Partagez | 
 

 Meanwhile, in the wonderful world of derping Saiyanne [Lettucia solo et MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kodaïan

Rang B [Saiyajin]


Masculin Messages : 248
Age : 22
Zénies : 6700

Données du Personnage
Power Level: 10 475 400
Power Level en Kili: 2 00
Inventaire :

MessageSujet: Meanwhile, in the wonderful world of derping Saiyanne [Lettucia solo et MJ]   Ven Jan 13, 2017 2:17 pm


Le paradis est un endroit plutôt tranquille. Pas de guerre, pas de haine, pas de flammes débordantes qui surgissent de fissures empestant le soufre et surtout aucune créature malveillante rêvant de vous écharper à la première occasion. Un véritable...euh...ben paradis quoi.
Mais ce n'est pas pour autant qu'on s'y ennuie ou qu'il ne s'y passe jamais rien ! En cette belle journée...ensoleillée comme toutes les autres en fait. Bref, dans un coin dégagé similaire à ceux qui sont fréquentés par les habitués des arts martiaux qui aimaient s'y entraîner pour profiter d'un endroit plus propice à la méditation et à la concentration...
Bah dans ce petit coin, une espèce de sportive de l'espace semblait avoir cramé un fusible et le reste du quartier avec car elle s'acharnait à faire des pompes en comptant "un, deux, trois, quatre !". Parmi les spectateurs de ce navrant spectacle, certains cherchaient à trouver un sens à ce qu'ils avaient sous les yeux, d'autres tuaient le temps tout simplement en regardant cela comme un épisode abrutissant à la télévision. L'un d'eux fut abordé par un ancien expert du combat, mort il y a des siècles de cela dans une galaxie lointaine.


"...qu'est-ce qu'elle fait ?"
"Bah des pompes."
"...C'est tout ?"
"Mouaip."
"Et pourquoi elle ne compte que jusqu'à quatre ?"
"Chais pas. T'as qu'à lui demander."

Le vénérable mort se gratta la tête, perplexe puis s'approcha de la jeune femme en plein exercice. Il ne s'étonna guère de la présence d'une queue velue au bas de son dos - quant on fréquente le paradis depuis plusieurs centaines d'années, on ne s'étonne plus de grand chose...morphologiquement parlant en tout cas - mais devait en revanche reconnaître l'ardeur que mettait l'inconnue à répéter inlassablement le même mouvement.

"Salut."
"Bonjour, un, deux, trois, quatre lui répondit d'une voix enjouée la sportive, qui continua son exercice sur un bras pour lui tendre l'autre main"Moi c'est Lettucia, excuse-moi si je m'arrête pas pour mieux te saluer, mais là j'suis bien lancée ! un, deux, trois, quatre !"
"On dirait, en effet observa avec réserve le vétéran qui serra la main qui ne cessait de monter et descendre "Je suis Domcar, mais tout le monde m'appelle Ran."
"Enchantée Ran ! Moi c'est Lettucia ! Un, deux, trois, quatre !"
"Tu l'as déjà dit."
"Ah ?"

Subitement, l'ancien combattant sentit qu'il s'aventurait sur un terrain glissant et commença à supposer qu'elle oxygénait mal son cerveau, à se muscler aussi frénétiquement. Il s'abstint toutefois de toute remarque blessante, par respect pour la détermination de la jeune femme, même s'il les évacua par défaut d'un profond soupir.

"Et qu'est-ce que tu fais ici ?"
"Bah des pompes ! Un, deux, trois, quatre !"
"Okay...et pourquoi ?"
"Je veux devenir plus forte ! Un, deux, trois, quatre !"
"Comme nous tous, mais pourquoi t'acharner à faire des pompes ?"

La Saiyanne marqua un arrêt, se tenant subitement raide comme une planche alors qu'elle cherchait à formuler ses pensées.

"Installe-toi dit-elle en lui indiquant son dos "C'est une assez longue histoire..."

En temps normal, Ran aurait tourné les talons et laissé la folle à sa folie, mais ce genre d'énergumène avait le mérite d'illuminer les journées répétitives du paradis. Aussi, voyant un défi quant au fait de rester assis en équilibre sur le dos de cette crevette qui se prenait pour un ressort, le mort s'installa et Lettucia put recommencer ses pompes tout en racontant son histoire.

