Partagez | 
 

 [Libre] Montagne People.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Lun Juil 04, 2016 11:40 pm

Radditz regarda la scène, un grain blasé. Ouaip. Alors d'un côté, on avait Ferliost qui était une brutasse effectivement. Heureusement que Radditz était assez bon pour faire les espions, sinon, il aurait eu ce barge au cul... Cela ne lui aurait pas plu du tout... D'un autre côté, le corps de l'humain commençait sérieusement à ne pas le suivre. Il avait probablement acquis une force immense sur une période de temps restreinte...

"Bon, bah encore 5 minutes de ce rythme, et notre ami Shiroi tombera."

Se contenta de dire le sayajin... Avant d'aller chercher une petite théière et des herbes.

"Personnellement, je vais faire un peu de temps... En attendant que cela se calme... Même si personnellement cela me fait marrer. Je me souviens d'un couple qui s'était formé exactement de cette manière..."

Fit le Sayajin, en commençant à faire chauffer l'eau de puits dans la petite théière...


"Vous voudrez du thé les deux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Katsuo Kanzaki

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 63
Age : 18
Zénies : 1694

Données du Personnage
Power Level: 30 000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Juil 05, 2016 1:23 am



Montagne People


Mais pourquoi Katsuo est en train de regarder leur combat ? Il devrait être en train de s’entrainer. Pourquoi leurs histoires l’intéressent autant ? Il perd son temps à regarder un fou cherchant une raison de vivre. Il n’a rien de plus important à faire de sa vie ? Katsuo n’a pas fait cette promesse pour finir ainsi. Tout ceci est vraiment ridicule.
Même Radditz sentait qu’il ne servait à rien dans cette situation. Il allait ce faire du thé ! Il ne pouvait qu’observer le spectacle se disant sans doute à quel point les être de son espèce étaient stupides. Mais vraiment, dans l’échelle de la crétinerie, le jeune terrien ne savait pas que l’on pouvait atteindre un tel niveau.

Sincèrement, Katsuo ne pensais pas que combattre pour une bonne cause était stupide mais dans ce cas-là, il n’y a pas d’autre mots pour le définir. Mais, maintenant Katsuo n’a plus de temps à alloué a cette perte de temps inutile.
Radditz lui proposa du thé tout en faisant chauffer l’eau de puits dans la petite théière. Katsuo reste polis en toute circonstance et décline l’offre du Paysan d’un signe de la tête. Il sortit ensuite de la Grotte du Paysan et s’éloigna de la zone du conflit. Il pouvait toujours voir ce qui ce passais mais préférai s’entrainer afin de devenir plus fort. Sa manière de résonné reste quand même étrange, pourquoi ne pas être partis ? Il y avait quelque chose qui obligeais le terrien a resté. Mais quoi ?
Bonne question…

Katsuo avais pris le temps d’écouté tout ce que disais les deux terriens lors de leur combat. Beaucoup d’information ont été recueillis par le jeune terrien. Ryanne c’était entrainé tous jeune avec des militaires ? A-t-elle été enlevé comme Katsuo et entrainé afin de qu’elles deviennent une arme ? Il semblerait que non, elle parle de l’armée de son père. Elle a donc été entrainée par son père qui est le chef d’une armée de soldat. Tout ce qui se rapporte à cette femme est étrange.

Shiroï lui ? Que dire de lui. Il n’est pas si fou que ça. Sa Folie pourrait être utile en temps de guerre. Il tente de faire régner la « justice ». Une justice qu’il a lui-même crée. Il n’y a pas de miséricorde avec lui. Tous ce qui est impure dois être détruit et tout ce qui s’y approche aussi. Quand on donne du pouvoir à un homme qui se crée sa propre « justice » alors c’est normal que ce genre de chose arrive. Non pas que cela le dérange, mais si les valeurs de Shiroï nuisent à l’humanité, Katsuo ne voyais pas pourquoi  Shiroï ne devrait pas être exécuté de la même manière que les monstres qu’ils pourchassent. Mais n’empêche qu’il y avait un point commun entre Katsuo et ce terrien, les deux sont destinés à être des armes. Non il ne faut pas déconner, ce type, s’il n’est pas contrôlé est un vrai danger.

Mis à part la santé mentale du terrien, il y avait aussi sa santé physique qui s’aggravait. Non mais ce n’est pas très saint ce qui lui arrive. Peut-être un résultat néfaste du à sa folie sanglante. Mais ça ne le dérangeait pas vraiment. Nul ne doute que ça finira mal pour lui… Mais ce n’est pas très important, car qu’il reste en vie ou qu’il meurt. Ce sera inéluctablement le même résultat, une folie meurtrière sans précédent. Katsuo ne pense pas qu’il est un danger pour la race humaine donc il peut tolérer son existence… Mais, c’est une question de principe. Pourquoi tué un être qu’il ne nous a rien fais, qui est inoffensif et surtout avec le plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

Rang B [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 217
Age : 20
Zénies : 13300

Données du Personnage
Power Level: 6 762 814
Power Level en Kili: 130
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Lun Juil 18, 2016 8:35 pm






Montagne People


Clôture du rideau

Quelle vivacité ! Quelle souplesse ! Tout cela est à la fois TRÈS énervant et MAGNIFIQUE ! Chacun de ses gestes trahit une certaine maîtrise, un entraînement intense, en somme qu'elle est bien plus que ce qu'elle affirmait ! Mais en réalité elle m'insulte, je le sais bien... Non seulement parce qu'elle respire encore, mais au delà de cela également ! Certes elle évite et dévie la plupart de mes coups avec habilité, même si certains, surtout mes tours de passe-passe, l'atteignent, mais elle ne fait que donner l'impression de riposter... Ses assauts... Depuis le début elle ne fait que jouer ! A aucun moment elle ne semble avoir été prête à tout faire pour l'emporter ! Elle ne fait que me ménager, mais que croit elle faire ? Que je m'épuiserai et qu'elle pourrait en profiter ? Ou que ça me ferait croire en ses mensonges ? Non ! Tout ce que cela me fait percevoir c'est son arrogance, sa certitude qu'elle m'est forcément supérieure. Pourtant, ne voit elle pas ? Si elle étouffe elle même cette flamme, ses seules réserves, elle n'a aucune chance de réellement me meurtrir ! Tout au plus me repoussera t-elle un peu, comme elle l'a déjà fait, mais ça ne marchera plus ! Je connais ses ruses et toujours à cause de l'absence de passion dans ses gestes elle m'apparaît bien trop académique, presque prévisible ! Or rien n'est plus triste qu'un ballet splendide, mais bien trop froid, il va donc falloir que le final soit des plus brûlants...

Néanmoins le décor lui même commence à se lasser de ce spectacle qui dure depuis bien trop longtemps, et si cela lui permet d'échapper à un de mes assauts qui aurait dû ouvrir la conclusion, cela m'offre l'opportunité parfaite de la planter à même ce sol qu'elle vient de rejoindre ! Ce serait si simple, mais avant d'achever la proie il faut la laisser se débattre ! A me jeter sur elle je recevrai à coups un de ses coups de sab... De pieds, ou autre chose issu d'un quelconque réflexe, digne de ceux qui ont bien trop l'habitude de réagir d'une certaine façon à une certaine situation ! Ainsi c'est avec un rictus que je l'observe asséner un léger coups dans le vide... MAINTENANT ! Ce n'est qu'à cet instant, alors qu'elle ne pourra pas réagir sur le champs, que je me lance sur elle, ma chère lame pointée sur son corps.

Mais encore une fois, seuls quelques centimètres me séparent d'elle quand je sens une pression s'exercer sur un pan de ma cape ! Bon sang, je savais que j'aurai du y faire attention ! Enfin cela étant, la force exercée est juste suffisante pour me déstabiliser et me forcer à tituber sur quelque pas avant de me retourner, alors qu'elle en est encore à se relever... EHehe... C'était moi qui saignait le plus, enfin je crois, je ne m'en rends pas bien compte, mais c'est elle qui a l'air le plus pathétique, contrainte à user de son arme pour se relever, couverte de boue... Sous une forme digne de ce qu'elle est, un déchet qui n'est qu'une menace et une honte à la fois pour l'humanité, une tâche qu'il faut nettoyer ! Mais cela ne l'empêche pas de parler de nouveau, me traitant de nouveau de fou, alors qu'elle avoue elle même qu'elle est issue des rangs même de ceux sensés protéger notre monde, ou tout du moins la façon dont certains le considèrent, sans que cela ne l'empêche d'être un de ceux cherchant à le détruire, ou tout du moins de servir l'un d'eux ! Non cela ne prouve qu'une chose, une pensée, qui m'échappe sur un ton rêveur.

"Il n'y rien que tu puisses protéger..."

Elle ne peut pas protéger la terre, elle ne peut pas protéger les objectifs de son maître, elle ne peut pas se protéger... Et elle ne peut CERTAINEMENT PAS me protéger de quoi que ce soit ! Alors pourquoi elle insiste, pourquoi... Pourquoi ? Je... J'ai du mal à comprendre quelque part maintenant. Elle est comme Gray ? Non... Non ce n'est pas possible, même lui je l'ai tué, d'une certaine façon et elle EST coupable je le sais ! JE LE SAIS ! Et enfin elle le montre ! Ce qu'elle prépare, cette énergie qui entoure ses mains...  Son masque se craquelle et elle se décide enfin à me tuer ! Et sans craindre, EN PLUS, de faire prendre des risques aux deux spectateurs. Après tout, si elle me rate, c'est eux, derrière moi, qui subiront son assaut. Un sacrifice nécessaire, que je commettrai au besoin, mais dont elle sera la première responsable. Mais qu'ils ne s'en fassent pas, ils seront vengés !

Cette fois, ça a l'air bien plus sérieux que l'autre petit tour qu'elle m'avait réservée, et je crois qu'il ne sera pas bon pour moi de le subir celui là ! Mais ce n'est pas un problème, nulle surprise ici, elle est toujours aussi prévisible ! Ainsi, dès que je vois l'énergie quitter sa main, je me décale d'un bond de sa trajectoire ! Un grand bond d'ailleurs, nécessaire au vu de la largeur de l'attaque, mais maintenant  c'est bon...  Je peux m'élancer droit sur elle ! Un instant, je sens le sol se déformer sous mes pieds, du coin de l’œil j'aperçois son projectile frapper le sol... Et j'ai juste le temps de réagir en un nouveau saut avant que la terre n'achève de se déformer, de se tordre sous son assaut, formant un véritable mur de terre mouvant, dont j'effleure le sommet de mon pied, que ma main libre vient caresser... Avant d'y prendre appui pour me projeter vers elle. Voilà qui était une bonne idée, je l'avoue, cacher une attaque derrière une autre, mais cette fois, j'en tire mon profit, l'appui dont je bénéficie me permettant de m'élancer droit sur elle. Je souris tant que j'en sens ma peau en craqueler...

Seulement il y a quelque chose... Ce n'est pas la voix de mon vrai visage, c'est autre chose... Mais je ne sais pas exactement quoi ! Un sentiment, une sensation...

Et si elle avait juste vraiment cherché à éviter de tuer les deux dans la grotte ?


Tais toi...


... D'un geste souple, alors que je suis dans les airs, fondant dans sa direction, je lance ma lame dans sa direction...

Et s'il s'agissait vraiment là de son vrai visage ?

TAIS TOI !


... Je sais qu'elle va l'esquiver, c'est pour cela que, prévoyant son mouvement, je l'attends pour lui projeter un peu de boue, dissimulée dans ma main libre, afin de l'aveugler... Je la lance.

Et si elle disait la vérité ?

TAIS TOI !

Je n'atterris pas directement sur elle, profitant de sa surprise, voir de sa probable cécité, je tente de profiter de mes jambes fléchies pour en tendre une et faucher les siennes, tandis que ma main récupère ma lame plantée dans la boue... Une fois cela fait je me redresse un peu, juste assez pour accompagner sa chute en agrippant et finir par la dominer, plantant violemment mon arme dans sa gorge, mon large rictus sur les lèvres... C'est fini... Fini...

Alors... Pourquoi je sens encore mon sourire alors que je n'en ai plus envie ? Pourquoi je sens mes yeux s'emplirent de larmes ? Pourquoi la main tenant mon arme tremble autant ? Pourquoi tout mon corps me fait mal ? Pour.... Pourquoi la lame est elle planté dans la boue, à côté de ma cible ? Je l'ai raté... Non, c'est autre chose, autre chose...

