Partagez | 
 

 [EVENT]Le berceau des ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 256
Age : 21
Zénies : 4740

Données du Personnage
Power Level: 10 455 856
Power Level en Kili: 209
Inventaire :

MessageSujet: Re: [EVENT]Le berceau des ombres   Mar Mar 21, 2017 10:21 pm






Le berceau des ombres


Couper la parole
Me prennent ils pour un sot ? Possible, car je vois bien qu'ils évitent de répondre à mes toutes premières remarques, celles portant sur leurs véritables intentions concernant la terre et la raison de l'ouverture de leurs portails... Peut être que l’exhaustivité de leurs autres réponses sert justement à noyer le poisson, mais elle n'en est pas moins plaisante. Ainsi à les croire le seul défaut de leur accord à mon égard est que ce fameux pouvoir qu'ils m'offrent pourrait très bien me détruire si jamais je les trahissais, et encore il s'agirait plus d'un meurtre commis par une entité qui me serait lié. Cela peut paraître comme une exigence des plus dissuasives, et j'aurai probablement encore refusé il y a quelques temps, mais à force de travailler avec le Wolfpack, j'ai appris que de telles conditions sont presque naturelles dès lors qu'il y a beaucoup en jeu. Surtout qu'à vrai dire, je les trouve bien certain que leur petit assassin parviendra à me tuer. Le cas échéant je serai ravi de les surprendre... Mais cela signifierait que quelque chose s'est mal passé entre nous et personne ne souhaite cela, hein ?! Surtout au vu de leur acceptation de TOUTES mes conditions, sans même m'en soumettre davantage ! L'assurance de la paix pour la terre, la tête de Ryanne, l'obtention de mon héritage, la survie de Sarah... Que demander de plus ? Ne pas avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête ? Bah ! Ca n'est rien comparé à ce qui m'est offert, et quand bien même interlocuteur est douteux ce serait une stupidité de ma part que de rejeter l'offre qui m'est si généreusement faite. Trop belle pour être vraie ? C'est là une phrase de pessimiste en l'espèce ! Oh certes, je leur laissais deux proies potentielles sans pouvoir les leur contester, mais dans le fond ce n'est pas grave, du moment que je peux m'en prendre au reste et que Ryanne m'est réservée.

*On t'as connu plus égoïste, c'est bien, tu apprends.*

Oui, c'est vrai, mais l'idée qu'on me vole une proie mais toujours déplaisante, mais disons juste que je sais bien qu'il y en a trop, bien trop pour que je m'en occupe seul, alors... Autant partager un peu, hein ? Juste ce qu'il faut...

"J'accepte..."

Et à peine ce mot est il prononcée que la brume se manifeste devant moi, une parodie d'homme dont la main me toucha le visage... L'instant d'après une douleur intense me ravage le corps. J'ai l'impression qu'on me brûle... Brûle, encore, et encore... Du coin de l’œil je vois une ombre me ressemblant se former en face de moi, puis me traverser. Le douleur persiste, s'accroit même, mais cette fois elle m'extasie car je sens autre chose qui allait de pair. Cette énergie en moi que j'avais perçu et maîtrisé, que Ryanne par ses sortilèges même avait fait l'erreur de me dévoiler... Elle croit, elle enfle à chaque vague de douleur. C'est.. Jouissif et horrible à la fois ! La plus exquise des sensations, mais qui m'emplit au point que je me sentais comme sur le point d'exploser !

*Enfin ! Enfin !*


Il exulte, tout comme moi, et comme je le comprend. Même si la puissance n'est pas tout, elle rend les choses tellement plus aisés, j'ai pu m'en rendre compte... Puis la douleur s'estompe mais pas l'enthousiasme. Au contraire même, je sens quelque chose sur mon visage, et la main tremblant je le touche... Oh... Je n'ose y croire ! Ils ont fait bien plus que m'offrir leur puissance et leur alliance... Mon vrai visage m'est ENFIN réellement revenu ! Un peu différent certes, mais c'est bien lui...Et plus PERSONNE ne me l’ôtera cette fois ! Bien sûr il est différent, et moi même je le suis un peu, ma peau s'étant ternie, grisée, mais ce n'est que du détail ! Jamais mon regard n'a été aussi clair qu'en cet instant, jamais je ne me suis senti aussi capable d'accomplir mes souhaits qu'en cet instant ! Oh, j'ai bien conscience que je dois être quelque peu inquiétant pour tout individu sain d'esprit, mais, pour ne rien gâcher, à en croire l'ombre ce n'est qu'un problème que je pourrai aisément régler avec un peu d'effort, ce qui paraît bien négligeables au vu de tout ceux qu'il m'épargne !

Et surtout... Il est autre chose dont il convient de s'occuper maintenant, et comme un mécanisme parfaitement huilé, une nouvelle entité, à l'aura trouble, apparut pour me ramener vers leurs autres invités, et ainsi vers ma proie...

*Tu as enfin...*


...Et pour ne rien gâcher je pouvais beaucoup plus aisément le faire taire maintenant, il doit être déçu le pauvre, lui qui semblait si enthousiaste face à ce pacte !

Il fallut quelques instants pour moi et mon nouveau guide afin de rejoindre mes compagnons de route...Et si j'ignore tout cette étrange entité, je dois lui reconnaître qu'elle sait soigner une entrée, détruisant tout bonnement l'entrée nous menant à nos chers camarades. Mes lames sont à cet instant déjà sorti et je me tiens prêt à bondir. Tout ce qu'il me faut c'est trouver Ryanne. Ah ! La voilà ! Il me suffit de cela pour commencer mon bond.

Seulement... Il semblerait qu'on ait oublié de me prévenir du plan, et ainsi je ne comprends pas dans un premier temps quand je suis attiré malgré moi vers un nouveau portail, interrompu en plein saut par cette attraction, contre laquelle je ne peux lutter. Ma dernière réaction est un regard haineux envers mon guide, que je suppose être responsable de cela, avant de subir de nouveau les affres de la traversée de ce portail... Du moins je m'y préparais mentalement, mais c'est bien plus supportable que la fois précédente. A vrai dire je ne ressens presque rien. Est ce parce que je ressemble un peu à ces ombres ? Peut être... Mais quoi qu'il en soit, je crois que je vais devoir des excuses à mon guide.

C'est qu'en effet, même s'il aurait pu prévenir sur ses intentions, il m'a offert un joli cadeau au vu de ceux qui semble avoir franchi le même portail que moi et se retrouver à mes côtés. Non seulement ma PROIE m'était servie sur un plateau d'argent, prête à se faire exécuter dans l'instant, mais en plus Sarah était également là, de telle sorte que je peux effectivement m'assurer qu'il ne lui arrive rien.

