Partagez | 
 

 Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kodaïan

Rang B [Saiyajin]


Masculin Messages : 248
Age : 22
Zénies : 6700

Données du Personnage
Power Level: 10 475 400
Power Level en Kili: 2 00
Inventaire :

MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Jeu Juin 09, 2016 1:26 am

Heh, finalement tous les Raydens ne sont pas des sales enflures si ça se trouve, car celui-ci semblait au moins amusant. Outre le fait qu'il protège Brassica, celui qu'il nommera pour le moment "Mister Compensator" avoua posséder un canon volant en guise de vaisseau, et si les Saiyans n'étaient guère amateurs d'armes, visualiser un énorme navire de guerre spatial n'ayant d'autre but que de tirer un énorme coup pour vaporiser quelque chose le faisait bien rire au moins, l'idée était amusant. Quoi, il a le droit de ne pas utiliser d'armes mais s'apprécier un truc qui provoque des gros boum.
Le cran aussi de ce guerrier lui plaisait. Sa volonté de détruire ce monstre à presque n'importe quel prix, même sa propre vie, ne pouvait qu'être apprécié par un guerrier en quête d'honneur comme Kodaïan. En quête d'honneur dans le sens où il cherchait des braves types à rencontrer, pas dans celui de rester bêtement face à un truc plus fort que soi à attendre de se faire écraser comme l'autre abruti de barbecue.

Décidément plein de surprises et de trucs douteux, Pik-a-Buu (quoi, c'est pas ça ?) lança un rayon bizarre sur la créature et en transforma une partie en...en c'est quoi ça encore ? Un genre de...de biscuit ? Bordel, c'était pas le moment de passer à table ! Encore que la perspective d'un repas qui se régénérait à l'infini menaça de faire saliver l'insatiable Saiyan, cependant le Rayden le ramena à temps dans le conflit en soulignant le défaut de l'assaut.
Il essaya de tirer une boule de Ki dans un des yeux de la créature, sans effet apparent. Même Kodaïan s'avéra sceptique, le guerrier était fort...mais misérable en comparaison des puissances présentes. Visiblement peu enjoué à l'idée d'abandonner là une créature évolutive pareille, il annonça sa préférence de la détruire avant de pouvoir s'échapper - le Super-Saiyan nota d'ailleurs brièvement qu'il était désormais inclus qu'il puisse se tirer de là avec eux - par le biais d'une téléportation, dès que les...euh...ondes passeront à nouveau.


"Parce qu'il y a une façon de s'e débarrasser de cette merde ?"

Il n'y eut pas le temps d'obtenir une réponse car la créature les visa aussitôt de quatre des ses bras - saloperie de truc mutant - et tira des rayons dans leur direction. Réactif, et probablement familier de telles manoeuvres, le Rayden vociféra un juron avant de se jeter devant Brassica en levant son é...pée (?) pour s'abriter en vain derrière.
En un instant, Kodaïan vit là tout le drame qui s'annonçait. Pour d'aussi profondes qu'obscures raisons, le Super-Saiyan sentait qu'il ne tolérerait pas de revivre la mort d'une fillette et devant elle se trouvait son ticket de sortie - et donc de survie - qui se dressait face à la mort.
S'ils mourraient là, c'était pire que la grave méga merde.

Dans un flamboiement de Ki, le guerrier de l'espace se précipita devant le Rayden, enfonçant le sol en s'interposant entre lui et la vague d'énergie qui lui fonçait dessus, et planta solidement ses pieds dans le dos en croisant les bras devant lui, s'enveloppant autant que possible de son aura protectrice, regrettant un bref instant, malgré son Super-Saiyan 2, de ne pas avoir pris le temps de développer malgré tout les opportunités défensives de son idée de condensation du Ki, encore une fois son arrogance le mettait en danger et il allait en payer le prix fort...
Mais aujourd'hui, ni lui, ni Brassica ni son protecteur ne mourraient ! Kodaïan rugit en contrôlant son énergie pour essayer de voler contre les Kikohas qui fondaient sur lui, autrement il se serait fait lamentablement emporter comme une feuille dans la rivière - cela aurait peut-être été préférable, mais un Saiyan enragé n'y songerait pas, et surtout en situation aussi désespérée - en n'ayant qu'une idée en tête : Survivre à ça, et ceux derrière lui avec.
Mais il avait le sentiment qu'il allait le sentir passer.

Au sol, quelque chose se faufila entre les ombres des soldats invoqués alors qu'ils se faisaient démanteler, glissant de silhouette en brume, tout proche désormais du cœur de la bataille alors que son instinct cherchait à accrocher son intérêt à une cible.
L'homme en armure ? Non...la fillette peut-être ? Elle avait...quelque chose de différent. Mais ce n'était pas ce genre...de différence qu'il recherchait. Que cherchait-il...le démon de flammes attira son regard silencieux. Puis le squelette. Toujours pas...tous étaient fascinants, mais même la lueur brillante au fond du crâne du général de la Paresse n'éveilla pas en lui cet appétit déchirant.
Le guerrier doré se posa et fit éclater son aura une nouvelle fois. Lui, il...avait quelque chose. Mais ce n'était pas la faim qu'il attisait, pas celle-ci. Une autre, bien bien plus profonde. Il avait mal...cela le brûlait, au dedans, lorsqu'il le regardait se battre et rugir pour sa vie, sa liberté. Cette douleur...il se cachait dans l'ombre pour la fuir, pourtant elle l'attirait. Elle était...elle était...

De terribles rayons partirent en direction de ce flambeau de fierté sauvage auréolés d'éclairs et l'enveloppèrent d'une désagréable lumière. Il n'aimait pas la lumière. Elle lui rappelait qu'il n'était que...que...ça. Mais qu'est-ce que ce qu'était-ce ça ?
Cette chose là, ce lézard. Il avait aussi, un genre de "ça".
Ca y est.
Il avait une cible. Cette tête était étrange, difforme et évolutive. Cela lui prendrait des mois entiers, au bas mot, à la dépecer. Mais le temps était l'affaire des éphémères. Les Ténèbres ne meurent pas, ne disparaissent jamais.
Comme une vague dans l'océan, le Chasseur se fondit sous l'horrible monstre. Il sentait sa force, ce pouvoir...différent, qui changeait et fluctuait, sa vie se tordre et se distordre dans tous les sens, cette façon de penser, d'exister de manière acharnée, réduite à une fonction aussi simple qu'unique. Oui, il le voulait, avec une intensité telle qu'il n'en avait plus connu depuis des dizaines et des dizaines de millénaires. Sans doute.
Mais sa seule force ne suffirait pas, pas comme ça. Le Chasseur se focalisa sur les essences en jeu, sur la souffrance et les ombres de la bête. Oui, une éternité de souffrance absurde, sans même assez de conscience pour y réfléchir. Une simple...machine, à faire et refaire sans cesse les mêmes actions.
Un déclic. Un appel.

