Partagez | 
 

 Maître et élève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 995
Age : 21
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 606 124
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Maître et élève   Mer Avr 06, 2016 6:30 pm






Maître et élève


Solo





« Très bien Aiko, il est temps d'approfondir un peu ton entraînement. J'ai remarqué que tu n'utilisais pas beaucoup de techniques de Ki, je sais que c'est Pear qui t'as appris à voler, mais si tu veux survivre dans cet Univers, il va falloir que tu saches faire bien plus avec ton énergie. »

J'étais avec l'humaine dans une salle de gravité, ce n'était pas facile pour tous les deux de supporter la force qui s'exerçait sur nous, moi à cause de mes bracelets et Aiko à cause de son manque de puissance. Elle avait tellement de potentiel en elle, seulement elle n'utilisait ce potentiel qu'en cas de situation extrême, je n'aurai donc pas le plaisir de la voir à pleine puissance durant cette séance d'entraînement...
Je levai une main droite en forme de lame pour illustrer mes propos et formai une lame de Ki blanche à mon avant-bras :


« Je pense que cette technique irait bien avec ton style de combat, et elle te permettrait de te passer de ces lames que tu te trimbales. Utiliser une lame de Ki est une chose à laquelle ton adversaire s'attendra moins que s'il te voyait débarquer avec un katana dans le dos. »

« Mais... Ce katana était un cadeau d'un ami sur Terre et ces deux dagues appartenaient à mon Oncle ! Je veux que ce soit ces lames qui se logent dans la gorge du chef du Wolfpack ! »

« Ces choses là te seront peut-être utiles contre d'autres terriens, mais ici, contre moi par exemple, elles te seront inutiles. »

« Mais vous avez utilisé une épée contre cet alien sur Cooler 404 ! »

« Oui, et malgré tout je n'aurai jamais été aussi mieux servi que par mes poings. C'était un test, et ce n'est pas un style optimisé. On peut faire plus avec son Ki... »

Sur ces mots, je bondis vers la terrienne et elle se retrouva avec ma lame de Ki sous la gorge :

« Tu peux sentir la vibration et la chaleur qu'émet l'énergie de ma lame, tu sais qu'elle aurait pu te trancher la gorge. »

Mon action avait évidemment surpris la jeune guerrière, normal, j'utilisais tout de même la moitié de ma puissance, mais j'apercevais du coin de l’œil sa main qui se dirigeait vers ma joue. Tout se passa en moins d'une seconde mais je vis sa main s'envelopper d'énergie blanche, je pus me reculer avant que sa lame nouvellement formée ne frappe mon visage :

« Tu vois ! C'est plus rapide que de sortir ton katana ou tes dagues ! »

Son aura explosa alors tout à coup et elle se jeta sur moi pour tenter de m'asséner un coup avec sa nouvelle lame de Ki, mais sa puissance actuelle était pathétique comparée à la moitié de ma puissance. Je fis donc disparaître ma propre lame et arrêtai celle de Aiko à main nue. Je tenais en quelque sorte son Ki dans ma main :

« Eh bien voilà qui ne te ressemble pas ! Foncer comme ça sur un adversaire qui te dépasse de loin... Tu avais bien plus de puissance la dernière fois que tu as fait ça. »

Hmm... Peut-être allai-je prolonger un peu l'entraînement histoire qu'elle en tire plus que quelques techniques...
J'utilisai ma technique du Toucher Électrique, mais de façon extrêmement diminuée pour ne pas la tuer à cause de l'écart de puissance. Néanmoins, elle sentit tout de même un violent courant électrique la parcourir, puis je l'éjectai d'un coup de pied au ventre :


« Et ça c'était l'une de mes techniques personnelles. Reproduis-la. » lui ordonnai-je

