Partagez | 
 

 Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Jeu Mai 12, 2016 12:30 am

La capsule Saiyanne parcourait silencieusement les étendues infinies du vide, avalant les distances à une vitesse effarante. A son bord, son unique passager s'éveillait paisiblement, comme il le faisait parfois au cours de longs trajets dans l'espace.
Cela n'aidait pas à faire passer le temps, certes, mais Kodaïan aimait profiter du calme de l'Univers, de contempler par son petit hublot les astres briller dans le néant. Des étoiles de toutes les couleurs, jouant de leur masse respective pour essayer d'aspirer les autres dans leur sillage, chacune dansant autour d'un point de gravité, souvent si loin que la distance n'était même pas imaginable, pas même pour un Super-Saiyan.
Et dans cet immense ballet cosmique se tenait le guerrier solitaire, grignotant des rations lyophilisées comme un soldat las aurait croqué un vieux chocolat, profitant de ce paysage muet pour retourner explorer ses pensées. Il avait beaucoup progressé dernièrement, et il aimait à avoir un regard sur son évolution. Ses bras le faisaient parfois encore un peu souffrir, s'il frottait ou appuyait dessus mais c'était négligeable. Aujourd'hui, il était toujours en vie et doté de nouveaux pouvoirs plus impressionnants que jamais.

Ce sentiment de réussite, d'accomplissement de soi ravissait le Saiyan qui commençait à se lasser d'être une fois de plus enfermé dans cette coque de métal. Sans aller jusqu'à se mettre une fois de plus en danger ou dépenser son Ki jusqu'à s'en écrouler, Kodaïan n'aurait pas dit non à pouvoir se dégourdir franchement les jambes.
Il tapota quelques commandes sur ton panneau de contrôle. Un écran holographique s'afficha. Quelques clics de plus et le guerrier navigua dans le tableau de données, cette partie de l'Univers n'avait pas vraiment été explorée par les armées des Démons du froid et manquait d'informations. Tant pis, il ferait ça à la main.
Petite merveille de technologie, sa capsule possédait de bons capteurs qui permettaient d'obtenir des nouvelles, quoiqu'un peu grossières, de son environnement "proche". Dans les environs - de quelques heures à quelques jours - il n'y avait pas grand chose, comme souvent. Des planètes rocheuses, gazeuses, des étoiles...ici il y avait un astéroïde assez impressionnant qui paraissait graviter dans le coin depuis un sacré moment. Curieux ça, mais il n'avait pas le temps ou l'envie de l'explorer.
Ah, celle-ci par contre était intéressante. Un monde habité apparemment, à en juger les émissions de gaz et d'énergie à sa surface. Boarf, il n'aura qu'à se poser dans un coin peinard, manger un - gros - morceau, taper un roupillon au frais puis zou, il finit sa route. Le Saiyan programma son changement de destination et enclencha à nouveau le sommeil artificiel.


Deux jours plus tard, le délicieux "bip bip" de son charmant réveil tira Kodaïan de son hibernation une petite heure avant son atterrissage. La comète artificielle s'écrasa dans une forêt, à l'abri des regards. Il avait évidemment causé quelques ravages à l'impact, mais le Saiyan ne s'en souciait guère. Dès que la porte s'ouvrit en sifflant, le guerrier s'extirpa de son vaisseau et s'étira longuement. Ah, que ça faisait du bien de pouvoir bouger ! Les capsules ne sont pas vraiment inconfortable, mais son peuple n'est vraiment pas fait pour rester assis à se faire chier dans l'espace !
Bon, un petit tour d'observation s'impose lorsque l'on arrive sur un monde inconnu. L'ex-soldat s'éleva à peine pour commencer à explorer les environs, étudier brièvement la faune et la flore tandis qu'il étendait son sixième sens à la recherche d'une présence remarquable. Mais comme il s'en doutait, ce monde "civilisé" était bien plus faible que celui sur lequel il s'était entraîné. Quelques prédateurs en imposaient un petit peu, à la rigueur. Ils auraient probablement fait un bon jouet pour les gosses, sur Vegeta. Dans la cité, pourtant fort loin de là, il semblait y avoir quelques individus qui sortaient un peu du lot également, mais ça restait risible.
Un coin peinard quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Sam Mai 14, 2016 12:10 am

Garland:
 

(ces événements se déroulent quelques jours après la visite de Garland chez Dabura)

Je peux l'entendre... La vie des mortels s'écoulant à travers les flots incessants du Maitre Temps. Je ne sais pas depuis combien de temps je dormais sur cet astéroïde exactement... Mais, maintenant que je suis de nouveau éveillé, je me dois de raviver la mémoire des Kaïoshins. J'existe toujours et tant que je serai là, j'aurai pour but de détruire ce qu'ils pensent être la création de leurs ancêtres.
Je n'étais pas très bien entouré, les planètes du système dans lequel je m'étais installés étaient, pour la plupart, mortes... Comme quoi, quelques millions d'années suffisent à transformer un système en poussière. L'étoile semblait désormais seule.
Je ne comptais cependant pas rester ici à admirer ce spectacle de particules dansantes, il fallait que je reprenne mon activité au plus vite.
Je pris tout de mêmes quelques jours, réfléchissant à ma future cible.
Alors que j'allais faire mon choix, voyageant aléatoirement de planète en planète, je vis du coin de l’œil un objet s'écraser sur la planète appartenant au satellite sur lequel je venais d’atterrir. Fort de ma curiosité, je ne me fis pas attendre avant d'apparaître sur ladite planète.

Elle était suffisamment peuplée pour que mon action est un impact, mais la technologie était relativement obsolète. Je doutais même qu'ils soient capables de créer quoique se soit qui puisse leur permettre de voyager en dehors de leur système.
Enfin, la chose que j'avais vue ne devait pas être un simple météore, il n'aurait pas dégagé tant d'énergie. Il s’agissait sûrement d'un moyen de transport, pas d'un phénomène naturel. Or, ce que je cherchais était à technologie, car : là où se trouve la technologie, se trouve le savoir. Et je cherche à savoir où en est cet univers.

Il ne me fallut que très peu de temps avant d'atteindre d'une distance relativement proche, l'alien qui venait d'arriver. Un corps simple, une tête, deux bras, deux jambes. Sûrement un saiyajin à la vue de son physique et de son vaisseau... Enfin, si l'espèce n'a pas mutée depuis ma « petite » pause.
Je me téléportai assis sur un rocher, derrière l'alien en question. Il ne semblait pas très porté sur la magie. Un bon gros bourrin comme la race Saiyan sait les faire.

« Je me suis d'abord demandé comment j'allais vous aborder. Puis, je me suis dit qu'une approche classique suffirait. »

Je me téléportai de nouveau pour avancer de quelques pas.

« Je suis Garland. Bonjour et bienvenue. Qui êtes-vous ? »

Mon ton était calme mais relativement supérieur. Supporté par mon regard qui visait vers le bas tant la différence de taille importait, il devait soi avoir peur, soit se sentir menacer. Dans les deux cas, il doit être sur ses gardes. Et, il vaut mieux pour lui que se soit le cas, un de mes portails était déjà ouvert derrière un arbre juste au Nord de nos positions.

