodaïan le Dim Déc 06, 2015 12:35 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Mer Nov 25, 2015 2:42 pm


« J'avais rien de mieux à foutre, et c'était plus prudent que de te laisser toute seule avec deux puissances pareilles.
- Mouais... »

Elle retira son scooter. Elle n'en avait plus spécialement besoin, et comme dit elle n'aimait pas la gueule de ce machin. Elle le fourra dans une de ses poches avant de recroiser les bras devant elle. Kodaïan fronçait les sourcils, comme si elle l'énervait. S'il n'avait rien d'autre à faire, c'était vraiment qu'il était désœuvré. Il aurais aussi bien pu prendre son temps libre pour s'entraîner ou pour bien d'autres choses, il n'avait pas nécessairement besoin de venir l'emmerder, elle... pour elle, ça corroborait son idée qu'il ne foutait effectivement rien de sa vie et qu'il ne méritait pas son respect.

« T'as un problème avec moi ? »

Une étincelle de colère s'alluma dans ses yeux rouges. Si elle avait un problème avec lui ? Sans déconner ! Il arrivait, il posait son mépris et la faisait passer pour une faible petite sayane, il l'humiliait et il demandait s'il y avait un problème ? Elle éclata d'un rire froid en décroisant les bras pour poser ses poings sur ses hanches.

« Si j'ai un problème avec toi ? Voyons voir... »

Elle leva une main devant elle, les cinq doigts ouverts pour faire le décompte.

« Tu te mêle de ce qui ne te regarde pas... »

Elle replia un doigt.

« Tu déboule en écrasant tout le monde de ton souverain mépris... »

Un second doigt rejoignit le premier.

« Nous avons une très petite différence de puissance, et pourtant tu te vois offrir un combat qui m'a été refusé sous prétexte que "avec toi c'est bon pour un petit combat amical"... Tu te bats comme un lâche... »

A chaque fois qu'elle énumérait quelque chose qu'elle lui reprochait, elle baissait un nouveau doigt. Lorsqu'elle eut finit, elle croisa à nouveau les doigts, et ce fut à son tour de laisser le mépris se peindre sur ses traits. Elle laissa échapper un léger rire cynique en secouant la tête, donnant l'impression de se moquer de lui.

« Tu dois être un de ces Sayans qui sont nés pour être forts, et qui n'ont pas eu à faire beaucoup d'efforts je me trompes ? »

Son expression se fit glaciale à nouveau lorsqu'elle le dévisagea. S'il y avait bien une chose qu'elle ne supportait pas, c'était d'être tournée en ridicule. D'autant plus que si ce qu'elle pensait s'avérait exacte, cela voulait dire que non, vraiment, ce type n'était pas digne de son respect.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Mer Nov 25, 2015 5:12 pm

Kodaïan se tendit de plus belle, fixant intensément la Saiyanne pour guetter le moindre geste qui se déplacerait un peu trop dans sa direction lorsque son regard s'illumina de colère. Cependant elle ne se jeta pas à sa gorge comme le guerrier s'y attendait, mais commença plutôt à énumérer les raisons qui avaient fait qu'elle lui crachait dessus, et son dédain se changea peu à peu en véritable mépris. Elle avait lancé une alerte, en tant que soldat c'était pas ses affaires d'aller voir ce qui se passait, mais son devoir. Le souverain mépris était probablement lié à son attitude insensible, mais ça Kodaïan avait l'habitude et s'en foutait - c'était pas ça le mépris ? Bah, tant pis - puis vint le passage de la puissance. Ce n'était pas sa faute ça, donc elle était juste stupide...et elle le prouva d'autant plus en l'accusant de lâche.
Cela lui donna envie de rire, quasiment tous ceux qui l'avaient traité de lâche était désormais morts, soit abattus par sa ruse soit terrassés bêtement en se jetant tête baissée là où lui perdurait. Mais le comble venait à sa dernière réplique. Lui ? Un "favorisé" comme la famille Vegeta par exemple ? C'est une blague ? Pour le coup, le Saiyan était tellement blasé que l'idée de la planter là et de retourner manger lui traversa l'esprit...mais sa fierté lui interdisait de se laisser insulter comme ça sans rien faire !


"Félicitations, tu sais compter sur tes doigts. Car vu les conneries que tu déblatères, je me serais permis d'avoir un doute."

Aussi con qu'un boulon cette fille. Kodaïan décroisa les bras et se prépara à s'envoler à tout moment, s'il avait bien évalué le stéréotype de Khail l'imbécile - c'est merveilleux à quel point ce nom glisse tout seul - alors elle se jetterait probablement sur lui dans pas longtemps.

"Et je suis désolé pour toi si ton esprit étroit ne fait pas la différence entre la ruse et la lâcheté, ou alors tu la vois très bien vu que tu as préféré t'asseoir bien gentiment quand on t'as demandé de le faire."

En fait, le guerrier réalisa qu'il avait envie qu'ils se mettent sur la gueule. Comme ça, il éclaterait cette imbécile prétentieuse et quand elle aura reconnu qu'il est plus puissant et malin qu'elle, alors il ne lui resterait plus qu'à aller se cacher dans la honte et à éviter de croiser son chemin. Une perspective intéressante en somme...
Et puis ce n'était pas sa faute si Brassica l'a jugé plus fort qu'elle, lui était juste venu pour voir ce qui se passait, pas pour se faire insulter par une frustrée mal finie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Mer Nov 25, 2015 11:08 pm

« Félicitations, tu sais compter sur tes doigts. Car vu les conneries que tu déblatères, je me serais permis d'avoir un doute. Et je suis désolé pour toi si ton esprit étroit ne fait pas la différence entre la ruse et la lâcheté, ou alors tu la vois très bien vu que tu as préféré t'asseoir bien gentiment quand on t'as demandé de le faire. »

A mesure qu'il parlait, elle sentait la rage monter de plus en plus en elle. Ce connard la prenait vraiment pour une demeurée... Elle serra les poings au point que ses articulations blanchirent, son regard se voilant de rouge.

