Partagez | 
 

 La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 281
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]   Mar Oct 17, 2017 10:54 pm

Et hop ! Retour au bercail.
Après m'être complètement remise de ma dernière possession sur Zélod III, il était plus que temps de reprendre ma vie en main ! Ne pouvant point enquêter efficacement sur la trace de la sorcière responsable de mes déboires, je dus remettre ce projet - un tantinet vindicatif - à plus tard. Et puis de toute manière, cela tombait très bien. J'allais pouvoir me tourner vers les miens et passer un peu de temps avec eux ! En outre, J'avais trop longtemps laissé ma fille adoptive de côté... même si je ne le regrettais en rien. Si jamais cette dernière m'avait vue sous l'emprise écrasante du sortilège, à la merci des caprices de sa propriétaire au point de m'en prendre à mon entourage - et surtout à Pan! -... j'aurais définitivement perdu toute crédibilité en tant que tutrice, vous ne pensez pas ? Urgh ! Inutile de se torturer l'esprit avec de telles probabilités.
 En plein vol, non sans savourer le passage continu de l'air frais sur mon visage, je me dirigeai donc vers mon humble foyer. Je survolai à bonne hauteur l'épaisse frondaison des arbres de la forêt, laissant dans mon sillage une toute petite traînée de Ki violet parfaitement volatile. Au bout de quelques minutes, après avoir jovialement dépassé quantité d'oiseaux vagabonds dans le gigantesque couloir aérien, je perdis volontairement de l'altitude en prévision de mon atterrissage - je tenais tout particulièrement à ce qu'il soit classe, au cas où Aneth me voyait arriver si jamais celle-ci était occupée à jouer dehors à ce moment précis. La benjamine de la famille avait très certainement dû grandir depuis - elle atteignait déjà sa quatrième année de vécu !
 Lors de notre première rencontre, au début de ses trois ans donc, ma petite sœur s'était montrée un peu méfiante à mon égard. Puis, avec le temps, ce sentiment s'était quelque peu atténué.
 Les arbres disparaissaient peu à peu pour laisser place à un pelouse d'un vert d'émeraude. Plus loin, la maison des Hilaris trônait sagement sur une petite bute. Il s'agissait d'un pavillon de couleur majoritairement blanche, composé de deux étages (en comptant le rez de chaussée). En m'approchant de notre sobre demeure, je détectai l'heureuse présence d'Aneth ainsi que celle de Neryos - mon petit-frère aux cheveux blonds - par la même occasion.
 Je mis le turbo, descendis davantage au point de presque toucher le sol touffu, puis remontai d'un seul coup pour retomber souplement sur mes jambes !


- Hello ! saluai-je à la cantonade.

J'entendis un ballon rebondir, suivi immédiatement par de petites foulées précipitées. En un instant, la petite Aneth m'avait rejointe, ses grands yeux d'enfant braqués sur moi.
 Sa chevelure mauve, autrefois si semblable à la mienne, avait poussé pour devenir une magnifique que de cheval soigneusement ficelée par Mère. Deux longues mèches dissimulaient partiellement ses oreilles et retombaient à mi-chemin de son menton. Son grain de beauté au coin inférieur droit de ses lèvres la rendait mignonne à croquer !
 Elle me regardait d'un air fasciné, un ballet d'étoiles dansant dans ses prunelles.


- Grande-sœur ! s'émerveilla Aneth, ses petits poings serrés sous le coup de l'excitation. T'es revenue ! Apprends-moi à voler pareil !

Elle rayonnait d'espoir. Je compris alors que je venais de commettre une bourde en sachant que, au vu de son caractère, la petite tête de mule risquerait d'en faire qu'à sa tête si je lui refusais cet apprentissage.
 J'allais devoir la jouer fine.
Je me baissai à sa hauteur - elle avait effectivement poussé, la petite! -, souriante comme les quatre-vingt dix-neuf pourcent du temps.
En arrière plan, je vis Neryos ramasser le ballon d'Aneth laissé pour compte.
 Mon frère avait gardé sa tignasse courte, tout de même un peu plus longue que celle de notre père. Plus il grandissait et plus les traits de son visage se rapprochaient de ceux de notre défunt paternel. A regret, je remarquais qu'il perdait petit à petit de son innocente jeunesse.
 Il évacua un soupir devant l’aplomb de notre petite sœur.


- Hors de question ! fit-il. Tu es déjà une vraie plaie à surveiller, alors si tu te mets en plus à voler... Non, c'est définitivement hors de question ! Je ne vais pas pouvoir le supporter.

Aneth tourna la tête vers lui et parut se ratatiner sous le coup de la déception. Elle supplia son frangin du regard. Un regard de chaton qui, très probablement, aurait pu me faire craquer avec un peu plus d'insistance.


- S'il te plaît, Nene ! Je serai sage, je te le promets...

Mais, ferme et décidé, il ne se laissa pas duper. Je le vis secouer vivement la tête, puis rougir furieusement en se rendant compte, avec un petit temps de latence, qu'Aneth l'avait appelé par son « si détestable surnom » !



- Raah ! Non ! M'appelle pas comme ça devant Ryanne ! S'écria-t-il, puis en ajoutant, une main plaquée sur le visage : Argh ! C'est trop tard... adieu, réputation ! Bonjour, chantage en devenir...

Tiens, tiens ! « Nene » ?
 Je ne pus m'empêcher de pouffer de rire malicieusement à l'idée de m'en servir plus tard comme d'une arme~


- Je trouve que ce surnom te va comme un gant ! déclarai-je aussitôt, une main devant la bouche pour étouffer mon rire. Aneth, tu es géniale ! Si tu lui trouves d'autres noms de ce genre, je veux bien t'apprendre à léviter. Mais attention ! la prévins-je en brandissant un index devant son petit nez, non sans la regarder droit dans les yeux. Je serai seule à décider s'ils sont conformes ou non au personnage.

Elle plissa le front, l'air soucieuse, au lieu de sauter de joie comme je m'y attendais.
De son côté, j'entendis Neryos marmonner un juron.
Le vilain garnement !


- Conformes ? ça veut dire quoi, au juste ? demanda Aneth, un doigt dans la bouche, comme si elle s'apprêtait à se ronger l'ongle.

Hum... Je savais bien que Neryos lui apprenait à se battre de temps en temps. Mazette ! il aurait tout aussi pu faire un effort au niveau de son vocabulaire, tout de même...

- En gros, c'est quand quelque chose est adapté à une autre chose. Par exemple, "Nene" est superbement bien adapté à "Neryos" ! Tu comprends maintenant ?

- Je suis foutu, se plaignit ouvertement le prétendu offensé.

Aneth hocha la tête, les lèvres pincées. Il lui fallut quelques secondes supplémentaires pour réfléchir à ma proposition. De nouveau, ma petite frangine hocha la tête, avec cette fois-ci un sourire rayonnant affiché sur ses lèvres.
 Je lui tendis une main ouverte en guise de contrat.
 La sienne s'y pressa avec entrain !


- Marché conclu ! nous fîmes en chœur.

Neryos croisa les bras sur sa poitrine, visiblement agacé.
Je me redressai et m'avançai vers lui. Une fois à sa portée, je lui posai une main chaleureuse sur l'épaule avant de lui glisser un clin d’œil complice.



- Merci de t'être occupé d'elle avec autant d'ardeur, Neryos. Je t'en suis éternellement reconnaissante.