Rapidement, entre deux séries de "un, deux, trois, quatre", la Saiyanne résuma sa vie depuis ses plus anciens souvenirs - une brève et négligeable existence sur Vegeta - jusqu'à sa retrouvaille avec son cher frère et la rencontre avec Arachitz. Cette période là n'était pas très animée après tout, elle avait simplement voulu se rendre un peu utile et la seule chose véritablement digne d'intérêt de cette époque fut qu'on la laissait rester au ciel malgré sa résurrection, mais c'était vite raconté.
Puis elle expliqua un peu plus la nature Saiyanne qui brûlait même en elle. Cette envie, ce besoin de devenir plus forte...et plus particulièrement de rendre fier son aîné. Elle savait bien sûr que Koda-chan n'attendait pas qu'elle se débatte aussi violemment que lui, mais elle se doutait également qu'il serait enchanté si elle parvenait à devenir très forte, alors la jeune guerrière s'était déterminée à tout faire pour lui faire ce plaisir.


"Et c'est comme ça que je me suis dit que j'allais faire des pompes ! Un, deux, trois, quatre ! Yah !"
"Je vois...mais pourquoi des pompes spécifiquement ?"
"Ben, Koda-chan et Arachitz sont très forts...et ils sont énormes ! Un, deux, trois, quatre !! Ils ont des gros muscles de tout partout, alors j'en veux aussi comme ça je serais plus forte !"
"Oh, misère..." soupira profondément le vétéran en se passant une main sur le crâne
"Un, deux, trois, quatre ! Un problème ?"
"Non, ça va...mais pourquoi tu comptes toujours jusqu'à quatre ?"
"J'ai oublié ce qu'il y a après. Un, deux, trois, quatre !"
"...cinq ?"

Lettucia se figea si brusquement que Domcar faillit en perdre l'équilibre. La Saiyanne semblait pétrifiée, bouche bée, comme si elle venait d'être touchée par l'illumination...avant de reprendre de plus belle.

"Mais oui bien sûr ! Que je suis bête ! Un, deux, trois, quatre, ciiiiiiiiinq !"
"Et maintenant j'imagine que tu vas continuer en comptant jusqu'à cinq ?"
"Yep ! Merci m'sieur Ran ! Un, deux, trois, quatre, ciiiiiiinq !"
"Parce que tu as oublié ce qu'il y a après cinq aussi ?"
"Nup ! J'sais juste pas compter au-dessus de cinq. Euh...j'en étais à combien là ? Oh c'est pas grave, un, deux, trois, quatre, cinq !"

Pour la première fois depuis au moins trois cent ans, Domcar marmonna un juron. La gamine était charmante, pleine de vie - douce ironie - et d'une volonté presque contagieuse...mais Ran était bien trop vieux pour ces conneries.
Il finit par se relever, commençant à avoir le mal de mer à force de monter et descendre à toute allure et regarda Lettucia, toujours aussi déterminée. Visiblement, ça devait faire des heures qu'elle était comme ça et elle transpirait à peine...étant donné qu'elle n'avait même pas bronché quand il était monté dessus, la Saiyanne possédait très clairement une force physique énorme, donc ce n'était pas avec des pompes toutes simples qu'elle allait se renforcer.
Ran hésita un instant à la laisser continuer, qu'elle trouve sa propre voie...mais la gamine avait un petit quelque chose qui lui donnait envie d'être gentil avec elle. Un charme naturel peut-être, une candeur qu'on voulait assister, ou qu'importe, une aura de sympathie semblait planer autour d'elle.


"Bon, écoute t'arriveras pas bien loin avec tes pompes. Par contre je sais où tu pourrais t'entraîner."
"Ah Oui ? C'est vrai ?"

Brave petite, songea le mort. Elle s'était immédiatement arrêtée et remise sur pieds pour l'écouter, les yeux brillants d'intérêt et de curiosité. Ran dut retenir l'envie de lui tapoter la tête.

"il existe un grand maître ici, qui vit au bout de la Route du Serpent. Il s'appelle Kaîo, si tu arrives à l'atteindre et à obtenir son enseignement...tu devrais pouvoir devenir très forte."
"Ah ? C'est cool ! Merci beaucoup m'sieur Ran ! J'y fonce tout de suite !"
"Je t'en prie petite, bonne chance à toi."

