Partagez | 
 

 [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   Mar Fév 23, 2016 7:29 pm


Petit entraînement

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro

Après que les invités soient partis, Hiro était retourné dans sa chambre, s'allonger un peu histoire de décompresser. Regardant le plafond, il réfléchissait à ce qu'il pourrait bien faire. Ayant combattu des aliens lors d'une guerre où il avait failli périr, il comprenait maintenant qu'il lui fallait devenir fort. Pourquoi? Parce que sa simple force ne pouvait rivaliser avec celle d'un envahisseur qui, pourtant, n'était même pas le chef. D'ailleurs, le dirigeant des adversaires aurait pu l'écraser d'une pichenette au vue de sa force colossale. Le demi-Saiyajin devait agir et vite. Cet endroit que Ferliost avait indiqué, cette tour mystérieuse où se cachait un maître qui lui permettrait de devenir plus fort...peut-être pourrait-il tenter de relever le défi, qui sait. Mais serait-ce suffisant pour rattraper les autres protecteurs? Son allié Terrien lui avait dit qu'il devait avoir une ambition "viscérale", un objectif qu'il ne pourrait accomplir qu'en ayant plus de puissance en somme. Se relevant finalement après quelques heures de repos, il enleva ses vêtements humains et ramassa son dogi et sa cape, qu'il avait fait laver entre temps. Le métis les enfila, resserrant sa ceinture de tissu et enroulant sa queue de singe autour de sa taille. Il ressemblait à un vrai combattant comme ça. Rangeant son autre tenue plus conventionnelle, il sortit de sa chambre et alla dehors. Bon, il avait décidé d'aller escalader cette haute colonne dont avait parlé son compagnon. Se prenant un élan, il sauta pour s'envoler quand soudain, il fut ramené au sol. Sa mère, qui était arrivée derrière, tenait sa cape. Elle le tira et, retombant par terre, il se retourna vers elle.

-Tu viens à peine d'arriver et tu repars déjà? Tu vas te diriger vers ce village pour obtenir cette eau sacrée dont ton ami a parlé?

-Oui! Je dois devenir plus fort, même toi tu me l'as dit!

Se préparant à s'envoler de nouveau, il sauta...et fut encore tiré au sol.

-Et tu penses qu'escalader une tour sera aussi simple? Tu vas probablement devoir le faire à main nue et ça ne sera pas facile. Tu dois t'entraîner autant sur le physique que sur ton Ki...et physiquement tu n'es pas encore prêt je crois. Tout à l'heure, j'ai sentie à quel point tu es devenu fort, comment ta puissance a augmentée. Mais tu dois t'exercer sans ton énergie, avec tes muscles. L'escalade ne sera pas un test de puissance, mais de force. Je me souviens qu'à l'époque, j'avais achetée des poids chez Capsule Corporation. Avec assez d'argent, tu pourrais peut-être en obtenir: tu deviendrais plus fort plus rapidement. Tiens, voilà un peu d'argent. Avec tes économies en plus, tu devrais en avoir assez.

Lui tendant une bourse, elle posa un petit baiser sur son front et replaça sa cape. Il lui passa une main dans les cheveux, lui fit un câlin et le laissa partir en volant. Il était bien jeune pour qu'il parte, mais il avait le droit de voyager un peu...il saurait se débrouiller. Pendant ce temps, le gamin volait à grande vitesse vers la ville de Satan City, là où il y avait probablement la boutique. En dégageant toute sa puissance, ça ne lui prendrait que quelques minutes. D'un coup, il libéra son énergie, laissant une traînée bleu intense derrière lui, sa vitesse étant sa principale qualité en terme de combat. Les gens aux environs pourraient probablement sentir un tel dégagement d'énergie, mais il s'en fichait. Après à peine cinq minutes, il eut la fourmilière de gens en vue, souriant. Se posant le plus doucement qu'il pouvait malgré son énorme vitesse, le fils de Ko regarda autour. Heureusement, son atterrissage s'était effectuée dans une ruelle, ça n'avait blessé personne. Sortant du sombre endroit, le petit garçon demanda à un passant le chemin pour aller au magasin. Après avoir reçu sa réponse, il s'y dirigea, tout content. Les gens le regardaient étrangement, probablement à cause de son habit de combattant. Après tout, ils avaient eu leur dose d'ennemis après Piccolo, des années plus tôt. Le gamin prit plus de temps à trouver la boutique qu'il en avait pris pour arriver à Satan City, un peu perdu. Lorsqu'il trouva enfin Capsule Corporation, il entra, la sonnette de l'entrée se faisant entendre. Aussitôt, deux personnes légèrement âgées sortirent de l'arrière boutique, s'avançant vers lui.

-Bonjour mon petit. Nous sommes les Brief. Bienvenu chez Capsule Corporation. Que puis-je pour toi?

Tout joyeux, le petit tendit la main au vieux, qui la serra malgré sa surprise.

-Moi c'est Hiro! Ma mère m'a conseillée de venir ici pour acheter des "poids". Des trucs qui permettent de devenir plus fort plus rapidement!

La dame, qui n'avait pas parlé, afficha un petit sourire et lui indiqua les articles accrochés aux murs. Il y en avait des objets! Une épée, des énormes brassards en métaux, des petites boîtes ouvertes montrant des capsules et un dogi! Les yeux pleins d'étoiles, il observait les objets tandis que la femme, un peu plus jeune que le Docteur Brief, montrait l'éventail d'objets.

-Et voici nos meilleurs articles! Les poids de guerrier sont très lourds et permettent aux combattants de devenir rapidement forts. Cependant, ils sont assez lourds pour les rendre plus faibles lorsqu'ils sont équipés.

Le demi-Saiyajin, curieux, enfila l'un des brassards...et faillit tomber. Ils étaient lourds, mais surtout très gros et encombrants.

-Eh bien...vous pouvez les faire en plus petits s'il vous plaît? Et ce dogi, là, on dirait qu'il est spécial, surtout à ce prix...et l'épée...

-Non, pas d'épée pour les enfants! Tu pourrais te faire mal avec. Pour les poids, on peut arranger ça, il suffit de les rendre plus compactes et ils ressembleront à de simples brassards. Pour ce dogi, nous l'avons créé à partir d'un matériel tellement léger qu'il augmente la vitesse du porteur. De plus, il possède des propriétés qui permettent au possesseur de s'entraîner plus facilement. S'il t'intéresse, nous pouvons effectuer quelques modifications pour qu'il soit comme tu le veux.

Réfléchissant et regardant les prix, le petit combattant acquiesça, regardant les deux articles. Peut-être qu'il pourrait remplacer son habit de combat par ce tout nouveau costume. En plus, ça lui permettrait de devenir fort encore plus rapidement et d'être plus vite! Il lut donc le nom des produits sur les étiquettes et passa sa commande.

-J'achète les Poids du Guerrier et le Dogi Terrien. J'aimerais que le dogi soit comme celui que je porte en ce moment s'il vous plaît!

-Bien, regardons ça dans ce cas.

Prenant les bonnes grandeurs et les anciens vêtements du gamin, ils le laissèrent donc en sous-vêtements dans une salle pour se changer. Environ une heure plus tard, grâce aux technologies présentes dans la boutique, ils apportèrent les deux articles, laissant le jeune guerrier enfiler ce nouvel habit. Sortant de la salle, il s'étira et remarqua que ses vêtements ne gênaient pas ses vêtements et qu'ils étaient légers. Il fit quelques mouvements, comme des coups de poings et des coups de pieds pour voir s'il était plus vite. Et c'était le cas! Il pris ensuite les deux brassards noirs et les enfila difficilement, regardant ses avant bras. Ces trucs étaient tout de même lourds! Et pourtant, leur nouvel aspect semblait normal. Le petit mit ensuite ceux qui se portait autour des jambes, eux aussi ayant une forme plus petite, mais tout de même aussi lourde. Il serra la main du vieil homme et de la femme, leur donna l'argent et retourna chez lui en volant.

