Partagez | 
 

 Folie contre Raison. PV Ferliost.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 659
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Dim Aoû 09, 2015 1:23 pm

Gray était retourné sur Terre... Après avoir changé de tenue. Le laboratoire scientifique du Rose-Marie avait découvert pas mal d'amélioration qu'il avait implanté à son armure, lui donnant une nouvelle apparence. En plus l'armure pouvait désormais se rétracter afin de laisser son visage à l'air libre, comme maintenant. Le masque n'apparaîtrait que pour le combat. Pratique.

Brassica et Ilias était encore sur le vaisseau, complètement fatiguées par les terribles combats qui avaient eu lieu. Gray avait senti qu'Ilias ne lui avait pas tout dit sur ce qui s'était passé... Ce qui expliquait qu'il soit revenu sur le lieu du combat. Quelques heures à peine s'étaient écoulés. Des hélicoptères et des militaires terriens commençaient à quadriller la zone, mais pour le vétéran qu'était le Rayden, cela ne signifiait rien. Son objectif premier fut le corps de Nappa. La cause de la mort lui confirma que quelque chose était étrange. Le bras arraché portait clairement les marques d'un sort d'éclair Ilias... Mais le trou dans le torse ? Il avait été fait par une main...
Avec de la force pure. Pas de magie. Ainsi un acteur supplémentaire, trop rapide pour les capteurs du Rose-marie avait été là ?
Etrange...

Le Rayden finit par atomiser le corps. Un cadavre avec cet adn entre de mauvaises mains pourraient faire des ravages. Le soldat ne faisait pas confiance aux militaires humains...

Gray finit par s'installer contre un arbre qui avait miraculeusement survécu au désastre, et se reposait. Pas mal de stress à évacuer...
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 204
Age : 20
Zénies : 13300

Données du Personnage
Power Level: 6 762 814
Power Level en Kili: 130
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Dim Aoû 09, 2015 3:42 pm

Dès que l'information concernant l'arrivée d'alien m'est parvenue, je ne perds une seconde. Le temps de réunir quelques affaires, à savoir ma cape verte, mes chères faucilles, et mon précieux, si précieux, masque et cela fait, je me met en route. Bien sûr je n'ai pas mis ces affaires sur le champs, ma destination est après tout assez lointaine et je ne compte pas être arrêté par des semblables un peu trop curieux, d'autant plus qu'au vu de l'état de panique leur jugement sera sans doute un peu trop hâtif. Ainsi je suis tout simplement sorti avec la cape repliée sous le bras, et dissimulés dans ses replis, mes armes et mon second visage. Je suis un simple humain qui se promène en portant sous son bras un habit un peu trop chaud au vu de la température ambiante, il n'y a pas de quoi éveiller l'intérêt, n'est ce pas ?

Cela sembla en tout cas se vérifier, puisque nul ne m'interrompt. De toute façon les rares personnes dans la rue ne parlent que d'une chose, ces mêmes informations qui m'amènent au dehors de ma demeure, mais eux en parlent avec crainte et peur.... Et je ne peux pas les blâmer, je sais après tout très bien de quoi ces êtres sont capables, mais c'était loin derrière. Désormais... Je ne peux pas... Je ne dois pas me permettre de ressentir pareille chose ! Alors même que j'y songe la hargne bouillonne en moi et il m'est bien difficile de retenir un sourire... Oh de ce que j'ai vu aux informations j'ai bien conscience que ces intrus sont sans doute trop puissants pour que je les affronte de face, mais ce n'est pas mon intention. Je dois venir sur place afin de les observer, quand bien même je m'exposerai, les détailler jusqu'à trouver une faille, une faiblesse, et surtout, ne pas laisser échapper la moindre opportunité... Certes je suis en désaccord avec cet adage ranci qui affirme que "le savoir c'est le pouvoir", mais il n'en reste pas moins que c'en est une facette, qui peut surpasser la puissance... Et toute la puissance du monde ne sert à rien lorsqu'on s'assoupit ou qu'une lame parvient par fourberie à vous atteindre l’œil pour ensuite rejoindre le cerveau. Enfin... il ne faut pas me précipiter, pas maintenant, ils ont peut être des parades à cela, il faudra que j'en sache plus, mais pour peut que j'en ai la possibilité... J'en frémis d'avance !

Mais à cet instant mes pensées sont interrompues par le son d'un écran public... Les informations sont bien sûr toujours focalisés sur les évènements des aliens, mais un autre élément intervient, à savoir des individus venus s'opposer à ces adversaires, faisant jeu égal avec ces derniers... Et je ne peut m'empêcher de retenir un juron... La forme de certains, la puissance déployée... Ça ne peut pas être des humains ! Oh, je ne vais pas me plaindre que cette engeance s'entretue, cela avait même quelque chose de légèrement jouissif, mais il y aurait sans doute un survivant, voir davantage, ce qui finalement justifie toujours ma venue... Et après tout ce sont MES proies qu'on me vole !

Il me faut agir rapidement, éviter que je ne puisse au final rien faire... Malheureusement j'habite loin des lieux concernés ! Et je doutais que quelqu'un soit assez fou pour m'y emmener, sans parler du fait que les transports communs ont sans doute été annulés... Je n'ai donc qu'une solution, à savoir la location d'un véhicule. Trouver un garage est chose aisée, convaincre le garagiste est plus compliqué... Mais payer le tarif maximal, à savoir 50 zénies pour la location, et une garantie de 250 zénies au cas où je ne reviendrai pas, ou du moins sans le véhicule, suffit à convaincre le professionnel automobile, qui fait preuve de bien moins de scrupule pour "me laisser partir vers cette zone mortelle" comme il me l'a dit au départ ! A ce prix là je peux également lui prendre une télé portative, qui va me permettre de suivre en direct les évènements impliqués.

Sans plus tarder je prend la route, et si je sais correctement conduire, je ne me prive pas cette fois ci de dépasser allégrement les limites de vitesse. De toute façon les seuls véhicules que je croise tentent de s'éloigner de la zone concernée, certainement pas de s'y rendre, et je doute qu'un policier soit actuellement en train de guetter la route ! Ayant ainsi la route pour moi seul, j'ai bon espoir d'arriver dans un délai correct. Malheureusement, la violence des combats empêche les journalistes de faire correctement leur travail, sans même parler de ceux qui y ont sans doute péris, et de fait les informations sont sporadiques... Mais elles ne le sont pas assez pour m'empêcher de comprendre que durant mon long trajet, durant lequel je me suis concentré sur ma destination, le combat s'est déjà achevé, et, comble de malchance, des militaires seront déployés ! Ces idiots vont sans doute quadriller la zone et gâcher tout ce qui pourrait être récupéré, sans même parler de faire éventuellement fuir le ou les intrus qui seraient restés !

Enfin, la bonne nouvelle, c'est que j'ai de l'avance sur eux. Ainsi j'arrive sur la zone dévastée bien avant eux, et donc avant qu'ils ne puissent m'empêcher d'y pénétrer pour un quelconque prétexte. Je laisse cependant la voiture un peu avant, ne comptant pas effectuer le retour à pied, et cela j'en serai certain si je la laisse dans la zone qu'occuperont les militaires. Cela m'offre également le temps de mettre mes affaires, tout d'abord ma cape verte, puis mon masque... Je me sens si bien avec ce dernier, comme si je suis réellement éveillé seulement quand je le porte... Avoir mes mains sur les manches de mes faucilles me procure une sensation similaire, mais en attendant de les utiliser, je les glisse simplement à ma ceinture, les laissant ainsi dissimulées par la cape les couvrant.

Une fois cela je m'avance dans les ruines... Ou du moins ce qu'il en reste.  Les immeubles à bas, la terre meurtrie...Et les habitants... Les habitants... Je n'ose même pas imaginer quel avait été leur sort ! Tout cela... Tout cela ne fait qu'aviver ma haine... Alors même qu'il ne semble n'y avoir personne. Pourtant je me suis découvert une sorte... D'intuition, je crois, pour ce qui est de détecter les individus d'exceptions. Cependant, même si les intrus sont partis, je ne peux pas faire de même. ils devaient bien avoir laissé quelque chose, un corps, un membre, des vertiges, des traces, n'importe quoi qui puisse être utilisé, qui puisse m'apaiser !

Mais le temps joue contre moi, les hélicoptères de l'armée commencent à vrombir dans le ciel, et s'ils ne m'ont pas encore repéré, ou du moins ne semblent pas intéressés par ma présence, ça ne sera sans doute pas le cas de l'infanterie qui va suivre... Mais je ne peux pas partir...J'ai tellement attendu ! Je ne PEUX pas repartir bredouille ! Cette simple pensée... Elle me fait mal à la tête, au point que j'en suis à genoux, obligé de me la tenir pour qu'elle soit supportable !

Mais elle disparait brusquement, remplacée par autre chose, un sentiment familier, ma fameuse intuition. Une personne particulière vient d'approcher et... je ne saurai dire pourquoi, mais jamais mon intuition n'a été si intense, ça ne peut être qu'une chose ! Un de ces étrangers ! Soudainement libéré de ma douleur, un large sourire aux lèvres, je m'élance avec précipitation vers l'endroit où il me semble être. Maintenant que j'ai une piste je ne la lâcherai pas !

Il me faut cependant quelques minutes pour l'atteindre, et ce que je vois dan un premier temps est un territoire noircie, encore fumant, comme si quelqu'un s'était acharnée dessus... Mais mon regard ne tarde pas à tomber sur un des rares vestiges des affrontements, à savoir un arbre verdoyant qui y av survécu, et surtout, allongé au pied de ce dernier, ce qui semblait être un homme de grande taille. La scène paraissait incongrue, bien trop paisible au vu du paysage ravagé nous environnant ! Mais quelque chose vient briser cette image, à savoir l'allure étrange de l'homme se reposant. Même positionné comme il était il m'est aisé de voir qu'il est bien plus grand que moi, ou même que la moyenne, arborant des tatouages étranges. Qui plus est, sa tenue ne ressemble à rien de ce que j'ai pu voir... Et enfin sa silhouette me dit quelque chose, peut être faisait elle partie de celles que j'ai vu aux informations. Peut être, peut être pas, mais cela n'importe pas vraiment... Il semble assoupi, alors m'approcher sera simple, je peux même peut être en profiter pour simplement trancher la gorge, ou frapper les yeux, si sa peau est trop solide....

Mais non... Ce n'est pas ce que je veux... Les tuer serait trop simple ! Je veux qu'ils aient conscience de leur mort, je veux qu'ils voient mon sourire, qu'ils sachent que j'exulte... Ainsi je m'accroupis non loin de lui, mon sourire se devinant à moitié, mon regard soutenant son visage. J'ai une main hors de la cape, qui fait de légers mouvements accompagnant mes mots, visant à attirer son attention, alors que l'autre est enfouie sous ma cape, saisissant ma faucille.

