Partagez | 
 

 Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Lun Déc 19, 2016 4:12 pm


Je rêvais des beaux jours passés en famille. Des belles journées qui se déroulaient à une époque assez lointaine, issue de ma tendre et innocente jeunesse. Des jours où, avec Mère à nos côtés en train de nous faire la lecture, à moi et à mon jeune frère à la chevelure blonde, la dure réalité ne nous tourmentait pas. Nous étions en sécurité, avec un paternel fier et fort, comme immergés dans un cocon imperméable à toute forme de mal. Libres de ne pas nous échiner à tenter d'imaginer l'avenir, à ne pas nous embrumer l'esprit avec de mauvaises pensées, loin, très loin des nuages sombres issus des aléas de la vie. Nous menions une vie sobre tout en savourant pleinement l'instant présent. Un père protecteur; une mère attentionnée; un petit frère bourré d'énergie, mais assagi par son exemple du moment - c'est-à-dire moi. Ou plutôt l'ancienne moi.
Celle qui s'épanouissait dans un monde de nostalgie.
Bon, sachez que je continue de m'épanouir dans cette vie - celle d'une voyageuse carrément optimiste ! Mais ce rêve en disait long sur mon état d'esprit. Éloignée de ma famille, j'avais tout de même besoin de les voir, ne serait-ce que de les imaginer non loin. Pour des raisons obscures, je n'avais pas croisé Aneth dans mes rêves. Pas cette fois-ci. Probablement parce que la benjamine de la famille n'était pas encore née lors de cette époque chimérique ? Oui, probablement. Elle ne m'en voudrait pas, j'imagine. Ou peut-être que si. Et puis de toute manière, elle n'en saura rien ! Ah ha ha ! Inutile de la froisser avec un simple rêve, n'est-ce pas ? Ou alors, si cela devait se faire savoir, j'improviserais sa venue dans un récit embelli par mes soins. Une demi-vérité bénéfique pour tout le monde !
Je remuai un peu avant de m'étirer de tout mon long. Quelle nuit plaisante ! Je n'avais pas froid. Oh non, pas du tout, même ! Certainement pas avec la présence de ma toge étalée en guise de couverture sur ma petite personne et... ce fut en cet instant que je découvris une toute autre présence. Plus chaude, et de moins en moins discrète au fur et à mesure de l'éveil de tous mes sens. Notamment celui du toucher. Au niveau de mon dos ? Et de ma... poitrine ? Quelque chose qui me la comprimait sans pour autant me l'écraser. Une sensation peu familière, un peu étrange et gênante, certes, mais suffisamment supportable pour ne pas bondir sur place.
Je clignai des yeux avant de les baisser doucement vers ce qui ressemblait beaucoup à des mains féminines pressées contre mon débardeur blanc. Après un haussement de sourcils interloqué, je tournai la tête pour découvrir Pan en train de pioncer. Proche. Très proche.
Si je me mettais en tête de me décaler de trop, j'allais la réveiller. Or, je n'en avais pas envie. Ce visage apaisé me mettait... du baume sur le cœur ? Allez savoir pourquoi ! Je la connaissais depuis peu... Cela me semblait inexplicable. Du moins, après une courte réflexion, la part de mystère finirait par s'évaporer. Prenons-donc un petit exemple : c'était comme contempler un portrait, en gros plan, et rester figée de fascination devant chacun des traits du personnage représenté sur la toile. Alors, si l'on se fie à ce raisonnement, je me prenais de contemplation devant le doux visage endormi de Pan ?
Ce n'était pas si dur à avaler, en fin de compte.
Derrière cette mine insouciante se cachaient un vécu bien rempli, toute une histoire bouleversante, des connaissances mystérieuses et d'innombrables rencontres diverses et variées. Et puis, la belle provenait d'une dimension parallèle à la nôtre, selon ses propres dires ! Une découverte vraiment fascinante !
Mais à quel moment, au cours de cette nuit, ais-je bien pu la rejoindre ? L'idée m'avait effleuré l'esprit, effectivement, mais... à la base, il ne s'agissait que d'une idée comme une autre. Rien de plus.
La vie vous réserve de bien belles surprises, surtout à votre réveil !
Je jetai un regard alentour. Binderu avait fort heureusement quitté les lieux, ce qui m'évitait ainsi de devoir lui expliquer les circonstances de ce... câlin somnambulique ? Le feu de camp n'émettait plus la moindre étincelle incandescente, noir de suie et toujours entouré de ses pierres difformes. Le phacochère ne ressemblait plus à grand-chose, sinon un tas d'os soudés les unes aux autres. L'arbre abattu par la colère destructrice de Gecko gisait toujours par terre, accompagné çà-et-là par des touffes d'herbe. Et la forêt s'étendait loin, très loin autour de notre camp, au point de nous interdire la visualisation d'un horizon bleu azuré imaginable par un ciel sans nuage.
Une matinée resplendissante, ensoleillée, merveilleuse ! Je ne manquais pas d'adjectifs pour la qualifier de manière positive. Une seule chose me perturbait un peu : la prise délicate de ma compagne de nuit.
Cela m'embêtait vraiment de devoir l'extirper des bras de Morphée mais, tôt ou tard, il allait bien falloir s'y résigner. Même si ses mains me tenaient chaud avec leur position incongrue.
Je parvins à me déloger doucement de sous la couverture - ma toge, donc -, désormais étalée sur le dos de Pan. Puis je la poussai du bout de mon index au niveau de son épaule visible, sans trop la brusquer. Loin de moi l'envie de recevoir un coup de poing fulgurant en pleine figure. Elle serait sans doute capable de me décapiter avec une percussion bien placée, étant donné sa puissance hors norme. Je pris tout de même le risque de m'approcher d'elle pour lui murmurer ceci à l'oreille :


- Bonjour, Pan. Il va falloir se lever. Le soleil rayonne au-dessus de nos têtes. C'est le moment ou jamais ! Rien de tel qu'une chaleur aussi douce pour bien débuter la matinée, n'est-ce pas ?

Le tout avec un sourire, non sans me reculer légèrement pour lui laisser de la place. Sans doute allait-elle s'étirer comme moi, mais sans se retrouver lutinée par des mains découvertes seulement la veille. Ha ! Fallait-il la qualifier de veinarde ? Pas spécialement. En tout cas, je ne lui en voulais pas du tout. Ce devait être un peu de ma faute, d'ailleurs. Peu importait.

- Un petit effort, Pan ! Tu as bien des projets pour la journée, non ? dis-je pour l'encourager.

Je m'installai en face d'elle, assise, les mains posées sur mes chevilles croisées, en attente d'une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Dim Déc 25, 2016 3:09 am




Mirai Son pan





La nuit avait été plutôt douce finalement. Je n'avais vraiment pas mis longtemps a m'endormir, a vrais dire tout était devenu plus simple après tout ce temps passer a m’entraîner parmi les dieux. Être capable de faire le vide dans sa tête et ne plus penser à rien au point que ses membres se retrouvent capable d'agir par instinct d'eux même était vraiment ce que Whis-sama m'avait appris de plus utile. Il savait ce qu'il faisait de toute façon.

Je ne me sentais pas en danger, je n'avais plus l'esprit embrumer par le désespoir et ma colère était partie très loin dormir au fond de mon cœur. Cela avait fait un moment que je n'avais plus été a ce point maîtresse de moi même. Depuis ma première sortie de la sale de l'esprit et du temps dans mon univers en fait, lorsque j'avais apprise a maîtriser le premier stade du Suppa Saiyajin. Peu après cela, tout avait déraper, mais pendant un temps je m'étais sentie bien assez forte pour protéger tout le monde et j'avais encore ma famille et mes amis a mes côtés. J'avais été bien loin du moindre soucie a ce moment là, bien loin de me douter que je ne m'étais jamais aussi lourdement tromper.

Malgré tout ce que j'avais traverser et endurer, aujourd'hui j'étais en paix; Simplement parce que j'avais acquise suffisamment de force et de sagesse pour ne pas refaire les mêmes erreurs. je m'étais débarrasser de ma rage qui me poussait si souvent a l'erreur, de mon gout exacerber du combat que j'avais toujours eu et qui m'avait aussi souvent empêcher de réellement saisir les enjeux d'un affrontement. Mais j'avais bien mieux que tout ça encore aujourd'hui, l'esprit claire et calme qui m'avais fait défaut depuis que j'étais arriver ici ... La petite Son Pan follement admirative de son grand père qui passait son temps à pêcher et a jouer avec lui en avait fait du chemin.

Le pays des songe dans lequel je m'étais plonger paisiblement sans prêter la moindre attention aux histoires de tours de garde déblatérer s'effaçai peu a peu alors que je sentais quelque chose pousser sur mon épaule. Je bougeais alors légèrement les paupières encore close l'aire de dire "5 Minuuuuuuutes " en essayant de cacher mon visage dans mon bras et en me recroquevillant sur moi même. La petite voix de Ryanne dans le lointain.


ummmmmmmmh ..... Ryaaaaanne ........... Il est quelle heure ?


Je me redressai doucement en prenant mon visage dans mes mains pour frotter mes yeux embrumer. J'espérais ne pas avoir dormis trop longtemps ... Par ailleurs j'espérais que Ryanne avait passer une bonne nuit aussi, j'avais sa toge sur moi. Elle m'avait couverte avec ? Mais elle avait due avoir froid elle !

Tu ... tu as dormi comme ça ? Tu as due mourir de froid sans ta toge ... Moi j'ai l'habitude de dormir comme ça sans couverture.


Poussant un bâillement sonore en m'étirant largement, je pris une seconde pour réflechir a la question de Ryanne.

Etooooo .... Disons que je reviens d'un long temps d'entrainement intensif, alors j'ai pas fait grand chose d'autre que m'exercer .......


Entendez par là tondre la pelouse devant le palais de Beerus-sama, changer ses draps, faire le ménage, la cuisine, la vaisselle, nettoyer les sablier SANS les faire détonner et réveiller Berrus-sama (sous peine de finir "Hakai" comme il dit). Après seulement je pouvais m’entraîner ... ET PUTAIN L'ENTRAINEMENT SA MÈRE IL EST DUR (surtout habiller en soubrette .......). Ces moment là repassaient devant mes yeux le temps d'une minute de blanc suspendu dans le temps ou j'eus fini par me gratter naïvement le crâne pour finir par hausser les épaules.

Je pourrais retourner sur Zélod pour construire une maison ... c'est une coutume là bas pour s'intégrer. Et puis ça ferai un toit a Pina, elle serrait plus obliger de squatter chez Cassiopée et Maeko ... M'enfin, ça peu attendre un peu. J'ai envis de profiter un peu de ma planète natale avent de repartir ! c'est pas souvent que j'ai l'occasion d'y être tranquille ! .... Oh ! Et puis il faut que j'aille voir Marisa et Valeria aussi ! Je me demande si mon grand oncle Radditz est toujours dans le coins !








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Dim Déc 25, 2016 8:48 pm


Pan finit par se lever et donc par surmonter la première épreuve de la journée. Je m'étais retenue de lui faire part de mon avis sur sa petite mine fatiguée et tout à fait mignonne. Et puis de tout façon, je n'en avais pas eu le temps. Tout en se frottant le visage, mon adorable compagne de nuit en plein air s'était enquis de l'heure avant de me questionner sur mon état, étant donné la nuit que j'avais passée dans le froid (soit disant ! hu hu~). Devais-je vraiment le lui dire ? L'ignorait-elle réellement ? A mon avis, son état somnambulique la poussait à tripoter des choses à l'insu de sa conscience. Difficile de souffrir du froid quand ils se trouve que je faisais partie de ces "choses agrippées par mégarde".
Je lui adressai un petit sourire et récupérai ma toge pendant qu'elle s'étirait.


- Disons que nous avons toutes les deux eu de la compagnie. Une compagnie mutuelle ! Ah ha ha ! Tu n'as aucune raison de t'en faire pour moi. Même dans des conditions polaires, je saurais m'acclimater sans avoir recourt aux vêtements idoines ! Cela dit, je peux te dire que tes mains tiennent très chaud, elles, ajoutai-je sans me départir de mon sourire.

Je dépliai ma toge pour faire disparaître les plus gros plis et l'épousseter dans les formes, en évitant bien d'envoyer de la poussière sur mon interlocutrice fraîchement extirpée des bras de Morphée. Ensuite, comme pour justifier mes derniers propos, je pliai avec soin mon vêtement pour le déposer - toujours avec la même précaution - sur le côté.

- A toi seule, Pan, tu vaux bien un petit régiment de radiateurs, si tu veux mon avis, fis-je en lui adressant un petit clin d’œil amusé.

La concernée s'exprima au sujet d'un long entraînement draconien mené ailleurs. Quelque chose faisant apparemment partie de son quotidien. Un emploi du temps très probablement beaucoup plus ardu que le mien. Avec elle, difficile de ne pas imaginer le contraire. Pire encore ! Pourrais-je réellement en déceler l'indicible complexité un de ces jours ? Cette fille connaissait tellement de choses, tellement de mondes disparates...
Je trépignai d'impatience d'en savoir davantage sur elle, sur son chemin parcouru comme sur ses projets d'avenir !
Le moulin à paroles se remit en marche, certainement pas pour me déplaire. Je l'écoutai avec toute mon attention, telle une élève studieuse et appliquée devant sa remarquable et captivante enseignante. Pan prévoyait, à l'avenir, de bâtir une maison sur Zélod pour s'intégrer selon la coutume de son peuple. Une idée intéressante ! Je m'y ferais bien inviter, hé hé hé ! Suite à cela, la Demi-saiyajin mentionna le nom d'une personne qui lui était poche : Pina, à laquelle elle pourrait ainsi offrir un toit. Une jeune femme toujours aussi bienveillante ! Mais comme il n'y avait pas le feu au lac, l'intéressée reporta ce projet d'installation à plus tard, histoire de profiter de son temps céans, sur notre belle planète bleue. Ce plan-ci aussi, je l'approuvais ! Énième preuve d'une grande amitié avec les deux jumelles que je prenais moi-même pour des sœurs, elle projetait également d'aller rendre visite à Valéria et sa cadette nommée Marisa. La plus jeune devait très probablement continuer de profiter des mes enseignements en matière de vol, sillonnant les cieux avec un enthousiasme détonant digne de son caractère si proche du mien ! Le simple fait de l'imaginer dans ces conditions me donnait envie de la revoir. Peut-être pour lui enseigner l'utilisation du Ki ? Enfin... c'était un peu tôt, après réflexion. La découverte d'une grange accidentellement brûlée ne ferait certainement pas plaisir à Val'.
Puis la mention du nom de "Radditz" me fit tiquer. Son grand oncle ? Quel sacré coup du hasard !
Je la regardai avec de grands yeux, scotchée par cette découverte.


- Wow !... Effectivement, ce sont là de beaux projets... Par quoi commencer ? demandai-je de façon tout à fait rhétorique. Je trouve cela fascinant que nous ayons croisé les mêmes personnes suite à nos petites aventures. Qu'il s'agisse de Valéria ou de sa sœur m'eut déjà beaucoup surprise mais là, en découvrant que Radditz fait carrément partie de ta famille - ton grand-oncle, de surcroît -, je m'en retrouve... toute abasourdie ! expliquai-je en levant soudainement les bras.

Le soit-disant paysan à la longue et très dense crinière sombre. Ce même Radditz - car on ne pouvait certainement pas se méprendre sur l'identité de cet homme, rares sont les terriens affublés d'un nom relatif à un légume - qui habitait une caverne dans des conditions de vie semblables à celles d'un ermite, prêt à aider les membres de sa famille en cas de besoin tout en faisant bien attention à ne pas trop de s'approcher de la race humaine pour son bien comme pour le leur... Ainsi cet individu faisait partie de la petite sphère familiale de Pan ?
Fascinant !
Je tapai dans mes mains avant de me lever en trombe.


- Cela doit bien faire un an que j'ai appris la lecture à ton grand-oncle. Maintenant, j'imagine que ses progrès doivent être phénoménaux ! Sans doute ne vit-il plus en reclus depuis. J'espère que tu le retrouveras un livre entre les mains, au sein d'une bibliothèque, dans une bonne humeur familiale. Quoique l'intéressé ait tout de même un peu de mal à sourire de toutes ses dents, dis-je en lâchant un autre petit rire à la suite de mes dires.

Je tendis la main vers Pan pour l’aider à se relever plus facilement. Elle n'en avait sans doute pas besoin, mais la bonne intention de mon geste primait sur son utilité.

- Je me rends compte que, depuis mon départ avec le Maître, je n'ai fait que transmettre une part de mes acquis à des personnes méritantes. A savoir la petite et très attachante Marisa disposée à découvrir la voie des airs; ton grand-oncle Radditz avide d'en apprendre plus sur la culture humaine; et même une de tes congénères nommée Khail - pour la découverte et le développement de la capacité de Perception !

Je regardai un instant le ciel et l'observai un petit moment. En faisant travailler mon imagination, je visualisai les visages de mes rencontres alignées dans un fond bleu azur d'un air nostalgique. Puis je posai mes yeux mauves sur mon interlocutrice du moment en élargissant mon sourire.

- Aurais-tu un peu de temps à me consacrer ? Tu sembles disposer d'un savoir à toute épreuve. Ce serait vraiment du gâchis de laisser passer une telle occasion d'en apprendre plus à tes côtés, Pan ! Le genre de regrets qui pourrait me ronger l'âme en un rien de temps ! Et puis c'est l'occasion de passer un bon moment ensemble, en toute tranquillité, comme tu me l'as dit, argumentai-je avec conviction. Qu'en penses-tu ? Compte sur moi pour me comporter en bonne élève ! surenchéris-je avec un autre de mes sourires destinés à assurer une réponse positive de la part de mon homologue. Et si tu désires savoir quoi que ce soit à mon sujet ou sur n'importe laquelle de mes capacités, libre à toi de me questionner. Je plaide en faveur de la fibre de l'enseignement !

Je frappai mon cœur de mon poing droit en toute solennité. La vérité, rien que la vérité, seulement la vérité, toute la vérité ! S'exprimer en toute confiance avec Pan ne me demandait aucun effort.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Ven Déc 30, 2016 11:28 pm




Mirai Son pan





Je n'étais pas encore bien réveiller. J’écoutais Ryanne les yeux embrumer par ma nuit, ma fois plutôt bonne. Ceci-dit j'eu un moment de blanc lorsqu'elle m'avoua a demi-mots, puis complètement qu'elle avait passée la nuit avec moi. Ma teinte de peau passa de mon habituel beige pâle au rouge vif alors que je partis remuer nerveusement les braises du feu sans aucun espoirs de le relancer, mais avec celui de m'occuper l'esprit plutôt que de voir les images étranges me passer devant les yeux.

D'après ce qu'elle disait j'avais due l'enlacer sans même le savoir, nous avions due nous retrouver dans une position plus que bizarre ! Elle parlai de ce que je lui avais dit plus tôt sur Radditz, Marisa et Valéria, mais a aucun moment je n'avais réellement écouter ce qu'elle avait dit a ce moment là. J'étais bien trop accaparée par mes pensées à chasser actuellement. Ce fut le "CLAP" des mains de Ryanne et sa vivacité a se mettre sur ses jambes qui me ramenèrent au présent.

Elle me disais que Radditz apprenait à lire .... Curieux, j'aurais imaginer les Saiyajin un minimum instruits, mais visiblement il me restait à apprendre sur le quart de Sang guerrier qui coulait dans mes veines. Apparemment Marisa quand à elle s'était vue enseigner le Buku-jutsu par Ryanne, sans doute peu après mon départ de chez elles. Elle me parlai aussi d'une certaine Khail ... Une Saiyajin que je en connaissais pas. Finalement il y avait du passage sur Terre et je n'étais pas au courant de tout. cela me confortais dans l'idée qu'il me fallait de l'aide pour veiller sur ma planète natale.

Il y eu ensuite une demande de sa part, beaucoup de gens m'avaient déjà fait cela. Elle me demandai de l'enseigner et a vrais dire j'aurais refuser .... si elle n'avait pas eu aussi une connaissance qui m’intéressai. Sa fameuse lame de Ki, si je pouvais apprendre ça, son fonctionnement, j'étais sur de pouvoir reproduire a peu de chose près celle que mon alter-ego m'avait passer au travers de la poitrine. Je me levai donc sur mes jambes, réajustant ma tenue et me mise a executer quelques étirements pour me désengourdir un peu les muscles.