"POURQUOI ?! Pourquoi je n'arrive pas à te tuer ?! Tu es coupable, je le sais ! Je le sens ! Alors POURQUOI je te crois ?! Pourquoi j'ai mal ? Pourquoi... Ça brûle... "

Brûler... C'est bien ça la sensation... Même si je sens bien la plaie de mon bras me faire souffrir, même si j'entends presque les os qu'elle a frapper se tendre jusqu'à craquer, même si je sens le sang emplir ma bouche, je sens... Je me sens brûler...

Mais je ne veux pas... Je ne veux pas... Souvenir...

----------------------------------------------------------------------------------------

C'était un spectacle quelque peu effrayant qui s'offrait à chacun d'eux, et surtout à Ryanne... Depuis que Ferliost avait prit appui sur le sommet de la vague, son sourire déjà dément semblait s'être figée, craquelant même légèrement les commissures de ses lèvres, formant une grimace sanglante... Et d'autant plus malsaine qu'elle ne semblait plus se mouvoir... Et ce alors même que son possesseur s'était mis à pleurer des larmes légèrement teintée de rouge, laissant deviner que les vaisseaux sanguins de ses yeux, comme le reste de son corps, n'avaient pas été épargné... Il y avait également le sang s'écoulant de ses blessures qui semblait venir en plus grande quantité. Mais le pire dans le fond était probablement la voix de Ferliost, qui lors des étranges questions adressées à Ryanne laissées transparaître toute la souffrance qui habitait son corps, mais à laquelle s'ajoutait autre chose, un mélange de haine, d'amertume et de tristesse... Mais ce fut juste après ce dernier éclat que tout prit fin, le jeune homme au demi masque s'affaissant brusquement, le sang goûtant de ses lèvres. IL semblait mort, mais un examen attentif révélait qu'il respirait encore faiblement.

Quoi qu'il en soit, le rideau s'était fermé.

Explication:
 



© Codage By FreeSpirit




Dernière édition par Ferliost le Dim Juil 24, 2016 7:39 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Juil 19, 2016 10:12 pm


Dans le vacarme produit en grande majorité par la projection de ma vague d'impuretés, j'entendis à peine Radditz déclarer une hypothèse soutenable :

- Bon, bah encore 5 minutes de ce rythme, et notre ami Shiroi tombera.

Cela dit, j’espérai que la chute de mon adversaire ne rimerait pas avec une perte totale de sa vitalité. Il ne devait pas mourir, et je ne le devais pas non plus. L'espace d'un instant, je crus fermement avoir submergé Shiroi avec mon mur de boue mobile. Même sous les pulsations douloureuses de mes quelques plaies accumulées, le Cœur de pierre m'assurait un bonne marge de lucidité. Par contre, mes réflexes allaient en s'amenuisant. Mon esprit demeurait vif, mais mon corps luttait en permanence face à cette rude succession d'efforts.
Radditz marmonna quelque chose en rapport avec je-ne-sais-plus-quoi, et ponctua sa phrase d'une remarque faite au sujet de la formation d'un couple qui me fit tourner la tête dans sa direction et me laissa coi. Je restai muette, songeant à ce que le chevelu baraqué vêtu de haillons n'ait pas pu prononcer cette chaîne de mots afin de nous soumettre une idée aussi incongrue que grivoise. Puis je secouai la tête pour me purger l'esprit de telles balivernes.
Au même moment vint le danger. Un danger terriblement proche, me procurant un infâme frisson assez puissant pour briser ma contenance gérée par le Cœur de pierre. Dans un combat, le manque d'attention entraîne très souvent de lourdes conséquences.
Impossible d'y échapper dans les temps. Il me fallait encaisser cet assaut aérien de toute urgence !
Ma lame racla violemment le tranchant de la sienne dans un bruit strident, comme le bruit des ongles passés sur un grand tableau en ardoise, mais la véritable offensive n'était guère celle à laquelle je m'attendais. En effet, le vicieux avait dans son autre main une poignée de boue bien consistante et me la lança en plein face.
Shiroi fit mouche, et ma vue vira au marron avant de prendre les teintes d'une obscurité glaciale.
Aucune lame ne me traversa le corps, mais j'entendis d'une oreille l'épais gargouillis de la boue mélangée à l'impact étouffé d'une pointe vive.


- Haaa ! Mes yeux ! Vous êt-

Pas moyen de finir ma phrase.
Je m'essuyai les yeux d'un revers de manche déjà souillée tandis que je sentis le sol se dérober sous mes pieds et le monde basculer. Quelque chose venait de balayer sournoisement mes appuis. Impossible de déterminer l'origine de ce désastre.
J'ouvris un œil un peu embrumé pour découvrir le visage affreux, couvert de multiples plaies, de craquelures macabres et d'autres fissures morbides, de Shiroi. Ce faciès flou était fendu d'un sourire figé à vous secouer les entrailles de terreur. Peu après cette analyse aussi atypique que traumatisante, la lame de mon bourreau en devenir fut projetée vers ma gorge. Le sombre voile de la Mort se dessinait déjà dans le ciel grisâtre, menaçant de m'emporter dans l'autre monde quoi que je fasse.
Je fermai mon seul œil encore utilisable lorsque la partie gauche de mon visage fut éclaboussée par de la boue. Un liquide froid qui m'extirpa aussitôt de mon abandon. Stupéfaite, je parvins à ouvrir une nouvelle fois les yeux - malgré une sensation désagréable du côté droit de mon champs de vision - et vis la lame de Shiroi plongée dans la boue, juste à côté de mon cou.
Quelques gouttes de sang perlèrent sur mes joues et me poussèrent à m'enquérir de mon assaillant.
Pourquoi ne m'avait-il pas transpercé ? Comment avait-il pu manquer de me poignarder dans de telles circonstances ? J'étais condamnée et j'en étais persuadée.
Contre toute attente, Shiroi partagea ma stupéfaction :

- POURQUOI ?! Pourquoi je n'arrive pas à te tuer ?! Tu es coupable, je le sais ! Je le sens ! Alors POURQUOI je te crois ?! Pourquoi j'ai mal ? Pourquoi... Ça brûle...

En toute honnêteté, moi-même je ne le savais pas.
Durant tout le combat, Shiroi n'avait retenu aucun de ses coups, aucune de ses passes. Il m'avait feintée dans l'optique de m'infliger une attaque mortelle une fois ma garde abaissée. Mes mots n'avaient pas atteint leur cible... Ou peut-être que si ?
Je n'en étais pas sûre.
Ma bouche s’entrouvrit pour essayer de répondre à toutes ces interrogations, mais rien n'en sortit. Pas un son. Et mes joues étaient humides. Je mettais mise à pleurer, sans avoir le visage secoué par le moindre sanglot. Juste des larmes qui s'étaient probablement échappées de mes yeux en même temps que le Cœur de pierre s’était arrêté, mélangé à la bouse légèrement piquante. Ou alors, le cri du cœur de Shiroi, lors de son dernier éclat de voix, m'eut transmis toute sa tristesse et son désespoir. Je ne pus entrer en synergie avec la pointe de haine émise par l'intonation de sa voix; cette dernière ne me ciblait pas, j'en avais la conviction.
Bon, au moins, je ne m'étais pas fait dessus.
Les yeux injectés de sang de mon adversaire se fermèrent lentement, et je parvins, avec les derniers vestiges fragiles de mes réflexes rudement mis à l'épreuve, à réceptionner le concerné avant qu'il puisse s'écrouler dans la boue. Plaies ouvertes et saletés ne font pas bon ménage. Une douloureuse piqûre de rappel secoua mon bras meurtri tandis que ma lame reposée dans la boue. Pour l'instant, je n'en avais cure. Les doigts de ma main plus ou moins intacte cherchèrent instinctivement le pouls de Shiroi.
Il était considérablement affaibli.
Je relevai la tête en cherchant de l'aide du regard. Radditz et l'épéiste se tenaient non loin de la scène. En essayant de soulever le corps de Shiroi, une brûlure atroce me saisit le bras et s'étendit jusqu'à mon épaule comme un violent coup de jus.


- Uuuuuurh !! J...Je n'arrive pas à le soulever ! Et il respire encore... peut-être pas pour longtemps. Par tous les dieux qui ont existé dans ce monde de brutes, bougez-vous et venez m'aider ! tonnai-je d'une voix rauque, avant de secouer la tête pour m'y prendre plus en douceur malgré les éclairs de douleur qui me tiraillaient le bras : Je veux dire... Shiroi n'est pas un mauvais bougre, ni même un assassin sans cœur. Je pense qu'il est simplement victime... d'une pensée traumatique, de quelque chose d'ultérieur à notre rencontre... Une sorte d'analogie avec un puissant souvenir. Alors il nous faut le sauver ! Et tout de suite !

Je les suppliai du regard en fronçant les sourcils, espérant les voir réagir au quart de tour. La tête me tournait un peu, mais ces vertiges me paraissaient supportables. J'avais un grand blessé sur les bras, et c'est tout ce qui comptait dans l'instant ! Mon bras passait aussi en second plan. La vie d'un homme se jouait, et cette existence pouvait s'éteindre en une poignée de secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Jeu Juil 21, 2016 12:27 am

Radditz, tranquillement regardait le combat. La technique était travaillée et les combattants montraient une certaine expérience. Si le sayajin avait eu un niveau de puissance suffisant, cela aurait été avec plaisir qu'il se serait joint à la mêlée, mais bon. Ce n'était pas le cas.

A la place, le sayajin pouvait toujours appliquer les bases du premier secours. Préparer les bandages qui seraient bien entendus nécessaires une fois que les deux guerriers auraient terminés leur corps à corps. C'est fou comme des fois les combats au corps à corps entre un homme et une femme auraient pu être largement plus agréables dans une autre pièce...
Mais là, le sayajin digressait.

Alors, le sayajin repenti joint les gestes à la pensée et alla chercher tissus et plantes. De quoi stopper des hémorragies quand elles se présenteraient. Du moins, le temps d'amener le ou les blessées à l’hôpital ou ce qui tenait lieu de centre de soin sur cette planète.

Finalement, le combat s'arrêta, avec le corps de Ferliost qui commença à mal supporter sa propre puissance et l’ingéniosité de Ryanne... Qui se mit à leur hurler dessus de venir les aider.
Heureusement pour elle, Radditz avait terminé son morceau de viande et apportait donc le matériel de premier secours à ce type étrange qu'était Ferliost.

"Calme gamine... Je vais d'abord lui appliquer les premiers soins d'accord ? Ensuite, tu ou le chevalier, ira le foutre au premier dispensaire ouvert... "

Le sayajin n'avait aucun réel sentiment à leur sujet, si ce n'est que Ferliost faisait un peu trop le con. Enfin, Shiroi, vu que Radditz ne connaissait le terrien que sous ce nom là.
Revenir en haut Aller en bas
Katsuo Kanzaki

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 63
Age : 18
Zénies : 1694

Données du Personnage
Power Level: 30 000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Jeu Juil 21, 2016 2:37 am



Montagne People


Etrange. Oui ce mots définis parfaitement la rencontre que Katsuo viens juste de faire. Un ermite vivant dans une grotte, une femme à l’aura démoniaque et un homme qui semble être le plus étrange… La vie réserve souvent des surprises. Shiroï et Ryanne se sont affrontés. Ce combat a été incroyable, même si Katsuo ne le montrais pas, ce combat l’avais vraiment surpris.
D’autres individus comme lui vivaient donc dans cette planète. Il ressentait à ce moment précis, un sentiment nouveau qu’il n’avait jamais ressenti auparavant. Peut-être de l’excitation ? Ou alors de la peur ? Qui sais ce qu’il ressentait. Il devait dans tous les cas devenir plus fort.
Ainsi, le combat prix fin. Shiroï perdit ce combat avec classe. Il semblerait que son corps n’a pas supporté autant de haine. Ryanne s’époumona en demandant de l’aide. Radditz partis chercher  sa trousse de médecine. Elle voulait le sauvé ? Mais, il a tenté de la tué à mainte reprise.
Les réactions humaines sont des choses étranges. Katsuo qui ne semblais pas ressentir le moindre sentiment aurais sans doute abrégé la vie de cet individu. Mais, étrangement, la réaction de la jeune fit changer la réaction du terrien. La bonté humaine existe depuis longtemps, mais à ce niveau… Il ne l’avais jamais vue. Pardonné un être qui a tenté de vous tuer…
Katsuo c’est approché du groupe. Il y avait du sang partout.