Aiko se leva avec difficulté, encore secouée par la décharge et fit exploser son aura... Son énergie n'avait toujours pas augmenter, peut-être avais-je besoin d'être un peu plus dangereux. En tout cas je vis la terrienne faire travailler son aura au niveau de ses pieds et de ses mains, ce qui dessinait un sourire sur mes lèvres, elle réussissait à imiter ma technique à la perfection, il fallait dire qu'elle n'était pas bien difficile à maîtriser.
Elle fondit de nouveau sur moi pour tenter de me frapper avec ma technique, cette fois-ci en tentant une feinte en passant derrière moi d'un bond habile, mais inutile. J'esquivai facilement en me décalant sur le côté avant de lui saisir le poignet et de la regarder droit dans les yeux :


« Où est passée ta puissance ? Ce que tu dégages actuellement est très insuffisant. »

Elle tenta de se dégager mais je lui tordis légèrement le bras, je ne lui brisai pas mais je voulais paraître un peu plus dangereux et pour cela je devais l'intimider, et donc lui faire mal. Elle eut un réflexe, celui de me balancer une Vague Déferlante en plein visage, ce qui n'eut pas beaucoup d'effet à part soulever de la poussière... Je finis par la mettre à genoux tandis qu'elle essayait de se dégager de ma prise, je la regardai d'un air grave et finis par voir un mélange de colère et de douleur dans ses yeux. Bien, il était temps de passer à la vitesse supérieure. Je la remis « debout » d'un coup de pied dans le menton avant de me retourner pour la projeter d'un coup de queue dans les côtes. Elle heurta lourdement un mur de la salle d'entraînement, crachant une gerbe de sang à l'impact, en se relevant, je remarquai un petit filet d'hémoglobine restant coulait le long de sa lèvre.

Aiko posa un genou à terre pour se redresser mais ne se releva pas plus, elle se contenta de me fixer en haletant légèrement. Cela m'étonna évidemment :


« Eh bien, qu'attend-tu pour te relever jeune fille ? »

« Ça... ne sert à rien... »

Mes yeux s'élargirent d'étonnement :

« Je te demande pardon ? »

« Vous utilisez trop de puissance... je ne peux pas vous rattraper dans votre état... »

« Je fais cela car je souhaite révéler ton potentiel ! »

« Je sais quel pouvoir j'ai utilisé contre ce type sur Cooler 404, mais je n'ai aucun contrôle là-dessus. »

Un silence suivit cette déclaration, seulement brisé par les vibrations agressives du générateur de gravité de la salle. Je me doutai bien qu'elle n'arriverait pas à m'attaquer à pleine puissance... mais c'était tout de même très décevant.

« Très bien, arrêtons-nous là. »

Je me dirigeai vers le panneau de contrôle de la salle et stoppai le générateur de gravité, même si j'avais tout de même toujours la pression de mes bracelets d'entraînement je me sentais plus léger :

« Tu ferais bien d'aller à l'infirmerie. » dis-je avant de quitter la salle d'entraînement

Je me dirigeai vers la passerelle en prenant mon temps, j'en profitai pour faire un récapitulatif : je devais en priorité trouver un équipage, une armée privée qui me serait loyale, et je ne trouverai certainement pas ça dans le territoire impérial où tous les hommes étaient fidèles à leur empereur respectif, une des raisons pour moi d'aller dans les régions inexplorées. Avec un peu de chance je trouverais des mercenaires, je pourrais peut-être même, avec un peu de diplomatie, trouver un accord avec une planète neutre.
Ma priorité parallèle serait de m'entraîner encore pour arriver à trouver ma forme d'augmentation, heureusement que Cooler m'avait un peu simplifié la tâche.

Je devais aussi repenser ma stratégie, en effet je savais que Freezer et Cold mourraient et maintenant que j'étais allié à Cooler il me fallait me trouver un nouveau but. Que faire de ma puissance maintenant ? Cooler prendrait probablement les rennes de l'Empire, ma seule alternative était de devenir indépendant, et donc de rester un petit moment dans les régions inexplorées. Je pourrai aussi penser à une stratégie au cas où le cessez-le-feu avec les Démons viendrait à son terme, nous pourrions attaquer ou attendre l'attaque.

