Partagez | 
 

 Un entrainement au paradis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yan Okumura

Rang F [Demi Saiyajin]


Masculin Messages : 19
Age : 18
Zénies : 1850

Données du Personnage
Power Level: 21 215
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Un entrainement au paradis   Dim Juil 03, 2016 10:16 pm


Un entrainement au paradis

Solo



Pour devenir plus fort, rien de mieux qu'un entraînement !  Le problème c'est qu'au paradis on n'aime pas trop le désordre donc j'essaye toujours de m'entraîner dans un lieu reculé sans personne.

Aujourd'hui ce fut différent. Il y avait quelqu'un, un vieil homme. Il était retourné et regardais le ciel. Ces deux bras croisés vers l'arrière. Il semblait réfléchir. Il portait un habit assez étrange orange et noir. Pourquoi ne pas aller lui parler ? Il avait l'air cool.

Yan : «  Salut monsieur, moi c'est Yan »

Le vieil homme se retourna puis répondis tous en souriant.

??? : «  Bonjour jeune garçon… »

Puis il s'arrêta de parler, je n'ai pas vraiment compris pourquoi. Il était comme surpris. Peut-être que je lui faisais penser à quelqu'un qu'il a laissé dans le monde des vivants.

??? : «  Je me nomme Son Gohan, mais tu peux m'appeler Gohan »

Il s'appelait Son Gohan ? Je pense avoir déjà entendu ce nom quelque part… Etrange.

Yan : «  Ok, mais que faite vous ici ? »

Je me demandais pourquoi il était ici. D'habitude il n'y a personne, c'est pour cela que je m'entraîne ici. Bien étrange tout ça.

Gohan : «  Je réfléchissais simplement… J'aime réfléchir seul. »

Yan : «  Désoler de vous avoir interrompus alors. »

Gohan : «  Non ce n'est rien, mais qu'es que tu es venu faire ici ?»

Yan : «  Je suis venue m'entraîner ! »

Oui, je dois m'entraîner afin de devenir plus fort. Afin d'affronter à arme égal des guerriers surpuissant comme Kodaïan. Et ce n'est pas en me tournant les pouces que j'atteindrais ce niveau. J'ai souri puis j'ai frappé mon poing droit sur la paume de ma main gauche afin de montrer ma détermination. C'est une habitude que j'ai depuis tous jeune. Peut-être que je devrais arrêter… Mais, je n'ai pas envie.

Gohan : «  Pourquoi veux-tu t'entraîner ? »

Yan : «  Car je ne me fais pas d'illusion. En grandissant, j'ai remarqué que combattre est le seul moyen de protéger ceux qu'on aime. Je sais que ça fait un peu « débile » mais, c'est comme ça que je vois la vie. »  

Oui, il ne faut pas oublier que je suis mort. Les chances, que je reviens à la vie, sont assez minces mais j'y crois. D'autres personnes sont mort ce jour-là, peut-être qu'on sera tous ressuscité.

Gohan : «  Je vois… Une noble cause. Je te propose de t'entraîner. »

Yan : «  M'entrainer ? »

Mais qui était ce vieil homme avant de mourir. Je suis sûr d'avoir déjà entendu son nom quelque part. Il s'agit peut-être d'un nom que j'ai vu dans un livre. Ouais, je ne suis pas un imbécile, je sais lire. J'ai lue pas mal de livres sur des grands maîtres qui avaient révolutionné le monde des arts martiaux. Ce nom n'en faisait pas partis ? Je ne m'en rappelais pas. Trop de réflexion, je devrais accepter et voir ensuite ce qui va se passer.