Radditz : « Calme gamine... Je vais d'abord lui appliquer les premiers soins d'accord ? Ensuite, tu ou le chevalier, ira le foutre au premier dispensaire ouvert... »

Ryanne aussi était blesser, Katsuo le seul être valide qui pouvais emmener le jeune terrien à l’Hôpital le plus proche.  

Katsuo : « Je m’appelle Katsuo et je vais m’en occupé. Il faut bien que je serve à quelque chose.»

C’était au tour de Katsuo d’apprendre quelque chose. Lui qui ne pensaient pas que la journée allait être aussi longue.

Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Lun Juil 25, 2016 11:02 pm


Ah ! Les braves finirent par réagir. Et étonnamment vite car, le temps que je finisse d'expliquer ma théorie psychologique au sujet de Shiroï, Radditz eut le réflexe d’apporter le matériel de premiers soins. Étant donné sa carrure, je me disais que cet homme savait ce qu'il faisait. Avec une telle musculature, nul doute que son passé ne devait pas être rose. Sans compter le fait que cet individu mystérieux jouait aux ermites dans une montagne à l'écart de la civilisation. Il ne paraissait pas si vieux que ça. Un peu blasé, certes, mais guère très âgé.
Tout en soutenant le poids de Shiroï à l'aide de mon bras encore en forme, j'écoutai le soi-disant paysan nous énoncer son plan :


- Calme, gamine... Je vais d'abord lui appliquer les premiers soins, d'accord ? Ensuite, tu ou le chevalier ira le foutre au premier dispensaire ouvert...

Et mon tour suivrait logiquement juste après. Je lançai un regard insistant vers ma lame plongée dans la gadoue, sans pour autant omettre les deux couteaux de chasse de l'évanoui. Je me demandais intérieurement qui allait conserver les armes de Shiroï ?
Moi, peut-être ? J'en doutais fort, ne sachant pas comment leur propriétaire le prendrait en me voyant avec.
Radditz ? Non plus. Si mes soupçons le concernant étaient exacts, il risquait gros à croiser encore une fois la route de Shiroï.
Notre dernier invité finit par se manifester. Autant vous dire que j'en fus rassurée. Jusqu'alors, son impassibilité me rendait mitigée à son égard. Tant qu'il ne profitait pas du sommeil forcé du patient pour lui planter une lame dans le ventre, je ne pouvais pas me permettre de le contredire.


- Je m’appelle Katsuo et je vais m’en occuper. Il faut bien que je serve à quelque chose.

Je hochai la tête à l'intention de mes deux compagnons d'infortune, puis je permis à Katsuo de soutenir le corps de Shiroï afin qu'il ne sombre pas dans la boue. Du mieux que me le permettait ma blessure, je serrai les dents pour éviter de grogner de douleur. Encore un peu de temps et je parviendrai à calmer mes nerfs à vif.
Bref, en laissant Katsuo s'occuper du blessé majeur tandis que Radditz se servait logiquement de son kit de secours, je récoltais déjà les armes dans le bourbier qu'on pouvait facilement affubler du surnom de "champ de bataille".
Une fois chose faite, je revins aussitôt pour tendre les deux armes de Shiroï à l'homme que je considérais de prime abord comme un chevalier.


- Je n'ai nul doute quant au fait que vous parviendrez à gérer habilement la situation, et votre clémence au sujet de Shiroï me touche beaucoup, bien que je ne connaisse pas beaucoup cet individu... Je vous en remercie humblement ! m'exclamai-je en m'efforçant d'afficher un sourire convaincant. J'ai réfléchi au sujet des armes de notre boucher inconscient ! Il est plus avisé de vous les confier, Katsuo. Je doute fort que Shiroï soit le bienvenu céans, et je suppose qu'il ne sera pas du tout ravi de me voir me promener avec, à l'avenir. Pour cette tâche, vous êtes décidément le mieux placé, assurai-je en glissant la Caladbolg dans son fourreau.

Juste après mon intervention et mon approbation, je pris un petit moment à l'écart pour évaluer correctement les dégâts de mon avant-bras ensanglanté et poisseux. A l'abri des regards tout en grimaçant et de dégoût et de douleur, je levai une main au-dessus de la plaie zébrée de rouge bordeaux et de tâches de boues persistantes.
Tout compte fait, je ne tenais pas à attendre patiemment mon tour pour les premiers soins. Mon Ki allait servir à autre chose qu'à détruire, et ça allait me piquer un petit moment. Je pris une grande inspiration, mordis le col de ma toge aussi fort que je pus et...


- 'Cha va fai'e mal... T'ès mal, soufflai-je en gardant les yeux rivés sur l'opération.

Survolant ma plaie, je me servis de la chaleur de mon Ki pour brûler la majorité des impuretés qui jonchaient mon membre blessé. Ce fut une action millimétrée, car la moindre erreur entrainerait une très vilaine brûlure potentiellement permanente et assurément disgracieuse.
Je luttai pour garder les yeux ouverts, et réprimai une puissante envie de pleurer lorsque la chaleur passa sur ma plaie. Ma gorge produisit un son déplaisant à travers le bâillon improvisé.
Après avoir jeté un regard par-dessus mon épaule, des larmes aux coins des yeux, je soufflai sur ma plaie cautérisée afin de faire fuir plus rapidement la fumée et les effluves abominables qui s'en échappaient.
Puis, toute guillerette - sans oublier d'effacer les résidus de larmes qui embrouillaient quelque peu ma vision- , je me dirigeai vers Radditz pour lui chuchoter quelque chose à l'oreille :


- Monsieur Radditz, j'ai quelque chose à vous demander. En privé, si possible, fis-je en posant un instant mon regard vers Katsuo. Cela dit, si vous refusez, je comprendrais. Je tenais simplement à vous donner de plus amples renseignements sur ma précédente décision, celle qui concerne les armes de Shiroï. Disons que j'aime expliquer mon point de vue sur des choses de ce genre... Êtes-vous disponible ?

Les mains jointes dans le dos, penchée à côté de Radditz, en dissimulant adroitement ma blessure désinfectée par mes... "soins", je lui adressai mon plus beau sourire. Le genre d'expression faciale laissant paraître une innocence prononcée et un côté légèrement amusé. De quoi égayer un peu cette morne journée.
Un simple sourire peut faire des miracles, permettre à un entourage accablé par les évènements de voir le monde sous un angle moins sombre ou, dans notre cas, entamer une discussion très enrichissante. Surtout que j'avais une petite idée concernant le mystère qui pesait sur mon interlocuteur isolé de tous. Lui présenter ma vision des chose pour ensuite admirer sa réaction me faisait trépigner d'impatience ! Rien de tel que des mots après la bataille ! Avec en prime la résolution d'une énigme à la clé.
Je me sentais merveilleusement bien malgré le triste état de ma toge crottée.


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Lun Sep 12, 2016 8:18 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Lun Sep 12, 2016 1:03 am

Le Sayajin soupirait, alors qu'il bandait le jeune homme. Mon dieu, et dire qu'il espérait tomber sur des gens moins bourrins que les sayajins sur cette planète... C'était raté. Il avait beau s'être isolé dans un coin supposément peinard... NON. Les emmerdes venaient quand même à sa porte à vitesse grand V.
Radditz soupira, tout en continuant à bander le jeune homme... Jusqu'à ce qu'il soit satisfait du résultat. Yup, Shiroi était plus proche de la momie que de l'humain, mais il tiendrait jusqu'à l'hôpital, c'était certain.

Le jeune sayajin se leva, avec Shiroi dans ses bras puissants et musclées, avant de le donner à Katsuo, le chevalier. Qu'est ce qu'était un chevalier au fait ? Une sorte de guerrier d'accord. Mais pourquoi les gens semblaient lui faire confiance ? Et pourquoi il parlait comme s'il était le meilleur, ou alors qu'il savait ce qui était le mieux pour tout le monde ? C'était spécial...
Une autre chose à apprendre sur les Terriens...

En attendant, l'odeur de chair brulée emplissait la caverne, et Radditz ne remarqua pas du tout l'action entreprise par Ryanne pour se soigner. C'est pourquoi il se tourna vers elle avec ce qui lui restait de bandages propres, pour lui proposer...

"Besoin d'un bandage ? Je peux t'en faire un si tu veux. Je crois que t'as été blessé face à l'autre taré..."

Mais le Radditz zyeuta rapidement le bras de son interlocutrice qui se rapprocha drôlement rapidement de lui, avant de lui murmurer qu'elle avait à lui parler seul à seul... Hum... C'était... Etrange. Définitivement étrange... Mais d'un autre côté, cela semblait être une caractéristique de cette planète...

"... Bien sûr. Pourquoi pas ?"

Après tout, des deux bourrins, Ryanne était la seule à s'être excuser et à avoir tenter d'empêcher le combat. Cela valait le coup d'au moins écouter ce que la jeune épéiste voulait lui dire...
Mais cela n'expliquait pas pourquoi... la jeune femme semblait... Lui cacher son bras ? ... Bon, ce n'était pas à lui de juger, il était bien un alien après tout. Il se contenta d'attendre que Katsuo soit parti pour proposer une tranche de viande de dinosaure à la jeune femme, ainsi qu'une chaise. Il fallait rester agréable après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Lun Sep 12, 2016 9:36 pm


Un brin de causette avec un faux paysan ! Que rêver de mieux, franchement ? J'appréciais grandement de converser avec des gens aussi mystérieux. Après tout, les plus réservés cachent souvent des secrets terriblement croustillants ! A mon humble avis, le dénommé Radditz ne dérogeait pas à la règle. Et malgré son petit côté ronchon, il s'était montré très aimable autant avec Shiroï - le brise fer doublé d'un fou sanguinaire - qu'avec moi. Ne pas l'avoir vu combattre pour préserver son petit confort, tout en m'accordant sa confiance, agrémentait mon optimisme naturel à son égard.
En somme, je ne m'adressais point à un vilain bougre ivre de batailles. Plutôt à une sorte de retraité précoce...
Le brave lui avait proposé son aide, mais ce genre de chose pouvait attendre encore un peu. La cautérisation de ma plaie finirait pansé après avoir pris un bon bol d'air ! Certainement pas avant. Loin de moi l'idée de vouloir puer du bras...


- Besoin d'un bandage ? Je peux t'en faire un si tu veux. Je crois que t'as été blessé face à l'autre taré...

Je secouai donc la tête en agitant un index devant mon visage, décrivant des petits cercles dans l'air afin de signifier que nous verrons cela plus tard. Sans exposer mon bras encore un peu fumant, bien évidemment. Mieux valait attendre que le tout s'apaise pour ne point inquiéter mon interlocuteur attentionné.
Hors de question de l'inciter inconsciemment à se désintéresser de mes futures paroles.
Quoiqu'un peu hésitante, sa réponse ne tarda guère :


- ... Bien sûr. Pourquoi pas ?

L'intrigué me proposant une chaise accompagnée d'une tranche de viande conséquente, je m'installai aussitôt en le gratifiant d'un sourire reconnaissant. Là encore sans recourir à mon bras blessé ! Vous êtes fatigué que je vous le rappelle ? Et bah, tant pis ! Ce petit détail ne devait en aucun cas troubler l'expression faciale de Radditz, auquel cas je peinerais à anticiper ses prochaines réactions suite à mes propos.

- C'est très aimable à vous, Monsieur Radditz ! Merci beaucoup... et désolée pour vos meubles. Ce n'était vraiment pas prévu, renouvelai-je mes excuses en soupesant la tranche de viande issue d'un dinosaure abattu.