Dans le même battement de coeur noir, Mandrake le Décapiteur surgit de l'ombre même de la créature, ses étranges marques qui recouvraient son corps se mirent à briller plus fort que jamais comme des sillons incandescents creusés à même sa chair, sa lame elle-même changeant d'aspect pour prendre l'apparence d'un éclat de verre corrompu alors qu'il libérait enfin pour la première fois toute sa puissance, déformant son corps qui se vit pousser des cornes incurvées ainsi que de larges ailes noires, dépourvues de plumes comme d'écailles, aux veines sombres et pulsantes d'un sang maudit et que ses yeux se mettaient à flamber presque littéralement d'un brasier vert de haine et sa peau presque noire s'embrasa elle aussi subitement de vie pour s'empourprer de violence et de désir macabre..
Sa vraie nature lui revenait pour répondre à l'appel de la chasse, lui donner une raison de prouver qu'il existait lui-aussi en accomplissant ce pour quoi il avait toujours vécu, un assassinat pur et simple, avec toute la violence d'un démon enragé et condamné à une éternité de tourment, et l'extrême adresse et la précision de son Clan et du dernier et meilleur d'entre eux.
Il bondit alors que sa lame maléfique décrivait un arc de cercle en quittant enfin les ombres en direction de la gorge de la bête. Telle était la voie du Chasseur, un seul coup parfait, un seul mort, et Mandrake comptait bien mettre toute son essence à respecter sa raison d'être.



[hrp : Techniques utilisées :
Kodaïan : Aura défensive (faible) défense x1.2
Mandrake : Forme complète (transfo x60) => Puissance = 7860
Utilisation du passif "ombre dans l'ombre" : Si la bête a bel et bien été prise au dépourvu, puissance du coup x2, si jamais elle a été totalement surprise et qu'elle n'avait absolument rien vu venir du tout, x3 (soit un coup à 15720 ou 23580, pour faire propre avec les chiffres parce que les chiffres c'bien, parait-il).
=> Un détail, après son assaut, Mandrake se retrouvera en situation de combat "régulier", et verra son niveau divisé par 2.
Et pour la nouvelle apparence de notre cher Chasseur, messieurs et mesdames...
Spoiler:
 

_________________
Thème suggéré par Gray, le nuancé.
Revenir en haut Aller en bas
Majin Karabuu

Rang B [Majin]


Masculin Messages : 145
Age : 20
Zénies : 4596

Données du Personnage
Power Level: 6 000 000
Power Level en Kili: 120
Inventaire :

MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Jeu Juin 09, 2016 11:20 am






Bordel sur Makyo !


Feat Gray & Koda





Le rayon atteignit sa cible, un sourire se forma sur mon visage lorsqu'une des pattes de la bestiole tomba à terre et...

« Attend... une patte ?! UNE FUCKING PATTE ?! »

La bestiole changea alors de couleur, elle avait toujours son aura dorée mais ses poils et sa peau devinrent marron, ce qui rendait le tout encore plus dégueulasse.

« Bon... ça a un peu marché... » commenta Nazgul

« Hin... je m'attendais à mieux. » ajouta Sachiko, bras croisés

« ET COMMENT OUAIS ! C'EST DE LA MAGIE QU'EST CE QUE TU PEUX T'ADAPTER A DE LA MAGIE TOI ?! TU... »

Le reste de mes hurlements furent étouffés par le fait que la créature venait de me happer pour me dévorer :

« Mh ! MMMMH ! Mh ! Mh Mh ! »

C'était tout ce qu'on pouvait entendre alors que la partie supérieure de mon corps était dans la bouche de la bestiole, je sentais ses dents transpercer mon torse. Tss ! Adaptable mon cul ! Ce truc n'avait visiblement rien appris de notre dernier affrontement !
Certes j'étais désormais dans son œsophage, inconfortablement attiré vers l'estomac de la bête, mais...


« TU. PEUX. PAS. BOUFFER. UN MAJIN ! » criai-je dans son corps

En revanche, moi, j'avais une toute nouvelle opportunité pour lui infliger des dommages ! J'arrêtai donc de résister, me transformant en soupe, me permettant de dévaler pour rapidement son œsophage pour envahir son corps, ma priorité était d'atteindre son ou ses cerveaux, rien à foutre de combien il en avait ! Ce truc commençait sérieusement à me gonfler, je l'avais déjà vaincu, je pouvais recommencer !
Je devais toutefois utiliser un méthode différente cette fois-ci, et cette méthode était de le saturer, d'envahir complètement son corps avec pour priorité de chopper son cerveau, de l'entourer complètement de ma gomme et de l'étouffer le plus possible. Ses capacités de régénération devaient venir de son cerveau ! C'était impossible qu'il ait pu copier la mienne !


« JE suis une créature invoquée pour répandre mort et destruction sur mon passage ! Je maîtrise une magie improbable et PERSONNE ne peut me tuer ! ET je peux m'adapter mieux que toi enfoiré ! Je vais pas me laisser me faire foutre de moi par une pâle copie d'adaptabilité poilue hérétique Suppa Saiyajinesque de couleur caca ! »

A l'extérieur du corps du monstre :

Le minuscule morceau de moi-même que j'avais dispersé peu avant le début des combats s'était transformé en un mini-moi. J'escaladai un cailloux pour me percher dessus et vis le champ de bataille de loin et je localisai la chose que je voulais : le morceau de patte transformé en gâteau !

« Héhéhé ! Je vais partir de ce combat les mains vides ! »

De son côté, Nazgul ne savait pas vraiment quoi faire... il avait encore de l'énergie mais... rien ne pouvait atteindre ce truc. Sachiko, elle, continuait d'invoquer inlassablement son armée, mais elle servait plus à une pitoyable distraction qu'à quelque chose qui pouvait réellement fonctionner !

Tout à coup, la créature reporta son attention sur le groupe du Rayden et tira de puissantes vagues de Ki. Toujours les bras croisés, Sachiko tourna un regard indifférent vers le groupe, mais ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire en coin quand le blondinet se plaça devant tout le monde pour les protéger !

*C'est ça ! Crève gâcheur de surprise !*

Nazgul lui, réfléchissait à toute vitesse, cherchant un plan d'attaque efficace, mais ça n'était pas très fructueux pour le moment...

Quant à moi, eh bien je profitai de la distraction causée par cette attaque sur le groupe du Rayden ! Lançant derrière-moi un petit morceau, je fonçai vers MON biscuit. Je savais ce que je pouvais en tirer, mais personne ne pouvait le deviner, même ceux qui avaient vécu la crise de Buu, les seuls changements qu'il avait eu étaient pendant son combat au Kaioshinkaï... et vu l'endroit il n'y avait pas beaucoup de témoins... Ils ne pouvaient connaître mes capacités d'adaptation. Et de toute manière, c'était un bordel pas possible autour de moi, entre les squelettes qui se faisaient massacrer par paquets de 10, Asmo et Sans qui étaient concentrés sur le monstre, qui lui même avait balancé des vagues d'énergie sur les seules personnes inoccupées du groupe... L'occasion était trop belle et personne ne pouvait m'arrêter !

Zigzaguant entre les jambes de la masse de squelettes, j'arrivai enfin devant mon biscuit :


« Héhéhé ! Je me demande ce que tu vas me donner toi ! »

Aussi je du reprendre une taille normale pour l'engloutir, après tout le machin faisait quand même la taille d'un homme, mais ça y était ! J'avais dévoré un morceau de ce monstre ! J'allai forcément en tirer quelque chose !
Cela fait, je me dépêchai de décoller pour rejoindre Nazgul, la bête avait visiblement été distraite par l'attaque d'un nouvel arrivant que j'avais vu du coin de l’œil :


« K... Karabuu ?! »

« Tu vas voir ! » dis-je au chevalier noir en regardant mes mains

Oui, il allait voir, car à l'intérieur du corps de la bête, je n'étais pas resté inactif !