Yan : « Ok j'accepte ! »

Son Gohan est vraiment gentil, me proposer un entrainement comme ça. Mais je me demandais quand même à qui il pensait tous à l’heure. Peut-être à ses enfants ? Je commence à faire des théories sur sa vie. Je me demandais aussi comme allais t’il m’entrainé ? L’aura qui dégageait était assez faible. Mais on ne doit pas ce fié à ce genre de chose. J’étais impatient de m’entrainer avec gohan.
Je regardais les horizons pour voir s’il y avait personne. Cet endroit est parfait pour un entrainement. Une magnifique plaine avec quelque arbre. Il y avait un lac non loin d’ici, on pouvait le voir au loin. Le paradis ressemblait étrangement à la Terre. Bon, dans le paradis le ciel est rose… Les herbes ont une teinte verte magnifique. D’un autre côté, c’est le paradis, ça impose la perfection.
M’enfin bon, trêve de réflexion. Il est temps d’aller s’entrainer.

Gohan : « Bon pour commencer, raconte-moi ton histoire, comment tu es mort. »

Yan : «  euh… Ok. »

Yan : « Je vais essayer d’être bref, mon histoire est assez longue. »

Gohan : « Toutes bonnes histoires est longue. »

Yan : « Tous commence quand j’ai décidé de me rendre au lieu où les Saiyens était. Ils étaient vraiment puissants. Mais l’avenir de la Terre était en jeu donc je ne pouvais pas fuir. Je suis mort à cause d’une erreur bête, j’ai sous-estimé mes adversaires. »

J’ai arrêté de parler quelque seconde. Parler de sa mort n’est pas chose facile. Je n’ai peut-être jamais accepté ma mort. Mais d’un autre coté j’en sors grandit. Pourquoi !? Je ne referais plus jamais la même erreur dans un combat.

Yan : « Donc, voilà comment je suis mort. »

Gohan : « Je comprends… Tu dois comprendre que sous-estimer son adversaire est un défaut que beaucoup de combattant ont. Bon maintenant que j’en connais un peu plus sur toi et sur tes intentions, commençons l’entrainement. »

Yan : «  C’est tout ?! Juste avec ça vous pouvez savoir que je suis un chic type ? »

Gohan : « Je sais que tu es quelqu’un de bien. Avec du potentiel qui plus es. Montre-moi ton style de combat. »

Il voulait que je lui montre mon style de combat ? Je me suis entrainé exclusivement avec mon père et son style de combat. J’ai donc exécuté l’ordre donné par le vieil homme. Je lui ai montrée mon style de combat en frappant devant moi. Un coup de poing puis un autre suivi d’un coup de pied.

Gohan : «  Met toi en garde, je dois voir quelque chose. »

Qu’es qu’il avait vue ? Aucune idée, peut être que mon style de combat est mauvais. Je me suis exécuté et je me suis mis en position de combat.

L'entrainement venais de débuter. Je ne sais pas encore si se sera vraiment difficile ou si ce vieil homme pourra m'apprendre quelque chose. Je dois avouer que je suis intrigué par cet homme. Je me demande vraiment qui il est vraiment.

Gohan : « Attaque-moi ! Montre-moi de quoi tu es capable. »  

Yan : «  Euh… Mais… Ok »

Ce vieux était cinglé ? Je ne pense pas, il doit savoir ce qu'il fait. Je me suis donc élancé dans sa direction avec la ferme intention de le frappé. Quand j'allais lui asséner un coup de poing relativement faible, j'ai ressenti une douleur au niveau du ventre. C'était le vieux, il a réussi à contrer attaquer. Je dois avouer que son attaque n'était pas très puissante, mais quand même, par rapport à son niveau, ce qu'il vient de faire est incroyable.

Yan : «  Mais, comment ? »

Gohan : «  Je voulais juste te montrer qu'il y avait un problème au niveau de t'a garde. Bref, je pense voir ou est le problème. Ton entraînement sera long et difficile. Même pour toi ! »

Yan : « J'attends de voir ça ! »

Gohan : « Le bon point d'être mort c'est qu'on a ni besoin de dormir, ni de manger. Bon, commence donc par faire quelque étirement. »

Yan : «  Ok. »

Quelque échauffement ne fait rien de mal. J'ai donc suivi le vieil homme, nous allions courir. Je le suivais sans essayer de le dépasser. Je pouvais certes courir vite, mais je ne le faisais jamais, car je savais voler. Résultat, je me suis retrouvé fatigué après les 100 premiers Kilomètre. Rien que ça… Mais l'abandon n'est pas dans mon vocabulaire. J'ai donc continué, dire que ce n'était que l'échauffement. Mais, quel magnifique paysage, le paradis est vraiment magnifique. Qui aurait pu penser qu'un si bel endroit aurait pu exister. Tout le monde avait une maison, c'est un peu comme sur Terre. La seule différence c'est que là on est mort et que nous sommes des esprits.