Il haussa les épaules comme s'il s'en moquait, les bras toujours dans la même position. Je n'étais pas dupe, moi non plus.
 Je lui souris franchement avant de lui serrer gentiment l'épaule, de retirer enfin ma main, puis de reprendre mon chemin vers notre maison.


- Ton manteau, dit-il au dernier moment. Il laissa courir le silence avant de lancer le ballon à Aneth, qui le réceptionna illico en levant les bras. Celle-ci ne l'entendit pas continuer pendant qu'elle riait gaiement : Tu l'as encore recousu. J'en déduis que tu t'es encore frottée à des adversaires coriaces - sinon ils ne t'auraient pas touchée. Si tu m'es réellement redevable, tiens-toi prête à tout me raconter dans les moindres détails !

J'échangeai un regard avec lui et je lis une détermination farouche dans ses yeux.
Oh, misère...
 Neryos aimait se battre. Il aimait porter des coups. Il aimait se défendre. Il aimait se dépenser. Il aimait... affronter des ennemis de son niveau, ou un poil au-dessus du sien. Cela dit, il n'aimait pas blesser autrui dans la mesure du possible.
  Oh, misère... en cela, il me fit penser à Pan.
Je restai un moment muette avant d'acquiescer d'un léger hochement de tête.


- C’est d'accord, Nene, répliquai-je en lui tirant la langue.

- Arh ! Je savais que tu n'allais pas hésiter à t'en servir ! Je le savais ! Maudite sœurette ! Je lui avais pourtant dit de... Rah !

- Ah ha ha ha ha ! riais-je avant de le laisser avec mon adorable petite complice féminine.


Vous vous en doutez : j'allais tenir parole en lui contant le récit de mes combats. Seulement, j'allais "omettre" certaines informations, tout en embellissant les passages les plus délicats. Comprenez que nul ne devait être au courant pour ma dernière possession...
 J'ouvris la porte de la maison pour m'y introduire avec une joie non dissimulée !



- Ohééé ! Arcadia ? Mère ? Je suis rentrée ! Où êtes-vous que je puisse vous inonder de bisoux ?

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 54
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]   Mer Oct 18, 2017 2:05 pm

La petite famille était très vivante comme à son habitude. Les enfants étaient sortis pour jouer, et il fallait bien avouer que le plus grand garçon de la famille trouvait étrange de jouer à la balle avec Arcadia, alors elle en était comme privé. Elle était dotée malgré son très jeune âge d’un corps d’adulte et d’un mental tout aussi développé. Sans doute ne voyait-elle pas trop l’intérêt de jouer avec un ballon, autant que les deux enfants, qui semblaient trouver un immense plaisir. Elle analyse pendant un moment l’interaction entre les différentes forces en présence, c’est à  dire la gravité évidemment, qui attirait la balle irrémédiablement vers le sol. Pendant ce temps, le lanceur devait  exercer une force suffisante pour arracher la balle à l’attraction terrestre, pour que l’autre personne l’intercepte. Il y avait également des notions d’angle de tir, la résistance à l’air de l’objet sphérique. La shinjin tenta bien d’expliquer l’ensemble de ces phénomènes aux deux enfants, mais visiblement, ils ne saisirent pas l’intérêt de cette analyse et explications. Ils avaient simplement répondus, on lance la balle et on l’attrape, on joue à la balle en somme. Cela avait décontenancé Arcadia, cela lui paraissait si évident en voyant ce genre d’exercice de précision et l’étude de ses forces que ses deux enfants humains expérimentaient. C’était à croire qu’il n’y avait aucun objectif scientifique dans leur démarche.
 
« Qu’il y a-t-il ma grande ?   »
 
Demanda la mère de Ryanne quand elle perçut le trouble sur le visage de l’extraterrestre.
 
«  Et bien …. Je ne comprends pas les enfants, je … je ne sais pas trop comment l’exprimer. J’ai l’impression qu’ils n’ont pas les mêmes intérêts que moi, pourtant, je suis plus jeune qu’eux …  »
 
Tenta alors d’expliquer Arcadia, mais ce n’était pas très clair à ses yeux, alors pour les autres encore moins. Sa grand-mère rit alors en lui expliquant que parfois, personne ne comprenait les enfants. Qu’ils avaient leurs propres sujets d’intérêts, et que cela évoluait en grandissant. L’explication semblait logique à entendre, mais elle restait tout de même troublée. Elle n’avait pas l’habitude de ne pas saisir tous les tenants et aboutissants de quelque chose. La blanchette avait toujours autant de mal à saisir les subtilités sociaux des êtres vivants qui l’entouraient. Cela révélait aussi l’absence d’informations au sujet de sa naissance, de sa propre race. C’était sans doute difficile de ne pas savoir d’où on venait, où on allait, même si elle se sentait très bien sur Terre dans la famille de Ryanne. Cependant, elle n’osait jamais posée les questions de peur de blesser quelqu’un ou d’entendre quelque chose qui ne plairait pas. Elle sentait bien que quelque chose n’allait pas, et elle n’eut même pas l’idée de lire dans les pensées de sa grand-mère pour en savoir davantage, ce ne serait pas correct.
 
« Tiens, on va revoir encore quand tu fais ta star !  »
 
«  Ho mais attend ! Je … je n’ai jamais cherché à me montrer …. Je … je n’y avais pas pensé avant d’y aller !   »
 
Cependant, cela ne fit que rire sa grand-mère, qui repassa alors l’enregistrement de l’arrivée devant le journaliste d’Arcadia par téléportation, il y avait quelques jours. C’était très gênant pour la jeune femme, qui n’avait as réfléchit au fait d’arriver ainsi. Tout ce qu’elle avait en tête était d’aider les autres en les soignants. Elle rougit légèrement en baissant un peu la tête et en glissant ses mains entre ses cuisses. Ce fut alors à ce moment-là qu’elle entendit la voix de sa mère adoptive. Cela faisait bien quelques temps qu’elle ne voyageait plus et qu’elle ne passait pas toutes ses journées avec Ryanne. Elle ne s’était pas tellement de questions, elle avait bien le droit à une vie à elle, des moments à elle. Ce n’était que pour mieux apprécier les moments avec Ryanne. Arcadia n’était pas du genre à chercher à monopoliser et accaparer l’attention de quelqu’un pour ses besoins ou envies personnelles. Cependant, elle fut si contente de pouvoir fuir un instant son « moment de gloire télévisuel », qu’elle se leva d’un bon en accourant presque, sous les rires de sa grand-mère.
 
« Ho bonjour maman ! Inonder …. De bisous ?    »
 
Se demanda alors l’extraterrestre en arrivant face à sa mère adoptive. Elle plissa les yeux en relevant son visage, alors qu’elle essayait de s’imaginer comment on pouvait inonder quelqu’un avec des bisous. Elle savait bien ce que pouvait être un bisou, c’était une interaction entre les lèvres de l’assaillante et la réaction buccale envers une autre partie du corps de la personne attaquée. Elle n’avait jamais vraiment compris comment par un geste si particulier, cela procurait un certain bonheur. Le souci restait la relation avec une inondation, et elle ne put que demander à Ryanne d’une manière scientifique.
 
