Partagez | 
 

 Vidar ~ Saiyan Ex Machina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asmodeus Pride

avatar


Masculin Messages : 44
Age : 22
Zénies : 410

Données du Personnage
Power Level: 6 000 000
Power Level en Kili: 120
Inventaire :

MessageSujet: Vidar ~ Saiyan Ex Machina   Mer Déc 14, 2016 2:04 pm

Vidar
" Je suis l'avenir des Saiyan. "
Genos || One Punch Man
"Mon nom est Vidar et je suis un cyber-garçon de 20 ans. Mon principale défaut est l'inexpérience et ma qualité majeure est la détermination."

  ► Prénom: Vidar
  ► Nom: Un cyborg n'a pas de nom !
  ► Taille: 1m78
  ► Poids: Variable (90kilos ou plus selon les composants de son corps).
  ► Planète d'origine: Vegeta.
  ► Groupe : Saiyan Cyborg.
  ► But :  Devenir un Super Saiyan Légendaire (oui vous ne rêvez pas xD)
 
Physiquement, Vidar ressemble beaucoup plus à une machine qu’à un être vivant. Avec son corps composé à 80% d’acier et d’électroniques, on a plutôt tendance à le prendre pour un androïde qu’un véritable cyborg. Pourtant la partie supérieure de son corps (depuis le haut de son thorax jusqu’à ses cheveux) est globalement faite à partir d’un Saiyan. Nez, bouches, oreilles et visages sont en tissus vivants, tout comme les couches de chairs derrière la peau. Seuls les yeux et le squelette sont entièrement robotisés. Une tête d’ange donc, qui a le regard et le crâne d’une machine. Fort heureusement d’ailleurs, car le cerveau se cachant derrière le métal est aussi biologique qu’un terrien. Et c’est d’ailleurs la partie sensible du corps de ce cyborg : le cerveau. Bien qu’il tienne plus d’une machine que d’un être vivant, sa boîte crânienne contient un moteur « humain » qui lui fournit émotions et sentiments.

Le principal avantage d’un robot est de n’avoir aucun état d’âmes, ce qui lui permet d’agir sans la moindre hésitation là où les hommes éprouvent des doutes. En plus d’être virtuellement libéré de la « mort » (ce qui ne vit pas ne saurait être tué), les androïdes composés à 100% en matériaux robotiques sont plus résistant et peuvent continuer à combattre avec la moitié du crâne arraché. Ce qui n’est clairement pas le cas de Vidar, puisqu’à partir du moment où vous percez sa caboche d’acier renforcé, vous aurez le plaisir de voir la vie s’éteindre dans son regard.
A priori extrêmement solide et doté d’un corps qui ne connait ni la fatigue, ni la faiblesse, le Saiyan Cyborg est taillé pour le combat. Mais comme toute les bonnes machines, il a malheureusment un bouton « off ».  
Description Physique


 
Si mécaniquement parlant, avoir un cerveau est une faiblesse pour un cyborg. Il n’en va pas de même en termes de potentiel. Le mystérieux créateur de Vidar a volontairement laissé ce défaut pour des raisons qui ne peuvent-être appréhender que par un scientifique Saiyan. L'objectif est de transcender les limites de cette espèce et celles des androïdes en prenant le meilleur des deux. La race guerrière devient plus puissante chaque fois qu’elle échappe à la mort. Quoi de mieux dès lors, que de posséder un corps virtuellement indestructible ? Ainsi en théorie, chaque fois que le Cyborg est détruit, survie, puis revient d’entre les morts, il obtient une force de combat inouï qui lui permettra de se surpasser la prochaine fois.

Dans l’optique de recréer artificiellement un « Saiyan Légendaire » le scientifique derrière la naissance de Vidar l’a ainsi conditionné à affronter des ennemis toujours plus puissants tout en gardant à l’esprit de survivre quoi qu’il arrive. Son existence même n’a de sens que lorsqu’il combat un adversaire puissant ou qu’il réfléchit à un moyen d’améliorer ses capacités martiales. Autrement, le jeune cyborg n’est qu’une coquille vide, sans but ni aspirations particulières. Il ne vie que dans l’optique de devenir un guerrier imbattable afin de réaliser le vœu de son créateur.