Je pénétrai dans la passerelle, Pear, qui se relaxait sur son siège, se redressa à mon arriver, 03 lui était debout dans un coin de la pièce à attendre. J'allai prendre la parole quand un bip sonore répétitif se fit entendre :


« Tiens, on a détecté un vaisseau ?! Ils envoient une communication ! »

Mon androïde retourna alors à son poste tandis que je m'assis sur le trône au milieu de la pièce :

« Branchez-nous ! »

« A vos ordres ! »

Un écran descendit du plafond et s'alluma, l'individu que je vis me fis sourire :

« Bonjour cher client ! »

Cette bedaine prononcée, cette peau jaune, ces yeux bleus :

« Encore vous hum ? » dis-je sans perdre mon sourire

Le mystérieux marchand qui m'avait vendu mon scouter et l'amélioration de mon vaisseau, il venait encore de me retrouver :


« Je flaire les affaires mon cher ! J'ai des modifications à vendre pour votre vaisseau ! »

« Eh bien dans ce cas... Pear, ouvre la trappe du haut. »

« A vos ordres ! »

Je me levai de mon siège et me dirigeai donc vers la sortie haute du vaisseau pour me retrouver dans l'espace, de là, je me dirigeai vers le sas du vaisseau marchand, je fus accueilli par le petit alien qui m'emmena dans sa « boutique » :

« Vous m'avez déjà acheté le dispositif de téléportation vous, vous êtes satisfait ? »

J'acquiesçai sans rien dire, permettant au marchand de reprendre :

« Dans ce cas j'ai l'extension qu'il vous faut, si vous avez le cash ! »

Il s'arrêta devant un étrange générateur d'une technologie que je ne reconnaissais pas :

« Un dispositif de furtivité, avec ça vous serez indétectables, invisibles et personne ne pourra sentir votre Ki ! »

« Très intéressant ! »

Et abordable qui plus est, mon sourire n'en était que plus grand, et le marchand s'en frottait les mains. Il installa le dispositif, directement relié à mon siège de commandement et aussi aux divers ordinateurs de pilotage et nous laissa sur place, partant aussi vite qu'il était apparu, voilà quelqu'un qui faisait bien son travail !
Je voulais aussi profiter de cette pause que nous faisions et ordonnai à l'équipage de stopper le vaisseau et retournai à l'extérieur, dans l'espace. Je m'assis sur le toit du vaisseau et fermai les yeux, cela faisait un moment que j'avais ceci en tête et je me devais d'essayer. Je me rappelai les événements de Cooler 404, notamment la technique du souverain des lieux : la Supernova. Une technique dévoreuse de planète. J'avais déjà ma dévoreuse de monde, le Planet Burst Ball qui détruisait un astre si jamais il touchait le noyau, c'était une boule d'énergie rapide par sa petite taille mais en même temps trop facile à esquiver.
La Supernova de son côté, était plus lente mais occupait une zone plus large et garantissait pratiquement la destruction d'un continent entier à défaut de la planète.
J'ouvris les yeux et plaçai ma main droite devant moi, paume ouverte. Dedans, une minuscule particule d'énergie émettait la lumière d'une étoile, j'observai cette minuscule étoile pendant un long moment, me concentrant pour en ressentir la force... tant d'énergie concentrée en un si petit point...

Tout à coup, mon scouter bipa, je détectai des énergies plutôt faibles mais nombreuses. Pear m'indiqua dans mon appareil que plusieurs vaisseaux inconnus approchaient :


« Je m'en occupe, activez le champ de dissimulation. »

Je décollai donc de mon vaisseau qui disparaissait peu à peu pour se fondre dans la paysage et me dirigeai tranquillement un peu plus loin. Les vaisseaux non identifiés arrivèrent... comme je m'en doutais, des marquages pirates...
Je soupirai en attendant qu'ils arrivent, bien droit, les mains dans le dos, flottant dans l'espace :