Je veux bien t'apprendre une ou deux choses si c'est dans mes compétences, mais a une condition. Apprend moi a modeler mon Ki comme tu l'a fait hiers soir. Si tu accepter, dit moi ce qui t’intéresserai comme compétence ? je suis plutôt une guerrière versée dans l'usage du Ki dans sa forme pur et brute ... Enfin, si tu as déjà vue un Saiyajin se battre, tu doit sans doute savoir de quoi je veux parler. ceci-dit je connais une ou deux choses utilitaire, utile pour les diversion .... Ne me demande pas de t'apprendre le Shunkan Ido ... ce serai contre productif pour toi qui aime parcourir le monde. De plus tu n'a sans doute pas encore la maîtrise du Ki suffisante pour appréhender ça.








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Sam Déc 31, 2016 12:55 am


Deal accepté !
Pendant ses quelques étirements, Pan me fournit une réponse positive sans se priver, au passage, d'imposer ses conditions.
Un deal franchement très correct !
Je hochai lentement la tête pour faire mine de sagacité et de retenue, alors qu'au fond de moi j'avais une hâte monstrueuse de découvrir une parcelle de l'immense savoir de ma future enseignante. Elle voulait, en échange de m'apprendre une compétence présente dans son répertoire, acquérir la compréhension et la méthode idoine pour modeler son Ki selon ses convenances. En l’occurrence, elle n'omit pas de mentionner ma dernière utilisation de cette splendide capacité. Celle-ci m'ayant permis de découper la viande de notre phacochère géant avec bien peu d'efforts - pour ne pas dire aucun sinon un simple mouvement du poignet pour diriger la lame à travers la chair cuite.
Je n'y voyais absolument aucun inconvénient. Le Maître non plus n'y aurait vu aucun inconvénient à cela. Pan maîtrisait déjà des techniques incommensurablement plus dangereuses que la formation d'une lame de Ki, extension énergétique et affilée d'un bras non armé.
Je hochai la tête une seconde fois en songeant rapidement à la méthode d'apprentissage à employer. Me concernant, j'avais appris cette technique lors de mon initiation avec le Maître, au sommet des montagnes brumeuses, chez ce dernier, en risquant ma vie et en innovant à la toute dernière minute. Je n'avais jamais vu le Maître y recourir auparavant. S'il la connaissait, elle ne lui était pas de grande utilité. Pas même pour découper la viande. Sans doute prenait-il davantage de temps pour faire la cuisine, fidèle à ses petites habitudes culinaires, à épicer ses plats et ses boissons avec quelques gouttes de son sang... Je blague ! Ah ha ha ha ! J'imagine avoir été la seule à consommer ce breuvage atypique destiné à apporter une base solide à tous mes progrès. Non, il ne s'agît pas là d'une simple drogue ! Je vous vois venir, suspicieux comme vous êtes ! ><' Cette boisson peu ragoûtante demeure un privilège qui m'a été réservée, point. Un privilège au goût immonde, certes, mais un privilège quand même ! Venant du Maître, on ne pouvait pas s'attendre à meilleur honneur...
Bref, revenons-en plutôt aux paroles de Pan.
Elle se décrivait comme une guerrière familière avec la force pure et brute. Tout de suite, l'image de Khail me vint à l'esprit. Celle-ci, en pleine chasse, dans la forêt. Ses kikohas balancés sur un dinosaure - un T-Rex, si je me souviens bien de la scène. Ces derniers explosant contre son cuir pourtant naturellement robuste, couchant le mastodonte carnivore avec une facilité incroyable.
Je hochai la tête derechef.


- Oui, oui. Je crois bien avoir trouvé le comparatif idéal à votre style de combat, soufflai-je en projetant mon regard dans mes souvenirs l'espace d'un instant fugace.

Je la laissai continuer sur son petit marché très plaisant et alléchant.
Des choses utiles ? Des techniques de diversion ? Génial ! Au moins, je ne risquerais pas d'atomiser la forêt par mégarde lors de notre entraînement.
Shunkan Ido ? Déplacement instantané ? Effectivement, je me voyais mal y recourir. Sillonner les cieux, sentir le vent souffler sur mon visage et voir le décor défiler sous mes yeux; ou arpenter la terre ferme, la sentir sous mes bottes et la découvrir à mon rythme. Je souhaitais conserver tous ces petits plaisirs intacts !
Pan avait raison.
Et il en allait surement de même pour mon niveau de maîtrise du Ki.
Je la regardai droit droit dans les yeux, détendue et assagie par son avis.


- Tu as bien raison, Pan ! Le "Shunkan Ido" ne m'intéresse pas. Pas encore, en tout cas. Il existe bien d'autres priorités. Cette histoire de techniques de diversion me plait bien, par contre. Venant de toi, je ne peux que m'attendre à de la bonne marchandise ! Ah ha ha ha ! répondis-je avec mon indéfectible sourire, avant de lever d'un coup un index professoral à côté de mon visage, un bras croisé sous ma poitrine en guise de soutien pour mon coude opposé. J'en conclus donc que nous nous trouvons toutes les deux sur la même longueur d'onde. Ce petit marché nous sera bénéfique ! ajoutai-je avant de me reculer de trois pas et de prendre une position bien plus adaptée à mes futures intentions. Comme je fus la première à te proposer cet entraînement matinal, je vais être la première à t'exposer les fondements de ma technique.

Je tendis un bras plié en l'air, à une distance respectable de ma personne. J'inspirai doucement, les yeux clos, histoire d'accumuler du Ki sous forme de flux vers le membre concerné. Mes yeux m'étant d'aucune utilité lors du processus, il était donc inutile de les garder ouverts. Puis je dégageai mon Ki à vitesse réduite, d'abord sous forme de volutes lumineuses - violettes, pour ne pas changer, conformément à l'étrange nature de mon Ki - et ensuite avec davantage d'intensité, un peu comme si l'on allumait un chalumeau et qu'on en augmentait la puissance. L'énergie devint tangible, brûlante.
Mais encore instable, sa surface irrégulière lui donnait un aspect esthétique bien piteux. La lame bâclée d'un apprenti forgeron. Une œuvre laissée en suspens, rien de plus.
Je rouvris les yeux et adressai un petit sourire à Pan.


- C'est une technique plus complexe qu'on ne le croît, Pan. Celle que je viens de te montrer est incomplète; il lui manque quelque chose d'essentiel pour servir à faire autre chose que de trancher une motte de beurre - si tant est qu'elle y parvienne avant sa fonte. Mais je t'invite à arriver à ce stade-ci par ton seul sens de l'observation ! Je sais que tu en es capable. Tout n'est qu'une question de visualisation : Imagination, concentration, construction. Commence déjà par choisir laquelle de tes mains incarnera la lame tant convoitée, l'incitai-je en éteignant aussitôt mon Ki.

Je ne la quittai pas des yeux, attentive à la moindre de ses éventuelles erreurs, prête à la corriger sur quelque détail que ce soit si nécessaire. Je restai tout sourire afin de la mettre en confiance, même si l'intéressée n'avait absolument aucune raison de ne pas l'être.

- Ensuite tu essaieras de trouver d'où provient le souci au sujet de son aspect final. Je veux que tu m'énonces au moins une théorie, plusieurs si le cœur t'en dit ! Enjoy ! m'exaltai-je en écartant gaiement les bras !

Dans tous les cas, je ne la voyais pas me pondre une lame de Ki de trois mètres de long en un seul essai, aussi douée soit-elle. Un bon ouvrage demande du temps et de l'attention, mais surtout du temps ! On apprend pas à tirer à l'arc en chatouillant seulement la corde, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Lun Jan 02, 2017 4:48 pm




Mirai Son pan





Elle avait accepter le deal ! J'en étais toute guillerette ! Cette technique de modelage de Ki allait m'être tellement utile ! J'espérais qu'elle allait autant profiter de ce que je pourrais lui apprendre, mais au final je n'en doutais pas. Le Taiyoken m'avait déjà permise de me sortir de pas mal de situation délicate, comme pour quelques autre Z warrior d'ailleurs.

Ryanne se lançai donc en première sur les explications de sa technique. Je me concentrai donc sur sa main et cherchai a ressentir son Ki, la façon dont elle l'utilisai. Plus facile a dire qu'a faire, visiblement je n'arriverai a appréhender ça qu'en pratiquant. D'autant qu'elle n'était pas allée vraiment plus loins que la base, me demandant de trouver par moi-même comment finaliser le tout. Du chalenge ? Amusant.

Cela allait peu être me prendre un certain temps pour y arriver, alors sans doute était t'il bon de mettre se temps à profit pour Ryanne aussi.


Je vois, ça as l'aire complexe. Tu permet une petite minute ?


Je pris sur moi de me changer pour me mettre en condition. Pour moi l'entrainement était quelque chose de sérieux, il fallait donc la tenue en conséquence ! C'est donc devant Ryanne et sans aucune pudeur qu'après avoir sortis ma tenue d'entrainement d'une petite capsule Hoy-Poy, je me changeai pour revêtir cette dernière lester à l’extrême.

Je repris la parole en resserrant ma ceinture blanche autour de mon haut bleu ciel en soupirant, ressentant ce poid sur mes épaules.


Voila ! Bien, je vais mettre ce temps que je vais passer a essayer de comprendre te technique pour que tu ne perde pas le tien au passage. je vais te montrer ce que je vais t'apprendre, mais je te préviens, ça vas être désagréable quelques temps, pardonne moi d’avance.


Je plaçai mes mains de chaques côté de mon visage, comme pour attirer l'attention de Ryanne par ici .... Puis ce fût le drame.

TAIYOKEN !


Il y eu un long flash, sans doute douloureux pour Ryanne. La cécité devait à présent l'avoir frapper, mais c'était un passage obligatoire pour qu'elle se rende compte de l'effet que le Taiyoken pouvait avoir. Je soupirai l'aire désoler en attendant qu'elle se remette.

Ne t'inquiète pas, la cécité est temporaire, ta vue vas te revenir d'ici quelques secondes, mais note que ces quelques douloureuse secondes pour la personne prise par la technique sont très largement suffisante pour détaller en masquant son Ki ou prendre l'avantage en combat ... ça vas aller ?


J'étais réellement inquiète oui. j'avais toujours été comme ça avec mes partenaire d'entrainement, un trait hérité de mon père. cette peur de faire mal qui parfois me poussai à ne pas me donner à fond, d'autant plus quand je me sentais proche de la personne. Une fois Ryanne remise je lui fis un large sourire en guise de récompense.

pour exécuter un Taiyoken, il te faut te servir de ton aura pour capté puis refléter et amplifier les moindres rayons de lumière qui t'entour. C'est comme ci tu créai un grand miroir avec ton Ki pour rediriger les Rayons du soleil devant toi. Le mouvement de main est là pour capter l'attention de ton ennemi et le leurrer. En général il fera attention a tes mouvements de mains, car beaucoup la quasi totalité des gens usent de leurs main en premier lieux pour attaquer ou exécuter des techniques; c'est donc très facile de prendre quelqu'un au piège avec ça, mais attention, ça ne marche en général qu'une seule fois, après le mouvement de main est reconnaissable et la technique deviens prévisible.


J'espérais avoir bien expliquer. Je n'avais jamais été très douée pour ça, comme tout les Son j'étais plutôt une femme d'action. j’agissais comme j'apprenais, à l'instinct et à la pratique.

Si tu as des questions, n’hésite pas a les poser, je vais rester juste là pour essayer de comprendre ta technique !


J'entrepris alors d’exécuter ce que Ryanne m'avait montrer. Pour commencer, je tendis ma main droite vers le sol. Avec le temps j'étais plutôt devenue adroite de mes deux main, mais toujours loin d'être ambidextre. Mon Ki était fluide, contrôler avec finesse, mais je l'utilisais comme je l'avais apprise chez Whis. Intérioriser son Ki pour en optimiser l'efficacité. Une aura calme d'un blanc éclatant apparu autour de ma main alors que l'énergie s'y concentrai. Hum ... ce n'était pas ça, je m'y prenais mal. je devais le dégager de façon plus prononcer pour former cette espèce de flamme ...

instinctivement mon Ki partis vers l'avent et fatalement c'est un kikoha qui partis de ma main pour s’écraser sur le sol devant moi. Soulevant pas mal de poussière, mais sans plus. Heureusement que je savais contrôler ma force et que j’agissais à énergie réduite en ce moment ...

Effectivement, cela risqua d'être un peu plus complexe que prévue.







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Lun Jan 02, 2017 8:44 pm


Quel sourire ! Impossible de ne pas remarquer cet élan de joie sur le visage de mon interlocutrice !
Mais cela ne m'eut pas dérangée pour pratiquer les bases de ma technique. J'étais parfaitement concentrée en fournissant à Pan le minimum syndical des informations à retenir sur le principe du "Discidium". Mais l'une des difficultés résidait dans le fait d'empêcher le Ki de s'éteindre, ou même de quitter brusquement la main créatrice. Il restait aussi à travailler la forme, évidemment, d'où mon explication concernant la visualisation. L'esprit jouant le rôle de moule pour la future lame de Ki. Une épéiste serait probablement avantagée en se servant de l'aspect de sa lame comme point de départ...
Excellente idée, ça !
J'allais effectivement m'empresser de lui proposer d'utiliser mon épée quand Pan s'exclama soudainement au sujet de la complexité de ma technique. Elle désirait un peu de temps pour se préparer, apparemment. Je le lui accordai en haussant simplement les épaules, tout sourire.


- Bien sûr ! Mais je me demande bien ce que tu... Oh ? Une capsule !

Mais qu'avait-elle en tête pour que cela soit si pressa-... Hein ?! O.O'
Elle se déshabilla sans la moindre gêne, au beau milieu de la forêt ! Et moi... je l'observai ? Non, mais reprends-toi, Ryanne ! Gifle-toi le visage si nécessaire ! Que faisais-tu à ce moment précis, devant le corps affuté et si attrayant de cette splendide Demi-Saiya... Aaaah ! Ferme les yeux ! Mais ferme les yeux, stupide bougresse libidineuse !
Voila ce qui s'était passé en mon for intérieur tandis que, rouge comme une pivoine, je jetai des regards inquiets aux alentours au cas où un voyeur ce serait mis en tête de reluquer Pan à travers les buissons...
Je ne pensais pas correctement, pour tout vous dire. Mais alors pas du tout ! D'ailleurs, je ne sentais la présence de personne à proximité, pas l'ombre d'un petit animal. Alors un être humain, pensez-vous ?! Bref, je me cachai les yeux des deux mains au bout d'un certain temps, grandement perturbée par la plastique majestueuse de cette douce créa- Mais non, tais-toi donc, vilaine fille !
Bref, je l'avais un peu reluquée, certes, mais ce fut si soudain alors... vous comprenez... Argh ! Je m'enfonce ! La télécommande, vite ! Appuyer sur le bouton "avance rapide"... Voilà, excellent !


Pan se mit en tête, fraîche comme un gardon dans sa nouvelle tenue, de m’enseigner une petite partie de son art pendant qu'elle-même s’exerçait à comprendre le mien. Une très bonne idée ! J'avais retrouvé mon teint de peau normal, le rouge s'étant volatilisé de mes joues. Et je pouvais surtout poser mon regard sur Pan sans saigner du nez.
Je haussai un sourcil en écoutant sa mise en garde. A quoi rimait ce geste, au juste ? Placer la paume des mains ouvertes si proches du visage me semblait très risqué...


- Désagréable ? De quoi parles-tu ? C'est une nouvelle garde ? Pourquoi t'excuser ? Hé... Aaaaaaah ?!

Un cri accompagné d'un puissant flash ! Le blanc total ! Je clignai des yeux, mais ça ne servait à rien. Je ne voyais plus rien mis à part un rideau de lumière dénué de plis, sans compter que mes yeux me piquaient atrocement au point que je mourais d'envie de les gratter ! "Taiyoken" ? Impossible d'oublier cette expérience après l'avoir vécue !
Je manquai de trébucher, un bras tendu en avant, en prêtant une oreille attentive vers l'emplacement Pan.


- Aïaïaïeuh ! J'ai l'impression d'avoir du feu liquide dans les yeux ! Ça me pique atrocement ! Mais... Je dois bien avouer que... c'est une excellente diversion... Un moment, je te prie, soufflai-je en cessant de cligner des yeux ou de les frotter nerveusement. Puis je les rouvris et les contours de la silhouette de Pan s'imprimèrent de nouveau sur ma rétine. Les autres détails revinrent très vite à la charge. Temporaire... Effectivement, soupirai-je, diablement rassurée, en ne quittant pas des yeux la Demi-Saiyajin. Ça devrait aller, merci. En tout cas, je suis contente de pouvoir revoir ton sourire !

Bien plus que de revoir un reflet aussi intense des rayons du soleil !
Pan me fournit de plus amples information sur l'utilité de cette technique. La position atypique des mains servait de leurre tandis que l'efficacité de cette compétence résidait dans la soudaine réfraction de la lumière ambiante. Elle avait raison ; une ruse pareille ne marcherait qu'une seule fois sur un adversaire - pourvu que ce dernier ne la connaisse pas au préalable.
Je visualisai déjà la position des mains dans ma tête, le temps que les tâches de couleur s'effacent toutes de ma vision. Face à un ennemi surpuissant, cette ruse me serait sans doute d'une grande aide...


- Je vois. Je pense avoir compris les grandes lignes du Taiyoken. Les plus petits détails rentreront tout seul lors de la pratique. Ce n'est qu'une question de volonté et de courage, après tout. Merci beaucoup, Pan ! m'exclamai-je en la gratifiant d'un sourire toujours plus prononcé au fil de la conversation. Sentir ta présence à mes côtés me donne envie de me surpasser ! Toi aussi n’hésite pas si tu as des questions. Enjoy !

Je me détournai de Pan en faisant volte-face pour ne pas risquer de l'éblouir par mégarde. Les yeux fermés, je m'étais mise à réfléchir au mode d'emploi de la technique.
La position des mains devant le visage, doigts tendus et paumes dirigées dans ma direction ! Et enfin l'énonciation de la technique en un kiaï tonitruant, probablement pour surprendre l'ennemi avant d'appliquer la morsure solaire sur sa rétine. Cela ne demanderait sans doute pas beaucoup de temps, car l'éclairage ne demandait aucun contrôle particulier.
Je me campai dans la position idoine, jambes écartées et mains levées, fin prête à recourir à l'utilisation de cette fantastique technique de diversion.
Mais l'image d'une Pan dévêtue vint soudainement nuire à ma concentration.
Humpf... Pas bon ! Enfin, dans un sens, si, c'était une belle image ! Mais non, il fallait penser à l’entraînement et rien d'autre ! Argh... ça s'annonçait mal.
Je recourus au Cœur de pierre pour m'introduire dans une bulle d'accalmie, débarrassée des pensées et images susceptibles de perturber ma concentration. Après un petit moment de silence, figée comme une statue, je poussai le cri adéquat en m'efforçant de refléter les rayons du soleil sur un écran composé essentiellement de mon Ki !
Le résultat fut peu probant. Une étincelle, malgré l'énergie dispatchée devant mon visage.
Puis je m'aperçus de ma bourde en ouvrant les yeux.
Les arbres me faisaient de l'ombre...


- Mais quelle sotte... L'emplacement compte tout autant que le reste pour mener à bien cette technique ! soupirai-je en me tapant la tempe de la paume de la main. J'en oublie les bases de la stratégie... Décidément ! Oh ?

Une petite explosion et un nuage de poussière attirèrent mon attention sur Pan. Elle venait tout juste d'expulser une boule d'énergie sur la terre ferme. L'une des erreurs les plus fréquentes, hé hé hé ! Son travail risquait d'être beaucoup plus pénible que le mien. Mais il existait un moyen d'assouplir son utilisation du Ki.
Je fis glisser mon épée hors de mon fourreau, émettant un petit sifflement métallique lors du processus.


- Ne te décourage pas, Pan ! Trouve l'équilibre entre extension du Ki et expulsion. Cela demande un certain contrôle... mais je m'égare ! Attrape ! lui criai-je en lançant mon épée dans sa direction.

A un mètre de Pan, je pointai du doigt la lame pour provoquer sa lévitation. Elle avait ainsi l'air d'être suspendue par un fil invisible sorti tout droit des cieux. La Demi-Saiyajin pouvait la prendre par le manche sans problème.

