Partagez | 
 

 Jawa no hikō to yamiichiba [RP Marché Noir - Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jawa no hikō to yamiichiba [RP Marché Noir - Solo]   Jeu Mar 19, 2015 7:54 pm

    Les cartes devenaient incohérentes, certains petits corps célestes déviaient de leurs trajectoires sans que rien n'indique une quelconque présence. Aucun signe de vaisseau, ni même de puissance, rien que le démon du froid reconnaissait au niveau des technologies. Bien entendu, il n'ignorait pas les ruses furtives mais les moyens à sa disposition ne connaissaient pas d'égaux officiellement et pourtant, quelque chose se trouvait dans le quarante-neuvième cadran de la Grande Carte, quelque chose que rien n'identifiait, juste du vide se déplaçant à haute vitesse en dessinant une trajectoire connue des vaisseaux de commerce. Pas le temps pour demander une procédure officielle, juste un voyage à titre personnel et Ganssead décollait dans sa capsule monoplace, lancé comme une balle de fusils à travers la pénombre de l'Univers après quelque chose qui le surprendrait dans tous les cas. Est-ce que l'inconnu volant avait fait une erreur en pensant passer près d'un astéroïde non habité? Se savait-il tout simplement observé? Tous les cas possibles étaient envisagés et pourtant, le démon du froid sentait que la réponse était ailleurs, sur une lune noyée par les débris galactiques en vérité, excessivement difficile d'accès mais des gens s'y trouvaient déjà à son arrivée, atterris là par un procédé mystérieux s'apparentant à la téléportation, c'était la théorie la plus vraisemblable lorsqu'un vaisseau apparaissait brutalement dans les cieux, juste au-dessus du démon du froid obligé de se jeter au sol pour ne pas être aspiré par les moteurs de ce navire trop imposant pour venir ici de manière frontale. La ceinture de débris était importante, sinon la majeure partie de la population momentanée aurait tout démoli pour parvenir ici, une couverture qui affectait les communications et déjà, le signal d'origine du démon du froid s'éteignait, à la dérive comme les autres à la seule exception que lui ne savait pas du tout où le menait ce curieux voyage.

    De sous sa cape surgissait un canon à rayon militaire, quoi de plus normal pour un soldat, et il avançait prudemment le long d'un engin énorme qui possédait les accroches pour être annexé à un engin volant. Une arme illégale? Totalement! De par ses études, Ganssead devinait un peu près de quoi il s'agissait, quelque chose d'aussi dangereux pour l'utilisateur que pour la cible, un canon à distorsion dont la moindre activation pouvait faire voler la lune en éclat et certainement bien plus, peut-être la plus grande partie du champs d'astéroïde en faites et pire encore, le repaire du démon du froid qui baissait machinalement son outil en sachant que le moindre échange de tir malheureux allait apporter destruction bien au-delà de tout ce que son esprit pouvait imaginer. Que pouvait-il espérer ici alors que les vaisseaux spatiaux dessinaient un curieux plafond de cathédrale au-delà de sa tête? Surement une centaine d'homme sur ce caillou désertique au sol noir, rien que Ganssead ne pouvait saisir dans l'immédiat mais tellement hébété qu'il semblait, il s'approchait juste du maître de maison, un être ridicule à la bure brune qui lui rappelait celui qui avait réparé son serviteur mécanique la première fois, CZ-4. Et une fois encore, l'être ne lui inspirait nullement confiance, après tout, c'était un criminel avec du matériel de destruction massif, pour rester dans l'euphémisme car oui, l'annihilation simplifiée de milliers de vie et de planètes entières, ça ne pouvait se résumer à tout bonnement "destruction massive".

    - Vous venez pour un achat ou une réparation, monsieur Agon ?

    Un échange de regard et le démon du froid se sentait encore un peu plus solitaire dans cette foule qui le regardait, certains terrifiés à l'idée que ça soit l'Empire venu mettre fin à ces affaires juteuses mais il n'en était rien, on remarquait bien assez vite que le fou avait débarqué seul dans sa capsule en croyant tomber sur un seul complexe volant et pas tellement. Non, Ganssead -ici appelé par son vrai nom, ce qui finissait de le troubler- était déjà visé de partout et le bruit des rayons qui chauffaient ne faisait aucun doute, dans quelques secondes le démon du froid se ferait perforer par une soixantaine de tirs croisés venant de toute part. Une nouvelle fort réjouissante.

