Partagez | 
 

 Alcool, femmes et baston... Une journée type d'Ashura! [Solo En cours de réécriture] (Ancien rp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alcool, femmes et baston... Une journée type d'Ashura! [Solo En cours de réécriture] (Ancien rp)   Lun Juil 07, 2014 10:08 am



LES PÉRIPÉTIES D'UN ROI (PREMIÈRE PARTIE)

ASHURA

Planète Hiko, renommée récemment Seiya

Assis dans une source chaude, accompagné de deux charmantes extraterrestres de chaque côté, je buvais une coupe de saké. La blonde était à ma gauche et peu vêtue, elle me servait du saké, autant que j'en voulais tandis que la brune à ma droite était sous mon bras droit et blottie aussi contre moi. Et dire que j'avais conquis cette planète en une journée. Ces êtres étaient vraiment pitoyables, peu avancés technologiquement, plutôt doués pour se battre mais loin d'être aussi forts et expérimentés qu'un vétéran du combat tel que moi. J'étais en ce moment même dans une annexe du palais qui donnait sur des sources chaudes et il fallait bien avouer qu'être dans son bain avec deux beautés et une bonne cruche de saké, il n'y avait rien de tel pour se détendre. C'était pas mon idiot de fils qui risquait de comprendre ça, il était tellement maladroit, timide et boulet avec les gonzesses, qu'il serait même pas foutu de savoir profiter de ma situation. La prochaine fois que je le croiserai, il se mangera une bonne branlée tiens, ça me calmera les nerfs. C'est alors qu'une explosion retentit au loin et qu'une force étrange s'approcha en direction de la source. Je souriais alors à pleine dent et me levais surprenant les deux jeunes femmes.

-"Ahahaha ! Les femmes et l'alcool sont certes des passions dignes d'un homme... Mais rien n'est plus excitant et jouissif... Rien ne l'est plus ! Qu'un bon combat ! ALLEZ APPROCHE !!! J'AI SOIF DE SANG ET DE BASTON !!!! AH AH AH AH AH AH !!!"

La puissance jaillit de l'est et explosa littéralement un des murs qui permettait d'être en intimité dans la source chaude, à l'abri des regards indiscrets. L'idiot qui était à présent face à moi et voulait en découdre était un grand être d'apparence humanoïde et assez baraqué. Ce type était un grand gaillard à la peau mate et aux muscles saillants. Il avait une longue chevelure blanche et des yeux d'un bleu très perçant. Son visage était parcouru de deux cicatrices, une horizontale sur son nez et une verticale au niveau de son œil gauche. Ce devait être encore un de ces types qui se sentaient tout puissant et qui comptaient me vaincre et libérer cette planète de mon règne. En ce moment, c'était quasiment tous les jours, qu'un type venait me défier pour prendre ma place mais aucun n'avait été digne de moi. Pff, jusqu'ici je n'avais affronté que des tapettes, des larves qui ne partageaient pas ma conception du combat. L'idiot démontra quand même qu'il savait parlé en plus de refaire la décoration, c'était un bon début.

-"Te voilà démon ! Je me suis entrainé durant de longs mois dans l'attente de ce jour ! Tremble car aujourd'hui est le dernier jour de ta misérable existen... !!!"

J'avais coupé ce discours qui commençait à m'ennuyer en collant directement une droite à cet empaffé qui l'encastra dans une autre partie du mur. J'en avais rien à foutre de son discours, je voulais me battre !

-"Moins de blabla inutile et plus d'action ! APPROCHE LOPETTE !"

L'homme sans nom quitta le mur dans une rage folle et m'assena une série de coups de poings au niveau du torse ainsi qu'une droite qui devait contenir toute l'étendue de sa force. J'avais encaissé ses coups sans broncher et le coup de poing que je reçus au visage ne me fit que légèrement tourné la tête. J'affichais alors un sourire carnassier.

-"Pff ! Les jeunes, il faut tout leur apprendre de nos jours ! Quand tu es en colère et que tu te bats, ne retiens pas tes coups ! Ils doivent laisser s'exprimer toute ta rage, tout ton être pour pouvoir vraiment blesser... COMME ÇA !!!"

Je collais alors un crochet du droit à cet empaffé de première qui le propulsait de nouveau dans une partie du mur et le fit littéralement traverser. Les jeunes femmes qui m'accompagnaient rentrèrent au palais, elles, au moins, avaient compris que je n'allais pas tarder à péter un câble à force de tomber chaque jour sur des moins que rien, il fallait que je trouve une solution à ces nuisances qui se pointaient de plus en plus à des moments inopportuns... Après le bain, j'allais avoir droit à quoi ? A une tentative pendant que je passe une nuit torride avec une ou deux des beautés de mon harem !?  Cela serait très lourd... Mais revenons au grand type musclé. Il était à présent dans les airs et me chargeait en laissant une ouverture aussi grande qu'un boulevard... Quel boulet ! Et c'était censé s'être entrainé pendant des mois... Les jeunes d'aujourd'hui ne savent plus quoi trouver pour se la péter... Je chargeais alors mon ki en moi et me préparais à l'accueillir comme il le fallait, c'est à dire avec une bonne droite dans la gueule !

J'attendis le dernier instant pour coller un puissant coup de poing descendant au crâne du géant qui s'écrasa illico ventre à terre sous la puissance de mon coup, rendant sa charge aérienne de frimeur pathétique et limite drôle à voir. Je chopais alors cette idiot par les cheveux et le soulevais alors de ma main gauche.


-"ALORS ? C'EST TOUT CE QUE... !?"

Alors que je lui gueulais dessus, cet enfoiré m'avait envoyé une vague déferlante à bout portant qui me chatouilla légèrement le visage. J'éclatais de rire alors.

-"AH AH AH AH AH ! Bien ! Très bien ! MAIS ÇA MANQUAIT SÉVÈREMENT DE PUISSANCE !!! IL FAUT FAIRE COMME ÇA !!!"

Je formais alors une petite sphère de ki et l'envoyais sur le torse du pseudo-héros et lui lâchais les cheveux. Il partit emporté par mon Bloody blaster qui était à présent une grande sphère de ki. Et dire que cette technique était une de mes plus faibles... J'allais être frustré si cette simple technique lui était fatale. Ce combat commençait juste à être amusant. C'est alors que je commençais à croire qu'il était déjà vaincu, qu'un éclair bleu jaillit de mon attaque et me porta un violent coup qui eut le mérite de me faire tomber dans la flotte. Ce gamin venait de faire une erreur fatale, j'allais me battre pour de bon à présent enfin... Dès qu'il terminait de me frapper alors que j'étais toujours allongé sur le dos et immergé. Ou finalement non, tout de suite, j'en avais marre d'attendre et de vouloir lui faire une surprise.

Un sourire carnassier se dessina à nouveau sur mon visage, mes yeux se teintèrent d'une couleur rouge sang et mon aura m'entoura tandis qu'une grande quantité de ki parcourait tout mon être. Je lançais bloquais alors les poings de cette tête brûlée puis luis assenai un puissant coup de boule au visage qui le propulsait alors dans les airs. Je réapparaissais alors au dessus de lui et agrippa sa tête au niveau de son visage avant de charger en piqué au sol. Je lui écrasais alors à plusieurs reprises le bassin avant de lui donner un puissant coup de pied dans l'entrejambe qui le propulsa à l'extérieur de l'annexe. Je riais alors aux éclats d'un rire très sadique et effrayant pour une mauviette telle que lui. Depuis le coup de pied bien placé, son teint mate était devenu tout pâle, presque blanc ! J'éclatais de rire et lui assenais une série de coups de poing de la main droite tout en le maintenant de ma main gauche dans notre chute. Je finis par heurter le sol en me servant du corps de ma victime pour amortir le choc notamment grâce à mon genoux placé sur son bassin. La lavette se mit alors à cracher du sang ce qui me mit hors de moi. Je lui gueulais de nouveau dessus, déçu, tout en lui assenant une pluie de coups de poings.


