Partagez | 
 

 Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Lun Nov 02, 2015 6:58 pm


"Plus vite..."

Kodaïan renforça son aura, s'en entourant pour accroître la puissance de son vol qui lui demandait une immense concentration pour lutter contre la double épreuve de la salle de gravité. Son champ d'attraction avait été augmenté jusqu'à dépasser légèrement celui de Cold 22, ce qui demandait au Saiyan des efforts conséquents rien que pour y résister, et plus encore puisque la véritable difficulté de l'entraînement résidait dans les sphères automatiques qui se déplaçaient à vitesse irrégulière en le canardant régulièrement de lasers.

Bien sûr, il aurait été facile de faire exploser son énergie pour les arrêter, ou alors de les détruire, même sous cette gravité...mais ce n'était pas de démolir un matériel standard qui allait le rendre plus fort. Kodaïan voulait accroître ses atouts, élever son niveau, sa vitesse, au-delà de tout ce qu'il aurait pu espérer dans sa petite campagne perdue.
Les machines médicales faisaient vraiment des merveilles, et en combinaison avec sa "chance", le Saiyan avait survécu à la bataille sans séquelles. Du moins physiques.
Sa fierté elle, avait été sévèrement touchée.

Bien sûr, il savait qu'il n'était qu'un grain de sable parmi les étoiles, qu'il y avait plein d'êtres plus forts que lui, même chez les Saiyans ! Mais de voir le niveau auquel évoluait certaines créatures, comme la famille Cold, ou les chefs démoniaques, l'avait...vexé au plus haut point. Jamais il ne serait libre, s'il ne pouvait même pas suivre le mouvement le plus simple de ce genre d'êtres. Jamais il ne pourrait rester lui-même et vivre ses rêves, s'il ne pouvait pas survivre à la rencontre avec l'un de leurs serviteurs.
Alors il devait devenir plus fort. C'est assez naturel de penser ça dans son peuple, mais Kodaïan avait de nombreuses raisons de le faire. Et pour ça, il devait s'entraîner, encore, et encore, toujours plus loin.
Toujours plus vite..

Il ne portait pas son armure, alors les tirs de lasers lui infligeraient des dommages s'il l'atteignait, surtout concentré sur sa vitesse plutôt que sa défense comme il le faisait. Et c'était là l'intérêt : S'il pouvait aller suffisamment vite, alors qu'elle que soit l'attaque elle ne le toucherait pas. Pour le Saiyan, la vélocité était la clé de la victoire, elle déterminait le nombre de coups donnés, le nombre esquivés et la possibilité de sauver sa peau en cas de pépin.
Le guerrier filait, en sueur, brûlant son énergie à virevolter entre les sphères qui le mitraillaient. Quelques fois il encaissait un tir qui lui brûlait la peau, alors le Saiyan serrait les dents et détournait son vol pour ne pas se faire pilonner. Il devait tenir, aller plus vite, les contourner, tromper leurs systèmes juste parce qu'il va plus vite que leurs tirs, s'il pouvait le faire...s'il pouvait juste déjà faire ça, alors il aurait progressé.
Pour l'instant, c'était assez compliqué sous cette gravité. Kodaïan s'en montrait d'autant plus déterminé à réussir, fidèle à l'esprit de son peuple de triompher des épreuves. Ho, il n'espérait pas un jour terrasser un Démon du froid, il n'était ni assez idéaliste ni assez stupide pour ça...mais peut-être être l'égal d'un capitaine, d'un commandant réputé...ou alors être suffisamment rapide pour leur échapper à jamais. Ca marcherait aussi...


"Plus vite !"

L'énergie qui l'entourait brilla plus fort encore, alors qu'il sentait ses forces se consumer à mesure qu'il essayait de repousser ses limites. Il se forcer à se rappeler ce désagréable sentiment qu'il avait connu sur Cold 22. Celui d'être faible, de tomber à terre, d'être regardé de haut et de sentir sa vie menacée.
Les sphères n'étaient pas une menace, alors Kodaïan essayait de les visualiser avec les visages de démons qu'il avait combattu, de cette sensation poignante dans les entrailles quand son pouvoir était dépassé.
Il devait surmonter ça, se mettre en danger, pour ne plus avoir à y faire face.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Mer Nov 04, 2015 1:58 pm

PNJ : Bettery, membre de l'élite Saiyajin
Level 20
19 ans
1m60
60kg








Après le combat... le blabla ?


Feat Kodaïan





Bettery volait en direction de la ville de la planète Vegeta, beaucoup de choses étaient arrivées depuis la cuisante défaite de son escouade sur Zélod III. Ils avaient enchaîné les missions de conquête, mais la perte de leur leader avait inévitablement provoqué la dissolution définitive de l'escouade. La Saiyajin était donc dans un genre de congé forcé et elle ne cherchait pas spécialement à se remettre aux missions, sauf en cas d'ordres d'en haut évidemment.
En ce moment, elle était plutôt dans un genre de dépression Saiyajin, c'est à dire qu'elle n'avait plus  envie de se battre. Elle jugeait les missions d'exterminations inutiles, les entraînements inutiles, même les combats contre ses frères étaient inutiles pour elle.

Bettery avait été déboussolée par la soudaine montée en puissance de ce basse classe d'Arachitz. Il y avait quelques mois, il était incapable de maîtriser sa forme d'Ozaruu et le voilà maintenant plus fort que toute son ancienne escouade. Elle s'était rappelé la légende du Suppa Saiyajin, un guerrier sans égal, était-il possible que ce guerrier de seconde zone cache en réalité la légende de son peuple en lui ?
C'était une question tout à fait légitime, son scouter avait mesuré un chiffre plus élevé que celui de Vegeta, et la force du Prince n'était pas un secret. Tout le monde pourtant, avait cru que le Prince était le guerrier légendaire...

Tout ceci la travaillait depuis quelques semaines maintenant, elle cherchait une logique dans son gain si soudain de force et en avait trouvé une : à chaque fois qu'un Saiyajin frôlait la mort, son pouvoir avait la possibilité d'augmenter. Le basse classe avait dû donc soit combattre sans arrêt, soit bénéficier d'une augmentation de puissance exceptionnelle dans un combat unique.
Elle vit au loin les tours de la capitale et redoubla de vitesse, elle devait passer rapidement à la base chercher un scouter car on venait de la rappeler pour une mission justement, elle l'accomplirait donc sans grande conviction mais ne se ferait pas incendier par ses supérieurs au moins.

