Partagez | 
 

 Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Dim Jan 01, 2017 6:31 pm


Le jour s'était levé sur Terre. Une belle journée ensoleillée, promesse de joyeux événements à venir. Même si, pour ma part, je les vivais depuis un an, ces joyeux événements ! La raison de mon euphorie permanente ? Quoi ?! Vous la connaissez déjà ? Comment est-ce possible ?!... Ah, je vois... Parce que j'ai toujours l’habitude de sourire, de voir le monde et l'humanité sous son meilleur jour et que j'ai très souvent l'air de vivre chaque jour comme s'il s'agissait du dernier, vous croyez bien me connaître ?
Eh bien, non ! Que nenni ! Je ne suis pas et ne serai pas transparente à vos yeux, chers lecteurs et lectrices.
Depuis une année, suite à l'interruption d'un rituel occulte mené par une mystérieuse entité démoniaque sur un fruit tout aussi mystique, je voyageais avec ma... fille qui mesurait à peu près ma taille, celle-ci se trouvant être issue de ce même fruit étranger.
Quelle fantastique surprise ce fut de découvrir la naissance d'un être aussi fascinant !
Elle n'avait pas connu l'enfance. Pas d'un point de vue physique, du moins. Autrefois - une simple année ! -, Arcadia ne savait pas du tout parler notre langue et ne connaissait absolument rien à nos coutumes. Elle vivait dans une totale ignorance, esseulée au beau milieu d'un environnement semblable à celui dans lequel nous voyagions en ce jour étincelant.
Mais plus que son aspect physique intriguant, ses marques de naissance troublantes ou la pâleur de sa peau prononcée, le potentiel intellectuel de cette fille dépassait de loin mon entendement ! Un an lui eut suffit pour développer une grande partie de son intelligence et assimiler avec brio le nécessaire pour vivre parmi les humains. Et si ce n'était que ça... la "petite" disposait d'un savoir magique à toute épreuve ! Des compétences innées développées au cours de son initiation.
Et oui, cette perle rare voyageait bel et bien à mes côtés ! Elle pourrait tout aussi bien se débrouiller seule depuis un bon bout de temps, certes, mais il était compliqué de m'en séparer - je tenais bien trop à elle. J'aurais très bien pu la considérer comme une sœur, voire comme l'une de mes meilleures amies, principalement en raison de sa taille originelle si proche de la mienne. Ce ne fut pas le cas; je la considérais comme ma fille, aussi étrange que cela puisse vous paraître. Elle faisait partie des miens. Je me portais garante de sa responsabilité, et ce depuis sa découverte. Je m'étais chargée en grande partie de son éducation, tout au long de cette dernière année. Arcadia s'entendait parfaitement bien avec Aneth et Neryos, tout comme elle adorait écouter Mère ! Seul bémol ? Le Maître ne la connaissait toujours pas. Et je n'imagine pas ça tête si ce dernier venait à l'entendre prononcer la mot "maman" en m'adressant la parole ! Ah ha ha ha ha ! Bref.
Toujours était-il qu' elle se posait des questions - je le sentais. Elle se posait des questions en son for intérieur et n'osait pas m'en faire part. Quant à moi, je n'osais pas la pousser à le faire. Tôt ou tard, elle finirait par se jeter à l'eau.

Pour l'heure, nous arpentâmes les montagnes rocheuses à pied. Les colonnes de pierre irrégulières s'étendant par-delà l'horizon, à perte de vue. La végétation brillait par sa rareté dans ce milieu particulièrement aride. Le vent - également chaud - soufflait sur ces terres et soulevait des arabesques de poussière par intermittence autour de nous et plus loin encore. Le paysage n'était jamais vraiment le même ! Des ravins nous coupaient parfois la route, demandant implicitement à ce que nous nous employâmes à faire des détours ou même à les survoler de temps en temps en lévitant. Cela dit, les montagnes chatouillaient très rarement les nuages, pour ne pas dire quasiment jamais. Il n'était pas bien compliqué de nous frayer un chemin sur ce territoire. Heureusement pour nous - plus pour eux, devrait plutôt dire -, nous ne vîmes pas beaucoup de dinosaures dans les parages. En espérant que les saiyens créchant sur notre belle planète bleue n'aient pas eu un impact trop conséquent sur le nombre de ces reptiles pourtant gigantesques. Un seul de ces bougres d'affamés pouvait manger pour vingt, après tout !
Je sifflotai un air jovial en évitant d'imaginer le pire, comme à l'accoutumée, tranquille et apaisée dans une joyeuse petite bulle de bonne humeur ! Je continuai d'avancer à une cadence respectable, les mains liées derrière la tête et légèrement penchée en arrière, détendue comme si aucun nuage sombre ne pourrait venir entacher le beau panorama qui se dressait autour de nous ou, métaphoriquement parlant, comme si aucune tuile ne pourrait choir sur nos têtes bien remplies !
Une immunité psychique apportée par ma bonhomie naturelle.
Je tournai la tête vers Arcadia et lui adressai un sourire brillant d'allégresse.


- Comment te sens-tu, Arcadia ? Si tu souhaites faire une pause, n'hésite pas à te manifester. Même si j'imagine que la chaleur de cet endroit ne t'affecte pas tant que ça ! Il ressemble beaucoup au lieu dans lequel je t'ai trouvée, cela dit... Mais je crois qu'il faisait nuit, à ce moment-là, fis-je en levant les yeux vers le soleil. Enfin, peu importe ! Ça te dirait de t’entraîner un peu ? Tu évolues si vite que c'est moi qui, au final, vais finir par me retrouver à la traîne ! Ah ha ha ha ! Ton potentiel dépasse toutes mes espérances, et de loin. Je me demande si tu ne t’entraînes pas en douce, parfois..., continuai-je, plissant les yeux de façon suspicieuse à l'intention de mon adorable fille atypique avant d'ajouter : Je plaisante ! Et même si c'était le cas, je ne pourrais qu'être fière de te savoir toujours autant motivée.

Des paroles sincères et fidèles à moi-même. Pas l'ombre d'une jalousie entre-nous. Cela ne rimerait à rien, après tout ! Un jour, il se pourrait bien qu'Arcadia m'enseigne de petites combines en magie issues de son futur registre, qui sait ?
Je m'arrêtai soudainement, percevant approximativement deux énergies non loin de notre position. Je pris une posture plus naturelle, moins décontractée, curieuse de cette nouvelle découverte et épiant la direction concernée en oubliant un instant de sourire. Un moment plutôt rare, d'ailleurs !


- Je sens deux présences toutes proches. Elles ne m'ont pas l'air très dangereuses maiiiiis.... tu me connais bien : je suis curieuse de nature ! Allons-y, Arcadia ! m'époumonai-je en la prenant par la main.

Et je dévalai le sentier en courant, m’immisçant dans une route plus étroite qui semblait séparer une petite montagne en deux. Ici, le soleil ne donnait pas et l'ombre régnait, mais on y voyait très bien ! Il y faisait même plus frais. Mais cela ne dura pas, car la finalité de cette route menait à une sorte de plateau typiquement aride de la région. Le soleil nous éblouissait un peu, par contre... Suffisamment pour ne pas repérer les deux présences en un simple coup d’œil.
Je me frottai les yeux d'un revers de manche en sondant le paysage à la recherche des concernés.


- Tu les vois ?

Je tenais toujours Arcadia par la main et je décidai de la lâcher sans trop me hâter. A mon sens, il ne devrait pas s'agir de personnalités hostiles...

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 59
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Dim Jan 01, 2017 11:00 pm

Il était tôt le matin lorsque le duo infernal depuis maintenant une année venait de partir une nouvelle fois en expédition. C’était tout à fait naturel pour elle de se promener partout sur Terre avec sa mère. Enfin il ne fallait pas comprendre mère comme génitrice, mais plutôt comme celle qui ouvrait une voie pour permettre à la shinjin de se développer. Elle fermait les yeux en profitant du soleil contre sa peau, qui grisonnait de plus en plus à mesure qu’elle devenait bronzée. Il était du coup difficile de croire qu'elle était humaine d'une manière ou d'une autre, même si les marques sur son visage et son corps pouvaient toujours être des tatouages très particuliers. Elle tira un petit peu sur sa capuche afin de profiter de cette force solaire, mais sans se découvrir totalement. Elle affichait un grand sourire, car être avec sa mère était nécessairement une récompense journalière. Elle aimait bien sa grand-mère, mais ce n'était pas identique. Ryanne avait beau ne pas être la personne qui l’avait mise au monde, c’était la même chose à ses yeux.

* Il fait vraiment très beau mère, on devrait en profiter ! *

Dit alors à sa façon la déesse mentalement à Ryanne. Elle ne faisait pas tellement exprès, c’était quelque chose de naturel pour elle, et d’ailleurs, c’était ce mode de communication que Arcadia utilisait au début avant de savoir parler la langue terrienne. Le mental avait l’avantage d’être un langage universel, tout le monde se comprenait, mais elle était consciente que sa mère ne pouvait pas le faire. Cependant, elle-même était capable de lire dans les pensées d'une personne bien précise, alors c'était une forme d'échange même si peu vocale. Elle ne pensait pas tellement à ce démon, qui l'avait fait naître par magie, elle ne savait même pas la tête qu'il avait. Elle venait de naître, elle découvrait le monde et même si elle était en pleine possession de ses capacités, elle n'avait vu que Ryanne l'accueillir pour ses premiers regards de ses grands yeux bleus. Ce n’était pas un problème d’avoir la même taille ou presque par rapport à Ryanne, c’était ainsi depuis toujours pour celle qui n’avait qu’une année de vie. Cependant, la rencontre parfaitement agréable avec son petit frère et sa petite l’avait troublée. Des enfants, c’était un concept étrange, incompréhensible, elle n’avait qu’un an de vie, ces enfants en avaient bien plus, alors elle devait être une enfant aussi ? Pourtant, elle avait la même taille que sa mère, une certaine maturité comme Ryanne, mais sans doute pas son expérience évidemment. La jeune famille de sa mère adoptive réagissait de manière puérile, mais elle aimait bien se laisser aller de temps à autre à d'étranges jeux que proposaient Aneth et en Neryos.

Arcadia en sourit encore largement alors qu'elle repensait à des cache-cache, où elle se forçait à ne pas utiliser sa capacité à lire les pensées, ce serait tricher et forcément c'était mal, ou encore à chat perché. C'étaient des jeux innocents, amusants, et elle aimait les laisser gagner, car elle sentait la différence de force, de rapidité avec ces minis humains. De ce côté-là, elle se sentait différente, particulière sans doute, mais c’était peut-être normal ? Elle ne se rendait pas compte à tel point elle avait un potentiel énorme par rapport à des humains. Elle ne se rendait pas compte du tout de la tâche qu’elle devrait normalement être en train d’accomplir, mais au lieu de cela, elle se retrouvait à explorer la magnifique planète qu’était la Terre.

Sans doute que Ryanne ne se doutait pas encore de toutes les possibilités que pouvaient avoir sa fille adoptive encore à ce jour. Elle n’avait connu que ce monde, c’était alors sa maison tout simplement. Elle avait une facilité déconcertante de manier la magie, alors que pour des humains, il fallait un long entraînement, des études, ou autres rituels pour avoir accès à ce genre de choses, mais Arcadia ne le savait pas. Sa magie lui venait naturellement comme respirer ou voler, tant de choses qui ne pouvaient que troubler Ryanne sans doute. Elle sentait bien que sa mère était fascinée par sa capacité à apprendre, à développer sa magie, et elle pouvait même sentir sa puissance largement au-dessus de celle d’un humain moyen.

« Maman ? Cela t'a pris longtemps à maîtriser la magie ? »

Demanda alors le plus innocemment possible la shinjin à sa mère adoptive. Elle était plus curieuse que jalouse ou encore fière de sa propre réussite. Si elle s'entraînait durement à tout comprendre, ce n'était absolument pas dans un désir de puissance personnel, c'était davantage pour aider son prochain et évidemment Ryanne, les personnes qu'elle appréciait. Elle était très loin des saiyenjin qui ne voyaient que la force pour la force dans un désir ivre de puissance. Elle aimait soigner le tout à chacun, de tenter de régler les problèmes pacifiquement et même sans utiliser ses pouvoirs si possible. Elle était sans doute capable de se débrouiller seule pour vivre, mais elle aimait vraiment sa mère. Elle ne pourrait en aucune façon l’effacer de sa mémoire, l’effacer de sa vie.

Arcadia avait beau avoir une apparence adulte, elle n’en était clairement pas une. Elle était d’une innocence et d’une simplicité peu commune. Elle ne connaissait en rien l'existence du maître de sa mère, et il valait sans doute mieux comme cela. Cependant, combien de temps serait-elle alors capable de lui cacher ? Quoi qu’il en soit, elles se trouvaient pour l’heure dans les montagnes rocheuses. Le paysage particulier de cet endroit était à la fois beau et inquiétant. C’était la manifestation de la puissance de la Terre, de sa colère sans doute. Elle n'était pas très affectée par le vent chaud et sec, l'ambiance désertique de l'endroit, et elle ne savait même pas elle-même pourquoi. Cela ne posait pas tellement de problèmes de voler au-dessus des nombreux ravins qui pouvaient ralentir leurs progressions.

« Nous sommes capables de voler, je me demande pourquoi voyager à pied ? C’est vrai que nous manquerions beaucoup de jolis paysages. »

Dit alors l’extraterrestre avec un grand sourire en regardant autour d’elle. Elle admirait alors ces monstres colossaux qu'étaient les dinosaures, elle n'en avait pas vraiment peur, bien au contraire. C'étaient des animaux vivants, qui avaient le droit de vivre comme tout à chacun. Elle pourrait bien aider un humain aux prises à ces monstres, mais certainement pas le tuer pour cela. Elle tourna son regard vers sa mère adoptive tandis qu’elle sifflait. Elle l'écoutait tout simplement se laisser aller à des petites chansonnettes improvisées, elle aimait bien l'écouter.

« Pas d’inquiétude, je vais bien, on peut continuer. »

Dit alors souriante Arcadia à sa mère, qui semblait s’inquiéter un moment, mais était-ce pour elle-même ou vraiment sa fille ? Elle hausse les épaules légèrement avec un sourire.

« Je ne trouve pas qu’il fasse si chaud que ça. »

La grise regarda autour d’elle en glissant son doigt sur sa bouche.

« Ha oui vraiment ? Dans un endroit pareil ? et Il … Non rien. »

Arcadia avait hésité à en demander davantage, mais elle ne dit rien en gardant le silence, toujours souriante malgré tout.

« un entraînement ? quel genre d'entraînement ? Magique ou physique ? »

Demanda alors toujours partante la shinjin. Elle rit doucement en secouant la tête.

« Maman, tu es bien plus douée que moi dans la magie voyons ! »

Arcadia était évidemment contente des mots de Ryanne, elle savait qu’elle ne pouvait pas penser à mal. Elle avait une entière confiance en sa mère adoptive. Elle secoua la tête doucement tandis que Ryanne commençait à croire qu'elle s'entraînait en douce, mais ce n'était pas le cas. Puis elle rit de nouveau en comprenant que c’était une blague sur le coup, mais elle l’avait prise au sérieux avec son innocence.

« J’essayerai de t’aider dans tes tâches maman. »

La shinjin était capable de manier la magie divine, elle possédait d’ailleurs un ki extrêmement positif et très particulier. Elle tourna son regard vers sa mère, alors que Ryanne semblait réagir à quelque chose. Elle ne connaissait pas du tout cette façon étrange de repérer les gens. Elle essayait de regarder ou percevoir autour d’elle, mais elle ne ressentait rien.

« Deux présences ? Vraiment ? Il ne doit pas avoir grand monde dans la région, on devrait aller les rencontrer afin de voir s’ils ne manquent de rien. »

Arcadia lui serra la main en suivant sa mère comme si elle venait d’avoir la meilleure nouvelle de la journée. Elle en rit doucement à la voir devenir comme une enfant le jour de noël. Elle glissa alors la main devant son regard afin de tenter de discerner ces fameuses deux personnes.

« J’ai l’impression de capter des pensées, mais …. »
Revenir en haut Aller en bas
Griever

avatar


Masculin Messages : 17
Age : 29
Zénies : .

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Lun Jan 02, 2017 2:42 am

Les terres désolées de Paprika ne sont pas si désolée que ça. C'est la première chose que Griever pense tandis qu'il laisse le vent le porter en direction de ses amis. Alors que le vent fait voler ses cheveux pour une fois détachés autour de son visage, chatouillant en plus ce dernier, il ne peut pas s'empêcher de sourire légèrement. Voler est la meilleure sensation au monde, vraiment. On se sent si libre dans le vent, sans la moindre attache à quoi que ce soit. Mais pour le moment, la seule chose à laquelle il fait attention, c'est la plaine verte et les montagnes rocheuses défilant en dessous de lui. Pour beaucoup de gens, cet endroit est mort et extrêmement dangereux, sans le moindre intérêt. Stupidité... Vraiment stupide. Cet endroit grouille de vie, chose vite prouvée quand il voir plusieurs ratons laveurs détaler dans l'herbe, fuyant probablement l'un des dinosaures qu'il aperçoit au loin. La nature grouille de vie, malgré ce qui s'y est passé quelques temps plus tard. Et à ce souvenir, Grigri sent sa bonne humeur disparaître. Heureusement qu'il était assez loin pour ne pas être repéré par les détecteurs de ces monstres la dernière fois. Ou plutôt, heureusement que les monstres en question ont immédiatement retirés leurs détecteurs dès le début du combat.

****Tou-san m'avait dit que sa race était cruelle, agressive et sans pitié, mais... Je pensais pas que c'était vraiment comme ça. Même si... Je me demande ce qu'est devenu ce saiyan aux cheveux longs ? Il est le seul à ne pas être repartit apparemment.****

Cette pensé le fait grimacer légèrement. Pour une première rencontre avec la moitié du sang qui coule dans ses veines, on peut pas dire qu'il ait envie d'en apprendre plus. Certes, il est plus ou moins curieux à leur sujet, mais... Après ce qu'il a vu... Tous ces morts, toute cette violence... Le chauve entre autre (Nappa s'il se souvient bien), qui a fait tellement de dégâts dès son arrivée. Cela dit, il se contente de fermer les yeux un moment, inspirant profondément pour se calmer. Les monstres sont partis, c'est déjà ça. Finalement, il n'a pas le temps d'y penser d'avantage : un cri aigu retentit d'un coup, suivit d'une rafale de vent à grande puissance qui le déséquilibre et lui fait perdre le contrôle de son vol... Juste à temps pour que son corps ne s'écrase sur une surface chaude et douce qui commence à lui chatouiller légèrement le cou. Il n'a aucun besoin de se retourner pour savoir sur quoi il est couché : vue ce qu'il sent autour de lui, la vitesse à laquelle le ciel défile et les battements qu'il entend...

"C-coucou Menvra..."

Même à voix basse, le Rukh blanc semble l'avoir entendu dans la mesure où il glatit à nouveau, juste un peu plus doucement ce qui suffit pour avoir l'air d'un coup de tonnerre. Griever ne peut pas s'empêcher de glousser légèrement, restant étendu sur l'énorme dos de son meilleur ami. Le ciel défile toujours extrêmement vite, une immensité bleue parcourue de quelques nuages, avec une température douce. Très peu d'humidité, mais même s'il n'a pas encore appris à sentir les auras, il n'a aucun mal à ressentir la vie qui imprègne les lieux. Cependant, le vol ne dure que très peu de temps : Vue la vitesse à laquelle Menvra fend le ciel, tous deux arrivent à l'immense nid de la créature rapidement et il n'a que le temps de sauter du dos de son porteur avant que ce dernier ne se pose. Et une fois de plus, il ne peut pas s'empêcher de sourire en voyant la scène.

"Coucou les c-copains..."

Les cinq oisillons de Menvra ont beau avoir plus de trois mois, ils n'ont pas vraiment changés. peut être que comme les saiyen (et comme lui), ils grandissent plus lentement ? Ils n'ont toujours pas de plumes, mais vue leur espèce, ils font déjà deux mètres de haut et sont donc considérablement plus grands que lui. L'ombre immense de Menvra le recouvre d'un coup et il relève la tête, croisant le regard perçant sept mètres plus haut, lequel le regarde avec une étrange douceur. Ce n'est pas la première fois que l'aigle géant le regarde comme ça, mais ça lui fait toujours chaud au coeur. Même s'il regarde d'un coup autour de lui, se demandant une fois de plus où est la femelle. Ce n'est pas la première fois qu'elle est absente quand il vient, même si elle finit toujours pas arriver quelques temps après. Mais là...

"Ano... Menvra ? Ta femelle n'est pas là ? Elle va bien au moins ?"