*Me serais-je trompé ? Il m'a l'air plus puissant qu'un simple saiyajin... *

Pensais-je tout en levant un sourcil, reculant légèrement la tête en la surélevant.
Quoique soit cette créature, mes instincts avaient du mal à ne pas simplement le tuer lui et la race peuplant cette petite planète.
… Mais, il vaut mieux attendre pour l'instant, voyons Garland, tu veux des infos, après tu pourras t'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Jeu Mai 19, 2016 9:59 am

Ouais, une p'tite région idéale pour faire une pause, tant dans son trajet que dans son entraînement. De toute façon, Kodaïan avait eu sa dose pour le moment. S'exercer seul, sans autre but que taper dans le vide, ce n'était qu'à peine bon pour garder la forme et il s'était suffisamment tiré dessus comme ça. Prêt à tout pour devenir plus fort, certes, mais s'il pouvait rester en vie pour en profiter c'était pas mal non plus.
De même pour les exercices mentaux, en fait le Saiyan s'amusait plutôt à laisser son esprit vagabonder sur la planète toute entière avec une remarquable aisance, sans chercher particulièrement à repousser ses limites. Là aussi, il avait suffisamment donné. On ne dirait pas comme ça, mais travailler ce sixième sens était à la longue très éprouvant pour le mental. Alors le guerrier méritait bien un peu de détente, non ?

Ben non.
Aussi soudainement qu'un pet surprise, une puissance énorme venait d'apparaître sur le planète, alertant le Saiyan qui cessa ses "jeux" pour se concentrer sur cette apparition. Elle lui prodiguait une étrange sensation, comme une menace, un défi qui se révélait subitement. En fait, Kodaïan doutait d'avoir jamais rencontré un pouvoir pareil...du moins, en excluant les formes transformées des Démons du Froid. Mais il ne parvenait pas à déterminer ce qui était le pire entre son apparition spontanée ou le fait qu'elle soit "calme". Un sentiment un peu dur à expliquer, mais le guerrier de l'espace sentait que cette énergie était au repos et non en combat. C'était assez délirant à imaginer quand même.
Et puis elle disparut, se trouvant l'espace d'un instant fort loin de là où il cherchait, mais pourtant tout près de lui. Trop près. La créature mystérieuse se tenait désormais juste derrière lui. Kodaïan ne fit pas montre d'avoir perçu sa présence, si ce n'est en se tendant. Le Shunkan idô ? Cela faisait une forte impression en tout cas...

Bon. Avec un ton absolument détestable par sa suffisance, l'entité étrange l'interpella avec une écœurante politesse. La créature se téléporta à nouveau pour lui faire face, le Saiyan serra les poings en le fixant durement. Kodaïan n'avait pas le moins du monde peur de cette chose capable de se téléporter, et dotée d'une force très impressionnante...au contraire, son sang guerrier bouillait à l'idée d'avoir enfin un vrai défi sur lequel tester ses limites, tant pis pour le repos.
Cela dit, il était particulièrement méfiant. Les belles paroles de ce "Garland" n'inspiraient pas la moindre confiance à l'ex-soldat, sans doute à cause de l'attitude de ce géant. Son ton, son regard, sa position...le guerrier de l'espace avait plutôt le sentiment que ce truc comptait lui mettre sur la gueule dès qu'il baisserait sa garde. Ne restait plus qu'à déterminer quand, et comment...
Il allait bien s'amuser.


"Je suis Kodaian, et je me demande ce que tu me veux, monsieur je-me-téléporte..."

Un léger sourire étira le bord des lèvres du Saiyan. Ce machin était comme lui, une anomalie sur ce monde et il n'avait d'allure rien de sympathique. Et dans l'éventuel et absolument improbable cas où ils ne se mettraient pas sur la gueule, la créature mystérieuse aurait sans doute beaucoup de choses à lui apprendre.
Dans un cas comme dans l'autre, c'était tout bénef'.


"Mais quelque chose me dit que je ne vais pas tarder à le découvrir."

Pas plus diplomate que ça, aspirant au contraire même à un bon vrai combat contre une force inconnue, Kodaïan tendit ses muscles, prêt à répondre au premier assaut possible en concentrant son sixième sens dans les environs plus proches. Cela ne lui servirait à rien de voir ce que monsieur X faisait avec sa secrétaire à vingt mille kilomètres de là alors que pouvoir suivre en détail les mouvements de l'énergie de ce Garland en revanche pouvait s'avérer bien utile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Ven Mai 20, 2016 11:51 pm

Garland:
 

Comme je m'y était attendu, le personnage se montra de suite sur les nerfs, je pouvais entendre chacun de ses muscles se plier légèrement. Il devait s'attendre à un assaut quelconque, cependant, je n'étais pas encore suffisamment stupide pour me jeter sur lui.
Je pris une seconde afin d'observer un arbre sur ma droite, il était différent des autres, légèrement plus grand et donc parfait pour la suite.
Je me concentra à nouveau rapidement sur ce "Kodaïan", il devait surement penser que je suis un de ces aliens qui vous saute à la gorge simplement parce qu'il en est capable...
Enfin, c'est vrai que j'en avais envie, avec toutes ces capsules, toutes les mêmes qui passaient si proche de mon astéroïde, manquant parfois de me faire me relever prématurément...

Je pris un temps pour relâcher un long soupir alors que je fixais le saiyajin,ou plus précisément, je fixais son épaule droite et ses yeux, voulant prévenir tout mouvement.
Après une bonne dizaine de seconde de silence, uniquement interrompues par mon soupir, je pris parole, énonçant enfin l'un de mes buts actuel à voix haute.

"Et bien, voyez-vous, je me demandais si vous pouviez m'assurer de l'actualité universelle pour dire vrai. Disons que j'ai dormis un moment et que je souhaite m'informer avant de reprendre mes activités..."

J’essayais d'éviter les passages où je dis que je suis un Makaïoshin, préférant me focaliser sur le "quoi" plutôt que sur le "pourquoi".
Je n'attendis qu'une réponse avant de laisser s'échapper deux soldats fantômes de mes portails afin d'avoir un aperçu de ce saiyan. Les soldats bondirent instantanément dans la direction de l'alien, ils étaient rapide pour leur niveau de puissance, mais malgré tout, je doutais qu'ils suffisent à vaincre ce type.

Soldats (lvl75):
 

Je n'attendais en tout cas pas de voir ce qui allait se passer, je fis apparaître une lance lumière dans ma main tout en bondissant en arrière afin d'atteindre une distance suffisante pour ne pas être surpris par une quelconque attaque physique ou de ki.
Après tout, ces primates ne connaissent que les vagues déferlantes et les coups de poings.

"Voulez-vous être un héro mon jeune ami ?"

Oui... Devenez un héro, un martyre et plus tard une légende... La première victime du Makaïoshin Garland depuis son triste réveil... Vous deviendrez le héraut de la fin des temps... Vous deviendrez ce que vous avez toujours voulu être, car pour eux vous ne serez rien d'autre qu'Immortel...


Dernière édition par Mirai Cell le Sam Mai 21, 2016 1:21 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Sam Mai 21, 2016 12:04 pm


Quoi que soit cette créature étrange, elle avait le mérite d'attiser l'insatiable curiosité de Kodaïan. De prime abord, sa carrure lui avait fait penser à un de ces foutus Raydens, sa prétention aussi, sauf qu'il ne dégageait pas la même aura du tout...et qu'il était bien plus puissant. Et surtout sans armure. Le Saiyan n'était pas un expert en la matière, mais il avait remarqué des...identités militaires dans les différents peuples qu'il rencontrât. Par exemple, le standard de l'Humain était un pauvre hère avec un fusil et un gilet moisi, alors que chez le Saiyan c'était un guerrier - souvent impulsif - avec une simple armure réglementaire. Pour les Raydens, ça avait l'air de ressembler un peu aux Terriens, ils semblaient jouir d'une belle technologie et d'aimer les grosses armes...
Sauf que Garland ne possédait rien de tout cela. De plus, le géant parlait d'une façon aussi étrange que peu rassurante. Avec ces mots, Kodaïan crut deviner que l'entité mystérieuse projetait ses plans - quels qu'ils soient, mais le guerrier de l'espace se doutait que ce n'était pas un barbecue en faveur des jeunes scouts - à très, très, très grande échelle, tant spatiale que temporelle. Sa puissance et son attitude eux, indiquaient plutôt que ses activités allaient s'avérer...percutantes.