Cette puissance... Mon Visage... et maintenant ma PROIE à ma merci...Tout... Tout est si PARFAIT ! Mais bien sûr, il faut toujours que quelque chose vienne gâcher ce genre d'instant, et cette fois, il s'agit de ma PROIE. Cette dernière, fidèle à son habitude parle, encore, et encore, répandant son poison à chacun de ses mots... Mais fais donc ! Je ne tomberai plus dans tes pièges ! Ton venin, je m'y suis immunisé, et cette fois ci, je le sais, je le sens, aucun de tes autres tours de passe-passe ne pourra te sauver.

Ainsi m'appelant par ce faux nom que je lui ai donné, elle m'interroge, elle veut comprendre, mais elle a juste peur ! Elle a peur de ce que je suis devenu ! De l'homme qui n'hésitera plus à la tuer et contre laquelle elle ne pourra rien malgré sa corruption et tout ses pactes impies ! Ce que je lui reproche ? Elle le sait très bien ! Alors, je ne prends même pas la peine de lui répondre. Je pourrai la faire taire, ici et maintenant, mais... Je le reconnais, d'une certaine façon elle me fascine assez pour que je sois imprudent et la laisse poursuivre... Et je comprends bien ce qu'elle compte faire, de nouveau elle essaye d'user d'user de sa manipulation, mais elle vise quelqu'un d'autre. Sarah, c'est bien elle que Ryanne tente de manipuler en essayant de renverser les rôles, de me faire passer pour le coupable en me rabaissant encore, en blâmant mes choix.

Je ne le permettrai pas.

Il n'appartient qu'à moi de m'exprimer... Et elle, elle l'a déjà trop fait. Il faut y mettre un terme. Ainsi, sans laisser le temps à quiconque de réagir, je m'élance vers elle. Elle me semble alors si lente, que j'ai l'impression que je pourrai lui faire n'importe quoi avant qu'elle ne puisse se défendre. Je pourrai la tuer par exemple ! Mais ça serait trop facile ! Cette fois rien ne peut m'arracher ma victoire et je ne veux pas la gâcher ! Je veux qu'elle comprenne son impuissance, qu'elle subisse la terreur, tout ce qu'elle a pu fuir jusque là, tout ce que j'ai connu par la faute de ces coupables... Et plus que tout je veux qu'elle sache que c'est bien moi, et moi seul, qui ait décidé de sa mort et l'exécuterait !

Ainsi je la fais simplement taire, pour se faire j'ai envisager tant de chose. Lui trancher la gorge ? Trop rapide pour sa mort. Lui briser la mâchoire ? Travail de brute. Non, au lieu de cela je me contente de profiter de ma vitesse de loin supérieure pour arriver juste à côté d’œil et d'un simple tournant de ma main et de ma faucille, lui entailler la joue droit, à l'endroit où s’emboîtent les mâchoires, juste assez profondément afin de sectionner les chairs, muscles et tendons les reliant ! Un coup net, précis, dont je n'aurai jamais été capable avant, mais qui m'est rendu si simple par mon don ! Cela n'a pourtant rien de spectaculaire, l'entaille est minime, et peu de sang s'en écoule au final, mais je sais qu'elle ne peut plus parler, sa mâchoire ne pouvant plus se refermer correctement.

"Alors Ryanne ? On n'a plus rien à dire ? On est bouche bée ? Ou bien je t'ai coupé la parole ? Ahahahaha.... Aaaaaah..."

Ce silence... Je le savoure... Mais pas trop longtemps ! Il ne faudrait pas qu'elle se ressaisisse. Saisissant alors brusquement les cheveux de Ryanne par derrière, je la force à se mettre à genou d'un coups dans le creux de la jambe. La voilà à ma merci, bien incapable de se défendre, aussi bien physiquement que verbalement. Dès lors... A mon tour de parler !

"Ce que je te reproche ? D'être coupable ! Tu  sais... Je suis revenu récemment sur les lieux de votre crime... Il m'échappe toujours... mais je me souviens maintenant des cendres, et de quelques cris...Et il y a cette voix qui m'accompagne maintenant. Un coupable lui aussi, qui a déjà payé, mais qui doit vous attendre avant d'être en paix ! Ce que j'ai fais ? Rien de plus qu'un accord qui protégera tout ceux le méritant et châtiera les coupables avec moi faisant partie des bourreaux, et ce désormais pour tous, même les plus puissants pour lesquels j'étais contraint de fermer les yeux !"

La colère... Elle est si intense, j'ai tellement envie d'en finir maintenir. Ce serait si simple, il me suffirait d'abattre ma lame, ce que m'amènerait à faire le moindre geste de résistance de sa part, guettant le moindre de ses gestes. Mais... Quelque chose me retient. Quoi exactement ? La question est futile, je le sais déjà... Sarah... Je ne peux pas laisser son esprit être perverti par ses mots... Alors je me tourne vers elle, avec un tendre sourire, qu'elle ne peut voir qu'à moitié avec le tracé de mon vrai visage.

"Et oui... C'est bien moi Sarah. N'en doute pas un instant, c'est tout ce qu'elle veut, elle dont l'arme principale sont les mots, des mots dont j'ai été victime et qui font qu'elle est encore en vie. Ne te laisse pas berner comme je l'ai été. Je te l'ai dit, elle est coupable ! Et a elle même pactisé avec un de ces coupables ! Ce qu'elle me dit à mon sujet, pactiser avec le diable, c'est ELLE qui l'a fait !"

Sur ces mots ma prise se raffermit sur les cheveux de Ryanne, et je la tire brusquement, la projetant avec force au sol, de façon bien plus violente à vrai dire que je ne le pensais. Il faut croire que je ne maîtrise pas ma nouvelle force... Mais je ne lui laisse pas le temps de récupérer, mon pieds se posant fermement sur son torse, la plaquant au sol, alors que ma voix se faisait plus dure.

"Moi ? ... Oui, j'ai pactisé avec ces ombres, pourquoi ? Car ... Que m'ont elle fait ? Et qu'ont elles fait à la terre ou aux terriens ? RIEN ! Alors que ceux de son engeance n'ont apporté que MALHEUR ! Elles m'ont offerts d'être enfin complets ! Elles m'ont offerts leurs soutiens dans cette guerre que je menais seul ! ... Je sais... J'ai changé, mais je reste moi, je reste terrien, humain, tout comme toi tu l'es toujours malgré ce qu'on t'as fais !"