Il la provoquait, elle en était parfaitement consciente. Manque de bol, elle avait toujours été très susceptible et elle avait tendance à mal réagir face à la provocation. Et la, il avait réussi à se montrer plus méprisant encore qu'auparavant, la traitant en sus d'attardée et de lâche sous prétexte qu'elle n'avait pas été invitée à participer au combat et qu'elle avait respecté leur volonté - malgré que cela l'ait profondément blessée. C'en était trop. Elle allait lui montrer qu'elle n'était pas faible. Elle allait l'écraser et lui faire ravaler son mépris. Elle serra les poings, et l'énergie enveloppa son corps. Elle entrait en frénésie berserker. Et elle fonça.

L'idée était d'utiliser l'effet de surprise pour réussir à porter un coup puissant. Elle concentra son énergie et chargea Kodaïan, le poing ramassé en arrière pour lui donner encore plus d'élan. Sa vitesse était plus grande que celle qu'elle atteignait d'ordinaire, et elle comptait bien l'étaler en une attaque puissante.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Jeu Nov 26, 2015 12:07 am

Cela avait quelque chose...d'amusant au final, de provoquer et d'insulter les gens. Kodaïan comprenait pourquoi les imbéciles faisaient si souvent ça, même si cela ne sera jamais son style. Pour dire vrai, le guerrier trouvait même fascinant la capacité de la Saiyanne à changer ainsi de couleur, il ignorait que son peuple possédait ce genre de facultés.

Et puis la petite furie le chargea sans autre forme de subtilité. Heureusement qu'il s'attendait parfaitement à ce qu'elle le fasse, sans quoi elle l'aurait probablement surpris, ou au moins pris suffisamment de court pour le toucher. Or, lorsqu'il s'écarta en même temps que son aura se mettait à siffler quand il prenait son envol, Kodaïan eut le sentiment que sa brutale congénère possédait une force brute inquiétante. Raison de plus de garder ses distances...
En revanche, il eut la surprise - très agréable - de découvrir qu'en dépit de sa vélocité menaçante et de sa puissance probablement écrasante, elle n'avait ni finesse ni agilité, comme le prouvait le fait qu'elle ne parvienne pas à virer de côté ou se retourner pour l'enchaîner. Tous dans les muscles, rien dans la tête hein, comme d'habitude...

Ne voyant pas l'intérêt de se priver d'une cible aussi facile, le Saiyan lui tira une boule de feu dans le dos avant de s'envoler, là où il aurait assurément l'avantage. Kodaïan était certain de sa supériorité technique et intellectuelle, et ne s'inquiétait donc déjà plus du résultat de leur affrontement, cependant il ne laisserait pas l'occasion à son adversaire de l'attirer dans un piège ou de l'affronter sur son terrain. Non, le combat se passerait selon SES règles, c'est ainsi qu'il avait toujours survécu. Cela dit, ça n'empêchait pas un petit écart pour une fois.


"Effectivement, quelle force, tu as réussi à me rater à trois mètres."

Pour appuyer ses dires, sans attendre qu'elle ne rassemble son énergie, le guerrier lui projeta deux grosses boules d'énergie avant de se remettre en mouvement. Il guetterait l'occasion de la prendre par surprise, dans le dos. Pour lui, il suffisait de garder la tête froide et d'attendre patiemment que l'ennemi s'ouvre tout seul. Kodaïan décida de se caler sur une allure assez modérée, qui aurait été jugée déjà excessivement rapide pour un Saiyan normal, pour ne pas se fatiguer et vola en zigzag, prêt à faire exploser son vol pour s'extraire d'un assaut inconfortable. Si Khail paraissait très confiance dans ses facultés de corps-à-corps, alors il suffisait d'attendre qu'elle s'épuise pour aller la tabasser.
Après avoir affronté la terrible Brassica, cet affrontement lui paraissait déjà ennuyeux. Ah, aurait-il seulement vraiment un jour l'occasion de faire un combat qui lui donne une chance de triompher et de progresser, sans pour autant lui servir la victoire sur un banquet d'argent ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Jeu Nov 26, 2015 12:02 pm


Il esquiva l'attaque qu'elle lui portait et elle ne put pas s'arrêter immédiatement, poussant un cri de rage alors qu'elle continuait encore sur quelques mètres. Idiote, tu l'avais vu pourtant, bouger affreusement vite contre Brassica ! Elle se fustigea et se retourna au moment ou le Sayan lui envoyait une boule d'énergie. Elle fit u bond en avant sous la poussée du projectile tandis qu'il s'envolait, et elle dut bander l'intégralité de ses muscles pour encaisser le coup. Sa furie Berserker s'éteignit juste après et elle finit de se retourner...

« Effectivement, quelle force, tu as réussi à me rater à trois mètres.
- Espèce de...! »

Ses mains se couvrirent d'un halo d'énergie et se condensèrent en deux lames, elles ne coupaient pas mais elles lui permettaient d'augmenter un peu la puissance de ses coups et sa portée. Elle s'envola au moment ou il lui envoyait deux nouvelles boules d'énergie, et elle regagna le sol aussi sec. Cet espèce de petit enfoiré avait visiblement compris que sa spécialité était le corps à corps, et il ne comptait apparemment pas la laisser s'approcher... Alors c'était lui qui viendrait à elle !