« Je … mais … Comment peut-on inonder de bisous quelqu’un ?  Je veux dire par là que la notion d’inondation est une submersion temporaire, naturelle ou artificielle entre un élément liquide, généralement de l’eau, ce qui équivaut à plus ou moins soixante-dix pour cent de la surface de la terre, soit une réserve d’eau de plus mille quatre cent milliard de kilomètre cube d’eau dans un espace donné. On peut analyser la capacité d’absorption des sols, ce qui est au final l’état des eaux souterraines, favorisant la vie. Ce genre de problème survient généralement lors de débordement d’un cours d’eau ou encore lors de pluie trop importante et anormale. Enfin je pourrais t’en parler plus en détails encore, mais quel est le rapport avec un bisou ? Tu … tu planifies d’essayer … de ….enfin … de sécréter ce liquide biologique avec tes glandes salivaires dans toute la maison ? Enfin … je ne veux pas te peiner, mais les capacités humaines habituelles dans ce domaine sont très limitées. En moyenne un humain peut générer selon l’environnement entre cinq cent à mille deux cent millilitre. Cependant pour qu’un début d’inondation survienne, il faudrait au moins trois à quatre millimètre d’eau par mètre carré ce qui voudrait dire  une production de plus de trois cent mille millilitre de salive soit en prenant une moyenne, il faudrait trois cent soixante-quinze jour environs, sans compter l’évaporation naturelle !  Je suis vraiment désolée, mais … cela me semble très compromis.   »
 
Finit par dire Arcadia en ayant fait durant le fil de ses réflexions les calculs et la logique de toutes les conditions qui rentraient en compte. Elle ne se rendait pas compte que ce n’était qu’une expression, et alors que la mère de Ryanne se mit à rire ouvertement, l’extraterrestre ne comprenait encore moins la situation. Elle ne pouvait croire que sa grand-mère se moquait d’elle, et elle était certaine que tout le monde avait compris son raisonnement.
 
« Que … qu’il y a-t-il ?    »
 
Se demanda alors Arcadia un brin perdue au milieu de tout cela. On pouvait ensuite entendre la télévision et surtout l’intervention de la shinjin en se téléportant dans le champ de la caméra, aider les blessés et discuter avec le médecin.
 
« D’ailleurs, le médecin était très gentil, le père adoptif de hmmm … comment c’était …. Ha oui ! Un certains Ferliost, il parait que tu le connais d’après son père. Il voulait me donner un téléphone, mais je préférais te demander avant quand même …     »
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 281
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]   Sam Oct 21, 2017 3:36 pm

Arcadia fut la première à m'accueillir, une joie clairement affichée sur son visage - dans son unique cas - naturellement pâle. Puis, d'un coup, sans prévenir, son enthousiasme apparent se mua en une expression de surprise, doucement transcendé en une mine songeuse...
Ah ? Qu'avais-je bien pu dire de si étrange que cela pourrait mériter pareille réflexion ?
Je haussai les épaules sans me départir de cette joie qui me caractérisait. Alors qu'Arcadia semblait encore en pleine méditation sur mes salutations distinguées, je la pris dans mes bras pour la câliner de tout mon saoul !



- Oui ! Vous inonder toutes les deux de bisous jusqu'à en avoir des crampes aux lèvres, ajoutai-je, toute guillerette, avant de la relâcher. Ou d'arriver à vous tremper le visage comme si vous veniez tout juste de sortir de la douche ! Ce genre d'images, mon petit ange en sucre~


Mais c'était trop tard. La calculette d'une autre planète était lancée ! Telle l’incarnation vivante d'un dictionnaire universel, Arcadia m'inonda d'explications détaillées sur l'impossibilité de mon projet, prenant vraisemblablement ma phrase au sens littéral du terme.
Les yeux ronds, échangeant plusieurs regards éberlués avec Mère, j'écoutai ma fille adoptive se brûler le cerveau avec une impressionnante succession de calculs tous aussi complexes les uns que les autres.
Je ne l'interrompis pas, diablement fascinée par la vitesse à laquelle les lèvres d'Arcadia s'agitaient.
Une jeune femme indubitablement plus pipelette que moi ! Une concurrente plus redoutable encore que la petite Zélodienne du nom de Pina !
Ciel ! Elle ferait sans nul doute une incantatrice de talent !
Arcadia était née par la magie et pour la magie. Ce fut la pensée que j'en retirais, malgré la quantité astronomique de données scientifiques débitées par cette dernière.
Comme pour la féliciter suite à sa fantastique diatribe sans n'avoir jamais buter sur le moindre mot, je lui fis la bise tout en lui ébouriffant gentiment ses longs cheveux blancs.
Mère se mit à rire, ce qui rendit encore plus confuse mon adorable fille adoptive.



- Absolument rien de contraignant ! Ce n'était qu'une expression, Arcadia. Nul besoin de te fendre en explications scientifiques sur l'impossibilité de la chose, bien que ce fut très agréable de t'entendre étaler ton savoir sur le sujet. Ta voix est définitivement aussi douce que les fruits sont sucrés, la complimentai-je en lui adressant une autre accolade pleine de bons sentiments.


La télévision attira mon attention. Je contournai Arcadia pour voir, au travers de l'écran, un journaliste pousser un juron suite à l'apparition soudaine de la Shinjin.
Je clignai des yeux et me tournai vers Mère, le doigt pointé en direction de l'écran de télévision, complètement ahurie, la bouche réduite en un « o » de stupéfaction.
Mère hocha la tête, ses épaules tressautant sous le coup de l'hilarité. Ses éclats de rire avaient fini par laisser place à un sourire amusé.



- Non, non ! Ce n'est pas une comédie. Ta fille s'est bien téléportée - malencontreusement - à côté d'un journaliste, devant la caméra. Autrement dit sous les yeux de tous les téléspectateurs qui ont eu la chance de visionner ce miracle.


- Ciel ! m'exclamai-je, saisissant Mère par les épaules dans l'élan. Mais cela signifie que cette scène est bien partie pour va faire le buzz ! Oups, pardon, fis-je en baissant les bras. J'espère que les incrédules penseront à un canular. Après tout, de nos jours ,avec les effets spéciaux, nous pouvons faire des merveilles...
Elle secoua la tête, ses sourcils arqués lui conférant une mine quelque peu désolée.


- Mais ta fille ne s'est pas rendue aussi rapidement sur place pour faire parler d'elle, Ryanne. A l'aide de ses pouvoirs, nombreuses sont les victimes de ce drame qui ont pu rester parmi nous. Nombreux sont donc les témoins de ses exploits, répliqua-t-elle sagement.


- Bigre ! surenchéris-je en me tournant vivement vers Arcadia. Tout cela risque de nous poser problème, un de ces jours. Dorénavant, il va falloir redoubler de prudence. Enfin, j'imagine que tu n'as pas dû te lancer dans une discussion trop profonde avec..., je m'interrompis pour prêter une oreille attentive à la déclaration pétrie d'innocence d'Arcadia, Pardon ?!


Avais-je bien compris de quoi il en retournait ?
Son interlocuteur. Un médecin. Le père adoptif de Ferliost. Qui voulait lui donner un téléphone. Afin de garder contact avec elle.
J'entendis ses paroles résonner dans ma tête comme un ballet hypnotisant, bien parti pour me narguer pendant de longues minutes d'appréhension.



- Eh bien... pour ce qui est du téléphone, il va falloir que j'y réfléchisse sérieusement – et que j'y appose mes conditions si jamais je venais à céder. Ensuite, concernant la progéniture du médecin dont il est question, c'est véridique, je le connais.