Ma sueur coulait tous le long de mon visage, je n’étais pas fatigué mais au moins on s’entait que c’était l’échauffement et non l’entrainement. Nous sommes arrivés devant une maison assez atypique. C’est une maison petite qui ne comportait qu'une seule petite pièce, meublée du strict minimum. Il vivait ici ? C’est possible, tous le mondes avaient une maison alors pourquoi pas lui.

Gohan : «  Voici ma maison, je l’ai construit comme c’elle que j’avais sur Terre. Cette maison garde beaucoup de souvenir que je ne veux pas oublié. Comme par exemple quand j’ai recueillis mon petit-fils Son Goku. »

Yan : «  Son Goku ? »

C’est donc à lui qu’il pensait tous à l’heure. Je comprends un peu plus la situation de Son Gohan.

Gohan : «  Pour commencer, tu vas aider les esprits du paradis en récoltant les nombreux fruits qu’ils ont planté. »

Yan : « Pourquoi planter des fruits si nous n’avons pas besoin de manger pour survivre ? »

Gohan : «  Nous pouvons quand même manger dans le royaume des morts. Et quelque fois sa rappelle a certaine personne leur planète d’origine. »

Yan : «  Ok, je comprends… Commençons ! »

Il y avait un potager juste à côté. C’était le potager d’un Namek. J’ai appris à connaitre les races en vivant dans le paradis. Il était assez grand, il était vêtu d’un habit traditionnel Namek. Je ne connais pas beaucoup de cette race même si j’aurais aimé en connaitre un peu plus.

Gohan : « Vous avez besoin d’aide ? Mon élève se fera un plaisir de vous aider. »

Namek Ferminer : «  Oui, j’ai vraiment besoin d’aide, je dois cueillir tous ces fruits avant ce soir. »

Yan : «  Pas de problème je m’en charge. »

Cela faisait-il vraiment parti de l’entrainement ? Je ne voyais rien de difficile dans ça. Puis j’ai vu le nombre d’hectare de fruit à cueillir et là j’ai compris. Le travail allais être rude mais qu’es qu’il ne faut pas faire pour devenir plus fort.
J’ai donc commencé l’entrainement. Au départ, je recueillais les fruits assez rapidement sans que cela ne me fatigue. Evidemment, ça demandais quand même un minimum d’effort. Toujours faire le même mouvement, le plus rapidement possible, sa lasse à force et sa fatigue aussi. Mais je ne m’arrêterai pas !
La fatigue commençait à se faire sentir et je n’étais même pas encore arrivé à la moitié. Moi qui pensais que l’entrainement serait facile.
J’étais assez contant d’avoir réussi. Le namek m’a donné une serviette trempé afin de m’essuyer le visage. J’ai enfin compris à quoi servais cet entrainement. Il a pour but de fortifier les muscles des bras.

Il faut savoir une chose, le temps est quelque chose de très abstrait dans l'autre monde. Impossible de savoir si c'est le jour ou la nuit. C'est cool pour moi, car je peux m'entraîner n'importe quand. Même si je vais souvent dormir. Être mort et toujours dormir est étrange non ?




