Partagez | 
 

 [Solo] Deux élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Solo] Deux élèves   Sam Juin 04, 2016 5:38 pm






Deux élèves


Solo





« Ne laisse pas d'ouverture ! Frappe plus fort ! »

« YAH ! »

Je bloquai un coup de pied de Machiko, elle tenta donc d'asséner un coup de poing que j'évitai en me déplaçant sur le côté, elle n'attendit pas pour enchaîner et essaya un coup de coude en effectuant une rotation, attaque qui fut elle aussi bloquée. Nous étions dans ce corps-à-corps depuis seulement une bonne dizaine de minutes, mais cela faisait des heures que j'entraînais Machiko aux rudiment des arts martiaux, j'essayai du mieux que je pouvais à combler ses lacunes au combat rapproché.
Je contre-attaquai, elle bloqua mon coup de poing et continua d'enchaîner. Elle était féroce, rapide, mais...


« Tu vas t'épuiser comme ça ! »

Elle mettait trop d'énergie dans ce qu'elle faisait, ses mouvements étaient bien trop amples, ce qui la pénalisait en vitesse mais aussi en endurance. Je la dégageai d'un coup de pied dans le ventre, elle se rattrapa en l'air et me canarda de boules de feu, je mis mes bras devant mon visage pour me protéger et fus littéralement enseveli par le mitraillage qui dura une bonne minute, avant que mon agresseuse ne s'arrête, essoufflée. Pour ma part, j'avais des brûlures sur tout le corps et bordel que ça faisait mal ! En forme normale nos pouvoirs étaient vraiment proches, mais je savais qu'elle pouvait aller plus loin, si seulement je trouvais le déclic pour la pousser à ses limites...

Je plaçai deux doigts sur mon front et me téléportai derrière elle avec pour intention de la frapper à l'arrière de la tête, elle se baissa habilement et tenta de contre-attaquer d'un coup de pied au visage, elle profita de l'élan pour faire un salto avant afin de gagner de la distance. Pour ma part, je croisai les bras avec un petit sourire au coin de ma lèvre :


« Qu'est ce qu'il y a ? »

« Rien, je crois qu'il est temps de passer à la vitesse supérieure. »

Mon aura explosa et je me transformai en Suppa Saiyajin, gardant les bras croisés, j'énonçai la nature du prochain exercice :

« Tu vas te transformer toi aussi, et tu vas faire de ton mieux contre moi, ok ? »

Elle acquiesça d'un air des plus sérieux et revêtit elle aussi sa transformation, elle fut entourée de son aura bleue épaisse caractéristique. Nous nous mîmes en garde, je chargeai le premier, je donnai un coup de poing en me retenant, elle évita en se décalant sur le côté :

*Bien joué !*

Elle contre-attaqua en m'assénant un coup de genou dans le ventre puis passa dans mon dos pour me projeter d'un coup de pied. J'armai une boule de Ki dans ma main et me tournai pour la projeter sur Machiko qui se protégea le visage. L'attaque toucha la cible mais celle-ci réapparut devant moi en se téléportant et se mit à enchaîner les coups, nous coinçant encore une fois dans un féroce corps-à-corps :

« Stop ! » m'exclamai-je en l'éloignant d'un coup de poing dans le nez

Elle recula en se tenant le visage, des larmichettes dans les yeux :


« Aie ! »

« Tu fais bien trop de mouvements inutiles, t'imagines pas à quel point ça te pénalise. »

« Des mouvements inutiles ?! »

« Ouais... je sais que c'est pas facile à comprendre ! Mais... attend moi je reviens ! »

Je m'envolai à un autre endroit de la planète du Dai Kaio et revins quelques minutes plus tard avec une ceinture ornées de petites cloches, Machiko me regarda donc avec des yeux ronds :

« Euh... C'est pour quoi faire ça ? »

« Regarde ! »

J'attachai la ceinture autour de ma taille, elle était bruyante, et pourtant, une fois que je me mis à envoyer des coups dans le vide, aucun tintement ne se fit entendre bien que j'enchaînai les coups de poings et de pieds à grande vitesse. Une fois ma démonstration terminée, j'enlevai la ceinture, cette fois-ci on entendait clairement les cloches, puis je la tendis à mon amie :

« Tu vois ? C'est une question d'équilibre parfait, le fruit de mon entraînement pendant tout ce temps. »

Machiko prit l'objet dans sa main et le regarda de manière hésitante avant de l'enfiler autour de sa taille :

« Bon, maintenant attaque-moi ! »

Elle acquiesça et tenta de me mettre un coup de poing, les cloches sonnèrent et moi j'avais esquivé en me reculant. Elle tenta donc de contrôler son corps et avait donc arrêté ses attaques pendant quelques secondes et essaya un coup de pied... mais même résultat :

« Tu comprends maintenant ? »

« Oh mais c'est pas vrai ! Comment je vais faire ?! »

« Ça viendra pas comme ça évidemment ! Mais ça t'aidera à t'améliorer. Aller on y retourne ! »

Nous continuâmes de nous exercer pendant au moins dix bonnes heures, sous la surveillance de Ceruly qui devait probablement connaître tous nos points faibles à force de voir tous nos entraînements et vu ses capacités de copies j'étais certains qu'elle était plus douée que moi, dommage que le combat n'était pas son truc, elle pourrait devenir un monstre ! Pour en revenir à Machiko, elle n'avait toujours pas le truc, mais je m'en doutais. Après tout, elle n'était pas une combattante d'arts martiaux et ne pourrait pas maîtriser le corps-à-corps en quelques heures, mais j'avais bien l'intention qu'elle s'améliore de ce côté là.
Pour l'heure, c'était la pause, nous étions tous allongés dans l'herbe en train de parler de choses et d'autres :


« Je vais pas vous mentir, j'ai du me faire au fait qu'il n'y ait pas de nuit ici... »

« Et au fait que tu n'aies pas besoin de dormir ? »

« Ouais... aussi. »

« Et que tu n'aies pas besoin de manger ? »

« Nah ! Ça je continue à le faire ! »

« Évidemment ! »

« Héhé... moi aussi... » murmura Ceruly en se grattant la joue

« Ben vous savez quoi ? J'ai faim maintenant ! Vous voulez aller au Palais du Dai Kaio ? Ses cuisines servent aussi les guerriers de la planète ! »

« Moi je te suis ! » s'exclama Ceruly en se relevant d'un coup

Machiko roula des yeux et répondit avec un sourire :


« Bah ! Ça me fera pas de mal... »

Nous nous envolâmes donc en direction du Palais du Dai Kaio, la structure était toujours aussi agréable à regarder. Mais vu qu'elle devait être comme ça depuis plusieurs millions d'années, ça m'aurait étonné qu'elle ait changé du jour au lendemain...
Nous allâmes au restaurant nous goinfrer, apparemment Machiko appréciait plus la chose que ce qu'elle montrait, sans doute avait-elle perdu l'habitude de manger vu qu'elle n'avait jamais faim.
Une fois nos estomacs remplis, nous revîmes vers la place centrale du Palais où se trouvaient à présent le Dai Kaio, Maître Kaio et quatre autres personnes. Trois d'entre elles ressemblaient aux deux Kaios, mais la quatrième... elle m'évoquait un souvenir plus lointain.
Nous allâmes les saluer :


« Dai Kaio, Maître Kaio ! »

« Bonjour ! »

« Bonjour, ça faisait longtemps ! »

« Oh ! Arachitz, Machiko et Ceruly ! Effectivement, ça faisait longtemps que je ne vous avais pas vu ! Alors ? Votre entraînement se passe bien ? »

« Super ! Je suis plus fort que jamais ! »

« Ahem... » fis l'une des personnes que je connaissais pas

« Ah oui, je te présente les autres Kaio qui gèrent une galaxie, le Kaio du Sud, le Kaio de l'Ouest et le Kaio de l'Est ! Et voici une personne très spéciale, une Kaioshin, elle s'appelle Rana ! »

C'est ça ! Elle ressemblait au Kaioshin de l'Est et à la Kaioshin du Temps ! C'était donc une déesse ?! Elle avait les bras croisés et un regard tranchant :

« Alors c'est toi le dernier protégé du Kaio du Nord ? C'est vrai que tu es fort, j'ai senti ton Ki jusqu'au Kaioshinkaï lorsque le poste frontière était attaqué. Toutefois, tes ennemis étaient plus puissants, je ne sais pas ce que tu leur à dit mais ils sont partis... »

« Je... sais pas trop non plus... ils sont partis d'eux-mêmes en fait. »

« Je crois qu'on peut dire que qu'on a eu de la chance alors... »

« Ouais mais je suis devenu plus fort depuis ! Je suis pas encore du niveau des ennemis, mais... »

Elle m'interrompit :

« Oui oui, moi je veux voir si tes compétences sont à la hauteur de ce que j'ai senti ! Je vais te faire affronter quelqu'un dont j'ai connaissance des compétences ! Un guerrier de la Galaxie de l'Est, Sock ! »

Quelques minutes plus tard, je fus présenté à mon adversaire, un personnage à la peau violette et avec des genres de lames naturelles rétractables aux avants-bras, ses yeux bleus dégageaient une grande discipline, il devait s'entraîner ici depuis longtemps... Il était grand aussi... deux têtes de plus que moi. Nous nous fîmes face pendant quelques secondes, lui avait un air impassible et sérieux, moi j'avais un sourire déterminé et une petite étincelle dans les yeux, je sentais le beau combat !
Nous nous saluâmes et nous éloignâmes l'un de l'autre avant de nous mettre en garde, un public composé de guerriers de l'Autre-Monde, des Kaios et de la Kaioshin en personne s'était composé pendant ce temps là.
Ce fut elle d'ailleurs, qui donna le signal :


« Commencez ! »

Je passai à l'attaque, Sock également, nos poings se rencontrèrent et se neutralisèrent, je tentais donc de frapper avec mon second poing mais celui-ci fut attrapé et je laissai mon plexus ouvert à un coup de pied de l'adversaire qui me repoussa en arrière. Je vis que Sock essaya de me poursuivre mais je le stoppai en projetant une boule de Ki à son visage puis me rattrapai d'un salto arrière avant de foncer à nouveau. Cette fois mon coup de poing fit mouche et ce fut au tour de mon adversaire d'être projeté en arrière, il se rattrapa toutefois facilement et se remit en garde :

*Il n'est pas mauvais du tout... j'ai senti son coup de pied, et il n'est même pas encore sérieux.*

Remarque, moi non plus, j'étais toujours en forme normale et je me doutais bien que lui aussi devait cacher une grande puissance si un Kaioshin l'avait choisi.
Il repassa à l'attaque, me tira trois boules de Ki avant de lui-même foncer vers moi, je déviai les trois boules de Ki et arrêtai in-extremis son coup de pied. J'en profitai pour infliger à mon tour un coup de pied qui fut aussi bloqué. Nous nous engageâmes alors dans un corps-à-corps aérien équilibré, tous les coups de chaque camp furent bloqués par l'autre. On se déplaçait vite, mais la majorité des guerriers présents pouvaient encore nous suivre.
Ce premier affrontement stoppa lorsque lui et moi nous mîmes un coup de poing au visage, en même temps, nous repoussant.
Suspendu dans le ciel, j'essuyai le petit filet de sang qui coulait de ma lèvre :


« Héhéhé ! Pas mal ! Mais je pense qu'on s'est assez échauffés nan ? »

« Oui ! » dit-il simplement avant de contracter tous ses muscles

Une aura violette explosa autour de son corps dans un hurlement, son énergie grimpa en flèche. Pas mal du tout, il était un peu plus puissant que moi la première fois que je m'étais transformé, avant ma mort... je me protégeai le visage du courant en mettant mon bras gauche devant mon visage, plus exactement devant mes yeux, pour pouvoir toujours l'avoir en vue. Son aura se calma au bout de quelques secondes, se contentant de pulser autour de son corps.


« Yosh ! A mon tour ! »

Je fis monter mon énergie, mon aura dorée explosa et je me transformai en Suppa Saiyajin dans un éclat de puissance !

« Alors, on y va ? » demandai-je en me mettant en garde

Mon adversaire fit de même, il était extrêmement concentré, aucun doute qu'il ne jouerait pas pendant ce combat. Nous fonçâmes de nouveau l'un contre l'autre, mais cette fois-ci, Sock utilisa ses lames rétractables ? Merde ! C'est pas passé loin ! Il avait failli porter un coup critique, je l'avais évité, mais j'étais maintenant condamné à esquiver les coups qui suivaient, car il continuait son enchaînement.
Il donna un coup vertical évité de justesse... ou pas ! Aouch ! Il avait laissé une belle entaille sur mon torse ! Ok, il était temps d'arrêter ce cirque !
Je saisis l'un de ses bras et lui fit une clé avant de lancer une boule de Ki derrière sa nuque puis de sauter pour prendre appuie sur son dos afin de le projeter.
Sock se remit de cet échange en faisant tournoyer son épaule, puis matérialisa une boule de Ki plutôt concentrée dans sa main. Mon réflexe fut de faire de même, je lui lançai donc un Burning Soul.

Les deux attaques s'entrechoquèrent et nous étions engagés dans un bras de fer de kikohas. Chacun poussait de toutes ses forces pour prendre l'avantage sur l'autre, mais le bras de fer était plutôt équilibré.
Toutefois, au bout d'un moment, je commençai à prendre l'avantage grâce à la petite différence de puissance entre nous deux. Je n'avais pas le double de sa force, j'étais plutôt 50% plus fort que lui, pas de quoi gagner un sérieux avantage, mais de quoi m'aider en tout cas.
Je devais profiter de cette aide et pousser d'avantage :


« AAAAAH ! »

Je redoublai de force dans mon bras de fer, la lutte provoquai de violent courants d'air autour de nous, le point de rencontre entre les deux attaques vibrait d'énergie, et l'attaque de mon adversaire continuait de reculer et bientôt il dut tenter de repousser à mains nues sa propre technique poussée par la mienne. La combinaison des deux attaques l'emporta et explosa quelques kilomètres plus loin :

« Ah... Ah... »

De mon côté, je regardai le résultat en reprenant mon souffle, un faible sourire aux lèvres. Je n'eus pas à attendre bien longtemps avant que le guerrier ne revienne vers la zone de combat, il était blessé mais je savais bien que cela serait très insuffisant pour le vaincre, je me remis donc en garde et attendis son attaque.
Nous nous observâmes, attendant la moindre ouverture, la moindre baisse d'attention de la part de l'adversaire... C'est alors que nous réagissions au même instant, fonçant l'un sur l'autre, nos poings s'entrechoquèrent pour la seconde fois, créant une autre puissante onde de choc. Cette fois, mon adversaire déploya la lame de son avant-bras, je me baissai en arrière par réflexe, mais perdai donc de la force de poussée. Sock en profita pour me faire un balayage, me faisant perdre l'équilibre, puis il m'asséna un coup de genou dans le ventre qui me fit partir vers le haut.
Il n'attendit toutefois pas que je monte et me dégagea d'un coup de pied dirigé une nouvelle fois vers mon ventre. Il m'accueillit dans le dos alors que j'étais projeté pour m'envoyer dans la direction opposée d'un coup dans le dos puis m'accueillit une seconde fois pour me projeter au sol d'un coup des deux poings.
Son enchaînement ne s'arrêta pas là, il matérialisa une sorte de liane de Ki et s'en servit pour m'attraper à la gorge alors que je tombai puis tira violemment vers la direction opposée pour me fracasser au sol... avant que la liane n'explose.


« M... Merde... » murmurai-je en me mettant à quatre pattes

Je l'avais sentie celle-là, et on pouvait le voir sur mon corps, j'avais quelques blessures qui saignaient légèrement, mais la plus importante était au cou où j'avais une sérieuse brûlure. Toutefois, c'était juste une mauvais coup, il en fallait plus pour me faire fléchir, je me relevai donc pour faire face, toujours souriant... Oui, c'était un bon adversaire ! Il fallait le féliciter :


« Bonne technique ! Je ne m'y attendais pas ! »

« Pourquoi ne montres-tu pas ta puissance maximale ? C'est ce que Dame Rana souhaite voir. Nous avons tous senti quelque chose de bien supérieur à ce que tu dégages pour l'instant. »

« Oui mais... j'ai envie de t'offrir un combat équilibré ! C'est pas parce que j'ai la puissance que je vais forcément l'utiliser ! »

« Ah oui ? »

Cette voix venait du public, c'était la Kaioshin, elle avait un sourire malicieux sur le visage :

« Dans ce cas je vais te donner envie de l'utiliser ! Méthyste, Monite ! »

Deux autres représentants de la race de Sock sortirent de la foule et firent exploser leurs Ki... Ils étaient beaucoup moins forts que mon premier adversaire, mais à eux trois je le sentais mal. Les trois sortirent leurs lames rétractables et se mirent en garde :

« Héhéhé... ok, là ça change tout. »

Je fis exploser mon aura, provoquant un début de tempête, des éclairs commençaient à se former, parcourant mon corps de façon agressive :

« Aaaaaaah.... »

Je préparai mon Ki et ma rage pendant quelques secondes et...

« AAAAAAAAAAH ! »

Mon énergie grimpa en flèche, ma chevelure, qui était déjà dressée, se fit plus tranchante, mes mèches paraissaient comme des couteaux suspendus au dessus de mon front. Tiens, ça ne me prenait plus aussi longtemps qu'avant de me transformer... enfin je pouvais des résultats de mois d'entraînement de ce côté là !

« Bien. Je suis à pleine puissance maintenant, vous êtes prêts ? »

Méthyste et Monite semblaient mal à l'aise, et je pouvais voir que Sock essayai de garder contenance. J'armai mes mains de boules de Ki que je tirai sur mes trois adversaires avant de disparaître :

« Attention ! » cria Sock à l'un de ses alliés, mais trop tard, je le mis au tapis d'un coup des deux poings dans l'arrière du crâne

Bien, Sock avait pu suivre mes mouvements, mais avait réagi trop tard. Je savais que c'était lui que je devais distraire, je lui balançai donc une Vague Déferlante, il se protégea en croisant ses bras devant lui et moi pendant ce temps, j'avais pu placer un coup de poing dans le torse de son allié qui s'écroula à son tour. Mon ultime adversaire, dos au mur, décida de tout envoyer et utilisa sa technique de liane qui s'enroula autour de mon poignet, je saisis alors la chose et...


« AAAAAH ! »

Je tirai violemment vers moi de toutes mes forces et accueillis Sock d'un coup de pied au plexus qui l'envoya valser et qui fit disparaître la technique. Il se releva difficilement et reprit son souffle, moi j'attendais sa prochaine attaque mais :

« Ça suffit ! »

La Kaioshin arrêta le combat et s'avança elle-même sur notre arène improvisée. Elle s'agenouilla près des deux guerriers KO et les soigna puis fit de même avec Sock et moi :

« Bien, bravo à tous les quatre ! Toi, Arachitz c'est ça ? J'ai besoin de toi au Kaioshinkaï ! »

Je n'eus pas le temps de donner une réponse qu'elle mit sa main sur mon épaule et nous téléporta là-bas :

« Mais... j'ai deux amies sur la planète du Dai Kaio ! »

« C'est toi que j'ai demandé ! Pas tes amies ! Tu es ici pour une très bonne raison, j'ai besoin de quelqu'un pour m'entraîner et je voudrai que ce soit toi. »

« Euh... pourquoi ? »

La divinité soupira :

« Eh bien je ne sais pas moi ! Peut-être parce que tu es devenus le plus fort des guerriers de l'Autre-Monde, parce que tu t'es dévoué pour protéger Enma quand il s'est fait attaquer ! Je sais que tu n'es pas pur, mais je vois bien que tu essayes, tu veux plus de puissance pour sauver tout le monde c'est ça ? Eh bien je vais t'aider, mais il faut d'abord que tu m'aides. »

Je pris le temps de réfléchir quelques instants... on me demandait de l'aide, ce serait un peu méchant de refuser, surtout quand c'était un Kaioshin qui le demandait :

« Je veux bien mais... j'ai besoin de savoir ce que vous valez avant de pouvoir faire quoique ce soit ! »

Un sourire en coin se dessina alors sur son visage :

« Tu voudrais tester une déesse ?! »

« Héhéhé ! »

Un sourire se dessina également sur mon visage, j'étais toujours transformé en Suppa Saiyajin 2, l'envie de combat était donc très présente en moi. Gardant les bras croisés, Rana fit exploser son aura blanche, montrant un pouvoir impressionnant, puis elle sauta pour donner un coup de pied retourné que je ma laissai subir. Je fus projeté sur le côté et me rattrapai à l'aide de quelques saltos. Frottant ma joue rougie par le coup, je me mis en garde :

« Pas mal ! A mon tour ! YAAAAAH ! »

J'attaquai, voulant asséner un coup de poing qui fut bloqué, mais ma main libre envoya une Vague Déferlante dans le ventre de la Kaioshin, elle partit en arrière mais j'étais déjà là pour la cueillir d'un coup d'avant-bras dans la tempe qui l'envoya valser sur le côté. Elle se rattrapa à son tour de la même manière que je l'avais fait et envoya trois boules de Ki dans ma direction.
Je campai sur mes positions et les déviai à l'aide de mon bras, le temps que je fasse cette action, j'étais encerclé de quatre boules de Ki tournoyantes que se mirent à me mitrailler, cette fois je dus me protéger. Elles déchargèrent toutes leurs réserves sur moi, ne dessinant que quelques égratignures sur mon corps, le problème était que j'avais perdu de vue mon adversaire. J'allai chercher son Ki, mais cette demie-seconde de manque d'information lui avait suffi pour qu'elle se retrouve au dessus de moi, avec une puissante technique de préparée, technique qu'elle m'envoya à la figure.


« Alors ? Qu'est ce que je vaux d'après toi ? »

La poussière provoquée par l'explosion se déposa au sol, dévoilant mon corps couvert de blessures légères, j'avais aussi un filet de sang à la joue gauche. Rien qui ne permettrait pas de continuer le combat, mais ce n'était qu'un test :

« Pas mal du tout ! Tu causerais de sérieux problèmes à un simple Suppa Saiyajin ! »

« Un... simple ? » demanda-t-elle en se posant

« Oui, le stade dans lequel je suis est un peu un Suppa Saiyajin transformé en Suppa Saiyajin ! Un stade transcendantal, personnellement je dis Suppa Saiyajin 2. »

« Eh bien ! J'ai déjà vu des Suppa Saiyajins, mais je ne me souviens pas de Suppa Saiyajins 2 ! Maintenant que tu le dis c'est vrai que la puissance et l'aura n'ont rien à voir... »

« C'est normal, le premier stade était déjà très dur à obtenir, si dur qu'il était considéré comme Légendaire ! »

« Hohoho ! Non ! Je peux te dire que le stade Légendaire existe ! Et il n'a rien à voir avec tes transformations ! »

Devant mon air hagard, Rana s'expliqua :

« Le Suppa Saiyajin Légendaire existe, et il est comme la Légende de ton peuple : incroyablement puissant ! En fait c'est l'une des plus grandes menaces à laquelle l'Univers peut-être confronté ! Sa puissance augmente sans arrêt, s'adaptant à tous les adversaires... Il apparaît bel et bien tous les 1000 ans, et... ça fait 1000 ans depuis l'apparition du dernier, ce qui veut dire qu'un Saiyajin dans l'Univers pourrait être ce guerrier. »

Elle avait un air très sérieux en expliquant cela, l'avait-elle déjà affronté ? En tout cas, un guerrier avec une puissance illimitée ça avait effectivement l'air très dangereux...

« Tu vois, tu en apprends des choses avec moi ! Crois-moi, ce que je te demande nous bénéficiera à tous les deux ! »

Elle s'approcha et posa sa main sur mon épaule pour guérir mes blessures :

« Alors dis-moi, quel est ton programme d'entraînement ? »

Je repassai en forme normale et me grattai les cheveux :

« Euuuuh... ben je sais pas, moi je fais selon comment je me sens, mais si tu veux vraiment un programme en gros on va renforcer ton corps et se battre, et ça tous les jours ! »

Elle croisa les bras et eut un sourire moqueur :

« Hin ! Pas si différent de mes entraînements classiques ! »

« Dans ce cas essaye de garder le rythme ! »

J'observai autour de moi et trouvai un bon accessoire pour elle, un rocher immense qui devait peser plusieurs tonnes :

« Et d'ailleurs, tu vas faire tous tes entraînements physiques avec ça sur le dos ! »

Je vis un changement d'air sur son visage et une petite goutte de sueur couler sur sa tempe. Je sautai au sommet du rocher et le prit par bout et commençai à tirer, je ne faisais pas de cinéma, je forçai pour de vrai, mais je sentais le rocher venir :

« AAAAH ! »

Dans un hurlement, je le déracinai, l'immense amas rocheux passa au dessus et de ma tête et je le rattrapai dans le plat de ma main :

« Pfiou... C'est pas léger comme truc ! »

La petite montagne faisait de l'ombre sur une bonne partie du paysage et y compris sur ma nouvelle élève :

« Aller ! En position de pompes maintenant ! »

« O... Ok... »

Elle s'exécuta et je me plaçai juste au dessus d'elle :

« Attention je lâche ! »

Et je laissai tomber le rocher sur son dos, elle fut littéralement aplatie. En fait le rocher avait creusé un nouveau trou dans le sol, mais je le vis se faire soulever, lentement :

« Une ! » entendis-je

Puis le rocher redescendit, avant de remonter :


« Deux ! »

« C'est bien ! C'est bien continue ! »

Pour ma part, je m'y mettais aussi, rattrapant les deux pompes d'avance qu'elle avait sur moi. Je n'avais pas besoin de me mettre un rocher sur la figure, j'avais déjà mes poids et j'avais déjà demandé au Dai Kaio d'alourdir la tenue qu'il m'avait fourni.
Nous fîmes quelques centaines de pompes, mais au bout d'un moment, le rocher de Rana ne se soulevait plus, mais explosa !


« J'en peux plus là... c'est bon... »

La Kaioshin était allongée sur le dos, essoufflée, pour ma part je continuai en parlant :

« T'as pas l'habitude de t'entraîner avec des poids ? »

« Des poids ? C'était juste pour des poids que tu m'as fait étouffer sous une montagne ?! »

« Ben oui ! Je t'aurais bien passé les miens mais j'en ai besoin aussi... »

Je me pris alors un énorme coup de pied dans le côtes qui coupa ma respiration et m'envoya valser au loin :

« Aie ! Aie ! Aie ! Aie ! Aie ! »

« SI C’ÉTAIT DES POIDS QUE TU VOULAIS TU AURAIS DU ME DEMANDER ! JE PEUX LES FAIRE APPARAÎTRE SUR MON CORPS IMBÉCILE ! »

Oh la vache ! Elle me rappelait vaguement Machiko pendant ses crises de nerf... mais elle frappait plus fort physiquement, alors que Machiko se contentait d'essayer de me brûler vif avec sa magie. Disons que les deux arrivaient à faire mal de leur manière.
Je me relevai en me frottant les côtes tandis que Rana reprit son souffle puis soupira avant de claquer des doigts. Elle fit alors craqueler le sol sous ses pieds. Elle venait d'alourdir ses vêtements... Pas très étonnant, si le Dai Kaio pouvait le faire alors pourquoi pas elle.


« Du coup... t'as l'habitude de t'entraîner avec des poids ? »

Elle me lança un regard assassin et se contenta de me dire :

« Et maintenant ? »

« … Eh ben... on passe aux abdos, puis le dos et après on fera les jambes ! »

J'observai au fur et à mesure que effectivement elle n'avait pas l'habitude des poids, elle s'épuisait en effet beaucoup plus vite que moi. Mais maintenant, c'était l'heure du combat :

« Bon, on ne va pas y aller trop fort, c'est juste des séances pour perfectionner nos techniques ! Je ne me transformerai donc pas ! »

Elle acquiesça et nous fîmes donc un petit combat qui laissa tout de même quelques marques sur nos corps :

« Bon ! Ça ira pour aujourd'hui ! On se repose pour le reste de la journée. »

J'entendis alors un sifflement de l'air et me tournai pour voir un flash... et une douleur au visage :

« AAAH ! »

Je fus projeté en arrière et heurtai un arbre :

« Ouuh ! Ça brûle ! »

Je tournai mon regard vers l'origine de l'attaque et vis Ceruly qui se frottait l'arrière de la tête :

« Lève les yeux imbécile ! » me dit une voix familière

J'obéis et vis Machiko, debout contre le tronc, comme si c'était le sol, elle avait les bras croisés et un grand sourire au visage :


« Héhé ! T'as baissé ta garde ! »

« Mais... qu'est ce que vous faites là ? »

« Tu croyais quand même pas que j'allai te laisser embarquer sans savoir ce qu'on te voulait ! J'ai emmené Ceruly au cas où en plus ! J'ai suivi ton énergie ici et après qu'on se soit téléporté on a caché notre Ki pour vous observer ! » dit-elle fièrement en posant ses deux doigts sur son front

Elle leva ensuite la tête vers la divinité :

« Je suis désolée mais vous n'arriverez pas à le séparer de moi ! C'est arrivé une fois et ça s'est mal fini ! »

« Si je puis me permettre les circonstances n'étaient pas... Aie ! »

Je fus coupé par un coup de poing sur mon crâne, asséné par la Zélodienne. Elle sauta ensuite de son tronc d'arbre et fis un salto avant pour atterrir sur le vrai sol, dos à moi. Elle se tourna ensuite à moitié vers moi :

« Y'aura pas de repos pour toi mon vieux ! Je te rappelle que tu dois m'entraîner aussi ! »

« Hin ! Très bien, pas de repos, j'accepte le défi ! » m'exclamai-je en me relevant « A ton tour donc. »

« Ahem... par contre... »

Elle me montra la ceinture de clochettes :

« Je crois que je l'ai cassée... »

Elle secoua la ceinture pour illustrer ses propos, un simple bruit de ferraille se fit entendre :

« Mais... comment t'as fait ?! » m'exclamai-je après m'être préalablement facepalmé

Elle haussa les épaules, je penchai la tête pour regarder Ceruly, elle fit de même.

« Si tu veux t'entraîner avec nous tu peux, de toute façon je ne vais pas te demander de partir maintenant que tu es là... »

« De toute façon ça n'aurait pas marché... » commentai-je, étendu par terre

Bon... au boulot... J'avais deux furies à entraîner et ça allait pas se faire tout seul ! Surtout que la furie à queue de renard commençait déjà à me tirer de mon arbre vers un terrain plus approprié, Ceruly la suivait :


« T'es sûre que tu veux pas m'aider ? » lui demandai-je

« Je ne suis pas vraiment un bon professeur... Mais t'inquiète pas, je suis sûre que ça va aller ! »

« Mais oui tu verras ! »

Ouais, on verra...




Revenir en haut Aller en bas
 

[Solo] Deux élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Dans la vie tu as deux choix le matin : soit tu te recouches pour continuer à rêver, soit tu te lèves pour réaliser tes rêves »|| COLOMBE.
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Zone Restreinte :: Zone Restreinte :: L'Autre Monde-