L'aigle se contente de hocher légèrement la tête dans un mouvement rassurant avant de placer l'une de ses serres sur le bord du nid, laissant tomber plusieurs écureuils morts qui ne tardent pas à disparaître dans cinq becs différents. Même si le spectacle est plutôt dégoûtant, Gri se contente de sourire tout en caressant doucement l'oisillon le plus proche. Cependant, il stoppe son mouvement lorsqu'il se rend compte que Menvra semble troublé, fixant quelque chose situé en contrebas. Presque immédiatement, il sent son coeur se contracter douloureusement : le Rukh ne semble pas plus inquiet que ça, mais... Sans vraiment savoir pourquoi, il commence déjà à concentrer son ki dans ses jambes, s'élevant lentement hors du nid. Les terres désolées de Paprika n'ont que rarement la visite de braconniers. Vue la présence d'aigles géants et d'autres animaux tout aussi immenses dont les dinosaures, peu de monde ose s'en approcher avec ce genre d'intentions. Mais pour que l'attention de son ami ait été retenue alors qu'il nourrit ses bébés... Il observe en dessous de lui, juste à temps pour voir...

****Hn ?****

Deux personnes, toutes deux portant des tenues étranges. Sombres à capuches, faisant vaguement penser à des tenues de sorcière. De là où il est, il ne les voient pas très bien, mais l'une d'elle ne porte pas sa capuche, laissant voir des cheveux châtain clairs. Pour le coup, il se prend à hésiter un moment : vues leur tenues, il doute qu'il s'agisse de braconniers, mais... Il se tourne un moment vers son ami, lequel le regarde avec une légère inquiétude, chose qui le pousse à murmurer :

"Je v-vais juste aller v-voir qui c'est... Si c'est d-dangereux, je... Je p-partirai en essayant de... D-de les éloigner du Nid..."

A en juger par son regard, Menvra n'approuve pas du tout, mais ne fait rien pour l'arrêter alors qu'il se jette dans le vide (ce qui ne manque pas de faire hurler les oisillons) et focalise son ki autour de lui afin de ralentir sa chute, s'arrêtant finalement juste au dessus des deux personnes, ce qui lui permet de les voir de plus prêt. Apparemment, il s'agit de deux femmes. L'une plus âgée que l'autre. A en juger par le fait que la plus jeune tient la main de la plus grande... Une mère et sa fille ? Les deux semblent chercher quelqu'un, mais... Après une longue hésitation, Griever ferme un moment les yeux avant de se poser derrière le duo, tapotant nerveusement les pointes de ses index l'une contre l'autre avec une légère gêne. Cela fait longtemps qu'il n'a plus parlé à des humains... A part sa mère. Mais bon...

"Ano... V-vous... Vous c-cherchez q-quelque c-chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Lun Jan 02, 2017 3:56 pm


Pleine de bonté, serviable et gentille à l'extrême ! Tout cela caractérisait Arcadia. Une personnalité tout à fait merveilleuse où le vice n'avait pas sa place. Quel paradoxe en imaginant le vil comportement de la sombre créature responsable de son... éclosion ? Sa métamorphose ? Sa naissance à vitesse grand V ? Peu importe ! Maintenant, elle portait le nom des Hilaris.
La magie nous réservait bien des surprises, de toute manière. Et jamais assez, pour ma part !
Je ne pouvais m'empêcher de sourire en entendant Arcadia sous-estimer ses impressionnantes facultés en matière de magie. Au moins, elle ne risquait pas de pêcher par orgueil. Ni même d'y recourir pour tuer autrui. De ce côté-là, l'enseignement du Maître ne lui aurait servi à rien, mon adorable fille disposant d'un contrôle de soi exemplaire ! Une vraie fille prodigue - sans nous éterniser sur sa taille, bien sûr.
En outre, elle partageait ma curiosité maladive et mon grand plaisir de la découverte. Difficile de ne pas être proches toutes les deux en nous pliant ainsi à tous ces petites caprices, hé hé hé ! Elle comprenait également les choses à une vitesse fascinante mais, pour elle comme pour moi, il existait toujours de quoi nous surprendre ou ne serait-ce qu’éveiller notre intérêt.
Encore une chose qui me plaisait beaucoup chez Arcadia : le fait qu'elle ne bronche jamais lorsque qu'elle se retrouve victime de mon entrain explosif ! Elle me suivait partout et promenait toujours son regard d'un bleu océanique à travers les lieux explorés. Sans aucun doute disposait-elle également d'une mémoire à toute épreuve aussi bien sur le court terme que le long terme ! Alors même si cet endroit ressemblait un peu à son lieu de naissance, elle l'aurait très probablement reconnu sans trop de peine en y mettant simplement les pieds.
Mais, une fois sur le plateau, c'était là l'occasion rêvée pour lui enseigner la maîtrise d'une nouvelle capacité psychique.
Je clignai légèrement des yeux avant de la regarder, excitée par l'idée de lui transmettre ce "pouvoir terrien".


- Bien. J'en conclus que tu ne les vois pas. C'est parfait ! fis-je en lui adressant un petit clin d’œil. ...Et sachant que ma perception ne me fait pas défaut, c'est même excellent ! Mais sache que ce ne sera pas un entrainement physique ou magique. Disons que c'est un tantinet différent.

Les rayons du soleil ayant cessé de m'aveugler principalement en raison d'un trop brusque changement de luminosité - plutôt logique en passant de l'ombre à la lumière aussi vite -, je continuai d'épier les lieux depuis ma position, attentive au moindre déplacement d'air à proximité. Toutefois, la perception restait fonctionnelle et mon regard ne cherchait pas forcément à trouver les deux présences cachées dans les parages. Arcadia chercherait sans doute à suivre la trajectoire de mon regard et cette petite ruse lui servirait de leçon.
Je comptais lentement dans ma tête après m'être rendue compte de la position relativement proche d'une des deux énergies captées. Elle n'émettait absolument rien de mauvais. C'était tout le contraire. Elle semblait hésiter. Alors je dus renouveler mon décompte à plusieurs reprises.


- Ne bouge pas, Arcadia. Dans peu de temps, nous serons fixées, lui chuchotai-je sans bouger d'un pouce. Plus précisément dans trois... deux... Un... Nous y voilà ! m'exaltai-je en faisant pivotant d'un coup sur moi-même, sur cent quatre-vingt degrés histoire de me trouver directement face à l'inconnu(e).

Je dus baisser un peu les yeux en écoutant l'inconnu(e) nous questionner sur notre présence céans. Un tout petit être humain ? Ici ? Au beau milieu d'un territoire aride aussi vaste ? Il avait l'air de connaître les lieux, en tout cas. Quoique timide au point de bégayer à outrance - quatre fois en une phrase -, je trouvais sa crinière blonde très attrayante ! Je m'étais demandée un instant s'il s'agissait d'une fille ou d'un garçon en le regardant, la tête légèrement inclinée sur le côté. J'optais plus pour la deuxième option. En tout cas, il ne devrait pas trop surprendre Arcadia avec son apparence ou même sa taille, étant donné sa ressemblance avec mon petit frère Neryos !
Je le dardai de mes yeux mauves grands ouverts en esquissant un sourire qui se voulait rassurant, puis je fléchis légèrement les jambes pour me retrouver à sa hauteur.


- Oh ! Il est tout mignon ! N'est-ce pas, Arcadia ? Fis-je en échangeant un bref regard avec la concernée. Mais qu'est-ce que tu fais là ? Comment t'appelles-tu ? Et où sont tes parents ?

Je fis tout de même attention à ne pas trop exposer à sa vue le fourreau de mon épée dissimulé en grande partie par les longs pans de ma toge, le but n'étant pas de l'effrayer. Néanmoins, il avait posé une question et je l'avais littéralement mitraillé avec les miennes. De quoi dérouter le petit bonhomme en un rien de temps !
Il fallait que je me rattrape en évitant surtout de le brusquer. Avec sa timidité prononcée, il ne risquait pas de me prendre de court avec les mots, au moins.


- En tout cas, salutations ! C'est surprenant de croiser des personnes aussi jeunes dans les parages. Pour tout te dire, Arcadia ici présente, en levant doucement une main dans sa direction pour la présenter sommairement, et moi-même, Ryanne Hilaris, sommes juste de passage. Nous avions pour idée de nous entraîner un chouïa, le temps de faire une halte, expliquai-je en levant les yeux en direction de l'endroit d'où provenait l'enfant.

L'autre présence s'y trouvait, stoïque et parfaitement immobile. Il y avait autre chose encore, mais c'était bien trop petit pour en déceler l'origine, si infime que cela me paraissait presque transparent ! Mon imagination me jouait sans doute quelque vilain tour. Cela dit, je ne m'en souciais guère.
Ce petit bonhomme avait quelque chose de spécial. Un pouvoir acquis à un âge précoce dont je ne disposais pas quatre années auparavant.


- Mais dis-moi plutôt... Ne viendrais-tu pas de là-haut, par hasard ? Serais-tu capable de voler ? m'enquis-je, l'air béate.

Je me redressai à la hauteur d'Arcadia pour la regarder à son tour, les yeux pétillants d'allégresse suite à cette nouvelle rencontre. Puis je les regardai tour à tour en me frottant doucement le menton.
Et si... Hé hé hé !

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 59
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Lun Jan 02, 2017 7:32 pm

Arcadia ne voulait pas vexer sa mère, elle ne cherchait pas du tout à se mettre en avant peu importe la situation. Tuer quelqu’un lui était un non-sens total, c’était contraire à son instinct lui-même. Elle préférait se nourrir de légumes et de fruits d’ailleurs, mais ce n’était qu’un détail. Elle perdait rarement son calme d’ailleurs, plus la situation était tendue et risquée, plus elle gardait son calme comme si elle cherchait à représenter une sorte de phare dans la tempête, ce genre de symbole immuable dont tout le monde pouvait s’accrocher. Sur certains points, on aurait dit qu’Arcadia n’était qu’un clone de sa mère. Elle aimait découvrir, voire de ses yeux et aider son prochain, même si sans doute pour le dernier détail, c’était plutôt son truc. Il était juste de penser qu’elle avait de grandes facultés, car elle n’avait qu’une seule année de vie, mais elle arrivait à comprendre des choses très rapidement pour son âge. Beaucoup de choses lui venaient naturellement, elle ne pouvait guère l'expliquer, c'était ainsi. Elle cherchait toujours des solutions plutôt que de se plaindre, ce fût sa manière d'être sans vice aucun. Elle surprit en tout cas l’excitation grandissante de sa mère d’adoption tout d’un coup, et elle était assez curieuse de ce qu’elle allait encore lui sortir. Ryanne pouvait avoir des idées étranges parfois, mais elle avait une entière confiance en cette personne. Comment pourrait-elle vouloir du mal à la shinjin alors qu'elle faisait tout pour lui enseigner, la guider et lui montrer la richesse de leur planète bleue ?

« Mais maman … je ne suis pas certaine que ce soit une bonne chose que je ne vois pas ces personnes comme vous ! »

Arcadia ne comprenait pas où voulait en venir sa mère, était-ce un jeu ? Elle se concentrait de plus en plus en plissant les yeux afin de capter une présence devant elle visuellement, mais elle ne voyait que de la roche, de la poussière et quelques animaux dans le lointain. Elle fit légèrement la moue alors que sa mère lui fit un clin d'œil, puis par jeu elle cherchait encore devant en couvrant le sommet de son regard afin de ne pas être gênée par le soleil tapant durement en cette belle journée.

« Je ne doute en rien de ta capacité à percevoir hmm … ces personnes. Et qu’est-ce que cela va être alors si ce n’est pas magique ni physique ? »

La shinjin n'aimait pas tellement les entraînements physiques, car ce n'était pas tellement son truc, et elle n'aimait pas faire mal. Cela devait être un domaine qu’elle ne connaissait pas du tout, et elle était terriblement curieuse. Sa mère savait jouer ses effets au maximum, car elle ne comprenait toujours pas où elle voulait en finir. Loin de l’énerver, cela lui donnait encore plus d’énergie et d’envie de trouver. C'était comme si elle avait la réponse sous les yeux, mais qu'elle était incapable de la voir.

« Très bien, je ne bouge pas, mais je suis prête. »

Répondit alors Arcadia sur le même ton en chuchotant et elle hocha la tête doucement. Elle se mit à écarter un petit peu plus ses jambes et tendre ses bras devant son corps comme pour être prête à n’importe quel genre d’arrivée. Plus sa mère comptait, plus elle regardait rapidement devant elle dans de très rapides mouvements de regards, mais elle ne voyait décidément rien du tout. Elle fut totalement surprise lorsque sa mère se retourna dans un bond pour regarder dans son dos, elle sursauta presque en se retournant rapidement, mais elle découvrit une jeune fille blonde. Du moins, elle avait l’impression que c’était bien une demoiselle avec ses longs cheveux blonds détachés. Cette fille se trouvait être au niveau du sol maintenant, mais elle était vraiment de petite taille. Elle était donc certaine que cette personne savait utiliser de l’énergie, ce n’était pas n’importe qui. Cette blonde se posa alors au niveau du sol. Elle pouvait deviner à sa façon de se tenir que cette jeune fille était très timide à force de jouer avec ses indexes les uns contre les autres.

La shinjin avait une présence plus que positive, jamais son aura n'était ne serait-ce que strié par de mauvaises intentions. Cela n'existait pas chez cette demoiselle peu commune qui ne saurait voir le mal en aucune façon. Elle était une personne positive en toutes circonstances, ou alors que peut-être que la vie ne l’avait pas mise en face de ce genre d’épreuves. Elle n’avait généralement aucun problème avec les animaux, ou alors uniquement des prédateurs lorsqu’ils avaient des yeux plus gros que leurs ventres, mais elle savait comment éviter ce genre de soucis habituellement. Malgré la dangerosité des terres de la région, Griever pouvait remarquer de simples jeunes femmes, qui n’avaient pas vraiment l’air de la région, et qui n’avaient pas vraiment de chances de survie dans une région hostile ainsi sans être quelque peu spéciales. Elles portaient toutes deux des vêtements très simples, et pour l'extraterrestre quelque chose d'ample et de couvrant. Ce n’était que lorsque Griever s’approcha qu’il put voir un peu mieux la drôle de femme à la peau grise et aux marques cabalistiques. Elles n’avaient aucune arme apparente, alors il y avait peu de chances qu’elles puissent chasser quoi que ce soit, c’était une évidence.

Arcadia regarda alors sa mère à la question de Griever à propos de si elles cherchaient quelque chose. C’était une éternelle question que l’on pouvait poser au duo, mais il était bien difficile de répondre à cette pourtant simple question. Elle retira un sa capuche dévoilant ses cheveux blancs longs. C’était une chose rare chez l’extraterrestre, mais elle ne sentait pas d’animosité dans cette petite tête blonde, alors elle acceptait de se dévoiler quelque peu. Elle avait l'impression de voir à nouveau un mini humain, cela devait expliquer alors le fait que cette fille était timide.

« Et bien, je ne sais pas trop, mais … il ? Ho hmm … il ne semble pas avoir de problèmes physiques, ni de blessures ou encore de tares si c’est la question. »

Dit alors en intervenant l’extraterrestre tellement pure, qu’elle ne pouvait juger de ce genre de choses. Elle avait du mal à trouver quelque chose de laid au final. Chaque vie était importante, était différente, chaque personne, chaque être avait sa particularité. Elle se focalisa en regardant dans les yeux Griever afin de lire dans ses pensées. Elle ne cherchait pas à le tromper ou autres, mais elle voulait surtout savoir ce qu'il pensait, s'il se sentait bien, s'il était inquiet ou autre de leur présence ici, car au final, cela semblait être cela qu'il voulait à la base. Elle laissa sa mère l’assommer de questions, mais vu comment il était timide, elle doutait qu’il puisse réellement répondre. Elle fit un petit mouvement de main avec un large sourire tandis que Ryanne commençait à dire bonjour. Elle pencha la tête légèrement sur le côté.

« Salut ! »

Dit alors simplement Arcadia pendant que sa mère la présentait au petit garçon.

« Il n’a peut-être pas envie ? Mais ne t’en fais pas, on ne va pas te faire de mal. »

Arcadia suivit alors le regard de sa mère en hauteur, mais elle ne vit rien de très particulier, alors elle revint dans la direction de Griever.

« Il y a beaucoup d’humains qui ne savent pas voler ? »

Demanda alors tout à fait innocemment la shinjin, qui elle avait su quasiment dès sa naissance. Elle leva un sourcil d’étonnement au regard de sa mère qui allait de Griever à sa fille rapidement. Il était certain qu’elle préparait quelque chose. Elle ne préférait pas trop chercher et se concentrer sur le mental de sa mère, la surprise serait certainement gâchée. Elle s'accroupit pour être à la même hauteur de Griever, elle lui sourit afin de paraître moins impressionnante.

« Aurais-tu besoin d’aide ? De l’eau ? À manger ? Tu es blessé ?


Dernière édition par Arcadia le Jeu Juil 20, 2017 9:48 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Griever

avatar


Masculin Messages : 17
Age : 29
Zénies : .

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Jeu Fév 09, 2017 9:22 pm

Ce qui surprend le plus Griever pour le coup lorsque les deux femmes se retournent, c'est que les deux ne semblent pas du tout surprises de le voir. Enfin, correction : la plus âgée n'est pas du tout surprise. L'autre a plus l'air de suivre le mouvement de sa compagne. A en juger par leur conversation, il s'agit bien d'une mère et de sa fille, mais Griever ne peut pas s'empêcher de rougir lorsque la mère s'accroupit devant lui en le qualifiant de "trop mignon", ses joues semblant presque prendre feu. Les deux ne semblent en tous cas pas être mauvaises... et ne portent aucune arme ce qui semble indiquer qu'il ne s'agit pas de braconnières. Cela dit, il y a... quelque chose. Quelque chose d'étrange. Même s'il ne sait pas ressentir les auras, il a l'étrange impression que les deux femmes face à lui sont plus, bien plus qu'elles ne le montrent. Lorsque la plus âge lui assène plusieurs questions, il se contente de se demander quoi répondre. Ce qu'il fait là ? Où sont ses parents ? Euh, est ce que c'est une bonne idée de leur dire que ses parents sont à l'autre bout du monde ? Ou qu'il est là pour jouer avec des animaux qui font au bas mot cent fois son poids et plus de dix fois sa taille ? Il recommence à tapoter les pointes de ses index à nouveau avant de finalement soupirer, répondant ensuite doucement :

"Mes... Mes p-parents sont au N-nord d'ici. Et je s-suis là pour... P-pour voir un ami."

Pas vraiment un mensonge : même sans le voir, il peut pratiquement sentir les yeux acérés de Menvra, le Rukh devant certainement observer depuis son nid pour être sur qu'il n'est pas en danger. Cela dit, la femme continue, se présentant en tant que Ryanne Hilaris et sa fille en tant qu'Arcadia, lui indiquant ensuite qu'elles ne sont là que pour faire une halte en attendant de poursuivre un entraînement. Un entraînement ? Cette idée lui fait dresser l'oreille... et il est presque sur que l'aigle géant quelque part au dessus de lui se frapperait le front avec une de ses ailes s'il pouvait le faire. S'il y a bien une chose qu'il peut comprendre, c'est bien la nécessité de s'entraîner. D'accord, contrairement à son père, il ne voit pas vraiment l'intérêt des championnats du monde des arts martiaux, mais devenir plus fort, surtout après le conflit avec les saiyen. Il sait parfaitement qu'en tant que sang mêlé, s'il était découvert par le peuple de son père, la situation tournera mal. Très mal. Et pour cela, il faut qu'il soit fort. Cela dit, il sent de nouveau ses joues brûler désagréablement lorsqu'il se rend compte que les yeux d'Arcadia semblent explorer chaque centimètres carrés de son corps, comme si elle cherchait quelque chose. Sans sa capuche, la jeune femme a une apparence étrange. Pas moche ou quoi que ce soit, au contraire, juste... Une peau très pâle, de longs cheveux blancs et des yeux encore plus bleus que les siens. Elle a une apparence très harmonieuse, mais il y a quelque chose... Elle n'a pas l'air humaine. Enfin, elle n'est ni humaine, ni Saiyane, même s'il ignore d'où vient cette impression. Et est ce que c'est son imagination ou est ce que son regard est... étrangement perçant ? Il a presque l'impression qu'elle cherche à voir quelque chose à travers lui, mais quoi ?Cela dit, l'impression s'arrête vite lorsqu'elle indique qu'elle ne repère ni blessure, ni "tare" avant de le saluer, chose qui le fait presque hausser un sourcil devant le changement de sujet. Cela dit... Après une longue hésitation, il inspire profondément. Elles se sont présentées après tout. Enfin, Ryanne les a présentées. Donc... c'est naturel et poli qu'il le fasse à son tour, malgré sa crainte :

"Je... j-je m'appelle Griever. En... enchanté."

Et apparemment... il est grillé dans la mesure où Ryanne lui demande immédiatement s'il ne vient pas du ciel, et s'il ne saurait pas voler, chose à laquelle Arcadia renchérit en demandant s'il y a beaucoup d'humains qui ne savent pas le faire. En voyant la béatitude sur le visage de la mère, Griever ne peut pas s'empêcher d'avoir un mouvement de recul, chose que Menvra semble immédiatement repérer dans la mesure où un glatissement sonore retentit dans le pic rocheux au dessus, l'énorme ombre recouvrant ensuite toute la zone. Le Rukh se pose immédiatement à ses côtés, provoquant un léger tremblement de terre à cause du poids tandis que la titanesque aile droite se place immédiatement entre lui et les deux femmes dans un mouvement de protection. Apparemment, le volatile ne pense pas que ce sont des ennemies, sinon, il aurait probablement attaqué immédiatement ou l'aurait entraîné vers le nid. Cela dit, ça peut vite changer. A en juger par la respiration qu'il entend, son ami semble bien décidé à s'assurer qu'il ne risque rien, si bien qu'il sent de nouveau ses joues picoter, sortant partiellement de derrière sa cachette de plumes tout en tapotant de nouveau nerveusement ses index avec son coeur battant un peu plus vite. Après une courte hésitation, il murmure doucement :

"Et v-voilà l'ami que... Que je venais v-voir : M-menvra. Je... Je v-voulais juste être s-sur que... Que vous ne v-vouliez p-pas leur f-faire de mal à lui ou... aux p-petits."