-"AAAAAAAAAAAH !!! ENCORE UNE MAUVIETTE QUI ME FAIT PERDRE MON TEMPS !!! TU FAIS MOINS LE FIER MAINTENANT, HEIN ? QUOI ? PLUS AUCUNE RÉACTION !? TU ES PATHÉTIQUE !!! DISPARAIS DE MA VUE, LAAAAAARVE !!!!"

J'arrêtais alors mes coups de poing et lançais là quelques mètres au dessus de moi la dépouille de cet idiot avant de lui lancer une redoutable vague déferlante brillant intensément d'une lumière rouge sur lui. Son cadavre fut emporté par mon attaque qui de loin apparut telle une colonne de lumière. Cela ne faisait qu'une victime de plus à ma liste depuis que je régnais sur cette planète. Décidément, ses muscles n'étaient que de la gonflette... Quelle déception... Je rejoignais alors à nouveau l'annexe pour me détendre après cette victoire sans aucune saveur. Le panier contenant la bouteille de saké et une coupe flottait encore paisiblement sur l'eau de la source chaude dans un coin de l'annexe. Je m'installais alors en tailleur dans l'eau et buvais alors paisiblement. Le goût du saké mélangé à l'odeur du sang et à cette victoire sans saveur me faisaient me remémorer ma première rencontre avec mon fils.

---------------------------------------------------------------------------------

Une dizaine d'années plus tôt,

Ma vie n'était que combat sur combat et cela me plaisait, j'avais abandonné mon fils à son propre sort et me disant que ce n'était pas plus mal. Il avait plus de chances de devenir un homme en se débrouillant seul dès le plus jeune âge mais j'étais loin alors de me douter qu'il était devenu un jeune homme aussi étrange quand je l'ai rencontré pour la première fois. Ce gamin avec une force pathétique de deux avait fait du chemin.

C'était sur la planète Shiranui que je l'avais rencontré... Il avait fraternisé avec ces faibles et pitoyables créatures qu'étaient les habitants de cette planète, cela me dégoutait et notre première rencontre ne fut pas très amicale.


-"Ah ah ah ah ! Il semblerait que mon fils prodige ait survécu pendant ces longues années, finalement !"

-"Toi... Ce ki si familier et pourtant si agressif... Serais-tu mon père ?"


Le gamin avait été un peu long à la détente et j'avais décidé de le brusquer un peu.

-"Hé bien, on peut dire que t'es pas une flèche, Yasha... Je suis Ashura ! Ton père ! Et je suis un saiyajin ! Qu'est-ce que tu fabriques avec ces larves ? Je te rappelle que tu es censé aimer te battre, le sang et la violence... Alors qu'est-ce que tu attends pour les exterminer ? Tu as oublié ce que tu es ? Où est ta fierté de saiyajin, gamin ?"

-"Je... Je ne suis pas un monstre tel que toi ! Tu n'as aucune idée de ce que j'ai vécu jusqu'ici ! De tous les épreuves que j'ai dû surmonter ! Je ne veux plus voir d'innocents périr sous mes yeux..."


Ces paroles venaient de me dégoûter au plus haut point, je me demandais même si ce gamin était vraiment mon fils et un saiyen pour sortir des âneries pareilles.

-"Hé bien... Tu me déçois gamin, je vais devoir tout te réapprendre apparemment... Regarde bien ce qui va suivre !"

Je lançais alors un Bloody blaster sur un des autochtones et le fit disparaître dans la détonation de mon attaque.

-"Ça ! C'est ce que fait un saiyen digne de ce nom. Il n'y a qu'une règle qui compte gamin, une seule loi prévaut chez les saiyens et c'est... LA LOI DU PLUS FORT ! Les faibles sont inutiles et doivent crever, les forts sont respectés et craints ! Nous nous battons, nous tuons, nous conquérons, nous mangeons, buvons et profitons des femmes ! Nous prenons ce qui nous sert et jetons le reste et surtout nous nous exprimons et nous sentons en vie au cours des combats ! Voilà ce que nous sommes ! Nous sommes des SAYAJINS !!! NOUS SOMMES DES GUERRIERS !!!"

Le gamin se mit alors à trembler et sa puissance se libéra en même temps que sa colère. Il me porta un violent coup qui me mit à terre. Je me disais alors qu'une bonne vraie bagarre père-fils lui rafraichirait peut-être la mémoire.

-"Je... Je ne te pardonnerai jamais ce que tu viens de faire !!! TU VAS ME LE PAYER !!! ASHURAAAAA !!!"


Mon fils me porta une pluie de coups que j'encaissais sans trop de mal, sa puissance était relativement bonne pour son jeune âge mais toujours un soupçon en deçà de moi. Je riais alors aux éclats et lançais un assaut redoutable contre mon fils. Un premier coup dans son estomac le fit se plier en deux et émettre un léger cri de douleur avant d'être suivi d'un puissant uppercut et d'un coup de pied descendant qui le cloua net au sol.

-"Tu as encore du boulot avant de pouvoir espérer me vaincre, gamin ! Ah ah ah ah ah ha ! Regarde bien ce qui vas suivre, ça te motivera peut être assez pour rendre ce combat intéressant et lui donner un peu de saveur."

Je m'élevais alors au dessus de lui et formais un bouclier rouge sang autour de moi. Le bouclier de ki se mit à luire de plus en plus au fur et à mesure que j'y déversais mon ki. Lorsque la quantité souhaitée fut atteinte, je laissais mon bouclier libéré toute la puissance canalisée en lui. La dôme engloba mon fils et le village entier. Il n'y eut aucun survivant parmi les autochtones,seul Yasha avait survécu et me lançait à présent un regard empli de haine et de colère. Le vrai combat allait pouvoir commencer. Mon gamin qui semblait être alors âgé d'une vingtaine d'années se mit à péter un câble, les choses allaient enfin devenir sérieuses.

-"Kkkkkkkkkk ! Ashura... ASHURAAAAAAA !!! COMMENT AS-TU OSÉ !? MONSTRE !!! Je ne te pardonnerais jamais... JAMAIIIIIIIIIS !!!! ASHURRAAAAAAAAA !!!!!!"


Une aura bleutée se mit à se dégager de mon gamin et son œil se teinta un court instant du bleu de son ki. Sa force s’accrut légèrement et ses cheveux s'élevaient quelques courts instants. Je croisais les bras et me préparais à encaisser son attaque, curieux de voir de quoi il était vraiment capable car je savais que c'était sous la colère que nous dévoilions notre vrai potentiel. Je vis alors mon fils disparaître et me porter un puissant uppercut de son poing droit, je me laissais faire et appréciais chacun de ses coups. Il me chargea à grande vitesse et me porta plusieurs coups tranchants qui m'entaillèrent légèrement la peau. C'était pas mal mais c'est alors que je me disais cela que je reçu un puissant coup de poing qui me propulsa vers le sol. J'activais alors mon bouclier saiyen pour réduire l'impact mais mon fils plongea en piqué lors de ma chute et m'assena alors un coup de poing chargé de ki, si puissant qu'il perfora mon bouclier et me heurta de plein fouet au torse, formant une colonne de lumière bleutée avant que le ki libéré ne forme une énorme explosion et ne prenne l'apparence d'un énorme dôme bleuté.

Le silence s'installa alors dans le désert stérile qui prenait place à l'endroit où se trouvait le village. J'étais toujours allongé sur le dos et sonné tandis que mon fils était haletant. Son attaque ressemblait un peu à l'une des miennes mais en amélioré, il était vraiment devenu un bon guerrier mais cependant... Ce n'était pas suffisant pour me terrasser mais plutôt agréable. C'est alors que mon rire brisa le calme qui s'était installé.