Je le reconnais... J'ai peur... J'ai peur qu'elle croit Ryanne... Qu'elle croit sincèrement que j'ai changé, qu'elle pense que j'ai perdu mon humanité alors qu'à chaque jour passée avec elle j'ai pu constater la sienne... Et justement, avec cela, elle le serait plus que jamais. Ma voix s'adoucit alors à cette perspective

"Il n'y aurai plus rien à craindre Sarah. Le monde n'aurait plus besoin du Wolfpack. Tu n'aurais plus à te rendre utile, ou à te cacher de crainte d'être utilisé par nos ennemis. Tu seras libres, bien plus que ce que j'ai pu t'offrir jusque là. Pour cela... Ce pacte était nécessaire, tout comme le châtiment des coupables."

De nouveau, mon intonation est des plus dures, et sincèrement, je ne laisse aucune place à la contestation, et de toute façon rien ne pourrait changer mes actes. Mon bras s'était dressé, bien trop rapide pour qu'ils suivent son mouvement, et l'instant d'après il s'abaissait, amenant ma faucille en direction du front de Ryanne.

Une mort rapide et sans douleur, trop bien pour elle, mais au moins... J'en aurai enfin fini avec elle, je pourrai penser à autre chose.

Bien qu'il reste encore tant à faire.

Compétences utilisées.:
 

Puissance actuelle:
 






_________________
Attaque : 2 700 000 - Défense : 850 000 - Vitesse : 3 500 000 - Magie : 306 256 - Résistance Magique : 3 000 000
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [EVENT]Le berceau des ombres   Mer Mar 22, 2017 12:19 am



Le berceau des ombres
Event

Le sens de l'humour du monde n'était décidément pas à mon goût. Vous vous souvenez, quand j'avais dit que les choses ne pouvaient pas aller plus mal ? Bah apparemment, on était dans un disney. C'est dans ces films qu'il ne faut jamais, JAMAIS prononcer cette phrase, sous peine qu'il ne se mette à pleuvoir. Ici, la pluie se manifestait par une cascade d'emmerdes.

Les choses s'enchaînèrent trop vite pour que je ne puisse vraiment réagir. La porte explosa, et mon regard défaillant porté dans cette direction reconnut tout de même Ferliost, bien qu'il ait terriblement changé. Le masque qu'il portait lorsqu'il chassait le Xenos semblait soudé à son visage, du moins une moitié, laissant l'autre visible... Et l'expression qu'il arborait ne me plaisait pas du tout. Le masque était également différent, comme si les couleurs en avaient été inversées. Des portails apparurent alors, et je ne put rien faire lorsque je fus entraînée dans l'un d'eux.

A nouveau, j'eus l'impression inconfortable que j'allais vomir tout en sachant pertinemment que cela m'était impossible. Lorsque j'atterris finalement au bout d'un temps, je ne pus tenir mon équilibre aussi bien que je l'aurais voulu et tombai sur les genoux, les mains sur le sol. Mon oeil gauche ne voyait toujours rien, et le droit, toujours déréglé, ne m'aidait pas à retrouver mon équilibre, et je restai plusieurs secondes ainsi, désorientée. Finalement, lorsque je relevai enfin les y... l’œil, je constatai que le groupe qui m'entourait précédemment s'était considérablement réduit : Ne restaient plus que moi, Ryanne, et Ferliost.

L'angoisse tordit ce qu'il me restait d'entrailles.

Lorsque Ryanne prit la parole, je secouai un peu la tête, hébétée. Ferliost se comportait le plus étrangement du monde, mais je ne pouvais pas le considérer comme un ennemi. Il m'avait accompagné sur tant de missions depuis un an que j'en étais venue à le considérer réellement comme un compagnon d'arme fiable, mais là... Je connaissais sa haine de tout ce qui ne venait pas de la terre, mais cela n'expliquait pas ce que j'avais sous les yeux. Mon ami était possédé, je ne voyais pas d'autre explication... Mais je ne voulais pas croire Ryanne. Si ce qu'elle disait devait s'avérer vrai, alors les choses en étaient vraiment à leur stade le plus catastrophique.

Malheureusement, la suite ne devait pas démentir les paroles de la jeune femme aux cheveux mauves, puisque Ferliost l'agressa en proférant des paroles... Qui lui ressemblaient pourtant beaucoup trop pour ne pas être les siennes. J'avais l'impression d'être face à un choix insupportable. Je ne parvenais pas à détourner mon oeil encore valide de la scène qui se déroulait devant moi, tout en ayant beaucoup de mal à en croire la véracité. Ferliost maitrisait Ryanne avec une facilité déconcertante, et ce n'est qu'alors que je réactivai mes capteurs pour me rendre compte que mon ami était investi d'une puissance phénoménale... Fluctuante, chaotique, mais bien au-delà de celle que je lui connaissais.

« Ferliost... »

Il tranchait dans la chair de la joue de la jeune femme, et le bruit écoeurant fit courir des frissons de dégouts sur ma peau. Pourquoi étais-je incapable de bouger, bon sang ? Pourquoi ne pouvais-je venir en aide à Ryanne, ou à Ferliost ? Pourquoi en étais-je réduite à regarder, impuissante, la scène qui se déroulait sous mon œil ?

« Ferliost, arrêtes... »

Il la prenait par les cheveux et la forcait à se mettre à genoux, puis face contre terre. Ce ne fut que lorsqu'il m'invectiva que mon corps consentit enfin à bouger pour provoquer plus qu'un simple murmure.

Si voir Ferliost, mon ami, dans cet état, était le prix à payer pour qu'on ne se serve plus jamais de moi comme d'une arme, alors il n'en valait pas la peine. Beaucoup de gens vous le diront, mais c'est au cours des épreuves les plus difficiles que l'on se rend compte de ce que l'on pense véritablement. Pour moi, j'acceptais enfin que celui qui m'avais ramenée de force à ma captivité était ce que j'avais de plus proche d'un véritable ami. Que je ne reconnaissais absolument pas en cet instant, alors qu'il déchainait toute sa rage et sa folie sur Ryanne.

Non.

Dire que je ne le reconnaissait pas était un mensonge. En vérité, il me paraissait étrangement exacerbé dans tout ce qu'il y avait de perverti en lui. J'avais déjà remarqué son obsession pour l'anéantissement de tout ce qui n'était pas terrien, maos là ca atteignait des proportions assez incroyables, d'autant que...

Brusquement, j'entrai en mouvement, posant ma main sur l'épaule de mon ami.

« Ça suffit ! Tu te rend compte de ce que tu fais !? »

Je serrai les dents, me rendant compte que j'avais posée ma main un peu trop sur la droite. Pour un peu, j'aurais manqué son épaule. Fichus yeux foutus...

« Si tu veux réellement débarrasser la terre des menaces qui planent au dessus d'elle, ne commence pas à t'allier avec elles ! »

Même mon œil hors-service brillait de colère, une colère en grande partie induite par la peur. La peur de tant de choses... De mourir, de voir mon ami sombrer définitivement dans la folie... Tout cela me glaçait le sang.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [EVENT]Le berceau des ombres   Lun Mar 27, 2017 12:42 am

La fin du flash provoqué par Karabuu et son partenaire démon laissa de nouveau place à la vision de la salle dans laquelle se trouvait tout le monde. Toutes les ombres avaient disparu, à l'exception de celle qui ressemblait à une femme. Elle parlait à voix basse, cependant, ni Trunks ni Yang n'était assez proche pour entendre ses paroles, jusqu'à ce qu'elle se mette à crier que les personnes ici présentent n'avaient pas à tuer ses fils... Plutôt étrange, si elle ne voulait pas que ses fils soient tués, peut-être aurait-il mieux fallu de ne pas les envoyer à la bataille. La situation semblait se calmer, le fils de Vegeta restant en l'air afin de prévenir une éventuelle embuscade, et Yang restant au sol, toujours pour aider Sarah et Ryanne.

C'est alors qu'un bruit sourd retentit dans l'entièreté de la salle, comme si quelque chose venait d'exploser en plusieurs morceaux, avant d'être suivi d'un bruit de porte claquant contre un mur de manière très violente. Les portes au fond de la salle venaient de s'ouvrir, mais... De cette porte sortirent deux personnes, dont une qui, malgré ses changements, gardait un air familier... Le Demi-Saiyajin se précipita aux côtés de la jeune femme blonde en sentant la puissance du jeune homme qui était avec la cyborg. Il était différent, sa peau était grisâtre, et son visage était comme fusionné avec un autre... Plutôt effrayant, mais là n'était pas le plus effrayant. Non, ce qui fit ressentir cette sensation de peur à Trunks, c'était la puissance que dégageait désormais le jeune homme. C'était... Incroyable, même avec le Super Saiyajin, le jeune guerrier ne savait pas s'il était capable de le battre. Car oui, ne le cachons pas, son ki ne dégageait clairement rien de bon. Une entité se trouvait à ses côtés, une entité dont il était impossible de ressentir sa puissance. Le jeune homme aux cheveux violets ne pouvait donner un niveau de puissance à cet étrange personnage, il ne devrait peut-être pas se baser là-dessus... Mais son physique n'annonçait rien de bon.

« Yang... »

Trunks attrapa la main de la jeune terrienne, et pointa son épée en direction de ses adversaires.

« Ne t'éloigne pas, on ne sait pas de quoi ces types sont capables. »

Pas la peine de dire ça pour avoir droit à une démonstration. L'ombre qui venait d'entrer évoqua un certain Garland, avant de parler de réorganiser leurs "invités". Après un geste de sa main, un portail se forma au-dessus de la tête des deux jeunes gens venu de futur, les absorbant de la même manière que le portail qu'ils avaient franchi pour atterrir ici. Le fils de Vegeta eut le réflexe de tirer son alliée vers lui pour la prendre dans ses bras, ne voulant pas se séparer d'elle. Ils empruntèrent le même portail, atterrissant dans une nouvelle salle.

La fin du voyage fut plus facile à supporter pour le Demi-Saiyajin cette fois, certainement grâce à sa forme de Super Saiyajin. Yang se sentait un peu ballonnée, mais cela aurait fini par passer après peu de temps. Ils levèrent les yeux, et virent en face d'eux l'ombre qui contrôlait les autres ombres à leur arrivée, répondant au nom d'Armah, ainsi qu'une autre ombre lui étant extrêmement similaire.

Le jeune guerrier savait qu'Armah était capable de contrôler les ombres, peut-être même qu'elle était capable de contrôler le brouillard au sol de l'ancienne salle. Si cela s'avérait être juste, alors la situation deviendra critique avec une deuxième Armah. Il devait se débarrasser d'au moins une ombre s'il ne voulait pas risquer d'être submergé par les autres ombres commandées. Il observa cependant l'énergie qu'elles dégageaient, et qui était nettement inférieur à sa forme de Super Saiyajin.

"Si je réussis mon coup, je pourrai peut-être réussir à les avoir en un coup, mais... Il doit y avoir un truc. Cette ombre ne nous aurait pas envoyée ici sans l'idée, peut-être pas de nous tuer, mais d'au moins nous faire perdre du temps... Je dois rester vigilant."

Trunks lança un regard à Yang qui avait visiblement eu la même réflection. Tout deux hochèrent la tête et s'élevait dans les aires, tout en restant à une distance de sécurité honnête avec les Armah. La jeune terrienne tendit les bras en face d'elle, formant une boule de ki grise de plus en plus grande, tandis que le fils de Vegeta rangea son épée et exécuta un grand nombre de mouvements à grande vitesse, avant de placer ses mains en face de lui, les doigts tendus et se faisant se toucher entre eux ses pouces et ses index. Les deux jeunes gens venus du futur lancèrent leurs boules d'énergie au même moment, les faisant se mêler entre elles tout en se dirigeant vers les ombres.

Cette boule d'énergie fraîchement créée explosera à son impact et, avec de la chance, règlera son compte à leurs ennemies. Mais, restant sur leurs gardes, Trunks et Yang adoptèrent une position défensive après leur tire. Ce n'est pas dans ce genre de situation que l'on peut se permettre de relâcher son attention.

HRP:

Techniques utilisées: Burning Attack à 80% et Super Projectile à 100% sur les Armah
Puissance de Trunks en SSJ: 250 000 000
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 689
Age : 22
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: [EVENT]Le berceau des ombres   Mer Avr 12, 2017 1:27 am

MJ c'est à toi !

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Mirai Son Pan

avatar


Féminin Messages : 388
Age : 26
Zénies : 3290

Données du Personnage
Power Level: 20 135 000
Power Level en Kili: 400
Inventaire :

MessageSujet: Re: [EVENT]Le berceau des ombres   Mer Avr 19, 2017 5:28 am

/!\ Pour cause d’inactivité du MJ, ce dernier est désister de son travail sur l’évent en cours, par conséquent un tours de jeu est encore nécessaire pour clôturer l’évent. /!\


Mirai Son Pan


POV Trunks


L'attaque combiner du Demi-Saiyajin et de la terrienne aurait pût être efficace si seulement elle avait été exécuter plus vite. Mais malheureusement l'ombre eu largement le temps de la voir venir et se volatilisa en une sombre brume qui envahis toute la pièce. une seule chose l’empêchant d'entrer en contacte avec les deux jeunes gens, l'aura dorée et lumineuse du Suppa Saiyajin repoussant l'ombre. Le Ki que cette brume dégageait était particulièrement malsaine et sans doute il aurait été une mauvaise idée de s'en approcher sous risque d’inhaler cette fumé. Visiblement cette ombre là n'était que repousser, pas affecter plus que ça par la lumière comme ses petites sœur de la chambre précédente. Cependant, ce fut à ce moment là qu'il se produisit quelque chose.

Un portail a l'allure plus ou moins semblable a celui ayant amener tout le monde ici s'ouvris juste à côté des deux camarades et en sortis .... Pan. A la fois semblable et très différente de celle que Trunks et Yang avaient déjà put voir, celle-ci était accoutrer d'un dogi bleu et orange contrairement au bleu et rouge habituel. Elle avait aussi l'aire plus ... étrange ...


« Yo Trunks ... Des petits soucies dimensionnels à ce que je vois ? »

Cette dernière tendis la main vers le jeune demi-saiyajin, penchant la tête sur le côté avec un visage typiquement Panesque, rendant particulièrement malsain avec le portail visiblement peu engageant gravitant derrière elle.

« Tu viens faire un tours ? Promis, sortir d'ici serra beaucoup moins pénible que cela à peu être pour y entrer. »

Pouvait t'on lui faire confiance ? De tout évidence, elle n'était pas la Pan que Trunks avait connu, mais après tout elle restait une Pan non ? ... Et une Pan ... c'est toujours honnête ...

_______________________________

POV Karabuu


Le truc énorme face au groupe hétéroclite le semble pas plus doué de parole que de compréhension d'après sa réaction à la dernière tirade. La seule chose que visiblement il fut en mesure et décider a faire, fût de dégainer une épée démesurément grande (surement pour compenser l’absence de quelque chose chez elle) et de directement l'envoyer à la gueule du plus proche, à savoir Karabuu. Le coup était étonnamment rapide pour la carrure de la bestiole, mais ce n'était pas le genre d'attaque qui pouvait attendre un majin qui n'était pas si déranger que ça par le fait de finir en deux partie séparées l'une de l'autre.

Le truc ennuyeux c'est que se battre contre ça ne garantissait aucunement la possibilité de sortir de là et en plus il avait l'aire de tanker sévère donc combat long et chiant avec des phases d'esquives à base de roulade à la Dark Soul en perspective.

Sauf que, contre toute attente, un petit portail à l'allure pas si inconnue que ça s'ouvrit dans un coin de la pièce. Salutaire ou pas ? Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir ...

_______________________________

POV Son Pan


Mon attaque avait été inefficace comme je m'en étais doutée. Je n'avais pas sentie son aura pour une bonne raison, mais visiblement, vue son attaque en approche, il m'avait lui, sous estimer. Je n'avais pas de temps à perdre avec lui, Ryanne était seule et en danger, je l'avais sentie, tout était donc aller extrêmement vite.

Le Zanzoken avait opérer, l'effet de surprise avait été total. Le Suppa Saiyajin God avait été mon allier l'espace d'une fraction de seconde, juste le temps de me mouvoir à toute vitesse pendant la confusion causer par mon image rémanente derrière lui. C'est ensuite la lame de Ki que je tenais de l'entrainement de Ryanne qui s'était enfoncer dans sa nuque et d'un geste bref de la main, avait décoller sa tête de ses épaules. Rapide, net, propre. Ou était la gentille Pan qui prenait soins de ne pas faire de mal a ses ennemis ? très loin d'ici lorsque des entités démoniaques étaient en cause et que ses amis étaient en danger.




C'est alors que mon sang ne fis qu'un tours. le Ki de Ryanne venait d'en prendre un sacré coup, celui de ce type chelou venait de réagir ... Il était en train de lui faire du mal. mon cœur battait la chamade alors que je posais mes deux doigts sur mon front dans le but d’apparaître près de la Terrienne visiblement bien malmenée et je pût constater la chose en arrivant sur place.

Ryanne était au sol, incapable de se défendre, sous un fou toutes faucilles levées à deux doigts d'achever la jeune femme si chère à mon cœur. le mouvement fût là aussi rapide comme l’éclair, car malgré le fait que visiblement la Cyborg tenta de l’empêcher d'aller au bout de son acte, je n'avais aucune garantis qu'elle y arrive et qu'elle ai la force de retenir son bras.

Je n'avais pas garder ma forme de Suppa Saiyajin god malheureusement, la chose la plus rapide que je pût faire à ce moment là fût donc d'utiliser le Kaïoken à plein potentiel. Il y eu donc une violente onde de chaleur qui balaya la pièce lorsque je m'interposa entre Ryanne et l'assassin en prenant Ryanne dans mes bras au passage, roulant sur le sol en encaissant malgré tout un coup de faucille à l'épaule à la place de la Terrienne au cheveux mauves.

Le kaïoken disparu alors que je restai allonger contre elle quelques secondes, la serrant dans mes bras comme pour m’assurer qu'elle était bien là et en vie, avent de me redresser.


« Pardonne moi Ryanne, j'ai été un peu longue ... Je suis là, ça va aller ... »

Elle avait l'aire bien amocher et elle n'allait pas pouvoir me répondre, car visiblement pas moyen pour elle de bouger la mâchoire. Je sortis donc un Senzu, un de mes deux dernier, mais je n'allais de toute façon pas le lui refuser peu importe sa rareté. je mis le haricot dans ma bouche et croqua dedans histoire de palier au fait qu'elle n'allait pas pouvoir le mâcher elle même. C'est ensuite que tout naturellement, je posais mes lèvres sur les siennes pour le lui donner ... non sans profiter au passage du moment grave mal choisis pour lui offrir un tendre baisé au passage. Je passa ensuite une main sur son front, puis sur sa joue avent de me relever en lui offrant mon plus beau sourire malgré le sang qui a présent coulait le long de mon bras.

Mon regard, c'est ensuite sur l'homme face a moi qu'il se posa et il se mue de la tendresse vers une haine sans nom. le genre de regard qu'on ne lance qu'a une personne a qui on vas bientôt prendre la vie. C'est dans un soupire que je pris la parole.

« Bien ... Que faire à présent ... Que faire de vous ... »

Mes cheveux se dressèrent sur ma tête pour prendre leurs teinte dorée et mes yeux émeraude devenaient d'autant plus dur que sous la transformation de Suppa Saiyajin 2 l'agressivité visuel était plutôt lourdement décupler. Des arc d'énergie plasmique frappaient un peu partout alors que mon aura dorée pulsait nerveusement à travers la pièce.

« Tu n'a pas idée de ce que tu viens de faire ... Tu n'a pas idée de qui tu as mis en colère ... Tu est stupide, irréfléchis, faible, pathétique et impulsif ... Un enfant qui joue avec un pistolet sans savoir que le braquer sur ses proches pourrait les tué.»

Je marchai doucement vers lui, sans le lâcher du regard, dur et froide.

« Ce pouvoir qui émane de toi, il n'est pas le tiens, je le sent. il est plus maléfique encore que les démon qui ravagent la galaxie et toi tu fait quoi ? Tu cherche à t'en servir ? Tu voulait t'en servir pour protéger ceux que tu aime ? La Terre ? Ta famille ? ta copine robotique ? ... mais ce pouvoir là ne vas faire qu'une seule chose mon pauvre petit garçon .. Tous les tué, te consumer et détruire tout ce en quoi tu crois ... Avec cette chose en toi tu est un danger ...  »

je cessai d’avancer, prenant une pose plus stable, un regard plus mauvais encore et brutalement mon aura cessa de pulser.

« Un danger pour tous, pour la Terre .. Un danger .. QUI AS FAIS DU MAL A LA FEMME QUE J'AIME !!! »

Un hurlement sourd, un puissant flash bleuté. Une sorte de filme de Ki d'un intense bleu azuré s'effrita autours de moi pour me laisser apparaître auréolée d'une opaque aura glacial parcourue d'une fine poussière dorée et de flashs énergétiques argentés. Un son strident, comme un chant mystique emplis l'espace tandis que mes cheveux à présent teint d'un bleu vif ballottaient doucement au crée de cette aura d'un calme inquiétant.

Mes prunelles elles aussi bleuté se posèrent sur l'homme accompagner d'une titanesque pression envahissant l'endroit.

« Tu as mis en colère une déesse Saiyajin ... j'espère que tu as de bon arguments .. ou à être prêt à en payer le prix ?»

Mon aura imperceptible commença a faire peser une telle pression sur l'endroit que les mur pourtant solide commencèrent à se fissurer. je n'avais aucune idée de si l’édifice allait résister au Suppa Saiyajin Blue, mais je m'en fichais pas mal ... il tiendrai, le temps qu'il faudra.

______________________________________

Pan Suppa Saiyajin Blue : 1 006 750 000 000

______________________________________



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 288
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6 466 099
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [EVENT]Le berceau des ombres   Mer Avr 19, 2017 11:40 pm


Rapide. Trop rapide. Beaucoup trop rapide ! Si mes yeux avaient pu entrapercevoir les mouvements de Shiroï un millième de seconde, mon corps, lui, ne fut pas assez rapide pour se mouvoir. La célérité des gestes du possédé dépassaient de loin mon entendement, en plus de doubler allègrement la rapidité des ondes électriques émissent par ma tour de contrôle pourtant rudement efficace, aux dernières nouvelles.
Mais pas suffisamment pour contrecarrer les projets macabres de mon opposant du moment !
Son assaut fut préalablement indolore, puis s'ensuivit une douleur fulgurante et diablement cuisante au niveau de mon visage ! Je m'étais habituée à un certain seuil de souffrance dans l’hôpital, aux côtés d'Arcadia, en soignant les patients sujets à des entailles diverses et variées. Mon dernier sort de soin avait son gros défaut, à savoir que je doive partager et comprendre la douleur perçue par la personne affectée par la guérison. Ici, il ne me servirait à rien, sinon à rendre ma plaie buccale deux fois plus douloureuse le temps d'entreprendre de la faire disparaître. De toute façon, je m'imaginais que même en espérant profiter du discours moqueur - puis dément et insensé - de Shiroï, je ne parviendrai pas à faire fi de mon mal.
Le côté de ma bouche ruisselait de sang et ma main essayait bien en vain d'en retenir le flot. Je gémissais en luttant de toute mon âme pour ne pas sangloter devant mon bourreau infernal. Oui, une pointe d'orgueil me permettait de ne pas offrir une satisfaction extatique à ce diable d'homme. Je n'arrivais plus à le regarder en face, mes yeux fuyant sa silhouette torturée par un Ki atypique, désordonné.
Mon impuissance était totale, et le discours de ce monstre m'était dès lors complètement égal. Ma seule force face à ce fléau résidait dans les mots, or ma bouche meurtrie refusait d'en émettre davantage. Ma gorge laissait s'échapper des sons, mais ces derniers n'étaient que la preuve humiliante de mon infériorité absolue.
Je me trouvai dans une douloureuse impasse, désarmée, quand bien même mon épée reposait toujours dans son fourreau. L'en extirper ne servirait à rien, mais je dois bien vous avouer que cette idée m'avait quelque peu effleurer l'esprit...
Mais là encore, mon tortionnaire ne m'en laissa guère le temps, m'arrachant un grognement lorsqu'il m’eut saisi par les cheveux non sans forcer mes genoux à se plier d'un coup de pied bien placé.
J'étais à sa merci, comme une vulgaire marionnette au visage peinturluré de sang.
Serrer les dents me faisait mal, mais moins que de tenter d'expectorer une simple syllabe dans mon triste état de faiblesse. J'aurais de toute évidence préféré perdre un bras que l'usage d'un langage compréhensible par les autres.
Pendant ma descente aux enfers, Sarah essayait de raisonner Shiroï, mais ce dernier ne manquait pas de répartie et ma situation s'envenimait seconde après seconde. La fin approchait et je me voyais mal profiter de cette "accalmie", minée par ma plaie au visage en pareille situation...
Moi, la présumée coupable, allais trépasser sous la faucille d'un juge corrompu !
Celui-ci m’expulsa au sol et en profita méchamment pour me piétiner le torse, m'empêchant ainsi de me relever. A la finalité de ma chute, l'arrière de mon crâne avait heurté violemment le sol, suffisamment pour me faire voir trente-six chandelles.


- Uuh...

Le son le plus fréquent et le plus misérable qui s'échappait inlassablement de mes lèvres. Ce coup-ci, les larmes me montèrent au yeux et commençaient tout juste à perler.
Puis tout bascula en une fraction de seconde.
Pan jaillit de nulle part, fit irruption en un éclair, et je me retrouvai dans ses bras, interloquée, mes yeux écarquillés rivés sur elle. Et sur son épaule, qui avait visiblement encaissée la taillade sauvage à la place de ma gorge.


- Aah..., bredouillai-je, toujours bien incapable de prononcer un mot juste.

