Partagez | 
 

 Lumen une pureté infatigable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité




MessageSujet: Lumen une pureté infatigable.   Ven Mai 06, 2016 7:27 am

Lumen
L’or véritable ne craint pas la neige.
Nom de l'avatar || Source
"Mon nom est Lumen et je suis une fille de 22 ans. Mon principale défaut est que je suis méprisante et ma qualité majeure est la patience."

  ► Prénom: Lumen
 ► Taille: 1m61
  ► Poids: C'est indiscret comme question!
  ► Planète d'origine: Zélod
  ► Groupe : Zélodien
  ► But : Aucun
 
Lumen, belle Lumen qui scintille, froide et distante, si fascinante dans sa robe blanche. La longue chevelure, semble aspirer la moindre lumière, chute, cascade de lumière se fondant dans la neige la plus blanche, jusqu’à la courbe délicate des reins, cadre simple pour un visage exquis. De fines lèvres,  un nez fin qui s’harmonise à merveille dans ce visage pâle, les longs cils blancs ourlent de velours ces yeux claires et pensives. Oscillant entre gris perle et un bleu léger, parfois plus clair, parfois plus sombre au gré de la luminosité ambiante.

Le plus étonnant chez cette belle créature, c’est l’expression lointaine, figée, l’air grave et imperturbable qu’elle arbore et qui interpelle quiconque le contemple. Il émane d’elle un sentiment d’éternité, comme si plus rien ne pouvait l’affaiblir, sage et fière qu’elle est. Ses traits sont sereins et ses changements d’expression ne se perçoivent que dans l’infime plissement des lèvres, l’insignifiant froncement de ses sourcils, l’éclair éphémère qui traverse son regard. Si le corps semble frêle et fragile face à celui des autres races, c’est cette force sévère, cette assurance tranquille qui l’entourent qui lui donne l’air inébranlable. Elle n’est pas guerrière de corps mais plutôt d’esprit. Et même le sourire, rare mais toujours sincère, ne parvient à troubler cette étrange aura, pas plus que l’écho de son rire qui, s’il est peu connu, demeure cristallin et vibrant.

L’incarnat n’est pas sa couleur, seul le doré ressort sur sa peau, Lumen est différente, comme ceux de sa race originelle, elle possède une longue queue façonnée dans l’éclat des roches d’ors. A la différence qu’elle ne possédait pas de petites oreilles extravagante, mais des cornes dessinés par un relief délicatement cornu ornée d’or. Louée comme l’une des plus grandes beautés de son temps, souveraine, dans ce mélange subtil et inquiétant, elle avait dans la façon de porter ces cornes une prestance divine.
Description Physique


 
Calme et patiente sont sans nul doute les deux premiers mots venant à l’esprit. Si certains de son espèces cherchent à faire tout ce qu’ils peuvent pour ceux qui les entourent, par bonté ou pour eux-mêmes, ce n’est pas le cas de Lumen. La pitié est une chose qui l’indiffère, mais elle n’a aucune affinité avec la cruauté. Le calme. Elle ne demande que cela, ne recherche que lui. Capable de passer de longues heures enfermée à ne rien faire, elle apprécie également la solitude, s’estimant capable de se satisfaire de sa propre présence, la seule qui soit véritablement sensée. Elle se protège, sans doute. De ce qui pourrait la blesser ou troubler ce monde gracieux dans lequel elle évolue et qu’elle s’est construit. En se montrant sévère, de cœur mais surtout d’apparence, alors elle peut être en paix. Elle n’a nul besoin de se presser alors que chaque seconde recèle des merveilles. L’éclat d’une étoile, la beauté d’une goutte de pluie, la chaleur éphémère d’un rayon de soleil trop vite parti. Elle veut savourer ce qui lui est offert, et qu’importe si cela ne convient pas à certains. Elle ne vit que pour elle et non pas pour les autres. Ni pour leurs besoins ou leurs espoirs, mais pour les siens.

Souvent silencieuse et n’appréciant que moyennement la compagnie de ceux qu’elle ne connait pas, préférant observer posément que s’agiter en vain ou que de chercher un lien quelconque, a quelques exceptions près, elle s’approchera de ceux qui l’intriguent et dont elle ne parvient pas à cerner le comportement, de ces êtres également qui attirent à eux leur entourage. Un peu distante, mais sans timidité, elle interrogera alors sans apparente raison, s’immiscera lentement, à son rythme comme toujours, dans l’univers de la personne.
Description Mentale


 
Une rencontre, un tournant.