Puis, après une autre hésitation, il reprend :

"J'ai p-pas besoin de savoir v-voler, puisqu'il est l-là... Mais oui, je peux le faire. V-voler, ça s'apprend. Je c-comprend pas pourquoi y'a s-si peu d'humains qui peuvent le f-faire.

A peine sa phrase terminée, un énorme bec agrippe son col, lui arrachant un léger cri de surprise, lequel tourne rapidement à un léger rire lorsque l'oiseau le projette en l'air d'un simple mouvement de la tête, le forçant à utiliser son énergie pour redescendre lentement et se poser ensuite sur la nuque de son ami. Apparemment, le volatile est toujours aussi surprotecteur et semble vouloir s'assurer de pouvoir l'emmener en sécurité s'il le faut. Souriant à cause de l’événement, Griever se prend à câliner gentiment les plumes blanches avec sa main droite tout en regardant Arcadia, lui répondant doucement :

"Je... J-je vais bien, ne vous en f-faites pas. De là haut... trouver de q-quoi boire et manger est f-facile. Et t-tant que ce sont p-pas ces monstres de la dernière fois, Menvra peut me p-protéger."

Mieux vaut ne pas trop indiquer ses talents... Déjà qu'un enfant sachant voler et s'entendant avec un aigle géant ne se voit pas tous les jours...

hors rpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Ven Fév 10, 2017 9:18 pm

Comme à l'accoutumée, bienveillante victime de ses bonnes manières et de son altruisme exacerbé pour la santé d'autrui, Arcadia ne se fit pas attendre pour inspecter l'état physique de notre ravissant petit bout d'homme à la crinière blonde, empiétant par conséquent sur l'espace vital de ce dernier. Hum... force était de constater qu'il allait me falloir enseigner le second degré à ma tendre fille, avec en prime une poignée de règles supplémentaires en prenant bien compte des comportements différents de notre entourage. En l'occurrence, ici, face à un garçon extrêmement timide et diablement gêné, l'approcher de trop près ne pouvait que le mettre davantage mal à l'aise.
Mais l'heure n'était pas aux astuces sociologiques.
Le petit garçon nous fournit son nom - Griever - et une localisation très floue sur la localisation de ses parents. Sans doute ne voulait-il pas trop se pencher sur le sujet pour le moment. En outre, il nous fit également part de la raison de sa présence céans, à savoir "rencontrer un ami".
S'agirait-il, à tout hasard, de cette présence, là-haut, par-delà la paroi rocheuse ? Fort probable ! La vie se faisait rare dans les environs. Du moins je ne détectais pas d'autres formes de vie dans les parages, hormis les toutes petites présences faiblement perceptibles par le biais de mon sixième sens.
Je posai une main sur l'épaule d'Arcadia pour répondre brièvement à sa question concernant l'aptitude à voler chez les humains :


- Et non ! entonnai-je avec un clin d’œil amusé. Cette capacité n'est pas enseignable au premier venu, mon ang-... Oh ?

Je m'interrompis en entendant soudainement un cri perçant et résonnant nous lancer comme un avertissement. Lorsqu'une ombre gigantesque nous recouvrit comme un voile, j'incitai immédiatement Arcadia à se remettre debout en la ramenant prudemment à mes côtés.
Impossible pour moi de prédire les réelles intentions d'un animal de ce calibre-là ! et d'un animal tout court non plus, d'ailleurs. Je maîtrisais plus ou moins bien la magie, certes, mais pas le langage des prédateurs aviaires au long bec crochu.
Je levai des yeux fascinés sur la grande créature ailée.


- Alors ça ! C'est... génial ! Un si bel oiseau de cette taille, soufflai-je doucement, sans esquisser le moindre geste brusque, une main toujours fichée sur l'épaule d'Arcadia.

L'une des grandes ailes de notre invité surprise servit de bouclier à notre interlocuteur, nous séparant avec un mur de plumes indéniablement robuste.
Un geste ostensiblement protecteur !
Et la justification de Griever nous en expliqua la raison, pour laquelle je commençais tout juste à y voir clair. Menvra, le grand oiseau, était bien cette énergie que j'avais localisée là-haut.
Je souris de fierté rien qu'en y songeant !
Cela dit, mes yeux toujours rivés sur la bête royale et titanesque, Griever eut à peine le temps de prononcer seulement deux phrases que son grand ami lui crocheta le col avec son bec pour le jeter sur son dos. Une grande confiance palpable régnait entre ces deux êtres et cela me fit chaud au cœur en plus de me rassurer totalement.
Je me rendis à peine compte d'avoir entouré de mes bras les épaules d'Arcadia pour la presser contre l'une des miennes, trop hypnotisée par le spectacle de complicité qui se jouait sous notre nez. Je relâchai ma prise pour permettre à Arcadia de se déloger si l'envie lui en prenait ; loin de moi le désir oppressant de maintenir mon beau diamant à la chevelure de neige en cage, vous savez !
Bref ! Griever câlinait son compagnon volant ; moi j'enlaçais presque ma fille adorée. Hé hé hé ! Petite crise de jalousie ou léger sursaut affectif ? Allez savoir !
Revenons-en à notre compagnon de causette niché sur son grand ami à plumes. Une question me vint aussitôt à l'esprit.


- Je vois... Tu as de la chance d'avoir un ami aussi protecteur, Griever ! Une telle amitié doit rester gravée dans le marbre jusqu'au bout. Cela dit, quelque chose me chiffonne... Oui, répliquai-je en échangeant un regard en coin avec Arcadia. Je levai un index en m'expliquant d'une voix apaisante, dénuée de toute animosité et parfaitement adaptée à la timidité de notre présent interlocuteur : Cette histoire de monstres ne me rassure pas. Je m'en voudrais de te savoir en danger, et Arcadia aussi. Alors j'ai mon idée pour pallier à ce petit souci !

Je m'approchai doucement de l'oiseau géant en écartant les bras, paumes levées vers le ciel, avant de les rapprocher doucement l'une de l'autre pour, au final, les plaquer comme un geste attribué à une quelconque prière. Ce coup-ci, je dardais Greiver de mes grands yeux mauves tout du long, sans ciller.

- Sais-tu comment je vous ai localisés ? Comment j'ai su que ton ami se trouvait là-haut, au-dessus de nos têtes ? De même pour toi, derrière nous, tout à l'heure ? m'enquis-je avec un sourire enfantin. Je continuai le dialogue en me tapotant une tempe du bout de l'index : Tout cela se passe ici. Tu t'interrogeais sur la raison pour laquelle les humains ne savent pas tous voler. Eh bien, en l’occurrence, il en va de même pour la capacité à détecter les énergies spirituelles de son entourage ! avouai-je en me tournant, d'une simple pirouette, vers Arcadia. Nous sommes tous capables d'apprendre, mais il faut simplement s'en donner la peine ! Tout n'est qu'une question de détermination. Et, Arcadia, comme je te le disais tout à l'heure, notre entraînement du jour ne sera ni physique ni magique ; il relèvera de la notre faculté à percevoir. Avec un petit clin d’œil adressé à ma chère apprentie, je fis volte-face en direction de Griever pour lui adresser la proposition suivante : Te sentirais-tu capable d’acquérir les bases de la "Perception" avec nous, aujourd'hui-même ? Veux-tu te joindre à nous dans une expérience ô combien enrichissante pour toi et pour la sûreté des tiens ? Avec ce pouvoir typiquement humain issu de notre psyché, tu n'auras aucun mal à localiser d’éventuelles créatures malintentionnées dotées d'une source d’énergie. C'est tout bénéf' ! Et puis j'adore léguer mes acquis aux personnes méritantes. Exactement comme toi, fis-je avec un petit clin d’œil attentionné.

A portée de Menvra, je tendis une main accueillante vers Griever pour sceller cet arrangement. A mon sens, le camarade gigantesque de notre jeune ami n'avait là aucune raison de me becqueter le bras. Si le jeune garçon m'accordait toute sa confiance, son grand compagnon à plumes devrait logiquement faire de même. Sauf si la faim l'accablait. Ce dont je doutais fort. Sans quoi je me préparais silencieusement à adresser mes adieux larmoyants à mes cinq doigts de la main.
Non, je restai entièrement déterminée, l'esprit vidé de toutes mes craintes ! Pas le moindre souci dans un joli petit monde détaillé sous l'angle de ma propre bienveillance.

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 59
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Dim Fév 12, 2017 5:41 pm

L’humaine et la Shinjin n’avaient pas grand-chose à voir physiquement, même si l’attitude était assez similaire. Arcadia se faisait impérieuse sous sa capuche se tenant droite. Elle affichait un grand sourire d’une grande douceur, mais elle était concentrée sur ce garçon. Il ne semblait pas être une menace de ce qu’elle ressentait ou même lisait dans ses pensées en surface. Elle ne savait pas trop quoi répondre au sujet du côté mignon du garçon, alors elle n’en rajouta rien. Elle laissa sa mère poser toute une foule de questions au jeune homme. Elle savait que cela ne servait à rien, Ryanne voulait tout savoir de ce petit garçon, et ses méthodes fonctionnaient habituellement. Elle plissa les yeux un bref instant, puis parla ouvertement.

« Visiblement, les parents de cet enfant résident à l’autre bout de la Terre, je me demande bien comment peut-il voyager ainsi si loin. »

Répéta alors la télépathe comme si ce n’était rien du tout. Elle releva ensuite son regard vers les hauteurs comme pour suivre le fil des pensées du jeune garçon. Elle remarqua alors l’oiseau géant, qui semblait les observer. Elle ne ressentait pas de danger en cet animal, uniquement de la protection comme il aurait fait pour un petit. Alors, elle revint à regarder le jeune garçon.

« Il est très nerveux, peut-être que l’on lui fait peur, ou encore qu’il n’a pas l’habitude de traiter avec des personnes comme nous. J'ai l'impression qu'il souhaite s'entraîner également. Il a le désir de devenir plus fort. C’est quoi un championnat des arts martiaux ? »

Demanda alors Arcadia en tournant son regard vers Ryanne, très curieuse. Elle ressentit que ce Griever était vraiment très timide, mais elle se contentait de lui sourire tout simplement. Il était peu probable qu'avec son apparence, elle passât véritablement pour une Terrienne, c'était une évidence qu'elle ne l'était pas. Il était cependant fort complexe de savoir d’où elle pouvait provenir. Elle pencha la tête sur le côté en captant les pensées de Griever au sujet de son apparence harmonieuse. C’était sans doute un compliment pour quelqu’un comme lui. Elle était étonnamment flattée, elle tourna de nouveau son visage vers sa mère.

« Je crois qu’il me trouve joli, quelque chose d’approchant. J’imagine que c’est quelque chose de bien ? »

Ses grands yeux bleus retournèrent alors se poser sur le jeune garçon.

« Enchantée de te rencontrer Griever. Je suis née sur Terre, alors j’imagine que je suis une terrienne quand même. »

Sembla alors répondre Arcadia à une question que le jeune garçon n'avait posé que dans sa tête. Elle ressentit la crainte manifeste de ce Griever, et le mouvement de recul. Elle capta le glapissement de l’oiseau géant qui vint se poser lourdement entre elles et le jeune garçon. Elle ne fit pas un seul mouvement en continuant de regarder dans les yeux du garçon, comme si elle n’était pas très étonnée de cette arrivée. Elle lui sourit doucement tout simplement. Elle voyait bien que l’animal cherchait à protéger le jeune humain, c’était étonnant pour un animal de prendre des risques pour un humain. Ils devaient vraiment bien s'entendre décidément. Elle focalisa alors son pouvoir de lecture des pensées vers l’animal afin de mieux le comprendre dans l’absolu. Elle sourit doucement en direction de l’oiseau géant.

« J’imagine que tu peux nous comprendre d’une certaine façon, mais en tout cas, je suis heureuse de rencontrer le protecteur de cet enfant. Des enfants, comme c'est merveilleux, vous devez en être fière, mais nous ne ferons pas de mal à cet enfant ou à qui que ce soit d'ailleurs. »

C’était une évidence pour elle, la shinjin était tout bonnement incapable de faire du mal à qui que ce soit. C’était totalement contraire à sa nature propre. Elle était d’un grand calme et d’une grande douceur, et sans doute que l’oiseau pouvait sentir son aura divine et paisible.

« Il ne sera sans doute pas là tout le temps, et si tu dois aller aider les enfants de ton ami, mais qu’il n’est pas là ? Regretterais-tu que tu ne saches pas voler ? »

Arcadia regarda alors Menvra poser Griever sur lui afin de pouvoir partir rapidement au cas où. Elle savait voler également, mais inutile de l'inquiéter, et le laisser dans l'illusion d'être avantagé. Elle ne souhaitait pas affronter l’oiseau géant en aucune manière.

« Je me demande s’il y a beaucoup de fruits ou de légumes dans le coin, peut-être des racines ? Je ne mange pas de viandes. »

Répondit alors à sa manière la shinjin à la réflexion de trouver de quoi boire et manger de Griever.

« Des monstres ? De quoi parlez-vous ? »

L’être divin se rendait bien compte qu’il n’était pas n’importe qui ce petit garçon, mais c’était sans importance. Elle tendit alors une de ses mains en direction de Menvra afin qu’il ressente qu’elle ne représentait pas un danger. Elle était sans doute considérée comme intelligence, elle ne connaissait pas tellement le second degré. Elle jugeait d’une manière réfléchie et scientifique chaque situation. Elle ne se rendait pas tellement compte, qu’elle gênait Griever par son approche assez franche du collier. Elle tourna son visage dans la direction de Ryanne lorsqu’elle posa sa main sur son épaule.

« Pourtant beaucoup en serait peut-être capable pour un temps restreint. Voler est pourtant le premier rêve de l’Homme dit-on. En tout cas ce Menvra me semble être un prédateur de la région, sans doute un des maîtres des lieux. S’il s’est installé avec sa famille, cela doit vouloir dire qu’il n’a pas de mal à la protéger et à la faire vivre. Alors on peut dire que c’est son territoire. On peut imaginer que ce Menvra à adopter le petit garçon par le biais de ses rejetons, et … »

Un peu coupée dans son élan, Arcadia sentit les bras de Ryanne autour de ses épaules. Elle se pressa alors naturellement contre sa mère, souriante, apaisée d’autant plus. Elle aimait ce contact avec sa mère. Elle resta alors contre sa mère avec un léger sourire, elle écoutait Ryanne, qui la regardait en se posant des questions. Elle remarqua alors l'index levé, cela était un signe d'un apprentissage à retenir, alors elle était tout ouïe. Elle haussa les épaules légèrement.

« Je ne pense pas être en danger par des monstres, des animaux de la région ? »

Alors que Ryanne commençait à expliquer à Griever la manière de l'avoir localisé, et bien que cela soit une découverte pour Arcadia, elle hocha la tête comme une évidence. Elle regardait le doigt contre son visage.

« Une manière de voir à distance les auras des personnes. Plus l’individu est fort, plus il est facile de le ressentir. Je comprends maintenant, nous sommes dans cet endroit désertique pour s'entraîner, c'est bien plus facile sans nombre de parasites. J'ai hâte de commencer, je peux savoir beaucoup de choses en regardant quelqu'un, mais pouvoir les localiser à distance serait profitable. »

Ryanne avait jugé Griever comme méritant, c’était bien la preuve de sa grande ouverture. Elle lui avait proposé de débuter l'entraînement, mais le jeune garçon devrait prendre sur lui pour être volontaire ou non. Or, il était sur le dos de son ami à plumes surprotecteur. Allait-il franchir le pas ? Elle fut sur ses gardes alors que Ryanne tendit une main en direction du duo. Elle essayait de lire dans les idées de l’oiseau ce qu’il comptait faire. Sans doute qu'une approche trop directe serait perçue comme un danger, qu'il le soit ou non.

« Nous ne voulons pas de mal à cet enfant, il n’y a pas à s’inquiéter. »


Dernière édition par Arcadia le Jeu Juil 20, 2017 9:46 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Griever

avatar


Masculin Messages : 17
Age : 29
Zénies : .

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Dim Mar 05, 2017 11:25 pm

Comment est ce qu'il devrait se sentir ? C'est une question qui lui trotte légèrement dans la tête après qu'il se soit rendu compte que Arcadia lisait ses pensés. Une partie de lui ne bronche pas plus que ça : il n'a après tout sentie aucune douleur ou même preuve de la présence de la jeune femme. Mais... alors que Ryanne s'émerveille devant on lien avec Menvra, il ne peut pas s'empêcher de sentir quelque chose. Quelque chose ressemblant vaguement à de la gêne, mais en cent fois pire. Du dégoût ? Non plus. Il ne sait pas vraiment ce que c'est, mais cette émotion, qu'elle qu'elle soit lui provoque une sorte de vive répugnance et sans même y faire attention, il encercle brusquement son torse ses bras, fixant la plus jeune des deux femmes tandis qu'il sent le corps de son ami se raidir d'un coup en dessous de lui, une seule phrase lui venant en tête, sans pour autant franchir ses lèvres :

****Je... Sortez de... Sortez de ma tête !****

Il ne sait même pas pourquoi, mais l'idée que quelqu'un puisse lire ses pensés est presque traumatisant. Non, pas presque. Cependant, il inspire profondément, essayant de se calmer, même si tous ses instincts lui hurlent d'un coup de se débarrasser de la menace sur le champ. Il n'est pas un saiyan. Il n'est pas l'un de ses monstres ! Cependant, il est arraché à ses pensés par un glatissement sonore et se rend brusquement compte que sa main droite est nimbée d'une aura violette au lieu du bleu traditionnel... et que en plus, ses doigts sont crispés dans la position de chargement du Grieving Blaster ce qui le pétrifie d'horreur. Presque immédiatement, son aura se résorbe et il prend une brusque inspiration, essayant de rester calme ce qui est plutôt difficile pour l'instant. Il a presque l'impression que... non, il préfère ne pas finir cette pensé et il descend doucement de Menvra, s'approchant ensuite lentement de Ryanne tout en essayant de ne pas montrer sa crainte. Les explications sur la capacité à sentir le ki sont un peu difficiles à comprendre, surtout dans son état, mais il tente de ne rien montrer, espérant surtout que les deux femmes n'ont rien remarqué. Cela dit, peu à peu, il commence à se calmer, ne sentant toujours aucune douleur ou quoi que ce soit. Le souvenir du fait que Arcadia ait apparemment "entendu" qu'il la trouvait jolie n'en reste pas moins gênant, mais au final, il se contente de suivre les explications comme il le peut, même s'il prend la peine de répondre à une question précédente :

"Les... Les R-rukhs peuvent vivre plus de deux... D-deux cent ans. Ils g-grandissent très vite et... Enfin, dans moins d'un m-mois, les bébés pourront déjà v-voler je pense. Ils n'auront p-pas... Vraiment besoin de moi. Quant aux m-monstres..."