Après cet « exercice » peu ordinaire, Son Gohan m'a demandé d'aller aider les nouveaux arrivants à fabriquer leurs nouvelles maisons dans l'autre monde. Il y avait asser place pour tout le monde ici. Bref, je partis aidé les nouveaux esprits dans leurs quêtes de maison. Je ne cessais pas de me demander en quoi travailler dans un chantier allais m'aider à devenir plus fort. Puis, j'ai compris. Travaillé dans un chantier demande beaucoup de travail, c'était un bon entrainement. J'étais accompagné de plusieurs personnes de race différente. C'était incroyable, voir autant de race existant dans l'univers. Cela m'a donné envie de voyager dans l'univers. Mais pour l'instant, je suis coincé ici.

C'est les rêveurs qui créent le monde non ? Je me rappelle des dernières parôles de mon père. Et cela m'intrigue fortement. Les derniers mots d'un Saiyajin bannis… Est-ce vraiment une honte d'être son fils ? En tout cas je suis fière d'être son fils… Un peu moins d'avoir été obligé de le tuer. Je devrais peut être allé le voir, mais comment ? Je ne pense pas que nous puissions nous rendre en enfer sans permission. Je vais donc continuer à devenir plus fort. Pour lui et pour tous ceux qui croient en moi. Ce qui se résume à a très peu de personnes. Comme l'a dit Kodaïan, peut être que je suis vraiment une lopette, un simple rêveur qui ne savait pas faire la différence entre courage et stupidité. Peut-être que je me fais des films… Mais je n'abandonnerais pas ! Je voulais changer, grandir et devenir plus apte à être l'héritier d'un Saiyan fière. Au contraire je suis resté le même idiot. Mais je changerai, ce n'est pas qu'un rêve... Je ferait donc tout ce que conseil Son Gohan afin de devenir plus fort. Dans ce monde si ce n'est qu'avec les points qu'on peut faire entendre sa voix, alors je sais ce qu'il me reste à faire. Devenir encore et encore plus fort.  

Et le temps passa, j’enchainais les entraînements et les repos. Je n’abandonnais pas ! C’était quelque fois difficile, je me demandais même quelque fois si j’allais vraiment réussir. Mais je n’abandonnais pas ! Suis-je devenu plus fort pendant tout ce temps ? Je ne sais pas…
C’était un temps de repos, je discutais un peu avec Son Gohan. Il me posait des questions sur mon histoire. Mais je ne savais rien de lui mis à part qu’il avait un petit fils du nom de Son Goku. Ainsi lors de ce moment de repos, il m’a parlé de son histoire. L’histoire d’un grand expert en art martiaux terrien. Il a été le premier disciple d’un certain Tortue génial ! Et là je me suis souvenu de lui ! On en parlait dans quelque un de mes livres sur les arts martiaux. C’était un personnage qui autrefois était glorifié et très réputé. Son Gohan doit vraiment m’apprécier pour me délivrer de telle information. Ou alors peut être que c’est dans sa personnalité. Enfin cela ne me gênais pas vraiment. J’apprenais l’existence de nombreux guerrier et surtout j’en apprenais plus sur Son Gohan. Étrangement, il ne m’a pas parlé de sa mort, je le comprends, cela doit être difficile de parler de ce genre de chose.
Il était temps de reprendre l’entrainement. J’étais gonflée à bloc et prêt à m’entraîner. Mais aujourd’hui, c’était différent.

Gohan : « Tu as un fort potentiel, je vais te montrer une technique surpuissante. Je ne pense pas que tu pourras réussir à maîtriser cette technique toute de suite, mais avec beaucoup d’entrainement, je pense que tu pourras l’utiliser à ça pleine puissance. C'est une technique qui a été mise au point par Tortue Géniale. Laisse-moi te faire une petite démonstration. »

Son Gohan s’est mis en face du lac afin de ne pas faire de victime de son attaque. Il fit quelque geste étrange. J’ai essayé de me concentrer afin de bien comprendre tout ce qu’il faisait. Ensuite, il concentra son énergie Ensuite, il concentra son énergie dans ces deux mains parfaitement bien superposé. Qu’elle est cette technique ? Tous en faisant ces mouvements il criait les mots « Ka Mé Ha Mé ». Puis il envoya la vague déferlante ne direction du Lac en criant « Ha » ce qui créa une gigantesque explosion. C’est une Chance que Gohan a utilisé cette technique en direction du Lac car elle est vraiment destructrice.

