Partagez | 
 

 [Libre] Montagne People.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Lun Nov 14, 2016 1:26 am

Radditz commença donc à apprendre à lire les différentes lettres que faisait apparaître Ryanne sur le mur... Tout en s'étonnant.

"C'est quand même drôle. J'ai beau venir du trou du cul de l'espace, on a la même langue. Vous imaginez si j'avais carrément dû apprendre la langue en prime ?"

Fit Radditz en rigolant... A moitié. Sérieusement, comment cela se faisait que les différents peuples parlent la même langue bordel ?! C'était foutrement étrange, et pourtant maintenant que Radditz y pensait, c'était assez fréquemment le cas dans l'espace. Mais comment ? Pourquoi ? Pourquoi seul l'écriture, l'alphabet différait d'une civilisation à une autre, mais pas le langage ? Oh, il y avait bien des dialectes raciaux, mais tout le monde parlait sinon une langue commune à toutes les autres, même les peuples les plus reclus !
C'était quelque chose que Radditz allait devoir creuser plus tard, en lisant les bibliothèques de ce monde...

"Mais en soi, oui, c'est assez simple à comprendre. Vu que les mots sont les mêmes dans nos langues, j'aurais juste à choper un bouquin qui explique le sens des mots pour comprendre ceux que je pige pas."

Fit Radditz, qui commençait rapidement à associer symbole et son. C'était assez simple. Il suffisait d'associer les lettres qui donnaient la tonalité à celles qui les modulait....
C'était effectivement assez efficace pour retranscrire un mot et son sens, admit le sayajin.
Ce dernier commença donc rapidement à parler tout en lisant les lettres sur le mur, conformément aux instructions du professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Nov 15, 2016 9:53 pm


Au gré de son apprentissage de la langue, Radditz passa de la surprise à l'hilarité. Un drôle de ricanement d'ailleurs ! Le genre qui me donnait à penser la rareté de la chose chez cet individu au visage trop souvent fermé. Une faciès digne d'un prétendu ermite, tiens ! J'étouffais un rire à cette mauvaise blague avant de réfléchir aux paroles de notre cher élève venu du - je cite car je n'aime pas du tout faire usage d'un vocabulaire aussi familier~ - "trou du cul de l'espace". Je faillis m'étouffer rien qu'en y pensant, sans même tenter de prononcer ce mauvais morceau de phrase. Petite parenthèse rigolote et purement nostalgique : cette façon de parler me rappelait les vulgarités proférées par mon jeune frère Neryos, très souvent récompensé par une ou deux taloches afin de lui ôter ces vilenies de la bouche - pas de l'esprit, malheureusement. En espérant que l'intéressé ne se mettrait pas en tête, en mon absence, d'enseigner ces immondes manières à notre toute petite sœur Aneth ! En ce cas, je doublerais allègrement la ration de taloches bien méritées. Non mais ! Imaginez-vous ne serait-ce qu'une seule seconde une version réduite de ma personne adresser des gestes obscènes ou prononcer des insanités à son entourage ?
Mère ne me le pardonnerait pas; elle en ferait donc autant - et fort heureusement! - avec ma petite boule de nerf à la langue terriblement bien affilée de jeune frère.
Revenons-en à l'étonnante prise de conscience de notre grand élève aux longs cheveux hérissés.
Je me frottai le menton d'une main distraite en considérant l'idée que nous parlions le même langage malgré les années-lumières séparant nos peuples respectifs... Le bougre venait de mettre le doigt sur un mystère particulièrement intéressant ! A croire qu'une sorte d'entité divine de la linguistique nous bénissait de sa grande sagesse. A contrario, l'écriture restait apparemment différente pour les races éparpillées dans l'univers. Rien de bien contraignant : certaines magies se basent sur des alphabets spécifiques ! Cela évitait à tout le monde d'en faire - mauvais - usage. Rien qu'en y pensant, je manquai de dessiner un symbole cabalistique à la place d'une lettre de notre précieux alphabet. Quelques traits et courbes supplémentaires me permirent de palier à cette petite bévue.
Je m'accordai une courte pause pour répondre à Radditz, les yeux braqués sur lui en affichant également un petit sourire amusé.