La luminosité naturelle abandonnait peu à peu cette ville délaissée. Le ciel habituellement grisâtre perdait de sa couleur terne pour se mouvoir en des teintes aussi sombres que la suie qui se mêlait à la fine couche de neige. La nuit reprenait ses droits. Elle enveloppait la cité avec froideur et laissait les êtres vivants de ce monde démunis. Comme chaque soirs Lumen s’arrête quelques minutes dans l’auberge prêt de chez elle.

Au cœur de l’auberge, cette perte de lumière se faisait sentir. Seules les bougies apportaient désormais une once de clarté. La femme du tenancier avait pris soin de rajouter des bougies pour éviter de laisser ses clients dans une pénombre trop importante. Il ne fallait pas que les ivrognes se retrouvent dans l’incapacité de trouver leur chope et leurs pièces. Leur commerce en dépendait.

La fuite de la lumière du jour jouait sur les perceptions. La grande salle semblait perdre de son volume à mesure que la nuit s’y infiltrait. Les petites flammes des bougies s’agitaient doucement, donnant l’impression que leurs lueurs dansaient sur le visage des personnes présentes dans ces lieux. Au cœur de l’auberge un groupe de guerriers venu d’un autre monde faisaient halte pour la nuit, des colosses même parmi les leurs, des forces de la nature, des gabarits impressionnant, des montagnes disgracieuses à la peau rugueuse d'un gris cendré. Leurs cuirs épais, balafrés est le vivant vestige de leurs expériences des combats. Leurs mains, plus larges que la plupart des têtes Zélodiennes qu'elles ont eu l'occasion de saluer, sont calleuses et griffues, habituées à manier les armes. Le bras puissant, à l'image du reste de son corps, est modelé pour la destruction, pour enfoncer les lignes ennemies, plonger dans la mêlée, briser les membres, enfoncer le métal, broyer les crânes. Soutenue par un cou de taureau. À l'instar de leurs courtes oreilles, qui percent une épaisse et longue chevelure d'un noir de jais qui cascade autour du visage. Sévère, rude, les tatouages saillants de leurs visages expriment la détermination et la fierté.

Les connaissances du peuple Zélodiens reposant exclusivement sur une tradition orale, ce fut dans une ambiance chaude presque étouffante qu’elle se rappela difficilement, qu’on lui avait déjà conté des histoires sur des êtres fabuleux venu d'autres mondes. Tellement semblable aux récits, qu’il ne faisait nul doutes que c’était bien eux. Les images redeviennent désordonnées, confuses. Une course dans l'obscurité. Que faisaient-ils sur notre planète ? Surement pas là pour nous combattre. Elle ravala ses émotions, dans un colossal effort de volonté.

Combattre.
Ce mot frappa son esprit comme une dague vient goûter un cœur. Il s’immisçait dans ses pensées, les enveloppant avec vigueur, laissant sur sa langue une saveur aigre-douce. Il résonnait dans sa tête, inlassablement. Elle aurait voulu s’en saisir du bout de doigts mais ce terme, si abstrait, était difficile à emprisonner dans sa paume.

Un des hommes se leva intrigué par les cornes d'ors de la jeune fille, il pris place a sa table. Lumen observait tranquillement le visage de son interlocuteur alors qu’un silence s’immisçait entre eux. Plusieurs traces de ses altercations passées parsemaient ses traits doux et patients. Ces douloureux souvenirs auraient pu lui donner une expression bien plus sévère et froide, mais c’était loin d’être le cas. La bonté était encore bien ancrée sur son visage. Elle s’y accrochait.

Inlassablement.

Le sourire qui possédait ses lèvres en était une preuve de plus. Combien d’hommes auraient cédé au désespoir s’ils avaient vécu la moitié de sa vie de Guerrier ? Tous ces hommes mordus par le chagrin et la lassitude qui se trouvaient dans cette pièce n’avaient pas vu la moitié de l’horreur de ce combattant.

    «  Je vois en vous quelque chose de différent, de la pureté. Nous nous sommes des Raydens, nous poursuivons notre route aussi loin qu’il le faut. La gloire n’est pas une chose que nous recherchons. La victoire n’est pas un but, seulement une conséquence. La conséquence d’un serment honoré, fait à chacune des âmes que nous avons choisi de défendre. Si c’est la mort qui m’attend au bout du chemin, alors je suis prêt à l’accueillir les bras ouverts. Il en est de même pour les hommes et les femmes qui m’accompagnent. Car si notre sacrifice fait reculer la menace, alors il ne sera pas vain. »

Un soupir caressa les lèvres de la jeune femme. Elle avait face à elle un homme d’honneur et de courage, prêt à tous les sacrifices pour obtenir des résultats. Un homme borné et déterminé, autant qu’elle l’était elle-même. Mais il était avant tout un Rayden à la foi indéfectible. Ainsi, l’individualisme était une notion qui lui était étrangère. Lumen comprenait la dévotion de ces soldats, leurs désirs d’assurer une sécurité sans faille au peuple. Elle était également dévouée à sa mission et faisait toujours tout ce qu’elle pouvait pour garder quelqu’un en vie, même si la cause était perdue d’avance. Cependant, cette volonté de croire que la mort n’était pas effrayante lui laissait un goût amer dans la bouche. Elle avait entendu maintes fois ce genre de discours avant d’entendre les plaintes des hommes blessés qu’elle tentait tant bien que mal de sauver.

Pourtant, ce Rayden semblait faire partie de ces rares êtres à ne pas craindre la mort. Elle n’arrivait pas à imaginer ce dernier supplier pour qu’on l’épargne. La mort n’était pas une fin, pour lui. Elle n’était qu’un détail.
   
   « Bien sûr, nous nous battrons pour survivre, et ainsi aller mener d’autres batailles. Mais si je venais à trépasser, j’en serais heureux. Car j’aurais pu brandir une nouvelle fois mes armes pour défendre ce qui est juste, la vie des personnes comme vous. »

Mais qu’étaient leurs vies, en comparaison de la sienne ? Rien de plus. Lumen le regarda avec un air triste. Il était prêt à mourir trois fois pour des gens qui n’en avaient pas conscience de son existence. Elle aurait parié sans aucune hésitation qu’aucun homme présent dans cette auberge n’était capable du même sacrifice. En était-elle capable elle-même ?

Le Rayden et la Zélodienne étaient des opposés. Seule leur détermination les reliait. Lui, vivait les batailles en leur cœur, arrachait la vie pour en sauver d’autres. Elle, vivait l’après. Ce moment suspendu dans le temps, où la bataille prend fin mais qu’un autre combat commence. Celui contre le temps, contre la mort. Elle n’assistait pas au massacre des hommes. Après chaque combat, il venait prendre la main de certains pour les emmener avec lui, bien loin de l’horreur que l’on trouve sur ces contrés. Et elle ne pouvait lutter.

La jeune femme contempla le guerrier tandis que celui-ci se risquait de nouveau à prendre une nouvelle gorgée de ce lait emplit d’amertume. Ses traits se crispèrent lorsque le goût désagréable enveloppa sa bouche et caressa son palais. Elle se retint de sourire, ne voulant pas le vexer. Elle s’était déjà montrée bien assez familière avec cet inconnu, dépassant sans conteste les règles de la bienséance. Leurs prunelles se croisèrent de nouveau et Lumen s’y plongea avec sérieux.

    « En choisissant de partir explorer de nouveaux mondes, je me suis dépouillé de beaucoup de choses. Mes liens du sang, entres autres. Mon nom est la seule chose qui me rattache à ma famille. Ils ne m’attendent sans doute plus depuis longtemps, même si je sais qu’ils sont fiers de moi. »

C’était une belle pirouette pour échapper à un sujet trop privé pour le soumettre à la connaissance de la curiosité incarnée qui se trouvait devant lui, en train d’avaler une nouvelle gorgée de cette boisson infâme. Elle préféra ne rien répondre, ne voulant pas paraître trop abrupte. Elle n’avait peut-être pas de facilité pour respecter les règles de cordialité, mais elle savait cerner les instants où en rajouter constituait une mauvaise idée. Elle n’avait rien dit de sa famille, il n’avait pas à le faire. Elle comprenait et respectait ce choix.

Elle fut surprise de voir qu’un homme aussi bon et dénué de toute forme d’individualisme ait coupé les ponts avec sa famille. Les Raydens sont un peuple pourtant si attaché à la sphère familiale d’après les récits. Elle le regarda déposer une pièce sur la table et fronça les sourcils en comprenant qu’il payait également sa part. Alors qu’il se levait, elle ouvrit la bouche, s’apprêtant à lui indiquer qu’elle était bien capable de payer sa boisson mais il la devança.

    « Je suis navré de vous quitter si brutalement, mais moi et mes compagnons partons aux aurores demain matin. Ce fut un plaisir et un honneur de vous rencontrer, Lumen. Votre compagnie m’a fait le plus grand bien. Vous êtes très perspicace, en dépit de votre jeune âge. Tâchez d’entretenir votre intelligence et votre bon sens, et ne laissez pas le froid vous abattre encore d’avantage. »

Ces quelques mots ressemblaient à des adieux. C'en étaient, de fait. Les chances pour qu'ils se recroisent un jour étaient minces. Plus minces encore que le fil de soie que tissaient les araignées suspendues aux arbres de cette région glaciale.

Elle imita son interlocuteur, se levant rapidement afin de réaliser une légère révérence en signe de respect.

   « Mes excuses, j’ai bien trop abusé de votre temps. »

Ses doigts rencontraient la table en bois l’un après l’autre, dans une mélodie peu agréable causée par les ongles de cette main pâle. Ils dansaient avec une lenteur contrôlée et mimait la chute d’une vague prenant naissance dans le large, roulant avec énergie avant de se laisser mourir sur les roches en saignant de l’écume. Ces doigts fins répétaient cette chorégraphie de façon incessante. Ils ne pouvaient s’arrêter, comme si l’élan prit était trop fort pour lutter.
Tandis que le Rayden tournait les talons pour rejoindre sa chambrée. Elle resta là, à regarder cet homme retrouver la tranquillité. La sensation de vide s’immisça dans son estomac. Il avait déjà disparu dans les escaliers.
Le regard de la jeune femme balaya la salle et reçu en échange quelques airs dédaigneux. Avant de perdre son calme, elle se dirigea vers la sortie, après avoir pris le temps de finir son lait.

Le froid lui mordit le visage et le reste du corps, alors que les rues étaient déjà bien sombres. Elle serra ses bras contre son corps frêle et tremblant. Sa robe pourtant chaude ne pouvait rien contre un froid aussi glaçant. Il se délectait, grignotait chaque parcelle de son corps. Grelottante, elle entreprit le chemin. Ses mâchoires claquaient presque tandis que son souffle se muait en vapeur légère dans l’atmosphère. La cité s’était noyée dans un calme total.

Il n’y avait plus personne dans les rues. Le bas de sa robe était complètement salit par la neige boueuse et noire. Les perles de neiges tombaient encore avec douceur sur cette cité détestable.

Elle marchait lentement, comme pour reculer le fatidique instant. Mais, après quelques minutes, il fallait se rendre à l’évidence sa décision était prise. Elle voulait quitter son monde pour prendre part au combat.



Histoire du Personnage


 
HRP
Dans la réalité je suis...
► Pseudo(s) fréquent(s): Luu
  ► Tu as quel âge? 20 ans
  ► Tu nous a trouvé où ? Umh, par hasard.
  ► Comment tu trouve le forum? Il donne très envie de Rp!
  ► T'as un autre compte? Lequel? Aucun
  ► T'as pas un truc à nous dire hein? Non je crois pas! haha
  ► Code du règlement: J'ai pas compris à qui je dois faire a manger ? :O

 
Code de Frosty Blue de Never Utopia


Dernière édition par Lumen le Ven Mai 06, 2016 10:05 pm, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

Rang B [Rayden]
avatar


Masculin Messages : 633
Age : 21
Zénies : 1106

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Lumen une pureté infatigable.   Ven Mai 06, 2016 11:39 am

Salutations Lumen et bienvenue sur notre forum ! \o/
Une présentation d'une telle qualité est impressionnante sérieusement !
Le problème ici... C'est juste qu'il y a de grosses incohérence dans le background, dans l'histoire.

Déjà, Zélod est une planète qui n'a pas été conquise par l'Empire. Les sayajins connaissent son existence, mais s'en tapent vu qu'ils l'ont considéré comme une planète faible et juste envoyé un môme dessus (Arachitz). De plus si une troupe de sayajin s'était arrêtée sur Zelod... Euh... Cela serait plutôt aller dans un sens du massacre et du pillage plutôt qu'une bière peinard à l'auberge du coin. Deuxio, un sayajin intelligent et avec un langage soutenu, c'est aussi rare qu'un démon du froid humouriste. Ca peut exister mais c'est genre rarissime.
Un truc qui serait pas idiot et qui permettrait de changer légèrement l'histoire, sans en bouleverser le sens, serait de plutôt remplacer le sayajin par un Rayden. Ces derniers sont clairement aliens (Grande taille, dents pointus, marque sur le visage), également guerrier, mais avec un grand sens de l'honneur. ces derniers viennent de commencer l'exploration spatiale et venir sur Zelod pourrait donc être intéressant pour eux... La principale différence entre le Rayden et le Sayan, c'est que le premier se bat par devoir/métier, et que l'autre le fait surtout.... Parce que c'est marrant de taper.

Enfin, les zélodiens ont une conscience extrêmement restreinte du monde extérieur. Ils savent que les démons existent, mais les sayajins et le reste... Ils connaissent pas. Donc ta connaissance étendue des relations familiales chez les sayajins est tout bonnement surprenante... Pour ne pas dire impossible. Encore une fois, en changeant sayajin pour Rayden, qui sont clairement étrangers à ton monde, tu peux te faire la même réflexion. Quitter sa planète natale est loin d'être banal...

Bref, c'est super gênant de faire ces remarques, car sinon, en terme de qualité d'écriture... C'est l'une des plus belles que j'ai vu. Continue ainsi et te décourage pas !

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Arachitz

Rang B [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 224
Age : 20
Zénies : 3084

Données du Personnage
Power Level: 8 793 517
Power Level en Kili: 176
Inventaire :

MessageSujet: Re: Lumen une pureté infatigable.   Ven Mai 06, 2016 12:44 pm

Eh bien en réalité, il est possible que la ville ou le village d'où elle vient ait entendu des rumeurs sur les Saiyajins car avant de se faire embarquer, Arachitz avait dit à ses amis de passer le mot d'une attaque probable de guerriers puissants appelés "Saiyajins". Il a pas vraiment eu le temps de donner les détails donc les villages connaissent pas l'apparence de ces guerriers mais ils savent que c'est plutôt dangereux.

Ensuite je rejoins Gray sur le fait que les Saiyajins sont plus des rustres et des beaufs que des white knights, après ça existe mais à moins d'être très fort, un Saiyajin comme ça sera isolé et ne survivra pas longtemps.
Et puis de toute manière, ils évitent Zélod du mieux que possible car Arachitz a passé un message très clair à toute une troupe de Saiyajins lorsqu'il est devenu plus fort '^'

Donc il te faut changer quelques détails ou changer pour passer aux Raydens.

A part ça effectivement la qualité y est, j'aimerai juste que tu me dises pourquoi elle a cette apparence, je veux dire tu as une raison RP pour ça ?

_________________
Statistiques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Lumen une pureté infatigable.   Ven Mai 06, 2016 9:39 pm

Bonsoir Gray Ashura!

Avant tout merci beaucoup pour les compliments sur ma qualité d'écriture, et surtout sur tes remarques qui m'ont plus que aidés.

J'ai rectifié mon histoire, en intégrant les Raydens à la place des Sayans, je voulais absolument garder le sens de l'histoire sans tout bouleverser, que le contexte soit toujours là.

J'ai tellement voulu faire copain/copine avec les Sayajins que je me suis complètement égaré dans le background ..

En espérant que les modifications soit plus appréciables!



Bonsoir Arachitz,

Je n'ai même pas chercher a réintégré les Sayans dans mon histoire, s'était quasiment impossible qu'ils puissent être sur Zelod.

Sinon concernant mon apparence, oui il y a bien une raison RP, c'est un élément qui va être vraiment exploité!
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

Rang A [Démon Du Froid]
avatar


Masculin Messages : 1062
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 1 120 764
Power Level en Kili: 22
Inventaire :

MessageSujet: Re: Lumen une pureté infatigable.   Ven Mai 06, 2016 11:07 pm

Bon ben s'il y a une raison RP ça va, autrement si Gray n'y voit pas d'inconvénient :





VALIDATION


Dragon Ball Reborn

Félicitation, je te valide rang F niveau 15.
Tu peux maintenant aller faire ta fiche technique et recenser ton avatar.
Bienvenue parmi nous !



© By A-Lice sur Never-Utopia


_________________
Statistiques:
 


Statistiques de la Forme Originelle:
 


Mon registre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lumen une pureté infatigable.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lumen une pureté infatigable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Test de pureté
» pureté. † mehdy
» [SPOIL] Lumen Histoire !
» Nous sommes tous des Obama français
» LES DES SONT JETES ,LES DES SONT JETES.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Avant RP :: Naissance des Guerriers :: Validées-