Elle se concentra quelques secondes et des filaments d'énergie partirent d'elle, filant vers le Sayen pour l'attraper et le ramener brutalement vers elle. Il bougeait vite, mais il avait apparemment sous-estimé la jeune femme et il ne connaissait pas ses techniques. Lorsqu'il fut à portée, elle lui asséna un violent coup de poing tandis que les filaments d'énergie se désagrégeaient autour d'elle. Enfin il était à elle, et elle était a présent dans son élément : le corps à corps. Elle ne perdrait pas de temps en parlotte alors qu'elle l'avait sous la main et qu'elle pouvait vraiment le cogner. Aussi, au lieux de lui sortir une phrase du genre "alors, on s'y attendais pas hein ?", elle arma un nouveau coup de poing et prit de l'élan. Elle n'était pas aussi mauvaise qu'il voulait bien le croire, et elle allait le lui prouver !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Jeu Nov 26, 2015 4:52 pm

Kodaïan gardait prudemment une distance respectable, l'ajustant au fur et à mesure qu'il étudiait sa brutale adversaire. Trop près, il prenait le risque de se faire avoir, comme le laissait suggérer les lames d'énergies qui surgirent des bras de la Saiyanne mais qui continua à battre l'air comme une idiote. D'autre part, trop loin c'est lui qui gaspillerait son énergie s'il lui offrait la possibilité d'esquiver ses attaques, et puis le guerrier avait beau être patient et minutieux, surtout pour un Saiyan, perdre son temps ainsi voire y passer la journée n'était pas pour lui plaire. Alors il cherchait la bonne distance, assez proche pour faire mouche aussi souvent que possible, assez loin pour ne pas tomber dans une mauvaise fourberie...

Comme celle-ci par exemple, quand Khail lui lança des genres de liens d'énergies. S'il sentit immédiatement le coup fourbe et qu'il entreprit de l'esquiver, sa tentative échoua hélas de peu et le guerrier se sentit comme tiré de force vers la Saiyanne. D'accord, belle technique que voilà, bien pratique...
En réponse, voyant qu'il allait se faire allègrement tabasser, Kodaïan s'entoura de son aura défensive, mais même ainsi il sentit la douleur de violent impact que lui réserva son adversaire. Ne prenant pas la peine de se vanter de son exploit - un point pour elle - Khail arma un second coup qui s'annonçait encore plus percutant.

Sans attendre et comptant sur son aura pour amortir les chocs, le Saiyan s'élança dans la garde de sa rivale pour stopper son coup bien trop ample en l'interceptant d'un puissant blocage au coude avant de profiter de son élan pour lui flanquer un bon coup de boule à l'ancienne. S'il était plus prudent de jouer sur l'affaiblissement à distance ou le pilonnage, il aurait été stupide de penser que Kodaïan craignait le corps-à-corps. Lui aussi était un Saiyan, un puissant guerrier qui avait développé ses forces, ses talents, et qui aimait comme tous les autres écraser ses ennemis entre ses mains.
Mais si sa véritable force résidait dans sa capacité à choisir la façon de combattre et à être efficace à toutes les distances, son talent s'accompagnait d'une faiblesse relative face aux spécialistes, comme le prouva la patate magistrale que Khail lui retourna après son coup de tête. Elle ne perdit d'ailleurs pas de temps pour essayer de l'enchaîner, de l'écraser de la façon dont elle aimait tant le faire, mais le Saiyan était bien déterminé à ne pas se laisser faire et se referma sur une garde défensive pour minimiser les coups, voire les bloquer en serrant les dents pour supporter les chocs.

Même sous la pluie de coups violents que lui assénait Khail, certains n'entre eux passant d'ailleurs parfois amplement sa garde, Kodaïan gardait son calme et guettait l'occasion. Il aurait pu tenter de bondir en arrière et s'envoler, mais ça aurait un risque de se faire attraper de nouveau et de gâcher de l'énergie. Cela dit, ne pas être à son avantage ne l'empêchait pas d'en placer quelques unes, mais elles manquaient de puissance pour lui permettre de retourner la situation. Comme souvent, il devait ruser pour s'en sortir.
Et l'occasion se présenta quand la Saiyanna arma un peu trop grand un coup. Un instant avant d'esquiver, alors qu'il semblait se déporter de côté comme à son habitude, Kodaïan laissa son aura briller pour créer un flash avant de profiter de l'opportunité pour lui coller un énorme crochet et de profiter du choc pour s'envoler à toute allure en zigzags nerveux pour éviter de se faire à nouveau attraper, ne tenant pas le moins du monde à retourner au contact avec elle, il avait déjà pris suffisamment cher comme ça.

Kodaïan laissa tomber son aura et prit une grande distance de sécurité avant de retourner se poser au sol, en s'assurant qu'il demeure bien assez loin à son goût de l'autre furie. Il avait besoin de s'économiser un maximum, ce genre de grosses brutes étant généralement très endurantes, et il espérait en même temps la provoquer en restant à terre. A vrai dire, le guerrier n'attendait même que une nouvelle charge aveugle pour lui placer un coup d'arrêt efficace. Cela méritait même une petite provocation tiens...ça avait l'air de vraiment très bien marcher avec elle, quand bien même un peu de sang lui coulait du coin des lèvres.


"Pas trop mal, pour une guerrière de seconde zone. Mais tu ferais mieux de retourner aux cuisines plutôt qu'au champ de bataille."