Bettery atterrit devant l'entrée de la base et pénétra dans le bâtiment, elle croisa plusieurs groupes de ses frères de race qui discutaient. Il était de coutume chez les Saiyajins de se chercher des noises, surtout à un seul Saiyajin isolé, ce qu'était la jeune guerrière. Cependant, personne n'embêtait Bettery, car elle faisait partie de l'élite et beaucoup savait de quoi elle était capable. Ce n'était pas vraiment ce qui sautait aux yeux en la regardant, elle était en effet relativement menue du haut de son mètre soixante et n'avait pas un regard agressif.
Pourtant, en combat, elle agissait comme n'importe quel de ses frères et sœurs de race, faisant même parfois preuve de cruauté, tout dépendait de son humeur.

Elle atteignit la salle d'arme et s'empara rapidement d'un scouter bleu puis le mit à son oreille gauche. Elle pressa les boutons pour vérifier son état, il avait l'air de fonctionner correctement :


*Bon... C'est l'heure de partir.*

Elle devait aller maintenant en salle des capsules et pour cela, elle devait passer par les salles d'entraînement. C'était donc ce qu'elle fit, là aussi elle croisa d'autres Saiyajins et entendit des bribes de conversation sans y prêter attention :

« … vous avez l'état dans lequel il est revenu ? J'aurai bien aimé y aller dans cette putain de bataille ! »

« Toi ?! Mais t'aurais servi à rien ! Kodaïan a survécu à ça et il paraît qu'un autre Saiyajin d'élite est mort sur place ! »

Kodaïan ? Ce nom là lui disait quelque chose, elle ne savait plus si c'était un basse classe ou un membre de l'élite mais elle savait qu'il était devenu plutôt balaise... et relativement connu pour le coup. Bettery s'arrêta et se tourna vers les Saiyajins qui discutaient :

« Vous parlez de Cold 22 ? » demanda-t-elle

« Ouais ! Ça a été une putain de baston il paraît ! Même les Démons du froid ont ramassé ! »

« Et ce Kodaïan, où est-il maintenant ? »

L'un des Saiyajin montra la porte du pouce :

« Là-dedans Bettery ! Il est en train de s'entraîner ! »

« Ok. »

Sans même dire merci, elle entra par une autre porte, celle qui menait à la console de commande de la salle d'entraînement de Kodaïan, là, un petit alien observait l'entraînement du Saiyajin par une vitre sans-teint, c'était lui qui devait modifier les paramètres de la salle sur la demande du guerrier. Il se tourna, surpris par l'entrée de la jeune fille :

« Hein ? Mademoiselle Bettery ?! »

« Fais comme-ci j'étais pas là. » répondit-elle

Elle s'avança juste derrière le petit alien et observa un peu, Kodaïan bougeait assez vite, sans la gravité elle aurait probablement eu du mal à le suivre. Elle scanna le Saiyajin par curiosité et fut surprise par le chiffre affiché. Ce type était quasiment deux fois plus fort qu'elle, c'était donc pour sûr un membre de l'élite, quelque soit sa naissance.
Elle eut un sourire en coin et sortit de la salle de contrôle pour se poser contre un mur dans le couloir, elle croisa les bras et attendit.
La mission serait reportée à plus tard, il pouvait être intéressant de parler à ce type quand il sortirait de la salle une fois son entraînement terminé.


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Mer Nov 04, 2015 4:09 pm

La frustration du guerrier croissait en même temps que sa fatigue. Plus il forçait, plus il s'épuisait et devait dépenser d'autant plus d'énergie pour maintenir son vol et sa concentration. Kodaïan approchait de sa limite, et refusait catégoriquement de l'admettre. S'il acceptait d'être à bout de force, alors c'est qu'il ne pouvait pas aller plus loin, et s'il ne pouvait pas progresser plus que ça alors il resterait toujours en dessous de tous ces monstres qu'il avait vu durant la guerre.
La colère d'un Saiyan est une arme puissante, une source de pouvoir autant que d'énergie, qui pouvait parfois renverser le cours d'un affrontement en l'amenant à faire exploser ses forces cachées. Bien sûr, c'était une arme à double tranchant, une telle débauche de puissance soudaine ne durait pas longtemps et condamnait le guerrier à l'impuissance si elle échouait.

Dans le cadre de son entraînement, et aussi par son caractère particulier, Kodaïan parvenait à repousser les signaux d'alarmes de son corps, serrant les dents à chaque laser qui l'atteignait, vidant ses poumons dans un cri de défi à l'intention de l'univers pour mieux les remplir ensuite. Sa vie n'était pas vraiment en danger, alors il pouvait consumer à petite dose cette fureur Saiyanne...
Mais aussi déterminé que puisse être le loup solitaire, sa volonté inflexible et son corps robuste, il y avait un moment où trop c'est trop. Sa vision commençait à se faire flou, son souffle pourtant intense lui échappait tandis qu'il encaissait de plus en plus souvent des tirs, chaque impact réduisant encore sa vitesse et faisant de lui une cible plus facile.
Son aura se dissipa et il tomba au sol. Forçant encore son corps à bouger, il évita toutefois de subir des dommages à l'atterrissage...mais désormais, il était cloué à terre. Les sphères d'entraînement l'encerclaient déjà, se réunissaient, ça allait mal finir.

Kodaïan se recroquevilla sur lui-même, adoptant une garde défensive qui couvrirait au maximum son torse et sa tête et creusa au fond de ses réserves pour s'entourer d'une aura protectrice. Une fraction de seconde après, les lasers commencèrent à pleuvoir en rafale. La maigre protection énergétique du Saiyan se résumait à une fine couche autour de lui, tandis qu'il ployait rapidement sous les tirs incessants. Bientôt, il ne parvint même plus à distinguer un impact d'un autre, les douleurs se mélangeant, le dévorant, tandis qu'il tentait presque désespérément de résister à l'assaut mécanique. La gravité artificielle se faisait de plus en plus péniblement sentir, le faisant rapidement tomber à genoux, puis sur les coudes alors que sa peau se brûlait par la chaleur cumulée des blasters.
Puis soudainement, tout cessa. Le sifflement du déplacement des sphères cessa, les canons miniatures se turent, son corps s'allégea, devenant comme une plume tandis qu'il gisait à moitié à terre.

Non, il n'était pas mort. Si ses tourments prenaient subitement fin, c'est car le responsable des réglages avait mis fin à la session en voyant le Saiyan dans un état critique. Il fallut plusieurs secondes à Kodaïan pour réaliser qu'il avait entendu l'alerte sonore signalant la fin de l'entraînement et qu'il ne reprenne ses esprits et calme sa respiration.
Peu après, il se releva. Ses membres lui obéissaient difficilement et tout son corps irradiait de douleur. Cela lui rappelait péniblement qu'il était encore bien faible par rapport à l'univers, mais malgré son état il refusa de se laisser abattre. De mauvaise humeur par son "échec", le loup solitaire se tourna vers la vitrine qui dissimulait l'alien aux commandes des paramètres.