Sa volonté de fer lors d’un combat est donc une qualité admirable. Compensée toutefois par son inexpérience dans la plupart des autres domaines (il ignore des tas de choses évidentes par exemple). Ce qui fait de lui finalement, quelqu’un de beaucoup plus humain que la plupart des gens.
Description Mentale


 
Après la victoire des Saiyan sur les Tsufuls en 720, un jeune soldat dont le nom et l’existence a disparu des mémoires et des récits d’Histoire prend conscience que l’avenir de sa race se trouve dans la technologie et l’armement. Contrairement à ses comparses, il considère la science comme une arme redoutable et non comme une aberration en rien comparable à la puissance brute. La guerre face aux Tsufuls lui a fait comprendre que n’importe quelle espèce est capable de tenir tête au pouvoir latent des Saiyan simplement en utilisant les armes adéquates. Obnubilé par cette pensée et convaincu que l’avenir de sa race dépendra totalement d’une transition technologique, il se met en quête des connaissances qui lui permettront d’amener à son peuple le savoir nécessaire à leur évolution.

Malgré ses idées révolutionnaires (ou plutôt à cause d’elle), le premier scientifique de l’Histoire des Saiyan est perçu comme un hérétique, un faible aux méthodes malhonnêtes qu’il conviendrait mieux d’enfermer. Pour éviter que la jeunesse soit corrompue par les divagations de ce « techno-prophète », le Roi Végéta décide de le bannir et c’est à bord d’un vaisseau Tsuful qu’il part en exil. Son odyssée le mènera de planètes en planètes, de découvertes en découvertes. Et tandis qu’il en apprend plus sur la science à chaque voyage, risquant parfois sa vie pour en savoir davantage, la nostalgie de sa patrie le gagne petit à petit. L’étude du passé des Saiyan l’amènera même jusqu’à leur planète d’origine où il percera beaucoup de mystère au sujet de sa propre espèce. C’est là qu’il comprendra notamment, comment la race guerrière est capable de surpasser ses limites à chaque fois qu’elle frôle la mort. C’est là qu’il entendra parler d’un célèbre Saiyan aux cheveux dorés, cette fameuse légende qu’il pensait jusqu’ici être un mythe. C’est là qu’il imagina le tout premier prototype de Cyborg-Saiyan.

Après avoir rassemblé suffisamment de données pour réaliser son rêve, le scientifique finit par retourner sur la planète Végéta presque 20 ans après son exil. Il pensait naïvement que ses connaissances scientifiques et ses avancées technologiques seraient fortement appréciées par les Saiyan, surtout depuis que les démons étaient apparus et avaient déclaré la guerre à l’univers tout entier. Il imaginait revenir en fils prodigue mais fut accueilli comme le fils prodige : on le railla à nouveau et ce fut à peine si on ne tenta pas de le tuer dès son arrivée. Cependant, le Roi Vegeta reconnu un certain potentiel et le laissa poursuivre ses recherches parmi les siens, au cas où il finirait par trouver quelque chose d’intéressant à exploiter sur le champ de bataille. Le retour du scientifique sur sa planète natale marqua les débuts d’une série d’incidents étranges qui frappèrent la communauté à plusieurs reprises. Des disparitions de plus en plus fréquentes avaient lieu : femmes, hommes et enfants se volatilisaient purement et simplement sans laisser de traces. La classe « élite » de la société Saiyan était en particulier toucher par ces phénomènes. Tant et si bien qu’une enquête interne fut ouverte pour rapidement élucider toute cette sombre affaire.