Je levai un index sentencieux à son attention dans l'optique de la prévenir, les sourcils froncés et le front plissé par la crainte.


- Et je te déconseille de l'approcher ! C'est un individu dangereux aussi bien dans son instabilité que dans sa manière de penser. Ce bonhomme-là, JE dois m'en charger. M'as-tu bien comprise, Arcadia ? Les mots les plus doux ou même les paroles les plus logiques ne sauraient pénétrer efficacement dans un esprit aussi confus que le sien. C'est un homme particulièrement difficile à raisonner, bien que je n'ai pas abandonné l'idée - un peu folle je l’admets - d'y parvenir un jour.


Du coin de l’œil, je vis une tasse de thé pénétrer dans mon champ de vision de façon plus ou moins inattendue. Je clignai des yeux en contemplant le visage de Mère, comme bloquée dans ma position, l'index brandi devant celui d'Arcadia.
Comme d'habitude, Mère avait fait drôlement vite pour préparer le thé. Sans doute avait-elle prévu mon arrivée ?



- Un peu de thé te fera le plus grand bien, Ryanne ! Tu m'as l'air tendue depuis qu'Arcadia à mentionné le nom de ton ami, glissa-t-elle, probablement pour tester ma réaction au mot « ami ».


Mère tendit également une tasse à Arcadia. Celle-ci aussi semblant sortie de nulle part.
Elle était inquiète. Je parvenais à le lire derrière son masque de bonhomie, dans le ton de sa voix...
J'acceptai la tasse de thé en me fendant d'un sourire reconnaissant.



- Un grand merci ! répondis-je dans l'immédiat. Je ne veux pas vous ennuyer toutes les deux avec cette rencontre quelque peu... litigieuse, continuai-je en secouant une main. Un geste se voulant évasif. De toute façon, nous n'en avons pas le temps. Je dois repartir en voyage avec mon aaaaaaaaaaaaaaadorable ange en sucre ! Tout de suite. Sans plus tarder. Ou de préférence après voir fini ma tasse de thé, me rattrapai-je avant que Mère doive s'y résoudre.


En guise d'interrogation, Mère pencha légèrement la tête de côté et plissa les yeux. Cela signifiait, dans le vocabulaire implicite des Hilaris : « Déjà ? Mais tu viens à peine d'arriver ! Pourquoi cet empressement ? Tu as le temps de vivre, Ryanne. »
Je me tournai vers Arcadia et lui adressai un sourire malin.



- Mon ange ? Je t'autorise à gratter la surface de mon esprit, d'y lire mes projets actuels et de les énoncer à voix haute. Mais seulement pour cette fois ! Et je te défends d'aller plus loin que la surface - des choses effrayantes pourraient s'y tapir~


Pour lui faciliter la tâche, je me mis à penser à la Tour de Karine dont j'étais déjà parvenue à définir la position exacte depuis belle lurette, à force de sillonner le monde au gré de mes caprices d'exploratrice.
Incidemment, mes pensées dévièrent sur le compte de Pan. Après tout, c'était de sa bouche emplie de sagesse que j'avais appris l'existence de la Tour de Karine ! Je me souvins de ce jour précis, ou plutôt du lendemain, quand elle s'était changée devant moi, passant de la nudité totale à sa tenue d'entraînement...
Argh ! Non ! Mauvaise image ! Mauvaise image ! Quel bouton doit-on presser pour interrompre pareille pensée ?!... Trop tard.
Je me sentis rougir jusqu'aux oreilles devant le visage transparent d'incompréhension de Mère.

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 54
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]   Mer Oct 25, 2017 5:14 pm


Arcadia faisait un câlin avec une certaine joie sans se retenir avec sa mère adoptive. Elle n'avait pas vraiment à se retenir de toute manière. Elle aimait ces moments tendres et innocents. Elle n'était pas forcément très tactile à ce point, mais elle se laissait convaincre avec plaisir. La shinjin fit une petite mine en imaginant des lèvres balantes meurtries à force de bisous. Elle fit un grand sourire à Ryanne en se voulant rassurante et douce.

« Ne t'inquiète pas, je suis à même de guérir ce genre de maux bénin. »

Arcadia n'avait sans doute pas compris que c'était imagé, mais peu importe ! Si quelqu'un avait mal, il fallait l'aider. Ce que l'amour pouvait faire faire, pensa alors la jeune fille à la peau grise. C'était plus forte qu'elle, les calculs et les explications lui venaient naturellement, comme si ce n'était pas les siens. Elle avait de grandes connaissances et semblait être capable de les utiliser, mais peut-être pas à bonne escient.

« Que... Qu'il y a t'il ? »

Demanda la blanchette en toute innocence, alors qu'elle regardait sa mère faire les yeux ronds face à son explication. Elle avait peur d'y aller un petit peu trop vite ou alors s'était elle trompée d'une certaine mesure dans ses calculs ? Elle commença immédiatement de les vérifier rapidement, mais cela lui semblait être correct. Elle devait sans doute prendre plus de temps et détailler davantage ses explications avec des exemples concrets, mais alors que l'extraterrestre allait reprendre ses explications en parlant de fruits, elle se fit attaquer au niveau de son cuir chevelu. Sa mère adoptive la décoiffa exprès, mais cela semblait être amusant, alors elle sourit doucement. Elle se pinça une lèvre entre ses dents quand Ryanne lui expliqua finalement que ce n'était qu'une expression. Elle se sentit bête d'avoir réagir ainsi, mais elle avait vraiment du mal avec ce type de langage fleuri.

« J'aime bien les fraises, cela a bon goût. »

La shinjin constata que sa mère adoptive se concentra davantage en direction de la télévision avec les enregistrements effectués par sa mère du reportage malencontreux sur Arcadia. Elle craignait de se faire taper sur les doigts, peut-être n'aurait-elle pas dû intervenir ainsi ?

« Je... Je ne l'ai pas fait exprès ! Je... Pour me teleporter je dois visualiser l'endroit où je vais, mais... Enfin voilà ! Ces personnes étaient en danger, je devais les soigner, c'est mon rôle ! »

Dit alors avec une grande conviction, avant d'être surprise elle-même en se demandant bien pourquoi elle avait dit cela. On pouvait voir questionnement sur son visage un peu perdu en touchant sa bouche comme si cela pouvait aider à quelque chose.

« Ce.. Ce n'est pas un miracle voyons, je... J'ai juste à penser à un endroit, me visualiser là-bas et hop, j'y suis. »

Essaya de se défendre d'une faute quelconque imaginaire.

« Vous pensez que cela va passer souvent à la télévision ? Mais pourquoi ce serait une bonne chose que les gens pensent à un canular ? Je pourrais aller leur expliquer voilà tout. Ce serait tellement plus simple et je suis certaine qu'ils comprendront. »

Dit alors innocemment la jeune fille avec un petit sourire rassurant. Elle fut rassurée lorsque sa grand-mère parla alors elle-même de ses exploits à soigner les pauvres personnes blessés ou mourantes dans le piège de béton armé. Cependant, Ryanne semblait être toujours inquiète et sa fille adoptive ne comprenait guère.

« Mais... Mais pourquoi est-ce un problème que j'aide les gens ? Ce... Ce n'est pas la première fois. Je passe parfois quand je n'ai rien à faire dans les hôpitaux, c'est si gratifiant de pouvoir aider son prochain. Et puis si j'ai ces pouvoirs, c'est bien pour les utiliser non ? Redoubler de prudence ? Comment cela ? »

Demanda dans un premier temps l'extraterrestre à sa mère, mais il semblait avoir un souci lorsqu'elle prononça le nom de Ferliost. Se pourrait-il qu'ils se connaissent vraiment ?