Autrement dit, t'es tellement faible que tu ne vaux mieux qu'un cuistot. Cela dit, derrière cette insulte évidente, Kodaïan rassemblait sa force. Si jamais la furie piquait une crise et lui fonçait dessus avec encore plus de violence, le guerrier aurait intérêt à la frapper vraiment fort s'il ne tenait pas à se retrouver à nouveau en tête à tête avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Ven Nov 27, 2015 11:20 pm


Au fur et a mesure que ses coups portaient, la sayane sentait une jubilation sauvage monter en elle. Il disposait certes d'une puissance légèrement supérieur à la sienne, elle était dans son domaine de prédilection. Le corps à corps était le combat qu'elle maîtrisait le mieux, et chacun des coups qu'elle portait le poussait un peu plus à une attitude défensive. Dis-le encore, que je suis faible, enfoiré... Et puis, elle décida que c'en était assez. Elle arma un coup en prenant le plus d'élan possible, déterminée à le mettre à terre, lorsqu'il sembla littéralement exploser devant elle. Elle se couvrit les yeux pour les protéger de la soudaine lumière, mais il en profita pour lui coller un pain qui la fit chanceler. Elle gémit, se frottant les yeux, et lorsqu'elle put enfin les rouvrir, son adversaire s'était éloigné à une bonne distance. Elle n'était à nouveau plus à son avantage.

« Pas trop mal, pour une guerrière de seconde zone. Mais tu ferais mieux de retourner aux cuisines plutôt qu'au champ de bataille. »

Une guerrière de seconde zone ? Elle était presque aussi puissante que lui ! Son regard se voila d'une pellicule rouge sanglante sous l'effet de la soif de sang qui l'envahit soudainement. Elle avait travaillé toute sa vie à gagner en force, à ne pas rester avec les plus faibles. Elle ne supportait pas qu'on dévaluât les efforts de toute une existence, et c'était précisément ce qu'il venait de faire. Elle se campa solidement sur ses jambes, son regard de feu soutenant sans mal celui de Kodaïan.

« Je t'interdit de me traiter de guerrière de seconde zone ! Pas après tous les efforts que j'ai fait pour en arriver là, et ceux que je fais encore pour devenir meilleur ! »

Sans lui laisser le temps de répondre, elle se ramassa sur elle-même pour lui foncer dessus. Ce n'était pas encore la charge de tout à l'heure, mais elle gagnait en vitesse à chaque pas qu'elle faisait... Jusqu'à-ce que son adversaire ne lui envoyât une boule d'énergie plus massive que les classiques. Stoppée net dans sa charge, le souffle coupé par le choc et une nouvelle douleur s'ajoutant aux autres, naissant au cœur de sa poitrine pour se répandre dans ses côtes, Khail resta interdite pendant un moment puis elle abattit son pied avec violence sur le sol, frustrée. Ce type était particulièrement horrible à affronter. Une fissure grandit dans la roche qu'elle foulait, courant devant et derrière elle, mais elle s'en fichait. Elle avait envie de le broyer entre ses mains, de l'entendre admettre qu'elle n'était pas faible. Qu'elle n'était pas une guerrière de seconde zone. Elle voulait l'entendre dire qu'elle l'avait battu. A nouveau, elle chargea. Elle allait en finir avec ce combat, ici et maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Ven Nov 27, 2015 11:51 pm

Que c'était facile de la provoquer. Comment diable avait-elle pu survivre si longtemps ? Ah, probablement en allant pas au vrai coeur de la bataille, voire même en y allant pas du tout. Lopette va. Et stupide avec ça !
Au lieu de marcher dans son piège, elle y courait de toute sa fureur, et ce n'était pas une métaphore. Sauf qu'il avait l'habitude des abrutis dans son genre, ainsi que celle de les accueillir d'une vague d'énergie percutante qui la stoppa net dans son élan. Voilà qui rétablirait l'équilibre des forces, ou avec un peu de chance qui lui donnerait même l'avantage. Encaisser un coup direct pareil ne faisait jamais du bien...

Mais comme prévu, c'était un gros steak cette fille. Endurante ou furieuse, Khail continua à foncer, cognant le sol plus qu'elle ne courait réellement. Imbécile, incapable d'économiser son énergie ou de contrôler ses émotions. Définitivement lassé de se battre avec cette vermine, Kodaïan se prépara à l'accueillir. S'il esquivait, ça recommencerait pendant des heures s'il le fallait, et le Saiyan ne tenait guère à perdre sa journée à taper dans un sac.
Sans s'affoler plus que ça, le guerrier laissa sa congénère lui foncer dessus. S'il se laissa frapper, elle pourrait probablement gagner... Cette seule idée lui fit froncer le nez alors qu'il tendait le bras pour projeter une boule de feu rapide au visage de son adversaire, pivotant pour l'éviter de peu et l'attraper par les cheveux alors qu'elle fonçait, se servant de son vol pour compenser l'élan qu'elle avait et la renverser brutalement en arrière, la tirant même pour la faire chuter.

Kodaïan trouva bien pratique qu'elle se soit laissé pousser une faiblesse pareille, et profita qu'elle soit actuellement à terre pour venir lui enfoncer son pied dans la face, avant de la tabasser aussi brutalement qu'il pouvait le faire en prenant garde à une hypothétique riposte, n'hésitant pas à s'envoler à nouveau, la pilonner, avant de lui retomber dessus, jusqu'à être sûr qu'elle ne soit plus en état de poursuivre.
Le Saiyan s'attarda quelques secondes à guetter le moindre geste, ayant lui aussi dépensé pas mal d'énergie mine de rien, puis lorsqu'il fut tout à fait certain qu'elle ne se relèverait pas pour le sonner d'un coup de poing féroce, il resta à lui marcher dessus et croisa les bras, la piétinant avec mépris.


