Partagez | 
 

 L'épreuve du Kami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Game Master
Admin
avatar


Masculin Messages : 668
Age : 104
Zénies : Infini

MessageSujet: L'épreuve du Kami   Mer Oct 11, 2017 3:38 pm

Pendant longtemps Zélod III était restée une planète isolée, en retard technologiquement, mais à l'abri des menaces galactiques... Mais tout a changé depuis qu'Arachitz avait été récupéré par son peuple d'origine. Désormais le peuple des Zélodiens et malgré lui impliqué plus ou moins à son insu dans les plans à l'échelle galactiques des autres races et il apparaît probable qu'en dépit de leur magie, les Zélodiens finissent par se retrouver écrasé par le prochain envahisseur, trop peu nombreux et ignorants pour pouvoir faire face à toute invasion. Et cela était même sans parler des troubles internes que pourrait finir par causer la découverte de l'existence d'autres mondes, qui avaient déjà amenés plus d'un élément prometteur parmi les Zélodiens à quitter leur planète d'origine, et c'était sans parler des divers rois qui n'étaient pas forcément d'accord sur la façon de réagir à cette situation. Bien sûr, la planète disposait de protecteurs puissants qui pourraient la préserver quelques temps, mais il lui fallait plus.

Il lui fallait un guide.

Il lui fallait un Kami.

C'était la pensée qui traversait l'esprit du dernier des Kaioshin. Il était peu être le dernier encore en vie, toujours à craindre le retour de Buu, mais il lui fallait pour autant continuer à accomplir sa tâche, et il s'agissait en cet instant de désigner un Kami pour Zélod. Mais qui ? Le choix était trouvé. Cette personne, cette... Anomalie qui avait déjà protégé Zélod III en faisant montre d'une puissance incroyable, incompréhensible même. A vrai dire, cette même personne aurait probablement pu mettre un terme direct au conflit qui couvait entre l'empire des démons et la nouvelle fédération galactique, mais c'était sans compter sur Dydraker et les conséquences qu'aurait un affrontement entre les deux...

Il aurait néanmoins été dommage de laisser une telle puissance inexploitée. De fait... Oui, préserver une planète encore neutre de la guerre serait un bon usage de ses facultés, certes quelque peu limités, mais toujours mieux que rien. Cependant, il ne contacta pas directement l'intéressée. Cela aurait été vendre la mèche un peu trop vite, et il ne fallait pas qu'elle agisse en sachant exactement ce qui était en cause. Pour cela il fallait mieux passer par... Des intermédiaires.

Et ainsi, Pan reçut un jour un message de la part du bibliothécaire lui demandant de le rejoindre à la bibliothèque. Elle connaissait probablement déjà les lieux, mais nul ne pouvait nier que c'était toujours à la fois un honneur fascinant et une visite des plus cordiales. Les rayonnages de livres, aux seins desquels étaient consignés l'intégralité des sorts jamais imaginés par les Zélodiens s'élevaient jusqu'à en être vertigineux, et au centre le cristal blanc luisait d'une lumière apaisante, alors même qu'au pied de ce symbole de Zélod, le bibliothécaire, figure vénérable, était en train de rédiger un nouvel ouvrage, qui viendrait rejoindre les autres au sein de la bibliothèque, avec un peu de thé en guise de compagnie, mais avec une chaise confortable, vide, en face de lui, montrant l'accueil cordial qu'il réservait à ses hôtes.

Et il ne dérogea pas à sa réputation, refermant sans plus tarder l'ouvrage alors que Pan s'approchait de lui. Mais il ne la laissa pas s'asseoir, se levant avant qu'elle n'atteigne le siège, pour se rapprocher d'elle.

"Dis moi Pan... Tu es parmi nous depuis bien longtemps maintenant, mais tu n'as jamais exactement pénétré dans la forêt noire non ? Si c'est le cas tant mieux, ça sera un plaisir pour moi que de te montrer un nouvel endroit de ma planète... Car oui, c'est pour ça que je t'ai fais venir, je dois me rendre à la lisière de la forêt noire afin de rencontrer mon... Reflet, pour une affaire délicate, et j'aurai besoin que tu m'accompagnes. L'affaire est d'importance , et touchant à la sécurité de notre monde, je crois qu'elle te concerne."

Il avait une façon de présenter la chose qui la faisait passer pour assez anodine malgré les mots employés. Pourtant, le simple fait qu'il quitte sa tour pour aller aussi loin confirmait le fait que l'affaire était d'importance. Après tout il était très rare que le bibliothécaire délaisse la surveillance du cristal et du savoir du peuple Zélodien...
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 394
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Jeu Oct 12, 2017 2:47 am


Mirai Son Pan





  Zélod n'avait pas du tout changer depuis tout ce temps, tout comme les gens vivants sur son sol. La seule planète ou je me sentais chez moi dans cet univers loin du mien. J'avais passer du bon temps depuis mon retours de chez Beerus-sama, explorant un peu le monde Zélodien que j'avais finalement eu bien peu le loisir de visité calmement. 

Je logeait chez Maeko le temps de me trouver un chez moi, c'était aussi là que logeai Pina alors ça leurs avait sembler naturel que je finisse là. Cependant aujourd'hui, mon adorable petite Zélodienne miniature m'avait faite parvenir un message qu'on lui avait donner pour moi. Une invitation du bibliothécaire ! Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vue ce vieux monsieur et j'étais curieuse de savoir ce qu'il me voulait. j'avais crue comprendre qu'il n'était pas courant qu'il demande à voir quelqu'un, j'espérais qu'il ne se passait rien de grave.