« Et bien... Un docteur m'a posé des questions, alors je lui ai répondu. De fil en aiguille, j'ai trouvé une chouette idée d'aller visiter un coin sur Terre, alors on s'est teleporter tout en haut d'une montagne, et il avait froid, alors j'ai fais de la magie pour qu'il ne ressente plus rien. »

Arcadia avait l'impression que sa mère adoptive n'avait pas compris tout ce qu'elle venait de lui dire, elle avait envie de lui répéter, mais son ton grave devait dire autre chose.

« Pour le téléphone, il a dit que ce serait bien de garder contact. Il pourrait m'appeler quand ils ont besoin de moi, ce serait merveilleux non ? Bon on pourrait faire comme dans l'autre film un grand Arcadia signal dans le ciel, mais je ne pourrais pas le voir de partout... Alors le téléphone, ce n'est pas si mal non ? Des conditions ? Je... Tout ce que je veux c'est aider les gens... »

Laissa alors planer la shinjin comme si c'était un grave aveu au monde entier. Elle aurait très bien ou dite qu'elle aimait les yaourts aussi, mais Ryanne le savait déjà ça.

« William, le père de Ferliost, il m'a dit tout un tas de choses sur son fils. Je suis certaine que je peux l'aider à aller mieux. Je suis certaine qu'il a peur, il a simplement peur, alors voilà pourquoi il réagit si violemment sans doute. Je devrais l'aider aussi non ? Je suis sûre qu'en lui ouvrant les yeux, il comprendrait ! »

Commença innocemment à s'exclamer la blanchette au sujet du monstre humain, mais elle baissa la tête toute timide en la hochant doucement.

« Oui je comprends maman... Je te le laisse, un grand câlin pourrait peut-être l'aider ? Ça marche bien quand on est tout triste... »

Arcadia trouvait toujours si dommage de ne pas pouvoir soigner l'esprit en plus du corps. C'était une limite qui l'ennuyait fortement.

« Ho merci grand-mère ! D'ailleurs, ça en est où l'écharpe pour Ryanne ? J'ai pu récupéré la pelote de laine auprès du journaliste. Je n'avais pas fait attention que je l'avais toujours sur moi. »

Dit amusée la jeune fille en tirant un peu la langue sur le côté. Elle prit avec une grande joie la tasse de thé tendue par sa grand-mère toute contente. Ryanne savait bien le faire, mais il y avait toujours quelque chose de meilleurs lorsque c'était la mère de Ryanne qui s'en occupait.

« Il t'a fait du mal ? D'ailleurs, William était surpris quand je lui ai dis que tu étais ma maman et que tu m'avais trouvé il y a un an dans un arbre, enfin dans un fruit. Peut-être qu'il y avait un pommier pas loin ? »

Osa alors demander Arcadia d'une manière innocente, mais elle n'irait pas plus loin de peur de casser l'enchantement actuel de sa vie.

« En voyage toutes les deux ? Vraiment ? Super !!! »

S'exclama alors la shinjin, si contente de repartir à l'aventure avec Ryanne, qu'elle ne posa pas davantage de questions. Elle pensait aller voyager dans un pays intéressant, rencontrer des personnes, peut-être pourrait-elle aider à quelque chose d'ailleurs ? Elle se faisait déjà tout un programme dans sa tête, bien loin de penser où elle irait finalement.

« On rapportera des souvenirs à grand-mère ! Quoi que... On pourrait peut-être voyager avec elle non ? Ça serait amusant ! »

Dit alors toute souriante Arcadia en plissant les yeux. Elle ne s'était pas posée la question jusqu'ici, mais à voir la tête de grand-mère, elle devait s'ennuyer ferme toute seule sans sa fille. Elle ne pensait pas être une si grande attractivité ou importance, tant elle pensait aux autres. Elle sentait obligatoirement une certaine tristesse à l'idée de laisser grand-mère ici. La question se posait ensuite pour les enfants, ils ne semblaient pas forcément disposés de toutes les facultés nécessaires pour être autonome. Elle fut surprise en tout cas de comprendre que Ryanne voulait bien qu'elle lise dans ses pensées pour un fois, mais fut inquiète un bref moment s'y elle pouvait trouver dans les pensées de sa mère adoptive de terribles secrets effrayant. Était-ce pour cela qu'elle ne voulait pas ? Non, ce n'était pas possible, elle avait une entière confiance dans sa mère adoptive. Elle était une personne douce, gentille avec le cœur sur la main. Sans plus attendre alors, elle se concentra sur l'esprit de Ryanne afin de capter les pensées en surface dans chercher plus loin. C'était ce qu'elle avait demandé non ? Alors ce serait mal d'aller plus loin, elle n'y pensa même pas depuis l'explication avec la petite tête blonde pendant l'entraînement à ressentir l'énergie.

« Une... Une tour géante ? Hmmm non, une sorte de pillier infinie ? Cela me semble être une construction des bien étranges. Pour quoi faire ? On pourrait se teleporter directement en haut d'ailleurs, cela irait plus vite non ? Pan... Ho oui elle, je l'ai rencontré une fois par hasard avec toi, mais... Que faisait elle toute nue ? Voulait elle se lancer dans une étude physiologique approfondie de son corps ? Je dois bien avouer qu'être nue dans ce cas cela peut-être utile. Il ne faut juste pas avoir trop froid j'imagine... Peut-être pourrais-tu me dire quand je devrais faire ça également ? Par ce que je dois bien avouer que je ne vois pas de quand ou pour quelle raison. »

Dit alors à une haute et intelligible voix Arcadia avec un sourire sans or d'aucune façon tant elle était pure d'esprit sans vraiment savoir de quoi cela pouvait bien parler.

Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 281
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]   Jeu Oct 26, 2017 9:10 pm