"Qui est-ce qui t'as dis d'arrêter l'entraînement !?"

Misérable ver de terre... Les Saiyans sont très fiers, orgueilleux même et Kodaïan n'échappait pas à la règle, bien au contraire. Son père s'était enfui avec lui lorsqu'il était enfin, sur Cold c'était un Démon du froid et ses hommes qui lui valurent de rester en vie et voilà que même un sous-déchet, un non-Saiyan tellement pitoyable qu'on l'a assigné à tripoter des boutons et des machines toute la journée pour toute sa misérable vie, se permettait de croire qu'il pouvait l'aider.
Contrarié et frustré de sa faiblesse, de cette dépendance aux autres, Kodaïan quitta la pièce en s'efforçant de ne pas tituber. Le retour à une gravité "classique" rendait tout de même bien plus supportable son état, son souffle revenant déjà à la normale, lent et profond, tandis que son estomac commençait déjà à gronder. Oui, c'était évident que ça devait arriver.
Même la plus violente des colères, ou la plus solide des déterminations ne peut créer de l'énergie à partir de rien. Peuple puissant, les Saiyans cachaient des réserves colossales...mais lorsque celles-ci étaient consommées, par un effort intense ou particulièrement prolongé, il était indispensable de les refaire...
Donc en plus d'avoir mal partout, d'être énervé contre le monde et lui-même, d'être complètement épuisé, Kodaïan avait faim. Aussi faim que pouvait l'avoir un guerrier comme lui qui avait tenté de se surpasser jusqu'à en tomber à terre.

Préférant penser à autre chose pour l'instant, il passa la porte qui s'ouvrit dans un sifflement caractéristique et s'engagea dans le couloir. Le loup solitaire en était à se demander qu'est-ce qu'il allait manger et où, son salaire lui aurait garanti une bonne bouffes s'il avait supporté la compagnie d'une foule, et il avait la flemme d'aller chasser, tant par démotivation que par fatigue...
Il en était déjà à saliver d'avance en songeant au buffet qu'il s'offrirait pour se remonter le moral et retrouver des forces, avant de prendre un peu l'air puis de retourner sur mettre sur la gueule avec les modules d'entraînement, lorsqu'il remarqua un peu plus loin une Saiyanne. Kodaïan fronça à peine les sourcils, ayant retrouvé son habituel stoïcisme, et étudia un peu l'inconnue. Elle n'était pas si mal, quoique jeune. A vu de nez, il aurait dix une dizaine d'années d'écart...bof, de toute façon il s'en foutait. La procréation, tout ça, c'est pas son truc...
Mais quelque chose le dérangeait. Cette gamine était là, postée contre le mur dans une position qu'il aurait certainement lui-même eu...s'il avait attendu quelqu'un. Et vu son regard, ce n'était pas le gentil barbu qui apporte des cadeaux en hiver qu'elle espérait voir.

L'espace d'un instant, le loup solitaire hésita. Il pouvait tout bonnement l'ignorer et continuer sa route, ou bien se vexer d'être attendu et lui mettre sur la gueule sans plus attendre...mais comme bien souvent, sa curiosité domina. Qui était-elle ? Qu'est-ce qu'elle lui voulait, à lui précisément ? Il aurait tout le temps de se barrer ou de la tabasser une fois qu'elle aurait répondu à ses questions.
Il s'arrêta à sa hauteur, la fixant dans les yeux. Même fatigué, son regard tenait bon, habitué à percer les nuages, les brumes et l'altitude, à résister aux vents violents, aux rayons solaires et à la température des grandes hauteurs. Mais plus encore, il garda le silence. Après tout, on dit bien "honneur aux dames"...faut vraiment être le dernier des crétins pour inventer un truc pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Ven Nov 06, 2015 2:17 pm






Après le combat...le blabla ?


Feat Kodaïan





Elle attendit quelques minutes dans le couloir. Pour patienter, elle trifouillait son scouter en se calant sur plusieurs fréquences, c'était amusant pendant dix secondes, mais l'ennui rattrapa rapidement Bettery qui s'interrogea de nouveau sur son comportement.
Un basse classe l'avait dépassé et là elle voyait un membre de l'élite qui dépassait encore le Prince Vegeta. Pourtant tout le monde s'était fait à l'idée que Vegeta-fils ne pouvait pas être dépassé, et cela arriva malgré tout. Elle remarqua que ceux qui avaient dépassé le membre de la famille royale étaient plus ou moins des électrons libres de l'armée Saiyajin, ne croyant pas aux paroles teintées de vanité du Roi sur son soi-disant fils prodige.

Peut-être fallait-elle qu'elle gagne un peu en indépendance... Le problème était qu'elle avait toujours eu l'habitude de se battre avec son escouade pour ses missions et les Saiyajins étaient beaucoup plus efficaces en bandes, c'était indéniable. Le problème était que le challenge manquait souvent et c'était pour la simple et bonne raison que la transformation Ozaruu, surtout contrôlée, suffisait la plupart du temps à éliminer toute forme de résistance, même parmi les Démons :


*Je vais devoir m'essayer aux missions solo...*

Elle entendit les portes de la salle d'entraînement s'ouvrir et leva les yeux. Kodaïan se tenait en face d'elle, Bettery remarqua des marques sur son corps, celles provoquées par les machines d'entraînement. Le Saiyajin avait un air neutre, elle remarqua également qu'il lui manquait en plus de l'armure, un scouter. Bah ! Il était probablement en repos et n'en avait pas besoin.
La jeune guerrière constata également la différence de taille entre elle et Kodaïan : une vingtaine de centimètres de différence, même si ça ne voulait pas dire grand chose si l'individu ne possédait pas la force qui allait avec. Elle fit un sourire en coin et parla, gardant ses bras croisés et restant contre le mur :


« Tu es Kodaïan toi nan ? T'as une petite réputation dans les élites. Il paraît que tu as participé à la bataille de Cold 22, on en dit beaucoup de choses. Comme quoi le Seigneur Cold y a vaincu Dabra mais que toute l'armée y avait éliminé... On dit même que des Démons du froid appelés en renforts étaient sur place et qu'ils ont failli y rester. Tu confirmes ou non ? »

Sans pousser jusqu'à la curiosité extrême, il était vrai que les rumeurs sur cette bataille l'intriguait beaucoup, même si connaître ce qu'il s'est vraiment passé ou non ne lui changerait pas sa vie. En tant que guerrière, elle voulait simplement connaître un peu plus cette bataille qui resterait sans doute légendaire dans les archives impériales, et accessoirement jauger Kodaïan.