Je m'étais rendue dans sa tours en volant, car il était impossible de percevoir le Ki du vieux Kitsune dans sa tours, le champ magique protégeant l’édifice bloquant tout moyen d'intrusion. Pour y accéder il fallait s'y présenté et y être accepter, je l'avais apprise lors de ma première visite ici.

j'avais donc mise peu de temps a rejoindre l’honorable Zélodien à qui j’offris mon plus respectueux et protocolaire ... 

« Osu ! Vous vouliez me voir ? J'espère que tout vas bien pour vous ! »
Le vieille homme m’accueillis comme il l'avait fait la première fois. Avec familiarité et aisance, sauf que cette fois il n'y avait aucune trace de froideur et de dédain chez moi pour lui répondre, juste une réelle inquiétude quand au événements qui se profilaient ...

« Non, je n'y suis jamais aller. J'aime Zélod pour sa chaleur, son calme et sa beauté et j'au crue comprendre que cette forêt n'était pas l'endroit le plus accueillant du monde de ce qu'on m'en as décrit. »

J'avais été tentée de lui demander s'il était bien sur de lui en quittant sa tours ? Si c'était une bonne chose de se mettre en danger à l’extérieur et en laissant l'endroit sans surveillance ? Finalement je n'en fit rien, il était le bibliothécaire et il savait ce qu'il faisait. D'autant qu'il ne risquait pas grand chose au milieux de son peuple ... avec moi à ses côtés qui plus est.

« En tout cas si ça touche a la sécurité de Zélod je me ferais un plaisir de vous aider. montrez le chemin et dites moi simplement ce que je dois faire. »

J'étais volontaire et motivée, après tout Zélod c'était chez moi maintenant et j'aimais pas qu'on foute le bordel dans ma maison. 



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Admin
avatar


Masculin Messages : 668
Age : 104
Zénies : Infini

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Ven Oct 13, 2017 2:08 pm

L'ancien Zélodien semblait satisfait de la façon qu'eut Pan de l'aborder, semblant bien moins présomptueuse qu'elle ne l'avait été lors de leur première rencontre... Quoi que de toute façon il était très rare que le bibliothécaire se défasse du sourire cordial avec lequel il accueillait toujours ses interlocuteurs. Mais pour autant, malgré son sourire, il y avait une lueur dans son regard qui trahissait l'importance de la situation. malgré cela, il répondit d'une voix cordiale à Pan cherchant à dissiper ses inquiétudes premières.

"Oh ne t'en fais pas ! Tout va bien pour moi, disons juste qu'il y a certaines choses qui doivent être faites, même si elles ne sont pas toujours plaisantes."


Bien que ces propos énigmatiques laissaient présager d'un réel problème, il ne semblait pas non plus particulièrement alarmé, et ce fut avec une certaine sérénité qu'il tendit une main vers son bâton, qu'il attira sans peine à lui par télékinésie, avant de s'appuyer dessus. Il y avait quelque chose de troublant à voir cet être aussi puissant en terme de magie avoir besoin d'un support de ce genre pour se déplacer... Mais il était vrai aussi que le bibliothécaire se plaisait d'une certaine façon à jouer sur les apparences, et puis, malgré ses pouvoirs, il ne s'agissait pas de les exhiber, mais bien de les préserver, et c'était une façon pour lui de conserver une certaine humilité que de reconnaître cette "aide". Pour autant, sa voix elle, ne tremblait pas et c'est avec clarté qu'il poursuivit ses propos.

"Et parmi ces choses, il est, je pense, bon que tu connaisses cet endroit de Zélod, tu as tant fais pour nous déjà, et il serait dommage que tu ignores tout de ce lieu qui nous est si important, autant que cette tour..."

Tout en disant cela il se dirigea vers la sortie de la tour, l'invitant à le suivre. Une fois la porte franchie et refermée, il se retourna et incanta les sors de protections les plus puissants qu'il connaissait sur l'unique entrée de la bibliothèque afin d'en protéger l'accès, et Pan pouvait sentir que bien peu de choses pourraient venir à bout d'une telle défense, et encore, en y passant du temps, largement assez pour être repéré avant d'y parvenir, sans même parler des mauvaises surprise magiques qui attendaient quiconque essayerait de forcer l'entrée. Cependant, le bibliothécaire n'avait pas tout à fait fini de s'expliquer, et ainsi une fois cette précaution prise, il clarifia un peu la situation, juste un peu.

"Oh... La sécurité de Zélod, pas exactement, plutôt son équilibre. Tout les Zélodiens n'en ont pas conscience, mais notre monde, notre magie même, ne repose pas sur un unique cristal, il a un jumeau... Tout comme moi. Enfin, pas au sens littéral, mais je pense que tu saisis l'idée. Si tu as des questions n'hésite pas, la route sera longue, mais en attendant... Et bien allons à l'Est, ce sera le chemin le plus simple. De toute façon toute les routes nous y mèneraient comme la forêt noire est à l'opposée de la planète."

Et sur ces mots il commença à marcher d'une démarche assez lente, s'appuyant sur son bâton et qui semblait promettre un long voyage. Pourtant, au vu de son savoir magique, il était évident qu'il connaissait des moyens de s'y rendre plus rapidement, mais si c'était le cas il n'en fit rien, continuant simple de parler, toujours sur un ton cordial malgré l'importance du sujet.

"Ce deuxième cristal donc, est le cristal noir... Et à l'image de la forêt il est réputé comme étant maléfique, et ne parlons même pas de son gardien. Mais ce serait s'arrêter aux histoire pour enfants, la réalité est bien plus complexe... Mais avant que je n'en parle davantage, au vu de ce que tu sais de notre monde, que penses tu TOI de ce qu'il en retourne ?"
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 394
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Dim Oct 15, 2017 2:08 am


Mirai Son Pan





Une tâche ingrate donc pour le vénérable bibliothécaire ? Bah, cela ne me dérangeait pas de lui filer un petit coup de main, c'était qu'il se faisait pu tout jeune le bougre ! Et puis si cela me permettait d'en apprendre plus sur Zélod et bien tant mieux ! Je levait les bras pour les croiser derrière ma nuque en lui emboîtant le pas, mais je me ravisa bien vite en le voyant quelque peu ralentis par l'age dans sa démarche.