Les monstres. Comment leur expliquer ça ? Est ce q'il a seulement le droit de le faire ? Son père est de la même race, mais il est si différent d'eux. Les saiyen qu'il a vu sont des monstres, des abominations. Des brutes qui se moquent complètement de ce qu'ils détruisent au final. La seule idée qu'il puisse partager la moitié de son sang avec eux lui fait froid dans le dos, même s'il sait que tout est relatif à ce niveau. Son père n'est pas comme ça après tout... Cependant, il grimace légèrement en voyant Ryanne tendre la main dans sa direction... directement dans le champ d'action du bec de Menvra. Quoi que l'aigle géant soit calme actuellement, il n'en demeure pas loin surprotecteur et vu son agitation, il suffirait d'un bref coup de bec... Griever lui-même hésite légèrement : il ne connait pas les deux femmes, mais d'un autre côté, il ne sent aucune agressivité... si bien qu'il prend timidement la main tendue vers lui, observant ensuite Arcadia un bref instant avant de murmurer :

"Je... Je v-veux bien... M'entraîner avec v-vous mais... Est-ce que... Arcadia-san peut... P-peut éviter d'aller dans... ma t-tête s'il v-vous plait ? Je... Enfin, ça f-fait pas m-mal, mais... J'ai j-juste... peur de s-savoir que q-quelqu'un peut v-voir ce que je p-pense..."
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Lun Mar 06, 2017 2:19 pm


Comme de coutume, Arcadia partageait ma grande curiosité. Et toujours dans la même continuité, ma chère et douce fille à la peau blanche me suppléait avec un calme et une douceur typiquement.... "Arcadienne" ! Ce comportement contrastait quelque peu avec le mien et cela permettait de nous compléter mutuellement dans les situations où ma jovialité naturelle ne pouvait pas plaire à tout le monde. En outre, grâce à ses capacités télépathiques, j'obtenais souvent de belles informations sur mon entourage, plus particulièrement envers un interlocuteur sur lequel j'avais jeté mon dévolu.
Toutefois, Griever restait intimidé par notre présence. Nos caractères respectifs ne le poussaient malheureusement pas à se mettre à l'aise, même en présence de son grand protecteur ailé. J'imagine que cette protection allait dans les deux sens. Quoi de plus logique au vu de cette complicité exemplaire entre les deux êtres ?
Avant de tenter une approche pacifique avec le petit blond perché sur son grand compagnon, il nous accorda quelques secondes hésitantes de documentaire verbal sur la vie des "Rukhs", des oiseaux géants capables de vivre deux cent ans dans le meilleur des cas. Mais suite à ces explications fort instructives, Griever s'interrompit sur la description des monstres. Il ne souhaitait visiblement pas en dire plus. Et je n'avais pas encore pris la mauvaise habitude quelque peu envahissante d'inciter Arcadia à lire dans les pensées d'une personne aussi réservée... voire d'une personne tout court d'ailleurs ! A côté de cela, suite à l'énonciation de mon petit projet d'entraînement, l'intéressée ne se fit pas prier pour surenchérir sur les avantages d'acquérir une compétence psychique de ce calibre.
Aaah, ma suppléante d'amour ! Que ferais-je sans ton assistance analytique ? et la remarquable et si drôle défaillance de ton second degré encore quasi-inexistant ?
Quel astre en sucre !
Je ne décrochai pas mon regard de Griever. Ce petit cachottier savait également manipuler le Ki, en plus de voler avec une bonne maîtrise de cette capacité. Pendant notre dialogue, il s'en était servi. Je l'avais senti. Mais aucun drame n'étant survenu, je ne craignais donc ni pour ma vie ni pour celle d'Arcadia.
Cessons les rétrospectives enquiquinantes pour nous focaliser sur le présent ! Les innombrables questions d'Arcadia sur la définition d'un "championnat des Arts Martiaux" et autres allaient devoir attendre. Pour son entraînement, cela ne servirait pas à grand-chose, de toute manière. De plus, le combat en lui-même ne l'attirait pas outre mesure. La compétition non plus.
Je serrai enfin la main de mon nouvel apprenti de passage en souriant gentiment.


- Génial ! Je sens qu'on va tous passer un moment d'apprentissage des plus extraordinaires ! m'exaltai-je en coupant la parole à Griever.

Cela ne l'empêcha pas de continuer avec sa légendaire timidité. Mon regard se tourna vers Arcadia lorsqu'il fit un commentaire sur l'intrusion mentale dont elle possédait les clés.
Je ramenai la fantastique télépathe vers moi et lui passai un bras dans le dos.


- Ho-oh ! Ton nouveau compagnon d'apprentissage semble vouloir mettre un point d'honneur sur la discrétion et l'intimité mentale, Arcadia, soufflai-je à son attention, posant les yeux sur Griever non sans continuer de lui sourire. Comme moi, en somme ! Un avis que je comprends parfaitement. Raison supplémentaire pour laquelle je n'insisterai pas sur l'identité de ces fameux "monstres" mentionnés plus tôt. De toute manière, avec ce que je vais vous concocter, Arcadia n'aura pas l'occasion de sonder l'esprit de qui que ce soit tant il vous faudra que vous soyez concentrés pour remplir votre objectif commun.

Marché conclu, donc !
Je promenai mon regard sur les alentours, dans la direction opposée à la montagne fendue par laquelle nous étions arrivées en ces lieux, et cherchai visuellement un endroit à peu près confortable où s'installer. Cela ne me prit pas longtemps et j'invitai aussitôt Griever et son Rukh de compagnie à nous suivre, Arcadia et moi - main dans la main avec cette dernière, comme toujours lorsque mon entrain atteint des sommets et qu'elle se trouve à ma portée~. Elle ne protestait jamais, ce qui m'incitait toujours à recommencer. Et puis cette petite manie à la fois enfantine et maternelle la forçait à courir de temps en temps, car mon ange était atteinte du même virus que moi. Celui de la curiosité maladive lui intimant souvent de se plonger dans la littérature de toute sorte ! Toutefois, la science occupait une place de choix dans ses centres d'intérêts.
Une fois arrivée au milieu du plateau aride, devant un assemblage de rochers tous aussi secs les uns que les autres, je décollai mes pieds du sol pour m'envoler vers une colonne rocailleuse d'environ trois mètres de haut sur laquelle je m'assis en tailleur. Avec beaucoup d'imagination - ce dont je ne manque nullement -, la configuration des pierres ressemblait à un début de chantier pour façonner un futur amphithéâtre. Une formation en cône.
Un endroit vraiment parfait pour jouer les enseignantes, du haut de mon perchoir d'une cinquantaine de centimètres de large en son sommet de nature plane.
La base me paraissait stable. Un arbre mort s'était contorsionné d'une étrange manière, se frayant un chemin à l'air libre pour se donner comme un semblant de liberté.
Cela en devenait presque poétique ! Hé hé !
Après avoir attendu que mes élèves se soient installés sur leurs cailloux grands formats, je repris la parole. Avant toute chose, je toussotai dans mon poing fermé pour ne pas avoir un quelconque problème d'élocution par la suite. Puis je levai un index professoral. Un tic aisément reconnaissable par Arcadia, j'en avais pris conscience à force de lire dans son regard pétillant du désir d'apprendre.


- Bien ! Tout le monde est prêt ? demandai-je en laissant un petit blanc sonore s'étendre sur le plateau. Inutile de me répondre, c'était une simple question rhétorique. Hé hé hé !... Désolée. Il fallait que je vous taquine un peu. Revenons-en à nos délicieux moutons. Soyez attentifs, les enfants ! Sans quoi votre succès n'en sera pas un.

J'aspirai une bonne goulée d'air en effectuant un petit bilan interne de cet exercice si particulier.
La méthode appliquée par Khail et moi allait continuer de me servir dans le cas présent.
Mais avant cela, je repris mes explications laissées sur le feu de mon esprit en ébullition.


- La Perception, où comment parvenir à sentir l'énergie spirituelle de son entourage dans un rayon qui - vous ne tarderez pas à le découvrir par une pratique systématique - continuera de s'élargir et fur et à mesure de votre progression, aura pour base la lecture de votre propre signature énergétique. Comment voudriez-vous vous intéresser à celle des autres si vous ne connaissez pas la propre nature de votre centre de Ki ?

Je fis une pause pour, en bonne professeur, permettre à mes deux élèves d'assimiler les prémices de mon enseignement à leur rythme. Arcadia n'aurait aucun mal à suivre. Quant à Griever, je restais méditative. Sa timidité pourrait bien le troubler un chouïa, qui sait ?

- Pour ce faire, il va vous falloir vous installer confortablement - de préférence comme je le fais actuellement sous vos jolies pupilles brillantes de curiosité - et surtout rester fixe. Pour l'heure, se déplacer est inutile. Autant commencer dans la facilité, sachant que vous allez devoir fermer les yeux et tenter de sonder votre Cœur de Ki. Là où sommeille votre potentiel énergétique. La clé repose sur votre concentration ! insistai-je en tapotant l'air de mon index dressé. Et avec elle, vous allez pouvoir pousser les portes de votre esprit et vous y introduire en toute tranquillité. Dans cette petite pièce qui est entièrement vôtre, vous devriez y voir votre essence-même. Généralement, cela ressemble à une sphère. Un peu comme une planète qui tourne continuellement sur elle-même ! C'est un spectacle mémorable auquel vous allez assister, je vous le garantis. Ensuite, sachez que la taille de cette "sphère" est le reflet de votre niveau. Plus éblouissante et grande elle sera, plus fort vous êtes ! Mais n'ayez aucune crainte si cette dernière vous parait trop petite : elle grandira à l'avenir, pour sûr. Cela ne tient qu'à vous, en fait. Quant à sa couleur, eh bien... ajoutai-je en me passant une main derrière la tête, sous mes cheveux mauves. Je n'en connais pas la réelle signification ! Ah ha ha ha ! Navrée. La mienne est en grande partie violette, avec un soupçon de rouge dont j'ignore totalement le sens. Toujours est-il qu'elle est de la même couleur que votre Ki, et que je pense que ça teinte pourrait changer au cours de votre vie.

Je promenai mon regard sur les visages de mon auditoire et tapai dans mes mains pour leur donner le signal.

- A vous d'essayer ! Ce n'est pas plus compliqué que d'essayer de vous envoler. Persévérez ici et maintenant et vous y parviendrez avant la nuit tombée. Si vous avez des questions, posez-les moi après, je serai tout ouïe ! Mais pour l'heure, n'oubliez pas : concentration rime avec exploration de votre essence ! Laissez libre cours à vos talents sensoriels, leur intimai-je.

Quant à moi, pendant leur exercice, je sondais leurs énergies respectives, mettant à nu le Cœur de Ki de mes apprentis sans faire montre d'aucune forme d'intrusion.

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Mer Mar 08, 2017 9:56 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 59
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Mer Mar 08, 2017 5:24 pm

Alors qu'Arcadia n'avait pas trop fait attention à la pose que prit Griever comme pour se protéger physiquement de son intrusion mentale. C'était tout bonnement inutile, mais c'était plus une réaction d'instinct qu'autre chose. La shinjin sentit un regard intense à son égard, il était certain qu'elle n'avait pas été très subtile en parlant à haute voix. Elle s'en aperçut lorsque la nouvelle-née entendit la forte supplique de Griever à sortir de sa tête. Il n'avait guère de manière de savoir si c'était vraiment le cas ou non, alors elle resta un petit peu encore. C'était totalement naturel de lire dans les pensées chez un être vivant pour la shinjin, alors elle ne comprenait pas le souci. Évidemment, elle n'avait jamais rencontré quelqu'un capable de lire dans les siens, mais elle ne mentait pas. Il suffisait que l'on lui pose une question pour qu'elle réponde sans coup férir. Cependant, Arcadia afficha un visage froid et sérieux lorsqu'elle perçut les instincts meurtriers à son égard. Son aura n'était pas visible, mais quelques cheveux commençaient à s'envoler tandis qu'elle était prête à se défendre. La shinjin sentit un conflit interne en ce garçon, il semblait chercher à se contrôler. C'était une étrange sensation, comme s'il y avait deux consciences en même temps. Elle resta sérieuse un bref instant en regardant l'étrange aura autour de la main de Griever. On aurait dit qu'il voulait procéder à une vague déferlante. Puis tout d'un coup, tout s'arrêta immédiatement comme si rien ne s'était passé. La seconde personnalité semblait avoir été vaincue, le garçon était de nouveau calme. Alors ce fut à son tour de retrouver son calme et son sourire sur les lèvres. Elle se détendait tout simplement après la courte, mais intense tension.

Arcadia regarda alors le garçon descendre courageusement de son oiseau géant, comme s'il acceptait le défi de vivre une grande aventure pleine de risques. Elle n'avait pas besoin de lire dans ses esprits pour voir la crainte dans son regard, qui marquait son visage. Elle fut presque étonnée d'entendre Griever parler tout de même de ces grands rapaces, les R-rukhs, tout de même un étrange nom. Cela devait venir d'un patois local, se dit la shinjin. Elle enregistra les informations que lui avait données le joli blond. Elle était une tête depuis la naissance, comme si tout lui venait naturellement. Elle avait une très forte capacité à apprendre et surtout une grande envie. Elle ne se choqua pas outre mesure de l'absence d'explication au sujet de ces fameux monstres. Arcadia avait remarqué que les humains désignaient des personnes, qu'ils n'aimaient pas ou craignaient. C'était une manière de se dédouaner, de dire qu'ils étaient bien différents d'eux. Alors, la shinjin n'insista pas malgré sa puissante curiosité. Elle sourit doucement en voyant le garçon accepter la main de sa mère adoptive, il avait finalement osé ! Puis une toute mignonne demande de ne pas aller dans sa tête fut quémandée par Griever.

« Très bien, soit, je n'irais plus dans ta tête. Je ne ferai jamais de mal physiquement à quiconque, tu peux en avoir l'assurance. Pourquoi avoir peur de ses propres pensées ? Y a-t-il des choses honteuses ? Moi tu peux me poser toutes les questions sur tu le souhaites, j'y répondrais. »

Répondit alors par la positive au garçon. Arcadia arrêta bien évidemment de lire dans ses pensées comme promis, elle était quelqu'un d’honnête. Peut-être bien que sa mère adoptive avait une certaine influence sur son développement depuis sa naissance de ce fruit doré. Les deux femmes se ressemblaient tout de même beaucoup au final. Les deux femmes étaient assez expansives dans leur genre, et elles ne restaient pas très discrètes partout où elles passaient. C'était le moins que l'on pouvait dire. C'était bien contre son gré que la shinjin agissait ainsi, c'était pour ainsi dire normal à ses yeux. Elle faisait une parfaite assistante pour Ryanne dans le sens qu'elle avait la même passion, la découverte et l'investigation de la vie. Elle était plutôt admirative de tout ce que sa mère adoptive connaissait. Arcadia avait décidément beaucoup à apprendre. Elle sentait que Griever n'était pas un danger dans l'immédiat, elle ne pouvait guère expliquer l'étrange réaction de tout à l'heure avec son aura agressive, mais c'était passé. Il était redevenu le mignon et timide petit garçon, que sa mère adoptive semblait apprécier. Loin d'être jalouse, ce n'était pas son genre, l'extraterrestre capta l'absence de réponse notoire au sujet du championnat du monde d’arts martiaux. Elle poserait la question de nouveau, elle était assez curieuse, mais il devait avoir une raison pour que sa mère ne réponde pas sur l'instant. Quoi qu'il en soit, elle ne comprenait pas vraiment l'intérêt de se battre pour le plaisir. Comment pouvait-on avoir plaisir à faire du mal aux autres ? C'était impensable pour la shinjin de penser ainsi, alors agir !

« Oui allons y maman ! J'ai hâte ! »

Dit alors pleine d'entrain Arcadia en regardant partout afin de percevoir quelque chose qui pourrait l'aider à comprendre cette technique de perception. Elle rosit légèrement des joues en sentant Ryanne la presser contre elle avec tendresse.

« Oui apparemment, c'est étrange cette manière de réagir. Si jamais vous pouviez être télépathe, on aurait des chances de gagner un temps formidable. Parler prend beaucoup plus de temps. »

Ryanne et Griever se ressemblaient sur certains points, dont la douce animosité au sujet de la lecture mentale. Elle suivit le regard de sa mère adoptive aux alentours, qui semblait chercher le coin idéal pour un entraînement de ce type. Elle suivit tant bien que mal au début, la shinjin se mit à s’envoler trainer par la main après Ryanne. Elle n’avait pas besoin de générer une aura pour pouvoir voler, elle commençait à avoir l’habitude comme une seconde nature. Sa mère adoptive avait choisi un endroit désertique, ce qui lui semblait logique afin de s'entraîner à localiser des sources d'énergie. Évidemment, les formes de vie dites primitives n'avaient en général que peu de qui, mais pour une découverte de nouvelles sensations, cela pouvait se révéler plutôt gênant.

Une fois au sommet, Arcadia regarda alors sa mère adoptive s’installer sur un ensemble de rochers en taille. Ne sachant pas trop, elle l'imita afin de se poser sur un autre pas loin en tailleur également. Elle compensait la difficulté à maintenir la position en planant légèrement en regardant sa mère adoptive. Il était évident que Ryanne prenait avec un grand soin et une grande importance à son rôle de professeur. Arcadia avait des suspicions que sa mère adoptive prenne grand plaisir à ce genre de rôle. La preuve en était de se lever d’index si reconnaissable. Cela rendait la shinjin encore plus excitée, le plaisir d’apprendre était bien présent. Elle était alors excessivement concentrée sur les moindres paroles ou gestes prononcées et effectuée de Ryanne. Elle hocha la tête vivement alors que sa mère adoptive demanda si tout le monde fût prêt, elle l'était quoi qu'il en soit. C’était sans importance que Ryanne blague à ses dépens, tant que la shinjin allait apprendre de nouvelles choses. La nouvelle professeur leur demanda de s’intéresser à ressentir leur propre énergie avant de chercher à détecter celle des autres. C'était une bonne idée en soi, alors elle ne fit pas de commentaire particulier. Elle avait très rapidement intégré les directives, et elle attendait avec impatience la façon de procéder. Elle se souleva un petit peu en volant au-dessus de son piton rocheux afin de pousser délicatement de la main tous les petits cailloux, poussières ou tout autre objet gênant. Un travail devait être fait parfaitement et délicatement, ou ne devait pas. Elle hocha la tête lentement, elle devait détecter la source de son pouvoir. d'autant qu'elle se souvint, Arcadia avait toujours pu contrôler son énergie, cela lui était venu naturellement. Elle ferma immédiatement les yeux afin de se concentrer sur son moi intérieur. Elle se plaça en tailleur et joignit les mains paumes ouvertes vers le ciel. Elle essayait de se concentrer sur son énergie afin de remonter jusqu'à la source. Une légère aura blanche apparu tout autour de son corps, alors qu'elle commença à flotter dans les airs sans trop y faire attention. Elle était parfaitement détendue, tandis qu'elle imaginait un point lumineux au niveau de son ventre. Elle le cherchait, maintenant qu'elle savait que c'était possible, elle le trouverait. La shinjin ne comprit pas la phase de difficulté à voler, elle avait toujours su voler ! Arcadia comptait bien réussir cette épreuve bien avant que la nuit ne commence à tomber. En tant que shinjin, elle ne dégageait aucune énergie de Ki classique. Il était alors impossible de la repérer de la sorte, il fallait être capable de générer de l'énergie divine comme son peuple pour cela. Cependant, elle serait capable de sentir les énergies classiques comme divines.


Dernière édition par Arcadia le Jeu Juil 20, 2017 9:44 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Griever

avatar


Masculin Messages : 17
Age : 29
Zénies : .

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Ven Mar 31, 2017 12:57 am

Apparemment, sa réaction surprend plus ou moins Arcadia, cette dernière se contentant ensuite de lui promettre de ne plus se rendre dans sa tête, ce qui lui arrache un soupir de soulagement. Elle ne peut pas comprendre ce que ça fait... mais au moins, elle n'a pas de mauvaises intentions, c'est déjà ça. Se détendant légèrement, Griever essaye de sourire, chose rendue plus facile par le comportement et la présence presque festive de Ryanne. La femme semble en effet enchantée d'avoir deux personnes à entraîner, ce qui ne l'empêche cependant pas de faire une remarque à sa fille concernant la discrétion et l'intimité mentale. Apparemment, Grigri n'est pas le seul à ne pas apprécier cette invasion, mais... Arcadia n'a pas l'air de s'en rendre compte, si bien qu'il murmure, juste assez fort pour qu'elle entende :

"C'est... C'est p-pire qu'un viol. Vous... p-pour vous, c'est peut être j-juste quelque chose à part, mais... mais p-pour les gens que v-vous scannez c-comme ça. V-vous ne c-comprenez p-pas ? L'esprit est le s-seul sanctuaire qu'on a. Le s-seul endroit où on p-peut réellement être s-soi-même sans que p-personne puisse voir ou j-juger. Ce que v-vous faites, même si on ne le s-sent pas... Mon p-père appelle ça un viol m-mental... q-quelque chose de... de v-vraiment horrible..."

Vu le temps qu'il passe seul dans la nature, Griever a entendu parler de pas mal de choses, certaines beaucoup moins amusantes que d'autres. Et bien qu'il n'en ait pas encore vraiment compris le sens, il en sait assez pour savoir que ce que son père appelait "viol" était l'un des crimes les plus odieux que les gens, peu importe la race, pouvaient commettre. Alors un sur l'esprit... Presque immédiatement, il secoue vivement la tête, inspirant profondément pour essayer de se calmer, se contentant de regarder le ciel un bref instant. Cette vision ne manque jamais de le calmer, l'immensité bleue lui inspirant une étrange sensation de liberté. Peu à peu, le souvenir du temps passé en haut devient de plus en plus fort, prenant le pas sur tout le reste, le souvenir du vent portant son corps et l'étrange tiédeur de son aura lui trottant la tête. Finalement, il parvient à se calmer totalement, inspirant ensuite profondément avant de murmurer :

"J'ai j-juste... P-peur c'est tout. Il y a des c-choses que... que je p-préfère être le s-seul à savoir sur m-moi-même..."

En particulier concernant son lien avec la seconde partie du sang qui coule dans ses veines... Heureusement, il n'a pas le temps d'y penser d'avantage : Ryanne les a en effet amenés vers une étrange disposition. On dirait presque le début d'une construction humaine, mais y a quelque chose d'étrange. Entre autre un arbre mort complètement tordu et un amas de rocher formant un arc de cercle. Vu que personne n'aurait pu vouloir s'installer dans les parages, Grigri ne peut d'un coup pas s'empêcher de se demander si ce ne serait pas l'oeuvre de ces monstres : après tout, le combat contre le plus gros n'a pas eu leu très loin de là. Cela dit, il aurait surement fait plus de dommages que ça. Son attention est cependant vite ramenée vers sa nouvelle sensei lorsqu'elle commence à expliquer le fonctionnement de la Perception, leur précisant qu'ils vont devoir, avant tout, connaître leur propre signature énergétique, chose qui choque légèrement Grigri. Connaître leur signature ?