-"AH AH AH AH AH ! EXCELLENT !!! C’ÉTAIT PARFAIT GAMIN !!! MORTEL FACE A QUELQU'UN DE TON NIVEAU MAIS PAS SUFFISANT POUR M'ARRÊTER !!! A PRÉSENT, A MON TOUR DE TE FAIRE UN CADEAU EN REMERCIEMENT DE CE COMBAT AMUSANT !"

Je lançais alors mon attaque qui ressemblait à si méprendre à celle de mon fils mais à deux détails près, elle n'était pas aussi épuisante ni aussi puissante que celle qu'il avait utilisée mais vu son état, elle allait être suffisante pour le vaincre. Je concentrais mon ki en moi, ce qui eut pour effet de teinter mes yeux d'une couleur rouge sang et de m'entourer d'une aura de la même couleur. J'assenais alors un puissant coup au visage de mon fils qui était affaibli et enchainais avec un uppercut puis un coup de pied descendant qui le cloua à terre. Ce dernier poussa des cris de souffrance, je l'écrasais de mon pied gauche et voulais qu'il se souvienne toute sa vie de cette leçon.

-"Écoutes-moi bien, Yasha... J'espérais que tu suivrai la même voie que ton vieux père mais apparemment, tu en as choisi une autre... Alors pour que tu retiennes bien ce qui va suivre, je vais te faire un dernier présent. Libre à toi de jouer les héros et de protéger la veuve et l'orphelin mais sache que sans puissance et sans te battre, tu ne parviendra jamais à protéger qui que ce soit ! Et un jour viendra où nous nous affronterons encore et où je prendrai ta vie de mes propres mains, TOI qui est la HONTE de notre race ! En attendant ce jour, vis comme bon te sembles et entraines-toi comme si demain pouvait être ton dernier jour car quand je te retrouverai et je te garantis que cela arrivera, ce sera la fin pour toi. Tu devras soit suivre la voie que je te suggères soit crever !"

Je formais alors une lame de ki rougeoyante et entaillais profondément le torse découvert de mon fils. Ce dernier émit un cri de douleur intense que je lui infligeais cette profonde entaille, lentement mais sûrement. Cette dernière partait de son épaule gauche et descendait jusqu'à son flanc droit au niveau du bassin.

-"C'est bon chochotte ! Tu as fini de recevoir mon petit cadeau. A présent, souviens-toi bien de ce jour, je te garantis que tu vas survivre et que tu vas connaître d'autres épreuves. Alors sois prêt quand je reviendrai te voir."

Je l'avais quitté sur ces mots et étais reparti pour trouver un adversaire à ma hauteur.

---------------------------------------------------------------------------------

De retour sur la planète Seiya,

Une jeune femme avait observé la colonne de lumière au loin et versait des larmes pour son époux tombé au combat. Après m'être détendu un peu, je décidais de trouver une solution à ces challengers qui venaient me déranger lors des moments les plus inopportuns de ma vie de roi. D'ailleurs à peine cette journée s'était écoulée que c'était déjà au saut du lit que je me faisais agresser.

- "Ashura ! C'est aujourd'hui que tu vas mourir ! Et ce par ma m... argh !"

Je collais une droite qui encastra le premier challenger alors que j'étais encore au lit pénard quelques instants plus tôt...

-"C'est pas vrai ! Quelle journée merdique ! On peut même plus dormir pénard..."

J'avais l'intention de passer quelques moments à réfléchir à une solution à ces intrusions et tentatives de meurtre de plus en plus fréquentes aujourd'hui mais il semblait que ces idiots s'étaient passé le mot pour venir m'enquiquiner aujourd'hui. Ça tombait mal car je m'étais levé du pied gauche ce matin et j'étais vraiment pas d'humeur à plaisanter. Évidemment, après l'agression au saut du lit, c'était maintenant pendant mon déjeuner qu'un idiot avait décidé de faire son apparition et de littéralement mettre les pieds dans le plat. J'entendais par là, ses pieds dans mon assiette... Et en ce qui concerne les saiyens, s'il y a un bien un moment où il faut éviter de les embêter, c'est bien pendant qu'ils bouffent car pour nous ce moment est sacré...

-"Ashura le tyran ! Tu vas..."

Alors que celui-là avait à peine commencé sa tirade, je le faisais descendre de sur la table, lui éclatais le crâne contre celle-ci, endommageant le mobilier par la même occasion et lui collais une droite tellement puissante qu'il traversa le mur et tomba hors du château.

-"Bon ! Et de deux ! IL Y EN A D'AUTRES QUI COMPTENT ME POURRIR MA JOURNÉE OU JE PEUX RÉFLÉCHIR TRANQUILLEMENT ? C'est bon ? Il n'y a plus personne ? Je vous préviens... LE PROCHAIN QUI ME DÉRANGE JE LE MASSACRE !!!"

Évidemment, sur cette planète les idiots étaient légions et à peine étais-je en train de quitter la salle de réception qu'un autre tomba du plafond pour tenter de me tuer avec deux sortes de cure-dents, enfin deux petits poignards émoussés en plus. Mes dents se serrèrent alors et l'indésirable se mangea une droite mémorable suivie d'un Bloody blaster qui l'expédia suffisamment loin pour me foutre la paix pendant deux bonnes heures voire une demi-journée. Je rejoignais alors la salle du trône et m'y installais pour réfléchir quelques instants.

*Quel pouvait être le moyen le plus simple pour pouvoir chasser l'envie de ces rebelles de me faire quitter le trône et de passer un peu de bon temps ? Il allait falloir que je leur donne une chance de m'affronter mais je n'avais pas envie de faire des combats sans saveur, seuls les plus forts m'intéressaient... Comment leur faire accepter que seuls les plus forts aient le droit de m'accepter ? Il fallait trouver quelque chose pour les pousser à se battre entre eux et à accepter que les plus forts gagnent l'autorisation de me provoquer en duel... Il fallait... Il fallait... Un tournoi !*

C'est à ce moment que je me rendais compte que l'autre idiot était de retour et recommençait à me menacer avec ses petits couteaux... Je lui empoignais alors fermement la main et m'adressais à ce petit ver afin qu'il me serve au lieu de me faire perdre mon temps.

-"-"Toi ! Tu vas te rendre utile ! Écoutes bien ce que je vais te dire et répands cette nouvelle partout dans le royaume ! Je vais organiser un grand tournoi dans une semaine où tous ceux qui rêvent de prendre ma place pourront s'affronter ! Seul les finalistes gagneront le droit de m'affronter en duel et de gagner la possibilité de prendre ma place de roi ! Maintenant va ! Moi, j'ai un Colisée à créer !""

Je passais alors le reste de la journée à me détendre à la source chaude puis passais une nuit torride avec deux de mes favorites. Le lendemain, je décidais de m'atteler à trouver une montagne pour mon arène. Cela ne fut pas très compliqué. Je lançais alors un Bloody Blaster qui me débarrassa de la moitié inutile du massif rocheux. Je lançais ensuite une attaque à la lame d'énergie pour retirer au centre de celui-ci, un énorme bloc de roche régulier que je balançais au loin. Je déplaçais alors le roc en forme de "o" vu du ciel et l'amenais non loin de la ville. Le reste du travail fut juste une question de temps et de régularité, c'était gonflant mais j'étais parvenu à faire une trentaine de marches de chaque côté ainsi que des tribunes. Il ne resta qu'à faire une ouverture pour l'entrée des participants et une autre plus petite pour la sortie des vaincus. Il me fallut tout au plus une journée pour que le Colisée soit opérationnel. Enfin, pour animer les combats, j'avais mis en place le coin VIP du roi, mon coin et un cor que j'avais ramené du palais pour qu'une de mes favorites puisse animer le déroulement du tournoi.

Je rentrais au coucher du soleil fier de moi et remarquais qu'une foule s'était amassée devant le château. Je descendais alors voir ce qu'il se passait.