*Ils ont probablement détecté notre vaisseau avec peu d'équipage et ont vu cela comme une proie facile.*

Ils n'auraient pas pu deviner non plus qu'un Démon du froid commandait ce vaisseau puisque je n'étais qu'à 2% de ma puissance totale hors des salles d'entraînement qui avaient des murs qui nous rendaient indétectables, ils n'avaient donc pas pu me capter lorsque j'étais à 50%.
Pour eux je devais être une cible difficile à abattre, mais pas hors de leur porter, après tout il aurait simplement fallu faire un trou dans le vaisseau pour que je ne meurs dans l'espace si j'avais été un membre de n'importe quelle autre race...
Je laissai mes bras qui reposaient dans mon dos tomber lentement le long de mon corps, puis les relevai légèrement en avant en serrant les poings :


*Maintenant que j'ai des pirates dans le secteur, je ne peux pas les laisser partir !*

Je fis exploser mon aura d'un coup, à 100%. Les vaisseaux, qui s'étaient rapprochés entre temps, pouvaient désormais voir une lumière noire violacée devant eux. Je disparus alors de leur vision grâce à ma vitesse pour me retrouver derrière la flotte avant de tirer des kikohas dans les réacteurs, leur coupant ainsi toute retraite. Je commençai ensuite à me rapprocher doucement, réduisant ma puissance à 30%, y aller à fond n'était pas nécessaire, mais je voulais les surprendre, leur faire peur, et mon dieu devait-ils être surpris actuellement ! Hohohohoho !
Quelques secondes plus tard, des capsules de sauvetage émergeaient des vaisseaux inutilisables... Eh bien, moi qui voulait leur rendre une visite à l'intérieur ! Je levai un index chargé d'énergie et détruisait une à une les capsules d'un tir bien placé. Voilà qui leur couperait l'envie de s'enfuir.
C'est alors qu'ils adoptèrent une autre stratégie, manœuvrant du mieux qu'ils pouvaient avec ce qu'ils leur restaient de moyen de propulsion, ils commencèrent ensuite à me bombarder avec leur armement.

Les tirs rebondissaient sur moi, les explosions qu'ils provoquaient glissaient sur mon aura. J'avais arrêté d'avancer, pour voir s'ils étaient capables de me blesser, mais surtout pour réfléchir un instant :


*Vous savez quoi ? Vous n'en valez même pas la peine...*

Je levai lentement ma main droite pour lui faire prendre de l'élan, comme si j'allais gifler quelqu'un, et fis un balayage sur la zone qui explosa la petite flotte pirate.
Voyant que la « bataille » était finie, l'équipage de mon vaisseau fit réapparaître celui-ci :


*Même dans l'espace on ne peut pas avoir la paix...*

Je me rassis sur le toit de mon vaisseau et fermai de nouveau les yeux, mais cette fois, pour me détendre. Je profitai du calme de l'espace, qui était plutôt utile pour se ressourcer tant que l'on pouvait y survivre bien entendu. J'ouvris de nouveaux les yeux pour reformer la petite étoile de Ki dans mes mains, puis je resserrai tous les doigts à l'exception de l'index, la boule d'énergie glissa en même temps du creux de ma main au bout de mon index et commença à grossir jusqu'à atteindre une taille conséquente. Le paysage alentour prit une teinte orangée, et retrouva ses couleurs lorsque je la lançai en penchant mon doigt vers l'avant.