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Ven Nov 06, 2015 5:14 pm

Kodaïan étudia attentivement l'inconnue. Elle l'attendait, c'était évident, et chez les Saiyans ça pouvait rapidement partir en pugilat. Dans son état, il doutait d'être seulement capable de tenir tête à quelqu'un de moitié moins fort que lui. Bien que petite, l'étrangère était faisait partie de l'armée, comme en témoignaient son armure et son scouter, et semblait être détendue malgré sa présence, ce qui n'était pas bon signe.
Si quelqu'un de rang "standard" venait le voir, c'était sûrement après avoir entendu sa réputation, ce qui signifiait qu'elle venait soit par curiosité, soit par envie de le défier. Le loup solitaire remarqua que le regard de la Saiyanne l'étudiait, ce qui ne le rassurait pas. Lui détestait les scouters, jugeant l'appareil futile et contreproductif - un vrai guerrier devrait pouvoir se fier à son instinct et ses réflexes, pas à une machine qui a tendance à exploser à tout bout de champ - et ne pouvait pas évaluer la puissance de son interlocutrice, contrairement à elle qui pouvait chiffrer son état actuel. Le petit sourire qu'elle eut était d'ailleurs assez révélateur selon Kodaïan, tout comme le fait qu'elle reste adossée au mur. Mais le Saiyan fit l'effort de ne pas considérer ça comme une insulte tandis qu'elle prenait enfin la parole.

Conservant son éternel flegme, le guerrier errant se sentit tout de même soulagé devant le fait qu'elle était simplement curieuse quant aux événements de Cold 22. Se battre ne le dérangeait pas, comme tout bon Saiyan, mais se faire attaquer lorsqu'il était épuisé l'énervait passablement. Où allait le monde s'il n'y avait même plus moyen de s'entraîner peinard ?
Stoïque, Kodaïan prit son temps pour dévisager intensément la guerrière et réfléchir à sa réponse. Là où certains voyaient une victoire à cette bataille et un exploit à y avoir survécu, le loup solitaire garderait en mémoire la honte d'avoir été abattu et l'humiliation de s'être senti minuscule face aux deux géants de la guerre. Non, le taciturne n'aimerait pas en parler...
Mais d'un autre côté, dans son pragmatisme Kodaïan évaluait l'intérêt qu'il y avait à satisfaire la demande de ce qui ressemblait encore à une adolescente tout comme à l'envoyer paître. Si elle posait des questions, c'est qu'elle n'y avait pas été donc elle avait probablement été jugée trop faible pour aller se battre sur le monde hostile, ce qui la plaçait en toute logique en-dessous de lui...en temps normal. De toute façon, il n'y avait probablement rien à craindre de sa part, même si elle était plus forte que lui à cause de son état, elle ne le tuerait sans doute pas ce qui lui vaudrait de sanglantes représailles une fois qu'il serait rétabli, ce qui serait vite fait avec leur technologie.
Mais malgré son attitude arrogante - une norme tout ce qu'il y a de plus normale chez les Saiyans, du moins à son avis - elle paraissait plutôt...sympathique. Elle ne témoignait pas d'hostilité, se montrait posée, relativement polie et ne tentait pas plus que ça de le bousculer. Sans aller jusqu'à essayer de s'en faire une amie, il estima que se montrer coopératif était le plus intéressant à faire dans l'immédiat. Enfin, à sa façon.


"La guerre est la guerre. On a eu des pertes, on en a causé. Les faibles et les malchanceux sont morts, les autres ont survécu."

Même le plus fort des combattants peut succomber au poids de la mêlée. Cela il le savait depuis sa tendre enfance, et peu importe le niveau que l'on peut atteindre c'est une règle constante. "Il y a toujours plus fort ailleurs", "La coopération apporte une puissance supérieure à celle qu'ils auraient séparément", "Tout le monde finit par se fatiguer un jour", et tant d'autres règles si évidentes et pourtant si primordiales.
Alors ceux qui tombaient au champ d'honneur étaient soit ceux qui ne pouvaient pas suivre le rythme des batailles, soit les malheureux qui sont tombés face à un monstre qu'ils n'auraient jamais du rencontrer. Dans quelle catégorie se rangeait-il lui-même ? Son besoin impératif de devenir plus fort parlait bien assez comme ça...


"Je suis ravi que tu connaisses mon nom, petite, mais je ne connais pas le tien."

Demeurant aussi expressif qu'une fougère galactique dans une vitrine d'exposition, Kodaïan tâta la température pour ainsi dire. Il n'avait pas besoin d'ami, lui qui se contentait amplement de sa seule compagnie, tout comme il n'avait pas besoin de se faire plus d'ennemis que ses voyages, la malchance et son "travail" lui offriraient, mais sa curiosité se faisait plus forte que son instinct solitaire. Qui était donc cette fille qui avait laissé entendre qu'elle était une élite ? D'où venait-elle, avait-elle un esprit bouillant et incisif ou cachait-elle derrière sa p'tite frimousse une rigueur et un calme inattendus pour son âge ? Cela l'intéressait, aussi inutile et éphémère que cela puisse être, pour le seul plaisir de savoir quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Sam Nov 07, 2015 4:07 pm






Après le combat...le blabla ?


Feat Kodaïan





Son interlocuteur ne répondit pas immédiatement à sa question, il la dévisagea un petit moment. Son air stoïque rendait son humeur difficile à percevoir... Rien ne l'empêchait de coller une tarte monumentale à Bettery et de s'en aller, quoique l'on pouvait douter de l'efficacité de cette tarte dans l'état actuel de Kodaïan. Néanmoins, elle ne montrait pas son appréhension, restant détendue et soutenant le regard du Saiyajin.
Celui-ci finit par répondre à sa question, ce qui lui permis de se faire une idée du caractère du guerrier qu'elle avait en face de lui : le genre à être direct mais à ne pas montrer ses émotions... Enfin, c'était la première impression qu'elle avait de lui en tout cas, et ne dit-on pas que la première impression est toujours la bonne ? Il avait répondu de façon directe et simple, ce qui lui fit hausser les épaules :


« Ouais pas d'bol pour eux ! »

Elle s'en fichait un peu des morts de cette guerre, du moment qu'elle pouvait ajouter ses propres victimes au compteur, mais avec ces Démons il y avait tout de même un problème assez conséquent qu'elle n'évoquerait que plus tard.
En effet, Kodaïan venait de poser une question à laquelle elle ne s'attendait pas vraiment : il venait de lui demander son nom. En faisant abstraction du fait qu'il venait de l'appeler « petite », elle affichait un air assez surpris :