***************

Volant plus lentement qu'avant, le jeune métis se rendit compte que ses poids étaient bien plus lourds qu'il ne le pensait. Au moins, maintenant, il pourrait renforcer son corps. Il avait du mal à bouger avec ces trucs pour l'instant, mais un jour il s'habituerait. Arrivant après une demi-heure chez lui, il se posa lourdement au sol, l'herbe sous ses pieds s'enfonçant un peu. Il marcha donc en direction d'un endroit où il pourrait s'entraîner: les Montagnes Rocheuses. Pourquoi? Car c'était un endroit tranquille où il pourrait s'entraîner et surtout s'habituer à ce nouvel équipement si lourd. Avant de se diriger là-bas, il rentra chez lui, remarquant que sa mère n'était pas là. Prenant quelques provisions, comme de l'eau, des fruits et des barres chocolatées, il commença à marcher en direction de l'endroit voulu. Ça lui pris environ une heure, minimum, pour aller de chez lui à la montagne, sa vitesse de marche considérablement réduit. Il aurait pu aller plus vite en volant ou en accélérant un peu, mais il fallait qu'il s'habitue à ce nouvel équipement. En marchant, il prit le temps de réfléchir un peu à ce qu'il allait faire après avoir accompli son défi, qui était de grimper la tour dont le Terrien coéquipier lui avait parlé plus tôt. Lorsqu'il aurait bu l'eau "mystique" dont parlait Ferliost, il deviendrait plus puissant, mais ensuite?

Il protégerait la Terre, certes, mais il lui fallait trouver un autre objectif que de voyager dans le monde, combattre et devenir fort. Non, il fallait un réel but, viscérale comme avait dit son allié plus tôt. Encore les même questions que plus tôt, mais il était intrigué malgré son jeune âge par ces paroles. Peut-être pourrait-il retrouver Gray pour qu'il l'entraîne? Ce serait une possibilité. Après tout, tous ceux qui avaient été présents pourraient apporter quelque chose à Hiro, même s'il était plus fort que certains d'entre eux: des stratégies. À la place de toujours foncer dans le tas comme il le faisait, peut-être trouverait-il d'autres méthodes. Après avoir réfléchi, il secoua la tête et regarda la paroi rocheuse face à lui, qu'il avait atteint presque inconsciemment en marchant. C'était haut, très haut. Parfait pour un petit entraînement. Se frottant les mains, il attrapa les parois et commença à escalader, de façon sécuritaire, lente. Après tout, tomber en bas lui ferait bien plus mal avec ces poids que s'il ne les avait pas porté alors il devait être prudent. Ses doigts crispés, au fur et à mesure qu'il montait, craquait de plus en plus fréquemment. Il n'utilisait aucun Ki, aucune énergie, seulement sa force physique. Suant de toute part, le visage rouge, il continuait néanmoins de grimper ce pan de montagne, qui ressemblait à une falaise. Plus le temps passait, plus le demi-Saiyajin sentait ses forces le quitter.

Néanmoins, sa détermination, elle, ne faisait que croître. Finalement, il arriva en haut, une dernière poussée lui permettant de s'installer sur ce pan de montagne qui était plat. On aurait dit que le pic avait été rasé, littéralement, par une attaque et que le sol de cette partie, même s'il comportait quelques irrégularités, avait été façonné comme un plancher. Allongé sur le dos, son sac à côté de lui, il reprenait son souffle. Après tout, le métis avait beau être plus fort que la moyenne, cet exercice l'avait éreinté. Prenant une gorgée d'eau, il enleva le haut de son dogi pour mettre une camisole blanche, histoire qu'il n'ait pas trop chaud lors de son prochain entraînement. Prêt à continuer, il se remit sur pied et commença à faire des pompes. Pourquoi? Car il devait former son corps, une fois de plus, à manier ses brassards très lourds sans inconvénients. Mais ces pompes n'étaient pas simples: il était placé à la verticale, bien droit, afin de descendre sa tête jusqu'au sol et la remonter avec la seule force de ses bras. Ça pouvait sembler simple pour la plupart des autres combattants, mais pour un gamin de 14 ans avec des poids qui étaient aussi lourds que lui sur ses deux bras et ses deux jambes, ce n'était pas aisé. Continuant ainsi jusqu'à faire cent pompes, il prit une autre gorgée d'eau et une pomme. S'étirant un peu, il recommença à s'échauffer, se déplaçant rapidement et frappant des ennemis invisibles. Plus il frappait, plus il allait vite, son corps forçant moins qu'avant pour porter ces fardeaux. Finalement, après des heures d'entraînement, sa camisole pleine de sueur et ses cheveux trempés, il s'assit sur le bord de la falaise, regardant le soleil qui commençait à se coucher. Sans le savoir, son énergie bouillonnait et une personne, qu'il ne répéra pas, approchait...

HRP:
 


Dernière édition par Hiro le Mer Aoû 24, 2016 12:24 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 267
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6188599
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   Dim Fév 28, 2016 9:58 pm

Hrp:
 


Quel étrange paysage que voici ! Un endroit encombré de rocs aux formes si diversifiées, étonnamment aride, où le soleil de plomb frappait indéniablement fort. L'astre en question émettait de puissants rayons qui rendaient cette journée plus que fantastique ! Pour sûr, cette température presque ardente changeait radicalement de celle des montagnes brumeuses où mon Maître m'eut enseignée les secrets de son art. L'acclimatation fut donc assez difficile de prime abord, mais quelques rares arbres ayant réussi à affronter le destin en poussant jusqu'ici me fournissaient quelques recoins d'ombres indispensables pour souffler un peu. Il en allait de même pour les monticules rocailleux et les quelques grottes inhabitées, découvertes exceptionnelles m'assurant des pauses bienvenues, m'offrant d'autres opportunités pour ne pas souffrir d'un éventuel coup de chaleur. Et je bénissais mon Maître pour cette toge grisâtre parfaitement légère et extrêmement pratique pour ce genre de randonnée. Elle me protégeait des coups de soleil, des rafales de vent en altitude et me conférait la possibilité de me fondre dans l'ombre au cas où une créature hostile prédisposée à se nourrir passerait par là. Car oui, dans un tel environnement, il valait mieux anticiper le pire et éviter les efforts inutiles.
Sauf si l'on se mettait en tête de chasser du gibier pour subvenir à ses besoins biologiques, bien évidemment. Mais pour le moment, je n'avais pas faim. Pas le moins du monde. Et je me réjouissais également d'avoir eu le bon sens d'emporter une gourde avant de quitter ma douillette enclave familiale. Un acte quelque peu douloureux mais absolument nécessaire pour me permettre d'évoluer davantage dans mon art. Une forme d'art qui, au passage, se base sur une mélange de concepts théoriques et pratiques au sujet de la psychologie, les techniques au corps-à-corps, la maîtrise de l'épée, l'occultisme, et j'en passe...
De quoi vous occupez jusqu'à la fin de votre existence.
Force était donc de constater que je ne valais pas mieux qu'un bébé dans un tel domaine aussi vaste qu'intéressant. Et pourtant, le Maître m'avait rendu la liberté... en manquant de me tuer avec sa dernière et douloureuse épreuve, juste avant la fameuse bonne nouvelle.
Réciproquement, je me disais que cet homme - ou ce démon si l'on avait connaissance de sa véritable apparence - pourrait faire un excellent scénariste tant son sens de l'anticipation et sa capacité à créer des rebondissements me surprenaient et me mettaient... mal à l'aise.
Bref, son entraînement ne me manquait pas spécialement, mais cela ne m'empêcherait pas de donner encore et toujours du meilleur de moi-même pour accroître mes capacités. Et le précieux petit livre de poche fourni par Arenthor m'enseignait bien des choses sans avoir à supporter le stoïcisme in-changeable de son concepteur. Ou ses fameuses "expériences douloureuses destinées à me pousser à renforcer mon Aperception", quitte à m'en prendre une à tout instant. Mais l’absence de sourires sur le visage de ce dernier me permettait de ne pas me dresser face à des méthodes aussi violentes que soudaines. Une raison purement psychologique.
Je me trouvai donc seule, à arpenter les sentiers déserts et abruptes au gré des quelques rares courants d'air chauds. Je sentais les pans de ma toge fouettés par le souffle intermittent de la nature, et ce seul phénomène suffisait amplement à me rendre euphorique. La solitude ne me plaisait pas particulièrement, bien au contraire, mais les trois dernières années passées à m'entraîner au sommet d'une montagne - avec pour seule compagnie une sorte de spectre au regard perçant - me permirent d'apprendre à supporter cette sensation dérangeante pour la plupart des hommes.
Une fois parvenue au sommet d'une colline, un panorama sublime éveilla ma curiosité et me fit tomber en arrêt. J'imagine que je devais avoir l'air sacrément béate, à ce moment-là. Le capuchon abaissé, m'évitant ainsi un contact oculaire trop prolongé avec les rayons aveuglants du soleil, je pris le temps de m'exclamer en toute candeur :