La technique fila au loin et, lorsqu'elle fut assez éloignée, je tendis ma main vers elle et serra le poing, provoquant l'explosion de la Supernova, explosion qui illumina le vaisseau durant quelques secondes :


*Parfait !*

Je me retournai les mains dans le dos, satisfait, je m'apprêtai à retourner dans le vaisseau quand une autre chose me revint à l'esprit, Cooler m'avait dit que je devais dessiner ma Forme d'Augmentation dans mon esprit... Quel meilleur endroit qu'ici même pour le faire, personne ne pourrait me déranger.
Je fermai donc de nouveau les yeux, restant debout, me rappelant chaque partie de mon corps afin de faire une image mentale de moi-même. Ce n'était pas bien difficile, je connaissais bien mon corps, je l'entraînai en permanence, restait à dessiner une forme supérieure à ce corps...
Autant m'inspirer de ce que je connaissais déjà, c'est à dire la forme augmentée de Cooler, c'était une bonne base pour intimider l'adversaire de prendre quelques centimètres et d'adopter un visage plus monstrueux. En revanche, je reprocherais à celle de Cooler d'être un peu trop mince, mon expérience sur les champs de batailles me forçait à pousser le côté intimidant en imaginant un corps plus massif.

Je pris alors conscience d'une chose, les deux crochets que j'avais sur le dos de mes mains... ils me firent penser aux cornes que je possédais dans mes formes de réduction, elles étaient plutôt utiles pour tuer un adversaire. Pourquoi ne pas faire revenir ce concept dans une forme qui était faite pour le combat ? Je ne devais aussi pas oublier un élément essentiel, vu que j'utilisai également ma queue en combat et vu ce qu'il en est advenu... je me devais de la protéger un peu, une couche de plaque plus rigide ferait l'affaire.

Je serrai tout à coup les poings et fis exploser mon aura, avec une volonté que celle-ci me déforme et ne révèle ma nouvelle forme de combat, mais rien ne se passa, je n'étais pas encore prêt. Comme l'avait dit Cooler, cette forme n'était pas facile à maîtriser et lui-même n'avait pas du la découvrir en un jour.
Déçu mais pas découragé, je remontai enfin à bord du vaisseau et revins vers la passerelle. Je vis que Aiko était revenue de son passage à l'infirmerie :


« Ah, Aiko, t'es-tu reposée ? »

Évitant tout d'abord mon regard, elle posa des yeux surpris sur moi :

« O... Oui Seigneur ! »

Elle pensait probablement m'avoir déçu, ce qui était le cas, cependant...

« Bien, car ton entraînement n'est pas terminé, suis-moi. Pear faites reprendre au vaisseau son voyage sur le même cap ! »

« A vos ordres mon Seigneur ! »

Ce n'était pas pour autant que j'allai l'abandonné, je m'étais engagé à l'aider après tout. Une fois que nous étions seuls dans les couloirs, je lui posai la question qui trottait dans ma tête depuis un moment :

« Au fait jeune fille, pourquoi m'appelle-tu Seigneur dernièrement ? Tu n'es pas à mon service à ce que je sache. »

Aucune réponse... en fait, un silence plutôt pesant se fit sentir. Je tournai un regard circonspect par dessus mon épaule et je vis la terrienne qui avait la tête basse, comme si elle prenait garde à ce qu'elle voulait dire. Elle arrêta alors de me suivre, je stoppai donc également ma marche pour me tourner entièrement vers elle :

« Vous avez vécu les mêmes choses que moi... vous aussi vous êtes le dernier de votre famille, votre vous a été enlevé par vos ennemis jurés et... Vous m'avez sauvée la vie ! »

Elle posa un genou à terre et leva la tête pour me regarder droit dans les yeux :

« Grâce à vous j'ai une seconde chance, je plus forte et mieux préparée. Je veux vous suivre et plus seulement être une invitée à bord, je veux être un soldat dans votre armée, votre élève, je veux apprendre ! S'il vous plaît... »

Elle me regardait comme si j'étais son dernier espoir... c'était comme sur Terre, je pouvais voir, à travers sa tristesse, une grande détermination, toutefois...