« Vous voulez un coup de main ? »

Je tendis l'avent bras vers lui pour qu'il s'appuis dessus au besoin. Après tout on m'avait décris ce vénérable Zélodien comme étant avent tout un puis de savoir. Et le fait qu'il soit une pointure en magie ne lui épargnait pas l'age, contrairement a ceux qui comme moi portaient le sang des Saiyan en eux et pour qui l'age n'allait être ni un soucie ni une excuse pour continuer à combattre quasi jusqu’à mort naturelle. 

Il me décrivis a mesure que nous avancions l'endroit ou nous nous rendions. Un endroit aussi important que sa propre tour. Il me parlait de l’équilibre magique de la planète, d'un cristal jumeau du siens et d'un jumeau à lui ... Ou pas tout a fait ... J'étais un peu larguée moi. C'était bien moins difficile de penser avec ses poings ...

Néanmoins, je l’écoutais attentivement, cherchant a coller les pièces ensembles du complexe puzzle dont beaucoup d'élément me manquait pour en faire une image complète et pleinement lisible. Jusqu'au moment ou il me demanda mon avis ...

« je ... Disons que pour moi la magie est un concept un peu compliqué à saisir. J'ai toujours apprise a compter sur le Ki dont les règles sont complètement différentes. c'est un peu comme ci je vous mettais face a de la technologie Terrienne ! Je suis un peu perdue, mais je pense avoir comprise que contrairement au Ki qui n'est pas une énergie manichéenne, sans un équilibre parfait entre bien et mal la magie sur Zélod ne peu pas exister ? Et que du coup comme vous être le représentant du bien sur la planète et que vous devez d'une façon ou d'une autre être lié au cristal de la tour, le cristal maléfique rééquilibre les choses de son côté non ? »

Une explication hasardeuse, mais cela me rappelait un peu Kami-sama sur Terre qui avait purgé son âme de Piccolo Daimao pour prendre la fonction de Kami. Peu être le vieux Zélodien avait fait de même ici ?

« Enfin, je dis sans doute de grosses âneries ! ahah ! Je suis un peu niaise sur le sujet, mais j'essaye de m’instruire comme je peu. »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Admin
avatar


Masculin Messages : 668
Age : 104
Zénies : Infini

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Lun Nov 06, 2017 9:58 pm

L'aide proposé par la Saiyan fut accepté avec un sourire par le vénérable bibliothécaire, qui posa ainsi une main sur le bras offert par la jeune femme, s'y appuyant autant que sur son bâton pour avancer à pas lent. Cela permettait d'accélérer un peu leurs déplacements, mais ça n'allait pas faire une grande différence au vu des difficultés du vieux Zélodien pour se déplacer... Pour autant son esprit, ainsi que ses sens demeuraient aiguisés, et il ne pouvait avoir aucun doute possible quant au fait qu'il suivait avec attention la réponse de Pan quant à son interrogation, hochant doucement la tête, phrase après phrase, semblant étrangement pensif... Et alors que Pan finissant ses propos sur une excuse quant à sa probable ignorance, le bibliothécaire rit légèrement, reprenant la parole d'une voix docte.

"Je comprends que le concept de magie te soit étranger, mais cela fait un certain temps que tu es parmi nous, alors cela n'est pas tout à fait une excuse ! Cela étant, la plupart des Zélodiens ignorent tout quant aux sources de leur magie et sur le fragile équilibre qui existe sur notre planète... Un équilibre qui n'est pas exactement celui que tu évoques. Vois tu quand je disais que la réalité est bien plus complexe concernant le cristal noir, ce n'est pas parce que son aspect maléfique aurait une utilité sur notre monde, c'est surtout qu'en vérité il n'a rien d’intrinsèquement mauvais, pas plus que le cristal dont j'ai la garde est par essence "bon"... Ce sont avant tout des sources d'énergies, mais là où tu as raison c'est que ces énergies sont différentes et en opposition, seulement les concepts qui les régissent sont différents. Comment les formuler simplement ? Je... Je dirai plutôt que le cristal noir est chaotique alors que le cristal blanc est source d'un pouvoir plus ordonné et régulier."


Mais à cet instant son ton professoral céda le pas à une voix plus amusée, alors qu'il jetait un regard en coin à Pan, bien que cela se percevait qu'à cet instant il ne plaisantait qu'à moitié.

"Mon collègue est déjà bien assez déplaisant comme cela, si en plus il était totalement voué au mal, il serait décidément insupportable, et surtout Zélod ne serait pas aussi paisible car. Surtout que pour être honnête j'ai toujours considéré qu'il ne fallait pas faire de compromis avec le mal, pourvu qu'il soit avéré et sincère, et non pas un masque par dessus des sentiments plus troubles."

Il sembla s'abîmer un bref instant dans ses pensées, marquant une pause dans l'échange, durant lequel Pan put observer qu'autour d'eux, aucun village n'était en vue, il n'y avait qu'une plaine au sein de laquelle ils marchaient depuis plusieurs minutes... Mais ce silence ne dura guère, le bibliothécaire ne tardant pas à clarifier ses propos.