Mais leur petite discussion se vit perturbée par l'apparition de deux puissances élevées, à proximité. Le Saiyan était concentré sur Garland, qui bondit alors en arrière tout en faisant apparaître une arme lumineuse entre ses mains - trahissant au passage à son avis son lien avec les deux créatures spontanées - mais ses nouvelles facultés s'étendaient plus que suffisamment pour détecter immédiatement et précisément deux forces pareilles, surtout aussi soudainement.
Prudent, Kodaïan s'éleva aussitôt haut dans le ciel, retournant presque instinctivement dans son terrain de prédilection en tirant une puissante boule d'énergie visant chacune des apparitions. Leur puissance était assez impressionnante en fait, à vrai dire l'une comme l'autre aurait pu le mettre vraiment très mal s'il les avait rencontré avant les événements sur Cooler 404...mais aujourd'hui, ce n'étaient plus que des larves pour lui, la seule chose qu'il redoutait c'était un piège de la part du fou qui se distinguait par ses paroles et son allure.


"Un héros ? En tuant anonymement un pauvre taré qui se prend pour je ne sais quoi ? Très peu pour moi."

Après ces mots, le Saiyan piqua un sprint en vol, ne changeant rien à son altitude mais se dirigeant vers la zone derrière l'étranger pour s'éloigner des créatures spontanées - et par habitude aussi d'attaquer dans le dos de ses ennemis - tout en tirant une salve de boule de Ki dessus, gardant un "oeil" sur les étranges soldats sortis de nulle part. Ils n'avaient pas l'air inquiétants comme ça, au premier abord, mais il était bien placé pour savoir qu'il fallait se méfier des premières apparences.

"D'où tu sors, clochard galactique, et t'es quoi ?"

Parce que quitte à causer, autant qu'il récupère quelques informations probablement croustillantes avant d'éparpiller ce bestiau aux quatre coins de la galaxie. Car ce truc était sans aucun doute très particulier, et devait donc avoir long à dire...pas assez hélas pour sauver sa peau s'ils devaient vraiment lutter chacun pour leur peau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Sam Mai 21, 2016 1:55 pm

Garland:
 

Hum... Il était donc bien plus vivace que ce que j'eus imaginé... Enfin, peu importe, je connais la race de ce jeune sot. Et aucun membre de cette faible race n'est capable de vaincre Kako et Tora. Je n'ai donc pas le moindre souci à me faire vis-à-vis de ce combat.
Bien, observant les rapides mouvements du Saiyajin, je fis apparaître une seconde lance dans ma main droite, de chaque côté, je transperçai les deux soldats qui disparurent dans un râle fantomatique. Je me tournai ensuite vers le jeune guerrier.

"Me tuer ? ... Je suis navré..."

Je repoussai les orbes de ki qu'il m'avais envoyé d'un simple geste de la main. Les branches et autres arbres trop proches de moi furent repoussés aussi, s'abattant dans la direction opposée à la mienne.
Je me retournai immédiatement après cela, lançant puissamment ma première lance de lumière dans sa direction, sans attendre, j'apparaissais sur sa diagonale gauche lançant la seconde.
Je n'étais peut-être pas un as du combat physique, mais mes compétences de lancer restaient très développer. Il faut bien savoir "lancer" ses sorts non ?
Bref, une fois les lances disparues, je soupirai.

"Aucun être vivant ne peut me tuer."

Je repris ma place assise sur le rocher qui me servit précédemment de siège en un instant avant de continuer.

"J'ai déjà répondu à votre question. Je suis Garland. Plus précisément, je suis Garland Galmagon, dernier descendant de Dorema Galmagon, seigneur de la Flamme chaotique et dernier Overlord primordial."


Je me relevais, regardant de nouveau dans sa direction.

"En bref, JE vous suis supérieur."

Cette dernière phrase que je décochai fut pleine d’orgueil. Il faut bien chauffer l'adversaire après tout. Mes instincts commençaient légèrement à prendre le dessus et de la fumée sombre avait commençait à sortir de mon corps. Je la stoppai avant qu'un quelconque nuage ne se forme, mais je sentais que si ça continuait, je n'aurais pas ce que je veux.

"C'est à votre tour : qui servez-vous saiyajin ?"

Deux soldats firent leur apparition, se positionnant lentement derrière moi.
Je posai ma main sur l'épaule d'un d'entre eux, y laissant une petite rune discrète avant de venir me téléporter à quelques mètres de distance en face du jeune alien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Sam Mai 21, 2016 5:41 pm

Non vraiment, il suffisait que Kodaïan veuille faire une p'tite pause dans son voyage interstellaire sur une planète random pour qu'il tombe sur le mec le plus tordu de l'Univers. Cela faisait même pas deux minutes qu'ils se connaissaient et le Saiyan ne pouvait déjà plus le voir en peinture.
Premièrement, c'était un truc super bizarre. Son aura, sa puissance, son allure...rien de tout cela ne plaisait au guerrier de l'espace. Quoiqu'il soit, Kodaïan ne le connaissait pas. Ensuite c'était un foutu magicien, outre sa détestable faculté à se téléporter semble-t-il, Garland pouvait invoquer apparemment à son gré des lances lumineuses et probablement également des soldats semblables à ceux-là. Ce n'était pas la première fois que le Saiyan rencontrait des invocateurs, et ceux-ci lui déplaisaient souverainement.
L'étrange personnage appuya d'ailleurs cette thèse en assassinant ses invocations qui s'évanouirent comme elles étaient apparues. Ces soldats n'étaient donc que des...apparitions obéissant à ce Garland ce qui les rendrait bien plus dangereux que des troupes traditionnelles puisqu'ils ne craindraient pas la mort.

Son "méfait" commis, le mystérieux géant propulsa une de ses lances vers le guerrier aérien qui suspecta un piège. Même un Saiyan n'essayerait pas d'abattre une cible aussi éloignée d'une manière aussi grossiè...woah !
La spécialisation de Kodaïan en matière de vitesse et de réflexe lui furent rarement aussi utile qu'à cet instant lorsque Garland se matérialisa soudainement à côté de lui pour lui balancer la seconde lance. Pris au dépourvu par la désagréable instantanéité de la téléportation, le Saiyan évita de justesse le pire grâce à sa célérité céleste, l'arme d'hast traçant simplement un sillon écarlate le long de son flanc alors qu'il reprenait de l'altitude pour sortir de la trajectoire de la seconde lance tandis que Garland s'était réinstallé sur son rocher avant d'expliquer son ascendance...et de s'auto-flatter en touchant le Saiyan là où ça ne lui plaisait vraiment, vraiment pas.

Kodaïan ne souffrait guère de l'égratignure causée par la lance, si ce n'est dans son amour-propre. Céder le premier sang à l'adversaire était une honte qui le mettait déjà sur les nerfs, et ce prétentieux qui se prétendait immortel, ou invincible, peu importe...mais surtout supérieur mettait réellement à rude épreuve son stoïcisme.
Une nouvelle fois, deux soldats se matérialisèrent. Le Saiyan nota quelque part dans sa tête que cela faisait deux fois que leurs énergies apparaissaient à un endroit précis, ce n'était pas sans raison. Ses poings se serrèrent alors que Garland finissait de l'énerver. Quelle misérable charogne...encore un foutu magicien pédant et prétentieux, convaincu que l'Univers lui appartient et que les autres ne peuvent être bons qu'à servir autrui.
Comble de la provocation, le géant se téléporta à peine à quelques mètres de lui. C'était clairement une invitation à l'agresser, très certainement un piège, ou une ruse quelconque. Cela lui convenait parfaitement, en l'éclatant lui, ses stratégies et ses sorcelleries - et quelques dents ou vertèbres avec - Kodaïan lui ferait intégrer dans son petit cerveau étriqué que non, il n'est pas moins une poussière que les autres dans l'Existence.