"Les abrutis dans ton genre pensent tous que je suis un lâche, ou que je ne sais pas me battre...mais il s'avère que moi, je peux tenir même face à des monstres comme Brassica, voire pire. Toi, et les autres bourrins, vous êtes les premiers à mourir. Car aussi forts que vous soyez, votre orgueil et votre stupidité seront toujours des faiblesses impardonnables..."

Il n'hésita pas à lui marcher allègrement sur le visage, la méprisant totalement. Kodaïan en avait marre d'être insulté ou pris de haut par des larves dans son genre... Chez les Saiyans, le plus fort a raison. Le plus fort, c'est celui qui reste debout, et actuellement ce n'est pas lui qui mordait la poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Sam Nov 28, 2015 12:15 am


Les cheveux. Quelle conne. La voila qui mordait à présent la poussière, se prenant coup sur coup sans même pouvoir réagir, tout ça parce-qu'elle avait eu la faiblesse de laisser pousser ses cheveux. Putain de monde de brutes, ou on ne pouvait même pas garder quelque chose de joli sur soi... Chacun des coups qu'elle prenait était pour elle une douloureuse prise de conscience. Elle se souvenait parfaitement de ce jour, lorsqu'elle était enfant, ou ce gamin l'avait complètement tabassée pour lui démontrer à quel point elle était faible. Kodaïan était en train de faire exactement pareille, et chaque coup était une fêlure de plus dans son amour propre. Lorsqu'il finit de la frapper au sol, il s'envola, et elle cru qu'elle pourrait enfin se relever pour répliquer, mais une nouvelle volée de boules d'énergie lui tomba dessus et elle se retrouva à nouveau écrasée au sol au milieu d'un petit cratère. Elle grogna, le corps perclus de douleur, et elle n'eut à nouveau pas le temps de se lever avant qu'il ne pose son pied sur son visage pour l'écraser contre la poussière.

« Les abrutis dans ton genre pensent tous que je suis un lâche, ou que je ne sais pas me battre...mais il s'avère que moi, je peux tenir même face à des monstres comme Brassica, voire pire. Toi, et les autres bourrins, vous êtes les premiers à mourir. Car aussi forts que vous soyez, votre orgueil et votre stupidité seront toujours des faiblesses impardonnables... »

Orgueilleuse, elle l'était, incontestablement. Stupide... Non. Elle ne l'était pas. Ou en tout cas, elle ne le serait plus. Plus jamais. Il y a des années déjà, elle s'était juré de ne plus se laisser marcher les pieds, de ne plus être une victime. Ce jour ne serai pas celui où elle romprait la promesse qu'elle s'était faite à elle-même. Il voulait qu'elle réfléchisse, qu'elle se serve de son intellect ? Il voulait qu'elle soit vicieuse et fourbe comme lui ? Très bien. Elle avait justement sous le nez quelque chose qui conviendrait parfaitement. Elle n'aurait aucun honneur à faire ça elle n'en tirerait aucun plaisir ni aucune fierté, mais elle allait se battre selon ses règles. Et il avait un point faible qu'elle n'avait pas.

Un large sourire étira les lèvres de la sayane. Elle se moquait du filer de sang qui coulait à leur commissure. Elle se moquait de la crasse qui la recouvrait. Elle avait mal partout, ses os et ses muscles étaient endoloris. En tout cas, on pouvait dire qu'il lui avait donné du fil à retordre ! Mais au final, c'est elle qui aurait le dernier mot. Elle réunit toute l'énergie qu'il lui restait pour former autour de ses poings un halo enflammé. Elle cracha un peu de sang en même temps que son poing filait, venant percuter de toute la force de la sayane l'entrejambe de son adversaire. Ce dernier s'écroula sous la douleur et elle put enfin se relever, un sourire triomphant sur les lèvres.

...Elle retirait ce qu'elle avait pensé. Finalement, elle retirait un certain plaisir à le voir étaler par terre, plié par la douleur. Elle croisa les bras et le toisa de toute sa hauteur, bandant ses muscles au maximum pour rester debout malgré la douleur et l'épuisement.

« Je suis une abrutie ? Ok. En attendant, je ne laisse pas la partie la plus sensible de mon anatomie à portée de mon adversaire. Tu voulais que je sois fourbe ? Gagné. Maintenant je vais te laisser macérer dans ta propre bêtise. »

Elle ne le rabaisserai pas plus que cela. Ce qu'elle lui enseignerait aujourd'hui, ce serait une leçon d'humilité. Elle n'aimait pas humilier les gens. Elle savait trop bien ce que cela faisait, de se sentir en dessous de tout, et elle s'était jurée que cela ne lui arriverait plus. Elle ne voulait pas l'infliger aux autres.

La première chose qu'elle ferait en rentrant serait de se couper les cheveux. Elle ne voulait plus jamais, jamais, être prise à défait de cette manière. Son crâne lui faisait encore mal de la poigne de kodaïan.

Elle le considéra pendant un long moment, à moitié agonisant. Plus elle le regardait, moins elle éprouvait de plaisir à le voir prostré. Après tout, il l'avait battue à plate couture avant qu'elle ne décide d'appliquer sa méthode... Donc quelque part, c'était aussi un peu sa victoire à lui. La colère qu'elle avait éprouvé lui semblait maintenant tellement vaine... Elle poussa un profond soupire et tendit la main devant lui, l'air grognon tout de même.

« ...On va dire un partout. Tu m'avais battu, mais je t'ai prise par surprise en utilisant tes méthodes. C'était pas franchement glorieux comme coup. »

Par contre, fallait pas déconner, elle n'en démordrait pas. Le problème n'avait pas été qu'il fut plus fort qu'elle. Le problème avait qu'il l'avait méprisée et qu'elle avait horreur de ça. Tandis qu'elle se faisait ces réflexions, son ventre se mit à gargouiller. Elle mourrait de faim, et c'était encore plus vrai après de telles dépenses d'énergie.

