Partagez | 
 

 La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.    Jeu Aoû 20, 2015 4:39 pm

ZOBEK
Pourquoi continuer de vivre alors que vous pourriez mourir ?
Zobek || /
"Mon nom est Zobek et je suis un homme assez âgé dirons-nous. Mon principale défaut est mon manque de... comment dîtes vous ? Ah ! Oui ! De "respect pour la vie". et ma qualité majeure est de pas poser trop de questions contrairement à certains...."

  ► Prénom: Zobek
  ► Nom: Voban (officiellement)
  ► Taille: 1.90m
  ► Poids: 68 Kg
  ► Planète d'origine: Terre
  ► Groupe : Démon
  ► But :  former une armée macabre afin de marcher sur les vivants.
 

Le physique est quelque chose de très important cher les humains. Nous trouvons cela stupide personnellement. Les morts sont aveugles, ils jaugent les êtres qu'ils voient en fonction de leur aura. De leurs actions. Pas de leur visage ou de leurs caractéristiques physique... Enfin, si nous devons y passé. Soit : Notre apparence pour une vision basique d'être moyen, ou "normaux" comme vous les nommeriez est celle d'un homme adulte ayant la cinquantaine. Un visage sévère décoré de sourcils écossais, ébouriffés, d'yeux noirs qui vous jugent et d'une bouche relativement fine. Les cheveux liés à cette tête sont courts, et tout comme la barbe bien taillée passant d'une oreille à l'autre, possèdent une couleur blanche accentuant l'âge élevé que donnent en premier lieu les rides présentes sur ce visage.
Concernant les vêtements que ce corps, le nôtre, porte, il s'agit la plupart du temps d'un costume trois pièces noir accompagné d'une chemise blanche ainsi que d'une cravate d'un rouge très foncé. Il est extrêmement rare que nous revêtions une autre tenue, à l'exception près que la couleur de la chemise ou encore de la cravate change de temps à autre. Lorsque nous avons épuisé les chemises blanches et les cravates rouges.
Pour un œil plus avisé, ou aider par quelconque technologie, au-dessus des épaules de nôtre corps se trouve un second corps, un ange squelettique vêtu d'une longue cape noire. Ce corps tourne son regard vers ceux capable de le voir ou dans le cas ou quelqu'un se croyant malin agit dans le dos du corps principal. En effet les visions des deux corps sont reliés, ils ne forment qu'un seul être, nous. Il faut tout de même savoir que le second corps ne peut se défaire du premier, il y reste attaché, même dans le cas où le second corps s’éloignerait du premier un lien resterai entre les deux, les empêchant de s'éloigner de plus de deux mètres l'un de l'autre. Tel des aimants ils seraient ré-attirés l'un à l'autre.  
Description Physique


 

La psychologie, ou description mentale, voilà qui est intéressant. Nous utilisons, comme vous l'avez remarquer le pronoms "nous" afin de nous définir. Cela est dû au fait que nous possédons deux corps, qui autrefois étaient deux entités distinctes. Aujourd'hui, nous ne faisons qu'un, cependant, il arrive que nous entendions une voix, une voix différente de la nôtre, plus sombre, nous parler. Elle est très souvent d'accord avec nous, elle possède l'avantage de nous offrir une autre vision des choses. Elle nous empêche de faire certaines erreurs que nous aurions fait sans même nous douter qu'ils s'agissait d'erreurs. En somme, elle nous est presque indispensable.
Pour aborder un second point de vue, nous parlerons maintenant de nos relations aux autres êtres, vivants puis morts. Nos relations avec les êtres vivants sont assez basiques. Bien que nous essayons de recruter les vivants digne de notre intérêt, comme les êtres puissants ou intelligents, voir possédant des capacités "spéciales". Autrement, nous ne leur parlons que lorsque c'est nécessaire.
Concernant les morts, c'est bien plus simple, ils sont soumis pour la plupart à notre magie. Nous leur demandons gentiment les choses, cependant s'ils refusent, ils n'ont pas le choix !
Enfin, nous dirons que personne, parmi les êtres vivants du monde dans lequel nous vivons n'est capable de nous vaincres psychologiquement parlant. Les seuls êtres que nous craignons sont dans le makaï.

Description Mentale


 
Un soupir. Un simple soupir. Ce fut son dernier acte, celui de simplement extirper l'air présent dans ses poumons, de diffuser discrètement tout ce poids qu'il avait porté durant toutes ces années. Il avait toujours été seul. Jamais n'avait rencontrer d'amis ou d'amours dans cette pitoyable vie d'être mortel. Il n'était qu'une goutte de plus dans l'océan de tristesse qu'était la Terre pensait-il. Ce jour. Ce dernier jour, il le vivait avec ses seules amies, ses amies de toujours. Un paquet de cartes de bonne aventure, il n'y croyait pas, cependant, elles avaient toujours étaient avec lui. Dans les pires moments comme dans les... Un peu moins pires. Et même aujourd'hui, alors qu'il avait décidé d'en finir, d'offrir sa vie à un autre. D'envoyer son âme inutile au purgatoire, il réfléchissait, il pensait. À quoi ? À la mort, non pas sa mort, il savait pertinemment qu'elle ne valait rien. Mais à la Mort. Cette carte. Celle qui prédit la fin d'une chose, d'un événement pour en annoncer un. La fin d'une maladie pour le début d'une bonne santé comme la fin d'une vie pour le début d'une autre. Cette carte le fascinait.
Pour en revenir à notre histoire, il s'agissait d'un être humain du nom de Nefalion Voban, un être connu par certains pour ses interventions dans différents documentaires paranormaux. C'était la seule chose qui lui donner envie de vivre. Mais arriva le jour où une lettre vint à son domicile. Cette lettre, extrêmement bien décorée, de rouge et blanc était sceller par le sceau qu'utilisait la chaîne de télévision employant notre vieil humain. Lorsqu'il l'ouvrit, son cœur sauta un battement tant il fut choqué et énervé par l'information qu'il venait de lire.

"Mr.Voban, 25 années durant, vous avez offert à notre entreprise des analyses paranormales exceptionnelles. Malheureusement, l’audience ayant chuté une nouvelle fois cette année, nous ne pouvons vous garder parmi nous. Comprenez notre décision, votre âge élevé et votre air grave sont deux choses que le jeune public n’apprécie pas. En contrepartie de ce licenciement brutal, votre sera prise en charge à hauteur de 50 % par notre compagnie.
Vous avez nos plus sincères excuses, de moi, ainsi que de toute la compagnie.
Chaleureusement, le directeur des programmes PCN."

"Non..."

Payer une retraite ?! Ce n'était pas ce que voulait Nefalion, il voulait une occupation pour oublier sa vie morose et solitaire., il n'avait plus rien. Excepté un jeu de cartes. Pour quoi faire ? Il le sortit de sa poche, l'observant, un moment avant de le mélanger, de le poser sur un petit buffet se trouvant dans l'entrée de sa maison. Il en tira finalement les trois premières cartes tournant une à une en commentant à voix haute.

"L'arcanne sans nom... La fatalité, la tristesse..."

"Le pendu... L'impuissance, la libération..."

"Et le chariot ?! La chance, la mutation ?!"

Il n'avait pas compris le sens du chariot, mais les deux premières cartes étaient claires, c'était la fin. Lui qui l'avait tant attendue... Ce moment précis alors que tu apprends que tue es fini. Il l'avait imaginé de nombreuses fois, mais le sentiment qu'il ressentait alors était nouveau. Pour la première fois, il avait conscience de tout ça. Sa vie était belle et bien un fardeau... Il était grand temps. L'homme avança en direction de la cuisine, attrapant un couteau encore sale de la veille.

"Mmh... Ça fera l'affaire, j'imagine... Personne ne se soucie de la façon dont je vais mou..."

Alors qu'il allait trancher sa propre gorge, l'humain entendit des hurlements, partout dans le village des hurlements se faisaient entendre. Ils venaient... Les présages... L'humain pouvait le sentir.
Alors qu'une horde de créatures démoniaques était en train de ravager la ville, il observait depuis la fenêtre de son bureau qu'il venait de rejoindre. Les hommes et les femmes tués devant leur enfant, avant qu'eux même ne soit vulgairement déchiquetés... Un spectacle que Nefalion trouvait magnifique. Alors qu'il contemplait le spectacle, il entendit la porte de sa maison explosée.
C'était donc son tour ? Le vieil homme ne s'attendait pas à ce que cela arrive, enfin pas maintenant en tout cas. Il rangea le couteau dans la poche intérieure de sa veste avant de s'asseoir dans son fauteuil, se servant un verre de whisky pendant que sa maison était ravagée par les étranges créatures. Il bue une gorgée, puis une seconde. Il ne put prendre la troisième, l'une des créatures pénétra dans la pièce.
C'était un genre de démon, une créature bipède très fine, des griffes atteignant les 10 centimètres, sans oublier les crocs qui vous aurez transpercé de part en part. Elle s'approcha de quelques pas, observant l'humain qui ne bougeait pas, il prit finalement sa troisième gorgée avant de prendre parole.

"Aller... Vas-y. C'est mon tour non ?"

Le démon ne bougeait pas, il avait l'air d'observer l'humain. Il devait être étonné qu'un être humain se laisse faire sans hurler ou fuir. L'homme finit par se lever de son fauteuil, s'approchant du démon qui le regardait toujours assez passivement.

"Je me demande si tu me comprends simplement... J'en ai ras-le-bol, vivre n'est plus une solution. Tu es ici pour moi non ?"

C'est alors que je finissais ma phrase qu'un démon plus grand, plus imposant pénétra mon bureau. Il me, devant se demander pourquoi son collègue ne m'avait pas tué. Puis enfin, il prit parole.

"Mmh... C'est rare de voir ça."

Sa voix faisait trembler chaque cellule de mon corps, je sentais qu'il était différent. L'humain de son côté était impressionné par ce qu'il voyait, il sentait que son heure était venue. Mais je n'étais pas d'accord.
C'est ainsi que je pris forme, mon apparence était connue de tous, j'avais l'air d'être terriblement puissant, mais c'était faux. Je n'étais qu'une miette d'un démon plus grand. Une miette d'un démon primordial.

"Je pense que tu as raison."

Le démon tourna la tête dans ma direction, étonné par mon apparence, un grand squelette sombre munit d'ailes noires. L'humain lui n'avait pas l'air étonné, il semblait savoir ce qu'il se passait alors qu'il n'en était rien.

"Toi ? Mmh... Je te laisse cet humain, je n'ai pas de temps à perdre."

C'est ainsi que le démon et son sous-fifre partirent donc de la petite maison alors que l'humain fermait les yeux, prêts à ce qui l'attendait.
C'est ainsi qu'un humain. Nefalion Voban allait être démonisé par moi, une miette de démon primordial, un morceau de mort pur et parfait. Et il pensait mourir.
Je m'approchai de lui déposant mes mains squelettiques sur ses épaules absorbant sa nature humaine et sa vie.
Nous étions maintenant un nouvel être, cependant, il y avait un problème. Nos deux personnalités se mélangèrent, je n'étais pas assez puissant pour le dominer. Son cœur se figea et nos deux êtres ne devinrent qu'un. Moi Zobek et lui, Nefalion Voban. Zobek Voban était né.
Nous sortîmes alors de la maison observant la destruction du village passant devant une maison précise. Celle où se trouvait le démon contrôlant ce cataclysme. Un enfant était dans cette maison encore en vie, il posa son regard sur moi une seconde. Mais se fut suffisant. Nous venions de prendre ce corps, notre squelette était donc encore visible pour tous. Et le voir à cet instant permettait à cet enfant d'intégrer inconsciemment cette image dans son esprit, nous n'en prîmes pas compte, car nous pensions que cet enfant allait mourir. Mais malheureusement, Ferliost est encore en vie. Le seul être humain non-mage capable de nous voir entièrement...
Histoire du Personnage


 
HRP
Dans la réalité je suis...
► Pseudo(s) fréquent(s): / PLS
  ► Tu as quel âge? je sais pas et toi ?
  ► Tu nous a trouvé où ? Ici.
  ► Comment tu trouve le forum? Bien je crois '-'
  ► T'as un autre compte? Lequel? c'est moi le grand méchant Cooler Very Happy
  ► T'as pas un truc à nous dire hein? ouais, je vous le direz plus tard, flemme...
  ► Code du règlement: Une tasse de thé pour Gray '-'

 
Code de Frosty Blue de Never Utopia


Dernière édition par Zobek Voban le Dim Déc 13, 2015 2:52 pm, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.    Jeu Aoû 20, 2015 5:35 pm

Je suis désolé mais il faut avoir fait un minimum de 3 RP pour pouvoir faire un DC.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.    Jeu Aoû 20, 2015 5:44 pm

ah c'est trois RP >< ?

bon bah je garde ça en stock ><
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.    Mar Déc 08, 2015 9:53 pm

Up pour dire que je reprends du service de ce côté !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.    Dim Déc 13, 2015 3:04 pm

J'ai finit je pense o/
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 688
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.    Dim Déc 13, 2015 6:55 pm

Validé niveau 18 Rang F...

Et t'aurais pu taper plus haut si t'avais passé ton texte sur Bonpatron ou Word. T'as fait une faute dès la première phrase du physique et énormément de fautes d'accords, de temps etc...
Heureusement, l'originalité et la quantité rattrape le truc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.    Dim Déc 13, 2015 7:09 pm

suis passer par Scribens pourtant '-'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.    

Revenir en haut Aller en bas
 

La mort prends, c'est vrai. Mais il lui arrive aussi d'offrir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je l'espere pas mais si cela arrivé
» Il n'y a plus de la mort dont je m'inquiète mais de toi. ((Pv Alicia))
» La mort n'est que la mort ; on ne signifie rien par sa mort mais on la subit. [PV Graham]
» Je suis en retard mais je prends le temps de dire au revoir !
» «Suis toujours ton coeur, mais prends ton cerveau avec toi» || Hippo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Avant RP :: Naissance des Guerriers :: Validées-