-"Nous voulons nous inscrire au tournoi !"

Évidemment, je devais me douter qu'il y aurait beaucoup de participants mais je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait une telle foule. Je soupirais alors avant de leur répondre.

-"-"Le tournoi est pour dans six jours, les inscriptions ouvriront demain et auront lieues dans le hall du château mais je ne veux pas de foutoir ! Compris ? Bon, l'arène est terminée, le temps que tout soit en place vous pourrez vous inscrire après-demain et ce pendant deux jours, les deux jours précédents le tournoi me permettront de régler les derniers détails. Tirage au sort des éliminatoires, déroulement des combats et enfin la durée de ce tournoi. Maintenant, j'aimerais bien pouvoir avoir la paix ! J'ai du travail !""

Je m'en allais alors d'un pas ferme dans le château et rejoignais l'annexe pour me baigner à la source chaude et me détendre avec un bon saké. Je m'endormis comme une masse à la nuit tombée et sentait que le lendemain allait être une rude journée...

---------------------------------------------------------------------------------

Le lendemain,

Je commençais ma journée tranquillement avant d'entamer l'étape la plus difficile pour l'organisation du tournoi. Je rentrais alors dans la chambre aménagée de mes favorites et décidais de leur demander simplement leur aide.

-"Bon, mes petites chéries, j'aurai une faveur à vous demander. J'aurais besoin que trois d'entre vous m'aident pour les inscriptions au tournoi que j'organise et qu'une ou deux d'entre vous accepte d'animer le tournoi quand il commencera. Les volontaires auront droit à passer un moment en privilégié chacune son tour seule avec moi."

Une bataille commença alors entre les demoiselles pour savoir qui pourra faire. Je me grattais alors le menton en réfléchissant pour qu'il n'y ai pas de déçues. Je redemandais alors leur attention à mes favorites.

-"Votre attention !!! Afin qu'il n'y ait pas de lésée, j'ai décidé dans ma grande bonté qu'il y aura autant de favorite qui aura son rôle et comme convenu chacune aura son moment privilégié avec moi, alors heureuses ?"

Les femmes sautèrent de joie et je pus passer le reste de la journée à leur expliquer le déroulement des inscriptions et comment allait se dérouler le tournoi. Je passais cette journée à essayer d'être diplomate, à organiser mes femmes et à répondre à leurs questions. Une fois la nuit tombée, elles étaient toutes prêtes à accomplir leurs tâches. La seconde journée de préparation me permit de faire un test avec chacune de mes petites femmes vêtues en hôtesse pour l'occasion et de m'apercevoir qu'elles étaient justes parfaites. Je leur faisais part de ma satisfaction et profitais de cette journée pour me détendre. Cette journée passa très vite et le lendemain, les inscriptions commencèrent, ce fut la cohue pour s'inscrire mais finalement, mes petites chéries avaient géré la vague humaine comme des professionnelles. Finalement toutes les inscriptions furent réalisées en à peine une journée. Je remerciais alors le soir mon équipe et nous passions le lendemain à effectuer les tirages au sort ainsi que l'organisation du tournoi. Une fois que cela fut chose faite je remerciais toute l'équipe et leur promettait finalement de passer non pas un moment privilégié avec moi mais une journée chacune.

Les jours qui suivirent furent comme les autres, je pus passer mes journées tranquillement à m'entrainer, manger, passer du bon temps à la source chaude avec mes favorites et passer des nuits très chaudes. C'était ça la vie de guerrier et accessoirement de roi.

---------------------------------------------------------------------------------

Le tournoi,

Le tournoi commença à la date convenue, tous les habitants du royaume qui ne souhaitaient pas combattre étaient restés dans les tribunes tandis que les deux cents inscrits entraient dans l'arène. Je me disais alors que ça en faisait des gens qui voulaient ma peau ou ma place. C'était donc Liliana et Exia qui allaient animer ce formidable évènement sur ma planète. Les deux jeunes femmes prenaient leur rôle très à cœur ce qui promettait un tournoi très animé.

-"Bonjour à tous, c'est Liliana..."
-"Et Exia qui vous paaaaarlent !"
-"Merci d'être venu si nombreux ! Wouuuuuw !"
-"Et cramponnez vous bien car ce tournoi promet d'être éééééééépique !!! Yeeeey !"

Je regardais alors les deux jeunes femmes un peu surpris par leur dynamisme et espérais qu'elle n'en ferait pas trop...

-"Une ovation pour les courageux participants qui vont s'affronter aujourd'hui !"
-"Et souhaitons leur bonne chaaaance !"

Je soupirai déjà las de leur énergie, ces filles me pompaient mon énergie en étant aussi énergique et naturelle. M'enfin, au moins, le public était en délire et impatient d’assister aux combats. L'arène avait été divisée pour l'occasion en huit parties distinctes où les combattants allaient pouvoir s'affronter. Toute sortie de leur zone de combat était considérée comme un échec et tout adversaire mis KO était éliminé. Au moins ça permettait de passer les éliminatoires relativement vite. Sur les deux cents participants qui s'affrontèrent, seize sortaient du lot, ces derniers maîtrisaient parfaitement le ki et étaient d'une grande force comparé au cent quatre-vingts quatre autres participants. Cette journée se termina sur la fin des éliminatoires. Il ne restait plus que les seize meilleurs participants en lice. Ces derniers avaient donc quitté l'arène pour aller se reposer ou rejoindre les gradins. J'étais alors descendu au centre de l'arène pour remercier les éliminés d'avoir participé et faire un petit discours.

-"J'aimerais un tonnerre d'applaudissements pour ces nombreux participants qui nous ont donné des éliminatoires bien animées ! Que ceux qui le désirent se rendent dans les gradins et que les autres sortent par la petite porte."

Les éliminatoires venaient de se terminer et un grand nombre de participants rejoignit alors les tribunes, quelques-uns sortirent grandement déçus tandis qu'une petite dizaine de participants resta sur place.

-"Hé bien ? Qu'y a-t-il encore ? Faites votre choix, venez assister à la suite du tournoi ou partez. Est-ce que j'ai dis quelque chose que vous n'avez pas compris ?"

Les poings se serrèrent, je n'aimais pas trop ça, si ces idiots me provoquaient ou visaient mal, ils risquaient de blesser mon public et un roi sans peuple, c'était pas terrible... Je me préparais à encaisser une attaque ou deux mais ce fut en fait dix vagues déferlantes qui furent lancées sur moi... J'avais activé mon bouclier à temps mais leurs attaques avaient tout de même traversé ma protection et m'avait blessé. J'étais disparu dans un nuage de fumée tandis que le peuple avait poussé un cri de surprise et que mes deux favorites s'étaient exprimées dans le cor en même temps.

-"Noooooon !  Seigneur Ashuraaaaa !!!"
-"Noooooon !  Seigneur Ashuraaaaa !!!"

Alors que la fumée se dissipait, je m'étais entouré d'un bouclier rougeoyant qui se mit à briller intensément. Je chargeais alors une grande quantité de ki avant de le libérer, un dôme rougeoyant apparut alors au milieu de Colisée et avala les rebelles. Ce dernier s'étendit jusqu'à une dizaine de mètres des gradins avant de rétrécir et de se dissiper. Dix silhouettes apparurent à terre autour du seigneur. J'avais le torse légèrement brûlé par leurs attaques et m'était rendu compte que la superficie de l'arène faisait pile la taille qu'il fallait pour ne pas blesser le peuple. Heureusement que je n'avais pas mis tout mon énergie dans cette attaque. Je vérifiais alors le pouls de chacune de mes victimes avant de reprendre la parole.

-"Désolé pour cet incident... Je peux vous assurer que ces idiots sont encore en vie ! Vous ne craignez plus rien, merci de regagner vos foyers, je crois que nous allons en rester là pour aujourd'hui et emmener ces têtes brûlées au soin ! Merci d'être venus si nombreux ! Le tournoi reprendra demain !"