A l'intérieur du corps :

J'avais au moins réussi à atteindre le cerveau de la bestiole avant que celle-ci ne commence à s'activer, je n'étais pas certain d'avoir pu envahir tout son corps, mais ce n'était pas très important, ma cible principale était sécurisée et j'avais aussi eu son cœur, qui était sur le chemin.
Malheureusement pour le Rayden et son groupe, mon plan ne put se mettre à exécution avant son tir d'énergie, je ne pourrai donc sans doute pas les sauver. Bah ! Ce n'était pas pour ça que j'avais ce plan au départ !


« Tu résiste à un trou noir ? Bien ! Ta peau résiste à ma magie ? Bien ! Qu'en est-il de tes organes ? Et plus particulièrement cette chose si fragile appelée le cerveau ? »

Avec un sourire carnassier, tout mon corps s'électrisa, c'était mon Rayon Transformant, sauf qu'il ne se dégageait pas d'une de mes antennes, mais de tout mon corps, partout où une partie de moi se trouvait dans son corps, mon rayon l'attaquait... et son cerveau était totalement enveloppé. Oh tu peux essayer de résister ! Je mettrai jusqu'à la dernière goutte d'énergie dans cette attaque qui visait ses organes vitaux ! S'il me résistait, je maintiendrait donc le Rayon Transformant jusqu'à ce qu'il cède ou que je n'ait plus d'énergie.
Je savais que je le faisais souffrir, même s'il me résistait j'attaquai ses organes vitaux, vu d'extérieur il devait montrer une ouverture à tout le monde qui pourrait alors l'attaquer... s'il leur restait une once d'énergie.
Mais si jamais certaines de ses parties cédaient, je ne comptai pas les laisser pourrir. Ainsi je matérialisai des bouches là où du biscuit s'était formé et je me dépêchai de manger tout ce que je pouvais. Je ne pouvais en tirer que quelque chose de bénéfique !



HRP :

Puissance de Karabuu à l'intérieur du corps : 2850

Puissance de Karabuu à l'extérieur du corps : 1 (la majorité de sa force est concentrée à l'intérieur du corps de la bestiole)

Puissance de Nazgul : 2790

Puissance de Sachiko : 2430

Techniques utilisées par Sachiko : Invocation de squelettes corrompus (faible, il y en a autant que son level donc une armée de 2430 mais ils sont tous de niveau 1, ils sont là pour faire chier la bestiole)

Techniques utilisées par Karabuu : Rayon Transformant encore (Spéciale) la technique émerge de tout le corps du Majin et est maintenue jusqu'à épuisement s'il le faut (donc équivalent de 3 techniques puissantes et une ultime, eh oui, il n'avait pas utilisé ses techniques depuis le début il a donc plein d'énergie)

Je m'attends aussi à recevoir un petit bonus de ce que je bouffe de la bestiole parce que si j'ai obtenu un certain esprit tactique de soldats Raydens pourris je vais bien obtenir un truc de 682, bien que je ne l'ai pas mangé entièrement c'est vrai (même si c'est un passif je m'en fou mais j'ai quand même bouffé une de ses pattes qui doit faire la taille d'un homme + des morceaux de l'intérieur de son corps si mon attaque passe)


© Codage By FreeSpirit



_________________
Karabuu Theme


Karabuu Battle Theme


Statistiques:
 



Rage


Rage Battle
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

Rang B [Rayden]


Masculin Messages : 548
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 200 000
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Mer Juin 15, 2016 12:50 am


[Vous avez obtenu la compétence : Copie.]
[Vous pouvez copiez les particularités physique de vos adversaires. Mais vu que vous êtes un Majin, ca ne sert à rien. ]

[Vous avez obtenu : Chieur quantique]
[Vous pouvez vous souvenir d'éventuelles distorsions temporelles]

[Vous avez obtenu : Esprit du Néant]
[Vous savez désormais que le seul moyen pour ne plus être le jouet du destin... C'est de tout anéantir]

Ca, c'est les trucs qui popent dans la tête de Karabuu au fur et à mesure qu'il bouffe de 682. Ca et le fait qu'effectivement... La bête sache qu'elle est un pantin au service d'une force supérieure. Une force qui peut, si elle le souhaite, l'anéantir d'un claquement de doigts. Alors, le lézard se rebelle. S’il peut enfin mourir et entraîner le reste de l’univers avec… Ce serait parfait. Ce serait sa vengeance.
Ca et le fait que le truc qu’il a dans la gorge va se faire rôtir le cul. Tu crois vraiment qu’un truc qui ressemble à une vouivre ne crache pas du feu ? De jolies flammes bleues d’ailleurs… Qui rappellent celles d’un certain démon. Quand à la magie du Majin ? Apparemment, à la question, « Est-ce que son intérieur s’adapte aux mêmes choses que l’intérieur ? », le Majin eu le déplaisir de découvrir que la réponse était « OUI »
Le Majin tenta donc en vain de transformer en biscuit 682… avant que la langue de flamme ne l’expulse de son corps. Puis que la tête ne tombe tout court en fait.
En effet, un nouvel arrivant sortit de nulle part, et à la grande surprise de tout le monde, décapita la bestiole. « Nobody expect the spanish inquisition » comme dirait l’autre. Bon, par contre, ce qui a réellement été surprenant… C’est quand la bestiole prit sa tête et se la remit. Oui, une paire de bras monstrueux ramassa la tête qui se ré-attacha au reste du corps. En même temps, la bestiole a déjà été appelée « Lézard difficile à buter ». Duh. Vous croyez sincèrement que la décapitation n’avait jamais été faite ?
Plus sérieusement… On va retourner du côté de ceux qui venaient de se faire tirer dessus. Genre puissamment… Ou plutôt Kodaian prenait incroyablement cher. Enfin… Je veux dire… Je crois que le sang est censé être à l’intérieur du corps. Il ne doit pas suinter par plus de plaies qu’il n’en est humainement possible non ? Je crois que c’est vaguement dangereux pour la santé. L’avantage, c’est quand y a une loli qui pleure par-dessus ton épaule, en même temps qu’elle pleure sur l’épaule de son dadais de grand frère qui est tout aussi amoché. Alors que elle… Elle n’a rien.
La gamine contemple alors, en larme, les corps de ses protecteurs. Elle pleure de rage. Intensément. Pourquoi… Pourquoi c’était elle qui se faisait toujours protéger ? Elle était forte ! Elle le savait ! La demi-sayajin avait vaincu elle aussi des ennemis coriaces pour son grand frère !
Alors pourquoi ? Pourquoi… POURQUOI ETAIT ELLE SI FAIBLE ?!
Boom.
POURQUOI ELLE SE FAISAIT TOUJOURS PROTEGER ?!
Boboom.
… Pourquoi n’avait-elle pas plus de puissance ?
La tristesse mène au désespoir. Le désespoir mène… à la rage. La rage ici, dirigée non pas contre son ennemi (enfin pas totalement…) mais contre elle-même. Une colère telle qu’elle l’extériose en hurlant. Encore une fois la force afflue en elle en même temps que la colère. Mais cette fois-ci, ce n’est pas suffisant. Ce n’est PLUS suffisant. Il lui faut plus !