****Je... Je n'arrive pas à croire que j'ai jamais pensé à essayer de ressentir ma propre signature énergétique ! Contrôler mon Ki aurait été beaucoup plus facile avec ça ! Bon sang, quel temps perdu !****

C'est le cas de le dire. Voler a été plus ou moins facile, vu son désir d'apprendre le plus rapidement possible et le sang coulant dans ses veines. Mais apprendre à utiliser son ki en combat lui a demandé plus de deux ans d'efforts et n'est devenu possible qu'après sa première transformation incontrôlée. Ce seul souvenir le fait violemment frisonner : heureusement que son père était lui aussi capable de se transformer et de contrôler sa propre forme, sinon, les dommages qu'il aurait pu faire s'il n'avait pas été stoppé... Mais   ce n'est pas le moment d'y penser. Continuant sagement à écouter Ryanne, il ne peut pas s'empêcher de repenser à ce temps stupidement perdu. Si seulement il avait su ça plus tôt... Malheureusement, son père ne pouvait l'entraîner que par la façon saiyanne... Donc, en lui montrant diverses techniques en lui donnant des explications, mais elles étaient loin d'être utiles pour apprendre rapidement. Tandis que les instruction de la jeune femme... Inspirant profondément, il s'assied lentement en tailleurs avant de fermer les yeux, souriant légèrement lorsqu'une violente rafales d'air vient lui ébouriffer les cheveux, portant un glatissement qui indique que Menvra vient de retourner voir ses petits, même s'il est presque sur que le volatile gardera un oeil sur lui. Après tout...

****Il est encore plus surprotecteur que papa...****

Aussi facile que de s'envoler ? Alors qu'il ferme les yeux tout en enflammant son ki autour de lui, Grigri commence à essayer de se concentrer sur son énergie, mais peine à se recentrer suffisamment. l'énergie bleue qui filtre lentement autour de son corps commence peu à peu à gagner en intensité, mais pour le moment, il ne parvient pas à trouver le "centre" dont parlait Ryanne... Ce qui devient légèrement frustrant. Cela dit, il se contente d'inspirer profondément pour rester calme, continuant à se concentrer : s'il se met en colère, ce n'est même pas la peine d'essayer !
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Ven Mar 31, 2017 11:58 pm


De mon côté, je ne pris guère la peine de sonder mon propre noyau de Ki. Principalement parce que je le connaissais par cœur, accessoirement parce qu'il ne m'était en rien compliqué de chercher à en définir la forme. A force de recourir à cette lecture interne, cette introspection pourtant si délicate et ignorée par trop de monde, l'aisance de l'habitude jouait merveilleusement bien son rôle. Une concentration poussée à son maximum ne me servait donc plus à grand-chose dans une situation de ce genre, surtout au repos !
Ainsi je pris la peine de consulter le Centre de Ki d'Arcadia et de Griever.
Pour ne pas m'emmêler stupidement les pinceaux, quand bien même le Compartimentage de l'esprit pourrait éventuellement palier à une erreur d'étourderie de ce genre, je choisis de me focaliser d'abord sur l'énergie de ma fille adoptive.
L'observant du coin de l’œil en train de léviter au-dessus de son pilon rocheux, j'incitai ma capacité de perception rodée par le temps à se verrouiller sur sa personne. Étant donné qu'elle se concentrait, cela n'aurait pas dû m'être d'une grande difficulté. A ma grande surprise, le résultat ne fut guère probant ! Hormis son aura blanchâtre, il m'était étrangement impossible de déceler la forme de son Centre de Ki. Exactement comme par le passé, en me remémorant tristement mes anciennes tentatives avortées par ce que je croyais être synonyme de lassitude ou de frustration répétées.
Diantre...


- Une jeune femme si particulière, murmurai-je en posant mon regard pétillant de curiosité sur l'éclat de son aura atypique.

Et une raison supplémentaire pour la considérer comme ma chère et tendre enfant !
Ah, Arcadia ! Tu ne le sais pas mais j'en apprends beaucoup à tes côtés, encore et toujours ! Même si les informations récoltées me paraissent très souvent diablement cryptées.
Avec un sourire en coin pétri d'une grande affection, je basculai mon attention du moment sur le petit Griever. Ce dernier rencontrait davantage de difficultés que mon adorable ange en sucre, je le sentais. Il paraissait posé et détendu, mais la source de son Ki demeurait toujours hors de portée de son sixième sens atrophié. Le fixant discrètement afin de ne pas nuire à sa concentration en pleine effervescence, je conservais un œil spirituel emprunt de soif de connaissance sur son Cœur de Ki. Contrairement à l'essence d'Arcadia, je visualisais parfaitement sa silhouette bleutée. En toute logique, Griver ne devrait pas sentir ma lecture de son Ki, sauf erreur de ma part ou à la rigueur s'il faisait l'objet d'une curieuse anormalité/sensibilité sensorielle à la Perception des autres.
Ce dont je doutais fort. Très, très, très fort ! Considérez cela comme un euphémisme.
Pour l’aider un peu dans sa manœuvre, je brisai doucement le silence qui régnait sur le plateau rocailleux à l'aide d'un murmure semblable au doux passage du vent.


- Suis le flux de ton Ki. Remonte-le comme tu le ferais d'un cours d'eau mais ne force pas pour autant. Avec douceur et sagacité tu parviendras à définir petit à petit les contours de ton Cœur de Ki. La patience est la mère de toutes les vertus.

Je pourrais tout aussi bien en faire une berceuse, voire une belle petite comptine !
Mais passons.
Sachant qu'il m'était impossible de guider Griever vers la bonne voie autrement que par mes conseils emplis de bonté, je m'imaginais la suite de leur entraînement avec une patience bienveillante et pleine de compassion. Naguère avec Khail, ce travail ne fut pas des plus simples, même pour moi. Pour une personne axée davantage sur le combat que sur la voie de la connaissance, la tâche n'en est que plus rude. Le jeune âge de Griever pourrait tout aussi bien lui porter préjudice mais attendu que ce dernier maîtrisait la danse de l'air - ou l'Art des Chevauche-Tempêtes comme j'adore le nommer -, il devrait logiquement s'en sortir au bout d'un temps.
Avant le crépuscule si tout se passait bien. Pendant la nuit dans le pire des cas.
Je lui accordai du temps en dodelinant silencieusement de la tête, un peu comme une figurine dont seulement le cou est articulé par une rotule, postée à l'arrière d'une voiture au-dessus de la banquette arrière. Cette image eut le mérite de me faire sourire à défaut d'en rire.
Puis un moment après, je tournai la tête en direction d'Arcadia pour la questionner sur l'aspect de son Cœur de Ki.


- Alors ? Qu'en est-il de son aspect ? Est-il grand ? petit ? difforme ? Sa couleur s'en trouve t-elle identique à celle de ton aura, comme ce blanc si pur qui irradie de beauté ? Et sa forme ? Est-elle lisse ? entourée de légères protubérances comparables à celles visibles à la surface d'une étoile ? J'attends ta description, Arcadia ! ♫

Je cherchais à lui donner l'impression de connaître l'aspect de son noyau atypique. Il n'en était rien, évidemment. Mais cette interrogation surprise remplie de questions pouvait tout de même semer le doute dans l'esprit des plus candides, ou des plus crédules. Au choix !
En l'attente d'une réplique de la part de ma fille adoptive, j'interrogeai Griever du regard jusqu'à ce que ce brave dernier daigne me fournir au moins un semblant de réponse. Une réponse positive, de préférence !
Je me voyais très mal le laisser mariner dans son jus si jamais sa Perception n'évoluait pas d'un pouce. Dans le pire des cas, mon regard viserait à l'encourager à persévérer. Car oui, sans la persévérance il lui serait proprement impossible d'aiguiser son sixième sens ! A lui comme à n'importe quel autre pratiquant.
Je repris d'une voix claire et pleine de sagesse :


- Quand vous parviendrez enfin à me décrire votre propre Cœur de Ki, vous vous focaliserez sur le mien en quête de son aspect. Je veux vous entendre me le décrire de la manière la plus précise possible ! Couleur, forme, particularités... soyez attentifs.

Hormis sa taille de plus en plus imposante depuis la dernière année écoulée suite à ma rencontre avec Khail, la sphère de Ki illustrant mon niveau de puissance n'avait pas changé. Elle demeurait d'un violet éclatant, dont le contour se détachait parfois de ses lignes originelles par quelque fluctuations semblables à de petites protubérances solaires. Rien de bien méchant. En revanche, une sorte de satellite d'un rouge écarlate se déplaçait tranquillement en orbite tout autour. Un petit détail dont je ne connaissais toujours pas la nature profonde.
Pour rendre la tâche plus facile à mes bien-aimés disciples, je fis dégager un peu de mon énergie sur place sans pour autant quitter ma position assise. Une mince couche d'énergie violette englobait ma silhouette comme une carapace intangible et opaque.

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Dim Mai 14, 2017 4:49 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 59
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Lun Avr 10, 2017 9:04 am

Arcadia sentit que Griever se détendait un petit peu de sa drôle expérience avec le Shinjin. Elle ne voyait guère à mal, elle faisait surtout tout pour comprendre, appréhender et elle était terriblement curieuse, mais pas à aller à faire du mal à quelqu'un. Au chuchotait du jeune garçon, elle secoua la tête doucement et répondit sur un ton normal.

« Non, je ne comprends pas très bien, je n'ai rien fait à votre intégrité physique, mais je suis désolée si j'ai d'une quelconque manière blesser votre personne. Un viol est une notion assez forte tout de même, mais vous parlez d'un sanctuaire pour votre esprit. Avez-vous quelque chose à cacher ? Je dis toujours ce que je pense sans restriction, mais soit, je ne le ferai qu'en cas de force majeure dans votre cas. »

Arcadia le regarda alors tout faire pour se calmer, quel étrange jeune garçon. Elle croisa les bras en frottant d'une main son menton.

« il n'y a pas à avoir peur, nous sommes pacifistes dans la mesure du possible. Il y a sans doute des choses que vous ne voulez pas connaître sur vous sans doute. »

Dit alors d'une voix douce avec un sourire l'extraterrestre au jeune demi-saiyen. En voyant l'arbre mort, elle pencha la tête légèrement en glissant une main le long du tronc. Elle ferma les yeux un bref instant et elle sentit un minimum de vie encore sous l'écorce. Elle se concentra un bref instant en ramenant de l'énergie dans l'arbre, et très rapidement, il reprit des couleurs se redressant légèrement. Ces branches se redressèrent, d'autres poussèrent à une vitesse très rapide, des feuilles puis de petites fleurs violettes apparurent le long formant des ramures. Satisfaite du résultat, elle se recula un petit peu en observant, puis elle se réinstalla sur son rocher après ce petit interlude. La jeune pousse ferma à nouveau les yeux afin de reprendre l'exercice, elle avait évidemment de l'énergie qui pouvait être visible lorsqu'elle se concentrait, mais étrangement impossible à déceler. Il était évident que peu de personnes possédaient le type d'aura, blanche, pure et douce qu'elle était capable de développer avec une grande facilité. Elle avait depuis sa naissance il y a peu une sorte de mémoire génétique sur beaucoup de sujets, qu'elle découvrait petit à petit à mesure dont elle avait besoin. Arcadia regarda alors Griever, elle sentait bien qu'il avait des difficultés, qui devaient le faire souffrir. Elle n'était pas fière de ses capacités, mais elle souhaitait surtout pouvoir l'aider d'une manière ou d'une autre, mais elle était en pleine inconnue. Heureusement, sa mère adoptive était présente pour glisser quelques mots réconfortant afin de le guider. Elle se concentra à nouveau sur son Ki, rapidement, une aura blanche entoura son corps. De petites pierres commencèrent alors à se suspendre dans les airs tant elle était concentrée. Plus rien n'avait d'importance, elle se sentit comme mêler à un vent cosmique, alors qu'elle capta les mots de Ryanne au sujet de son propre cœur.

« J'ai... C'est tout à bord un sentiment, il est fragile, délicat, petit oui. C'est tout doux, agréable et chaud, c'est... Il a une courbure naturelle et noble. Une longue tige, un petit bourgeon. Je... Je crois que c'est une petite fleur... Elle... Je crois qu'elle veut éclore. »

Arcadia semblait découvrir tout ceci et elle semblait une petite peu dépassée par tout ce qu'elle pouvait ressentir. L'arbre qui avait été régénéré sur le plateau rocheux, semblait comme touché par l'aura de la Shinjin. Il semblait de plus en plus plein de force et resplendissant. Il commença à dégager un doux parfum des petites fleurs violettes. Elle découvrait cette étrange sensation au plus profond d'elle-même, mais elle sentit qu'il y avait autre chose, encore plus loin.

« Il... Je sens que cette petite fleur n'est pas seule, elle fait partie d'un tout, de quelque chose de plus grand. Je... Je pourrais peut-être aller voir plus loin, je... »

Arcadia sentait que c'était très proche, comme sur le bout des lèvres d'un mot incapable de sortir. Elle pourrait bien sentir quelque chose de supérieur. Elle ne savait pas trop si c'était bien ou même très normal, c'était sa première expérience du genre. Elle était une mage de formation, elle savait se battre au corps-à-corps, mais ce n'était pas sa spécialité. Elle avait alors des facilités aux choses de l'esprit. Elle faisait partie d'un tout, elle pouvait sans doute s'ouvrir à ce dernier, mais elle ne savait pas tellement pourquoi il y avait comme des barrières mentales peu opaques qui l'en empêchaient. Malgré la demande de sa mère au sujet de lire dans son Ki, elle ne savait pas trop quoi faire, alors elle patientait pour le moment.


Dernière édition par Arcadia le Jeu Juil 20, 2017 9:42 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Griever

avatar


Masculin Messages : 17
Age : 29
Zénies : .

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Mer Mai 10, 2017 11:20 pm

Apparemment, Arcadia n'a pas vraiment conscience du mal qu'elle peut faire en lisant l'esprit des gens, même si elle lui promet de ne plus lire ses pensés sans permission, ce qui lui arrache un soupir de soulagement. En fait, il a vaguement l'impression qu'il est stupide : après tout, elle ne lui a fait aucun mal, mais... c'est juste qu'il ne peut pas s'empêcher de craindre ce qu'elle pourrait trouver. Sa race, entre autre ou pire : il n'a jamais utilise sa transformation, à part dans les entraînements pour la contrôler ce qui a pris énormément de temps. Mais même ainsi, il peut toujours ressentir la colossale agressivité de la créature, à tel point qu'il en vient à se demander si la bestiole en question est vraiment une partie de lui... Ou autre chose. Il sait que le peuple dont fait partie son père est en général hyper agressif, donc, ce n'est pas vraiment étonnant que sa forme bestiale soit si agressive. Cela dit... enfin, peu importe. Inspirant profondément, il essaye de se recentrer, sursautant légèrement lorsque Ryanne s'approche de lui, il inspire à nouveau lorsqu'elle rajoute gentiment des explications, lui indiquant de suivre son ki jusqu'à sa source, ce qui au moins, lui apprend comment rendre l'exercice plus facile. Les deux mains posées sur ses cuisses se réunissent entre ses genoux, son ki commençant à étinceler légèrement autour de ses doigt, formant une petite sphère tout en continuant à encercler son corps et il ferme à nouveau les yeux, essayant de la trouver. Trouver cette flamme qui le guidera. Une flamme qui malheureusement...

****ROAAAAR !****

Il parvient finalement à la trouver, mais ne la voit qu'un bref instant. Il s'agit d'une petite flamme bleue. Une flamme bleue ornée d'étranges lueurs violettes. Mais le rugissement violent qui retentit d'un coup dans sa tête le fait sursauter, la flamme prenant un bref instant la forme d'une énorme tête de singe qui l'arrache immédiatement à sa méditation dans cri de surprise. Un cri qui apparemment déplaît beaucoup à un certain volatile dans la mesure où une énorme ombre recouvre brusquement le soleil, une forte vibration remuant ensuite la montagne toute entière lorsque les énormes serres percutent le sol. Rouvrant les yeux, Griever se retrouve nez à nez avec deux énormes yeux jaunes (aussi grands que sa tête) qui le toisent avec inquiétude, ce qui lui arrache un léger sourire, surtout lorsque l'animal soulagé lui chatouille légèrement le visage avec les plumes de son aile droite avant de s'envoler à nouveau. Cet envol ne manque d'ailleurs pas de provoquer une violente rafale de vent qui manque de le projeter en arrière, le faisant sourire d'avantage, même si le souvenir de ce qui vient de se passer le fait ensuite grimacer. C'est... Si stupide...

"S-surpris par... mon p-propre k-ki ? V-vraiment ? Je... t-tu p-parles d'un idiot..."

Il n'arrive pas à y croire et sans même s'en rendre compte, ses deux bras se referment autour de son torse, essayant de chasser un froid qui semble plus venir de dedans que dehors. Le souvenir de ce rugissement lui revient en tête et il baisse la tête, essayant de reprendre son calme. Au moins, il est arrivé à terminer l'exercice, mais là... c'est alors qu'il sent une étrange sensation, comme un câble chatouillant ses chevilles à travers le tissu noir de son hakama et il reste un instant pétrifié lorsqu'il sent une autre sensation. Il fait d'un coup un énorme bond, focalisant involontairement son ki dans ses pieds ce qui suspend son corps en plein ciel et observe craintivement les deux femmes en dessous, sa queue de singe désormais libre fouettant l'air derrière lui. c'est pas vrai ! D'abord il se laisse surprendre par sa propre énergie, craint quelque chose qui représente la moitié de son être et maintenant, il montre LA chose qu'il désirait plus que tout garder cachée à deux inconnues ? Mais qu'est ce qu'il a fait pour mériter une poisse pareille ?!

"A-ano..."

Même avaler sa salive devient difficile pour Griever. Non pas qu'il ait honte de ce qu'il est. C'est juste que... cette partie de sa famille est loin d'être connue pour de bonnes raisons et vu les dommages qu'ils ont fait en arrivant, dont la ville complètement détruite... l'espace d'un bref instant, il envisage sincèrement de s'enfuir avant de se souvenir que les deux femmes aussi savent voler, certainement mieux que lui et pourront donc aisément le rejoindre. Du coup, il entoure de nouveau son torse de ses bras, a queue de singe battant de nouveau l'air, comme pour essayer de trouver l'astre qui activerait sa transformation. Cette seule idée le fait frisonner violemment et il observe les deux femmes, son regard se posant tout d'abord sur Arcadia, puis Ryanne avant de murmurer, commençant à perdre lentement de l'altitude :

"Ano... O-oui, b-bon. C-comme v-v-vous pouvez le v-voir... Je s-suis pas c-c-complètement hu... humain. Enfin..."

Si, il est humain. Plus humain que saiyan en tous cas. Il n'a pas leur agressivité, ni leur rage. Il a peut être leur queue et leur forme de singe, mais il n'est pas comme eux. Cette idée en tête, il continue à perdre de l'attitude jusqu'à ce que ses deux pieds touchent à nouveau la roche de la montagne, même s'il garde la tête baissée. Ses bras retombent le long de son corps et il reste sans broncher, sa queue s'enroulant autour de sa taille comme d'habitude, cette fois-ci sans se cacher sous son obi. A quoi bon se cacher ? C'est trop tard. Du coup, il ne trouve qu'une seule chose à dire : relevant lentement la tête :

"Si... Je suis humain. Je s-suis pas comme c-ces m-monstres..."

hors rpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Dim Mai 14, 2017 6:10 pm


La description du Centre de Ki d'Arcadia me fascinait. Lors de son annonce, je ne pus m'empêcher de la regarder avec une grande fierté ! Un Cœur de Ki en forme de fleur, doux et chaleureux... cette image-là, la forme si fantastique de son noyau, lui convenait tout à fait. Oh que je m'en voulais de ne point parvenir à la voir malgré toute la discrétion de mes innombrables efforts pour y parvenir ! Intérieurement, l'Aura d'Arcadia demeurait totalement hermétique à la Perception. Et je n'en comprenais toujours pas la raison. La nature de mon petit ange m'était totalement étrangère mais j'avais bon espoir de la découvrir un jour.
La patience est la mère de toutes les vertus, encore une fois.
Je poussai un petit soupir amusé en jetant un coup d’œil à l'arbre mort réanimé par la bienveillance surnaturelle de ma file adoptive. Les fleurs de l'arbrisseau en question étaient violettes, fraîchement écloses, et cette couleur - ma préférée, et de loin! - me laissait pétrifiée d'admiration.
Un moment rapidement interrompu par Griver, dont le cri de surprise ne manqua pas d'amener auprès de lui son gigantesque compagnon ailé, gardien céleste de sa petite personne.
J'eus à peine le temps de déceler, chez le petit garçon, une énergie détonante et rugissante, différente de ce que j'avais pu lire préalablement chez lui. Comme s'il se trouvait à la lisère d'une transformation atypique enfouie à l'intérieur-même de son être.
Je ne fis aucun commentaire avant de contempler le vol majestueux de l'aigle gargantuesque. Le courant d'air produit par son envol eut très vite ait de me décoiffer et, malgré l’absence de coquetterie dans ma façon de me vêtir, je dus tout de même écarter une mèche rebelle, particulièrement encombrante, de mon champ de vision derrière mon oreille droite.
Griever n'avait pas du tout l'air dans son assiette.
Il me donnait l'impression vaseuse d'avoir fait un cauchemar.


