Partagez | 
 

 Un loup et un alien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Un loup et un alien   Jeu Oct 15, 2015 3:02 pm






Un loup et un alien


Libre si vous demandez gentiment





Le vaisseau apparut en orbite de la planète Terre, Pear me confirma ceci, je quittai alors mon siège avec un petit sourire sur le visage :

"Bien ! Atterrissez dans un lieu désert !"

"A vos ordres !"

"Dois-je vous apportez votre armure faite par Thundra-sama Maître ?"

"Inutile, ce n'est pas une zone de guerre. Et puis, j'essaye de ne pas paraître menaçant alors mieux vaux éviter les armures."

Le vaisseau se posa dans une zone rocheuse déserte, je donnai l'ordre à mes subordonnés de surveiller le vaisseau, puis je posai le pied sur la planète :

*Bien, voyons ce qui rend cette planète si spéciale...*

Je m'élevai lentement dans les airs et appuyai sur le bouton de mon scouter :

*Hmm... la plupart ont une force de cinq unités... Quelques uns sont au dessus, mais rien de bien impressionnant... Oh...!*

Je détectai tout à coup une puissante aura, d'origine terrienne, et bien au dessus de toutes les forces en présence sur la planète, exceptée la mienne :

*Intéressant...*

J'activai la communication avec mon vaisseau :

"Pear-san, j'ai trouvé quelque chose d'intéressant, je vais voir sur place. Prévenez-moi dés que vous détectez l'arrivée de C-21."

"Hai ! Blizzard-sama !"

Avec un sourire carnassier, je fis exploser mon aura et fonçai vers le lieu où était détectée la puissance, je parcourus donc une partie de la Terre et il fallait avouer que vue du ciel... un certain sentiment de sérénité se dégageait de ce monde qui possédait de belles couleurs. Mon impression était bien différente de celle que j'avais eu avec Freezer 79 qui me paraissait être un monde bien triste, là, je passai au dessus d'une ville très animée... Je poussai un soupir :

"HmHmHm ! J'ai trop voyagé..."

Contrairement aux Démons du froid qui avaient décidé de rester sur Freezer 79, moi j'avais vu des dizaines de mondes bien avant même la guerre, des mondes plus beaux ou au moins plus animés que le monde natal de ma race. Je comprenais peut-être mieux pourquoi notre planète d'origine n'était marqué qu'au numéro 79 sur la liste des planètes de Freezer... Puisque à part le fait que ce soit notre monde d'origine, Freezer 79 ne présentait pas un grand intérêt et était inhospitalier pour la plupart des races.

J'arrivai enfin à destination, un village humain, je stoppai mon avancée et restai en vol stationnaire pour observer, deux personnes avaient le nez levé vers le ciel, je descendis alors calmement en face de ces deux personnes. L'une d'elles était un garçon de taille moyenne aux cheveux noirs, rien de bien particulier chez lui, il était dans la moyenne des forces de la planète.

C'était la fille qui m'intéressait, c'était elle l'origine du chiffre sur mon scouter. Elle était habillée d'un uniforme scolaire terrien violet avec un espèce de ruban rouge autour du cou, ses cheveux étaient également d'un violet assez foncé mais ses yeux étaient rose clair, ce qui lui donnait un regard très perçant et une peau fine pas trop pâle.
Si j'avais été un terrien ou une espèce humanoïde sexuée, j'aurai probablement pensé que cette terrienne faisait partie des standards de beauté, elle était peut-être même au dessus. Mais en tant que Démon du froid, je n'avais que faire du physique d'une personne quelle que soit sa race, au lieu de ça, je parlai d'une chose totalement différente :


Apparence de la jeune fille (un lien car l'image est grande):
 

"C'est donc vous la personne qui dégage une si grande puissance. Je suppose que vous avez senti mon arrivée n'est-ce pas ?"

On pouvait ressentir une certaine tension dans le village dont tous les habitants avaient désormais les yeux rivés sur moi :

"Qu'est-ce que vous voulez ?" demanda la terrienne d'une voix froide

Elle me lançait un air méfiant, je remarquai qu'elle avait quelques pansements sur le corps, je choisis de répondre à sa question, je mis mon poing droit sur ma poitrine gauche et lui fit mon salut traditionnel en m'inclinant légèrement :

"Mon nom est Blizzard Glacius, et je viens de l'espace."

Leur air surpris ne m'échappa pas alors que je continuai mon explication :

"Une de mes connaissances m'a parlé de cette planète, je suis venu la voir par curiosité et j'ai détecté votre puissance."

"De... l'espace...?"

J'acquiesçai en silence :

"Je remarque que vous êtes blessée, nous avons de quoi vous soigner dans mon vaisseau."

Elle hésita pendant plusieurs secondes, pour ma part, j'avais tout mon temps, je la laissai donc réfléchir en mettant mes mains dans le dos, la regardant droit dans les yeux :

"Je n'ai pas besoin qu'on me soigne, merci..."

Cette jeune fille ne m'avait pas l'air très ouverte au dialogue, mais en même temps, c'était vrai que mon arrivée devait être déstabilisante, j'allai enchaîner quand elle se tourna vers une autre direction, l'air inquiète, au même moment, mon scouter bipa. Plusieurs forces faibles se dirigeaient par ici, mais il y en avait... beaucoup :

*Qu'est ce que cela signifie...?*

Je pris de la hauteur et vis une plusieurs véhicules approcher, des véhicules noirs qui avançaient des la prairie, le Soleil se reflétait sur leur carlingue, il y avait également des hélicoptère et des tanks. Je regardai ce spectacle d'un air circonspect quand je vis arriver vers moi un genre de tir ressemblant étrangement à une salve de pistolet à rayon, je l'évitai facilement en penchant la tête sur le côté, je sentis alors la chaleur du tir sur ma joue :

*Ça m'a l'air bien plus concentré qu'un pistolet à rayon...*

Tout à coup, je vis arriver des tirs semblables de tous les côtés, heureusement, j'avais le temps de tout éviter, je glissai donc entre les salves mais ne contre-attaquai pas, j'avais promis que je ne ferais pas de mal aux humains, mais je me demandai alors si j'avais été repéré... Je contactai alors mon vaisseau et parlai tout en évitant les tirs :

"Pear-san, quelle est la situation au vaisseau ?"

"Tout est calme Blizzard-sama, pourquoi ?"

"Je voulais juste vérifier."

Je coupai la transmission, la réponse de Pear m'assura que l'arrivée de ce bataillon n'était pas déclenchée par ma faute, mais alors pourquoi...?
Je jetai alors un œil au sol et vis la jeune fille aux prises avec un individu de taille normale en tenue noire et avec deux katanas à la main, deux géants qui tenaient des gatlings lance-roquettes, un autre individu qui n'avait aucune arme et cinquième qui portait un masque à gaz :


*Je vois... Il serait possible qu'ils viennent pour elle, ou alors il s'agit d'une simple conquête militaire à cause d'une guerre sur cette planète... Ce qui est moins probable vu ce qu'on m'a dit sur la Terre...* Puis je poussai un soupire en évitant un énième tir *J'ai besoin de me débarrasser de ces tireurs !*

"AH !"

Je fis exploser mon aura d'un seul coup, les tirs rebondirent dessus, ce qui me confirma qu'ils étaient plus puissants que les pistolets de l'Empire, mais j'aurai pu subir tous ces tirs sur mon corps sans prendre de dégât, mais j'avais préféré être prudent. Je localisai ensuite les tireurs avec mon scouter et les neutralisai un par un en détruisant leurs fusils, des fusils de précision, je remarquai aussi un symbole en tête de loup sur leurs uniformes.
Dans le village, c'était le chaos, l'armada en approche s'était arrêté et avait commencé à bombarder la zone, et la terrienne avait l'air d'avoir du mal face à ses cinq adversaires. Je m'élevai donc de nouveau dans les airs et observai l'armée, je ne pouvais pas faire cesser les combats sans en blesser quelques-uns, mais avant d'en venir aux mains, je voulus tenter quelque chose.


Je pris de l'élan avec deux doigts, comme si j'allais donner une gifle et balayai la zone en un rapide revers ce qui fit exploser le sol en face de l'armée ennemie. A ma grande surprise, les tirs cessèrent et je pus me concentrer sur le combat qu'il y avait juste en dessous de moi... Je posai les pieds sur le sol et vit l'humaine aux cheveux violets vaincue, étendue sur le sol, je remarquai enfin sa tenue différente, une tenue de combat violette, elle avait dû se changer au moment où j'étais allé voir quels étaient les Ki que j'avais détecté. Elle était grièvement blessée, sa tenue était en ruines, elle avait un Katana doré dans sa main, en regardant autour de moi, je vis que le garçon qui était avec elle était mort, j'observai alors attentivement les personnes que j'avais devant moi, qui me lancèrent à leur tour un regard interrogateur :

"Pourquoi faites vous cela ?" leur demandai-je sur un ton neutre

"Qu'est ce que ça peut te faire ?!" répondit l'espèce de ninja

Je m'avançai alors vers la jeune fille qu'ils encerclaient, les deux géants tendirent alors leurs gatlings, mais je ne m'arrêtai pas et leur passait sous le nez, ils ne disaient rien, ils ne bougeaient pas, je pus alors poser un genou près du corps meurtri de la terrienne, elle était toujours consciente :

"Quel est ton nom ?" lui demandais-je

Elle tourna difficilement sa tête vers moi et me répondit d'une voix faible :

"A... Ai... Aiko..."

"Aiko... Souhaites-tu survivre ? Ou es-tu prête à accepter la mort ?"

Mon regard était loin d'être compatissant, c'était le regard froid traditionnel de ma race, après tout, aussi puissante soit-elle, je n'avais aucun lien avec cette jeune fille, je ne me souciai donc guère de sa survie, ce qui se déroulait sous mes yeux était les affaires des terriens, pas les miennes, je n'étais là que par curiosité.
Je vis alors des larmes se former dans ses yeux, et vis tout un mélange de sentiments dans son regard, de la rancœur, de la tristesse, mais aussi l'expression d'une puissante volonté, elle était en train de lutter pour vivre :


"Ma... poche..."

Elle désigna sa ceinture avec son doigt d'un geste faible, ou plus exactement, une poche de sa ceinture, elle voulait que je fouille cette poche. J'en sortis une photographie, je la regardai et reconnus une Aiko enfant avec ce qui devait être son père et sa mère, je posai de nouveau mes yeux dans les siens emplis de larmes, cette jeune terrienne avait un but,une raison de vivre, elle n'était pas prête de partir tout de suite :

"Ai...dez..." dit-elle d'une voix à peine audible

J'avais fait une promesse à cette déesse Saiyajin, celle de ne faire de mal à aucun terrien, mais là, une terrienne me demandait mon aide, et cela impliquait de rompre ma parole. Je voulais aider Aiko, mais quel individu deviendrais-je en ne tenant pas ma parole ? Je soupirai en fermant les yeux :

*Je suis désolé Pan-san, mais nous les Glacius faisons ce qui doit être fait.*

"Dans ce cas..."

Je me relevai, j'étais toujours encerclé par les cinq soldats terriens :

"Je regrette de vous informer que cette jeune fille est désormais sous ma protection, je vous demanderais de bien vouloir partir."

"Si tu la protège tu es notre ennemi !" cria celui avec un masque

Je fus alors pris de maux de tête et mis une main sur mon crâne, je me sentis alors prendre des coups qui arrivaient dans tous les sens avant de me faire projeter au sol sur le ventre. Je me relevai, surpris :

*Qu'est ce que c'était que ça...? Une attaque psychique ?!*

C'était probable, les autres avaient profité de mon immobilisation pour m'attaquer, malheureusement pour mes adversaires, ce n'était pas la première fois que je rencontrais un individu doté de tels pouvoirs, mon expérience sur les fronts de la guerre me serait bien utile ici. Traditionnellement, je jaugeai mes adversaires avant de commencer un vrai combat, j'appuyai sur le bouton de mon scouter et scannai mes adversaires :

*Oh ! Le potentiel des terriens est impressionnant !*

Malheureusement, mes adversaires étaient loin d'avoir atteint ce potentiel, d'après les données de mon scouter, le plus dangereux était celui avec le masque à gaz, il possédait des pouvoirs psychiques comme je m'en doutais, celui qui n'était pas armé possédait une particularité qui le rendait capable d'éviter des coups qu'il ne serait normalement pas capable d'esquiver, les trois autres n'étaient pas un danger.
Le ninja fondit sur moi, j'étais prêt à l'accueillir quand le temps sembla ralentir et je fus aveuglé par un flash de lumière. Quand cette lumière se dissipa, je me retrouvai au milieu d'une plaine glacée, de faibles rayons solaires se reflétaient sur le sol, la gravité était forte :


"Freezer 79 ?!"

C'était la première impression que j'avais eu de cette planète, la gravité me rappelait celle de la planète d'origine des Démons du froid, je commençai alors à marcher, perplexe, je n'arrivai pas à me rappeler ce que j'avais fait avant d'atterrir ici :

"Ah, te voilà enfin !"

Je me tournai vers l'origine de la voix et vis une silhouette que je n'avais pas vu depuis bien longtemps :

"Père ?"

Il avait un scouter rouge à l’œil gauche et une armure bleue dotée d'une cape blanche :

"Pourquoi-as-tu quitté le Palais ?"

"Quel Palais ?"

Il fronça les sourcils :

"Ton Palais, tu as donc oublié que tu étais Empereur de l'Univers ? Arrête donc de faire l'imbécile, ce n'est pas un titre qui s'oublie facilement !"

*Empereur de l'Univers ?! Quelque chose cloche...*

"Si je suis l'Empereur j'ai bien le droit de quitter mon Palais non ?"

"Tu as oublié le pacte que tu as conclus avec les Kaioshins ?! Ils t'ont laissé devenir un dieu pour que tu puisses vaincre Cell, en échange tu ne sortirais pas de ton Palais."

"Un dieu ? Mais... Pan-san n'a pas pu combattre Cell ?!"

"Pan ? Je ne vois pas de qui tu veux parler."

"Les Rayden alors, ils n'ont pas pu empêcher la naissance de Cell ?"

Cette fois, mon père me regarda avec un air très étonné :

"Les Raydens ont été exterminés Blizzard, Cell a détruit leur planète peu après avoir détruit la Terre, nous avons tenté de ressusciter tout le monde avec les Dragon Ball de Namek mais Cell était là-bas, nous l'avons combattu ensemble... et nous avons perdu la bataille. Namek est tombée aussi. Alors les Kaioshins nous ont contacté pour tenter une dernière chose, tu es devenu un dieu et a vaincu Cell, en échange tu t'engageai à rester dans le Palais de Freezer 79, tu as alors conquis l'Univers depuis ce Palais pour le sécuriser. La mémoire te reviens maintenant ?"

"Quelque chose n'est pas normal... Je sens que vous ne devriez pas être ici Père..."