« Ben... Je m'appelle Bettery mais je pensais que tu t'en foutrais. Je vais pas tarder à partir en mission... Ah et... »

Elle fronça de nouveau les sourcils et serra le poing droit devant elle en arborant un sourire carnassier :

« ...je suis peut-être petite et un peu jeune mais j'ai plus de missions à mon actif que la plupart de ces feignasses qui se prétendent élites, mon escouade était très active jusqu'à sa dissolution. Et on a déjà subit le problème que j'allais évoquer. »

Elle croisa de nouveau les bras et repris un air assez calme :

« Nous avons parfois rencontré des Démons que nous avions déjà vaincu, et tué évidemment. L'un d'eux nous a dit clairement qu'ils avaient une certaine facilité à revenir à la vie... Certains d'entre eux ne sont pas faciles à tuer en plus et les voir ressusciter comme si de rien était me débecte ! Sérieux, ils peuvent rester crevés comme tout bon déchet ?! »

Elle soupira, elle s'était un peu emportée mais c'était tout à fait normal selon elle. C'était... de la triche, purement et simplement de la triche, quand on était pas fichu de défendre sa vie une fois on ne méritait pas de deuxième chance aussi facilement :

« T'en penses quoi toi ? T'en a déjà rencontré des saloperies ressuscitées ? »


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Dim Nov 08, 2015 2:09 am

L'enthousiasme dont fit preuve la gamine en répondant laissa Kodaïan de marbre bien qu'il ne perde pas un détail de ses réactions. Tout comme lorsqu'elle lui donna son nom d'ailleurs, ainsi que la tirade où elle exposait sa fierté de faire partie de l'élite, et sans doute du haut du panier. Ah, si peu de temps de conversation, et tant de choses déjà découvertes. Une vraie gamine, sans ambition extraordinaire à première vue, tout simplement. Le guerrier supposait même qu'il aurait pu converser avec elle longuement des nouveautés à la mode sur Vegeta s'il s'y était intéressé.

Quoiqu'il en soit, elle évoqua le problème des démons qui ressuscitent, avec une véhémence tout à fait naturelle de la part d'une gamine coriace. Elle l'ouvrait aussi fort que possible dès qu'elle en avait l'occasion, gesticulait dans tous les sens comme tout enfant débordant d'énergie, sautant d'une attitude à une autre en une seconde. De plus, elle parlait avec une simplicité de vision - certes logique - assez typique de son inexpérience, de son immaturité encore. Elle avait vu des batailles, elle avait goûté au sang, mais c'était le lot de tous les Saiyans.
"Bettery" l'ignorait peut-être, ou refusait-elle simplement de l'imaginer et pire encore, de l'accepter, mais elle n'était qu'une guerrière parmi les autres, une petite bougie au milieu des étoiles, toute sa force fantastique pour son âge n'étant guère plus qu'une poussière dans l'univers. Chaque Saiyan se vanterait d'être plus fort que les autres, d'aller de bataille en bataille en pensant qu'il pourrait toujours aller plus loin, de se rapprocher de la légende qui avait survécu à travers le temps sur leur petite planète. Une façon comme une autre de fermer les yeux sur ce qui les dérange : Leur véritable faiblesse. Si les Saiyans étaient si forts, pourquoi seraient-ils alors de simples soldats, même d'élite, aux ordres d'un étranger ?

Ah, pauvre enfant. Profites bien de ton ignorance, de ton innocence et pries pour ne jamais les perdre. Car fragile comme l'est ta détermination qui ne repose que sur ta force et tes exploits passés, tu ne résisterais pas à la triste et dure réalité... Kodaïan lui, n'y avait pas résisté. Mais...c'était il y a longtemps. Maintenant, il savait. Il savait que les Saiyans étaient faibles, il savait qu'ils étaient stupides et arrogants. Peut-être avaient-ils une chance d'un jour s'élever au-dessus de la masse, mais l'univers grouillait de monstres qui les écraserait quand même.
La jeune fille l'interrogeait à nouveau. Curieuse au moins, c'était une belle chose de l'enfance ça aussi. Trop peu de gens le restaient en grandissant, dommage. Cela les aurait peut-être aidé à faire fonctionner leurs neurones... Le loup solitaire songea que Bettery avait au mieux sa sympathie, elle lui rappelait un peu sa jeunesse, à une époque plus...insouciante, plus agréable, on ne va pas le cacher.


"La guerre est injuste, la guerre triche. C'est comme ça qu'on les gagne."

L'honneur c'était bien beau, mais l'orgueil, la colère, le combat individuel ça apporte rarement la victoire. C'est le pragmatisme, la stratégie et même la lâcheté qui permet de gagner et surtout, de survivre. Un grand guerrier qui tombe au combat, même dans des circonstances héroïques, n'en est pas moins mort, privé de toute chance de pouvoir influencer les événements. Lui n'avait pas hésité à se cacher sous des cadavres là où d'autres avaient crié et s'étaient élancés dans les airs, ne s'était pas privé de frapper dans le dos un adversaire concentré dans un de ces fabuleux "duels" d'honneur. Cela composait sa mauvaise réputation, on le jugeait instable, bizarre.
Il était tout simplement méthodique.


"Et je me fiche de savoir si mes ennemis sont déjà morts ou non, petite et téméraire Bettery, s'ils me font face, je dois les tuer, d'une manière ou d'une autre."

Certes, savoir qu'ils pouvaient revenir alimenter à nouveau l'effort de guerre régulièrement était un problème plus que conséquent. Comment vaincre une armée qui peut voir ses soldats revenir ? Il était impensable de les capturer et les enfermer, encore plus aberrant d'imaginer se rendre et se soumettre, mais malgré tout impossible de s'en débarrasser définitivement...de ce qu'ils en savent. Quelques soient les ruses inventées, les forces déployées, les triomphes réalisés...leurs ennemis reviendraient toujours, et les batailles reprendraient. Peut-être avaient-ils une chance en recrutant plus de soldats, ou en se faisant des alliés supplémentaires. Ou d'autres solutions encore.
Mais tout ça ne le concernait pas. Il n'était qu'un guerrier parmi tant d'autre. Ordre ou non, quelqu'un se dresse devant lui et le menace, il le tue. Et il les tuera autant de fois qu'il le faut. Tout ce qu'il souhaitait, c'était survivre, encore et encore. La vie, c'était une chance de choisir, d'agir. C'est pour ça que Kodaïan savait que même si subitement il devait plus fort que les démons du froid et qu'il renversait la guerre, il ne serait jamais un "héros".
Juste une poussière dans l'univers qui veut continuer à exister...
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Lun Nov 09, 2015 3:07 pm






Après le combat...le blabla ?