- Prends-la et focalise-toi sur la forme de sa lame sans utiliser tes yeux. C'est avec l'esprit et seulement lui que tu parviendras à tes fins. Cela dit, je t'invite déjà à enrober l'épée avec ton Ki pour en maîtriser correctement la puissance. Une fois l'aura de Ki imprimée autour du tranchant, mémorise-la par cœur. Essaye de me rendre la Caladbolg en un seul morceau ! C'est un héritage du Maître.

Je lui adressai un clin d’œil confiant avant de me diriger vers un endroit un peu plus ensoleillé, non loin des braises éteintes du feu de camp.
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Lun Jan 02, 2017 10:15 pm




Mirai Son pan





Mon échec avait attirer l'attention de Ryanne qui de son côté avait aussi quelques soucies. En réalité même ici sous les arbres, effectuer un Taiyoken n'était pas bien compliquer tant qu'il y avait un minimum de lumière. j'en voulais pour preuve que je n'avais pas moi été particulièrement me placer au soleil pour le faire. Le secret était dans la facultés à capté la lumière ambiante grâce a son Ki, pas juste essayer de refléter ce qui nous touchaient comme le faisait Ryanne.

Ensuite Ryanne me lança quelque chose, une épée ? Ryanne semblai aussi pratiquer la télékinésie et arrivai sans soucie à faire flotter la lame dans les aires. Amusant ça aussi, mais plus du ressort de la magie ou des prédispositions naturelles que du Ki, ce n'était pas une faculté que je pouvais apprendre comme ça.

Je fixais la lame, l'aire dubitative. J'avais toujours eu un mauvais feeling avec les épée, en particulier depuis le kaïoshinkai ou j'avais malencontreusement briser la Z Sword en l’extrayant de la mauvaise manière du rocher .... Je n'aurais jamais due tirer dessus de cette façon, sur le côté, mais plus vers le Haut. Kibito m'avait passer un de ces savon à l’époque, mais il s'était pas attendu a ce que le Vieux en sorte et ne libère mon potentiel derrière. c'était dommage d'ailleurs que j'eux perdu la faculté d'utiliser cette forme Mysthic, à l’époque je m'étais dite qu'elle ne me servait à rien et aujourd'hui je regraitais ma stupidité passée. Elle m'aurait été bien utile aujourd'hui.


hum ... Merci pour le conseil Ryanne, mais a vrais dire dans ma famille on as toujours tout appris à l'instinct. Même si le chemin pour y arriver est plus difficile, c'est bien plus amusant lorsqu'il est dur à emprunté. Je dois avoir hériter de cette mentalité stupide a cause de mon sang Saiyajin, de rechercher le challenge partout, mais que veux tu, c'ets plus fort que moi. Je doit être un peu maso.



Je reposai cérémonieusement l'épée de ma compagne d'entrainement contre un arbre entre nous deux et m'assis en tailleur sur le sol, les mains sur mes genoux. je devais trouver la solution par moi-même. Fermant les yeux, j’intériorisai mon ki et commençai à effectuer un important travail de méditation et de réfection. Je connaissais ma puissance à l’unité près, j'étais capable d'en exploité le moindre Kili sans le gaspiller.

Lui faire prendre une forme particulière, je le faisais déjà, lorsque j'effectuai un Kamehameha il fallait d'abord que je le comprime entre mes mains en une sphère parfaite ... hum ... Non, c'était encore autre chose, ici pas moyen de me servir de mon autre main, c'était de la maîtrise pur et simple quelque chose de nouveau, que je ne connaissais pas. Il allait falloir que je passe par une manipulation total de mon énergie en entière. Ce serrait pour moi beaucoup plus simple que d'en utiliser seulement une petite partie.

Prenant une grande inspiration, je fis apparaître mon aura autour de moi. Elle apparue telle une torche argenté pulsant doucement, juste assez pour faire souffler une légère brise dans les feuilles des arbres et faire ballotter mes cheveux sur mes épaules. Mon Ki était mon essence vitale, ce qui faisait mon être. Il n'était pas simplement un outil ou une arme, j'avais apprise à le respecter et a le voir comme une extension de moi même.

Avent d'apprendre à en faire quoi que ce soit, je devais déjà le ressentir et le laisser s'exprimer ... Sauf que sur Terre, si je laissai mon Ki émaner, je risquai de rameuter beaucoup de personnes. Alors la solution la plus simple était de le rendre impossible à sentir. Mes cheveux prirent une couleur magenta et mon aura se mise a briller d'une lueur flamboyante, parcourue d'une myriade de petites lucioles dorées. Mes formes s'étaient aussi légèrement affiner, mais bien que ma transformation de Suppa Saiyajin God soit complète, aucun dégât sur les alentours n'étaient a noter. Mon ki était parfaitement maîtriser et intérioriser. A présent il pouvait pleinement s'exprimer sans risquer d'être repérer par n'importe qui.

Je ressentais la moindre once de ma puissance, elle était libre et à présent je pouvais expérimente avec elle. Toujours les yeux fermer et plonger dans ma méditation profonde, j'entrepris de sculpter mon énergie, la manipuler. Mon aura se modifia légèrement, partant plus en flèche vers le haut. cela ressemblai plus a ce que Ryanne avait fait, mais de tout mon corps. J'avais saisis l'idée. Je devais maintenant rendre cela plus net et je devais simplement le faire sur ma main. Mon aura se dissipa autour de moi, ne laissant que les lucioles planer vers le haut et avançai légèrement une main devant moi. Mon aura réapparu seulement autours de ma main, émanant de nouveau en une flamboyante radiance qui pris la forme en peu de temps de ce que Ryanne avait fait.


J'y suis, je pense avoir trouver le truc ... Mais maintenant reste le plus difficile n'est ce pas ? Ne me donne pas d'indice ... Je vais y arriver toute seule ... Et toi ? tu t'en sort ?








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Mer Jan 04, 2017 10:11 pm


Un véritable goût pour le challenge conformément au caractère de sa lignée. Voilà ce qui façonnait l'esprit et la puissance de Pan. Elle aimait la difficulté et n'hésitait donc pas à emprunter le chemin le plus escarpé pour arriver à ses fins, au point de se qualifier de "maso".
Toujours depuis ma position, ayant décidé de laisser momentanément de côté la pratique du Cœur de pierre pour rester un minimum attentive vis-à-vis de mon interlocutrice, je secouai doucement la tête. Pas par dépit, cela dit. Non plus par intolérance envers cette façon de penser, non ! Plutôt par... comment dire ? Envie ? Oui, cela s'en rapprochait un peu.
Comme à l'accoutumée, je souriais.


- Il n'y a pas de quoi. C'est une façon de voir le choses et d'évoluer à ton rythme. Je ne te considère pas "maso"; simplement très courageuse. Et j'admire cette belle audace ! dis-je d'une voix solennelle avant de reprendre mon entraînement laissé provisoirement en suspens.

Travailler par instinct ? Était-ce donné à tout le monde ?
Je n'observai plus Pan. Elle avait décidé de ne pas se focaliser sur la forme de la lame de la Caladbolg et l'avait soigneusement déposée non loin de notre position.
Comment allait-elle bien pouvoir se débrouiller sans un bon repère ?
L'idée de tourner de l’œil dans sa direction me chatouillait la conscience mais je n'en fis rien. Le devoir m’appelait ! Celui du progrès et des efforts ! Impossible de m'y dérober !
Je me concentrai sur mes gestes et ma position, tournée face au soleil... avant de réfléchir à la dernière démonstration de Pan.
Elle ne se trouvait pas face au soleil lors de sa dernière démonstration.
Figée et dubitative au sujet de ma façon d'aborder les choses, je réfléchis aux explications de Pan et les détaillais plus en profondeur dans mon esprit.
Utiliser mon aura; capter la lumière ambiante; refléter et amplifier.
Je m'étais faite des idées sur les prérequis liés à l'exécution de cette technique. Je voyais la difficulté là où elle n'existait pas, handicapée par un esprit de stratège parfois trop encombrant. Une forme d'auto-suggestibilité évasive !


- Effectivement... Ce n'est pas simplement dû à un manque d'attention, commentai-je pour moi-même en roulant des yeux.

Il était temps de s'y mettre sérieusement !
Je campai mes pieds au sol, oubliant rapidement cette histoire d'angle des rayons solaires. Mes mains proches du visage, doigts tendus non loin de mes joues et vers mon nez, je laissai s'étendre un petit moment de silence pour gagner en concentration. Et idéalement un petit moment de réglage intérieur assez délicat histoire d'anticiper d'éventuelles oublis susceptibles de nuire à la bonne exécution de cette technique.
J'inspirai un grand coup et poussai soudainement le fameux... TAIYOKEN !
Et la lumière fut... mais guère suffisamment poussée. Je ne sentis pas grand-chose de spécial. Juste un tout petit éclat lumineux beaucoup trop fugace à mon goût. Un flash microscopique, un peu comme un fragment de filtre coloré appliqué à une image vidéo mais quasi-imperceptible de par son infinie discrétion.
Je me massai le menton en regardant droit devant moi, plus loin encore que les buissons, méditative.


- Petit erreur de calcul. Je vais devoir recalibrer tout ça... Le prochain essai sera certainement le dernier ! Assurément concluant, bien entendu, souriais-je en exprimant toute ma confiance à voix haute.

Je tournai tout de même la tête en direction de Pan, afin de m'enquérir visuellement de sa façon de procéder sans prendre le risque de la déconcentrer. Elle me donnait l'impression de méditer, calme comme de l'eau douce mais inébranlable comme un roc. Elle déployait une énergie stupéfiante mais maîtrisée avec un contrôle stupéfiant ! Et puis il y avait aussi ses cheveux d'un rouge si clair et crépitant ! Ce magenta hypnotisant... Un soleil à taille réduite à elle-seule !

- Belle comme un astre..., soufflai-je, béate, avant de me reprendre rapidement en secouant la tête : Quelle prouesse, Pan ! Un contrôle vraiment fascinant et très agréable à contempler. Tu y es presque, en effet ! répliquai-je tout en gardant les yeux rivés sur la création flamboyante de Pan. Moi ? Ça avance, ne t'inquiète pas. Il ne me reste simplement qu'une seule petite chose à modifier et le tour sera joué. Je m'y remets sur-le-champ d'ailleurs !

Et je m'exécutai, motivée et ravie par les récents acquis de la Demi-Saiyajin.
Jambes écartées; mains positionnées non loin du visage pour attirer l'attention de l'ennemi; intense moment de concentration.
La belle panoplie de la combattent sournoise !
Je poussai le cri symbolique comme on le ferait d'une incantation magique et libérai mon Ki pour amplifier l'intensité de la lumière ambiante. Le flash qui s'ensuivit combla toute mes attentes et, même les yeux fermés, j'en eus un léger aperçu coloré selon l'étrange nature de mon Ki. Je vis, l'espace d'un instant, un fond violet illuminé ! Pas suffisamment pour m'éblouir moi, mais assez pour atteindre douloureusement les rétines d'un ennemi à la garde baissée.
Je repris une position normale en levant les deux doigts de la victoire, un poing sur la hanche.


- Ça marche du tonnerre ! J'ai même pris soin d'appliquer un joli filtre coloré à l'ouvrage. Pan, je te remercie de m'avoir aveuglée ! Paradoxalement cela m'a aidée à ouvrir les yeux sur les étonnantes fonctionnalités de cette technique vraiment pas banale, déclarai-je en la gratifiant de mon plus beau sourire, celui que l'on découvre une fois mon seuil de bonheur parvenu à son sommet.

Histoire d'imprimer durablement tous les petits détails propres à la technique du Taiyoken, je m'entraînai à son utilisation durant une poignée de minutes, dos à Pan pour ne pas l'éblouir par mégarde. Il me tardait de rencontrer un soudard pris sur le fait, en train de nuire à la sécurité d'autrui, juste pour le plaisir de l'éblouir avec une morsure du soleil ! Oui, c'est un peu horrible de penser ça, mais l'entrain apporté par un entraînement de ce type peut vous donner des idées parfois bien cruelles par moments...
Le temps que Pan fasse de nouveaux progrès, je pris la peine de récupérer mon épée pour la glisser prudemment à l'intérieur de son fourreau. J'aurais très bien pu la faire léviter mais je gardais en même temps un œil posé sur la Demi-Saiyajin. Valait mieux donc éviter de loger mon épée jusqu'à la garde à travers le tronc d'un arbre par inadvertance.
Je m'assis en silence à une distance respectable de ma partenaire d'entraînement, curieuse de découvrir ses prochaines méthodes d'assimilation du principe de modelage du Ki.
Qu'allait-elle bien pouvoir nous concocter par le biais de son instinct naturel ? Je brûlais d'impatience de le découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 39
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 72 611
Power Level en Kili: 1
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Jeu Jan 05, 2017 4:18 pm

Arcadia était chez sa grand-mère, Ryanne lui avait dit qu'elle devait s'absenter un moment, et qu'elle devait rester là pour le moment. Elle se demandait bien ce qu'allait faire sa mère, elle était de nature très curieuse, mais qu'est-ce que l'on pouvait attendre avec la fille spirituelle d'une telle exploratrice ? Elle s'était retenue de lire dans ses pensées, cela n'aurait pas été correct. Elle lui avait souri en disant à la prochaine, toujours heureuse de vivre, même si elle préférait être avec sa mère pour explorer. Sans doute que si elle ne voulait pas de sa présence, cela voulait dire que c'était dangereux ou pas pour elle, bref ce n'était pas sa place. Elle avait dit qu'elle resterait chez sa grand-mère au grand plaisir des deux petits minis humain qui allaient pouvoir jouer avec elle. La jeune fille était donc restée et après plusieurs jeux de cache-cache et de course-poursuite dans la nature, la mère de Ryanne avait décidé qu'il était temps de calmer un peu le jeu. Elle avait donc appelé tout le monde pour lire une histoire, ce qui ravissait évidemment Arcadia. Elle adorait lorsque sa grand-mère lui lisait une histoire. C'était l'histoire d'Aladin, ce voleur transformé en héros par la force des choses, et aidé du génie de la lampe. Elle voulut imaginer ce qu'elle aurait bien pu souhaiter avec trois souhaits, elle allait le demander au petit frère et à la petite sœur de Ryanne, mais ils s'étaient endormis. Peut-être que le jeu de tout à l'heure avait eu raison de leur incroyable énergie, qui n'était finalement pas infinie. Elle répondit alors doucement à sa grand-mère pour elle-même.

« Ce que je pourrais souhaiter ? Pour moi ? Et bien... La fin de la souffrance pour ceux de la Terre ? »

Dit alors naturellement la shinjin sans trop réfléchir, elle n'avait pas vraiment d'envie particulière pour elle, et sa grand-mère la regarda d'une certaine façon, qui lui faisait comprendre que ce n'était guère pour elle ce genre de souhait.

« Oui, je sais bien que ce n'est pas pour moi directement, mais c'est ce que je ressens, j'ai envie que tout le monde aille bien, que personne ne souffre. Je crois que cela me rendrait plus heureuse, oui. »

Dit alors la blanchette en s'emportant un petit peu plus, ce qui eut pour effet de réveiller à moitié les deux enfants. Elle s'était même levée sous l'impulsion de ses émotions positives, elle n'en avait pas vraiment de négatives. Elle plaça ses deux mains sur sa bouche en regardant les dormeurs qui reprirent rapidement le chemin des songes. Elle se pencha vers sa grand-mère en reprenant d'un ton bien plus bas.

« Après tout, on peut souhaiter ce que l'on veut avec ce génie. Je veux aider chaque Terrien comme je le peux, je veux arrêter cette souffrance, le manque de nourriture, la maladie. Ces gens méritent de vivre bien, enfin je suppose la plupart. Après tout, si tout le monde peut bien vivre, j'imagine que plus personne ne cherchera à faire le mal. »

Dit alors la shinjin avec un grand sourire. d'autres personnes en auraient profité pour souhaiter la richesse, l'amour, le pouvoir, la vie éternelle peut-être, mais que pourrait-elle bien faire de tout ceci ? Non, décidément, cela ne lui irait pas. Elle ne désirait pas toutes ces choses, c'était dans ce genre de cas que l'on découvrait qu'elle était différente. Elle releva alors le visage, puis elle regarda autour d'elle comme si elle cherchait quelque chose de précis.

« J'ai une drôle de sensation... »

Dit alors Arcadia en regardant autour d'elle. Bien entendu, sa mère lui avait appris à ressentir les énergies, mais déjà c'était à courte portée, et son impression était différente. Elle sentait cette énergie à très longue distance, elle ne savait pas trop exactement où cela se trouvait, une impression nette et claire comme un phare dans la nuit. Elle n'avait jamais ressenti cela au précédent, mais elle avait l'étrange impression que c'était pourtant familier. Elle ferma alors les yeux en essayant de se concentrer sur cette sensation. Si elle pouvait donner un sentiment sur les auras des combattants qu'elle avait déjà vus ou pendant les entraînements avec sa mère au combat rapproché, c'était toujours négatif. C'était de la colère, de la force, de la lutte, mais là c'était totalement différent. Elle ressentait une plénitude, une sagesse, quelque chose de pur. Elle avait de plus en plus l'impression qu'elle connaissait ce genre d'énergie. Elle ne saurait dire si cette énergie précisément lui était connue, sans doute pas, mais elle devait savoir ce que c'était. Elle se tourna dans la direction de cette énergie. Elle posa ses mains sur ses tempes comme si cela l’aidait à visualiser.

« Une forêt... Je ressens la nature, c'est loin, mais d'un autre côté, si proche. Je sais que j'ai dit à maman que je resterais ici, mais enfin, je peux bien aller jeter un coup d'œil non ? »

Demanda alors à elle-même. La jeune extraterrestre était ennuyée d’avoir envie de partir à l’aventure comme cela, elle n’était jamais partie seule d’ailleurs. Elle avait dit à sa mère qu'elle resterait là, mais c'étaient des circonstances extraordinaires. Sans doute qu’elle ne lui en voudrait pas de partir à l’aventure ainsi. Elle allait être prudente, mais elle ressentit une envie, un besoin d’aller voir cette énergie, elle le voulait. Elle avança de quelques pas en direction de cette lumière malgré ses yeux fermés, elle tendit la main comme pour l’attraper, mais cela ne serait pas suffisant. Elle allait devoir se déplacer très rapidement, non, c’était même sans doute trop long même en utilisant toute son énergie divine pour se déplacer. Il fallait une autre méthode, une autre façon de se déplacer. Avec un puissant désir de s'y retrouver immédiatement et sans y faire attention, elle se retrouva alors comme l'instant d'après au-dessus d'une forêt immense. Un peu surprise, son aura divine luisait légèrement lors de sa téléportation juste au-dessus de Pan et de sa mère. Elle ne comprenait pas tellement comment elle avait pu finir ici, par quelle magie. Elle regarda ses propres mains qui luisaient encore d'énergies, quelques volutes blanches pures finirent par s'échapper dans les airs jusqu'à disparaître. Il était évident que ce n’était pas un déplacement instantané, mais bien une téléportation pure et simple. Elle aurait très bien pu se retrouver à l'autre bout de l'univers, mais heureusement, elle avait rêvé d'être là, où sa mère et une inconnue s'entraînaient, mais elle était bien loin de pouvoir penser qu'une pareille chance pouvait exister.

Arcadia ressentait encore cette énergie divine si particulière, qui lui asticotait les sens. Elle ne fit pas trop attention à l’épée contre l’arbre, elle regardait dans la direction de l’énergie, cette personne inconnue. Elle n’essayait pas de se cacher d’aucune façon, mais elle portait toujours sa tenue large et ample très couvrante sur son corps. Elle tira sur sa tête la capuche afin de couvrir également son visage légèrement, ou pour se donner un style peut-être, mais timide comme elle était, elle préférait comme mettre une barrière entre peut-être son destin et elle-même. Elle dirigea sa concentration psychique sur cette personne, bien trop curieuse pour ne pas tenter de lire ses pensées afin d’en apprendre davantage. Elle n’essayait pas de violer son intimité, mais c’était surtout pour s’assurer de la valeur de cette personne, était-elle en danger, qu’est-ce qu’elle allait pouvoir penser de son arrivée. Elle sentait une telle puissance dans cette personne qu’elle était certaine qu’elle était largement capable de capter sa présence malgré sa concentration. Elle ressentait en cette femme une sérénité, une maîtrise de l'énergie énorme, à côté d'elle, l'extraterrestre paraissait être une enfant. Enfin en même temps avec une seule année de vie, elle en était bien une après tout.