Bien évidemment, le scientifique fut le premier à être accusé. Après l’avoir arrêté et avoir fouillé son laboratoire, on trouva suffisamment de preuve pour l’incriminer, sans pour autant retrouver les disparus ni même leurs corps. Une fois de plus, il fut jugé et condamné sans avoir droit à un réel procès. Mais cette fois-ci, la sentence du Roi Végéta fut sans appel : on le mit à mort le soir même. A l’instant même où son cœur cessait de battre, une douzaine de capsules saiyans quittèrent la planète Vegeta pour démarrer un long voyage spatial à la durée indéterminée. Plusieurs furent détruites au cours des années qui suivirent, mais l’une d’elle finit par s’écraser sur la planète Rayden après avoir essuyé les tirs de son système de défense. A son bord, un jeune cyborg nommé Vidar sortait enfin de sa stase...

Planète Rayden

Dans une grande salle plongée dans la pénombre, au milieu d'un fatras de circuits électroniques, de vis, de boulons et d'outils de réparation, le corps de Vidar reposait sur une table d'opération. Du moins ce qu'il en restait : l'abdomen, la tête, le thorax et le bras gauche. Tout avait été arraché, réduits en miettes ou en poussière. Même son visage n'avait pas été épargné : la partie droite avait été amputé d'un morceau de peau et de mâchoire. Finalement, le seul endroit qui avait été épargné était sa chevelure dorée qu'il portait avec fierté depuis le jour de sa création. Une victoire insignifiante pour un Cyborg qu'on vient d'envoyer à la casse. Malgré tout, l'ex-Saiyan était bien loin de se morfondre. L'état déplorable de son corps n'était qu'une variable dans les innombrables calculs que son cerveau, bien que non-robotisé, était en train de résoudre pendant qu'il attendait d'être réparé. Devant ses yeux grands ouverts qui regardaient fixement le vide, les images des dernières 24h repassaient en boucle. Vidar analysaient chacune des données que les caméras de ses pupilles avaient enregistrés afin de retrouver les erreurs qu'il avait commises et les faiblesses dont il avait fait preuve. Mais surtout, il cherchait obstinément à trouver le talon d'Achille de son ennemi. Il était voué à devenir un jour un Super Guerrier Légendaire et nul adversaire ne pouvait donc rester invaincu bien longtemps. Peu lui importait le temps que cela prendrait... il finirait par abattre cette montagne qui l'avait écrabouillé.

~

« Un OVNI est entré dans notre atmosphère commandant. »

« Il s'agirait d'une capsule Saiyan monsieur. »

« Vaporisez-moi cette merde. »

L’œil sévère du Rayden se posa sur l'écran des moniteurs de ses subalternes. La technologie de son peuple lui permettait d'avoir une image suffisamment net de la navette qui fonçait vers leur planète à toute vitesse. Elle n'était pas suffisante pour apercevoir l'ennemi qui s'y trouvait à l'intérieur. Ce détail ne dérangea pas outre mesure l'officier militaire. Peu lui importait la nature de leur cible, il leur avait déclaré la guerre à l'instant même où sa capsule avait pénétré l'espace Rayden. Par conséquent, il serait désintégré avant même de toucher terre.

« Nos missiles ont été neutralisés. »

« Cette capsule n'est pas un modèle standard monsieur. »

« Comment ?! »

A quelques milliers de kilomètres de la tour de contrôle, une balle de métal traversait le nuage de particules en suspension résultant d'une explosion. A son bord, Vidar afficha un sourire en constatant que son arsenal avait bel et bien neutralisé les missiles ennemis. Un point lumineux à la surface de la planète lui fit cependant comprendre que le système d'auto-défense n'en avait pas terminé avec lui. Il empoigna les manettes servant à guider sa capsule de ses deux mains métalliques et enfonça les deux principaux boutons. A l'arrière de son vaisseau, les flammes des réacteurs se mirent à brûler l'énergie disponible pour libérer la capsule de l'attraction terrestre. Au bout d'une dizaine de secondes, le vaisseau du Cyborg était totalement capable de se mouvoir aussi aisément qu'un avion de chasse. La vitre de son cockpit se barda d'une multitudes d'écrans de contrôles dont celui au centre analysait avec une rapidité ahurissante, les assauts Raydens qui fonçaient sur lui.

« Voyons ce que vous avez dans le ventre. »  

Une batteries de faisceaux lumineux traversa la distance qui les séparait de leur cible en un éclair, frôlant de peu la carlingue du vaisseau Saiyan. Toutefois, sa capacité de déplacement était suffisamment impressionnante pour lui éviter le moindre heurt. Tel un oiseau-mouche, la balle de métal enchaînait les écarts et les tonneaux pour échapper au moindre rayon laser. Contrairement aux tirs Raydens, la capsule était capable de changer de trajectoire autant de fois qu'il était nécessaire grâce à ses propulseurs positionnés aux quatre coins de la carlingue. Son système de déplacement avait été pensé pour pallier à ce type de situation. Même s'il se trouvait sur une planète étrangère, c'était comme si Vidar combattait à domicile. Il avait l'avantage de la dextérité.

« Balancez les têtes chercheuses ! Ce primate nous insulte ! »

Une batterie de tourelles orientèrent leurs canons en direction du ciel avant de tirer leurs rockets télécommandées. La vitesse des missiles et les diodes rouges qui brillaient au niveau de leur tête projetaient un trait de lumière écarlate dans leurs sillages. L'ordinateur de la capsule Saiyan afficha un message « danger ! » lorsqu'il eut finis d'analyser la structure des fusées intelligentes. Le rictus d'excitation de Vidar disparut, laissant place à une mine sombre. Ils avaient donc décider de lui sortir le grand jeu.

« Activation du bouclier à proton. Feu roulant sur la première vague. »

Quatre ceintures se referment sur le ventre mécanique du Cyborg alors qu'un champ de force indigo recouvrait progressivement la coque de son vaisseau. Ses pupilles se dilatèrent pour laisser apparaître un collimateur. L'index et le majeur sur les gâchettes de ses manettes. A l'instant même où le point de lumière représentant l'un des rocket se retrouva dans le viseur de Vidar, il pressa les détentes d'un mouvement sec. Le bruit singulier et répétitifs des mitrailleuses qui crachent l'enfer sur une cible annonça, tel un éclair, le tonnerre de l'explosion qui suivait. A trois reprises, le robot Saiyan élimina ou percuta de plein fouet l'un des missiles qu'on lui envoyait. Lorsque la quatrième tête chercheuse heurta le bouclier de la capsule, une partie de la carlingue partit en fumée. Mais ce trou béant au dessus de la tête du guerrier mécanique ne le perturba absolument pas malgré le vents violents qui agitaient ses vêtements. Au lieu de ça, Vidar pressa la détente une nouvelle fois avant de pousser en avant les manettes.

« Puissance maximale dans les réacteurs. On sort le grand jeu. »

Une nouvelle vague de rockets téléguidées quittèrent la base Rayden mais aucune d'entre-elles ne fut neutralisé par les mitrailleuses de la capsules. Au lieu de cela, la sphère d'acier se fraya un chemin parmi les trajectoires de ses belligérants afin d'éviter au mieux leurs têtes bardés d'explosifs. Un deuxième missile heurta cependant sa coque, arrachant la moitié du cockpit dans une explosion qui secoua violemment le Cyborg. Sa mine inquiète fut remplacé par un sourire de victoire lorsque l'ordinateur lui annonça -juste avant de s'éteindre faute d'énergie- qu'il ne se trouvait à moins d'une centaine de kilomètres du sol. Les ceintures qui le maintenaient solidement attachées jusqu'ici, se retirèrent aussitôt. Dans l'angle inférieur de ses yeux, un message d'alerte l'informa que le reste des têtes chercheuses se rapprochaient dangereusement de la capsule. Dans un coup sec, Vidar appuya sur l'interrupteur d'urgence qui fit s'envoler la porte face à lui et propulsa son siège hors du cockpit. Plusieurs turbopropulseurs jaillirent de ses épaules et de ses cuisses pour le projeter en avant, alors que ses mains se transformaient en réacteurs. La force de poussée qu'il libéra à cet instant l'envoya suffisamment loin de la capsule pour éviter d'être pris dans l'explosion lorsque les rockets la heurta de plein fouet.

« La cible est anéantie Commandant. »

« Mais bordel c'était quoi ?! »

Le souffle de la déflagration renforça l'élan de Vidar, lui permettant de franchir le mur du son l'espace de quelques secondes. Ses vêtements se déchirèrent, et la couche supérieure de son armure s'enfonça de quelques centimètres sous la pression de l'air. Mais le Cyborg tint bon et finit par stopper ses propulseurs et chacun de ses circuits électroniques lorsqu'il traversa une épaisse couche nuageuse. Dès lors, les derniers missiles qui le tenaient en chasse perdirent toute traces du cybersaiyan : sa signature électrique couplée à la perturbation atmosphérique des cumulus le firent disparaître purement et simplement des radars. Pour autant, il continuait de tomber à vive allure et lorsqu'il sortit enfin de la nébuleuse d'eau en suspension, il réactiva automatiquement ses fonctions motrices. Cette fois-ci cependant, il utilisa ses propulseurs pour ralentir sa chute tout en se recroquevillant sur lui-même, prenant une position fœtal qui lui permettait de laisser moins de prises au vent. Devenue en quelque sorte, lui-même une capsule Saiyan, il fendit le ciel comme une comète en décélérant progressivement.

« C'est quoi cette chose qui brille dans le ciel ? »

« C'est pas un oiseau... c'est pas un avion... non c'est un putain de boulet de canon !!! »

Les deux sentinelles écarquillèrent les yeux en apercevant le météore aux cheveux blonds qui fonçait droit sur eux en brillant de mille-feux. Ils eurent seulement le temps de se regarder droit dans les yeux avec une tristesse infinie. Le choc de l'impact les firent valser au loin et les enverrait très certainement à l'hôpital pour le restant de l'année. Vidar quant à lui, avait percuté le toit de leur base avec une telle force, qu'il passa à travers le plafond et finit sa course folle au milieu de la cafétéria, dans un cratère digne de ce nom. La moitié des Raydens à l'intérieur étaient sonnés ou trop amoché pour se relever. L'autre moitié en revanche, jetait des regards mauvais au nuage de poussière qui recouvrait désormais le Cyborg. L'installation où il venait d’atterrir appartenait au Démonius, une organisation militaire et criminelle peu commode ici-bas. Bien qu'il n'en sache encore rien, il était tombé sur le groupe de terroristes le plus redouté de cette planète et venait d'anéantir littéralement la tranquillité de leur repas. Ce qui faisait de lui une cible à abattre immédiatement.

« Initialisation du programme de défonçage de crâne, activation du système Grobill... Vidar, Cyborg-Saiyan numéro 13, prêt à combattre. »

Un sourire carnassier apparut sur les lèvres du guerrier d'acier tandis que l'écran de fumées qui le séparait de ses adversaires retombait. Ses yeux croisèrent l'expression de terreur d'une dizaine de Raydens et lui confirmèrent ce qu'il pensait depuis un moment : les habitants de cette planète étaient aussi faible que des nouveaux-nés. Pourtant de ce qu'il pouvait en voir, cette espèce humanoïde avait un corps relativement taillé pour le combat. Alors pourquoi ces têtes effrayées ?

« Qu'est-ce qu... ?! »

Le bras droit du Cyborg ne répondait soudain plus. Un coup d’œil lui suffit pour comprendre qu'il n'était tout simplement plus là mais arraché comme un vulgaire morceau de viande. Il ne restait plus qu'une dizaines de circuits électriques endommagés et un trou béant dans son épaule en acier. Les yeux de Vidar s'écarquillèrent un peu plus lorsqu'ils se posèrent sur une créature verte d'environ un mètre soixante-quinze, arborant un sourire diabolique. Dans sa main gauche reposait le membre volé du cybersaiyan, qu'il fit explosé en lui lançant un air de défi.

« Montre-moi ce que tu vaux, boîte de conserve. »

~

Vaincu par Fenris, une créature génétiquement modifiée par les scientifiques et dont la puissance grandit à chaque combat, le Cyborg verra sa vie épargnée malgré sa défaite. Malheureusement pour lui, cela marqua aussi ses débuts en tant que machine de combat pour l'organisation Demonius. Quand Fenris ne décidait pas de l'anéantir une fois de plus dans un combat singulier, Vidar était le punching ball attitré des Raydens et passait donc le plus clair de son temps à se faire tabasser. Ainsi s'écoulèrent cinq longues années de supplice où le cibersaiyan dût subir plus d'un millier de dérouillées, dont une centaine le laissèrent au bord de la mort. A défaut de le renforcer physiquement puisque son corps était fait de métal, cela eut au moins l'avantage de lui faire prendre conscience de sa propre faiblesse et de la longue route qui lui restait à parcourir pour atteindre le niveau d'un Saiyan Légendaire. Lentement mais sûrement, Vidar progressa donc psychologiquement et physiquement pour atteindre le niveau qu'on lui connaît aujourd'hui.

Vint alors la libération tant attendu, lorsque Gray Ashura bombarda les installations Demonius dont il était prisonnier. Envoyé au front avec Fenris, les deux combattants furent rapidement vaincu par les soldats du guerrier Rayden et passèrent d'un camp à l'autre sans vraiment se poser de question. Leurs potentiels étant une ressource précieuse pour l'Angelus, sans parler des mystères entourant leurs corps, pures produits de la science, il aurait été stupide pour eux de les détruire. Vidar et son rival n'ayant aucune allégeance pour qui que ce soit, il trouvèrent donc rapidement leur place au sein de cette nouvelle organisation en tant que soldats, gardes du corps et parfois même mécaniciens en fonction des situations. Pourtant, ni l'un, ni l'autre n'oubliaient pourquoi ils avaient été crée. Tôt ou tard ils finiraient par reprendre leur inlassable quête de puissance...

Histoire du Personnage


 
HRP
Dans la réalité je suis...
► Pseudo(s) fréquent(s): Ici ce sera juste Vidar
  ► Tu as quel âge? 21
  ► Tu nous a trouvé où ? Topsites ?
  ► Comment tu trouve le forum? Un peu en bordel ? XD
  ► T'as un autre compte? Lequel? Nope
  ► T'as pas un truc à nous dire hein? J'ai pleins de choses à dire !
  ► Code du règlement: Nourrir les admins ? Et qui me nourrit moi ?! Razz

 
Code de Frosty Blue de Never Utopia


Dernière édition par Vidar le Jeu Déc 22, 2016 9:21 pm, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vidar ~ Saiyan Ex Machina   Mer Déc 14, 2016 11:30 pm

Bienvenue Vidal ! J'ai tellement envie de rp avec toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vidar ~ Saiyan Ex Machina   Jeu Déc 15, 2016 7:30 pm

Un cyborg et un Saiyajin en même temps... J'avoue ne pas savoir si je dois te tuer ou pas '^' Mais je te souhaite tout de même la bienvenue parmi nous :3
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 660
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Vidar ~ Saiyan Ex Machina   Ven Déc 23, 2016 11:21 am

Vidar validé à 10 000 PL, Cyborg de Type 1.

Tu peux désormais aller faire ta fiche technique, prendre un cookie et ensuite tu pourras RP.

Bienvenue dans l'Empire Rayden.

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vidar ~ Saiyan Ex Machina   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vidar ~ Saiyan Ex Machina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Path of Might Chapitre 4 : Deus Ex Machina [à ne pas lire, ce serait une perte de temps]
» Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli
» [Magie] Machina Soul
» Deus Ex Machina
» Deus ex machina [Pv Ouranos - Didon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Avant RP :: Naissance des Guerriers :: Validées-