- MA-GNI-FIQUE ! Cet endroit est tout simplement GÉ-NIAL ! On s'y sent comme chez soi !, fis-je en encadrant la scène des index et des pouces.

Des colonnes rocheuses, quasiment identiques à celles présentent dans les canyons, se profilaient à l'horizon et disparaissaient au loin, de plus en plus claires, en se fondant doucement dans le ciel azuré. Un peu de végétation garnissait le paysages de quelques touffes verdâtres loin d'être déplaisantes dans un paysage majoritairement jaune-orangé. Les points d'eau brillaient par leur absence et ma gourde remplie... brillait par son importance !
Même si cette dernière ne faisait pas partie du paysage.
Un endroit me parut fort attrayant de par son apparence plane éclatante, relayant les reflets du soleil avec insistance. Un endroit parfait pour s'entraîner sans risquer de mettre à mal les environs. Situé aux pieds d'une montagne au sommet tout aussi plane.
Mais la distance à parcourir pour pouvoir l'atteindre me parut quelque peu embêtante, et mes bottes assouplies par l'usure commençaient à m’interpeller à leur manière. En toute discrétion, avec quelques brefs piqûres de douleur.
Je me posai dos à l'ombre d'un grand rocher adjacent afin de me reposer quelque peu et d'en profiter également pour consulter le petit ouvrage de mon Maître. Le langage cabalistique employé par ce dernier ainsi que ses symboles tout aussi étranges devinrent si familier qu'il m'arrivait parfois de parler inconsciemment dans cette langue. La plupart de mes interlocuteurs et des badauds présents lors d'un tel événement me regardaient bizarrement. Et la présence de mon épée n'aidait en rien. Raison pour laquelle ma précieuse Caladbolg dort toujours dans son fourreau, dissimulé lui-même soigneusement par un pan de ma toge.
Une nécessité pour ne pas attirer les mauvais regards, tout en sachant que cette arme ne devait voir le jour qu'en cas d'extrême nécessité. Décision du Maître que je comptais respecter à la lettre. Un serment à ne point bafouer. Des paroles sensées venant d'un être doté d'une morale tout à fait admirable... si l'on omettait la dernière épreuve de sa formation.
Bref, il me fallait assimiler les écrits d'Arenthor car, plus la lecture progressait, plus les leçons me paraissaient compliquées. Le feuilleter d'une traite s’avérait être une très mauvaise idée. Le meilleur moyen de s'emmêler les pinceaux et de commettre une bourde monumentale. A chaque fois, un avertissement inscrit en rouge en bas de page indiquait les potentiels risques liés à « la magie occulte ». De quoi en faire frémir plus d'un, à la manière du Necronomicon !
Quant à moi, je me sentais... attirée !
D'ailleurs, la première incantation consignée dans ce livre de poche me permettait de créer de formidables ouvertures, en cas de danger ! Mais, au même titre que l'usage de mon épée, je ne devais pas en abuser. Durant toute l'histoire de l'humanité, la sorcellerie, l’alchimie, l'occultisme et toutes les autres professions conférant des facultés dites « abstraites » ou « fantastiques » dissimulaient un ou plusieurs désavantages très... déplaisants. Un prix à payer augmentant en fonction de la bassesse des actions de leur utilisateur. Une sorte de justice dans le mal. Quelque chose qui s'en rapproche.

De nouveaux sur pieds, parfaitement reposée et prête à partir, je me décidai de fourrer mon livre dans une poche intérieur de ma toge et d'arpenter la zone en toute sérénité. Sans oublier de mettre ma capuche afin d'éviter les insolations, bien entendu.
Quelques minutes après mon départ - voire quelques heures tant le temps me parut ralentir - , je fus enfin parvenue sur le plateau désert. Cadre grandiose où soufflait un vent chaud qui soulevait quelques nuages de poussière sous la forme d'arabesques jaunâtres. Un très bel endroit... où quelqu'un semblait déjà avoir mis les pieds avant moi. En baissant les yeux, je vis les vestiges d'empreintes de chaussures. Pas très distinctes à cause du vent soufflant à intermittence, certes, mais il ne s'agissait pas d'un animal vivant sur le territoire. Suivant un cadence régulière, les traces de pas en voie de disparition me guidèrent devant un pan de la montagne très abrupt.
Quelqu'un s'amusait-il à escalader cet édifice naturel ? Une activité risquée, mais très intéressante pour les plus endurcis. Surtout face à un soleil de plomb.
En levant la tête, je jaugeai la difficulté, les lèvres pincées et les bras croisés. Après maintes réflexions, j'optai pour la prudence. Il me fallait conserver mes forces en cas d'attaque. Même si, en jetant un bref coup d’œil alentour, aucune menace ne se manifestait. En effet, elle pouvait toujours survenir ailleurs, dans un moment d'égarement ou de fatigue. Ce à quoi je me préparais mentalement.
Je fis le vide dans ma tête pour entreprendre une ascension délicate.


- Bien... cela devrait faire l'affaire. Un peu de concentration et..., soufflai-je en douceur.

Mes pieds s'élevèrent du sol sans trop de problème. De la poussière s'envola lors du processus et du vent provoqua l'ondulation des pans de ma toge. Rapidement, le sol rétrécit en fonction de l'altitude. Je n'avais pas pour habitude de voler très haut, bien que cela ne me dérangeait pas vraiment. Simplement... Je me sentais plus à l'aise au sol. Les chutes seraient beaucoup moins douloureuses. Et me camper, pieds en positon de combat, permettait de faciliter la riposte aux attaques de Ki. Plus de stabilité, moins de recul. L'absence d’un support décent peut entraîner d'indésirables déséquilibres et des ouvertures logiques pour l'ennemi. Une perspective peu recommandable. Sauf pour donner le change. Mais ça, c'est une autre histoire plus stratégique encore.