« ...On va manger un morceau ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Sam Nov 28, 2015 11:57 am

Il aurait tellement pu l'exécuter, la réduire en cendre comme un vulgaire chien après l'avoir vaincu sans plus de problèmes que d'habitude, au point qu'il ne s'attendait pas à voir ses poings s'envelopper de flammes, ce qui était déjà étrange en soi, mais le temps qu'il amorce un mouvement de recul en pensant qu'elle le frapperait aux jambes, c'est ailleurs qu'il fut cogné.
Séché net par cette attaque vicieuse, Kodaïan s'écroula lamentablement en geignant sa souffrance alors que Khail, fière d'avoir usé un coup pervers alors qu'elle s'était faite écrasée, en profitait de se moquer allègrement de lui.
Certes, le Saiyan ne l'avait pas volé...mais cela dit, l'attitude de cette enfoirée incapable de reconnaître sa défaite lui déclencha une colère lourde. Elle était satisfaite de ce coup ? Parfait, à partir du moment où il aura réussi à se relever, elle sera une cible. Il n'aura plus jamais de pitié ni même de mépris pour elle, uniquement une haine toute focalisé sur sa destruction. Ça lui apprendra à épargner les gens tiens...la vache, qu'est-ce que ça fait mal.

Encore recroquevillé au sol, le guerrier eut la surprise d'entendre Khail déclarer un genre de statu quo, reconnaissant sa défaite au moins partiellement. Mais cela ne changeait rien au fait que Kodaïan souhaitait sa mort désormais, car non seulement elle était une vermine exécrable, mais en plus elle avait pointé du doigt - si l'on puis dire ainsi - ce défaut naturel auquel il s'était laissé aller. C'était bel et bien de sa faute s'il se retrouvait comme ça, par terre alors qu'elle était debout, et cela l'énervait d'autant plus. Alors en tant qu'adversaire ou preuve de progression, la Saiyanne devait mourir de ses mains !


« ...On va manger un morceau ? »

...Mais plus tard. La vengeance est un plat qui se mange froid, pas le déjeuner. Oui il sortait de table quand il a reçu l'alarme et alors ? Après avoir subi un coup aussi vicieux Kodaïan avait besoin de reprendre des forces et puis...et puis merde, un Saiyan n'a pas à se justifier d'avoir faim !
Le guerrier donna une grande claque dans la main qu'elle lui tendait avant de se relever péniblement. Ce n'est pas parce qu'elle a utilisé l'argument magique du "MANGEEEEER" qu'ils vont devenir potes.


"Okay..."

Dit-il avant de s'envoler. Ca lui éviterait aussi de forcer sur ses jambes, ce qui soulagerait un peu ses parties encore douloureuses. Sans chercher à l'attendre ou à se presser, Kodaïan retourna à la cantine et passa à nouveau commande, vraiment grognon pour une fois. Une fois servi, le Saiyan s'assit à une table en prenant garde aux zones sensibles et commença son repas, laissant tomber tout son raffinement pour engouffrer la nature comme n'importe qui l'aurait fait.
Il releva à peine les yeux lorsque Khail s'installa en face de lui, Kodaïan ne s'énervait pas facilement, mais une fois que ça arrivait il lui était peut-être encore plus dur de se calmer. Mais dans l'immédiat, le guerrier ne se sentait pas de retourner se meuler...surtout qu'il avait faim en fait. Un bon Saiyan a toujours faim. Surtout quand il voit de la nourriture.


"Et pour te répondre, je ne suis pas né si fort que ça, j'm'appelle pas Vegeta."

Kodaïan n'accordait pas d'intérêt à ce genre de choses habituellement...mais maintenant qu'il était de mauvaise humeur, ça l'énervait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Dim Nov 29, 2015 3:06 pm

Il avait frappée sa main tendue, dédaignant son aide, et elle haussa les épaules. S'il voulait rester emmurée dans son attitude de merde, elle n'allait pas non plus lui arracher un sourire à coup de poing dans les gencives, même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Elle le laissa s'envoler et le suivit à quelques mètres de distance tandis qu'il filait vers la base. Elle avait une faim de loup, aussi ne prit-elle pas le temps de regarder ce qu'il faisait avant de filer se chercher à manger au réfectoire. Elle constata néanmoins qu'il faisait de même. Apparemment son invitation n'était pas entrée dans l'oreille d'un sourd... Elle se servit copieusement d'un peu tout ce qui lui passait sous la main, et c'est en tenant trois plateaux en équilibre qu'elle rejoignit Kodaïan à sa table. Il avait déjà commencé à manger. Elle attrapa le premier plat qui lui passait sous la main - de la viande en sauce - et attaqua voracement son repas, faisant fi de toute notion de bienséance. Les Sayans ne tenaient pas les manières à table pour quelque chose d'important.

« Et pour te répondre, je ne suis pas né si fort que ça, j'm'appelle pas Vegeta. »

Elle haussa un sourcil. Vegeta était l'exemple typique du sayan qu'elle méprisait. Né avec un potentiel sans limite, il n'avait pas éprouvé le besoin de s'entraîner plus que de raison. Elle avala la bouchée qu'elle mangeait en haussant les épaules. Elle finit de dévorer son premier plateau avant de prendre à son tour la parole, avec une touche d'ironie tout de même, bien qu'elle fut amusée qu'il se cherchât une excuse. Comme s'il voulait lui prouver qu'il ne méritait pas le mépris dont elle avait fait preuve à son égard au début de leur combat.