Arcadia regarda alors ses cheveux si particuliers, ils paraissaient totalement surnaturels. Elle remarquait bien qu’autour de Pan, tout était intact, en harmonie et en paix. Ce n’était pas une transformation agressive, haineuse, non c’était pur. Elle ne remarqua pas sa mère, elle ne faisait que regarder Pan de ses grands yeux bleus couleur océan. Il était difficile de la confondre avec une humaine de sa peau grise, son côté serein alors qu’elle était au-dessus de la forêt en flottant dans les airs. Cette femme ne semblait pas avoir besoin d’aide sur le moment, déformation professionnelle que voulez-vous ? Elle fut surprise en ayant l’impression de voir un flash lumineux, mais le temps qu’elle en trouve la source, tout avait déjà disparu. Elle eut juste le temps de revenir sur Pan, qu'elle sentit un flash plus puissant, tant et si bien que malgré la distance, elle dut fermer les yeux un bref instant en voyant comme des lucioles de diverses couleurs. C’était un petit peu comme si elle avait fixé le soleil un petit peu trop longtemps. Décidément dans cette forêt, il se passait des choses vraiment étranges, était-elle hantée d’une manière ou d’une autre ?


Dernière édition par Arcadia le Lun Mar 06, 2017 8:42 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Ven Jan 06, 2017 5:02 am




Mirai Son pan






Je m'arraitai quelques secondes pour observer Ryanne faire. Elle avait mise peu de temps a apprendre le Taiyoken. En même temps cette technique n'avait rien de très complexe, il paraissais même que Goku-Ojisan l'avait apprise sur le tas. En même temps lui il avait toujours fonctionner de cette façon. J'avais toujours été très douée, mais lui, mon grand père était un pur génie. Une capacité a évoluer et à s'adapté à une vitesse hallucinante couplé à un instinct bien supérieur au mien. La quintessence du potentiel Saiyajin à son paroxysme. J'avais vraiment toujours vouée une profonde admiration pour lui. Pour beaucoup il avait été un héro et un amis, mais pour moi il avait été une légende vivante et un exemple qui m'avait inspirée toute ma vie .... Au point que j'avais tout fait pour lui rassembler, allant même jusqu’à me comporter comme une débile.

Ryanne de son côté s'exerçai toujours au Taiyoken encore quelques fois histoire que ça rentre bien, mais elle ne devrai plus avoir de soucie avec ça. De mon côté mon aura se remise à irradier doucement autour de moi alors que je cherchai encore à canaliser mon ki de la bonne façon.

J'avais chopper le truc. A présent il ne me restai qu'a le manipuler dans la bonne quantité, apprendre à réguler le flux calmement pour lui faire prendre forme et le façonner ... Plus facile a dire qu'a faire pour quelqu'un qui as instinctivement dans le sang une habitude de l'utilisation grossière et dévastatrice de celui-ci.

Fermant de nouveau les yeux, je levai la main vers le ciel. Il n'était pas question qu'une décharge d'énergie parte mal ou qu'une lame de Ki trop grande parte devant moi au hasard ... Surtout dans ma forme de Suppa Saiyajin God. De nouveau je fis affluer le Ki dans mon bras, puis ma main. Une émanation d'énergie torchère se forma de nouveau, bien plus imposante et concentrer en puissance que la précédente. Je laissai mon Ki s'exprimer naturellement, dans le creux de ma main, c'est une sphère que se forma ... Bon, pour le moment c'était un kikoha ... Mais il était toujours dans ma mains, pourquoi ne pas s'en servir comme base solide à manipuler hum ?

Fronçant légèrement les sourcilles, j'entrepris de laisser s'échapper de l'énergie de la petite sphère de Ki flamboyante. L'effet fut a peu près celui escompter puisque une colonne d'énergie partis de ma main vers le ciel. Bien, ce n'était pas encore ça, mais ce n'était pas non plus mauvais, ce n'était ni un kikoha, ni un simple rayon d'énergie. bougeant légèrement la main, je sentis bien que le raie de lumière suivais ma main en restant cohérent dans sa structure ... bien qu'elle ne soit pas encore solide ... néanmoins j'étais sur la bonne voie.

J'allais passer a l'étape suivante lorsque je sentis quelque chose non loin. J’ouvris les yeux, dévisageant Ryanne face à moi l'aire dubitative. Mon aura disparu autours de moi et mon regard roula vers le ciel.


Il y as une Shinjin au dessus de nous .... Qu'est ce qu'elle fait si loin du kaîoshinkai ?


Oui, j'avais reconnue cette Shinjin. Cela n'avait pas été bien compliquer. Mon Ki ne dégageai aucune aura et aucun Ki ne s'était approcher de nous elle s'était donc téléportée pour arriver là sans que je me rende compte de son approche. Le fait que mon Ki soit impossible à sentir et que je sois la seule qui dégage une énergie significative en ce moment écartai l’hypothèse du Shunkan Ido a moins qu'elle ne connaisse Ryanne ... Pas de queue de singe, un Ki maladroitement masquer ... pas une Saiyajin, trop puissante et pas assez de contrôle dans la dissimulation de Ki pour une humaine ...

Tu peu descendre tu sais ? Je sais que tu est là. C'est la Toki no Kaïoshin qui t'envois ? Si c'est le cas tu peu lui dire que je viendrais plus tard, je suis occuper là !


C'est vrais quoi ! je suis a peine sortie de chez Beerus-sama qu'on me saute dessus ! On peu pas me foutre la paix un peu ? -o-






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Ven Jan 06, 2017 9:38 pm

Je continuais d'observer ma partenaire d'entraînement depuis ma position assise, à côté de ma toge pliée et mise de côté depuis le début de notre petite conversation. Pan se débrouillait admirablement bien ! Elle était parvenue à contrôler son Ki de manière à ne pas le projeter sous forme de boule d'énergie. Il ne s'agissait pas encore d'une lame comparable à mon Discidium mais le résultat n'avait vraiment rien de déroutant, bien au contraire ! Force était de constater que ma partenaire d'entraînement à l'aura bien étrange savait se débrouiller comme un as avec son instinct. Je me gardais bien de prononcer le moindre mot devant ses exercices de modelage du Ki. Elle ne voulait pas d'indice après tout, et je n'avais aucune envie de lui ôter le plaisir de cette trouvaille technique ! N'était-ce pas ainsi que, face au Maître, j'étais parvenue à compiler tout mon savoir en une seule attaque spéciale ? Maîtrise du Ki, art de l'épée, méditation poussée et vive projection d'énergie ! Sans cela je n'aurais jamais pu surprendre le Maître et survivre à sa dangereuse épreuve finale.
Depuis ce jour, innover et m’entraîner me paraissaient vital !
Pour Pan aussi, sans doute. Et cela ne l'empêchait pas de sourire. Je dirais même que les épreuves périlleuses l'intéressaient au plus haut point. Ne dit-on pas qu'un combat réel vaut bien cent entraînements ? J'étais tout juste en train d'y réfléchir en gardant les yeux rivés sur la silhouette concentrée de Pan. L'étonnante couleur de son aura ne m'éblouissait pas; je la trouvais même fascinante à observer. Du moins... « observer » pendant mon moment de réflexion... Disons tout simplement que je gardais un œil semi-attentionné sur cette fille incroyable, et que cela suffisait largement à occuper une bonne partie de mon esprit en plein remous.
Mais Pan me lança un regard perturbé et désactiva son aura mystique dans la foulée. Puis elle scruta les cieux en prononçant des mots étranges : "Shinjin" et "Kaïoshinkaï". Je les avais déjà entendus la veille, il me semblait bien...
Je suivis la trajectoire du regard de mon interlocutrice sans plus tarder.


- Une "Shinjin", tu dis ? Qu'est-ce qu'elle pourrait bien f- Hé?! fis-je en me redressant d'un bond. Mais c'est Arcadia !...Arcadia ? Qu'est-ce que tu fais là-haut ? Je ne t'ai pas sentie approcher ! C'est curieux. La maison de Mère n'est pourtant pas à côté, m'étonnai-je en laissant s'étendre un petit moment de silence de pure incompréhension.

Ma perception était-elle rouillée ? Arcadia ne dissimulait pourtant pas sa présence. Je trouvais cela très étrange... Ai-je été déconcentrée par mon entraînement à la maîtrise du Taiyoken ? Je n'y croyais tout simplement pas. J'aurais dû la sentir arriver à un moment ou à un autre, en prenant en considération le temps qu'aurait mis Arcadia pour arriver ici depuis la maison de Mère en volant. Pendant un affrontement prenant, cela ne m'aurait pas surprise. Mais dans de telles conditions, je me refusais à y croire. Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose si même Pan ne l'avait pas remarquée plus tôt. Cette soudaine apparition était liée à la magie ! D'autant plus qu'Arcadia excellait en la matière !
J'étais absolument fière d'elle quant à l'obtention cette nouvelle faculté !
L'intéressée paraissait obnubilée par ma camarade d'entraînement. Je la comprenais, en un sens. Enfin... peut-être pas complètement. Il restait tant de mystères à éclaircir la concernant !
Pan invita Arcadia à descendre nous rejoindre, s'époumonant au passage sur la "Toki no Kaïoshin". Une personne totalement inconnue de notre liste de contact. Je fis un signe de la tête pour l'inciter à nous rejoindre, non sans rajouter mon grain de sel aux dires de Pan :


- Viens nous rejoindre, Arcadia ! Je dois te présenter à quelqu'un de formidable ! Je suis sûre que Pan ici-présente, dis-je en levant une main vers l'interpellée, sera ravie de faire ta connaissance. Elle est indéniablement plus forte que moi et diablement plus intelligente sur de nombreux points ! continuai-je en changeant provisoirement d'interlocutrice, mes yeux mauves dardant désormais Pan : Ne t'inquiète pas. Arcadia Hilaris est inoffensive et parfois même excessivement attentionnée avec son entourage. Elle est d'une pureté sans pareil et dépasse toute mes espérances depuis un an ! Et puis plus on est de fous, plus on rit !

Je me tus momentanément pour poser les yeux sur ma fille adoptive. Alors elle était une "shinjin" ? Cela se voyait qu'elle n'était pas humaine et cela ne m'avait jamais dérangée. Ni moi ni les miens d'ailleurs. Mais la couche de mystères qui la recouvrait commençait à se désépaissir ! La sagesse de Pan allait forcément nous y aider encore un peu plus.
Je souris à cette idée, jonglant joyeusement du regard sur les deux intéressées.


- Je suis persuadée que vous allez très bien vous entendre, les filles ! C'est même une certitude : qui ne pourrait pas s'entendre avec une âme aussi pure qu'Arcadia que je considère comme ma fille ? Ah ha ha ! Serrez-vous la pince et faites-vous la bise ! m'exclamai-je en plaçant mes poings sur les hanches. Dis-moi, Arcadia... Comment es-tu parvenue à nous rejoindre aussi vite ? Plus rapide que la foudre et aussi silencieuse qu'un fantôme ! D'où te vient cette fantastique capacité à apparaître quelque part en une fraction de seconde ? J'imagine que ce n'est pas dû au hasard si je ne suis pas parvenue à te localiser avant ta venue céans.

Elle me dépassait déjà en magie, la fille prodigue ! Mais comment fonctionnait-elle exactement ? S'agissait-il d'un savoir issu d'une mémoire ancestrale ou quelque chose qui s'en rapprochait vaguement ? Ou développait-elle soudainement ses pouvoirs sur un coup de tête, par un simple élan de curiosité ? D'un point de vue psychologique, je me sentais parfaitement incapable de définir cette surprenante capacité à apprendre, ou plutôt à découvrir des capacités préalablement inconnues pour elle comme pour moi.
Je l'observai avec un mélange de curiosité et de fierté. Elle ne cessait jamais de me surprendre ! Jamais. Et j'adorais ça, justement !
Je laissai échapper un petit soupir d'allégresse en secouant doucement la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 39
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 72 611
Power Level en Kili: 1
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Ven Jan 06, 2017 11:29 pm

Arcadia observa alors le joli rayon de lumière en relevant un peu sa capuche, elle était intriguée et elle trouvait cela vraiment très jolie. Elle était émerveillée, quelle superbe magie de créer ce genre de lumière. Sans doute qu’elle n’avait pas compris que c’était pour se battre et pas uniquement pour la beauté de l’art évidemment. Elle était bien trop pure pour imaginer des moyens de morts, elle ne cherchait que la vie et la création. Toutes les jolies couleurs et les lucioles avaient disparu, c'était rudement triste, alors la jeune fille baissa de nouveau le visage pour s'apercevoir qu'elle était découverte par celle qui avait cette énergie si particulière. Cette femme perdit d’ailleurs toute émanation d’énergie divine, elle se pinça une lèvre assez surprise. Elle aurait pu la confondre avec une humaine maintenant, et du coup, elle se demanda s'il y avait beaucoup de personnes comme elle, était-elle identique ? Après tout, elle utilisait de la magie divine, mais elle n’avait pas l’impression de la fabriquer, elle la sortait de son propre corps, de son propre cœur.

« Une … shinjin ? Kaio-quoi ? De quoi parlez-vous madame ? »

Demanda alors simplement la jeune extraterrestre en descendant doucement un peu surprise et dubitative. Elle ne comprenait pas grand-chose à ce que cette femme disait, de quoi pouvait-elle parler ? En essayant de lire dans ses pensées, elle se rendit compte que cela ne fonctionnait pas. Elle n’insista pas, mais cela voulait dire que cette femme était bien plus puissante qu’elle pour ne ressentir aucun mot. C’était vraiment très étrange, et cela la rendit d’autant plus curieuse. Pour une shinjin, elle n’avait pas grand-chose de commun avec ceux de sa race, pas de crête, des vêtements humains, un style de coiffure humaine, mais elle avait une présence particulière. Elle ne savait pas trop comment elle avait fait, mais elle s'était retrouvée en un instant loin de la maison de grand-mère. Elle n’avait aucune expérience d’un réel combat, elle n’avait jamais été en danger, et elle n’usait pas de subterfuge ni de tromperie. Elle préférait toujours trouver autre chose plutôt que de se battre stupidement. C’était bien pour cela, qu’elle n’avait pas essayé de cacher son énergie. Elle avait en effet bien plus de force qu’une humaine classique, et si Pan connaissait la langue démoniaque, elle en avait un symbole sur le front, qui ressemblait à une sorte de tatouage.

« Je ne me cachais pas, je trouve vos jolies lumières douces et apaisantes. Je ne sais pas trop pourquoi, mais cela me semble familier, et je vous ai senti. »

Dit alors Arcadia avec un doux sourire en se posant au sol. Puis intriguée, elle pencha la tête sur le côté en posant un doigt sur sa joue gauche.

« La …. Toki no kaïoshin ? Qu’est-ce que c’est que ça ? Un groupe de musique ? »

Puis ce fut à ce moment-là qu’elle s’aperçut réellement de la présence de sa mère, de sa voix, c’était forcément elle. Que pouvait faire Ryanne ici au milieu d’une forêt avec une autre femme ? Et puis pourquoi n'avait-elle pas été invitée à venir voir ce joli spectacle ? Elle espérait ne pas avoir gâché une surprise, peut-être s’était-elle isolée pour cela ?

« Ton amie fait partie d’un cirque maman ? C’est une magicienne ? J'aime beaucoup les jolies lumières, cela ressemble à ma propre énergie, mais je n'ai pas la même couleur de cheveux. »

Dit alors Arcadia en toute simplicité avec un large sourire pendant qu’elle pencha la tête sur le côté. Elle ne cherchait pas du tout à blesser bien au contraire.

« Bonjour maman ! Enfin re bonjour, on s'est vus ce matin … je crois … Ce que je faisais là-haut ? Eh bien je volais pardi ! »

Répliqua avec un sourire tendre en croisant les mains sur son ventre. Elle secoua la tête doucement.

« Oh et bien … je n’ai pas volé jusqu’ici, je voulais venir et je suis là. »

Annonça simplement la jeune fille, qui ne comprenait pas vraiment ce qu’elle avait réussi à faire comme tour de passe-passe. Était-ce si important ? Elle ne pensait pas, elle s'était déplacée, car elle en avait très envie, c'était tout. Elle sentit un léger vertige, alors elle apporta sa main un peu vers l'avant, c'était la première fois qu'elle avait réussi un coup pareil, et cela semblait l'avoir affectée d'une manière ou d'une autre. Cela passa tout de même assez vite, alors elle se redressa. Elle se frotta une tempe, un peu perplexe.

« Une personne formidable ? Vraiment ? Eh bien je m'appelle Arcadia et Ryanne, c'est ma maman, j'ai un an depuis peu ! Ho Heuu … Maman l'a déjà dit, je crois. »

Dit alors confuse la shinjin en observant Pan, puis Ryanne. Elle cacha un peu plus son visage dans sa capuche honteuse et surtout timide. Elle mâchouilla doucement sa lèvre troublée, mais non sans regarder de ses grands yeux bleus cette femme, cette Pan.

« Plus forte vraiment ? Ho hum … en combat, j'imagine, oui je comprends, cette énergie … vous êtes une shinjin aussi alors ? »

Demanda totalement incrédule la jeune fille. Après tout, si Pan utilisait la même énergie que la sienne, ou une similaire et qu'elle l'avait appelé ainsi, cela voulait peut-être dire qu'elles étaient identiques. Cela lui semblait logique en tout cas, d'autant plus qu'elle semblait en savoir long sur beaucoup de choses. Elle se sentit obliger de se défendre alors que sa mère disait d’elle qu’elle était excessivement attentionnée, que l’on dise d’elle qu’elle était inoffensive ne la blessait pas le moins du monde, elle ne voulait du mal à personne, alors tant mieux.

« Je m'inquiète du bien-être de tout le monde comme tout le monde, c'est normal non ? »

Arcadia rosit légèrement troublée d’être désignée par tant d’éloges. Elle sourit à sa mère en venant se coller à elle dans ses bras. Elle ne savait pas trop ce que voulait bien dire qu’elle était une shinjin, ou autre chose, cela ne changeait rien. Ryanne était sa mère, adoptive ou non, et elle aiderait comme elle peut ceux qu’elle estimait le mériter. Elle tourna son regard en direction de Pan lorsque Ryanne sembla vouloir rapprocher cette étrange femme et elle-même.

« Une âme impure ? »

Demanda alors à Ryanne quand elle dit que tout le monde ne pourrait que s’entendre avec sa fille. Cela lui paraissait assez logique finalement. Elle se détacha doucement de sa mère pour se tourner davantage vers Pan en se pinçant les lèvres. Elle ne savait pas trop où se mettre, elle était timide, mais Pan semblait assez gentille. Elle fit quelques pas timides en direction de la sayienjin, puis elle tendit une main pour la saluer.

* Faire la bise … la bise ?! enfin … d’accord … *

Arcadia sursauta alors que Ryanne lui demanda comment elle avait pu venir si vite dans la forêt. Elle fut assez ennuyée en frotta sa joue un peu perdue. Elle fut pensive alors qu’elle réfléchissait à comment elle avait bien pu faire.

« Et bien … je ne sais pas trop, j’ai eu le sentiment, l’impression de sentir une énergie familière. Je la voyais presque, mais je savais qu’elle était loin, trop loin. Je devais aller voir, je sais que j’avais dit que je resterai chez grand-mère, mais enfin … j’ai eu si envie d’aller voir, que je suis arrivée ici, voilà. »

La shinjin se frotta les cheveux doucement, un peu perdus.

« Je ne sais pas trop d’où cela peut venir, mais enfin … si c’est mal, je ne le referais plus ! »

Dit alors Arcadia tout ennuyée d'avoir peut-être fait une bêtise. Elle n'avait aucune idée de comment elle réussissait des choses qu'apparemment qu'elle a sa connaissance en était capable. Cela lui venait toute seule, comme si elle avait toujours su, comme si c’était aussi simple que de respirer.