"Un exemple de pourquoi ce manichéisme ne peut s'appliquer. Une boule de feu peut aussi bien servir à réchauffer quelqu'un qu'à le tuer, et dès lors d'où vient sa source, sachant que c'est le même sort et que l'usage qui en est fait n'a pas d'influence sur la source de l'énergie puisée ! Ainsi en vérité, une boule de feu tire principalement son pouvoir du cristal blanc, pourquoi ? Car c'est tout simplement la manifestation par cet énergie d'un phénomène qui existe naturellement, ici le feu, qui suit les règles du monde tel qu'il est sans l'intervention de la magie, alors que réanimer un mort ? Cela est une magie affiliée au cristal noir, non car cela est intrinsèquement mauvais, mais car réanimer un corps et le soumettre à la volonté du nécromancien est un phénomène qui n'existe pas naturellement... Mais l'effet du sort n'est pas le seul élément, il y a aussi la façon dont il est exécuté, et on peut distinguer deux méthodes différentes. Ainsi il y a les sorts qui sont le fruits d'un formalisme précis qui amène à produire un effet précis, dont seul l'amplitude variera en fonction de la personne qui effectuera le formalisme, l'effet premier restant le même. Ce sont là les sorts que je retranscris aussi bien dans mes livres que dans ma mémoire, et qui puisent dans l'énergie du cristal blanc, car ils découlent d'une règle inhérente à un certain ordre au sein de la magie. Quant à la seconde méthode... C'est la magie instinctive, les mages dont les sorts découlent purement et simplement de leur volonté et de l'énergie qu'ils sont capable de canaliser, cette énergie est dès lors issu du cristal noir qui ne s'encombre pas de formalisme pour pouvoir être utilisé, mais dont les occurrences sont bien moins prévisibles d'un individu à l'autre !"

De nouveau il afficha un sourire malicieux, et sans le moindre avertissement adressa une nouvelle question à Son pan.

"Maintenant à ton avis, que se passe t-il dans le cas ou un mage lancerait une boule de feu à l'instant, par réflexe, sans exécuter le formalisme prévue à l'origine ? Ou encore si un nécromancien réanime un mort en suivant un rituel conçu précisément pour accomplir cet objectif ? D'où vient alors l'énergie qui permet à ces sorts de se faire ? Ou même tout simplement, est ce possible ?"
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 394
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Mer Nov 08, 2017 5:10 pm


Mirai Son Pan





Le vieux Zélodien s'était finalement appuyer sur mon bras pour se déplacer. Son poids semblait complètement nul pour moi, ce qui lui permettait d'avoir un appuis solide et stable. J’écoutais les paroles du sage Kitsune qui dans un premier temps m'avait quelque peu repris. ses explications ensuite étaient quelque peu compliquer, mais pas totalement hors de porté de ma compréhension. Je me doutais très bien qu'un pouvoir n'était pas toujours bon ou mauvais par essence. le plus important était la personne qui le manipulait et ce qu'elle en faisait, les Suppa Saiyajin en étaient le meilleur exemple. Un pouvoir née du désespoir et de la rage, tout a fait utilisable malgré la négativité qui l'entourait, pour protéger les autres et faire le bien.  

« Pour ma défense, j'ai été éduquer à l'utilisation du Ki depuis mes 3 ans et mon sang fait partis d'une race dont la maîtrise en est innée et naturelle. on oublis pas plus de 20 ans d'apprentissage en moins de deux ans. cependant il est vrais que je commence a comprendre les mécanismes de ce monde, je commence même à ressentir quelque peu la présence magique de certains lieu particulièrement riche en énergie. »

Je ne savais pas bien depuis combien de temps nous marchions et cela n'avait que peu d'importance. De plus nous n'avions pas trop le choix, le Shunkan ido ne nous était d'aucun secourt ici, car je ne pouvais pas l'utiliser pour rallier des présences magique d’individus, présence magique que je ne ressentais pas d'ailleurs.

« Pour quelqu'un qui lance un sort sans l'incanté, je suppose que cela ne donnerait pas l'effet escompté ? Utiliser une attaque de Ki sans la préparer en réduit grandement la puissance, mais la magie as l'aire d'être quelque chose de bien plus pointu ! Il est possible que le sort échoue ? Que l'énergie utiliser soit gaspiller inutilement ?  »

A vrais dire je n'en savais strictement rien, je me contenais d’établir des hypothèse sur mes propres bases de connaissances. ce n'était pas une mince affaire, mais l'enseignement du bibliothécaire allait surement éclairer ma lanterne !

« Ce n'est pas un peu loin pour vos jambes ? A moins que l'on se se déplace par un procédé magique ? Les alentours ont changer si vite ! j'ai du mal à croire que nous étions il y as quelques minutes à votre tours, je ne la vois déjà plus ! »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Admin
avatar


Masculin Messages : 668
Age : 104
Zénies : Infini

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Mer Nov 22, 2017 6:09 pm

Il était vrai que pour un adepte de cette énergie vitale qu'était le Ki, bien peu connue des Zélodiens, la magie devait être un concept compliqué à comprendre, d'autant que le bibliothécaire savait que les cristaux et leurs impact sur la magie était un phénomène propre à Zélod et qu'en conséquence les règles s'y appliquant au sein de leur peuple n'était pas forcément les mêmes que pour les mages d'autres horizons. Néanmoins, au vu des circonstances il était important que Pan comprenne au mieux de quoi il en retournait concernant la magie sur Zélod. Seulement, il ne s’agissait pas non plus d’une science d’exacte, ce qui la rendait d’autant plus complexe à appréhender. En effet Pan avait raison de dire que la magie était un domaine pointue, mais c’était aussi un domaine plein d’incertitude, un aspect que reflétait à merveille le cristal noir et la magie qui pouvait y être puisé.