- Quelque chose t'as troublé ?

Il était naturellement question de son Ki. Quelque chose en son sein l'avait apparemment dérangé, au point d'éveiller un sursaut chez lui. De mon côté, cela ne m'était jamais arrivé. En revanche, le Ki étant unique, spécifique à l'individu en question, cela ne m'étonna pas grandement.
A moi aussi il me restait nombre de choses à découvrir du côté de la Perception et de la nature des différentes énergies internes.
Je lui adressai un petit sourire indulgent.


- Il faut t'en remettre ! Je suis persuadée à cent-vingt pourcents que tu vas parvenir à tes fins à force d'usage, fis-je en hochant la tête à plusieurs reprises.

Mais Griever bondit en l'air tel un ressort soudainement détendu, comme si une main de géant invisible l'avait jusqu'ici maintenu le postérieur fermement ancré au sol. Je haussai les sourcils sans pour autant quitter ma position et vis confusément, en me penchant un chouïa sur le côté, légèrement distraite par un curieux appendice marron et touffu, une queue de singe se tortiller derrière Griever.
Avant de lire une profonde inquiétude ostensiblement affichée sur le visage livide du concerné, je me souvins d'en avoir déjà vu une par le passé, peu de temps après mon départ de chez le Maître.
Tandis que le jeune garçon remit les pieds à terre, étonnamment moins enclin à se faire la malle, je repris la parole, deux fois plus fascinée que de coutume !


- Oh ! Ça alors ! Elle est identique à celle que possédait le petit Hiro ! m'exclamai-je avec entrain, ébahie par ladite découverte.

Cette fois-ci, je ne pus m'empêcher de l'analyser depuis mon pilon rocheux, à quatre pattes comme une enfant attirée par un jouet fichtrement attrayant. A ce moment précis, sans doute mes yeux pétillaient d'une étrange lueur, un tantinet pervertie par l'amusement et la surprise euphorique.
L'intéressé bégaya péniblement qu'il n'appartenait pas à la race humaine et je n'avais aucun mal à le croire. Mais il n'était pas inhumain pour autant.


- Hmm... Vraiment ? demandai-je en me massant le menton, comme un sage en plein questionnement philosophique d'une importance jugée capitale de son point de vue.

Griever ne se rassit pas comme s'il craignait de susciter, par la seule démonstration imprévue de son appendice simiesque, le dégoût de son entourage. Avec tout autant de difficulté que la formulation de sa précédente phrase, il se reprit en se qualifiant d'humain, et non de monstre comme ses congénères dotés d'un attribut atypique identique au sien.
Je haussai un sourcil en reprenant ma position assise, en tailleur.


- Arcadia et moi nous ne sommes pas racistes pour un sou. Tu n'as aucune raison de t'inquiéter vis-à-vis de cela. Et pour ma part, je peux te dire que j'ai connu des humanoïdes bien plus effrayants que ça ! Du genre ailés, avec des cornes, et un visage rembruni au possible, le rassurai-je, haussant les épaules par réflexe, mes yeux dardant brièvement les cieux avant de retourner sur mon présent interlocuteur.

Je faisais allusion au Maître, bien évidemment. Et à sa transformation secrète, dont personne - hormis moi - ne paraissait être au courant. Mon défunt paternel ne devait pas l'être, ou peut-être que si ? ...Cette fameuse histoire de dette entre les deux concernés contenait certainement une intrigue en rapport avec cette question ! Je choisis de ne pas trop me pencher dessus au bénéfice du trouble du jeune Griever.
D'un geste de la main, je l'intimai à s'asseoir. Je ris innocemment pour ponctuer gentiment mon incitation.


- Nous n'allons ni te manger ni même te harceler avec une montagne de questions. Ce que tu es ? Cela ne regarde que toi et personne d'autre. Nous avons tous nos particularités. N'est-ce pas, Arcadia ? dis-je en lui adressant un petit clin d’œil complice. D'ailleurs je trouve ça très chouette ! Une queue de singe, c'est drôlement pratique ! On peut s'en servir pour nombre de choses, comme attraper un ustensile de cuisine sans se servir de ses mains, ou encore se gratter une zone du dos d'ordinaire inaccessible avec le bout des doigts. Franchement... je regrette même de ne pas en avoir une !

J'éclatai d'un rire franc avant de me ressaisir d'emblée, comme un personnage de film d'horreur soudainement possédé par une entité mystique portée sur le surnaturel. Je levai un index professoral à côté de mon visage.

- Maintenant, on passe à la suite ! Queue de singe ou non ! Peau blanche, rose ou verte dont vous êtes les propriétaires ! Je veux, indiquai-je en me tapotant le tronc des index avec insistance, que tous les deux..., continuai-je en promenant mon regard sur mon auditoire que j'espérais attentif, vous vous mettiez en quête de mon Coeur de Ki ! Dépouillez-le de tous ses secrets en faisant comme vous venez tout juste de le faire avec votre aura. Reportez sagement votre Perception sur ma personne et décrivez-moi tout ça. Je reste à votre entière écoute si jamais vous rencontrez quelque difficulté pour y parvenir. Au travail, les enfants ! m'exaltai-je en tapant des mains.

Réouverture de la cour de récréation spirituelle ! Dans l'école des Hilaris, le racisme n'avait pas lieu d'être ! Les efforts, eux, méritaient toute notre attention.

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Mar Mai 30, 2017 9:32 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 59
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Ven Mai 19, 2017 1:32 pm

Arcadia était consciente qu'un jeune garçon comme lui ne pouvait pas être humain, mais cela lui importait peu. Elle se doutait qu'avec ses capacités et le fait de naître d'un fruit ne devait pas dire qu'elle pouvait être humaine également. Elle ne jugeait que par les actes et l'esprit également, déformation professionnelle oblige. Il semblait en tout cas que ce garçon semblait craintif en permanence, c'était peut-être dû à l'âge ? Elle ne savait pas tellement sur le coup. C'était presque mignon de voir cela, bon après tout, elle aussi était plutôt jeune, mais cela ne voulait sans doute pas dire la même chose. Elle ne pouvait pas trop savoir si Griever s'approchait de la solution, évidemment, si elle pouvait lire dans ses pensées, cela aurait été plus facile, mais elle avait promis, alors cela ne lui vint même pas à l'idée de tricher. Elle tourna son attention en direction du garçon lorsqu'il cria un bref instant. La shinjin se demanda s'il avait besoin de quelque chose, ou bien que l'expérience pour lui était assez une tourmente. C'était bien dommage, mais sans doute n'avait il pas le même genre de vision apaisante que l'extraterrestre. L'oiseau géant semblait y réagir immédiatement, et elle lui sourit avec tendresse comme pour lui dire que tout allait bien.

« Calme toi donc, il faut s'y habituer, il faut accueillir cette partie de soi et l'accepter. Veux-tu nous dire ce que tu as vu ? »

Arcadia ne put s'empêcher d'essayer d'aider le jeune garçon bien qu'elle essayât, elle aussi, de développer cette capacité, mais elle était comme cela. Malgré la méfiance qu'avait eue Griever à son égard, elle se tournait toujours vers les autres. Elle leva un doigt comme sa mère adoptive, peut-être que c'était contagieux après tout.

« il n'y a pas de stupidité, uniquement un manque de connaissances. Cela ne change rien à vos capacités cognitives. Il faut étudier, comprendre et accepter. »

Arcadia regarda le jeune garçon sursauter jusque dans les airs par une queue, mais visiblement, c'était sa propre queue. Elle était bien incapable de faire le rapprochement avec une race qui lui était inconnue pour le moment, mais elle fut touchée par la peur qu'elle ressentait. Elle se fichait pas mal que le jeune garçon ait une queue de singe, des ailes de colombes ou encore un cou de girafes. Elle se leva alors doucement et s'approcha toujours aussi calme et apaisée de Griever pour venir le prendre dans ses bras tout simplement sans rien dire. Elle le blottit contre son corps en toute simplicité, comme si elle ressentait un besoin de l'apaiser de cette façon. Elle savait que ce jeune garçon ne lui voulait aucun mal, il semblait être perdu, et c'était bien une chose simple pour l'aider qu'elle était capable de faire, alors si cela pouvait l'aider, elle le ferait. C'était le rôle qu'elle avait toujours choisi en toutes circonstances.

« Là... Tout va bien... Tu es ce que tu es, et alors ? Ce que tu décideras de faire de ta vie sera ce que tu seras. Moi-même, je ne sais pas ce que je suis, et alors ? Cela change quelque chose en moi ? »

La shinjin sourit doucement à sa mère, elle pensait à en faire un dessin du cœur de son Ki, ce serait bien une solution comme une autre après tout. Elle ne se rendait pas tellement compte qu'elle était si spéciale, et à ses yeux cela n'avait pas d'importance. Elle hocha la tête en essayant de valider les mots rassurant se sa mère adoptive à l'égard du jeune garçon. Peut-être n'avait-il besoin que de doux mots d'encouragement ?

« C'est qui ce Hiko ? »

Arcadia se doutait que Ryanne souhaiterait sans doute en savoir plus sur cette queue, c'était dans sa nature que d'être curieuse. Cependant et si même elle partageait cette qualité ou ce défaut, elle avait bien remarqué qu'il n'était pas prêt à cela. Elle hocha la tête doucement alors que Ryanne la prit à partie comme pour valider le fait que les deux femmes l'acceptaient ainsi. C'était une évidence, et elle sourit doucement, s'essayant avec l'humour.

« Dis maman, je peux le garder ? »

Arcadia ne voulait pas tant garder le jeune garçon, c'était une manière de pousser par l'humour son acceptation de son physique et ce qu'il pouvait l'être. Elle lâcha alors me jeune garçon en sautillant de joie, alors que sa mère proposa de poursuivre, encore une découverte. Elle en était déjà toute contente ! Ryanne demandait de détecter et lire son coeur de Ki, c'était assez intrusif comme façon de faire, mais cela ne la gênerait pas outre mesure. Elle avait déjà développé sa lecture de pensée, alors elle devait faire la même chose avec l'énergie, ce qui devait être plus facile d'ailleurs. Elle se sépara alors du jeune garçon pour se rapprocher de l'arbre fleuri. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle s'assit en tailleur sur le sol, peut-être qu'intérieurement cela l'aidait d'une manière ou d'une autre. Elle s'était déjà concentrée sur les pensées de sa mère, mais souvent cela ne fonctionnait pas. Ryanne était une puissante magicienne après tout, c'était et également son professeur, alors cela devait être normal. Elle posa ses doigts en forme de triangle contre ses cuisses en regardant fixement sa mère en essayant de découvrir quelque chose. Elle devait se rappeler de la manière dont sa propre énergie, son propre Ki était arrivé jusqu'à sa conscience. C'était par cette manière qu'elle arriverait à percevoir l'énergie de sa mère adoptive. Elle devait se concentrer sur ce canal, cette voie. En premier, elle eut une impression de puissance, d'une force supérieure qui rayonnait de cette personne. L'énergie n'était pas hostile, alors elle n'eut pas peur, elle ne craindrait jamais sa propre mère de toute manière. Elle ferma ses yeux comme s'ils pouvaient être capables de perturber cette sensation. Elle ne devait pas être distraite, et elle se rendit bien compte que c'étaient bien inutile de regarder alors qu'elle dût ressentir. Elle n'utilisait pas ses yeux, mais bien son esprit. Elle plissa ses yeux tout de même en essayant de percevoir quelque chose.

« Je... Je vois du violet... Quelque chose de trouble, mais pas uniquement du violet d'ailleurs... »


Dernière édition par Arcadia le Jeu Juil 20, 2017 9:40 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Griever

avatar


Masculin Messages : 17
Age : 29
Zénies : .

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Ven Mai 19, 2017 11:33 pm

Apparemment, même s'il ne peut pas s'empêcher de craindre leur réaction, il n'a pas vraiment à s'en faire. Les deux ne semblent nullement dégoûtées, craintives ni en colère. Toutes deux le rassurent concernant son ki, Ryanne lui indiquant ensuite qu'elles ne sont pas racistes et se moquent complètement de la race dont il fait partie. Bien qu'hésitant légèrement, Griever commence à inspirer légèrement avant de murmurer, répondant à la question précédente d'Arcadia, ou plutôt à deux questions :

"Ma queue... M-marque ma... enfin, elle indique la présence du... d-du s-sang de s-saiyan. M-mon père en est un et... Kaa-san est terrienne. C'est aussi en p-partie à c-cause d'elle que... mon k-ki m'a surpris. Les s-saiyen sont... très sauvages et leur queue les r-rends... t-très dangereux quand ils v-voient la pleine lune. D-dans mon cas... M-mon ki s'est m-montré sous la f-forme d'une tête de g-gorille géant et... ça m'a surpris."

Surpris, c'est le mot. Il ne peut d'ailleurs pas s'empêcher de frisonner lorsqu'il se rappelle des difficultés incroyables qu'il continue de ressentir lorsqu'il prend cette forme. La créature est sauvage, violente et remplie de rage. Elle veut détruire, dévorer et en règle générale, faire ce qu'elle désire, peu importe les dommages entraînés. Contrôler une telle horreur est horriblement difficile, sans compter les instincts guerriers qu'il ressent. Instincts qui, parfois, lui soufflent de prendre un peu plus... juste un tout petit peu plus que nécessaire. la soif de pouvoir... la soif de puissance. Ce désir de pouvoir écraser n'importe quel adversaire et de disputer les combats les plus difficiles... Griever déteste la violence, oui. C'est loin d'être ce qui le lie le plus à la moitié du sang qui coule dans ses veines. Mais même ainsi, il sent toujours cette légère pointe d'agressivité lors des nuits de pleine lune, même s'il ne regarde pas cette dernière. C'est une partie de lui qu'il a été forcé d'apprendre à accepter même s'il la hait de toutes ses forces. Cela dit, il se contente de soupirer, laissant sa queue encercler à nouveau sa taille sans pour autant la cacher sous sa ceinture et il ferme les yeux, essayant de retrouver sa concentration. Cependant...

****Qu'est ce que...****

Un contact chaud autour de ses épaules et la voix d'Arcadia contre son oreille le prennent de court. La jeune femme le console gentiment, lui indiquant qu'il est ce qu'il est et que cela ne change rien. Elle lui précise également qu'elle même ignore ce qu'elle, mais que ce n'est pas pour ça que cela change quoi que ce soit sur elle. Elle pose ensuite une question sur son Hiko, ce qui le fait légèrement grimacer. Sa technique est si étrange ? C'est pourtant la manière traditionnelle de voler d'après ce qu'il a compris. Cependant, il reste un instant pétrifié lorsqu'elle demande à sa mère si elle "peut le garder". Chose qu'il comprend vite comme étant une plaisanterie vue la voix et le léger éclat dans les yeux de la Shijin. Par ailleurs, Ryanne reprend presque immédiatement avec une consolation semblable... suivie de près par une liste des utilisations possibles de sa queue, ce qui lui arrache un sourire timide. Elle n'a pas idée... si contrairement à son père, il préfère utiliser ses mains pour beaucoup de choses, sa queue reste quand même très utile, non seulement pour les usages cités, mais aussi pour agripper divers objets, vaisselle comprise lorsque ses deux mains sont occupées. Il a cependant beaucoup de mal à compléter un certain entraînement pour rendre le membre insensible aux prises, ce qui en fait un sérieux point faible.  Cela dit, il est vite rappelé à la réalité par la voix de Ryanne, cette dernière leur indiquant la suite de l'entraînement et Griever se rassied rapidement, fermant ensuite les yeux tout en se focalisant à nouveau sur son ki.

****Cette fois...****

Au lieu d'un rugissement, c'est un simple grondement qu'il entend lorsque la flamme bleue /violacée réapparaît. La tête de gorille réapparaît, semblant presque le toiser, mais il se contente d'inspirer, continuant à se concentrer. Pourquoi est ce qu'il aurait peur ? C'est une partie de lui après tout ! La tête disparaît, laissant place à une flamme de Ki, semblant presque illuminer toute la zone est il continue à inspirer, reportant son attention vers Ryanne... Et restant complètement pétrifié lorsque son ki accroche l'aura violette de cette dernière. Il y a quelque chose... quelque chose de puissant. A la fois doux et calme, mais aussi d'écrasant et de dangereux. Son sang semble se mettre à bouillonner dans ses veines, mais il se contente de plisser les traits de son visage, essayant d'ignorer cette réaction typiquement instinctive de sa race. Il a autre chose à faire et il refuse de laisser ce trait le détourner de son objectif. Poussant un peu plus son ki autour de lui, il parvient à former ce qui semble être une sphère tout autour de lui. Il ne la voit pas, mais il la sent, comme si son ki se répandait dans l'air, dans le sol et la roche. Et soudain, il accroche quelque chose. On dirait...

"Je... C'est bizarre. Je peut repérer votre présence mais... J'arrive pas à... Enfin..."

Ses sens sont étrangement troublés. Il arrive à sentir la présence de Ryanne, même avec les yeux clos, mais on dirait qu'elle est partout autour de lui. En fait, il sait où elle est parce qu'elle n'a pas bougé, mais ses sens semblent lui dire qu'elle est partout à la fois. Apparemment, il a fait quelque chose de mal.

"On dirait que... Q-que votre ki est... P-partout autour de moi. Est ce que j'ai f-fait quelque chose de m-mal ?"
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Mar Mai 30, 2017 11:05 pm

Sous les cajoleries candides d'Arcadia et grâce à quelques-uns de mes mots, Griever s'était suffisamment apaisé pour reprendre son entraînement cognitif. Mon adorable fille adoptive, toujours aussi attentive, n'avait aucunement manqué ma courte comparaison avec le petit Hiro, rencontré naguère dans des montagnes aussi arides que celles dans lesquelles nous nous trouvions. D'un naturel curieux, Arcadia ne pouvait tout simplement pas s'empêcher de s'interroger sur le personnage en question. Mais il m'était un tantinet compliqué de lui détailler cette première rencontre depuis mon départ de chez le Maître. D'une part parce que cela risquait de briser la fluidité de notre entraînement, d'autre part parce que notre brave Griever ne fut pas du tout avare en explications sur les spécificités de ses semblables à queue de singe.
Ainsi obtenaient-ils une force décuplée sous un ciel éclairé par la pleine lune ? A l'instar des loups-garous ? Cette histoire de tête de gorille géant représentait, à mes yeux, un indice non négligeable...
Un sujet de discussion pas banal !
D'ailleurs, une Arcadia jouant avec les mots n'était pas banale non plus. L'intonation ironique de sa question portée sur l'éventuelle possession d'un petit Griever sauvage m'avait arraché un petit rire en cours de route.
Pourtant, si cela n'avait pas été une simple boutade, j'aurais bien été tenté d'accepter... Je blague !~
Bref. L’entraînement reprit son cours avec un nouvel exercice, et les deux concernés ne se firent pas prier longtemps pour me décrire les intrigantes particularités liées à l'aspect de mon Cœur de Ki. De son côté, Arcadia possédait une certaine affinité avec la capacité de Perception. La célérité de son évolution ne m'étonnait pas vraiment, mais il fallait tout de même avouer qu'elle se débrouillait comme un as !
Je tournai la tête pour l'observer, celle-ci m’analysant avec ses yeux plissés comme deux petites fentes.


- C'est bien ! Tu chauffes, Arcadia ! Violet est la bonne couleur, mais il te manque encore un petit détail dont la nature profonde m'échappe depuis toujours. Reste à savoir si tu sauras le déceler par toi-même ? la questionnai-je, en réclamant implicitement pour preuve une autre analyse concluante de sa part.

Elle en avait les moyens. Simple question de concentration. Une concentration un chouïa plus poussée et imagée, certes.
Je lui adressai un petit sourire taquin.


- Si tu résous cette énigme, je t'accorde le droit d'adopter Griever, m'amusai-je non sans lancer une œillade en direction de notre brave petit demi-saiyan. Ou bien je te conterais ma rencontre avec Hiro, lorsque sera venue l'heure d'aller te coucher ! L'idéal pour te bercer avec une belle histoire~

Pas très belle en sa toute fin, mais chut ! pas de spoil qui tienne !
Ce fut au tour de Griever qui portait lui-aussi son attention sur la composition atypique de mon Ki de s'exprimer à voix haute. Du moins devait-il m'en donner une image assez proche pour que l'on puisse ensemble juger de sa maîtrise de la Perception.
Sauf que le jeune hybride éprouvait derechef de nouvelles difficultés techniques lors de sa lecture de l'énergie interne. Il ressentait la présence propre à ma signature partout aux alentours, comme s'il se sentait cerné par celle-ci.
Je réfléchis pour trouver une explication à se souci, les bras croisés et la bouche légèrement de travers.