D'un simple désir, le guerrier fit virer ses cheveux au doré, ses yeux devenant bleus alors que son aura explosa, auréolée de lumière, et dans la demi-seconde qui suivit le Super-Saiyan décocha un coup de poing tonitruant à ce pénible de service.


"Je ne sers qu'une seule personne, sale petite merde, MOI !"

Ces foutus magiciens...trois tours de magies, un peu de puissance et ça y est, ils ne se sentent plus. Tss, mais deux clochards ensorcelés et une malheureuse téléportation ne font vraiment pas le poids en comparaison de l'affreux nain vert ou des Démons du Froid.
Le guerrier étincelant fit craquer quelques os, bien déterminé à faire ravaler son orgueil et sa prétention à cet abruti fini qui osait une fois de plus le prendre haut, et qui lui servirait à prendre un début de revanche envers tous ceux qui le traitaient autrefois comme un chien.


"Tu te crois au sommet de l'Univers, petit mage minable, moi je vais te faire mordre la poussière et alors on verra si je ne peux pas te tuer."

Il était fort toutefois, c'est vrai. Son aura ne le cachait pas, et la facilité qu'il avait eu pour repousser ses premiers tirs ne mentait pas...mais tout cela n'était rien face au fantastique pouvoir du Super-Saiyan. Kodaïan réalisa à quel point il avait bien fait de s'exercer d'une façon aussi intense pour le maîtriser, car sinon il aurait aisément succombé à la frénésie que la transformation faisait autrefois naître en lui...ou que sa nouvelle forme provoquait encore.
Mais justement, aujourd'hui le guerrier maîtrisait pleinement cette apparence et il pourrait savourer pleinement la souffrance et l'agonie de son ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Jeu Mai 26, 2016 5:20 pm

Garland:
 

Je l'avais touché. Cependant, il fut suffisamment rapide pour ne subir que de très légères blessures. Il était rapide et semblait être bon dans les airs... Je pensais qu'il ne me suffisait plus qu'à appeler les jumeaux pour en finir, cependant, il se passa quelque chose. Un événement qui fit monter une sensation, un frisson le long de mes vertèbres, me faisant un instant ouvrir en grand mes yeux.
Son aura et ses cheveux prirent une couleur dorée... J'avais déjà vu ça...
Oui, je m'en souviens même bien...

Citation :


Il y a très longtemps :

Les cheveux du saiyajin passèrent au doré lorsque je tua la jeune femelle qui avait essayé de l'aider. Il n'y avait pas que ses cheveux qui avaient changé de couleur, son aura avait pris la même couleur, sans compter qu'elle était maintenant capable de détruire la roche sous ses pieds...
Je ne comprends pas...
Il se releva, avançant de quelques pas dans ma direction, jusqu'à arriver à deux bons mètres.

"C'est quoi ? Un genre de "super" Prima..."

Son poing était déjà entrain de tordre mes organes, je n'avais cependant que faire de la douleur tant je fus étonné de cette vitesse... Il n'y avait qu'à peine quelques minutes, il était incapable de me toucher... Et là... Et là, il avait réussi à me plier en deux...

"K..."

Il me regardait dans les yeux, avec un air neutre, ses cheveux dansant sous le souffle de son aura, il ne semblait pas énerver... Ce n'était simplement plus le même primate...

"Je devrai te tuer démon."

En entendant ces mots, je compris que les rôles étaient maintenant inversés... Il me dominait... Totalement.
Je n'attendis pas une seule seconde, faisant apparaître des soldats de tout endroits afin de faire diversion.
Je réussis donc à fuir.

Oui... Je m'en souviens, ce saiyajin était plus fort que moi. Cependant, cette fois.

"C'est donc de nouveau, le "super" prima... Saiyajin que j'obser..."

Le poing de ce Kodaïan s'écrase sur ma poitrine, un craquement assourdissant se fit entendre, cependant, il ne venait pas de moi cette fois. Mais du soldat sur lequel j'avais appliqué ma marque, il fut instantanément désintégré par la quantité phénoménale de puissance qui se trouvait dans ce coup-de-poing.
De mon côté, ma main se déposa sur le poignet du Saiyajin alors que mon armure changeait d'apparence et mon casque prenait forme.

"Vous ne me laisserez donc jamais finir mes phrases...?"

Forme de combat:
 

Je fis tout de suite apparaître une lance de lumière afin de la planter dans ce bras qui s'était déposé contre moi. Je lâchai suite à cela le poignet, m'éloignant d'un bon mètre avant de regarder dans les yeux de mon adversaire.

"Vous pouvez vous battre, vous entre-tuer, évoluer, et même arrêter de prier. Mais JAMAIS vous ne deviendrez plus puissant que les dieux !"

J'esquissai un sourire alors que le ciel s’assombrissait lentement au-dessus de nous.

"Tss... Je vais donc tout faire disparaître."

Je suis tombé une fois face à cette augmentation de force, je ne me permettrai pas de fuir cette fois... Mon réveil sera mémorable, le Dieu de la destruction lui-même ne comprendra pas ce qui arrive !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Ven Mai 27, 2016 2:15 pm

Cette fois, le prétentieux pénible ne fit pas bien le fier. Il paraissait...quelque chose en voyant sa transformation. Difficile de déterminer ce que c'était, et surtout Kodaïan s'en foutait alors qu'il attaquait l'étranger.
Cependant, quelque chose n'allait pas du tout. Garland avait encaissé le coup sans même broncher, son armure commença à changer et sa puissance à augmenter en se plaignant - lopette - de ne pas pouvoir finir sa phrase. Le Super-Saiyan savait que c'était impossible qu'il sorte indemne d'un tel coup, il y avait un truc. Il remarqua alors la disparition brutale d'un des deux soldats, à l'instant même où il avait frappé, comme c'était lui qui avait encaissé le coup...merde, si c'était vraiment ça, ça puait grave !

Garland lui attrapa le poignet alors que son visage disparaissait sous un heaume menaçant. Sa force avait dépassé le pouvoir du guerrier de l'espace qui commença à sentir un mauvais coup se préparer. En apercevant la lance dans la main de son adversaire, il comprit mieux. Kodaïan joua aussitôt de ses muscles et de son art du vol, même dans une distance si courte, pour se tordre au moment où le géant l'attaquait. Cette fois, l'hast mordit sévèrement sa chair, avant qu'il ne puisse reculer et se remettre en garde, prenant quelques secondes pour évaluer la blessure. C'était douloureux et ça saignait pas mal, mais au moins il avait évité le pire et conservé l'usage de son bras. En gros, tout ce dont il avait besoin.
Une veine enfla sur sa tempe lorsque ce dieu autoproclamé étalait encore sa gloire imaginaire. En fait les Démons du froid, c'était pas si terrible niveau prétention...mais bon, faut croire que les trou du cul pédants sont faits pour se faire défoncer par des Saiyans !

Mais le sourire mauvais qui avait commencé à étirer les lèvres de Kodaïan s'effaça alors que le ciel virait au noir, une énergie menaçante irradiant de ces sombres nuages. Le guerrier de l'espace fronça les sourcils, il avait l'habitude de voir les climats se dérégler lorsque de très grandes puissances se manifestaient...mais là, c'était différent, et pire : Garland gagnait encore en force, et pas qu'un peu ! Pourtant il n'avait pas subi un nouveau changement...cette évolution, Kodaïan ne se l'expliquait pas.
Peut-être un lien avec ces nuages..? Après tout, le guerrier connaissait des créatures qui s'affaiblissaient à la lumière ou à la chaleur, alors pourquoi n'existerait-il pas des saloperies prétentieuses qui se renforcent sous le temps de merde ? Quoiqu'il en soit, il faut vite qu'il dégage ces cumulus si jamais sa théorie est exacte !