De l’extérieur, les combattants s’étaient arrêtés un bref instant pour voir la loli avec son aura qui commençait à augmenter de manière dantesque... Surtout que ses cheveux aussi venaient de se mettre à briller en dorée… Puis une fois n’est pas coutume… La jeune fille disparut sous leurs yeux ébahis… Avant de voir une petite furie dorée se mettre à boxer violemment le lézard. Mais genre violent. Genre, on le passe à la moulinette. Vous voyez messieurs… Ca c’est la Rayden quality.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Kodaïan

Rang B [Saiyajin]


Masculin Messages : 248
Age : 22
Zénies : 6700

Données du Personnage
Power Level: 10 475 400
Power Level en Kili: 2 00
Inventaire :

MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Mer Juin 15, 2016 2:32 am

Kodaïan ne vit pas l'ombre ailée, embrasée d'une énergie gangrenée, surgir pour décapiter inutilement la créature. Il était trop occupé à essayer de caparaçonner son énergie pour résister au terrible coup, sachant très bien que son échec entraînerait probablement la mort de Brassica.
Il encaissa les rayons en serrant les dents, puis finit même par crier pour surmonter la douleur, de tenir bon alors que son corps se déchirait plus que de raison sous l'assaut de l'horrible monstre. Le Super-Saiyan doutait de réussir à résister à l'attaque en vérité, et même sous cette transformation il n'aurait jamais commis la folie de rester face à un tir pareil. Pourtant il l'avait fait, et pour en rajouter il refusait de céder. Avec sa connaissance du vol et sa résistance, le guerrier aurait probablement pu se laisser emporter par la vague déferlante de l'enfer et limiter considérablement les dégâts...mais au lieu de quoi, il y opposait toute sa résilience, refusant de céder d'un pas tandis que le sol se fracturait et s'embrasait autour de lui.

Et enfin, le rayon cessa. Toujours crispé, tétanisé dans sa position défensive, Kodaïan avala une goulée d'air saturé de poussière et d'ozone qui passa presque brûlant dans ses poumons, faisant gonfler sa cage thoracique salement endommagée, comme tout le reste, avant de sentir ses muscles faiblir, ses membres commençant à pendre. Ses cheveux gardèrent leur éclat doré, mais retombèrent autour de son front tandis que ses yeux ne voyaient plus qu'un grand flou blanc, l'unique son lui parvenant encore était un sifflement neutre.
Le monde bascula autour de lui, et son regard se perdit vers ce ciel sans vie au-dessus de lui, si haut. Sa vision commença à se teinter de rouge lorsque son propre sang coula sur ses paupières alors que cet océan céleste désertique, douloureux de la couleur de la vie et de la mort lui rappelait son foyer.
Très vaguement, Kodaïan se rendit compte de la présence d'une fillette qui pleurait ses blessures. Péniblement, ses yeux se tournèrent vers la fragile silhouette. Cela...lui était familier. Une toute petite main, avec une douce horriblement douce...une véritable honte parmi les Saiyans. Un véritable puits de bonté, qu'il avait perdu il y a si longtemps maintenant.

Un moment de silence plana, laissant les nouveaux sens du guerrier de l'espace ressentir une force croître sans raison, immense. De la puissance...il était encore en vie. Son poing se referma dans le vide, comme pour se raccrocher à cette énergie, à cette réalité. Sa conscience recommença à faire le point tandis que la fillette se jetait à la gorge du monstre.
Peinant à se relever tant bien que mal, écrasé par ses vertiges autant que ses blessures, Kodaïan tendit le bras envers l'une des rares combattantes encore en état de livrer bataille. Ce monstre était trop fort, trop résistant, si elle l'affrontait elle allait perdre, elle allait...


"Lettu...cia..."

Il secoua la tête, l'esprit encore incertain et la respiration pénible en parvenant enfin à se remettre debout. Le monde basculait en tous sens et il titubait souvent, manquant retomber à terre. Sans son habitude de voler dans tous les sens, nul doute qu'il serait retourné mordre la poussière.
Le guerrier avait des vertiges, son corps ressemblait plus à une passoire qu'à une silhouette musculeuse et il ne parvenait pas à se concentrer. Toutefois, le Super-Saiyan savait encore une chose, il le ressentait jusqu'au fond de son être, à travers toutes ses plaies et le sang qui s'en écoulait :
Il fallait tuer cette saloperie.


"Hé le Rayden...si t'es encore vivant, on va vraiment avoir besoin de ton vaisseau. Je vais essayer de blesser cette merde tant qu'on est encore en état de se battre, mais on ne tiendra pas plus longtemps."

Manquant d'informations sur les systèmes de l'ami de Brassica, autant que sur les limites de la créature, Kodaïan ne pouvait guère suggérer autre chose, en particulier dans son état. En revanche, il avait encore une carte à jouer...à voir la créature, cela ne suffirait certainement pas à la tuer, mais peut-être la défoncer suffisamment pour leur faire gagner un peu de temps, n'importe quoi, peu importe du moment que cela repoussait l'heure de leur mort, car seuls les vivants remportent la victoire.

Grimaçant de douleur au moindre mouvement, le Super-Saiyan serra les dents et s'envola haut dans le ciel, retrouvant quelques instants la liberté qu'il avait tant désiré, la simplicité de simplement vivre dans les airs avant de se focaliser à nouveau sur la bataille au sol. C'était le merdier, et nul doute qu'il ne leur restait guère qu'une dizaine de minutes à tout casser, à ce rythme. Brassica lui gagnerait un peu de temps, les autres...trucs aussi, mais c'était à lui de tenter le tout pour le tout.
Dans son état, même Kodaïan n'aurait pu tenir un combat même à moitié intense. Il fatiguait pas mal, ses blessures l'affaiblissaient terriblement et on ne parle même pas de la douleur. Mais c'est cette même douleur qui lui servit de catalyseur, de point d'accroche pour tenter un acte...aussi héroïque que borné.

Dans un rugissement de rage et de souffrance, le guerrier fit à nouveau exploser son aura en libérant sa seconde transformation, avant de faire croître son énergie jusqu'à son maximum. L'heure n'était plus à la prudence, à la modération ou aux essais, elle était à la gloire et la puissance qui déterminerait qui vit et qui meurt.
Ses plaies s'élargirent alors que son aura grandissait, son sang bouillant ou séchant d'un instant sur l'autre à cause de sa puissance, jusqu'à ce qu'il commence à la compresser, accentuant encore ses tourments au point d'en pousser une plainte déchirante, seul exutoire à ce cauchemar éveillé tandis qu'il enfermait de plus en plus la quintessence de sa force et de sa fureur, de sa soif de guerre et de liberté, matérialisant toute la façon d'être de Kodaïan sous l'apparence d'un astre miniature brûlant, instable, rayonnant de toute la puissance que pouvait déployer le Saiyan pour lutter contre son destin comme un soleil irradiait pour résister au froid absolu de l'espace, comme s'il en tenait la puissance dans les paumes de ses mains.