Ah ha ha ! Arcadia la Candide. C'était ô combien adorable de la voir aussi perturbée et confuse ! Comme toujours, la concernée n'avait de cesse de venir en aide aux autres. On ne pouvait tout simplement pas l'empêcher d’agir dans cet optique. C'était bien plus fort qu'elle ! En mon absence, elle s'en était donc donné à cœur joie sans que Mère puisse l'en empêcher. D'ailleurs quelque chose me disait que cette dernière ne comptait pas l'entraver pour rien au monde ! Arcadia dévoilait ses fantastiques capacités au grand jour ? Ha ! Ce n'est pas si grave après tout. Mère pensait ainsi.
Mais à contrario, en écoutant Arcadia me parler du dénommé William – le père de Ferliost - , je suspectais l'intéressé de ne pas partager un tel mode de pensée avec Mère. Ainsi, si je ne me trompais guère sur son compte, ce cher docteur préférerait de loin contacter Arcadia dans la plus grande des discrétions afin de recourir à ses services quand ceux-là relèveraient de la nécessité absolue.
J'y avais moyennement réfléchi entre deux de mes précédentes tirades... avant de rire aux éclats en entendant la « solution » imaginée par mon ange en sucre pour tenter d'apaiser la folie furieuse de Ferliost ! Un câlin pour le sauver ?! Ah ha ha ha ! Ciel ! Si j'avais tenté de lui administrer pareil remède, mon ventre aurait compté un nombre incalculable de nouveaux orifices sanguinolents avant de se vider entièrement de ses entrailles ravagées par le passage de ses lames !
J'avais occulté cette image macabre de mon esprit pour me pencher sur la plus surprenante des question de ma fille adoptive. Une question adressée directement à Mère au sujet de l'avancée d'une écharpe qui m'était destinée ! En revanche, pour cette histoire de pelote de laine et de journaliste, cela me laissa coïte... Bref ! Je vis Mère glisser un clin d’œil complice à Arcadia en guise de réponse quand elle lui avait offert le thé - avec sans doute un petit mot explicite chuchoté à son oreille - et je fis mine de n'avoir rien entendu à ce sujet pour ne pas gâcher la « surprise ».
Après cela, je m'étais réjouie de ne pas avoir eu le temps de répondre à l'interrogation suivante de l'innocente Shinjin. Ce qui concernait les particularités de sa naissance ne devait pas être ébruité ! Et connaissant la candeur d'Arcadia, il ne fallait pas lui révéler ce genre d'informations avant qu'elle ne se rende compte de certaines choses par elle-même. En somme, je fus bien heureuse de ne pas avoir eu à lui fournir une réponse concrète, l'attention de ma fille aussitôt focalisée sur la véritable raison de ma visite céans !
Par la suite, une autre proposition candide d'Arcadia m'avait arraché un sourire incrédule. Inviter Mère à grimper la Tour de Karine ? ...Sans blague ? Ah ha ha ! Mère préférait de loin se retrouver avec un livre entre les mains au coin du feu que de devoir escalader le plus long de tous les édifices du monde ! Elle ne partageait décidément pas les mêmes passe-temps que Père.
Je le lis sur son visage légèrement décontenancé quand Arcadia lui fit part de notre prochain périple. Enfin... jusqu’à ce que nos expressions faciales respectives se substituent l'une par rapport à l'autre de façon presque comique !
Sans la moindre honte - et la faute m'en incombe ! -, la redoutable Shinjin retranscrivit à voix haute et à sa manière mon souvenir de Pan en train de se changer...
Je finis par me cacher le visage avec une main sous le coup de l'embarras - l'autre soutenant le poids de ma tasse de thé.



- Awh... Je vais tout vous expliquer, soupirai-je sans me départir de mes joues écarlates, la main levée pour interrompre mes interlocutrices. A ce moment-là, Pan était simplement en train de se changer et je n'ai pas eu le temps de détourner les yeux (Excellent, ce mensonge!). Cela n'avait rien à voir avec « une étude physiologique approfondie de son corps » ! Tu n'auras donc pas à devoir te dévêt...ir.


Mère se mit à rire tout doucement et je dus m'interrompre à mon tour pour lui décocher un regard interrogatif. Remarquant le silence, elle sourit, porta sa propre tasse de thé à ses lèvres avec une lenteur délibérée, et surenchérit toute guillerette :


- Ah ! ...Pan ? Cette Pan-là ? Je m'en souviens ! Cette ravissante jeune femme courageuse, intelligente et forte que tu m'avais si bien décrite juste avant de repartir en voyage ? percuta Mère en me regardant avec énormément d'intérêt. Impossible d'oublier toutes les aventures élogieuses l'incluant dont tu m'as fait part ! Son sourire s'élargit et je me fis toute petite. Je remarque que vous avez déjà toutes les deux dépassé un certain stade dans votre relation, gloussa-t-elle. Ce qui me fit rougir de plus belle.


Je gardai le silence ,puis dus recourir au cœur de Pierre pour étouffer ma gêne.
Et ce ne fut pas évident du tout ! D'une traite, j'avalai mon thé.
Mère n'avait pas idée à quel point notre relation avait évolué depuis. Arcadia non plus - et grand bien lui fasse !
De nouveau sereine, je repris d'une voix calme et apaisée, les battements de mon cœur ayant récupéré un rythme normal, plus tranquillisant...



- Tout va bien dans le meilleur des mondes possibles. Je dirais même que nous ne nous sommes jamais aussi bien entendues... J'allais dire « pas plus tard qu'hier soir » mais je m'en abstins in-extremis pour continuer, en me raclant discrètement la gorge au préalable : Bref ! Une tour géante, donc ! La fameuse Tour de Karine. Mère ne pourra pas nous suivre (L'intéressée simula une moue déçue presque convaincante) car nous aurons pour objectif de l’escalader à mains nues ! (Elle hocha la tête, satisfaite de s'en retrouver exempte) Et il n'y aura pas d'histoire d'examen physionomique approfondi, de chutes de vêtements incongrus ou de choses grivoises de cet acabit ! Arcadia, dis-je en la regardant droit dans les yeux, nous nous rendons là-bas pour y subir un entraînement draconien ! Je t'invite à prendre des vêtements de rechange, juste au cas où. Il se pourrait bien que nos tenues respectives... payent les frais de nos prochains exercices. Qui sait ce qui nous attend tout là-haut ?


Cela contredisait quelque peu mon annonce sur l'absence catégorique de « chutes de vêtements incongrus » mais soit ! Je levai un index à son intention quand une idée motivante me traversa l'esprit :


- Et si tu parviens à me surprendre, tu auras droit à ton propre téléphone portable ! Je t'en fais la promesse~


Les poings sur les hanches, je regardai Arcadia et Mère tour à tour.
Cette posture ferme et décidée me plongea dans une nostalgie curieusement apaisante...



- L'une d'entre vous a quelque chose à ajouter ? Des questions, peut-être ?


Mère leva la main et je l'invitai d'un bref hochement de tête à prendre la parole.


- Tu es bien la fille de ton père, allant jusqu'à imiter son attitude et sa gestuelle sans même t'en rendre compte ! déclara-t-elle avec fierté. J’aimerais t'y prendre plus souvent.


Je clignai des yeux, honnêtement surprise, puis les baissai pour tout juste commencer à m'en rendre compte. Effectivement ! En redressant le bout du nez, mon sourire se joignit à celui de Mère - rayonnant de bonne humeur !


- Remarque acceptée ! Je n'y manquerai pas la prochaine fois, fis-je au garde-à-vous.


Nous rîmes de bon cœur.
Pour autant, Arcadia pouvait toujours se permettre de poser une question. Je gardais une oreille tendue à sa disposition principalement dans cette optique.

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 54
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]   Lun Oct 30, 2017 11:57 am

« Pour cette pelote de laine, je me suis téléportée avec, et je l'ai confié au journaliste. Il en faisait rien que parler après tout, alors qu'il soit utile. »

Dit alors simplement la shinjin en voyant la tête interrogative de sa mère adoptive concernant cette histoire de laine. Cependant, lorsqu'elle vit sa grand mère lui faire un clin d'œil, elle put comprendre alors et elle ne dit rien mais il y avait bien quelque chose. Arcadia mit son index contre ses lèvres en hochant la tête. Il fallait dire qu'elle était assez douée pour cacher ses choses. La blanchette profita alors pour boire son thé tranquillement, mais elle ne voyait pas vraiment de souci à emmener grand-mère. Cependant, elle ne comprit décidément pas du tout la réaction plus qu'étrange de sa mère à devenir toute rouge et gênée.