Les yeux braqués vers le sommet de la falaise, j'entraperçus une silhouette humaine d'assez petite taille. Assise, de toute évidence. Et, par la même occasion, la couleur du mur escarpé de la falaise m’interpella quant à la position du soleil couchant. Il me restait assez de temps pour trouver un abri.
Dans l'instant,  je m'intéressai tout particulièrement à l'inconnu vêtu de couleurs claires. De plus en plus visible car je m'en approchai sans trop me presser. Un enfant trempé de sueur aux cheveux noirs ébouriffés. Ce mélange de blanc, de bleu et de vert turquoise le rendait assez voyant. Mais ce qui attira le plus mon attention concernait ses étranges accessoires aux extrémités de ses membres. Des poids, semblait-il.
Il avait escaladé cette montagne avec ça autour des bras ? Il ne manquait apparemment ni de courage, ni de volonté.
Désireuse de garder une distance respectable entre nous deux, j'atterris délicatement à quelques pas de l'intéressé. Je ne voulais pas le brusquer, surtout que dans ses conditions, en prenant en compte les efforts fournis, le garçon pouvait faire preuve de méfiance.


- Salutations ! Désolée de vous déranger, j'ai suivi votre traces par simple curiosité et je suis tombée sur vous..., dis-je en jetant un bref regard en contrebas. Vous avez escaladé cet endroit ? C'est fantastique ! Comment vous y êtes vous pris pour y parvenir avec de tels poids ? Vous avez anticipé les points d'appuis les plus confortables et les plus sûrs ? Peser le pour et le contre à chaque mouvement ? Fascinant...

J'avais la mauvaise habitude de me perdre dans mes pensées. Et parfois d'en oublier jusqu'aux bonnes manières. Quelle idiote... autant essayer de rattraper le coup avec toute la bonhomie nécessaire. Première étape, je retirai mon capuchon afin de dévoiler mon visage souriant.
Je m’élançai ensuite avec confiance vers le jeune homme en lui tendant une main, histoire de le saluer dans l’allégresse.


- Mais je m'égare ! Encore navrée ! Je me nomme Ryanne Hilaris. Je suis nouvelle dans le coin. Un endroit charmant, cela dit. Très éclairé. Assez chaud, aussi, déclarai-je en toute candeur.

Le soleil couchant et l'altitude à laquelle nous nous trouvions apaisaient la chaleur préalablement étouffante de la région. Même le vent paraissait plus frais. Et une vue encore plus magnifique !

_________________

----------- Level : 6 188 599 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 320 330 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 592 762 / Résistance magique = 730 628 -
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   Jeu Mar 10, 2016 4:58 pm


Petit entraînement

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro

Le regard vers l'horizon, Hiro était perdu dans ses pensées, ayant cessé son entraînement quelques minutes pour réfléchir à l'avenir, au présent et au passé. Avec tout ce qu'il avait su durant la guerre et le repas avec son allié, il n'avait pas vraiment eu le temps de réfléchir. Son vrai père était un Saiyajin d'après ce qu'il avait compris et sa mère était une terrienne. Ça en faisait donc un métis. Mais où était donc son paternel? Peut-être était-il encore sur Terre. Ou il était retourné sur sa planète natale, dont il ne connaissait pas le nom. Un jour, il lui faudrait voyager pour rencontrer son vieux et lui poser des questions...mais en avait-il vraiment envie? Celui-ci l'avait abandonné et n'avait donné aucune nouvelle, probablement parce qu'il ne le considérait pas comme son fils. Juste à y penser, il sentait un peu de rage au fond de lui, comme si la reconnaissance de son géniteur avait une grande valeur à ses yeux. Mais bon, il ne devait pas y penser, il devait surtout ce rappeler ce que Ferliost avait déclaré lors de leur repas. Le Terrien espérait que le demi-Saiyajin ne le déçoive pas, probablement en devenant un guerrier sanguinaire. En deviendrait-il un, un jour? Il se le demandait, mais l'hybride secoua encore la tête, écartant ses pensées sombres. Non, il en était convaincu. Le gamin deviendrait un combattant affrontant les envahisseurs pour la justice et la paix.

Rien de plus, rien de moins. Se relevant, il laissa la brise lui frôler le visage, fermant les yeux quelques instants, le soleil était encore en train de se coucher. La vue était fantastique de là où il était. Jeune, il se rendait souvent à cet endroit, sans ces poids évidement. Lui et sa mère montaient souvent à cet endroit pour observer le paysage grandiose. Perdu dans ses pensées, il n'entendit pas la jeune demoiselle se poser derrière lui, ne détectant pas son Ki non plus, concentré sur lui-même et sur le coucher de soleil. Soudain, la voix s'éleva derrière lui, le faisant se retourner à une grande vitesse malgré ses poids. Il avait élevé son énergie, prêt à tirer un rayon au moindre mouvement hostile, mais il se calma au moment où il vit les yeux pleins d'étoiles de la fille aux cheveux violets qui venait d'arriver sur le plateau. Elle avait l'air surprise qu'il ait escaladé la montagne et lui posait mille et une question. Elle semblait presque aussi curieuse que lui ceci dit. Soudain, se calmant sur les questions, elle se présenta sous le nom de Ryanne Hilaris et déclara être nouvelle dans la région. Le petit garçon, de façon discrète, scanna en quelque sorte son énergie. Une énergie terrienne, plus calme que celle de son compagnon de guerre aussi. Au moins, elle ne semblait pas psychopathe, elle. Ramassant une bouteille d'eau dans son sac, il avança vers la dame et lui tendit, un gros sourire aux lèvres. On aurait dit que toutes les questions sérieuses qui l'avait fait douté plus tôt avaient disparues de sa tête, laissant place au petit insouciant qu'il était.

-Moi c'est Hiro Ryûken! Enchanté! Tiens, prend un peu d'eau, tu dois être épuisée pour avoir monté jusqu'ici. Sauf si tu as volée...enfin bref, tiens, tu peux boire.

Lui laissant la bouteille, il recula un peu, la laissant s'hydrater un peu. S'assoyant au sol, il répondit aux questions de la jeune femme, qui avait semblé intéressée par la façon dont il avait escaladé avec ces poids.

-Pour escalader, j'ai fait comme tu as dit: j'ai tâté le terrain pour voir si ça résistait et ensuite, j'ai monté. Mais j'avoue qu'avec ces poids, ça a été difficile. Heureusement, ils sont moins gros et moins encombrants que ceux d'origines, même s'ils ont le même poids.

En effet, ses équipements lourds ressemblait à de simples brassards maintenant et il était content: ça gênait moins ses mouvements. Se relevant, il s'étira un peu, regardant la nouvelle venue qui semblait plus âgée que lui, ayant probablement autour de 18 ans vu sa tête.

-Tu disais être nouvelle dans le coin? Qu'est-ce qui t'amène dans les montagnes? Généralement, il n'y a pas beaucoup de visiteurs dans le coin.

Souriant, il attendit la réponse, continuant de s'étirer pour pouvoir éventuellement recommencer à s'entraîner un peu. Après tout, il devrait escalader une tour bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 267
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6188599
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   Ven Mar 11, 2016 9:08 pm


En premier lieu, l'inconnu semblait perdu dans ses pensées. Au point de risquer de balancer une salve de Ki dans ma direction lorsqu'il m'entendit. Cela se voyait dans ses yeux mais aussi dans sa position de combat. Toutefois, il était inutile de l'en blâmer. Des instants de réflexion aussi profonds... j'aurais réagi de la même manière si je m'étais trouvée dans la même situation que lui, lors de mon long séjour dans les montagnes brumeuses du Maître par exemple. Et puis se faire surprendre par quelqu'un au sommet d'une montagne aussi escarpée, il y avait vraiment de quoi bondir sur ses pieds et rehausser sa garde.
Le garçon s'avança au beau milieu des quelques courants d'air sillonnant la zone surélevée. Je gardai ma main tendue dans l'optique de le saluer, histoire de ne pas paraître impolie et trop "survoltée" comme le pensait mon Maître.
Un peu de civilité au beau milieu de cette vaste étendue rocailleuse rendrait les présentations beaucoup plus intéressantes !
Cela dit, le garçon avait récupéré quelque chose dans son sac. Une bouteille d'eau. Bien plus remplie que ma gourde, de toute évidence. Refuser un tel bienfait me paraissait assez stupide, voire impoli. Sans compter le fait que cette attitude serviable me plaisait beaucoup ! Aussi dévoué que mon petit frère ! Il me le rappelait, en quelque sorte.
J'attrapai la bouteille en le remerciant chaleureusement, tout en le gratifiant avec un grand sourire affable. Hors de question de le faire attendre. Je bus aussitôt, comme si je n'avais pas absorbé la moindre goutte de puis des lustres. Mais sans pour autant vider la bouteille.