Dernière édition par Arcadia le Lun Mar 06, 2017 8:40 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Lun Jan 09, 2017 9:37 pm




Mirai Son pan





Oh ? Tien ? Elle n'était pas envoyer par l'enquiquineuse naine ? C'était une bonne chose qui me soulageai grandement, mais c'était vraiment étonnant ! Il était rare de voir un Shinjin qui ne soit pas en mission a l’extérieur du domaine des dieu, mais il était encore plus rare que l'une d'entre eux ne sache pas qui elle était ! J'avais crue comprendre que lorsqu'un fruit s’apprêtait à éclore un autre Shinjin venait accueillir son nouveau camarade de race pour l'accompagner, surtout si le fruit etait doré ! Il arrivait quelque fois que ce ne soit pas possible, entre autre pour ceux qui se faisaient emmener dans le Makai et qui finissaient corrompues, mais je ne sentais aucune énergie négative chez elle.

Arcadia, comme semblait être son nom, était totalement pur, une véritable Shinjin. Je me demandais bien ce qui avait put arriver a son fruit ! J'ouvris la bouche pour répondre au questions qu'elle m'avait poser, mais je me ravisai au dernier moment. La jeune Shinjin n'avait a peine qu'une année de vie, comme allait t'elle réagir si je chamboulait tout son univers qu'elle s'était crée ici d'un seul coup ? Je me contentai de sourire alors.


Ce n'est .. Rien d'important, ne t'inquiète pas, j'ai confondu avec autre chose, ça arrive quand on sait autant de chose que moi ! Ahahaha !

Et pour répondre a ta question, non, je suis une hybride entre la Saiyajin et l'humaine.


Mes cheveux et mes yeux reprirent leurs couleur charbon alors que je dissipai ma transformation divine, inutile de continuer l'entrainement pour le moment, je le reprendrai plus tard.Pour l'instant j'écoutais déblatérer Ryanne qui était presque autant pipelette que moi ! mais au moins j'avais une ou deux données en plus.

Ryanne considérai Arcadia comme sa fille et ensuite, elle n'avait aucune connaissance d'aucune du peuple Shinjin et que la jeune fille n'avait jamais été en contacte avec le moindre membre de sa race. je triai les info. dans ma tête. je devais prendre soins d'user des bons mots, de dire les bonnes choses et de ne pas lâcher les mauvaises info. Je commençai par obéir à Ryanne et déposer un doux bisé sur la joue de la Shinjin.


Alors comme ça toi aussi tu as adopter quelqu'un Ryanne ? j'ai recueillis une petite Zélodienne il y as un temps de cela, elle avait perdu ses parents a cause de ... d'une attaque sur sa maison. Je ne suis pas arriver a temps pour les sauver, mais j'ai jurer de m'occuper de Pina tout le temps qu'il faudra. Attend, je vais vous la présenter, peu être même qu'elle deviendra copine avec Arcadia qui sais !


Je posai mes deux doigts sur mon front, cherchant le Ki de Pina en direction de Zélod; Depuis le temps que je faisais la navette entre les deux planètes, je savais bien ou aller, mais je me surprise tout de même moi même de part la vitesse avec laquelle j'avais réussi à capter son Ki ! Cette année d'entrainement m'avait réellement amener à un tout autre niveau. je fis un petit signe de la main à mes deux amies et précéder du sifflement caractéristique du Shunan ido, je me retrouvai sur Zélod, dans la chambre d'amis de chez Maeko.




Pina était là, l'adorable petite Zélodienne dormait bien emmitoufler dans ses neufs queues sur le lit. je sortis un capsule Hoï-Poï de ma ceinture pour la placer sur le lit, histoire que personne ne s'inquiète de la disparition de Pina et sache bien qu'elle était avec moi. Je pris la petite fille dans mes bras et usa de nouveau du Shunkan Ido pour apparaître de nouveau devant mes deux amies pour qui je n'avais disparue que quelques longues secondes.

Je me reposai assise en tailleur au sol devant Ryanne et Arcadia en leurs souriant, gardant la petite boule de fourrure blanche et duveteuse que formai les queues de Pina autour d'elle. Il y eu un petit frisson, puis les queues s'ouvrirent doucement pour laisser apparaître le visage de Pina qui laissa échapper un bâillement de sa petite voix fluette en couchant les oreilles, elle cligna des yeux et se les frotta avent de sourire et de s'accrocher à moi comme a son habitude.


Okaasan ! ça faisait longtemps !


Oui, désoler Pina, l'entrainement a été un peu plus long que prévue ...


C'est pas grave, tant que tu reviens ça vas.


Elle était mignonne comme tout. Je passai doucement mes mains dans ses cheveux, le regard attendris et maternel alors qu'elle passai ses queues autours de ma taille pour s'agripper à moi. Un spectacle aussi attendrissant que rare chez les humains ou les élans d'affections étaient bien plus rare. Mais pour les particulièrement émotifs Zélodiens, ce genre de choses étaient très courantes.

Je vous présente Pina, ma petite Zélodienne à moi !


O..Ohayo ...


Le petite fille tournai timidement les yeux vers les deux grandes inconnues en se cachant à moitié derrière ses queues comme a son habitude encore une fois.

Ne vous inquiétez pas, elle est juste un peu timide, les Zélodiens sont très émotifs alors ils ont tendance a réagir au quart de tours. Pina est très forte aussi en magie ! Elle est capable d'utiliser une magie unique qu'elle as dans sa famille et qui lui permet de lire le cœur des gens et d'influer sur leurs sentiments par simple contacte, elle est ce qu'on pourrait appeler une marchande de bonheur !








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Mar Jan 10, 2017 12:02 am

Les affinités d'Arcadia avec Pan m'étonnaient un peu. Cette aura rouge avait étrangement attiré ma précieuse fille dans notre direction, et plus précisément ici-même ! A croire qu'Arcadia disposait d'une sorte de détecteur à lucioles rougeoyantes ! En tout cas, cette dernière se plaisait à les contempler depuis les airs, avant de venir nous rejoindre et de s'apercevoir enfin de ma présence. Une autre preuve trahissant l'usage d'une capacité de son cru avec pour centre d'intérêt initial la Demi-Saiyajin, tout à fait inconnue au bataillon - autant par moi que par elle, de toute évidence. Dans tous les cas, Arcadia avait l'air perdu. Du moins elle était beaucoup de choses au fil de la conversation, à savoir : déçue par la disparition de l'aura, puis étonnée et un peu à l'ouest devant les paroles de Pan, légèrement intimidée par la suite et, au final, un peu décontenancée par ses propres pouvoirs parfaitement incompréhensibles.
Toujours était-il que je n'entrepris à aucun moment de la repousser, bien au contraire ! Quand la belle aux cheveux blancs se colla à moi, je l'enlaçai aussitôt comme une mère le ferait avec sa chère fille. Quelle enfant adorable ! Elle méritait de recevoir toute ma tendresse, et de loin !
Je repensai brusquement à Mère. Elle risquait de se faire quelques cheveux blancs en se rendant compte de la disparition d'Arcadia ! ...Bon, ainsi sa grand-mère gagnera en ressemblance avec sa petite-fille ! Ah ha ha ha !
Pardon, c'était un peu vilain de ma part.
Je choisis de laisser le temps à Pan de se présenter et de répondre à toutes les interrogations d'Arcadia. A la place, j'entrepris de réconforter celle-ci en lui tapotant gentiment l'épaule.


- Tu n'as pas besoin de t'en faire, Arcadia ! Tu n'as rien fait de mal, tu sais. Tant que tu ne disparais pas aux confins de l'univers sur un coup de tête, tu peux t'éclipser à loisir ! Pense juste à m'envoyer une carte postale en cas de souci. Je n'ai aucune envie de te perdre ! Cela me ferait vraiment trop mal, lui expliquai-je en déposant un baiser sur son front. Je suis heureuse de te savoir parmi nous, pour tout te dire !

Pan, quant à elle, choisit de ne pas inonder Arcadia d'informations, blâmant au passage son trop plein de connaissances sur notre univers. Elle ne voulait sans doute par perturber ma fille à l'esprit si fertile. Je partageais cet opinion. Mieux valait y aller doucement, surtout si l'on prenait en compte le peu de jours écoulés depuis son éclosion. Elle aura tout le temps plus tard pour sa crise d'adolescence !
Je glissai un petit sourire complice et reconnaissant à la Demi-Saiyajin, m’arrangeant pour ne pas qu'il soit trop descriptible auprès de ma shinjin de compagnie.
Pan annula sa curieuse métamorphose, récupérant la teinte originelle de ses cheveux hérissés, puis fit la bise à Arcadia comme je l'avais suggérée auparavant. Génial ! Cette rencontre inopinée se déroulait merveilleusement bien !
Je tournai la tête vers mon homologue de départ et l'écoutai m’annoncer l'existence d'une petite Zélodienne - Pina - qu'elle avait recueillie naguère, suite à la perte des membres de sa famille sur sa planète. Alors comme ça, nous partagions également le sens des responsabilités ? Néanmoins, venant de Pan, cela ne m'étonnait pas vraiment. Elle était si droite et très gentille !
L'intéressée eut pour idée de nous présenter son petit coup de cœur zélodien. J'échangeai un regard curieux avec Arcadia.


- Très bien. Je présume que nous ne devons pas bouger d'ici en t'attendant. Tu vas te téléport-... Oh ! Rapide ! Elle n'est déjà plus là, m'exclamai-je à l'attention d'Arcadia, béate et tout sourire. Vous avez quelques similitudes, Pan et toi. Hormis le fait que vous soyez toutes les deux très mignonnes !... Attaque surprise !

Je ponctuai ma phrase d'un gloussement en profitant de l'absence momentanée de Pan pour infliger des petites chatouilles à ma fille bien aimée ! Oui, oui ! Cela me prenait souvent de la taquiner de la sorte en l'absence de spectateurs. Ne dit-on pas que le rire peut absolument tout guérir, après tout ? Hé hé hé !
Mais je dus clore ce petit moment de tortures affectueuses quand Pan réapparut soudainement en face de nous. Elle ne plaisantait pas avec les horaires, dites-donc !
Je glissai rapidement mes mains dans mon dos, au risque de paraître suspecte et tout à fait ridicule avec mes enfantillages.


- Aheum ! Déjà de retour ? C'est drôlement pratique, comme technique, fis-je en rougissant l'espace d'une poignée de secondes.

La suite me fit l'effet d'une gifle ! Ni cinglante ni abasourdissante; plutôt proche de celle qui vous sort affectueusement d'une bonne nuit de sommeil, presque une caresse. Pan nous souriait avec, entre les bras, une adorable petite fille à queues de renard et à la chevelure de jais surmontée de ravissantes petites oreilles issues de la même bête.
Je fis un effort remarquable pour ne pas sombrer dans une exaltation prononcée en posant les yeux sur cette extraterrestre si délicate ! Afin d'assurer ma retenue, j'échangeai un autre regard, cette fois-ci pétillant de joie et d'admiration, avec Arcadia avant de reporter toute mon attention sur la Demi-Saiyajin et sa fantastique trouvaille tellement craquante.
Levant une main pour la saluer, je la dardai de mes grands yeux mauves, penchée en avant pour m'adapter à la position assise de Pan.


- Hello, Pina ! Ravie de te rencontrer. Je m'appelle Ryanne. Ryanne Hilaris ! Et voici Arcadia Hilaris, dis-je en incitant l'interpellée à s'approcher davantage, une main plaquée dans son dos. Nous sommes toutes les deux des amies de Pan ! Et je peux te dire que tu as vraiment de la chance d'être avec elle, lui soufflai-je en ponctuant ma phrase d'un petit clin d’œil.

Effectivement, comme le disait Pan, la petite était assez timide. Plus encore que mon Arcadia ! Comme touchée par toute cette émotivité, je me servis de ma main glissée dans le dos de ma fille pour l'attirer contre moi et lui offrir un grand câlin maternel ! Je pris tout de même le temps d'ouïr la continuité des présentations de Pan au sujet de sa fille adoptive avant de permettre à Arcadia de respirer normalement, détachée à regret de ma douce étreinte.

- Ah ha ha ! C'est chouette ! Nos filles sont faites pour s'entendre ; Arcadia est aussi douce que du coton et répugne constamment à se battre. Les pouvoirs d'influence de Pina sur les sentiments et l'ineffable bonté d'Arcadia sont synonymes d'une amitié en devenir ! N'est-ce pas, mon exquise fierté ? fis-je en serrant derechef Arcadia contre moi pour lui témoigner une énième fois de mon affection.

Tout cela ressemblait à une petite réunion de famille ! Je me sentais toute guillerette depuis l'apparition d'Arcadia, et plus encore devant la petite Pina. Je rayonnais d'autant en plus en me remémorant ma mission de toujours : veiller sur ce beau petit monde et le protéger coûte que coûte !
Avec Pan dans les parages, difficile de ne pas rester confiante au sujet de leur avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 39
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 72 611
Power Level en Kili: 1
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Mar Jan 10, 2017 12:14 pm

Arcadia sourit légèrement à sa mère, alors qu’elle était dans ses bras quand cette dernière cherchait à l’apaiser sur la situation. Elle rit doucement à la suggestion de pouvoir traverser tout l’univers.

« Je ne pense pas que je sois capable d’un tel prodige ! Déjà que j’ai pu voyager si loin jusqu’ici, alors de l’autre côté de l’univers quand même ! Une carte postale oui bien entendue, mais hmmm …il y a la poste terrienne ailleurs que sur Terre ? »

Demanda alors assez perplexe l’extraterrestre vraiment de bonne foi. Peut-être qu’il y avait des correspondances de courrier, elle ne s’était pas tellement posée de questions, mais en tout cas, il y avait bien tout un tas d’extraterrestres sur Terre, alors pourquoi pas un échange de courrier. Elle n’avait sans doute pas compris que c’était plus une blague qu’autre chose.

« Ho, mais moi non plus je ne veux pas te perdre ! Je ne veux pas me séparer de toi ! Je resterai avec toi pour toujours ! »

Arcadia sourit tendrement au baiser sur son front. Elle joua un petit peu avec ses doigts timide. Elle n’avait pas réussi à lire les pensées de Pan, alors elle ne s’était concentrée sur personne pour le moment. Elle ne fit pas trop attention à l'échange de regards entre Pan et sa mère adoptive.

Si une chose était certaine, c'était bien qu'il n'y ait pas une once de corruption en Arcadia, cela se voyait rien qu'à son comportement, et de plus dans son aura. Elle n'avait pas réellement de point de comparaison, et elle ne faisait pas de concours, elle essayait d'être utile. Lorsque Pan commença à dire que ce n'était rien d'important, elle hocha la tête doucement avec un grand sourire ne remettant pas en cause évidemment ce que disait cette femme.

« Ho d'accord, ce n'est pas grave, cela arrive à tout le monde. Vous savez beaucoup de choses ? C'est merveilleux, comme ça vous pouvez le partager avec autrui ! Vous avez dû vivre de nombreuses aventures. »

Dit alors la shinjin avec un grand sourire si heureuse de cette bienveillance qu'elle imaginait pour Pan. Elle se faisait peut-être trop un film à ce sujet, mais peu importe. Elle tapota sa joue de ses doigts intriguée.

« Saiyajin, je crois que j'ai déjà entendu ce mot, cela veut dire que vous ne venez pas de cette planète alors ! Enfin, une partie de vous en tout cas. La vie est vraiment extraordinaire, même en venant d'une autre partie de l'univers, la vie a tout de même trouvé son chemin pour perdurer. »

Ajouta alors Arcadia gardant toujours son sourire. Elle regarda un bref instant sa mère comme pour partager sa joie. Elle observa alors intriguer les cheveux de Pan reprendre sa couleur naturelle, elle ne remarqua pas tellement le changement pour les yeux, mais elle avança un peu sa main pour toucher les cheveux, surprise.

« C'est amusant, on dirait une terrienne tout ce qu'il y a de plus classique maintenant. »

Arcadia rosit légèrement en sentant une bise sur sa joue, tandis qu'elle était sur l'expectative du changement de couleur de cheveux. Elle s'empressa alors de répondre à la bise avec douceur.

« Je suis si heureuse d'avoir croisé la route de Ryanne lors de ma naissance. Je suis si fière d'être sa fille, et prendre en charge une frêle vie à peine née est preuve d'un grand cœur. »

L'extraterrestre entendit la mention de Zelodien. Elle nota cela dans un coin de sa tête assez curieuse de voir à quoi cela pouvait bien ressembler. Il y avait tant de peuples merveilleux dans l'univers à découvrir. Elle trouvait cela triste la mort de parents naturelle, même si dans son cas, elle n'allait pas être attachée à un arbre. C'était une vie comme les autres, mais il était difficile de communiquer. D'autant plus qu'elle ne savait pas du tout où pouvait être cet arbre.

« Oh ! Elle est dans la région ? Je n'ai pas senti sa présence, mais je serai heureuse de rencontrer cette demoiselle. Je sens que l'on va bien s'entendre. »

Dit alors Arcadia avec un grand sourire sincère, elle était toujours quelqu'un de positif. Elle observa avec attention Pan poser deux doigts sur son front et apparemment se concentrer un bref instant. Elle pencha la tête sur le côté intriguée se demandant ce qui se passait. Elle mima partiellement le geste comme pour comprendre, mais ce fut lorsque Pan disparu d'un seul coup qu'elle réalisa.

« C'est de la téléportation comme moi ! Cette Pan est pleine de ressources ! »


Dit alors toute heureuse de l'avoir rencontrée la shinjin. Ryanne n’eut pas le temps de finir sa phrase que Pan était déjà partie. Elle rit doucement en cachant partiellement sa bouche à l’aide de sa main en voyant la réaction de sa mère, gênée et amusée à la fois. Elle se dit que si elle devait se téléporter de la même façon, cela ferait sans doute cet effet-là aux gens.

« Des similitudes ? Vraiment ? Oh ! je … je ne suis pas si mignonne que ça quand même … »

Répliqua alors la shinjin un peu gênée de recevoir ce genre de compliments. Sa peau s’assombrit légèrement timide, elle n’était pas à l’aise avec ce genre de choses, mais elle fut totalement surprise en étant attaquée par les chatouilles de sa mère. Elle se tortilla contre Ryanne en riant aux éclats, ne pouvant se retenir très sensible. Un peu encore gloussante et à peine quelques secondes après la disparition de Pan, elle réapparut à nouveau au même emplacement avec une boule de poils, littéralement une boule de poils d'ailleurs.

« On pourrait peut-être essayer de voyager toutes les deux avec ma méthode qui sait ?! »

Déclara alors Arcadia curieuse de voir si cela pourrait fonctionner. Puis petit à petit, c'était comme si la boule de poils s'ouvrait avec les nombreuses queues, neuf si elle comptait bien. Elle s'accroupit en restant assez près, tendant son cou pour admirer la toute mignonne zelodienne apparemment se réveiller. Elle était au début intriguée et curieuse avec la bouche en forme de « o », puis elle sourit largement en regardant la petite bouille. Pina semblait ressembler quelque part aux minis humains qu'elle avait vus sur terre, mais avec beaucoup de queues. Elle trouvait cela très mignon, et d’une manière générale, elle était toute mignonne.

« Tu as bien dormi. Nous sommes désolées de te réveiller, mais on était tellement pressé de pouvoir faire ta connaissance ! »

Indiqua en premier Arcadia toute rayonnante de cette petite zelodienne. Visiblement, Pan et Pina devaient bien s’entendre, cela lui rappelait la relation qu’elle avait avec Ryanne. En voyant comment Pina réagissait, elle se dit que cette Pan devait être quelqu’un de bien. Elle était tout attendrie en voyant la réaction de cette enfant extraterrestre. Elle avait l’impression de voir une petite chatte, mais plus humaine, et elle adorait les chats.

« Je suis enchante de te rencontrer Pina, moi c’est Arcadia ! Tu dois beaucoup t’occuper de tes queues, elles ont l’air vraiment très douce ! »

Répondit la shinjin en luttant contre une envie de toucher les fameuses queues. Elle aimait bien davantage d’ailleurs alors que sa mère était à ses côtés avec une main dans son dos. Elle se blottit alors contre Ryanne comme une enfant, alors qu’elle avait tout le genre d’un corps d’adulte, mais bon que voulez-vous, elle n’avait qu’une année de vie après tout. Elle fut amusée en voyant la timidité de la petite fille, mais elle la comprenait parfaitement. Après tout, elle était également assez timide, mais face à une petite bouille comme cela, c’était difficile de ne pas fondre pour Arcadia. Elle baissa son visage afin d’être à moitié caché par les queues que la zelodienne utilisait pour se cacher entre jeu et amusement.