"En vérité… Ca pourrait très bien donner l’effet voulu, pour peu que l’individu soit assez puissant et soit doté d’un mélange de volonté et d’imagination assez forte pour imposer à l’énergie qu’il est parvenu à canaliser à prendre la forme qu’il souhaite, sans avoir à la … Sculpter à l’aide du formalisme de l’incantation et des rituels. Seulement, c’est une chose qui ne s’apprend pas dans les livres ou même auprès d’un mentor, c’est une façon de faire qu’un mage doit découvrir lui même, mais qui est justement dangereuse et incertaine. Comme tu l’as supposé, le sort peut tout bonnement échouer et l’énergie puisée être simplement perdue, mais il ne s’agit là que de la conséquence la moins néfaste possible. Il peut en effet également arriver que le corps du mage canalise l’énergie en lui mais ne parvienne pas à la relâcher sous la forme d’un sort, ce qui peut meurtrir son corps… Ou encore le sort se réalisant peut ne pas être celui souhaité, voir même se retourner contre le magicien. En somme bien que pas forcément néfaste, c’est une voie dangereuse pour celui qui l’arpente..."

Mais alors qu’il concluait ses propos, Pan fit une remarque quant à leur voyage, une remarque a priori pertinente, qui arracha un léger sourire au bibliothécaire, qui adressa un regard malicieux à Pan.

"Oh… Si tu l’as remarqué je ne sais si je dois te féliciter pour ta perspicacité ou te morigéner pour ne pas t’être pleinement concentré sur ta leçon."

Bien sûr, il plaisantait plus qu’autre chose, mais son sourire s’effaça bien vite alors qu’une voix différente se fit entendre tout autour d’eux, visiblement agacée.

"Assez joué, Bibliothécaire, je suis las de maintenir cette illusion là et ta petite leçon personnelle a assez duré, il est temps de passer à la suite… On est là pour une raison précise..."

Là… Ce terme s’avérait plutôt vague, puisqu’alors que le décor se floutait de nouveau, ce n’était pas pour laisser voir les paysages de Zélod, au contraire même, autour d’eux, il ne semblait pas exactement y savoir d’horizon, de limite ou même de sol. Sous les pieds de Pan il y avait bien une surface solide, mais tout autour d’elle se distinguait des formes floutées aux couleurs variées, sans la moindre notion de profondeur, donnant l’impression d’un espace infini. Dans ce décor, un des éléments marquants étaient que si elles regardaient en haut ,elle pouvait voir un éclat d’un blanc intense, alors que sous ses pieds se devinait une noirceur insondable… Et elle était au milieu de cela, ce qui ressemblait à une sorte de tourbillon, d’œil du cyclone aux contours mal définis, sans être seule. Le bibliothécaire n’était plus à ses côtés, mais face à elle, avec près de lui un autre Kitsune. Ce dernier était vêtu bien plus sobrement et arborait un pelage d’une blancheur immaculé. Il semblait jeune, bien plus que ne l’était le bibliothécaire, et regardait Pan avec une certaine impertinence, une lueur moqueuse dans le regard. Mais le temps que la demi Saiyan prenne conscience de son environnement, le nouvel arrivant prit la parole.

"Voilà qui est mieux… Tout d’abord, je suis Deimos, gardien du cristal noir, mais avant d’aller plus loin, je vais tout de même me permettre de compléter la leçon. Bien sûr, l’énergie du cristal noire est dangereuse, mais pour ceux qui sont à même de la dompter elle est bien loin d’affaiblir leurs talents. Là où le cristal blanc nécessite un savoir, de longues études, voir des circonstances ou des ressources particulières pour pouvoir puiser dans son énergie, le cristal noir s’en passe très bien et surtout… Cela a été très rare qu’un nouveau sort ait été découvert au travers d’une incantation ou d’un rituel, d’ordinaire ces derniers sont toujours nés de tentatives pour copier les sorts qui sont nés du cristal noir, ose dire le contraire bibliothécaire !"

La voix de Deimos était, plutôt agréable à entendre, bien qu’empreinte de moquerie à l’égard du bibliothécaire, étant bien moins solennel que ce dernier, qui lui conserva son flegme face aux dires de son rival.

"Je ne répondrai pas à la provocation, mais je songe à tout ces sorts qui ont été créés et perdus par leurs auteurs, ce qui rend au final cela bien vain au regard de notre planète même."


"Oooh, ne sois pas hypocrite ! Tu l’as très bien dit à la demoiselle, nos deux cristaux sont complémentaires, ce n’est pas ma faute si le mien au moins permet à notre art de progresser et non juste de stagner !"

"Assez… Je ne suis pas venu pour subir une nouvelle fois tes moqueries, l’affaire est d’une bien plus grande importance."

Et après cet aparté tout deux se tournèrent vers Pan, la scrutant d’un regard intense, affichant un air grave, malgré le léger sourire qu’affichait encore Deimos, qui fut le premier à parler, s’avançant vers elle.

"Pourquoi… Ça doit être la question que tu te poses non ? Mais peu importe, nous, nous ne te demandons que des réponses."


Tout en disant cela Deimos, commença à tourner autour de Pan, rapidement imité par le bibliothécaire, tout les deux à la même distance, mais face à face, tournoyant autour d’elle, tout comme l’étrange paysage, troublant l’esprit de Pan.

"Pourquoi est tu venu pour la première fois sur Zélod ?"

"Pourquoi y es tu demeuré ?"

"Pourquoi avoir pris la jeune Pina sous ton aile ?"

"Pourquoi ta puissance ne t’es pas un outil de conquête ?"

Leurs voix enflaient à chaque question, adressée à tour de rôle, ne laissant guère de temps à Pan pour répondre, avant de brusquement s’arrêter, en un claquement de pas, leurs voix se mêlant alors, résonnant avec force autour d’eux.

"Pourquoi protèges tu ce monde ?!"