- Hmm... Peut-être est-ce dû à ta concentration qui s'est avérée trop insuffisante en terme de localisation parfaite de mon Centre de Ki ? Ou bien le souci provient de mon niveau d'énergie ? Ce qui me parait plutôt saugrenu, étant donné qu'Arcadia s'en est bien sortie de son côté, supposai-je sans cesser de me pencher sur le problème. En revanche, tu n'as rien fait de mal, rassure-toi. Il va simplement falloir que tu te concentres et que tu parviennes à te focaliser un peu plus sur le point d'émission du Ki que tu cherches à détecter. Rien ne sert d'en évaluer la puissance si tu ne sais pas où elle se trouve précisément. Je pense que c'est dans tes capacités, l'encourageai-je, n'employant aucun mensonge pour ce faire.

De mon côté, je pris garde à bien contrôler ma puissance, atténuant quelque peu sa grande intensité. Ainsi le soleil de Ki violet entouré par son petit astre rouge perdit de sa superbe, devenant moins perturbant à la lecture.
L'écart entre les rapports de force pouvait jouer de bien vilains tours à la Perception d'autrui. Je ne voyais aucun mal à rendre cet exercice plus simple à deux néophytes en la matière. Je me demandai si ces deux-là s'en rendraient compte, d’ailleurs ?
Tour à tour, je pris le temps de les observer, patiente et silencieuse.
Loin de moi l'idée de les déconcentrer à cause de ma loquacité habituelle~

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 59
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Mar Juin 06, 2017 11:03 am

« C'est chouette ça dis donc ! Une queue cela doit être bien pratique pour attraper quelque chose, garder ses clés, se gratter le dos ou encore autre chose. »

Commencèrent alors à imaginer diverses applications la shinjin avec une queue, c'était presque si elle allait devenir jalouse. Le seul souci qu'elle voyait c'était de refaire toute sa garde-robe pour laisser passer la queue au travers. Elle se gratta la joue doucement à la suite des révélations de Griever.

« Sauvage dis-tu ? Ils ont des poils partout et ils vont de branche en branche ? Les nuits de pleine lune, pourquoi pas remarquer. Peu importe la forme de ton énergie, ce n'est pas grave, ce qui est ainsi est ainsi. On ne peut sans doute pas changer qui on est, seulement ce dont l'on devient. »

Fit alors remarquer l'extraterrestre au jeune homme avec une étonnante sagesse pour quelqu'un d'une seule année de vie. Elle remarquait bien que le jeune homme détestât vraiment ce qu'il pouvait être. C'était assez triste quelque part, mais pour ce genre de maux, elle ne pouvait y faire grand-chose. Le contact proche avec Griever ne la fit pas sourciller, Arcadia l'avait fait uniquement dans le but d'apaiser le jeune homme. Pour une fois qu'elle s'essayait à l'humour, la shinjin espérait bien une bonne réaction, c'était la manière qu'elle avait trouvé la mieux pour répondre à la peur et crainte de Griever. À entendre le jeune garçon, il semblait avoir du mal à concentrer sa perception ou son énergie peut-être. Cela devait être compliqué de pouvoir faire quoi que ce soit avec un monstre pareil dormant en son sein. Elle était bien ennuyée à le voir ainsi, mais ce n'était pas comme si elle avait une solution parfaite pour cela. C'était une épreuve qu'elle devait lui laisser surmonter. C'était difficile pour la shinjin de se dire qu'elle ne pouvait soulager tous les maux, mais ceux de l'esprit étaient bien les pires.

Arcadia n’avait vraiment pas de souci avec son énergie, elle était en parfaite harmonie. Il fallait dire qu’elle était surtout positive que négative au final. C’était bien différent de celle de Griever, qui devait bien souffrir de cela. C’était inutile de tenter de le lire dans son esprit, cela se voyait sur son visage. Elle était fort ennuyée de cette souffrance, dont elle était incapable de le soigner. Avec l'esprit un peu torturé, elle ferma les yeux totalement afin de n'utiliser que son sens de la perception de l'énergie. Arcadia devait faire abstraction de ses sentiments, et ce besoin maladif d’aider. Elle ne put s’empêcher d’essayer d’accéder à l’esprit de sa mère adoptive, alors qu’elle capta au bout d’un temps la nature profonde de son ki. Cela lui apparut alors aussi clair que de l’eau de roche des montagnes. Elle fut très contente, elle ne savait pas trop ce que cela pouvait bien signifier comme forme, mais elle n’était pas très regardante. Elle allait sauter de joie en l’annonçant à sa mère, mais elle regarda alors Griever, qui devait encore lutter pour tout réussir à discerner. Elle se pinça alors les lèvres en n’osant pas dire ce qu’elle avait vu afin de ne pas le blesser. Le fait de signifier qu’elle avait réussi la conforta dans l’idée de ne rien dire, mais elle était incapable de mentir même pour aider.

« Il faut … que je me repose. »

Dit alors la shinjin d’une voix très gênée, car pour elle, c’était presque un mensonge, ce qui était impensable, mais c’était nécessaire. Cela ne l’intéressait en rien de briller pour satisfaire un égo. L’extraterrestre frotta maladivement le bras signe qu’elle était vraiment gênée. Sans doute que la relation très proche, voire fusionnelle entre la fille et la mère avait dû aider, mais elle ne dit rien. Elle se releva alors en se dirigeant jusqu’à l’arbre qu’elle avait aidé à faire revivre. Elle s’en occupa comme si cet arbre avait besoin de son attention, ce qui pouvait être vrai sans doute. Elle fit apparaître son énergie blanche et bienfaisante afin de développer encore et encore la nature autour d'eux.


Dernière édition par Arcadia le Jeu Juil 20, 2017 9:38 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Griever

avatar


Masculin Messages : 17
Age : 29
Zénies : .

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Mer Juil 12, 2017 12:17 am

Si seulement Arcadia avait une idée de ce qu'elle disait. Bien que l'idée de son peuple sous la forme d'hommes poilus grimpant aux arbres ait quelque chose d'amusant, Griever ne peut pas s'empêcher de frisonner légèrement à l'idée de ce que son père ou pire : les autres saiyen diraient en entendant quelque chose de ce genre. D'un autre côté, elle n'est pas vraiment loin du compte. D'une certaine manière, les saiyen deviennent en effet très poilus une fois exposés à la pleine lune. mais...

"Ano... imaginez plutôt un... Euh... Disons, un gorille g-géant de... de p-plus de quinze mètres de hauts, t-toujours en colère et... adorant m-mutiler tout ce qu'il v-voit. En p-plus... Leur puissance est... Elle est multipliée par d-dix sous cette f-forme. Je s-suis pas c-comme eux mais... Enfin, s-soyez prudentes si vous les c-croisez. M-mon père est gentil mais... P-pas les autres..."

Ordinairement, il n'avouerai surement pas quelque chose de ce genre, mais là, il préfère tout de même le faire, des fois qu'il ait un jour le malheur de croiser les deux femmes une nuit de pleine lune. Cette chose est dangereuse... et même s'il parvient plus ou moins à la contrôler, il a toujours cette légère crainte de perdre un jour le dessus sur ses émotions. Par ailleurs, si elles rencontrent l'un des saiyen autre que son père, mieux vaut qu'elles sachent à quoi s'attendre : ces monstres sont capables de tout, y compris du pire. Surtout du pire en fait. Enfin, peu importe pour le moment. Il se contente d'inspirer profondément, essayant de se recentrer. La pique que lance Ryanne à sa fille le concernant n'entre même pas dans ses pensés pour le moment, son aura continuant à l'encercler tandis qu'il tente toujours de réellement trouver celle de Ryanne. D'après cette dernière, il a juste besoin de se concentrer sur la localisation du centre de ki qu'il tente de trouver et non pas sur sa puissance. D'une certaine manière, il comprend, mais de l'autre... Peut être qu'en fait, c'est le fait qu'il tente de vaporiser son ki partout autour de lui qui donne l'étrange impression. Il rétracte alors son énergie, essayant de réguler sa respiration pour continuer l'exercice, bien qu'il sente déjà une légère pointe d'impatience. Stupide sang de saiyan... Il ne peut pas s'empêcher de bénir le fait qu'il puisse plus ou moins contrôler son agressivité, parce qu'il aurait depuis longtemps laissée sa colère exploser. Rester assis à méditer est difficile pour lui et sans même s'en rendre compte, il se laisse tomber en arrière pour essayer de regarder le ciel... Juste à temps pour croiser le regard sévère de Menvra, l'énorme Volatile se penchant au dessus de lui.

"Menvra ?"

Sa seule réponse est un glatissement faible... en tous cas pour un aigle de cette taille. Par conséquent, ressemblant plus au glatissement d'un aigle royal ordinaire. L'aigle le regarde d'un air encore plus sévère et Griever sent ses joues chauffer légèrement. Apparemment, même quand son père est absent, il n'échappe pas à un tel regard lorsqu'il est jugé comme bâclant son entraînement. Mais que ce soit MENVRA qui fasse ça ne manque pas d'être presque drôle... et vexant, si bien qu'il se redresse en grimaçant, reprenant sa position de méditation... L'animal derrière produisant un bruit ressemblant vaguement à un rire aviaire qui ne manque pas de le faire rougir encore plus.

****Grondé par un aigle ? Mon père s'étoufferait de rire s'il avait vu ça !****

Cette idée le fait légèrement grimacer, mais il revient rapidement à la réalité lorsque qu'Arcadia indique qu'elle doit se reposer, chose qui lui fait immédiatement jeter un oeil dans sa direction. Qu'est ce que... c'est étrange. Elle ne transpire, n'a pas l'air d'avoir le souffle court ou même aucun autre signe qu'il connait et qui montrerait de la fatigue. Bien que la jeune femme soit toujours partiellement cachée par le manteau à capuche qu'elle porte, il a presque l'impression, l'espace d'un bref instant de sentir un regard se poser sur lui. Ce constat le trouble presque immédiatement : pourquoi est ce qu'elle ferait semblant d'être fatiguée ? Il se rappelle d'un coup les félicitations de Ryanne à sa fille et il se crispe brusquement, dardant ses yeux dans ceux de la jeune femme, sentant son corps entier se glacer. Est ce que... Elle croit vraiment que... Que stopper son entraînement va l'aider ?! Que ça va lui permettre de se sentir mieux ?! Il a vraiment l'air... Il a vraiment l'air si pitoyable ?! Son poing droit se contracte brusquement, ses ongles perçant ses paumes ce qui déclenche une douleur cuisante suivie d'une sensation poisseuse coulant de ses doigts. Il ne le sent cependant pas, trop... furieux pour y faire attention. Il n'est certes pas un saiyan de sang pur, mais il y a des limites à ce qu'il peut tolérer. Et voir quelqu'un stopper son entraînement par sa faute est probablement l'une des rares choses à vraiment le rendre fou de rage. Cela dit, avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, un glatissement de détresse retentit derrière lui et il est brusquement soulevé par un énorme bec sur son col, se retrouvant suspendu à plusieurs mètres de hauteur, sa main blessée continuant à suinter vers le sol. Ses sens se réveillent d'un coup sous le choc son ki perdant sa cohésion et se dispersant partout autour de lui... ce qui lui permet d'accrocher une étrange sensation venant des deux femmes. Et une autre, différente, mais plus erratique venant du volatile qui le tient. Les deux femmes sont étranges : il voit le ki de Ryanne, mais il n'accroche aucune sensation venant d'elle. Arcadia par contre... mais... La véritable terreur qu'il sent venir de son meilleur ami l'immobilise sur place. Menvra est à l'évidence à deux doigts de le ramener immédiatement chez ses parents. Ce n'est pas la première fois qu'il se blesse près d'un animal. Reaver entre autre l'a vu avec une coupure récemment, l'énorme T-rex semblant partagé entre l'envie de le dévorer sur place et une légère inquiétude. Ce n'était qu'un genou égratigné, mais ça a été suffisant pour troubler l'énorme reptile. Hors, sa main est apparemment plus endommagée... et Menvra est considérablement plus protecteur. Du coup...

"M-menvra ! D-du calme, ce n'est r-rien ! R-regardes, c'est j-juste une petite coupure !"

Tout en montrant sa paume lacérée, il commence à câliner gentiment le bec qui le tient avec son autre main, sentant parfaitement les énormes yeux jaunes fixés sur la blessure. Ses sens continuent d'accrocher la crainte venant du volatile et l'espace d'un instant, il reste un instant choqué, se rendant compte qu'il a réussi l'exercice. Il comprend enfin ce qu'il faisait mal au début : maintenir son ki autour de lui au lieu de juste le laisser s'imprégner du ki alentour puis de le disperser avant de le rappeler. C'était en fait si facile... cela dit, il ne peut pas s'empêcher de grimacer, observant les deux femmes avant de sourire timidement :

"Ano... la bonne nouvelle c'est... C'est que j'ai r-réussi le... l'exercice. La m-mauvaise... C'est que c-convaincre Menvra de... de me l-lâcher va p-pas être facile..."

Le regard semble d'un coup changer de cible, mais très rapidement, Griever est reposé au sol ce qui le laisse surpris... du moins jusqu'à ce qu'une bourrade ne le pousse doucement vers Ryanne. Juste assez doucement pour éviter de le projeter sur la jeune femme, bien qu'il ne manque de chuter devant elle, parvenant de justesse à se reprendre. Un glatissement retentit de nouveau et ses nouvelles capacités accrochent vaguement une impression de légère colère. Le ki de Menvra est étrange... D'une couleur rougeâtre ressemblant vaguement à du feu. Il oriente ensuite ses sens en direction du nid de son ami, essayant de détecter les oisillons et il parvient, au bout de quelques instants e concentration, à accrocher six petits ki de diverses couleurs. Enfin, le ki violet et rouge de Ryanne et celui d'Arcadia... Qui est étrange, on dirait presque...

"Du... vent ? Non... Il n'y a... Rien du tout..."

Est ce qu'il a encore fait quelque chose de mal ? Il voit le ki violet et rouge de Ryanne et celui écarlate de Menvra. Alors pourquoi Arcadia ne dégage absolument rien ? Tout le monde a du ki d'après son père, même les terriens incapables de se battre ! Son propre ki lui apparaît, bleu azuré. La douleur à sa main droite le ramène à la réalité et il regarde un bref instant le sang qui continue à s'en écouler... Sentant d'ailleurs le regard lourd de reproche de son ami se poser d'abord sur lui, puis sur les deux femmes. Apparemment, le volatile veut qu'il leur demande de le soigner, mais il n'ose pas le faire, trop gêné par le fait qu'il a suffisamment perdu son calme pour se blesser. Surtout pour une raison aussi stupide !

****M'ouvrir la main sur... un accès de fierté mal placé ? Si papa avait été là, j'aurais du mal à m’asseoir pour les prochains jours, quel imbécile !****
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Ven Juil 14, 2017 2:19 pm

L'entraînement sur la Perception continuait !
Griever ne manqua pas de nous donner certains détails sur sa moitié raciale la plus sauvage. Notamment cette transformation gargantuesque recouverte de poils, sous la forme hallucinante d'un gorille géant d'une cruauté sans limite vis-à-vis tout ce qui pourrait l'entourer. Un courroux destructeur tout à fait incontrôlé, à en croire les paroles de l'enfant.
Je le regardai avec curiosité, pensive quant à la possible impact d'une telle transformation sur une planète comme la nôtre.
Nos petites boutades, à Arcadia et moi, sur les multiples utilités d'une queue de singe se retrouvaient noyées sous les sérieuses mises en garde du garçon.


- Merci pour ces informations, Griever. Elles sont un un peu sombres mais méritent amplement qu'on y fasse attention... J'en prends bonne note. Méfiance quant à ceux qui se baladent avec une queue de singe, donc ! Sauf envers toi, mon jeune ami, à qui j'accorde naturellement toute ma confiance ! lui répondis-je, non sans lui décocher un clin d’œil rayonnant d'une profonde amitié.

La courte diatribe du brave Griever ne leur empêcha guère de poursuivre l'exercice - celui de visualiser mon Centre de Ki au moyen de leur propre Perception.
Mais manifestement, le déséquilibre lié au niveau d'apprentissage de mes deux élèves s'accentuait de plus en plus. L'une, studieuse en tout point et depuis toujours, s'échinait consciencieusement à dépasser mes attentes tandis que l'autre, qui me paraissait bien plus à l'aise avec les activités physiques que mentales, frôlait l'abandon avant de se reprendre avec un élan d'anti-défaitisme, aidé par son grand aigle garde du corps.
Je songeai que cette brave bête ailée pourrait mettre d'un grand soutien en tant qu'assistant, si jamais l’enthousiasme de mes apprentis en viendrait à s'éteindre lentement comme la flamme d'une bougie. Dommage qu'il ne soit aussi attentionné qu'avec son petit protégé... Enfin peut-être qu'avec un conditionnement appliqué, Menvra serait plus enclin à reproduire cette complicité paternelle avec les humains ?
Voilà qui me venait dans l'idée de me servir de l'aigle dans un simple but pratique !
Je secouai la tête avec un sourire, parfaitement silencieuse, avant de basculer des yeux sur ma fille si prometteuse et... fatiguée ?
Je clignai des yeux devant l'impensable.
Arcadia, prétendument éreintée, se dirigea vers l'arbre préalablement régénéré par son aura bienfaitrice et prit sur son temps pour le rendre encore plus éblouissant de vitalité.
Ha ! Oui, oui ! Elle avait... grand besoin de repos, ma fantastique Arcadia.
Je jonglai du regard entre l'intéressée et Griever ouis finis par comprendre de quoi il en retournait. L'empathie de ma fille ne faisait aucun doute. Développer plus facilement sa capacité de Perception aux côtés d'un individu moins doué qu'elle dans cette tâche semblait la gêner. Elle essayait d'accorder davantage de temps à son partenaire d'entraînement en cherchant à éviter de le vexer. Paradoxalement, cela risquait d'avoir l'effet inverse aux yeux du demi-extra-terrestre...
Deuxième Leçon du Sorcier : en voulant faire le bien, on peut faire le mal.
Même si dans cette situation, le mal était un bien grand mot.
Douce candeur que voici !


- Ravissante Arcadia. Tu finiras par les assimiler, toutes ces Leçons... quand l'heure sera venue, marmonnai-je pour moi-même. Hm ?

Du coté de Griever, quelque chose parut déranger l'aigle géant au point de le pousser à suspendre son petit protégé par le col de sa veste avec son bec démesuré. Tandis que les deux concernés cherchaient à se comprendre, à se rassurer, je les observais avec intérêt, profitant de ce petit moment pour comprendre pleinement de quoi il en retournait.
Puis Griver exposa sa main blessé à l'aigle, lui assurant qu'il ne risquait rien de grave.
Je me massai le menton en observant la plaie depuis ma position reculée.
A quoi pouvait bien être dû cette blessure ?
La réponse me semblait évidente : la frustration de Griever !
Au lieu de se mordre la lèvre inférieure jusqu'au sang devant la pitié mal dissimulée d'Arcadia, il avait serré le poing jusqu'à s'en mutiler la paume avec ses propres ongles.
Une pointe d'orgueil, mon cher Griever ?
J'échangeai un bref regard avec Arcadia, avant de reporter mon attention sur le garçon accroché à son porte-manteau volant. L'enfant à queue de singe nous fit part de sa bonne nouvelle.
J'en profitai pour m'approcher de lui en faisant signe à Arcadia de faire de même.
Griver manqua de s'affaler à mes pieds lorsqu'on son grand protecteur le relâcha en lui infligeant une petite bourrade avec son aile imposante. Le garçon avait l'air un peu ailleurs, comme s'il tentait de localiser quelque chose au loin...


- Ce n'était simplement qu'une question de temps. Bien que j'ai la vague impression que ta manière d'apprendre soit différente de celle d'Arcadia. Elle semble liée aux émotions, précisai-je, posant mes yeux de lavande sur la blessure à la main du garçon puis sur ma fille adoptive. Arcadia ? Tes fabuleuses compétences en matière de soins vont être très utiles à ton infortuné camarade. Il t'en sera très reconnaissant, et moi-aussi par la même occasion !

Avant qu'elle puisse agir, je l'encourageai par un gros câlin pleeeeeeeeeeeein d'affection ! Et un bisou sur la joue en prime. Suivi d'un petit "ébouriffage" affectueux de ses longs cheveux blancs !
Je gratifiai Menvra d'un clin d’œil complice tout en levant un pouce emprunt de félicitations à l'attention des mes deux apprentis.


- Force est de constater que vous êtes parvenus à clore cet exercice avec brio. Avant la tombée de la nuit, qui plus est ! Cela me fait plaisir ! Et vous n'imaginez pas à quel point, m'exaltai-je.

J'attendis patiemment qu'Arcadia en aie terminé avec ses soins pour m'approcher de mes deux adorables élèves et, sans prévenir, leur passer un bras par dessus les épaules.
Je les serrai contre moi avec grande joie !