Un morceau de barbaque drôlement pesant et assurément consistant ! Le genre de nourriture englouti en moins de deux par un Kodaïan sauvage ou une Khail affamée, pour mieux s’entraîner par la suite.
Non, décidément, ce bon vieux Radditz ne risquait pas de me cacher son petit jeu bien longtemps. Je connaissais un peu trop de choses sur leurs petites habitudes...
Via une grande inspiration en guise de prémices d'une longue tirade, j'amorçai mon dialogue à la manière discrète d'une conspiratrice aguerrie :


- Bien ! Où en étions-nous... ? entonnai-je avec une pointe de malice dans mes chuchotements. Les lames de notre "taré" ! Nous n'allons pas y aller par quatre chemins. Shiroï déteste les démons, mais pas seulement. A moins avis, il aurait été relativement dangereux de vous les confier pour qu'il vienne les récupérer plus tard. D'autant plus que le bougre en question ne risque plus d'être le bienvenu à vos côtés, expliquai-je à un rythme modéré avant de reprendre en regardant Radditz droit dans les yeux, sans la moindre once de méchanceté : Le fait que vous ayez également proposé une telle organisation ne m'étonne pas, mais les raisons qui vous ont poussé à le faire sont bien plus subtiles..., supposai-je en tournant la tête afin de lui lancer un petit regard en coin. Vous n'êtes pas de cette planète, n'est-ce pas ? Je pense même avoir rencontré quelques-uns de vos congénères avant de tomber sur vous. Votre manie de vouloir toujours manger de la viande, votre incroyable voracité et votre façon d’observer le monde... sans omettre votre force hallucinante au point de pouvoir soulever un dinosaure sur vos épaules ! Des êtres réellement fascinants ! m'exaltai-je en m'efforçant tout de même de garder un minimum de contenance, juste au cas ou. Pour résumer, Shiroï aurait très bien pu vous prendre pour cible à ma place. Étranger ou prétendue démone, quelle différence ? Face à sa sauvagerie, vous auriez pu y laisser la vie. Une perspective sanglante peut propice à mes aspirations.

Je fis une courte pause avant de reprendre, reluquant ostensiblement ma tranche de viande. Pour dire vrai, je crevais d'envie de la dévorer ! Il fallait bien récupérer le sang perdu, non ? Mais parler la bouche pleine m'incommoderait...

- Croyez-vous aux élucubrations de Shiroï ? Celles qui me concernent, je précise..., soupirai-je en gardant les yeux baissés sur la nourriture.

Démone ? Semi-démone ? Suppôt du diable ? Créature des Enfers ? Sous-fifre d'un monstre ? Aberration déguisée ? Au choix ! Tout ça pour avoir bu un peu de sang d'une entité présumée démoniaque ? Sans blague !
Cela dit, la perception de Shiroï dépassait mes plus grandes espérances. Déceler ainsi la nature profonde de mon Ki, d'un simple regard... de quoi vous faire pâlir de jalousie !
Je tapotais nerveusement du doigt contre ma cuisse, sans même m'en rendre compte.
La puissance de Shiroï, sans son manque de contrôle, dépassait allègrement mon niveau actuel. Un adversaire redoutable...
Mais qu'en pensait mon interlocuteur à la longue crinière sombre ? Que savait-il des démons ? Comment me voyait-il à présent ?
Je l'interrogeai d'un regard persistant.... puis je repensai à ma plaie cautérisée, enfin débarrassée de ses ignobles senteurs de chair brûlée. Manche retroussée, je tendis donc mon bras à Radditz, un sourire aux lèvres.


- Si votre proposition de bander ma blessure vous tient toujours à cœur, je suis preneuse ! dis-je d'une voix enjouée.
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Sep 13, 2016 12:30 am

Donc... Une petite conversation avec une jeune dame de la Terre... Une jeune dame somme toute assez sympathique si on omettait la destruction de son mobilier... Mais là encore, c'était principalement la faute de Ferliost... Donc c'était pardonnable et pardonné dans la tête du faux paysan... C'était d'ailleurs assez étonnant de voir que son déguisement avait aussi bien fonctionné, surtout face à ce taré de xenophobe de Shiroi...
C'est pourquoi, Radditz ne tint pas compte du fait que Ryanne ne montre pas son bras. Certes, Radditz l'avait vu blessé, mais pas au stade de ne pas être utilisable...
La petite faisait un peu trop d'effort pour le cacher... Mais personne d'autres qu'eux ne pouvait s'en rendre compte, alors ce n'était pas si grave après tout.
Toutefois, elle accepta la pièce de viande cuite avec plaisir, alors que Radditz commençait à dévorer sa part tel un vrai Sayajin. Il avait la dalle et n'avait pas l'intention de ne pas la combler. Oui c'était une double négation, mais Radditz l'avait lu dans un livre de cette planète. C'était un bon moyen pour améliorer son vocabulaire...

Tiens, la jeune fille s'était excusé pour les meubles... Le sayajin haussa des épaules. Ce n'était pas une grande perte après tout.

"Meh. Les trucs étaient branlant de toute façon. Je les avais fait juste pour passer le temps et meubler un petit peu l'endroit je t'avoue."

Toutefois, la suite du discours eu le mérite de surprendre assez Radditz pour qu'il ralentisse son repas... Avant de reprendre de plus belle. Ryanne était suffisamment forte pour l'envoyer ad patres si elle le voulait. Elle ne serait pas si attentionnée et amicale si elle lui voulait le moindre mal. Donc elle était juste... Intelligente et désireuse d'une conversation.
Radditz releva le nez de son morceau de viande... L'écoutant attentivement... Ah... Elle cherchait également de la compagnie et cherchait à savoir si il avait peur d'elle ou non... Ma foi...

"Tu es polie, courtoise et tu t'es excusée pour le mobilier. Contrairement à l'autre taré t'as tout fait pour éviter le combat. Je considère donc que t'as ptêt du sang de démon, mais que t'es clairement pas de l'Empire démoniaque. Donc non. Je ne pense pas que j'ai quelque chose à craindre de toi. "

Fit le sayajin, se contentant de manger sa viande.

"Mais j'imagine que tu comprennes pourquoi je fais profil bas sur cette planète. Geez, dire que mon peuple est censé être au dessus de la moyenne galactique... J'arrête pas de tomber sur des monstres en termes de puissance."

Fit le Radditz, un peu de mauvais poil, mais toujours d'attaque pour une discussion... Toutefois, il se permit de lui donner un conseil.

"Evite de faire trop confiance à mon peuple. La plupart du temps, s'ils vont sur une planète, c'est pour la raser et la revendre. Crois en mon expérience, si jamais l'Empire galactique apprend l'existence de cette planète, Shiroi risque d'avoir un sacré taff..."
Revenir en haut Aller en bas
Rékon

Rang F [Rayden]
avatar


Masculin Messages : 139
Age : 14
Zénies : 0 z/ Faction : 000Z

Données du Personnage
Power Level: 66 662
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Sep 13, 2016 6:41 pm

« Bien le bonjour jeune homme est jeune dame ! »

Ouaip je venais de sortir d’un buisson accompagné de Nira qui était complètement décoiffé enfin si nous pouvons appeler ça décoiffer, elle l’avait fait exprès pour que les esprits mal tourné ce manifeste… Enfin je crois… Bref là n’est pas la question. Le jeune Rayden coincé sur la terre où je suis avait suivi la conversation et il parlait de meuble, de démon, de viande… Et j’avais l’eau à la bouche car les seules choses que j’avais graillent dans c'bled c’était des insectes et des bonbons, bah le pouvoir de Nira était utile pour éviter de manger une blatte quoi, le changement physique était clairement visible sur mon corps, mais comme c’était la première fois qu’il me voyait je doute qu’ils le remarquent, j’étais un peu plus maigre qu’avant et un tout petit peu plus grand

« Rékon t’a des bras frère c’est des buches maintenant ! »


«Boooordel Nira ça fait deux semaines tu me taquine avec ça ! »


MEst bras ! Je suis tout maigre bordel ! Alors quand le gars arrive avec un énorme morceau de viande sur le dos, il faut dire que je suis tenté de lui voler mais ce serait mettre un coup de crâne à ma mère, et la pauvre dame serait capable de me retrouver et de me mettre un coup de ceinture surpuissant, bah faut savoir qu'une femme qui t’explose au bras du fer tu croises ça tous les jours !
Mais bon faut dire que je regrettais mon approche quand Nira imitait la voix de l’homme à la longue chevelure qui parlait de son peuple qui vendait et rasait des planètes comme des coiffeurs sur des joueurs des foots, bref Nira maintenant qui... Qui s’approche de la fille parlant avec l’homme à la longue chevelure !


« Oi ! Tu es une fille ou un garçon, car… Je vois mal et avec Rékon difficile de savoir si tu es une fille. »


« Aië ma fierté… »
Lâchais-je en touchant ma poitrine pour montrer que j’étais vexé, même si Nira adore me taquiner c’est une façon de montrer son affection donc je ne le prenais pas trop mal
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Sep 13, 2016 9:36 pm


En fin de compte, Radditz se moquait bien de son mobilier de fortune. Mais pour ma part, un travail manuel de ce genre méritait toute ma considération ! Néanmoins, inutile de s'attarder sur de tels détails, étant donné que la discussion devenait de plus en plus intéressante.
Mon sang-froid et ma profonde réticence au sujet du précédant affrontement m'opposant à Shiroï eurent le mérite de m'absoudre des vilaines accusations infondées du fou sanguinaire. De quoi rendre l'atmosphère de la discussion encore plus détendu qu'il ne l'était déjà ! Tout sourire, j'engrangeai toutes les informations susceptibles de m'aiguiller dans un avenir proche. Radditz me croyait à moitié démone, dans le sens où mon sang jouait un rôle dans cette histoire. Je ne pris pas la peine d'éclairer sa lanterne en lui expliquant que je me contentais seulement d'en consommer une petite quantité. Cela dit, dans un sens, absorber un tel breuvage allait assurément transformer une partie de ma personne sur le long terme.
Ce que nous consommons finit toujours par faire partie de nous.
Sauf en vomissant le tout, bien entendu. Une idée aussi peu attrayante que gracieuse.
Bref. Outre l'absence de crainte à mon égard, Radditz finit par éclairer ma lanterne sur une sombre révélation : l'existence d'un Empire démoniaque !
Au vu de la volubilité de mon interlocuteur affable, je lui laissais tout le loisir de continuer à parloter.
Je hochai la tête pour acquiescer la tentative de passer inaperçu du faux paysan. Rien de moins logique avec la manifestation d'adversaires aussi féroces dans les parages, à l'instar de Shinaï. La mention des mots "Monstres en terme de puissance" me fit glousser malgré la dure véracité de cette expression.
Puis vint une mise en garde pas si surprenante. Radditz me confia les sombres velléités de ses congénères vis-à-vis des planètes fertiles. Difficile de ne point prendre en compte un tel avertissement après avoir rencontré un guerrier du calibre de Kodaïan. Un être assez puissant et destructeur pour raser une forêt par pur caprice ! Nonobstant cette attitude anti-écologique, il ne comptait vraisemblablement pas dominer la surface de la Terre, seulement à gagner en puissance en se confrontant aux plus forts. Tout comme Khail, jeune guerrière en quête de connaissances propres à mon peuple si mystérieux à ses yeux !
Mais la menace de l'Empire galactique pendait au-dessus de nos têtes comme une épée de Damoclès prête à nous ôter la tête des épaules.
Je crus entendre d'autres paroles résonner en un écho timide mais, par souci pratique, je les éludai machinalement.
D'autant plus que je tendais inutilement mon bras sous mon nez, à portée du faux paysan à longue crinière... sur le long terme, je commençais à avoir un mal de chien. Radditz était bien trop occupé à engloutir son gros morceau de bidoche avec l’appétit d'un ours sorti de son hibernation.
Je haussai les épaules et lui empruntai ses bandages dans l'optique de protéger ma blessure de tout agent bactérien extérieur. La viande sur les genoux, le regard alternant entre mon travail d'emballage et mon gentil interlocuteur, je déclarai calmement :


- Merci pour tous ces renseignements. L'Empire démoniaque, l'Empire galactique... tant de forces obscures prêtent à fondre sur nous du jour au lendemain ! Je pense avoir eu raison de ne pas abattre Shiroï; sa force nous est nécessaire autant que celle de n'importe qui ! Y compris celles de vos semblables, qui ne sont pas tous aussi monstrueux que vous le croyez.

Sur ces mots, j'allais enfin pouvoir me jeter avidement sur ma grosse tranche de dinosaure !
Une voix accompagnée me poussa à relever la tête vers les nouveaux visiteurs.
Ouaip, Radditz pouvait toujours se gratter s'il cherchait la tranquillité dans ce carrefour des rencontres !
Jonglant du regard entre les deux étranges spécimens, j'encaissai la boutade du plus entreprenant du lot. Une drôle de comparaison effectuée entre son compagnon rachitique et moi-même, vêtue de ma toge ample déchirée et salie par de la boue.
Le genre de contre-exemple poussant les parents à empêcher leurs enfants de se rouler dans la gadoue. Shiroï méritait une bonne fessée ! Même si il en avait déjà eu pour sa santé.
Je penchai la tête en dévisageant le couple, les sourcils levés.


- "Oi" à vous, humbles étrangers ! Vous seriez priés d'essuyer vos pieds avant d'entrer; une règle à ne pas oublier quand il pleut des cordes, fis-je comme si je m'adressai à deux enfants récalcitrants, un sourire amusé sur mes lèvres. Quant à ma féminité, je vous invite à vous en enquérir en essayant de vous glisser sous ma toge. Même si, en conséquence, il se pourrait bien que vous y perdiez plus d'une poignée de vos dents, continuai-je sur un ton contrasté par rapport à mes propos, une voix amicale et tout à fait décontractée.

Fidèle à mes principes, je ne montrai aucune velléité de dégainer mon épée. Surtout pas en ces lieux, en présence de Radditz, face à deux clowns probablement à la recherche d'un gîte et de quoi se remplir la panse.
Suivant ce raisonnement basé sur de simples suppositions visuelles, je me servis de mon Ki d'un violet toujours aussi troublant pour trancher ma part du repas en trois parties plus ou moins équivalentes. Une petite odeur de steak grillé s'échappa de la barbaque proprement ciselée avec des lames de rasoir énergétiques. Histoire de ne point dégoûter nos potentiels compagnons de tablée, je me permis de frôler les morceaux de viande via la paume de la main afin de leur octroyer une chaleur goûteuse.
Le tout ainsi préparé, les nouveaux arrivants ne risqueraient pas de se plaindre ! A l'inverse, cela en ferait plus pour moi. C'était tout bénef' !
Je tendis les deux gros morceaux de mon repas aux vilains petits espions...


- C'est très vilain d'écouter aux portes, vous savez ? Vos énergies respectives ne sont pas passé inaperçues. Mais je n'en tiendrai pas rigueur pour cette fois, étant donné que la faim a dû vous attirer vers le nid de notre très aimable Radditz ici présent ! dis-je gentiment en indiquant le faux paysan à la crinière dense. Je vous demanderais simplement de vous tenir à carreaux; j'ai eu mon quota d'affrontement pour la journée entière ! Je suppose que vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ? Je veux dire par là : pas de cette planète ? Je commence vraiment à ressentir la différence à force d'échanger des mots avec l'inconnu...

Et puis vint le moment tant attendu ! Je mordis allègrement dans mon morceau de bidoche, prête à le faire disparaître dans les méandres de mon estomac.
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mer Sep 14, 2016 2:21 am

Raddditz continua d'enchaîner les morceaux de viandes, tandis que Ryanne ingurgitait et sa nourriture et les informations du Sayajin...

"T'as pas totalement tort, mais dis toi que les Sayajins gentils sont des déviants en général. Moi-même j'ai fait pas mal de choses horribles... Pis j'ai rencontré mon petit frère sur cette planète et mon neveu, un semi. Problème, c'est qu'ils me considèrent comme un méchant, pour de bonnes raisons d'ailleurs..."

Le radis regarda Ryanne une seconde... Avant de soupirer en la voyant encore faire son cirque avec son bras... Il fallait peut-être lui dire que...

"J'ai vu assez de choses étranges dans ma vie pour ne pas m'étonner d'une technique de soin tu sais. Surtout si cela vient d'un être à ascendance démoniaque."

Soudain, le bruit caractéristique d'individu se posant à proximité de la grotte du Radis se fit entendre... A la fin il allait construire un putain d'hotel ! C'était pas censé être un endroit paumé ici ?

"Dit Ryanne, j'ai choisi cet endroit afin de minimiser mon contact avec les gens. C'est normal qu'autant de monde vienne ici ?"

Puis le Sayajin se tourna vers les arrivants et leur indiqua deux chaises encore intacts, les deux dernières.

"Moi c'est Radditz. Le premier qui fout le boxon, c'est mon pied dans son cul. Sinon, vous êtes libres de restez vous abritez cette nuit et de bouffer du dinosaure."

Dit sommairement le Sayajin, tout en observant les nouveaux arrivants... Ils étaient assez étranges ces gens-là, et venant de sa part cela voulait dire pas mal de choses. Non, définitivement, c'était vraiment un putain de rond-point sa petite planque peinarde... L'analyse de Ryanne estimant qu'ils étaient étrangers à ce monde était correcte, sans aucun doute mais...

"Drôle. J'avais jamais vu de types avec des tatouages sur la gueule comme lui et une boule de chewing gum. C'est une première, même pour moi... Et t'inquiètes gamin. C'est en mangeant de la barbaque que tu deviendras grand et costaud. C'est bon pour ton cas. Allez, double ration pour toi."

Fit le Sayajin, dans un effort pour être chaleureux et amical avec le jeune garçon... Être petit et timide... Lui aussi avait connu sur Vegeta et il compatissait de tout son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Rékon

Rang F [Rayden]
avatar


Masculin Messages : 139
Age : 14
Zénies : 0 z/ Faction : 000Z

Données du Personnage
Power Level: 66 662
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mer Sep 14, 2016 1:19 pm

Nira avait affiché une expression de peur envers l’homme (Ryanne) qui venait de lui répondre froidement, bah fallait dire que Nira savaitt quand fermer sa petite bouche devant un être plus puissant, dommage je l’aurais bien imaginé regarder sous les vêtements du gars pour savoir si c’était une fille ou un mec.

« Euh d’a-accord. »

Elle restait calme devant la mise en garde du jeune homme
Quant à moi j’essuyais mes pieds sur l'un rocher posé devant la caverne afin de venir avec des bottes propres quoi, Nira elle restait immobile à fixer l’homme ou la femme, même moi je n’avais pas vraiment trop compris, une fois les chaussures propres j’entre une deuxième fois dans la grotte en remarquant un deuxième personnage à la chevelure super longue.

« Bonsoir »

D’un sourire amicale pour montrer la bonté de ma venue, mais le garçon efféminé découpa une tranche de viande avec une lame de Ki ?! C’était la première fois que je voyais un alien utilisé son énergie pour couper un truc, franchement Nira elle n’en revenait pas et avait la bouche grande ouverte d’étonnement, puis elle prit sa part de viande offerte par le jeune homme, Tandis que celui avec la longue chevelure nous indiquait des chaises

« Merci ! » Tout en mangeant comme un affamé, bah faut dire que pendant tout ce temps bloqué sur cette putain de planète, nous n'avons bouffé que des insectes et parfois des… Rats je crois que c’est ça le nom . Peu importe, moi aussi je pris ma part timidement en lâchant un petit merci avant de m’assoir avec Nira sur les deux dernières chaises libres.

« Merci… » Mais contrairement à Nira je mangeais doucement ma viande en écoutant les questions, ainsi que les paroles des deux autres. Je venais aussi d’apprendre que le fermier à la crinière disgracieuse s’appelait Radditz

« Vous avez vu juste, J’ai vraiment faim ! Enfin ça fait longtemps que je n’ai pas croqué un truc délicieux ! »
En prenant une grosse bouchée de viande pour confirmer mes dires

« Salut Radditz ! Moi je m’appelle Nira, et celui avec les dents pointues s’appelle Rékon ! »

J’étais trop occupé à manger pour échanger avec les autres pour le moment

« Normal, Je viens d’un autre monde, mon monde a perdu presque toute sa faune et Flore, et j’avais pour mission de trouver une planète agréable à étudier avec une bonne flore et de ramener quelque échantillon. Mais ma partenaire rose à causer sans le vouloir mon crash… Donc j'suis coincé ici… Depuis… Bah j’ai perdu la notion du temps ! Ha ha ! Et je compte bien devenir Grand et Costaud ! »

Je venais de faire un petit rire nerveux, je me moquais de ma situation, et pourquoi j’échangeais des informations avec des inconnues ?! Je ne sais pas peut-être que ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé avec une autre personne que Nira
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mer Sep 14, 2016 9:30 pm


Mes petites cachoteries au sujet de ma blessure "fraîchement guérie" ou plutôt "soulagée avec les moyens du bord" ne passèrent guère inaperçues auprès du faux paysan.
Dommage... Enfin non, pas vraiment !
Tout comme son attitude négligée vis-à-vis de son mobilier ravagé, il n'en avait totalement cure.
En prime, j'eus droit à une courte justification quant à la méfiance adoptée par rapport à ses congénères. Des paroles qui concordaient parfaitement avec mes précédentes rencontres assez hétéroclites. Je trouvais cela triste d'entendre le statut de réprouvé de Radditz - accepté par lui-même - auprès de sa propre famille. Mais si ce dernier avait commis des atrocités naguère, il devait en payer le prix. Et quel prix modeste de se retrouver seul dans une caverne avec des livres, de la nourriture et de quoi se poser devant un feu la nuit !
Et Radditz qui continuait de se fourvoyer sur mes origines ! "Ascendance démoniaque" ? Je dus réprimer un petit rire. Qu'à cela ne tienne. Je continuerai de me considérer comme une humaine à part entière ! Même s'il m'était compliqué de nier les vertus octroyées par le breuvage du Maître.
Un secret à conserver, en définitif.
Puis vint la question de Radditz au sujet du nombre recrudescent de ses visiteurs ! Douce ironie illustrée par la venue de nos deux nouveaux invités. En fin de compte, peut-être était-ce moi qui attirait les autres sans le vouloir ? Ou alors le Karma de Radditz laissait fortement à désirer.
Il ne reçut qu'un simple haussement d'épaules en guise de réponse, faute de temps pour lui adresser une théorie fumeuse sur le sujet.
En tout cas, la menace "du coup de pied au cul de Radditz" au sujet d'une mauvaise conduite dans son cloaque m'extirpa un rire presque étouffé par la viande consommée. Toutefois, il faisait des efforts pour rester aimable et accueillant. Tout comme les nouveaux venus, dont l'espèce de chewing-gum sur pattes qui répondit timidement. Mais la palme d'or revenait au garçon aux oreilles pointues et au visage tatoué ! Ce brave nigaud s'était pressé de s'essuyer les pieds sur un rocher avant de nous approcher !
Il ne connaissait visiblement pas la notion de second degrés.
Je commençais à suspecter cet aréopage d'alien de chercher à m'étouffer de rire !
Après de brèves salutations, ils s'installèrent sur deux chaises proposées par Radditz. Le chewing-gum mobile me remercia avec enthousiasme; son compagnon fit montre de moins de motivation pour ce qui était des salutations.


- Ah ha ha ha ! C'est mieux ! Rien de tel qu'un bon repas partagé ! Une réunion conviviale malgré nos nombreuses différences aussi bien physiques que psychologiques, intervins-je avec ma bonhomie habituelle. Et je me nomme Ryanne. Ryanne Hilaris !

De quoi clore les formalités dues aux présentations.
Attentive aux deux aliens, j’enregistrai leurs patronymes en mettant un point final à mon repas. Le récit du plus petit aux oreilles pointues et au visage tatoué éveilla ma curiosité (impossible à étancher). Sa lointaine provenance ne m'étonna guère, mais son réel objectif en explorant nos vertes contrées me laissa coi. J'en vins à apprécier la bavure de la dénommé Nira - le chewing-gum parlant - aux commandes de leur vaisseau.
Repue, les mains sur les cuisses de ma toge et le regard rivé sur Rékon et sa compagne d'infortune, il me fallait désormais les interroger sans paraître trop brusque...


- Très bien, Rékon et Nira, entonnai-je avec un petit sourire amical. Ravie de vous rencontrer ! Mais traitons plutôt d'informations qui me paraissent un peu floues. Selon les dires de notre cher Radditz, il est probable que cette planète finisse pas devenir l'objet - tôt ou tard - de bon nombre de futurs conflits. Votre histoire d'échantillons à prélever sur notre belle planète tombe, pour ainsi dire, à pic ! Si vous aviez pu remplir les objectifs de votre mission, qu'elles auraient pu être vos projets ? Une tentative de colonisation ? Une alliance avec les terriens ? Une simple reproduction de notre faune et de notre flore sur votre propre planète, par le biais de je ne sais quelle technologie avancée ? demandai-je d'une traite.

Avec une telle diversité, on pouvait s'attendre à tout ! Une tentative d'invasion supplémentaire n'était malheureusement pas à exclure. Cette planète elle-même - si elle continuait à devenir un point de rencontre aussi visité - allait finir par se convertir en un vaste champ de bataille...
Je me tournai vers Radditz en lui adressant un clin d’œil complice.


- Heureusement que Shiroï n'est pas là pour assister à une telle recrudescence d'aliens dans les parages ! Il aurait vraiment fini par s'autodétruire dans une horrible gerbe de sang, ivre de destruction, en agitant ses lames folles dans tous les sens, lançai-je en ponctuant ma tirade d'un rire enfantin.

Puis je reportai mon attention sur Nira, la créature la plus étrange jamais rencontrée sur notre splendide petite planète. Une sorte de caoutchouc rose à forme humanoïde.
Le regard insistant, je finis par lui poser cette question :


- Comment s'appelle votre groupe d'appartenance ? Des bonbons vivants ?... Vous me donnez rudement envie de vous goûter sur-le-champ ! Là, tout de suite ! fis-je en brûlant d'envie de bondir de ma chaise pour m'exécuter... avant de me calmer un peu. Aheum... Navrée ! La texture de votre... euh... peau ? vous fait ressembler à un dessert de choix. A taille humaine, de surcroît, précisai-je en levant les yeux vers le plafond, puis en les reposant directement sur mon étrange interlocutrice. Vous êtes si jolie ! insistai-je en joignant les mains à côté de mon visage, béate.

Je ne me concentrais même plus sur leurs auras, frappée et saisie de fascination par l'apparence atypique de Nira. Je me demandais également si Rékon se permettait, de temps à autres, de mâcher un petit morceau de sa compagne ? Et si les morceaux ainsi utilisés finissaient pas repousser ?
Tant de questions étranges trottaient dans ma tête !
Imaginez-vous le calvaire pour rester assise sur cette chaise, devant un grand bonbon sur pattes capable de manger de la viande ?
Revenir en haut Aller en bas
Rékon

Rang F [Rayden]
avatar


Masculin Messages : 139
Age : 14
Zénies : 0 z/ Faction : 000Z

Données du Personnage
Power Level: 66 662
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Ven Sep 16, 2016 4:59 pm

« Enchanté Ryanne !  Haaa la confiance…Quelque chose à ne pas accorder  sur notre planète… Voyez-vous… Notre monde est en guerre infinie… Infinie enfin c’est une expression pour dire que la guerre ravage mon monde depuis trop longtemps… Arme biologique, chimique… Et autre connerie du genre… Il faut dire que des tarés on utilisé des gosses modifié afin de remporter des batailles… Des gosses achetés sur le marché noir… Bah avec toute sa guerre la faune de ma belle planète à totalement disparut ! Donc j’espérais en venant sur terre pouvoir prélevé plusieurs fleures et autres afin de reproduire les mêmes chez moi… Pour la colonisation… Disons que ce n’est pas dans nos priorités. Nous essayons juste d’assurer la survie de notre espèce… J’étais encore un môme quand tout cela c’est produit mais d’après les dires de mon père nous avons faillit nous faire décimer donc à vrai dire l’espace tout ça… C’est encore assez loin de nous malgré notre technologie supérieure à beaucoup ! »

Nira s’en foutait royalement de mon discours, elle observait Ryanne et répondit également enchanté et intrigué par le nommé Shiroï elle observait et souhaitait en entendre plus à son sujet, un autre humain… Une femme ou un homme… Trop de question pour ma partenaire rose de plus elle avait eu la confirmation de la féminité de Ryanne en observant Radditz plusieurs fois… Mais elle se calma un peu lorsqu'elle surpris Ryanne observer sa personne rose… Bah fallait dire que la bougresse désirait vraiment manger Nira

« Euh… Je suis une Majine… Et j’ai vue le jour sur cette planète je crois… Euh Wow… »

Un compliment ! Un compliment ! ALERTE !! ALERTE !!! Tout le monde aux abris ! Oui Ryanne venait de complimenter Nira qui était presque sur le point d’exploser, de la vapeur s’échappait des multiples trous présents sur les deux bras de Nira, et cette même vapeur avaient recouvert la grotte réduisant la visibilité de beaucoup ? Enfin quand elle fut tombée Nira était devant Ryanne avec un énorme sourire

« Merci ! Toi aussi tu es très jolie ! » Alors que de la vapeur s’échappait de ses bras en continue

« Euh… La dernière fois que quelqu’un à complimenté Nira… Elle a serré tellement fort le bougre qu’il doit maintenant se déplacer en fauteuil roulant… »


Je ne déconne pas… Un chercheur avait complimenté Nira sur sa force et boum, brisage de dos avec un gros câlin, encore heureux qu’elle n’est pas transformé Ryanne en bonbon par joie…
HRP d'excuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Lun Oct 03, 2016 7:11 pm

De son côté, Radditz se resservait de la viande, tout en écoutant le récit de Rékon. On dirait la même histoire que celle de son peuple, excepté que le peuple de Rékon avait décidé de se concentrer sur la science plutôt que sur l'individu. C'était assez intéressant, cette divergence, alors que les deux peuples semblaient aimer la guerre...

"C'est fou comme les maniaques de la guerre et de la baston sont nombreux dans l'univers..."

Fit-il, entre deux bouchées... Avant de soupirer, et de prévenir les autres.

"M'enfin, on peut être partiellement rassuré. D'après ce que je sais, mon frère et sa famille sont probablement dans les êtres les plus puissants de l'univers. La Terre est donc à l'abri des trucs les plus terribles."

Puis, vint le tour du chewing gum de se présenter... Ce qui arracha à Radditz un haussement de sourcil... Car il avait déjà entendu parler de ce genre de chose, mais sous une variante.

"C'est drôle. Dans mes souvenirs, les Majins sont des gens qui se sont soumis aux démons en échange de plus de forces. C'est la raison pour laquelle les Démons du froid font très attention et chouchoutent leurs meilleurs guerriers. Ca évite les défections."

Mais la truc rose ne semblait pas menaçante pour deux sous trois pièces et les démons étaient incapables de faire un truc aussi subtile... Ou alors pour autre chose qu'un sayajin rénégat planqué dans les tréfonds du trou du cul de l'univers. Non, car il fallait avouer que Radditz était assez planqué quand même.

"Bref. A mon avis, si vous voulez restaurer la faune et la flore, c'est pas dans ce coin le plus intéressant. C'est bourré de dinosaures plus qu'autres choses, comme si le temps c'était arrêté de ce côté."

Conseilla toutefois le Sayajin rebelle/déserteur.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Oct 04, 2016 11:16 pm


Les extraterrestres disposent tous (pour la plupart) d'une histoire tragique. Comme supposé, celle de Rékon ne dérogeait point à la règle. Et pas qu'un peu car, selon son récit, son peuple guerroyait depuis des lustres - presque depuis toujours - et n'hésitait pas à faire usage d'armes douteuses et destructrices pour remporter leurs horribles joutes. Je ne compris pas la raison de ces querelles, faute de détails sur leur origine, mais le simple fait d'imaginer des monstres utiliser des enfants génétiquement modifiés me révulsait profondément au point de me faire grimacer - oui, généralement, je souris plus que je ne "tire la tronche". Je me rassurai silencieusement en me disant que Rékon et son amie eurent la chance d'échapper à ce triste sort. Même si, peu après, les sombres révélations de ce dernier au sujet de la disparition de la faune propre à sa planète ajoutèrent à mon désarroi. En pensant s'il en allait de même pour la flore, je me demandais comment les habitants de son lieu de naissance faisaient pour respirer sans... Cet auto-questionnement m'autorisait à garder quelque soupçons sur mon étrange interlocuteur.
Radditz ajouta son grain de sel - toujours avec sa petite mimique de boudeur invétéré - et souligna la présence de plusieurs protecteurs de la Terre issus de sa propre famille. Décidément, il y en avait des migrants sur notre jolie petite planète bleue ! Pauvre Shiroï, ses cheveux vireraient instantanément au blanc si jamais il entendait cela de la bouche de ses "proies étrangères". Le savoir éloigné de cet endroit me permettait de souffler en toute quiétude.
Le bonbon humanoïde - toujours aussi alléchant - nous confia le nom de la race à laquelle il appartenait. Du moins, la fille à la peau en texture de chewing-gum déclara être une "Majine" en ânonnant. Je n'avais vraiment pas fini de m'extasier sur ses fantastiques spécificités ! Tandis que Radditz, qui connaissait visiblement cette race splendide, nous faisait part de ses connaissances à leur sujet en mentionnant encore une fois la sombre présence des démons du froid, la Majine propagea une fumée rose dans la grotte où nous nous trouvions. Sûrement sous le coup de l'excitation, attendu le grande sourire étiré sur son magnifique visage semblable à une douce sucrerie !
Je lui souriais en retour depuis ma chaise, levant mes yeux violets pour croiser son regard euphorique. La fumée parfumée emplissait l'air et continuait de se dégager de ses bras. Repoussant un peu ma chaise vers l'arrière afin de me redresser, toute guillerette, je me grattai la tête d'une main distraite avant de lui répondre dans une explosion d’enthousiasme !


- Ah ha ha ha ! Nous sommes sur la même longueur d'onde, visiblement ! Je sens qu'on va devenir copines, toutes les deux ! fis-je en écartant les bras, frôlant sans faire exprès le visage de Radditz au passage.

Faisant mine d'ignorer les avertissements de Rékon concernant la force exaspérante de sa compagne à l'allure si attrayante, je serrai Nira dans mes bras pour sceller le commencement de cette longue amitié ! Avec une discrétion exemplaire, j'en profitai pour la renifler par-dessus ses épaules. Elle sentait vraiment bon et je dus me faire violence pour ne pas goûter à sa si séduisante texture ! J'en avais l'eau à la bouche mais quoi de moins pratique que de mordre une amie suite à de si belles présentations ?
D'ailleurs, je ne risquais pas de finir écrasée dans cette étreinte car j'avais de quoi l'immobiliser - magiquement - sur le bout des lèvres. Je doutais toutefois de devoir y recourir au milieu d'une telle accolade.
Sans pour autant lâcher ma nouvelle amie sucrée, Radditz fit une remarque très sensée quant au choix du lieu explorer par ce duo atypique. Surtout si les deux intéressés comptaient réellement obtenir leurs échantillons de la faune et de la flore. Réquisitionnant l'attention de Nira, je laissai Rékon et Radditz converser en tout humilité.
Les mains posées sur les épaules de la Majine, je l'observai de pied en cap, toujours autant fascinée par sa présence.


- Avec votre apparence, vous incarnez le rêve vivant de tous les petits enfants complètement fous de sucrerie ! Mère me disait souvent de ne pas en abuser mais, si j'avais eu la chance de vous connaître lors de cette période, je vous aurais déjà manger toute crue ! déclarai-je en me fendant d'un grand sourire !

Puis, partie sur ma lancée, je me permis de la reprendre pleinement dans mes bras, humant encore son doux parfum avec des yeux clos, histoire de le savourer avec d'autant plus de passion !

- Aaah, Nira ! Si vous continuez à me donner le vertige avec vos délicieuses senteurs, je risque de tomber amoureuse de vous et de ne plus jamais vous lâcher, lui soufflai-je à l'oreille - ou plutôt au trou qui en faisait office.

Je me surpris à lui grattouiller le dos, sans vraiment avoir ordonné à mes doigts de se lancer dans cette somptueuse aventure. Bon Dieu que ce bonbon-vivant me rendait folle ! Le corps de cette extraterrestre était assez mou et je me mis systématiquement à le malaxer en toute candeur.

- Oooh ! Quelle texture surprenante, Nira... C'est comme de la guimauve ! m’extasiai-je en enfonçant doucement mes doigts dans la masse terriblement tentante.

J'allais vraiment finir par la manger, cette pauvre créature égarée !
Mais les paroles de Radditz enfermées dans mes profondes pensées réveillèrent mon bon sens, m'obligeant à me séparer avec regret de la ravissante et délicieuse Nira.
Sous le coup de l'excitation, j'avais peur d'abîmer et la grotte et ses occupants, frisant le comportement aberrant de Shiroï par ce biais attristant. Mais ne vous y trompez pas ! Mon regard restait inlassablement accroché à cette magnifique silhouette humanoïde et mes mains se joignirent d'elles-mêmes devant mon visage, les yeux pétillants d'admiration pour la créature sur laquelle je venais définitivement de jeter mon dévolu.
Aaah, Nira ! Si cela continue comme ça, je vais continuellement rêver de toi !
Laissant la raison dominer ma passion suivant la 3ème Règle du Sorcier, je fis un pas en arrière vers ma chaise.
Et à regret, effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Rékon

Rang F [Rayden]
avatar


Masculin Messages : 139
Age : 14
Zénies : 0 z/ Faction : 000Z

Données du Personnage
Power Level: 66 662
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mer Oct 05, 2016 12:53 pm

Je continuais de croquer ma viande, tandis que Nira elle s’occupait avec sa nouvelle copine ,  après avoir avalé mon morceau je poursuivais la causette avec le Terrien qui semblait connaitre l’univers mieux que moi, pourtant les vaisseaux terriens ne sont pas très nombreux, voire même quasi inexistant dans les étoiles, et leurs machines ne leur permettaient pas de voir aussi loin que leur système solaire. Sa phrase sur les maniaques de la baston me laissait perplexe sur les connaissances spatiales des Terriens , je me contenais de répondre simplement « Ouais… » Je pris une grosse bouchée et je restais attentive au discours du propriétaire de la grotte quand il parlait de son frère, J’avais eu une tête un peu triste à ce moment en repassant à la mort de Raï décédé  lors de la capture d’une anomalie.

« Comment ça les êtres les plus puissants de l'univers  !? »

Plus puissant que nos Oais ? C’est presque impossible, enfin j’en suis presque sur. Surtout quand il fit une remarque après la présentation de Nira actuellement occupé avec Ryanne.

« Bizarre, Nira ne m’a jamais parlé de ça »

En détournant mon regard vers sa personne rose qui ne nous écoutait pas.
Après une remarque sur le temps et le fait que la zone était totalement morte niveau faune je décidais de m’expliquer

« Pour faire court, j’ai déjà récupéré un peu de ce qui semble être des plantes que j’ai stockées et mises en stade de cryogénisation dans un cube de stase actuellement dans le corps de Nira. J’utilise le cube afin de maintenir  les cellules de la plante toujours vivantes et pour qu'elle ne fane pas pendant le voyage, enfin le voyage c’est dans longtemps pour moi vu que mon vaisseau n’est pas près de décoller... »


d’un ton assez neutre suivit d'une grande bouchée de viande de Dino, Bordel c’est vachement bon ce truc ! Faudrait que j’en ramène sur ma planète, et où est Nira ? Oh bordel ! Mon esprit mal tourné et le fait d’être du mauvais côté m’ont fait voir un truc assez étrange, enfaite Ryanne avait juste Nira dans ses bras et fit une remarque sur les enfants de cette planète

« Oh, mais ne vous inquiétez pas, Je possède un sort pour ça. »


Tout en continuant de câliner Ryanne , voir la soulever un petit peu la femme qui venait de lui murmurer quelque chose toute en la chatouillant Nira hurla de rire et avec tout les efforts du monde elle murmura quelque chose à son interlocutrice

« Mais ça j’y compte bien »
en lui gratifiant un énorme et large sourire pour lui montrer sa joie.

« Bordel… »


Quant à moi je me facepalma, puis me pris la tête entre mes mains par gène, j’étais super gêné par cette situation et je savais que ça n’allait pas finir dans mon rapport, mais je voulais en savoir plus sur ‘’les démons du froid’’ et peut-être en apprendre plus sur les origines de Nira.

« Sans être curieux, pour un humain lambda vous avez l’air d’en savoir plus que moi sur cet univers et les différentes races qui y vivent, Pour francs j’aimerais en savoir plus sur ces Démons du froid, peut-être que je pourrais en apprendre plus sur ma partenaire rose. »
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Dim Oct 16, 2016 11:34 pm

Radditz, lui se contenta de sourire en voyant la jeune humaine jouer avec la Majine. Bon apparemment, pour une création des démons, ou du oins de la magie noire... La bestiole n'était pas réellement agressive. Voir pas du tout, et c'était assez hilarant de voir ce contraste.
Le sayajin, mangea son morceau de barbaque qui lui éclaboussait de sang sa bouche, repensa à tout ce qu'il avait appris sur l'univers... Des choses qui lui semblaient maintenant basique, mais qui était ignorées sur cette petite planète... Mais d'un autre côté, nombre de choses sur cette planète était ignorées ailleurs.

Alors, il ne restait qu'une seule chose à faire pour le sayajin... Une seule chose à faire, qui lui permettrait de rassasier sa soif de connaissance en ce bas monde...
Radditz allait apprendre. Faire partager les connaissances.

Le sayajin se rendait compte que ce repas autour du feu totalement improvisé lui plaisait. La discussion ne portait pas autour d'un enième pillage, ou d'un génocide fait sur les ordres d'un nabot belliqueux et prétentieux... Non.
C'était une discussion entre individus d'horizons différentes, mais pourtant extrêmement intéressante...

"... Très bien. Je veux bien vous parler plus en détail des démons du froid, mais à une condition."

Le sayajin montra un des bouquins qui traînaient dans sa caverne... avant de les ouvrir. Les livres avaient connus des jours meilleurs, il était clair. Mais Radditz savait par expérience que c'était dans ce genre d'objets que les autres races recensaient leur connaissance. Leur savoir...
Radditz posa son doigt sur les symboles parcourant les pages de l'ouvrage et dit...

"Je veux apprendre à lire. Je veux en savoir plus sur mon monde d'adoption... Car je doute que mon déguisement de vieil ermite qui vit seul au fond du trou du cul du monde fonctionne longtemps... surtout avec des barges comme Ferliost."

Le sayajin regarda ses deux compagnons, les yeux pleins d'espoir... Attendant leur réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Lun Oct 17, 2016 10:15 pm


Des aliens à la peau semblable à du chewing-gum : les Majins ! Mon rêve devenait réalité ! Ou du moins l'un de mes innombrables rêves. Plus je regardais le visage lisse et extra-malléable, plus l'envie de l'approcher me rongeait l'estomac ! J'essayais par moment de capter quelques bribes de la conversation entre Rékon et Radditz, mais je n'y parvenais pas vraiment.
...Enfin peut-être que si ? Je me rappelle avoir entendu parler de "plantes [...] stockées et mises [...] cryogénisation" ou même de "cube de stase [...] le corps de Nira", voire de "vaisseau n’est pas près de décoller". Mais dans l'instant, je restai attentive au joli regard affriolant de cet adorable bonbon-vivant dénommé "Nira".
Lors de nos cajoleries, je crus bien sentir l'étonnante créature parfumée me soulever légèrement au-dessus du sol. C'était très amusant... et agréable ! Surtout dans ses grands bras tout mous ! Dans sa joyeuse étreinte, je me sentais comme entourée par des membres en coton. Le corps de Nira ne collait pas, contrairement au chewing-gum; il ressemblait, au contact, à un canapé plus lisse encore que le cuir tout en étant étrangement chaud, à l'instar du corps d'un être-vivant à part entière. Elle générait vraiment de la chaleur ? Ou était-ce là une forme de magie venue d'une autre planète modifiant ma perception des choses ?
La dernière manifestation verbale de Sympathie de Nira à mon égard faillit me faire tourner la tête pour de bon. Un très curieux pouvoir attractif que voici ! Elle ne voulait pas être lâchée et m'incitait à continuer à la tripoter en toute candeur... De quoi troubler mon si tendre esprit déjà bien affairé à tenter de percer tous les mystères de la Majine ! Je dus donc recourir à un compartimentage de mes pensées, afin de traiter un plus grand nombre d'informations sans provoquer la destruction de tous mes pauvres connexions synaptiques en suractivité.
J'étais donc parvenue à reculer vers ma chaise pour espérer m'y installer dans le calme, un peu plus loin de cette ô combien ravissante, magnifique... et alléchante... créature... rose... au visage si joyeux !
Non ! Impossible ! Je ne pouvais tout simplement pas me référer à la raison ! Mon cœur cognait si fort dans ma poitrine que même la fameuse technique de maîtrise totale de soi - le Cœur de pierre enseigné par le maître - fut aussitôt endigué sous un flot émotionnel outrageusement intense !
Curiosité, passion, affection, joie et excitation... un florilège de sensations extatiques !
Je me redressai en conséquence, dans l'impossibilité manifeste de poser mes fesses sur la chaise de la retenue. Mes mains tremblaient quelque peu sous les longues manches de ma toge, mais la droite restait parfaitement visible étant donné les vilains dégâts encaissés par Ferliost lors de notre précédente rixe.
Je gardai les yeux rivés sur Nira, incrustant mes prunelles violettes dans les siennes, littéralement hypnotisée par cette créature atypique. Dangereusement atypique, devrais-je plutôt dire, étant donné la folle passion qui continuait de me ronger de l'intérieur. Des frissons commençaient à me parcourir le corps, gagnant de plus en plus du terrain.
Tout cela me fit comprendre l'inutilité effective et définitive du Cœur de pierre en cet instant profondément troublant.
Je ne voyais plus ni Radditz ni Rékon. Je ne les entendais plus. La grotte elle-même dans laquelle nous nous trouvâmes, ses murs et les meubles qu'elle contenait, tout le décor ne représentait plus rien à mes yeux. Je ne percevais plus qu'une sorte de spirale au milieu de laquelle se trouvait Nira, elle et son grand sourire amusé et... amusant.


- Vous comptez me voir tomber dans vos bras, dites-vous ? Rékon m'a mise en garde sur votre force, vos capacités... vos spécificités... mais cela manquait cruellement de conviction ! déclarai-je à voix presque basse, mais suffisamment fort pour faire part de mes pensées à la Majine.

Mes pieds se mirent à bouger tout seuls en direction de Nira.
Un pas, deux pas, trois pas...
Des petites foulées amplement suffisantes pour la sentir à quelques centimètres de ma personne. Son doux visage tout rose... Pouvait-elle rougir ?
Ignorant toujours la présence des deux autres extraterrestres, j'enlaçai Nira en lui passant un bras autour de la taille, histoire de la garder collée à moi.


- Peut-être vais-je le regretter, ou peut-être pas ? Comment le saurais-je sans avoir essayé sachant que cela me turlupine depuis trop longtemps ? Navrée Nira, mais je suis obligée de m'y risquer ! fis-je en lui chatouillant le dos du bout des doigts.

De quoi la faire éclater de rire une seconde fois... pour l'embrasser immédiatement ! Et j'entends par là "rouler une pelle" comme dirait la peuplade commune dotée d'un jargon des plus familier. Je me servis de ma main libre pour empêcher la Majine de reculer sa tête et faire durer un peu plus longtemps ledit baiser, tout en la cambrant vers l'arrière.
Ensuite, comme si de rien n'était, je décollai ma bouche de la sienne en me passant la langue sur les lèvres.


- Oh-ho ! Un arrière-goût de fraise... avec un soupçon de framboise, mélangé à une toute petite touche de cerise. Oui, je m'en doutais ! Vous êtes un bonbon de l'espace aux goûts multiples ! m'extasiai-je en libérant Nira de ma prise. C'est assez ironique d'ailleurs... de vous découvrir autant de saveurs terriennes alors que vous ne provenez pas de cette planète. Humm... sauf si vous avez déjà mangé de ces fruits au préalable ? me demandai-je tout en interrogeant Nira du regard.

Entre-temps, je crus entendre Radditz parler de livres, voire de lecture en général. Le voilà qu'il me regardât avec grand espoir, sans vraiment que j'en connaisse la principale raison. Je me passai une main dans les cheveux, un peu dérangée par cet étrange silence gêné.
Probablement à cause du baiser ? Quoi ? Vous n'avez donc jamais embrassé une créature venue d'un autre monde ? Eh bien, vous devriez essayer !
Je promenai mon regard sur Radditz, puis Rékon, tour à tour, en l'attente d'une réaction...


- Oui ? Continuez, je vous prie. Ce n'était qu'un simple baiser empli de curiosité, n'en faites pas tout un cinéma ! Pas vrai, Nira ? fis-je en lui tapotant affectueusement le dos, à la recherche de son soutien, voire de sa compréhension.

En réalité, je me demandai comment la majine allait-elle réagir à tout cela ?
Son haleine fruitée continuait de titiller allégrement mes papilles gustatives...
Revenir en haut Aller en bas
Rékon

Rang F [Rayden]
avatar


Masculin Messages : 139
Age : 14
Zénies : 0 z/ Faction : 000Z

Données du Personnage
Power Level: 66 662
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Oct 18, 2016 8:21 am

Ha ha ! Je le savais un humain ne pouvait pas dépasser ma connaissance spatial, qui était assez maigre il faut l’avouer ! Mais Radditz affirmait qu’il n’était pas de ce monde. Il était peu être comme moi, un gars qui s’est échoué sur ce rocher paumé, Je me dépêchai de terminer mon repas en écoutant la requête de Radditz qui manqua de me faire étouffer.

« Vous ?! Vous voulez apprendre à lire ?! »
Surpris que quelqu’un souhaite apprendre à lire ! Surtout que gamin j’voulais devenir prof, c’est con comme ça… Mais bon, je vais me dévouer pour faire le professeur de Radditz, de plus que leurs alphabet est assez proche du notre d’après ce que j’ai vu en me baladant sur terre.

« D’accord, je me porte volontaire, ça devrait pas être dur ! Mais faudrait y mettre du votre ! » Enthousiasmer à l’idée de partager mon savoir à quelqu’un.

« Bon Nira va falloir rapporter le Cube au vaiss… ?! » Juste un cri d’étonnement face à la situation, Ryanne qui offrait un long baiser de passion à Nira, Je me demandais comment elle allait réagir, j’avais même un peu peur de sa réaction ! Peut-être qu’elle allait transformer la grotte en gélatine géante et tous nous étouffer, Ryanne qui en rajoutait en disant qu’elle avait un gout de fraise...AU début Nira eu comme un problème elle ne bougeait pas comme paralysé par la situation, jusqu'à qu’encore une fois énormément, vraiment énormément de fumée s’échappé des multiples trous présent sur ses bras, et une deuxième fois la fumée était en train de m’aveugler.

« Bordel, il ce passe quoi ?! »
Quand cette dernière retomba, Nira était au sol avec des spirales dans les yeux, vous savez comme quand un Pokémon tombe Ko. Elle ne bougeait plus et laissait des long ‘’’Heeeeuu’’ s’échappait , j’crois qu’elle vient de griller…

« Je crois qu’elle est HS… »
Je me tourne lentement vers Ryanne en enchainant directement. « Vous lui faite vraiment de l’effet, regardez dans quel état vous l’avait mise ! »

Je me lève de mon siège pour approcher ma partenaire rose en lui mettant de petite claque pour voir si elle régissait.

« J’crois que je vais devoir la porter… »
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Oct 25, 2016 5:27 pm

Radditz sourit au gamin, qui allait être son professeur.

"Je suis peut-être faible comparé à la moyenne de mon peuple, mais j'ai confiance dans mes capacités intellectuelles gamin. T'auras pas à me redire les choses deux fois."

Le sayajin ouvrit le bouquin, "Guerre et paix"... Volumineux, un peu poussièreux... Mais la lumière du barbecue gigantesque de Radditz permettait d'illuminer la caverne et de lire paisiblement ce qu'il était écrit sur le bouquin.
Le sayajin oubliait complètement la majine et la gamine qui s'amusait ensemble, chacun ses goûts après tout...
Lui, la seule chose qui l'intéressait, c'était ce savoir à portée de main, qu'il voulait connaître, déguster et assimiler...

"Bon... Au sujet des démons du froid... C'est la noblesse de l'Empire alien. Même le plus faible des démons du froid est facilement capable de raser un continent. De facto, il est toujours au-dessus des citoyens normaux.
Après, il y a les familles nobles. Oui, nobles parmi les nobles. Ceux-là sont des guerriers qui ont voué leur fidélité à la famille impériale Cold. Ce sont leur vassaux...
Pour finir, au sommet de la pyramide, y a les trois Cold. King Cold, le père et Empereur galactique... Cooler l'aîné et Freezer, le cadet.
"

Puis, Radditz tapota le bouquin, montrant les mots...

"J'en révèlerais plus sur cette race au fur et à mesure que j'apprendrais à lire..."
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

Rang E [Terrien]
avatar


Masculin Messages : 231
Age : 25
Zénies : 2950 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 2 072 641
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mer Oct 26, 2016 2:33 pm


Un véritable cumulus aux senteurs embaumées se formait dans la caverne suite à la propagation soudaine d'une fumée expulsée par les orifices brachiales de la Majine. D'abord stupéfaite, je contemplai l'étonnante réaction d'une Nira aux yeux figés et au corps pétrifié. En lui passant une main devant le visage pour m'enquérir de l'ombre d'une réactivité visuelle de sa part, je finis par comprendre que le pauvre bonbon-vivant à échelle humaine était profondément atteint par mon baiser farouche.
Les yeux encore rivés sur la silhouette rose de la créature statufiée, je posai une main sur ma bouche, sentant mes joues rosir un peu tardivement à la réminiscence de ma dernière... euh... folie entraînée par une passion dévorante !
Cela dit, si c'était encore à faire, je le referais ! Pourquoi s'en priver, hm ?
Le cri interrogatif de Rékon me sortit de mes doux et agréables songes et, le temps de focaliser mon attention sur ma partenaire à la peau de chewing-gum, je la découvris étendue au sol, les bras et les jambes raides comme des piquets, des spirales dans les yeux comme celles que l'on remarque dans les globes oculaires des personnages de dessin-animé. Un son plus ou moins répétitif s'échappait de sa bouche encore entrouverte qui d'ailleurs me perturbait toujours autant, même après la découverte de toutes les saveurs fruitées qu'elle contenait. Bref, elle restait dangereusement affriolante et risquait de m'hypnotiser encore et toujours.
Je secouai la tête pour me débarrasser de ces idées folles, les yeux incidemment clos pour me faciliter la tâche. Même si, dans mon cas, le goût et l'odorat représentaient de loin les deux sens les plus affectés par cette tentation hypnotique.
Puis je regardai Rékon sans piper mot, d'un air piteux et plus gêné que je ne l'aurais cru possible. Je m'étais fourvoyée en ne parlant que d'"un simple baiser emprunt de curiosité". Après tout, il s'agissait-là de mon TOUT PREMIER baiser !
Quand le partenaire de Nira m'énonça avoir fait de l'effet à cette dernière, je m'étais baissée pour examiner le sujet de ce constat.


- ...C'était sensationn- Je veux dire : c'était totalement imprévu et... je m'excuse pour mon impulsivité. Je la regardais droit dans les yeux, puis je n'ai tout simplement pas pu lui résister, me justifiai-je en plaquant une main devant ma bouche, avisant la tentative de Rékon pour réveiller la Majine à l'aide d'une petite claque.

S'ensuivit le verdict du garçon : elle ne répondait plus à rien, aussi réactive qu'une poupée pour enfant. Un jouet sans pile, non pas détraqué mais purement et complètement dénué de toutes fonctions liées à son autonomie. A l'inverse qu'elle restait vivante.
Du moins à première vue !
Je jetai un rapide coup d’œil à Radditz. Celui-ci s'en moquait éperdument tant que son mobilier restait en l'état, voire que sa précieuse caverne - prétendu lieu d'érudition en devenir si l'on se fie à ses dernières paroles - ne devienne pas un monticules de débris.
J'interrompis Rékon dans sa tentative pour réveiller sa compagne.


- Non, vous n'allez pas la porter. Pas tout de suite, du moins. Il serait bien plus avisé de la laisser tranquillement se remettre de ses émotions... de son choc, si vous préférez. Écartez-vous, merci ! dis-je en poussant un peu Rékon sur le côté afin d'installer la Majine en Position Latérale de Sécurité en bonne professionnelle. Ainsi, elle ne risque rien ! J'ose croire qu'elle doit rêver de moi à l'heure qu'il est... Hihihi ! supposai-je en riant sous cape.

Je vous interdit d'essayer d'imaginer ne serait-ce une seule seconde les rêves de Nira dans lesquels je pourrais faire mon apparition ! Ces derniers pourraient bien heurter la sensibilité des plus jeunes esprits...
Mettons de côté les rêves supposément libidineux de notre gentille convive à la peau sucrée pour revenir sur les explications de Radditz.
Le voir ainsi, avec un livre aussi volumineux entre les mains, me donnait matière à réfléchir sur son cas. Il méritait toutes mes louanges ! Sa détermination et son désir d'en apprendre plus sur la vie sur Terre se lisaient sur son visage.
Raison de plus pour seconder Rékon dans son nouveau métier !
J'en frémissais d'avance.
Avant cela, Radditz nous fit un petit topo' sur la hiérarchie des Démons du Froid. Selon ses dires, les monstres en question avaient le pouvoir - même parmi les plus faibles d'entre-eux - de raser un continent avec aisance. Je haussai un sourcil en prenant bonne note de cette information. A la suite d'une révélation aussi cauchemardesque, Radditz rebondit sur une catégorie plus dangereuse encore parmi cette race destructrice : Les "vassaux" au service de la sinistre famille des "Cold". Et bien sûr, au sommet de cette fastidieuse organisation diabolique résidaient le grand empereur, autrement dit la figure paternelle, son fils "Cooler" - l'ainé de la famille impériale - et le moins âgé mais non moins belliqueux "Freezer".
Je baissai les yeux, méditative, très peu rassurée par des révélations d'aussi mauvaise augure. Si les trois monstres venaient à se poser sur Terre pour tous nous faire disparaître, même en considérant la présence de Ferliost - et en espérant le savoir assez sagace pour ne pas me planter un couteau entre les omoplates le jour venu - nous aurions du mal à les repousser, voire à les détruire pour assurer la survie des prochaines générations à venir sur cette planète comme une autre.
Ma puissance actuelle ne servirait pas à grande-chose dans un affrontement de cette ampleur, de cette importance...
Enfin, Radditz et sa famille nous viendraient logiquement en aide ! De quoi nous réconforter un minimum, surtout en se fiant à la confiance du grand chevelu vis-à-vis de sa famille supposément encore parmi les terriens.
Une aide qui ne serait vraiment pas de trop...
La condition de Radditz pour en savoir plus sur nos ennemis m'extirpa aussitôt de mon petit moment de réflexion.
Il allait apprendre, ça, je peux vous l'assurer !


- Alors ne perdons pas de temps ! Rékon, préparez vos acquis ! Nous allons commencer par l'alphabet et la prononciation des mots, soufflai-je à leur attention.

Ni une ni deux, je m'installai aux côtés de l'alien à la longue crinière noire hérissée pour m'aviser de sa lecture... un tantinet complexe pour un débutant, aussi intelligent soit-il.
Mais cela valait le coup d'essayer !
Pour cause et afin de démarrer en douceur, je me dirigeai vers un mur presque plane de la caverne pour m'en servir de tableau scolaire. Je levai un doigt brillant d'une vive lumière violette issue de mon Ki pour m'en servir de craie, les yeux rivés sur notre élève motivé.


- J'espère que vous ne voyez pas de mal à ce que je me serve du mur pour illustrer mes propos, Monsieur Radditz ? lui demandai-je sans vraiment attendre une réponse négative de sa part. Alors commençons avec la phonétique rattachée à notre alphabet ! dis-je gaiement.

Et ce tout en lui dessinant - avec les explications convoitées - le tableau ainsi imprimé dans la roche, par le biais de mon doigt entouré de son Ki flamboyant comme un chalumeau démoniaque mais parfaitement sous contrôle.
La douleur de mon bras blessé demeurait supportable, et je prenais plaisir à faire part de mes connaissances linguistiques, fière détentrice de la fibre de l'enseignement !
Revenir en haut Aller en bas
Rékon

Rang F [Rayden]
avatar


Masculin Messages : 139
Age : 14
Zénies : 0 z/ Faction : 000Z

Données du Personnage
Power Level: 66 662
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   Mar Nov 08, 2016 7:40 am

Bien Ryanne avait mis Nira en position latéral de sécurité, je me penche vers Radditz pour voir c’était quoi s’livre. Que des mots compliqués, bien ça n’allait pas aider, Mais bon j’ai la technique qu’il fallait… Une technique basique que Ryanne avait déjà expliqué, Ouaip assembler les sons pour faire un mot ! Bah c’est avec ça que j’ai appris à lire pardi ! Même si Ryanne m’avait déjà dépassé et avait imposé le programme. J’avais juste l’air d’un vulgaire assistant dans le coin de la classe qui regardait les élèves avec un regard étonné. Meh

« Très, alors la phonétique ! Nous allons apprendre les sons que font les lettres… Mais avant… »
Sans perdre une minute, je plaçais mon index sous les mots en indiquant les sons que cela faisait.

« Essaye d’assembler les sons, enfin décompose les mots… Par exemple… (Hey, la vie c’est chaud d’apprendre à quelqu’un à lire en vrai) »

Continuais-je en expliquant qu’il fallait assembler les sons pour former les mots comme en décomposant le mot paix, aussi en indiquant que d’autre lettre une fois ensemble faisait, Ryanne illustrait mes propos dessinant sur le mur avec son doigt recouvert d’énergie en guise de craie. Nira elle dormait tranquillement avec un large sourire, peut-être qu’elle rêvait réellement de Ryanne. Cette idée m’avait fait un peu peur. L’imagination de Nira est parfois effrayante…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre] Montagne People.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Libre] Montagne People.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Montagnes Rocheuses-