Apparence Deimos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 394
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Jeu Nov 30, 2017 1:30 am


Mirai Son Pan





« Je vois, la magie as l'aire d'être une discipline dangereuse qui demande beaucoup d’investissement ! »

Tout cela faisait un peu peur aussi. la magie n'était pas une énergie naturel qui se contrôlait instinctivement comme le Ki; Cela était visiblement quelque chose d'infiniment plus volatile et dangereux, du coup je gagnait en respect pour les mages. 

Comme je m'en étais doutée le déplacement avait été quasi instantané, par procédé magique, je me contenta donc de répondre au honorable Zélodien.

« Ohw ! ne vous méprenez pas ! j'ai tout écouter, mais comme j'ai l'habitude des déplacements instantanés j'ai quelque peu tiquer voila tout ! Et puis, avec tout le respect que je vous doit, je vous vois très mal vous taper Six jours de marche dans la compagne. »

peu être que le Bibliothécaire aurait due se maintenir en forme avec un peu d'exercice quotidien ! Ou pas ... bah, il faisait ce qu'il voulait au final. L'apparition de l'homologue de mon honorable compagnon de marche apparut ensuite. Un Zélodien qui semblait avoir un grain de Bejita dans son esprit.  Je les laissa converser ensuite, spectatrice de leurs bataille d’ego dont je n'avais pas grand chose a faire. je me demandais surtout comment traiter le Zélodien face a moi. 

Il n'avait pas l'aire si mauvais que ça et puis, j'étais prévenue quand à sa nature.Cela n’empêchait pas que je n'appréciait pas la façon dont il parlait au gardien de la tours. Puis ensuite ils se tournèrent vers moi et me posèrent une question ... Pourquoi ? 

...
...
...
Pourquoi quoi ? 

Les questions précises me furent posé ensuite au seins d'un décor changeant et d'une mise en scène curieuse dont je ne comprenais pas grand chose. En réalité je ne comprenais pas du tout le but de la manœuvre et puis je ne me sentais pas en danger ... 

Néanmoins les questions étaient pertinentes ... il aurait juste fallut qu'ils ne me la hurlent pas aux oreilles quoi !

« C'est une question pertinente. Simple mais pertinente. ceci-dit la réponse est tout aussi simple ! »

je m'assise par terre tranquillement, posant mes mains sur mes genoux en prenant une légère inspiration. 

« Je viens de la planète Terre, pas celle de cet espace temps, une Terre très loin ne serrais-ce que de l'histoire qui se déroule ici. Quand je l'ai quitter, j'étais encore très jeune et je ne comprenais pas beaucoup de chose. Cependant quelque chose m'a frapper quand je suis revenu sur mon monde natale, en age de comprendre les dites choses et en me mêlant réellement a la population. 


La chose qui m'a frapper et que j'ai compris était l'indifférence des gens pour leurs prochain. les Terriens ont tendance à penser à leurs propre intérêts avent ceux de ne serrais-ce que ceux de leurs propre planète. Il n'ont pas de respect de la nature, de leurs prochain ni même de leurs protecteur. N'allez pas penser que je méprise les humains ou quoi que ce soit. Mais leurs nature égoïste et fausse m'a dégoutter. coupler à cela le fait que je ne pouvais pas revenir près de mes proches qui ne me connaissaient même pas, je ne me suis plus sentie chez moi sur Terre.


Quand je suis arrivée sur Zélod par contre, cela a été très différent; Les Zélodiens m'ont accueils parmi eux, il m'ont montrer leurs cœur et leurs bonté. ils m'ont montré qu'ils n'étaient pas contaminé par la folie des humains qui se pensent au dessus de tout. Ils m'ont prêter leurs force en toute confiance quand j'ai eu besoin d'eux pour les défendre et ils m'ont soigner quand j'étais blesser. Ils rient, ils souffrent, ils aiment et il haïssent ensembles, en toute franchise, ils partagent et en cela ils sont un peuple magnifique qui doit être protéger, dont la tranquillité doit être préservé de l'enfer qui se repend dans la galaxie. 


Aujourd'hui pour moi, Zélod est ma maison, je m'y sent a ma place parmi un peuple qui m'aime et à qui je veux rendre cet amour. C'est ça la raison ... c'est aussi simple que ça. »

Maintenant que j'y pensais, je ne m'étais jamais réellement demander pourquoi, sans doute parce qu'a mes yeux cela était évidant, mais cela faisait du bien de mettre de l'ordre dans sa tête en extériorisant les choses, l'occasion était bonne après tout.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Admin
avatar


Masculin Messages : 668
Age : 104
Zénies : Infini

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Mer Déc 13, 2017 9:01 pm

Dès l'instant où Pan s'assit, le tournoiement des deux gardiens autour d'elle cessa soudainement, tout deux venant se placer de concert face à elle, l'un à côté de l'autre, la scrutant sans le moindre geste, telle deux statues impassibles. C'était une fois de plus quelque peu troublant, les deux individus contrastant intensément l'un avec l'autre, mais adoptant la même attitude neutre et perturbante, sans même parler de l'environnement atypique dont le mouvement permanent contrastait avec leur immobilité, comme s'ils étaient tous au sein d'un maelstrom sans en ressentir les effets... Si les propos de la Demi-Saiyan suscitèrent en eux le moindre intérêt ils le dissimulèrent parfaitement, pas un sourire face aux compliments fait à Zélod et à son peuple, pas une grimace à la mention des défauts des Terriens... Ils écoutaient, rien de plus, rien de moins, et quand elle eut finit de parler, alors seulement ils prirent la parole, encore une fois, l'un après l'autre, en une coordination parfaite, comme s'ils s'étaient entraînés à cela, et pourtant, cela semblait si naturel...