« C'est moi ou je t'ai vraiment vexé ? »

Elle enchaîna immédiatement avec le second plateau de nourriture, apaisant sa faim lentement mais surement. Pas qu'elle mangeât lentement, juste qu'il lui fallait du temps pour se remplir l'estomac. Elle attrapa une mèche de ses longs cheveux entre ses doigts, songeuse. Elle les aimaient, et ça lui faisait mal au cœur de penser qu'elle devrait les couper, mais si elle voulait présenter le moins de faiblesse possible elle allait devoir en passer par la... Elle soupira longuement en rabattant ses mèches folles derrière ses oreilles. Elle finirait de manger, puis elle irait directement les faire couper. Ça allait la changer tiens.

« En tout cas... »

Ça lui faisait toujours mal au cœur de l'admettre, mais s'ils se valaient à peu près au niveau de la force, il faisait preuve de plus de technique qu'elle et c'était cela qui avait eu raison d'elle. Sans compter que leurs styles de combat s'opposaient, et que celui de Kodaïan était réellement prévu pour contrer celui de la jeune femme. Elle avala encore quelques bouchées de son repas avant de poursuivre sa phrase.

« Tu te bat bien. »

Elle n'aimait pas du tout son style, mais elle était obligée d'admettre qu'il avait prouvé son efficacité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Mar Déc 01, 2015 9:33 pm

Au moins Khail méritait-elle son nom de Saiyanne, vu qu'elle se chargea assez généreusement en nourriture. Sans s'en soucier plus que ça, Kodaïan ne daigna pas faire plus que relever les yeux de ses plats qui diminuaient à vue d’œil lorsqu'elle lui demanda si elle ne l'avait pas vraiment vexé, préférant se remplir la bouche de denrées diverses et variées plutôt que de se fatiguer à parler pour ne rien dire.
Car vexé, l'était-il vraiment ou non ? Qu'on le traite de lâche, de fort, de vil faquin à la puissance innée, ça ne le dérangeait pas vraiment normalement, mais dans la bouche de cette femme cela avait quelque chose de...d'énervant. Ou alors c'était le coup vicieux qu'elle avait donné qui lui faisait penser cela peut-être ? Qu'importe. Oui, le Saiyan était vexé quelque part. Qu'on pense qu'il n'ait pas fait d'effort, ou qu'il ne mérite pas ses pouvoirs, cela ne l'affectait pas, c'était le lot des imbéciles de se chercher des excuses...mais Kodaïan n'appréciait pas qu'on se permette de le prendre avec mépris sans raison ni logique. Sa vie avait été autre chose que juste une ligne droite avec des mandales tout le long...

Khail chercha à poursuivre le semblant de conversation qui s'était engagé. A nouveau, il fit l'effort de la regarder plutôt que de l'ignorer tandis qu'elle paraissait s'écorcher la langue en tentant de prononcer sa dernière phrase. Le Saiyan dressa un sourcil, essayant de comprendre l'origine de ce compliment, du fonctionnement de la pensée de la femelle, avant de décider de garder son habituelle réserve, à défaut de la connaître suffisamment pour analyser de façon satisfaisante ses actions. Il se racla la gorge avant de cracher un bout de moëlle qui passait mal, marquant une pause dans son engouffrage systématique.


"J'ai réfléchis à comment le faire, moi."

Une réplique aussi générale qu'une insulte déguisée. Kodaïan avait toujours en travers de la gorge la fourberie - tout à fait logique par ailleurs, ce qui l'énervait d'autant plus - de la Saiyanne. Le guerrier dévora un bon morceau de viande, avant de se curer brièvement les dents à coups d'ongles pour en récupérer le moindre bout.

"Cela ne sert à rien d'être un boeuf, à part à finir dans une assiette."

Conseil ou provocation ? Kodaïan retrouvait ses habitudes de jouer sur la neutralité. Il avait douloureusement envie de se venger, de lui faire payer son affront. Mais pour cela, il devait être lui-même : Méthodique, minutieux, insensible. Cela avait très bien marché sur les champs de bataille, contre Brassica, et même s'il avait été aussi maladroit que stupide, contre Khail.
Bien sûr, comme tout Saiyan, Kodaïan aimait le challenge et le combat. Si la femelle pouvait survivre et devenir plus forte, tant physiquement que mentalement - et y'avait du boulot - alors elle lui fournirait un bon rival pour s'améliorer toujours plus loin, jusqu'à changer de niveau pour de bon, si tant est que les Saiyans pouvaient admettre une limite. Car s'il devait bien reconnaître quelque chose de positif à Khail, c'est bien qu'elle voulait progresser plus qu'elle ne l'avait déjà fait, ce qui au vu de ses propos devait déjà être beaucoup.
Et puis, ça lui fournirait aussi l'opportunité de se venger durant des plombes au lieu de juste tout gâcher en la tuant subitement. Cela serait bien plus satisfaisant, cet aspect avait le mérite d'être particulièrement alléchant en tenant compte de la susceptibilité de la femelle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Jeu Déc 03, 2015 4:38 pm

« J'ai réfléchis à comment le faire, moi. »

La sayane se renfrogna. Elle avait parfaitement senti l'insulte déguisée, et elle se demanda soudain pourquoi elle faisait tout ces efforts pour enterrer la hache de guerre. Elle acheva son repas pendant qu'il poursuivait après s'être curé les dents, les sourcils froncés par la colère.

