Partagez | 
 

 [Solo] Plein Potentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blizzard Glacius

Rang A [Démon Du Froid]
avatar


Masculin Messages : 1062
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 1 120 764
Power Level en Kili: 22
Inventaire :

MessageSujet: [Solo] Plein Potentiel   Mar Juin 07, 2016 6:38 pm






Plein Potentiel


Solo





La vie avait repris son cours normal dans le vaisseau, 03 travaillait sur la panne aidé par Pear tandis que moi, je supervisai un entraînement spécial. J'étais dans la salle de gravité et regardai le combat qui se déroulait entre Aiko et Bettery, c'était un simple entraînement, j'avais donc formellement interdit de déployer une trop grande puissance qui réduirait le vaisseau en miette.
Les deux guerrières étaient de niveau à peu près égal, je donnerais un vague avantage à la Saiyajin en terme de brutalité, normal, mais compensé par la souplesse et l'agilité de Aiko. Là où Bettery plaçait un coup de poing, Aiko se rattrapait et passait la garde de son adversaire en donnant une contre-attaque.
C'était un beau ballet qui se présentait devant moi, mais je commençai à voir quelque chose changer dans le regard de la Saiyajin, ça avait assez duré. J'apparus entre les deux combattantes, les bras croisés :


« Ça suffit ! »

Les deux guerrières s'arrêtèrent, surprise de mon intervention :

« Ça suffit, vous avez bien travaillé, allez faire un tour à l'infirmerie. »

Bien que cela n'avait été qu'un entraînement, les deux avaient quelques blessures légères, rien de bien affolant mais je voulais avoir mes troupes à 100%. Maintenant, c'était à mon tour de m'entraîner, et c'était ce que je fis après le départ de mes deux élèves. J'augmentai l'intensité de la gravité de la salle et poussai un soupir :

« C'est parti pour l'échauffement... »

Je fis exploser mon Ki à un niveau qui me permettait de supporter la gravité mais qui ne ferait pas non plus exploser le vaisseau, j'étais aux environs de 10% de ma puissance. Je distribuai quelques coups rapides pour commencer, croisant les bras, j'enchaînai les coups de pieds et les coups de queue puis finissais avec un enchaînement de coups de poings, puis je combinai le tout lors de l'enchaînement suivant.
Je m'arrêtai, pas fatigué pour le moins du monde...


« Tss ! Cette salle ne me fera plus rien ! Je ne peux même pas y aller à fond ici ! »

Il était peut-être temps que je choisisse de plus vastes arènes pour mes entraînements à partir de maintenant... Oui, sans doute. Je stoppai donc la machine et quittai le vaisseau, m'envolant vers une zone montagneuse à quelques kilomètres de là. Je posai le pied sur la neige d'un sommet et respirai un grand coup :

« Voilà qui me semble bien mieux. »

Je fléchis les jambes et contractai tous mes muscles :

« AAAAAAH ! »

Je relâchai toute mon énergie d'un coup, faisant fondre la neige autour de moi, j'avais fait sauter tous mes verrous, sauf un. Les bracelets d'entraînement que j'avais retenaient encore une partie de mon plein potentiel... cela faisait un moment que je ne les avait pas arrêtés, c'était donc ce que je fis et je sentis une différence, j'étais plus libre de mes mouvements, j'étais vraiment à 100% !
Ou pas... il y avait peut-être autre chose que je n'avais pas tenté depuis un moment déjà...
Toutefois, j'aurais besoin d'être très concentré pour cet exercice, je m'assis donc sur la roche désormais vierge de neige sur une bonne circonférence et fis mon traditionnel exercice de méditation, restant une bonne dizaine de minutes totalement détendu. Au bout d'un moment, je sentis la neige tomber à nouveau, mais je ne bougeai pas car elle ne me gênait pas. Après tout quand je voyais la planète d'où les miens venaient ça n'allait pas être une petite chute de neige qui m’empêcherait de m'entraîner.


« Maintenant essayons... » me dis-je en me remettant sur pieds

Je fis exploser mon aura et concentrai mon énergie et appliquai les conseils que m'avait donné Cooler, j'imaginai comme la dernière fois ma forme, la dessinant dans mon esprit, j'avais chaque détail en tête. Le modèle n'avait pas changé depuis mon dernier essai, ce qui il était vrai, simplifiait énormément les choses. Mon nouveau corps serait plus grand et plus intimidant, avec quelques atouts utiles au combat !