Je n'avais pas de raison d'accepter les excuses de Pan, car elle n'y était pour rien. Au contraire, je lui étais entièrement redevable et seuls mes yeux humides reflétaient cet état d'esprit, faute de pouvoir m'exprimer verbalement.
Les joues sillonnées pas les larmes, je l'observai avec un optimiste renaissant et une profonde gratitude. Je trouvais cela incongru de la contempler en train de mâcher un haricot et je fus à deux doigts de me relever toute seule quand... ses lèvres se posèrent sur les miennes, me figeant sur place. Elle se fichait bien de l'état catastrophique de ma joue droite et cela me réchauffait le cœur. Le haricot mastiqué m'était parvenue suite à ce baiser inopiné et, après avoir repris mes esprits, fut avalé d'une traite. En toute honnêteté, j'aurais bien fait durer ce baiser salvateur mais certainement pas devant un ennemi redoutable comme ce Shiroï maudit.
Avant que Pan se dérobe doucement à ses deux derniers contacts, sur mes cheveux et sur ma joue blessée... anciennement blessée ?! Owh ! Par quel prodige !...;Aheum. Bref. En me tâtant la joue, j'eus la joie de n'y trouver aucune plaie disgracieuse et handicapante pour la prononciation de mes mots plein d'esprit et de bonne volonté !
Je rougis avec un léger temps de retard en me remémorant le baiser avec Pan.


- Euh... Whaow ! Je me sens totalement revigorée, dis-donc ! Merci, c'est génial ! m'époumonai-je, de nouveau survoltée... et sur pied !

Mon ardeur redescendit bien vite en posant les yeux sur la Demi-Saiyajin courroucée.
Elle sermonna dûment Shiroï, ses cheveux hérissés et dorés dressés sur sa tête, son aura grésillant de rage parcourue par des étincelles vibrantes.
Je n'osai pas la couper dans ses tirades, comme paralysée par sa colère palpable. Mon regard basculait de Sarah, Shiroï, puis Pan, mais ma position restait la même.
J'écoutai attentivement la dernière mentionnée, comme le faisait très probablement tout son auditoire présent. Avant l'émergence d'un cataclysme en devenir produit par la seule présence de Pan, son cri - ou devrais-je dire sa déclaration - me frappa en plein cœur.
J'en avais consciencieuse depuis le début, mais les circonstances rendaient le message encore plus fort, chargé en de plus vives émotions !


- Oh... Pan, soufflai-je, une main posée sur le cœur, avant de me protéger du flash aveuglant avec sa comparse. Outch !

Le vacarme continuait de me tirailler l'ouïe tandis que la pièce en prenant un sacré coup, ses murs semblant se décomposer sur place et son sol se strier de fissures de plus en plus longues.
Pan, avec ses cheveux bleus ébouriffés, n'était pas contente du tout...
J'ouvris un œil pour la garder dans mon champ de vision, elle et mon tourmenteur.

_________________

----------- Level : 6 466 099 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 397 830 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 692 762 / Résistance magique = 830 628 -
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 256
Age : 21
Zénies : 4740

Données du Personnage
Power Level: 10 455 856
Power Level en Kili: 209
Inventaire :

MessageSujet: Re: [EVENT]Le berceau des ombres   Jeu Mai 11, 2017 12:46 pm






Le berceau des ombres


Retour en enfance
Une gêne.... C'est là tout au plus ce qu'était la sensation que j'ai éprouvé à mon épaule, et elle fut loin d'être suffisante pour m'interrompre. Sarah me parle, je le sais, mais je ne l'écoute pas. A quoi bon ? Elle est encore innocente, plein de scrupule, elle ne comprend pas ce qui doit être fait pour le bien de la terre et pour le sien ! C'est comme lorsqu'elle a refusé encore et encore d'accepter de rejoindre le Wolfpack, elle ne voit que la surface et refuse tout sacrifice, mais ce n'est pas grave, je comprends, je suis là pour elle, pour faire ce qui doit être fait. La faucille tranche la chair, le sang se met à couler... Mais avant même de voir le résultat même je sais que quelque chose s'est mal passé. Quoi exactement ? Je l'ignore, mais mon instinct m'avertit d'une grande puissance, encore inférieur à la mienne, mais loin d'être négligeable, et je recule par réflexe, alors que je sais... JE sais que le sang sur ma lame n'est pas celui de Ryanne, et je sais que cette femme entre elle et moi sera une gêne... Cette super Saiyan à en croire les propos de celui en possession de mon épée. Elle a bien cachée son jeu son jeu jusque là, mais maintenant c'est fini. Seulement je suis saisi d'un doute, très léger. Les ombres m'ont réclamés de la leur laisser, est ce que lever la main sur elle risque de m'attirer leur courroux ? Cette hésitation lui laisse le temps d'offrir un baiser, presqu'insultant je dois dire, à ma proie avant de se tourner vers moi, me fixant avec une hargne provocatrice. TANT PIS POUR LES OMBRES ! Elles ne pourront rien me dire si je ne fais que l'amocher !

Mais à peine ai je le temps de faire un pas vers elle que je me fige de tout mon être, alors que j'observe sa chevelure virer au jaune éclatant et ses yeux devenir d'un vert perçant, mais ce n'est pas ça qui m'arrête, ce qui me stop dans mon élan, c'est le hurlement de mon instinct, presque douloureux... Cette puissance qui me fait face me surpasse, elle surpasse tout ce que j'ai pu connaître, et une part de moi me hurle de tourner les talons...

*FUIT ! Si elle le souhaite cette femme va nous détruire d'un revers de ...*


TAIS TOI ! Ton avis ne m'importe guère ! Et je n'ai que faire de simples mots, il me faut maintenant agir, analyser la situation. Entre moi et ma proie se tient cette femme aux cheveux dorées, à la puissance incroyable, mais il suffirait, comme toujours d'une erreur pour faire pencher la balance... De fait je ne fais rien , je l'observe juste et j'écoute ses propos, sans un mot, sans une réaction, me contentant de constater. Première erreur, elle s'avance vers moi, deuxième erreur, elle parle beaucoup trop, comme Ryanne, que j'observe se remettre sur pieds et dont j'entends brièvement la voix... Troisième erreur, elle m'a d'autant plus énervé en la soignant... Peut être que je ferai un peu plus que "l'amocher".

Quant à ses propos, il ne m'amènent qu'à une question. Qu'ont ils tous avec leurs pseudo leçon de morale ? Tous sont à parler comme s'ils possédaient une vérité universelle, qu'ils savaient mieux que moi ce que je fais et pourquoi je le fais. Ahaha, c'est si facile de blâmer les autres quand on invente ce qu'on veut à leur sujet ! C'est comme au sujet des ombres, il est si facile de les qualifier de maléfique, mais qu'ont elles fait jusque là ? RIEN ! RIEN contrairement à tout ces envahisseurs, Saiyans, Rayden ou même ces pseudos démons ! Les uns ont ravagés, les autres ont trompés, mais les ombres n'ont rien fait de cela sur la terre ! Non tout ce qu'elles ont fait c'est offrir un marché et une vengeance pour ceux qui n'ont fait que subir jusqu'à ce jour les ambitions des envahisseurs. Mais je n'en dis rien ! De toute façon ils n'écoutent même pas ! Ils n'écoutent jamais ! Seul compte pour eux leur précieuse vérité, quand bien même elle serait souillée !

Puis l'opportunité s'offrit à moi... Son apparence changea encore, virant de l'éclat doré au bleu, et à cet instant il me fallut bien des efforts pour retenir le sourire qui me vint aux lèvres face à sa couleur. Mon instinct s'est calmé et je sais ce que ça signifie... Elle n'a pas gagné en puissance, non, elle doit simplement préparer une attaque, et pour cela sacrifier son énergie ! Et elle a dû croire pouvoir m'intimider avec ses grands airs et ses appellations prétentieuses, mais il n'en est rien. Maintenant qu'elle est proche de moi, que je ne sens plus sa puissance, elle est à ma merci, et le titre pompeux dont elle se targue, cette appellation de déesse ne fait que m'amuser davantage.

"La colère d'une déesse... Ne la craigne que ceux qui y croient !"

Et ainsi j'amorce un mouvement d'un revers de ma lame, en direction de sa gorge... J'ai bien conscience d'une chose, ce sera au plus rapide, mais au vu du calme de mon instinct, je n'ai aucun doute quant à ma vitesse supérieure à la sienne. Tant pis pour les ombres, elles comprendront ! Pour autant je suis aux aguets, tout mon corps se tient prêt à réagir à la moindre sensation, afin de réagir au moindre contact, au moindre impact, pour amortir le choc, voir éviter l'assaut même.

Pourtant, je suis pris au dépourvu quand je sens un brusque impact sur le côté, me projetant, quelque chose m’étreint au niveau de la taille et m'emporte avec lui, m'écartant de ma proie, m'arrachant en conséquence un cri de rage, alors que par réflexe , j'assène un violent coups de faucilles à mon assaillant ou de ce que je considère comme tel. Ça n'a pas été juste un impact, quelque chose me tient, et même si je ne parviens pas à le voir, il doit être là...

... Ce n'est qu'une fois le sol atteint que je comprends, qu'une fois que ma lame se retire du corps de ma cible dans un grincement métallique que je prends conscience de ce que j'ai fais, ou tout du moins commence à le faire. A cet instant précis, à vrai dire, mon regard est pour la prétendue déesse et son aimée, je me redresse déjà pour leur faire face, mais une portion du mur s'effondre, nous séparant d'eux, suscitant en moi une vive colère.

"NOOOOOON !"

... Mais si ce cri trahit toute ma hargne à son commencement, la fin se mue en désespoir alors que je suis acculé face à une vérité, une réalité.

*Ça n'en vaut pas la peine, oublie...*


Je ne lui réponds pas, peut être car une partie de mon corps est d'accord avec lui et m'invite à ne pas me retourner, à ne rien faire, appréhendant ce qui était derrière moi... Mais je ne fais que me mentir, je le sais déjà... Et j'ai besoin de le savoir assurément, tout autant que je le crains. De fait, mon regard se porte tout d'abord sur mon arme, du sang, mais aussi un autre liquide, plus sombre, de l'huile je suppose. Ce n'est pas un corps purement humain que j'ai frappé... Mais pourtant quand je me retourne, c'est bien le corps d'une humaine que je vois, celui de Sarah, le crane fendu par mon arme...

Non... Ça doit être une illusion, je n'ai pas pu faire ça, j'aurai su que c'était elle... Je m'avance vers le corps et m'effondre à genou près de ce dernier, ne faisant plus attention à rien. Je l'effleure du doigts, espérant que mes doigts passent au travers ou que ma vision se dissipe. Pourtant, c'est bien une chair encore tiède que je sens sous mes doigts, au travers de laquelle se devine des éléments solides, plus robustes que des os... Ma main remonte ainsi de son ventre, jusqu'à son visage, suivi par mon regard. Elle a l'air pourtant encore si vivante, rien ne laisse à penser qu'elle a pu périr, si ce n'était cette faille en son crane... Même son regard est encore empreinte d'émotion, même son œil abîmé en renvoie une, et ce n'est pas de la colère que j'y vois, mais de la peur, ou plus exactement de l'inquiétude... C'est comme ça qu'elle est morte ? Effrayée ? Pour Elle ? Ou pour moi ? Je ne le sais pas, et dans le fond l'un est aussi horrible que l'autre, car... C'est moi qu'il l'a tué ! C'est moi qui l'a fait périr en plein cœur d'un effroi !

Mais il y a encore un espoir ! Je viens juste d'y penser, et calmant ainsi mon début de sanglot, je plonge ma main dans une de mes sacoches, et en extirpe un de ces petits haricots aux vertus guérisseuses si puissantes, peut être que cela fonctionnera ! Je le croque alors, et le dépose entre ses lèvres, manipulant sa mâchoire de façon à ce qu'elle l'avale. A tout instant alors je m'attends à ce que la plaie se referme, à ce qu'elle se réveille, en m'invectivant comme elle sait si bien le faire ! ... Seul le silence, au terme de longues minutes, répond à mes attentes... Et je craque, je prend soudainement ce corps sans vie dans mes bras, ce cadavre artificielle, mais avant tout humain, que j'ai détruit, et je me laisse aller à ces ténèbres qui m'ont l'air si réconfortantes...

------------------------------------------------------------------------------------------

L'esprit brisé par son acte, Ferliost n'était plus qu'un enfant en cet instant, ce même enfant qui avait survécu au village en flammes, en perdant tout ce qu'il avait de plus cher, cet enfant qui avait vécu exactement ce qui se déroulait en ce jour.

"Réveille toi... Réveille toi Sarah... Petit soeur... Je vais te protéger, je te l'ai juré... Il n'arrivera rien je te le jure, rouvre les yeux... Pitié, rouvre leeeeees..."

Des sanglots furent tout ce qui s'ensuivirent à ces mots désespérés, alors que le terrien s'abandonnait à l'étreinte de ce corps, du seul être à ce jour qu'il avait pu réellement appeler ami, de tout ce qui lui avait importé depuis si longtemps, en dehors ce qui lui était paru être son devoir...





_________________
Attaque : 2 700 000 - Défense : 850 000 - Vitesse : 3 500 000 - Magie : 306 256 - Résistance Magique : 3 000 000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EVENT]Le berceau des ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT]Le berceau des ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Grand-Place de la Ville] EVENT 01 ▬ L'ennui s'achève par le berceau de la vie et la mort.
» Les Ombres
» Bali Balo dans son berceau...
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Zone Restreinte :: Zone Restreinte-