« Cela ne sert à rien d'être un bœuf, à part à finir dans une assiette. »

Elle posa ses mains à plat sur la table. Non seulement il se moquait encore d'elle, mais en plus il venait de... De la traiter de bœuf oui. Elle se leva, le dos droit et le menton relevé, et lorsqu'elle le regarda ses yeux lançaient à nouveau des éclairs. Ouais elle frappait fort, et ouais elle ne faisait pas forcément preuve de toute la subtilité qu'il faudrait, mais elle avait tout de même des techniques pour se mettre au contact de son adversaire. Elle croisa ses bras devant elle.
Et puis, bordel, il vient quand-même de la traiter de bovine !

« Dans ce cas, je ne vais pas vous infliger plus longtemps mon faciès bovin. Je vous souhaite une bonne journée. »

Sa voix était absolument glaciale, et s'il avait fallu traduire "je vous souhaite une bonne journée", ça aurait aisément pu se faire par "Je vous souhaite de vous faire arracher les yeux, de vous faire épiler poil par poil et de vous noyer dans une supernova, cordialement". Elle empila ses plats, les réunit sur un plateau, puis empila également ces derniers pour tout prendre et l'emmener vers les cuisines pour que les plongeurs puissent s'en occuper. Elle s'éloigna ensuite sans le moindre regard à Kodaïan, laissant la porte coulissante se refermer derrière elle, puis elle prit le chemin de la ville. Première étape, se faire couper les cheveux. Seconde étape, aller massacrer quelques robots d'entrainement. Juste quelques uns. Pas beaucoup... Juste de quoi passer sa colère.

En tout cas, elle en connaissait un qui allait devoir apprendre à parler aux femmes. Elle voulait bien que toutes les sayanes ne soient pas forcément des modèles de féminisme, mais faut quand-même pas abuser ! Elle avait parfaitement compris qu'il faisait référence à sa brutalité et à sa tendance à foncer dans le tas, mais quand-même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   Jeu Déc 03, 2015 6:00 pm

Kodaïan eut tout le loisir de regarder sa semblable se vexer jusqu'à avoir l'air de s'être enfoncé un Séquoia dans le fondement. S'il avait encore du mal à bien cerner la pensée profonde de la Saiyanne, le guerrier avait en revanche rapidement intégré qu'elle particulièrement susceptible. Cela avait le mérite d'être presque amusant, de la voir ainsi faire la moue.

Sur un ton aussi coupant qu'un éclat d'obsidienne, Khail confirma qu'elle était particulièrement vexée avant de partir, embarquant tous ses plats avant de l'abandonner là. Le Saiyan la suivit des yeux en finissant son propre repas, analysant ce qui s'était passé au cours de cette journée décidément bien mouvementée.
Ses techniques étaient définitivement très efficaces, mais il manquait cruellement d'impact. Prendre des risques ou retourner un engagement à son désavantage, Kodaïan en était parfaitement capable, tout comme il savait aussi encaisser quelques coups. Cependant, ses combats durent beaucoup trop longtemps, pour peu qu'il tombe sur un adversaire qui se fait une spécialité de résister aux assauts, c'en serait fini de lui. Jusqu'à alors, ce genre d'adversaire se rencontrait au cours de missions, et dans ce cas Kodaïan les laissait à ses collègues, ou bien guettait l'occasion de le prendre en traître mais...même ainsi, ça avait déjà failli mal finir pour lui.

Ses yeux suivirent la Saiyanne qui quittait la salle. La technique employée par Khail avait quelque chose d'intéressant, même si s'en souvenir semblait raviver la douleur et sa honte. Il faudrait qu'il y pense.
En attendant, le guerrier estima qu'il avait suffisamment traîné dans les lieux "civilisés" à son goût, et une fois la moindre miette dévorée, Kodaïan se leva, abandonnant là ses plateaux contrairement à sa compatriote et prit son envol sitôt sorti du bâtiment. Lui ne se souciait pas vraiment de ce qu'il laissait derrière lui, surtout à ce tas d'abrutis incompétents.
Filant déjà vers ses zones de prédilection comme un éclair, prenant rapidement de l'altitude jusqu'à disparaître derrière les nuages pour laisser le calme, la fraîcheur et la rareté de l'air l'envahir, le Saiyan réalisa que les derniers événements notables avaient tous eu lieu avec des femmes...et pas une seule qui ressemblât à une autre ! D'abord la p'tite Bettery, puis Brassica et Ilias - elle ne perd rien pour attendre - et pour finir cette barbare de Khail - elle non plus ne perd rien pour attendre - comment voulez vous qu'il ne devienne pas asocial avec tout ça ? Plus il rencontre de femmes, moins il les comprend et se sent en sécurité.

Quelque part, l'expérience était à prolonger. Mais c'était une autre histoire. Kodaïan se mit "sur le dos" pour pouvoir regarder le ciel en continuant à voler, trouvant son plaisir à simplement traverser les cieux ainsi, de s'imaginer à pouvoir toucher les étoiles simplement en tendant le bras. Cette planète, la Terre...est-ce que ses étoiles seraient vraiment différentes de celles-ci ?
Seul dans les airs, Kodaïan se laissa aller à rêver un long moment, même après la tombée de la nuit il filait encore, comme une comète, à travers le ciel devenu noir. Le Saiyan réalisa alors qu'il commençait à vraiment fatiguer après une telle journée et descendit se poser, décidant qu'il ferait demi-tour dès son réveil pour aller glaner quelques informations à propos de sa destination à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alors c'est l'histoire de deux Saiyans et puis paf. [Pv Khail] [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hyun-Sook ou Histoire de deux soeurs. [terminé]
» Tu connais l'histoire des deux accros aux livres ? |ft Casey
» Un film muet entre amis [Amanda & Jared]
» C'est l'histoire de deux blondes dans une douche [TERMINE]
» [Event] F1[ Achevé]- Nettoyage et destruction. C'est l'histoire de deux cons en Sibérie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Vegeta :: Plaines-