"Que veux-tu dire ?" demanda Givrus d'un air interrogateur

"Non... Vous êtes mort lors de la guerre contre les Démons ! Et la Terre... Je me rappelle ! J'y suis en ce moment même ! Elle n'est pas détruite c'est... c'est... UNE ILLUSION DE CET INSECTE !"

Mon aura explosa alors et j'ouvris les yeux dans les ruines de ce qui était autrefois un village terrien, j'avais soulevé beaucoup de poussière mais mon scouter trouva sa cible et un rayon violet lui transperça le crâne. Une fois la poussière dissipée, mes adversaires pouvaient voir mon air furieux, et moi, je pus constater les égratignures que j'avais sur le corps, ils s'en étaient donné à cœur joie pendant que j'étais dans cette illusion, mais désormais, le nombre d'adversaires était réduit à quatre :

"Vous avez essayé de jouer avec mon esprit..." dis-je en m'avançant doucement vers eux

"J'allais épargner vos vies, mais s'il y a bien une chose que je déteste c'est qu'on lise en moi comme dans un livre !" crachai-je en m'arrêtant non loin du groupe

Je disparus alors de leur vue, ils n'eurent pas le temps de réagir, tout se passa en moins d'une seconde, ma main transperça le thorax d'un des deux géant :

"Gah... Guh..."

Je retirai ma main pleine de son sang et il tomba à genou, je l'achevai en sautant et en faisant un tour sur moi-même afin de lui donner un puissant coup de queue qui lui brisa la nuque et l'envoya valser contre le mur d'une maison.
L'autre géant, probablement son frère jumeau vu qu'il ressemblait beaucoup à ma victime, se rua alors sur moi dans un hurlement de colère, il tenta de me frapper verticalement avec sa gatling qui était beaucoup plus grosse que moi, mais que je réussis à arrêter de ma main gauche, je plaçai ensuite ma main droite pleine de sang sur le ventre de mon ennemi et le transperçai d'une vague d'énergie.


Mon attention se porta ensuite sur les deux survivants :

"Il faut battre en retraite !" lança l'espèce de ninja

"Bien d'accord, Wolfpack, retraite !"

La ninja balança alors une bombe fumigène, inutile car je disposai d'un scouter, mais mon premier réflexe fut de me déplacer rapidement devant le corps de la jeune terrienne, au cas où ils tenteraient quelque chose, mais je ne m'opposai pas à leur fuite, j'aimerais limiter le nombre de victimes, cela m'avait agacé de rompre ma promesse...
Je mis le doigt sur le bouton de mon scouter, le village était complètement désert, soit les villageois étaient morts, soit ils s'étaient enfuis. Je me tournai ensuite vers la jeune Aiko, mon scouter mesurait un pouls faible, je ramassai son katana doré et le rangeai dans son fourreau tout en communiquant avec le vaisseau :


"Pear-san, je reviens, préparez la salle de soin."

Je pris l'adolescente dans mes bras et regardai une dernière fois autour du village pour voir s'il n'y avait pas d'éventuels survivants avant de décoller vers mon vaisseau.
Une fois arrivé, je fus accueilli par mes deux membres d'équipage qui furent surpris par mon chargement mais qui se ressaisirent quand je leur demandai si la capsule de soin était prête :


"Et vous Blizzard-sama ?!"

"Ce ne sont que des égratignures en ce qui me concerne, ne vous inquiétez pas." répondis-je en balançant sans délicatesse la jeune terrienne dans la capsule

"03, surveille-la, Pear-san, venez avec moi, j'ai à vous parler."

Je me mis alors en route vers le Pont, suivis de mon acolyte :

"J'ai rencontré une force militaire hostile sur la planète, et je crois que je comprends ce qui fait la force de ces êtres."

"Ah oui ?"

J'acquiesçai en silence :

"Ils possèdent d'étonnantes capacités qui compensent leurs faiblesses, elles sont de plus très variées. Et même s'ils sont faibles, il ne faut pas les sous-estimer, j'ai détecté en eux un immense potentiel, plus grand que celui des Démons du froid."

Pear poussa un hoquet de surprise, je repris alors pour le rassurer :

"Mais ce n'est qu'une infime minorité, comme la majorité des races de l'Univers d'ailleurs... Il n'y a qu'une poignet d'individus qui dépassent de loin leurs congénères, les races plus puissantes, comme celle des Démons du froid, souffrent quant à elle d'un nombre d'individus réduit. Comprenez-vous comment l'Univers équilibre les forces ?"

"Oui mais... Et les Saiyajins ? La guerre a stoppé leur croissance mais quand elle sera fini, leur nombre va de nouveau augmenter... et leur Ozaruu les rend terribles !"

"Mais il n'est pas sans inconvénients, l'Ozaruu fait la taille d'un immeuble impossible de rater une cible pareil, et puis dans le doute il suffit de détruire la lune ou de lui couper la queue. De plus, la majorité des Saiyajins s’entre-tuent, il y a plus de chance qu'ils s'autodétruisent qu'ils ne détruisent l'Univers."

Nous entrâmes dans la passerelle et nous arrêtâmes en sont centre :

"N'oubliez jamais, tout le monde a une faiblesse, mêmes les individus les plus puissants ou les races les plus évoluées. Il suffit d'être observateur. A ce propos, pourriez-vous deviner quelles sont les faiblesses de ma race ?" lui demandai-je avec un sourire

Il resta bouche ouverte, il hésita à dire ce qu'il voulait dire, je repris alors :

"Allez-y, nous en avons bien plus que ce que vous pouvez imaginer."

"Vous... êtes peu nombreux ?"

"Hmm... S'en est une effectivement, mais je pensais à autre chose."

Je m'avançai alors vers le tableau de commande et fis décoller le vaisseau moi-même :

"Nous allons en orbite, je ne veux pas prendre de risques avec ce groupe armé."

Le vaisseau quitta sa piste d’atterrissage et se retrouva en orbite dans la stratosphère, je tournai la baie vitrée vers l'espace pour avoir quelque chose à admirer :

"Venez, je vais reprendre votre entraînement le temps que cette terrienne se réveille."

Et nous quittions donc la passerelle pour nous rendre dans une salle de gravité.





_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Sam Oct 31, 2015 5:45 pm






Un loup et un alien


Feat





Une fois dans la salle de gravité, Pear se posta à quelques mètres de moi, il avait l'air assez mal à l'aise :

« Ne vous inquiétez pas, nous ne mettrons aucune gravité dans cet entraînement, par contre nous ferons une bataille à cent pour cent de nos capacités. »

« Q... Quoi ?! »

« Je veux vous pousser au delà de vos limites et ce n'est pas en nous échangeant des politesses que nous y parviendrons ! »

Sur ces mots, je fonçai sur lui pour l'attaquer, il stoppa mon coup de poing de son avant-bras et tenta une contre-attaque avec son propre poing que je bloquai et ainsi, attaques et contre-attaques s'enchaînèrent alors que nous nous mettions à léviter et tournoyant, bloqués dans un corps-à-corps égal. Je voulais rendre ce combat un peu plus long qu'il ne le serait normalement et je voulais laisser une chance à Pear, je retenais donc mes coups pour le moment. Nous fûmes séparés par l'onde de choc provoquée par nos deux poings qui se percutèrent violemment, je fus projeté contre le mur mais m'en servis d'appui pour repartir à la charge, mon adversaire fit de même et nous nous percutèrent une nouvelle fois, nos avant-bras droits l'un contre l'autre. Pear forçait beaucoup tandis que j'avais un sourire sur mon visage, nos auras explosèrent alors, n'en formant qu'une seule, blanche, qui pulsait autour de nous tandis que nous nous relançâmes dans un corps-à-corps, où Pear avait l'avantage.

Il me faisait reculer tandis qu'il semblait déchaîner sa furie sur moi, de mon côté, je bloquai les coups avec une certain aisance :

*Ce n'est pas mal du tout, il y met du cœur !*

Je me retrouvai bientôt dos au mur de la salle et disparus alors de la vue de mon partenaire d'entraînement, je réapparus derrière lui et le saisis à la gorge avec ma queue avant de le balancer à l'autre bout de la pièce. Il se rattrapa en effectuant des pirouettes en l'air et prit appui sur le mur, ce qui m'arracha un sourire carnassier, il revint à la charge, je fonçai donc également sur lui et nous disparûmes de la vue d'une bonne partie de l'Univers, seuls les ondes de nos coups permettraient à un œil non entraîné de savoir qu'il y avait quelqu'un dans cette salle d'entraînement. Après de longues secondes de combat, je donnai un revers du poing à Pear qui heurta un mur avant de se retrouver au sol, essoufflé, j'atterris calmement non loin :

« Ce n'est pas votre limite, vous pouvez faire mieux que ça ! »

Reprenant son souffle, il se mit à genoux et...

« AAAAAAAAH ! »

Il m'envoya une Super Vague Déferlante, je tendis la main gauche et l'arrêtai :

*Il a fait des progrès... Il m'a l'air bien plus puissant que sur Cold 22 ! Je dirais... quatre fois plus fort.*

L'attaque explosa dans ma main, sans m'affecter, et, sans vraiment que je m'y attende, je vis Pear fondre sur moi à travers la poussière de l'attaque. Normalement, les combattants attendraient de voir les dégâts avant d'enchaîner, mais mon soldat devait s'être douté que cette technique ne m'aurait rien fait. Je reculai donc, la main droite dans mon dos, afin d'éviter la charge, Pear me poursuivit et essaya de me donner un coup de poing que j'évitai en me penchant en arrière, il passa alors au dessus de moi et je le dégageai d'un kiaï à l'estomac qui lui fit heurter le plafond. Il retomba vers moi et je le cueillis d'un coup de queue qui l'envoya valser de nouveau contre un mur.
Il toussa, de nouveau essoufflé, je m'avançai un peu vers lui jusqu'à n'être qu'à une dizaine de mètres :


« A quoi bon... Je n'arrive... même pas à rivaliser... avec votre forme de réduction... la plus faible... »

« Peut-être, mais vous êtes beaucoup plus puissant que lors de la bataille sur Cold 22, ne l'avez-vous pas remarqué ? Seulement, moi aussi je suis devenu plus fort entre temps, voilà tout. »

Pear se releva lentement en se tenant les côtes :

« Mais vous... vous avez une si bonne marge de progression... Vous atteignez en un rien d'entraînement une force... que d'autres mettent des années à atteindre... »

Je fis « non » de la tête :

« Je combats sur les fronts de la guerre depuis plus de vingt ans, j'ai simplement appris à tirer partie de chaque combat. Et puis, j'ai fait les bonnes rencontres, des adversaires puissants qui m'ont appris à me dépasser. N'allez pas vous imaginer des choses, la force que j'ai aujourd'hui m'a coûté énormément. »

Il y eut un silence, Pear n'avait pas l'air d'être convaincu :

« Et puis, comme je vous l'ai dit : tout le monde a une faiblesse. La mienne n'est tout simplement pas dans la puissance. »

Je me remis en garde et fléchis les jambes, mon élève écarquilla les yeux :

« M... mais... Seigneur... »

« Je vous ai dit que j'allais vous faire dépasser vos limites, et si vous pouvez encore parler c'est que vous n'y êtes pas encore. »

Je me propulsai alors et disparus de la vue de Pear :

« Attendez... »

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que mon poing se logea dans son ventre :

« Gah... Aaah... »

Je m'écartai et laissai le soldat tomber à genoux :

« Si vous trouvez que je suis dur, alors ne vous entraînez jamais avec mon père. »

Il ne répondit naturellement pas, il peinait à reprendre sa respiration, il lui fallut plusieurs minutes pour qu'il se relève, minutes pendant lesquelles je m'étais éloigné :

« Bien, maintenant, montrez-moi votre coup le plus puissant. »

Apparemment, j'avais mis Pear en colère puisque son aura se déploya violemment et il concentra son énergie dans sa main droite qui était zébrée d'arcs électriques jaunes, de mon côté, je regardai d'un air satisfait le spectacle, les mains dans le dos. Il libéra alors une immense vague de Ki dans ma direction en poussant un hurlement guerrier, mon sourire s'élargit, je n'essayai pas de bloquer l'attaque, la laissant me percuter de plein fouet, l'explosion souleva un épais écran de fumée.

« Pas mal du tout. » dis-je à mon élève en apparaissant à ses côtés, le surprenant sur le coup « Cette attaque aurait pu tuer un Majin de Cold 22. »

« V... Vraiment ? »

J'acquiesçai en silence :

« Vous devriez apprendre à faire plus confiance en vos capacités. Le piège serait de tomber dans l'excès d'orgueil évidemment, et vous verrez que c'est de plus en plus difficile à mesure que notre puissance augmente. »

Un long silence s'installa alors, et je regardai dans le vague, sans m'en rendre compte. Je pensai à Freezer, que le pouvoir avait rendu fou, à Cold, qui devait avoir l'orgueil le plus démesuré de l'Univers avec Dabra et à Cooler, qui devait être au fond le seul membre de la famille à peu près stable. J'avais grandi hors des frontières de l'Empire et avait combattu pour les Cold au nom du reste de l'Univers, je n'avais donc pas réellement subi leur règne comme les individus plus faibles, qui eux, étaient obligés d'exécuter les moindres ordres de ces trois empereurs, se soumettre ou mourir, il fallait choisir. La guerre n'arrangeait pas les choses, une chose était certain, l'Univers était depuis quelques milliers d'années dans une période sombre...

« Seigneur... Blizzard ...? »

« Hum ? Oh excusez-moi, je pensais à autre chose. Arrêtons nous là finalement, vous avez suffisamment progressé. Allez à l'autre salle de soin, je vais vous envoyer 03. »

« A... A vos ordres... »

Je retournai dans la salle de soin où se trouvait l'humaine, non sans passer par l'armurerie où je pris une tenue militaire complète afin qu'elle puisse remplacer ses vêtements en lambeaux et j'ordonnai à mon androïde d'aller s'occuper de Pear. Il me laisse donc seul dans la salle, je me mis alors en face de la capsule et regardai pensivement la jeune terrienne :

*Hmm... Elle me rappelle légèrement Ayame...*

Il s'agissait d'une alien humanoïde que j'avais rencontré il y a fort longtemps, je me demandai comment elle sa famille se portaient désormais...
La convalescence de la terrienne dura trois heures, mais s'il y avait bien une chose qui caractérisait ma race, c'était sa patience. J'étais donc resté debout, immobile, pendant tout ce temps, à attendre patiemment, lorsqu'elle ouvrit les yeux. Je me contentais de la regarder d'un air neutre tandis qu'elle afficha une certaine surprise dans ses yeux :


« C'est une capsule de soin, en d'autres termes cela a sauvé ta vie jeune fille. » dis-je en pianotant la console de commande

La capsule se vida alors et Aiko retira le masque :

« Qu'est ce qu'il s'est passé ? » demanda-t-elle en sortant de la capsule

« Le village a été détruit, il n'y a aucun autre survivant. » lui annonçai-je d'un ton détaché

Elle se figea alors :

« N... Non... »

Ses yeux commencèrent à s'humidifier :

« Non ! NON ! NOOOOOON ! » hurla-t-elle en déployant son aura

Je fis un pas en arrière, surpris, tandis que la jeune fille provoqua un formidable courant d'air dans la pièce. Mon scouter commença à s'affoler, affichant un chiffre plus que décent pour un terrien, très impressionnant. La tempête se calma et elle se trouva genoux à terre, en train de fondre en larmes. Dans le fond, je comprenais sa réaction, le problème était que je ne savais pas vraiment quoi ajouter... Ce n'était pas le genre d'émotion forte que je connaissais... Il y avait bien une chose que je pouvais faire mais je n'étais pas vraiment sûr de mon coup :

« Tu es née dans ce village ? »

Je cherchai à la faire parler, il paraîtrait que certaines races trouvaient un réconfort à parler à d'autres personnes, ça valait le coup d'essayer. Elle fit « non » de la tête tout en continuant à pleurer, je fronçai les sourcils :

« D'où viens-tu alors ? »

Elle mit un certain temps à répondre, elle ne pouvait pas vraiment parler dans son état :

« Je n'avais pas de maison... Jusqu'à ce village. »

Je fis les yeux ronds, cette jeune terrienne m'intriguait de plus en plus, si elle n'avait pas de maison cela ne pouvait signifier qu'une chose :

« Et tu n'as plus de famille non plus. N'est-ce pas ? »

Le fait qu'elle se mit à pleurer de plus belle ne fit que confirmer mon point et me fit comprendre pourquoi elle pleurait autant : elle avait probablement perdu sa famille et le fait que tout le village se soit fait exterminer avait dû lui causer la douleur d'avoir tout perdu une seconde fois.
Je m'approchai, les mains dans le dos, jusqu'à être juste en face d'elle :


« Comment est-ce arrivé ? »

Elle releva les yeux et vit mon regard froid et mon air digne, qui contrastait avec la démonstration de compassion dont je faisais preuve, elle devait probablement se demander si j'étais un robot.
Elle se confia néanmoins, me racontant tout, le travail de son père, le Wolfpack, l'assassinat de ses parents, sa formation aux arts martiaux par son oncle, la mort de celui-ci et de son ami d'enfance, Tracker, un certain terrien nommé Masahiro, son départ :


« … après je suis arrivée sur le champ de bataille où des aliens ont tenté d'éliminer les humains et j'ai combattu un Démon, il a tenté quelque chose... je ne sais pas trop quoi, mais j'ai ressenti une grande puissance en moi... mais je perdais également autre chose... »

Je n'interrompis pas l'histoire mais écarquillai les yeux de surprise :

*Ça ressemble à une Majinification... Elle a résisté à ça ? Elle doit avoir beaucoup de volonté...*

« Le combat m'a blessée, j'ai donc trouvé ce village et ils m'ont soignée. La vie y était belle... je m'y sentais comme chez moi. Je m'étais fait un nouvel ami, le garçon qui était à côté de moi quand vous êtes arrivé, Fukuo qu'il s'appelait... »

L'histoire de cette jeune fille n'était pas si différente de la mienne... et ce Wolfpack m'intriguait. Comment une race si faible pouvait-elle monter une force militaire si efficace ? Il y avait bien entendu leur technologie, mais les guerriers que j'avais affronté étaient bien au dessus du niveau d'un humain normal :

« Si j'ai bien compris, il suffirait de tuer ce BrotherWolf pour désorganiser cette armée ? »

« Non... Nous devons briser le Wolfpack en entier, si nous tuons leur leader ils en trouveront un autre... »

Je mis ma main au menton afin de réfléchir un instant tout en m'éloignant de la terrienne, toujours à genoux :

« Je vais voir ce que je peux faire. Commencez par vous habiller, vos vêtements actuels sont en lambeaux, je vous propose l'une de nos tenues militaires à la place. Ce sont des habits à la fois flexibles et résistant, une fois cela fait retrouvez-moi sur la passerelle, je vous enverrai mon androïde pour vous guider dans le vaisseau. »

Sur ces mots, je me dirigeai vers la sortie de la salle de soin et ouvris les portes :

« Le vaisseau ? » entendis-je derrière moi

Je tournai mon regard vers elle avec un petit sourire :

« Croyiez-vous que j'avais un petit pied-à-terre sur cette planète ? Vous êtes actuellement dans mon vaisseau, en orbite dans stratosphère terrestre. Faites comme chez vous. »

Je quittai ainsi la salle de soin, laissant sur place une Aiko sans doute pantoise.
De retour dans la passerelle, je vis 03 et Pear qui s'était lui aussi régénéré. J'envoyai mon androïde majordome s'occuper de la terrienne et j'informai mon unique soldat de ce que j'avais pu apprendre sur elle :


« Cette organisation m'a l'air plutôt redoutable mon Seigneur... Ils ont tout de même réussi à vous atteindre... »

Je chassai cette remarque d'un geste de la main :

« Ce ne sont que des blessures superficielles. Des nouvelles de C-21 ? »

« Elle devrait arriver dans quelques jours mon Seigneur. »

Je regardai l'espace par la baie vitrée, j'avais placé le vaisseau en orbite géostationnaire, il suivait donc la rotation de la planète et le Soleil ne serait bientôt plus visible, la nuit allait donc tomber sur Terre :

« Je vois... »

On entendit la porte du sas de la passerelle s'ouvrir et nous découvrîmes la jeune terrienne dans la tenue de combat de l'armée, elle avait un scouter bleu à l'oreille gauche, un katana dans son dos, deux dagues à la ceinture et ses cheveux étaient attachés d'un ruban rouge.

Elle ne semblait pas savoir quoi dire, Pear prit alors son scouter vert et la scanna, avant que sa mâchoire inférieure ne se décroche :

« M... Mais je croyais que les terriens n'avaient qu'un pouvoir de cinq unités ! »

Je m'avançai en poussant un petit ricanement :

« Comme d'habitude, il existe des exceptions. Aiko, je te présente Pear, mon unique mais fidèle soldat. Celui qui t'as amené est 03, mon androïde personnel. Quant à moi, je me suis déjà présenté. » dis-je en m'inclinant

« Je... Merci de m'avoir aidée... »

« Ne nous remercie pas tout de suite, ce que je vais te dire va peut-être mettre un froid. »

« Hum ? »

« J'appartiens à une race qui n'a pas très bonne réputation dans l'Univers, la Terre jouera un rôle important plus tard et... Je n'ai eu l'autorisation d'y aller que sous la promesse de ne tuer aucun terrien, promesse que j'ai rompu en te secourant. En d'autres termes, je ne pourrai pas t'aider plus en combat que ce que j'ai déjà fait. »

Ma remarque jeta effectivement un froid, il y eut un silence de quelques secondes avant que la terrienne ne demande :

« La promesse de ne tuer aucun terrien ? C'est quelque chose de fréquent ? »

Je soupirai, j'allais vraiment devoir tout lui expliquer depuis le début... Je lui parlai donc du nom printanier de ma race et dus lui expliquer que « Démons du froid » n'avait rien à voir avec « Démons », je lui parlai des Cold et de leurs tendances génocidaires, et de la promesse que j'avais faite à une certaine déesse dont je tus le nom :

« Voilà pourquoi je ne peux pas plus t'aider, il se passe des choses qui te dépassent en ce moment même... et qui concerneront bientôt la Terre si j'en crois cette déesse. »

La jeune fille baissa la tête, elle devait être déçue et je la comprenais :

« Cependant, je suis certain que mon soutien t'apportera ce qu'il te manquait pour parvenir à tes objectifs. J'ai déjà tué trois des officiers du Wolfpack dont tu m'as parlé, et si tu es blessée ou en difficulté tu n'as qu'à me contacter avec le scouter, 03 a dû t'expliquer comment il marchait. »

Mon androïde hocha vivement la tête, Aiko retrouva le sourire :

« Je ne dois pas tuer les terriens, ça ne veut pas dire que je ne peux pas les frapper. » ajoutai-je en lui rendant un sourire en coin

« Qui étaient les officiers que vous avez tué ? »

« Oh, eh bien, un individu avec un masque et deux gros pleins de soupe. »

« Je vois... Vous avez tué PsychoWolf, l'un des meilleurs, et les TwinsWolf. Les deux autres étaient le nouveau KillerWolf et EyeWolf, l'un des meurtriers de mes parents qui a pris du galon. Il devait aussi y avoir SniperWolf et son équipe dans le coin vu les tirs que vous étiez en train d'éviter. C'est rare qu'ils mettent autant d'officiers dans une seule opération... »

« Il faut dire que leur cible était plutôt exceptionnelle, et ils auraient réussi. L'intervention d'un Démon du froid était bien la dernière chose qu'ils pouvaient prévoir. »

Aiko serra le poing :

« Je dois y retourner, leur faire payer... ! »

Je l'interrompis en levant une main :

« Chaque chose en son temps. La nuit va bientôt tomber, je te propose de reprendre nos activités demain matin. Pear, maintenant que tout risque est écarté, faites de nouveau atterrir le vaisseau. »

« … D'accord... »

Le soldat fit de nouveau atterrir le vaisseau dans le désert de roches, le Soleil était en train de se coucher :

« Je vais monter la garde, je n'ai pas sommeil. » dis-je en m'apprêtant à sortir

Je me postai debout sur mon vaisseau et regardai le paysage et le Soleil en train de se coucher doucement.





_________________
Statistiques:
 



Dernière édition par Blizzard Glacius le Jeu Déc 03, 2015 2:02 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Sam Nov 14, 2015 12:23 am

Galli commençait déjà à bien se fondre dans la vie de l'unité d'élite d'Orachi, elle le voyait comme son grand frère, le nommant même "Nii-sama", lui s'était attachait à elle, il l'avait entraîné aux bases du combat afin qu'elle soit capable de se défendre seule. Quant à moi, elle me nommait "Papa", un nom que je n'avais jamais eu l'occasion d'utiliser. Après tout King Cold, le grand empereur obligeait son propre enfant à le respecter et donc à l'appeler seigneur... Avant la naissance de Freezer, je n'avais même pas le droit de le nommer "Père" . Enfin, Galli aimait démontrer son affection pour Orachi et moi, je n'étais bien sûr pas très emballer par ce genre de démonstrations d'affection, mais je voyais qu'elle faisait des efforts pour me faire plaisir, je ne le montrais pas, mais c'était le cas.
Un matin, sur Cooler 01, elle vint me voir accompagnée d'Orachi, elle voulait voir des choses, hormis Vegeta et ma planète mère, elle n'avait pas eu l'occasion de voir grand chose.

"Papa, laisse moi voir d'autres planètes ! C'est mort ici, en plus Nii-sama m'avait promis qu'on sortirait bientôt !"

Je ne savais pas vraiment quoi répondre, bien qu'énerver par ses revendications, elle était trop précieuse pour que je lui refuse des choses aussi élémentaires, bien que je ne voulais pas aller jusqu'à me risquer à l'envoyer dans l'univers pour une quelconque mission... C'est alors que Sauzer vint chuchoter à mon oreille.

"Cooler-sama, vous pourriez l'envoyer avec Orachi-kun sur Terre, les habitants sont faibles, elle ne risquera rien et les paysages sont beaux. La jeune maîtresse ne vous ennuira plus ensuite pendant un moment.."

Je répondis assez étonner par cette merveilleuse idée, Sauzer avait plus l'habitude d’acquiescer mes idées que d'en proposer. Cela lui réussissait pourtant de toute évidence.
Je continuais à voix haute.

"Galli, accompagnée par Orachi, tu iras sur Terre, là-bas, tu feras ce que bon te semble. Simplement, ne fait pas en sorte d'exterminer la population. Orachi, je compte sur toi pour ne pas le faire surtout. Cette planète est pour Freezer à la base..."

Les deux avaient l'air très heureux de pouvoir quitter le palais, et encore plus de pouvoir quitter la planète. Les enfants... Je ne m'y ferai jamais...
C'est ainsi qu'Orachi et Galli prirent un vaisseau relativement banal, mis à part que C-07 était noté sur la coque accompagnée de l'emblème de ma partie de l'empire. Cela indiquait que le vaisseau m'appartenait. Pour dire vrai, ça servait plus à faire fuir les pirates qu'à brandir une inutile bannière.

Accompagné d'un escadron de 7 soldats d'ordre moyen, Galli et son "frère" Orachi rejoignirent la Terre. Le vaisseau était en orbite et Orachi supervisait le scanne de la planète. Les habitants sauf quelques très précises exceptions ne dépassaient pas les 5 unités, "Vraiment une planète faible." Pensait Orachi. Galli était tout excitée de son côté.

"On est arrivé ! Hoiiiii !"


"Calme-toi, le scanne, n'est pas fini."

Orachi finit sa phrase lorsque plusieurs forces bien au-dessus de la moyenne terrestre s'affichèrent. Celles de trois individus, Orachi n’en retenu réellement que deux, la première qui était signée "Démon du froid".

*Surement Glacius ou Frost... Plus Glacius au vu des chiffres, ça risque d'être intéressant finalement.*


La seconde était celle d'un être Humain, il n'y avait pas de doute là dessus, pourtant le chiffre était anormalement haut.

*Très intéressant même... *


Galli en voyant émergé les puissances eue tout de suite la réaction qu'Orachi aurait eu plus jeune.

"Ici ! Je veux aller voir ici !"

Orachi soupira, il ne pouvait pas lui refuser après tout, lui aussi voulait voir ce qu'un démon du froid faisait sur cette planète perdue. Il donna donc à Galli une tenue adéquate pour qu'elle ressemble un peu plus à une humaine. À savoir, un t-shirt ample blanc et un cycliste noir (cf les vêtements de Videl) , avec ses cheveux courts, elle pouvait passer inaperçue pensait le neo-saiyajin. Galli une fois prête pouvait se rendre sur la planète. Orachi ordonna de poser le vaisseau dans un coin de forêt relativement éloigné de la civilisation et laissa partir sa petite sœur cybernétique afin qu'elle explore la planète seule, gardant néanmoins un œil sur elle depuis le vaisseau, prêt à intervenir à tout  moment. Il savait que l'alien déjà présent les avait détectés. Et il n'attendait qu'un signe hostile de sa part pour intervenir.

HRP :
Galli est détectable sans trop d'effort, ses compétences de furtivité n'étant pas actives.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Mar Nov 17, 2015 12:25 pm






Un loup et un alien


Feat





J'étais resté un long moment à regarder l'horizon, probablement plusieurs heures... Le Soleil s'était couché depuis longtemps et c'était maintenant la nuit noire. Heureusement, les nuits terriennes étaient bien éclairés par la lune et les étoiles. Je m'étais bien détendu dans ce silence, à tel point que je m'étais assis pour méditer, car je dormais souvent, mais je n'avais plus eu le temps pour la méditation, hors j'avais besoin d'avoir l'esprit clair vu la tournure récente des événements.
Mon esprit était parfaitement en phase avec mon environnement, je sentais parfaitement la brise du désert qui aurait pu paraître froide pour les terriens à cause des différences de températures qui se faisaient dans ce genre d'environnement, mais moi elle ne me dérangeait pas le moins du monde. Je la trouvai même plutôt relaxante.
Tout ceci me donnait du recul sur les récents événements, la guerre était au point mort, j'avais désormais un vaisseau et un soldat, de la puissance et des alliés... Cependant, j'étais encore loin de réussir mes objectifs, mais peu importait, les Glacius avaient toujours agis depuis l'ombre, patienter un an comme un million d'années ne nous causait aucun problème.

Mon scouter se mit alors à biper, ce qui me fit brutalement ouvrir les yeux :


*Deux puissances viennent d'apparaître... dont l'une est pratiquement égale à la mienne ?!*

C'était une chose devenue très rare dans l'Univers, je n'avais pas oublié que c'était une possibilité mais cela était toujours surprenant car jusque là seuls les Démons avaient réussi à nous égaler, mais comme je le disait souvent : l'Univers était vaste, donc tout était possible. Les deux puissances se séparèrent, celui avec le plus gros potentiel resta sur place tandis que la plus faible commença à s'éloigner :

*Hmm... Ils sont assez proches d'ici. Ils venaient du ciel, ce sont donc très probablement des extraterrestres, je dois aller voir !*

Je me redressai et contactai mon androïde qui devait toujours vadrouiller dans le vaisseau :

« 03. »

« Oui Maître ? »

« Réveil Pear et Aiko, nous avons peut-être un problème. »

Je n'étais pas du genre à sous-estimer mes adversaires, il serait donc idiot d'aller voir ces puissances sans assurer mes arrières, je fis exploser mon aura et décollai. Je n'étais pas mécontent d'avoir acheté ce précieux scouter qui me révéla le potentiel et la race de ces deux Ki : l'un était apparemment une forme de vie artificielle aux capacités intéressantes et l'autre... encore un Saiyajin, mais génétiquement modifier apparemment, ce qui expliquait que son niveau avait le potentiel d'égaler le mien.
J'arrivai à l'endroit en question, une zone forestière, on pouvait entendre les cigales et la vie sauvage nocturne. Afin de mieux voir, j'utilisai pour la première fois une autre fonctionnalité de mon scouter parfait et activai la vision nocturne, je voyais désormais parfaitement la... forme de vie, puisque je ne savais pas comment la désigner, se déplacer et atterris devant elle. La chose avait une apparence très humaine et était habillée comme une terrienne, intéressant... Je savais très bien qu'elle n'était pas humaine mais je décidai de rentrer dans son jeu du déguisement. Les mains dans le dos, je pris la parole :


« Bonsoir, dites-moi ce n'est pas une puissance anodine que vous avez là ! Ça fait beaucoup pour une terrienne ! »

J'affichai un petit sourire en coin mais intérieurement je me posai des questions. Était-ce là le fruit d'un autre changement dans l'Histoire dont m'avait parlé Pan ? La Terre était censée être en sécurité jusqu'au retour de Son Goku sur Terre, des aliens n'étaient pas censés l'envahir normalement. J'étais moi-même un alien venu la visiter, mais je l'avais fait uniquement parce que j'avais entendu parlé de ses héros par Pan :

*Que dois-je faire s'ils viennent bel et bien attaquer la Terre ?*

Je n'avais aucun attachement spécial à cette planète, cependant je savais ce qu'il s'y passerait plus tard et je me demandai justement s'il ne valait pas mieux qu'elle soit détruite maintenant. D'un point de vue purement pragmatique cela arrangerait tout le reste de l'Univers, pas de Cell, pas de Majin Buu.
Cependant, je n'avais pas envie de m'attirer les foudres Pan qui, même si je doutais sérieusement de ses pouvoirs soi-disant divins, était tout de même bien plus puissante que moi, surtout lorsqu'elle était en colère. Le choix le plus logique en cas d'hostilité des personnes qui venaient donc d'atterrir était de défendre la Terre, de plus, c'était certainement ce que ferait Aiko, et je n'avais pas envie qu'elle meure en essayant, j'étais bien trop curieux sur elle pour la laisser disparaître.

Je me tins donc calmement devant la fausse terrienne, j'avais l'air d'un nain dans ma première forme face à elle, mais je restais digne, bien droit et la regardant dans les yeux, ma queue flottait paisiblement dans mon dos. Je savais que cette créature avait elle aussi un énorme potentiel, mais celui-ci était encore enfoui au plus profond de son être, le seul individu dangereux était donc ce Saiyajin génétiquement modifié, mais je connaissais les faiblesses de ce peuple. J'en arrivai donc à la conclusion que je ne craignais absolument rien de ces deux personnages, j'avais de plus des renforts au vaisseau et les terriens avaient encore quelques guerriers au niveau très acceptables sur la planète. Dans tous les cas j'étais gagnant, je me demandai alors comment allait se justifier la chose habillée en terrienne en face de moi. Je m'attendais à ce qu'elle continue à me cacher sa véritable nature et très franchement, je m'en fichai, moi je connaissais déjà la vérité et je pourrai toujours jouer là-dessus plus tard car il était toujours possible qu'ils jouent les pacifistes pour révéler leur vraie nature à un moment plus propice...

Cette réflexion éveilla en moi un sentiment soudain d'avoir soulever quelque chose, bien que j'affichai toujours à la créature mon sourire comme si rien ne se passait. Si le second individu était un Saiyajin, mon énergie ne devrait-elle pas le stimuler ? Ne devrait-il pas me voir comme un challenge ? S'il avait été là pour détruire la Terre alors pourquoi se cacher et envoyer le faible dehors ?
Puis je me souvins que la Terre était dans la juridiction de Freezer, avait-il décidé d'envoyer un commando finir le travail de ce « Son Goku » ? Pourquoi disposait-il d'un Saiyajin génétiquement modifié ?
Je m'étais rendu compte que la présence de ces deux êtres soulevait bien plus de questions que ce je pensais, je ferait bien de rester sur mes gardes.





_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Sam Nov 21, 2015 1:09 pm

Orachi écoutait et observait tout ce que faisait Galli, la jeune cyborg marchait tranquillement dans la forêt très verte de cette planète. Cette planète pleine de vie émerveillait Galli qui voulait toujours en voir, en apprendre plus. L'éclat de la Lune, astre qui illuminait la Terre même de nuit, se reflétait sur les feuilles humides des arbres. Une douce aura argentée entourait Galli, il y avait aussi un doux vent frais qui soufflait sous les cheveux de la cyborg, elle ne pouvait peut-être pas sentir la froide température de la nuit mais elle frissonnait devant la beauté de la chose. Alors qu'elle était occupée à observer toutes ces variantes de créatures sylvestres, un démon du froid apparut dans son champ de vision, se posant lentement sur le sol, entamant une discussion avec la jeune fille. Orachi, qui observait la scène depuis le vaisseau fut interpeller par ce démon du froid, c'était bien Blizzard Glacius. Il avait l'air de prendre Galli pour une terrienne très puissante, ce qui était une bonne chose, il fallait à tout prix éviter que Galli soit blessée. Cette dernière ayant écouté les paroles du dernier Glacius prit la parole dans le but de lui répondre.

"Oooooooh ! "

S'exclama la jeune fille, impressionnée par la force du démon du froid, il était plus fort que son grand frère, chose qu'elle n'avait vu que cher Cooler avant cela.

"Tu a l'air très fort toi aussi ! Je doute que tu viennes d'ici."

Galli avait bien vu que le démon du froid était le Glacius dont elle avait entendu parler, le physique et la puissance correspondaient, elle savait qu'il était fort, mais il était venu la rencontrer sans réellement être sur ses gardes, venant seul alors qu'il avait un scooter dur le visage. Il avait surement repéré la force d'Orachi mais était venu seul, surement en signe de "paix" pensait Galli.

"Pourquoi tu es venu ici ? Oh ! Excuse-moi !"

La jeune cyborg fait une révérence maladroite et rapide devant le démon du froid.

"Je suis Galli ! G-A-L-L-I ! Qui es-tu ? Que viens-tu faire ici ? Voilà, c'est plus poli de se présenter avant de poser des questions !"

Cooler lui avait fait la remarque le jour où Galli avait rencontré le commando Sauzer, elle leur avait demandé pourquoi ils portaient des collants avant même de s'être présentée.

Enfin, Galli attendait la réponse du démon du froid, analysant pendant leur discutions les forces que le démon du froid avait avec lui, l'humaine et l'alien.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Dim Nov 22, 2015 9:26 pm






Un loup et un alien


Feat





La première réaction de la cyborg fut une réaction d'étonnement, cela n'ôta pas le sourire de mon visage, elle semblait impressionnée par ma puissance, ne voyant pas de scouter à son œil j'en déduisis qu'elle devait pouvoir sentir mon énergie.
Chose assez étrange cependant, elle me tutoyait, pas que ça me dérangeait, mais la jeune fille avait l'air d'être physiquement adulte. Je me demandai alors si cela ne venait pas du fait qu'elle était une création de laboratoire, il était possible qu'elle soit simplement jeune, ou alors les expériences avaient altéré ses capacités mentales.
Elle était en revanche très polie et se présenta en faisant une révérence qui en aurait probablement fait rire certains :


*Elle a vraiment un comportement d'enfant...*

« Vous avez raison jeune fille, restons civilisés. »

Tout en gardant ma main gauche dans mon dos, je mis ma main droite sur ma poitrine gauche et m'inclinai devant la dénommée Galli, la grâce avec laquelle je saluai contrastait avec la révérence maladroite de cette jeune fille :

« Mon nom est Blizzard Glacius, vétéran de guerre. »

Je me redressai et remis ma main droite derrière mon dos :

« Et pour votre question je suis tout simplement ici pour visiter. Votre planète était censée tomber entre les mains d'un membre de ma race, un dénommé Freezer, un Empereur spatial. Cependant, j'ai eu vent de la manière dont votre race s'est défendue et je suis venu ici pour constater par moi-même votre force. Oh, en parlant de ça... »

J'appuyai alors sur le bouton de mon scouter qui bipa quelques instants :

« Il y a quelqu'un de très fort dans la zone. Il est avec vous ? »

Pendant ce temps, au vaisseau :

Aiko avait enfilé rapidement son armure et avait mis son scouter à l'oreille. Tu parles d'une nuit de repos, réveillés par une alerte ! L'androïde de Blizzard avait parlé d'individus très puissants qui s'étaient posés sur Terre et effectivement ils étaient forts, la jeune fille pouvait sentir leur Ki, il y en avait un qui était bien plus puissant que l'autre mais le Ki de Blizzard semblait être à proximité du Ki faible.

Elle arriva dans la salle de contrôle où Pear attendait :

« Ah te voilà ! »

« Qu'est ce qu'on attend ? » demanda la jeune fille en rangeant son katana dans son dos

« Les ordres, c'est tout. »

« Les ordres ? Pour toi peut-être, mais moi je ne suis pas dans votre armée ! »

« Dans notre armée ou pas c'est le Seigneur Blizzard qui commande dans ce vaisseau et en tant que résident tu fais ce qu'on te dit. »

« Monsieur Pear a raison Mademoiselle Aiko, j'ai plusieurs fichiers sur les comportements des Démons du froid et j'en viens à la conclusion que vous ne devriez pas désobéir à Maître Blizzard. »

Il y eut un silence pendant lequel Aiko prit un air un peu gêné :

« C'est vrai... désolée mais je suis à cran en ce moment... »

Cependant, elle revint rapidement au sujet principal :

« Bon sinon... Comment ça se passe ? »

« Héhéhé ! S'il n'y a pas d'explosions c'est que ça se passe très bien ! Par contre il y a un mec très fort là-bas, il a fait pété mon scouter donc n'active surtout pas le tien ! »

Un sourire se dessina alors sur le visage de la ninja :

« Je n'en ai pas besoin tu sais ! A part peut-être pour communiquer. »

Pear afficha un air surpris, Aiko parla alors sur le ton de l'évidence :

« Quoi ? Je peux sentir les Ki ! »

Le Seigneur Blizzard en avait déjà parlé au soldat, des individus capables de sentir les Ki, il avait même été formé par son supérieur mais sans grand succès et n'avait pas eu le temps de se ré-entraîner depuis. Constatant que l'air surpris du soldat ne s'en allait pas, la jeune terrienne demanda :

« Quoi ? Tu sais pas le faire ? »

Pear fit « non » de la tête et ce fut au tour de Aiko d'être surprise, Pear n'était pourtant pas un amateur niveau puissance, mais il ne savait pas sentir les Ki ?!

*Hmm... Probablement à cause de leurs scouters...*

Elle soupira et s'assit alors par terre :

« Bon ben viens je vais t'apprendre. »

Le soldat s'assit en face de la ninja :

« Le Seigneur Blizzard a déjà tenté de me l'apprendre, il ne sait pas le faire non plus mais connaît la théorie là-dessus. »

« Bon... au moins je n'ai pas à tout t'expliquer, ça devrait être rapide. »





_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Mer Déc 02, 2015 5:29 pm

Galli malgré son caractère enfantin était une androïde très intelligente, elle voulait continuer de jouer le jeu de la jeune humaine, cependant le démon du froid mentionna la présence d'Orachi un peu plus loin, elle passa ses mains dans son dos les croisant de façon bien entendu moins prestigieuse que le font les démons du froid puis elle commença à tourner en rond autour de l'alien en ricanant doucement avant de répondre toujours en marchant autour de Blizzard.

"Arrêtons une seconde de jouer. La force que tu observes est celle de Nii-sama, si je ne dis pas de bêtises, tu es à peine au-dessus de lui ! Enfin sous cette forme  je veux dire !"

Elle se mit à rire plus fort que la première fois, s'arrêtant de marcher pour se tenir les joues avant de reprendre en se calmant un minimum, elle était de nouveau en face du démon du froid.

"Je suis certaine que son sang est en train de bouillir, je suis sûr qu'il aimerait se battre contre toi ! Surtout que tu es un démon du froid potentiellement hostile pour Papa..."


En effet, Orachi avait un sourire carnassier sur le visage, attendant le moindre faux pas de la part du fils Glacius pour entrer en scène, les quelques soldats qui étaient venus étaient fortement intimidés par la pression qu'imposait le néo-saiyajin lorsqu'il était envieux d'un combat contre aussi fort que lui.
Galli se tourna dos à Blizzard tendant la main devant elle, sur cette dernière se déposa une feuille, verte, qui venait de tomber d'un jeune arbre.

"Tu parlais de Freezer tout à l'heure, je crois. Cette planète ne lui appartiendra jamais, un "ami" de Papa lui a dit que le seigneur démon du froid va bientôt mourir. Et toi, Blizzard Glacius, que recherche-tu ? De ce que j'ai compris, ton père est mort de la main du père Cold... Personnellement si quelqu'un devait tuer Papa, je ne pourrai en aucun cas m'allier à lui, je ne chercherais au contraire qu'à réduire en miette toute son existence et celle de sa progéniture. "

Elle avait perdu son sourire au fur et à mesure de ses paroles, elle souffla avant de se remettre face à Blizzard en broyant la feuille qu'elle avait dans son poing, elle posa son regard dans celui du démon du froid avant de reprendre son sourire.

"Je me posais d'ailleurs une question, pourquoi tes amis ne sont pas venus avec toi ?"

Orachi de son côté venait de frapper la console du vaisseau attrapant son manteau gris pour rejoindre Galli, il ne voulait pas rester en dehors de ça plus longtemps.
Après une petite minute, le neo-siyajin arriva sur les lieux, marchant plus doucement en direction de Galli et surtout de Blizzard, il se stoppa à côté de la jeune androïde.

"Tu vas bien ?"

Galli frappa l'épaule d'Orachi avant de répondre en gardant son sourire.

"Toujours Nii-sama !"

Le nouveau venu tourna la tête vers le démon du froid, passant sa main sur la tête de la jeune fille comme pour répondre à son coup dans l'épaule.

"Oh ! Toi, Blizzard Glacius, fils de Givrus et dernier membre de sa dynastie, je ne sais pas ce qui t’amène ici, mais ce n'est pas ton terrain de jeux si je ne m'abuse."


Galli avait un sourire encore plus grand que les précédents, elle voulait voir la suite, non, elle voulait voir un combat entre ces deux monstres...
Elle n'eut cependant qu'une autre phrase de la part d'Orachi envers le démon du froid.

"Enfin, pas que ça m'intéresse, je veux plutôt savoir : ami ou ennemi ?"

Du Orachi tout craché, 3 grammes de finesses dans un corps de brute.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Mer Déc 02, 2015 7:33 pm






Un loup et un alien


Libre





La jeune « humaine » croisa les bras et commença à tourner autour de moi, ça ne présageai jamais rien de bon, néanmoins, aucune réaction à part mon perpétuel sourire n'était visible sur mon visage. Elle décidait enfin d'arrêter son petit manège, elle m'indiqua que l'énergie que je détectai était celle de son frère, ce qui élargit mon petit sourire en un sourire en coin qui ne présageait rien de bon pour ces deux là. Néanmoins, je me demandai tout de même comment un Saiyajin pouvait être le frère de cette chose, probablement car ils étaient tous deux des animaux de laboratoire.
Elle ricanait, cela venait-il de son caractère enfantin ou trouvait vraiment un certain plaisir à me dévoiler une soi-disant choquante vérité que je connaissais déjà grâce à mon petit bijou technologique.


Elle se mit alors à rire bien plus fort, en face de moi, puis elle se calma en se tenant les joues. Comme je m'en doutais, le Saiyajin était fidèle à ses instincts d'après la jeune « femme », elle avait également l'air de connaître ma race, en même temps qui ne connaissait pas mon peuple désormais. Cependant, elle mentionna également que je serais hostile pour son père. Mon sourire s'effaça, remplacé par un air interrogateur, je me demandai bien qui était ce père dont elle me parlait.
La chose me tourna alors le dos et attrapa une feuille, mentionnant la mort de Freezer, mes yeux s’écarquillèrent alors de surprise :


*Un ami ? Non... Ne me dites pas que son père connaît Pan ?!*

En ce qui concernait la mort de Freezer, j'étais déjà au courant grâce à la petite réunion que j'avais faite avec Pan et Ilias. Mais cette chose m'intriguait de plus en plus, elle en savait beaucoup trop...
Elle parla ensuite de mon père et de Cold, ce qui me fit froncer les sourcils, oui, elle en savait beaucoup trop, mais en disait tout autant. Cependant avant que je ne fasse la moindre action, je me mis à réfléchir :


*Une minute, si elle mentionne le père Cold comme elle dit, et la mort de Freezer, sans compter la menace que je représente, ça veut dire...*

J'écarquillai de nouveau les yeux de surprise :

*Que son... père... est Cooler ?!*

Impossible ! Que pouvaient bien faire les sbires de Cooler sur Terre ?! La situation était bien plus délicate que je ne l'avais imaginé !
La chose de laboratoire me fit de nouveau face, je soutins évidemment son regard, elle m'avait certes surpris mais il fallait plus qu'un beau discours et une gestuelle bien coordonnée pour impressionner les gens de mon espèce.
Mon scouter bipa, le Saiyajin génétiquement modifié se dirigeait par ici... Il était pour le moment le plus dangereux des deux, je laissai tomber mes bras le long de mon corps. J'avais redoublé de vigilance, je voulais être prêt à éviter la moindre attaque.

Le guerrier arriva près de sa « sœur », comme elle disait, il prit de ses nouvelles, s'assurant qu'elle allait bien, je notai une certain complicité entre eux.
Le Saiyajin s'adressa ensuite à moi, lui aussi me tutoyait, et se permettait de dire que je n'avais rien à faire ici, mon regard se fit plus sévère, ces deux-là commençaient à tester ma patience. Il fallait rester calme cependant, il s'agissait tout de même d'hommes de Cooler, je ne devais pas être le premier à attaquer.
Je soupirai après la question du Saiyajin :


« Cooler a vraiment besoin d'apprendre le protocole à ses hommes... Il y a du relâchement. »

Ça n'était pas étonnant quand on regardait bien. La plupart des races de l'Univers nous respectaient et nous craignaient, le vouvoiement était donc plus ou moins une convention quand on s'adressait à un Démon du froid. Ou tout simplement, la personne nous vouvoyait car elle n'avait pas été élevée chez les loups :

« Quant à ce que je fais ici, je te l'ai déjà dit jeune fille. Je visite. » je tournai ensuite mon regard vers le Saiyajin et pris un ton beaucoup plus ferme « Et je n'ai besoin de l'autorisation de personne pour aller où je veux. Sans compter qu’officiellement, cette planète est encore neutre. De plus, si vous voulez jouer à ce jeu là je dois vous rappeler que vous non plus n'avez rien à faire sur le territoire de Freezer, même s'il va mourir, ce dont je doute beaucoup. »

Je chassai cependant cette partie de la conversation d'un revers de la main :

« Mais outre ton insolence, je me dois de corriger ta... sœur, sur un point. »

Ce n'était pas que j'étais vraiment à cheval sur le protocole, mais vu qu'il s'agissait de soldats de Cooler, autant les provoquer un petit peu.

« Mon père n'a pas été tué par Cold, il a simplement été banni. Il est ensuite revenu pour aider Cold dans sa guerre, en réalité c'est moi qui l'ai tué. Il s'est sacrifié pour que je puisse lancer une attaque décisive sur un Démon très puissant, enfin... pour l'époque. Hohoho ! »

Ce point là était clarifié, les Cold étaient responsables de beaucoup de morts, mais pas de celle de mon père, ironiquement :

« Quant à pourquoi je suis venu seul. Eh bien mon scouter vous avait détecté comme venant du ciel. Oui, ma chère, ton petit jeu d'humaine n'a pas marché sur moi. Donc j'ai pensé que vous étiez des Démons, auquel cas je vous aurait éliminé sans aucun remord. J'ai aussi cru que vous étiez des aliens indépendants, vu votre force je n'avais pas grand chose à craindre de vous deux, j'ai donc tenté une approche diplomatique. »

J'avais répondu aux interrogations de la fille, il était maintenant temps de clarifier une fois pour toute ma position et ma présence :

« Autrement, je prends du bon temps, je profite de l'arrêt des combats pour prendre des vacances figurez-vous, car cela fait depuis presque le début de la guerre que je n'arrête pas d'enchaîner les combats et très franchement, ça me fatigue. Pour une fois, j'aimerai éviter de me battre, ce qui est l'autre raison pour laquelle je suis venu seul. J'ai fouillé dans les archives impériales parmi les planètes les plus belles et je suis tombé sur la Terre. »

Mes déclarations étaient en partie vraies, j'étais au départ venu pour me détendre et visiter, mais où que j'allais, il ne pouvait s'empêcher d'y avoir conflits et batailles, quelle plaie !

« Tu m'entends Saiyajin, je ne veux pas me battre, et je ne te conseille pas d'insister. Ça me mettrait de mauvaise humeur, et si tu sers Cooler, tu sais qu'il ne faut pas énerver les gens de ma race. » lui dis-je d'un ton glaçant, mes yeux perçaient les siens

Ce n'étaient pas des menaces en l'air, je ne laisserais pas les hormones d'un singe gâcher mes vacances. Il m'attaquait, il mourrait, peu importe ce qu'en penserait Cooler, il n'avait qu'à discipliner ses hommes, et il en était capable, ce n'était pas difficile de se faire obéir quand tout l'Univers tremblait devant votre nom :

« Cependant... quelque chose éveille ma curiosité. Vous semblez me dire la vérité, vous travaillez pour Cooler, mais je n'ai jamais entendu parlé de vous. Vous êtes un genre de Commando secret ? Je ne connais même pas vos noms... »

Vaisseau de Blizzard, l'action ici se déroule en même temps que ce qui précède :

« Bon... essaye déjà de maîtriser la technique en m'observant la pratiquer, regarde comment mon esprit se comporte, le niveau de concentration, les fluctuations de mon aura, tout. »

Très concentré, Pear s'exécuta, observant Aiko qui avait fermé les yeux, elle était dans une sorte de méditation. L'alien observa l'humaine pendant de longues secondes, il perçut quelque chose, il se basa sur les conseils qu'il avait reçu auparavant et... eut un choc :

« Oh ! Qu'est ce que c'était ?! »

« Tu as senti quelque chose n'est-ce pas ? »

« Deux... non, trois sensations étranges, comme si je me faisais écrasé... »

« Tu as senti les Ki de Blizzard et celui qui est avec lui ? »

« Et... le tiens aussi je crois... »

Aiko sourit :

« Bien, tu vois ? Tu y arrives. Maintenant je vais t'apprendre à dissimuler ton Ki, imagine que tu as ton pire ennemi en face de toi mais qu'il ne t'as pas encore vu. Tu ne veux pas qu'il te voit car il est bien plus fort que toi, tu veux dissimuler, dissimule-toi ! »

Pear essaya, faisant tous les efforts possibles, il avait les yeux fermés et n'avait pas relâché sa concentration :

« Dépêche-toi ! Il va te voir ! »

Le soldat commençait à montrer des signes de stress, il devait avoir une très bonne imagination...

« Attention, son regard va croiser le tien ! Cache-toi ! »

« Merde ! »

Aiko sentit tout à coup le Ki de Pear s'éteindre, elle sourit, il avait réussi. Quand le soldat rouvrit les yeux, il vit le sourire fier d'Aiko :

« Héhéhé ! T'as réussi ! »

« J'ai réussi ? Yeah ! Dis-moi Aiko, on peut utiliser cette technique avec le vol ? »

La jeune fille afficha un air surpris :

« Le... vol ? »

« Ben oui le vol ! »

« On peut voler ?! »

Pear tomba en arrière :

« T'es aussi forte et tu sais pas voler ?! »

« Ben... non. »

Il soupira alors :

« Ok... je vais t'apprendre, ce sera une manière de te remercier. Bon, vu que tu as beaucoup d'énergie ça ne devrait pas être compliqué. Lève-toi, ce sera plus facile debout. »

La jeune fille obéit, Pear commença son explication :

« En fait c'est pas compliqué, il faut que tu envoie tout ton Ki sous tes pieds et que tu le fasse te soulever. »

« Oh... »

Effectivement, le principe était en réalité très simple, et vu qu'elle maîtrisait parfaitement son Ki, l'étape qui consistait à le concentrer sous ses pieds fut rapidement accomplie. Elle dut ensuite se concentrer pour que son Ki l'élève, elle sentit cependant quelque chose, elle rouvrit les yeux et vit Pear la regarder avec un air impressionné :

« T'as réussi, tu es en lévitation... par contre va falloir t'exercer pour faire du vol à haute vitesse et du vol de combat... »

« Ouais... j'ai encore du chemin quoi... »


Infos HRP :

Au cas où il y aurait combat, seules deux ou trois personnes dans l'Univers savent je maîtrise ma troisième forme et ma forme originelle (pour ajouter un peu de choc au cas où je devrai revêtir l'une de ces formes ^^ )

Pear a appris à sentir les Ki et à cacher le sien, je rappelle qu'il avait déjà commencé cet exercice dans un pavé d'un précédent RP donc niveau mots requis je vous garantie qu'on est bons

Aiko COMMENCE à apprendre le vol





_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Mer Déc 02, 2015 9:25 pm

Orachi écoutait attentivement les paroles du démon du froid, notant dans son esprit chaque point qu'il voulait ensuite reprendre, Galli, elle, était un peu fatigué de la discussion et préférait observer les alentours, alors que Blizzard parlait, l'une des sources de ki qu'elle percevait disparût un court instant avant de réapparaître. Orachi hochait la tête de temps en temps et parfois esquissait des petits sourires moqueurs qui se voulaient dissimuler.
Une fois le dialogue du fils Givrus terminé, Orachi prit parole pour répondre, tout d'abord en abordant les points qu'il avait notés.

"Je vois. Laisse-moi tout d'abord te contredire, ni Galli, ni moi ne sommes soldats ou même hommes de Cooler Cold. Nous sommes en dehors de toute juridiction de l'empire Cold, nous sommes en quelques sortes des fantômes, pas de parents biologiques, pas d'amis, pas de famille. Nous n’existons pas officiellement. Ensuite sache que nous te parlons familièrement, car il n'y a que notre père que nous vouvoyons... Enfin dans mon cas."


Il croisa les bras, la queue brassant l'air.

"Ensuite, sans provocation de ma part, ton père est mort de façon encore plus stupide que je ne le pensais. Mort pour tuer un démon... Connais-tu la particularité des démons ? Non ? Cadeau : les tuer ne sert à rien, ils reviendront toujours. Oh et une chose..."


Le neo-saiyajin prit un ton plus défiant comme pour rivaliser avec le ton glaçant emprunter plus tôt par le démon du froid.

"Ne m'insulte pas de Saiyajin... Je suis le neo-saiyajin 01, Orachi. Mais bon, j'imagine que pour un alien orgueilleux et borné tous les singes sont des chimpanzés. Puissant ne veut pas dire cultiver après tout..."


Galli profita de la petite pause dans les paroles de son "grand frère" pour lui passer son message.

"Nii-sama, ses deux amis ont disparu un court instant, tu vois ce que je veux dire ? "

Orachi hocha la tête avant de continuer, il avait compris que soit les amis de Glacius s'entraînaient soit ils se préparer à attaquer.

"Je ne cherche pas le combat avec toi, tu nous seras utile, je ne voudrai pas t'abîmer. Cependant si jamais tu prends mal mon manque de tact et décides d'entrer en combat, sache bien que tu sera responsable de... "

Galli prit ce morceau de la phrase tout heureuse.

"Sept milliards !"

Orachi continua donc.

"De sept milliards de mort potentiels. Je ne suis pas comme toi, je tuerai tes amis et le plus d'habitants de cette planète que possible avant que tu ne puisses me tuer. Je me demande si tu serais vraiment gagnant dans ce cas de figure d'ailleurs."

Galli esquissa un fin sourire comme si elle anticipé les réactions du démon du froid, alors qu'il n'en était certainement pas le cas.

"Mais ! Tu es un lâche Nii-sama !"

Elle avait un ton ironique bien entendu, Orachi rétorqua tout de suite.

"Si je sais que je n'ai aucune chance, je préfère faire un maximum de dégât Galli !"

Ils avaient l'air réellement sûr d'eux, si Cooler avait été là, il les aurait surement frappés en leur disant de ne compter une victoire que quand elle est vue comme une défaite pour l'adversaire... Enfin, ce sont des "enfants".
Orachi soupira avant de claquer des doigts de la main droite. Galli disparut totalement, elle n'était plus visible ni physiquement ni au niveau de la puissance. Orachi conclut donc.

"Je ne suis pas ton ennemi Blizzard. Mais si tu es le mien, je n'aurai de pitié pour aucun être vivant, c'est ainsi que je fonctionne. La seule raison qui m'empêche de te sauter dessus comme mes instincts me le hurlent, c'est le fait que tu es une importance. Voilà la différence entre l'homme et les gorilles. Je préfèrerais que tu sois de notre côté à dire vrai, mais malheureusement, tu es un démon du froid..."

Galli était toujours à son emplacement d'origine, mais elle s'était rendue imperceptible, car Orachi lui avait commandé de le faire en claquant des doigts. Il devait avoir peur qu'un combat se déclenche entre lui et le démon du froid.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Jeu Déc 03, 2015 5:01 pm






Un loup et un alien


Libre





Le Saiyajin me dévoila une partie de son identité, il prononça le nom de sa sœur, « Galli », étrange comme nom. Il me révéla qu'ils n'avaient pas d'existence officielle, donc comme je le pensai, c'était un Commando secret, peu importe la façon dont il le posait, lui et la jeune fille étaient tous deux au service de l'Empire, des soldats comme les autres. Secrets ou pas, c'était du pareil au même pour moi.
Il m'expliqua aussi la raison qui le poussait à me tutoyer, ils ne vouvoyaient en fait que Cooler. Il insulta aussi mon père et l'honneur de ma famille, j'avais effectivement envie de le retourner comme une chaussette. Cependant, ce n'était pas le premier provocateur que je rencontrai, et bien qu'il était bon de se défouler de temps en temps, je devais rester maître de moi-même. Il n'obtiendrait aucune réaction violente de moi, je savais qu'il ne cherchait que ça. Bien que... ce serait l'occasion de tester mes formes supérieures, je n'avais jamais combattu sérieusement sous ma forme originelle, et j'avais combattu brièvement sous ma troisième, mais je m'étais beaucoup entraîné et les maîtrisai néanmoins très bien.


Il finit par prononcer son nom et sa race, il s'appelait Orachi, un Neo-Saiyajin, un chien de laboratoire insolent qui se prenait pour un être supérieur car il avait atteint une puissance qu'il n'aurait pas pu atteindre naturellement.
Un silence empli de tension s'installa après cette dernière phrase de la part de la créature de laboratoire. L'autre créature appela alors son frère, mon regard se posa sur elle, m'informant que les Ki de mes alliés avaient disparu un instant. Gardant mon air très... contrarié, sur le visage, je demandai ce que Pear et Aiko fabriquaient.


Orachi fit ensuite un contresens total, prétendant ne pas chercher le combat alors qu'il me lançait des provocations depuis tout à l'heure, il se permit même de me menacer... Enfin, il menaçait les habitants de cette planète, un immense sourire qui dévoila mes dents se forma alors sur mon visage. J'ignorai totalement la remarque de sa sœur tant j'étais concentré sur le Saiyajin. Celui-ci d'ailleurs, claqua des doigts et sa sœur disparut, il lança ensuite une dernière tirade qui me fit ricaner :

« J'aimerai bien que tu touches à un seul des habitants de cette planète. Juste pour que tu puisses voir ce qu'il va t'arriver. »

Mon rire était narquois et supérieur, ces deux-là n'avaient aucune idée dans quel pétrin ils se fourraient si jamais ils génocidaient la planète. Moi je le savais, j'avais une longueur d'avance. En fait, j'avais une longueur d'avance sur eux depuis que j'avais croisé leurs routes, je connaissais déjà leurs races, leurs points faibles, je savais désormais qui les avait envoyé, et de mon côté je n'avais lâché qu'un minimum d'information, leur donnant une idée totalement fausse sur moi... Bref, autant profiter de cet avantage, je me courbai légèrement et écartai les bras :

« Quant au tact, il n'y a pas d'âge pour apprendre. Votre père vous a très mal éduqué... Laissez-moi vous relire le chapitre. »

Je me redressai, gardant mon immense sourire sur le visage :

« En premier lieu, on ne vient pas voir quelqu'un et espérer être son allié en lui disant ce qu'il a le droit de faire ou de ne pas faire alors qu'il appartient à une race connue pour son tempérament assez spécial. Surtout quand ce quelqu'un a le pouvoir de vous enrayer de l'existence d'un seul coup. On ne déshonore pas sa famille non plus quand celle-ci est l'une des plus respectées de sa race. C'est imprudent, stupide, mal pensé et suicidaire, et ça se prétend soldats d'élites ? Oh mais je comprend cependant... »

Je croisai les bras et tournai la tête sur le côté, en gardant les yeux sur Orachi et mon grand sourire provocateur :

« …puissant, ne veut pas dire cultivé. »

J'avais dit cette fin de phrase très lentement, la laissant s'incruster dans la fierté de ce Saiyajin, je venais de lui rebalancer, en quelques phrase, son argument en pleine face. Il n'y avait pas que lui qui pouvait jouer au jeu de la provocation, les Démons du froid faisaient ça à presque toutes leurs conversations, Orachi avait de plus affaire à un professionnel des remarques cinglantes. Après tout, j'avais été formé par mon regretté père qui maniait les mots comme nul autre. Je lui fis de nouveau complètement face, j'avais l'amusement sur mon visage, indiqué en un sourire carnassier :

« En second lieu, quant au sacrifice de mon père, je vais te répondre la même chose qu'à cet imbécile de Chilled puisque apparemment l'idiotie est une maladie qui n'a pas de frontière : Mon père était l'un des plus grands esprits ayant jamais vécu. Il voyait bien plus loin que ton esprit limité par ta fierté et ton manque de cellules grises. Si tu crois qu'il s'est sacrifié sans avoir une idée derrière la tête alors tu es encore plus idiot que ces Démons assez fous pour revenir de l'au-delà pour nous ré-affronter. D'ailleurs, le Démon que nous avions affronté est revenu et je l'ai renvoyé en Enfer. Tout simplement. Est-ce que tu commences à comprendre ou le vide que tu as entre tes deux oreilles t'empêche d'assimiler la moindre leçon ? »

J'avais pour volonté d'écraser par les mots cet insolent qui s'était frotté à un trop gros poisson, je mettais l'accent sur chaque reproche, prenant un ton cinglant histoire d'enfoncer encore plus Orachi dans sa médiocrité. Il était peut-être impitoyable dans les gestes, moi je l'étais dans les mots, et cet idiot était allé trop loin.

« En troisième lieu, oui, que tu sois Saiyajin ou Neo-Saiyajin ne fait aucune différence pour moi car tu ne montres pas plus d'évolution. Je dirai même que j'ai vu des Saiyajins plus intelligents que toi. Donc jusqu'à preuve du contraire, tu es moins qu'un Saiyajin. »

Je venais encore de l'insulter, puisque apparemment il prenait le fait d'être un Saiyajin comme une insulte, alors le considérer comme moins qu'un Saiyajin... Je tendis alors ma main pour le pointer de mon index afin de l'achever :

« Enfin, l'unique raison pour laquelle TU n'es pas encore mort est parce que tu es puissant, et donc utile par les temps qui courent. Si les circonstances avaient été différentes, tu serais déjà éliminé, et personne ne t'aurai pleuré, regretté, tu serais tombé dans l'oubli car tu n'existes même pas officiellement. »

Ma queue fit un mouvement et retira mon scouter :

« Maintenant... »

Je me crispai tout à coup, faisant exploser mon aura qui émit un puissant flash et remua un nuage de poussière, on entendit ma voix s'élever depuis ce nuage :

« Tu peux continuer d'être idiot, lancer des menaces en l'air et me manquer de respect... »



La poussière se dissipa lentement et révéla mon physique changé. Je dépassai désormais les deux mètres, mes cornes avaient elles aussi grandi et s'étaient recourbées vers le haut de façon plus prononcée, mon torse était bien plus massif et ressemblait à une armure, mes bras étaient bien plus musclés, de même que mes cuisses et des éclairs rouges crépitèrent autour de moi pendant quelques instants avant que ces résidus énergétiques ne disparaissent. J'avais atteint la seconde forme en moins d'une seconde, cela était possible grâce à ma maîtrise des transformations supérieures, je pouvais revêtir mes forme inférieures à la forme originelle en moins d'une seconde pour les cas d'urgence. Je finis ma phrase tandis que ma queue remit mon scouter à mon oreille, que je passai en vision Rayon X, ce qui me permit de voir Galli... ou du moins les contours de Galli car elle n'avait pas de squelette apparemment :

« … ou tu peux t'arrêter là, rester à ta place, me prouver que tu vaux mieux que ça et je ne t'en tiendrai pas à rigueur. Je t'inviterai en revanche à partir, je ne suis pas un ennemi des Cold, mais je ne suis pas non plus à leur service, ils ne me commandent pas, ils me demandent et j'accepte, ou je refuse. Ceci dit, je te préviens seulement, à partir du moment où tu t'avanceras vers moi ou que tu te dirigera vers un quelconque terrien, je n'aurai aucune pitié pour toi et ta sœur, n’espérez pas non plus vous échapper, j'ai votre vaisseau sur mon scouter. Et si tu crois qu'aller expliquer votre mort et celle de quelques soldats à Cooler, Freezer ou Cold me fait peur, tu te trompes. Alors réfléchis bien à ce que tu vas faire, car tu es dépassé en nombre et en force, alors je te conseil d'arrêter tes provocations, ton importance ne te permet pas tous les écarts. »

Je venais de mettre le destin de Galli entre ses mains, ce qui me permettrait de savoir s'il était si attaché que ça à sa sœur, en plus de connaître son niveau d'intelligence. Je lui avais également rappelé sa place dans la hiérarchie par rapport à moi, rien que le fait que je sois un Démon du froid me permettait de le commander, mais aussi de le punir.
J'étais désormais très sérieux, je ne souriais plus et poignardai du regard Orachi. J'avais déjà un plan au cas où il déciderait d'être idiot, je connaissais son point faible principal : sa queue, si je lui coupai sa queue, il n'atteindrait jamais son plein potentiel durant ce combat.
Comme je l'avais dit cependant, je ne voulais pas combattre, mais comme je l'avais aussi fait remarqué, je n'allais pas laisser un singe arrogant me gâcher mes vacances. Dans tous les cas, j'étais prêt, lâcher mon énergie avait même permis de me calmer un peu, j'avais l'esprit plus clair et je pensai à un plan de secours, je n'avais jamais essayé cette technique auparavant mais qui sait...
Quoiqu'il en soit, il était prévenu, je l'avais mis en garde à plusieurs reprises, libre à lui de choisir son destin, il avait même eu de la chance de tomber sur moi, d'autres représentants de mon peuple l'auraient déjà fait griller sur place.


Vaisseau de Blizzard, même règles qu'au précédent poste ; ce qui est décrit ici s'est déroulé en même temps :

Pear était dehors avec Aiko, il l'observait en train de voler au dessus du vaisseau, elle faisait des ronds dans le ciel à vitesse plutôt respectable :

« C'est pas mal ! »

Son vol était un peu maladroit, mais le jeune fille apprenait vite. Il fallait dire qu'avec une grande puissance, la danse de l'air était plutôt facile à maîtriser.
Aiko décida alors de monter plus haut, c'était merveilleux pour elle de pouvoir voler, outre les avantages que cela conférait, elle avait là une sensation de liberté. Elle montait très haut pour se rapprocher des étoiles mais n'avait pas non plus envie de se retrouver dans l'espace. Elle éteignit son aura, elle stoppa alors et se fit bientôt rappelée par la gravité terrestre, elle se laissa tomber en continuant de regarder vers l'espace :


*Ce Blizzard vient des étoiles... Et l'une d'entre elle est sa planète d'origine ?*

Elle réalisa alors à quel point elle ne connaissait rien du monde qui l'entourait alors qu'elle venait de rencontrer des aliens qui avaient exploré probablement des dizaines de mondes...

*Si ça se trouve, il se passe des choses incroyables et qui me dépassent complètement ! Ce ne serait pas étonnant vu la puissance de Blizzard... Il est capable de grands projets... je me demande s'il y a des empires spatiaux... à part celui des Cold.*

Aiko soupira et fit une vrille pour se retourner et ralluma son aura pour rattraper sa chute, redressant pour se retrouver de nouveau parallèle au sol. Elle fit un looping et voulut atterrir à côté de Pear, mais réalisa qu'elle arrivait un petit peu trop vite :

« O... ouah ! »

Elle trébucha en touchant le sol, pour tomber du toit et atterrir par terre :

« Aie aie aie ! »

Elle se releva en se frottant la tête :

« C... Ça va ? » demanda Pear depuis le toit du vaisseau

« Ouais... mais ça fait mal... »

Elle redécolla alors doucement pour se réinstaller sur le toit :

« Bon... tu maîtrise l'essentiel, il te faut un peu de pratique maintenant quoi... »

« Ok, merci, c'est génial comme technique ! »

Pear allait répondre quand il sentit tout à coup une grande énergie s'élever et décupler d'intensité, Aiko sentit la même chose et les deux tournèrent la tête vers l'origine de la radiation énergétique :

« M... monsieur Glacius... ? »

« S... Seigneur Blizzard ?! »

Leurs scouters n'avaient pas sauté car ils étaient désactivés. Pear pouvant désormais sentir les Ki, il constatait le gouffre qui le séparait de son patron... Les Cold avaient vraiment un pouvoir équivalent ?!

« Le Seigneur Blizzard a des problèmes ?! »

« On fait quoi ?! »

Aiko vit Pear regarder l'horizon d'un air anxieux, mais il n'avait pas répondu à sa question :

« Pear ! »

« Rien du tout... Il ne nous a pas appelé à l'aide. Continue d'exercer ton vol. »

Aiko serra les dents, comme si elle ressentait d'un coup la tension qui était présente là où se trouvait celui en qui elle avait placé beaucoup d'espoir, étant à court d'alliés depuis un moment et aillant failli mourir...
Elle décolla de nouveau dans les airs et ferma les yeux, elle devait se détendre, sinon elle allait faire n'importe quoi.
Pendant ce temps, 03 était déjà en train de préparer la Nano-Armure. Un chose était certaine avec cet androïde : il était toujours à la pointe de la prévoyance pour son maître.



Infos HRP :

Puissance de Blizzard Seconde Forme : 1080

Aiko connaît la technique de la danse de l'air mais il lui faut le temps de s'habituer

Pour les transformations rapides je me suis inspiré de DBM quand Cold passe à 100% en moins d'une seconde. Je considère que les Démons du froid maîtrisant leurs formes peuvent soit se transformer lentement pour intimider, soit se transformer rapidement pour les cas d'urgence.





_________________
Statistiques:
 



Dernière édition par Blizzard Glacius le Jeu Déc 03, 2015 6:49 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 374
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Jeu Déc 03, 2015 6:37 pm




Son Pan


Pan normal = lvl 270






C'est un peu énervée a la fois d'avoir été coupée dans mes retrouvailles avec mes amis et ma discutions avec Arachitz que je me retrouvai à présent téléportée derrière Blizzard. En seconde forme de réduction, le Démon du Froid plutôt massif masquai ma vue de ce qui se passait devant lui, cependant carrure ou pas je tapotai sur son épaule de la main en me raclant la gorge.

Je pensai que tu avait plus de jugeote que ça Blizzard ... Je t'avais pas prévenue ?

Ma main fini par se poser sur son bras, exerçant une puissante pression témoins de l'entrainement de choc que j'avais put suivre toute ma vie, car même si je ne dégageais actuellement pas un tiers de sa puissance, y avait moyen qui le sente.

J'attends des explications pour les humains que tu as tué et pour ce que t'est en train de foutre sur ma planète enfoiré ... T'a Dix secondes avent que je me mette en colère ... A moins que tu ne me fasse le plaisir de tenté quelque chose de stupide avent la fin du décompte ?


Info. Diversses:
Tout petit poste, mais intervention éclair. J'avais prévenue que je surveillais la Terre :p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Sam Déc 05, 2015 6:14 pm

Orachi était plutôt confiant, un démon du froid ne dépassant pas son second stade n'avait littéralement pas la moindre chance de le vaincre, c'est la raison principale pour laquelle il parler à Blizzard comme à un être vivant qui lui serai inférieur. Un sourire satisfait se dessinait peu à peu sur le visage d'Orachi à mesure que le démon du froid parlait, le neo-saiyajin adorait observer des gens avec une répartie vaste et violente. Ensuite, le fils Glacius mentionna les raisons du "sacrifice" de son père, Orachi n'en avait rien à faire, ceux qui meurent ne sont plus là et c'est tout, c'était sa façon de penser. Blizzard avait tué le démon une nouvelle fois, bien... Et ensuite ? Il allait le tuer une troisième, une quatrième fois ? Inutile...
C'est ainsi que l'alien insulta de nouveau Orachi, réussissant à faire disparaître son sourire, il l'avait à nouveau insulté de vulgaire singe, pire encore, il avait déposé le neo-saiyajin en dessous de ces animaux... Avant que ce dernier n'ai pu rétorquer quoique se soit, le démon du froid avait fait exploser son aura dévoilant sa seconde forme de réduction. Il était plus grand, plus robuste, mais surtout largement plus puissant.

Blizzard lança une menace à Orachi, une menace que le neo-saiyajin attendait depuis qu'il avait croisé le regard du démon du froid.

"Je te préviens seulement, à partir du moment où tu t'avanceras vers moi ou que tu te dirigeras vers un quelconque terrien, je n'aurai aucune pitié pour toi et ta sœur"

Orachi attendit la fin de la phrase du "puissant" guerrier avant de faire un pas dans sa direction, cependant avant même qu'il n'est eu le temps d'ouvrir la bouche une nouvelle personne était arrivée, une femme saiyajin au vu de la couleur de ses cheveux et yeux, elle attrapa le bras du démon du froid avant de lui demander "poliment" des explications. Elle devait être bien plus forte que lui, elle s'était approchée en une seconde et parlait comme si les 10 secondes qu'elle offrait à Blizzard seraient probablement les dernières de sa vie. Orachi ne prit pas le risque de se transformer, décidant simplement d'écouter ce que Galli lui chuchoter à l'oreille.

"La femme qui vient d’apparaître, fait attention, elle est plus de deux fois plus puissante que toi sans même être transformée..."

Le neo-saiyajin répondit le plus discrètement possible.

"C'est une saiyajin n'est-ce pas ?"

L'androïde corrigea son grand frère.

"Non, seulement en partie, moins de la moitié, je dirais..."

"Impossible..."

Orachi garda ses distances tout en s'adressant à la nouvelle venue.

"Cette planète est la tienne ? Freezer n'a donc aucune chance de la prendre !"


Il reprit son sourire habituel.

"Quel est ton nom ? Je pense que ton intervention a peut-être sauvé une multitude d'habitants de ta planète."

Il posa finalement son regard sur Blizzard, le regardant bien moins amicalement qu'il avait regardé la presque-saiyajin.

"Je me serai bien amusé avec toi Blizzard, mais je sais reconnaître un adversaire plus puissant que moi. Je dois m'incliner devant la différence de force entre elle et moi. Rassure-toi, je n'ai jamais eu l'occasion de tuer le moindre habitant de cette planète, Cooler m'aurait surement tuer... Non, pire que ça, je pense même, si je l'avais fait."

Galli s'éloignait alors qu'Orachi voulait voir la fin de cette petite histoire, restant fixe en observant les deux êtres présents devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Sam Déc 05, 2015 7:58 pm






Un loup et un alien


Libre





Alors que je faisais face aux deux larbins de Cooler, dont l'un d'eux fit un pas vers moi, mon scouter bipa, m'alertant de quelqu'un qui venait d'apparaître derrière moi, ce qui me surprit beaucoup. Redoutant le piège, j'allais m'envoler quand la personne en question me tapota l'épaule en se raclant la gorge, comme s'il s'agissait de quelqu'un que l'on aurait oublié dans une conversation.
Toujours en faisant face à Orachi et Galli, je tournai la tête pour regarder par dessus mon épaule et je vis la Saiyajin de la dernière fois :


« Toi ?! »

Elle me fit un reproche sur mon manque d'intelligence. De quoi parlait-elle ? Elle n'avait donc pas vu les deux individus en face de moi ? Ne savait-elle donc pas sentir les puissances ?!
Pan me serra le biceps de sa main minuscule, mais qui avait tout de même une sacrée poigne car je sentis une petite douleur à mon bras. Nul doute que cette jeune fille était très concentrée sur la force brute. Elle voulait des explications sur mon triple meurtre de tout à l'heure... et probablement sur le pourquoi de ma transformation, sa dernière phrase me fit sourire, pas un sourire condescendent mais un sourire amusé. Si elle savait, j'étais sur le point de combattre pour sa planète. Je me demandai d'ailleurs comment elle réagirait à une nouvelle pareil, elle qui semblait avoir du mal à faire confiance aux gens de ma race.

J'entendis alors Orachi énoncer très clairement sa menace, disant que l'intervention de Pan avait probablement sauvé la vie des terriens. Mon scouter bipa alors, m'indiquant que Aiko approchait à grande vitesse, il devait s'être passé beaucoup trop de choses pour qu'elle se contente de rester au vaisseau...


« Très bien, je vais t'expliquer. Bien que la personne qui se dirige ici pourrait sans doute mieux te convaincre. Je sais que j'ai fait la promesse de ne tuer aucun terrien, mais c'est une terrienne qui m'a demandé de l'aider. J'ai bien voulu régler l'issue pacifiquement, mais leur faire peur était le seul moyen de faire fuir l'armée. J'ai donc tué trois de leurs soldats d'élites, mais j'ai laissé partir l'armée qui a tout de même détruit un village. »

Une fois cela mis au clair, je tournai mon regard vers Orachi :

« Quant à ces personnes ici présentent, elles sont la raison de ma transformation. Celui-ci a menacé directement les habitants de cette planète. Mais tu n'es pas obligée de me croire sur parole, je suppose que tu es familière avec cette appareil Pan. » lui dis-je en décrochant mon scouter de mon oreille

« Le scouter est un appareil qui transmet tout à la base de donnée impériale. Cependant, les scouters que moi et mes compagnons utilisons sont coupés du réseau impérial. Les informations sont directement transmises à ma propre base données qui est à mon vaisseau. »

Je n'avais pas spécifié que mon scouter était particulier et ne pouvait simplement pas être espionné, je préférai garder cette information pour moi pour le moment. En ce qui concernait le fait que j'avais ma propre base de données, je l'avais mise en place avec mon androïde pour avoir une certaine indépendance vis-à-vis de l'Empire. J'appuyai sur le bouton de communication alors que j'avais tendu le scouter à Pan :

« 03, passe l'enregistrement de la conversation que j'ai eu avec ces ceux-là. »

« Oui Maître. » répondit le robot

Pan put donc entendre l'intégralité de l'échange que j'avais eu avec Galli et Orachi, la grande majorité de ce qui se disait ne devait pas être d'une grande importance pour elle, mais je voulais qu'elle entende tout pour qu'Orachi n'utilise pas l'excuse du contexte. Ce que Pan devait entendre arriva bientôt à ses oreilles : la menace qu'avaient proféré Orachi et Galli sur les habitants de cette planète. Je continuai de passer l'enregistrement jusqu'à ma transformation, pour que la demie-Saiyajin comprenne bien que j'étais de son côté :

« Comme tu peux le voir, et aussi invraisemblable que cela puisse te paraître, j'étais sur le point de me battre pour protéger cette planète. » puis je remis le scouter à mon oreille « Maintenant fais ce que tu veux de cette information, je les ai déjà prévenus à maintes reprises mais comme le disait mon père : on ne peut pas raisonner avec les idiots. »

A ce moment là, Aiko débarqua, dans son armure impériale et son scouter bleu sur l'oreille. Elle semblait épuisée par son vol, ça me paraissait étrange. Elle eut un air surpris quand elle vit mon apparence :

« M... monsieur Blizzard... ?! »

« Tout va bien Aiko, je n'ai fait que me transformer. » lui répondis-je simplement

Elle regarda donc avec méfiance les trois autre individus qui m'entouraient.





_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 374
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Dim Déc 06, 2015 12:26 am




Son Pan


Pan normal = lvl 270






Alors que j'affichai à blizzard un regard impitoyable et déterminer, j'entendis une voix s'élever devant nous. Jetant un œil vers l'avent, je remarquai deux personnes que je n'avais pas vue ni sentie sans doute parce-que j'avais été exclusivement concentrée jusqu’à présent sur Blizzard. En effet j'étais actuellement dans ma forme normal et face à cette race traîtresse une seule erreur d'inattention signifiait bien souvent la mort. De plus le Saiyajin parlait de sauver des gens, pour le coup j'imaginai que Blizzard avait voulu s'en prendre à eux et que cette fille avait due le convaincre de l'aider à sauver la terre d'une manière ou d'une autre.

A présent je desserrai mon emprise sur lui et jaugeai les deux autres intrus à ma planète. Ce type était sans l'ombre d'un doute un Saiyajin oui, il y avait des signes qui ne trompaient pas, mais cette gosse là ... Pas de Ki, ni d'énergie d'aucune perceptible ... Une seule explication, une Cyborg. Par contre une autre énergie se dirigeai vers nous et avait tout d'une terrienne ... Du coup ça rendait son histoire plausible, des renforts pour affronté Blizzard ? La gosse semblait chuchoter quelque chose a l'oreille du Saiyajin en même temps que Blizzard m'adressai la parole, du coup j'avais rien entendu, mais peu importe.

Je raffermis ma pression sur le bras du Démon du Froid. Je me posais encore la question de savoir pourquoi je lui avais fais confiance, qu'est ce qui m'était passer par la tête ? Écoutant son discourt qui avait tout d'une tentative désespérée de m'embrouiller pour sauver sa peau, je ne relâchai même pas cette force lorsqu'il me demandai de voir de mes yeux ce qui s'était réellement passer.

N'y croyant pas trop, je pris tout de même le Scooter et le posant sur mon oreille, j'entendis et vis absolument tout ce qui s'était passer ... Un ordinateur, ne pouvait pas mentir et ce que j'y entendis fit monter la colère en moi. Génocider ma planète ... Comment avait t'il put proférer de telles menaces. La terrienne venait d'arriver et je tournai vers elle un regard reflétant une rage froide.



Aiko-san c'est ça ? Reste près de Blizzard et toi, prend ta forme Final imédiatement ...
Vos petites guèguèrres entre Démon du froid et Saiyajin ne me regardent pas, je m'en fiche. Par contre impliquer la Terre, ma planète ... MON PEUPLE ! à vos conneries, ça c'est IMPARDONNABLE !!!

Serrant les dents et les poings je laissai mon niveau d'énergie grimper de lui même, je n'avais pas eu besoins de le faire, car ici je laissai ma colère développer naturellement mon pouvoir. Le sol se fissurai, les débris se mirent a léviter pour se désintégrer en hauteur. Je me mise a briller d'une forte lueur en dégageant quelques arc d'énergies doré.

Je me mis à relâcher ma puissance pour changer de forme et passer le stade de Suppa Saiyajin. mes cheveux dorées se mirent à ballotter vivement au rythme de mon aura vibrante de façon inquiétante.


Son pan Suppa Saiyajin enragée : lvl 27 000


J'avais bien vue ce qui s'était passer dans le scooter de Blizzard, ce type était prêt à mourir pour nuire au maximum avent d'y passer, les grands discourt étaient donc à proscrire avec lui. L'action et vite, c'est pour cela que je n'avais pas prise de temps pour me transformée en Suppa Saiyajin et je ne perdis pas non plus de temps pour attaquer.

Un coup simple, un uppercut directe, puissant et brutale, enfoncer dans son ventre et porter avec grande retenue pour ne pas le tué, mais suffisamment pour être a deux doigts de lui passer au travers. Perte de connaissance assurée. Quand a la Cyborg, je ne me laissai pas attendrir par son apparence de gamine et je me contentai de répéter une attaque que j'avais déjà portée a un autre Cyborg, je savais que ça marchait comme ça.

A peine le Saiyajin eus commencer a tomber que la fausse petite fille fut couper en deux d'un revers de la main, tendue telle une lame qui passa au travers de son corps comme dans du beurre fondu.

J'étais certes une Son, la petite fille de Son Goku, une servante du bien et de la paix, mais je n'étais pas Ojisan, je n'étais pas aussi naïve et tendre. De mon point de vue, une véritable Suppa Saiyajin n'avait pas de compassion pour son adversaire du moment ou il l'eusse pousser à déployer son pouvoir.

La Cyborg était coupée en deux, mais une chose me troubla ... Pas de partie mécanique en vue ... Une frisson me passai au travers de l'échine, m'étais-je trompée ?! Non ! pas moyens, je ne devais pas me laisser avoir, elle n'était qu'une machine ! rien de plus !


KIETE NAKUNARE  !!!


Deux Kikoha tirer consécutivement sur les deux parties du corps de la fillette encore en suspension dans l'aire s'occupèrent de la désintégrer proprement. Me posant exactement a l'endroit d'ou j'étais partie, pour un sépactateur non avertis, je n'avais pas bougée tant cela était aller vite, surement que cette fille et ce Saiyajin n'avaient même pas put se rendre compte de ce qui leurs étaient arriver ... mais tant pis pour eux, on ne récolte que ce qu'on sème ... je tournai à présent mon regard émeraude emplis d'un terrible sérieux vers le démon du froid.

Je te somme de quitter la terre maintenant, ta présence as déjà causer suffisamment de mal comme ça, les vacances ici son fini, gomen. Et débarrasse mon monde de ce sale type qui traîne par terre, je te laisse décider de ce que tu veux faire de ce Saiyajin.


Info. Diversses:
Tout petit poste, mais intervention éclair. J'avais prévenue que je surveillais la Terre :p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Gray
Admin
avatar


Masculin Messages : 142
Age : 21
Zénies : 150

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Dim Déc 06, 2015 11:17 am

Sentant la puissance de Pan et de son nouvel associé proche de la Terre, Gray Apocalypta se fit une facepalm. N'avait-il pas dit à Cooler d'éviter les risques idiots et de se faire discret s'il devait aller sur Terre ?
Maugréant, l'être maléfique créa une poche d'observation pour voir ce qu'il se passait...
Avec des yeux sévères. Pan s'apprêtait encore à massacrer une enfant, devant ses yeux.
Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, ce Gray avait encore une part bonne en lui, même s'il était devenu bien fou. Là, il avait l'impression de revoir la mort de Brassica.
Sans attendre, Gray s'élança dans la poche d'observation, rapide comme un éclair, au moment où les tirs finaux touchaient Gally... Pour la tirer dans son espace personnel.
La jeune fille était en état de choc, mais avec les soins de Cooler, elle survivrait...
Gray Apocalypta créa donc un portail vers Cooler, apparaissant près de lui.

"Cooler ! Espèce d'idiot ! J'avais pourtant dit d'éviter la Terre à cause de l'Autre bordel ! Regarde ce qu'elle a fait à Gally ! Une chance que j'observais ! J'ai pu intervenir discrètement. Toutefois, si j'ai pu sauver la cyborg de justesse, je ne pourrais pas le faire pour ton sayajin sans me mettre inutilement en danger. Donc, tu es prié de lui dire de dégager. MAINTENANT.
Oh et prépare toi à perdre des planètes. L'autre est du genre violente en terme de représailles, et mes préparatifs sont loin d'être terminé pour l'affronter."

Le guerrier regarda méprisamment le démon du froid.

"Aucune punition pour cette fois. La presque mort de Gally... BON D'AILLEURS TAS DE TROUFFION POURQUOI VOUS L'AVEZ PAS DEJA EMMENER EN SALLE DE REGENERATION ?"

Fit il en lançant les morceau à un soldat... Qui pour le coup du battre un record de vitesse.

"La mort probable d'Orachi et la destruction d'une part de ton empire devrait te faire comprendre que mes avertissements étaient réels."

Sur ce, le dieu disparut... Mais bientot, la première partie de son plan se mettrait en place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Dim Déc 06, 2015 1:44 pm

Gray Apocalypta a écrit:
"Conseil numéro 2 : Les Supers Sayans existent. Ton frère l'apprend à ses dépens en ce moment même."

Un éclair doré fit raisonner la phrase précédente dans l'esprit d'Orachi, à peine allait-il se transformer qu'il sentit dans son ventre une douleur incomparable, plus grande même que lorsque Cooler le frappait, cela ne dura même pas une seconde, une simple onde de choc qui le fit tomber à genoux, il tourna la tête vers Galli, observant sa "petite sœur" en deux morceaux suspendus dans l'air, il voulait la sauver, mais son corps continuait de tomber comme s'il était paralysé, mais c'était différent, il sentait aussi son esprit défaillir. Il tombait dans les vapes.

*N... Non... Ce n'est pas possible...*

Il était à terre, inerte. Le coup de la saiyajin l'avait totalement mit hors d'état de se battre...

Alors que la partie supérieure du corps de Galli volait, elle continuait de regarder toutes les personnes présentes, elle était jeune et se voulait utile, elle voulait donc récupérer un maximum d'informations avant de s'éteindre. Heureusement, l'intervention de Gray lui sauva la vie, elle fut déposée devant moi qui me trouvais devant une carte de l'empire dans mon bureau avec pour seule compagnie le commando Sauzer.

Lorsque nous vîmes le dieu apparaître, nous fûmes assez impressionnés. Mes yeux se posèrent sur Galli alors que Gray hurla d'emmener la jeune cyborg en salle de régénération. Dore attrapa délicatement les deux morceaux de la fillette avant de disparaître de la pièce afin de faire ce qu'on venait de lui commander.
J'étais en colère, une colère que je n'avais pas ressentit depuis fort longtemps, je frappai la table devant moi alors que Gray venait de finir de parler.

"C'est impossible ! Qui a fait ça ?! "

Je pris une petite seconde pour se calmer avant de reprendre la parole.

"Vous avez sauvé Galli, je vous dois beaucoup, encore une fois... Concernant Orachi, je doute qu'il se laisse mourir... Heureusement même moi, je n'ai jamais réussi à me débarrasser de lui..."

C'est d'ailleurs dans l'esprit du neo-saiyajin que tout se passait maintenant.

Un Orachi devant un autre, dans un décor qu'il connaissait bien, le laboratoire dans lequel il avait vécu son enfance.

"Tu me déçois N° 01 ..."

Orachi ouvrit les yeux, il était à terre, ne bougeant pas le moindre muscle si ce n'est la bouche.

"Ne m'appelle pas comme ça... Je suis Orachi maintenant."

"Tu es surtout faible. Te faire vaincre par cette fillette, pourquoi t'avoir amélioré si tu tombes si facilement ? "


"Tss, ferme la, c'est un monstre... Un suppa saiyajin..."

Le second Orachi, sans queue, posa son pied sur le crâne de celui qui était à terre, appuyant le plus fort possible, écrasant son véritable "lui" contre le sol métallique.

"AH ?! JE CROYAIS QUE C’ÉTAIT TOI LE SUPPA SAIYAJIN ?! "

Il écrasa plus violemment encore le neo-saiyajin contre le sol.

"LÈVE-TOI VOBAN !"

Orachi appuya son poing sur le sol violemment en réponse au nom qui avait été prononcé, faisant tomber l'autre lui a terre en se relevant, le visage en sang, le ventre dans un pareil état et les yeux blancs.
Il s'approcha de son autre lui l'attrapant avant de le lever de quelques centimètres au-dessus du sol.

"Ne m'appelle pas comme ça... PERSONNE NE M'APPELLE AINSI !"

Sue Terre, le neo-saiyajin posa une de ses mains sur le sol, levant la tête vers la fille et le démon du froid, il n'avait littéralement pas la moindre chance de survivre contre ces deux-là, il avait entendu la saiyajin parler d'une forme originelle de Blizzard...

"Jamais..."


Il posa un genou à terre se relevant à moitié.

"Personne..."

Il se mit finalement debout, ensanglanté au niveau de la bouche et du ventre, le manteau s'envolant, car il était simplement posé sur ses épaules.

"Personne ne viendra jamais..."

Il avait comme dans son esprit, les yeux blanc, comme inconscient, mais n'était pas plus dangereux qu'à l'origine, il s'était simplement relevé pour les spectateurs de la scène.

"Je ne suis qu'un vulgaire cobaye après tout..."

Il fit un pas vers ceux qui étaient présents, remarquant la nouvelle venue.

"Si je meurs ici..."

Ses yeux redevinrent normaux.

"Je n'aurai rien appris."

Il était de nouveau debout, enfin pas lui, c'était quelqu'un d'autre, le neo-saiyajin avait apparemment des séquelles de sa jeunesse "difficile".

"Je suis N° 01, et je sens que je vais..."

Il tomba à nouveau dans les vapes, il fallait s'y attendre. Le coup qu'il avait pris été bien trop puissant pour qu'il soit en forme si vite.

Cooler de son côté espérait simplement qu'Orachi n'était pas mort, le neo-saiyajin avait survécu à beaucoup trop de choses, mais à chaque fois qu'il survivait, il se passer quelque chose, d'étrange, dirons-nous...
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un loup et un alien   Dim Déc 06, 2015 3:14 pm






Un loup et un alien


Libre





Je sentis une certaine colère monter en Pan, elle somma alors à Aiko d'aller prêt de moi et me conseilla fortement de prendre ma forme originelle :


« Fais ce qu'elle te dit ! Viens derrière-moi, mais éloigne-toi ! » ordonnai-je à Aiko alors que je fis exploser mon aura

J'atteignis rapidement ma troisième forme alors que la jeune Saiyajin commençait à briller d'une lumière dorée tandis que mon scouter s'affolait. Je concentrai donc plus mon énergie en enlevant le scouter de mon œil grâce à ma queue, des fissures rouges se formèrent sur ma peau tandis que je hurlais pour libérer mon énergie. Je faisais sauter tous les verrous qui retenaient mon pouvoir pour prendre une nouvelle fois ma vraie forme, celle sous laquelle j'étais né.
Une explosion se produisit derrière Pan tandis que celle-ci acheva sa transformation. Le nuage de poussière que j'avais créé fut rapidement dissipé par la seule aura de la soi-disant déesse.


Je la vis alors, elle avait une chevelure dorée qui inspirait la puissance :

*Impressionnant... C'est donc ça le Suppa Saiyajin ?*

Néanmoins, j'affichai toujours un air très calme, je remis une nouvelle fois mon scouter à mon oreille et je mesurai la force de Pan, elle était presque cinq fois plus plus puissante que moi, mais je savais qu'elle pouvait aller plus loin. J'étais toujours aussi étonné par les effets du métissage chez cette race...
Aiko se posa derrière-moi, pas tellement rassurée par ce qu'elle voyait tandis que Pan passa à l'action, mettant Orachi KO d'un coup et éliminant Galli. Honnêtement, je l'avais à peine vu bouger et je ne pouvais pas exactement dire quelles avaient été ses actions, je savais juste qu'elle avait tapé.


Pan se tourna ensuite vers moi, m'ordonnant de quitter la planète, elle avait un regard tranchant qui indiquait tout le sérieux dont elle faisait preuve en ce moment même. Je ne répondis pas, me contentant de la regarder quelques secondes, j'avais toujours un air neutre sur le visage, puis mon regard se tourna vers Orachi qui s'était mis à bouger.
Il releva la tête, puis se mit à genoux et enfin debout, eh bien il était très résistant celui-là... Il avait les yeux d'un blanc immaculé, il prononça quelques paroles dont j'avais du mal à tirer le sens avant de s'évanouir à nouveau.
Il était possible que les expériences dont il avait fait preuve l'avaient rendu un peu fou. Je me tournai vers la jeune terrienne :


« Eh bien c'est ici que nos chemins se séparent jeune Aiko. Bonne chance à toi. »

Je marchai vers le corps inconscient d'Orachi, il y avait un silence assez lourd sur le lieu de l'affrontement, un silence seulement interrompu par les pulsations de l'aura de Pan. Je me penchai prêt du corps d'Orachi, réfléchissant un peu à son sort, il avait dit la vérité après tout, il n'avait pour l'instant tué personne. Son seul crime était de m'avoir manqué de respect, et ce n'était pas une raison suffisante pour moi d'ôter la vie à un homme inconscient.
De plus, il n'était pas dangereux, il pourrait le devenir, c'était vrai. Dans ce cas, je déciderai à ce moment là, pour l'heure, cet idiot continuerait à vivre. Je le pris par le col arrière de sa tenue et décollai doucement puis fis exploser mon aura, me préparant à aller vers le vaisseau d'où était venu Orachi :


« A... Attendez ! »

Surpris, je me tournai vers Aiko, mon aura violette toujours déployée, une fois qu'elle sut qu'elle avait mon attention, elle se tourna vers Pan :

« Vous êtes la personne à qui Blizzard avait fait la promesse de ne tuer personne ? Eh bien, c'est ma faute s'il l'a rompue ! Je lui avais demandé de m'aider, j'ai failli mourir ! Il m'a sauvé la vie ! Il m'a expliqué qu'il avait dû rompre sa promesse pour me sauver, il a pris le risque en sachant que vous auriez cette réaction ! »

Elle tourna de nouveau son regard vers moi :

« N'est-ce pas ? »

« Je savais que si elle était bel et bien une déesse, alors elle aurait les moyens de me surveiller. » répondis-je d'un ton neutre

Aiko se tourna de nouveau vers Pan :


« Alors... laissez-le au moins revenir, il m'a aidé et voulait encore m'aider pour combattre une organisation criminelle ! Je les ai toujours combattu seule, mais j'ai besoin de lui pour les vaincre ! »

« Ne te fatigue pas, elle ne me fait pas confiance. »

« Alors laissez-moi venir avec vous ! »

Cette fois, j'affichai un air très surpris sur le visage :

« Je n'ai nul part où aller... Et puis, je pourrai m'améliorer avec vous, quand je serai assez forte je reviendrai sur Terre pour vaincre le Wolfpack ! »

Je fixai Aiko de mes pupilles rouge sang, c'était vrai, elle n'avait nul part où aller, elle me l'avait dit :

« Je ne peux plus aller sur Terre, je te préviens, au moment où tu y retourneras pour régler tes comptes, tu devras le faire seule. »

La jeune fille acquiesça, je pouvais voir la motivation sur son visage :

« J'ai juste quelqu'un à prévenir avant de partir. » dit-elle en décollant

Je jetai un dernier regard vers Pan, elle ne pouvait pas vraiment s'opposer à l'engagement volontaire de cette terrienne :


« Dans ce cas, bienvenue à bord du Praetor Aiko. »

Je me mis alors en route vers le vaisseau d'Orachi, qui était tout près d'ici. Je balançai le corps du Saiyajin de laboratoire aux pieds des soldats de Cooler qui étaient tétanisés :

« Je vous conseille vivement de quitter cette planète dans la minute, sinon j'explose votre vaisseau. »

Ils prirent ma menace très au sérieux et ne firent pas prier pour déguerpir, je retournai alors à mon vaisseau suivi par Aiko qui était en train de prévenir un certain « Tracker » par une oreillette que je n'avais même pas remarqué tant elle était bien dissimulée. Ce que je remarquai en revanche, c'était que Aiko avait du mal à suivre :

« Tout va bien ? » lui demandai-je

Elle était essoufflée et transpirait :


« Oui... C'est juste que... je viens d'apprendre à voler donc... »

« Tu ne savais pas voler ?! »

« Non... Pear me l'a appris, et moi je lui ai appris à sentir les Ki. »

« Je vois... »

Nous atteignîmes le vaisseau et je fus accueilli par un Pear un peu paniqué :

« Seigneur Blizzard ! J'ai essayé d'arrêter Aiko mais... »


« Tout va bien, c'est vrai que je n'avais pas donné d'ordre spécifique. Nous quittons la planète Pear. »

« Nous avons un cap ? » demanda le soldat alors que nous montions à bord

« Non, pas encore, contentez-vous de faire voler cet oiseau loin d'ici. »

« A vos ordres ! »

Ainsi le vaisseau décolla de la surface terrestre et quitta la planète, emmenant avec lui un nouveau passager.





_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un loup et un alien   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un loup et un alien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Kit de loup
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre-