Partagez | 
 

 Le Majin Hitman (ou qui essaye de l'être)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Majin Karabuu

Rang B [Majin]
avatar


Masculin Messages : 148
Age : 20
Zénies : 6096

Données du Personnage
Power Level: 6 000 000
Power Level en Kili: 120
Inventaire :

MessageSujet: Le Majin Hitman (ou qui essaye de l'être)   Ven Sep 18, 2015 5:57 pm






Le Majin Hitman


Solo





"Argh ! Gah..."

Le Démon que j'étais en train d'étrangler avait un regard suppliant, je l'avais soulevé par le cou, ses pieds pendouillaient pitoyablement dans le vide :

"Eh bien, eh bien ! Même aussi loin de Makyo je trouve le moyen de tomber sur de la vermine !"

A mes pieds, il y avait les corps de ses deux camarades, eux je les avais tué rapidement, mais j'avais envie de m'amuser avec celui-là :

"Je sais ce que tu te demandes, tu te dis : Mais pourquoi un Majin nous attaquerait ?! Nous sommes dans le même camp !"

Je rapprochai son visage du mien :

"A ça je te répondrait que votre camp pue du slip ! Et tu sais pourquoi ?"

Il ne pouvait pas répondre, normal, je serrais son coup assez fort, mais je fus pris d'une colère et le balançai contre un arbre :

"Hein ?! TU SAIS POURQUOI ?!" lui hurlais-je en m'approchant

Ma victime reprenait sa respiration et se remettait du choc, j'étais à quelques mètres d'elle, un rictus de colère de colère sur le visage :


"Votre camp a essayé de me donner des ordres ! La dernière personne qui a tenté de faire ça a perdu toute sa planète !"

Je m'approchai encore jusqu'à arrivé devant mon ennemi, qui était toujours assis en train de récupérer, je tendis ma main devant lui et fit apparaître une petite boule de Ki rouge entre mes doigts :

"Tu vois ça ? C'est ce qui va détruire Makyo, tuera Dabra, son chien Asmodehus et toutes les autres têtes de nœuds présentes sur place."

Je résorbai ma Majin Doom Ball et tendis l'autre main et désintégrai mon ennemi d'un seul coup, d'une vague d'énergie qui laissa une trace en forme de cône dans le sol :

"T'as fini de jouer Karabuu ?" demanda alors une voix dans mon dos

"Ouais ouais... Mais j'aurai jamais pensé croiser des Démons ici."

"La Terre n'est pas une cible prioritaire, ceci dit ça n'empêche pas des Démons faibles d'émerger de temps en temps."

"Ça fait combien de temps qu'on est ici d'ailleurs ?"

"Longtemps... Wo ! Vous sentez ça ?!"

"Ouah mais je savais pas que y'avait des personnes aux stats crackées sur Terre !"

"L'un des Ki que je sens est de nature démoniaque... L'autre serait terrien ?!"

"Ouais ben osef ! Regarde ce que j'ai chouré aux trois têtes de nœuds que j'ai tué !" dis-je en sortant un genre de bonbon de ma poche

"Une pilule démoniaque ! Bonne pioche ! Elle augmente la puissance d'un Majin ou d'un Démon un long moment."

Un grand sourire se dessina alors sur mes lèvres :

"Ça veux dire... Que j'ai trouvé mon premier item !"

Je levai alors ma pilule vers le ciel et une musique de victoire se fit entendre, une boîte de texte s'afficha devant moi en même temps :

"Karabuu obtient une pilule démoniaque !"

Un silence tomba et un petit buisson roula entre Nazgul et moi dans un courant d'air :

"Brrrref...! Sachiko devrait revenir bientôt..."

"Elle fait quoi déjà ?" demandai-je

"Elle cherche un moyen de nous faire gagner de l'argent."

"Ah... Et pourquoi on l'a envoyé elle déjà ?"

Nazgul soupira :

"Parce que c'est celle qui a l'air la plus humaine de nous trois. Je sais pas si tu as remarqué mais on ne passe pas vraiment inaperçus !"

"Ah bon ? Moi je dis qu'à côté d'hommes-ours ou d'hommes-cochons, on passe tranquille. Eh, le Roi de cette planète c'est pas un homme-chien ?!"

Il y eut un autre silence :

"Ouais t'as raison..."

"Evidemment que j'ai raison ! Je sais pas pourquoi vous faites un si gros deal de notre apparence ! Y'a tellement de trucs bizarres sur cette planète qu'on serait même pas capables de différencier les terriens des aliens ou des Démons..."

Un portail noire s'ouvrit alors près de nous et Sachiko apparut :

"J'ai trouvé quelque chose, un criminel international recherché pour 4286 Zénies."

"Ouah c'est... Précis comme prime !"

Elle fit apparaître l'avis de recherche et me le donna, elle en donna également un à Nazgul, il s'agissait d'un humain nommé Bunji Daigen, un parrain de la mafia (HRP : Je fais ça pour expliquer comment un groupe de Démons en apparence fauchés se retrouve avec mon argent actuel) :

"Avec cet argent on pourra s'acheter un vaisseau et quitter cette planète."

"Oui, ils en vendent un à cinq place avec une salle de gravité et une salle de régénération, en plus, le design est pas mal."

"Ok cool, mais comment on le retrouve ce mec ? Il doit pas se cacher dans le coin le plus obvious quand même !"

"Il a raison, on va devoir faire une enquête... Interroger ses sbires. Il va falloir se séparer, je vais chercher de mon côté, toi Sachiko tu vas avec Karabuu, qu'il y aie au moins quelqu'un pour le surveiller."

La petite fille acquiesça tandis que je polissais ma loupe d'enquêteur, puis elle me grimpa sur l'épaule en escaladant mon bras :

"Allez on y va !" dit-elle avec un sourire innocent

"Bonne chance !" lança Nazgul avant de décoller pour chercher de son côté

Moi je décollai doucement, m'élevant au dessus des arbres de la forêt :

"Bon, on va commencer par la ville la plus proche."

Je déployai mon aura et fonça vers cette agglomération de Ki que je ressentais, Sachiko était sur mon dos, semblant bien s'amuser :

"Oui ! Plus vite !" criait-elle

Son âme d'enfant avait repris le dessus, évidemment, j'obéis, moi aussi je voulais m'amuser de toute façon. Mon aura redoubla d'intensité et je filai à plus grande vitesse, nous arrivâmes bientôt à la ville en question, elle avait l'air assez grande. Je restai en vol stationnaire au dessus et réfléchissais :


"Hmm... Si j'étais un sbire de mafia..." Je mis ma loupe devant mon œil "...où irai-je me cacher ?"

"Je te conseille les ruelles et les quartiers pourris pour trouver de la racaille !"

"M'ok..."

Je claquai des doigts et fis apparaître un manteau long et un chapeau qui dissimulait ma tête :

"Tu veux un déguisement ?" demandai-je à la petite

"Hmm... Un enquêteur avec une petite fille ça le fait pas vraiment, dis-moi, quand tu te sépare en deux, tu restes la même personne ou il y a deux Karabuu différents ?"

"Je reste une seule personne pourquoi ?"

"Je peux prendre une partie de toi et l'emmener dans ma dimension, tu serais alors à deux endroits à la fois et on pourra communiquer !"

Elle prit alors l'une de mes trois antennes et l'arracha, l'antenne se transforma en un mini Karabuu qui se posa debout sur la tête de la petite fille :

"Yo ! Je suis mini toi !"

"Oh ! Un mini moi !"

"Je croyais que vous étiez la même personne..."

"Mais oui on te fait marcher ! Hahaha ! Bon aller je go dans une ruelle sombre et humide pleine de violeurs multirécidivistes ! J'aurai dû mettre une jupe pour les attirer plus rapidement..."

Je descendis vers la ville tandis que Sachiko rentra dans sa dimension avec une version de moi qui m'arrivait à peine au genou. J’atterris dans une rue assez calme pour éviter que des gens ne me repèrent et commençait à marcher à la recherche de la racaille :

*Hmm... Ça va être dur, y'a pas de marqueur de quête et y'a aucune indication sur ma map...*

Cette mission m'amusait néanmoins beaucoup, j'avais l'impression d'être un agent secret en pleine mission d'infiltration, on ne le voyait pas car mon visage était dissimulé par le long col de mon manteau mais j'avais un grand sourire sur les lèvres. Je trouvais ce que je cherchai, une ruelle miteuse, je décidai de pénétrer à l'intérieur, la lumière du soleil peinait à éclairer ce lieux, mais je voyais tout de même un type baraqué garder une porte, c'était un homme-sanglier qui me dépassait d'une tête, je décidai d'aller le voir, évidemment, il s'adressa à moi en premier :

"Qu'est ce que tu fous là toi ?"

"Je chercher ton boss."

"Et qu'est ce que tu lui veux à mon boss ?"

"Ça ne regarde pas les sous-fifres !"

"Eh ben le sous-fifre il te laissera pas rentrer !"

Un coup de poing dans le ventre le mit hors d'état de nuire et je rentrai dans le bâtiment, j'entendis alors des cris, comme si un combat se déroulait, je continuai dans le couloir et entrai dans les gradins de ce qu'il semblait être une arène où se battaient deux humains :

"Super, je suis tombé sur le Fight Club..." dis-je à Sachiko depuis ma version miniature

"Cherche le boss, il doit bien connaître des gens dans le milieu du crime, ces combats m'ont l'air illégaux."

"Ok, j'avais oublié que tu pouvais me voir depuis ici !"

"Je ne peux surveiller que ceux qui me le permettent."

Je scrutai les gradins mais ne vis rien qui ressemblait à un chef de business illégal, ma version miniature se tourna vers Sachiko et haussa les épaules, la petite fille soupira :

"Il se cache peut-être dans son bureau, je crois que le seul moyen de te faire remarquer est de t'inscrire à ces combats de rue..."

"Oh... les pauvres..." dis-je avec un sourire

Le combat se termina assez rapidement et l'annonceur appela des volontaires pour se mesurer au soi-disant champion qui venait de réduire un adversaire en bouillie, c'était une montagne de muscles de plus de deux mètres et pesant au moins deux cents kilos, naturellement, je levai la main et on me laissa entrer dans l'arène, non sans se moquer de moi évidemment.
Je fis face à mon adversaire, toujours dissimulé par mes vêtements, il leva ses deux bras pour tenter de m'écraser avec mais j'esquivai facilement en me reculant en arrière :


*Pas trop mal, il a réussi à fissurer le sol !*

Il me fonça dessus mais ne réussit pas à m'atteindre car j'évitai sa ruée en faisant une roue sur le côté, il heurta les murs de l'arène, ça avait dû lui faire mal... Je n'avais malheureusement pas de temps à perdre, il me fonça de nouveau dessus après s'être frotté le front de douleur, je fis un bond et lui collai un uppercut dans le menton qui le mit KO.
Il y eut un silence après mon coup, les gens semblaient être en train de digérer l'information, c'était pourtant clair, j'avais one-shot leur meilleur "combattant", la Terre était vraiment une zone bizarre, très bas level mais avec des boss aux stats crackées...
Je montrai l'annonceur du doigt :


"Toi ! Je veux voir ton boss !"

C'est ainsi qu'après m'être fait remarquer, je fus amené quelques minutes plus tard chez le grand patron, qui s'avérait en fait être une grande patronne, entourée de ses gardes du corps, évidemment, elle me demanda ce qui m’amenait, je sortis alors l'avis de recherche de ma poche :

"Je suis chasseur de prime et je recherche ce type."

"Bunji Daigen ?! Ce n'est pas le genre de cible qui intéresserait un chasseur de prime amateur, pourtant je ne suis pas sûre de vous connaître..."

"Appelez-moi par mon nom de code... Majin Boba... Snake."

"Hein ?!" s'exclama Sachiko

Ma version miniature haussa les épaules :

"Ça sonnait mieux dans ma tête..."

"Majin... Boba Snake ? Très bien... Et qui vous dit que j'ai des infos sur un parrain de la mafia internationale ?"

"Rien du tout, je n'ai aucune piste, je me suis donc mis à chercher parmi les activités illégales pour remonter jusqu'à lui."

La jeune femme sourit et croisa les bras :

"Eh bien Majin, vous étiez presque sur une bonne piste ! En fait je travaille pour les concurrents de monsieur Daigen, la famille Bankichi. Si vous voulez faire disparaître Bunji alors on va pouvoir s'arranger ! Je suis sûre que monsieur Bankichi voudra vous aider à localiser votre cible."

"Super ! Contactez-le alors !"

"Très bien, veuillez attendre dehors."

Je sortis, accompagné par un des gros bras de la chef de ce Fight Club, au bout d'un moment, on me rappela à l'intérieur, me signifiant que ce "Bankichi" voulait bien m'aider mais que ça prendrait du temps, je restais donc sur place, et à la nuit tombée, on me fit savoir que ma cible préparait un deal à la Capital de l'Est, dans un parking. C'était plutôt loin d'ici mais je rassurai tout le monde avant de m'envoler devant eux, les laissant bouche-bée :

"Au fait, c'est bien mort ou vif l'avis de recherche ?!"

"Oui."

"Oh super ! Y'a plusieurs fin possibles donc !"

"Euh... Si tu veux..."

"Faudrait que tu informes Nazgul !"

"C'est bien ce que je comptais faire, je vais te rendre ton antenne."

Je m'arrêtai dans les airs et Sachiko apparut par un portail, ma version miniature sauta dans ma main et fusionna de nouveau avec moi ce qui fit repousser mon antenne, puis la magicienne disparut de nouveau, je me remis alors en route. Je mis quelques heures à atteindre le lieu désiré, je restai en vol stationnaire au dessus de la ville, cherchant un parking, il était plus de 23h et ma cible chercherait sûrement un lieu désert. Le problème était que même la nuit, la ville était toujours assez active, mais je repérai, au bout de plusieurs minutes de survol à chercher le moindre indice suspect, une voiture noire éclairée seulement par un lampadaire, encerclée par des types en costards, le lieu était désert mais :

"Hohoho mais vous paraissez bien suspects vous !"

Ils semblaient attendre quelqu'un, probablement la personne avec laquelle le deal devait être réglé, je me posai sur un toit et attendis aussi. Vers minuit, une autre voiture arriva et un groupe d'individus également vêtus chic en sortit, les deux groupes se rapprochaient et semblaient discuter, il était temps d'agir.
Je sautai et fis plusieurs figures acrobatiques avant d’atterrir avec légèreté sur l'une des deux voitures malgré la hauteur de mon saut, merci la Danse de l'air :


"'Sup bitches ?!"

Evidemment, tout le monde sortit ses armes pour les pointer sur moi, je levai alors les mains en l'air :

"Wo ! Calmos les mecs ! Je suis là juste pour... euh... comment il s'appelle déjà ? Ah ! Bunji Daigen !"

Les truands eurent un air hésitant en entendant ce nom, mais gardaient leurs armes pointées sur moi :

"Bon... Je vais pas vous mentir... ça peut se finir très bien, ou très mal !"

Et ce fut sur un magnifique "Butez-moi cet enfoiré !" que les criminels se mirent à tirer sur moi, je fus criblé de balles et tomba en arrière, le corps au sol et les jambes sur le capot de la voiture, je restai comme ça le temps que mes ennemis se rassurent et je me changeai en boule de gum flottant en l'air, ne comprenant pas grand chose, les humains se mirent à paniquer et tirèrent de plus belle, vidant leurs chargeurs, les balles pénétrèrent en moi sans me faire de dégats, je régénérai mes yeux et ma bouche et recrachai les balles à une vitesse folle sur les mafieux qui moururent tous sur le coup.
Je me reformai ensuite entièrement, sans mon déguisement et me tapotait la tête sur un côté en la penchant de l'autre afin de faire sortir une balle coincée dans mon oreille :


"Héhéhé ! Moi aussi je peux faire la mitraillette les mecs !"

Nazgul se posa à côté de moi avec Sachiko sur son épaule :

"Apparemment on a raté la fête..."

Nous fîmes le tour des corps pour retrouver celui de notre cible, bingo ! Il était bel et bien à cet endroit :

"Héhéhé ! Mission accomplie ! GG à nous !"

Nous entendîmes alors des sirènes retentir au loin :

"La police, il faut partir ! On aura notre récompense quand ça passera aux infos !"

"Ok on se tire ! Sachiko !"

La petite fit un salut militaire et ouvrit un portail par lequel nous nous évadâmes.
De retour dans la dimension de notre magicienne, je lui demandai :


"Au fait, qui est censé nous donner la récompense ?"

"Un autre mafioso que j'ai réussi à trouver et à contacter lors de mes recherches, il voulait soit qu'on le capture, soit qu'on le tue."

"Tu lui as parler de notre... nature ?"

"Nope ! L'avantage dans ces milieux là, c'est que chacun ne sait que ce qu'il doit savoir !"

"Eh ben... GG Sachiko ! Je me suis bien amusé ! Je commence à bien aimer ce cailloux !"

"Et si jamais ton mafioso nous double ?"

"Ah ben là c'est simple, je m'occupe de lui et vous récupérez la récompense vous même ! Mais bon, je vais y aller demain, vous m'attendrez et on verra ce qu'il se passe."

Nous revînmes sur Terre dans une forêt où nous allions passer le reste de la nuit, le lendemain, je fis apparaître une télé et nous vîmes aux infos la mort mystérieuse d'un des plus important parrain de la mafia du monde, une belle victoire. Sachiko partit chercher la récompense et heureusement pour lui, le type ne nous avait pas doublé et la petite fille était revenu avec l'argent :

"Au fait, il ne s'est pas demandé pourquoi il traitait avec une petite fille ?" demanda Nazgul

"Je te rassure il ne s'est pas posé beaucoup de question quand j'ai fait apparaître quinze squelettes autour de lui ! Hihihi !"

"Ça fait bizarre de gagner sa vie honnêtement en tout cas..."

"Karabuu, on a tué un parrain de la mafia pour le compte d'une autre mafia, on est pas encore au stade où on gagne notre vie honnêtement..."

"Ah... Ben du coup j'ai rien dit. Bon, on va se le payer ce vaisseau ?"

Mes compagnons acquiescèrent et nous nous envolâmes vers une ville, bientôt nous pourrions quitter cette planète qui n'était qu'une étape, un endroit où souffler puisque nous n'étions plus vraiment les bienvenus sur Makyo, mais cette "Terre" offrait pas mal de distractions intéressante, il faudrait penser à y retourner un jour...


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
 

Le Majin Hitman (ou qui essaye de l'être)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour tous les fans de Katekyo Hitman Reborn ^^
» « J’essaye de noyer mon chagrin dans l’alcool mais depuis le temps... il appris à nager, mon chagrin. » [Livre II - Terminé]
» majin fina
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Essaye de comprendre enfin toute cette histoire [Aurélien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Villes-