Gohan : «  C’est normal si tu n’arrives pas à maîtriser cette technique toute de suite. Il a fallu 50 ans pour que mon maître maîtrise cette technique. »

Cela ne doit pas être aussi difficile. Tous d’abord, commençons par concentrer notre énergie. Le plus difficile était bien évidement de copié à la perfection les mouvements. Mais, cela n’allait pas être compliqué. Cette technique est maintenant imprimée dans ma mémoire. Après quelque essaye raté, j’ai réussi à comprendre les mouvements de bras. Il est temps de testé cette technique. Elle demandera sans doute beaucoup d’entrainement afin d’utiliser sa pleine puissance.
Je me suis mis en face du Lac. Gohan m’observais tout en ayant un sourire assez moqueur. Quoi !? Je suis totalement capable de maîtriser cette technique en moins de 50 ans !  
Bon, première chose. Le mouvement des bras et des mains. Le plus difficile selon moi. J’ai réussi à copié à la perfection les mouvements de Gohan. On pouvait voir la concentration dans mes yeux. Tous en faisant ces gestes ridicules je criais les mêmes mots criés plutôt par Gohan. « Ka Mé Ha Mé… ». Maintenant, je dois concentrer mon énergie vitale entre mes deux mains. Une boule d’énergie bleu est apparue entre mes deux mains. Elle était magnifique, j’étais assez contant mais, je ne devais pas pour autant me déconcentrée. Ainsi je projetai cette énergie vers l’avant en criant de toutes mes forces « Ha ! » J’avais réussi, je connais maintenant le Kamehameha !
Gohan fut choqué par mes avancées. On pouvait le voir à sa bouche grande ouvert. Peut-être que réussir à maîtriser une telle technique aussi rapidement est quelque chose d’incroyable.

Gohan : «  Très bien… Je ne m’attendais pas à de tel progrès. Maintenant, je pense que tu dois t’entrainer seule. »

Yan : « M’entrainé seule ? »

Suis-je devenu plus fort ? Je ne sais pas. Peut-être qui sais. Je dois croire en moi pour une fois. Son Gohan m’a beaucoup appris. J’ai changé, je ne dois pas renoncer et je dois devenir encore et encore plus fort. Il faut que j’atteigne un niveau jamais atteint.

Gohan : «  Mais, mon entrainement n’est pas finis. Tu vas voyager dans tous le paradis, rencontrer d’autre guerrier et les affrontés. Mais je t’interdis de volé ! »

Yan : «  Un voyage initiatique dans le paradis ? Ok… Je ne vous décevrais pas. »
Il était temps de partir en quête. Ce n’est pas qu’un entrainement. C’est bien plus que ça. Je n’ai jamais vraiment visité le paradis. Il est temps de découvrir tous ce qui s’y trouve. Toutes les races aliens différent. J’en sortirai grandis.


HRP :

- Apprentissage du Kaméhaméha (300 mots, Technique illimités).


.
Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Yan Okumura

Rang F [Demi Saiyajin]


Masculin Messages : 19
Age : 18
Zénies : 1850

Données du Personnage
Power Level: 21 215
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Un entrainement au paradis   Lun Juil 18, 2016 6:36 pm


Découverte du Paradis

Solo



Il était temps pour moi de m'entraîner seul. Enfin c'est ce que pensait Gohan. Suis-je devenu plus fort ? Je n'en ai aucune idée. Le paradis est si vaste… Partir à l'aventure de l'autre monde semble étrange. Découvrir toutes les races vivantes dans le paradis. En apprendre plus sur l'espace. Etant jeune j'ai rêvé de l'espace. Comme beaucoup d'autres jeunes, vous allez me dire. Oui, c'est possible. Bref, il est temps de partir s'entraîner

Yan : «  Merci pour tout Son Gohan – Sama »