- Moi c'est Hiro Ryûken! Enchanté! Tiens, prend un peu d'eau, tu dois être épuisée pour avoir monté jusqu'ici. Sauf si tu as volée...enfin bref, tiens, tu peux boire.

J'étouffai un rire, camouflé par ma bouche remplie de flotte ! L'ennui, c'est que je faillis tout recracher d'une traite. Au lieu de ça, j'avalai le tout avant de pousser un petit soupir de soulagement.
En m'essuyant la bouche d'un revers de manche - il servait principalement à ça, à vrai dire -, je rendis la bouteille d'eau à son propriétaire tout en le remerciant une seconde fois, avec une courbette un peu exagérée.
Une main derrière la tête, soulevant une poignée de mes cheveux mauves, je parus un peu gênée.


- Eh bien... pour préserver mes forces, je m'étais envolée pour venir à votre rencontre. Mais c'est très aimable de votre part de m'avoir fourni un peu d'eau !

Ne connaissant vraiment pas les parages, sans avoir une carte des lieux à ma disposition, risquer de me perdre sans un minimum de ressources me mènerait droit au désastre. Au pire, je pourrais m'envoler et quitter les lieux, mais je supportais plus facilement le froid que la chaleur. le Tumo n'agit que dans un seul sens. Il ne me protège en rien d'une chaleur étouffante.
Quant à savoir si une ville se trouvait non loin de ce lieu isolé... cela demeurait un mystère.


-Pour escalader, j'ai fait comme tu as dit: j'ai tâté le terrain pour voir si ça résistait et ensuite, j'ai monté. Mais j'avoue qu'avec ces poids, ça a été difficile. Heureusement, ils sont moins gros et moins encombrants que ceux d'origines, même s'ils ont le même poids.

Il ne manquait pas de ressources, pour son jeune âge ! Un vrai petit athlète. Mon Maître aurait très certainement apprécié de rencontrer un tel spécimen. Quant à savoir s'il l'aurait pris sous son aile... j'en doutais grandement. Je me sentais comme une pistonnée, sachant que mon enseignant aux allures démoniaques ne ce serait pas encombré de ma présence sans une bonne raison. Une dette envers mon paternel, selon ses dires. Ça m'embêtait un peu de ne pas en savoir plus à ce sujet. Comment un militaire avait-il pu faire la rencontre d'un homme aussi sinistre que mon Maître ? Tout cela dissimulait bien des informations croustillantes.
Mais pour l'heure, mon interlocuteur dépassait mes grandes espérances. Il méritait de l'attention. Beaucoup d'attention ! Grimper une falaise aussi haute avec de tels poids autour des articulations... En aurais-je été capable ? Je comptais davantage sur ma souplesse et mon agilité que sur ma force. Même si la logique et l'endurance primaient dans une activité aussi sportive telle que l'escalade.
J'admirais le courage et l'entrain d'Hiro ! Un exemple de motivation !


-Tu disais être nouvelle dans le coin? Qu'est-ce qui t'amène dans les montagnes? Généralement, il n'y a pas beaucoup de visiteurs dans le coin.

J'étais en train d'épousseter ma toge en me remémorant la paroi irrégulière de cet édifice naturel. L'idée de l'escalader commençait tout juste à me faire frémir d'excitation ! Secouant la main autour de moi pour évacuer le nuage de poussière soulevé par ce nettoyage de dernière minute, je détournai mon attention vers mon interlocuteur empreint d'une curiosité aussi maladive que la mienne.
Un grand sourire aux lèvres, je lui répondis avec toute la gentillesse du monde, un ton identique à celui que j'employais pour m'adresser à mon jeune frère :


- Je voyageais depuis un bon petit moment ! Puis je vous ai repéré depuis le sol en contrebas. En fait, je cherche un moyen d'accroître mes capacités. Pas seulement pour moi, surtout pour protéger et aider les miens. Comme le faisait mon père, autrefois. Je pense qu'il tenait à ce que je prenne la relève. Mon rôle est de veiller sur ma petite famille, désormais ! Mais pour y parvenir, il va falloir que je redouble d'efforts et que je ne me repose pas sur mes lauriers. Et rien de tel qu'un endroit comme celui-ci pour s'entraîner sans risquer de blesser son entourage, n'est-ce pas ? m'exclamai-je en écartant les bras et en tournant sur moi-même, accompagnée par le vent soufflant !

Mon regard mauve braqué sur mon jeune interlocuteur, les mains croisées dans le dos et légèrement penchée en avant, je me décidai d'interroger encore un peu ce dernier avant de lui proposer de suivre son entrainement en sa compagnie.

- Vous êtes vraiment appliqué, et je pense qu'une telle motivation dissimule un grand obstacle à surmonter, je me trompe ? Vous aussi, vous essayez de vous surpasser ! Un point commun des plus admirables ! sifflai-je en me redressant d'un coup, un pouce appuyé sur ma toge. Alors je me suis dit... Pourquoi ne me mettrais-je pas à l'ouvrage à vos côtés, hm ? Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, cela va de soi ! Les diamants ont leur prix, un bon conseil n'en a pas.

Agrémentant mes propos d'un clin d’œil empli de joie, je me frictionnai déjà les mains l'une contre l'autre devant le défi qui m'attendait. Et en jetant un coup d’œil en bas, légèrement penchée depuis le bord de la falaise, la distance à parcourir me paraissait raisonnable. Mais seule l'expérience me fournirait de plus amples informations au sujet de cette activité de taille !

_________________

----------- Level : 6 188 599 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 320 330 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 592 762 / Résistance magique = 730 628 -


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Mer Mar 23, 2016 12:20 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   Mar Mar 22, 2016 6:32 pm


Confiance

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro

On dirait bien que la fille faisait confiance au jeune garçon. Celle-ci pris donc la bouteille d'eau et commença à boire, tout comme Hiro, qui était encore un peu épuisé après ses entraînements. Le nabot parla un peu, déclarant qu'elle devait être fatigué sauf si elle avait volée. Il remarqua qu'elle faillit recracher son eau sur cette affirmation, le faisant rigoler lui aussi. Ryanne rétorqua ensuite qu'elle avait préférée s'élever grâce à son énergie pour préserver ses forces, ce qui était tout à fait normal. Elle remercia aussi le demi-Saiyajin pour l'eau qu'il lui avait offert. Ce n'était pas grand chose, mais on aurait dit qu'elle était bien contente. Ensuite, elle parut contente en écoutant le petit, qui expliqua comment il avait grimpé malgré ses poids. On aurait dit qu'elle approuvait intérieurement sa façon tout en réfléchissant. Pourtant ce n'était pas ce qu'il avait fait de plus impressionnant. Combattre des aliens avait probablement été plus dur puisqu'il avait failli y passer. Évidement, tomber aurait été fatal, mais c'était déjà moins épeurant que de se battre contre un soldat de l'espace qui faisait apparaître des lames d'énergie comme Dago. D'ailleurs, l'hybride espérait revoir cet ennemi un jour, pour lui montrer ses progrès et le vaincre. Au final, l'extraterrestre qui avait failli le tuer lui avait promis une revanche un de ces jours et avait révélé l'avoir mis aux portes de la mort pour protéger ses coéquipiers. Soudain, la jeune femme commença à enlever la poussière sur elle et répondit aux dernières questions du jeune Ryûken, à savoir pourquoi elle se promenait dans le coin. Apparemment, elle était dans les montagnes pour les mêmes raisons que le petit combattant: s'entraîner, devenir plus forte, etc. Bref, pour protéger les siens. Pour remplacer son père. Elle avait perdue son père elle aussi? Le monde était décidément petit! Elle plongea son regard mauve dans les yeux noirs du métis, qui la regardait avec un air de compréhension.