« Aaaaaaaaaaaaah... »



La montagne commençait à trembler, des nuages noirs s'accumulaient au dessus de moi, repoussant les nuages remplis de neige pour laisser place à des éclairs qui frappaient aléatoirement autour de moi.
Quelque chose de différent était en train de se passer par rapport à la dernière fois, je pouvais le sentir, en moi, quelque chose s'éveillait :


« Aaaaaaaah... »

Des éclairs rouges parcouraient mon aura, un éclair venu du ciel me frappa, ajoutant des reflets blancs au spectacle son et lumière. Je commençai à sentir une douleur dans tous mon corps, une douleur que je connaissais bien :

« AAAAAAAAAAH ! »

Je hurlai pour lutter contre cette douleur et mon énergie explosa de plus belle. A ce moment là, je ne m'en étais pas rendu compte mais mes yeux étaient devenus entièrement rouges. Le séisme se fit plus violent, la tempête autour de moi redoubla d'intensité. Depuis l'horizon, le sommet de la montagne devait ressembler à un phare des ténèbres annonciateur de mauvaise augure pour les superstitieux de la planète.
Ils n'avaient pas vraiment tort, ce qui était en train de se passer était un événement unique que peu avaient déjà eu l'occasion de voir, un événement qui prophétisait bel et bien la mauvaise augure pour les ennemis de la personne se trouvant au milieu de cette tempête, leur défaite, voire leur mort...

Je me sentis grandir, mes muscles doublèrent de volume... Oui ! La douleur que je ressentais était bel et bien la douleur caractéristique de la première transformation qui était à la fois une épreuve mais aussi une libération. Tout mon corps était en train de changer sous l'impulsion de mes hurlements. La partie métallique de ma queue tomba au sol et l'appendice coupé commença à se régénérer, mon crâne se déforma vers le haut, mon torse se renforça.
Mon corps cessa alors sa métamorphose, toujours parcouru par de violents éclairs rouges, j'achevai le processus en hurlant tout ma joie, ma rage, ma douleur...

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! »

Le sommet de la montagne fut réduit en poussière par l'explosion de ma nouvelle puissance et je restai donc en vol stationnaire au milieu d'un nuage de fumée, toute la zone crépitait d'énergie résiduelle mais le calme revint, la tempête était finie, les nuages s'étaient dissipés, la poussière retomba, rappelée par la gravité, dévoilant mon nouveau corps à l'Univers.
Je regardai mes immenses mains, la corne qui avait poussé à mes avants-bras, derrière moi, ma queue nouvellement régénérée fouettait vivement l'air... J'avais besoin de le voir de mes propres yeux ! Je m'envolai à toute vitesse vers le point d'eau le plus proche et fracturai le sol à mon atterrissage. Je m'approchai de la rive d'un lac et, bien que mon aura n'était pas activée, je vis clairement l'eau s'agiter à mon approche... Cooler avait raison, c'était clairement autre chose ! Je n'avais eu aucun mal à contrôler ma forme originelle, mais la forme que j'arborai aujourd'hui me poserait des problèmes !
Je vis mon reflet, mes yeux entièrement rouges, ma collerette, les deux cornes sur mes épaules. Je contemplai ce nouveau moi d'un air impassible pendant de longues secondes avant qu'un sourire ne se dessine sur mon visage. L'attente fut longue, les défis nombreux, mais enfin j'avais atteint mon plein potentiel !


Blizzard Forme d'Augmentation:
 

« Alors c'est ça ma vraie puissance ? L'accomplissement des Démons du froid ? »

Maintenant, je me sentais réellement à 100%, j'étais enfin ce que je pouvais être de mieux, mes années d'entraînement et de combat portaient enfin leurs fruits !
Mais l'entraînement n'était pas terminé, maintenant, il consisterait à avoir un meilleur contrôle de cette nouvelle forme très volatile. Je réactivai mes bracelets à gravité et me préparai :


« J'aimerai d'abord voir quelles sont mes nouvelles limites. AAAAAAAH ! »

Je fis exploser mon aura et décollai à vitesse maximale, montant toujours plus haut dans le ciel jusqu'à atteindre l'espace. Quelle rapidité ! Je fis quelques enchaînements... Bon sang ! Je me sentais bien ! En pleine forme, rapide, puissant... Cette forme d'augmentation était un véritable renouveau !
Je décidai de tester mon pouvoir de destruction, il était donc temps de redescendre sur la planète. Je choisis une zone désertique et tirai une boule de Ki au sol... ce qui provoqua une immense explosion ! Mince, j'avais mis trop d'énergie sans le vouloir, mais quel cratère !


« Mon énergie s'évacue trop vite ! Ça risque de me poser problème. »

Mon mauvais contrôle de ma transformation faisait que mon Ki s'évadait à travers les pulsations invisibles de mon aura et les attaques mal dosées comme celle que je venais de lancer. C'était dangereux car je pouvais lancer une attaque capable de détruire une planète sans m'en rendre compte... et aussi m'épuiser trop vite contre un ennemi de force égale.
Mais je n'avais pas vraiment le choix, pour la contrôler j'allai devoir la revêtir en permanence pour au moins ne plus risquer de tout détruire en levant le petit doigt.
Ainsi, je passai deux jours d'affilé en orbite de la planète à méditer en permanence pour contrôler cette énergie, j'étais si concentré que j'avais considérablement ralenti mes battements de cœur, ce qui me permit de tenir ces deux jours en ralentissant la fuite d'énergie.

Toutefois, je devais me rendre à l'évidence que je ne pourrais pas aller plus loin, j'étais en train de puiser dans mes réserve et perdrais bientôt connaissance si je restais plus longtemps dans cette forme, je devais régresser. Je repassai donc dans me forme originelle, complètement vidé et retournai au vaisseau où je fus accueilli par des airs hagards... Mon équipage avait probablement senti ma montée en énergie :


« Je viens seulement reprendre des forces, je repartirai dés que j'aurai récupéré. Où en sont les réparations ? »

« 03 avance mais elles ne sont pas prêtes d'être terminées... »

« Je vois... rien d'autre à signaler ? »

« Non mon Seigneur. »

Le temps d'un repas et d'une sieste et j'étais reparti, mais cette fois je décidai de rester sur la planète. Je voulais voir si les deux jours que j'avais passé en orbite avaient valu le coup. Cependant, je ne pus rien tester, car un individu des plus étranges se présenta devant moi. Un espèce d'insecte violet doté de plaques de chitine noire avec deux élytres au dos, une espèce de bouche jaunâtre et des yeux rouges, il avait l'air mal en point...

« J'ai... besoin... d'aide... » dit-il avant de s'écrouler au sol

Je m'approchai de la créature, elle était encore en vie... Eh bien qu'est ce qu'il lui était arrivé ? Je le découvrirais sans doute plus tard, pour le moment je la chargeai sur mon épaule et décollai en direction du vaisseau :


« Mettez le en capsule de soin ! Vite ! » ordonnai-je à mes hommes en arrivant

Un bruit de réacteur se fit alors entendre, un vaisseau se dirigeait vers nous et tira un rayon d'énergie en direction du mien. Je disparus du sol pour réapparaître entre le rayon et le vaisseau et le déviai d'un coup de pied. Ensuite je tendis le doigt et fis exploser le vaisseau d'un coup, mais vis cinq silhouettes s'en échapper et se poster devant moi. Elles avaient toutes le même physique humanoïde... en fait on aurait dit des terriens ! Sauf que je ne voyais pas leur visage car ils étaient masqués et avaient des tenues noires que je qualifierai de militaires. Je ne pus donc les différencier que par leur coupe de cheveux et par leur allure qui serait un indice sur leur sexe. La première personne était une femme dotée de longs cheveux blancs et devait faire dans les un mètre soixante, la deuxième était un grand homme de deux mètres aux cheveux rouges dressés sur sa tête, la troisième était encore une femme plus petite que la première aux cheveux blancs coiffés en couettes élégantes. Il y avait une quatrième personne qui était le second homme du groupe, assez petit, autour du mètre cinquante, lui avait des cheveux jaunes. Enfin, la cinquième personne était une femme aux cheveux roses qui devait faire un peu plus d'un mètre cinquante.
Ce n'étaient pas vraiment des personnes exceptionnelles que j'avais donc en face de moi, à part l'autre armoire à glace, mais l'Univers réservait toujours des surprises. Le petit blond parla :


« Regardez ça ! Un deuxième Démon du froid ! »

« Deuxième ?! » demandai-je

La femme aux couettes me répondit :


« Ben oui ! Le premier est celui qui est dans votre vaisseau ! »

Je levai un sourcil et me permis une objection :

« Je sais bien que nos apparences physiques peuvent varier, mais je peux vous certifier que cet individu n'est pas un Démon du froid. »

« Alors pourquoi vous l'aider ?! »

« Parce qu'il est blessé et qu'il me l'a demandé. Maintenant, je suspecte que vous ne portez pas les membres de ma race dans votre cœur, je vais donc vous suggérer de partir. »

Les cinq soldats m'avaient encerclé pendant que je parlai, mais je ne me sentais pas menacé par eux :

« On a pas parcouru tout ce chemin pour faire demi-tour à cause d'une menace ! » s'exclama l'armoire à glace

Il fit exploser son aura. Hmm, il cachait une énergie respectable, je ne pouvais pas la mesurer sans mon scouter, mais je pouvais en déduire une vague estimation de mes expériences au combat, et celui-ci n'était même pas du niveau d'un général Démon... 10% de ma puissance devrait largement suffire à m'imposer. Le guerrier fonça vers moi pour me frapper, mais j'arrêtai l'immense poing de ma petite main sans broncher :


*Je ne crois pas qu'ils puissent sentir les auras, ce gros tas n'aurait pas attaqué aussi directement sinon.*

Une erreur que j'étais donc prêt à pardonner. Les autres avaient l'air surpris de ce que je venais de réussir à faire, mais réagirent au quart de tour, fonçant pour m'attaquer. Je chassai le gros d'un coup de pied au visage pour me préparer à les accueillir, je glissai entre leurs attaques pour leur administrer des coups rapides qui les éjectèrent :

« C'est loin d'être suffisant. »

Je matérialisai une grenade de Ki et la projetai sur la femme aux longs cheveux blancs, elle l'évita de justesse mais je la fis exploser en l'air, des fragments de Ki la touchèrent donc.
Celle aux cheveux roses m'envoya une vague d'énergie que je déviai d'un coup de queue, le petit blond et la femme à couettes foncèrent alors vers moi, mais je pus les saisir au cou, le gros crut donc profiter du fait que j'avais les mains occupées pour m'attaquer de face mais je lui fis exploser un rayon oculaire au visage et frappai les deux têtes que je tenais l'une contre l'autre avant de les lâcher :


« Vous commencez à comprendre ? Parce que ma patience a des limites. En fait je perds mon temps. »

Je fis exploser mon aura, montant ma puissance à 20%, cette fois-ci ils pouvaient tenter ce qu'ils voulaient, rien ne passerait.

« Il... il est trop puissant ! » s'écria celle aux cheveux rose pour se faire entendre dans le violent courant d'air que je provoquai

Le gros prit de l'altitude et prépara une attaque de Ki :


« Nan ! Il frime c'est tout ! »

Je ne pris même pas le temps de le laisser faire, je me déplaçai rapidement derrière lui :

« Je frime dis-tu ? »

Je l'envoyai au sol d'un coup de queue, cette fois il ne se relèverait pas. Ce fut au tour de celle aux longs cheveux blancs, je me déplaçai rapidement pour lui administrer un coup de poing dans le ventre, elle tomba aussi KO :

« Quelques années auparavant vous m'auriez sans doute causé de sérieux problèmes... »

Je disparus à nouveau pour apparaître derrière le petit blond et enroula violemment ma queue autour de son cou pour le balancer sur la fille aux couettes. Ne restait plus que celle aux longs cheveux rose. Celle-ci sortit un petit carré de sa poche, elle appuya dessus et il se transforma en un espèce de fusil futuriste géant qui était presque fusionné avec son bras. Une puissante énergie se matérialisa au bout du canon :

« Hmm... Impressionnante technologie ! »

Elle ne répondit pas, se contentant de déchaîner l'énergie accumulée sur moi. Inutile. Je déviai l'attaque d'un revers de la main et apparus devant la guerrière, je lui administrai un léger coup de poing qui décrocha son masque et... j'eus un blocage devant le visage qui se présenta à moi. Ce visage humain, ces grands yeux bleus et cette fine pupille blanche :

« Y... Yumi... ? »

La guerrière, qui s'attendait à recevoir un autre coup de poing, afficha un air d'incompréhension, elle m'observait droit dans les yeux et son incompréhension se transforma en surprise totale :

« Blizzard ?! »

Cette fois, nous bloquâmes tous les deux, le temps que nos cerveaux assimilent l'information :

« Ça fait bien... 60 ans ? »

Elle acquiesça vivement, toujours déstabilisée. Eh bien, elle avait bien grandi depuis le temps, elle n'était pas vieille, elle était juste adulte. Yumi appartenait à la race des Astars, des proches-humains nomades dotés d'une technologie avancée, d'une capacité de régénération des blessures légères et d'une espérance de vie de 500 ans. J'avais rencontré sa famille avec mon père lors de notre exil j'étais petit à cette époque et elle aussi, j'avais prévu de la retrouver, mais je ne m'attendais pas à ce que nos chemins se recroisent ainsi...

« Mais... tu as... changé ! »

« Oui, comme tu le sais je peux me transformer, et cette forme là est celle sous laquelle je suis né, ma forme originelle. »

Évidemment, ça devait lui faire un choc, après tout elle ne m'avait connu que sous ma première et seconde forme de réduction.

« Je peux voir que toi aussi tu as changé, un guerrière hein ?! Avec une puissance très respectable qui plus est ! »

Yumi se gratta la joue, un peu mal à l'aise :

« Oui mais bon... tu nous as tous vaincu sans effort... »

« Je vous avais prévenu... Alors, tu chasses les Démons du froid maintenant ? »

« Non je... écoute essaie de comprendre, je protège une de nos colonies ! Les zones neutres ne sont pas uniformes contrairement à l'Empire et aux territoires des Démons ! Il existe beaucoup de menaces et en plus de ça nous devons combattre la convoitise des deux empires... »

« Je comprends, les habitants de cette planète tentent eux aussi de se protéger. Toutefois, je vais te le répéter, la personne que vous avez attaqué n'est pas un Démon du froid. »

Yumi ne sut pas vraiment quoi répondre à cela. Nous continuions la conversation, parlant de tout ce qu'il s'était passé depuis notre séparation, apparemment elle et sa famille avaient fini par rejoindre les leurs et elle était devenue une puissante guerrière de son peuple. De mon côté, je l'avais informée de la mort de mon père, je lui avais dit que nous avions participé à cette guerre et que j'avais fini par conclure une alliance avec Cooler. Elle fut attristée de la première nouvelle et fut surprise de la tournure qu'avaient pris les événements de la guerre entre les Cold et les Glacius :

« Les circonstances nous ont amené à conclure une alliance, de plus j'ai bon espoir en Cooler. J'ai vu un côté de sa personnalité que je ne lui soupçonnai pas. »

Les autres Astars, en se réveillant, durent assimiler la nouvelle que l'une d'entre eux était l'amie d'enfance d'un Démon du froid, ce qui prit une bonne demie-heure à expliquer. Je leur offris donc l'asile sur mon vaisseau étant donné que j'avais détruit le leur :

« Je vous ramènerai sur votre planète lorsque la panne sera réparée. » promis-je

Je leur laissai également utiliser mes communications pour prévenir leur commandement, pour ma part, je partis en direction des capsules de soin. J'avais toujours notre mystérieux invité à aller voir, cet être étrange, il était toujours inconscient, en train de baigner dans le liquide régénérant, il ne rouvrit les yeux qu'au bout d'une heure, pendant laquelle je n'avais pas bougé d'un pouce.


« Bonjour. »

L'alien me regarda avec un air d'incompréhension pendant quelques secondes, puis parla la voix brouillée par le masque :

« Où... »

« Tu es dans mon vaisseau, en train de te faire soigner. »

« Oh... euh... merci. »

« Ne me remercie pas tout de suite car sache que je n'ai pas tué tes assaillants, il se trouve que l'une d'entre eux est une vieille connaissance mais ne t'inquiètes pas, ils ont fini par comprendre que tu n'étais pas un Démon du froid. »

« Ils m'ont attaqué après un entraînement rude, j'étais blessé et à court d'énergie, j'ai pu simplement m'échapper et voler jusqu'à la première grande puissance que j'ai senti, mais une fois soigné ils ne pourront rien me faire. »

« Ça sous-entend une grande force, j'avoue que tu attises ma curiosité... »

« Toi... tu es un Démon du froid non ? Un vrai je veux dire. C'est sûrement ta force que j'ai senti, eh bien si ça peut te donner une idée je suis un peu moins puissant que ta force maximale. »

Je ne pus cacher ma surprise, à mon niveau actuel, les êtres qui pouvaient prétendre se rapprocher de ma force ne courraient pas les rues. Je décroisai les bras et eu un regard plus sérieux :

« Qui es-tu ? »

Il y eut un silence, seulement coupé par le battement régulier de la capsule et les bulles dans celle-ci, puis l'être daigna répondre à ma question :

« Mon nom est Protein, et je suis un biocyborg. »

« Un biocyborg ? Comme un être créé génétiquement ? »

« Oui, j'ai différents ADNs en moi, notamment l'ADN Démon du froid. »

« De quoi ?! »

Une nouvelle fois cette... créature, m'avait surpris, mais cela expliquerait le « cristal » caractéristique qu'il avait sur le crâne...

« Et je peux savoir comment ton créateur s'est procuré cet ADN ? »

« Héhéhé, un jour, un Démon du froid du nom de Thundra Frost est allé sur ma planète... »

Thundra ?! Cette créature avait l'ADN de Thundra est lui ? Très bien, si jamais je le recroisai un jour, il ne valait mieux pas lui dire...

« … il se sert de minuscules robots pour récupérer cet ADN, et j'ai entre autre des gênes Saiyajin. Et maintenant que tu sais tout ça, tu vas me tuer pour laver l'affront fait à ta race ? »

J'avais senti un ton presque plaisantin à sa phrase, un sourire se dessina sur mes lèvres :

« Te tuer ? Ce serait du gaspillage de potentiel ! Et puis... je n'ai pas envie d'endommager mes précieuses capsules de soin. Non, au lieu de ça j'ai une proposition à te faire. »

« Hin ! Je t'écoute. »

« Avec de tels gênes, tu as le potentiel pour être le meilleur. Étant tes origines, je suis persuadé que tu es seul depuis que tu as quitté ta planète, n'est ce pas ? »

Il hocha la tête, intrigué :

« Pour ma part, je suis toujours à la recherche de jeunes talents ! Tu as évidemment été créé pour le combat, et je peux donner un but à ta création plutôt que de voyager de planète en planète à t'entraîner juste pour toi, tu pourrais servir un but bien plus grand, bien plus noble. »

« Héhéhéhéhé... »

Je m'attendais à cette réaction, c'était pour cela que mon sourire ne disparaissait pas :

« Arrête tes beaux discours, dis-moi ce que tu veux vraiment ! »

Mon sourire s'étira de plus belle :

« Eh bien je veux que tu sois mon soldat d'élite. »

« C'est tout ? »

J'acquiesçai calmement :

« C'est vrai, je dois avouer que j'en ai marre d'être tout seul, mais je n'obéirai pas à quelqu'un qui n'est pas fichu de me faire obéir alors j'accepte à une condition : le jour où je te surpasserai, je gagnerai le droit de partir. »

« Comme tu le souhaites. En fait, vu ce que tu m'as dit sur ta puissance, bien que tu devras le démontrer une fois guéri, j'avais pensé faire de toi un soldat d'élite particulier. Vois-tu, j'ai déjà deux soldats d'élite qui composent mon Commando, mais toi, j'aimerai te donner des rôles un peu plus subtils. As-tu vécu seul pendant longtemps ? »

« Oui... »

« Tu as donc l'habitude, voilà ce que je te propose : te faire travailler seul, je suis sûr que tu as la puissance pour te débrouiller, tu serais mon Commando secondaire d'un seul homme, qu'en dis-tu ? »

« Je m'en moque un peu, je suis à votre service maintenant, si vous voulez que ce soit mon rôle... Du moment que je ne m’ennuie pas. »

« Je ne te garanti pas que tu rencontreras tout le temps des adversaires à ta hauteur... »

« Je sais bien, mais ne vous inquiétez pas, j'ai passé ma vie seul, il faut vraiment le vouloir pour que je m'ennuie. »

« Ravi de voir que nous sommes sur la même longueur d'ondes. Bienvenu dans mon armée. » dis-je en quittant la pièce

La nuit tombée, je pris des nouvelles de 03, les réparations étaient presque terminées, je n'avais plus que un ou deux jours à entraîner ma forme d'augmentation. Je n'avais pas sommeil et décidai donc d'aller vers la passerelle, je savais que personne n'y était car j'avais donné quartiers libres à tout le monde. Protein n'était pas encore rétabli et ne le serait sans doute pas avant demain, j'avais informé tout le monde que je l'avais recruté histoire d'éviter les surprises. La passerelle était plongée dans les ténèbres, seulement éclairée par les touches des nombreux claviers d'ordinateurs, et moi j'étais devant le hublot, bras croisés, en train de penser... eh bien à rien justement, cela faisait du bien de temps en temps de ne plus réfléchir, surtout vu les enchaînements d'événements de ces derniers jours...
En parlant de ça... j'entendis la porte de la passerelle coulisser derrière moi et une voix familière s'élever :


« Je sais que tu aimes être seul quand tu réfléchis, mais... »

C'était Yumi, un sourire se dessina sur mon visage :

« Mais ça fait 60 ans... je sais. »

J'entendis ses pas se rapprocher :

« Oui, je n'avais pas réalisé que ça faisait aussi longtemps... Du moins jusqu'à maintenant... »

Je la sentis alors poser ses mains sur mes épaules et sa tête contre mon dos, oui, elle me faisait un câlin, et c'était sans doute la seule personne dans l'Univers à pouvoir faire ça sur moi :

« Alors tout ce temps là tu t'es entraîné avec ton père et tu as combattu dans cette guerre ? »

« Oui, comme je te l'ai dit mon père a cru bon que nous sortions de l'ombre. Il préférait une Galaxie dominée par les Cold que par Dabra et voulait s'assurer de leur victoire. Qu'il ait eu raison ou pas n'a aucune importance car très franchement... il pensait tellement loin que moi-même j'avais parfois du mal à le comprendre, et j'ai pourtant passé 40 ans de ma vie avec lui ! Je ne suis pas aussi maître dans l'art de prévoir les choses... »

« Je croyais qu'il avait été formé par son père avant de te former toi. »

« Il y a la formation, mais il y a aussi le talent naturel, mon père était quelqu'un d'exceptionnel voilà tout. »

« Nous sommes tous exceptionnels de notre propre manière Blizzard, tu as tes propres domaines, comme la puissance par exemple ! »

« Hum ! Je n'ai pas eu cette puissance à la naissance, on peut dire que je l'ai bien mérité vu tout ce que j'ai du traverser pour l'obtenir... Non, je n'ai toujours pas trouvé mon talent caché on dirait. »

« Ça viendra, de toute façon ta vie est longue ! »

« Hum ! Tu es devenue bien sage en grandissant ! »

Elle se plaça alors à mes côtés pour admirer l'horizon de la planète :

« Héhé ! Tu es devenu fort, je suis devenue sage ! »

Puis elle regarda mon crâne et eut un petit rire :

« Tu te rappelles quand je t'escaladai pour monter sur ton crâne brillant ? Il était bizarre pour moi ! »

« Oui... » répondis-je avec un petit sourire « Tu étais une gamine très énervante ! »

« Héhéhé ! Tu n'as plus tes cornes ? C'est dommage, je trouve qu'elles t'allaient bien... »

« Eh bien il se trouve que je suis né sans cornes ! »

« Si tu es sous ta forme originelle, ça veut dire que tu as maîtrisé ta troisième forme aussi non ? J'ai pas eu l'occasion de la voir celle-la... »

« Oh mais j'ai quelque chose de bien mieux ! Tu sais, en m'alliant à Cooler, il m'a guidé vers le chemin de la forme d'augmentation qui est la forme de combat par excellence ! Au dessus de la forme originelle ! Je ne peux pas te la montrer cependant, je ne suis pas sûr de la maîtriser entièrement. »

« Le genre de truc que tu utilises en dernier recours ? »

J'acquiesçai en hochant la tête :

« Tu sais, l'arme que j'ai utilisé contre toi c'était... un peu notre truc de dernier recours aussi... »

« Ne te méprend pas ! C'est une bonne technologie, elle n'a pas fonctionner simplement à cause de la différence de puissance. »

« Tu sais, je t'ai trouvé ici grâce au Ki que tu dégages, Pear et Aiko nous ont appris à sentir les énergies pendant que tu discutais avec Protein ! Alors... tu peux me montrer ta puissance maximale ? Parce que je sais que tu n'es pas à fond actuellement... même si tu me dépasse déjà. »

« Tu as raison, je garde ma force toujours à 2% à peu près. J'étais à 20% au plus contre vous tous. »

Mon amie resta bouche-bée face à ma déclaration :

« Dire que je te trouvais déjà impressionnant quand on était petits... »

Je tournai les talons avec un petit sourire au visage :

« Eh bien suis-moi donc dehors, je vais te montrer à quel point j'ai grandi. »

Nous sortîmes loin du vaisseau, très loin en fait, quelques milliers de kilomètres, je ne voulais pas alerter ceux qui dormaient et je me mis face à Yumi, à quelques mètres :

« Très bien, je vais te montrer ma pleine puissance. »

Je fis exploser mon aura et commençai à faire grimper mon énergie :

« Aaaaah... »

Déjà un souffle violent se dégageait de moi, mais ce n'était pas fini :

« AAAAAAH ! »

Mon aura explosa une nouvelle fois et j’atteignis 100% en faisant trembler la terre, Yumi en face de moi était paralysée, mais réussit à parler :

« Et... et ta transformation ? »

« … Si tu insistes... »

Je me mis à hurler de plus bel reprenant lentement ma forme d'augmentation, prenant une forme plus monstrueuse qui commençait à faire peur à mon amie d'enfance :

« Voilà mon plein potentiel, satisfaite ? »

« Tu... tu te contrôles ? »

Tiens oui, je n'avais pas tester ma transformation après mon entraînement, l'occasion de vérifier donc. Je fis bouger mes bras devant moi, illustrant la vérification de mon corps :

« Eh bien... ce n'est pas encore ça mais j'ai l'impression que ça va mieux... Toutefois, même Cooler ne la contrôle pas entièrement, c'est une forme pour le combat, pas pour la vie de tous les jours. »

Je refermai le masque naturel devant ma bouche et fis quelques mouvements d'arts martiaux :

« Oui, je contrôle mieux ma force au moins... Je vais garder cette forme un petit moment, j'ai vraiment besoin de m'habituer à celle-ci, après je serai réellement à mon plein potentiel. »

Je tournai les talons et formai mon aura autour de mon corps :

« Rentrons au vaisseau. »

Nous décollâmes, sur la route, Yumi se permit de commenter mon changement de taille, c'était vrai je dépassai les deux mètres sous cette forme, elle qui devait mesurer le mètre soixante devait se sentir impressionnée, normal, j'avais pensé cette forme pour démoraliser, faire peur.

« Dis-moi, peut-on avoir confiance en tes amis ? »

« Hein ? Bien sûr ! Pourquoi ? »

« Parce que mon vaisseau... possède en réalité un système de téléportation qui me permet de voyager instantanément d'une planète à l'autre, ce n'est pas une information que je dévoilerais à n'importe qui. Je te fais parfaitement confiance, mais je ne connais pas tes camarades. »

« Mais du coup... »

« Je peux vous ramener sans que les réparations soient finies. »

« Si tu veux nos équipes peuvent aider à réparer ton vaisseau ! »

Je ne répondis pas.

« Tu... ne fais pas confiance en mon peuple ? »

« Je doute que des chasseurs de Démons du froid accepteraient de réparer mon vaisseau sans poser de questions. »

« Mais je peux leur expliquer ! »

« Et tu crois que l'opinion d'un simple soldat intéressera tes supérieurs ? »

Cette fois, c'est elle qui ne répondit pas :

« Vous leur avez dit qui j'étais quand vous avez prévenu votre commandement ? »

Encore une fois, aucune réponse, je tournai ma tête vers elle, je voulais une réponse cette fois.

« L'histoire était trop folle, on a dit qu'un général nous avait recueilli suite à une défaillance de notre vaisseau. »

Évidemment, j'étais déjà certain que ses camarades se tenaient tranquilles simplement à cause de la simple différence de puissance, alors le commandement... ils allaient probablement l'insulter de traîtresse, de folle. Je soupirai :

« Tu dois comprendre que les chemins que nous avons choisi nous place dans une situation délicate. C'est pourquoi je vais vous déposer sur la planète et partir aussitôt, je ne veux pas d'incident avec ta race. La promesse que j'ai faite à mon père me conduit à ne pas abandonner l'Empire, je vais donc éviter les planètes sur lesquelles vous vous trouvez, c'est donc probablement la dernière fois que nous nous voyons. »

« Je sais... mon vieille ami. »

D'après sa voix, je comprenais qu'elle avait probablement les larmes aux yeux, et pour ma part... eh bien je me sentais plutôt mal. Oui, Yumi et sa famille étaient probablement les seules personnes dans l'Univers que je pouvais appeler « amis », mais... c'était comme il y a 60 ans, je devais partir ailleurs, mon devoir était désormais réservé à l'Empire qui était plus ou moins mon nouveau chez moi après 20 années passées à le défendre. Pour moi, accomplir ce devoir était de faire passer mon plaisir personnel en dernier, je n'aurais donc pas le plaisir de me retrouver de nouveaux aux côtés de mes amis.
Les deux derniers jours sur la planète s'écoulèrent de façon assez monotone, mon entraînement consistait à méditer en orbite sous ma forme d'augmentation, je ne m'exercerais à rien d'autre tant que celle-ci ne serait pas parfaitement maîtrisée, ce qui serait sans aucun doute difficile.
Mais finalement le vaisseau décolla, avec seulement deux jours de voyage jusqu'à la colonie Astar.




HRP : Blizzard débloque la forme d'augmentation


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 


Statistiques de la Forme Originelle:
 


Mon registre
Revenir en haut Aller en bas
 

[Solo] Plein Potentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Potentiel agro-industriel du departement des Nippes.
» Potentiel projet orkatitude.
» Plein le cul de palpatine et de son sénat de mes deux
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Les acteurs au potentiel ardaien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Autres Planètes-