La chair de ses bras fondait sous l'énergie démentielle qu'il ne parvenait pas à confiner pleinement, des langues de feu s'enroulèrent autour de ses membres et son torse, le dévorant des flammes de sa propre rage. Mais c'était parfait, cette souffrance était celle d'une vie qui continue à se débattre, cette lumière celle d'un guerrier qui refusait de s'endormir. Il brûlerait encore dans le ciel, parmi les autres étoiles, jusqu'à ce qu'un jour il s'éteigne...mais ça ne serait pas aujourd'hui, et certainement pas comme ça !
Comme le soleil se lèverait encore le lendemain, lui aussi continuerait à exister envers et contre tout, comme une étoile brûlante qui continuerait son éternel chemin.


"Rising Sun's Wrath !"

Et dans un ultime cri, le Super-Saiyan enragé propulsa l'énorme boule qui irradiait d'une intense lumière vers le monstre-lézard-caca-mutant, avant que tout ne devienne noir. Le guerrier lutta pour rester conscient alors que ses transformations s'annulèrent l'une après l'autre, qu'il ne chute à son tour, emporté par la gravité devenue plus forte que sa volonté épuisée.


De son côté, Khaerudrakh n'avait pas pris la peine de s'éterniser. Au début satisfait comme toujours par sa décapitation, aussi impeccable qu'à l'aube des temps, il battit violemment des ailes pour s'éloigner de la créature qui commençait à recoller sa tête. De temps en temps il rencontrait des monstres comme ça, ceux qu'il détestait bien évidemment.
Au début tenté de disparaître aussitôt que son assaut avait échoué, il remarqua alors la fillette devenue dorée à son tour, de cet halo fascinant qui l'avait attiré chez l'autre, celui à moitié à poil, comme lui. Elle commença à marteler le monstre, et le Chasseur des Ombres sentit qu'il y avait peut-être quelque chose à exploiter...avant de sentir la force de l'autre Saiyan s'élever à nouveau, anormalement, et de voir l'astre de ki flamboyant qu'il était en train de créer, avant de le leur jeter dessus.
Fasciné, il contempla cette boule d'énergie démesurée, attirante, menaçante, leur foncer dessus. C'était beau, tout simplement. Cette journée lui avait offert de rencontrer bien des êtres des plus alléchants.
Sauf que là, ça allait vraiment mal finir. Il était un assassin, le décapiteur, pas le débile qui reste jusqu'à ce que mort s'ensuive. L'explosion qui surviendrait serait dangereuse pour lui, beaucoup trop dangereuse, et pour rien, alors il était temps de s'évaporer.

Profitant des ombres qu'étira le soleil artificiel de Kodaïan, le Chasseur s'y glissa et se fondit dans les ténèbres au milieu de nulle part, décidant de se retirer du combat pour mieux l'étudier, de loin, et saisir une opportunité, une faiblesse. La priorité était la Bête, puis il chercherait l'un des deux Saiyans quand il en aurait fini avec le monstre.
Seulement, en s'éloignant de l'exaltation enivrante du coeur de la bataille, son excitation retomba et son âme recommença à se déchirer, et plus ses pouvoirs le mirent à l'abri, plus sa volonté s'effaçait à nouveau, jusqu'à ce qu'une étape, puis l'autre, il retourne à cette forme martyrisée et brisée, un pauvre fantôme qui se cachait en guettant un passé incertain, un avenir improbable...juste une occasion de prendre un crâne de plus, sans savoir pourquoi.

_________________
Thème suggéré par Gray, le nuancé.
Revenir en haut Aller en bas
Majin Karabuu

Rang B [Majin]


Masculin Messages : 145
Age : 20
Zénies : 4596

Données du Personnage
Power Level: 6 000 000
Power Level en Kili: 120
Inventaire :

MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Jeu Juin 16, 2016 10:53 pm






Bordel sur Makyo


Feat Gray & Koda





Alors que j'attendais les effets de mon « assimilation », je me mis à avoir des doutes, des flashs d'une vie qui n'était pas la mienne, encore une fois. Mes croyances étaient... chamboulées, moi j'étais certain d'être toujours libre de mes mouvements, de faire ce que je souhaitais, mais cette chose elle... croyait que nous étions tous dirigés par une force supérieure. Et elle semblait y croire avec ferveur puisque c'était des côtés de sa personnalité qui ressortait beaucoup... Elle voulait... tout détruire ! Tout détruire ! Ne rien laisser, tout réduire à néant !
Ma main se leva alors de façon automatique et je m’assénai une claque pour me ressaisir. Non ! Je ne serais pas manipulé par un biscuit que je venais de manger, ni par un soi-disant destin qui n'existait pas ! Ce n'est pas parce que tu absorbe l'esprit d'un taré que tu dois en devenir un ! J'ai un contrôle total sur mon corps et mon esprit ! Un contrôle total...


« Oh putain j'suis fatigué... »

Mon attaque n'avait pas fonctionné et la majorité de mon corps à l'intérieur du sien avait été carbonisé... Je laissai mes restes fusionner de nouveau avec mon corps extérieur et commençai à perdre de l'altitude :

« Oh... la vache... je me sens pas bien... »

« Hey ! »

Nazgul me rattrapa par les antennes, je pendouillai mollement au bout de son bras tandis qu'il lança un regard peu rassuré à la magicienne qui était plus loin :

« Il est KO, on a fait tout ce qu'on pouvait. Asmodeus et Sans ne tiendront pas plus longtemps, et je doute que ta magie fasse quelque chose... »

Sachiko, bras croisés, regardait la bestiole au sol, qui venait de se remettre sa tête sur son corps avant de s'en retourner atomiser ses squelettes :

« Je pourrai l'envoyer dans ma dimension, mais il pourra trop facilement en sortir... »

C'est alors que le sol se mit à trembler, tous les regards de mon groupe se tournèrent vers le lieu où les guidait leur sixième sens, et nous vîmes l'aura de la gamine changer de couleur, de même que ses cheveux... Et son énergie ! Elle grimpait en flèche !

« Héhéhé... C'est plus puissant que ce que j'ai senti sur Namek... »

La gamine venait de devenir Suppa Saiyajin et se jeta sur le lézard pour le marteler de coups...

« C'est bizarre... elle ressemble à une Suppa Saiyajin, mais est plus puissante. Pour tant elle n'a pas les éclairs qu'avait l'autre qui est mort. »

« Il n'est pas mort. »

Nous nous tournâmes alors de nouveau vers le lieu où le trio s'était fait griller sur place et vîmes Monsieur Manservice se relever... enfin tenter de se relever :

« Sa puissance a grandement diminuée, mais il est tenace. »

Le guerrier décolla dans les airs, au dessus de nous tous, j'avais la tête levée tandis que mes comparses Démons l'observaient du coin de l’œil. Il sembla réactiver son truc avec les éclairs dans son aura, ce qui me confortait sur l'idée que le Suppa Saiyajin que j'avais vu sur Namek et celui qu'avait la gamine étaient différents de celui de ce mec... Peut-être un Suppa Saiyajin au delà du Suppa Saiyajin. Il concentra dans des cris de douleur, une grande quantité de puissance entre ses mains :

« Cette attaque va faire mal, on ferait bien de bouger. »

« Ouais c'est bon tu peux me lâcher, j'ai récupéré, je peux voler ! »

Nous nous éloignâmes vers les rochers, mais Sachiko rejoignit un autre abri, nous faisant signe de ne pas la suivre, et le guerrier déchaîna son attaque sur le monstre, l'explosion éradiqua l'armée de squelettes et avait du souffler pas mal des « alliés » sur le champ de bataille.
Une fois l'explosion passée, nous relevâmes la tête pour voir quelle était la situation et fûmes rejoins par la petite Démone et le Namek Majin :


« Bon... moi je vous propose la retraite. Parce que là clairement on sert à rien... »

« Héhéhé... Il nous reste un guerrier en fait, et celui-là est plus que capable. » dit-elle alors en tournant son regard vers Biwa

Naturellement, Nazgul et moi ne comprîmes pas en quoi notre Namek pouvait nous aider, elle répondit alors à nos interrogations :


« Eh bien, il se trouve que Biwa est plus fort que vous ! »

Ma mâchoire tomba littéralement au sol :

« De quoi ?! » s’exclamait Nazgul de son côté

« J'attendais le bon moment pour vous le révéler, mais il se trouve que la surprise est totalement gâchée par ces Suppa Saiyajins ! Je veux les tuer pendant qu'ils sont affaiblis ! Surtout celui qui vient de donner tout ce qu'il avait dans sa dernière attaque ! C'est lui qui a gâché ma surprise en premier ! La gamine on verra. »

« Je ne tue pas des adversaires affaiblis que je n'ai pas affronté moi-même. »

« Moi je t'aurai bien aidé si j'avais l'énergie... »

« Oh mais j'ai déjà toute l'aide qu'il me faut juste ici ! » s'exclama-t-elle en tapotant l'épaule de Biwa

« Ok, moi je me casse pour préparer le vaisseau ! »

« Je vais observer dans ce cas. »

« Bien, aller Biwa, c'est l'heure de passer à l'action ! »

Sachiko et Biwa décollèrent... ou plutôt firent un grand saut jusqu'au Saiyajin qui saignait de partout, ses cheveux étaient redevenus noirs :

« HinHinHin... Biwa surveille les alentours, que ce soit la gamine ou le type en armure pas loin. »

Le Namek acquiesça tandis que Sachiko approchait la main du futur cadavre :

« Je vais te tuer moi-même, gâcheur de surprise. De toute manière tu n'aurais pas duré longtemps dans ton état. Adieu. »

Sa petite main se posa sur le torse du guerrier et avec un sourire carnassier, elle donna une impulsion avec son Ki, le coup de grâce, simple et propre, les battements de son cœur s'arrêtèrent simplement, avec une petite onde qui s'était étendue légèrement autour du Saiyajin...
C'était à moitié satisfaisant, elle avait déjà été bien plus sanglante avec les meurtres, mais d'un autre côté elle n'avait pas vraiment le luxe de le charcuter avec sa paire de ciseaux favorite.
Une fois le méfait accompli, elle tourna sa tête par dessus son épaule pour regarder Gray, mal en point lui aussi, un sourire malsain au visage, un regard de fou furieux :


« HinHinHinHin ! Il ne faut jamais aller sur Makyo sans porte de sortie immédiate étranger ! »

Elle se leva et se tourna désormais entièrement vers le Rayden :

« Ce Saiyajin, tu sais pourquoi il est mort ? Il a gâché ma surprise. Tu n'es pas chez toi ici, tu es sur le territoire des Démons, tu crois venir ici et impliquer TES règles sur NOTRE monde ?! Cette chose a été apportée par vous-mêmes il y a quelques mois. C'est l'heure de payer pour les problèmes que vous avez causé ! » s'exclama-t-elle alors que des éclairs noirs dansaient entre ses doigts

Elle attaqua donc le Rayden en armure, pendant que Biwa observait particulièrement la gamine dorée, jouant le garde du corps de son maître.

Pendant ce temps de mon côté, j'avais couru loin du champ de bataille en cachant mon Ki et entendais désormais simplement le bruit sourd des explosions au loin. Je sortis de ma poche la capsule et déployai l'ESS Fuck The Universe :


*Bon... Plus qu'à attendre les autres maintenant.*

HRP :

Puissance de Sachiko : 2430

Puissance de Biwa : 4600

Techniques utilisées par Sachiko : Éclairs Noirs Sadiques (puissante)


© Codage By FreeSpirit



_________________
Karabuu Theme


Karabuu Battle Theme


Statistiques:
 



Rage


Rage Battle
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

Rang B [Rayden]


Masculin Messages : 548
Age : 21
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 200 000
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Sam Juin 18, 2016 1:58 am

"WAAAAARRRGH !"

Les yeux blancs, les cheveux dorés... Pas de doute, Brassica était enfin devenue une Super Sayajin. Gray nota également à sa grande joie et inquiétude que cette forme ne l'empêchait pas de profiter de son bonus de puissance en cas de grosse colère. Si la bestiole avait clairement de ne pas apprécier Brassica qui se mettait à la fracasser sans réfléchir partout, ravageant les restes du château... Gray s'inquiétait de quand le boost s'arrêterait. Jusqu'à maintenant, Brassica avait tendance à s'évanouir quelques minutes après sa grosse colère. Or, dans une telle situation, ce serait légèrement la merde.
En tout cas, Gray était également heureux de voir Kodaian se ressaisir et tirer à pleine puissance sur le lézard. Bon le désavantage, c'était que le Rayden était trop loin pour le rattraper... Le Sayajin s'écrasa comme une merde.
Le guerrier à la lame non compensatoire essaya d'avancer vers son compagnon d'armes... Quand soudain, une énergie attira son attention... Le tétanisant.
La bestiole était encore en vie. Non ce n'était pas ce qui l'inquiétait. Ce qui l'inquiétait, c'était plutôt Brassica complètement berserk et qui chargeait énormément d'énergie dans sa bouche.

" A COUVERT !"

Fit le Rayden... Avant que le tir ne se fasse entendre.
La gamine tira alors son kikoha titanesque par sa bouche. Bordel, et Gray qui l'avait aidé à finaliser le truc. Ils l'avaient baptisé : Doom Cannon. La raison était assez évidente là. Généralement, les ennemis ne s'en relevaient pas. Asmodeus, qui ne s'était pas écarté assez vite, regarda le machin. Il sut qu'il avait merdé.
A l'impact, le souffle dégagé par l'énergie failli projeté Gray contre le mur. Il s'agrippa toutefois à Gally... Et tint aussi fort qu'il put.

Là, de nulle part... Sortirent une gamine avec un grand type vert en colère. La petite fille annonça alors la mort prochaine de Kodaïan... Avant de l'exécuter.

"ENCULE !"

Non pas que Gray ne connaisse réellement le sayajin... Ou que l'au-delà soit pas cool. Simplement, le sayajin avait protégé sa soeur et lui. Automatiquement, cela faisait d'eux des frères d'armes. La démone se tourna alors vers lui... Avant de ne pas toucher ses intentions au sujet de Gray... Qui déglutit. Merde. Elle avait bien choisi son moment...

"En fait gamine, tu ferais mieux de brûler en enfer."

Trois têtes squelettique apparurent alors... Avant de tirer à l'unisson sur Sachiko, totalement par surprise. Sans apparut près de Gray, son sourire toujours affiché.

"Dis moi... T'es sérieux quand tu parles d'un monde en paix ?"

Gray ne répondit pas. Il profita de la distraction provoquée par Sans pour se ressaisir et se planter son énergie dans son cou. Allez, il devait utiliser son boost maintenant ! Tant pis pour la douleur et les effets secondaires !
La peau du Rayden se craquela alors que ses veines ressortirent, brillant d'un bleu marin doux et calme. Cela contrastait avec la couleur de sa transformation, mais bon. Là, le plus important c'était de sauver Brassica.
En effet, la gamine avait tout mis dans son attaque finale... Elle s'était donc logiquement évanouie à la fin de son attaque... Chutant vers le vi...
Gray n'en crut pas ses sens. Non... NON.
682 se relevait encore... AVANT DE HURLER DE COLERE VERS LA GAMINE QUI ALLAIT LUI SERVIR DE CASSE CROUTE.
Le Rayden serra les dents et... Tant pis pour ses jambes. Un nouveau météoric burst.
Gray entendit clairement ses os craqués, explosés dans ses jambes. Le cartilage transperçant la chair et aggravant ses blessures... Mais qu'était-ce quelques blessures ou la mort d'un sayajin qu'il ne connaissait pas ? Contre la vie de sa soeur ?
Le Rayden ne se faisait pas d'illusion. Il n'y avait aucune chance qu'il arrive à

*BANG*

La tête de 682 disparut. A la place, un tas de chair informe se trouvait sur le sol... Avec un guerrier titanesque. L'homme écaillé fit craquer son cou.

"Bon. Bah va falloir que je termine le ménage moi..."

"Rooh. Je pense que cette bête serait bien dans notre collection."

"Mais sa capacité à s'immuniser à la magie est problématique. Mieux vaut laisser Dydraker l'éliminer..."

Les deux voix qui se ressemblaient, appartenaient à deux types portant le même masque... Quoique l'un des deux était clairement plus usé. Cela seul les distinguaient.
Gray les regarda... Tétanisé par la peur. Oh bordel. L'écaillé... C'était quoi ce monstre ? Son ki s'échappait de partout, littéralement. Gray avait du mal à repérer autre chose à par ce monstre là, tellement cette puissance était écrasante...
Le Rayden tenta alors de se calmer... Brassica était la priorité absolue. Pour ça Gray devait tenter de projeter sa concentration sur le Rose Marie.
Le Guerrier souffla, alors que 682 commençait à se faire proprement anéantir sous les coups invisibles et surpuissants d'un Dydraker déchainé et s'amusant comme un petit fou...
Trouver le ki de ses amis. De sa famille....
Gray trouva celui de John. Inquiet bien entendu, et tendu. Ainsi que ténu pour résister dans le registre. Le démon à la puissance titanesque était un putain de brouilleur, mais Gray était également un des meilleurs senseurs d'énergie de la galaxie...
Gray cracha du sang.
Sa concentration était rompue... Le Guerrier tomba à genoux alors que les démons se tournaient vers lui.

"Jajaja... c'est l'incarnation dans cette dimension de mon pantin favori ! Roh, on peut le garder ? Cela me ferait une marionnette de qualité..."

Gray se sentait faible... Merde... De quoi les autres parlaient autour...

"Welp. Je crois que je démissionne tout le monde."

Les démons regardèrent le squelette qui venait de parler... Avant de disparaître vers Gray.

"Alors moi et mes potes on part par un raccourci."

Le squelette chuchota.

"Concentre toi sur le ki. Je m'occupe du transport. On travaillera ça si tu le veux."

Fit Sans le plus sérieusement du monde...
Le Rayden ne perdit pas de temps en palabre... Ils n'en avaient pas le temps. Sa pensée était déjà de nouveau verrouillée sur le Rose Marie... La salle des soins...
Puis il tomba dans l'inconscience. Littéralement et figurativement. Avec Sans et Brassica...
Pour s'écraser sur le plancher de la salle de soin... A la surprise du garde de faction...  Mais le squelette assurant qu'il n'était une menace, et qu'il valait mieux :
1) Se barrer.
2) Soigner Gray et Brassica...

Et bien, c'est ce que firent les Raydens. Qui étaient pas suicidaires...
Sans se demandait comment allait se passer la vie maintenant sur ce vaisseau..... Meh. Ca allait être marrant.

Fin du RP pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Kodaïan

Rang B [Saiyajin]


Masculin Messages : 248
Age : 22
Zénies : 6700

Données du Personnage
Power Level: 10 475 400
Power Level en Kili: 2 00
Inventaire :

MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Sam Juin 18, 2016 1:29 pm

Normalement, Kodaïan aurait du pouvoir poursuivre le combat, ou du moins s'échapper. Rejoindre Gray, trouver une issue, sauver sa peau... Pour être franc, il y songea durant sa chute inexorable, la vison floue et les oreilles sifflantes. S'il avait gardé la tête froide, s'il était resté en simple Super-Saiyan, il n'aurait certainement pas fini dans un état aussi critique.
Certes, le Rayden représentait sa porte de sortie...mais dans le pire des cas, le brun ténébreux aurait tout simplement pu s'envoler à travers l'espace pour rejoindre le vaisseau, toquer à la porte et dire "bonjour y fait froid dehors je viens me planquer", puisqu'il valait mieux de prétentieux Raydens qu'une armée de démons avec un lézard mutant.
Même Brassica pourtant ne représentait rien pour lui. Qu'est-ce que c'était ? Une simple gamine, même pas totalement Saiyanne...habituellement cela ne l'arrêtait pas, lorsqu'il devait tuer quelqu'un ou sauver sa peau. Mais cette fois cela avait éveillé quelque chose en lui, un effroyable sentiment d'échec, de devoir...quelque part, très profondément, très flou, quelque chose qui se rapprocherait de l'amour également.

Impulsif par son sang, Kodaïan avait alors libéré son pouvoir et laissé libre court à son instinct et ses réflexes plutôt qu'à sa raison. Oh, c'était probablement une bonne décision après tout, cela lui avait permis d'anéantir cette machine de cauchemar au début puis de réussir à contrer quelques coups du monstre. Faire confiance à son corps dans une situation critique n'est pas une mauvaise chose...mais cela lui avait empêché d'essayer de comprendre ce qui lui arrivait.
Et maintenant, alors qu'il heurtait durement le sol, le Saiyan comprenait. Il comprenait surtout que cette fois, il n'y aurait pas de petit haricot magique pour le remettre miraculeusement sur pied alors qu'il se vidait de son sang après s'être vidé de ses forces. En vain, vaguement, le guerrier chercha à se consoler en songeant que ses pouvoirs étaient tout de même considérables. Même les généraux de Makyo ne pouvaient plus l'égaler, c'était formidable...dommage qu'il ne puisse pas en profiter plus longtemps.

Pourquoi était-il si défaitiste ? C'est vrai que ça ne lui ressemblait plus. Aujourd'hui, le fier Saiyan se battait jusqu'au bout, contre ses limites et son destin, jour après jour. Pourquoi aurait-il abandonné pour quelques "écorchures" et un p'tit coup de barre ?
Parce que la sorcière et sa salade de compagnie venaient se pencher sur lui, avec des sourires sadiques et son corps refusait de bouger. Inerte, distinguant avec grand peine leurs traits dégueulasses, Kodaïan aurait souhaité pouvoir tirer des rayons par ses yeux, ou même ses narines, n'importe quoi. Quelque chose pour s'en prendre à eux, se défendre, les emporter avec lui...
Mais rien. Pas de lasers fulgurants, pas d'explosion finale, pas de dernier assaut glorieux. Juste une main qui se posa sur son torse, et son coeur qui cessa de battre. Tout simplement. Son corps musculeux et brûlé se tendit, une dernière fois, avant d'expirer son dernier soupir en fermant doucement les yeux.
C'était donc ainsi que mourait le Super-Saiyan des étoiles, sur la planète de ses pires ennemis face à un monstre surpuissant, en défendant une fillette...ça va, c'était pas si dégueu' que ça en fait.

Que demander de plus que faire une belle mort, suite à ses propres choix ?

End for me. Littéralement '-'

_________________
Thème suggéré par Gray, le nuancé.
Revenir en haut Aller en bas
Majin Karabuu

Rang B [Majin]


Masculin Messages : 145
Age : 20
Zénies : 4596

Données du Personnage
Power Level: 6 000 000
Power Level en Kili: 120
Inventaire :

MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Lun Juin 20, 2016 10:20 pm






Bordel sur Makyo !


Feat Gray & Koda





Non loin du champ de bataille, la minuscule partie de moi que j'avais laissé se forma en un mini moi qui me permit de voir comment se passaient les choses. Sachiko avait tué le Saiyajin assez proprement, avant de se tourner pour attaquer le Rayden, c'est alors que trois crânes se matérialisèrent devant elle. Biwa, qui surveillait surtout la gamine dorée, vit le déplacement de Sans, mais ne put réagir, les trois rayons tirés par les crânes percutèrent la petite fille et explosèrent, projetant son corps fumant plus loin.

« Oh... merde ! C'est pas le genre d'attaque qu'elle peut prendre je crois... »

Biwa se précipita vers le corps inanimé de la petite, pendant ce temps, le Rayden retrouvait ses esprits et la bestiole était en train de se faire littéralement défoncer par un des types que j'avais croisé lors de l'attaque il y a quelques temps. Oh la vache, en fait il avait un putain de Ki ce mec... Après l'élimination du monstre, le squelette retourna sa veste et se tira avec le Rayden et la gamine Suppa Saiyajin. Merde alors !
Je reportai donc mon attention sur Sachiko, qui était allongée au sol, sa tête supportée par le bras de Biwa. Une ombre noire se posa à leurs côtés, c'était Nazgul. Merde attendez-moi les mecs ! Je suis court sur pattes moi !
Mon mini-moi arriva donc sur place, je vis alors la petite Démone qui avait les larmes aux yeux tandis qu'une fumée noire-violette semblait s'échapper de son corps :


« C... Ça va ? »

« Les amis... mon énergie négative... elle s'évacue... »

« Qu... Quoi ?! »

« J'aurai du... mourir depuis... longtemps... il y a des années... mais l'énergie négative... m'a gardé en vie... prisonnière... de mon propre corps... Elle m'a... enfermée dans cet autre moi... un tueur à l'esprit enfantin... »

« Alors... Qu'est ce que tu es en vrai ? » demandai-je, les yeux ronds

« Une terrienne... »

Elle tourna son regard vers le corps du Saiyajin, un regard assorti d'un sourire qui n'exprimait plus la folie mais la compassion :

« Je suis désolée... mais au moins tu étais... le dernier... »

Au fur et à mesure que l'énergie négative s'évacuait, la peau de la petite fille se fit plus claire, de même que ses yeux qui devinrent peu à peu bleus au lieu de noirs. Elle plaça sa main sur la joue du Namek qui avait lui aussi les larmes aux yeux :

« Biwa... je suis désolée... pour ce qu'elle t'as fait... »

« La vérité c'est que... elle ne m'a jamais entièrement contrôlée. Venir avec vous était pour moi l'occasion d'explorer l'Univers... et je suis probablement celui qui a passé le plus de temps avec elle, et à l'intérieur, il m'avait semblé voir, à travers les ténèbres, une petite once de lumière. J'avais raison. »

Purée, j'avais la joue qui chatouillait ! En passant la main dessus je sentis quelque chose d'humide... Oh la vache, j'avais de l'eau qui coulait des yeux ! Et puis je savais pas trop pourquoi, mais j'étais en colère !

« Karabuu... »

« Hein ?! »

Je levais la tête vers la petite mourante :

« Tu étais rigolo... Je t'aime bien... »

« Mais c'est mon truc ! Oh putain pourquoi je parle comme ça ?! Ma voix est bizarre et j'ai de l'eau qui coule des yeux ! »

« Tu pleurs... comme moi... »

« Ouah ! Alors c'est ça que ça fait ?! C'est pourri ! Mais ouais, c'est mon truc de faire le con tout ça... je suis le comic relief de cette putain de faction ! Qu'est ce qu'ils vont penser les fans quand ils vont me voir chialer ?! »

Sachiko émit un petit rire étouffé par la douleur et se tourna vers Nazgul :

« Et toi... Nazgul... »

« Oui ? »

Lui sa voix était restée normale, il ne pleurait pas... ou alors il ne pouvait plus pleurer dans son apparence actuelle.

« Aide Biwa à surveiller Karabuu... »

« Ne t'inquiète pas pour ça. »

« Hihi... maman... »

Dit-elle doucement avant de fermer les yeux. Pendant ce temps, son énergie négative avait formé un nuage qui explosa, provoquant un petit courant d'air, puis son livre, qui était apparemment au milieu de ce nuage, s'écrasa au sol. Nazgul tendit alors la main et désintégra le livre d'une boule de Ki. De son côté, la vie avait quitté la petite fille, Nazgul tendit également sa main vers elle alors que Biwa l'avait déposée au sol, et il envoya une décharge de Ki qui brûla son corps lentement, comme dans un bûcher funéraire.
Il désintégra également le corps du Saiyajin et nous décollâmes, mon mini moi restait sur l'épaule de Nazgul et je guidai ce qui restait du groupe vers le vaisseau. Il était temps de se tirer et de se faire oublier un moment. Comme toutes les fois où on venait ici... Ouais j'avais l'impression qu'on foutait toujours le bordel sur cette planète, et à chaque fois on avait besoin de se barrer ! En plus là, ça avait fait de gros dégâts...


« Où voudrais-tu qu'on aille ? Sur Terre ? »

« Nan, faisons nous oublier des deux camps, sortons du territoire de l'Empire, en zone neutre. » répondis alors que le vaisseau quitta le système de Makyo.

Biwa entra les coordonnées et nous nous mîmes en route... On avait qu'un voyage rapide dans ces régions, il restait beaucoup à découvrir, sans doute de quoi nous occuper un bon moment avant qu'on ne songe à retourner en zone alliée.


HRP :

Sachiko est morte définitivement


© Codage By FreeSpirit



_________________
Karabuu Theme


Karabuu Battle Theme


Statistiques:
 



Rage


Rage Battle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]   Aujourd'hui à 6:28 pm

Revenir en haut Aller en bas
 

Bordel sur Makyo ! [PV Koda/Kaarabu?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Grandis bordel, grandis !!
» Fait chier bordel !!
» Un beau bordel en peer-to-peerspective!
» moi koda
» Shaelynn & Dillon •• Oh bordel, les joies de la famille nombreuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Makyo-