Infatigable, ou plutôt infatiguée par son exercice trop faible pour elle, Lettucia salua gaiement son bref mentor et s'envola immédiatement à fond les bananes, emportée par son entrain et sa motivation.
Insouciante, il lui fallut un long moment pour réaliser qu'il y avait une question importe qu'elle aurait du poser avant de s'envoler. Si bien que lorsque son cerveau lent le comprit enfin, la Saiyanne s'arrêta dans les airs et regarda les horizons qui s'étendaient à perte de vue.
C'est où la Route du Serpent ?

_________________
Thème suggéré par Gray, le nuancé.


Dernière édition par Kodaïan le Dim Jan 15, 2017 5:04 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kodaïan

Rang B [Saiyajin]


Masculin Messages : 248
Age : 22
Zénies : 6700

Données du Personnage
Power Level: 10 475 400
Power Level en Kili: 2 00
Inventaire :

MessageSujet: Re: Meanwhile, in the wonderful world of derping Saiyanne [Lettucia solo et MJ]   Ven Jan 13, 2017 3:21 pm

Ouf ! Enfin, heureusement que le temps était une matière inépuisable au paradis, même quand on y est vivante. Elle virevolta durant un long moment, entrecoupé de nombreux repas comme il sied à un corps physique, et interrogea...plus ou moins tous ceux qu'elle rencontra et on l'envoya tellement dans toutes les directions qu'elle aurait pu accomplir une quête annexe de rpg à base de cartes colorées pour ouvrir des portes encore plus colorée.
Et puis, après maints et maints essais, Lettucia arriva enfin par dénicher un de ces braves employés du ciel qui l'amena très gentiment jusqu'au début de la Route du Dragon. Après tout, elle était connue ici. Ce n'est pas tous les jours que l'on avait des Saiyans au paradis, surtout vivants, et qui en plus avaient donné un coup de main à l'administration depuis presque quinze ans terrestres.

L'employé lui expliqua plus en détail sur la route qui était Kaîo-sama et la Saiyanne l'écouta très sagement bien qu'elle ne retint au final que le concept de sa quête : Traverser la route jusqu'à Kaîo. C'était suffisant.
Une fois devant le long chemin tortueux, elle essaya d'en suivre les contours juste à l’œil, mais il s'étendait bien au-delà de l'horizon. Cela la fit sourire, elle aimait bien ce genre de parcours un peu à l'aveugle. Incapable de se retenir plus longtemps à l'idée de devenir si forte que même son frère la félicitera, Lettucia remercia chaleureusement l'employé qui l'avait amenée ici et bondit sur le long chemin avant d'y courir de bon cœur.

Elle ne parvenait pas à croire que c'était aussi simple ! Même elle, toute pacifiste qu'elle était, s'était aisément rendue compte que ses capacités dépassaient de loin les normes du paradis. Ce qui devait être un défi insurmontable pour la plupart des occupants serait pour elle une promenade de santé, un échauffement quoi, et tout au bout se trouvait un maître qui impressionnait même les dieux mortels, disait-on. Ouah ! Ca devait être quelque chose !
Et tout ce qu'elle avait à faire, c'était traverser cette grande route. C'était cadeau quoi ! En plus la route était rigolote, elle ressemblait vraiment à un long dragon.
Ce serait bête comme chou en somme. Il lui suffisait de courir...
Un vrai jeu d'enfant.
Hé ben, pas étonnant que les autres la considéraient comme une épreuve insurmontable.
Elle aurait du penser à se prendre un bouquin tiens.
Quoique non en fait, c'est galère de lire en courant. Surtout que de temps en temps elle fait des acrobaties entre deux noeuds.
Il est vraiment chouette ce chemin.
Mais en fait elle sait pas lire ? C'est p'tet pour ça qu'elle n'a pas emporté de livre...
Mouais. Il est long quand même ce chemin.
C'est p'tet aussi car elle n'a même pas de poches qu'elle a pas pris de livre.
Est-ce qu'on peut courir en dormant tiens ? Parce que mine de rien elle commence à fatiguer...
Groouik...
Et merde, elle a faim aussi maintenant. Il est foutument long ce serpent, ils ont pas pensé à installer un snack dessus ?
Pfou...
Ca se mange un nuage ?
Et zou, un p'tit vol à l'envers pour en chopper un !
Arck ! Pfeuh ! Ptou !
Nan, ça se mange pas. Pas pour une vivante en tout cas. Elle a l'impression d'avoir avalé un mouton de poussière !
Hmm...mouton...


