Partagez | 
 

 Traque et provocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Traque et provocation   Mer Fév 24, 2016 7:38 pm






Traque et provocation


Solo





La capsule approchait de la planète, Givrus le voyait bien et éteignit le bip qui était censé le réveiller car il ne dormait pas. Il avait passé tout le voyage à regarder par le hublot cet Univers qu'il n'avait pas vu depuis si longtemps. A présent il voyait cinq vaisseaux de combat démoniaques, logique, les Démons n'allaient pas laisser un monde frontalier sans défense... malheureusement pour eux, ces vaisseaux ne leur seraient d'aucune utilité. Le Démon du froid se concentra en fermant les yeux, son aura violette apparut doucement autour de son corps et s'étendit pour entourer la capsule tandis que les vaisseaux ennemis commençaient à tirer. Il avait toujours besoin de son moyen de transport et ne savait pas s'il pourrait trouver un vaisseau sur la planète donc autant protéger celui qu'il avait déjà.

Les tirs rebondirent sur l'aura de Givrus et la capsule passa entre les croiseurs pour se diriger droit sur la planète.
L'atterrissage se passa ainsi dans une zone apparemment désertique, il n'y avait que du sables et des dunes à perte de vue, le soleil jaune de la planète tapait dur, élevant les températures à plus de cinquante degrés, il devait également faire très froid durant la nuit.
Cela ne dérangea pas le Démon du froid cependant, qui posa tranquillement ses pieds nus sur le sable brûlant. Le lumière se reflétait sur les parties cristallisées de son corps, le transformant en vrai phare du désert, on oublierait donc la discrétion ici.

Givrus vit des points de différentes couleur s'approcher dans le ciel, à l'horizon. Quelques secondes plus tard, des Démons aux formes aussi variées que la couleur de leurs auras arrivèrent devant lui, ils étaient environ une vingtaine, certains étaient encore dans le ciel, probablement pour empêcher une éventuelle tentative de fuite.
L'un d'eux, un individu à six yeux, s'adressa à l'intrus qui était parfaitement calme :


« Toi... Tu es un Démon du froid ! Qu'est ce que tu fous là ?! »

Il avait l'air un peu paniqué, ce qui dévoila un demi sourire sur le visage de Givrus :

« Je ne suis pas ici pour me battre. Je suis à la recherche d'informations. Y aurait-il un général de l'armée de Dabra parmi vous ? »

« Pourquoi on irait emmerder un général pour toi ?! »

« Parce que de toute manière si vous ne me l’amenez pas c'est moi qui irait le chercher. »

Le Démon tendit le doigt vers Givrus :

« Fais gaffe à ce que tu dis ! T'es pas chez toi ici ! »

Le visage de l'alien se durcit :

« Et toi tu n'es que de la chaire à canon bonne qu'à absorber les tirs de l'armée ennemie. A moins de ne vouloir abréger ta vie tu n'es pas en position de me parler ainsi ! »

« Ta gueule ! Tuez-le ! »

Givrus disparut alors et réapparut un peu plus haut dans le ciel, au dessus du groupe, il avait simplement bougé pour ne pas que sa capsule ne se fasse détruire :

*Hmm... Il semblerait qu'ils sachent sentir les Ki, ils m'ont déjà localisé alors qu'ils n'ont même pas pu suivre mes mouvements...*

Ils se mirent tout à coup à canarder leur cible de boules de Ki, le Démon du froid se déplaça rapidement pour esquiver le bombardement, glissant entre les attaques et remontant jusqu'à une première victime à laquelle il brisa le crâne d'un coup de queue :

« Je n'ai pas le temps de jouer avec vous. »

Il disparut de nouveau et réapparut au milieu de la partie du groupe qui était dans les airs. Il les verrouilla mentalement et leur ôta la vie en clin d’œil d'un coup bien placé dans un point vital.
Il se tourna ensuite vers ceux qui étaient resté au sol et ne leur laissa pas le temps de fuir : il les tua d'un tir oculaire bien placé dans le crâne mais laissa le chef en vie, vers lequel il se déplaça rapidement pour le saisir à la gorge et déploya son aura pour monter rapidement dans le ciel en emportant son prisonnier avec lui :


« Pour la dernière fois, où est votre général ?! »

Givrus ne s'arrêtait pas de prendre de l'altitude en fixant sa proie... et arriva hors de l'atmosphère de la planète. Il détourna le regard de son prisonnier pour tendre sa main libre vers les vaisseaux et les détruisit avant qu'ils n'aillent chercher du renfort. Une qu'il reporta de nouveau son attention sur sa victime, celle-ci était déjà en train de suffoquer :