- Félicitations à vous deux ! continuai-je avec le même entrain. Mais ne baissez jamais la garde. Cette faculté que vous avez apprise n'est nullement infaillible ! Certaines personnes pourront vous détecter avant que vous y parveniez de votre côté. Ils seront alors avertis pour masquer leur présence et passer entre les mailles de votre filet spirituel ! Comme moi, vous allez devoir apprendre à étendre ce pouvoir psychique par delà les limites imposées à votre esprit. C'est un travail de très longue haleine ! Vous voilà prévenus.

Je les relâchai et pris Arcadia par la main.

- Notre voyage ne fait que commencer, mon petit ange en sucre~ Il en va de même pour ton apprentissage, bien évidemment.

L'heure des séparations n'allait pas tarder...
Un petit mot pour la fin, peut-être ?


_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 59
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 596 861
Power Level en Kili: 11
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Mer Juil 19, 2017 5:53 pm

Arcadia sentit la gêne de Griever à moins que ce ne soit sa manière de parler naturelle. Il était en tout cas évident que ce sujet n'était pas agréable pour le jeune garçon. Elle essayait de s'imaginer les dires de Griever au sujet d'un gorille aussi haut qu'un immeuble. C'était sans doute très impressionnant à voir, et, sans doute, devrait-elle arrêter un pareil monstre s'il se montrait agressif envers le monde entier. Heureusement pour la shinjin, elle n'était pas une combattante au corps-à-corps, car il était sans doute fort ardu d'affronter aux poings un tel adversaire. Ce fut alors avec un calme et un sourire doux malgré les mots graves du blondinet Arcadia prit la parole.

« Ne t'en fais pas, si pareil danger s'avérait venir troubler l'ordre, nous viendrons afin d'apaiser la situation.

Ce n'était pas que l'extraterrestre n'avait pas compris la situation où minimisait la puissance de ces fameux gorilles, mais elle se sentait obliger d'intervenir quoi qu'il arrive. En tout cas, il était sûr que Griever ne s'aimait pas beaucoup, en petit cas la partie sayienne de son sang. C'était assez triste, mais était-elle vraiment en lieu et place de parler, elle qui ne connaissait rien de sa propre personne. Alors occupée à se reposer en revitalisant l'arbre tout proche, elle vit bien qu'il y avait un drôle échange entre l'oiseau géant et Griever. Elle se sentit obliger à venir voler au secours de ce dernier sans penser aux conséquences ou que cela la regarde ou pas finalement.

« Il fait de son mieux, il va continuer à progresser.

Arcadia sentir le regard du blondinet sur sa personne, alors toute gênée en rougissant légèrement, elle se tourna vivement en direction de l'arbre posant ses deux mains sur le tronc avec la discrétion d'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Elle n'était absolument pas douée pour le mensonge, mais est-ce que s'en était vraiment un ? Arcadia regarda à plusieurs reprises vers Griever qui semblait avoir toujours yeux pour sa personne. Elle en rougit encore davantage ne sachant pas trop quoi faire. Elle ne comprit évidemment absolument pas la réaction du jeune garçon, qui semblait s'énerver de plus en plus réalisant la ruse de la shinjin. Il semblait se faire mal à lui-même, ce qui n'était guère logique pour elle, si Arcadia avait pu se connecter à son esprit, elle aurait pu tout deviner, mais elle lui avait promis. Sans même réfléchir, elle tomba à genoux face à ce garçon qui semblait légèrement saigné de ses mains. Elle semblait très inquiète pour le jeune garçon, comment pouvait elle l'aider alors qu'il se faisait du mal à lui-même ? Elle ne pouvait pas stopper la personne lui faisant du mal, elle ne savait pas trop comment réagir.

« Ne t'inquiète pas... Tout va bien se passer...

Dit alors d'une voix douce la shinjin en apposant ses mains sur celles de Griever ignorant totalement la présence du sang. Elle lui souriait avec douceur et tendresse, alors qu'Arcadia commençait à luire d'une grande lumière pure envahissante. Très rapidement, les plaies aux mains disparurent totalement comme si rien ne s'était passé. Elle avait soigné bien pire comme maux, ce n'était pas grand chose, mais sans doute que cela pouvait être impressionnant ou curieux. Il était étrange que son énergie ne soit pas perceptible si aisément, sans doute que la jeune femme aux longs cheveux recelait encore quelques secrets. Son énergie était clairement visible à l'œil nu lorsqu'elle se concentrait pour soigner, ses sentiments devaient être également en adéquation avec un désir profond de bien faire. C'était également la raison pourquoi elle ne pouvait soigner quelqu'un qu'elle jugeait mauvais. Le souci était qu'il était très rare que l'on puisse lui cacher quelque chose.

« J'aime beaucoup les leçons maman, mais...

Arcadia ne voyait pas bien ce qu'elle pourrait apprendre dans la situation actuelle, totalement innocente sans penser à mal, mais elle était bien incrédule au niveau des réactions humaines. Sans doute aurait-elle mieux fait de s'y prendre autrement. Elle était quelqu'un de très spirituelle, elle avait bien appris à se défendre au corps-à-corps, mais elle n'avait jamais eu de désir de faire du mal physiquement sinon elle aurait envie de soigner son propre adversaire ! L'exercice du jour sur la détection spirituelle de l'énergie se trouvait être quelque chose d'aisé pour l'extraterrestre. Elle n'était pas du genre à se plaindre d'aucune manière, alors il était évident que dire qu'elle était fatiguée était une non-sens totale.

« Fabuleuse je ne sais pas trop, je sais refermer les plaies pour la plupart c'est tout.

Tenta Arcadia alors de minimiser ses facultés innées, elle ne cherchait pas à se mettre en avant. Elle ne savait même pas pourquoi d'ailleurs elle avait ce genre de capacité, alors elle imaginait que n'importe qui pourrait bien développer le même genre de compétence. La shinjin rougit au câlin de sa mère adoptive, elle était gênée d'un côté, mais rapidement elle le lui rendit bien volontiers. Elle rassembla ses deux points en l'air face à elle avec un air de grande volonté lorsque sa mère qu'il fallait poursuivre l'entraînement pour améliorer cette faculté.

« Je vais travailler dur afin de pouvoir sentir les énergies sur la terre entière, cela m'aidera peut-être à savoir où je dois agir pour aider les autres !

Les contacts tactiles répétés de Ryanne ne la choquaient pas, elle y était habituée et elle appréciait les câlins de toute façon. La shinjin serra alors la main de sa mère adoptive toute contente. Elle ne doutait pas de réussir un entraînement, elle en désirait toujours davantage.

« Oui ! Partons à l'aventure ! J'espère qu'il y aura des personnes à soigner ! Enfin... J'espère pas qu'il se blesse hein...

Dit alors tout de suite ennuyer Arcadia avant de sourire à Griever. Elle vint lui faire une douce accolade amicale.

« Porte toi bien, et j'espère que tu t'accepteras mieux à l'avenir. Si tu as besoin de quelque chose... Et bien.... Il faudra me trouver !

Ce n'était pas comme si elle avait le téléphone en même temps. Elle se tourna en direction de l'oiseau géant en se concentrant sur son mental un bref instant afin de lire ses pensées. Elle s'inclina doucement en guise d'adieux, il était très peu probable qu'ils se revoient un jour. Elle était respectueuse de chaque forme de vie, humain, sayienne ou même animale, c'était totalement la même chose à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Griever

avatar


Masculin Messages : 17
Age : 29
Zénies : .

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Sam Aoû 12, 2017 11:04 pm

Au moins, ses avertissements ne sont pas tombés dans les oreilles de sourdes, chose qui le fait soupirer de soulagement. Son peuple est dangereux, c'est la première chose qu'il a apprise depuis qu'il les a vu à l'oeuvre. Leur capacité de transformation les rend encore plus dangereux, surtout que la plupart sont apparemment incapables de se contrôler une fois transformés. Cette idée en tête, il continue à tenter d'approfondir sa capacité de détection, mais grimace en se rendant compte que quelque chose l'en empêche. Et à en juger par le regard qu'il sent au dessus de lui, Menvra semble savoir de quoi il s'agit. le volatile a l'air de penser que sentir les mauvaises intentions ainsi que la position estimée d'un éventuel prédateur a l'air beaucoup plus utile qu'autre chose. Du coup, il se contente de fermer les yeux avant de rétracter son ki, se redressant ensuite avant de regarder vers le ciel. A en juger par la position du soleil, il commence à se faire tard et il est presque sur que son père ne va pas tarder à venir voir ce qu'il fait...

****Au moins, je sais maintenant comment il faisait pour me trouver sans son scouter...****

Cette idée en tête, il soupire de nouveau avant de s'étirer, notant vaguement que le désert rocheux semble prendre vie de manière encore plus perceptible que lorsqu'il fait jour. Certes, le soleil commence tout juste à décliner, mais il peut déjà entendre les animaux nocturnes commencer à se réveiller et à en juger par le léger froissement de plumes qu'il entend, Menvra doit commencer à s'inquiéter pour ses bébés, si bien qu'il se retourne, fixant gentiment son ami avant de lui murmurer :

"Tu devrais r-retourner dans ton nid, Menvra. Ta f-femelle ne va pas tarder à r-revenir et... je pense pas qu'elle appréciera que... que t-tu ai laissés les bébés tous s-seuls."

A en juger par le regard de l'aigle, ce dernier est presque effrayé par l'éventuelle colère de sa compagne et s'envole à tire-d'aile, quoi que prenant le temps de lui dire en revoir d'un regard. Griever lui répond d'un signe de main et d'un sourire, puis se retourne ensuite vers les deux femmes. Apparemment, le sang sur sa main ne les trouble absolument pas, même si Ryanne demande rapidement à sa fille de le soigner. Cette dernière le console même gentiment avant de lui saisir doucement la main (ce qui ne manque pas de le faire légèrement rougir, puis de commencer à luire d'une énergie étincelante, semblant illuminer les environs. Il ne peut que regarder, complètement choqué en voyant les marques sur sa main se refermer presque immédiatement dans une sensation d'étrange chaleur. C'est... bizarre : il peut voir le ki, mais même en ce concentrant, il est incapable de le sentir. C'est comme si Arcadia était un reflet ou une poupée: parfaitement visible et même palpable, mais ne dégageant aucune présence. cela dit, Grigri se sent tout de même... étrangement en sécurité. Tous ses instincts lui soufflent que présente ou pas, cette femme ne veut pas lui faire du mal et alors qu'il regarde sa main complètement soignée, cette idée gagne considérablement de l'ampleur

****Je savais pas que... Qu'on pouvait faire ça avec le ki... Je me demande si on peut l'apprendre. Soigner au lieu de détruire...****

Cette idée ne manque pas de provoquer une légère sensation de chaleur dans sa poitrine. Soigner au lieu de détruire ? A part pour voler, toutes les utilisations qu'il a pu voir du ki étaient généralement pour détruire. C'est la première fois qu'il voit quelqu'un utiliser un tel pouvoir pour soigner quelqu'un. Même sa mère sait utiliser le ki, bien qu'elle ne le fasse que pour voler. Mais même son père, chaque utilisation de ses pouvoirs détruisait quelque chose. Il sait que son père n'est pas méchant, mais tout de même... cela dit, il se contente de sourire gentiment avant de murmurer doucement :

"M-merci... merci beaucoup..."

C'est la première fois depuis sa naissance qu'il voit une telle utilisation du ki et c'est tout ce qu'il trouve à dire ? D'accord, apprendre à combattre est nécessaire. vu les dangers de l'univers. Mais... pour la première fois, il commence à avoir une idée de tout ce que le ki pourrait offrir. Soigner, attaquer, voler, ressentir... combien de choses est ce que cette puissance pourrait lui offrir ? Sa soif de l'étude s'éveille à grand cris à cette seule idée et il baisse la tête, essayant de se reprendre : ce soir, c'est sur, il étudie. Rien d'autre ! Enfin, pour le moment, il se contente de sourire légèrement, voyant la légère gêne d'Arcadia devant l'un des compliments de sa mère... gêne qui devient brusquement la sienne lorsqu'il est enlacé en même temps que la jeune femme. Il sent d'un coup ses joues prendre feu et reste complètement pétrifié, choqué par la vitesse de l'action. Il est cependant rapidement relâché et parvient, en tous cas il l'espère, à cacher son trouble, quoi que vu la manière dont ses joues continue à brûler, il doit encore avoir une légère couleur écrevisse. Cela dit, l'ambiance vient brusquement de changer... et il sent une étrange sensation l'envahir, laquelle n'a rien à voir avec la gêne. Il se rappelle vaguement d'avoir un jour entendu sa mère dire "plus la rencontre est intense et plus la séparation est triste."Est ce que c'est pour ça qu'il se sent d'un coup si... froid ?

"On... on se reverra un j-jour, hein ?"

Il ne comprend même pas pourquoi il demande cela. Il n'a jamais vu ses femmes avant et n'est resté avec elle qu'une heure grand maximum. D'un autre côté, il a fait un pas de géant dans son entraînement avec elles, c'est peut être pour ça que ça le rend triste de les voir partir aussi vite, sans avoir pu les connaître. D'un coup cependant, il s'immobilise, sentant une aura arriver à grande vitesse dans leur direction, ce qui lui fait baisser la tête. Il vient à peine d'apprendre à sentir l'énergie, mai le sentiment dont il sent l'écho indique clairement de qui il s'agit. Apparemment, son père est bel et bien décidé de voir ce qu'il est en train de faire... et il est presque sur de se faire incendier à la seconde même où son père va arriver. Joie...

****Ça promet...****

Cette seule pensé résonne avec force dans sa tête et il soupire légèrement : s'il en juge par la vitesse, son père sera là dans environs trois minutes. Du coup, il regarde les deux femmes avant de murmurer doucement :

"On dirait que c'est l'heure de... d-de rentrer à la m-maison. P-papa arrive."

Et il arrive vite. Sans même  s'en rendre compte, Griever commence déjà à s'élever lentement vers le ciel , sans chercher à cacher son énergie. Au moins, son père saura qu'il va bien. L'homme est surprotecteur est il se doute qu'il sera capable d'arriver tous feux dehors s'il a le moindre doute. Du coup, il regarde les deux femmes avant de leur sourire gentiment, leur disant ensuite :

"M-merci de... de m'avoir aidé à apprendre c-ça. J'espère que v-vous... Que v-vous verrez b-beaucoup de belles c-choses là où v-vous allez. Je f-ferais mieux d'y aller. P-papa va déjà être en colère p-parce que je suis en r-retard. V-vaux mieux que je file à... a s-sa rencontre. J-juste... Enfin... p-prenez soin de v-vous..."

Une fois sa phrase terminée, Griever décolle brusquement tout en projetant son ki vers le sol, se propulsant à pleine vitesse vers l'aura de son père. Quelque chose lui dit qu'il va probablement être privé de sortie quelques jours après un coup pareil, chose qui le fait légèrement grimacer. Génial... Vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   Mer Aoû 23, 2017 10:48 pm


Je saluai gaiement Griever de la main avant de décoller mes pieds du sol et de défier la pesanteur, comme je le faisais depuis une petit poignée d'années déjà. Naguère, cette technique surprenante m'avait demandé des heures et des heures d'entraînements dans le sanctuaire perché du Maître. En tenant la main d'Arcadia pendant la lévitation, je me remis à songer combien cette petite perle nacrée était douée. Naturellement douée ! Elle disposait déjà, depuis sa naissance mystique - complètement atypique par rapport aux humains - une sorte de savoir inné qui lui permettait, sans une once de difficulté, d'emprunter la voie des airs ou même de sonder l'esprit des autres. Et son Ki par-dessus tout avait quelque chose de particulier. Outre le fait qu'on ne puisse par la percevoir autrement que par la vision directe, l'énergie interne d'Arcadia semblait plus adaptée à soigner son entourage qu'à le détruire. A de rares occasions, comme aux côtés de ce brave Radditz, il m'arrivait de recourir à l'usage du Ki pour cautériser certaines de mes blessures - au prix d'une douleur infernale qui, très souvent, m'arrachait des larmes. Mais ce type ne soin n'avait absolument rien à voir avec les capacités curatives innées d'Arcadia. Je ne savais pas vraiment si cette dernière usait de magie ou de Ki, d'ailleurs ! En même temps, malgré ma curiosité maladive, j'évitais de trop m'appesantir sur de tels mystères. Ma ravissante fille adoptive n'était pas stupide, loin de là ! Si je persistais à la contempler d'une étrange manière ou de rester trop longtemps pensive, elle le remarquerait de suite et - peut-être - en viendrait-elle à enfreindre mon règlement en sondant mes pensées.
Tout cela pourrait dériver sur des sujets un tantinet gênants, moi qui ne connaissais pas grand-chose sur ses origines, sur ses racines - outre le fait qu'elle soit née d'un fruit préalablement dérobé par un démon.
Je me félicitais de ne pas pas avoir rivé mes yeux sur la concernée pendant cette courte phase de réflexion. En revanche, j'accordais une bonne partie de mon attention à mon dernier élève. Celui-ci nous demandait s'il nous reverrait un jour. Je n'avais pas de réponse à cette question étant donné que nous voguions au hasard sur les vastes flots de la vie, emportées inlassablement par les courants du destin~
Ce n'était donc pas impossible. Il n'existait seulement aucune certitude que nos routes daignent un jour se croiser de nouveau. Je ne me faisais pas de mouron pour cela ; Griever saurait très bien se débrouiller tout seul – il était ami avec un aigle gargantuesque, tout de même !



- J’aimerais beaucoup te répondre par la positive maiiiiiis... Je n'en ai aucune idée, répondis-je en me tournant à demi vers l'horizon, toujours en compagnie d'Arcadia. Cela dit, tu n'as pas à t'en faire ; le monde est petit, disent les grands esprits ! Quand tu voyageras comme nous sommes en train de le faire, Arcadia et moi, nous aurons peut-être tôt fait de nous revoir, qui sait ?


Un clin d’œil enthousiaste suivit ma question rhétorique. Répondre par un oui ou par un non ? Ce n'était pas coutume chez moi.
Quelque chose parut décontenancer l'enfant à queue de singe et, peu de temps après, une nouvelle énergie en mouvement me fit tiquer. Elle ressemblait un peu à celle de mon présent interlocuteur. Les paroles de ce dernier ne tardèrent pas à m'aiguiller sur son statut.
Le paternel de l'enfant à demi extraterrestre rappliquait à vitesse grand V. La distance qui nous séparait rétrécissait seconde après seconde, mais nous disposions d'assez de temps pour quitter les lieux sans avoir besoin de nous expliquer auprès de lui. Il manifestait une telle énergie dans sa hâte qu'il n'était pas bien compliqué de le sentir arriver, même à très grande distance. Dans d'autres circonstances, sans doute aurais-je attendu l'irruption du vaillant paternel pour tenter de converser avec lui et entonner jovialement les présentations. Mais ma douce Arcadia, malgré son infinie patience, méritait une plus grande attention !
Son initiation ne faisait que commencer.
Alors je fis volte-face en serrant un peu plus la main de mon ange en sucre, prête à m'éclipser avec elle. J'adressai un dernier coucou de la main à Griever avant de répondre à ses remerciements et aux espoirs émouvants qu'il nous adressait.



- Je suis sûre que les belles choses ne manqueront pas sur notre chemin. Et surtout merci à toi d'avoir été aussi studieux pendant ton apprentissage. Les élèves pleins de potentiel à ton instar, je ne peux pas m'empêcher de les tirer vers le haut ! Tu penseras à faire part de nos salutation les plus distinguées à ton père. Et n'hésite pas à lui dire que ton dernier entraînement à nos côtés t'as retenu plus longtemps que prévu. C'est pour la bonne cause ! Ah ha ha !... J'espère pour toi qu'il saura se montrer compréhensif. En attendant, je te souhaite tout le bonheur du monde auprès des tiens ! Il n'y a rien de plus précieux que la famille, conclus-je avec un soupçon de nostalgie à l'égard de Père. Ciao !


La tête pleine d'agréables souvenirs, je repris mon ascension et nous décollâmes pour de bon. Le papa de Griever ne nous pourchasserait pas, je ne m'en inquiétais guère. A en croire son fils, il ne rigolait pas avec l'éducation. Peut-être bien autant que mon défunt père ? Cette pensée me fit sourire. Ah ! Le doux plaisir d'encaisser les remontrances, de se tenir droite, d'obéir aux consignes à la lettre... de suivre les entraînements militaires de Papounet !
Il détestait tant que je l'appelle ainsi~ Et pour bien le souligner et me le faire ainsi comprendre, il s'était donné un malin plaisir à me donner des tâches toutes plus épuisantes les unes que les autres. Si bien que le mot « Papounet », avait fini par disparaître de mon vocabulaire.
Je laissai échapper un petite rire avant de revenir à la réalité.
Il allait vraiment falloir à ce que je songe à donner un petit surnom affectif à ma gentille Arcadia – en sus de « mon petit ange en sucre ». Le temps ne me manquera pas en cours de route !

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Terrienne, Demi-saiyajin et... et quoi au juste ? =O Terrienne aussi ! [PV Arcadia et Griever]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» • Tu veux quoi au juste ?
» Le RP ?? c'est quoi au juste? Petit guide explicatif
» Brac. Macho effectif?
» Euh... T'es quoi au juste ?
» Tu comptes faire quoi, au juste ? | ft. Thaddeus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Montagnes Rocheuses-