"Mais y va pas finir ce satané chemin !?"

A bout de souffle, la Saiyanne s'autorisa enfin une pause. Pour ne pas dire qu'elle s'écroula en fait lamentablement sur la route, la langue pendante. Elle leva la tête et regarda au loin. L'horizon d'un côté. L'horizon de l'autre. La vache, elle avait pas intérêt à se paumer quand même, parce que ça faisait loin...
Bon allez. Elle aurait voulu faire ça à pied, "honnêtement"...mais en y repensant bien, se dit la jeune femme assise en tailleuse et la mine boudeuse, personne ne lui avait parlé de règles. Elle devait juste éviter de tomber, car en dessous c'était l'enfer. Brrr...elle ne tenait pas à finir dans un barbecue éternel pour le reste de sa...euh...vie et après vie ?
Son ventre grondant toujours, mais son souffle revenu, Lettucia bondit dans les airs et prit son envol. Elle irait bien plus vite ainsi, même si c'était moins amusant.

Elle comprenait maintenant pourquoi cette route était réputée aussi impossible. Même elle, une Saiyanne qui avait été complimentée plusieurs fois pour son pouvoir - et même comparée par Arachitz au prince Vegeta lui-même !- peinait à en venir à bout. Rien que la traverser était une épreuve redoutable, et cela lui remontait le moral. Penser que le seul fait d'arriver jusqu'au maître Kaîo la rendrait plus forte lui faisait plaisir et renouvelait sa détermination. Elle ne faisait pas ça pour rien !
Par contre la Saiyanne commença à se demander ce qu'elle deviendrait si elle mourait minablement de faim ici. C'est vrai ça, si elle perdait la vie en étant au ciel...elle devrait repasser devant Enma ou alors elle ferait son respawn à l'endroit même où elle se tient ?
Ah ben non quand même ! Ca l'ennuierait de mourir comme ça et de devoir en plus se retaper la route !
Bon, c'est vrai par contre que partir vivante et pleine d'entrain et revenir toujours pleine de vitalité mais décédée...c'était pas non plus glorieux. Et ça, Lettucia était à peu près certaine que ça ne ferait pas plaisir à Koda-chan...


"Allez ma p'tite Lettu ! Fonce fonce fonce ! Yaaaaaaah ! BLARGH !"

Concentrée à mort - ha.ha - sur son vol à toute vitesse, la Saiyanne ne faisait plus attention à sa destination, se contentant de garder les yeux rivés sur le chemin qui défilait à toute allure sous elle...jusqu'à ce qu'elle s'écrase brusquement dans une surface solide, bouffant littéralement le gazon en creusant un sillon dans la terre à coup de crâne, terminant son crash imprévu par une brusque embardée qui se solda par un aplatissement minable en croix dans la pelouse.
Affamée, épuisée, toute déstabilisée par cet atterrissage indésiré et prise d'une étonnante et violente migraine, Lettucia se redressa péniblement pour tomber sur ses fesses, victime d'une stupéfiante lourdeur alors qu'elle essayait de retrouver la vue, crachant les restes de terre et de gazon en s'essuyant le visage.


"Euh...où est-ce que j'ai atterri ? Y'a quelqu'un ? Maître-Kaîo ? C'est ici ?"

Cela tombait sous le sens, on lui avait dit "tout droit au bout de la route du serpent". Elle avait fait la route du serpent tellement tout droit qu'elle s'était écrasée au bout...normalement, ça devrait être ici.
Un instant, elle eut un mauvais pressentiment. Cette...planète ? Cet endroit était tout petit ! Elle commença à craindre que ledit Kaîo soit tout minuscule pour respecter les proportions de la planète. Comment allait-elle se faire entraîner par une toute petite puce ? Elle ne serait même pas capable de l'entendre si ça se trouve !

_________________
Thème suggéré par Gray, le nuancé.
Revenir en haut Aller en bas
Game Master



Masculin Messages : 646
Age : 103

MessageSujet: Re: Meanwhile, in the wonderful world of derping Saiyanne [Lettucia solo et MJ]   Ven Jan 13, 2017 4:01 pm

Une journée comme une autre sur la petite planète du Kaio du Nord...