-Je comprends. J'ai en quelque sorte les mêmes objectifs. Je dois protéger ma famille et, surtout, les gens incapables de se défendre. Et puis...j'ai promis que je deviendrais plus puissants à mes camarades. Pour ne plus être un poids.

Serrant un peu les poings, il sourit en se remémorant le visage de Ferliost, Gray, Ilias, Naraki, Brassica et Dago. Il leur avait tous promis. Le gamin deviendrait plus fort, pour lui, pour eux. Soudain, la Terrienne fit part de ses envies de s'entraîner avec lui, regardant la falaise abrupte. Hiro s'approcha aussi, souriant et acquiesçant.

-Si vous voulez vous entraîner avec moi, pas de problèmes. Mais l'escalade n'est qu'une étape, donc j'espère que vous allez garder le rythme...même si c'est moi qui a les poids.

Enlevant ses poids, il frotta un peu ses poignets et ses chevilles. Enfin, elles étaient à l'air libre! Les soulevant, il les balança dans le vide, les regardant tomber. Grimper avec, ça ne dérangeait pas. Mais il préférait descendre en douceur, en utilisant sa capacité de voler. Il sentit son énergie remonter un peu et, souriant, fit se déplacer l'énergie sous lui, faisant voler quelques cailloux et de la poussière. S'élevant doucement, il sourit en serrant ses poignets. Le jeune garçon commença alors à descendre doucement en se faisant planer. Arrivant au sol, il attendit l'inconnue et remit de nouveau ses poids, qui avaient légèrement défoncé le sol. Il se frotta les mains, agrippant les premiers endroits pour monter.

-Prête?
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 267
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6188599
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   Mer Mar 23, 2016 1:31 am


Nous semblâmes être sur la même longueur d'onde, tous les deux ! Ce genre de conversation me plaisait beaucoup. Une grande complicité régnait au sommet de cette montagne plate. Il me faisait vraiment penser à mon petit frère, mais avec un peu plus de sagesse et moins de nervosité. Et dire que cette petite boule de nerf blonde veillait désormais sur ma toute petite sœur qui me ressemblait en tout point - mis à part un léger détail. Sous la tutelle de Mère, certes, mais il ne s'était pas gardé de bien me montrer son côté protecteur dès ma réapparition dans l'enclave familiale. Mais trop y penser me faisait un peu mal au cœur. Me retrouver loin des miens et le simple fait d'y penser réanimait souvent cette petit boule dérangeante qui se forme en travers de la gorge. Heureusement qu'un mal-être de ce genre se volatilisait aisément en présence du Cœur de pierre. J'imagine que le Maître avait anticipé ce genre de petit désagrément tenace depuis le début en conversant au préalable avec Père ? Je ne pouvais que les remercier silencieusement.

- Je comprends. J'ai en quelque sorte les mêmes objectifs. Je dois protéger ma famille et, surtout, les gens incapables de se défendre. Et puis...j'ai promis que je deviendrais plus puissants à mes camarades. Pour ne plus être un poids.

De nobles objectifs comparables aux miens. Mais son jeune âge lui conférait une avance par rapport aux autres garçons de la Terre. J'appréciais sa façon de penser ! Et j'aurais bien voulu le questionner sur ses camarades, mais je ne voulais pas trop empiéter sur son passé. Il me semblait si gentil, après tout. Et je comptais m'entraîner d'arrache-pied avec lui ! Il me donnait l'impression d'avoir déjà prévu son planning et les gens organisés me plaisaient davantage. Quelle joie d'avoir rencontré un garçon aussi prometteur dans un tel endroit, dépourvu de civilisation et remarquablement désert ! La chance me souriait, et je comptais également faire en sorte qu'elle affecte mon aimable interlocuteur. Les mots échangés et notre bienveillance mutuelle nous permettraient de grimper les échelons de la sagesse et de l'effort physique sans trop de peine, je gardais confiance en toute circonstance !
Mais pour cela, Hiro devait me donner son accord.


- Si vous voulez vous entraîner avec moi, pas de problème. Mais l'escalade n'est qu'une étape, donc j'espère que vous allez garder le rythme...même si c'est moi qui a les poids.

Il sous-entendait donc avoir prévu bien d'autres choses pour clore la journée ? Génial ! Je ne pouvais vraiment pas rêver meilleur rencontre ni meilleur possibilité pour progresser ! Je me sentais si motivée que le Tumo s'échappa radicalement de mon esprit. Néanmoins, malgré l'altitude, il ne faisait pas si froid que ça. Mon attention se focaliserait donc sur la paroi abrupte de la montagne sans la moindre distraction, loin de toute forme de méditation parfois encombrante pour l'esprit. Surtout sans avoir recourt au compartimentage de ce dernier.
En observant Hiro retirer ses poids et savourer la légèreté de ses membres, je pris la peine de m'échauffer les articulations, en commençant par les poignets, les mains jointes.


- C'est parfait, alors ! Je ferai de mon mieux, et je suis bien décidée à vous suivre. Jusqu'au bout ! Sachant que vous avez un handicap, cette idée renforcera d'autant plus ma motivation, soulignai-je d'une voix pleine de vie !

En tout cas, il fallait bien reconnaître qu'il y allait fort, le garçon ! J'admirais réellement cet enthousiasme. Son passé commençait à éveiller de plus en plus ma curiosité, mais l'heure n'était pas propice pour ce genre de discussion. Nous allions devoir escalader cet édifice naturel sous le soleil couchant ! Place aux difficultés et aux obstacles rocailleux ! Aux mauvaises prises ou aux grandes avancées. A deux, cela devenait bien plus amusant et instructif. Hiro m'apprendrait indéniablement des choses sur le sujet, et je pourrais moi-même lui fournir quelques conseils... en évitant de glisser et de me fracasser un membre dans la hâte, bien entendu.
Pour éviter le drame, sachant que la température me paraissait fiable et stable, je retirai ma toge en posant également mon épée nichée dans son fourreau tout contre le sol. Une fois le vêtement plié et le lègue de mon Maître posé dessus, je descendis la montagne d'une traite, en sautant, vêtue d'un simple débardeur. Tenue très légère parfaitement adaptée aux mouvements de ce style. Je ne souhaitai pas m’encombrer de ma toge car si celle-ci s'accrochait aux aspérités de la roche, je risquerais stupidement de me déséquilibrer en cours de route. Or, j'imaginais que certaines étapes allaient me donner du fil à retordre et le moindre souci rendrait la chose d'autant plus compliqué. D'autant plus que je me lançais dans cette aventure pour la première fois.
 Il fallait donc mettre toutes les chances de mon côté !
Je freinai ma brusque descente via ma capacité de voler, au dernier moment, à quelques mètres du sol. En un bref regard en coin, je vis les traces laissées par les poids d'Hiro. Ils semblaient encore plus lourds que je n'aurais jamais pu le croire. Proprement fascinant, ce petit phénomène ! Et à bien le regarder, sa queue de singe m'intriguait.
Était-il vraiment humain ?
Son interrogation m'aida à balayer mes propres questions à son sujet. Et d'ailleurs, peu importaient les origines de ce garçon. Il méritait d'ores et déjà, à mes yeux, tous les encouragements possibles !