« En es-tu sûre ? Es-tu sûre de vouloir t'engager sur ce chemin ? Ta loyauté ne devrait pas être aveuglée par tes émotions. »

Elle me fit un sourire tandis que ses yeux s'humidifièrent :

« Je... n'étais pas née pour être une combattante... J'étais si jeune que je ne savais même pas quoi faire plus tard lorsque mes parents ont été tués ! C'est mon oncle qui m'a appris à me battre dans son Dojo. Il voulait simplement que j'apprenne à me défendre, mais après... j'ai cherché les assassins de mes parents et... j'ai perdu la seule famille qui me restait ! Quand vous m'avez sauvée sur Terre, j'avais perdu un autre ami... je n'ai plus rien sur cette planète, alors laissez-moi avoir quelque chose dans le reste de l'Univers ! »

Je recevais encore cette colère du plus profond de ses yeux, oui, je savais que sa vie avait été une épreuve depuis la mort de ses parents, mais elle se raccrochait toujours à la moindre petite lueur d'espoir qu'elle voyait :

« Dans ce cas... »

Je tendis mon index vers elle et formait une petite lame blanche que je posai sur son épaule :

« … tu fais à présent partie de mon armée, terrienne. Aux vues de tes grandes qualités de combattante, toi, Aiko Hidemi, seras mon tout premier soldat d'élite, et mon élève personnelle.Je t'apprendrai les rudiments du commandement pour que tu deviennes un jour le Commandant de mes troupes d'élite. »

Je fis disparaître la lame blanche et mis mes mains dans mon dos tandis que l'humaine se relevait. Elle ne semblait pas trop savoir quoi dire mais souriait, elle avait l'air heureuse, c'était le principal je suppose. Je répondis à son expression par un sourire en coin et repris la route vers la salle d'entraînement :

« Viens, ton entraînement ne fait que commencer à présent ! »

Une fois arrivés à la salle d'entraînement, je lançai un regard des plus sérieux à Aiko :

« Cette fois, aucune gravité ne pèsera sur tes épaules, nous allons combattre, sérieusement. »

Aiko acquiesça et se mit en garde, toutefois, je n'avais pas terminé :

« Cependant, ce vaisseau ne supporterait pas nos pleines puissances. Je vais donc me limiter à 5% de ma force. »

Je mentais partiellement, en fait, j'allais rester à 2%, ce qui nous placerait à peu près à égalité, je souhaitais voir comment Aiko réagirait :

« Ton travail sera de mettre au point des techniques pour me déstabiliser. »

Sur ces mots, je me mis en garde, observant attentivement mon élève, avant de passer à l'attaque. Je fondis sur elle pour lui administrer un coup de pied retourné, qu'elle put bloquer grâce à sa garde, elle contre-attaqua en m'envoyant un coup de poing dans la mâchoire, me projetant plus loin. Je pus me rattraper d'un salto, juste à temps pour voir venir la suite : Aiko qui fonçait vers moi, à une vitesse supérieure à ce qu'elle était normalement capable de faire, elle utilisait sa technique qui augmentait sa vitesse, voulant m'infliger un coup de poing au visage. Je mis mes bras en croix devant moi et arrêtai le coup, l'onde de choc se répandit dans toute la salle.
Elle aurait pu me faire mal très rapidement, mais elle venait de laisser un point d'ouverture dans sa garde et se fit surprendre par un uppercut de ma queue mécanique qui l'envoya en chandelle.

Je sautai pour la poursuivre et fis une pirouette pour faire prendre de l'élan à un autre coup de queue qui frappa son ventre et la renvoya à terre. Elle ne traîna pas pour se relever pour esquiver ma Grenade qui l'avait poursuivie dans sa chute, mais ce n'était pas pour rien que j'avais appelé cette technique la « Grenade à fragmentation », elle subit donc l'explosion de la boule d'énergie.
Cette explosion créa d'ailleurs un épais nuage de fumée qui m'empêchait désormais de la voir, ce n'était pas un problème vu que mon scouter la cherchait... mais il ne trouvait rien.
Il ne trouvait rien jusqu'à ce qu'il n'émette un bip qui indiquait mes arrières, je me retournai donc alors pour voir Aiko, la main tendue vers le haut, qui avait formé une grosse boule de Ki jaune qu'elle lança sur moi en hurlant.