« Ho ! Tu es magicienne comme moi ! Tu peux lire les cœurs des gens, c’est formidable ça ! Je me demande si tu es affectée par ces mêmes sentiments, il faudrait faire attention, surtout si tu es sensible. Tout le bonheur que tu peux apporter aux gens est quelque chose de merveilleux. Tu es de grandes valeurs ! »

Dit alors avec toute honnêteté Arcadia en entendant alors Pan parler de Pina. Elle était naturellement positive, aimant son prochain et essayant de faire le bien autour de soi, alors elle était nécessairement proche de la petite zelodienne. Elle se concentra un bref instant en posant deux doigts sur sa propre tempe, afin de parler en télépathie avec la zelodienne. Elle n’avait pas du tout besoin de faire ce geste, mais c’était une manière de lui faire comprendre.

* Moi aussi quelque part, je peux deviner ce genre de choses, mais je ne fais que lire les pensées. Je suis certaine que tu feras de grandes choses pour ton prochain. *

Dit alors dans la tête de la petite zelodienne Arcadia avec un sourire. Ce n’était pas une démonstration de force, mais plutôt une manière de montrer qu’elles étaient semblables. Elle voulait s’en faire une amie, elle se sentait déjà assez proche de Pina. Elle lui afficha un large sourire en essayant de lire dans ses pensées.

« Nous sommes faites pour nous entendre en tout cas. »

Dit alors gentiment la shinjin en regardant sa mère adoptive. Elle n’était jamais contre un câlin de toute façon, alors elle se pressa contre la terrienne en souriant, ne perdant pas son regard de la petite zelodienne.


Dernière édition par Arcadia le Lun Mar 06, 2017 8:36 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Mar Jan 17, 2017 5:23 am




Mirai Son pan





Pina remuait les oreilles serrer contre moi et à l'ombre de ses queues qui formaient comme une barrière entre elle et mes deux nouvelles amies. La jeune Zélodienne ne semblait pas en confiance, mais quoi de plus normal quand on avaient vécu des expériences comme les siennes. Ceci-dit les deux autres semblaient enthousiastes à la vue de la petite extra-terrestre, visiblement Ryanne déteignait sur la Shinjin.

Je me demandais au fond de moi combian de temps ce petit jeu allait pouvoir durer. Est ce que la Toki no kaioshin était au courant de ça ? Est ce qu'elle allait tolérer qu'une Shinjin se balade hors du kaioshinkai sans y être affilier si elle finissait par le découvrir ? Pire encore, que se passerai t'il si Beerus-sama venait à le savoir ?! D'après ce que je savais le Hakaishin et son servant étaient très a cheval sur l’équilibre du monde, ils n'appréciaient pas trop que quelque chose ne tourne pas rond ... Si tel était le cas et que ni Ryanne ni Arcadia ne voulait se séparer ... Je n'allais pour ma part pas laisser une chose pareille arriver et sans doute aurais-je à livrer le dernier combat de ma vie ... Et de mon existence au passage, Beerus ne faisait pas dans la dentelle.

Je souriais doucement aux deux jeunes femme, songeant qu'il allait falloir que j'en parle à Ryanne, plus en privé.


Je les laves et je les brosses tout les jours ...


Pina répondait au question de Arcadia avec un entrain modérer. Non pas qu'elle s'ennuyai, mais elle n'était toujours pas très confiante. Elle se détacha un peu de moi et s’arrêta de se cacher pour garder sa frimousse bien en vue.

Tu crois que je vaut plus chère ? Les gens coûtent de l'agent sur Terre ? c'est étrange, Okaasan ne m'a jamais parler de ça ... Tu vaut combien toi ?


Elle était complètement a côté de la plaque, mais elle m'arracha un petit rire cristallin bien audible alors que je passai une main douce et maternelle entre ses oreilles. Celle-ci gonfla un peu les joues et fit une moue renfrogner avent d'acquiescer

Tu as encore beaucoup de choses à apprendre ma petite Pina, surtout en terme d'expression ! Tu permet une minute ? Ryanne doit m'expliquer quelque chose sur une de ses technique, on vas un peu plus loin là bas !


Je me levai tranquillement et fit signe a Ryanne de me suivre. L'excuse était bonne, mais ce n'était pas exactement ce que je voulais faire. Je voulais éviter une catastrophe et il était nécessaire que Ryanne soit au courant pour parer a toute éventualité et que tout se passe au mieux. Après tout elle connaissait mieux Arcadia que moi elle saurai quoi faire elle.

Je suis désolée d'avoir mentis devant les enfants, je ne cherche pas d'explications, mais je te met plutôt en garde. Je ne veux pas trop t'en dire pour de Un : Eviter que tu te retrouve mêler à des choses qui te dépassent, genre pire qu’hier soir. De deux : que Arcadia elle même lise ton esprit pour s'apercevoir de ce qu'elle est réellement. Sache juste que Arcadia est très spécial, genre vraiment très spécial et que si un jours quelqu'un viens pour l'emmener loin de toi, tu devra être prête à la laisser partir. Voir peu être même la forcer à partir si elle ne le veux pas.

Rassure toi, le contacte ne serra jamais complètement couper et elle nous survivra dans tout les cas sur des millénaires, mais si un jours on viens te la prendre et qu'elle refuse de partir, cela pourrait avoir des conséquences terribles, au moins pour elle, toi, moi et nos proches parce qu’on y survivra sans doute pas.


Je fis un très large sourire à Ryanne et la pris tendrement dans mes bras, pour la rassurer, soulager une éventuelle peine. Je n'avais pas l'habitude de faire ça, les contactes physiques se limitaient souvent au poing, mais j'étais étonnamment douce comparer a ce que je me souvenais. Sans doute a cause de mon entrainement qui m'avait ôte ma nervosité et mon angoisse permanente ?

En tout cas rassure toi, je ferrais tout pour que vous ne soyez pas séparer. dans le pire des cas je te donnerais les moyens d'aller la voir. Je te jure sur le nom des Son je ne vous laisserais pas tomber et une Son tiens toujours ses promesses, quel qu'en soit le prix.


Je me séparai d'elle tranquillement et lui offris mon plus beau visage souriant et tranquille.

Pendant ce temps là du côté de la mini-Kitsune ...


On est sur Terre je crois non ? Tu habite ici avec Ryanne , Tu ne lui rassemble pas beaucoup. Tu est comme moi ? Ryanne t'a recueillis ?


La petite fille avait gagner en assurance. Quoi de plus normal pour la bonne petite fille qui voulait ressambler a sa maman ! Forte, belle et courageuse comme elle ! Ses queues se baladaient allègement derrière elle, flottant doucement comme un petit métronome multiple alors qu'elle bâillai encore un peu de son réveil précoce.

Elle tourna ensuite les yeux dans ma direction et celle de Ryanne et se penchai légèrement comme pour chuchoter un truc a Arcadia, cachant sa bouche de sa main.


Je crois que Okaasan est amoureuse de Ryanne, son cœur vas super vite et ce qu'elle ressent ne rassemble à rien. c'est comme un feu d'artifice quand elle la regarde, j'arrive pas a tout comprendre. En général quand je lis le cœur des gens sur Zélod les gens amoureux ressentent ça, mais tu dit rien hein ? Sinon elle vas faire comme tout les autres, elle vas tout nier en bloque !


La petite Zélodienne eu un petit rire espiègle et complice avec Arcadia lorsqu'elle me vit plus loin enlacer la Terrienne sans avoir compris quoi que ce soit de ce qui s'était dit, bien trop loin pour les oreilles des deux enfants.







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Mar Jan 17, 2017 2:41 pm


Comme de coutume, Arcadia se montrait au moins aussi affectueuse que moi, si ce n'était davantage. De plus, toujours pour ne pas changer, l'intéressée faisait montre d'une grande attention envers son entourage et ne répugnait pas du tout à la communication, qu'il s'agisse de dialoguer avec Pan ou Pina, elle restait typiquement l'Arcadia que je connaissais si bien. De quoi me donner encore plus envie de la cajoler en toute quiétude !
Je les regardai toutes les deux, tour à tour, ravie de voir naître une si belle complicité entre elles. Du coin de l’œil, je vis également Pan sourire, mais avec l'ombre de quelque chose dans ses sombres prunelles. Dans l'instant, je fis mine de rien pour ne pas troubler cette agréable et joyeuse conférence. J'en profitai même pour glisser quelques mots à l'intention de nos charmantes filles :


- Heureuse d'entendre cette fabuleuse perspective ! L'inverse m'aurait franchement étonnée, surtout venant de nos deux petits cœurs respectifs, fis-je avec un sourire empli d'une fierté maternelle.

Et de belles paroles chaleureuses ponctuées par un « ébouriffage » des cheveux d'Arcadia !... Du moins sans y aller trop fort, bien entendu. Loin de moi l'idée de saccager sa ravissante chevelure blanche comme la neige. Je me montrais affectueuse, rien de plus.
Et l’exclamation de Pina qui respirait cette innocence typiquement enfantine m'arracha un rire tout aussi enfantin.


- Ah ha ha ! Cette forme de "valeur" dépasse de loin celle de l'argent. Arcadia essaye simplement de te dire que tu vaux bien plus que de l'or ! Ta valeur est tout autre. Disons plus... spirituelle et sentimentale ! Ici, le matériel n'a pas d'importance. Par exemple, Pan ne t'échangerait pour rien au monde tant elle t'adore, expliquai-je avec des mots un tantinets compliqués pour la jeune Pina. Mais quand l'entrain dont je disposais ajoutait son grain de sel à l'édifice, c'était encore plus compliqué d'en interrompre l'avalanche de mots qui s'en écoulait.

Bon, je comptais aussi sur Arcadia pour décrypter le message. Peut-être s'en sortirait-elle mieux que moi ? Son intelligence ne cessait jamais de me surprendre, après tout.
L'intervention de Pan m'extirpa de ma petite réflexion et me força à détacher les yeux d'Arcadia. Expliquer quelque chose au sujet d'une de mes techniques, disait-elle ? Pour une adepte du challenge et de la découverte par l'instinct, cela signifiait forcément autre chose. Mais je fis de mon mieux pour ne pas paraître intriguée, haussai les épaules avec mon éternel sourire, et avançai dans le sillage de Pan.
Toutefois, je pris la peine de me retourner pour adresser un clin d’œil rassurant à ma fille.


- Si ça ne peut pas attendre, je suis toute ouïe, Pan. Continuez sans nous, les enfants ! Mais allez-y mollo avec la magie. Sait-on jamais ce qui pourrait advenir avec la soudaine manifestation de cette dernière !

J'entendais par là d'éviter de sonder nos esprits en quête de réponses à une vilaine curiosité ! Ou de s'amuser à faire étalage de leurs pouvoirs dans l'unique but d'impressionner l'intéressée. Enfin bon, j'avais entièrement confiance en Arcadia qui n'avait pas du tout pour habitude de pêcher par orgueil. Pina ne devait probablement pas s'essayer n'importe comment à la magie, pas en la sachant influente sur les sentiments des gens.
Puis je me détournai vers Pan et la rattrapai en sautillant, chemin faisant. Lorsque je la regardai dans les yeux, il y avait toujours cette esquisse d'ombre, prémices d'une information potentiellement nuisible à ce qui allait suivre.


- Quelque chose te turlupine..., entonnai-je en croisant les mains dans le dos, évitant soigneusement de couler un regard par-dessus mon épaule pour savoir si les deux filles s'intéressaient à cette entrevue légèrement suspecte.

Ah, Oui. Effectivement.
Je gardai le silence en écoutant attentivement les arguments de Pan. Elle parlait sans ambages au sujet du futur et de la vraie nature d'Arcadia. Avec comme source d'ennui quelque chose de plus dérangeant qu'un Garland déjà bien au-delà de mon niveau actuel. Un élément perturbateur dont je ne sus pas l'identité précise, car cela restait indéniablement loin, très loin, de mon petit monde. Mais l'idée de tomber sur une personne censée transporter Arcadia ailleurs me chiffonnait. Un être spécial au destin particulier ? Quelque chose de grand l'attendait donc quelque part. Et loin de moi. Ce qui s'avérerait être compliqué à avaler si cela n'était pas sortie de la bouche de Pan elle-même. D'ailleurs, toujours selon mon interlocutrice au visage ombragé, entreprendre de m'interposer le jour venu aurait des conséquences monstrueuses. Désastreuses. Pour tout le monde. Mettant la survie des nôtres en jeu pour un simple refus.
Un simple refus...
Je hochai piteusement la tête, les lèvres pincées. Puis je roulai des yeux pour éviter de soutenir le regard de Pan et m'y soustraire une seconde ou deux. Tout pour ne pas répondre trop vite et laisser la passion dominer la raison. Une leçon, d'après les dires du Maître, qui ne devait en aucun cas être survolée à la va-vite. Une leçon à laquelle tout être sensé ne devrait jamais céder. Troisième Leçon du Sorcier, si je me fiais autant aux paroles sagaces du Maître qu'à celles de son petit ouvrage se trouvant dans une poche secrète de ma toge.
Je poussai un petit soupir résigné avant de faire renaître un sourire compréhensif sur mes lèvres. Puis Pan m'enlaça en me soufflant des propos se voulant tout aussi rassurants que son étreinte. Elle me promit de m'aider à la revoir si ses prédictions venaient tôt ou tard à voir le jour. Elle m'en fit la promesse sur son nom. Et, même si l'instant ne s'y prêtait pas, j'entendais et je sentais les battements de son cœur s'agiter dans sa poitrine. Elle craignait quelque chose, ou alors... ?
Bref. Je lui tapotai gentiment l'épaule de manière reconnaissante avant de me dégager doucement de ses bras. Pan se montrait très compréhensive et compatissante, cela ne faisait aucun doute. Sur cette pensée, en luttant pour garder le sourire, je pris les mains de la Demi-Saiyajin et la regardai droit dans les yeux. Mais les mots ne vinrent pas tout de suite, espacés par un blanc sonore en grande partie couvert par le vent, comme si cet élément avait pour rôle implicite de jouer le messager vis-à-vis des révélations de Pan. J'imagine que mon esprit me jouait également des tours, au vu des circonstances...
Je souris franchement d'un air nostalgique après avoir cligné des yeux, contemplant brièvement le ciel bleu azuré.


- Au fond de moi, je savais qu'un grand avenir l'attendait. Là-haut, ou je ne sais où. Probablement plus loin, dis-je en poussant un petit rire amer. Une année m'eut suffit pour lui fournir quantité de connaissances, et m'y attacher autant que Mère l'est avec moi. Arcadia est très spéciale, comme tu le dis. Elle possède un destin autrement plus grand que le mien et de futures responsabilités encore plus lourdes à porter. Je ne sais pas exactement ce qu'est une "Shinjin", pour ne pas dire pas du tout. Mais toi, tu le sais, continuai-je, les yeux désormais rivés sur elle. Et je préfère être mise en garde par une personne aussi digne de confiance que toi plutôt qu'un autre qui, j'imagine bien, ne ce serait pas montré aussi attentionné sur les liens familiaux que nous avons noués.

Je lui lâchai les mains et soupirai de nouveau. Oui, c'était compliqué à dire et assurément dur à accepter. Mais un jour ou l'autre quelqu'un viendra la chercher pour son bien plus que pour le mien, l'invitant ainsi à suivre le fil de son destin.

- Je te remercie pour cela, car je suis persuadée que garder ça pour toi tout au long de la conversation n'a pas dû être facile. Tu n'as pas eu envie de brusquer Arcadia et, là encore, je te dois des remerciements. Et je risque de finir par en être à court si cela continue ! riais-je pour ne pas me laisser aller au défaitisme, avant de redevenir un peu plus sérieuse : Mais je suis curieuse, bien que résignée au futur qui nous attend : comment vais-je savoir si les gens disposés à retrouver Arcadia seront ceux auxquels tu penses ? Ma fille est née sous le coup de la sorcellerie. Et je ne serais pas étonnée de croiser un jour une entité maléfique capable de venir la prendre à leur place. Cette perspective m'effraie davantage que de la savoir entre les mains de gens plus compétents que moi !

Je fis une pause pour la laisser répondre à ça, pas forcément de façon précise car Dieu savait qu'elle m'en avait déjà dit beaucoup sur le sujet. Cela dit, je ne pus m'empêcher de mettre un point d'honneur sur ma philosophie, probablement pour rassurer aussi Pan par la même occasion, rompant du même coup mon désir de la laisser répondre à ma dernière question.

- Et je ne veux pas savoir QUAND cela arrivera; il n'y a rien de pire que de compter les jours avant LE jour fatidique. Même si j'imagine que tu ne le sais pas ? Bref, oublie ça ! fis-je en secouant la tête. Jusqu'à ce que sa destinée se dessine, nous vivrons au jour le jour sans craindre l'avenir. C'est, à mon sens, la moindre des choses à faire pour ne pas l'inquiéter inutilement... Le présent avant le futur. Je préfère lui en parler au moment propice, pas avant.

Je me redressai un peu pour me donner davantage de contenance. Hors de question de me ratatiner comme une jeune mère esseulée avec sa poussette et dénuée de parapluie, accablée de surcroît par l'arrivée d'un violent orage !
D'autant plus qu'il faisait encore beau...


- Maintenant, je te laisse tout le temps de m'en dire un petit plus sur l'identité des potentiels mentors de ma future réquisitionnaire ! Juste un tout petit indice sur un élément clé qui me permettrait de les reconnaître le jour J.

Imaginer me tromper en risquant de la laisser entre les mains d'un diable me filait des frissons d'horreur ! Le pire désastre capable de miner mon existence avec autant d'ardeur que la fin du monde elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 39
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 72 611
Power Level en Kili: 1
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Mar Jan 17, 2017 7:47 pm

Arcadia regardait alors la petite zelodienne toute serrée contre sa mère adoptive. Elle avait l'impression de voir une enfant, mais elle l'avait présentée comme quelqu'un de timide après tout. Elle savait parfaitement prendre son temps dans ce genre de situation, alors elle ne faisait qu'offrir un grand sourire chaleureux en restant accroupi. La shinjin semblait en effet être très proche de la façon d’être et de vivre de sa mère adoptive. Elle en était après tout très bien imprégnée pour le plus grand bonheur de cette dernière. Elle était d'une grande innocence, elle n'avait qu'une seule année de vie après tout, et elle l'avait passée uniquement sur terre loin de la destinée normale d'une de sa race, surtout pour un fruit doré. Elle ne connaissait rien de son monde natal, elle ne souhaitait qu'être une Terrienne et vivre avec sa mère. Elle ne pouvait pas imaginer autre chose pour sa vie. Elle n'avait absolument pas réfléchi à l'avenir, et elle n'était pas consciente qu'elle verrait sa mère vieillir et mourir un jour, alors qu'elle ne prendrait pas une ride. Le monde allait comme avancer sans elle, sans être comme les autres vivants, comme hors du temps. Sa race était après tout des veilleurs, des gardiens de l’univers qui vivaient à travers les autres afin de maintenir la paix et l’harmonie dans leur univers.

La shinjin n'avait guère fait beaucoup d'action notable pour être déjà repérée. Sans doute que le Dieu de la planète Terre avait dû sentir son énergie divine de temps à autre, peut-être même le kaïo chargé de cette partie de l’univers, mais personne n’était venu la déranger jusqu’à ce jour. Elle ne connaissait pas l’équilibre de l’univers, et encore moins les règles. Elle ne connaissait que le bien pur et le mal absolu. Il y avait bien entendu des degrés entre les deux, et elle avait eu toute l’occasion de les découvrir sur Terre. Elle avait en effet rencontré des êtres capables de faire souffrir les autres par pur plaisir, par soif de gain ou des notions qui la dépassaient totalement. Elle ne savait pas tellement quand ni où une possible séparation pourrait avoir lieu, elle ne pouvait l'imaginer.