- Prête?

Je lui adressai un grand sourire en roulant des épaules.

- Toujours ! Je prends les devants ! criai-je en m'élançant vers la paroi via de grandes foulées.

Le menton levé, les yeux portants sur tous les repères et prises assurées, je commençai à grimper à une vitesse modérée. J'avisai chaque aspérité utile et peu encline à se briser. Dans le doute, je tapotait la pierre pour tester la solidité de la matière. Une seule erreur signifierait un très probable échec, et, même si je mettais ma fierté de côté, je ne voulais en aucun cas échouer. Certainement pas au début ! Pas en sachant qu'il ne s'agissait que d'une épreuve avant une autre assurément plus coriace !
Au fur et à mesure que je grimpais, les prises devenaient de plus en plus... laborieuses. Lisses. Poussiéreuses, parfois. Et relativement moins nombreuses. Les options diminuaient et rendaient la tâche encore plus ardue. J'en suais, il fallait le reconnaître, et je bénissais intérieurement le soleil pour nous avoir épargné les rayons du midi.
Je pris tout de même la peine de regarder mon partenaire d'entrainement du coin de l’œil.


- Comment vous en sortez-vous, Hiro ? La falaise devient de plus en plus complexe ! Mais en gardant un œil sur le relief de la paroi, on peut toujours s'en sortir ! sifflai-je entre deux inspirations.

Ça fatiguait bien plus que je ne le pensais... ce petit m'étonnait de plus en plus. Un vrai costaud sous cette masse de cheveux ébouriffés ! Je me demandais si mon frère serait capable de faire de même ? Ne serait-ce que de le suivre ? L'idée me fit glousser.
Bref, un tel exercice demandait de la concentration, de la force, de l'anticipation et beaucoup de prudence. Le moindre mouvement brusque entraînerait une perte d'énergie assez embêtante sur le long terme...

_________________

----------- Level : 6 188 599 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 320 330 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 592 762 / Résistance magique = 730 628 -


Dernière édition par Ryanne Hilaris le Jeu Avr 07, 2016 7:19 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   Mar Avr 05, 2016 8:09 pm


Petit entraînement

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro

Les deux compagnons étaient prêts pour cette épreuve qui allait probablement s'avérée ardue. S'étant échauffée un peu, Ryanne commença l'ascension après avoir donné son ok pour l'escalade. Les jeunes gens commencèrent donc l'épreuve de monter cette falaise à main nue, sans attache ni utilisation de Ki. La jeune femme semblait très bien se débrouiller, tâtant les pierres pour tester leurs solidités. Hiro, quant à lui, devait faire très attention avec ses poids, qui demandaient des prises plus solides et complexes. Cependant, il était assez rapide dans la montée et restait au même niveau que la jeune Hilaris. Tout en continuant leur manège, les deux jeunots remarquèrent que cela devenait de plus en plus difficile. Le demi-Saiyajin, lui, commençait à flancher. Après tout, c'était la deuxième fois qu'il effectuait cette opération dangereuse et ses muscles commençaient à éprouver une certaine douleur. S'arrêtant un peu sur une corniche un peu plus stable et large, il tourna la tête vers la Terrienne, qui lui demandait comment ça se passait de son côté.

-Pas si mal. Mais mes muscles n'aiment pas ce traitement. Heureusement, nous devrions arriver en haut bientôt. Cependant, je pense que je vais m'arrêter un peu, histoire de reprendre des forces et de souffler. Si vous voulez, vous pouvez venir sur la même corniche que moi: elle est assez large pour nous deux et elle peut soutenir aisément nos deux poids.

Attendant la fille aux cheveux violets, il s'assit un peu, les pieds dans le vide, observant la forêt en contre-bas. Il sortit une bouteille d'eau, qu'il avait attachée à sa ceinture. Le métis laissa sa queue de singe à l'air libre, à la place de l'entourer autour de sa taille. Le petit garçon prit une bonne gorgée et donna la bouteille à sa camarade, continuant de reprendre des forces en prenant de grandes respirations.

-Cet exercice, je ne le fais pas uniquement pour devenir plus fort. Non, une autre épreuve m'attend derrière cet entraînement. Il paraît que, à quelques kilomètres d'ici, il y a un maître, vivant en haut d'une haute tour. Il détiendrait un moyen afin de rendre quiconque réussit ses épreuves plus forts. Tout ça, c'est pour éviter que mes amis et ma famille ne se fassent tuer. Il y a peu de temps, dans une ville proche, il y a eu une invasion alien. Avec un gros vaisseaux et des armes vachement cool. Sauf que leurs soldats étaient prêts à tuer les protecteurs de cette planète...enfant compris.

Instinctivement, il mit sa main droite sur son ventre, à l'endroit où il s'était fait transpercer durant la bataille contre Dago, l'un des envahisseurs. Toute trace de blessure avait disparu, mais il s'en souvenait encore, sa défaite et son passage au bord de la mort l'ayant traumatisé un peu. Il afficha ensuite un sourire naïf, serrant ses poings qu'il posa sur ses genoux.

-J'ai promis à mes alliés, qui avaient défendus la Terre, que je rattraperai leur niveau d'expérience. Et je compte bien respecter cette promesse. Bon, assez parlé, nous pouvons commencé à...

En se relevant, il posa le pied sur le bord sa la corniche, là où s'était un peu plus fragile. La parcelle sous son pied céda et, sans endroit où s'agripper, il ne put faire qu'une chose: tomber. Voulant tendre la main à la jeune femme, il ne put l'attraper et sa chute débuta. Avec les poids, il descendait encore plus vite vers le sol. Et évidement, en tombant à cette vitesse, il ne pouvait se stabiliser avec le Ki. Il avait beau tenter de se freiner en utilisant son énergie, le gamin ne parvint pas à s'arrêter. Le vent soufflait dans ses cheveux et ses vêtements tandis que le sol se rapprochait inexorablement de lui...ou c'était plutôt l'inverse. Dans tous les cas, ça allait faire mal. Mais il n'allait pas se laisse faire! Se tournant face à la paroi, il chargea ses deux poings d'énergie et, d'un mouvement violent et désespéré, frappa la paroi, enfonçant ses avant-bras dans la roche. Malheureusement, ça ne marcha pas, la force employée étant trop faible. En plus, ça lui avait fait un mal de chien. Le jeune Ryûken ferma les yeux quelques secondes et réfléchit à une autre solution, qu'il trouva bien assez vite. Son bras allait probablement avoir pas mal de dégâts, mais c'était ça ou le sol à pleine vitesse. D'un mouvement, il chargea seulement son poing droit, lui procurant plus de force. Avec une rapidité énorme, il envoya son bras vers la paroi, l'enfonçant jusqu'au coude. Il entendit un CRAC, mais il ne s'en préoccupa pas le moins du monde, plutôt soulagé de voir que sa chute s'était arrêtée après quelques secondes. Il leva les yeux et vit son amie en haut, l'observant.

-Ne t'inquiète pas! Je vais bien! Aïe!