"Et bien, et bien... En voilà un qui semble avoir quelques talents, on dirait presque qu'ils sont..."


Je m'interrompais alors, pour guetter une réaction de sa part... Mais je ne suis pas du genre patient et finit, la main ouverte dans sa direction comme pour le désigner.

"Inhumains..."


Bouge... Ouvre les yeux... Je n'attends que ça !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mira & Towa

avatar


Masculin Messages : 20
Age : 30
Zénies : Ce n'est pas important ~

Données du Personnage
Power Level: 600 000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Dim Aoû 09, 2015 4:16 pm

HRP : Félicitation ! Vous avez été sélectionnés par le tirage au sort !


Au sommet d'un grand immeuble qui ne tenait debout qu'à un fil, deux silhouettes observaient les lieux, elles cachaient leur énergie, l'une d'elles était une femme, ressemblant à une succube, l'autre avait l'air d'une créature alien en armure bizarre, la femme avait l'air un peu déboussolée tandis que l'homme gardait les bras croisés, les yeux fixés sur les deux individus, la femme prit la parole :

"Mira, on dirait que nous sommes arrivés trop tard..."

"Il nous reste ces deux là en bas."

La jeune femme observa Gray et Ferliost en se penchant un peu :

"Hmm... C'est dommage, l'énergie que nous récolterons de ces deux-là est dérisoire comparée à celle que nous aurions pu récupérer de l'attaque de Saiyajins..."

Elle eut ensuite un petit sourire :

"Mais c'est déjà mieux que rien. Celui qui est assis peut te fournir pas mal Mira."

"Tss ! Un jour je les dépasserai tous ! Finissons-en !"

"Mah ! Pas la peine d'être de si mauvaise humeur Mira, nous avons tout notre temps ! La peste qui nous a empêcher de prendre le contrôle de la petite Pan n'est plus sur la planète."

Elle tendit la pointe de la canne qu'elle tenait vers Ferliost, le bout de la canne s'illumina d'une énergie négative et Ferliost fut pris dans le sortilège, ses yeux brillèrent d'un rouge malfaisant et son aura était devenue noire violacée :

"Montre donc à cet alien le pouvoir des terriens petit. Hmhmhm !"

"Tss !"

Infos :

Niveau de Ferliost controlé : 5 x 10 = 50
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 659
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Lun Aoû 10, 2015 11:44 am

Alors que Gray se reposait tranquillement, un humain étrange arriva dans la zone. Comme le Rayden le savait-il ? Un instinct forgé dans les flammes du combat qui lui instilla un frisson dans la colonne vertébrale... Le Rayden ouvrit donc un oeil pour mieux observer l'humain... Qui ne semblait vraiment pas dans un état normal... Et armé. De quoi ? Le Rayden ne savait pas encore, mais cette planète regorgeait de tellement de bordel qu'il s'attendait à tout désormais.
Le Rayden se projeta donc d'un rapide bond dans les airs, avant de se poser, arme planté dans le sol.

"Oy gamin... Le terme approprié pour mon espèce n'est pas Inhumains. Ca c'est des personnages de Marvel, qui sont assez classes par ailleurs. Et personnellement je te conseille de ne pas chercher le combat, vu que cela pourrait mal se finir..."

C'est alors que le gamin commença à émettre une aura noire, suintant la folie. Le Rayden se mordit la lèvre. Quelque chose lui soufflait que cela ne sentait pas bon du tout...
C'est alors que Ferliost put assister à la première activation de l'armure Mark III de Gray... Qui lui donna ce look : http://img1.wikia.nocookie.net/__cb20141112223437/marveldatabase/images/b/bf/Anthony_Stark_%28Earth-616%29_by_%C3%87inar_001.png

"C'est mon dernier avertissement gamin. Après cela, je te considérerais comme un ennemi."

Cette fois le ton légèrement plaisantin et sympathique de Gray était parti. Son ton était dur comme de l'acier, et froid comme de la neige éternelle. Switchant sur le canal du Rose-Marie, il communiqua sur le pont.

"Prevenez Ilias sur le Champ ! Je la veux qui observe les écrans de ce qui se passe afin qu'elle me fasse un topo ! C'est la seule sur ce putain de navire qui s'y connaisse en aura. Moi tout ce que je sais, c'est que aura noire = Pas cool pour moi"

En tout cas Gray se tenait sur la défensive, son arme prête à frapper ou à bloquer quand l'humain arriverait... Car il avait beau avoir fait des sommations, il savait que l'humain avait peu de chance de se calmer gentiment....

"Dans quoi me suis-je donc fourré encore ?"


HRP
Activation de l'armure de Gray : Niveau 46, vitesse augmentée par 2, défense par 2, vol sans Ki, lames activables, barrière simple activable.

Ferliost : considère que Mira et Towa t'emplissent d'une haine total envers moi, t'es libre de tes mouvements, et relativement de tes pensées, tant que c'est dans le but de me mettre sur la tronche.

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 204
Age : 20
Zénies : 13300

Données du Personnage
Power Level: 6 762 814
Power Level en Kili: 130
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Lun Aoû 10, 2015 10:15 pm

Oh ! Au moins son réveil est il rapide, et c'est ainsi prestement qu'il se redresse en un bond, me laissant tout juste le temps de me relever pour ma part, avant qu'il ne touche le sol. Non pas qu’être accroupie est une position inconfortable, mais cette position n'est pas très pratique quand il s'agit de... Danser, dirons nous. En tout cas, cet étranger est des plus rapides, ne faisant qu'aviver mes soupçons à son encontre, et une autre surprise déplaisante m'attend, il est armé... Moi qui avait pensé bénéficier en cela d'un avantage face à tout ceux qui n'usent que de leurs poings, c'est là une nouvelle bien déplaisante ! Mais toute arme a ses faiblesses, il me suffira peut être de trouver les siennes, hm ? Et si elle n'en a pas, de les lui créer ! Enfin... Elle était tout de même étrange, je n'avais jamais vu une telle forme,et à vrai dire je la trouvais bien grossière... Tu peux être aussi fort que tu le veux, une telle masse doit être lente à manier et imposer un minimum d'ample mouvement ! Cela dit ce n'est pas ce qui m'arrangeait le plus, car encore me faut il m'approcher, et ça ne semble pas gagner... Mais comment diable pourrais je le savoir sans essayer ?! C'est ainsi avec un large sourire, dévoilant mes dents, que j’accueille sa réplique...

MAIS POURQUOI DONC ATTENDRE PLUS LONGTEMPS ?! Il était face à moi, sa simple présence m'arrachant une douleur au crane, et lui même revendiquant son inhumanité. Que faisais je donc à attendre sans plus agir ?! L'observer ? Le détailler ? Bah ! Foutaises ! Il est hors de question que je me retienne plus longtemps ! Peu importe son arme, peu importe sa taille, je vais lui faire payer le simple fait d'avoir foulé la terre qu'il est venu meurtrir ! En vérité il est sans doute le plus vil qui soit, je ne peux pas en être plus heureux !

Ainsi, je dégaine dans un bref chuintement métallique mes deux faucilles, qui tremblent légèrement dans mes mains, à moins que ce soit ces dernières qui tremblent, tant je suis impatient ! Mais je reste quelqu'un de poli, et de fait je m'empresse de répondre à ses propos, avec un léger rire.

"Tu te veux amusant ?! A t-on déjà vu un combat bien se finir pour tous ? Peut être celui ci, à vrai dire, car te libérer de ta vie sera te faire un cadeau !"

Par contre ce qui s'est toujours mal fini c'st leur présence sur terre ! Ils ne font qu'apporter que malheur et peine, et qu'on me croit, je vais le leur rendre mâchoire pour dent, main pour doigt, visage pour œil ! Je me sens... Tellement capable de tant de choses, je ne me suis jamais senti ainsi, même dans mes rêves les plu fous où je leur faisais enfin face, enfin je peux me libérer de ma rage, de ma haine, et il va les subir ! Il semble en avoir conscience au vu de la coquille qui le couvre tandis que je commence à m'approcher en marchant nerveusement vers lui... Je l'entends me menacer, mais je ne peux m'empêcher de rire de nouveau, cela semble si ... Dérisoire !

"Je ne suis pas aussi patient que toi... Et visiblement pas aussi inquiet ! Un grand garçon comme toi se vêtir d'une telle coquille ! C'est ridicule ! Je la briserai, et toi avec !"

Il va payer, pour tout ceux avant lui, et il sera un message pour tous ! Lui, et ceux qu'il semble appeler, qu'ils viennent donc, je les affronterai, l'un après l'autre, jusqu'à ce qu'il n'en reste aucun. Aucun ! AUCUN !

Je n'en peux plus d'attendre et ainsi je commence à courir, le paysage défile à mon regard, comme jamais il ne l'a fait, je me sens interprétable, tout puissant, et rien ne pourra me stopper pour atteindre ma proie, surement pas elle même, que je fixe jusqu'à m'en faire mal, et encore moins la douleur que sa simple présence m'inflige, aussi intense soit elle ! Je l'entends alors une dernière fois, tandis qu'il me fait face, visiblement prêt à encaisser mon assaut,du moins le pense t-il... Il se pose une question, je vais lui donner sa réponse !

"LA TERRE ! ET BIENVENU !"

Il est grand temps que je lui donne son cadeau ! Et ce dernier sera même une surprise ! Un petit tour de passe passe que j'ai appris... Et ainsi au moment où je m'approche, je lève mes faucilles comme si j'allais les abattre de bas en haut, et effectivement un autre mouvement ne tarda pas à  confirmer la chose... Sauf qu'il ne s'agit que d'ombre rougeâtres inoffensives, visant à le distraire, à effectuer une petite diversion, tandis que je frappe bien ailleurs. Ainsi, au même instant, je me suis laissé glisser, les genoux des plus fléchies, vers lui, une de mes armes tendus en avant afin de réceptionner la sienne s'il tente de me faucher. De l'autre j'escompte le frapper à la cheville dès que je serai à portée... Pour peu que je réussisse à percer son armure, je trancherai peut être ce qui lui sert de jarret, et alors, la suite serait des plus faciles et jouissive ! Pour autant... Je ne suis pas tout à fait sot, et déjà je pense à la suite, à ce qu'il me faudra faire si jamais cela échoue.

Mais peu m'importe dans le fond ! Le chemin prit ne compte pas quand on a une telle destination !

Détail du combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 659
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Mar Aoû 11, 2015 6:39 pm

L’humain n’était clairement pas seul dans sa tête… Ou du moins clairement plus barge que Krilin ou Chaozu… Couplé avec une haine des Aliens relativement compréhensible au vu des derniers évènements.
« Sur le coup des aliens méchants je peux pas réellement te donner tort vu que si j’étais pas intervenu avec mon escouade l’humanité aurait pris cher. »
Se contenta de dire Gray en … reculant d’un cran en voyant l’humain apparaître brusquement devant lui. Qu’est-ce que ? Cet humain était largement plus fort que Krilin et Chaozu en même temps ! Une telle force aurait effectivement été utile contre les sayajins !
« Par contre je m’étonne que t’ais pas aidé à combattre les Sayajins avec une telle puissance ! T’aurais largement pu aider les humains qui ont tenté de défendre la Terre… Mis à part ceux qui se sont fait sauté la tête ou enchaîner comme le tryclope. »
Parler en combattant. Ca permettait de distraire l’adversaire et de mieux le cerner. Qui dit cerner son adversaire dit pouvoir prévoir ses mouvements. Mais là… Le gamin était clairement trop déséquilibré !

Sans compter que là…

Blang ! Gray venait de sentir les deux coups de faucille passer ! Merde quoi encore ? Il pensait avoir esquivé l’attaque de l’autre ?! Heureusement l’armure avait tenu le coup… Bien qu’un bref coup d’œil sur l'écran de contrôle indiquait que les faucilles avaient étrangement réussi à entailler l’armure au niveau de la cheville. Certes c'était une articulation, donc forcément plus fragile... Mais cette armure était loin d'être n'importe laquelle !

« Tu parles d’un accueil… Mais vu que tu sembles comprendre que les taloches… Tu vas avoir le droit à quelques baffes. »

Dit le Rayden un grain énervé. Son armure était suffisamment rare sans qu’on l’esquinte ! Ca lui pompait masse d’énergie pour la reconstruire, merde quoi !

« Tu va comprendre pourquoi mon peuple fait sans doute les meilleures armes de l’univers. »

L’humain était clairement agressif et son équipement indiquait que ce n’était pas un civil. Ce n’était pas non plus un hybride. En d’autres termes, c’était un soldat au yeux de Gray et lorsque deux soldats se rencontrent… C’est rare que les deux repartent.
Le Rayden se laissa donc tomber dans le déséquilibre, avant de se rattraper sur les poignées de son arme et de se donner un mouvement pivotant au niveau des hanches. Le but de la manoeuvre ? Le pied de Gray dans la tête de Ferliost. Sans compter que l'élan ainsi gagner pouvait continuer à être utilisé. L'alligator s'utilisait non pas avec simplement la force brute, mais également la force centrifuge. Des mouvements cycliques et amples permettaient d'utiliser l'arme colossale avec une relative aisance si on connaissait le truc.
Mais Gray ne connaissait pas simplement le truc.
Il maniait Gally depuis l'âge de 3 ans, et avait grandi avec. Il avait dormi dessus, cuisiné dessus, éventrer avec... Il avait stoppé même un démon du froid avec !
Non les compétences de Gray avec son arme n'était pas à sous-estimer. Mais puisque l'humain semblait vouloir jouer avec le ki... Il était temps de lui rendre la pareille !
Lâchant un instant Gally, Gray fit surgir un lien d'énergie qui fonça sur Ferliost. Le but de la manoeuvre, était de lier les mouvements du Rayden à son adversaire, afin de l'entraîner sur du close combat et ne plus se faire avoir par les feintes. Il lui suffirait de suivre le lien de ki pour savoir où se trouvait la main de son adversaire...
Ou encore, comme il le faisait, tirer sur la corde pour lui permettre de faire de plus amples connaissances avec sa lame.

"Sache gamin que je n'ai pas voulu ce combat."

Se contenta de dire le Rayden... Avant de rajouter.

"Mais veille à me donner ton nom. Ce sera important pour ta sépulture... Guerrier."

Marque de respect de Gray. Oui, les Raydens ont une conception bizarre du combat, qui devait être respectable, suivre des règles. L'Humain était fou, mais il ne l'avait pas attaqué par surprise quand il était dépouillé de son armure. En ce sens il était respectable. Bref, Gray ne l'aimait pas pour l'avoir attaqué sans réellement poser de questions, mais appréciait la "franchise" de son adversaire.

# # => ce sont les communications avec mon vaisseau donc Ferliost ne peut les entendre [Sauf si t'as une putain d'ouïe]

#Et Ilias fout quoi ?!#

#Elle arrive capitaine ! Elle terminait de superviser les soins !#

Spoiler:
 


_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 204
Age : 20
Zénies : 13300

Données du Personnage
Power Level: 6 762 814
Power Level en Kili: 130
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Mar Aoû 11, 2015 10:51 pm

Peu m'importe ses propos, qu'il s'agisse de ses mensonges concernant le fait qu'il aurait protégé l'humanité, que les commentaires concernant le combat et la potentielle aide que j'aurai pu apporté ! En ce qui concerne le premier, je ne suis pas assez naïf pour ne pas me douter que cette "protection" n'était sans doute qu'une façon de s’accaparer eux même ce qu'ont dû vouloir ces "saiyajins" ! Quant au second, eh bien il a tort que de remuer le couteau dans la plaie, étant déjà assez frustré de n'avoir pu arrivé à temps pour prendre part à ce combat. Enfin, au moins ai je droit aux restes, et il s'avère que ces derniers sont SPLENDIDES !

Et en tout cas, je les savoure pleinement. En effet, quel délice, quel plaisir je ressens lorsque je sens mes lames frapper là où je les souhaitais, le doux tintement métallique résonnant à mes oreilles... Je me sens comblé ! Cependant, cela se gâte rapidement quand je me rend compte que mes lames n'ont pu qu'entailler, bien que profondément, la coquille de mon adversaire. Pas la moindre plaie, pas la moindre goutte de sang, et mes propres lames s'étaient abîmées au contact de sa protection. Voilà qui, après une pointe d'amertume, ne fait qu'aviver ma rage, m'amenant à répondre dans un grondement à ses propos !

"Beaucoup de paroles, et peu d'action... Économise donc ton souffle, je veux que ton dernier soit assez intense pour que je puisse l'entendre !

Quant à ses armes... Bah, une lame d'exception ne vaut rien entre les mains d'un guerrier médiocre. Je pourrai essayer de frapper au même endroit, afin d'essayer de percer pour de bon la protection de mon adversaire, mais je manquerai d'élan pour mon coup... Et surtout il m'offre une magnifique opportunité, car après un tressaillement, il chute, et ainsi, malgré sa grande taille il m'offre une cible de choix, sa nuque ! Un point difficile à atteindre, mais où l'armure serait probablement encore plus fragile qu'aux chevilles de par les articulations nécessaires, à moins qu'il s'y trouve même une faille ! Dans les deux cas, ma lame percerait sa chair, ses os... Et s'en serait fini, peut être même qu'avec un peu de chance il aurait le temps de souffrir et de se rendre compte de sa défaite ! L'ayant dépassé grâce à ma glissade je me redresse ainsi rapidement, m'opposant à son mouvement de chute, mes deux faucilles levées au dessus de ma tête afin de les abattre en une conclusion sanglante, ponctuée d'un nouveau rire pour la célébrer !

Mais l'instant d'après je n'entendis qu'un violent choc, suivit d'un silence soudain qui était lui même accompagnée d'une intense douleur. Pendant un court instant ma vision se trouble, et je crois bien que je vais m'effondrer, mais alors je comprends rapidement que si je ne recule pas je suis mort, un pas d'abord, suivi d'une douleur qui me fait l'effet d'un coup de fouet, et je recule de nouveau. Je finis alors de reprendre mes esprit et me met en garde pour contrer un éventuel enchaînement... Avant que dans un sursaut de panique je plaque ma main , avec le manche de la faucille qu'elle tenait, sur mon visage... C'est bon il est intact, il ne l'a pas brisé, il avait frappé de l'autre côté, là où était le faux, celui que j'arbore tout les jours. Cependant ça n'en fait pas moins mal, tout mon visage exposé me semblant comme brûler, et je pouvais y sentir un filet liquide et chaud en couler, tandis qu'un goût acre emplit ma bouche... Ce goût je le reconnais, avec mon rire je m'étais mordu la langue, mais ce n'est pas pour me déplaire, dans le fond je l'apprécie, et si c'est le mien que je goûte en cet instant j'imagine déjà la saveur qu'aura celui de mon adversaire ! Je ressens également une douleur au niveau de mon torse, où mon dogi commence à coller à ma peau, rougissant légèrement... SI je n'avais pas reculé l'entaille aurait probablement été beaucoup plus sérieuse !

Par ailleurs je me rend alors compte de ce qu'a fait ce dernier durant mon étourdissement, en plus de ses assauts, un lien me rattachant à lui... J'essaye bien de le rompre d'un rapide mouvement de faucille, mais elle ne fait que passer au travers sans succès... Et l'instant d'après il me tire vers lui et vers son imposante arme, une coïncidence qui n'est sûrement pas anodine ! Un réflexe ordinaire aurait été de tenter de reculer, afin de m'éloigner du danger, mais je ne suis pas quelqu'un d'ordinaire, ça je le sais bien ! Ainsi, alors qu'il parle de nouveau, je ne résiste pas, et au contraire je suis son impulsion m'élançant vers lui, avec un sourire qui lui dévoile une part de mes dents ensanglantés tandis que le sang ruisselle sur mon menton, avant de ricaner.

"Tu serais bien méchant pourtant de priver un enfant de ce qu'il veut ! Et montre moi ce que tu sais faire de ton arme, dont tu es si fier, plutôt que de lutter avec des pas de danse !"

L'appellation qu'il m'a donné n'a fait d'ailleurs que m'énerver, même si j'en ris d'apparence, je suis petit peut être, mais quand je l'aurai mis à genoux, on verra bien qui sera le moins grand de nous deux ! Mais... il y a également autre chose... Cette histoire de nom... De sépulture... Étrangement cela éveille quelque chose en moi, je sens de nouveaux un liquide chaud sur mon visage à l’œil, pourtant je n'y ai pas été blessé... Mais peu importe ses mots je le vaincrai !

"A quoi bon ? Si je te tue il ne te servira à rien dans l'au delà... Et si j'échoue je peux tout aussi bien être oublié !"

Je ne saurai dire ce que c'est, mais moi même je me rends compte qu'il y a autre chose que de la haine dans ces mots qui m'ont échappé... Quoi donc ? Bah ce n'est pas important, dans un instant je serai à portée de sa lame et c'est là que tout se jouera ! Et je sais déjà quoi faire ! Bien sûr je ressens la douleur sur mon visage et mon torse, mais à quoi bon m'en soucier ? M'en préoccuper ne l'atténuera pas et ce n'est qu'en l'éliminant que je pourrai m'en soucier !

Ainsi, je continue de m'avancer vers lui, et à l'instant où je suis à portée, je me donne une dernière impulsion afin de littéralement bondir sur lui, cherchant à combler l'avantage de la portée qu'il possède, ainsi s'il peut me frapper je pourrai également le faire ! Pour se faire je place une de mes faucilles pour protéger le haut de mon corps, et l'autre le bas, anticipant la suite de mes mouvements. Une fois à portée, je lui referai mon tour de passe-passe, mais dépasserai sa pensée... Car si l'ombre rougeâtre que je contrôle se dirigera vers son visage, couvrant ainsi le mien, mess bras n'iront pas ailleurs, et suivront au contraire cette ombre, afin de devancer ses possibles prévisions après être tombé une fois dans mon piège ! Mais ça n'est pas tout... Un coup ne me suffira pas, et de fait, si une de mes lames visera bien son visage, tandis que le mien jaillira de l'ombre rougeâtre, je lâcherai en vérité l'autre, pour abattre mon bras, à mi chemin, sur le sien et saisir ce dernier.

Il a souhaité me garder près de lui ? Et bien moi je le veux encore davantage près de moi ! J'ai remarqué qu'il tient son arme à deux mains, et de fait si j'arrive à saisir son poignet, je le gênerai pour en user, et de par la taille moindre de mes armes, un corps à corps étroit serait à mon avantage. Quand bien même il parviendrait à me dominer en terme de force ou à ne manier son arme d'une main, le temps qu'il mettrait à m'asséner un coup, j'aurai le temps de lui en porter plusieurs au visage, et c'est en effet mon intention... Une fois que le premier aurait été porté, je frapperai, encore, et encore, sans m'arrêter, jusqu'à ce qu'enfin le goût de son sang vienne de lui même à mes lèvres !

Déroulement de l'action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 659
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Mer Aoû 12, 2015 11:42 am

"Un guerrier ne devrait pas être oublié. Moi tout ce que je vois c'est un type qui veut défendre sa planète et c'est respectable."

Le jeune homme se projetait sur Gray qui cette fois ne voulait pas se faire avoir... Il allait donc présenter au jeune humain l'une des nombreuses fonctionnalités de son armure... La barrière d'énergie. Oh elle n'était pas puissante... Enfin pas suffisamment pour stopper net le coup de l'humain. Mais suffisamment pour le ralentir... Gray saisit donc à deux mains son arme pour donner un puissant coup avec le plat de celle-ci. Le but ? Détruire les os de son adversaire. Le tranchant aurait certes pu le tuer, mais Gray était curieux de nature. L'aura noire du jeune homme contrastait avec ses propos... Et sa fureur. Il était désormais clair dans la tête de Gray qu'il n'était pas dans un état normal, ce qui réprimait un peu le besoin de le tuer... Autant éviter d'autres morts inutiles si c'était possible.
Suivant le coup de faucille de Ferliost, la main de Gray dévia un peu, ce qui dut diminuer la puissance du coup de latte avec Gally, bien qu'il ait du le sentir passer.

"Mais je ne vais pas prétendre que tout les aliens sont bien intentionnés loin de là. En guise de... Respect ? Dirons nous ? Je vais te parler de deux races aliens dont tu devrais te méfier. Libre à toi de me croire ou pas."

Gray lâcha le lien d'énergie. Le sprint du jeune homme avait failli le surprendre. Son implant de réflexe avait été la seule chose qui lui avait permis d'agir à temps. Pas question de lui laisser une autre opportunité. A la place, Gray tira à partir de la paume des Gray grenades, faites pour exploser à l'impact. Voyons si l'autre savait en faire.

"Première race : les sayajins. Ceux qui ont rasés cette ville.
Morphologie : ressemble aux humains, excepté la queue de singe au bas du dos. C'est d'ailleurs leur point faible si tu arrives à la saisir. La couper leur fera sinon extrêmement mal. Toutefois, tant qu'ils l'ont ils ont la possibilité de se tranformer en monstre gigantesque et redoutable.
"

Le Rayden se tint prêt à la contre-attaque qui ne manquerait pas de suivre.
Mais il ne fallait pas croire que le Rayden lui parlait simplement pour le distraire ou le récompenser. Il essayait également de gagner du temps pour Ilias afin d'avoir une analyse...

Plus haut du côté de la Lune, Ilias arrivait enfin dans la salle de contrôle avec Brassica à ses côtés. Son niveau d'énergie était revenue à la normale grâce à une vitalité hors norme. Elles purent donc découvrir le combat de Gray en direct. John expliqua rapidement la demande de Gray : l'avis d'Ilias sur l'aura noire...
La déesse prit rapidement un micro :

#Gray ! L'aura de ce type est anormale ! C'est de la magie, et de très haut niveau ! A vue de nez, je dirais qu'il y a également un système de haine ou autre afin de bloquer la réflexion du gamin ! Je t'en dirais plus une fois analysée convenablement, mais il doit y avoir des magiciens dans la zone. Ce gamin utilise trop bien son ki pour pouvoir être un aussi bon magicien !#

En bas sur Terre, Gray se mordit la lèvre. Ainsi des gens étaient venus interférer ? Il allait devoir leur botter leur cul une fois Ferliost neutralisé car l'humain n'aurait de cesse de le traquer...
Cela s'annonçait difficile... Surtout que chaque coup de Ferliost semblait entamer son armure...

Résumé :

1 barrière dite plot armor afin de te ralentir et te contrer. Toutefois tu touches et blesses quand même mon armure, mais pas aussi fort que tu ne l'aurais voulu.
Un coup de latte de Gally
2 Gray grenades, techniques faibles. Juste dans le but de gagner du temps et te gêner
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 204
Age : 20
Zénies : 13300

Données du Personnage
Power Level: 6 762 814
Power Level en Kili: 130
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Mer Aoû 12, 2015 11:50 pm

... Qu'est ce que cette farce ? Alors même que je me sens rapide comme jamais, je me sens brusquement freiné sans même que je ne sache pourquoi, alors même que cette vermine ose me parler de respect ! Quelle idée peut il avoir de cette notion alors qu'il foule le sol d'une planète dont il sait sûrement que la plupart des habitants ne pourront pas lui tenir tête ? C'est de l’hypocrisie pure et simple, et cela vient s'ajouter à son addition que je me charge de lui faire payer ! Cependant, monsieur semble du genre mauvais payeur et il est loin de se laisser faire ! Heureusement ma tactique porte ses fruits, partiellement, le coup porte, , mais ma faucille ne fait que crisser sur le casque, sans même s’abîmer tant mon assaut fut amoindrie. Sa riposte ne tarde pas d'ailleurs, mais je parviens à amoindrir cette dernière, sans pouvoir esquiver car il est plus, et l'impact, bien que douloureux est réduit...

Suis je satisfait ? Non, car la douleur demeure intense et il me semble avoir entendu un craquement, une résultat déplorable au regard du fiat que j'ai dû pour cela lâcher une de mes armes... Mais surtout... Une chose ne m'échappe pas.... Il aurait pu essayer d'en finir maintenant, en usant de sa lame plutôt que du plat de son arme, mais non... Il s'est retenu ! Certains seraient sans doute soulagée de la chose, mais certainement pas moi ! Il se joue et se moque de moi ! Il me sous estime ! Croit il donc que je ne suis que du menu fretin ? A t-il déjà oublié qui de nous deux a porté le premier coup ? Sans sa coquille il serait déjà mort ! Il semble qu'il me faille le lui faire comprendre, même si pour se faire mon plan demeure la même, à savoir exposer sa chair afin qu'il soit mon égal !

Et s'il croit qu'en me ménageant il m'en empêchera, il se trompe lourdement ! Poussant l'arrogance jusqu'à me donner une petite leçon sur ses semblables, je tente de profiter de ses paroles afin de lui asséner un nouveau coup, mais je suis brusquement interrompu, non seulement par le déséquilibre causée par la rupture du lien me liant à lui, ce qui me fait légèrement basculer en avant, mais aussi par de violents impacts. pourtant j'ai gardé un œil sur sa fameuse arme, afin d'anticiper ses mouvements, j'ai vu son mouvement de main, qui m'avait arraché un sourire car à mes yeux il avait voulu me repousser d'un coup de paume, mais avait mal évalué la portée... Mais ça ce fut juste avant que je trébuche en avant et aperçoive, un bref instant, les sphères lumineuses qui se formèrent et furent projeté vers moi. Titubant comme je l'étais je n'avais aucun moyen de les éviter, et c'est ainsi que je ne peux que les subir.

Lorsqu'elles me touchent je me sens ainsi rebasculé en arrière, et leur explosion me parvient, telle des pétards qui auraient explosés à côté des mes oreilles, avant d'être suivi par une nouvelle douleur, qui prend petit à petit de plus en plus de place dans mon corps. Par réflexe je regard de nouveau mon corps, constatant les deux trous dans ma tuniqué qui laissaient voir la peau brûlée en dessous, d'où émanaient une légère fumée, à l'odeur de chair grillée. Je ne comprends pas... Je ne comprends tout simplement pas ce que c'est, ce n'est clairement pas une arme, et pourtant ça m'a blessé, sans même qu'il me touche ! Pour autant je ne ressens aucune peur, juste de la rage, une fois de plus... Ces aliens... Ils sont bien trop différents, ils sont bien trop puissants à leurs façon ,et c'est pour cela que je dois les éliminer ! Mais alors même que je constate cela, que je ne peux empêcher mon corps de trembler sous le coup de la douleur, il continue à me parler, à présenter ces Saiyajins et leurs faiblesses... Qu'espère t-il donc en me disant cela ? M'attendrir, escompter que je cesse le combattre afin d'attaquer d'autres aliens ? Mais non… Non… Ça ne serait pas si simple ! Tous, ils vont mourir ! Et il en a peur, c'est évident, pourquoi me parler de ces saiyajinns sinon ? En fait… j'en ai une petite idée et lui répond de fait, moqueur.

"Que je les élimine ce serait ta dernière volonté, hein ? Tu comprends doncque je doive m'assurer que c'est bien la dernière."

Mais cette douleur m'entrave, je sais que si j'attaque mon coup sera moins sûr, et il lui suffira de me frapper de nouveau au torse pour la réveiller ! J'essaye de rien en laisser voir, ne laissant transparaître aucun signe de souffrance... Car je refuse de lui laisser voir ce que moi même j'espère deviner chez lui, je me refuse à lui donner ce plaisir ! Je refuse que mon propre corps me trahisse ! A cette simple idée, ma colère, contre lui, contre la faiblesse de mon corps, contre moi même, éclate… Et je ne peux retenir un cri lorsque je m'élance de nouveau vers lui ! Ce cri… Je ne sais même pas moi même s'il est de joie ou de rage, mais quoi qu'il en soit j'agis sans entrave, moi qui tremblait encore à l'instant sous le coup de la traîtresse douleur, cette dernière ne m'est plus qu'un souvenir, tout comme tout le reste si ce n'est ma rage ! Une seule chose compte maintenant, une seule chose m'importe… LA MORT DE MON ADVERSAIRE !

Je ne reculerai plus, je ne faiblirai plus et je me moque bien de la seconde race dont il veut me parler. Maintenant j'avance, peu importe ses coups, peu importe sa « magie », rien ne m'empêchera de l'atteindre et d'en finir ! La douleur elle même n'y est pas parvenue ! Qu'il frappe ! Qu'il taille ! Qu'il fasse ce que bon lui semble, je ne lui céderai en rien, et de va tomber le premier. Il DOIT tomber le premier !

Ainsi, aussi vif qu'au premier assaut, comme si les coups qu'il m'a porté n'ont jamais existé, je m'avance… Et ne me soucie guère d'autre chose que de son trépas, frappant de ma faucille, mais aussi de mon poing désormais désarmé. Peu m'importait si je m'en ouvrais la chair et m'en briser les os ! En fait… Je me sens même bien plus fort qu'avant ! Je ne peux plus… Je ne peux pas échouer ! Je ne crie plus ni ne ris, mon attention lui est entièrement dédiée, tout comme mon regard et mon large sourire afin que telle soit sa dernière vision ! Enfin s'il avait encore des yeux pour voir à ce moment là, son casque restant ma cible de prédilection !

Déroulement de l'action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 659
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Jeu Aoû 13, 2015 11:44 am

Loin de l'effet initialement escompté, Gray sembla alors énervé le jeune homme... Qui se releva comme si le coup n'avait eu aucun effet... Et plutôt enragé de surcroît. Son hurlement fit même reculer Gray de quelques mètres face à tant de puissance...

"Qu'est ce que ?"

Slang.

La faucille de Ferliost transperça comme du beurre la visière de Gray, lui raclant l'oeil gauche.

"ARGGH !"

Fit Gray en reculant prestement, interposant Gally entre la faucille et lui... Pendant qu'il désactivait le casque. Ce dernier ne lui fournissait plus aucune protection et allait restreindre son champ de vision.
Alors que le Rayden se faisait ses réflexions... La faucille arriva au contact de Gally... Et comme l'armure, elle trancha Gally dans le sens de la largeur, détruisant également la poignée de l'armer, qui tomba au sol... Morte.
Surpris par la destruction de son arme, Gray fut pétrifié un court un instant, qui permit à Ferliost de lui entailler alors puissamment le visage, lui ajoutant un balafre transversale. Heureusement, l'oeil restant de Gray restait hors de portée du sang... Avant qu'il ne lance une Gray grenade en pleine tête de Ferliost !

"T'AURAIS PAS DU FAIRE CA !"

Hurla le Rayden au comble de la colère. L'arme d'un Rayden est plus qu'un simple outil ou même un membre... C'est une part de son âme... Que le Terrien venait de détruire sans sourciller. De ses mains désormais libres, Gray se pinca la nuque... Avant d'hurler et d'acquérir une aura aussi puissante que celle de Ferliost, ou presque. L'air autour de lui crépitant dans tout les sens grâce à la plus grande expérience du soldat.

----

"A LA NAVETTE DE SECOURS ! LE CHEF VIENT D'ACTIVER LA SURCHARGE ! JE REPETE: LE CHEF S'EST SURCHARGE !"

Ilias contempla Gray qui venait d'activer pour la seconde fois depuis qu'elle le connaissait la surcharge, sa carte secrète. La dernière fois c'était contre un démon du froid, l'une des créatures les plus puissantes de la galaxie... Et contrairement à avant, elle n'était pas là pour contrer les effets négatifs de la technique... Espérons qu'il en ait fini avant qu'il soit à court.

----

Cette fois ci, les faucilles de Ferliost furent bloqués par les mains de Gray. Leur tranchant étaient augmenté par le Ki de l'humain, mais...

Schrak.

Contrairement à du métal Rayden, le fer humain ne pouvait pas toujours suivre en solidité la puissance de son utilisateur. Ce qui expliqua la destruction des lames au niveau de ce qui s'appelait le faible.

Suite à cela, le Rayden décocha un puissant coup de pied dans la mâchoire de Ferliost.

"Voilà la deuxième race, connard. Les Raydens.
On est des maniaques de l'armement, et nos armes représentent une part de notre âme. Ce qui fait qu'on connait tout sur les armes dès notre plus jeune âge. Pour les armes blanches, excepté certaines comme l'Alligator, il existe une zone appelé le faible, situé légèrement au dessus du manche. Une pression suffisamment forte permet alors de détruire la lame.
"

Mais cette fois le rayden se fichait que le gamin ne l'écoute ou pas. Il allait le tuer. Pur et simplement. Ainsi que les magiciens tiens... Ilias lui permettrait peut-être de les trouver...
Mais pour l'instant, le Rayden venait de passer en surcharge et sa patience avait atteint ses limites.
Deux lames d'énergies venait d'apparaître sur ses avant-bras. Ce ne serait pas aussi efficace qu'avec Gally... Mais cela suffirait à lui rendre hommage...

Gray sembla disparaître un court instant, suite à l'activation successive de la surcharge et de l'implant de réflexes, avant de réapparaître derrière Ferliost. Sa lame était ensanglanté

"Meteor Rush."

Se retournant, lame d'énergie sur son poignet, Gray hurla.

"MOI J'AI VOULU PROTEGER CETTE VILLE, COUILLON D'HUMAIN ! VIENS DONC VOIR CE QUE J'AURAIS PU FAIRE SI J'AVAIS VOULU GENOCIDER TA PLANETE !"

Résumé :

Suite à ton augmentation de puissance, tu as détruit une partie de mon heaume et percer l'oeil gauche, me causant une grosse blessure bien handicapante... Et en prime lors de la destruction de Gally, alors que je tentais de l'utiliser comme bouclier, tu me fais une seconde balafre qui couvre mon visage de sang, tout en coupant mon nez. Bref j'ai la gueule bien ravagé. Je te repousse alors légèrement ou cache ta vue avec la poussière qui s'en dégage, avec une gray grenade.
Suite à cela, j'active ma surcharge (x2, capacité spéciale), ainsi que mon implant de réflexe et une de mes lames d'énergies... Pour utiliser un météor Rush (Vitesse à ce moment là = 46*4= 184, Aka Vegeta normal au début de l'arc Buu)
La colère me fait oublier un instant mes blessures, ainsi que la surcharge, excepté que je vais tomber KO dans deux posts de toute façon (effet secondaire de la surcharge).
Cette fois Gray veut vraiment te tuer aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 204
Age : 20
Zénies : 13300

Données du Personnage
Power Level: 6 762 814
Power Level en Kili: 130
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Jeu Aoû 13, 2015 10:38 pm

Un craquement violent, un cri de souffrance... Voici la délicieuse symphonie, ma magnifique récompense quand enfin je parviens à rompre la carapace de mon adversaire, qui, visiblement surpris, n'a pas davantage résisté que son armure ! Mon arme elle même s'est tordue sous l'impact, mais elle a accomplie son œuvre, une œuvre que j'admire brièvement alors que mon adversaire recule. Je ne cherche même pas à l'en empêcher, mon regard planté dans les fragments de sa visière, sur ce sang qui s'écoule enfin, cette plaie qui m’apparaît comme un prémices de l'accomplissement de son destin ! Mais ce dernier ne saurait attendre, pas plus que ma rage qui est loin d'être étanché. De fait, après ce bref prit à savourer la souffrance de mon adversaire, je m'empresse à m'efforcer de lui en rajouter, ou peut être, si l'envie me prend d'être clément, de les abréger. Il fut cependant leste et son arme s'interpose brusquement entre la mienne et son corps, l'impact est des plus violent, le claquement métallique raisonnant, je vois clairement un fragment métallique de mon arme se rompre, et le choc remonte jusque dans mon bras... Mais l'instant d'après je sens son arme qui se rompt, et je sais alors que l'opportunité qui se présente à moi est unique. Ainsi, alors qu'il semble ne pas croire à ce qui vient d'arriver, je profite de la faille dans son armure, de ce visage désormais à découvert, pour le frapper de nouveau... Et c'en est fini !

Enfin... Cela l'aurait été si je ne manquais pas de portée. Ainsi, si mon arme lui infligea une profonde plaie, cela fut trop peu, bien trop peu... Et je m'en rend compte trop tard pour éviter sa nouvelle sphère d'énergie, qui vient me frapper le visage avec la violence, tandis que son cri me parvient, lointain et incompréhensible... Je recule, titube... Et cri, sans parvenir à me contrôler... Non pas de douleur, je ne la ressens toujours pas, et ma peau elle même n'a rien... Mais je ne vois plus rien, et surtout, surtout, je sens mon visage se briser. Mes mains posées sur ce dernier tentent de le retenir, mais ses fragments glissent entre mes doigts, tombant au sol. Il l'a détruit, brisé... Mon vrai visage, ce que je suis vraiment, il l'a balayé sans sourciller, montrant sa véritable nature... Il doit payer... Payer... Je me moque bien de son cri, de l'énergie qui semble l'entourer, ou même de mon instinct qui se fait oppressant comme jamais. Tout cela ne m'importe pas, je dois simplement... Le tuer !

"Tu as détruit mon visage... Je vais arracher le tien !"

De fait, je le charge dès que ma vision me revient, je sais qu'il saigne, je sais qu'il peut mourir, un coup de plus et c'en est fini ! De nouveau je frappe, sans arme il ne peut pas me parer, au mieux m'esquiver, et je le harcèlerai, jusqu'à ce qu'il cède. Seulement... Il est rapide... De nouveau il l'est autant que moi, voir plus encore, et je n'ai pas le temps de suivre le mouvements de ses mains que ces dernières ont saisi mon arme, et l'instant d'après j’entends une fois de plus un tintement métallique, sauf que cette fois je sais que ce n'est pas bon pour moi, que ce n'est pas maintenant qu'il va mourir... Et c'est la seule chose à laquelle j'ai le temps de penser avant d'être de nouveau atteint au visage par son pied... Il aime bien ce coup décidément... Et bien pas moi, pour être honnête, car même si je n'éprouve nulle douleur, le choc est assez violent pour me faire tituber sur le coté, et ma lèvre a dû méchamment éclaté au vu du flot de sang qui coule le long de ma mâchoire... Cette dernière est d'ailleurs bien basse, et bien qu'encore un peu sonné, j'y porte ma main libre, pour la remettre en place d'une poussée en un bref craquement... Ça n'a pas l'air très solide, mais au moins puis je de nouveau sourire...

Mais en ai je envie... Après tout, après, avoir brisé mon visage il a fait de même avec mon arme, dont je tenais encore le manche, orné d'un ridicule éclat métallique, en main, tandis que l'autre repose au sol, beaucoup trop loin pour que je le récupère... Mais en même temps, je peux toujours voir son visage déformé, ravagé, et cela me ravit... jusqu'à ce que dans ma contemplation je vois les lames qui viennent d'apparaître sur ses bras, ce qui n'est pas bon du tout. Enfin... Rien ne m'empêche de le bloquer comme il l'a fait pour moi ! Et de fait je me tiens prêt à l'imiter... Mais il disparaît alors, je ne sais pas où il est passé... Mais je sais ce qu'il a fait, quand le manche de mon arme me glisse des doigts alors même que je le tiens encore... Sans la douleur, seule la sensation chaude et humide du sang me laisse comprendre qu'il m'a atteint profondément au bras, et pas seulement là, à la jambe, ainsi qu'au flanc... Je n'ai pas mal, mais après avoir titubé un peu en avant je met malgré moi un genou à terre, tandis qu'un de mes bras pend le long de mon corps, sans vouloir m'obéir. J'entends alors cette voix désormais familière me dire quelque chose que je ne comprends pas, ainsi je sais qu'il est derrière moi, alors que je suis à genoux, vulnérable... Mais loin d'être désarmé. S'il n'est pas idiot il n'attendra pas plus longtemps pour frapper, et moi pour anticiper la chose, tandis que mon regard fixe un point, mon objectif, si près... Et ainsi je tend brusquement mon bras encore obéissant vers ce dernier, entendant le cri de mon adversaire, m'injuriant et me provoquant, mais moi aussi je vais lui montrer ce que j'aurai fait s'il avait essayé cela, et ce que je compte faire de toute façon !

Ma main se pose ainsi sur ce qui reste du manche de son arme. Saisissant donc une des moitiés de cette dernière tombée au sol, je pivote brusquement sur moi même, prenant appui sur ma jambe valide, afin d'asséner un violent coup de taille par devers moi. A cet instant je sais que la surprise sera mon principal atout, peut être même ne m'a t-il pas vu m’approprier les vestiges de son arme... Mais cette dernière est mienne maintenant, tout comme ma rage, j'ai même la sensation qu'elle y vibre violemment comme si la lame a aussi soif du sang de son ancien maître !  Un vœu que je compte bien lui accorder, alors que, souriant face à cette chance, je lâche, dans un léger rire.

"Qui vit par l'épée, périt par l'épée !"

Et, comble du délice, c'est par la sienne qu'il mourra ! Au même moment, je sais bien que lui même ne reste pas inactif, sans doute a t-il déjà aussi amorcé son coup pour me frapper, mais il n'est pas le seul à agir... J'entends distraitement le grondement sourd des hélicos, ainsi que des ordres donnés au loin... Le vacarme de notre affrontement a finit par attirer les militaires des environs, mais... Peu m'importe, ils n'auront qu'à s'occuper des restes. En cet instant, seul m'importe le sifflement du vent coupé par les lames, les battements de mon cœur résonnant dans ma tête, et la rage... la rage qui ne saurait être apaisée que par une chose, la mort... La sienne...

Déroulement de l'action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mira & Towa

avatar


Masculin Messages : 20
Age : 30
Zénies : Ce n'est pas important ~

Données du Personnage
Power Level: 600 000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Ven Aoû 14, 2015 7:52 am

Towa était assise sur le rebord de somment de l'immeuble à moitié en ruines et regardait le combat qu'elle avait provoquée avec un sourire, Mira quant à lui était debout, bras croisés, l'air mécontent :

"Tss ! C'est un échec !"

"Allons Mira ! Donnons-lui une petite chance ! Ce n'est qu'un terrien après tout."

Mira grogna :

"Nous aurions du aller chez les Démons du froid ! Ce terrien fait n'importe quoi !"

"Ne t'inquiètes pas ! Nous avons tout notre temps, si nous ne récupérons pas d'énergie nous aurons au moins eu un beau spectacle."

Mira voulait y aller, montrer à tout le monde comment on livrait un combat, mais Towa le voyait et lui interdisait de bouger, il était trop faible pour le moment, mais un jour il deviendrait plus fort que n'importe qui, c'était son destin après tout, ce pourquoi il avait été créé.


HRP : Ouais je poste avec eux de temps en temps XD
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 659
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Ven Aoû 14, 2015 12:29 pm

Alors que Gray s'apprêtait à donner le coup final à Ferliost, l'humain fit quelque chose qui ne serait jamais passé par l'esprit de Gray. Un Rayden n'utilisait que son arme personnelle. Emprunter celle de quelqu'un lui était inconcevable. Même celle des morts. Que l'humain utilise son arme contre lui était une pure surprise...
Entraîner par son propre élan, alors que sa lame allait s'abattre sur Ferliost... Gally transperça l'oeil restant de Gray.
Le Rayden sentit quand même sa lame frapper Ferliost, mais aucun moyen de dire si le coup avait été mortel. Surtout que là, Gray n'arrivait pas à penser.
Trop de douleurs.
De son oeil, partait la sensation que des flammes embrasaient le sang de ses veines. La corruption qui partait dans sa tête...
Cela ravivait la douleur qui venait de chez Démonius. La souffrance que lui avait causé les monstres qui avaient une apparence de scientifique, mais d'une cruauté sans égale.
Les blessures que lui avait causé 76, quand il s'était "amusé" avec Gray.
Le Rayden hurla.
Tomba à genoux, en se mordant les joues. Il sentait le sang complètement coulé sur son visage. Le liquide vital entrait maintenant poisseusement dans sa bouche, qu'il avait trop ouverte.
Main sur le seul, il suffoquait. Il eu juste le réflexe de tomber sur le dos afin d'éviter un éventuel coup. Ferliost... Devait être proche. Le Rayden le savait. Mais lui aussi devait être mal en point.
Maintenant, Gray était plongé dans le noir. Il ne pouvait compter sur son odorat, bouché par l'odeur de son propre sang.
Le toucher ? Gray se sentait fébrile. Etat de choc se diagnostiqua-t-il, laissait refluer la douleur.
Ses pensées devenaient plus claires, et c'est ainsi qu'il se rappela la topographie de la zone...
Bien. L'arbre était à 3 heures. En comptant la chute, la dernière position connue de Ferliost était à 6 heures.
Mais il restait une dernière possibilité.

#John. Où est...#

"A deux heures chef."

#Merci John. C'était un honneur.#

Le Rayden se sentait calme d'un coup. Il était serein. Il avait trop perdu de sang. Le module contenant le senzu des terriens avait été détruit par la faucille de son adversaire.
Trop de sang à lui sur le sol.
Les secours arrivaient, mais ils mettraient encore 10 minutes. La surcharge se terminerait largement avant. Gally avait touché une veine importante. Trop bon matériel il fallait croire.
Cette fois, pas d'Ilias qui le soignerait, faisant croire à un miracle. L'attaque des sayans lui avait pris toute sa magie.

Gray allait mourir.
Parlant à haute voix, tout en activant le transpondeur, Gray dit ses dernières volontés.

"A tout le monde. Ne tuez pas l'humain. Il existe une possibilité qu'il soit contrôlé par un mage à proximité. Selon notre code, il faut lui laisser le bénéfice du doute. Contenez donc votre colère... S'il est encore en vie.
Brassica, je suis désolé. J'aurais voulu te récupérer plus tôt. Ilias je compte sur toi pour t'occuper de cette bande de gamins, t'es une excellente leader.
Au passage, je souhaite être enterrer dans la biosphère, sous un arbre, avec Gally et mon armure.
Adieu.
"

Se retournant, vers ce qu'il devinait être Ferliost, il activa de nouveau sa lame droite... fit mine de porter un coup, grand.
Aucune chance que cela ne touche son adversaire, mais... Ferliost était du genre à sanctionner la moindre erreur. A profiter de la moindre faille.
Gray attendit donc la lame de sa propre arme, s'enfoncer dans ses entrailles, arrêtée uniquement par le corps solide et le reste de l'armure de Gray désormais en piteux état.
Le Rayden cracha une dernière gerbe de sang... En souriant. Sa main droite s'enroula autour du bras de Ferliost afin de le verrouiller. Avant de frapper du poing gauche le ventre de l'humain.

"Je sais que ce coup de poing te fait rien... Mais j'ai une lame sur chaque bras."

Snikt.
La seconde lame s'activa, s'enfonçant dans le corps de Ferliost.

Gray s'écroula, juste ensuite.

"Gamin. Je sais pas si t'es encore en vie, mais laisse ta colère mal placée deux secondes. J'ai grand max 40 secondes à vivre, je le sais. Alors laisse les morceaux de mon arme ici. Sinon, ma soeur et mon amie, aussi forte que moi vont te traquer. Voilà. Deuxièmement. J'ai vraiment tenter de protéger cette ville. On a détecté trop tard les Sayajins, et pour cela je suis désolé.
Dernièrement... Il existe une espèce d'alien nommé les démons du froid. Ferme là et écoute bien. N'en défie jamais un. Tu m'entends ? JAMAIS. Ces... Trucs... Commandent les sayajins. Ils peuvent exploser des planètes simplement pour s'amuser... Te fie pas à leur apparence d'enfant, ou maigre. Ils sont capable naturellement de tuer un gars augmenté par la magie comme toi...
C'était... Mon dernier... avertisse...
"

Le soldat ne put terminer sa phrase, qui se termina dans une gerbe de sang... Avant que sa tête ne penche sur le côté.
Gray était mort.

Durant toute sa tirade, Gray était empli de penser.
Il avait pu voir des choses qu'aucun autre Rayden n'avait jamais vu.
Un ciel bleu par exemple. De l'herbe. Des... Arbres... Il allait être le premier Rayden à être enterrer sous un arbre depuis des siècles.
Puis il y avait Brassica. Sa... Petite... Soeur... Sa joie de vivre naturelle avait rapidement remplacé son mutisme initiale. Elle deviendrait quelqu'un de bien, c'était sûr. Dommage, il aurait voulu voir ça.
Et Ilias... Gray n'avait pas trop réellement que su penser de la déesse. Elle était arrogante, prétentieuse...
Mais ce n'était que la couche superficielle. Gray avait pu éroder un peu la carapace pour y découvrir quelqu'un de sensible, de seul...

/Je savais que j'aurais du l'inviter à boire un thé plus tôt. Sous un arbre... Brassica qui aurait essayer d'attraper des papillons.
Dommage.
/
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 204
Age : 20
Zénies : 13300

Données du Personnage
Power Level: 6 762 814
Power Level en Kili: 130
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Ven Aoû 14, 2015 11:57 pm

Comment l'ai je fais ? Est ce lui qui a hésité ? Moi qui me suis surpassé ? Je l'ignore, mais l'important est que j'ai réussi ! Mon assaut l'a touché le premier, en une gerbe de sang dont la vision m’exalte, de nouveau, je suis parvenu à atteindre le visage, et cette fois ci la blessure est bien plus importante... Mais toujours insuffisante pour l'empêcher de frapper, un coup, qui sur le point de me transpercer la gorge fut dévié par mon assaut, et au lieu de cela transperça mon épaule. Je le vis et je sentis le choc, mais rien de plus... Ce n'était même plus de par la rage que j'ignorais la douleur, mais la joie. Oui, il respire encore, oui, il n'est pas encore mort, mais il hurle de souffrance, ces mêmes cris que j'ai entendu il y a de cela des années, mais exprimés par une autre personne, par un coupable... Mais aussi délicieux cela soit il me faut y mettre fin, Il me suffit de porter le coup de grâce, à moins qu'il ne le fasse lui même à hurler ainsi. A quatre pattes devant moi, il m'est désormais inférieur en taille, lui qui parait si impressionnant debout ! Après tout, plus ils sont grands, plus ils tombent de haut !

Seulement... Je me sens fatigué, et après avoir usé de toutes mes forces, mon prochain coup que j'exécute de bas en haut, visant son dos afin de le clouer au sol est lent, beaucoup trop lent, à un point qu'il lui suffit de rouler légèrement sur le côté pour l'esquiver. Se faisant il se met sur le dos, me laissant entrapercevoir son visage défiguré et meurtri... Où est son arrogance ? sa fierté ? Son hypocrisie ? je ne les vois plus, juste du sang, encore du sang, alors que moi, j'ai toujours mon sourire ! Mon attaque ratée ne m'est d'ailleurs pas inutile, l'arme se plantant ainsi dans le sol, je m'en sers comme appui pour me relever, jusqu'à être à même de tenir debout, basculant la quasi-totalité de mon poids sur ma jambe encore valide, quand bien même il me semble que même celle ci est sur le point de céder... Et elle manque de le faire, comme tout le reste de mon corps, parcouru de tremblements, alors que la douleur recommence à poindre... Mais non... Non... je ne peux pas céder, pas maintenant, pas avant qu'il ne soit mort, juste... Juste quelques instants de plus, tiens bon saleté de corps... Les yeux clos j'essaye de me concentrer sur ce qui importe, ma rage, la mort de l'alien.

Et je finis par parvenir à reprendre le dessus sur mon corps. Combien de temps cela a pris ? je l'ignore, mais en tout cas assez pour que mon opposant se relève, et se mettre de nouveau à parler... Pour de nouveaux mensonges. Contrôlé ? Mage ? Ahahahaha ! Que croit il donc ? Que c'est autrui qui a voulu sa mort ? Non j'en suis le seul responsable ! Bien déterminé à le prouver, j'arrache ce qui reste de son arme du sol, le fixant...Et pendant ce temps il continue, ordonnant à autrui de me laisser en vie, mais aussi de s'occuper de son corps... Il sait déjà qu'il est mort alors... Alors pourquoi continue t-il à lutter ?! C'en est absurde ! Pourquoi lève t-il sa main pour frapper, aussi ridicule soit son geste, beaucoup trop ample, beaucoup trop lent ? Enfin... dans le fond quelle importance, agissant ainsi son ventre m'est offert, je n'ai même pas besoin de réfléchir, le geste est presque mécanique. Je place sa lame devant moi, et d'un coup tend mes bras... C'est tout ce qu'il faut pour que son corps s'empale sur l'arme, rompant son armure... S'il me restait assez de force je l'aurai sur le champs soulevé bien en l'air afin d'en finir pour de bon, admirer ce corps brisé, mais je n'en ai pas assez... Tout ce que je peux encore faire, c'est rire, et ajouter en un crachat de sang.

"Mais qu'ils viennent... Qu'ils viennent... Je les tuerai, l'un après l'autre, tout comme toi. Ça fait dix ans que j'en rêve, je ne vais pas..."


Je me rends alors compte de mon erreur... Il est encore en vie, malgré tout le sang qu'il a craché, et je sens alors sa main saisir mon bras, alors que je n'ai plus assez de force pour me dégager, et quand bien même, il ne perd pas son temps pour me frapper, un coup qui me fait toussoter, mais sans, plus juste un peu de sang... Mais je n'ai pas besoin qu'il me précise pour sa lame pour que je comprenne son intention, et je ne peux rien y faire... Alors je sers les dents, c'est tout ce que je peux faire alors que je ressens comme une brûlure au ventre. Mon corps tressaille alors une fois de plus, je titube, et avant même que je ne sens qu'elle a glissé de mes doigts, j'entends le fragment d'arme que j'utilisais tomber au sol en tintant... Un voile rouge couvre mes yeux, je ne comprends pas pourquoi, mais ce dernier ne m'empêche pas de le voir s'effondrer tandis que je fais de même, mais sur mes genoux, tombant ainsi devant lui... Je me sens si lourd, incapable de bouger mon corps. Pourtant... je suis heureux... j'ai accompli ce dont je rêve depuis 10 ans, un rêve que je compte bien reproduire, si j'en ai encore l'occasion... Et justement le sourire que j'arbore alors qu'il parle encore, prouve que je suis encore en vie.

Mais la rage me consume encore, je voudrai prendre son visage, dans mes mains, afin de le frapper, encore, encore, et encor,e jusqu'à le fracasser, qu'il cesse donc de parler... Mais... Je ne peux pas... Pourquoi j'ai si mal ? Pourquoi je ne ressens plus que cela ? Où est ma joie ? Où est ma rage ? Pourquoi est ce que je souffre tant... Répondez moi... Répondez moi... C'est la seule chose à laquelle je pense alors que tout ce que je suis encore à même de faire c'est sentir mon sang ruisseler encore davantage, ça ,et écouter... Ce que je fais avec une attention forte comme jamais, comme si me raccrocher à ces mots me permet d'atténuer ma douleur

Une requête personnelles, une mise en garde, des conseils... Je ne saisis pas tout à vrai dire, sa voix étant par moment couverte par les battements de mon cœur, de plus en plus frénétique, de plus en plus fort et qui m'est comme une berceuse... Mais pourtant c'est un profond silence qui accueille ses dernières paroles, comme si la nature et mon corps, malgré sa souffrance, s'étaient tu de concert pour que je l'entende expirer son dernier souffle... et ce n'est qu'à cet instant que je sais que c'est définitivement fini... Mais je n'arrive pas à le savourer, j'ai mal, si mal, trop mal... Et je ne parviens même pas à m'évanouir pour y échapper. je ne sais pas si j'en ai envie, je pleure, je ris, sans savoir pourquoi, recroquevillé sur moi même tant que je peux, comme si je cherchais à empêcher le sang de s'écouler, tandis que mon regard ne quitte pas des yeux le visage ravagé de mon adversaire... Ensanglanté, défiguré, mais serein... Il est mort, mais même ainsi j'ai l'impression qu'il me nargue, tout comme avec ses mots... Ses mots auquel je finis par répondre, en un gémissement.

"Bordel... Pourquoi il a fallu que j'affronte un tel CON ! Tu savais que t'aller mourir... Alors pourquoi avoir voulu m'emporter dans la tombe avec toi tout en me faisant ta morale ?! Je suis fou ?! Mais toi qu'est ce que tu es alors ?! Ah, oui, je sais ! Mort !"

Ces mots, je ne les prononcent pas fluidement, parfois coupé par la douleur, et à d'autre moment par le sang qui emplit ma bouche, je finis cependant par parvenir à les dire, à lui dire le fond de ma pensée... Mais je sais que je n'aurai pas de réponse... Mais je comprends... En fait il a voulu me faire croire qu'il me voulait en vie, pour que je souhaite mourir pour ne pas lui donner satisfaction ! Mais je ne le ferai pas ! Je ne le ferai pas ! Je ne le rejoindrai pas ! Il n'est pas le seul ! Ces saiyajins, ces Raydens, ces démons du froid, Illias et Brasica auxquelles il a parlé, il reste bien trop d'aliens pour que je meurs maintenant ! Je me referai un visage, des armes, et je les traquerai ! Je veux vivre... Je dois vivre ! Et ça ... Ni la douleur, ni le sang, ni mon propre corps ne m'en empêcheront ! Je l'ai déjà fait il y a dix ans, je peux le refaire !

Ainsi je tente de garder les yeux ouverts, de résister au tremblement de mon corps, de continuer à respirer, que mon cœur batte, encore, une fois de plus, encore, toujours... Tant que je l'entends je suis en vie ! Mais... Au terme de quelques secondes il n'est plus la seule chose que j'entends... Des battements sourds, des voix confuses, elles s'approchent, et je comprends alors ce qui se passe. Les militaires... Ils sont enfin là... Ils vont m'aider, sans doute... Pourtant je ne parviens pas à en être satisfait... Ils vont tout prendre, l'armure, l'arme, le corps de mon adversaire... Mes trophées... Ils veulent me priver de mes trophées... Et alors dans un dernier sursaut, je parviens à tendre la main, pour saisir la partie de l'arme étrange que j'ai laissé tombé, et je me traîne plus vers elle que je parviens à la tirer vers moi, finissant par la couvrir de mon corps... A cet instant mon regard balaye les environs... C'est amusant, malgré tout le sang versé par nous deux, l'herbe teintée de rouge, et la violence de notre affrontement, la nature demeure calme, paisible...

Mais qui s'en soucie ? L'important c'est le sang, le sang que j'ai versé, le mien et celui de mon adversaire, pour apaiser ma rage... Ce même sang qui commence à me manquer, tant et tant que mes yeux se font de plus en plus lourd... Mais je ne veux pas les fermer, je ne veux pas dormir, je ne veux pas ... Que ça soit déjà fini... Durant tout le combat je n'ai pas craint la mort, mais maintenant elle me terrorise, non en elle même, mais parce que ce sera la fin de ma quête, et ça je ne peux l'accepter... Et je le refuse encore alors que je ne peux empêcher mes yeux de se clore et que mon esprit s'efface...

Message hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 659
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Sam Aoû 15, 2015 10:06 am

Ferliost faillit effectivement mourir. Le coup de Gray aurait été fatal en d'autres circonstances, et le jeune humain pouvait avoir trouvé une certaine contradiction entre les actes et les paroles du soldat...
Sauf si on prenait en compte l'arrivée d'Ilias et de la navette. Le but de Gray en incapacitant aussi gravement Ferliost, était de l'empêcher de faire du mal à sa famille qui arrivait... Enfin, ce qui tenait lieu de famille au Rayden. Les militaires approchaient, et les aliens avaient peu de temps avant d'essuyer un feu nourri. C'est pourquoi l'ange utilisa une fraction du pouvoir qu'il lui était revenu afin de permettre aux organes du jeune homme de tenir jusqu'à l'arrivée des militaires... Heureusement que la physionomie des humains nécessitait moins de magie. L'autre but de la magie était de permettre au jeune homme de se réveiller afin qu'il contemple Ilias... Qui avait perdu son sourire moqueur habituel.
Le visage de la déesse était austère alors qu'elle posait la main sur l'épaule de Ferliost... Et qu'il se prenne un électrochoc léger.

"Ecoute moi attentivement espèce de pourriture. La seule raison pour laquelle on te dépèce pas ici et maintenant, c'est qu'il existe une fraction infime de possibilité que ton comportement ait été dicté par une putain de magie noire. Sans elle tu n'aurais même pas réussi à blesser Gray. Alors maintenant tu vas me faire une faveur. RESTE. EN DEHORS. DE NOTRE CHEMIN. Car la prochaine fois que je te vois, il n'y aura rien pour m'empêcher de te faire frire."

Puis la déesse lui arracha les fragments de Gally des mains. Tout en prenant Gray avec elle.... Enfin, elle laissa une Brassica sanglotante s'en occuper.
La déesse venait de perdre l'une des rares personnes qu'elle appréciait. Qu'elle respectait d'égal à égal...
Dans la navette elle frappa son genoux de rage, impuissante. Pourquoi ? Pourquoi l'impuissance lui avait-elle permis d'avoir des émotions ? De s'attacher ainsi à des gens ?
C'est alors qu'elle entendit les sanglots d'une autre personne. Brassica.
Mû par un instinct maternelle, Ilias la saisit dans ses bras.

"Là.... Ca va aller Brassica..."

"Comment ca pourrait aller ? Grand frère est..."

"Oui, mais je suis sûr qu'il est dans un endroit meilleur. T'as pas entendu l'humain quand il consolait ton homologue ? Apparemment le paradis est sympa il y a déjà ét...."

Ilias s'interrompit, se rappelant toute la conversation. Les dragons balls.
La déesse se frappa fort le front de surprise.

"MAIS QUELLE CONNE !"

Elle ouvrit la porte de la navette... Dans les airs, surprenant tout le monde.

"Je reviens dans quelques heures, je vous contacterais ! Vous placerez le corps de Gray dans un cercueil avec BEAUCOUP de liquide régénérant ! Y a ptêt une chance qu'on revoit Gray ! Préparez vous également à avoir des invités !"

Sur ce, elle se laissa tomber dans le vide... Avant de déployer ses ailes direction Capsule Corp. Les humains savaient où trouver de nouvelles dragons balls, mais a priori sur une autre planète. Quoi de mieux pour y aller que le Rose-Marie ? Ce serait... Parfait comme plan...
Dans les yeux de la déesse, brillait une nouvelle lueur. Celle de l'espoir. Un autre sentiment qu'elle n'avait jamais ressentie...
Elle accéléra.
Rien ne l'arrêterait.


[Fin du RP pour moi]
Revenir en haut Aller en bas
Mira & Towa

avatar


Masculin Messages : 20
Age : 30
Zénies : Ce n'est pas important ~

Données du Personnage
Power Level: 600 000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Sam Aoû 15, 2015 12:49 pm

Les Démons avaient tout vu de leur point d'observation, Towa souriait et Mira était un peu étonné :

"Tu vois Mira, cet humain a fait tout ce qu'on souhaitait de lui finalement."

"Tss ! Il n'a réussi que de justesse !"

"Fufufu ! Mais maintenant l'énergie de ce combat est à toi Mira. Alors, te sens-tu plus puissant ?"

Mira décroisa les bras et observa et serra les poings, il sentait bel et bien une différence dans son corps et son Ki, évidemment il faudra attendre d'être parti pour en être certain, il ne pouvait pas se déployer à fond ici sans attirer l'attention :

"Oui ! Bien plus puissant !"

Le sourire sur le visage de Towa s'agrandit :

"De plus, nous venons de changer une Histoire déjà modifiée..."

Elle tendit son bâton vers ce pauvre pantin qu'avait été l'humain :

"... ça ne peut-être que bon pour nous."

Le bout de son bâton brilla d'une énergie violette et le contrôle de Ferliost cessa, son aura violette se dissipa et ses yeux reprirent une teinte normale :

"Bien, allons-nous en maintenant."

Towa posa sa main sur l'épaule de Mira et les deux disparurent, se téléportant.


HRP : Victoire de Ferliost Mira prend donc les niveaux de celui-ci et de Gray, le propulsant niveau 41 + 5 + 10 = 56
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 204
Age : 20
Zénies : 13300

Données du Personnage
Power Level: 6 762 814
Power Level en Kili: 130
Inventaire :

MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   Sam Aoû 15, 2015 3:14 pm

Comme dans un sursaut, mes yeux se rouvrent brusquement, toujours couvert d'un voile rouge... Même inconscient je suis visiblement toujours à terre, sur le ventre au vu de ma position... Mais la première chose dont je prend conscience c'est la douleur, qui, même si elle me paraît moindre, continue à me brûler tout le corps. Je comprends... Que je n'ai pas fermé les yeux longtemps. je suis donc encore en vie, au même endroit même, ça je le vois à l'arbre non loin. Seulement... Je ne suis plus seul avec le corps, et ce ne sont clairement pas des militaires. Ils sont plusieurs, grand, ressemblant à celui que j'ai tué, mais beaucoup moins menaçant. Quelque part, je sais que comme ma dernière victime, ils ne sont pas humains, mais je ne peux plus bouger, et surtout... Mon instinct s'affole, pas à cause de ces nombreuses personnes, mais de par celle qui me fait face, et sa vision me trouble, assez pour que je cesse de penser aux autres. Blessé comme je suis je n'en vois que les contours, mais je devine ceux d'une femme, jeune et fine, humaine... Si ce n'est deux ailes qui semble jaillir de son dos. Elle me parait resplendissante, éclatante, à moins que ça ne soit le soleil dans son dos, et quand bien même elle n'est pas humaine je ne parviens pas à la voir comme un alien ou un démon, elle est autre chose... Autre chose que je ne parviens pas à identifier, à reconnaître, à classifier... Je ne sais pas si je dois continuer à m'émerveiller ou bien la haïr comme les autres...

Une question à laquelle j'ai finalement ma réponse, lorsque, dès qu'elle me touche l'épaule, je ressens un choc électrique, léger en soit, mais qui ravive mes blessures, m'amenant à gronder faiblement.. Mais mon grognement et rapidement couvert par ses propos emplis de rage. Des insultes, encore cette histoire de magie et surtout des menaces... Enfin je suppose c'est une leçon... Peu importe à quoi il ressemble, peu importe à quel point ils semblent humain ou terrien tout ceux...Tout ceux qui ne le sont pas doivent mourir. Cependant je suis bien loin d'être en état de pouvoir le faire, je ne parviens même pas à l'empêcher de m'arracher le fragment d'arme que je tiens... J'ai gagné mon combat oui, mais je suis encore trop faible. Enfin, cela ne compte pas, puisque je suis encore en vie, hein ? Tant que je vis... je peux devenir plus fort... Et je leur montrerai... Ce sera la dernière chose qu'ils apprendront, je le jure... Et je veux qu'ils le sachent. Même si elle s'éloigner avec ses compères, même si leurs vaisseaux s'envole de nouveau je parviens finalement à tendre un bras vers eux, et gronde, avec tout ce qui me reste de hargne.

"Je... Vous tuerai... Jusqu'au dernier..."

Dans le fond, c'est la même promesse que celle que je me suis fait il y a de cela dix ans et que je n'ai de cesse de répéter... Mais cette fois ci je sais qui et quoi frapper, je sais exactement ce que je vise !

Cependant, je ne reste pas seul très longtemps avec mes pensées, brusquement je sens l'air se faire plus violent, me fouettant presque, alors que l'herbe se plie sous sa violence, rapidement cela est suivie de bruit de bottes, au pas de course, et des cris, des ordres.

"Médic on en a un ! Grièvement blessé mais encore en vie, il faut le stabiliser..."


Ça bouge et ça s'agite, et je sais précisément pourquoi dans le fond, mais je ne pense qu'à une chose... Au delà de la douleur ou de l'épuisement je me sens juste... Si faible à cet instant. Non pas comme lorsque je me suis évanoui, mais en contraste avec cette sensation de puissance que j'ai eu en affrontant mon adversaire... C'est ici tout l'inverse, et c'est la dernière à laquelle je pense, avant de sentir une aiguille me percer la peau, m'injectant une substance qui me plonge dans un profond sommeil.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sommeil qui est paisible, car j'ai étrangement conscience lors de ce dernier que je vais finir par me réveiller, et cela finit par advenir. Mes yeux s'ouvrent, je suis dans un lit, les murs sont d'un blanc immaculé  et la douleur s'est dissipé... Dans le fond je ne suis pas fatigué, mais pourtant mes gestes me paraissent toujours désespérément lent... C'est alors que je surprends des voix, derrière la porte.

"Non général... Aucune puissance particulière, juste un humain normal... Je dirai que cela venait de l'aura l'entourant avant et qui a disparu... Intervention extérieure, sans doute, alien, peut être... Non aucun intérêt pour vous, je le crains. Je vous recontacterai."


Je n'ai pas tout entendu, mais ce que j'ai compris me suffit, confirmant ce que m'ont dit à la fois mon adversaire et la garce ailée...  Et ce que me souffle cette sensation de faiblesse... Cette force... elle n'était pas mienne, pas lus que la vitesse ou l'endurance dont j'ai fais preuve... Et... Il est mort oui, je devrai en être heureux... mais maintenant je n'y arrive pas, car dans le fond, ce n'est pas moi qui l'ai tué, mais un autre... Le responsable de cet aura évoqué qui avait été évoqué. C'est lui qui a tué mon adversaire en vérité, et je n'ai été qu'un pantin entre ses doigts, quelqu'un d'autre, un alien qui plus est, s'est joué de moi et m'a manipulé. La fin justifie les moyens certes... Mais pas ainsi, pas comme ça !

Je refuse ! Je refuse que cela se soit passé ainsi ! Nerveusement mes mains se perdent dans mes cheveux, griffant ma peau, tirant alors que je ne peux accepter cela... Mais je ne peux échapper à la vérité, qui me conduit au final à la conclusion que j'ai déjà atteint avant. ainsi je finis par redresse la tête, m'apercevant dans un miroir, avec mon véritable visage, qui semble comme attendre que je lui dise quelque chose.

"Il semblerait que la route soit encore longue... Mais ne t'en fais... Nous y arriverons... Nus leur ferons payer... Crois moi... Il faut juste devenir plus fort..."

Ce que j'ai dis n'est qu'un murmure mais mon vrai visage me sourit, approuvant mes propos... Mon triomphe n'est peut être pas aussi éclatant que je l'ai cru, mais je suis loin d'en avoir fini... Il me faut juste attendre de sortir d'ici, et je rebâtirai tout, mon visage, mes armes... Et surtout moi même !

"Fais moi confiance... Nous y arriverons."

Conclusion:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Folie contre Raison. PV Ferliost.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Folie contre Raison. PV Ferliost.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [DECK] Folie
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» La folie des BAM ! [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Zone Détruite-