Malgré cette petite rébellion, je trouvais toujours que le tournoi s'était plutôt bien passé et espérais que la suite serait aussi intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alcool, femmes et baston... Une journée type d'Ashura! [Solo En cours de réécriture] (Ancien rp)   Lun Juil 07, 2014 4:23 pm



LES PÉRIPÉTIES D'UN ROI (DEUXIÈME PARTIE)

ASHURA

Le tournoi,

Alors que je venais d'essuyer une attaque groupée et que j'avais terrassé mes opposants, les spectateurs quittaient les tribunes, mes deux favorites quittèrent à toute vitesse la loge du roi et se jetèrent sur moi, inquiètes et en larmes.

-"Seigneur Ashuraaaaa !!!"
-"Seigneur Ashuraaaaa !!!"

Chacune se mit à un de mes côtés et m'enlaça tout en continuant de chialer...

-"Est-ce que ça fait mal ?"
-"Vous n'avez pas le droit de mourir mon seigneur !"
-"Oui, Exia a raison ! Qu'est-ce que nous deviendrons sans vous ?"

Je soupirais et caressais la tête de chacune. C'est sur cet évènement imprévu que nous retournâmes au château où toutes mes favorites se mirent à se ruer sur moi, inquiètes et où elles faillirent profiter de la situation et de mon état de faiblesse pour faire des cochonneries dont je ne vous parlerai pas. Après tout, ma vie privée de seigneur de Seiya ne regardait que moi.

Le lendemain, je me levais à l'aube et réveillais Exia et Liliana pour nous rendre au tournoi. Je n'avais pas envie d'être en retard car ça risquait de la foutre mal pour un roi. Nous fûmes les premiers arrivés et le Colisée se remplit rapidement après un quart d'heure d'attente. Lorsque les gradins furent remplis, Exia et Liliana reprirent l'animation du tournoi. J'observais avec peu d'intérêt les combats qui s'enchainaient les uns derrière les autres. Mais c'est lorsque je vis, un participant caché sous une cape battre ses adversaires sans trop d'efforts que je pus trouver les affrontements plus intéressants. Je me demandais qui était ce participant et quel était le motif de sa participation. La finale fut très rapide tant la puissance du participant était de loin supérieure à celle des autres. J'étais sidéré et très impressionné par les capacités martiales de ce participant. Il avait éveillé ma curiosité ainsi que mon intérêt et me donnais bien envie de l'affronter. Cela faisait longtemps que je n'avais pas affronté d'adversaire à la hauteur et assez fort pour satisfaire ma passion du combat. Je me levais alors de mon siège et m'adressais au vainqueur.


-"Mes félicitations ! Alors vainqueur du tournoi, quel est ton souhait ? Veux-tu te mesurer à moi ? J'attends ta réponse.[color=#000000"[/color]

- "Je veux que tu m'affrontes en duel ! Le vainqueur remportera la vie du vaincu ! Je veux te tuer de mes propres mains !"

Je riais alors à gorge déployée avant de bondir de ma loge pour rejoindre l'arène. Prenant cela comme un gage d'acceptation, l'être  mystérieux commença les hostilités. J'esquivais alors ses attaques au corps à corps puis arracha sa cape. Je fis alors la découverte surprenante de l'identité de mon adversaire. Ainsi, c'était une jeune femme qui voulait ma peau, elle était d'ailleurs plutôt bien foutue avec sa tenue de combat très près du corps. Mon moment d'introspective me couta un laps de temps d'ouverture qui permit à la jeune femme de me porter un puissant coup qui me fit rouler bouler sur quelques mètres à terre. Cependant, j'avais bien envie de m'amuser un peu avec elle avant de me battre sérieusement. Je me relevais alors et me dépoussiérais quand elle se rua sur moi pour me porter un autre crochet au visage. Lorsque la jeune femme me porta le coup, je me baissais alors et profitais de son élan pour la mettre à terre. Je la toisais alors du regard et affichais un sourire moqueur.

-"Alors ? C'est tout ce que t'as gamine ? D'ailleurs, tu veux me tuer mais je ne sais toujours pas pour quelle raison. Je t'ai fait quoi au juste ?[color=#000000"[/color]

La sexy demoiselle se releva alors et me lança une nuée de coups de poing et de pied que j'esquivais sans trop de problèmes. Elle était énervée et prévisible. Si elle restait dans cet état, elle ne risquait plus de me faire grand mal. Je décidais alors de profiter de la situation pour la forcer à réagir et à me répondre. Lorsqu'elle retenta de me porter un cou en se ruant vers moi, je fis un pas de côté, la pelota à un sein et lui fit une tape sur les fesses pour la provoquer. La jeune femme entra alors dans une colère noire, sa puissance se mit à doubler et à devenir terrifiante tandis qu'elle sortait de son silence.

- "Espèce de sale pervers ! Comment oses-tu !? TU VAS ME LE PAYEEEEEER !!!"

La jeune guerrière apparut alors à une vitesse hallucinante devant moi et je ne pus esquiver son coup qu'au dernier moment. Son poing heurta le sol et créa un énorme cratère tout en soulevant un nuage de poussière. Je jaillissais alors du nuage de fumée et envoyais un bloody blaster dans la direction de l'endroit où devait être l'assassin. Je dressais alors un bouclier rougeoyant autour de moi tout en me préparant à encaisser des coups répétés et à contre attaquer dès que l'opportunité se présenterait.

C'est alors que la combattante apparut en une fraction de seconde devant moi, préparant un coup de poing chargé de ki. Ce dernier heurta alors violemment mon bouclier de ki et le brisa tandis qu'un second était en train d'être à son tour chargé de ki avant d'être porté. Je reformais alors un bouclier de ki juste à temps pour amortir l'impact de son coup. Cette scène se répéta plusieurs fois et je devais bien avouer que cette gamine était très douée. Elle épuisa plus d'énergie que moi dans ses attaques et commençait enfin à ralentir. C'était le moment idéal pour contre attaquer. Je concentrais alors mon ki dans mon corps, mes yeux se teintèrent alors d'un rouge sang et mon corps s'entoura d'une fine aura de la même couleur. Je portais alors une série de coups au corps à corps à la jeune femme puis la projetais à terre d'un puissant crochet du droit en plein visage tandis qu'elle était essoufflée. Je la maintenais alors en joug avec une puissante et lame de ki qui partait de ma main, la toisais du regard et affichais un sourire moqueur.


- "Qu'est-ce que tu attends ? Tue-moi ! Tu as gagné et c'est un combat à mort ! Alors achève-moi !"

-"Te tuer ? Ahahahaha ! Non... Ce serait te rendre service... Je préfère te voir être rongée par la rancune et vivre. Ahahahahahah ![color=#000000"[/color]

J'annulais donc ma lame de ki qui était à quelques centimètres du cou de mon adversaire et lui tournait alors le dos tout en me rendant d'un pas lent et assuré vers ma loge. Soudain, je sentis le ki derrière moi exploser j'eus juste le temps de me retourner et d'encaisser le coup de poing de mon adversaire de la main droite.

- "Enflure ! Tu as tué mon époux ! Lâche-moi !"

Je gardais mon étreinte sur son poing tout en essayant de me remémorer qui avait été ma dernière victime ces temps-ci. J'écarquillais alors les yeux quand je me souvins du grand type baraqué à la peau mate et à la chevelure argentée qui m'avait attaqué dans la source chaude.

-"Attends une seconde... Le type pas foutu de réfléchir et tête brûlée qui m'a pourri ma journée à la source chaude était ton époux ? Le grand idiot baraqué à la peau mate et à la chevelure blanche, pas foutu de réfléchir deux secondes avant de commencer les hostilités et de se battre avec ses tripes !?[color=#000000"[/color]

La femelle acquiesça embarrassée.