"Tutulututu ♪"


Ledit Kaio arrosait les fleurs sous son balcon, une main posée dans son dos, l'autre tenant l'arrosoir. Bubbles courait en faisant le tour de la planète pour les même raisons que d'habitudes... (quelles qu'elles soient)
Grégory de son côté dormait par terre, tout était tranquille et cela ne déplaisait pas à Kaio, après les saiyajins attaquant la terre, puis Freezer attaquant Namek, il était bien heureux qu'on le laisse un peu tranquille.

"BONK"

Le Kaio lâcha son arrosoir, tétaniser, il ne bougeait plus d'un pouce si ce n'est pour trembler, Bubbles de son côté continuait à faire des tours et Grégory à dormir. Le Kaio du Nord déglutit avant de toussoter dans sa main. Il était persuader qu'il s’agissait encore de Songoku qui voulait lui gâcher son temps libre, il avançait donc vers le lieux du crash le poing en l'air, la veine gonflante et la voix forte (autant qu'elle puisse l'être tout du moins).

"SONGOKU, TU NE PEUX..."


Il s'arrêta net en entendant la voix féminine qui émanait de la personne qui se révéla être une femme... Avec une queue de singe, faisant apparaître sur le visage du Dieu une légère goutte de sueur. Il articula vers la jeune femme.

"Euh... Hum ! Qu'est-ce qui vous amène ici ? Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu le droit à une bonne compagnie !" *image subliminale de Goku*

Le dieu ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il s'agisse ENCORE d'une guerrière qui voulait s'entraîner en lui consumant son temps et il avait une pensée pour ses fleurs non-arrosées qui allaient surement finir par mourir à force...

*Je me demande si elle auront des auréoles...*

C'est ce qu'il se serai surement dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://db-reborn.rpgboard.net
Kodaïan

Rang B [Saiyajin]


Masculin Messages : 248
Age : 22
Zénies : 6700

Données du Personnage
Power Level: 10 475 400
Power Level en Kili: 2 00
Inventaire :

MessageSujet: Re: Meanwhile, in the wonderful world of derping Saiyanne [Lettucia solo et MJ]   Ven Jan 13, 2017 4:52 pm

Aie...elle ne s'était pas loupée mine de rien. La gravité phénoménale de la planète ne l'avait probablement pas aidée à ne pas se démonter les gencives à l'atterrissage, faut dire. La Saiyanne essaya de se remettre sur pieds, chose compliquée vu le poids qu'elle faisait brusquement et son état de fatigue, sans parler de l'étourdissement suite au choc.
Mais alors qu'elle peinait à tenir sur ses jambes, elle avait sans problème la force de se lever mais sa masse qui avait littéralement décuplée lui faisait perdre l'équilibre, un étrange personnage vint l'enguirlander.

Lettucia se raidit alors qu'un espèce de cafard bleu géant obèse venait rouspéter, la confondant visiblement avec un certain "songoku", avant de finalement l'accueillir avec ce qui semblait être un comportement amical, faisant à nouveau sourire la Saiyanne qui oublia bien vite ses mésaventures.
Très polie - probablement la plus grosse exception de toute l'histoire du peuple de Vegeta - la jeune femme s'épousseta rapidement et s'inclina pour saluer le cafard avec respect. Elle n'avait pas la moindre idée de qui cela pouvait bien être mais sa présence ici indiquait qu'il devait s'agir d'une entité haut placée. Peut-être un proche du dieu qu'elle recherchait !
Et puis de toute façon, c'était une gentille fille.


"Bonjour monsieur euh...grillon ! Je m'appelle Lettucia, je voulais devenir plus forte et monsieur Domcar, que tout le monde appelle Ran, m'a conseillé de venir voir euh...maître Kaîo ! Vous sauriez où je peux le trouver siouplaît ?"

La Saiyanne n'avait pas la moindre foutue idée d'où ce Kaîo aurait bien pu aller, vu l'incroyable - ahem - proximité du moindre autre lieu de cet endroit, mais bon. On l'appelait maître Kaîo et même les dieux mortels le respectaient, alors c'est qu'il devait être capable de trucs fantastiques !

_________________
Thème suggéré par Gray, le nuancé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meanwhile, in the wonderful world of derping Saiyanne [Lettucia solo et MJ]   Aujourd'hui à 6:53 am

Revenir en haut Aller en bas
 

Meanwhile, in the wonderful world of derping Saiyanne [Lettucia solo et MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Zones Restreintes :: L'Autre Monde :: Paradis-