« Tu les laves et les brosses tous les jours !!! Et bien dis donc, je comprends pourquoi elles ont l’air si soyeuses. Tu es une petite bien sage et attentionnée, j'ai l'impression. »

Dit alors très impressionnée Arcadia à sa nouvelle amie, car elle en était certaine, cela finirait ainsi. Elle l’aimait déjà beaucoup. Elle remarqua que petit à petit, la petite acceptait de se détacher un peu de Pan, petit à petit, elle arrivait à lui montrer qu’elle était digne de confiance. En tant que shinjin, elle avait beaucoup de connaissances quasiment dès sa naissance, ou beaucoup de choses pouvaient lui venir comme une mémoire génétique, alors elle fut un peu perdue en entendant la question sur sa propre valeur apparemment pécuniaire. Elle fit une drôle de tête en se posant des questions. Elle glissa un doigt sur sa propre joue en levant le visage. Elle entendit après le rire des deux mères adoptives, et en entendant leurs explications mutuelles, elle comprit le souci de langage. Elle sourit tendrement en la voyant se gonfler des joues un peu vexées des rires. Elle lui fit un petit clin d’œil complice afin de la détendre, il n’y avait rien de mal dans ces rires-là. Elle ne chercha pas du tout à savoir le pourquoi de la tentative pas très discrète de Pan de s’isoler avec Ryanne. Elle ne pouvait pas imaginer les choses dans un mauvais sens tant les deux femmes semblaient proches. Elle hocha la tête doucement en les laissant s’éloigner. Elle sentait quelque chose d’étrange dans la petite zelodienne, elle pouvait bien être timide, mais elle la trouvait trop dans la défensive. Elle avait l’impression qu’elle cherchait à cacher une blessure plus ou moins cicatrisée. C'était un petit peu comme quand on s'était cassé la jambe, on avait peur que cela ne recommence.

« Hihihi … arrête tu vas me gêner. »

Avoua alors Arcadia à la gentille phrase de sa mère très tendre sur la perspective de l’amitié entre ses deux jeunes enfants. Car malgré la différence de physique et de taille, la zélodienne était bien plus âgée qu’elle-même, mais ce n’était pas le genre de choses qui la touchait. Elle se fichait complètement de l’apparence, la taille ou la forme d’un être vivant. Tout à chacun avait son importance et se devait d’être respecté. Ryanne lui ébouriffa légèrement les cheveux, et lui arracha un nouveau sourire tendre. Elle se posa alors assise à côté de Pina en reprenant les explications en quelque chose de plus simple.

« Ce que je voulais dire, c'était que tu devais être importante, une richesse de cœur, de talents, qui est bien supérieure à seulement quelques pièces de monnaie. Ce que l’on peut apporter aux autres, l’amour, l’amitié, le bonheur ou même un simple rire vaut tellement plus que quelques simples billets. Chaque vie est importante, merveilleuse et cela n’a pas de prix. »

Dit alors Arcadia pleine de conviction sur un ton tendre, car elle pensait clairement chaque mot qu’elle venait de prononcer. Elle sourit doucement à sa mère, alors qu’elle lança une petite phrase avant de s’éloigner.

« Ne t’en fais pas maman, on ne fera pas de bêtises. »

Dit alors l’extraterrestre, elle n’était pas trop du genre de toute façon. Elle ne s’intéressait pas tellement à l’entrevue plus ou moins discrète des deux femmes malgré sa curiosité habituelle. Elle sourit tendrement en voyant Pan enlacer tendrement Ryanne. Elle ne croyait pas tellement l'excuse de l'entraînement, alors qu'elle venait juste d'amener la zelodienne, mais plutôt à un élan de tendresse soudain. Elle avait remarqué que ce genre de choses demandait pour la plupart des gens une certaine discrétion. Elle n’avait jamais compris réellement pourquoi, mais ce n’était pas ce genre de préoccupation qui occupait son esprit en général. Elle avait évidemment vu des couples ensemble par moments, même des regards d'étrangers à son propos, mais elle ne les avait jamais compris. Elle remarquait depuis peu les élans de tendresse de l'une et de l'autre, cela la fit sourire. Pina la fit sortir de sa contemplation, elle tourna alors son visage dans sa direction, non sans s’asseoir tranquillement à ses côtés.

« Oui on est sur la planète Terre, j’imagine qu’il doit avoir bon nombre d’autres mondes habités et habitables. Tant de choses à voir, j'aime beaucoup voyager avec Ryanne. Elle est un peu comme ma mère, bien entendu, ce n’est pas ma mère naturelle. Tu as raison de dire que l’on ne se ressemble pas tellement. Maman m’a adopté, elle m’a trouvé il y a de cela une année. Je venais de naître d'un gros fruit qu'elle m'a dit. »

Arcadia venait de dire tout cela avec une étonnante sincérité, alors que l’on pourrait prendre tout cela pour une fable. Elle mima avec ses mains quelque chose de gros et ovale.

« Comme une grosse poire, ou peut-être une grenade. »

La shinjin ne pouvait pas se retenir d’admirer les queues de kitsune se promener derrière. Elle glisse un doigt doux le long de la fourrure soyeuse. Elle se pencha ensuite dans la direction de Pina pour entendre ce qu’elle voulait dire discrètement.

« Ha oui ? Tu crois qu’elles sont amoureuses ? Cela doit être très joli à voir ou à ressentir en tout cas, même si ce ne sont pas tes sentiments. L’amour est quelque chose de merveilleux, et je pense que ta Okasan comme tu dis est une personne de valeur. Je n’ai pas ton pouvoir bien entendu, mais je le ressens au plus profond de moi. »

Dit alors Arcadia en posant sa main sur son propre cœur. Elle sourit doucement à la petite zélodienne. Elle plaça son indexe sur sa bouche en signe qu’elle ne dira rien en hochant la tête avant de rire doucement avec sa nouvelle amie.

« Nier tu crois ? Mentir … c’est mal, mais je crois qu’elles nous le diront quand elles seront prêtes. Il faudra faire semblant d’être surprises. »

Ajouta alors avec un sourire la shinjin. Elle n’avait aucune expérience en l’amour, alors elle faisait confiance en Pina évidemment. Elle avait remarqué qu’elle avait du mal à se réveiller, alors elle vint derrière elle en posant délicatement ses mains sur ses épaules avec une infinité douceur. Elle lui sourit doucement alors qu’elle commença à luire légèrement d’une aura blanche et pure. La zelodienne pouvait ressentir une vague de chaleur agréable, ses maux petit à petit pouvaient disparaître, une nouvelle énergie l'emplir. Arcadia était bien trop sensible pour la laisser ainsi, elle lui sourit doucement contente de pouvoir l’aider. Elle lui avait parlé de son pouvoir d’une certaine façon, alors c’était une manière de présenter le sien en étant utile.


Dernière édition par Arcadia le Lun Mar 06, 2017 8:34 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Mar Jan 17, 2017 11:43 pm




Mirai Son pan





Ryanne était compréhensive et très intelligente. En réalité elle avait toujours sus qu'a un moment ou a un autre il se passerai quelque chose avec Arcadia, mais elle avait été heureuse d'être prévenue. C'était une bonne chose et toute ce qu'elle voulait était savoir qui viendrai la lui prendre. Question épineuse ... Comme le lui dire sans trop en dire ?... Je soupirai en me grattant la tête un moment, cherchant mes mots.

Et bien, il y as de fortes chances que ce soit des Shinjin qui viennent la chercher ... Différencier les bons des mauvais ne serra pas chose aisé, mais Arcadia elle devrai le sentir si la personne qui viens a sa rencontre est mauvaise. Les Shinjin sont capable de sentir le mal dans l'aura des gens ... Pour ce qu'elle fera ... Disons qu'elle aura pour tâche de veiller à l’équilibre de l'univers ... C'est compliquer de ne pas trop en dire, vue que la nature même de Arcadia nous dépasse, ce n'est pas pour rien qu'elle as put sentir mon aura et toi non ...


Je ne voulais pas lâcher le mots "Dieu" dans ma phrase. C'était le meilleurs moyen de foutre la merde actuellement et je n'avais aucune envie que la vie de Ryanne devienne une foire pas possible. Moi même j'étais déjà en train de réfléchir à quoi faire. Est ce que je devais aller en parler a la Toki no Kaioshin pour essayer de la convaincre de laisser Arcadia tranquille ? Ou bien serais-ce une erreur de lui révéler son existence pour qu'elle vienne la chercher plus tôt ? Je ne savais réellement pas quoi faire ... mais bon, c'était a peu près tout ce que j'avais a dire sur le sujet a Ryanne

Enfin, pour le "quand" ça arrivera, le plus tard possible j'espère. Moi même je n'en sais rien, tout ce que je peu te dire c'est que le Kaioshinkai a des soucies plus urgent a régler que se soucier d'une Shinjin en vadrouille. Restez discrètes et je pense que ça suffira a être tranquille un moment .... Oh ! Par ailleurs, garde le visage de Gekko en tête, c'est un Shinjin qui ne manquera pas d'aller cafter je pense. il avait l'aire de mettre du cœur a sa mission alors ne lui parle pas d'Arcadia si d'aventure tu le recroisai ... Et puis méfis toi de Garland ... Il est aussi un Shinjin et pas un bon lui, cache lui son existence au pérille de ta vie sinon je n'imagine pas ce qu'il pourrait faire d'elle.


L'idée de devoir affronter une Arcadia Makaioshin me faisait froid dans le dos. Je ne voulais surtout pas qu'il lui arrive du mal, Ryanne en serrai tellement malheureuse ... Et puis il y as des chances qu'elle ne me le pardonne jamais si j'étais obliger de lui faire du mal. Après je ne savais même pas si c'était possible en réalité de corrompre une Kaioshin ... Bah, je préférais ne prendre aucun risque.

Je jetai un regard du côté de Pina qui semblai bien s'entendre avec la Shinjin. Celle-ci eu un léger mouvement de recule lorsque Arcadia la touchai pour pratiquer sa magie. Elle n'était déjà pas bien a l'aise avec tout ces contactes physique a répétition, alors si en plus on usaient d'une magie inconnu sur elle ça n'allait pas aller ! Pour ma part je sentais bien qu'il n'y avait aucun danger même si je n'arrivais toujours pas a sentir les énergies d'origine magique ... Encore quelque chose a travailler tien, comme quoi il me restait encore beaucoup à apprendre.

Pina quand a elle se senti mieux réveiller suite au sort de la Shinjin. Elle cligna des yeux et remua des oreilles tranquillement en riant un peu. Elle ne comprenais pas tout ce que disait Arcadia, elle utilisa des mots compliquer et parlait de concepts bien difficile à saisir pour une petite fille de 7 ans, même lorsqu'on avait vécu autant de choses qu'elle.


Ce ne serrai pas un mensonge je pense ... Okaasan souffre tout le temps beaucoup, elle as peur de se rapprocher des gens parce qu'elle as peur de tout perdre encore une fois.


Le regard de Pina s'était un peu perdu dans le vague. Elle comprenait ce que je ressentais pour le vivre elle aussi, mais contrairement a moi, elle, avait conscience du problème et sur la façon de le régler ...






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Mer Jan 18, 2017 9:48 pm

Certaines personnes n'auraient sûrement jamais voulu connaître les détails d'un futur événement aussi attristant, choisissant de nier cette perspective et ainsi sombrer profondément dans le déni protecteur. Une prétendue échappatoire à la réalité. Mais tôt ou tard, les nuages s'agglutineront dans le ciel pour ensuite abreuver la terre d'une pluie drue, quitte à éclabousser et contrarier les concernés. Je gardais mon optimisme et, inutile de le nier, conservais le maigre espoir de passer le restant de mes jours en compagnie d'Arcadia et du reste de ma famille. Cette partie de ma conscience s'échinait, avec sa petite voix maligne, à me dire de ne pas renoncer si facilement à la personne que je considérais comme ma fille. De ne pas la laisser entre les mains d'inconnus qui, le jour J, lui ouvriront de nouvelles portes vers une destinée autrement plus grande que celle qu'elle aurait menée en ma compagnie.
Et pourtant Arcadia devait vivre sa vie.
Tôt ou tard, quitte à traverser les orages pour en sortir plus sagace. Me savoir bouleversée ne l'aiderait pas. Combattre pour l'empêcher de remplir ses prochaines missions ne nous mènerait nulle part. Il n'existait, selon Pan, qu'une seule et même porte de sortie envisageable. Pas d'issue de secours. Juste la voie de l’acceptation.
Ce jour viendra où le Cœur de pierre me sera d'un grand secours pour ne pas flancher.
Pan eut la bonté de répondre à mon interrogation. Elle me comprenait car sa vie n'avait pas été rose, dans sa dimension d'origine. Je ne pouvais pas imaginer dans quel état se trouvait son cœur. Pas encore. Un jour peut-être, qui sait ? Il me restait tant d'épreuves à passer, notamment cette prochaine séparation...
Bref ! ne nous laissons pas aller au défaitisme et gardons les yeux bien secs et ouverts.
Je devais donc m'atteindre à rencontrer les congénères d'Arcadia : les "shinjins". Des êtres bons ou mauvais, probablement différents en grande partie les uns des autres. Pan elle-même devait avoir un peu de mal à les définir correctement, ou alors elle se gardait bien d'en révéler trop sur cette race mystique pour des raisons particulières. Toujours était-il qu'Arcadia saurait lire le vice dans le cœur de ces gens-là, et que de son jugement dépendrait l'identité maléfique ou non des intervenants. Arcadia ne me mentirait pas là-dessus. Elle aimait l'honnêteté et ne s'en détournait jamais. Alors la savoir capable, plus tard, de veiller sur l'équilibre de l'univers ne m'étonna pas outre mesure !
Je ne pus m'empêcher de sourire avec fierté.


- Ce grand rôle lui irait comme un gant ! Même si c'est encore un peu tôt à mon goût. Il lui reste énormément de choses à apprendre sur Terre. Je doute qu'il soit judicieux de la charger d'une responsabilité aussi lourde à son âge, commentai-je en fronçant brièvement les yeux en direction des cieux.

La catapulter à une telle position relevant carrément du statut de divinité m'inquiétait un peu. Beaucoup, même ! Mais il lui restait encore du temps. En se montrant discrètes, les autres n'interviendraient pas tout de suite, pas avant un bon petit moment. Si je ne pouvais pas éviter l'inévitable, il me restait toujours une possibilité, à savoir repousser l'inéluctable quitte à devoir duper les dieux eux-mêmes !
Y arriverai-je ? Impossible de savoir sans avoir essayé.
En tout cas, toujours par le biais de mon interlocutrice si bien informée, je surs que la terre natale, ou plutôt le monde de ces Veilleurs Universels, rencontrait apparemment quelques problèmes de taille bien plus pressants que le repêchage d'une shinjin égarée parmi les terriens. Et je fus bien heureuse de découvrir que Pan partageait mon avis sur la discrétion dont il faudrait impérativement faire preuve pour retarder efficacement l'échéance ! J'affichai un sourire en coin, complice à cette pensée, avant d'entendre le nom de Gecko m'interpeller.
Ce petit bonhomme aux cheveux verts ! Cette boule de nerf qui s'était défoulée sur un arbre la veille ! Il en était un. Il me semblait même l'avoir entendu en parler.
Effectivement, il en existait de toutes sortes, de ces shinjins...
Je hochai la tête, reconnaissante quant à ce rappel d'identité.


- Bien compris. Sois assurée qu'il n'en saura jamais rien, parole d'Hilaris !

Encore moins amusant, un autre élément perturbateur de notre connaissance vient s'ajouter au tableau. Notre très étrange Garland. Ce grand gaillard muni d'une armure et d'une cape, pas si stoïque que ça aux dernières nouvelles. Aucune règle ni aucun forme d'honneur ne l'empêcheraient de poser sa griffe sur Arcadia pour en faire son pantin, ou que sais-je encore ! Je sentis un frisson glacé me traverser l'échine et me nouer provisoirement la gorge.
Par bonheur, ni Gecko ni Garland ne connaissaient Arcadia ! Et cette situation ne devait en aucun cas changer. Et il n'en serait rien. Chose à promettre sur mon existence même !
Je déglutis doucement avant de hocher la tête derechef. Puis, droite comme un "i", je me posai la main sur le cœur et énonçai solennellement :


- Que je trépasse si jamais ce serment s'en retrouve brisé ! Rien ni personne n'affectera ma fille, Arcadia Hilaris, en attendant que vienne pour elle son glorieux départ visant à suivre le fil de sa si fantastique destinée.

Cette responsabilité m'incombait. Si Arcadia veillerait plus tard sur l'univers, mon objectif, avant l'heure des séparations, était de ne pas la laisser tomber entre les mains des plus vils. Ce fruit doré d'une seule année de vie restera pur, et je m'en portais garante.
Je pris Pan par les épaules, la regardant droit dans les yeux, ma motivation exacerbée, et l'enlaçai ensuite pour la remercier copieusement !


- Même si cette mise en garde m'a un peu peinée, elle m'a aussi sortie de ma grande ignorance concernant l'identité d'Arcadia. Alors j'estime que je te dois beaucoup et que de simples remerciements ne seront jamais à la hauteur de toute la bonté et l'honnêteté dont tu as fait preuve jusqu'ici ! Tomber sur toi fut une véritable aubaine à mes yeux, lui soufflai-je à l'oreille d'une voix douce et emplie de reconnaissance.

Je dois bien admettre que je mis un bon moment à me détacher d'elle, à relâcher mon étreinte pour la regarder dans les yeux et lui montrer mon plus beau sourire !
Oui, il me restait énormément de chemin à parcourir. Oui, il serait sans nul doute semé d’embûches et rempli d'écueils comme un océan déchiré par les récifs. Mais le sens du devoir me soustrayait à la peur. De plus, j'avais une alliée de taille à mes côtés, avec une famille soudée !
Si je venais à trébucher sur des obstacles, elle et les miens seraient là pour me soutenir et me permettre de me relever.
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 39
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 72 611
Power Level en Kili: 1
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Lun Jan 23, 2017 4:37 pm

Arcadia sentit les mouvements de recul de la petite peluche vivante, mais elle y allait en douceur afin de l'habituer à la présence de ses mains. Elle se doutait bien que se faire toucher ainsi devait être dérangeant, mais déjà qu'elle avait envie de la câliner comme un petit chaton, elle se trouvait bien raisonnable. Elle ne voulait pas mettre mal à l'aise sa nouvelle amie, alors elle n'insista pas tellement, mais le massage en était plus qu'un simple après tout. Elle était bien incapable du moindre mal envers quelqu'un, du moins pas consciemment. Elle n'était que gentillesse, amour et douceur. Elle sourit doucement en croisant le regard de Pina, alors qu'elle la voyait réagir bénéfiquement à son sortilège. Elle rit également à son tour ayant le rire très communicatif lorsque les situations s'y prêtaient évidemment.

« Tu vois ? Cela va mieux n'est-ce pas ? Mais je n'aurai pas dû le faire, disons qu'il n'y avait guère d'urgence à t'aider à te réveiller. Peut-être que des chatouilles auraient suffi. »

Dit alors d'une manière sérieuse en guettant une réaction à la zelodienne avant de rire légèrement de sa propre bêtise. Déjà que la petite boule de poils ne semblait pas aimer les contacts, alors des chatouilles, c'était peut-être trop mal venu encore. De par sa naissance, elle avait accès à des connaissances, de la réflexion ou tout ce genre de choses bien trop avancé pour quelqu'un de son âge, mais elle ne se rendait compte uniquement lorsqu'elle échangeait avec des enfants. Elle n'arrivait pas trop à comprendre ce manque de compréhension, qu'est-ce qui pouvait bien leur manquer ? Ce n'était pas si grave, car elle pouvait toujours expliquer d'une autre façon ou de parler de choses bien plus légères. Elle papillonna des yeux alors que Pina dit que sa mère adoptive avait peur de se rapprocher des autres, elle avait du mal à la croire en la voyant coller avec Ryanne, mais elles devaient se connaître depuis bien longtemps sans doute. Elle glissa son doigt contre sa propre bouche en pleine réflexion.