Je me suis retourné puis je partis en direction de nouvelle aventure. Interdiction de volé, je suis obligé de marcher ou bien de courir. Un peu d’entrainement ne me fera rien de mal. Je partis en quête d’aventure ! Bon, au début j’ai juste marché tous droit en fait. Je ne savais pas vraiment où aller vue que je ne connaissais pas le paradis. En marchant, j’ai pu apercevoir au loin un village. Il y avait des êtres de plusieurs races. Ils vivaient tous en harmonie ensemble. Cela prenait sens, nous nous trouvons au paradis. Je me suis rendu dans ce village et j’ai rencontrée plein de personne. C’était plaisant de leur parler, mais je ne voyais pas en quoi cela allais me rendre plus fort. Ainsi j’ai rencontré un guerrier de la Race Namek.

Il y avait aussi des terriens et d’autres aliens dont je ne connaissais pas l’existence. Je ne savais pas trop quoi faire pour mon entrainement « solo ». Ce namek semblait fort, je n’ai jamais affronté de Namek de ma vie. Il est donc temps d’en affronter un dans l’outre monde ! J’aime l’humour, ça pose un pose un problème ?

Yan : «  Salut, moi c’est Yan »

Le namek qui ne me regarda pas au début, il tourna la tête puis se mis à parler.

Kumaï : «  Un terrien ? Ravis de te rencontrer. Je me nomme Kumaï. »

Il avait une voix Rocailleuse, assez grave et rugueuse. Cela m’intimidait un peu, ça plus sa grande taille. Mais, ne vous inquiétez pas ! Je n’ai peur de rien.  Il avait tout ce qui était typique d’un Namek, deux antennes au niveau du front, des oreilles pointus et une couleur de peau vert. Ces yeux étaient d’un rouge sang, il imposait vraiment la classe. Il portait une tenue traditionnel namek, son haut ne couvrait que la partie droite de son corps.

Yan : « Tu es… Je veux dire, vous êtes un Nameks Guerrier ? »

Kumaï : «  Oui… »

Comment était-il mort ? Il semblait jeune… C’est vrai que les Nameks peuvent vivre longtemps, mais quand même. Peut-être, est-il mort lors d’un combat. Dans tous les cas, ce n’est pas mes affaires.

Yan : «  Je voudrais vous affronté afin de parfaire ma technique et de devenir plus fort. »

Kumaï : « Je ne me bat pas pour ce genre de raison. Je ne me bats que pour la protection de mon peuple et de ma planète. Je fais partit du clan des dragons. Je suis un Namek née pour le combat. »

Il ne voulait pas se battre ? C’est un guerrier de principe, il ne se bat que pour le bien de son peuple. Affronté un tel guerrier aurais pu contribuer à mon entrainement.

Yan : « Ok, je comprends. Mais, vous êtes aux paradis, vous n’avez plus besoin de protéger votre peuple. »

Le namek pris se tue quelque seconde, puis me répondit.

Kumaï : « Tu n’as pas tort… Mais, je continuerai à protéger mon peuple, même après la mort. Bref, un petit échauffement me fera le plus grand bien. Allons dans un lieu un peu plus calme »


J'ai suivi Kumaï en dehors du « village ». Il y avait beaucoup trop de monde. Ils étaient déjà morts, pas besoin de détruire leur bonheur éternel.

Quand nous sommes enfin arrivés, j'ai commencé par m'échauffer afin de ne pas me froisser un muscle. Je n'ai jamais affronté un Namek, je me demande à quel point il est puissant. Un grand sourire juvénile apparaissait sur mon visage. La dernière fois que j'étais aussi excité c'était quand j'affrontais Kodaïan. Enfin si l'on peut appeler cela un affrontement.

Je me suis mis en position de combat en attendant le premier mouvement de mon adversaire. Sa posture de combat était très étrange. Je suis vraiment excité, je me demande vraiment à quel point les Nameks sont puissants.