« Trop tard. » dit-il doucement avant de lâcher nonchalamment le Démon qui se mit à flotter en étouffant

Givrus reporta ensuite son attention sur la planète :

*J'ai gagné un peu de temps, mais ils doivent avoir des moyens de communications dans leur base. Je dois faire vite.*

Il redescendit sous l'atmosphère, tout en étant tout de même très haut dans le ciel, et décida de se dévoiler comme étant une vraie menace. Cela forcerait probablement les généraux à sortir de leur cachette.
Il déploya son aura violette autour de son corps et fit monter sa puissance graduellement :


« AAAAAAAH ! »

Son corps devint bien plus imposant, dépassant les deux mètres, ses cornes se développèrent, prenant la forme de cornes de taureau. Un déploiement d'énergie termina la transformation, Givrus avait de nouveau revêtu la forme qu'il avait arboré une grande partie de sa vie. En tournant la tête, il vit au loin des centaines de points noirs à l'horizon qui s'étaient figés. Tiens donc, il avait l'air de vouloir en finir avec lui, mais s'étaient immobilisés depuis sa transformation :

« Ça veut dire que leur base est dans cette direction. »

Il fonça donc vers l'armée à toute vitesse mais l'ignora complètement. De toute manière ils n'avaient aucune chance de le rattraper, c'était à peine s'ils l'avaient vu passer. Par chance, il avait atterri à seulement quelques kilomètres de la base et il ne lui fallut donc que quelques minutes pour parcourir la distance. Il s'arrêta juste au dessus où l'attendait une autre armée assez conséquente :

« C'est votre chef que je veux ! Je sais que vous avez un général sur cette planète ! Qu'il se montre ou je vous tue tous jusqu'au dernier ! »

Sur ces mots, il arma une boule d'énergie dans ma droite et se prépara à la lancer. C'est alors que quelqu'un parmi la masse, s'éleva dans les airs. Il ressemblait à un homme-dragon aux écailles rouges et aux yeux reptiliens verts, il avait les bras croisés et un sourire en coin sur le visage, montrant ses dents pointues :

« Je suis Rophon. Et tu vas regretter ton acte, Démon du froid. Ensuite, nous ferons payer ton Empire pitoyable. »

Un sourire malsain se forma sur le visage de l'alien qui leva les yeux au ciel, comme s'il voulait regarder son auréole... que le dragon finit par remarquer, ce qui le surprit évidemment :

« Qu... Tu as une auréole ?! Mais alors qu'est ce que tu fous ici ?! »

« Tu crois que c'est au nom de l'Empire que je vous attaque ? Je ne cherche qu'une personne : Zoriax. Dis moi où il est et je partirai. »

A ce moment là, le dragon eut d'abord un rire nerveux, avant de finir par éclater de rire, il reprit difficilement sa respiration et parla :

« Tu... tu veux te la jouer vengeance des morts et te frotter à Zoriax ?! Mon vieux, ce mec est de l'élite ! Plus fort qu'un général ! T'es peut-être balaise mais déjà que tu n'atteins pas mon niveau, mais contre Zoriax tu vas te faire démonter ! »

Givrus lui, était totalement insensible aux moqueries de son interlocuteur, il dit d'un calme olympien :

« Tu crois sincèrement que ton opinion sur la question m'intéresse ? Alors, vas-tu parler ou non ? »

« Haha ! Non, je vais te tuer moi-même pour épargner à Zoriax cette peine. YAAAAAAH ! »

Il fit exploser son aura rouge, provoquant un violent courant d'air qui forçait Givrus à se protéger. Le Démon fonça ensuite et le vieil alien se prit un coup de poing au visage qui le projeta loin en arrière où il fut rejoint par son attaquant qui voulu lui donner un coup de coude dans le ventre qui fut évité de justesse. Givrus tenta un coup de pied retourné qui fut bloqué par son adversaire. Les deux ennemis s'enchaînèrent donc dans un furieux corps-à-corps où le Démon du froid était désavantagé, il commençait à sentir que la différence de niveau était trop importante dans sa forme actuelle, les coups adverses passaient plus souvent que les siens et avaient l'air de faire plus de dégâts. Il finit par se prendre un coup de poing dans ventre et recula, plié en deux et entendit un crépitement d'énergie. Il leva la tête et vit la main de Rophon parcourue d'éclairs et un grand sourire sur ses lèvres, desquelles coulait un petit filet de sang.

Sans réfléchir, Givrus fit un mouvement auquel personne ne pourrait s'attendre : il fonça vers son adversaire, prenant un gros risque, et planta une de ses cornes dans la cuisse du dragon. Celui-ci hurla et donna un coup de poing de colère dans le dos du Démon du froid qui eut très mal. Ce n'était rien, tant qu'il ne mourrait pas il avait un plan. Il se retira de la jambe de son ennemi qui avait toujours l'énergie concentrée dans sa main :


« VA CREVER ! » hurla-t-il en déchaînant son attaque

Givrus eut à peine le temps de mettre ses bras devant son visage pour se protéger et et fut emporté par une vague d'énergie d'une forte puissance qui l'emporta à l'horizon, avant qu'elle ne retombe vers le sol et n'explose. Enterré sous des rochers, le Démon du froid souriait malgré l'extrême douleur due aux brûlures :


« Je... suis toujours... là... »

Il avait blessé gravement son adversaire qui avait usé une bonne partie de son énergie sur lui, son plan pouvait se mettre en place. Son aura se forma à nouveau et il concentra toute la puissance qui lui restait :

« AAAAAAAAAH ! »

Son énergie vaporisa les pierres qui le recouvrait et le fit se remettre debout, il avait encore changé : ses cornes avaient rapetissé et des sortes d'ailes avaient poussé en bas de son dos. Ses ailes se déployaient d'ailleurs quand il s'envola pour rejoindre le Démon qui était à la fois surpris et effrayé :

« De quoi ?! Tu peux te transformer une seconde fois ?! »

« Oh c'est vrai, tu dois être habitué à affronter des Démons du froid qui ne dépassent pas la seconde forme vu qu'il s'agit de la grande majorité de ma race... Comme tu dois regretter d'avoir dépensé autant d'énergie, n'est-ce pas ? »

« Grrr... il m'en reste bien assez pour te combattre ! »

« Hinhinhin... je doute que cette hémorragie ne te laisse beaucoup de temps cependant, et moi, ce n'est pas ma dernière transformation. Alors pour la dernière fois : où est Zoriax ? »

« VA TE FAIRE FOUTRE ! » hurla le Démon en se jetant sur son adversaire

Certes il n'avait pas usé tant d'énergie que ça, mais sa colère et sa panique le faisait taper n'importe où, ce qui permit à Givrus de parer plus efficacement les assauts. Heureusement, son adversaire s'épuisa au bout de quelques minutes, le Démon du froid en profita pour lui briser la jambe qu'il avait troué avec sa corne, empirant l’hémorragie et amplifiant la douleur :


« Et maintenant tu devrais t'évanouir dans quelques secondes. De mon côté, j'ai une meilleure idée, je vais donc te laisser te vider de ton sang. N'essaie pas de m'attaquer dans le dos, tu perdrais encore des secondes précieuses qu'il te reste. »

Sur ces mots, il descendit en direction de la base et... « demanda » son chemin à un soldat, le chemin des salles de communication. Il se rappelait que Zoriax était quelqu'un de très orgueilleux, il avait donc l'idée de le provoquer plutôt que de le chercher, et pour ça, il devait diffuser un message dans tout l'Empire Démoniaque.
Il « demanda » encore une fois aux opérateurs de la salle d'ouvrir toutes les fréquences de l'Empire et parla :


« Ce message s'adresse à Zoriax. Mon nom est Givrus et je te met au défi dans un duel à mort. Le combat aura lieu aux sur la planète dont les coordonnées vont suivre, tu as intérêt à ne pas te défiler si tu ne veux pas que tout l'Empire ne te considère comme un pauvre petit Démon craintif. »

Il envoya ensuite les coordonnées qui étaient celle de la planète sur laquelle il avait atterri avant de venir ici, et s'en alla. Le message était passé dans tout l'Empire des Démons, quelqu'un en informerait certainement Zoriax s'il n'était pas déjà a courant. De plus, il avait volontairement joué sur la corde sensible en le provoquant, il était obligé d'accepter.
Il sortit de la base et s'éleva dans les airs et vit le général de l'armée étendu au sol. Il leva la main en l'air et forma une boule d'énergie :


« Merci de votre coopération. »

Il lança son attaque qui provoqua une gigantesque explosion qui rasa la base et tua tous les Démons aux alentours, il y avait peut-être d'autres ailleurs sur la planète, mais ceux-ci étaient bels et biens morts.
Satisfait, il retourna à sa capsule et quitta la planète pour rejoindre le lieux du futur champ de bataille où il y attendrait sa cible.


© Codage By FreeSpirit



_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
 

Traque et provocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Charte du Brigandage et de la Traque au Poitou
» Chasse, traque et discussion. [PV Knurgaod]
» Halte au flood/HS/provocation/etc.
» La traque des preneurs d'otages
» La Traque. (Quête)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Espace :: Autres Planètes-