- Ah ha ha ! Dans un tel cas, nous n'aurions pas pu dialoguer avec tant d'aisance ! Et cela aurait été bien triste. Je commence à apprécier votre petite caverne et l'étrange manie de votre peuple à manger de la viande de dinosaure ! En parlant de ça, vous avez un estomac vraiment disproportionné pour avaler une telle masse en l'espace d'une seule et même journée, commentai-je en me décalant vers le côté du mur vierge de tout gribouillis.

Je continuai d'aiguiller Radditz en toute sérénité, utilisant continuellement mon doigt-craie-de-Ki pour griffonner tout un tas de lettres - parfois même des combinaisons plus complexes - sur la partie du mur concernée.
Puis une idée amusante me vint à l'esprit. J'allais entreprendre d'effectuer un exercice extrêmement compliqué, voire impossible, pour le commun des mortels.
Afin de ne point me frustrer avec un excès de difficulté, je m'abstins un moment de fournir des détails à Radditz par la voie orale. Il ne lui restait plus qu'à lire les inscriptions dans la roche, même si j'en profitai pour adresser un petit signe à Rékon afin de l'inciter à prendre le relais dans d'éventuelles explications.
Mon exercice intellectuel débuta par un compartimentage de l'esprit dans les règles alors même que ma main droite ne cessait d'écrire des mots. Une partie de mon esprit demeurait accrochée à la suite de l'enseignement de Radditz. Mon autre main s'imprégna d'un dose de Ki identique à celle de sa comparse active, émettant une jolie lueur violette incandescente. Celle-ci s'échina à reproduire le fond des pensées de la seconde partie de mon esprit créé par le compartimentage initial. En d'autres termes, cette partie-là de mon esprit ordonnait à ma main gauche de dessiner une caricature comique de Radditz au garde-à-vous avec un grand sourire de mon cru !
J'écrivais donc de ma main droite avec un sérieux irréprochable, tandis que ma main gauche s'amusait adroitement à reproduire mes pensées comiques !
Un schéma compliqué à exécuter : plus encore que la rédaction de deux textes différents en même temps.
Une fois chose faite, je dévoilai entièrement mon œuvre aux occupants de la caverne avec un rictus aussi prononcé que celui de mon nouvel élève affiché sur sa magnifique caricature incrustée dans la pierre. Bien sûr : la mise en scène fut complétée avec un grand geste théâtral parfaitement adapté aux circonstances !
Bon, à force, vous devez me connaître... Hu hu hu !


- Taaada ! fis-je avec grand enthousiasme, redoublante de fierté en cet instant glorifiant. Vous devriez songer à vous montrer plus émotif, Monsieur Radditz ! Les vôtres ont beaucoup trop souvent tendance à "tirer une tronche de six pieds de long", selon votre jargon.

Je regardai tour à tour Rékon et Radditz, afin de m'enquérir visuellement de leurs expressions faciales, puis je souris à chacun d'eux afin de donner l'exemple !

- Même si vous appreniez parfaitement notre langue ou maîtrisiez les plus fines subtilités de nos écrits, vous balader avec un visage aussi riche qu'un évier vide risque d'en interloquer plus d'un ! Pour intégrer la société humaine de façon efficace, il va vous falloir adapter les plis de votre faciès de guerrier de l'espace aux circonstances. Surtout si vous passez à côté d'un potentiel cousin xénophobe de notre cher Shiroi ! Savoir se fondre dans le décor relève de l'entraînement, expliquai-je en levant un doigt fumant à côté de mon visage, une main plaquée contre une hanche.

L'attitude typique d'une enseignante motivée !
Cela dit, Rékon espérait glaner davantage d'informations sur les démons du Froid en échange des leçons fournies à son interlocuteur. J'allais donc lui faciliter la tâche, d'autant plus que ce sujet de discussion m'intéressait aussi.
Quoi de mieux que d'apprendre à connaître son ennemi en vue d'une très probable offensive à venir de leur part ?
J'adressai un clin d’œil qui se voulait discret à Rékon.


- Néanmoins, un supplément d'informations sur les Démons du Froid ne serait pas de trop, si vous voyez ce que je veux dire, Monsieur Radditz, dis-je en esquissant un sourire... sibyllin.

Je tapotai le mur du bout de l'index pour ponctuer mes propos.


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Mer Déc 28, 2016 7:54 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mer Déc 28, 2016 5:06 pm

Alors que je m'échinais à réécrire sur le sol l'intégralité de l'alphabet des Terriens, afin de comprendre comment pouvait s'assembler les divers mots de la langue commune... Je vis Ryanne se mettre à écrire étrangement. Un grain étonné, je stoppa un instant mon exercice d'écriture sur le sol, avant de m'y remettre. Je me disais que Ryanne m'en dirait plus en temps voulu, et que rien ne servait de presser la jeune demoiselle. Il me suffirait de comprendre plus tard.
Là, je commençais donc à comprendre de quoi parlait les divers livres que j'avais réussi à récupérer à droite et à gauche dans les décharges... Notamment grâce à un résumé qui se trouvait dans leur dos.
J'étais agréablement surpris. Ainsi, les Terriens avaient développé une culture visant à obtenir un loisir... En l'imaginant à partir de mots ? C'était intriguant. Dans l'espace, il n'y avait guère que les holos d'informations de l'Empire et la Guerre comme source de loisir... Quoique j'ai déjà entendu dire que certains peuples étaient autorisés à danser et à élever la danse comme art, puisque cela produisait avec eux d'étrangement puissant guerrier.
La nourriture aussi était un loisir, mais malheureusement, la plupart des cuisines était insipide... Regardez mon propre dinosaure : La seule chose que j'avais faite dessus, c'était de le cuire à point, et c'était tout. Or, rien que la masure de Valéria était remplie de diverses odeurs qui avaient fait grommeler mon estomac. Explorer les mystères culinaires de cette planète... Ce serait également essentiel pour en comprendre les habitants, et finir par comprendre mon petit frère. Comprendre pourquoi il l'aimait tant, au point de risquer ainsi sa vie pour elle, plutôt que pour nos liens du sang.

J'étais ainsi plongé dans mes pensées, quand Ryanne finit par de nouveau s'adresser à moi...
Là, un détail dans sa phrase me fit tiquer. Les miens ? LES MIENS ?

"... Attend. T'es entrain de me dire que d'autres sayajins que mon frangin sont sur cette planète ?!"

Bon à côté, pour le fait de tirer la gueule... Rien à dire là dessus. C'était vrai... D'un autre côté, Je n'avais pas réellement eu d'occasion de rigoler ou de se faire des amis...

"... Vit sous un régime tyrannique où les faibles comme moi sont constamment conspués, où tu as été choisi pour faire partir de la garde princière car on sait que tu ne pourras rien faire au prince, où ton propre père a plus ou moins renié que tu sois son fils... T'as étrangement rarement eu l'occasion de rigoler."

Me contentai-je de dire. C'était ma vie après tout et j'en avais pas d'autre. Donc voilà. Au lieu de m'apitoyer, je ne pouvais qu'aller de l'avant et puis voilà. Ne pas s'arrêter... C'était tout ce qui comptait... En tout cas, Ryanne marquait un point. Je devais m'efforcer de moins tirer la gueule si je voulais passe inaperçu dans cette planète. Mais pour cela, elle voulait plus de renseignement sur les démons du froid... Alors je terminais de donner mes maigres informations sur eux.

"... Les démons du froid, c'est reconnaissable. Ils ont une salle gueule, ne porte pas de fringues, ils ont trois doigts de pieds et 5 aux mains... Ils ont des cornes aussi. Enfin, ils sont tous puissants dès la naissance. Suffisamment pour avoir mis en PLS notre peuple de guerrier qui n'a eu d'autres choix pour survivre que de se soumettre."

Je restais un moment pensif, me demandant ce que je pourrais rajouter de plus... Ah oui.

"Pour finir, ils sont assez flemmards. Ils préfèrent laisser agir leurs hommes de mains... Voila voila..."
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mer Déc 28, 2016 11:49 pm


De la part de Radditz, je finis par obtenir plus d'informations que je ne l’espérais, en fin de compte ! La première ne m’eut pas beaucoup étonnée : son ignorance sur la nouvelle tendance de ses congénères à jouer les réfugiés politiques sur notre belle planète bleue. Entre Kodaïan - le plus grand "tire-la-gueule" du lot - et Khail - obnubilée par un léger complexe d'infériorité par rapport au guerrier précédemment cité -, il y avait effectivement de quoi disserter sur le sujet. Plus encore avec les derniers événements survenus, comme l'intrusion de deux des leurs dont la définition du mot "pacifisme" leur était complètement inconnue. On pouvait même trouver des individus plus jeunes dans nos vertes contrées, comme le dénommé Hiro par exemple !
Désormais, tout ce beau petit monde faisait partie des nôtres.
Ils savaient s'intégrer, pour la plupart. Inutile de se faire trop de soucis en les mettant tous dans le même panier à l'instar de notre trèèèèèèèèèèès aimable ami xénophobe ! Il n'existe rien de plus stupide que d'imaginer à l'avance d'aussi sombres préjugés.
Radditz s'ouvrit à nous en effectuant une courte biographie de sa vie d'antan, sur sa planète d'origine. Une autobiographie bien triste ! J'imprimais ses propos dans mon esprit pour ne jamais les oublier. Le récit d'un guerrier renié par son paternel, méprisé pour son étonnante faiblesse aux yeux des siens, placé à un poste de garde du corps car le prince auquel il fût assigné pouvait l'écraser sans trop de peine... Oui, effectivement, il était assez difficile de rigoler en vivant un quotidien aussi morose. Bon, au moins, il avait un emploi ! Restons tout de même un chouïa optimiste pour ne pas subir le joug dépitant du défaitisme ! Suivons donc l'exemple de ce brave guerrier au nom de légume !
Ouvrons-nous aux autres, allons de l'avant, grimpons les échelons et évolutions purement et simplement par le biais du relationnel !
Difficile de ne pas sourire à cette idée.
En tout cas, malgré ce petit moment de frustration, Radditz parut réfléchir sur mes bons conseils autant que sur mon rappel vis-à-vis de son petit marché passé avec Rékon. Il finit par vider son sac sans broncher.
La définition d'un Démon du Froid Made by Radditz ?
La voici : effroyablement laid, cornu, nudiste par-dessus le marché. Avec trois orteils apparemment tout aussi moches; des mains assez semblables aux nôtres - avec cinq doigts, donc. Ils sont tous dotés d'une puissance innée, capables de soumettre un peuple de guerriers - comme ce fut apparemment le cas pour les congénères de Radditz - au point de les contraindre à une obéissance totale et impartiale. De vilaines créatures tyranniques, souvent tentées de déléguer tout et n'importe quoi à leurs sujets. Ils pêchent donc par fainéantise.
Eh bien... Sans doute se comportaient-ils avec véhémence en permanence.
Je soupirai en assimilant ces dernières informations. Encore et toujours des ennemis imbus d’eux-mêmes ! Quelle tristesse. L'un d'entre eux serait bien capable, tôt ou tard, de faire un gigantesque feu de joie avec la végétation de notre belle planète bleue. Des créatures bien plus destructrices qu'un Kodaïan agacé par ma curiosité maladive.
Je soupirai derechef et secouai la tête en me posant une main sur le front.
Il allait falloir se bouger pour être à la hauteur de ces futures épreuves. Une fois l'enseignement de Radditz mené à son terme, l’entraînement occupera forcément une bonne partie de mon temps ! Cette idée m'excitait, loin de me déplaire, adepte des challenges comme je l'étais.
Je me tournai vers le mur pour reprendre mes écrits, un doigt enrobé de Ki violet en guise de craie, avant de me souvenir du moment de stupéfaction de mon élève concernant la présence d'une poignée des siens dans les alentours de nos belles contrées. Je fis volte-face pour regarder Radditz droit dans les yeux.


- Le fait que d'autres "saiyajins" vivent parmi nous vous choque autant que ça ? Vous n'êtes pas tous aussi destructeurs les uns que les autres. Je ne vous ai pas dit cela au hasard, tout à l'heure. Vous n'êtes pas le premier et vous ne serez sans doute pas le dernier à tenter de vous incruster parmi les terriens. Et, personnellement, je n'y vois absolument aucun inconvénient. Ainsi peut-être que les plus bellicistes d'entre-vous finiront par ouvrir les yeux. Cela ne vous plairait-il pas de vivre dans de meilleures conditions, sans pour autant subir huées et quolibets de la part de vos congénères ? demandai-je, tout sourire. Je pense que vous avez un bon fond, Monsieur Radditz. Vous ne me mentez pas et je devine en vous une grande motivation pour comprendre ce nouveau monde qui vous entoure. Si les autres vous jugent faible, je dirais bien le contraire ! Si vous n'êtes pas encore fort de corps, vous l'êtes déjà bien assez ici, déclarai-je en me tapotant la tempe avec mon index luisant d'énergie vive. OuYouYouilleuh !?

Je dus retirer tout aussi vivement mon doigt pour éviter de me trouer le crâne par mégarde. Mon index levé devant mon visage contrarié, les sourcils froncés, je me frottai la tempe pour en atténuer la petite brûlure provoquée par cette petite et douloureuse erreur.

- Léger moment d'égarement... Bref, vous avez compris le message, Monsieur Radditz ! continuai-je en renouvelant mon merveilleux sourire. J'ai foi en vous. Et je vous remercie pour vos informations au sujet des Démons du Froid ! Ce fut très instructif. Il va nous falloir travailler main dans la main pour pouvoir les repousser, ces bêtes-là... songeai-je à voix haute avant de reprendre avec davantage d'entrain : Mais nous avons du pain sur la planche vous concernant ! J'ai bon espoir de vous croiser, un jour ou l'autre, en costard-cravate dans la rue ou dans une bibliothèque, occupé à vous instruire avec un livre sous les yeux. Je ne pourrais pas être plus fière de vous ! Alors œuvrons ensemble pour notre épanouissement littéraire, très cher élève !

De nouveau face à mon tableau de fortune, j'inscrivis de nouveaux mots à même la roche à l'aide de ma maîtrise du Ki ! J'avais tant de beaux projets en tête... La vie me réservait tant de belles surprises, de nouveaux devoirs à remplir !
Je me trouvais donc dans l'impossibilité de m'ennuyer pendant un très long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Jeu Déc 29, 2016 11:38 pm

Radditz pensa aux mots de la jeune femme... Se demandant la part de vérité ou de connaissance qu'avait réellement Ryanne de son espèce... Quoiqu'il en soit, cette jeune femme était... Intéressante, c'est le moins que l'on puisse dire.
C'est ce que se disait le sayajin, tout en continuant de manger un des derniers morceaux de dino qui traînait au dessus du feu. C'était vachement bon n'empêche les bestioles de cette planète. Fallait que le Radis s'en souvienne de ce coin de chasse, car le gibier était sympa. Sympa dans le sens qu'il était bon à faire cuire à la broche et qu'il ne devrait pas se gêner pour le faire cuire.

"... Bah, étant donné que mon frère n'a probablement pas anéanti cette planète car il s'est pété la tête contre le sol quand il était petit, oui, j'ai tendance à penser que notre race a quelques penchants destructeurs et vu les informations des dégâts provoqués par le Prince Vegeta et le reste de l'escouade il y a 6 mois... Je te confirme que non. Ce ne sont pas des gens gentils pour la plupart..."

Radditz soupira... Avant de reprendre...

"Enfin. Si tu vois mon père, dans le cas improbable où il viendrait ici, colle lui une mandale de ma part. Ca me défoulera."

Autant demander cela à quelqu'un qui en soit capable... Lui, il ne frapperait sans doute pas assez fort pour cela... Une chance que cette planète soit... Bien moins redoutable que Vegeta. C'était rassurant de savoir cela.

Par la suite, Radditz se leva... S'étirant tranquillement.

"Et effectivement, je n'ai pas la moindre intention de retourner sur Vegeta. A par ma mère, je n'ai personne là bas avec qui j'ai de bons souvenirs éventuels... Alors, ils ne vont pas me manquer. Ici..."

Radditz regarda le dehors, couvert par la pluie... La lumière du feu de Radditz était à peine suffisante pour voir au dehors, mais cela ne le gênait pas... Le monde s'offrait à lui, sans supérieur sadique... Sans personne à massacrer pour une fois... Ou personne pour l'insulter.
Le Sayajin respira un coup puissant, à plein poumon...

"C'EST MA NOUVELLE PLANETE ICI !"

Radditz se retourna ensuite vers le groupe qui squattait sa caverne pour la nuit... Tout sourire.

"Bon. Ce sera spartiate à cause du mobilier détruit par Shiroi, mais cela ne vous dérangera pas j'imagine..."

Puis, le moment venu... Le lendemain, Radditz fit ses au revoir, avant de commencer à sa longue tâche d'adaptation désormais à la vie terrienne...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Libre] Montagne People.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Montagnes Rocheuses-