Feat Kodaïan





La réponse de Kodaïan fut brève, la guerre était injuste, c'était vrai, la guerre ça n'était pas toujours que des arcs-en-ciel pour les fous de combats qu'étaient les Saiyajins. Alors quoi ? La réponse était de renvoyer ces parasites en Enfer autant de fois qu'il le faudrait pour leur passer l'envie de ressusciter ? Ou jusqu'à ce qu'ils atteignent leurs limites de résurrections ? S'il y en avait une...

« Non c'est vrai, ce n'est pas tellement un problème... Mais la seule solution pour se débarrasser d'eux pour sûr est de devenir infiniment plus fort qu'eux. Nous, nous avons le Ozaruu, donc c'est pas si difficile, mais tous ces boulets de l'armée du Seigneur Freezer ne nous aident pas. »

Elle posa ensuite ses doigts sur son menton, il y avait un autre problème bien plus grave qui plus est :

« En plus... Les généraux de Dabra. Eux ils ont un pouvoir qui dépasse même les Ozaruu ! A moins d'être un Démon du froid on ne peut pas les affronter. »

La jeune guerrière était pleine de vigueur dans les combats, mais elle savait que bien qu'elle comptait parmi les êtres les plus puissants de l'Univers, en partie grâce à l'Ozaruu, elle n'était qu'une soldate dans une masse d'élites. Au dessus de cette masse se trouvait l'élite de l'élite, les vrais êtres les plus puissants, ceux qui faisaient tourner le monde : les Cold, Dabra et ses généraux, puis sans doute quelques bestioles inconnues qui vadrouillait dans cet Univers si vaste :

« Tu sais, je serai contente quand je pourrai me débarrasser de ces imbéciles sans broncher. »

Son air changea tout à coup, elle avait l'air assez surprise, comme si elle venait de réaliser quelque chose. Ayant repensé aux légendes de son peuple, et à la soudaine montée en puissance d'Arachitz, peut-être... Elle se retira du mur et fit quelques pas en avant pour se retrouver au milieu du couloir, l'air pensive :

« Peut-être que la clé est le Suppa Saiyajin Légendaire... »

Ça avait l'air complètement fou, après tout, ce n'était qu'une légende stupide, mais les légendes n'avaient-elles pas toujours une part de vérité. Pour ne pas passer pour une rêveuse, elle s'expliqua immédiatement :

« Je ne dis pas ça au hasard. J'ai connu un basse classe, il était pathétique, né avec une force si basse qu'on l'a envoyé sur une planète à sa naissance. On est allé le chercher, il était toujours aussi pitoyable, à peine la moitié de ma force et pas fichu de maîtriser le Ozaruu. Puis en quelques mois, il est devenu plus fort que le Prince Vegeta ! »

Ce genre d'évolution était évidement anormal, un guerrier expérimenté n'y verrait pas qu'une simple progression rapide, dépasser en quelques mois une force que des tas de Saiyajins n'atteignaient jamais au cours de leur vie surprendrait certainement même quelqu'un d'aussi froid que Kodaïan, même s'il ne le montrerait pas forcément sur son visage.
Tout simplement car ce n'était pas une question d'entraînement, mais de potentiel, hors, le potentiel du Suppa Saiyajin était inégalé, donc sa force devait probablement augmenter sans logique, voilà le point qu'elle voulait soulever. Ce basse classe était peut-être le guerrier légendaire, cependant, ça restait difficile à croire, car il n'était censé y avoir qu'un seul et unique guerrier légendaire, et ça serait tombé sur ce basse classe né sans potentiel ?


« Ce que je veux dire, c'est que les peuples font des légendes pour apprendre des leçons aux masses. Peut-être que l'image du Suppa Saiyajin est faite pour nous dire qu'il faut toujours nous dépasser et gagner en puissance... et que de temps en temps, une personne, ou plusieurs, naissent, des personnes qui illustrent cette légende et qui ont une bonne marge de progression. »

Elle n'avait jamais étudié la légende sous cet angle, cette idée venait d'émerger dans sa tête, mais il était vrai que ça expliquait beaucoup de choses. D'ailleurs, elle se rendait compte qu'elle avait gagné en vigueur depuis le début de cette conversation, c'était comme si elle n'était plu déprimée, prête à reprendre du service, elle était peu à peu en train de réaliser ce qu'elle devait faire...


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Lun Nov 09, 2015 7:17 pm

Pour Kodaïan, la vie était simple. Mange, reste en vie, échappes à tes ennemis, tues tes ennemis, survis quoiqu'il arrive... Peu de Saiyans auraient pu se targuer d'une philosophie aussi simpliste et efficace. En fait, peu de Saiyans auraient survécu aussi longtemps que lui, à défier la mort face aux Saiyans, à la Nature, à l'Univers, à l'Enfer. Mais lui le faisait, ne se souciant guère de la force ou la nature de son adversaire. Le combat pour la nourriture, l'affrontement civil inévitable ou la guerre en bonne et due forme, cela ne changeait rien pour lui.
Un adversaire devait être tué. Un danger surmonté. Et Kodaïan, fier comme un Saiyan, honnête comme un abruti, n'avait pourtant pas hésité à faire le mort, à ruser, feinter, trahir les autres pour survivre et tuer. Cela lui déplaisait bien sûr, mais une guerre était gagnée par le nombre et la ruse, et non par l'honneur et la brutalité.

Mais évidemment, les Saiyans avaient une limite. Sauf quelques uns, qui surmontaient tous les défis, les uns après les autres... Mais la réputation de Kodaïan avait été telle qu'il avait été déployé au plus fort de la bataille. Sa vitesse, sa ruse et sa force avaient été exploitées à leur maximum, pour qu'il tue, qu'il survive, pendant que d'autres se battaient contre des "faibles".
Lui avait vu le plus terrible de l'univers. Il avait vu les Démons ultimes se battre, les seigneurs de l'Enfer, les roi de la Réalité, s'affronter dans une tempête de puissance.
Et lui, l'élite de l'élite, vif comme l'éclair, plus puissant que le Prince des Guerriers, plus intelligent que le savant des savants, avait alors compris les règles de l'univers. Le fort tue, l fort domine, le faible...Subit.
Alors entendre cette minuscule gamine - ce qu'il savait être une apparence trompeuse puisqu'elle osait lui parler - lui parler du Suoer Saiyan Légendaire éveillait en lui des sentiments contraires.