Le Super-Saiyan s'éloigna pour garder une distance de sécurité, par réflexe, et projeta un kikoha respectable vers a stratosphère, le faisant exploser à hauteur des nuages...sans le moindre effet apparent. Merde...ce n'était donc pas un phénomène naturel, même s'il s'en doutait. Ce qui signifiait donc que c'était certainement Garland qui l'avait provoqué pour renforcer ses pouvoirs. P'tit fumier va...ne restait plus qu'à savoir si cette saloperie pouvait être soufflée s'il tirait plus fort, ou si elle se dissiperait lorsqu'il aura éparpillé le faux-dieu.
Cette seconde option lui paraissait plus simple et prudente...et plus amusante aussi. Hé, on est un Saiyan avide de bon combat ou on ne l'est pas.


"Alors comme ça, tu penses qu'un Saiyan ne peut pas devenir plus puissant qu'un Dieu ? Si jamais les dieux existent vraiment, c'est peut-être vrai...malheureusement, je suis désolé de te l'apprendre..."

Sous sa forme actuelle, Kodaïan sentait qu'il n'aurait aucune chance. Il ne souhaitait pas utiliser sa nouvelle transformation aussitôt, surtout qu'il n'avait pas encore pu s'y habituer mais...d'un autre côté, son peuple était fait pour se battre et ne s'épanouissait vraiment qu'au cœur des plus féroces combats. Son aura se mit à crépiter avant d'enfler brutalement, rayonnant de plus belle alors que ses cheveux se hérissait encore plus sur sa tête, son corps commençant à être parcouru d'éclairs.
Immédiatement, le Super-Saiyan condensa son énergie, la faisant pénétrer en lui pour gorger et gonfler ses muscles et ses chairs de force pure jusqu'à ce que ça en devienne douloureux, surpassant même bien vite la douleur infligée par ses deux plaies, qui commencèrent à se cautériser sous la chaleur de son aura, un autre miracle de son entraînement. Cela tombait à pic.


"Mais tu n'es pas un dieu !"

Le guerrier étincelant rugit ces mots en fonçant à toute allure, rendu extatique par son propre pouvoir délirant et par la perspective d'un véritable combat d'homme à homme, en un-contre-un sous un ciel sombre, à opposer deux forces absurdes dans un combat de géant. Enfin il comptait parmi ces colosses de la guerre, et enfin il pouvait saisir sa chance de leur rabattre le caquet !
Kodaïan était bien décidé de montrer à ce magicien de ses fesses que rien ne valait un déluge de coups de poing et de pied, déterminé à lui coller autant de pains qu'il ne le pourrait avoir sa force brûlante.




[hrp : Techniques utilisées :
Super-Saiyan 2 => 130x80 = 10400
Vitesse de volx2 (passif) = 20800
Utilisation de la puissante encore anonyme causant x2 en force pendant un tour : = 20800 en force (pas d'augmentation de défense ou autre)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Jeu Juin 02, 2016 11:10 am

Garland:
 
Je ne pouvais simplement pas le laisser gagner. En fait, c'est encore plus égoïste que ça... Je ne pouvais pas me permettre de me voir de nouveau à Terre. Donc, je venais d'avoir une idée géniale, en utilisant mon sort de destruction planétaire, j'avais atteint une puissance deux fois plus grande que celle de mon adversaire, le saiyajin n'avait pas eu d'autre choix que de se faire partiellement entaillé par mon attaque, il était en très mauvaise posture. Mais le pire dans tout ça c'est qu'il restait extrêmement rapide, si bien que je finis par me dire qu'il ne fallait pas essayer de bêtement le tuer, mais de tout simplement lui arracher les membres.

Ainsi, j'allais me téléporté dans son dos lorsque son aura explosa une seconde fois, de façon bien plus impressionnante, et ce n'était pas finit, elle continuait de s’amplifier, tant que ses plaies se refermaient à la chaleur de l'aura qu'il dégageait.
Je reculais d'un pas, surpris par cette montée fulgurante de puissance. Il était passé en quelques secondes de 50% de ma force à 150%.

« Impossible... Je... Je n'ai jamais vu ça... »

En un instant, le guerrier était face à moi, je ne pus esquiver les premiers coups, venant me téléporter un peu plus loin lors d'un bref délai de répit pour ne pas avoir à encaisser la totalité des attaques.
Je fis apparaître le grand portail, invoquant Tora et Kako, les deux démons jumeaux entrèrent immédiatement sous leur secondes formes.

Kako et tora:
 

« Divertissez ce saiyajin, j'ai besoin de temps, mon sort le réduira ensuite en cendre ! »

Une fois mon ordre donné, les deux démons s'envolèrent vers Kodaïan, ils étaient côtes-à-côtes et prirent la parole histoire de d'abord gagner du temps ainsi.

« Dis-nous, saiyajin, qui sers-tu ? Si tu te rends et nous donne le nom de ton maître, le nôtre ne te causera pas d'avantages de problèmes. »

« Et peut-être même qu'il te prendra sous son aile. »

« C'est un Makaïoshin, il sait être juste. »

Les démons parlaient à tour de rôle, dans une continuité qui pourrai en déconcertés certains. Ils se mirent en position de combat avant de finir.

« Mais si tu continu dans ton arrogance, il fera tout disparaître. »

« Cette planète, puis ses planètes voisines, ne laissant à la fin que mort et désolation. »

Ils n'attaquaient pas, restant en garde en attendant que se soit l'adversaire qui attaque, ils avaient beau être des démons, les jumeaux étaient assez intelligents pour savoir quand ils n'avaient aucunes chances de gagner.
De mon côté, je reprenais mes forces attendant que le combat reprenne, afin de patienter, je fis apparaître trois autres portails qui firent en tout apparaître 5 soldats en comptant les 2 toujours dans la forêt. Les soldats rejoignirent les démons jumeaux après une petite dizaine de secondes.

« C'est du 7 contre 1 ? »

« Pas très fair-play... »

« Enfin, nous sommes des démons après tout . »

« Oui, tu as raison . »

« Et puis notre adversaire est bien plus puissant que ces carcasses. »

« Il est vrai. »

Tout en parlant ils continuaient de surveiller leur adversaire, près à répondre à une attaque venu de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Jeu Juin 02, 2016 1:16 pm

Ha ! Bien que sa technique d'amplification de la force soit encore instable, sa trop grande et brutale concentration pouvant lui causer des dommages, le Super-Saiyan avait trouvé une solution aussi efficace que plaisante pour remédier à ce problème : Dépenser ce débordement de puissance dans la face de quelqu'un de toutes ses forces !
Quel plaisir cela était d'enfin frapper ce trou du cul fini qui se prenait pour une entité absolue supérieure, quel bonheur d'enfin faire taire un de ces salopards qui se croyaient au-dessus de lui ! Garland n'était que le premier de la liste, le crash-test de ses nouveaux pouvoirs, et l'expérience était concluante au goût de Kodaïan qui savourait de sentir son adversaire souffrir sous ses poings.
Mais ce n'était toujours pas assez, il lui fallait plus, encore...ENCORE PLUS ! Il voulait sentir ses os se briser sous ses doigts et voir son sang couler, le faire ramper à ses pieds et l'écraser.

Le Super-Saiyan arma un terrible coup de pied, déterminé à fracasser cette vermine exutoire en la fauchant comme un vulgaire champ de céréales. Mais sa jambe ne fendit que les airs alors que le Makaioshin se téléportait à nouveau. Kodaïan sentit sa frénésie retomber un peu, puisque sa cible s'était éloignée, mais il ressentait le besoin impérieux de recommencer à le malmener, c'était tellement jouissif ! D'autant que, le guerrier commençait à s'habituer à cette manie qu'avait son adversaire de se téléporter. C'était toujours assez...surprenant pour dire vrai, déstabilisant même, mais son sixième sens lui permettait de garder un oeil sur sa position où qu'il aille. Avec ses réflexes, sa vitesse, et cette faculté le Super-Saiyan avait de quoi tenir contre cette saleté.
Qui fit apparaître un portail dont sortirent deux démons à la puissance impressionnantes...pour des gens normaux. Encore des invocations misérables, ce tocard cherchait donc à gagner du temps ? Quel minable... Bah, sans doute était-ce là le destin de tous ces prétentieux qui se prenaient pour des dieux, que de la gueule et rien dans le ventre.

Les monstres jumeaux virent se placer devant lui, et commencèrent à taper la causette. Ben voyons, se dit le Super-Saiyan en faisant craquer ses poings. C'est pas deux fiottes comme ça qui allaient le déranger, ni même l'amuser vu leur écart de puissance.
Cependant un mot le retint alors qu'il s'apprêtait à les défoncer. "Makaioshin". Tiens donc, voilà quelque chose qu'il ne connaissait pas... Le flot continu de paroles des deux démons fit son effet pendant quelques temps, le guerrier de l'espace tendant l'oreille aux choses qu'il pouvait juger intéressante. Le nom de ce qui était probablement une race - une race puissante, et dangereuse - ainsi que la destruction de toute chose.
Ce dernier point lui fit lever les yeux alors que les deux jumeaux continuaient à taper la causette. Alors ces nuages obscurs, empreints d'une énergie malfaisante...allaient effectivement être une véritable menace. Même la destruction d'une planète n'inquiétait guère Kodaïan, il sentait que ses nouveaux pouvoirs lui permettraient de résister à ce petit inconvénient...en revanche, le véritable problème allait être de continuer à survivre.
Il était rapide, et pour une obscure raison son aura lui offrait une bulle à la fois protectrice et oxygénante...mais même lui ne pouvait voyager éternellement dans l'espace, si sa capsule était détruite il était foutu. Hors, si la planète explose, son vaisseau y passera très certainement avec.

Les petits démons minables de tout à l'heure s'ajoutèrent au compte alors qu'il réfléchissait à tout ça. Même pas des insectes...ce Garland était vraiment un faible et un lâche, à se cacher derrière des marées inutiles pour gagner le temps nécessaire à ses nuages de...faire ce qu'ils avaient à faire probablement, car Kodaïan devait avouer avoir du mal à imaginer un nuage détruire un monde.


"Désolé les gars, j'ai pas le temps de jouer."

Comme un éclair, son aura en étant d'ailleurs parsemée, le Super-Saiyan fila à pleine vitesse, passant entre les deux jumeaux en tendant les bras pour leur faire à chacun le coup de la corde à linge histoire de s'en débarrasser au passage en fonçant vers le "Makaioshin", concentré sur sa signature énergétique pour le poursuivre immédiatement s'il tentait de se téléporter.

"Toi, le faux-dieu de mes deux. J'ai des questions à te poser. Alors tu me vires cette merde le guerrier désigna le ciel sombre "Tu te rends bien sagement, et tout le monde sera content."

Oserait-il risquer de se faire défoncer par ce qu'il appelait "un être inférieur qui ne peut pas lutter contre un dieu" ? Il multipliait les tentatives désespérées et vicieuses pour se sortir du pétrin, téléportations, invocations, menace planétaire, attaques magiques, fuite...c'était clair que Garland ne faisait pas le poids en combat direct, et Kodaïan comptait bien exploiter ses meilleurs atouts pour le faire plier.
Mais malgré son état de Super-Saiyan supérieur, le guerrier savait qu'il pouvait se contenter d'avoir fait courber l'échine à un troufion pareil, en particulier si c'est pour recueillir de précieuses et intéressantes connaissances...et accessoirement survivre, ça pouvait être bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Jeu Juin 02, 2016 1:49 pm

Garland:
 

Tora et Kako continuaient de parler entre-eux en fixant le saiyajin, ils commençaient à dériver sur des sujets personnels assez peu intéressants... En fait, leur discussion les avaient amenés à parler de leur vie, et alors qu'ils expliquaient comment ils avaient rencontré Galmagon puis Garland, leur vision fut totalement brouillée alors que leur voix s'éteignirent lentement.
Les têtes des deux démons volèrent sur quelques mètres avant que leur corps ne se désintègres, le saiyajin les avait eu en même temps et en une fraction de seconde.
Enfin, c'était comme je l'avais pensé après sa transformation, il n'est pas un simple primate comme j'en avait auparavant vue tant. Il était plus vif, plus puissant.
Rien que ne puisse définitivement m'arrêter, mais il était largement capable de me tuer, une, deux voir mile fois.
Cependant, c'est lorsqu'il arriva face à moi, de nouveau. Que je lui offrit un sourie satisfait  et quelques applaudissements, après tout, il venait d'éliminer l'équivalent d'un démon de premier ordre. Bien que la puissance des jumeaux soit limitée dans cette dimension.

Bref, j'attendis la fin de sa phrase pleine de confiance avant de prendre parole.

"Je dois avouer que quelque soit le nombre de démon que je t'envois, tu les tueras tous. J'aurai très bien pu me téléporter à l'autre bout de l'univers en détruisant ton vaisseau au passage, mais je ne l'ai pas fait. Quand au ciel, en vérité, il n'est que la manifestation de mon augmentation de force, un genre d'effet secondaire. Il disparaîtra de lui-même dans quelques minutes."

Un mensonge bien entendu, mais je ne comptais pas entubé ce jeune guerrier, il avait gagner après tout. Simplement que je ne pouvais pas me retenir de détruire cette planète pleine de vie...

"Si tu souhaite me tuer, fais-le, je reviendrai immédiatement te prouver que tu es incapable de me faire disparaître. Pas que tu n'en ai pas les moyens, car il est certains que ta puissance m'est supérieure. Mais tout simplement parce que c'est impossible."

Je regardais le primate dans les yeux, il était certes puissant, mais mon explication devait lui avoir fait comprendre que pour le tuer, je pouvais simplement le laisser se fatiguer à me tuer une centaine de fois avant qu'il soit suffisamment épuisé. Je ne savais pas si cela allait suffire à le convaincre, mais bon, il n'avait pas l'air assez stupide pour être satisfait d'avoir tuer un être capable de revenir à la vie.

"Bien. Arrêtons de jouer. J'imagine que tu as des questions, et ça tombe bien, car moi aussi."

Tous les portails présents dans la zone se refermèrent et les quelques soldats encore debout disparurent.

hrp :
DOOM : activation dans 1 post.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Jeu Juin 02, 2016 5:52 pm

Tiens, étrangement Garland n'essaya pas de s'enfuir, de se débattre ou quoique ce soit. Au contraire, il se contenta d'accueillir Kodaïan par un applaudissement - sarcastique ? - avant d'entamer le dialogue. Cela surprenait un peu le Super-Saiyan que ce faux-dieu reconnaisse ainsi sa défaite, mais bon sang qu'est-ce que c'était bon ! D'être enfin reconnu pour ce qu'il était, de lui faire ravaler son orgueil - même juste un peu - c'était tout ce qu'il avait voulu en tant que Saiyan depuis toujours !

En revanche, ses paroles intriguèrent le guerrier de l'espace qui s'autorisa à redevenir un simple Super-Saiyan, soufflant un bon coup et croisant les bras, même ainsi il resterait suffisamment rapide pour répondre à un assaut si jamais le combat reprenait. Cette nouvelle transformation était véritablement fantastique pour sa puissance délirante, mais elle n'était pas sans conséquence. Son esprit avait été complètement embrumé et elle coûtait cher en énergie tout de même. Dans cette forme plus naturelle, Kodaïan put réfléchir méthodiquement à ce que Garland lui disait...son histoire à propos de se téléporter à l'autre bout de l'Univers le fit tiquer. Outre le fait que cela l'aurait sérieusement emmerdé, le guerrier doré comprenait surtout que ce n'était pas le Shunkan Idô, celui-ci ne permettant de se déplacer que vers des Ki connus, or la façon dont en parlait le Makaioshin sous-entendait plutôt qu'il passait outre cette condition.
Quant au ciel, Kodaîan était parfaitement sceptique. Il ignorait ce qu'était un Makaioshin mais savait que ça fricotait de près avec les démons, et les démons étaient tous des salopards fourbes et traîtres. Surtout que cette histoire d'effet secondaire puait lourdement l'embrouille...cela dit, il décida de lui accorder le bénéfice du doute pour le moment. D'une part, car lorsque lui-même fait monter sa force, cela provoque des bouleversement de l'environnement, séismes, orages, ouragans...et aussi car non, définitivement, il ne voyait pas comment des foutus nuages pourraient détruire une planète ! Même en étant ouvert d'esprit et imaginatif, y'a un moment où ça coince.

La suite s'avéra très intéressante également, cette histoire de vie multiple...ce truc pouvait donc mourir, mais le tuer n'était pas suffisant hein ? Kodaïan avait entendu parler, et avait-même croisé à quelques rares occasions, ces fameux démons qui avaient du être tués à plusieurs reprises, rien d'étonnant à ce qu'un genre de...seigneur-démon possède la même aptitude.
En guise de "bonne volonté", Garland fit disparaître ses portails et ses monstres restants. Le Super-Saiyan resta tel quel en revanche, gardant son esprit ouvert pour guetter une éventuellement téléportation-backstab ou une attaque surprise d'une invocation, hors de question de faire confiance à un démon, même lorsqu'il semble rendre les armes.


"Ouais, ton pote a dit que tu étais un Makaioshin. Qu'est-ce que c'est ? Un genre de grade élevé chez les Démons ? Et qu'est-ce que tu foutais pendant la guerre ?"

Garland avait l'air d'aimer s'écouter parler, alors raconter son histoire et ses origines devrait probablement le tenir occupé un petit moment, tout en renseignant Kodaïan sur un sujet sensible, puisque même s'il avait déserté l'armée minable des Démons du Froid et s'était retiré de la guerre, son peuple mourait quand même dans les combats qui les opposaient aux natifs de Makyo...et s'il y avait des êtres encore plus forts que Dabra qui pouvaient se joindre aux combats, alors la balance ne tarderait pas à écraser les siens, même si la plupart le méritaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Mer Juin 08, 2016 6:27 pm

Garland:
 


Le jeune saiyajin était apparemment disposé à ne pas tenter quelque chose de stupide, de plus, il ne semblait pas vraiment surpris par mes propos concernant mon sort de destruction, il devait sûrement se dire qu'un nuage, un simple amas d'eau condensée ne pouvait matériellement pas détruire une planète. Cela m'arrangeait plus que le reste, je pouvais donc lui parler sans avoir à me battre d'avantages.
Pour combler tout cela, il semblait satisfait de ma reddition, elle était légitime après tout. J'étais bel et bien incapable de vaincre sa forme supérieure de Super Saiyajin, j'étais bien trop faible physiquement pour ça. Je suis un mage après tout, pas un guerrier.

Le saiyajin avait tout de même gardée sa forme évoluée, il semblait sceptique et devait malgré sa satisfaction pensé que je n'étais pas digne de confiance...
S'il y a pourtant bien un démon digne de confiance en ce qui concerne la reddition, c'était bien moi. Enfin, ce jeune primate ne pouvait pas savoir ce genre de choses.
Il voulait donc en savoir plus sur moi et sur les Makaïoshins. Pourquoi pas ? Après tout, je veux faire parler de moi et vous savez tout comme moi que la bouche à oreille fonctionne très bien pour transmettre des rumeurs.

« Bien. Je vais considérer tes questions comme conditions de ma reddition. En d'autres termes, ne pense pas que je répondrai à tout ce que tu puisses me demander, mais considère que rien de ce que je ne vais dire ne diffère de la vérité que fut ma vie. »

Je commençai donc à narrer mon histoire, sans oublier les détails qui pouvaient être utiles au jeune mortel.

« Bien. Pour commencer, un Kaïoshin est un dérivé de la race Shinjin, pour faire simple, c'est un dieu de rang supérieur, cependant, mon œuf étant tombé en enfer, le préfixe « Ma » s'ajoute à mon titre, ce qui fait de moi un dieu-démon. Il existe du même fait des Kaïos et des Makaïos, Dabura est un exemple simple de Makaïo. »

Je fis une petite pause pour laisser le temps à mon interlocuteur d'enregistrer toutes ces informations.

« Les démons, sont organisés en une hiérarchie existant depuis maintenant plus de cinq millions d'années : les démons se divisant en trois parties, les mineurs, les majeurs et les intermédiaires, vient ensuite les majins divisés en majins transformés et en majins purs. Au-dessus d'eux se trouvent les seigneurs démons, un équivalent de vos rois. Au-dessus de ces derniers existe des créatures que l'on nomme à l'aide des pêchés qu'ils représentent. Il s'agit d'une sorte de Garde d'élite pour l’échelon supérieur, les Archdémons. Les plus puissants démons existant dans cet univers. Au-dessus d'eux viennent enfin les Makaïos puis les Makaïoshins. Il existe bien un démon suprême surplombant tout cela, mais étant enfermé, nous pouvons considérer les Makaïoshins comme les démons les plus hauts-gradés du Makaï. »

Encore une fois, je marquai un temps de pause pour laisser le temps à Kodaïan d'assimiler tout ça.

« Pour répondre à ta troisième question, pendant la guerre, je dormais, espérant que l'armée de Dabura se ferait éliminer avant mon réveil. Mais malheureusement, j'ai pu observer qu'il n'en était rien. En cinq millions d'années, rien n'a changé. Je vais donc devoir intervenir, bien que pour le moment Dabura me soit encore supérieur. »

Je finis par avancer vers mon interlocuteur, sans aucun mouvement menaçant, je me tournai dos à lui avant d'ajouter.

« Oh ?! Et, au fait, j'ai menti. »

L'énorme nuage noir qui assombrissait le ciel pénétra mon armure et mon corps en moins d'une seconde avant que la forêt ne commence à mourir rapidement, au même moment la terre sous mes pieds était devenue noire et la malédiction semblait se propager à une vitesse incroyable.

« Je peux te permettre de partir, et même continuer à discuter si jamais tu m'en fais la demande, mais si jamais tu veux ce service, il te faudra m'en rendre un en retour. Rien de bien compliquer rassure-toi. »

Je me mis à rire regardant le saiyajin par-dessus mon épaule.

« Décide-toi vite, dans une minute, il sera déjà trop tard. »

Oui, je suis un homme de parole, mais mon instinct me pousse à détruire, je n'y peux rien... C'est faux, je ne veux rien faire contre cet instinct. C'est lui qui fait de lui ce que je suis. Sans lui, je ne suis qu'un vulgaire Kaïoshin banni par naissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Jeu Juin 09, 2016 12:06 am

Cet être était décidément bien étrange, semblant disposer d'un minimum d'honneur tout en étant un foutu démon probablement plus vicieux qu'une anguille. Kodaïan avait vraiment du mal à le cerner en dehors de son narcissisme avancé. En revanche, tout vantard minable qu'il soit, Garland s'avéra pleins d'informations intéressantes. Au sujet des démons comme de ces...kaioshins, les bons, les mauvais et les oeufs.
Tout cela laissait le Super-Saiyan particulièrement circonspect, en particulier cette histoire de "grades" si l'on puis dire tandis qu'il essayait de suivre le fil des explications. Le magicien ménageait quelques pauses pour lui laisser le temps d'assimiler tout cela et ce n'était pas de refus, d'autant que ça montrait une certaine habitude de la locution.

Le concept en revanche révulsait le guerrier de l'espace. Des créatures maléfiques dont la puissante "supérieure" serait déterminée dès la naissance ? Autant dire que ça ne lui plaisait absolument pas...cela dit, ça pouvait expliquer pourquoi Dabra était si puissant. Mais l'idée qu'il existe encore quelque chose au-dessus inquiétait au fond de lui le Super-Saiyan...toutefois la troisième réponse lui donna envie de ricaner tant Garland se couvrait lui-même de ridicule.
Etait-il incroyablement honnête, ou terriblement stupide ? Lui qui s'était vanté d'être un Makaioshin et prenant bien soin d'expliquer à quel point sa race était tellement meilleure que toutes les autres, tellement plus puissante et blablabla, et blablabla...le voilà qui annonçait sans la moindre honte que le cornu rouge le défonçait, alors qu'il s'avérait être - selon ses explications - un être "inférieur".

Garland commença à bouger. Kodaïan le surveilla attentivement, c'était dur à admettre mais le démon...ou le makaiotruc, on s'en fout, semblait vraiment avoir rendu les armes. C'était louche. Tellement louche que le Super-Saiyan décroisa les bras et se tendit lorsque son interlocuteur lui confia avoir menti, juste un instant avant que les nuages du ciel ne viennent investir son corps et son armure et ne commencent à faire flétrir l'environnement.
Putain il le savait que c'était un coup fourré et qu'il aurait mieux fait de le fumer ! Bordel, en repassant en "simple" Super-Saiyan le guerrier avait eu le pressentiment d'avoir fait un choix imprudent en décidant de satisfaire sa curiosité plutôt que d'éliminer le Makapouic. Âpre leçon sur sa nouvelle transformation, elle attisait sa colère et son impulsivité autant que ses travers particuliers et cela l'avait conduit à se faire rouler comme un bleu !

Et bien entendu, l'autre empaffé ne se privait pas se payer sa tête hein ? De se pavaner tranquillement en proposant un genre de "marché"...hé bien qu'il aille se faire foutre ! Sa fierté Saiyanne ne pouvait pas accepter de tomber dans un tel piège.


"J'ai une meilleure idée, VAS TE FAIRE FOUTRE !!"

Dans un hurlement, Kodaïan libéra sa fureur et accéda une nouvelle fois au stade supérieur de sa transformation étincelante avant de décharger un maximum d'énergie dans un rayon, ainsi quasiment à bout portant, avant de se résoudre en se mordant les joues jusqu'au sang à retourner à son vaisseau.
Une minute hein ? Cela lui suffira très largement. Ils ne s'étaient pas tant éloigné que ça de la capsule du Saiyan furieux. Celui-ci se posa comme un météore à proximité, passant au stade inférieur avant de se jeter à l'intérieur pour commander son décollage immédiat, tenant à quitter cette planète le plus vite possible, de peur que cette...corruption ne s'en prenne également à la boule de métal.

Grâce à sa vitesse, le guerrier aux cheveux dorés put mettre son vaisseau hors de danger tandis que celui-ci l'emportait vers les étendues glaciales de l'espace, pendant qu'il regardait à travers le hublot en maugréant, retenant bien le nom et le visage de son nouvel ennemi. Il détestait plus que tout qu'on le prenne de haut, mais il haïssait presque autant qu'on arrive à le rouler.
Cependant, il essaya de se faire une raison alors qu'il croisait les bras en grinçant des dents. "Le savoir, c'est le pouvoir" entendait-il parfois chez ceux qui se croyaient malins...et il était d'accord avec eux, or aujourd'hui, même si son orgueil avait subi une sévère blessure, il avait appris des choses intéressantes. Sur les démons bien sûr, mais surtout sur lui-même.


"Ce n'est que partie remise, dieu des enfoirés..."

Le guerrier soupira lourdement. Il resta en Super-Saiyan un bon moment, étendant son sixième sens pour guetter une éventuelle apparition du Makaioshin. Celui-ci avait déclaré forfait, et semblé s'y tenir...mais ce n'était probablement qu'une ruse pour pouvoir détruire la planète.
Pourtant il disait vrai, au sujet de détruire sa capsule. Son vaisseau s'éloignait à toute allure de la planète mourante tandis que l'ex-soldat finissait par abandonner sa transformation. Il y avait quelque chose de plus profond derrière cette rencontre que juste une blessure à sa dignité et quelques claques, mais il ne saisissait pas quoi... Cela n'avait guère d'importance, Kodaïan avait le sentiment qu'un jour, lui et Garland se recroiseraient...mais s'il avait une dette envers Blizzard, qui lui ferait attendre avant de lui coller une trempe le pseudo-"seigneur-démon" au rabais lui en revanche, méritait une raclée sans autre forme de procès.

Frustré, énervé et dégoûté - mais pas pour la planète agonisante, ça il s'en foutait - le guerrier de l'espace finit par se relâcher un peu. Cela ne servait à rien de s'exciter tout seul dans sa capsule, à part à accorder un peu plus de victoire encore à l'autre fumier. Finalement, il programma sa destination finale, mangea quelques provisions lyophilisées aussi écœurantes que bienvenues, ses transformations coûtant mine de rien beaucoup d'énergie, puis se laissa sombrer dans le sommeil artificiel...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   Ven Juin 10, 2016 12:03 pm

Garland:
 

Il ne me parut pas très emballé par l'idée de me devoir un service, en effet, il balança une puissante attaque dans ma direction... Tentative inutile... Son attaque téléphonée par sa transformation fut un échec. J'eus largement le temps de ma téléporter sur le satellite de la planète durant le laps de temps qui séparait la transformation et l'attaque.
J'observais de mon balcon stellaire ce monde, pourrir lentement sous l'effet de ma magie, les océans s'assèchent, les forêts meurent,  la terre se fissure et l'air noirci. Avant que le sort n'ai fini son oeuvre, la capsule de transport du saiyajin s’extirpa de la terre agonisante, passant de l'autre côté de la planète.
Si telle avait été mon envie, il aurai été facile pour moi de détruire ce vaisseau d'une simple lance de lumière, mais ce saiyajin plein de fureur, je voulais qu'il me rende ce service.
Enfin, il doit penser que notre prochaine rencontre sera le fruit du destin. C'est amusant, tous ces corps bougeant au bout de mes fils.
Il reste supérieur à moi, et c'est là qu'est sa faiblesse.
Enfin... Peu m’importe cette guerre ridicule, les deux parties tomberont puis l'univers s'éteindra lentement...

"Oui, L'horloge commence à tourner, peux-tu l'entendre "Kodaïan" ?... Tic, Tac... La vie s'écoule..."

C'est sur cette phrase, prononcée dans le vide laissé par la planète morte que je savourai des yeux le monde s’effondrer, cette grande boule de roche désormais vide qui devenait instable sous sa propre masse, se fissurant de part et d'autres, créant plusieurs dizaines d'astéroïdes plus ou moins gros. Le satellite sur lequel j'étais commençait à être perturbé dans sa rotation, s'approchant lentement des astéroïdes.

Bien, il était temps de partir, il me fallait plus d'acteurs dans mon immense pièce de théâtre... Qui, en finalité se rendront compte que bien trop tard de ce qui arrive...
Préparez-vous à subir des années de tourments...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une p'tite escale peinarde, hein ? [Pv : Garland (cell)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Tu fais quoi la! hein!!!
» Une p'tite Waaagh! Goff pour le plaisir!
» Tite craquotte
» Tu m'casses les ovaires, p'tite bite ! [Emer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Autres Planètes-