« Souffrir en permanence, cela doit être bien difficile, mais j'imagine que si c'est dans sa tête, il n'y a que toi pour l'aider vraiment à aller mieux. »

Dit alors Arcadia vraiment ennuyée de ne pas pouvoir aider quelqu'un qui souffrait sous ses yeux. Elle ne savait pas trop quoi penser, mais elle voulait l'aider. La petite Pina disait que Pan avait peur de tout perdre à nouveau. Elle devait avoir connu l'horreur de perdre peut-être toute sa famille, ses amis, peut-être même que sa planète avait été réduite en cendres. Elle ne savait pas pourquoi elle pensait que c'était possible, mais c'était comme si elle le savait. On pouvait vraiment détruire une planète. Elle regarda alors la terre et eut un bref moment un trouble, et si on tentait de faire la même chose à sa belle planète bleue ? Elle la toucha un bref instant de la main comme pour s'assurer qu'elle était toujours là. Elle releva alors ses yeux vers Pan les larmes aux yeux comme si elle partageait sa peine. Elle se mordit une lèvre légèrement en regardant de nouveau Pina. Elle était bien trop empathe pour ne pas souffrir avec les autres.

« Si elle t'a accepté à ses côtés, c'est qu'elle a accepté ce risque, alors je sais que l'on peut l'aider à aller mieux. Ce serait bien trop triste. »

La shinjin était consciente que s'il arrivait malheur un jour à Pina, cela ferait souffrir grandement Pan. Son monde pourrait bien s'écrouler, et si Pan s'était sentie obligée d'accueillir Pina à ses côtés, c'était bien par ce qu'elles souffraient du même mal. Pina était bien adoptée, alors elle avait au moins perdu ses parents et sa famille. La blanchette était bien incapable de mentir, au pire elle ne disait rien, mais mentir était tout bonnement impossible pour elle, Arcadia ne connaissait pas le mensonge, elle n'en voyait pas l'intérêt tout simplement. Elle ne saurait pas comment elle pourrait réagir le jour où l'on viendrait déranger son petit monde, par une grande destinée. À grands pouvoirs, grande responsabilité disait-on. C'était peut-être vrai, mais l'idée de pouvoir aider des peuples entiers, des civilisations entières devraient bien assez motiver la shinjin à faire son choix. Elle ne perdrait jamais de vue sa mère adoptive et sa belle planète de naissance, c'était impensable. L'idée de sa mère vivrait des siècles bien après sa mort. Cependant, elle était bien loin de savoir les enjeux et les épreuves qui allaient un jour prochaines marquées sa vie à jamais. Elle regarda sa mère se toucher la poitrine d'une main en étant toute droite, et elle se demandait si elle allait bien, mais elle ne semblait pas vraiment souffrir. Elle était curieuse soudainement de ce que pouvaient se dire les deux femmes, mais elle ne tricherait pas, elle ne tenterait pas à savoir malgré la curiosité qu'elle pouvait faire preuve. Cela aurait été mal et cela n'était pas possible. Maman enlassa ensuite Pan avec tendresse, et sans doute que c'était une bonne nouvelle. Elle trouvait cela attendrissant en voyant les deux femmes si amoureuses. Elle regarda alors Pina qui devait sentir cet amour et elle se pencha en lui chuchotant.

« Cela doit être vraiment merveilleux lorsque tu peux sentir de bons sentiments dans le cœur des autres. »

Arcadia n'était en rien jalouse de voir sa mère s'occuper de quelqu'un d'autre avec tant d'amour, elle était surtout heureuse pour sa mère. Elle voulait le bonheur de tous, même pas d'elle-même, cela était de moindre importance, mais le bonheur des autres était également le sien.


Dernière édition par Arcadia le Lun Mar 06, 2017 8:30 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 353
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Jeu Jan 26, 2017 8:41 pm


Mirai Son Pan



La jeune humaine semblait confiante quand à l'avenir de Arcadia. Sa peine était palpable, mais elle faisait preuve d'une bonne force de caractère. Elle restai digne et forte malrgée tout.

Je gardai mon grand sourire face a la jeune femme, réfléchissant à ce qu'elle aurait fait à ma place. J'avais fuis toute ma vie, je n'avais jamais chercher a retourner dans mon monde, à mon époque. Je le pensais perdue, j'avais abandonner et je m'étais réfugier dans le confortable fait que je n'avais pas les moyens d'y retourner et qu'il était de toute façon déjà trop tard.

« Si on laisse tomber alors tout est déjà perdu n'est ce pas ? ... »

Je le savais déjà, cela avait été un des crédo de mon grand père ... Enfin, je pensais le savoir, ou du moins l'avoir compris. Au final j'avais trahis tout ceux qui avaient compter sur moi en m'envoyant dans le futur ... Il allait falloir que je réctifis ça, que j'y retourne et que je me batte peu être pour la dernière fois. Au moins si je mourrais là bas ce serrai dans mon monde et j'aurais la conscience tranquille ...

Ryanne me pris dans ses bras après m'avoir remercier du fond du cœur. Elle se serrai contre moi sans avoir semblait t'il envie de me lâcher, mais cela m'allait très bien. Je me laissais aller a le lui rendre avec une infini douceur, passant délicatement mes doigts dans ses cheveux.

Okasan me faisait souvent ce genre de chose quand j'étais petite. Cela avait toujours eu le don de me calmer, me détendre et de m'apporter un peu de douceur dans ce monde de brute. cela semblait aussi marcher sur Pina ici même, du coup j’espérais que Ryanne en tirerai un peu de réconfort. ceci-dit, pour le coup, cette proximité avec elle me faisait beaucoup de bien à moi aussi.

Au bout d'un long moment, la Terrienne se détacha de moi et je la laissai faire en laissant une de mes main glisser le long de son bras pour garder un léger contacte réconfortant avec elle.

« Tu est une merveilleuse personne Ryanne. très forte et énergique, tu me rappelle moi quand j'étais petite. Tu aurait sans aucun doute eu tout a fait ta place dans la famille Son !»

Je laissais ma main descendre le long de son bras pour lui prendre la main et lui offrir mon plus beau sourire.

« J'ai longtemps perdue la foi en ma propre histoire, en mon propre univers et en mes capacité a arranger les choses. Te voir t'accrocher a Arcadia malgrée tout. Alors qu'a tes yeux sans doute tout semble perdu m'a rappeler une chose ... Quelque chose de primordiale ...

Tu m'a rappeler ce qu'est être une Son .. Et une Son n'abandonne jamais, pas même si la mort venait me prendre.

Tu m'a rendu mon âme Ryanne, merci ... de tout mon cœur ...
»

Plus loin Pina dont le visage s'était légèrement assombris avait reprise des couleurs lorsqu'elle m'avait vue sourire ainsi. Elle n'avait jamais vue celui-là et pour elle s'était bon signe.

« Je savais qu'elle ne resterais pas toujours aussi triste ... »

La petite fille bâtait doucement l'aire de ses queues, faisant a présent fit des caresses de Arcadia qui lui paraissait moins gênante. l'habitude sans doute. Elle vis le léger mal être de la Shinjin et passa l'une de ses queues duveteuses sur son visage. Elle usa au passage de sa magie pour réchauffer le cœur sa camarade, chassant les mauvaises idées. La petite Kitsune lui fit un large sourire et reporta son attention sur les deux mères.

« Tu crois qu'un jours on serra dans la même situations qu'elles nous aussi ? »






_________________


Dernière édition par Mirai Son Pan le Sam Fév 11, 2017 6:40 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 247
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 299 149
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Ven Jan 27, 2017 12:09 am

La question rhétorique de Pan résonnait dans mon esprit comme une courte et délicieuse comptine.

« Si on laisse tomber alors tout est déjà perdu, n'est ce pas ? ... »

Je pouvais difficilement dire le contraire.
Suivre l'entraînement draconien du Maître n'était en rien un exemple de facilité. Pertes de connaissance et visions floues étaient même très fréquentes dans un lieu situé en si haute altitude - parfaitement favorable pour découvrir les tristes moments de solitude passés dans l'inconscience. Et avec un esprit aussi fertile que le mien, les rêves ne traînaient jamais pour se profiler de façon tout à fait désordonnées ! Sans grande surprise, tous les visages de mes proches dansaient sous mes yeux clos comme le feraient des étoiles au-dessus de la tête d'un pauvre type assommé. D'intenses moments de mon passé me narguaient d'un côté, m'amusaient d'un autre et me faisaient parfois... un petit peu honte à de plus rares moments. Certains eurent le mérite de me réveiller en sursaut pour aussitôt me réexpédier dans un monde fait d'efforts, de solitude pesante et de défis cauchemardesques.
Mais malgré tout ça, je n'en voulais pas au Maître ni à mon défunt père. Non, j'en retirais même une immense fierté ! Car je n'avais jamais rien laissé tomber tout du long, confiante en la décision de mon paternel et en l'enseignement extraordinairement compliqué de mon puissant mentor. Au final, je comptais autant sur moi que sur mon entourage.
Le leçon de Pan colle avec ma courte vie et je ne pourrais jamais l'oublier.
Un adage universel !
Les doigts de Pan se perdirent dans mes cheveux, m’arrachant encore une fois à ma nostalgie poignante, non sans me détendre tous les muscles. Ah ! Un massage crânien ! Quoi de plus redoutable pour me rendre sage comme une petite fille à qui l'on aurait glissé une sucrerie entre les mains pour la mettre sous silence. J'en frémis l'espace de quelques secondes, un peu surprise par cette sensation étrangement revigorante et légèrement inconvenante. Des idées un peu saugrenues se faufilaient dans ma conscience et je dus les refouler en rougissant discrètement.
Toujours en contact avec Pan, une main de celle-ci posée sur mon bras, je lui soufflai quelques mots en me sentant curieusement gênée :


- Tu incarnes une belle source d'inspiration pour moi, Pan. Cette journée est... superbement instructive ! ...Quand va-t-elle cesser de l'être ?

Jamais ? Ce serait l'idéal ! Les bons conseils pleuvaient depuis notre réveil, et ce des deux côtés. Bien que les joues légèrement affectés par les évènements et le cœur surexcité par cette proximité, je me sentais libérée, soulagée d'un poids. En un sens, il y avait de quoi trouver cela bizarre. Surtout après avoir eu connaissance de ma future séparation avec Arcadia. C'était comme si je retrouvais un peu de réconfort avec ma nouvelle amie, nullement inquiétée par les sombres perspectives d'un avenir coupé des autres.
J'avais appris que je perdrai quelque chose de précieux en chemin pour un temps indéterminé, certes, mais les circonstances ont fait que je venais aussi d'obtenir une profonde amitié assez forte pour accélérer mon rythme cardiaque.
J’espérai très fort ne pas le rendre trop audible aux oreilles de mon entourage tant mon cœur s'échinait à battre à mes tempes comme un tambour bien décidé à me harceler.
Mon regard, un peu hésitant, revint se planter dans celui de la Demi-Saiyajin pendant que mes doigts se refermèrent doucement sur sa main, soucieuse de ne pas la laisser s'échapper. Un peu comme une naufragée attachée à son débris d'embarcation ? Eh bien, non ! Tout faux. Point de peur ni de détresse ressentie en cet instant précis ! Je me montrais tout simplement très tactile avec Pan car l'avoir à portée de main me donnait envie de ne rien lâcher. Elle amplifiait mon optimisme au même titre que les folies de mon cœur si puissamment expressif.
Et les paroles suivantes de Pan ne le calmèrent pas d'un pouce, bien au contraire ! Sous ses compliments, je rougis derechef et dut détourner provisoirement les yeux en direction d'Arcadia et Pina. Bien entendu, j'eus agi rapidement pour croiser de nouveaux les grandes pupilles pleines de vie de mon interlocutrice, soucieuse de ne laisser aucun indice sur mes sentiments à nos deux spectatrices. J'étais bien trop perturbée pour me rappeler du pouvoir empathique de Pina et de ce que cela impliquait. Si Arcadia lisait dans mes pensées, le résultat ne serait pas moins surprenant.
Je secouai la tête pour me remettre de mes émotions et Pan surenchérit immédiatement avec des paroles toujours aussi fortes. Pour ne pas devenir plus rouge qu'un coquelicot, je choisis de me plonger dans la sérénité apaisante du Cœur de pierre, plaçant délibérément en second plan cette nouvelle pulsation qui envoûtait mon âme sans daigner vouloir se calmer. Il le fallait, sans quoi je n'aurais pas été étonnée de tomber entre les bras de Pan comme un robot court-circuité par un trop plein d'informations.
Parvenue à reprendre contenance, je répondis au sourire de Pan par une expression au moins similaire à la sienne, nullement faussée par mon doux cocon de tranquillité. Selon les dires de Pan, je méritais des remerciements venus du cœur. Selon les dires de Pan, j'étais un exemple de détermination. Et si selon elle j'avais éveillé son âme, la mienne s'en portait tout aussi bien !
Sans la protection apportée par le Cœur de pierre, j'aurais très probablement fondu en larmes comme une madeleine. Au lieu de ça, j'enlaçai Pan et la serrai encore plus fort contre moi, la tête passée par-dessus son épaule.


- Pan, tu ne peux pas savoir à quelle point je suis heureuse de t'entendre me dire de telles choses ! Tous ces compliments venant de toi... j'en suis ébahie, glissai-je à son oreille la plus proche. Tes mots m'affectent comme des piqûres d'adrénaline et mon petit cœur pourrait bien en fondre un jour ! Sache que je te considère déjà comme un membre à part entière de ma famille et que je serai toujours là pour toi comme tu l'as été pour moi.

Je finis par la relâcher et lui sourire à pleines dents. Cet échange restera à jamais graver dans ma mémoire. Un souvenir purement indélébile !

- Mais il va nous falloir carburer, Pan ! Encore et toujours ! Pour elles, fis-je en indiquant nos filles d'un geste théâtral, mais aussi pour nous. Une phrase ponctuée en plaquant mon poing droit sur le cœur. Espoir, combativité, détermination, vigueur et enthousiasme... C'est à nous de leur enseigner tout ça. Il est plus que temps de nous améliorer pour y parvenir durablement, conclus-je en lui tendant la main. Alors allons-y !

Main dans la main, je retournai vers les filles aux côtés de Pan. Rien ne m'importait davantage que de savourer cette ambiance si conviviale avec des proches aussi affectueux et aimants que ma famille d'origine.
Une famille en constante expansion, et les liens du sang n'en imposaient aucunement les limites !
Revenir en haut Aller en bas
Arcadia

avatar


Féminin Messages : 39
Age : 2
Zénies : 1400

Données du Personnage
Power Level: 72 611
Power Level en Kili: 1
Inventaire :

MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   Ven Jan 27, 2017 4:46 pm

Arcadia était quelqu'un de combatif, elle était toujours positive, et puis elle n'avait qu'une seule année de vie en même temps. Elle ne devait pas avoir l’âge pour désespérer d’une situation. C’était quelque chose qui ne lui ressemblait en rien. L'extraterrestre put alors admirer l'enlacement des deux jeunes femmes, elles avaient une curieuse façon de s'entraîner ou de se donner des conseils de corps à corps. Elle sourit doucement, mais elle pensait bien que les « enfants » n’avaient sans doute pas pu prendre cela au sérieux. Elle comme Pina avaient leurs regards fixés sur les deux femmes à se caresser pour se promulguer des conseils sans doute, une méthode que la shinjin ne connaissait pas évidemment. Deux petites pipelettes à faire des commentaires plus ou moins sérieux.

« J'ai l'impression que leur entraînement se passe plutôt bien, il s'agirait de les féliciter ensuite pour leur demander le résultat de cet … échange.   »  

Dit alors avec une certaine ironie la jeune fille. Elle était attentive à Pina, et sans doute que mutuellement, elles se remontaient le moral mutuellement tant elles étaient sensibles à leurs prochains et mères respectives.  

« Pourquoi devrait-elle rester triste ? En tout cas, tu peux compter sur moi pour l’aider petite sœur.   »  

Osa alors Arcadia en guettant la réaction de Pina. Elle reprit rapidement la parole avant le moindre mot de Pina.

« Après tout, à la mesure où cela va, j’ai l’impression que la famille va s’agrandir. Le petit frère et la petite sœur de maman sont très gentils, un peu turbulents et des jeux étranges, mais ils sont divertissants. Ils ont cette énergie incroyable que tu dégages, toi aussi. Je n'ai qu'une seule année de vie, mais je n'ai jamais connu cette force qui vous anime vous les hum les enfants comme disent les humains.   »  

Dit alors la blanchette intriguée à Pina. Peut-être pourrait-elle lui en apprendre davantage, elle n’avait jamais vraiment compris le concept d’enfant. Elle avait bien qu’une seule année de vie, alors sans doute devrait-elle être comme le petit frère et la petite sœur de Ryanne ? Pourtant, elle ne se sentait pas capable d’être ainsi, d’avoir ce manque de maturité ou cette douce folie. Elle admirait ses enfants bien plus purs en général que les adultes, mais cela dépendait surtout de ce qu'ils avaient vécu. La souffrance dans ce genre de période peut changer un humain drastiquement, et sans doute que cela serait vrai pour toutes les espèces. Elle caressait doucement les queues et la chevelure de Pina avec un certain plaisir. Elle avait réussi à amadouer cette zélodienne, à réussir à l’approcher et elle en était vraiment heureuse. Elle sentit une queue de Pina venir lui ébouriffer son visage alors qu’elle était peinée un bref instant. Elle sourit doucement de cette attention, et elle caressa doucement ses cheveux. Elle ne resta que peu de temps soucieuse et triste, souriant pleinement à la petite zélodienne.  

« Tu veux dire toutes les deux à se tenir ainsi ? Je me demande bien à quoi cela rime tout cela, mais on dirait que c’est formidable vu leurs sourires mutuels. On dirait que cela apporte beaucoup de bonheur. »  

Demanda alors totalement incrédule Arcadia à sa consœur duveteuse. Elle haussa les épaules et se dit qu’il n’y avait pas trente-six manières de le savoir. Elle regarda alors Ryanne et Pan faire, puis elle vint tenter de prendre dans ses bras la zélodienne, enfin du moins plutôt sur ses genoux en passant ses bras autour de son ventre. Elle espérait ne pas trop le faire fuir ou craindre autant de contact, elle y allait tout en douceur.  

« Tu parles comme cela ? Je ne suis pas certain de l’effet. »  

Arcadia n’avait aucune notion de désirs corporels ou sexuels, elle était d’une pureté absolue et curieuse de tout. Elle ne pouvait qu’être tendre avec la zélodienne, qu’elle voyait comme la petite boule de poils du début. Elle posa doucement son menton contre une des épaules de Pina pleine de tendresse pure, loin des désirs de leurs mères respectives. Elle retourna alors son regard dans la direction de Ryanne qui semblait rougir. Elle se demandait vraiment ce qui lui arrivait, elle n’avait guère l’occasion de la voir ainsi d’habitude. Elle sourit tendrement à Ryanne alors qu’elle posait son regard sur les deux enfants. Elle ne comprenait pas du tout ce besoin de contact, cette façon de réagir. Cela l'intriguait beaucoup, cela semblait apporter beaucoup de bonheur et guérir nombre de blessures, mais elle n'était pas comme Pina. Elle était incapable de soigner comme la petite zélodienne les cœurs des gens, elles faisaient alors un formidable duo. Elle savait que ce serait mal de lire dans les pensées de Ryanne, alors cela ne lui venait même pas à l’esprit.

« On dirait que beaucoup de sang afflux au niveau de la tête de Ryanne, on croirait qu’elle va exploser si cela continue, mais je n’ai pas l’impression qu’elle souffre. »    

Commenta alors intriguée Arcadia en voyant Ryanne devenir aussi rouge qu’une pivoine.

« Tiens, j'ai l'impression que le symptôme disparaît petit à petit.   »  

Intervint alors la shinjin en voyant Ryanne reprendre un minimum de contrôle grâce au cœur de pierre. Elle remarqua alors le geste de Ryanne dans leur direction, elles n'étaient vraiment pas très discrètes, il fallait dire. Puis visiblement, le duo était prêt à revenir vers elles.  

« Je crois que leur entraînement est fini.   »  

Ajouta sur un ton calme avec un petit sourire au coin de la bouche. Elle ne pensait pas que Ryanne lui avait vraiment menti, du moins, ce n’était pas fait pour blesser, alors c’était le principale. Elle ne chercherait pas pour le moment à comprendre, à savoir, elle laisserait la vie la guider, son instinct aussi évidemment. Il y avait des mensonges pour nuire, et d’autres pour améliorer les choses. C’était sans doute fort compliqué de suivre tous ces humains et autres personnes des autres races, mais une chose les réunissait, le bonheur et l’amour. Bien que pour ce dernier, beaucoup de notions étaient fortement floues pour la shinjin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après le repos vient l'entraînement ! [PV Mirai Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Forêt-