Le combat allait commencer, nous nous sommes élancées l’un en direction de l’autre à toute vitesse. Le plus rapide allait attaquer le premier. Ainsi, le combat commençait avec des répétitions d'enchaînement. Les coups étaient faibles et rapide, la personne qui se faisait touché répliquait aussitôt. Il fallait couper cours à ce clash, j’ai donc attrapé assez rapidement le bras du namek afin de le projeté vers le sol. Afin de le déconcentrer, j’ai envoyé des kihoha dans sa direction. Les Kihoha qui explosais en contact avec lui faisait de la fumée noir l’aveuglé. J’allais profiter de cette occasion pour lui foncer dessus. Mais, c’était sous-estimé ce Namek ! Il fit explosé son énergie autour de lui, une aura blanche apparue. Son aura fit disparaître le brouillard. Je fus surprise quelque seconde ce qui lui permis de m’asséné un violent coup de coude. L’attaque me projeta en arrière, j’ai réussi à me redresser assez facilement. Cette attaque me projeta violemment en direction du sol.

C’est un adversaire redoutable ce Namek. Ainsi je me suis projeté à toute vitesse dans la direction du namek, on pouvait voir mon aura autour de moi. Il était en posture défensif, nul doute qu’il aura bloqué mon attaque. Je devais la joué stratégique. Arrivé devant le namek, j’ai donné l’impression de disparaître à mon adversaire afin de le déstabilisé. En réalité, j’étais au-dessus de lui prêt à envoyer un Météor Rekt. J’ai tendu ma mains droite en direction du Namek, puis je concentrai mon énergie afin de crée un Kihoha énorme. Quand le Namek vis où j’étais en réalité, il tenta d’esquivé l’attaque mais c’était trop tard, mon attaque était déjà lancé.

Evidemment, l’attaque ne lui avait presque rien infligé. Il est vraiment puissant. Il est temps pour moi de me battre avec toute ma puissance. Mon sourire habituel se remplaça par une expression neutre. Cette fois je vais y aller à fond.

Yan : « Il est temps d’utilisé ta vrai puissance Kumaï ! Je ne me retiendrais pas. »

Kumaï : « J’attends de voir ça »

Mon énergie circulait dans tous mon corps. Je sentais la puissance augmenté. Suis-je vraiment devenu plus fort ? Il est temps de le savoir ! Comme tous saiyen, un cri de guerre montrait ma monté d’énergie. Une aura blanche était apparue autour de moi. Comment savoir si je suis devenu plus fort. Au fond de moi je le savais, mais comment en être sur ? J’espère que tu es prêt Kumaï parce que j’arrive. Je deviendrais plus fort jours après jours et un jour je deviendrais assez fort pour affronter les plus grands.  
Je me suis propulsé dans la direction du Namek guerrier afin de lui asséner un coup de poing dans le ventre. Je fus étonné par ma propre vitesse. L’entrainement de Gohan-Sama a porté ces fruits. Mon attaque a été assez violente. S’en suivis d’un enchaînement de divers coup de poing et coup de pied. Ensuite, j’ai finis l'enchaînement avec un coup de coude dans l’abdomen puis un coup de genou à ce même endroit. Ainsi je le fracassai au sol pour finir.
Bon j’y suis allez peut être un peu trop fort. Je me suis dirigé vers le namek au sol et je me mis a parlé.

Yan : « Hey, ça va Kumaï ? J’y suis allez un peu trop fort. »

Kumaï : « Tu es vraiment puissant. Je ne m'attendais pas à ça. »

Ce combat a été un bon moyen de voir l'étendu de ma puissance. Je suis assez contant. Je dois continué à m’entraîne afin de devenir plus fort.

HRP :

- Déplacement foudroyant (X1)
- Météor Rekt (X1)

Kumaï : Namek guerrier appartenant aux clans du Dragon mort de façon inconnu. Comme beaucoup de Namek, il sais dissimuler son énergie. Sa puissance de combat est de 2500 et donc son niveau approche de 14-17.

.
Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
 

Un entrainement au paradis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk
» [hors de la cité]Entrainement de la milice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Zones Restreintes :: L'Autre Monde :: Paradis-