Mais Bettery, aussi mignonne puisse-t-elle être, évoquait une "solution' que détestait Kodaïan. Le Super Saiyan Légendaire ? Cet Être ultime à la puissance ultime qui faisait rêver n'importe quel enfant de leur peuple ? Quelle légende était donc plus méprisable que celle-ci ?
Bien sûr, Kodaîan, comme n'importe quel singe de l'espace,croyait à l'existence d'un guerrier ultime qui les sauverait de toute menace. Mais d'un autre côté, sa force, son expérience, son pragmatisme le persuadait que même si ce guerrier existait, il le mépriserait.


"Le Super Saiyan Légendaire ? Un basse classe plus fort que le prince Végéra ? Et alors ?"

Même s'il refusait de le reconnaître, Kodaïan savait qu'il était un guerrier d'exception. Sa  vitesse extraordinaire, son pragmatisme unique, sa minutie de chaque geste, l'avait élevé au dessus de l'élite de l'élite. Il avait vu les Dieux de la guerre s'affronter, il avait survécu à toutes les guerres, tous les duels, tous les carnages. Cela avait fait sa réputation.
Kodaïan le surhomme, Kodaïan le survivant, Kodaïan le maudit.[
Cette gamine avait une vision étonnamment lucide, au point qu'il était jaloux de ne pas avoir été aussi clair et déterminé au même âge. Mais c'était il y a quoi...dix ans ? Plus ? Aujourd'hui, Kodaïan savait. Il voyait, bien au delà de la vision étriquée des Saiyans.
Lui, le guerrier sortit du Néant, apparut de nulle part, sans ambition précise, sans alllégeance fixe, sans désir net, il s'était hissé au-dessus de tout, au point que les Cold l'appellent en renfort secret.

Oui. Kodaïan était un Saiyan exceptionnel. Si vif, si malin, qu'il avait su défaire des adversaires plus forts que lui et survivre au plus fort de la guerre. Pourtant...ou alors parce que, il n'espérait rien. Un combattant ultime qui les sauverait tous ? Une honte suprême. Une armée qui les soutiendrait ? Une honte suprême. Lui, était un guerrier, un guerrier qui avait vu la véritable puissance qu'il aurait du avoir. Bien évidemment, il avait souffert de sa faiblesse...autant que de sa force.

Il avait envie de briser cette gamine pour avoir admis que les Saiyans ne contrôlaient pas leur destin. Même fatigué, blessé, le guerrier ne doutait pas qu'il pourrait la feinter, la tromper, la tuer. Mais...il n'en avait aucune envie. Même dans son état, affaibli, fatigué, il ne doutait pas qu'il aurait pu la battre, l'exécuter.
Cette petite...avait du potentiel. Peut-être mourrait-elle, au cours d'une bataille qui ne la concernait pas...ou alors survivrait-elle au point de les dépasser, lui, Végéta, toutes les élites, tous les Saiyans.


"Comptes sur un autre...et tu es morte. Comptes sur une légende, et tu es morte.

Se prenant d'un élan d'affection, de compassion, pour la petite Saiyanne, il lui posa une min sur l'épaule. Kodaïan n'était pas sociable, ni amical, ni ouvert. Mais il aimait bien les courageux, les forts, les dévoués. Cette gamine lui plaisait. Aussi rigide qu'il soit.

"La guerre n'admet qu'une seule règle jeune fille, survis.. Survis aux démons, survis aux monstres, survis à tout."

Bien sûr, comme tout Saiyan, Kodaïan croyait plus ou moins au Super Saiyan Légendaire...mais refusait en même temps d'en admettre l'existence. Un être surpuissant qui voulait les détruire autant que les libérer de l'esclave et la soumission ? Très peu pour lui.

"Alors oublies les légendes, les rumeurs, et fies-toi à ton instincts, à ta propre force, car elle seule te sauvera au milieu de la mêlée."

On ne pouvait compter que sur soi-même au plus fort des combats. Légendes ou pas, seuls ceux qui se battent pouvaient changer le destin, dans un sens ou un autre. Cela, il espérait le faire comprendre à cette gamine déterminée et suicidaire, à ses yeux, puisqu'elle semblait avoir un autre avenir que celui des "abrutis" du commun. Kodaïan était à part, insensibles aux codes, aux lois, aux traditions et c'est ce qui faisait sa force...et ce qu'il tentait, pour une raison qui lui paraissait à demi-obscure à cet instant, de transmettre à Bettery.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Ven Nov 13, 2015 2:30 pm






Après le combat...le blabla ?


Feat Kodaïan





Comme elle s'y attendait, en voyant les réactions de Kodaïan, sa théorie sur le Suppa Saiyajin de Légende ne lui plaisait pas du tout, mais il fallait avouer que l'existence d'un tel guerrier faciliterait grandement l'existence des Saiyajins... ou pourrait l'empirer, tout dépendant si le guerrier en question était un taré ou non.
Kodaïan lui fit ensuite comprendre de ne se fier à personne, elle ne pouvait pas vraiment donner de contre argument, ce n'était pas son escouade qui l'avait empêchée de mourir sur Zélod. Si elle était là aujourd'hui, c'était uniquement car Arachitz les avait épargné, et eux avaient fui, leur fierté en avait pris un sacré coup.
Le Saiyajin fit ensuite une chose à laquelle elle ne s'attendait pas, il posa une main sur son épaule, elle n'était habituée à ce genre de démonstration d'affection, après tous les Saiyajins étaient plutôt du genre bourrins. Devant l'expression stoïque de Kodaïan, elle prit un air sérieux.

La règle d'or de la guerre, la survie et le secret de la survie était le pouvoir, pas les rêves ou les légendes, là aussi il avait raison, elle avait eu sa période de remise en question, elle s'était rendu compte qu'on l'avait dépassée. Elle n'était plus le plus haut de l'élite et n'avait pas trouvé d'adversaires à sa hauteur depuis longtemps ce qui avait gelé sa progression, mais maintenant il était temps de s'y remettre. La loi du plus fort l'emportait toujours, les Tsufuls l'avaient appris à leurs dépend, mais les Saiyajins étaient en train de devenir comme eux, se reposant sur leurs lauriers et sur le luxe de leur technologie, de même que sur la bonne paye que leur donnait Freezer. Un jour, cela allait se retourner contre eux, il fallait se conserver au niveau, surtout que... les relations entre les Saiyajins et Freezer n'étaient pas très florissantes, et le petit tyran n'aimait pas trop qu'on le contredise :


*Bah ! Si un jour quelqu'un extermine les Saiyajins c'est qu'ils le méritaient.*

Elle en revanche, ne serait pas exterminée, elle allait progresser et survivre, oui, une sérieuse remise à niveau était nécessaire...
A ce moment, son scouter bipa, elle recevait une communication que Kodaïan pouvait entendre de façon brouillée comme à travers un talkie-walkie, Bettery poussa un soupir :


« Quoi ? » demanda-t-elle sèchement en appuyant sur le bouton de son appareil

« Bettery, qu'est ce que tu fous ?! On attend plus que toi pour la mission ! »

« Ouais ben t'attendras deux minutes ! Je suis pas à tes ordres ! »

« Ben t'iras dire ça au Seigneur Freezer ! A moins que ce soit le Roi Vegeta qui te bute ! Les deux ont horreur du retard et tu le sais ! »

« Le Roi Vegeta ?! Tss ! Je peux te dire que je l'attends lui ! Et le Seigneur Freezer à autre chose à foutre je pense ! »

C'était vrai, elle ne craignait pas le Roi Vegeta tout le monde savait qu'il était dépassé mais personne n'avait envie de le détrôner pour devenir la bonniche de Freezer, en revanche le Prince c'était une autre histoire, lui était vraiment fort. Quant à Freezer, n'en parlons pas, seulement c'était le Roi qui était en charge ici, pas le Prince, ni Freezer.
Elle poussa un nouveau soupir :


« Bon, je dois y aller, une planète à conquérir et ces boulets ne sont pas sûrs de réussir à quatre, du coup ils ont besoin de moi. »

Elle commença à s'éloigner à reculons :

« Ça a été très instructif, je sais ce que je dois faire maintenant, la prochaine fois qu'on se reverra ma force risque de te surprendre. Hinhinhin ! » dit-elle avec un sourire en coin en faisant un salut

C'était de la camaraderie Saiyajin, les relations entre les individus étaient beaucoup basées sur la rivalité et la jeune fille qui venait d'avoir le coup de fouet dont elle avait besoin s'était enfin fixé un objectif à atteindre. Sur ces mots, elle partit précipitamment, courant dans les couloirs pour rejoindre son escouade.


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   Ven Nov 13, 2015 3:18 pm

Au vu de ses réactions, Kodaïan jugea que la jeune Saiyanne avait déjà vécu pas mal de choses...après tout, chez leur peuple il n'y avait qu'un seul critère d'évaluation : la force. Il la prenait un peu de haut, à cause de leur écart d'âge et de puissance, mais le guerrier n'écartait pas la possibilité qu'elle soit dans l'armée depuis plus longtemps que lui, qui avait passé une grande partie de sa vie à s'exclure de toute société, à fuir toute autre compagnie que la sienne et à se battre plus contre ses proies et les éléments que contre des monstres et des démons.
Cela dit, ses périples solitaires lui avaient apporté une chose bien souvent négligée par les Saiyans, la patience, le calme, une certaine forme d'humilité. Cela lui avait permis de se remettre toujours en question, de ne plus s'arrêter à un cap précis et de surmonter des combats où un Saiyan normal aurait été condamné car il avait cessé de se précipiter.
Cependant cela ne l'empêchait pas, bien au contraire, de demeurer un solitaire asocial...mais la petite Bettery avait l'air réceptive, pleine de bonne volonté. Pour son jeune âge, elle semblait déjà plutôt mûre, comme le prouvait sa réflexion à propos d'une éventuelle fin des Saiyans qui soutenait ce qu'il venait de lui dire. Jeune, mais prête à écouter, à réfléchir et à progresser. Elle lui plaisait.

Puis l'alarme caractéristique d'une demande de communication par Scouter se fit entendre. Un autre truc qu'il n'aimait pas avec ces machins, on pouvait le suivre, le contacter à tout moment, comme un petit chien. Il devait bien admettre que c'était fort pratique, mais il ne pouvait pas supporter ça.
Il haussa à peine un sourcil en écoutant la conversation, tendant discrètement l'oreille pour ne pas perdre une miette de la discussion, avec toute la subtilité et la politesse des Saiyans. Kodaïan réprima un maigre sourire lorsque Bettery envoya paître son interlocuteur, se défendant aussi dignement que logiquement. Il est vrai que des soldats doivent obéir, surtout au plus fort...donc à la famille du froid, mais d'un autre côté, même un individu dans le haut du panier pouvait se permettre de traîner un peu les pieds de temps à autre, Freezer et sa famille avaient très certainement mieux à faire que venir botter le cul d'une guerrière qui prend quelques minutes de retard...

Tout de même appelée par ses devoirs, Bettery commença à s'éloigner en mettant un terme à la conversation. Elle paraissait satisfaite de la conversation et paraissait lui promettre du défi à leur prochaine rencontre. Kodaïan la salua stoïquement, la regardant partir en soupirant. Cette gamine serait bien foutue de le dépasser en un rien de temps, avec une mentalité pareille. Apparemment, il venait de lui servir d'objectif alors le guerrier avait tout intérêt à reprendre les combats et l'entraînement avec deux fois plus d'ardeur.
Stoïque et relativement humble, Kodaïan n'en demeurait pas moins un Saiyan en bonne et due forme. Se faire dépasser par quelqu'un d'auparavant plus faible, plus petit, plus jeune ou autre, était une idée absolument inacceptable. Rien que d'être dépassé déjà lui mettait les nerfs, alors que cette gamine - qui lui faisait penser un peu à ce qu'aurait peut-être pu devenir sa soeur, si elle s'était inspirée de lui - risque de lui mettre un jour la pâtée ne lui plaisait guère.

Le loup solitaire s'apprêtait à tourner les talons et à retourner à la salle de gravité, en commandant un champ d'attraction encore plus puissant qu'avant, quand son estomac commença à gronder, laissant sa décision en plan quelque secondes. Sur un champ de bataille, il n'y aurait pas de pause, pas de répit, seulement le danger, la douleur et la solitude...mais d'un autre côté, le but de l'entraînement était justement de pouvoir souffler un coup entre deux épreuves.
Alors tant pis pour l'expérience pure et dure, aussi brutale que le combat lui-même, l'endurcissement typique et digne d'un Vrai Saiyan, son estomac grondait de plus belle, et il ne voyait pas de mal à s'en mettre plein la panse avant de s'en mettre plein la face.
Ouaip, si la nouvelle génération avait plus de gens comme ça, alors il avait intérêt à prendre double dose de bouffe et de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après le combat...le blabla ? [Pv Bettery/Glacius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après un combat sanglant, direction l'hôpital ! Mais une minute... qui a gagné le pari ?!
» Combat des Chixx!
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Un combat dans la NFL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Vegeta :: Salle de Gravité-