Je n'aurait jamais le temps d'esquiver, je ne pouvais que bloquer, ce que je fis. C'était une puissante attaque que j'avais du mal à repousser, mais Aiko ne me laissa pas le temps de faire quoi que ce soit qu'elle tira une petite boule d'énergie pour faire exploser la plus grosse, ce qui me projeta violement contre la paroi de la salle :


*Il va falloir... que je sois un peu plus sérieux.*

Je ne pouvais pas me laisser mener comme ça par mon élève, je me relevai lentement, sentant des brûlures sur mon corps. En face de moi, Aiko était quelque peu essoufflée, tout comme moi d'ailleurs :

« Ce coup m'a fait mal, bien joué. »

« Vous n'êtes pas sérieux Seigneur, vous n'êtes pas assez agressif pour être sérieux. Vous m'avez menti ! »

Un sourire se dessina sur mes lèvres :

« Je t'ai également menti sur l'utilisation de ma puissance, je suis actuellement à 2%. » je m'inclinai ensuite respectueusement « Je suis désolé, je vais être sérieux à partir de maintenant. »

Je déployai alors mon aura et fonçai de nouveau vers mon élève, en bifurquant cette fois-ci sur son flanc gauche. Mon gain de vitesse du à l'augmentation de mon pouvoir me permit de la surprendre et de lui coller un coup de pied dans les côtes, ce qui l'envoya contre une autre paroi de la salle :

« Suis-je assez sérieux à présent ? »

Je devais faire attention à ne pas être trop puissant pour elle, je ne devais pas la décourager ou l'achever trop vite, sinon elle n'apprendrait rien... Elle se releva, crachant un peu de sang et fit exploser son aura blanche :

« Tu as réussi à utiliser une nouvelle technique pour m'attaquer tout à l'heure, je vais t'apprendre la mienne. »

Je joignis mes mains devant moi et formai une petite boule d'énergie blanche et concentrée, crépitant d'éclairs :

« Cette technique a été subtilement appelée la Déchiqueteuse. Je la tiens de mon père, reproduis-la. »

Aiko acquiesça et mit ses mains devant son torse, rassemblant de l'énergie, et la condensant en une petite boule de Ki identique à la mienne... surprenant qu'elle réussisse à copier cette technique si facilement ! J'annulai donc ma propre technique et ouvris les bras devant moi :

« Maintenant, relâche l'énergie accumulée en une vague ! »

« D'accord ! AAAAAH ! »

Ce qu'elle fit donc, la vague d'énergie fonçait vers moi, je laissai retomber mes bras le long de mon corps :

« Très bien. » dis-je avec un sourire

Je fis alors de nouveau exploser mon aura, utilisant 10% de ma puissance, la technique explosa donc sur moi sans me blesser :


« C'était parfait ! » dis-je en marchant hors de la fumée « Arrêtons-nous là pour aujourd'hui. Tu as beaucoup appris, cela ne sert à rien de continuer pour le moment. »

Quelques minutes plus tard et nous étions dans les capsules de soin, vu nos blessures légères il ne fallut que quelques minutes à passer à l'intérieur pour que nous soyons de nouveau en pleine forme.
Les heures passèrent et rien d'anormal n'était à signaler, ce fut durant le dîner que 03 m'informa d'un problème dans le système de propulsion, il allait falloir faire une escale sur la planète la plus proche...



HRP :
Blizzard apprend la Supernova (ultime)

Aiko apprend la Lame de Ki (faible), le Toucher électrique (faible), la Vague Déferlante (faible), la Super Bomb (puissante) et la Déchiqueteuse (puissante)

Aussi obtention du dispositif de camouflage que j'avais acheté il y a longtemps





_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
 

Maître et élève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kaynan, Élève d'Émeraude
» • Une nouvelle Rentrée, Une nouvelle élève. || Validée.
» Hitori Yamâme, un élève turbulent à Beolan
» Quand l'élève dépasse le maître
» Quand l'aurore se lève et rend nos robes semblables à la roche. PV Apache

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace-