Partagez | 
 

 De retour !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: De retour !   Mar Aoû 04, 2015 10:43 pm






De retour !


Libre





Pan répondit à ses interrogations sur les Démons du froid, elle disait avoir combattu Freezer et avoir failli y rester elle et son amie, jusqu'à ce qu'elle devienne Suppa Saiyajin, il nota cette information dans un coin de sa tête, cela faisait un moment qu'ils parlaient du Suppa Saiyajin alors que ça n'était jusqu'à présent qu'une légende, il faudra qu'il pense à lui poser des questions là dessus. Elle lui parla aussi des points faibles de la race de Freezer, bornés mais surtout incapables de ressentir le Ki, mais le plus important, elle lui indiqua qu'il était actuellement incapable de rivaliser avec l'un d'entre eux. Il serra le poing, mince alors, il avait pourtant réussi à rivaliser avec Vegeta alors qu'il était bien plus fort que tout ce qu'il avait pu ressentir jusqu'à présent, Pan à part bien sûr, celle-ci d'ailleurs, posa sa main sur son épaule :

Je n'ai jamais abandonner personne et maintenant tu as un moyen de me contacter en cas de soucie. En principe je n'ai pas le droit d’interférer avec le destin de la galaxie, mais l'histoire as déjà trop changer et les Zelodiens sont un facteur qui n'est jamais entrer en compte ... Alors ils ne risquent pas grand chose a mon avis.

Cependant si quelqu'un s'en prend a eux, a ceux que tu aime et que tu est impuissant a les défendre. N’hésite pas à m'appeler, il n'y as aucune honte à demander de l'aide en cas de besoins.


Elle se voulait rassurante, mais il ne pourrait pas se rabattre en permanence sur elle, il faudra qu'il s’entraîne et qu'il se prépare à tout ce que l'Univers pourrait envoyer sur sa planète :

« Ok... »

Elle l'autorise à passer sur Vegeta mais souhaitait se rendre sur Zélod le plus vite possible, décidément ça avait l'air grave, heureusement le passage sur Vegeta serait rapide. De plus, il n'aurait pas à faire le voyage en capsule puisque tout ce qu'il touchait était transporté dans le Shunkan Ido et Pan... voulait apparemment venir aussi, il ne pensait pas qu'elle serait enclin à aller sur Vegeta elle qui était si différente des autres représentants de son peuple.
Il eut un petit rire amusé et mal à l'aise quand elle mentionna le repas en le traitant de goujat :


« Héhéhé ! Ça sera rapide t'inquiète pas ! »

Il mit ses doigts sur son front et chercha le plus gros rassemblement de Ki Saiyajin, car oui, se concentré sur un seul Ki pouvait très bien mener le duo sur une autre planète où une escouade serait en mission, alors que la plus grosse concentration serait forcément la planète Vegeta :

« Je l'ai ! »

Pan et Arachitz disparurent aussitôt, il réapparurent dans une rue de la capitale de la planète Vegeta, le basse classe, ou plutôt l'ancien basse classe sentit le changement de gravité mais cela ne le gênait plus, il aurait aimé en profité mais il fallait se faire discret :

« Ok je crois que c'est par là ! »

Les deux guerriers décollèrent vers l'endroit où étaient entreposées les capsules et les armures, il commença par se prendre une nouvelle armure, le même modèle que son ancienne, puis il ouvrit une capsule afin d'y mettre sa nouvelle combinaison à l'intérieur, enfin, il souleva la capsule par dessus sa tête, elle n'était pas vraiment lourde mais encombrante :

« Ok, tirons-nous ! »

« Hey ! »

Arachitz se retourna, surpris car il connaissait cette voix, c'était Bettery, une Saiyajin qui faisait partie du groupe qui était venu le chercher :

Bettery:
 

« Arachitz ?! Qu'est ce que tu fous là ? Vegeta en a eu marre de te trimbaler ? »

Il posa sa capsule au sol et la toucha du pied :

« On peut dire ça Bettery. »

« Eh ben tu vas pouvoir venir avec nous ! Je te rappelle qu'on doit toujours se faire cette planète dont on t'avais parlé ! Vegeta t'avais montré la transformation Ozaruu ? »

« La... transformation Ozaruu ? »

« Ah ouais c'est vrai t'es un basse classe du coup tu la maîtrise pas du tout... ben du coup... »

« Attend ! » la coupa Arachitz

« Hein ? »

« Je l'ai ! »

Il mit sa main sur l'épaule de Pan et ses deux doigts sur le front et disparut aussitôt, laissant une Bettery ahurie :

« Que... Où... il est passé ?! »

Pan, Arachitz et la capsule réapparurent au milieu d'un village entouré de forêt, aux maisons japonaises traditionnelles, les habitants avaient des tenues très simples et regardaient d'un air surpris les nouveaux arrivants qui venaient d’apparaître en plein du village. Jusqu'à ce qu'ils finissent par reconnaître Arachitz et ne commencent à s’agglutiner autour du duo et à les bombarder de questions comme « Comment vas-tu ? » et « Qui êtes-vous ? » pour Pan :

« Héhéhé ! Bienvenue sur Zélod III Pan-san ! »

Il s'envola en tenant Pan par le poignet et parla à la foule en se tenant à quelques mètres au dessus du sol :

« Du calme ! Je suis revenu et je vais bien ! J'ai ramené une invité ! Elle s'appelle Pan ! Pan ! Voici le village où j'ai grandi. »

« Arachitz-kun ?! »

L'intéressé se retourna à cette voix familière :

« Salut Machiko-san ! Salut Maeko-san ! Vous vous êtes pas mal amélioré depuis la dernière fois ! »

Machiko:
 

Maeko:
 

A ce moment là, Machiko prit un air furieux et fonça sur Arachitz et commença à le frapper en continu sur la tête :

« Baka ! Ça fait des mois qu'on t'as pas vu et tout ce que tu trouves à dire c'est qu'on s'est amélioré ?! »

« Aie ! Aie ! Aie ! Mais quoi ?! J'avais dit que je partirai pour longtemps ! »

Il décolla pour se mettre à l'abri :

« Ah non ! Tu m'échapperas pas en t'envolant ! »

Machiko siffla et son aigloros, un oiseau géant aux plumes bleues arriva du ciel, elle monta dessus et poursuivit Arachitz en lui balançant des boules de feu magiques. Maeko elle, arriva en se grattant l'arrière de la tête, à côté de Pan :

« Héhéhé ! Excusez-la va falloir attendre qu'elle se calme... En attendant je peux savoir comment vous vous appelez ? Moi c'est Maeko ! »


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Mer Aoû 05, 2015 5:42 am




Son Pan


Pan





Notre passage sur Vegeta avait été court, l’accueil avait été froid. J'étais un peu triste de constatée que ces gens de qui je tenais un peu de mon sang et la quasi-totalité de mes pouvoirs étaient des être aussi ... bref, j'avais beau m'y être attendu, je restais très déçue ... ce n'était pas le genre de peuple pour lequel je voulais me battre. J'éspérais que les Zelodiens allaient être plus civilisé.

Lorsque je posa le pied sur Zelod III pour la première fois, le contraste me frappa quelque peu, mais je n'étais pas dépayser pour autant. Cet endroit respirait la simplicité et la paix, en vérité cela me mis énormément de baume au cœur. Les Zelodiens tous presser autour de nous étaient d'étranges personnages humanoïdes et très curieux apparemment. Passant ma mains derrière ma tête en levant l'autre a hauteur de visage, je laissa échapper un

Yo !
enjouer avec mon expression naïve gravée sur le visage.

Arachitz me saisis par le poignet et me décolla du sol, je n'essaya pas de retissée, pas plus que de voler a mon tours. je me laissée juste pendre le bras tendu dans le vide un poile gênée d'être le centre d'attention de toute cette inconnue mais fort sympathique populace. Deux Zelodienne en particulier vinrent nous aborder, elles semblaient connaitre Arachitz et j'en eu la confirmation lorsque l'une des deux se mis a savater le pauvre Sayajin qui tenta de fuir, bientôt poursuivis par la Kitsune montée a dos de créature volante.

De ce que je pouvais ressantir de leurs puissance autour de moi et la vue de cette jeune femme qui avait besoin de cette chose pour voler, leurs maitrise du Ki devait être très limité. Même s'ils étaient de puissants mage, ils n'étaient clairement pas des combattants. Si un démon du froid avait l'iée de s'emparer de cette planète ... Ou même une attaque massive de Saiyajin ... Je comprenais pourquoi Arachitz tenait tellement a gagner en puissance. Cette planète était aussi belle, mais aussi fragile que la terre ...

Une des deux Zelodienne m'approcha ensuite pour me parler a part alors que la majorité d'entre eux étaient retourner a leurs occupation. C'était donc elle cette Maeko que Arachitz avait appeler dans son sommeil ? Je lui sourie et la salua énergiquement avent de lui répondre.


Enchantée, je m'appèlle Pan ! Son Pan ! Je suis une terrienne. C'est donc toi Maeko ? Arachitz avait l'aire vachement proche de toi. Il t'appelait dans son sommeil ... Bref ! C'est super jolie chez vous ! ça me rappel un peu le mont Paozu.

Je regardai autour de moi l'aire curieuse. En fait j'étais surtout aller sur d'autre monde avent pour me battre. C'était la première fois que j'avais réellement l'occasion de découvrir une autre culture.

Pan Normal => lvl 20 (Puissance masquée)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Mer Aoû 05, 2015 9:56 am






De retour !


Libre




Retrouvailles

Maeko sourit quand Pan se présenta, mais eut un air un peu interrogateur quand Pan mentionna qu'Arachitz était proche d'elle, puis elle eut un petit rire quand elle l'informa qu'Arachitz l'appelait dans son sommeil, elle secoua son éventail et prit un air un peu fier :

"Hohoho ! Il faut dire que je lui ai sauvé la vie pas mal de fois ! Dés qu'il fait un entraînement je l'accompagne puisque deux fois sur trois je le retrouve à moitié mort par terre !~"

Elle fit ensuite apparaître une boule de lumière dans sa main libre :

"Ensuite c'est à moi de le remettre debout !"

La naïve Maeko n'avait pas l'air de se rendre compte de ce qu'avait soulevé Pan, de ce que cela impliquait lorsque quelqu'un vous appelait carrément dans son sommeil, elle se contenta de d'annuler son sort de lumière et de faire un signe de victoire avec ses doigts avec un grand sourire :

"JE VAIS T'AVOIR !"

La voix de Machiko la furie venait de se faire de nouveau entendre :

"Tu vas surtout foutre le feu à la forêt oui !"

"C'est à ta tignasse que je vais foutre le feu !"

"Pour ça faudrait déjà que tu arrives à me toucher !"

Arachitz, beaucoup plus mobile que la monture de Machiko, esquivait assez facilement les boules de feu, même si celle-ci les envoyait à un rythme assez soutenu, le Saiyajin se tourna vers Pan :

"J'arrive hein !"

Il esquiva une boule de feu en se baissant :

"Ça va lui passer ! Faut juste..."

Il en esquiva une autre en se décalant sur le côté :

"... qu'elle extériorise !"

Cette petite moquerie de la part d'Arachitz ne plus pas beaucoup à la magicienne à laquelle il vit le regard se durcir, elle était vraiment effrayante quand elle était en colère...

"Tu vas voir ce que je vais extérioriser..."

Machiko se concentra et un nuage noir apparut au dessus de la tête d'Arachitz :

"Oh mer..."

Le reste de son juron fut couvert par le bruit d'un éclair qui s'abbatit sur lui :

"OOAAAAH !"

Son corps fumait, il sentait un peu le roussi et avait encore quelques spasmes à cause de la décharge :

"Je l'ai sentie celle là..."

Il était habitué aux crises de nerfs des gens de ce peuple cependant et avait appris à les encaisser, seulement, Machiko avait atteint une si grande force, elle était plus puissante que tous les Zélodiens qu'il avait croisé jusqu'à présent, du coup la puissance de l'attaque l'avait un peu surpris. La magicienne guerrière quant à elle, était éprouvée des efforts qu'elle avait fourni, à balancer des boules de feu et un éclair pendant tout ce temps en non-stop :

"Ara-kun ! Ca va ?!"

Il regarda en bas, Maeko l'avait appelé d'une voix un peu inquiète, il leva le pouce pour la rassurer, il avait connu pire, surtout récemment. Il croisa les bras et regarda Machiko :

"Alors ? Tu as fini ?"

"Ah... Ah... Oh..."

Essoufflée, elle tomba de sa monture en chute libre, Arachitz se déplaça rapidement pour la rattraper dans ses bras, elle s'était évanouie, il se posa au sol, la monture de Machiko fit de même, Maeko se précipita :

"Calme-toi Maeko-san ! Elle est simplement fatiguée."

"Et... toi ? Tu es blessé !"

"Hum ?"

Il regarda son corps et vit quelques contusions mineures, logique il venait de se faire griller par un éclair magique, Maeko posa ses mains sur le torse d'Arachitz et ses mains s'illuminèrent ce qui fit disparaître les blessures du Saiyajin :

"Merci."

"Au fait, c'est quoi cette tenue ? Et c'est normal que la partie droite soit manquante ?"

Il regarda en direction de Pan :

"C'est une... longue histoire... Allons chez mes parents ! Je dois un repas à Pan-san."

"Hihi ! Je te rappelle que tu n'as pas fini de construire la tienne, donc c'est toujours aussi ta maison !"

"Mouais..."

Ils se mirent en route, Machiko retrouva ses esprits :

"Ah quand même ! Tu commençais à devenir un peu lourde !"

Elle se rendit compte qu'elle était en train de se faire porter par Arachitz, elle rougit et détourna le regard en croisant les bras :

"Baka..." dit-elle d'une voix encore fatiguée

"Héhé ! Mais je déconnais pas tout à l'heure ! Vous êtes bien plus fortes que moi-même quand les Saiyajins sont venus me chercher !"

"Oh au fait ! On a fait ce que tu as dit ! On a prévenu un maximum de Seigneurs, c'est pour ça qu'on s'est améliorées ! On a voyagé ! Et toi ? Tu as réglé le problème des Saiyajins ?"

"Maeko-san, si j'ai appris un truc de mon voyage dans l'espace c'est que les Saiyajins ne sont qu'un problème parmi tant d'autres."

Il lança un nouveau regard à Pan :

"Certains de ces problèmes nous dépassent, d'autres dépassent même les dieux, mais il va pourtant falloir leur faire face."

Machiko, toujours portée par Arachitz (bien qu'elle avait visiblement assez récupéré pour marcher), ferma les yeux, une aura bleutée se forma autour d'elle et ses cheveux se soulevèrent un peu, elle resta ainsi quelques secondes et les rouvrit :

"Mais... tu es devenu plus fort toi aussi ! Bien plus que nous deux ! Bien plus que les Saiyajins qui étaient venu ici ! Et tu vas me dire qu'il y a pire ?"

"Machiko-san, quand j'ai tué le Nécromancien il y a quelques années, j'ai pensé qu'il était le plus puissant adversaire qui pouvait exister, je me suis rendu compte après en me plongeant dans des livres sur la Nécromancie qu'il existait des monstres invoqué bien plus forts, ensuite il y a eu les Saiyajins... Ça peut toujours être pire."

Ils arrivèrent à destination, Machiko se rendant compte qu'ils allaient visiter les parents d'Arachitz rougit et se quitta précipitamment ses bras en tombant au sol, elle se releva rapidement et refit sa coiffure :

"Ahem... Excusez-moi ! Allons-y !"

Maeko passa devant et toqua, une femme d'une cinquantaine d'années aux yeux bleus et aux longs cheveux blonds ouvrit la porte :

"Oh Maeko-s..."

Elle eut un blocage en apercevant le Saiyajin :

"Salut m'man !" fit-il avec un grand sourire

Ladite maman commença à avoir les larmes aux yeux :

"A... Arachitz... mon petit !"

Elle se précipita dans ses bras pour lui faire un câlin, Arachitz, qui avait toujours été un peu maladroit avec ces signes d'affections lui rendit son câlin mais sans jamais trop savoir comment s'y prendre :

"Hai ! Hai ! Je suis revenu maman !"

"Qui c'est chérie ?" demanda une voix au loin

Un Zélodien aux yeux bruns et aux cheveux courts noirs se montra et eut lui aussi un blocage :

"Oy ! Papa !"

Il eut la même montée de larmes et se précipita aussi dans les bras de son fils, Maeko, contaminée par la montée d'émotion, s'essuya les yeux en souriant, Machiko, avait aussi les larmes aux yeux et un sourire mais détournait le regard et gardait sa queue et ses oreilles dressées, bras croisés, elle voulait essayer de rester fière mais elle restait une Zélodienne et ne pouvait cacher ce genre d'émotions :

"Maman ! Papa ! Qu'est ce qu'il se passe ?"

Encore une voix qui venait de l'intérieur de la maison, une voix qu'il reconnaissait bien, les parents du Saiyajin s'écartèrent et l'on pouvait voir une petite Zélodienne aux longs cheveux noirs, elle eut un blocage de quelques secondes puis sauta sur Arachitz :

"ONIIIII-CHAAAAAN !"

"OUAAH !"

Il tomba sur les fesses et la petite fille lui fit un calîn en frottant sa joue contre la sienne :

"Héhé... Salut Isis !"

"On est si contents de te voir ! On croyait que tu étais mort dans l'espace !"

"Oh non ! Enfin... ça a failli ! En fait la personne que vous voyez là m'a sauvé !" dit-il en montrant Pan

"Elle s'appelle Pan. Pan voici ma mère Lyn, mon père Ario et ma petite sœur Isis !"

Il se releva :

"Je lui en dois une et ce qu'elle demande c'est un repas."

"Oh ça tombe bien il est midi ici. Je sais pas si tu as encore le rythme de Zélod dans la tête depuis tes voyages dans l'espace ! D'ailleurs tu dois avoir des tas de choses à raconter !"

Elle se tourna vers Pan :

"Vous avez sauvé la vie de mon fils ! Je ne sais pas si un repas suffira à vous remercier..."


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Mer Aoû 05, 2015 8:02 pm




Son Pan


Pan





Maeko ne semblait pas se rendre compte de l'attachement de Arachitz pour elle, a moins qu'ils ne soient déjà ensemble et que ce soit devenu routinier pour eux ? Oui, sous mes aires naïfs et gamins je savais ce que c'était l'amour. Je n'étais pas une imbécile contrairement a ce que je laissais paraitre de moi. On n'atteignais pas une telle force sans la maturité et la sagesse nécessaire pour s'en servir. J'avais été cette gosse naïve et impulsive, un peu gauche et attachante, mais elle avait disparue après deux ans passée seule dans le blanc total d'une sale coupée du monde, seule. Cela avait été un fardeaux bien trop difficile a porté pour la petite fille que j'étais, mais je n'avais jamais abandonnée, pas un seul instant je n'avais cédée a la tentation d'ouvrir la porte et de sortir avent l'heure pour mettre fin a mon calvaire.

Arachitz jouais avec Machiko, Maeko paraissait encore innocente. Les Zelodiens étaient tous là, naïfs et inconscient du danger qui les menaçaient. Plus je les regardais et plus je me rendais compte de leurs faiblesse. Si Machiko tombait épuisée après a peine dix minute d'effort alors qu'elle était censée être l'une des Zelodienne les plus puissantes, je n'osais imaginer la catastrophe d'une attaque sur ce monde. Je comprenais pleinement pourquoi Arachitz avait si peur pour eux. Combien de peuple dans la galaxie vivaient en paix sans se douter de l'horreur a leurs porte ? Combien allaient être détruits par leurs ignorance ? Par cette même belle insouciance que j'aurais tellement voulue préservée ? Voila que maintenant j’hésitais a les mêler a tout ça, j’hésitais à leur poser la question qui pourrait m'aider a comprendre les ennemis de la paix.

J'allais avoir une dette envers ce peuple ... Une lourde dette. Après tout ça, lorsque je leurs aurais poser la question qui les mêlerait au conflit galactique. J'allais devoir tout faire pour les protéger, pour qu'ils ne connaissent jamais l'horreur de la guerre et qu'ils puissent continuer a vivre tranquille. Je laissai Arachitz me guider chez lui après avoir constaté une fois de plus les pouvoirs magiques utiles et fabuleux, bien qu’insuffisants de ces gens là. J'étais touchée par les retrouvaille entre Arachitz et sa famille, j'aurais aimée moi aussi que Papa et maman soient encore là pour moi ... Toutefois je souriais, je ne voulais pas que ma morosité entache cet instant de bonheur.

Finalement cette fois-ci, j'avais fais le bon choix. J'aurais put laisser Arachitz mourir sur terre, mais cet acte aurait été tellement cruel pour ces gens là qui attendaient leurs fils chez eux. Qui aurais-je été pour détruire l'espoir d'un peuple aussi beau ... Oui, je m’émerveillais de Zelod en découvrant peu a peu ses gens et cette richesse que l'ont trouvait si peu dans la galaxie, l'amour, tout simplement l'amour et l'empathie. Lyn, la mère de Arachitz me remercia du fond du cœur pour avoir sauver son fils ...
...
...
...
Les terriens eux même ne m'avaient jamais remercier pour quoi que ce soit ... Personne ne l'avait jamais fait. Je ne put empêcher mes yeux de s'humidifier alors que j'affichais un immense sourire en les fermant, les joues légèrement rouges d’émotion.


Je ... D..de rien !

Je ne savais pas quoi dire. ce simple remerciement était la plus belle des récompenses qu'on auraient put me faire. Je ne savais pas quoi dire, j'étais émue. Si émue que si je 'avais pas un parfait contrôle sur moi j'aurais put me transformer en Suppa Saiyajin sur l'instant. Ces simples mots venaient de soulager en grande partie, du moins temporairement toutes ces années de douleur et de souffrance. Au moins pour ça, pour cette famille là, tout ce que j'avais fais jusqu'ici avait pris un sens.

Pan Normal => lvl 20 (Puissance masquée)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Jeu Aoû 06, 2015 11:17 am






De retour !


Libre




Saiyajin God ?!

Après ces retrouvailles, tout le monde pénétra dans la maison familiale encore un peu secoués par l'émotion, on pouvait sentir une bonne odeur de nourriture sur le feu, Lyn s'adressa à tout le monde :

"Asseyez-vous il va falloir attendre encore un peu pour que je prépare des suppléments ! Je n'avais pas prévu le retour de mon petit !"

"Oh... euh..." commença Machiko

"Lyn-san ! On avait pas prévu de rester !" termina Maeko

"Ben on vous invite !"

"Je reviens !"

Arachitz alla dans sa chambre, il enleva son armure brisée et sa combinaison bleue et enfila un pantalon bleu en tissu. Il posa ensuite l'armure en haut de son étagère avec la combinaison en lambeaux, il n'avait pas vraiment envie de s'en débarrasser, après tout il avait tout de même des souvenirs dans cette armure, il croisa les bras et la regarda, il se perdit dans ses pensées, il avait désormais dans son étagère une tenue de son peuple :

"Saiyajins..." murmura-t-il

Son peuple, ça n'était pas vraiment le terme exact. Les Saiyajins l'avaient abandonné sur le monde sur lequel il avait grandi, et pourtant une partie de lui était attaché à ce peuple, bien qu'ils étaient des enfoirés, il n'arrivait pas vraiment à les détester, il se demanda d'ailleurs ce que serait devenu Daikono, le premier Saiyajin venu le chercher, s'il ne l'avait pas tué, il se demandait la même chose avec Nappa et se demandait également ce que deviendrait Vegeta, il devait survivre, Pan l'avait dit, mais elle avait aussi mentionné que l'histoire était déjà modifiée :

*Tss ! Ça n'a donc vraiment pas pu être simple hein ?* se dit-il avec un petit sourire

Il enfila le haut , un pull brun, ce qui donnait au tout un ton très médiéval à sa tenue et revint dans la salle à manger où tout le monde était assis au tour d'une table où étaient disposées toutes sortes de nourriture, des viandes jusqu'aux fruits, après un "Itadakimasu" général le repas commença, évidemment, Arachitz dévoraient la nourriture et ça tout le monde était habitué mais voir Pan manger autant voir plus était assez déstabilisant :

"Je... vais cuisiner du supplément je crois..."

"Je vais t'aider..."

Durant le repas, Arachitz raconta tout ce qu'il s'était passé depuis son départ, les Saiyajins, l'Empire, la guerre, les Démons, Nappa et Vegeta, les événements de la Terre et les Dragon Ball :

"Des objets capables de réaliser n'importe quel vœux ?! Ça a du être créé par une puissante magie !"

"Eh bien... personne n'était vraiment SI fort que ça sur Terre, mais apparemment ces objets ont été créés au départ par les Namekkuseijin, un autre peuple de l'espace."

"Je veux aller dans l'espace Onii-chan !"

"Euh... Pourquoi ?"

"Parce que ça a l'air cool !"

"Hmm... On verra Isis."

"En tout cas tu en as vu des choses là-haut !"

"Et c'est pas fini !"

Il avait gardé le plus fascinant pour la fin, à savoir son arrivée au Kaioshinkaï, sa rencontre des dieux gardiens qui confirmaient au passage certaines croyances Zélodiennes, et Pan, comment elle lui avait sauvé la vie, son pouvoir de Suppa Saiyajin Légendaire et de Suppa Saiyajin God, à la mention duquel tout le monde sauf Pan , Arachitz et Isis devinrent pâles :

"Saiyajin God ?! Tu veux dire que nous avons une Déesse à notre table ?!" cria Lyn en se levant

"Euh... plus ou moins..."

Tous les Zélodiens à l'exception encore de Isis se mirent alors en cercle autour de la chaise de Pan et se prosternèrent, se faisant les plus plats possibles, retroussant même leurs oreilles :

"Qu'est ce que vous..."

"Nous espérons que vous appréciez votre repas divine Pan-sama !"

"Je suis désolée si ce n'est pas à votre goût, je n'avais pas prévu votre arrivée !"

"Onii-chan, qu'est ce qu'ils font ?"

Arachitz fit une Picard Facepalm (pour ceux qui savent pas ce que c'est : http://picardfacepalm.com/picard-facepalm-hotlink.jpg ) :

"Onii-chan...?"

"Levez-vous ! Vous avez l'air ridicules là ! Pan à d'ailleurs besoin de notre aide !"

Il tourna son regard vers Pan :

"Hein, c'est quoi le truc que tu voulais demander déjà ?"


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Jeu Aoû 06, 2015 7:27 pm




Son Pan


Pan





Le repas avait commencer et fidèle a moi même, je me mise a manger dans la plus pur tradition des Son. A la fois avec vitesse en ingurgitant une quantité purement folle de nourriture et proprement parce que chez les Son on ne gaspille pas un grain de riz. Si pour les autres ça pouvait ne pas ressambler a grand chose, pour ma famille cette façon de manger tenait plus du compliment. Par ailleurs la nourriture de Zelod était particulièrement bonne même si elle n'était pas cuisinée de façon aussi sophistiquer que sur terre, rien que pour ça j'avais eu raison de venir ici ! Des Saveurs simples, mais très agréable !

Je me mise a regarder autour de moi la bouche pleine lorsque Arachitz se mis a parler de moi et que la petite famille se mis a se prosterner devant moi en tirant une tronche de "Wut ?". Après un blocage de plusieurs seconde et lorsque Arachitz leurs fis remarquer que c'était ridicule, je me décidais a avaler le contenue de ma bouche avent de me mettre a parler.


Je ... Et bien, en fait j'ai les pouvoir d'une déesse Saiyajin, mais je ne pense pas que ça suffise a faire de moi une véritable déesse ... enfin, je ne sais pas ... ... En tout cas ne refaites plus ça s'il vous plais, c'est ... perturbant. En tout cas c'est super bon la nourriture ici !

Je me grattais l'arrière de la tête avent de commencer a remanger jusqu’à ce que Arachitz me demande ce que je voulais leurs demander. Là encore j’hésitais réellement a leurs parler de ça ... Mais il le fallait. Poussant un long soupir, je dirigeais mon regard vers Isis, me demandant si c'était réellement le genre de chose a discuter devant une petite fille. Je dirigeai mon regard vers Arachitz, libre a lui de décider si elle devait écouter ou pas, après tout il les connaissait mieux que moi.

Et bien ... Par ou commencer ? ... En fait dans la galaxie en ce moment même, deux factions s’affronte dans une guerre galactique. L'empire des Could, diriger par les Démon du froid, une race d'alien dictateur et cruel, pas des bonnes personnes puisqu'ils n'ont comme seule passe temps que d'augmenter leurs pouvoir et leurs influence en s'en prenant a des planète et des peuples incapable de se défendre. Arachitz avait d'ailleurs sans doute été envoyer ici pour tous vous détruire au nom des Could, heureusement que vous êtes tomber sur le bon Saiyajin.

De l'autre côté se trouve l'empire démoniaque de Makyo. Ce sont des démons sortis du Makai, encore pire que les Could, car ils ne sèment que l'anarchie et le chaos. Le problème c'est que normalement les démons ne devraient pas être suffisamment puissants et organiser pour faire ce qu'ils font. Ce qui s'est passer, c'est que quelqu'un, un démon sans doute, as user d'une puissante magie pour aller remodeler certains événements de l'histoire même de la galaxie, faire des choix qui n'ont pas été fait, pour que les démons acquièrent cette puissance. ça nous as mener a cette guerre sanglante qui ne serre a rien d'autre que détruire des vie et anéantire des peuples comme le votre ...

Encore une fois j'étais en colère. Rien que d'imaginer ce carnage au nom de l'avidité d'une seule personne me mettait dans tout mes états. Je ne pouvais pas imaginer la terre ou même Zelod prise dans le feu de la guerre pour des broutilles. Cependant ma raison était encore suffisamment forte pour me permettre de garder le contrôle de moi même et restée stoïque.

C'est peu être cette même personne, je ne sais pas. Mais quelqu'un profite de cette guerre pour utiliser une magie noir inconnue. Ces gens utilisent des pouvoir obscure pour controler l'esprots des combattants et les forcer a se battre avec rage et acharnement, parfois contre leurs propres amis ou camarade. Tout le long du combat, ils absorbent leurs force et gagent en puissance.

C'est pour ça que je suis ici, je suis censée retrouver ces gens et les empêcher de nuire plus longtemps tout en veillant a ce que l'histoire suive son court normal le plus possible. Seulement c'est déjà bien trop tard, je ne peu pratiquement plus rien faire ... Rien qu'il y as quelques heures j'ai été obligée de tué moi même le meilleurs amis de mon propre père pour protéger la time-line ... c'est une catastrophe, je ne sais pas quoi faire ...

Est ce que vous pouvez m'aider ? Est ce que vous auriez un moyen de détecter cette magie et ainsi la prochaine fois que ces enfoirer agirons je pourrais leurs tomber dessus sans qu'ils ne puissent fuir. Je pourrais mettre fin a tout ça si seulement vous aviez quelque chose qui puisse m'aider.

Pan Normal => lvl 20 (Puissance masquée)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Ven Aoû 07, 2015 10:39 am






De retour !


Libre




Un début de piste

Les Zélodiens prosternés levèrent la tête quand Pan leur disait qu'elle n'était pas vraiment une Déesse, ils se relevèrent quand elle le demanda et se remirent à table, un peu hésitants, ils étaient prêts à entendre ce que souhaitait demander la demie-Saiyajin, elle jeta un regard vers Isis, qui lui rendit un regard innocent, ses yeux glissèrent ensuite vers Arachitz qui fit un "oui" de la tête. Il se doutait un peu que Pan se faisait du soucie pour Isis, mais la petite de 13 ans en avait vu des choses, elle avait vu le combat contre Daikono, elle savait donc ce qu'était un meurtre, sans compter que son frère, qui tentait parfois de l'entraîner, n'y allait pas tout le temps en douceur avec elle, mais Arachitz souhaitait simplement que sa sœur soit capable de se défendre contre toute sorte d'adversaire.

Tout le monde prit connaissance de la situation galactique, l'Empire des Démons du froid dirigé par la famille Cold, Pan rappela d'ailleurs que Arachitz était censé les détruire, Machiko, après le combat contre Daikono, avait imaginé une autre vie où lui et elle seraient ennemis, le combat qu'elle aurait du mener contre un Saiyajin venu les détruire et qui aurait été son ancien ami d'enfance et ça lui avait fait froid dans le dos de savoir qu'il aurait probablement réussi puisqu'il était devenu en l'espace de quelques années l'être le plus puissant de la planète, sans compter ce qui arrivait les soirs de pleine lune, les moments où son pouvoir était à son paroxysme. Pan venait de lui rappeler cette "vie alternative" :

*Dire qu'on est tellement faibles comparés à eux qu'ils ont jugés qu'un bébé serait apte à nous détruire...*

Ils prirent aussi connaissance de l'Empire Démoniaque qui réduisait des peuples en esclavage et en exterminaient d'autres, rependant chaos et mort sur leur passage, mentionnant Makyo et le Makaï, des noms qui n'étaient pas inconnus des Zélodiens. Apparemment, ils avaient modifié jusqu'à même l'Histoire pour envahir le monde des vivants, ça n'était pas de la magie d'amateur, cela relevait même probablement de la Magie Interdite, ce qui signifierait que le lanceur avait probablement condamné son âme, c'était en tout cas ce que pensaient les Zélodiens dont le cerveau fonctionnait à plein régime.
Ça n'était pas tout cependant, quelqu'un tirait profit de la guerre et contrôlait les esprits d'après Pan, les rendant fous mais augmentant aussi leur pouvoir :


*Hmm... Ça ressemble beaucoup à la Majinisation... mais en plus dévastateur apparemment.* se dit Maeko

Il fallait que Pan veille à ce que l'Histoire suive son cours le plus fidèlement possible, elle avait du pour ça tuer un proche, mais il était cependant trop tard pour rétablir l'Histoire telle qu'elle devait l'être. C'était donc sur ce sujet que Pan souhaitait être aidée, elle voulait l'expertise Zélodienne sur la question, étrange que même les Kaioshins ne savaient rien sur cette magie qui rappelait bien quelque chose aux mages, chose que Maeko ne manqua pas de soulever quand Pan eut fini d'exposer le problème :

"La magie dont tu parles, on dirait une Majinisation ! Mais des points ont l'air de s'en différencier, puisqu'il y a absorption de puissance."

En tant que mage de lumière, Maeko était la connaisseuse du groupe en magie démoniaque et magie noire, pour mieux les contrer avec ses pouvoirs de lumière :

"Tu suggères une modification de la technique ?"

"Je dirai même une amélioration puisqu'il est facile de reconnaître un Majin avec le symbole sur le corps, mais là ça m'a l'air différent, autrement les Kaioshins ne seraient pas dans l'impasse, tout aurait été plus simple, un Démon qui Majiniserait un autre Démon. Sans compter que ça a l'air de concerner aussi bien les bons que les mauvais puisque Pan-san n'a pas fait de distinction entre les bons combattants et les mauvais."

Arachitz, qui réfléchissait autant que les autres, sentit que l'on tirait la manche de son pull et entendit un "Onii-chan..." murmuré :

"Hein ?"

"Pourquoi tu vas pas demander au Bibliothécaire ?"

"Le Bibliothécaire ! Mais bien sûr !" s'exclama-t-il

Il se tourna vers Pan pour lui expliquer qui était cette personne :

"C'est celui qui m'a appris le haut niveau de magie, le plus haut que je puisse apprendre en tout cas..."

"Ouais... c'est quand même moi qui t'ais appris les bases !" fit Machiko en gonflant les joues, un peu vexée d'être oubliée

"Bref... on l'appelle comme ça car il habite dans une tour qui est en fait une grande bibliothèque qui renferme des savoirs anciens en terme de magie, on dit que celui qui sera capable d'emmagasiner le savoir de toute la tour sera le mage le plus puissant de l'Univers. Les livres sont scellés cependant et le seul qui connaisse la formule pour les débloquer est le Bibliothécaire."

"C'est un titre millénaire et sacré qui se transmet depuis des générations à un candidat au cœur pur, la zone de la tour est d'ailleurs entourée d'une puissante magie générée par un cristal au cœur même de la tour et qui rend le Bibliothécaire intouchable, toutes les attaques lui passent au travers."

"Pour résumer, c'est notre meilleure piste, si quelqu'un peut savoir quelque chose, c'est bien lui. Je peux t'y emmener tout de suite." dit-il en mettant les deux doigts sur son front


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Sam Aoû 08, 2015 5:49 am




Son Pan


Pan





J'écoutais avec intérêt les paroles les Zélodiens ... Je saisissais pas une ramée de ce qu'ils tentaient de m'expliquer, j'étais vraiment pas faite pour la magie. En revanche la Majinification ça je connaissais. Broly avait effectivement bien eu une marque étrange sur le front lorsque je l'avais combattu, mais ça ne rassemblait pas vraiment a la magie démoniaque que je cherchais à percer à jours.

Il me parla ensuite d'un "Bibliothécaire" qui semblait tout savoir sur tout. C'était peu être un peu le Kami-sama de Zélod ? En tout cas s'il pouvait nous aider il fallait absolument aller le voir.


Çà a l'aire d'être un vieux papy cool ! Par contre il est loins d'ici ? J'aimerais mieux y aller sans téléportation, j'aimerais voir un peu le monde pendant qu'on se rend là bas ça ne te dérange pas ?

La réalité, c'était que j'avais réellement besoin de vacance. Mon esprits blesser avait vraiment besoin de se détacher des problèmes de la galaxie au moins un petit peu si je voulais gardée un peu de santé mental. J'avais l'aire enjouée depuis le début, mais j'étais régulièrement prise de nausée et de poussées de rage intérieurement contenues.

Je ne supportais plus du tout que tout repose toujours sur moi et je commençais à détester tout le monde pour tout. Pour avoir compter sur moi plutôt qu'une autre. A mon grand père pour l'avoir entrainer et inculquer les valeurs des combattants Saiyajin. A tout ceux qui m'avaient aider sur ma route a être devenu plus puissante, entretenant ainsi le faire que j'étais une sorte d'élue a tout faire. A ces Putains de démon pour m'avoir forcée a me battre encore et encore. En réalité je ne voulais absolument pas préservée l'histoire. Ma seule envie étaient au fond de moi d’éradiquer toute forme de vie démoniaque de la galaxie sans aucune distinction de genre, faibles comme fort. Détruire Makyo, le Makai, les enfer, quitte a rompre le fragile équilibre de la vie déjà sur le point de rompre.

Ensuite je voulais me retournée contre l'empire des Cold. Système par système, planète par planète. Libérer chaque monde asservis uns par uns et faire payer à ces ordure au centuple chaque vie brisée et chaque année de ma vie perdue pour toutes ces conneries. Tué le moindre démon du froid sans aucune pitié et détruire leurs monde capital d'un seul coup pour briser tout leurs espoirs et leurs rêve. Ensuite je bouclerais la boucle en rasant la planète Vegeta, annihilant la race corrompue par la vanité qu'étaient les Saiyajin, traquant les survivants dans la galaxie et exterminant jusqu'au dernier ces barbare sanguinaires sans âme ... Tant pis si tout cela ne plaisait pas au Kaioshin ... QUI ? QUI au final était capable de s'opposer a ma juste rage, a ma purge du mal. QUI avait le pouvoir nécessaire pour se salir les mains une dernière fois pour ramener un ordre total ? Tant pis si j'y laissais mon âme et ma place au paradis, finalement peu être que pour en finir avec tout ça, ce qu'il fallait c'était se montrer aussi cruel et absolue que nos adversaires ?

Le bien .. Le mal ... la lumière et l'ombre, tout cela n'était au final qu'une question de point de vue et de contexte. Deux notions abstraite préconçues pour distinguer les bons des mauvais  ...

Il fallait que je cesse de réfléchir pour le moment ... Si je continuais comme ça j'allais réellement péter un câble .... Il fallait que j’expulse ma rage trop contenu, trop longtemps. J'avais besoins d'un prétexte pour le faire, il était tout trouver.


Cependant avent d'y aller, je voudrais vous montrer quelque chose. Je ne pense pas que vous mesuriez réellement l'ampleur de la menace qui pèse sur vous ... Arachitz ? Depuis le temps que tu en entend parler, ça te plairais de voir une Suppa Saiyajin de la légende de tes propres yeux ?

Pan Normal => lvl 20 (Puissance masquée)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Sam Aoû 08, 2015 9:06 pm






De retour !


Libre




Le monstre des nuits de pleine lune

Pan, surprenant Arachitz, demanda à aller visiter le Bibliothécaire à l'ancienne, en volant, eh ben alors ? Il croyait qu'elle était vraiment pressée :

"Euh... ben... non on peut y aller en volant si tu veux."

"Attend une minute ! Tu as parlé de téléportation ?"

"Oui, c'est une technique que Pan-san m'a apprise, elle permet de voyager instantanément vers un Ki connu, quelque soit la distance. C'est comme ça que j'ai pu rentrer rapidement du Kaioshinkaï en faisant un passage sur Vegeta. Je voulais vous la garder en surprise mais bon..."

"Ouaah ! Onii-chan tu peux te téléporter ?"

Machiko se leva et se dirigea vers Arachitz, là elle se pencha pour le regarder dans les yeux, limite à coller son visage contre le sien, avec un air légèrement énervé :

"Tu comptes nous l'apprendre n'est-ce pas ?"

"Euh... En fait je ne pense pas que tu puisse..."

Il vit Machiko froncer un peu plus les sourcils mais décida tout de même de finir sa phrase à ses risques et périls :

"... l'apprendre..."

Ils se regardèrent pendant cinq secondes, apparemment elle n'avait pas l'air satisfaite de la réponse :

"C'est parce qu'il faut sentir les Ki et... tu peux le faire mais avec la magie et je ne sais pas si ça marcherait."

Elle ferma les yeux et se redressa, elle croisa les bras :

"Ok, on verra ça plus tard."

De son côté, Maeko remarqua qu'il y avait un problème chez Pan, enfin... ça n'était peut-être pas un problème mais elle sentait quelque chose. Ça faisait partie de sa personnalité et de sa spécialité magique, elle était la plus observatrice du groupe et devait s'assurer de la santé et du bien-être de ses compagnons :

*Vraiment étrange... Je sens comme une chose qui la préoccupe... c'est peut-être pire que ça mais je n'arrive pas à en être sûre... Il faudra que je lui parle plus tard.*

Pan posa alors une question intéressante à Arachitz, elle lui demanda s'il voulait voir le Suppa Saiyajin Légendaire, il serra les deux poings devant lui, un sourire excité sur le visage :

"Ah ! Je me doutais bien que tu n'étais pas à fond quand on s'est vu la première fois ! Un peu que je veux ! Je dois m’entraîner quand on aura réglé ton problème et j'ai besoin de savoir quel niveau de puissance je dois atteindre à peu près !"

"Hein ? Tu veux encore t’entraîner ? Mais tu as passé toute l'année dernière à ne faire quasiment que ça !"

Le Saiyajin se gratta la joue et eut un petit rire embarrassé :

"En plus avec ton voyage dans l'espace tu es devenu plus fort que jamais ! Sérieusement, ne me dis pas que les Sayajins sont encore une menace à ce stade !"

Cette fois, il prit un air plus sérieux :

"Eh bien... il y a un Saiyajin bien plus fort que tous les autres, c'est Vegeta, ça ne me surprendrait pas qu'il soit en train de faire de son mieux pour progresser encore, et puis même si ce ne sont pas eux qui m'inquiètent le plus, ils sont connus pour être efficaces en groupes."

"Oh... Alors, on peut savoir ce qui t'inquiètes ?"

"Les Cold par exemple. J'étais censé être à leur service, ils pourraient envoyer une escouade, ou venir eux-mêmes, j'ai entendu dire que cette planète avait beaucoup de valeur."

"Je vois..."

"Bon ! On y va ou pas ?!" demanda Maeko d'une voix énergique, histoire d'illuminer un peu l'ambiance

"Allons-y."

"A... Attendez !"

Arachitz se retourna, un peu surpris que sa mère ne le retienne comme ça :

"Rentrez avant la nuit, c'est la pleine lune ce soir !"

Le Saiyajin leva les yeux au ciel :

"Maman je t'en prie ! Tu me colles cette règle depuis que je suis gosse !"

"Mais..."

"J'en ai marre maintenant ! S'il y a un monstre je m'en occuperai ! Aller on y va !"

Il allait se mettre en route mais Machiko et Maeko se mirent devant lui :

"Hum... Ara-kun, c'est pas tellement la question de savoir si tu peux t'en occuper ou pas."

"Oui... euh... le problème c'est qu'il est... intouchable ! Oui voilà, tes attaques passent au travers !"

Arachitz fronça les sourcils :

"Vous vous foutez de moi ou quoi ?"

"N... Non non ! C'est vrai ! On peut pas te laisser sortir la nuit de pleine lune !"

Le Saiyajin eut un petit sourire narquois, probablement mis en confiance par les progrès qu'il avait fait il déclara :

"Nan nan nan ! Vous ne réussirez pas à me contenir cette fois ! Ce soir, le monstre meurt !"

Il se déplaça rapidement, disparaissant de la vue de tout le monde sauf peut-être de Pan, pour réapparaître derrière celles qui tentaient de le bloquer :

"Essayez donc de m'arrêter le moment venu ! Je suis sûr que Pan-san voudrait aussi que je me débarrasse de lui."

Il tourna son regard vers la quart-Saiyajin :

"Suis-moi, je connais un endroit où tu pourras me montrer le Suppa Saiyajin."

Il sortit et décolla, une fois parti, Lyn s'écroula sur sa chaise :

"C'est une catastrophe."

"Machiko-san ! Maeko-san ! Partez avec Pan-san ! Vous devez le convaincre !"

"Haï !" répondirent les filles à l'unisson

Elle appelèrent leurs montures volantes et partirent avec Pan  là où Arachitz les attendait, c'est à dire au milieu d'une plaine herbeuse, à bonne distance du village, en chemin, elles expliquèrent à Pan ce qui arrivait à Arachitz les nuits de pleines lunes, ignorant que c'était spécifique aux Saiyajins et qu'elle le savait donc probablement déjà.


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Sam Aoû 08, 2015 10:19 pm




Son Pan


Pan




Les Zelodiens voulaient apprendre le Shunkan Ido ? Je ne savais pas si c'était possible, peu être ... Je ne savais pas exactement. Ceci-dit ce n'était pas important, l'important c'est que comme je le pensais, les Zélodiens étaient absolument naïfs de toute l’étendue de la menace, plus que pour soulager mes nerfs, une démonstration de puissance allait sans doute les réveiller.

Les Parents de Arachitz voulaient qu'ils rentrent tôt le soir à cause d'un monstre ? De quoi parlaient t'ils ? Y avait un monstre sur Zelod si puissant que ça ? Alors que de Simple Saiyajin les avaient inquiéter ? A moins que ce monstre ne soit ... ah .. oui ... Arachitz lui même avait due être confronté au même soucie que Oji-san sur terre. Sa queue Saiyajin le faisait se changer en Oozaru a la pleine lune et jusqu'ici il n'était pas assez puissant pour se contrôler sous cette forme.

Les Zelodiens étaient paniquer puisque Arachitz qui visiblement n'avait aucune idée de ce qui se passait malgré son séjour au côté de Vegeta ne les écoutait pas et semblait déterminer a tué ce monstre ... A tell point qu'il partis devant. Je partis ensuite au côté de Maeko et Machiko qui elles avaient toujours besoin de leurs monture pour voler après avoir jeter un regard rassurant à ses parents.

Sur le trajet, je m'adressa au deux Zélodiennes après qu'elles m'aient confirmer qu'il s'agissait bien d'un Oozaru.


Rassurez vous, Arachitz n'est plus un danger. Il suffis de couper sa queue pour que la mutation en sois plus possible ou qu'il redevienne normal, mais là, vue le niveau que Arachitz as atteint il devrait pouvoir se contrôler même sous cette forme. Dans le pire des cas un Oozaru est assez faible, je n'aurais aucun mal à le maitriser.

Je ne comprenais pas trop pourquoi elles ne lui avaient jamais dit la vérité, mais ce n'était pas mes affaires. Arachitz se trouvait dans une vaste prairie loin de la ville, éloigner de tout, parfait, j'allais pouvoir me lâcher ici sans faire de mal à personne.

ça devrait être bien ici pour un démonstration. Cependant avent de commencer je vous préviens que je ne retiendrais pas ma puissance. Je vais totalement me relâcher alors je te conseille de relâcher aussi toute ta puissance pour ne pas être éjecter Arachitz. Pareille si vous connaissez des techniques ou des sort de protection, usez des plus puissants que vous connaissez.

Voir une véritable Suppa Saiyajin a pleine puissance n’est pas un spectacle qui est donnée de voir tout les jours et vous êtes très loin de pouvoir imaginer à quel point cela est puissant. Vous êtes prêts ?

J'attendis que tout le monde ai donner le feu vert puis m'eloigna de quelques pas et serra les poings.

Ikuse ...

Écartant légèrement les jambes pour une posture stable, les bras plier, poing serrer. Je fis monter dans un premier temps ma puissance basique à son maximum, un Niveau déjà bien au dessus de ce que même Arachitz avait déjà put sentir sur terre ou au côtés de Vegeta.

Je suis au maximum de ma puissance, mais je suis toujours sous ma forme normal ... Maintenant je vais me transformer en Suppa Saiyajin ...

L'aire autour de moi se mis à chauffer, créant un léger courant ascendant, suffisamment fort pour crée des nuages au dessus de nous, masquant le ciel. L'aire chauffa de plus en lui, les nuages prirent une couleur noir et devinrent de grand nuages orageux. Pendant ce temps, la Terre gronda légèrement, un souffle commença à émaner de moi.

Un éclair frappa le sol non loin, puis un second, un troisième. Le souffle gagnai rapidement en intensité et mes yeux virèrent au vert émeraude. Mon corps commença a doucement briller d'une intense lueur dorée alors que mes cheveux prirent la même tente. Mon aura apparue ensuite brutalement et se mis à pulser violemment alors que ma puissance montait en flèche. La terre tremblait violemment, quelques éclaires frappèrent de façon éparses dans la plaine jusqu’à ce que mon aura se mis à souffler en tourbillonnant vers le ciel, perçant et dissipant les nuages au dessus de nous. Je hurlais de rage en relâchant mon pouvoir, brillant presque plus que le soleil lui même et les éléments mirent de longues secondes à se calmer.

Au final, je fini par souffler restant debout devant eux en laissant pulser mon aura à un rythme régulier. Je n'étais qu'au premier stade de transformation, mais déjà l’aperçu avait due leurs sembler cataclysmique.


Voila ma forme de Suppa Saiyajin ... Cela représente seulement 50% de mon pouvoir total sans compter ma transformation divine, car il y as d'autres stades au dessus du Suppa Saiyajin.

Je fermais doucement les yeux. J'avais réussi à expulser un peu de ma colère en relâchant ma puissance, mais ce n'était pas suffisant ... Toujours pas suffisant. j'avais réellement besoins de me défouler et ce n'était pas une simple transformation pyrotechnique en Suppa Sayajin qui allait me détendre ...

Pan Suppa Sayajin => lvl 12550

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Dim Aoû 09, 2015 11:32 am






De retour !


Libre




La transformation Légendaire

Pan expliqua les raisons de la transformation de Arachitz, apparemment, il fallait couper sa queue pour ne plus qu'il devienne un gorille géant, cependant elle disais aussi qu'il devrait contrôler sa transformation à présent, les filles se demandaient quelle allait être sa réaction si c'était le cas.
Arachitz justement, attendait tout le monde bras croisés, les trois filles atterrirent, Machiko et Maeko ordonnèrent à leur monture de partir vu le dégagement de puissance qu'il y aurait ici, Pan conseilla d'ailleurs à tout le monde de se protéger, les deux filles se regardèrent, ayant du mal à croire Pan et tournèrent leur regard sur Arachitz :


"Faites ce qu'elle dit, et mettez vous derrière moi."

Elles obéirent et se placèrent derrière le Saiyajin qui fit exploser son aura bleue foncée, Maeko utilisa son Light Shield autour d'elle et une Light Protection sur Machiko, qui elle-même utilisa son SteelPower, tout ceci donnait à Machiko une défense plus élevée que celle d'Arachitz lui-même, l'ancien basse classe parlant avec un sourire en coin :

"On est prêts ! Montre-moi le pouvoir du Saiyajin Légendaire !"

Il tremblait d'excitation, comme l'avait dit Pan, voir un Suppa Saiyajin était une expérience unique qu'il allait voir en live, il VOULAIT voir, et... il voulait l'affronter, même si c'était prendre un risque énorme, son sang lui commandait le combat, comme lorsqu'il avait affronté cette armée de Démons.
Elle se mit en position et monta sa puissance progressivement en commençant par sa force basique, celle qu'il avait ressenti lors de leur première rencontre, ce n'était donc pas ça le Suppa Saiyajin, c'était encore au dessus :


*Montre-moi ! Montre-moi !*

Il avait un regard de plus en plus fasciné à mesure que l'excitation montait, son attention était concentrée sur Pan et sur son Ki qui se faisait de plus en plus imposant, des nuages se formèrent au dessus du groupe, la terre trembla, le vent souffla, des éclairs frappèrent, une vraie tempête se déchaînait, mais Arachitz n'était pas encore réveillé, il était encore en train d'admirer la montée en puissance, l'élévation du Suppa Saiyajin devant lui.
De leur côté, les Zélodiennes étaient loin d'être rassurées, en particulier Maeko qui commença à sentir de nouveau quelque chose de pas net en Pan, cette fois-ci, elle pouvait clairement dire que c'était quelque chose de négatif.

Tout à coup, le souffle se fit bien plus intense, Arachitz fléchit les jambes pour mieux tenir et mit son bras devant son visage, mais il souriait, même s'il luttait pour ne pas s'envoler, il vit les yeux de Pan devenir verts et ses cheveux se dorer, tout à coup son aura explosa et tout le monde dut faire son maximum pour tenir :


"M... Merde..."

Arachitz avait les deux bras devant son visage, l'aura toujours déployée mais était en train de reculer, Machiko fit de son mieux pour tenir également mais comme son ami, elle reculait aussi, Maeko elle avait les jambes tremblantes, son faible bouclier se brisa et elle s'envola :

"AAAAH !"

"Oh non !"

Arachitz utilisa le Shunkan Ido pour se déplacer derrière elle et la rattraper :

"OUAAAAAH !"

C'était la voix de Machiko, évidemment, Maeko ne devait pas bouger pour lancer ses boucliers, hors vu qu'elle avait été soufflée, Machiko était sans protection, il utilisa de nouveau le Shunkan Ido pour la rattraper elle aussi, à ce moment là, Pan hurla et acheva sa transformation dans une explosion de lumière, le problème était que Arachitz était en l'air ce moment là et donc :

"OAAAAAH !"

Il aurait sans doute pu s'arrêter en déployant son aura mais avait peur de broyer les deux cargaisons qu'il avait dans les bras en forçant, il se laissa donc emporter, "volant" en rase-motte et se fracassa contre un rocher au milieu de la plaine, il rebondit dessus, le choc lui fit lâcher les deux Zélodiennes qui tombèrent à ses côtés, lui tomba à plat ventre, laissant une belle fissure sur le cailloux. Machiko se releva en se frottant le crâne :

"Aouch ! Ça va les gars ?"

Toujours face contre terre, Arachitz leva le pouce dans le ciel mais murmura quand même un "Bordel ça fait mal !", il se releva et se frottant la tête et retrouva son sourire excité :

"C'est super ! C'est exactement le genre de pouvoir qu'il me faut ! Ça me permettrait de repousser n'importe quelle menace ! Il faut que je te combatte je peux plus me retenir ! Je veux tester moi-même ! Attention j'arrive ! YAAAAAH !"

Il fit exploser son aura et chargea Pan pour lui mettre un coup de pied latéral au visage, il se fichait de la différence de niveau, c'était son sang qui parlait, sa flamme de Saiyajin qui le forçait à ne reculer devant rien ni personne, mais qui lui faisait aussi prendre des décisions idiotes comme celle-là, Pan n'aurait aucun mal à le contrer, à croire qu'il cherchait vraiment la raclée.
Machiko de son côté utilisa son sens magique pour sentir le Ki de Pan et se sentit très... diminuée, elle avait l'impression d'être une fourmi devant une montagne, et Arachitz qui fonçait dans le tas, quel imbécile ! Elle avait en plus précisé qu'elle n'était qu'à 50%... Elle entendit Maeko respirer de façon irrégulière, elle se précipita vers son amie, Maeko était toujours allongée et respirait rapidement, les yeux grands ouverts, comme si elle était effrayée, en vérité, elle était encore en état de choc après avoir ressenti les émotions dégagées par Pan lors de sa transformation, une puissante rage, une profonde tristesse, tout ça concentré en un seul et même être qui dégageait une puissance écrasante avait suffi à traumatiser Maeko, elle avait cependant aussi détecté une petite lueur, une volonté de protéger les siens, elle essayait de contrôler sa peur, à se calmer en se concentrant là dessus.



© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Dim Aoû 09, 2015 6:21 pm




Son Pan


Pan Suppa Sayajin => lvl 12550





Je les laissais m'observer et les observais a mon tours alors que mon aura dorée pulsait à un rythme régulier, couchant l'herbe de la prairie a grée des vagues d'énergie successives. Arachitz avait perdu tout sens commun en ressentant mon pouvoir. Il pensait que le Suppa Saiyajin était la puissance ultime, qu'avec ça il serrait invincible et décida de m'attaquer. Au moins, d'après ce que je voyais, ou du moins pensais voir, Maeko avait saisis que Zelod était complètement dépasser et réellement en danger, elle le supportait d'ailleurs très mal.

Le coup de Arachitz arriva a proximité de mon visage, mais sa botte n'atteignis jamais mon visage. La densité de mon aura était trop importante, il se heurtait a un véritable mur de Ki bien trop puissant pour qu'avec son niveau il puisse me toucher.

Après avoir observée et m'être assurée que Maeko n'avait rien, je détourna mon regard vers Arachitz et le dévisagea avec un regard typique d'un Suppa Saiyajin. Dur, froid et emplis de colère et d'une agressivité caractéristique. J'expulsa un kikai-ho corporel de légère puissance qui émis en outre une intimidante détonation de pouvoir, pour forcer le Saiyajin à reculer.


Tu veux te mesurer a une Suppa Saiyajin ? Comme tu veux, mais je te préviens ...

Je me mis en garde, celle de l’école de la tortue typique du style que Oji-san m'avait appris. Une posture intimidante, agressive.
cette posture ci:
 
Et Fixa, sans détacher mon regard de Arachitz a qui j'allais apprendre ou menait la bêtise Saiyajin. Je me mis a dégager mon pouvoir en amplifiant mon aura, la faisant doubler de volume et souffler plus fort pour au moins obliger mon adversaire a se cacher le visage, puis fini ma phrase.


... Une Suppa Saiyajin n’éprouve pas de compassion pour son adversaire.

Je ne disais pas nécessairement par là que j'allais le mettre hors combat d'un coup, mais j'allais maltraiter sa fierté. Il était mue par la fierté des Saiyajin, une chose indésirable et pour que Arachitz devienne un combattant complet et accomplis il allait falloir qu'il parvienne a museler cette fierté mal placée a défaut de pouvoir s'en débarrasser, car je savais le travail pour un vrais Saiyajin au sang pur, impossible.

J'allais le briser détruire ses croyances pour le pousser à se remettre en question et surtout, lui faire comprendre le prix du pouvoir.

Le jeune Saiyajin repassa à l'attaque. Mais sans broncher, je me mis a bloquer et esquiver ses attaques sans aucun mal. pour moi et surtout transformée ainsi Arachitz me paressait si lent que je m'ennuyais presque à attendre que ses mouvements se terminent et qu'il amorce le suivant. Je commençai mon cours tout en bloquant et esquivant ses attaques avec une facilité déconcertante et presque vexante.


Tu est faible, ton style de combat est brouillon, typique des Saiyajin. Il respire la violence. tu frappe pour frapper en espérant que ça passe, mais ça te rend prévisible. Tu n'a aucune technique, j'ai l'impression de me battre contre un enfant ... tu est moins dangereux qu'un Saibaiman ...

Je saisi son poignet dans ma mains avec vitesse et dextérité. Par ce mouvement je voulais lui faire comprendre qu'il était impuissant, soumis. les Zelodiens avaient sans doute de bons guerriseurs alors je n'aurais aucune pitié avec lui. D'un geste sec de mon pouce et de mon index je brisa son poignet sans lui avoir laisser la moindre chance de se dégager dans un dramatique craquement d'os fendu. Pour conclure ...

... Tu est trop directe, trop brutal, trop fragile ... tu est pleins d'ouverture ...

J'envoya mon poing sous son bras que je tenais toujours et l'enfonça de quelques centimètres dans son flanc, brisant au passage plusieurs côtes flottantes et l'envoyant valser plus loin.

... Et tu prétend pouvoir protéger ton peuple comme ça ? tu pense que ta fierté Saiyajin te permet de faire face a tout ? tu est comme vegeta, un incapable, tu ne peu protéger personne et ta fierté les condamnera tous un jours. Que tu sois un Suppa Saiyajin ou pas.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Dim Aoû 09, 2015 9:07 pm






De retour !


Libre




Fierté de faible contre pouvoir ultime

Il plaça un coup de pied au visage, du moins c'est ce qu'il croyait, de sa cible, mais celle-ci ne réagit même pas, tout en gardant son sourire, Arachitz leva les sourcils, lui donnant un air à la fois surpris et déterminé, elle ne le regardait d'ailleurs même pas, s'assurant d'abord de quelque chose derrière lui, puis lui lança un regard qui disait "Toi, t'es mort !", elle le dégagea d'une petite explosion de Ki, il fit quelques pirouettes arrières en l'air et atterrit quelques mètres plus loin, Pan se mit en garde, il fit de même, elle fit exploser son aura ce qui obligea l'ancien basse classe à se protéger les yeux :

... Une Suppa Saiyajin n’éprouve pas de compassion pour son adversaire.

"Eh ! Je comptes pas y aller doucement non plus !"

Il fit exploser son aura :

"AAAAAH !"

Et fonça sur son adversaire aux cheveux dorés :

"YAAAAAAAAH !"

Le premier coup ne passa pas, il tenta un enchaînement de coup de poing, mais Pan semblait glisser entre ses poings comme si elle se téléportait, elle en bloquait d'autres, quoiqu'elle fasse, elle réussissait de toute façon à ne pas être affectée. Était-ce si étonnant en même temps ? Il savait dans quoi il se jetait en attaquant Pan, mais il devait la combattre ! Il n'en ressortirait que plus fort ! Il insista donc, enchaînant les coups de pied et de poing dans le vide :

"Mais qu'est ce qu'il fait ce baka ?!"

Machiko avait Maeko dans ses bras, elle commençait à se stabiliser et parla d'une voix accélérée par sa respiration :

"Je ne sais pas... mais... il ferait... mieux d'arrêter..."

Tu est faible, ton style de combat est brouillon, typique des Saiyajin. Il respire la violence. tu frappe pour frapper en espérant que ça passe, mais ça te rend prévisible. Tu n'a aucune technique, j'ai l'impression de me battre contre un enfant ... tu est moins dangereux qu'un Saibaiman ...

"Tu vas voir ! Si j'arrive à placer un coup ! TEAAAAH !"

Ce coup là allait passer, en pleine poire qu'elle se prendrait ce coup de poing :

"Hé ?!"

La main de Pan, sortit littéralement de nul part pour lui, venait de lui saisir le poignet, il serra les dents, c'était pas bon ça, il ne devait pas se faire saisir par un adversaire comme celui-là :

"Ah..."

C'était au départ un petit gémissement résultant du craquage mais qui devint rapidement un cri de douleur :

"OUUAAAAAH !"

Elle venait de lui défoncer le poignet droit, la douleur lui remontait tout le bras jusqu'au cerveau, toute cette zone pulsait désormais d'une vive douleur, mais Pan ne s'arrêta pas là et décida d'ajouter une autre zone, elle asséna donc un coup de poing dans les côtés du Saiyajin, il en sentit quelque-unes se briser et il ne put pousser qu'un "Gagh !" étouffée comme cri de douleur tandis qu'il fut projeté plus loin en crachant du sang et s'écrasa sur le dos au sol, ajoutant au passage un peu plus de pression sur les côtés et traîna un peu, creusant un petit sillon par terre :

"Ara-kun !"

... Et tu prétend pouvoir protéger ton peuple comme ça ? tu pense que ta fierté Saiyajin te permet de faire face a tout ? tu est comme vegeta, un incapable, tu ne peu protéger personne et ta fierté les condamnera tous un jours. Que tu sois un Suppa Saiyajin ou pas.

Arachitz se tenait tout le flanc droit de son bras gauche, il avait encore quelques spasmes de douleur et du sang coulait de sa bouche, il fallait se ressaisir, il prit appui au sol avec son bras gauche et releva sa tête :

"Tu... crois ça ...?!"

Il avait un mélange de colère et de détermination sur le visage et parlait d'une voix un peu faiblarde à cause de la douleur :

"Cette règle marche peut-être sur Terre... mais pas ici ...!"

Il commença à se relever difficilement :

"Nous n'avons pas... de Dragon Ball... nos morts... restent morts..."

Il avait désormais le genou à terre :

"Nous n'avons pas... d'ami puissants non plus... J'étais seul... ensuite Machiko et Maeko... m'ont rattrapé..."

Il se remit debout, se tenant le bras droit :

"Ma fierté... Je me suis toujours demandé d'où... elle venait... elle m'a permis de me relever à chaque fois que je mangeais le sol... Ici nous ne sommes... pas sur Terre, il faut écraser les menaces ! Et devenir plus puissant... en combattant les plus forts !"



Il fit un plongeon en avant et prit appuie sur son bras valide pour faire une figure acrobatique et se retrouva au dessus de Pan et lui balança une Burning Soul, l'explosion créa un nuage de fumée et  Arachitz atterrit derrière Pan, il ne comptait cependant pas s'arrêter là et matérialisa une Ki Ball dans sa main gauche :

"Je dois donc te combattre !"

Il se retourna et tira cinq Ki Ball et se déplaça rapidement dans le ciel, au dessus du nuage de fumée et tira un barrage de Ki Ball avec son bras valide :

"Je ne suis pas un dieu !"

Il se déplaça rapidement à un autre endroit mais toujours au dessus et continua à tirer :

"Je ne suis pas un Suppa Saiyajin !"

Il se déplaça de nouveau :

"Je ne suis pas un Prince !"

Il recommença une nouvelle fois mais avait arrêté de tirer, il leva la main au ciel et forma une boule de Ki bleue entourée d'éclairs magiques :

"J'AI LE DROIT DE GARDER MA FIERTÉ !"

Il lança une vague d'énergie bleue zébrée d'éclairs ce qui créa une nouvelle explosion à l'impact, Machiko et Maeko était à plat ventre, tentant de ne pas se faire emporter par les puissants courants d'airs, la tempête se calma, et rien ne suivit, on pouvait voir Arachitz en l'air :

"Ah... Ah... Ah..."

Il tentait de reprendre son souffle, chose qui était très difficile avec des côtes cassées qui rendait chaque respiration très douloureuse, il pouvait toujours entendre la pulsation régulière de l'aura de Pan, elle s'était prise toutes ses attaques exprès, c'était inutile, mais il devait la combattre, se motiver en se disant qu'il pouvait la combattre, ainsi il se relèverait toujours car sa volonté était toujours plus forte, voilà, c'était ça qu'il fallait se dire !
Cela marcherait-il ? Car le moment était venu pour Arachitz de subir la contre-attaque de Pan, et il n'avait même pas encore repris son souffle et transpirait à cause de son effort :


"Je vous... combattrais tous..." dit-il d'une voix à peine audible

Infos :

Techniques utilisées : Burning Soul x1 (puissante), Electrik Wave x1 (puissante), Ki Ball xspam (faible)


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Dim Aoû 09, 2015 11:58 pm




Son Pan


Pan Suppa Sayajin => lvl 12550





Il n'apprenait rien, têtu et borner comme tout les autres Saiyajin. Il se relevait malgré ses blessures, mais je ne l'avais encore que peu atteint ... Il allait falloir que le message pénètre plus en profondeur pour qu'il comprenne.

Les mots qu'il avait dit ensuite m'avaient fait mal, très mal ... ET dans l'état dans lequel j'étais c'était quelque chose qu'il n'aurait pas due faire. parler ainsi de la Terre, des morts, tout cela m'avait rammener a l'esprit la douleur d'avoir vue tout mes proches tomber sous les coups des démons, l'horreur des combats et de ne plus pouvoir rien y changer.

J'étais tellement choquer par mes propres visions que les attaques de Arachitz m'avaient frapper sans même me blesser, mais je n'y avais pas prêtée attention. je serrais les poings, du sang coula entre mes doigts, mon aura se densiffia encore et u profond cratère se creusa sous moi alors que je serrais les dents pour tenter de contenir ma rage en contractant chaque muscle, chaque fibre de mon corps.

Je tourna un regard emplis de haine vers Arachitz, un regard qui voulait clairement dire qu'il allait mourir pou avoir prononcer les mots de trop. Bien sur il n'en était rien. Bien que je sois proche du point de rupture, je n'avais pas besoins de simuler la colère comme avent.

J’apparus simplement devant le Saiyajin et d'une pichenette je le fis faire plusieurs tours en l'aire avent d'apparaitre derrière lui et d'interposer mon genoux entre l’arrière de sa tête et son inertie. Sa rotation lui fait percuter ma jambe en plein arrière du crâne et dans un mouvement des plus furieux je le saisis a la nuque et redescendit au sol en le tenant fermement, l’étranglant en serrant de plus en plus fort, jusqu' sentir être sur le point de lui briser la nuque.


Tu n'a rien compris espèce de connard egoïste. Tu peu combattre tant que veux, ta fierté de Saiyajin pourris fera de toi un cadavre, tu n'aura protéger personne alors que tu aurait put le faire en restant en vie ...

Oui, sur terre nous avons les Dragon Ball, j'ai toujours vecue avec ces boules qu nous preservaient de la mort, alors imagine ce qui s'ets produit pour oi lorsque dans mon univers je me suis rendue compte que les Dragon Ball avaient disparue, que plus aucun moyens de rammener tout ceux que j'aimais a la vie n'existait. Quand j'ai vue les cadavres de mes parents, de mon grand père, mon oncle, Ceruly, l'amie la plus fidelle et sincère que je n'ai jamais eu ...

A présent ce n'était plus la colère mais le désespoirs qui se lisait dans mes yeux ... Je pleurais, pour la première fois depuis longtemps des larmes coulaient de mes yeux émeraude.

Ta fierté n'a aucune valeur, la puissance n'a aucune valeur .. Le Suppa Saiyajin n'est rien ... la seule chose qui ai de la valeur dans ta pauvre vie de merde c'est la terre sur laquelle tu as marcher toute ton enfance, les gens qui t'on élevés et les amis avec qui tu as partager tut ces moments aussi précieux qu’éphémère ...

Je fini par lâcher un Arachitz plutôt amocher, bien que je l'ai laisser suffisamment en état pour ne pas perdre connaissance, cela aurait été complètement inutile. Je perdis mon aura, restant toutefois transformée, mais a présent a genoux a terre, laissant mes émotions sortir un peu, brisée ...

Ne fait pas la même erreur que moi .. Ne laisse pas la ferté Saiyajin t'aveugler au point de te rendre compte trop tard de ce qui est réellement important ... J'ai tout perdu a cause de ça ... Si tu compte resté comme ça, détruit ta planète toi même tout de suite et donne toi la mort en même temps, ce sera moins douloureux pour tout le monde ...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Lun Aoû 10, 2015 1:53 am






De retour !


Libre




Parle-nous !

Le nuage de poussière se dissipa et dévoila une Pan indemne, et énervée... Elle lança un regard terrible au Sayajin :

"Ah... Ah... K... M... mer... de..."

Il eut à peine le temps de finir sa phrase que la quart-Saiyajin apparut devant lui et lui infligea un puissant coup en une pichenette négligente qui l'envoya valser :

"Ouagh !"

Il fit plusieurs pirouettes en arrière et son cou heurta la jambe de Pan :

"AAAH !"

Un coup pareil au cou faillit le mettre HS, heureusement, ou pas, c'était juste douloureux, très douloureux, encore assommé, il se sentit attrapé à la nuque et n'était pas certain du reste, il se sentit vaguement tomber et fut réveillé par une sensation d'étouffement, il ouvrit les yeux alors qu'il était jusque là une poupée désarticulée, il fut pris d'un réflexe de survie et attrapa le poignet de Pan pour tenter de se dégager, il serra les dents et la regarda droit dans les yeux :

"Argh... Gargh ! Blagh!"

Il avait déjà du mal à respirer avec les côtes cassées, il n'allait pas tenir longtemps si Pan l'étranglait, en faisant cela elle lui rebalançait son discours, comme quoi sa fierté le mènerait à la mort, une mort vaine, ça n'était pas la mort qu'il souhaitait, il avait toujours imaginé sa mort comme une mort de guerrier, mais il ne souhaitait pas mourir juste pour le combat, il souhaitait mourir pour quelque chose d'autre, de mieux.

De leur côté, Machiko et Maeko étaient hésitantes, elles ne savaient pas si ce monstre doré allait vraiment tuer Arachitz, elles étaient dans la confusion, une part d'elles ne souhaitaient que s'interposer et mettre fin à ce combat inutile, une autre part était bien trop effrayée pour tenter quoique ce soit.

La voix de Pan se fit de plus en plus perturbée et le jeune Saiyajin vit rapidement pourquoi, du liquide partait de ses yeux et montait au ciel emporté par l'aura de Pan, elle pleurait ? Ceci donna un petit air surpris sur le visage d'Arachitz, un air qui fut remplacé de nouveau la seconde d'après par une expression de lutte quand sa douleur au cou lui rappelait qu'il se faisait étrangler :


Ta fierté n'a aucune valeur, la puissance n'a aucune valeur .. Le Suppa Saiyajin n'est rien ... la seule chose qui ai de la valeur dans ta pauvre vie de merde c'est la terre sur laquelle tu as marcher toute ton enfance, les gens qui t'on élevés et les amis avec qui tu as partager tut ces moments aussi précieux qu’éphémère ...

Il entendit la phrase mais ne la comprit pas tout de suite, le manque d'oxygène dans son cerveau commençait à se faire sentir, sa vue était troublée, son ouïe résonnante et la douleur, elle disparaissait peu à peu, la volonté d'Arachitz parla dans sa tête :

*Je ne peux pas abandonner maintenant !*

Mais sa prise sur le poignet de Pan se faisait de moins en moins ferme, il se débattait avec moins de vigueur au fur et à mesure des secondes :

*Non ! Je dois me battre !*

Il devait se battre, pourquoi ? Il ne savait plus, il ne savait même plus si ses pensées avaient encore du sens, il se sentit tomber et atterrit dos au sol, causant encore une fois une belle douleur aux côtes :

"Gah..."

C'était un petit gémissement étouffé, il n'avait plus la gorge pour crier, il recula une peu en se traînant avec bras gauche et se tint le cou, il sentait la chaleur de la marque rouge qu'avait du y laisser Pan, il toussait, beaucoup, et principalement du sang, mais un souffle à peu près régulier lui revint, ce qui réactiva tous ses nerfs engourdis, il avait mal partout, à part ça ? Pan était devant lui, genoux à terre :

Ne fait pas la même erreur que moi .. Ne laisse pas la ferté Saiyajin t'aveugler au point de te rendre compte trop tard de ce qui est réellement important ... J'ai tout perdu a cause de ça ... Si tu compte resté comme ça, détruit ta planète toi même tout de suite et donne toi la mort en même temps, ce sera moins douloureux pour tout le monde ...

Appuyé sur son bras gauche et toujours en respirant de façon saccadée il regarda Pan, elle était complètement déboussolée, il détourna son regard, fixant le sol :

*Un si grand pouvoir ! Elle peut faire mille fois ce que je ne pourrais jamais faire une seule, et pourtant elle est là à se morfondre, elle représente la force à l'extérieur, mais la fragilité à l'intérieur...*

Il serra le poing, ferma les yeux et serra les dents :

"K..."

Il prit la meilleure inspiration qu'il pouvait et desserra son poing, afficha un air plus détendu et rouvrit les yeux :

"Qu'est... qu'il s'est passé ...?"

"Haï ! Qu'est ce qu'il s'est passé Pan-san ?!"

Maeko et Machiko étaient debout et regardaient le duo de Saiyajins avec un sourire franc :

"Vous avez enfin terminé ?"

Elles s'avancèrent vers eux et se mirent de part et d'autres de Pan :

"Ne sois pas surprise d'en être arrivée là ! J'ai l'habitude de lui taper dessus pour qu'il imprime des trucs." dit-elle en faisant toc-toc sur la tête de Pan

Maeko s'accroupit à hauteur de la Suppa Saiyajin :

"Pan-san, j'avais bien senti quelque chose de mal en toi. Tu es sur la bonne voie, tu dois le laisser sortir complètement."

Elle passa alors ses bras autour du cou de Pan et colla sa tête sur son épaule, elle faisait un câlin à une Suppa Saiyajin et lui dit voix douce mais joyeuse :

"Alors raconte ce qu'il s'est passé. C'est à ça que servent les amis."

"Haï ! Haï !" ajouta Machiko en se baissant pour pat-pat la tête de Pan

Ladite Machiko tourna ensuite un visage aux joues gonflées vers Arachitz :

"T'as entendu ? Ça rentre ?"

Arachitz leva un sourcil de surprise mais eut un petit rire qui lui faisait un mal de chien, les côtes toujours :

"Vous trois contre moi... C'est pas... juste..."

Il se laissait s’étendre par terre, toujours à moitié agonisant :

"Hmm... Au fait..."

"Un patient à la fois Ara-kun."

Il ne répondit pas verbalement, faisant juste un geste qui disait "Ok j'ai rien dit..." :

*J'imagine que je la mérite celle-là...*

Le groupe était donc prêt à écouter ce que Pan avait sur le cœur, l'histoire qu'elle avait à raconter, enfin, n'importe quelle chose qui la faisait souffrir intérieurement, de plus, elle était dans les bras de Maeko, et être dans les bras d'une personne aussi douce et attentionnée devait bien avoir un impact sur le capital confiance non ?


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Lun Aoû 10, 2015 2:41 am




Son Pan


Pan Suppa Sayajin => lvl 12550





J'avais été très dur avec Arachitz, mais je n'étais pas encore bien sur qu'il ai réellement tout compris. La violence était un bon facteur d'apprentissage, mais maintenant je devais laisser ses amis faire le reste. Il fallait le laisser passer du temps avec les siens pour qu'il se souvienne de lui même de tout ça. Qu'il perde de vue un peu la course au pouvoir.

Je ne m'étais pas du tout attendue à cette étreinte de la part de Maeko. Cela m'avait arracher un petit sourire au milieux des larmes. Les Zelodiens étaient vraiment des gens formidable ... j'étais sur qu'elles allaient apporter beaucoup a Arachitz dans ses réflexions et ses remises en questions. Elles voulaient que je parle, que je leurs raconte mon histoire ... Mais en réalité mon cœur s'était fermer il y avait un moment déjà. Des souvenirs trop douloureux fraichement ravivé n'étaient pas le genre de choses qu'une Demi-saiyajin pouvait révéler ainsi.


Donnez plutôt toute votre attention à Arachitz et veillez bien, Toujours à ce qu'il ne se perde pas lui même ... Tout ce que je peu dire sur moi c'est quelque chose qui est commun à tout ceux qui portent le sang et le pouvoir des Saiyajin.

Être un Saiyajin Arachitz, et plus que tout, un Suppa Saiyajin, signifie que tu vas souffrir, énormément. Tu vas apprendre certaines choses sur toi même que tu as faites sans même le savoir, tu vas devoir te battre et faire des choix. Puis, le jours ou tu en aura réellement besoin, le véritable pouvoir des Saiyajin s’éveillera à toi, mais il s'accompagnera toujours d'une douleur plus forte encore que la précédente, des blessures qui ne se refermeront jamais.

Tu vas douter, tu aura peur et tu vas peu être tout perdre le jours ou tu vas acquérir ce pouvoir, tout comme moi. C'est pour ça qu'il y as une chose que tu ne devra jamais faire.

Je me détacha de Maeko, doucement mais immuablement et me leva. Je me mis a marcher de quelques pas vers Arachitz et le dépassa puis m’arrêta en fixant le ciel, les yeux encore rouge et emplis de larme.

Tu ne dois Jamais perdre de vue ce qui compte le plus à tes yeux, tout au fond de toi. Tu doit laisser tout cela te submerger et ne plus jamais laisser ta fierté et le sang des Saiyajin éclipser ce qui est réellement précieux, ce qui te rend réellement puissant. Cet amour pour tes proche, pour ta Terre. Aime les du plus profond de ton cœur, du plus profond de ton âme, bat toi pour eux, n'abandonne jamais pour eux et seulement pour eux. Bat toi, sans reculer, même si tu doit en perdre tout tes membres, toutes tes forces, tout tes pouvoirs. Même si tu doit te battre jusqu'au bout de tes limites, jusqu’à ta dernière goute de sang, jusqu'a ce que la mort elle même sois obligée de descendre ici pour te prendre. Ne les perds pas de vue, reste toujours près d'eux, protège les avent tout et tu deviendra plus puissant que je ne pourrais jamais l'être.

N'échoue pas, Arachitz ...

Je pris un peu d'altitude et partis au hasard dans le ciel de Zelod, laissant le petit groupe derrière moi en laissant la brillance de mon corps décliner. Mes cheveux reprirent leurs couleur noir et je disparue de leurs vue, dans l'ombre de la nuit naissante ...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Mar Aoû 11, 2015 12:10 pm






De retour !


Libre




Tuer le monstre ou Tu es le monstre ?

Les deux Zélodiennes attendaient, écoutant attentivement ce qu'allait dire la Saiyajin, mais elle ne souhaitait pas parler d'elle, Pan leur disait de se concentrer sur Arachitz, celui-ci releva et vit que tous les regards étaient sur lui :

Être un Saiyajin Arachitz, et plus que tout, un Suppa Saiyajin, signifie que tu vas souffrir, énormément. Tu vas apprendre certaines choses sur toi même que tu as faites sans même le savoir, tu vas devoir te battre et faire des choix. Puis, le jours ou tu en aura réellement besoin, le véritable pouvoir des Saiyajin s’éveillera à toi, mais il s'accompagnera toujours d'une douleur plus forte encore que la précédente, des blessures qui ne se refermeront jamais.

Il pouvait obtenir le pouvoir du Suppa Saiyajin ?! On lui avait pourtant dit qu'il n'y en avait qu'un seul, et il croyait que c'était Pan :

*Quand j'en aurai le plus besoin...*

Le prix à payer était cependant lourd, plus lourd qu'il ne l'aurait imaginé, luttant contre la douleur et s'aidant de son bras valide il s'assit tandis que Pan se décolla de l'étreinte de Maeko, qui ne résistait pas, de toute façon cela aurait été inutile, inutile, elle avança vers lui mais ne s'arrêta pas en face, elle le dépassa et se retrouva derrière lui, elle lui disait de ne pas perdre de vue ceux qu'il aimait et ranger sa fierté pour toujours, il devait se battre jusqu'au bout pour eux :

*C'est ce que je veux faire ! Mais j'ai besoin d'être plus fort !*

Il se tourna pour regarder Pan, ce qui faisait qu'au lieu d'être assis il était à quatre pattes, enfin, à trois pattes :

"Je ne veux pas échouer!"

Il la vit décoller, où est-ce qu'elle comptait aller ? Ils n'en avaient pas fini tous les deux :

"PAAAAAAAN !" hurla-t-il en la voyant disparaître à l'horizon

Gagné par une vigueur nouvelle, il commença à décoller malgré ses blessures mais quelque chose accrocha son pull :

"Arrête ! Tu en as fait assez pour aujourd'hui !"

"Non ! J'en ai pas fini avec elle ! Lâche-moi !"

Elle le saisit par le col et plaça son visage en face du sien :

"Si ! C'est fini ! Fous lui la paix ! Qu'est ce qui t'as pris de l'attaquer d'abord ! C'était du suicide et tu le savais !"

"Je devais le faire ! J'ai appris sur Vegeta qu'un Saiyajin devenait plus fort à chaque fois qu'il frôlait la mort !"

Machiko devint alors furieuse :

"Grrr ! Baka !"

Elle lui colla une gifle monumentale et le Saiyajin, en mauvais état, retomba au sol :

"Une année d'entrainement non-stop ! Des mois partis dans l'espace ! Tu reviens et tout ce que tu veux c'est devenir plus fort ?! Mais qu'est ce qu'ils t'ont fait ces Saiyajins ?! T'as rien compris hein ? Ici t'es pas sur Vegeta !"

Maeko ne savait pas comment réagir, elle avait toujours été la fille joyeuse et naïve du groupe, mais depuis le retour d'Arachitz elle ressentait beaucoup d'émotions négatives, ce qui la rendait impuissante pour transmettre sa joie à ses amis, Machiko elle, commença à avoir les larmes aux yeux :

"Ici y'a des gens qui comptent sur toi ! Contre le Nécromancien tu as été notre seul espoir ! Tout le monde compte sur toi depuis ! ALORS COMBIEN DE CLAQUES IL FAUDRA QUE JE TE METTE POUR QUE CA RENTRE ?!"

Il fallut quelques secondes à la jeune fille pour se calmer, elle siffla ensuite et sa monture apparut et se posa à ses côtés :

"Maeko-chan, soigne-le et rentrons."

L'intéressée leva la tête à la prononciation de son nom, elle s'avança vers Arachitz avec une mine triste, elle s'agenouilla et posa ses mains sur son bras et soigna ses blessures, Machiko elle, monta sur son oiseau géant :

"Profite bien de ta nouvelle puissance, Saiyajin."

Elle décolla, Maeko siffla à son tour pour appeler sa monture et lança un œil mélancolique à son ami avant de décoller à son tour. Arachitz resta à genoux, sans voix pendant une bonne trentaine de seconde avant de faire exploser son aura et de frapper le sol de ses deux bras, créant un cratère :

"Vous ne comprenez rien ! Je fais ça pour vous !"

La rage montait en lui et il hurla au ciel :

"MEEEEEERDE !"

Il s'étendit alors sur le dos et regarda le ciel noir-orangé de la nuit tombante, les étoiles apparaissaient au fil des minutes, l'une d'elles devaient être l'étoile de Vegeta, enfin peut-être que Vegeta avait deux soleils, il ne savait plus, une autre de ces étoiles devait être celle de la Terre, il resta deux heures sur place, des nuages s'étaient formés, la nuit était totalement tombée et Arachitz devait retourner au village pour éliminer le monstre comme il l'avait dit. Il décolla les bras croisés et arriva au village, tous les gardes étaient de sortie, tous chevauchant leurs montures volantes, il soupira, il n'aurait pas besoin de leur aide.
Il se posa au milieu du village, l'air grave, il était encore de mauvaise humeur mais avait une promesse, il était donc présent, il attendait, bras croisés, mais rien n'arrivait, il commença à taper du pied d'impatience :


*Hmm... Maman m'avait pourtant dit qu'on était en pleine lune...*

Il leva les yeux au ciel et dégagea les nuages d'une vague de Ki et eut un blocage en voyant la pleine lune, il avait toujours le bras tendu mais le regard vide :

"Ça y est ! Il arrive ! Décollez mais n'oubliez pas ce que je vous ai dit ! Il est possible qu'il se contrôle cette fois."

La petite armada d'une vingtaine de gardes décolla donc et encercla le Saiyajin qui sentait les battements de son cœur s'accélérer, il devint plus massif, des poils poussèrent partout sur son corps, ses yeux devinrent rouges et son visage devint monstrueux, ses vêtements ne pouvaient bientôt plus le contenir et se déchirèrent , il devint très grand, bien plus grand que la dernière fois quand il était petit, et aussi bien plus puissant. Il acheva sa transformation en un hurlement bestial dans le ciel et abattit ses poings sur le sol, le faisant trembler et creusant de profonds cratères, cet acte de violence fit sursauter les gardes :

"Attendez !"

Ils obéirent aux ordres mais ils étaient prêts à bondir, tous s'aperçurent cependant que quelque chose n'allait pas, le gorille restait planté dans sa position, les deux poings dans le sol, on ne pouvait entendre que sa respiration, il mit une main sur son crâne :

"Oooh ...!"

C'était... la voix d'Arachitz ? Un peu différente cependant, bien plus grave et résonnant dans toute la zone, le Ozaruu se redressa et regarda son corps :

"Que... Qu'est ce qu'il m'est arrivé ?! Qu'est ce que c'est cette apparence ?!"

Machiko prit le risque de se placer en face de son visage avec son aigloros, elle était toujours en colère contre lui et parla donc d'une voix sérieuse :

"Ara-kun."

Elle réussit à capter l'attention du Saiyajin un peu désorienté :

"Machiko-san ? Tu es toute petite !"

"Ecoute-moi ! Il y a des années, lorsque toi et moi étions petits, un monstre a attaqué le village, il était poilu, avait une mâchoire monstrueuse, des yeux rouges et semblait invincible, ce monstre c'était toi. Voilà pourquoi tu n'avais plus le droit de sortir les nuits de pleine lune, Lyn n'a jamais souhaité te le dire car elle savait que tu ferais une bêtise, après tout petit tu n'étais pas aussi gentil que maintenant. A chaque fois tu perdais le contrôle et on craignait tous que tu choisisse d'aller volontairement sous la pleine lune. Pan m'a dit que tu devrais avoir assez de puissance pour te maîtriser maintenant, elle n'avait pas tord."

Quoi ? Il était le monstre ?! Depuis tout ce temps ?! Il perdait l'esprit ?! Mais alors... toutes ces fois où il s'était réveillé nu au milieu de ruines et de cadavres avec aucun souvenir de ce qu'il s'était passé...

"Non..."

C'était lui ! Il avait rasé ces villages lui-même ! Il avait toujours cherché une explication mais maintenant la seule qui était plausible était celle-ci :

"Non !"

Il s'imaginait transformé, écrasant, tuant, détruisant, faisant ce pourquoi il avait été envoyé par son peuple, exterminant ceux qu'il était censé protéger :

"NOOOOOOON !"

Hurla-t-il en faisant exploser son aura et en décollant violemment, il devait faire une mise au point, il avait besoin d'être seul, il fonça à toute vitesse vers le Pôle Nord, dans le désert de glace, il atterrit violemment au sol (HRP : Les dialogues et pensées en noir sont des flashbacks) :

"Pan m'a dit que tu devrais avoir assez de puissance pour te maîtriser maintenant, elle n'avait pas tord."

Il frappa un glacier, de rage, le détruisant sur le coup :

"Elle savait !"

"Tu vas apprendre certaines choses sur toi même que tu as faites sans même le savoir."

Il en frappa un autre :

"ELLE SAVAIT !"

"Je t'ai enfin trouvé Arachitz ! Alors que se passe-t-il avec ta mission ?! Pourquoi les habitants de cette planète respirent encore ?!"

Il frappa de nouveau le sol de ses poings :

"FERME-LA !"

"Être un Saiyajin Arachitz, et plus que tout, un Suppa Saiyajin, signifie que tu vas souffrir, énormément."

Il tira un kikoha de sa bouche :

"J'AI DIS FERMEZ-LA !"

"Mais ils t'ont lavé le cerveau ou quoi ?! Tu n'es pas de cette planète Arachitz ! Tu appartiens à la race des Saiyajins !"

"NON ! TA GUEULE ! TA GUEULE ! TA GUEULE !" hurla-t-il en martelant le sol

"Ici y'a des gens qui comptent sur toi !"

"Oh vraiment ? Tu es un Saiyajin c'est ton devoir !"

Il avait pété une durite, il était déchiré entre les paroles de Pan, celles de ses amis, celles de ses frères de race et les actes qu'il avait fait contre le peuple qu'il devait exterminer mais qu'il avait choisi de protéger :

"Ça y est ? Tu réalises enfin ?"

Il se tenait la tête de ses deux mains et fit exploser son aura :

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAH !"

Il créa une vague explosive qui forme un dôme d'énergie autour de lui, l'explosion dura de longues secondes, la glace fondant sous ses pieds et créant un brouillard, Arachitz se tenait désormais au dessus d'un mini lac d'eau bouillante, il était haletant et se tenait toujours la tête à deux mains :

"Ah... Ah... Ah..."

Il se laissa tomber dans l'eau, le plongeon vida la cuvette, dispersant l'eau partout, il se retrouvait donc en Ozaruu, trempé au fond d'un cratère de glace encore fumante à cause de la chaleur.

Infos :

J'utilise mon premier Zenkai immédiat suite à mon combat contre Pan : 40 x 1,5 = 60

Puissance d'Arachitz Ozaruu : 600


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Jeu Aoû 13, 2015 9:59 am






De retour !


Libre




Culpabilité

HRP : Pan passe son tour

La lune disparut avec le levé du jour et Arachitz repris sa forme normale, sauf qu'il n'avait pas bougé de son cratère de glace, il n'avait pas dormi de la nuit en fait, et se retrouvait à présent totalement nu, le froid lui mordit rapidement la peau, heureusement il n'y avait pas de tempête, mais dans le Nord la moindre petite brise donnait l'impression que vous êtes en train de geler sur place.
Seulement, il n'avait pas envie de bouger, il n'avait plus envie de rien à vrai dire, il en avait eu assez pour une journée, il était... comment dire... au plus bas ? Totalement déboussolé ? En dépression nerveuse ? Difficile de décrire son état, imaginez-vous protecteur juré de tout un monde que auriez sauvé au moins une fois et que l'on vous dévoile un jour que vous aviez été le pire monstre auquel devait faire face la planète que vous deviez protéger.


Sans compter que ses sentiments étaient partagés, il avait atteint une puissance phénoménale pendant cette... transformation, mais tout ce qu'il avait été capable de faire c'était d'aller péter une crise dans son coin... Un peu comme quelqu'un qu'il avait rencontré il y a peu, posséder un grand pouvoir mais être impuissant face à ce que nous sommes réellement, était-il en train de... comprendre Pan ?
Bah ? Ça n'était pas important pour le moment, il fallait qu'il bouge, même si une partie de lui ne voulait, une autre partie lui disait qu'il n'avait pas fait tout ces efforts pour finir par se laisser crever sur la glace. Indéniablement, c'était cette partie de lui qui avait raison, aller, debout grosse larve !


Il s'entoura de son aura pour maintenir son corps à bonne température et décolla doucement au dessus du cratère, bras croisés :

"Tss ! Evidemment faut que je me retrouve à poil !"

Ça n'était pas qu'il avait honte de la nudité, mais il fallait dire que ça n'était pas des plus pratiques dans un endroit pareil, il devait se trouver des vêtements, ou s'en faire, il opta pour la seconde option et vola au Sud, vers la zone "habitable" du Pôle Nord.

Pendant ce temps au village, on réparait les relativement faibles dégats qu'avait provoqué le Ozaruu, soit des empreintes de pied géantes, un cratère et quelques toits de maison soufflés par le décollage violent d'Arachitz, autant dire qu'ils l'avaient échappé belle, la dernière fois il avait provoqué beaucoup plus de destruction. Sa capsule était d'ailleurs toujours au centre du village, les gens avaient pour instructions de ne pas y toucher. Machiko était chez elle en train de méditer, elle avait une aura de magie bleue qui enveloppa son corps, elle traquait en réalité le Ki d'Arachitz depuis qu'il était parti en trombe et n'avait pas non plus dormi de la nuit mais bien qu'elle était encore énervée elle n'avait pas oublié ce qu'avait dit Pan et gardait donc un œil sur son ami. Oui c'était toujours son ami, en tout cas c'était ce qu'elle avait envie de croire, même s'il n'était plus vraiment le même depuis que les Saiyajins étaient allés le chercher, en tout cas elle était sincérement inquiète pour lui.

Arachitz arrivait dans une forêt de Pins Zélodiens, ils étaient similaires aux Pins Terriens mais leurs fruits étaient aussi durs que de la pierre, peu savoureux donc, il espérait trouver des animaux à fourrures pour se faire un habit, heureusement il n'était pas rouillé de ses talents de chasseur et trouva rapidement une créature, c'était un mélange entre un ours et un yéti, et le seul animal capable de manger sans gêne les fruits des Pins Zélodiens, on disait même que les dents de cet animal, un Yégror, pouvait trancher n'importe quoi, mais il n'était pas là pour les dents, plutôt pour la viande et la fourrure.
Cependant, l'animal le repéra, normal, il ne se cachait pas vraiment haut dans le ciel, la créature grogna et chargea de l'énergie magique devant sa bouche avant de balancer une stalactite de glace que le Saiyajin dévia d'un revers de l'avant-bras, le projectile traversa un arbre et se planta dans un rocher, Arachitz regarda son bras, il saignait un peu :


*Hmm... Aiguisé.*

La créature en chargea une autre mais Arachitz se déplaça rapidement derrière elle et lui brisa le cou d'un geste sec :

"Désolé, mais j'ai faim et j'ai besoin de vêtements, la Loi de la Nature."

Il enleva la peau de sa proie et la cuisit en tirant un rayon d'énergie de son doigt, en mangeant il se fabriqua un haut et un pantalon, le haut ne couvrait pas les bras et le bas oubliait les chevilles mais il n'avait besoin que du minimum, il s'était aussi fait des chaussures et ne laissa rien de la nourriture, il ne fallait pas gaspiller.
De retour à 100%, il masqua son Ki et parti à pied dans la forêt, ici ça n'était pas de la glace mais de la neige qui recouvrait le sol, c'était donc plus "vivable" pour les gens qui habitaient ici, au bout de deux heures de marche il s'assit contre un arbre et observait la fumée de sa respiration provoquée par le froid :


"Je fais quoi maintenant ?"

C'était la grande question, il ne pouvait pas retourner au village après la façon dont il est parti, a vrai dire il n'avait plus vraiment envie de se montrer dans les lieux habités, il ne pouvait plus voir les habitants de cette planète, être accueilli par eux et leur sourire tout en sachant qu'il était responsable de centaines de morts, ça serait hypocrite de sa part.
La nuit n'allait pas tarder à tomber, oui dans le Nord les journées étaient courtes, autant continuer à marcher puisqu'il n'avait pas d'autres options pour l'instant, c'était donc ce qu'il fit, il marcha sans s'arrêter, en pleine nuit il généra une boule de Ki pour s'éclairer, ce qui dévoila sa position puisqu'il devait arrêter de se dissimuler, mais il s'en fichait, ça n'était pas comme si on le cherchait vraiment en fait, il n'aimait juste pas qu'on le suive à la trace alors qu'il souhaiterait être seul.

Deux jours plus tard, il errait toujours dans le Nord et était dans une steppe recouverte de neige, il avait retrouvé un semblant de sourire, sa petite randonnée était vraiment ressourçante, il commençait à prendre du recul sur les événements récents mais n'avait toujours pas pris de décision définitive, il était toujours rongé par le regret de sa récente découverte sur lui-même.
Il n'eut cependant pas le temps d'y réfléchir d'avantage qu'il entendit un cri de détresse non-loin d'ici, il senti également trois Ki puissants, il réagit au quart de tour et décolla vers l'endroit où se déroulait visiblement quelque chose de grave, c'était effectivement le cas, il vit cinq enfants encerclés par trois Golems de Glace (HRP : Niveau 30 je le met là sinon je vais oublier). Ceci lui indiquait qu'il était vraisemblablement près de la civilisation puisque des gosses ne s'éloignaient jamais autant, et donc que ces Golems étaient anormalement proches du village en question.

Il fit exploser son aura et mit dégagea les Golems d'un coup de pied pour chacun :


"Tirez-vous les gosses !"

Sur le ton dur d'Arachitz, les enfants obéirent et détallèrent, probablement jusqu'à leur village, tandis que les Golems se relevèrent et encerclèrent désormais le Saiyajin :

"C'est moi votre adversaire maintenant bande de gros tas."

Une chose qu'il n'aurait jamais dit dans sa jeunesse, il avait déjà essayé de se frotter seul à un Golem et l'avait amèrement regretté, mais aujourd'hui, beaucoup de choses avaient changé. Les trois essayèrent de le frapper en même temps, il esquiva en sautant par dessus l'un d'eux et plaça un coup de coude, il évita un coup de poing du deuxième mais se prit l'avant-bras du troisième dans le dos :

"Ouagh !"

Il fut projeté mais se rattrapa en faisant plusieurs saltos arrières au sol, ces géants étaient moins grands et puissants qu'un Ozaruu mais quand ils touchaient on le sentait :

"Tss !"

Lança-t-il avec un sourire en coin et en faisant exploser son aura, il tendit une main paume ouverte vers les trois Golems qui lui fonçaient dessus en courant car ils en savaient pas voler, Arachitz fit apparaître une boule de Ki entourée de flammes bleues, il attendit que les Golems soient à bout portant et :

"BURNING SOUL !"

Il lança son attaque qui toucha celui du milieu, il fut lui aussi emporté par l'explosion et s'écrasa plus loin avec des égratignures sur le corps mais l'un des Golems fut totalement détruit, ils étaient très sensibles au feu, les deux autres avaient beaucoup souffert de l'explosion :

"Vous êtes mal tombés ! Dommage pour vous je suis pas d'humeur en plus."

Il fonça sur l'un des Golems avec un poing chargé de Ki et l'enfonça dans le ventre de celui-ci, puis fit exploser le Ki à l'intérieur, détruisant le Golem. Il évita quelques coups du dernier monstre restant et, choisissant d'éviter de gaspiller du temps et de l'énergie, lui fit la même chose qu'à son collègue. Il entendit alors les renforts arriver, trop tard cependant, une dizaine de gardes sur des montures qui ressemblaient aux TaunTauns de Star Wars, mais en plus bestial et agile :

"Mais... Vous êtes Arachitz vous non ?"

Il acquiesça en silence :

"Woah ! On peut dire qu'on a eu de la chance que vous étiez là ! Vous avez sauvé la vie de ces gamins ! Vous voulez venir au village ? Ça fera plaisir à tout le monde !"

Il prit un air hésitant :

"Je... non... je crois que je vais passer."

"Oh ? Vous êtes sûr ?"

Il allait répondre encore en négatif quand il sentit cinq Ki approcher de la planète, des Ki connus qui plus est :

"Merde !"

"Qu... Quoi ? Y'a un problème ?"

"Je dois y aller !"

Il décolla dans la direction où il sentait que les cinq Ki se dirigeaient :

*Ça y est ils ont atterri !*

Il s'arrêta en plein vol et mit ses deux doigts sur son front, il disparut pour réapparaître près de cinq cratères dans une plaine herbeuse, il n'était plus dans le Nord. Cinq visages familiers sortirent des cratères : Aillos, Añutto, Basilik, Bettery et Amaranta, ceux qui étaient venus le chercher :

"C'est bien ce que je pensais, tu es revenu sur ta petite planète. Tu as déserté Arachitz." dit Aillos

L'ancien basse classe eut un petit sourire moqueur :

"T'as vu ça trou le cul hein ?!"

Dans le même temps au village d'Arachitz, ou plutôt à proximité, Maeko était partie chercher de l'eau à la rivière, elle chantonnait, toute souriante, avec son sceau d'eau à la main quand elle entendit un cri :

"MAEKOOOOO-CHAAAN !"

"Hum ?" fit-elle en regardant aux alentours

Elle leva la tête :

"OAAAH !"

Un aigloros se posa brutalement juste devant elle, Maeko tomba en arrière et renversa son sceau sur sa tête, elle leva le récipient qui lui bouchait la vue et vit son amie Machiko :

"Grr ! Mais ça va pas d'arriver comme ça ?!"

"Saiyajins ! Cinq ! Monter ! Se taire !"

Il y eut une petite seconde de blanc et Machiko attrapa Maeko par le col et la fit monter sur son oiseau géant et ils décollèrent ensemble :

"Ara-kun est déjà sur place, mais vu la distance où ils se trouvent on y sera pas avant un moment."

"Ah bon ? Mais... c'est pas comme s'il était en danger hein ?"

Machiko mit un certain temps à répondre :

"Non... il est plus fort qu'eux, son envie d'être plus puissant lui a au moins permis d'accomplir ça."

"Et Pan-san ?"

"Je ne l'ai pas prévenue, mais ça m'étonnerait qu'elle ait lâché la trace d'Ara-kun, et elle a du sentir les Saiyajins si j'ai pu."

De retour sur ce qui n'était pas encore un champ de bataille, Aillos était en train d'applaudir doucement :

"Félicitation, maintenant ta planète et toi allez être réduits en cendre."

Sans perdre son sourire, Arachitz croisa les bras et fit exploser son aura, ce qui affola les scouters de l'escouade :

"Q... Qu'est ce que c'est que ce chiffre ?!"

"Les résultats de mon séjour dans l'escouade de Vegeta et d'un... entraînement spécial."

"Mais c'est pas possible ! T'es du niveau du Ginyu Tokusentaï ! C'est quoi ton entrainement ?!"

"Une personne dont je ne peux compromettre l'anonymat. Maintenant on va mettre les choses au clair, vous êtes peut-être une belle brochette d'enfoirés mais franchement, j'ai pas envie de vous tuer, alors je vous donne trente secondes pour vous tirer."

"Quoi ?! Te fous pas de nous ! Tu restes un déchet de basse classe ! Ensemble on peut t'avoir !"

"Ne fais pas l'imbécile, tu as vu le chiffre de ton scouter."

"Grrr ! Les chiffres ne signifient rien !"

"Être né basse classe non plus !"

Aillos fit alors exploser son aura et fonça sur Arachitz qui bloqua facilement son coup de poing en le saisissant :

"Ok. Mais je te préviens..."

Il commença à exercer une pression sur le poing d'Aillos qui exprima un rictus de douleur :

"... tu viens de choisir cette planète comme ton tombeau."

Il mit sa main sur le torse de son adversaire et tira une Vague Déferlante, Aillos fut projeté au loin et la vague d'énergie explosa. Arachitz, la main encore fumante, eut un petit sourire en coin :

"Je vais pas vous mentir, ça me démangeait depuis longtemps."

Devant l'air choqué des autres membres de l'escouade, Arachitz les rassura :

"Vous inquiétez pas, il est pas mort ! Par contre je vous cache pas qu'il est un peu secoué."

On entendit alors un cri de rage et une explosion d'aura :

"Ah ! Le revoilà !"

Il arriva à toute vitesse et voulut cette fois-ci mettre un coup de pied, Arachitz esquiva en se décalant sur le côté et asséna un coup de coude dans le thorax, Aillos tomba à genoux, le souffle coupé, l'ancien basse classe tendit alors sa main, paume ouverte devant le visage d'Aillos, il jeta un regard vers le reste de l'escouade, se demandant pourquoi personne n'aidait le chef. Ils étaient tous paralysés de peur, sans perdre son sourire moqueur, Arachitz parla :

"Vous n'êtes qu'une bande de trouillards en fait."

Il saisit Aillos par le cou et le souleva :

"Vous n'auriez jamais pu servir chez Vegeta, ni supporter l'entrainement que je suis en train de subir."

Il balança son adversaire près des membres de son escouade d'un coup de pied au visage et leva le bras au ciel et forma une boule de Ki bleue zébrée d'éclairs magiques et la tendit vers ses ennemis :

"Dernière chance."

Les Saiyajins reculèrent tous d'un pas en réflexe, tout à coup, Arachitz sentit deux Ki approcher et vit, dans le ciel derrière l'escouade ennemie, un petit point noir, les scouters les repérèrent également, Aillos eut un sourire mauvais et tira une puissante boule d'énergie vers ce point noir. L'ancien basse classe se téléporta alors en urgence devant Machiko et Maeko, la monture fut surprise, tout comme les jeunes filles et s'arrêta d'urgence, Arachitz tira alors son Electrik Wave sur le groupe ennemi, l'attaque passa facilement à travers celle d'Aillos et heurta le sol en explosant, emportant les cinq guerriers :

"A... Ara..."

Il se téléporta de nouveau près d'Aillos qu'il savait vivant, tout comme les autres Saiyajins, il le plaqua au sol en mettant son pied sur son thorax et lui fit sauter la tête d'un tir de kikoha. Les autres ne s'en étaient pas encore rendus compte car l'attaque avait soulevé beaucoup de poussière qui ne s'était pas encore dissipée, elle révéla tous les autres Saiyajins à terre, enfin, ils étaient en train de se relever, ils avaient quelques blessures du à l'explosion de la technique et eurent un choc quand ils virent leur chef sans tête, du sang coulant de son cou, le pied d'Arachitz encore sur son ventre. Arachitz qui ne souriait plus d'ailleurs, il avait le regard dur, ses deux amies se posèrent non loin :

"Aillos a fait sa dernière bêtise."

Il enleva son pied et mit sa main au dessus du corps de son frère de race :

"Je pensais que les membres de l'élite étaient plus intelligent."

Il tira une boule de Ki qui désintégra le cadavre :

"Encore une fois on me montre que ce n'est pas le cas. Et vous ?"

Il regarda chaque membre restant de l'escouade :

"Vous allez admettre que vous n'aurez pas cette planète ou vous préférez continuer à transformer ce combat en suicide collectif ?"

Les Saiyajins reculèrent peu à peu, c'était incroyable, ils étaient tous plus forts que ce déchet de basse classe la première fois qu'ils étaient venus le chercher et maintenant et il avait allègrement dépassé le Prince Vegeta lui-même, en quelques mois ?! Arachitz lui, avançait, forçant ses adversaires à se retrancher près de leurs capsules, il voulait qu'ils montent dedans et qu'ils se tirent, ce qu'ils firent avec beaucoup d'hésitation :

"Vegeta-sama en sera informé !"

Arachitz eut un petit rire moqueur :

"Il y a des choses que vous ne savez pas sur Vegeta, en ce moment il a d'autres soucis plus importants."

Les capsules se refermèrent et décollèrent, Arachitz choisit de conserver celle d'Aillos qui était restée derrière :

"Yay ! On a gagné !" fit Maeko en sautant de la monture et en faisant le signe de la victoire

"Ça valait bien la peine de faire tout un drame sur ces Saiyajins. On a été inutiles finalement !"

"Si j'ai gagné c'est uniquement parce moi je m’entraînais et eux se contentaient d'exterminer des populations. Autrement ils ont le même potentiel de progression que moi."

Le Saiyajin Zélodien fit ensuite dos à ses amies et fit exploser son aura pour s'envoler :

"Eh ! je peux savoir où tu comptes aller là ?!"

"Loin des gens."

"Attend !"

Machiko sauta à son tour de sa monture et rejoignit Arachitz suivie de son ami :

"Reviens avec nous ! S'il te plait ! On était tous contents de ton retour et on l'est toujours..."

Il y eut un silence, puis le guerrier éteignit son aura :

"Vous voulez savoir ? Très bien, on m'interdisait de sortir les nuits de pleine lune, sauf que je n'ai pas suivi cette règle quand je suis parti du village !"

Les deux Zélodiennes eurent un hoquet de surprise :

"J'ai détruit des villages ! Et tuez tous ceux qui y résidaient ! Alors comment voulez-vous que je retourne près de vous comme si de rien n'était ?!"

On entendit alors la voix discrète de Maeko :

"Isis se demande où est passé son grand frère."

Nouveau silence, le Saiyajin serra les dents :

"Elle ne sait pas ce que j'ai fait." dit-il en refaisant exploser et en décollant

Il était reparti, il se dirigea vers l'Ancien Volcan, il se posa sur ses bords et resta là, bras croisés, des entités magiques de flamme le repérèrent et commencèrent à lui envoyer des boules de feu mais aucune de ces attaques ne pouvait passer le bouclier que son aura formait, il ignora donc totalement leur présence et réfléchit à ce qu'il pouvait bien faire maintenant.


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Ven Aoû 14, 2015 8:36 am




Son Pan


Pan
Normal = lvl 100 (Puissance masquée)




Je ne m'était pas posée plus de question que ça après être partie. A vrais dire, même lorsque j'entendis la voix de Arachitz hurler mon nom derrière moi, je ne m'étais même pas retournée et la seule question que je m'étais posée était de savoir si j'avais bien fais de laisser Maeko et Machiko seule après la terrible désillusion de se rendre copte que leurs amis n'était en fait pas réellement encore e retour parmi elles ... Je retournerais les voir plus tard, il me restait à trouver ce Bibliothécaire maintenant ...

Etooooooo ............ Il est ou au fait le Bibliothécaire ?

Silence et arrête en vol ...

AAAAAAAAAAH !!!! Kuso ! J'aurais due demander avent de partir ! ... je suis paumée moi maintenant ...

Je partis donc de nouveau au hasard, un peu dubitative dans le ciel de Zelod ... Si la fierté Saiyajin de Arachitz aurait raison de lui, ce serait la naïveté des Son qui me tuerait moi un de ces quartes ... Parce que je passa pas loin de deux jours a êrer n'importe ou après ça, en cherchant de visu, au pif la tours du Bibliothécaire partout ou j'allais ... Ouai, pas particulièrement fine d'être partie comme ça sur une planète inconnue sans même savoir ou j'allais, heureusement que j'avais le Shunkan Ido pour retrouver les ... Ki ? Qu'est ce que c'était que ça ?


Un Ki, mauvais ... ça ne rassemblait pas a un Ki Zelodien ... Pas le bibliothécaire donc. Pourtant c'était assez au dessus de ce que j'avais put sentir des Zelodiens ... C'était pas un truc de cette planète et ce qui m’inquiétais c'était que je ne savais absolument pas ce que c'était.

C'était faible, a peine perceptible, si léger que je devais bien être la seule a l'avoir sentis. De plus ça n'avait durer qu'un instant .. Encore ?! .... Encore une fois ?! Je croyais comprendre ! Je décollais en vitesse. Quelqu'un ou quelque chose masquait son Ki, mais envoyait périodiquement des tire d'énergie ou autre chose qui trahissait sa présence, c'était très étrange car j'aurais due le sentir mieux que ça .. Sans doute un mélange de Ki et de magie ... Mais ce n'était pas important. Ce qui l'était c'était que quelqu'un était sans doute en train de se faire attaquer !

Je mis quelques secondes a percevoir les Ki autour de ces possibles attaques periodiques, c'était plutôt loin. J'usa donc du Shunkan Ido pour apparaitre près d'une force que j'avais sentie, mais étrangement je n’apparus pas à côté ... J’apparus à ... Merde ! Je venais de la perdre ! La force a laquelle je m'étais rattachée avait disparue !

Regardant autours de moi, je constatai grâce à la lumière de la pleine lune que je me trouvais dans une foret assez dense, mais pas moyens de ... u flash de lumière a ma gauche ! C'était par ici, je l'avais encore ressentie, cette légère fluctuation de Ki ! Seulement, la chose qui me fit réellement accélérer était le hurlement d'horreur qui avait suivis. Quelqu'un venait de mourir, deux autres forces fuyaient sans que sensitivement rien ne les pourchassent. Je n'étais pourtant pas dupe, l'agresseur se cachait et état bien à leurs trousse.

Je débouchai après quelques secondes de courses a travers les bois sur un petit chemin de foret assez bien entretenue ... ET vis littéralement passer devant moi dans un sprinte effréné un Zelodien qui tenait une petite fille e la même race dans ses bras, sans doute son enfant ... Les suivants du regard, je ne put que constaté impuissante qu'un faisceau lumineux passa juste devant mon visage pour venir frapper puis transpercer l'homme en plein milieux du dos !


Nani ?!

OTOSAN !!!

Je laissai ma puissance se dégager par instinct. je ne l'avais pas encore vue ni même sentie, mais mon expérience parlait. Je me plaça en plein dans l'axe d'un nouveau rayon d'énergie qui me percuta en pleine poitrine .. sans effet.

Jetant un oeil derrière moi, je vis la petite Zelodienne qui n'arrivait pas a se lever, pleurer a chaude larme, terrifiée et désespérée, tentant vainement d'appeler son père qui était déjà mort ... Toute son énergie avait disparue ...


K..Ku..sooo !!! Qu'est ce que tu est espèce de salopard ! SORT DE LA !!!

Pas de réponse ... Je ne sentais plus de Ki agressif, plus rien a part moi et la petite Zelodienne dans les environs. Ce lâche avait fuis en voyant son tire ricocher sur moi, une sage décision.

Putain ça je le pardonnerais pas ...

O..tosan ... Aller, lève toi .. s'il te plais Otosan ... Otooosan !

J'avais déjà vue ça ... Je l'avais trop vue. Cette pauvre petite fille était innocente de tout, un enfants n'étaient jamais coupable, peu importe les agissement des autres. Comment cela avait t'il put arriver ? Et surtout Pourquoi ?! Me posant ces questions en regardant la petite fille sangloter et se laisser aller au désespoir sur le cadavre encore chaud de son propre père, une horrible pensée me vain à l'esprit ! La force qui avait disparue avent que j'arrive, celle sur laquelle j'avais tentée de me téléportée ... C'était quand même pas ...

Je ...

Que dire ... J'étais responsable de ce gâchis ... Si j'avais passée moins de temps à réfléchir, si j'étais arrivée plus tôt, son père serait peu être encore en vie ... Je m'approchais de la petite Zelodienne et sans la déranger, je me plaçai près d'elle ... Je n'aimais pas restée là au milieux du chemin avec un assassin totalement invisible à mes sens qui se baladait pas loin .. je ne risquais pas grand chose moi, mais elle ... Je ne pouvais pas la laisser là.

Je m'agenouillais près d'elle, étendant la barrière invisible que formait mon aura jusqu’à l'inclure dedans. c'était peu, mais suffisant pour dévier un tire en traitre tel que j'avais sentie les dernier. Je ne pouvais rien faire de plus, si ce n'était sentir mon cœur se fendre un peu plus en assistant à la déchirure d'une vie de plus. La petite Zelodienne avait réalisée et elle avait pleurée encore ainsi de longues heures ou j'étais restée près d'elle, sans bouger ... Jusqu’à ce qu'elle tombe d’épuisement.

Il faisait encore nuit et je ne savais pas quel heure il était. Dans tout les cas, je ne pouvais pas la laisser là toute seule. Prenant dans mes bras l'enfant qui avait perdu connaissance d’épuisement, je décida d'aller jeter un œil au bout du chemin.

J'y trouva une petite maison typiquement Zelodienne a la porte démolie. Un cadavre de femme au sol qui je le craignais était la preuve de mon intuition. Cette pauvre petite fille était à présent orpheline.

Je ne savais que faire, d'habitude ma force suffisait à régler les problèmes que je rencontrais, j'étais une guerrière après tout .. mais là ... J'entrai dans la petite maison et constata que tout était en bon état si ce n'était la porte. Visitant un peu, je trouva une chambre disposant d'un petit lit a la taille de la fillette .. Sa chambre a elle sans aucun doute.

Je la déposa donc dans son lit et rabattis la couverture sur elle. L'observant d'un regard triste et désespérer ... Je ne voulais pas la laisser seule. Pour le moment, hors de question de laisser les cadavres de ses parents dans la nature. Je n'avais allumée aucune lumière, mais je ne voulais pas prendre de risque. Je n'étais pas loin des cadavres après tout. A toute vitesse, je partis chercher le cadavre du père sur le chemin, cela ne me pris pas plus de quelques secondes pour parcourir allez et retour les quelques deux cents mètres. Je ne connaissais pas les uses et coutumes mortuaire de cette race. J'enveloppa donc les cadavres dans des draps que j'avais trouvée dans l'autre chambre et les posa sur le grand lit avec la plus grande délicatesse et le plus grand respect.

Une fois cela fait, je décida de retourner près de la petite fille qui dormait à présent à poing fermer. Bon sang ... comment avait t’ont put infliger autant de souffrance à une petite créature aussi innocente ... Je m'assis sur le sol à côté du lit et finalement sans même le sentir venir, je me laissa glisser à mon tours dans le sommeil.

_________

C'est une nuit sans rêve que j'avais passée. Pas réellement reposante, mais au moins je n'avais pas été torturée par mes cauchemars habituels. C'est une petite voix qui me réveilla, accompagner d'un toucher doux et hésitant sur mon épaule.


M..Madame ? Vous ... Pardon de vous réveiller !

Hun .. c'est pas grave ... Est ce que ... Tu vas bien ?

Je ...

La petite fille se mis à sangloter légèrement. Visiblement elle ne savait pas trop ou elle en était, quoi de plus normal. Je passa donc doucement une mains dans ses cheveux, entre ses oreilles et lui caressa la tête toute en douceur.

Tu ne risque rien tant que je suis là Ok ? Je ne te laisserais pas toute seule

Et .. Okaasan ? Otosan ? ...

Aie .. la question a laquelle j'aurais voulue ne pas avoir a répondre, mais je devais être franche avec elle, pas moyen d'être autre chose, ça ne servirait strictement à rien.

Ils ... hum .. Excuse moi .. Je n'ai rien put faire pour eux ...