"Tu viens donc d'une autre dimension..."

"Où tout ce que tu connaissais t'as été arraché..."

"Et sur Zélod, tu as dans le fond retrouvé ce que tu as perdu une première fois..."

"Mais ce n'est qu'un ersatz, ce monde... N'est qu'une substitution, moins décevante que ne l'est la Terre tel qu'elle est en ce jour..."

"Tu as fais pour nous tant d'efforts et tu n'as eu de cesse de nous protéger..."

"Et pourtant tu ne seras dans le fond jamais une des nôtres, tu le sais bien, ça ne sera jamais qu'une mascarade, une pâle copie de ce que tu as connu. Zélod ne te rendra pas les tiens, pas ta famille, ni ton enfance."

"Pour autant tu seras toujours accueilli parmi nous si tel est ton envie."

"Mais nous... Nous pouvons te rendre ce que tu as perdu, notre magie est puissante..."

"Mais si tu dois rester, tu devras abandonner tes attaches passées, et toute trace de l'égoïsme qui te pousse à demeurer sur Zélod."

Resté cette fois côte à côte ils frappèrent simultanément dans leurs mains, à plat, juste en face de leur visage, et l'instant d'après, la vision de Pan se troubla, un bref instant où elle se sentit incapable d'agir. Mais rapidement ses sens et le contrôle de son corps lui revinrent. Le décor lui même ne changea pas, toujours aussi mouvant et troublant, mais elle faisait face à une sorte de portail dont on pouvait voir la destination... La maison de Goku, où ce dernier, avec toute sa famille se devinait, faisant face à Pan, la saluant même avec de vives mouvements de mains... C'était les siens tels qu'elle les avait connu avant de devoir les quitter. Tout les détails correspondaient à la perfection à ses souvenirs. A côté du portail se tenait Deimos, les bras croisés derrière lui, qui s'adressa à Pan avec une voix bien plus remplie de compassion qu'elle ne l'avait été jusque là.

"Pan, le cristal noir est assez puissant pour t'offrir la paix, la tranquillité... Pour tout recommencer à zéro, effacer tes erreurs, et vivre comme si aucun des malheurs qui t'ont amenés chez vous ne s'était produit... Ce sera une illusion, bien sûr, mais dans ton esprit, cela ne fera aucune différence, tu n'en auras pas conscience. Tu pourras enfin vivre en paix, heureuse, sans le moindre remords... "


De l'autre côté du portail, tout avait l'air si paisible, si tranquille... Il ne manquait personne, si ce n'était Pan que les siens semblaient attendre avec impatience. Leurs voix ne lui parvenaient pas, mais ils semblaient l'inviter à venir... C'est alors que la voix du Bibliothécaire se fit entendre, au loin, à l'opposé du portail, en direction d'une lumière éclatant qui empêchait de voir au delà d'une centaine de mètre, tel la lueur du jour au bout du tunnel... Le bibliothécaire lui même n'était pas visible, mais semblait à la voix se tenir juste à côté de la source de la lumière.

"Ou bien tu fais le choix de rester à jamais à Zélod, mais il te faudra alors te défaire de ton passé, abandonner une fois pour toute ce que tu as déjà perdu..."


Nulle autre explication ne fut apportée, mais ce n'était pas nécessaire, car entre Pan et cette lumière se dressait de multiples Silhouettes, toutes semblant prête à combattre... Encore une fois les fantôme de son passé, son père, sa mère, son grand père, ses amis... Tous semblaient attendre qu'elle s'avance, en position de combat, même pour ceux qui pourtant n'aurait eu aucune chance contre elle avant même la fin de leur monde, chacun placé à plusieurs mètres, constituant autant d'étape vers le tourbillon de lumière à proximité duquel était placé le maître...

"FAIS TON CHOIX !"
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 394
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Jeu Déc 21, 2017 2:35 am


Mirai Son Pan





Mes deux interlocuteurs ne semblaient pas broncher a mes réponses, comme si cela ne les intéressait pas. Ceci-dit je me doutais bien qu'il n'était en réalité pas tant que ça question d'un petit rituel du bibliothécaire, mais bien de moi. Plus la discutions avançait, plus j'avais le sentiment d'être en train de subir mon propre procès. Je les écoutais d'une oreille attentive, cherchant a comprendre ou ils voulaient en venir, mais cela n'était pas évident. Toujours assise par terre, je ne faisait que constaté mon désaccord avec les deux Zélodiens. 

Ce fut ensuite un des moment les plus étranges, troublants et difficile de ma vie. J'avais apprise a rester maîtresse de mes émotions, je n'écoutais plus l'appel sourd de la colère et j'étais capable de le museler. Mais de quel droit, aussi anciens et sage soient t'ils se permettaient t'ils de se servir de leurs image ?! PIRE ENCORE ! de Quel droit se permettaient t'ils de me demander de choisir entre ma planète d'attache et ma famille ?! 

Visiblement outrée, blessée et déçue, je me tournai vers les deux Zélodiens après avoir fait planer un silence, observant la scène et les deux tableaux. Je pris finalement la parole, d'une voix douce qui ne me rassemblait pas, de toute évidence un ton adopter pour masquer ma colère suite a l'outrage et faire mieux passer la pilule des reproche en approche. 

« Je ne sais pas si vous êtes en train de me tester, d'essayer de me cerner ou je ne sais pas quoi, mais je vais partir du principe que c'est le cas et donc faire mon possible pour ne pas le prendre pour moi. Cependant je vais jouer le jeu et vous répondre franchement.

J'ai appris beaucoup de chose au cours de ma courte vie, entre autre que rien n'est vraiment certain, sauf une chose. Ce qui est infaillible c'est la volonté que quelqu'un peu avoir de faire de ses rêves, ses espoir, sa réalité. Personne n'a le droit de juger une personne qui vis ses rêves ni de lui dire que ce qu'il ressent est faux ou réduire ses sentiments a un simple substitue pour remplacer ce qu'elle as perdue. 


Ma famille et mes amis ne pourront jamais être remplacés par qui que ce soit, mon amour pour eux est précieux et impérissable, comme mon amour pour Zélod et les gens qui envers qui j'ai des responsabilités. 


Ensuite pour ce qui est de l'égoisme, il y as une part d'égoisme dans chacun de nos actes. Même l'altruisme le plus profond est profondément égoiste puisque cette personne profondément altruiste ne se sentira pas bien a moins d'en faire preuve, il le fait donc aussi en partie pour lui même et sa propre conscience. je ne dis pas que c'est une mauvaise chose, mais il ne faut pas ce voiler la face.


cependant vous, vous êtes actuellement ni entrain de faire preuve de sagesse, car vous m'auriez fait ce coup là il y as un certain temps cette belle planète aurait très bien put voler en éclat avent la fin de la discutions, ni d'altruisme, ni même d’égoïsme non. Vous êtes profondément cruels. 


Vous vous rendez compte que vous êtes en train de me faire volontairement du mal à me demander de choisir entre ma planète d’accueil que j'aime, ma fille adoptive que j'aime a en mourir aussi d'un côté et ma famille et mes amis si chère a mon cœur ? A aucun moment vous vous êtes dit que mon cœur avait assez de place pour tout le monde ?   »

Sur ces mots, je serra les poings et, mes cheveux se dressants sur ma tête et le tintant d'Or; je posa un regard émeraude plein de reproche et de détermination sur les deux Zélodiens qui étaient en train de marcher sur une ligne très fine. 

«  Mon choix et vite fait ! Aucune de vos deux solutions n'est envisageable ! Je choisis les deux ! Vous ne me forcerez ni a tirer un trait sur mon passer, ni à m'isoler dedans en oubliant tout ceux qui me sont chère ici ! Je forgerais MON futur de mes propres mains, avec les gens que j'aimerais et qui m'aimeront pour ce que je suis ! Zélodiens ou pas ! Si vous essayez de me forcer la main, alors préparez vous à la raclé de votre vie ! »



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Admin
avatar


Masculin Messages : 668
Age : 104
Zénies : Infini

MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   Ven Déc 29, 2017 3:33 pm

Le silence de ces lieux était terriblement oppressant, et Pan put s'en rendre compte lors de son instant de réflexion. Si ce n'était sa voix ou celles des maîtres, il n'y avait pas le moindre bruit, même pas le souffle du vent, il lui semblait même que les battements de son cœur était inaudible. Un silence que seule sa voix troublé alors qu'elle blâmait les deux mages pour leurs méthodes à la moralité douteuse selon elle... Le bibliothécaire n'était pas clairement visible, dissimulé par l'éclat lumineux auprès duquel il se tenait mais le gardien du cristal noir, lui, affichait un sourire de plus en plus large au fur et à mesure des propos de Pan, même s'il était difficile de déterminer s'il s'agissait d'amusement ou bien d'une approbation... Toujours est il qu'elle fut écoutée jusqu'au bout, et sans la moindre interruption, aussi bien sur ses reproches que sa réponse pleine de défiance... Mais quand elle conclut Deimos l'applaudit avant de prendre la parole visiblement des plus enjoués.

"C'est là une réponse qui me PLAÎT ! Ne pas se laisser enfermer dans un carcan de choix limités, contester l'autorité quand on pense qu'elle à tort, aller jusqu'à renier des faits... Tu aurais dû me la présenter bien avant bibliothécaire ! "

"DEIMOS ! N'oublie pas ton devoir, notre rôle..."

"Très bien... Mais autant que ça me plaise, ton attitude est erronée sur un point ! Alors je vais me permettre une clarification... Ici il n'y a pas de troisième choix, quelques soient tes actions l'un des deux en pâtira, mais de quoi s'agira t-il ? De Zélod ? Ou des souvenirs que tu entretiens pour les tiens ?"

"L'entre deux paraît être la meilleure solution... Mais, elle est égoïste, il est des fois où à tenter de tout sauver ou à simplement éviter de se salir les mains, on ne fait que perdre davantage. Tu peux être confiante en ta puissance, tes capacités ou même tes rêves, mais ...Envisage cette situation comme si tout cela ne te servait à rien, comme si ce choix t'étais implacable sans autre issue... Telle est la réponse que nous attendons."

La voix du bibliothécaire semblait profondément peinée, désolé d'avoir à infliger cela à Pan, mais pourtant elle n'affichait aucune hésitation, peut être en partie à cause de ce devoir qu'il avait mentionnée...

Quoi qu'il en soit, dès qu'il eut conclut ses propos, le portail aux côtés de Deimos se rapprocha de Pan, tout comme, à l'opposé, le firent les silhouettes des siens, et ce sans discontinuer, s'avançant, encore et encore, afin de ne lui laisser aucun autre choix, se réfugier dans l'illusion du gardien du cristal noir, ou affronter les siens et plonger dans la lumière... Bien sûr il pouvait paraître aisée de chercher à fuir, à contourner, mais elle avait un ressenti en elle qui lui faisait comprendre que... malgré l'impression de vaste étendue elle était comme dans un couloir qui ne faisait que s'étendre en longueur, ne laissant que peu d'issue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'épreuve du Kami   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'épreuve du Kami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» † Godwrath D. Alexander : Kami no Shiki †
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Première épreuve : Le courage !
» La ficelle ! (Épreuve sournoise)
» Avertissements, Périodes Test & Mise à l'Épreuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Zélod III-