« Est-ce que tout va bien ? On dirait que tu as de la fièvre. »

Immédiatement, Arcadia colla une main contre le front de sa mère, puis contre me sien pour comparer. Ce n'était pas comme si elle avait été malade une seule fois dans sa courte vie. C'était un petit peu comme si les microbes n'arrivaient pas à survivre à l'intérieur de son corps. Ryanne promis de tout expliquer, alors elle s'écarta assez curieuse.

« Hoooo ! Je comprends mieux maintenant, elle aurait pu prévenir aussi qu'elle désirait changer de vêtements. Communiquer c'est important ! Enfin je crois... Je me mettrais pas toute nue alors. »

La shinjin innocente crut totalement et entièrement sa mère adoptive sans se poser de question. Pourquoi mentirait elle de toute façon ? Ce n'était qu'un changement de vêtements après tout. Elle ne comprit pas tellement pourquoi sa grand-mère rit de cette façon, mais elle avait dû penser au même moment à une bonne blague. Elle avait d'ailleurs beaucoup de soucis avec les boutades, enfin surtout pour les comprendre.

« Elle est si chouette que cela cette Pan ? Elle m'avait semblé être très mystérieuse à moi. Il faudrait que je pense davantage à la connaître alors. En plus, il y avait cette drôle d'enfant avec des oreilles et une queue. »

Dépasser un certain stade de la relation, elles devaient être des amis très proches sans doute, Arcadia ne pouvait imaginer autre chose, bien loin de connaître les relations charnelles. Heureusement qu'elle ne cherchait plus à capter les pensées de sa mère adoptive en cet instant.

« Elle est si connue que cela cette tour ? Je crois que j'en ai jamais entendu parler du tout. Hoooo... C'est dommage que grand-mère ne pourra pas venir... »

Dit alors attristée la jeune fille en regardant réellement peinée la mère de Ryanne faire une moue déçue. Elle lui tapota la main alors par compassion, mais elle se dit qu'elle devait finir l'écharpe, cela ne devait être que cela. Alors elle hocha la tête doucement en replaçant son doigt contre sa bouche dans une capacité de discrétion affligeante. Elle ne put se retenir de lever un sourcil perplexe quand la shinjin entendit qu'il fallait escalader à main nue la tour.

« Mais... Enfin on vole et je pourrais me téléporter tout en haut en un instant, pourquoi devoir grimper ainsi ? C'est un exercice ? »

L'extraterrestre hocha la tête doucement.

« Ho bah oui vaut mieux, être toute nue en montant une tour, cela peut-être dangereux. Et puis il risque de faire froid ! Des... Tenues de rechanges, ha oui oui d'accord. Je vais préparer un petit sac alors. C'est une bonne idée de s'entraîner, je voudrais m'entraîner à pouvoir transférer ma force vitale à quelqu'un si nécessaire. »

Dit alors avec un sourire Arcadia le plus naturellement du monde, sans davantage préciser car elle parlait bien de sa propre vie et pas d'énergie. Visiblement, sa mère adoptive ne savait pas trop ce qui pouvait attendre le duo tout en haut. Elles allaient alors découvrir toutes les deux comme cela, c'était plus amusant.

« Te surprendre ? Ha bien bien d'accord. »

Arcadia ne sauta pas de joie en entendant la promesse de sa mère, car elle ne savait pas trop si c'était une bonne idée ou non. Cependant, tout ce qu'elle imaginait c'était une manière d'aider les autres plus efficacement et c'était une idée formidable. La jeune fille ne savait pas trop ce qu'elle devrait faire pour être surprenante, mais sans doute que naturellement cette aventure serait déjà bien suffisant. Elle ne comprit pas tellement la référence entre la pose et le père de Ryanne. Elle ne savait d'ailleurs pas tellement si elle l'avait déjà vu au moins une fois.

« Je vais faire mon sac, ça ne sera pas long comme cela on partira plus rapidement à cet entraînement. »

Arcadia voyait bien cette formidable aventure du même acabit que l'entraînement dans le désert, elle ne se rendait pas du tout compte de qui elle risquait de faire connaissance. Elle laissa alors la mère et la fille discuter entre elles pendant qu'elle se dirigeait dans sa chambre. Tout était parfaitement rangé, et la chambre était assez sommaire sans guère de floriture. Elle n'était pas du genre à avoir de grands posters de chanteurs à la mode. Il n'y avait que le strict minimum et des photos de sa famille et des moments importants de sa courte vie. Question vêtement, il fallait sans doute un jour se pencher sur la question, car elle avait toujours un peu le même genre de vêtements. Son apparence lui importait peu tant que c'était pratique. Elle prit donc se changer pour trois jours avec des tenus complètes au cas où dans un sac à dos. Elle était malgré son apparence assez forte, même si elle n'utilisait jamais sa force physique contre quelqu'un. Elle n'était pas de la puissance de sa mère bien entendu, et encore moins celle de Pan. Cependant, elle arriverait bien à grimper une tour, même si voler ou se téléporter était plus simple. Sa mère adoptive devait penser qu’elle avait besoin d’un entrainement physique, il paraissait que cela aidait l’âme également. L’extraterrestre revint alors après quelques minutes fin prête à partir.

« On peut sans doute se téléporter au pied de la tour pour gagner du temps, à moins que tu veuillez voyager autrement. »
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 281
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]   Mar Oct 31, 2017 10:45 pm

L'innocente Arcadia, comme de coutume, redoublait de bonté avec son entourage. Qu'il s'agisse de moi ou d'une autre personne qu'elle jugeait digne de son attention par le biais du degrés de positivité de son Karma, elle se comportait comme un ange tombé du ciel ! Bon, parfois, il lui arrivait d'en faire un peu trop - comme le coup de la main sur le front afin de jouer les thermomètres. Cela dit, ce genre de réaction inattendue la rendait... à croquer ! Aaah ! Mon adorable petit ange en sucre !
Qu'aurait été ma vie si je n'avais pas trouvé ton fruit par pur hasard ? Qu'aurait été ma vie si je n'avais pas eu la chance de te sortir des griffes pernicieuses et manipulatrices de ce vilain démon finalement abattu de mes mains ? ...Qu'aurait été notre vie sans pareilles circonstances ?
Je n'osais même pas l'imaginer.
Ne pas pouvoir assister à tes petits soucis de compréhension du second degrés et de l'utilité de produire certains efforts pour une constante amélioration ? Même pas en rêve !
Sans ces petits défauts-là, tu n'aurais pas été toi-même. Et même avec ces petits défauts-là, tu restais un génie comme on en voit rarement !
Deux années d'existence et déjà capable de communiquer, de compatir, d'aider et de soutenir autrui ? Merveilleuse enfant que voilà ! Et sans compter ton affinité innée pour la magie... La prodigieuse fille à sa môman~
Owh... Rien qu'en y songeant, le cœur me brûle. Cet amour maternel me l'étreint avec ardeur !
Heureusement, la discussion avec Mère pendant la courte absence d'Arcadia épargnera à mes lecteurs de se retrouver noyés sous cette avalanche de louanges.


Mère finit sa tasse de thé avec une lenteur délibérée. Quand bien même elle savait que je ne quitterai pas les lieux sans Arcadia, elle veillait à me garder auprès d'elle aussi longtemps que possible en n'hésitant pas à s'encombrer de précautions exhaustives. Ainsi, elle savait parfaitement que je ne lui tournerai pas le dos pendant sa dégustation - un tel manque de discernement équivalait, selon nos petites habitudes communes, à interrompre vulgairement quelqu'un dans une tirade pleine de bon sens. Une attitude d'effronté pourtant fréquente chez mon petit frère lors de ses très jeunes années ! Mais malgré cette indiscipline autrefois quasi-journalière, il ne supportait toujours pas de recevoir des taloches derrière la tête en guise de punition. Il en rougissait de fureur !
Cette manifestation de sa colère avait le don de me faire rire.
Et j'en riais, justement !
Mère le remarqua aussitôt.