    Juste une question, qu'est-ce que le marchand entendait par "réparer"? Aucune réponse, juste un geste et une légère pression de l'index sur le torse du démon du froid qui comprenait instinctivement ce que le petit être avait remarqué et même retirer de son armure sans qu'il ne sente rien. Encore un déplacement trop rapide, ou alors la surprise qui l'empêchait de réagir de manière correcte. Entre les doigts de l'étrange créature, une lame qui ressemblait à une dague ou plutôt une épée à l'échelle de son nouveau propriétaire et son regard jaune se perdait sur le tranchant qui n'avait rien perdu de sa splendeur. Pourtant, le marchand s'avouait déçu, sachant en réalité que cette merveille provenait d'un objet plus grand et questionnait le démon du froid du regard en se tournant à nouveau vers lui. Inutile de lui demander s'il voulait réparer, le Destin lui-même l'avait emmené ici, un client de la divine providence, et pourquoi refuserait-il les services exceptionnellement d'un criminel? Parce qu'il représentait une certaine forme de Justice? Où était la Justice quand la croix mortuaire d'un homme de légende tombait dans l'oubli sauf pour un démon esseulé à jamais depuis cette disparition, il y a presque un demi-millénaire?

    - Peu d'antidiamant mais assez pour impressionner n'importe qui, beaucoup d'antimatière scellée admirablement entre les atomes de la lame, de l'or mélangé à de l'orichalque d'une civilisation disparue pour les propriétés supraconductrices, le tout trempé dans le sang, les larmes et une série de composants que curieusement je n'ai jamais vu. Je connais bien la forge, sous toutes ses formes même, mais pas celle-ci, ni cette arme et j'ose à peine imaginer ce qui a pu détruire une beauté pareille mais je sais au moins quelque chose, il n'y a que moi qui puisse la réparer et c'est bien pour ça que vous êtes ici, n'est-ce pas? Pour défier les dieux qui ont détruits cette horreur tranchante, n'est-ce pas...?

    Un bon résumé de la situation? Ganssead se laissait rapidement convaincre de la version du marchand qui lui tendait une main entrouverte comme pour signer un pacte et il regardait du coin de l'œil le fragment de l’Épée que le petit bonhomme gardait, le tendant vers un coffre qui se refermait violemment dessus avant de demander l'autorisation. En étudiant le morceau, il pouvait selon lui détecter les autres et surtout, savoir comment relier ceux-ci sans trop de difficulté car un travail pareil sans précision, cela créerait des faiblesses à la lame mais tous deux le savaient, aucun radar ne pourrait couvrir une si grande distance, l'énergie de la lame ayant dispersé magnifiquement son corps physique et l'énergie noire et l'antimatière qu'elle contenait avaient dû rapidement s'annuler ou se mélanger aux restes des flux intergalactiques. Non, le meilleur détecteur à fragment, c'était Ganssead et c'était pour cela qu'il avait serré la main à ce gnome mystérieux qui souriait, bien qu'aucune dent n'était visible dans l'ombre de sa capuche.

    20 000 Zenies, soit plus chère que deux navires de guerre bien équipés de l'Empire, le prix faisait un peu chavirer le démon du froid comme un mammifère sentant la secousse soudaine de l'alcool mais il tenait bon car au-delà de l’Épée en elle-même, le marchand assurait à son ami que le pouvoir du métal reviendrait lorsqu'elle aurait choisie un nouveau propriétaire, chose que Ganssead était devenu automatiquement en gardant l'éclat près de son cœur si longtemps et en devinait plus ou moins la localisation des autres, chose que même le forgeron fabuleux ne pouvait pas faire. Était-ce donc l'énergie d'Ime ou son esprit qui lui soufflait des réponses enfin? Peut-être mais peu certain de vouloir suivre les murmures d'un souvenir, le démon du froid s'éloignait en traînant un peu les pieds avant de marquer un petit arrêt, regardant par dessus son épaule le marchand qui attendant patiemment les mains dans le dos, riant de manière sourde lorsque le militaire précisait sa pensée avec un regard qui en disait bien plus encore car tant que le marchand possédait son fragment, il ne pouvait se soustraire au regard de Ganssead, selon une pensée maintenant commune à eux deux.
= I'll be back, and soon =
Revenir en haut Aller en bas
 

Jawa no hikō to yamiichiba [RP Marché Noir - Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marché Noir
» [Euro 2016] Je viens de réserver mes billets !
» Era | Marché noir
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Autres Planètes-