- "Oui c'était un crétin ! Mais... Il avait bon cœur !"

J'éclatais de rire tandis que la guerrière me préparait un sale coup, dès que je sentis son ki je la mettais à terre et la retenais en joug en formant une lame de ki rougeoyante.

-"Tu as dit que le vainqueur ferait ce que bon lui semble de la vie du vaincu et j'ai décidé que tu vivrais alors ne me fais pas regretter mon choix...[color=#000000"[/color]

C'est alors qu'elle essaya de se rapprocher de ma lame pour tenter de se faire tuer par ma main. C'était bien tenté mais ma lame s'abattit sur sa combinaison au lieu de son cou et la mit dans une posture délicate.

-"Tiens ? Je ne savais pas que tu ne portais rien sous ta combinaison... Tant pis pour toi, tu as voulu jouer au plus fin avec moi et te voilà à moitié nue. Vis avec ta honte ou rejoins mes favorites si le cœur t'en dis mais ce combat est terminé ! A toutes ![color=#000000"[/color]

C'est ainsi que j'avais rejoint ma loge et que la jeune femme resta embarrassée, agenouillée au milieu de l'arène, cachant tant bien que mal son corps avec sa combinaison fortement échancrée par mon entaille faite à la lame de énergétique. Exia et Liliana annoncèrent la fin du tournoi et je pus retourner vivre relativement paisiblement au château pour la fin de cette journée assez mouvementée.

---------------------------------------------------------------------------------

Château de la planète Seiya,

Le tournoi s'était terminée sur une victoire... ma victoire. J'avais épargné mon adversaire dans l'espoir de le voir revenir attenter à ma vie plus forte et plus déterminée que jamais. Pendant la semaine qui suivit je pus me prélasser un peu et me demandait si le détenteur de cette planète allait se pointer ou s'il comptait me laisser faire. Je connaissais très bien la personne qui avait conquis cette planète et cette enflure me dégoutait avec ses tactiques de lâche et son orgueil pitoyable. Finalement, il ne fallut que deux jours de plus pour que la planète soit envahie par un croiseur de l'espace. J'allais enfin pouvoir causer deux minutes à cet enfoiré de lézard dénommé Varss ! Vous ne deviez peut être pas le connaître mais j'avais conclu un marché avec ce sale type. J'avais l'exclusivité sur la vie de Yasha et étais le seul à avoir le droit de le tuer mais ce crétin avait attenté à la vie de mon fils en cachette. Cette petite vacherie que m'avait faite ce saurien allait lui coûter cher, j'avais conquis une de ses planètes en juste dédommagement et comptais bien lui faire sa fête à ce petit chef pourri.

Je sortis précipitamment du château et rejoignais le point d'atterrissage du croiseur spatial. Je croisais alors les bras tandis que ma cape de seigneur de Seiya voletait furieusement par le souffle du vaisseau qui se posait. Je me souvenais alors qu'en plus d'être un petit être pourri d'ambition, Varss était un vantard... Je l'attendais de pieds fermes ce petit tyran. Si j'avais bien cerné le caractère du gnome, il allait très mal prendre mon geste et c'était exactement ce que je voulais. Je n'attendais qu'une occasion pour balancer une déferlante de ki dans la petite tête du mini-tyran imbu de sa personne et assoiffé de pouvoir. Je m'adressais alors au petit tyran qui posait son grand vaisseau.


-"Ah Ah Ah Ah Ah ! C'est ça amène-toi... J'ai deux trois mots à te dire la larve ![color=#000000"[/color]

Mon aura se mit à m'entourer instinctivement me faisant briller d'une lueur rouge sang des plus funestes pour Varss quand ce dernier sortit de son vaisseau par un énorme pont. Le pont du croiseur était à mon goût bien trop grand pour permettre au nabot de descendre de son vaisseau. Ce type était vraiment un gros vantard qui étalait son argent et son pouvoir pour narguer ceux qu'il croisait. Il était aussi petit que dans mes souvenirs. Le petit tyran qui devait mesurer un mètre quarante-cinq, était vêtu de vêtements de riche homme d'affaire. Son teint était toujours aussi vert et sa carrure étroite, tout comme son esprit... Il descendit lentement du pont en se la jouant grand seigneur de l'espace. Je n'aimais pas ce type. C'était quelque chose de physique, dès que je le voyais, j'avais envie de le baffer. Je n'étais pas très patient mais je voulais le voir rager. Une fois devant moi, il se mit à léviter légèrement pour me regarder de haut tout en affichant un sourire suffisant.

-"Salutations Ashura. Je peux savoir ce que tu fais sur MA neuvième planète ?[color=#000000"[/color]

-"Hé bien, depuis qu'elle est mienne, je la gouverne et y réside, tout simplement."


Le petit homme vert commença à voir rouge de ses yeux jaunes et à s'énerver. J'étais heureux de l'avoir mis dans cet état car ce type me sortait par les yeux.

-"Comment !? Que dis-tu ? Comment as-tu pu sale primate dégénéré ! Nous avions un accord ![color=#000000"[/color]

Je croisais alors mes bras et élargissais mon sourire narquois tout en toisant du regard l'alien qui se la pétait.

-"Réfléchis un peu, petit alien... Je ne pense pas être celui qui ai rompu notre accord en premier."


-"Mais qu'est-ce que tu racontes, primate écervelé ? Je n'ai pas rompu le contrat ![color=#000000"[/color]

Mon aura émana alors avec violence de mon être tandis que je laissais éclater ma colère.

-"Te fous pas de moi !!!! Je t'ai vu piéger mon fils et attenter à sa vie ! Yasha est à moi ! Voilà sur quoi reposait notre accord ! J'étais là quand tu l'as balancé dans le vide intersidéral dans une capsule sabotée. Mais saches que ta petite tentative est tombée à l'eau. Je sais qu'il a survécu !"


-"Qu'est-ce que... ? Ah... Je vois que tu m'as percé à jour ! Hé bien, oui ! J'ai assassiné ton sale gosse ! Cet idiot a osé porter la main sur ma personne et le châtiment pour cela... est la mort ! Tu dis qu'il aurait survécu ? Foutaises ! MON plan était parfait ! Il ne peut pas avoir survécu à mon attaque ![color=#000000"[/color]

Je riais alors à gorge déployée avant de lui répondre, amusé par sa réaction. Le petit extraterrestre me faisait penser à un gamin qui piquait une colère pour un caprice.

-"Je n'ai qu'une chose à te répondre, le gnome... Ne jamais sous-estimer un saiyajin ou tu le paieras très cher... Yasha est peut être un boulet et la honte de notre race mais il n'en reste pas moins mon fils... Je ne pense pas que ta petite tentative ait eu l'effet escompté, il a de la ressource, cet enfoiré. Mais comme tu as osé me duper, notre contrat est rompu et je conserve cette planète en dédommagement."


Je laissais ma puissance déferler autour de moi et repousser le petit homme aux traits reptiliens tout en attendant sa réponse. Le petit homme pourri d'ambitions mit sa main devant son visage avant d'être littéralement soufflé et repousser sur une bonne centaine de mètres. Ses poings se serrèrent jusqu'à ce que son sang verdâtre en coule avant qu'il ne daigne me répondre.

-"Très bien, tu peux garder cette misérable planète et sa peuplade de pathétiques créatures mais tu me le paiera cher, tu peux en être sû...[color=#000000"[/color]

Je ne le laissais pas terminer et lui balançais une vague déferlante en pleine tête ! On ne menaçait pas un saiyen sans réfléchir aux conséquences que cela impliquait ! Mon interlocuteur avait disparu dans un nuage de fumée. J'attendais alors patiemment de voir le résultat de mon attaque et c'est alors que je m'aperçus que j'avais littéralement atomiser sa tête de linotte. Soudain, une nouvelle tête repoussa d'un coup sur le corps de Varss. Comment faisait-il cela ? Je n'en avais aucune idée mais il ne représentait pas une menace pour moi au vue de sa puissance actuelle. Évidemment, comme je m'y attendais, le petit être péta les plombs et se lança dans une longue tirade que je n'écoutais qu'à moitié.

-"Toi !!! Comment as-tu pu porter la main sur mon éminente personne !? J'ai le pouvoir de régner sur un quart de l'univers et des relations aux quatre coins de l'univers ! Tu viens de signer ton arrêt de mort, primate dégénéré ! Tu ne vaux pas mieux que ton fils finalement !!![color=#000000"[/color]

Le petit tyran venait de prononcer la phrase de trop. Je lui collais alors sans crier gare une droite monumentale qui l'expédia dans son vaisseau. Le pont se souleva et se referma tandis que ses subordonnés le firent quitter la planète. Bon débarras, ça me faisait un type que je ne pouvais pas blairer en moins. Il allait sûrement m'envoyer quelques hommes de mains pour me tuer mais je m'en foutais. Cela aurait au moins le mérite de occuper un peu et de me faire passer le temps, voire d'avoir la joie de participer à des combats qui auront de la saveur et seront excitants.


---------------------------------------------------------------------------------

Après ce petit intermède, je décidais de regagner le château et de voir quelle serait la réaction de la femme que j'avais vaincue au tournoi. Je retournais alors à la salle du trône et prenais place pour réfléchir un peu. Après cette rencontre décisive avec Varss, la situation dans laquelle je me trouvais venait de changer. J'allais sûrement faire l'objet de nombreuses tentatives d'assassinat de la part d'hommes de main du petit tyran saurien. J'avais deux envies en ce moment, partir à la recherche de mon sale gosse pour voir les progrès qu'il avait bien pu faire et attendre la réaction de la jeune femme que j'avais vaincue lors du tournoi. Le plus simple était sûrement de séjourner encore quelques temps sur Seiya le temps que la vaincue réagisse, puis de partir à la recherche de mon idiot de mioche qui n'allait pas tarder à refaire l'objet d'attaques du petit homme lézard. Je me remémorais alors la tentative d'assassinat de Varss sur le gamin.

---------------------------------------------------------------------------------

Quelques mois plus tôt,

Alors que j'avais terminé de mener une rude bataille sur une planète sans la moindre importance, j'avais décidé de fêter ma victoire comme il se devait en me rendant à la station spatiale la plus proche. J’étais loin de me douter alors que j'allais faire de nouveau la rencontre de mon fils. Lorsque je ressentis la présence de ce dernier, je m'étais alors empressé de masquer mon ki et de camoufler ma présence sous une longue cape usée que j'avais empruntée à l'occasion à l'entrée de la taverne de la station. Je m'étais alors installé dans un coin de la taverne et savourais tranquillement une bouteille de saké quand mon rejeton de fils fit son apparition.

Il avait bien changé, son changement n'était pas tant au niveau de sa force de combat qui semblait s'être légèrement accrue mais plus au niveau de son apparence physique et de la nature de son aura. Le gamin semblait avoir surmonté un grands nombre d'épreuves depuis notre dernier combat, il avait du perdre un œil car il portait à présent un cache-œil et semblait avoir opté pour un étrange ensemble qui lui donnait des airs de corsaire de l'espace. Mais au-delà de sa nouvelle apparence, ce qui me surprit le plus fut ce qui émanait de lui. En l'observant, je pouvais sentir qu'il avait gagné en assurance et en détermination. On pouvait ressentir qu'il dégageait un certain charisme et qu'il avait beaucoup gagné en prestance. Et dire que ce gamin était un pleurnichard et un pacifiste dans l'âme lors de notre dernière rencontre. J'avais du mal à le reconnaître mais j'aimais ce que je voyais et j'étais fier qu'il soit mon rejeton. Sa puissance devait bien avoir augmenté mais ce n'était pas encore suffisant pour que je refasse mon apparition. Le sale gosse devait encore surmonter de nombreuses épreuves et de nombreuses batailles avant qu'il ne mérite de me retrouver et de devenir l'adversaire que j'attendais tant.

C'est alors que mon fils sembla repérer quelqu'un au sein de la taverne, quelqu'un dont l'aura m'était très familière et que je reconnus de suite, Varss... Alors cet enfoiré était aussi ici, ce n'était pas l'envie qui me manquait d'aller rejoindre mon fils et le petit tyran mais l'heure que nous nous retrouvions n'avait pas encore sonné. Je vis que mon fils était très affecté par la découverte de la présence du petit alien vert sur la station spatiale, une haine jointe à une colère profonde avaient déformé son visage dans une expression effrayante... Je décidais de suivre discrètement mon engeance et de voir la tournure qu'allait prendre cette rencontre impromptue. Je remarquais alors que le petit extraterrestre s'était enfui dans un vaisseau léger et que mon fils s'était rué vers un vaisseau du même type afin de poursuivre sa cible. Tant d'empressement pour rejoindre un si petit et pathétique être, quel gâchis... Je rejoignais alors le bord de la plateforme de la station spatiale et observait le vaisseau, qu'avait emprunté mon descendant, s'envoler pour poursuivre celui de Varss.

Je remarquais alors que quelque chose clochait quand ce dernier s'arrêta net à quelques kilomètres de la station spatiale. Cela puait le piège à plein nez et lorsque j'aperçus le croiseur de Varss et ce dernier à ses commandes, je compris que j'avais bien vu. Je me demandais bien ce que trafiquait mon gamin quand le croiseur se mit à charger un de ses canons. Je me doutais qu'il n'allait pas se laisser se faire tuer sans réagir, c'était ma progéniture et je savais qu'il avait des ressources insoupçonnées et qu'il avait hérité de ma ténacité. C'est alors que le canon principal envoya un énorme rayon sur le vaisseau de Yasha. Je remarquais alors une ombre dans la lumière qui s'était éjecté juste à temps. C'était une capsule de survie. Cette dernière avait été endommagée par le tir en même temps que son pilote mais je sentais que l'énergie de mon fils était à un niveau faible mais pas encore critique. Il allait s'en sortir mais avait eu chaud sur ce coup... Mes poings s'étaient serrés jusqu'au sang quand j'avais vu le croiseur de Varss faire feu sur le petit chasseur de Yasha... Je jurais alors que le tyran qui venait de rompre notre accord en s'attaquant à MON fils qui était MA cible, me le paierait très cher. Je mourrais aussi d'envie d'aller porter secours à la victime de cette embuscade mais je ne pouvais pas renoncer à ma fierté de saiyen et froisser celle de mon enfant. Il devait survivre par ses propres moyens et devenir le guerrier puissant qui me donnerait le privilège de goûter à un combat épique. J'étais très en colère et je réfléchissais au moyen de me venger de l'affront que m'avait fait le petit homme vert qui était censé me laisser me charger de mon fils. Je me souvenais alors qu'il avait conquis quelques belles planètes et décidais de lui en prendre une en dédommagement de son acte impardonnable. C'était ainsi que j'étais parti sur cette planète, que je l'avais conquise et renommée Seiya.

---------------------------------------------------------------------------------

Dans la salle du trône,

Après m'être remémoré dans quelles circonstances, le petit tyran avait rompu notre accord, je mourrais d'envie de partir à la recherche de mon fils et de lui proposer une alliance pour foutre en l'air les affaires de celui qui m'avait trahi. Je voulais le faire tomber du haut de sa montagne, le rouler dans la boue et lui faire voir à quel point il était un être pitoyable, misérable et grotesque. Contrairement à certains, j'étais assez rancunier et ma fierté de saiyen me poussait à faire payer au centuple l'affront que m'avait occasionné mon nouvel ennemi. Il allait voir ce qu'un "primate dégénéré" ou "écervelé" était capable de faire. Mon courroux allait lui coûter cher, très cher même et ses petites tentatives pour se débarrasser de moi n'avait aucunes chances de changer quoique ce soit. J'allais lui montrer de quoi étaient faits les vrais saiyans ! Je n'étais pas aussi gentil et ouvert à la diplomatie que mon fils, moi, je préférais le dicton "Œil pour œil ! Dents pour dents !". Ceux qui se dressaient sur mon chemin, je les affrontais, je les massacrais, les réduisais en bouillie puis en cendres ! Et à côté de cette pensée, ce qui attendait Varss allait être bien pire... Il m'avait mis en colère et il allait le regretter... Mon aura émanait violemment de mon corps tandis que ma colère n'en finissait pas de croître. Comment cet être pitoyable avait pu s'en tirer ainsi ? J'aurais dû l'annihiler sur le champ ! Je donnais alors un coup de poing sur le pilier qui se trouvait vers moi tandis que j'étais contrarié et ne me rendis pas tout de suite compte qu'il vola littéralement en éclats... Il fallait que je me calme... Je me rendais alors à la source d'eau chaude et essayait de me détendre en y prenant un bon bain.

Les secondes s'égrenaient et je ne décolérais pas... Les questions affluaient dans ma tête et je commençais à me choper un mal de crâne qui risquait de s'avérer monumental ! J'étais un saiyen, un guerrier de l'espace, un être fier, puissant, courageux et qui insinuait la terreur au plus profond de l'âme de mes victimes. Comment avais-je pu devenir aussi laxiste ? Etait-ce cette vie de roi qui m'avait changé ? Ces femmes qui me servaient ? Ou bien cette planète ? Je commençais à en avoir marre de ce paysage, de ces gens. Le guerrier qui était en moi réclamait de vrais combats, des batailles épiques, le sang, les cris, la douleur, l'adrénaline... Je voulais me battre ! J'étais comme un lion en cage dans ce palais et ça sentait mauvais... oui, très mauvais pour ses occupants ! Je sortais alors de la source toujours aussi tendu et me rhabillais. Je passais rapidement devant la salle où se trouvaient mes suivantes puis rejoignais ma capsule pour partir à la recherche de mon fiston mais aussi d'informateur afin de pourrir pour se bon la vie du vil Varss.


---------------------------------------------------------------------------------

Pendant ce temps, la jeune Magna entrait dans le palais d'un pas fermement décidé. Elle ne savait pas encore que la personne avec qui elle souhaitait s'entretenir venait de rejoindre sa capsule. Le palais était étrangement calme, c'était comme s'il n'y avait plus âmes qui vivent. En se rendant dans les salles annexes, elle entendit un son éloigné et familier... Elle se précipita alors vers la source du son et découvrit les servantes du dénommé Ashura. L'une d'entre elle était en colère et très alcoolisée et hurlait de rage tandis que la plupart des autres sanglotaient ou pleuraient. Elle se demandait ce qui se passait et où pouvait bien être le nouveau tyran de la planète Seiya, n'étant pas très patiente et n'ayant pas de temps à perdre, elle questionna la femme énervée.

- "Je cherche Ashura, votre seigneur ! Vous savez où je peux le trouver ?"

L'une d'entre elles cria alors le nom de son seigneur avant de se remettre à chialer encore plus fortement... C'était ridicule ! Comment ces femmes pouvaient s'être éprise de cet idiot ? Il n'avait pas la mentalité pour gouverner une planète, c'était un guerrier. Il était même presque plus facile à vivre que l'ancien tyran verdâtre qui nous avait laissé en paix ces derniers temps. C'est alors qu'elle fut sortie de ses pensées par la réponse de la femme énervée.

- "Si tu cherches le maître, tu vas pouvoir chercher longtemps ! Il est en train de s'éclipser et nous a abandonnées ce crétin !"

- "Et vous restez là à vous lamentez et à vous plaindre sans rien faire ? Vous êtes idiotes ou quoi !?"

- "Hé ! Je ne te permets pas ! C'est pas pasque tu as tapé dans son œil en l'affrontant dans ta tenue aguichante que ça te donne le droit de me donner des leçons ! Hips !"

- "Mais réfléchissez un peu, bon sang ! Ce palais était celui du seigneur Varss avant, connaissant la démesure de son arrogance, ça ne m'étonnerait pas qu'il ait placé un vaisseau quelque part dans le palais. Personnellement, je vais chercher ce vaisseau et poursuivre cet idiot qui me doit des comptes. Je vous donne cinq secondes pour vous décidez ! Je suis pressée !!!"

La poivrote écarquilla les yeux et prit le commandement du groupe de femmes. Elle se dénommait Kana et avait une forte personnalité. Au moins, elle savait prendre les rennes quand il le fallait. Il ne fallut que quelques secondes pour que la petite troupe soit prête et que les recherches puissent commencer. C'est après une petite dizaine de minutes que la guerrière trouva mécanisme dans la salle du trône. Les femmes s’engouffrèrent alors dans un passage secret dissimulé dans le mur derrière le siège. Elles ne tardèrent pas à découvrir un énorme hangar où sommeillait un énorme vaisseau de transport. Ce dernier était un peu semblable à celui d'un autre tyran qui appartenait à la famille Cold. Il ne fallut que quelques minutes supplémentaires pour que Kana active le vaisseau et qu'il se propulse hors de l'atmosphère à une grande vitesse. Mana ne tarda pas à localiser la capsule d'Ashura et c'est ainsi qu'elles se lancèrent à sa poursuite.

---------------------------------------------------------------------------------

Alors que mon vaisseau venait de parcourir quelques kilomètres, je reçus une communication entrante tandis que je me faisais rattraper par un croiseur de grande envergure. Une voix familière retentit alors.

- "Alors ? On tentait de me faire faux bond, Ashura ? Ne crois pas que je vais te laisser t'enfuir si facilement, j'ai une réponse à te donner, crétin !"

C'était la voix de la femme que j'avais vaincue au tournoi... Je me demandais bien où elle avait bien pu trouver un vaisseau de cette envergure. C'est alors que je fus tiré de mes pensées par plusieurs autres voix.

- "Ashuraaaaaaaaaaaaaaaa !!!"

Les voix de mes six servantes s'étaient exclamées en même temps... C'est alors que je fus harponné par un faisceau d'attraction... Je fus attiré dans le hangar du grand vaisseau et j'eus droit à passer un sale quart d'heure... Après plusieurs savons et quelques réclamations, je pus reprendre la route en compagnie des sept femmes... Le voyage allait s'avérer long, très long même car chacune d'entre elles avait son caractère et j'allais devoir cohabiter avec sept créatures très exigeantes... Je me disais alors que j'avais trop attendu pour quitter cette planète, je ne devais plus commettre cette erreur car si une autre bonne femme montait à bord de ce vaisseau, je risquais fortement de péter un câble... Vivement notre arrivée à destination... Avec sept femmes à bord, je risquais de devenir complètement cinglé... Voilà qui m'apprendrait à me constituer un harem... j'observais alors le vaisseau filer à vive allure dans l'espace tandis que j'étais assailli par mes suivantes et fixer d'un regard noir par la combattante. Et dire que mon voyage allait durer plusieurs jours... J'enviais presque mon crétin de fils. C'est sur cette dernière pensée que j'avais quitté la planète Seiya et que je faisais à présent route vers mon fils.

Revenir en haut Aller en bas
 

Alcool, femmes et baston... Une journée type d'Ashura! [Solo En cours de réécriture] (Ancien rp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Du sang ! De l'alcool ! De la baston ! De la liberté ! [Quête/PV Marco Zapata]
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» il y a pas à dire, être majeur et boire de l'alcool c'est le pied [pv Karin Alamaba]
» L'alcool c'est mauvais pour la santé !
» Journée d'intégration ! [Bizutage][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Autres Planètes-