- Je me demande bien à quoi tu penses, fit-elle avec un petit sourire, tout en portant fictivement la tasse à ses lèvres. Quelque chose de drôle s'est passé en compagnie du Maître ?


Mon rire dérapa et je manquai de m'étrangler avec.
« De drôle avec le Maître ? » Elle le connaissait suffisamment pour ne jamais croire à pareille chimère ! ...Ha ! Certainement pas avec les récents événements qui s'étaient déroulés sur Terre. Mais attendez une minute...
J'observai l'attitude de Mère avec un soupçon de méfiance soigneusement caché par ma surprise délibérément apparente, les sourcils arqués. Seulement, son visage souriant ne m'éclairait pas vraiment sur ses intentions secrètes.
Si Mère aimait le thé, elle adorait plus encore me piéger - gentiment cela dit !
Mes méninges redoublèrent d'efforts pour traiter les probabilités... les plus improbables, justement. Parfois, quand on s'adressait à Mère, il fallait dire le contraire de ce que l'on pensait pour répondre selon ses attentes.



- Dites-moi, Mère... seriez-vous capable de ressentir l'énergie des autres ? Vous savez, cette faculté mentale que l'on nomme « Perception ». Vous me donnez l'impression que votre question en cache une autre, je me trompe ?


Elle gloussa et me gratifia d'un sourire rayonnant de fierté. Pas une fierté propre ! Mais plutôt une fierté qui me concernait.
Mes doutes s'effaçaient comme des fantômes sur le point de trouver le repos éternel.



- Futée, ma fille ! Vraiment futée. Alors oui, je cherchais à savoir si tu allais me tromper en répondant à ma question - non pas seulement par la positive mais plutôt avec un mensonge plausible. (Je clignai des yeux, muette. C'était ma première intention, à vrai dire... ) Oui, l'idée de te tester m'a traversé l'esprit. Et enfin, oui, je maîtrise la capacité que tu viens de mentionner. Notamment quand il s'agît de ressentir les effluves de magie dans l'air. Le Ki n'est pas vraiment ma spécialité, cela dit. Je m’efforce quand même d'y remédier avec force volonté.


C'était bien ma veine ! Plus possible de lui cacher quoi que ce soit. En outre, cela signifiait aussi que, naguère, elle avait laissé passer bon nombre de mes petites cachotteries sans jamais me réprimander à ce sujet.
Étrangement, je me sentais un peu vexée... Moi qui me pensais maline.



- Donc vous savez tout ? Même au sujet de la possess-


Elle leva un index, mimant parfaitement mon geste favoris, et je m'interrompis pour l'observer avec d'autant plus de curiosité.
Mère ne souriait plus ; elle affichait cette mine pleine de sagacité, comme lorsqu'elle me donnait des cours privés dans ma jeunesse.



- Je ne sais pas tout mais l'essentiel ne m'a pas échappé, reprit-elle. J'ai prié pour toi, Ryanne. J'ai prié pour te voir revenir parmi nous en un seul morceau. L'affliction dont tu as été dernièrement sujette m'est parvenue elle-aussi. Je sais que, depuis, tu doutes de toi. (Je ne savais plus où me mettre malgré le fait que j'étais statufiée en l'écoutant me percer à jour aussi facilement) C'est parfaitement normal. Le fait que tu emmènes Arcadia avec toi ne pourra t'être que bénéfique ! Et à elle aussi, d'ailleurs. Sa voie est celle de la bonté. Mais la bonté, aussi pure puisse-t-elle être, demeurera toujours imparfaite. Nul n'est incorruptible, ma fille. Souviens-t-en.


Quand Mère se décidait à parler, elle n'économisait pas ses mots ! De toute évidence, j'avais hérité ça d'elle. Et selon toute vraisemblance, elle me surpassait aussi dans ce domaine.
Il me restait bien des choses à apprendre sur son compte et sur le mien.
...Sur celui de tout le monde, en fait !
Je me remis à réfléchir en conservant, dans un coin de ma tête, chacun de ses mots, à l'abri de toute créature assez perfide pour me les dérober. Le compartimentage de l'esprit permettait bien des merveilles ! Pas au point de neutraliser une possession, cela dit.
Mère termina le fond de sa tasse avec un calme souverain.
D'un simple coup d’œil, je compris qu'Arcadia n'allait pas tarder à revenir.
Je m'approchai d'elle avant le retour de la Shinjin.



- Mère... jusqu’à quel point savez-vous user de magie ? Je suis au moins sûre que vous savez voler (elle hocha la tête en esquissant un petit sourire en coin.) Et que vous êtes capable de réaliser bien d'autres prouesses dont je n'ai même pas idée... Finalement, j'aimerais beaucoup que vous nous accompagniez, lui chuchotai-je.


Elle claqua des doigts tout en secouant la tête. Je baissai les yeux sur mes mains pour me rendre compte de la disparition soudaine de ma tasse de thé. En reportant mon attention sur Mère, je découvris qu'il en était de même pour la sienne.
Fichtre !



- Mon temps est révolu, Ryanne. Ma place est ici, tout comme celle de ton Maître est là-haut, dans son domaine. (Je vis un éclair de nostalgie traverser ses magnifiques yeux mauves) Je patiente et j'observe depuis la terre ferme... Mais que vois-je ? Notre ravissante Arcadia est de retour ! s'exclama-t-elle en la voyant approcher, soudainement ravie comme les quatre-vingt quinze pourcents de son temps. Donnez-vous à fond, toutes les deux. Moi je vais avoir beaucoup à faire avec nos deux petites têtes brûlées qui s'amusent là dehors !


Décidément ! Je ne savais que dire. On voguait de révélation en révélation. ! Je croyais connaître Mère mais, de toute évidence, celle du passé m'échappait complètement. Le monde se présentait à moi sous un tout nouveau jour, délestée de mon voile d'ignorance comme je l'étais.
Refusant catégoriquement d'interroger Mère en présence de ma fille adoptive, j'offris à cette dernière mon plus beau sourire. Un sourire empli d'espoir pour notre avenir.



- Va pour la téléportation, mon petit ange en sucre ! Je te laisserai effleurer la surface de ma mémoire pour localiser plus facilement les lieux, ensuite nous partirons. Mais d'abord, je file préparer mes affaires de rechange ! A tout de suite.


Je m'esquivai, d'innombrables pensées tourbillonnant inlassablement dans ma tête.
Il me fallait un peu de temps supplémentaire pour remettre en ordre toutes ces informations fraîchement acquises avant de permettre à Arcadia d'accéder à mes pensées, même pendant un laps de temps réduit.
Plus tard, elle en saura davantage. Pour l'heure, je préférai lui épargner le fardeau d'en apprendre trop d'un coup.

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La progression s'impose ! En route vers la Tour ! [PV=Arcadia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» La route vers la mer [Libre]
» Maison de Nara
» Repons Peyizan en route vers le 14 mai
» Les Chroniques d'une Rôdeuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Forêt-