La petite Zelodienne se remis a pleurer, repartant dans son sanglot incontrôlable ... C'est qu'elle allait finir par m'emporter avec elle au final ! Etooo .. Que faire ? ... ah ! Je sais !

Tu sais ? Je ne suis pas capable de les faire revivre comme ça, mais je pourrais toujours t’emmener avec moi leurs rendre visite dans l'autre monde !

C'est .. ! C'est vrais ?!

Cette promesse ... Il fallait que je fasse tout ce que je pouvais pour la tenir. Il faudrait braver l'interdit, mais tant pis, ça valait le coup au moins pour elle, qu'elle puisse voir ses parents au moins une dernière fois.

Bien sure ! Je t'aiderais a revoir tes parents, au moins une fois. Je ne peu pas le faire tout de suite, mais je te jure que je le ferais !

La petite fille fut illuminée d'un grand sourire, puis de nouveau emportée par l’émotion, elle me sauta au cou ... je ne m'y attendais pas et y resta passablement étonnée dans un premier temps. Je fini cependant par m'adoucir et la pris doucement dans mes bras.

Tu t'appelle comment ?

P..Pina ! Je m'appelle Pina !

Je m'appelle Pan ... Et je promets que je ne te laisserais pas toute seule Pina ... Jamais

J'avais dit ça, j'allais m'y tenir, mais j'avais besoins de conseils. Je savais a qui demander. J'expliqua donc à Pina qu'on allaient voir des amies a moi mais qu'on reviendraient vite ici, elle me suivis sagement, elle n'avait pas réellement d'autre choix a part restée toute seule ici. C'est donc après avoir fermée la porte de la chambre pour protéger les corps de la famille de Pina que je partis d'un Shunkan Ido vers le Ki de Machiko qui était le plus perceptible des deux Zelodienne.

J’apparus devants elle en tenant la petite Pina par la mains et dévisagea la jeune femme d'un regard enjoué, bien qu'intérieurement c'était pas trop la fête. La petite fille, elle se tenait cachée derrière ma jambe, un peu intimidée et n'ayant pas trop compris ce qui venait de se passer.


Osu Machiko ! excuse moi d'apparaitre devens toi comme ça, mais j'aurais besoin d'aide ! J'ai trouvée cette petite fille dans la foret, assez loin d'ici. Ses parents son morts et elle est toute seule .. je sais pas trop quoi faire ...

Pina ne put empêcher une petite moue attristée quand je fis preuve de mon tacts légendaire en parlant de la mort de sa famille. Moi j'attendais la réponse de Machiko en me grattant la tête de ma mains libre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Dim Aoû 16, 2015 9:20 am






De retour !


Libre




Rentrons

Pan apparut peu après le départ d'Arachitz, les deux Zélodiennes furent surprises, elles n'arrivaient toujours pas à se faire à ce "Shunkan Ido", apparemment elle avait trouvé une petite qui avait perdu ses parents, Maeko eut des étoiles dans les yeux :

"Oh ! Elle est mignonne !"

Machiko elle, mit son index sur son menton et réfléchit :

"Hmm... Si c'est le cas je ne vois pas trop ce qu'on pourrait faire... Elle a de la famille ? Une tante ? Sinon on va devoir la ramener au village en attendant."

Maeko se mit devant Pan et parla d'une voix énergique :

"Pan-san ! Pan-san ! Ara-kun a repoussé les Saiyajins !"

"Oh ! Oui c'est vrai, il en a tué un et effrayé les autres !"

"Hai ! Et celui qu'il a tué était celui qui nous avait attaqué ! Je crois qu'on est en train de le retrouver peu à peu !"

Machiko cependant, n'eut pas l'air aussi enjouée :

"Il... reste un problème."

Maeko, dont le "problème" lui était sorti de la tête, reprit une mine un peu sombre. Les deux amies du Saiyajin expliquèrent à Pan qu'Arachitz ne voulait pas revenir à cause de la nuit de pleine lune il y a deux jours :

"A ses dix ans, il avait quitté le village pour voyager et il n'a pas appliqué la règle de ne pas sortir les nuits de pleine lune. Il dit qu'il a..."

Elle jeta un œil à la petite fille derrière la jambe de Pan, elle devait faire attention à ce qu'elle disait :

"... fait ce que font les Ozaruus."

"On a besoin de toi Pan-san ! On ne peut pas le suivre mais toi si, il faut que tu nous emmènes là où il est qu'on puisse au moins le faire revenir au village..."

De son côté, Arachitz était encore rentré en réflexion, enfin il essayait... Impossible de réfléchir avec tous ce vacarme alentour, il décroisa les bras et fit un mouvement de balayage avec sa main et les entités qui le cardaient furent désintégrées. Il soupira de soulagement, il retrouvait enfin le silence, en revanche il commençait à manquer d'énergie avec tous ces combats qu'il avait fait, il regarda son avant-bras, il avait toujours sa longue coupure qui cicatrisait :

*Je dois leur dire... Je ne peux pas rester comme ça ! Maman, papa, Isis, je dois leur dire ce que j'ai fait !*

Il serra le poing, la colère montait en lui, une colère contre lui-même, contre tout ce qu'il s'était passé jusqu'à présent :

*Je dois... faire face à leur jugement !*

Le sol commença à trembler et son aura se forma autour de son corps :

*Et tant pis... S'ils me rejettent.*

Sa colère atteignit son paroxysme et il fit exploser son Ki en un hurlement de rage :

"AAAAAAAAAAAH !"

Il donna un coup de poing dans le sol, sa main s'enfonça profondément mais ceci lui permit de se calmer un petit peu, il reprit son souffle, il avait quand même frappé de toute ses forces et mit les deux doigts sur son fronts. Il retrouva rapidement Machiko et Maeko, Pan était également avec elles, ainsi qu'un autre Ki, très faible, qu'est ce que cela pouvait signifier ?
Il apparut devant la fille de Son Gohan et ses deux amies, le visage fermé :


"Rentrons, j'ai à parler."

Les deux Zélodiennes étaient étonnées de son arrivée soudaine, bien sûr, l'ambiance était un peu étrange, après il venait de leur avouer son génocide partiel.
Il remarqua tout à coup une petite frimousse qui se cachait derrière Pan et il prit un air étonné, il s'accroupit pour être à hauteur de la petite fille :


"Tiens tu t'es trouvé un nouvel élève ?" dit-il pour plaisanter

Il fit le signe de la victoire et un sourire franc :

"Yo ! Je m'appelle Arachitz !" fit-il à la petite fille

La présence de cette nouvelle tête lui avait fait un peu oublié son problème, il sentit tout à coup une chaleur agréable l'entourer, il se retourna et vit Maeko en train de le soigner, sa coupure disparut et il retrouva toute son énergie :

"Ah... Merci..." dit-il avec en se grattant l'arrière de la tête

"Ben j'en profite tu es parti sans me laisser te soigner tout à l'heure !"

"C'est à dire que ce n'est pas ma première pensée en ce moment..."

Machiko eut un petit sourire, son amie ne pouvait pas s'arrêter de penser à la santé des autres peu importaient les circonstances, une grande qualité. Arachitz se redressa ensuite, la petite fille n'avait pas l'air en forme alors il se disait qu'il valait sans doute mieux lui lâcher la grappe, mais à vrai dire il n'en savait trop rien, il n'était pas doué avec les enfants :

"Au fait, qu'est ce que tu voulais dire tout à l'heure quand tu disais que tu avais à parler ?"

"Je dois parler à ma famille, cependant j'aimerai que vous soyez là aussi et..."

Il se tourna vers Pan :

"... j'aimerai que tu sois là également. Peu importe comment ça finira, je tiendrai ma promesse et t’emmènerait voir le Bibliothécaire."

Il mit ses deux doigts sur son front et s'adressa de nouveau à ses amies Zélodiennes :

"Posez vos mains sur moi, je vais nous télé... Oh attendez !"

Il s'avança vers la capsule qu'il avait conservé de l'attaque des Saiyajins et mit sa main dessus :

"Posez vos mains sur moi donc, je vais nous téléporter au village ! Tu viens Pan-san ?"

Machiko et Maeko posèrent une main sur les épaules d'Arachitz tandis que celui-ci attendait la réaction de sa sensei, il voudrait bien avoir une conversation avec elle aussi plus tard.


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Dim Aoû 16, 2015 6:32 pm




Son Pan


Pan
Normal = lvl 100 (Puissance masquée)




Zut, moi qui avait eu besoin de conseil, j'allais devoir de débrouiller toute seule finalement. J’écoutais ce que Machiko me disait sur Arachitz, pas réellement surprise. Les Oozaru détruisent, ils sont fait pour ça. Après tout j'avais déjà prévenu que Arachitz l’apprendrait et je ne disais rien, mais celons moi lui cacher tout ça n'avait pas été la bonne solution. Quand on aime on fait confiance. Arachitz D'ailleurs, mis peu de temps avent d'apparaitre devant nous.

La petite Pina, quand a elle ne comprenait pas grand chose de ce qui se passait et toujours un peu déboussolée elle sursauta en s'accrochant a ma jambe devant cette soudaine apparition. Elle se cacha un peu plu derrière moi lorsque le Saiyajin s’accroupit pour parler d'elle, visiblement elle était encore choquée et apeurée. J'eus donc pour réflexe de la prendre dans mes bras pour la rassurée,chose qui la surpris mais qui semblait faire son effet vue qu'elle se blottis doucement contre ma poitrine en se cachant derrière ses queue.


Yare ... Ne t'inquiète pas ce sont des gens bien, ils ne te feront pas de mal ...

Elle n'était pas décidée a sortir visiblement, puisque pas de réponse. Tant pis, si elle était bien et rassurée là ou elle était c'était le principal. Arachitz parlait de ses parents, de ce qu'il avait fait et de son désire de se racheter. il était sur la bonne voix.

Le Bibliothécaire peu attendre, ne t'inquiète pas.

J'allais le suivre et me dis que pina ferrait mieux de restée là, mais au final ce n'était pas une bonne idée. Peu être que l'assassin était encore a ses trousses et puis je lui avais promis que je ne la laisserais pas seule. Je la garda donc contre moi et posa une mains sur l’épaule de Arachitz. Il allait falloir que j'explique a la petite fille un jours tout ça, j'espérais que pour l'instant elle ne prenne pas peur ...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Mar Aoû 18, 2015 12:47 am






De retour !


Libre




Le Bibliothécaire

Arachitz téléporta tout le monde au village, on était encore en train de réparer les dégâts légers causés par le Ozaruu, les villageois le regardèrent bizarrement, avec une pointe de crainte dans les yeux, rien à voir avec l'accueil d'il y a deux jours, sûrement que la nuit de pleine lune leur avait rappelé un terrible souvenir qu'ils avaient enterré depuis des années et qu'ils mettraient désormais un moment avant d'oublier à nouveau, les deux facettes du Saiyajin, l'humanoïde qui les protégeait et le gorille géant qui les exterminait, vous parlez d'un cas de schizophrénie...

Tout le monde alla jusqu'à la demeure familiale, il informa qu'il avait des choses à dire et qu'il souhaitait que tout le monde y compris sa petite sœur soit là, ils s'étaient réunis dans la plus grande pièce de la maison, le Saiyajin paraissait hésitant :


"Alors... par où commencer ? Ce que vous allez entendre risque d'être assez... choquant."

Il s'assura d'avoir l'attention de tout le monde et prit une profonde inspiration :

"Vous savez désormais que j'ai pris connaissance de ce qu'il m'arrivait les nuits de pleine lune. Vous savez que je peux me contrôler, et ça m'a fait prendre conscience d'une chose..."

Il eut un autre blocage, décidément ça avait du mal à sortir :

"Quand je suis parti du village... J'ai un peu... oublié la règle que vous m'aviez imposé. Parfois je me réveillais au milieu de bâtiments en ruines, complètement nu, avec aucune souvenir de ce qu'il s'est passé. J'ai détruit des villages."

Ça y était, c'était enfin sorti, sa famille savait désormais, elle devait le juger maintenant. Arachitz s'attendait évidemment à ce que la nouvelle passe mal, Lyn avait la tête baissée, Ario posait une main sur son épaule, Isis avait un regard choqué :

"O... nii-chan... Qu'est ce que ça veut dire ?"

Il ouvrait la bouche, mais les mots ne sortaient pas, en fait il ne savait pas vraiment quoi répondre :

"Nous... savions."

Cette fois-ci c'était l'ancien basse classe qui fut sous le choc, sa mère avait parlé, toujours la tête baissée, et continua :

"Nous aurions du te le dire... mais... au fond de nous... nous avions peur, tu n'étais pas aussi gentil qu'aujourd'hui quand tu étais petit, tu dois t'en rappeler non ? Quand tu te transformais tu devenais presque invulnérable et..."

Elle fut interrompue par des larmes, Ario prit alors le relais :

"Nous ne savions pas comment tu réagirais si tu avais connaissance de ton pouvoir."

"Vous... aviez peur de moi ?!"

"Comme tout le monde au village depuis ta première transformation ! C'était quelque chose que nous n'avions jamais vu ! L'ancien du village avait cependant ressenti une profonde envie de destruction en toi quand tu étais sous cette forme, nous t'avons donc élevé en essayant de te maintenir éloigné de ce pouvoir. Nous avions peur pour nous, mais aussi pour toi, nous ne voulions pas que tu sois corrompu par ton pouvoir."

"Après tu as voulu partir, tu n'avais que dix ans, tu étais encore beaucoup trop jeune et tu avais encore ton caractère... Nous avions donc décidé de te garder une nouvelle fois l'information. Mais nous n'étions pas dupes, nous savions que tu ne suivrais pas notre règle dans le monde extérieur."

"Nous espérions que notre silence te garde dans le droit chemin."

"Et nous avions réussi ! Tu étais devenu un héros, tu avais sauvé la planète et tu es désormais connu à travers le monde pour cette action ! Et mon fils était revenu douze ans plus tard transformé en beau jeune homme !"

Arachitz avait la tête baissée et la mine sombre, ils savaient, et pourtant ils ne lui en avaient jamais voulu, lorsqu'il était revenu tout était comme avant :

"J'ai compris, vous aviez peur de me l'avouer car vous craignez que je l'utilise volontairement contre vous."

Ario acquiesça :

"Nous voulions te le dire, mais nous avions hésité trop longtemps, l'année d'après les Saiyajins t'avaient enrôlés. Et après, tu es revenu, mais les événements se sont enchaînés trop vite."

Tout était clair, ils avaient fait un coup de poker, sacrifier peu de Zélodiens dans l'espoir d'en sauver beaucoup, un choix qui avait du être très dur à assumer pour eux car ils savaient que Ozaruu reviendrait. Lui aussi avait bien sûr une part de responsabilité puisqu'il était sorti les soirs de pleine lune :

"Ce n'est pas ta faute mon fils."

Arachitz leva la tête et vit le sourire de ses parents qui avaient les yeux humidifiés, Lyn s'approcha et mit sa main sur la joue de son fils :

"Je ne pourrai pas être plus fière de ce que tu es devenu !"

Ces mots atteignirent le guerrier en plein cœur, il ne savait que dire, en plus de cela, Lyn serra son fils dans ses bras :

"Nous t'aimons Arachitz ! Tu auras toujours notre soutien !"

Il était totalement désarmé, il s'attendait à tout sauf à ça, il ferma les yeux et accepta l'étreinte de sa mère :

"Je ferais de mon mieux..." lui murmura-t-il

"Otosan, Oniichan a fait quoi en fait ? J'ai rien compris !"

Ario caressa la tête de sa fille :

"Rien ne t'inquiète pas !" répondit-il en souriant

Après cette conversation, Arachitz décida d'aller se changer avant d'aller voir le Bibliothécaire, il prit la même tenue qu'il avait avant sa transformation en Ozaruu, son regard recroisa sa vieille tenue de Saiyajin en ruine, il la fixa quelques secondes avant de quitter la pièce et rejoignit Pan et les autres qui l'attendaient dehors, il rangea les deux capsules dans un endroit moins voyant que le centre du village et était désormais prêt :

"Bon ! On va chez le Bibliothécaire alors ?!"

Maeko sautilla de joie :

"Hai ! Hai !"

"Hum... En fait voulait y aller en volant et c'est assez loin d'ici... du coup vos oiseaux ne pourrons jamais nous suivre... Vous allez... devoir rester..." avait-il dit en se grattant la joue

La Zélodienne blonde fit retomber ses épaules, déçue, mais Machiko eut un sourire un peu sadique :

"Fufufu ! J'ai une idée moi !"

Quelques minutes plus tard, Arachitz et Pan volaient, mais le Saiyajin avait un chargement spécial, deux Zélodiennes assises sur son dos, il avait les bras croisés et l'air boudeur :

"J'arrive pas à croire que je sois en train de faire ça..."

"C'est beaucoup plus rapide qu'avec nos aigloros !"

"Ne râle pas Ara-kun ! On te lâche plus désormais !"

Une veine se gonfla sur son front et il cria en agitant les bras :

"Vous avez intérêt à apprendre à voler dans la semaine !"

Machiko tapota la tête d'Arachitz d'un air un peu embarrassée :

"Oui oui ne t'inquiète pas héhéhé..."

Ils arrivèrent à la grande tour du Bibliothécaire :

"C'est là !"

Ils se posèrent non loin et avancèrent à pied vers l'entrée de la tour :

"Tu vois Pan-san, la zone est protégée par un champ magique invisible généré par un cristal au cœur de la tour. Tant que le Bibliothécaire est dans ce champ, il est invulnérable aux attaques."

Il toqua à la porte d'entrée, une simple porte de bois, elle s'ouvrit, dévoilant une salle des plus étranges, les murs étaient des étagères remplies de livres et, flottant au centre de la salle, un gros cristal blanc de la taille d'une personne brillait d'une énergie pure. En face d'eux se trouvait un homme assis en tailleur sur un grand matelas où étaient disposés pas mal d'oreillés, il était habillé d'une longue robe blanche, un bâton de bois posé à côté de lui, des cheveux et une longue barbe blanche, il avait l'air assez âgé, il ouvrit ses yeux clos à l'arrivée du groupe :

"Salutations. Arachitz, tu es revenu ? Avec des amis ?"

Sa voix et son expression faciale était des plus sereines, en fait, tout inspirait la tranquillité chez cet homme :

"Salutations monsieur le Bibliothécaire ! Ça va depuis le temps ?"

"Oui, ma vie poursuit son cours, je poursuis ma tâche de Gardien, jusqu'à ce que mon heure ne vienne. Voudrais-tu me présenter tes amis ?"

"Ouais ! Voici Machiko, Maeko, Pan et euh... en fait je ne connais pas le nom de cette petite héhéhé..."

"Oh ? Eh bien nous saurons en temps voulu, patience mon jeune ami."

Il se redressa et descendit de son lit, on pouvait voir qu'il avait deux queues de renard, il s'avança vers le Saiyajin :

"Aurais-tu une requête à me soumettre ?"

"Ah... ouais... euh... Les Kaioshins ont besoin d'une info, c'est sur une magie de contrôle un peu bizarre..."

"Un genre de Majinisation améliorée, avec de l'absorption d'énergie, l'être contrôlé entre dans une sorte de rage !"

"Ouais voilà ! Merci Maeko-chan !"

Le Bibliothécaire caressa sa barbe :

"Hmm... j'ai déjà vu ça quelque part..."

"Vous savez des choses ?"

Une voix qui n'était pas censée être là, mais qui n'était pas inconnue, derrière le groupe se trouvait la Kaioshin du temps, accompagnée de Kibito, elle salua le Bibliothécaire :

"Excusez mon entrée cavalière, je suis la Kaioshin du temps et vos informations nous serons vitales ! Si vous savez quoi que soit bien entendu..."

Le Bibliothécaire tendit une main, un des milliers de livres sur les étagères quitta sa place et arriva en flottant dans la main du sage, il commença à feuilleter l'ouvrage :

"Veuillez m'excuser, je ne suis pas certain, mais il me semble qu'il ne s'agisse de magie de haut niveau..."

Il continua de parcourir son livre pendant quelques secondes :

"Hmm... Est-ce ceci ? Magie Noire de contrôle, peut se reconnaître par l'aura noire entourant la victime, multiplie sa puissance."

"Oui ! C'est exactement ça !"

"Hmm... C'est un art oublié depuis longtemps, très difficile à maîtriser. Si quelqu'un a réussi cependant, c'est effectivement problématique..."

"Nous cherchons un moyen de prévoir le prochain contrôle."

Le vieil homme fit non de la tête :

"J'ai bien peur que vous ne puissiez détecter les attaques uniquement une fois lancées, c'est le surplus d'énergie négative que vous devez chercher."

"Vous êtes certain ? Nos ennemis voyagent dans le temps, ce n'est pas possible de détecter ces voyages ?"

"Cela est tout à fait possible madame la Kaioshin du temps, c'est une technique détenue dans ce livre." dit-il en pointant un endroit de l'étagère "Souhaitez-vous que je vous l'enseigne ?"

"S'il vous plait !"

"J'imagine que je ne peux rien refuser aux Kaioshins..."

Il se tourna vers le groupe :

"Pourriez-vous attendre dehors s'il vous plait ?"

Tout le monde sortit, Kibito compris, Arachitz alla vers Pan et lui demanda après s'être assuré qu'ils étaient un peu en privé, la présence de Pina ne dérangeait en revanche pas le Saiyajin :

"Euh... Pan-san, je peux te poser une question ?"

Il baissa la tête et prit une inspiration :

"Je... sais plus trop quoi penser en fait... Tu m'as dit de pas échouer mais la découverte récente m'a fait... douter. J'ai l'impression d'avoir échoué, j'ai massacré ceux que je devais protéger, je ne me sens plus de parler en face d'un Zélodien comme si de rien n'était, mais d'un autre côté ma famille croie en moi et j'ai pas envie de les décevoir..."

Il s'assit par terre et soupira de dépits :

"Bref, je sais plus quoi faire."


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Mar Aoû 18, 2015 1:23 am




Son Pan


Pan
Normal = lvl 100 (Puissance masquée)




Je n'avais rien montrée au autres depuis que j'étais revenue sur terre. A vrais dire extérieurement il n'y avait que peu de signe d'une quelconque dépression, pourtant elle était bien là. Pina m'aidait beaucoup à me concentrée sur autre chose que mes tracas, mais je ne pouvais pas m’empêcher de réfléchir tout le temps. Pour le coup j'avais un comportement actuellement un peu asocial, isolée, renfermée.

AU village nous avions laisser Arachitz aller parler a ses parents. Pina, elle, ne m'avait pas lâcher. A vrais dire elle était plutôt curieuse et commençai a se faire un peu à ces déplacements instantané à répétition. Elle regardait autour d'elle et alla même voir Machiko et Maeko pour les dévisager de son petit regard d'enfant. Moi je restais invariablement dans mon coins, appuyer cotre le mur avec un visage anormalement sobre et sérieuse. La discutions n'avait pas durée longtemps, enfin c'est ce qui m'avait sembler, je n'en savais rien. J'étais tellement plongée dans mes esprits que je ne me rendais pas réellement compte du temps qui passait.

En partant a la bibliothèque, je n'avais même pas eu un sourire lorsque j'avais vue pourtant la scène quelque peu singulière entre le Saiyajin et ses deux consœur Zelodiennes. Pina, elle, ne se posait pas trop de question, après tout elle ne me connaissait pas tant que ça et je n'avais jamais été méchante avec elle, bien au contraire.

Arachitz me présenta la Bibliothèque en m'expliquant son système de protection, je faisais sans blanc de m'y intéressée pour ne pas paraitre trop suspecte. C'est même Arachitz qui posa les questions, moi je resta silencieuse tout en laissant Pina se balader un peu partout autour, par chance elle était plutôt sage et ne touchait à rien de particulier.

Le premier changement d'expression que j’eus depuis de nombreuses heures fut lorsque la Kaioshin du temps fit son entré ... prouvant bien qu'elle me surveillait depuis. Je l'observais sans la lâcher du regard, un regard pas vraiment amical ... Pourquoi ne m'avait t'elle pas aidée ... pourquoi m'avait t'elle laisser me comportée comme je l'avais fais ? Plongée dans mes réflexions, j'eus une pulsion de force qui fis violemment trembler ma mains droite, mouvement qui me ramena à la réalité. L'espace de quelques instants je m'étais imaginée la frapper .. violemment.

La discutions allait de bon train et bientôt nous nous faisons mettre a la porte pour que la sacro-sainte Kaioshin pom-pom girl apprenne sa technique à la con. Elle aurait pas put imaginer une seule petite seconde qu'il aurait été plus pratique que celle qui se tape tout le taffe, moi en l’occurrence, apprenne ça à sa place ? A elle et sa bande de divin trou du cul qui restait bien au chaud a manger des Onigiri au Kaioshinkai ?

Je fus tirée de mes réflexion par Arachitz qui me posa une question dont j'avais tellement pas les idées claires que j'avais aucune foutre idée de quoi lui répondre ... Tournant les yeux, un peu honteuse de ne pas arrivée à lui donner la réponse à sa question alors que je ne m'y étais moi même pas tenue ...


Excuse moi ... On pourraient pas en parler une autre fois ? Je suis ... Fatiguée ...

C'était pas un bobard non, j'étais réellement épuisée. Pas physiquement, mais moralement je n'y étais plus du tout. Pire, je commençais même a avoir peur de mon propre pouvoir et ce que je pourrais être amenée à faire. Moi qui disais à Arachitz de ne pas perdre de vue ce qui était réellement important, je m'étais moi même perdue ... enfin disons que je commençais à avoir du mal à me repérée après être partie dans la mauvaise direction ...

Pina revint vers moi et me fis un immense sourire qui me réchauffa quelque peu le cœur. Elle était un peu fatiguée, a vrais dire la nuit qu'elle avait passée avait été quelque peu agitée et pas réellement reposante. Je la pris donc dans mes bras et la laissa posée sa tête sur mon épaule, sombrant dans un léger sommeil pus réparateur et moins emplis de cauchemars.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Mer Aoû 19, 2015 9:58 am






De retour !


Libre




Entretiens avec le sage

C'était un négatif, Pan ne voulait pas discuter, disant qu'elle était fatiguée, vrai ou pas il n'insista pas. Elle prit la petite qu'elle avait récupéré auparavant dans ses bras, commencerait-elle à s'attacher ? Il se releva et alla plus loin admirer le paysage, laissant sa queue flotter au gré du courant d'air, cet endroit avait vraiment quelque chose d'agréable, ça avait le don d’apaiser les cœurs, un vrai lieux de recueillement en somme. Il fut cependant dérangé par une sensation étrange, il se retourna et vit que Machiko lui avait attrapé la queue :

"Ah... Ah..."

Il eut un regard choqué alors qu'il tomba à genou, puis à plat ventre :

"HmHmHm ! J'ai pas oublié tes points faibles Ara-kun."

Maeko s'accroupit devant le Saiyajin, toute souriante :

"Héhéhé ! Tu te fais encore avoir par cette blague ?"

"Héhéhé !" fit-il avec un petit sourire en coin

"Hum ?"

Il attrapa la jambe de Maeko et la fit basculer en arrière puis prit appui sur son autre main puis pivota pour faire un balayage des jambes sur Machiko, un vrai mouvement de danseur de Hip-Hop, les deux filles tombèrent au sol :

"Ce n'est plus un point faible ! Moi aussi je peux blaguer !" s'exclama-t-il en faisant le signe de la victoire avec ses doigts

Il sentit cependant que quelque chose n'allait pas, comme s'il lui manquait une partie de lui, il se tourna et réalisa que sa queue avait disparu :

"Hein ?! Qu... Quoi ?!"

"Hum... Ara-kun..."

Il posa son regard vers Machiko qui tenait dans sa main sa queue de singe, elle tenait toujours sa queue quand il avait effectué son balayage, elle s'était du coup... décrochée :

"Ah... Ma... Ma..."

"Héhéhé..." fit-elle, un peu embarrassée

Le Saiyajin fut paralysé quelques secondes et ferma les yeux en serrant le poing et respira un bon coup :

"C'est pas grave..."

Les deux Zélodiennes furent un peu surprises de sa réaction :

"Elle va repousser."

*Enfin je crois...*

L'attente dura encore un long moment, deux heures en fait, quand enfin la porte en bois s'ouvrit :

"C'est terminé, Arachitz, il veut te voir."

"Moi ? Pourquoi ?"

"Je n'en sais rien il n'a rien dit... Bref Kibito !"

Le serviteur du Kaioshin de l'Est posa sa main sur l'épaule de la Kaioshin du temps et se prépara à se téléporter :

"Pan, on se parlera plus tard."

Lui dit la Kaioshin avant de disparaître, son ton avait eu l'air plus sérieux, c'était sans doute quelque chose d'important, Arachitz se gratta la tête puis s'avança vers la porte :

"Bon... Ben c'est mon tour."

Il pénétra dans la tour, le vieux sage l'attendait assis en tailleurs, il avait un sourire serein sur le visage :

"Assied-toi en face de moi jeune Arachitz."

Le guerrier s'exécuta et s'assit sur le lit en face de l'ancien, un plateau apparut en volant entre les deux personnes :

"Thé ?"

Le Saiyajin accepta la proposition et prit une tasse dont il but une gorgée, le Bibliothécaire fit de même :

"Alors mon petit, je sens le conflit en toi."

Arachitz n'était pas vraiment étonné, il avait déjà eu affaire aux enseignements du Bibliothécaire et savait qu'il était très sensitif, il acquiesça donc en silence :

"Je peux en savoir la cause ?"

En réalité, il la connaissait déjà, il voulait simplement qu'Arachitz ne l'avoue lui-même :

"J'ai... l'impression de ne pas être assez fort..."

"Hmm... Je ne pense pas que ça soit ça, moi je dirai que tu as peur et que tu es confus."

"Moi ? Non j'ai pas peur !"

"Alors mes sens me tromperaient-ils ? Je sens un poids, regretterais-tu quelque chose que tu aurais fait récemment ?"

"N... non..."

"Arachitz."

Le Bibliothécaire regarda le jeune Saiyajin droit dans les yeux sans quitter son air apaisé caractéristique, il se resservit une tasse de thé :

"Lorsque je t'ai pris comme élève tu avais encore une arrogance latente en toi, mais sais-tu pourquoi j'ai tout de même accepté de t'apprendre la magie ?"

Il fit non de la tête :

"Car au plus profond de ton cœur, dissimulée derrière ta fierté et ton arrogance, j'ai vu une petite lumière, une chaleur agréable, un petit village perdu entouré par la forêt, une famille. Voilà pourquoi j'ai jugé que tu étais digne de mon enseignement."

L'ancien basse classe baissa la tête, il n'avait plus rien à dire face à l'argumentaire de son maître :

"Ne perd jamais de vue la raison pour laquelle tu te bats mon jeune élève."

Il y eut un silence, le Bibliothécaire laissa le temps à Arachitz d'assimiler l'information et demanda :

"Peux-tu m’amener ton amie Pan s'il te plait ?"

Il acquiesça et se releva, il se dirigea vers la sortie d'un air pensif et l'ouvrit :

"Ah ! Ils ont fini !"

Il se tourna vers Pan et montra l'intérieur de la tour avec son pouce :

"A toi Pan-san."

Le vieux sage était en train de refaire le plein de thé quand il aperçut Son Pan :

"Peux-tu venir t'asseoir en face de moi s'il te plait ?"

Il l'observa très calmement :

"Du thé ?"

Une fois les politesses échangées le Bibliothécaire décida d'entrer dans le vif du sujet, il parla de sa voix douce :

"Ma chère, ce lieu est aussi un lieux de pèlerinage, mon devoir n'est pas seulement de garder cet endroit mais aussi de faire en sorte que chaque personne qui y entre en ressorte meilleure."

Il but une gorgée de thé :

"Je sens un grand pouvoir en toi, tu a même à un moment de ta vie atteinte le stade divin, je sens la pureté de ton cœur."

Il avala une autre gorgée :

"Cependant, je sens aussi une part sombre dans celui-ci, qui a pris plus d'importance ces derniers temps."

Il refit le plein de sa tasse ton en continuant :

"Je ne donne pas d'ordres, il serait fort impoli de ma part, je ne peux prodiguer que conseils. Tu as besoin de changer d'air, je te conseil d'y aller doucement jusqu'à ce que ça aille mieux, tu devrais te détourner un temps de la pression que tu subis et te mettre à délégué certaines tâches parce que..."

Il sentit la vapeur de son thé :

"... même les Kaioshins oublient parfois qu'il y a des batailles que l'on ne peut mener seul. Oui, je sais quel est ton origine, j'en sais même bien plus, mais ne t'inquiète pas, avec moi ton secret est bien gardé, j'ai conscience de l'importance qu'ont les secrets que l'on cache au plus profond de son cœur. Vous n'êtes peut-être pas de cet Univers mais ça ne veut pas dire qu'il ne peut pas vous accepter, formez de nouvelles amitiés, le soutien d'amis vous sera très utile."

Il déposa sa tasse sur son plateau et joignit ses mains :

"A moins que vous n'ayez une question cet entretien arrive à son terme."


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

Rang Z [Demi Saiyajin]
avatar


Féminin Messages : 326
Age : 25
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: De retour !   Jeu Aoû 20, 2015 6:59 am




Son Pan


Pan
Normal = lvl 100 (Puissance masquée)




Maeko et Machiko se mirent a jouer avec un Arachitz qui semblait quelque peu déçu que je ne lui réponde pas. Après tout je m'en fichais, je n'étais pas son Sensei attitrée, je ne lui devais rien et n'avais prise aucun engagement. J'étais juste une aide qui lui avait été fournie, rien de plus.

Arachitz venait de se faire arracher sa queue par erreur et je soupirai une sorte de "C'est pas trop tôt" d'un souffle, car celons moi cette queue était plus un soucie qu'autre chose. Il aurait un peu de mal, notamment avec son équilibre au début, mais il s'y ferait vite, et perdre cet appendice était aussi après tout un prérequis pour atteindre un pouvoir plus grand.

Il fût appeler par le Bibliothécaire qui le pris en entretiens alors que j'adressais un regard mauvais au eux Kaioshin qui partaient une fois leurs affaires régler aussi subitement qu'il étaient venues. Bande de tocards ...

Je caressais doucement la tête de Pina qui dormait à poing fermer dans mes bras en attendant que ça passe. Si les Kaioshin avaient put avoir leurs info. eux même, qu'est ce que je faisais encore là moi ? Après tout je n'étais pas chez moi et je perdais mon temps ... Je baissais les yeux vers la petite Zelodienne endormis et soupira bruyamment ... Merde ... je lui avais fais une promesse à elle ... Bah, on irait dans l'autre monde quand elle serrait réveiller.

C'est seulement au bout d'un long moment qu'Arachitz sortis de la pièce et m'indiqua d'y entré a mon grand étonnement. Gardant Pina dans mes bras j’entrai dans la vaste pièce qui abritait le vieux Zelodiens qui était ma fois tout aussi laid que le vieux Namek fripé qui nous avait servis de Kami-sama avent Dende. Qu'est ce qu'il voulait lui ? J'obéis à sa demande de m'asseoir et il commença a déblatérer sur moi.

Je ne fut pas surprise qu'il me sorte des truc sur ma puissance, sur mon Ki divin et a vrais dire j'aurais baillée s'il ne m'avait pas sortis qu'il connaissait mes secrets. Il savait exactement qui j'étais et d’où je venais ?! Comment étais-ce possible ? Même Arachitz ignorait près de la moitié de tout a mon propos ! Il me demandait de m’arrêter, il voulait que je délègue ...


La famille Son as toujours pris ses responsabilités, on m'a demander de l'aide et je n'avais pas a refusée. Vous dites que je dois m'arrêter et déléguer, mais qui ? Qui au juste a part moi aurait suffisamment de pouvoir et de compétences pour mener ma mission à bien ?

Il voulait aussi que je me lance dans une nouvelle vie, ce n'était pas possible, comment pouvais-je passer outre ce que j'avais vecue ? Ce que j'avais perdue ? Les gens chère a mes yeux qui étaient tous bien là et que je pouvais voir si je le voulais ... Mais je n'en avais juste pas le droit. Comment pouvais vivre a côté de ça ?

Vous savez ... Dans la vie pour que quelque chose existe il faut que son opposé existe aussi. Pour que des gens soient heureux il faut des gens qui gâchent leurs vie a côté. Croyez vous que Maeko et Machiko auraient retrouvées Arachitz si je n'avais pas donnée de ma personne et souffert en accomplissant mon devoir qui m'à permise de le rencontrer et le ramener ?

Je n'attendis pas de réponse de la part du vieux monsieur, mais quelque chose attira mon oreille, le silence ... Il manquait un bruit auquel je m'étais accoutumée depuis plusieurs longues minutes. Un petit bruit de respiration légère et régulière désormais absent me permis de me rendre compte à mon grand damne qu'une paire de petite oreille en pointe avait entendu tout ce qui s'était dit ...

Je baissa les yeux et tomba nez a nez avec la petite frimousse de Pina qui m'observait de façon dubitative, toujours blottie contre moi. Apparemment elle cherchait à comprendre, mais avait saisis en gros ..


Tu est triste ? Comme moi en fait ?

Je ... non Pina ! Bien sur que non ! Ne t'inquiète pas, c'est juste le vieux papy sénile là qui raconte des bêtises, rendort toi !

Tu ment ...

La petite Zelodienne cligna des yeux et agita les oreilles comme si elle cherchait a lire en moi et à réfléchir, puis elle apposa ses mains contre ma poitrine. Je ne compris pas exactement ce qui se passait, mais je sentais toute ma rage s’envoler petit a petit ...

Tu est triste parce que tu as perdu ta famille, comme moi ... ET maintenant tu est triste parce que tu pourra plus jamais les revoir. Tu est aussi en colère parce que des gens t'ont demander de faire des choses que tu as pas envie et tu voudrait être tranquille un peu ...

Qu.. Qu'est ce que ... ?!

Ma maman faisait de la magie qui rendait les gens heureux et permettait aussi de les rendre meilleurs quand ils étaient pas bien. Il parait qu'il n'y as que notre famille qui avait faire ça alors elle m’a apprise.

Alors c'est ça qu'elle était en train de faire ? Elle chassait ma colère par magie ? Elle ne racontait pas de bêtise, car je le sentais ... J'étais nettement moins nerveuse, plus alerte ... Pina était réellement en train de me faire quelque chose, ce n'était pas du simple placebos ...

Je poussai malgré moi un soupir de bien être puis, je réalisais avec lucidité tout ce qui s'était passer les trois dernier jours ... Quelle horreur. Je pris une profonde inspiration alors que les larmes me montaient au yeux. Des larmes de culpabilités, j'avais été odieuse ... Cruelle, monstrueuse ... Comment allais-je pouvoir me racheter ? Alors que je sentais la tristesse jaillir de mon cœur apaiser de sa rage, je sentis Pina se serrer contre moi. Visiblement ça lui demandait un peu d'énergie de faire ce qu'elle m'avait fait, mais si elle s'était blottie là c'était pour une autre raison que simplement la fatigue.


C'est pas bien de rester seule, je veux pas être toute seule moi, surtout quand je vois comment ça t'a rendue triste. Alors je vais restée avec toi comme ça on sera plus jamais seule toute les deux d'accord ?

Elle était adorable ... Mais elle avait raison. Il n'y avait rien de pire que la solitude, une douleur qui persiste, qui s'accroche sans jamais s'en aller. Il suffisait de trouver les bonnes personnes et ne plus les lâcher. C'était une leçon que j'avais apprise a Arachitz, mais que j'avais moi même oubliée, me considérant comme perdue pour le bien de la galaxie, mais je n'étais pas qu'une arme. Si je voulais vivre, et surtout vivre heureuse, j'allais devoir aller de l'avent, aussi dur que cela pourrait être.

Je serra bien fort la petite fille dans mes bras et déposa un doux baisé sur sa tête en me levant.


Merci Pina ... Je ne te laisserais pas tombée

Je levai les yeux vers le vieux Zelodien a qui je sourie sans trop savoir pourquoi et quitta la pièce pour retournée près du groupe qui semblait t'il m'attendait à l’extérieur. Pina avait l'aire fatiguée, mais plus heureuse et moi, bah j'avais toujours les yeux humides, mais pas moyens de les essuyer ...

Désolée de vous avoir fais attendre ... Et puis, désolée si je me suis montrée froide ou méchante ces dernier jours ... Dites moi si je peu encore vous aider.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De retour !   

Revenir en haut Aller en bas
 

De retour !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Zélod III :: Villages-