En tentant de bouger son bras, il se rendit compte que celui-ci ne répondait pas à ses attentes. Le bruit de craquement qu'il avait entendu en freinant sa descente, s'était les os de son bras qui les avaient produit. Ils s'étaient brisés, tout simplement. Il retint ses larmes, sortant son bras du trou qu'il avait fait pour se ralentir, ayant trouvé quelques prises pour grimper. En le regardant, il grimaça: celui-ci était mauve, tordu. Un peu de sang coulait tandis que, retenant quelques cris de douleurs, il tentait de bouger ses doigts, en vain. Le gamin ravala ses larmes et, à une main, il commença à monter. Comment? Il mit celle-ci dans son dos et utilisa sa queue de singe pour tâter les corniches solides. Évidement, ça lui pris un certain temps, mais il parvint à retourner à la même hauteur que son amie. Hiro prit place sur la corniche, s'assoyant à un endroit réellement stable. Le demi-Saiyajin observa son bras en piteux état, quelques larmes sur le bord de ses yeux. Ravalant ses sanglots et gardant sa fierté, le métis essuya celles-ci et leva la tête vers sa compagne d'entraînement.

-Bon...on finit de monter?
Revenir en haut Aller en bas
Ryanne Hilaris

avatar


Masculin Messages : 267
Age : 25
Zénies : 3238 ! Et un cookie de Gray x')

Données du Personnage
Power Level: 6188599
Power Level en Kili: ??
Inventaire :

MessageSujet: Re: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   Jeu Avr 07, 2016 9:08 pm

Hiro tenait bon. Du moins en apparence. Ce garçon donnait l'impression d'avoir été taillé dans l'acier ! Son esprit surpassait très certainement la douleur de ses muscles au point de transcender la fatigue qui devait très certainement peser le long de tous ses membres. Même avec ses poids, ce dernier arrivait à conserver une cadence raisonnable. La même que la mienne, conservée à un rythme mitigé pour éviter de me fatiguer inutilement. Dans de telles circonstances, se presser n'aiderait en rien, bien au contraire. Nous le savions tous les deux.
Je restai suspendue à la roche pour récupérer un peu de souffle, profitant ainsi de cette pause pour écouter Hiro. Celui-ci, brave parmi les braves, se montra très généreux et attentionné ! Mais ce qui me plut le plus fut son honnêteté. Pas le moindre excès de fierté. Il ne se laissait pas aveugler par de telles pensées. La vanité ne l'encombrait pas, et je pensais comme lui. Ou plutôt, je voyais les choses sous l'angle de l’enseignement de Père. Il me répétait souvent de ne jamais sous-estimer les autres et de ne jamais me surestimer non plus, en aucun cas ! Tout le monde est capable de prodige avec la volonté nécessaire, avec les efforts accumulés.
Nul ne vaut plus qu'un autre s'il ne fait pas plus qu'un autre. Une simple phrase pour résumer la philosophie de Père.
Non désireuse de continuer l'escalade sans mon très aimable partenaire d'entraînement, je le rejoignis sur la corniche au bord de laquelle il s'était assis. Je m'installai à ses côtés de la même manière, les jambes pendantes dans le vide, battant inlassablement l'air.
Je regardai l'horizon. Ravissant couché de soleil illuminant une myriade de colonnes rocheuses teintées d'orange. Je m'émerveillai devant un tel spectacle, parfaitement béate et hypnotisée par la vue. Juste le temps de voir Hiro se ressourcer pour ensuite me proposer une nouvelle fois de son eau. En le gratifiant d'un sourire franc, j'acceptai sa proposition et en bue une gorgée avec plaisir !


- Merci ! Très rafraichissant ! Surtout en prenant en compte les efforts fournis au préalable, répondis-je en lui redonnant la bouteille.

J'évitais de trop parler, histoire d'économiser mon souffle. Nous avions grimpé la plus grande partie de cette montagne, certes, mais je suspectais que le pire restait à venir. Non pas en matière de longueur, la difficulté concernait les dernières prises de plus en plus... risquées.
Et mon silence me permit d'écouter sereinement mon interlocuteur très volubile ! A l'instar de notre avancée sur la paroi, il grimpait de plus en plus dans mon estime.
Son histoire d'un maître perché au sommet d'une tour suscitait toute mon attention. Je comptais progresser, exactement comme mon compagnon d'entraînement. Mais seule, sans un enseignement digne de ce nom, je traînerais en chemin plus qu'autre chose. Trop polie pour l'interrompre et le questionner à ce sujet pour plus de précision, je conservai le silence, les yeux rivés sur Hiro. La suite de ses propos me laissa coi. Des péripéties beaucoup moins joyeuses. Une invasion d'extra-terrestres. Des monstres capables de tuer des enfants, avec des armes d'une technologie apparemment très avancée. Une idée susceptible d'en faire frémir plus d'un. Moi y compris, car si de tels meurtriers rivalisaient en puissance avec le Maître, je pouvais m'attendre au pire.
Profitant du léger silence créé par Hiro, je me mis à lui adresser quelques mots. D'autant plus que le garçon semblait très pensif, crispé au possible.


- Je n'étais pas au courant d'un tel évènement... Je voyage depuis peu, coupée du reste du monde pendant ces trois dernières années. Votre hargne et votre ardeur à l'entraînement sont parfaitement compréhensibles, soufflai-je avant de reprendre plus joyeusement. Et une telle force de caractère ne peut que vous être bénéfique ! Elle en devient même virale, dans le bon sens du terme ! Vous donnez à votre entourage l'envie de progresser davantage.

Hiro me fit part de sa grande motivation, de l'héroïsme de ses alliés, des défenseurs de notre belle planète bleue. Une déclaration fascinante ! J'avais hâte de rencontrer des gens de ce calibre. De puissants personnages qui ne reculent pas devant la menace. Des protecteurs vaillants se surpassant pour repousser les envahisseurs belliqueux. Travailler en équipe me ferait plaisir, pour sûr ! Mais avant cela, je devais déjà être capable de me protéger moi-même, sans quoi je deviendrais un poids pour les miens.
Il existe toujours un moyen de se dépasser.
Hiro prit les devants cette fois-ci. Il se rapprocha dangereusement du bord, cela dit. Trop près. Bien trop près. Et en posant le pied là où il ne fallait pas. J'allais lui donner mon avis, mais ma curiosité maladive m'incita à reluquer sa queue de singe. Pourquoi dans un tel moment, m'étais-je mise à regarder cet étrange appendice touffu ? Je n'avais même pas le temps de plaquer une main sur mon visage en signe de dépit. Non, je tendais la main pour essayer de rattraper le garçon dans sa chute.
En vain.


- Fiiiichtre ! Hirooooo ?!! criai-je penchée à la corniche, les yeux pointés en contrebas.

A cette hauteur, il allait morfler et se transformer en crêpe de façon définitive ! Et je ne connaissais pas de médecin capable de venir à bout d'un travail aussi laborieux. De plus, avec de tels poids, j'étais loin d'imaginer l'ampleur des dégâts à venir. Je grimaçai du haut de mon perchoir endommagé, le regard figé et les yeux écarquillés. Tout à l'heure, je vous parlais des gestes brusques susceptibles de vous siphonner votre réserve d'énergie lors de l’escalade. Eh bien, il fallait aussi songer au douloureux constat lié aux horribles blessures résultantes d'une potentielle chute. Je n'osais pas vous en parler pour rejeter le mauvais sort. De la paranoïa, certes, mais j'aurais vraiment préféré que la malchance ne se jette pas sur le garçon...
Bref, la première manœuvre d'Hiro pour échapper à ce bourbier aérien fut... douloureusement avortée. Il dégringola de plus belle, sans pour autant se laisser démonter.
Un véritable exemple de résilience !
Sa seconde tentative ô combien téméraire et soudaine se solda par un succès. Il venait de sauver sa peau. Mais avec l'écho d'un craquement sourd, je pressentais le pire pour son bras.


- ...Hiro ? m'enquis-je avec une pointe d’hésitation dans la voix.

Il leva les yeux et me répondit aussitôt, sûrement galvanisé par l'adrénaline.

- Ne t'inquiète pas! Je vais bien! Aïe!

Oui, aïe ! Il fallait le dire. Vu d'en haut, son bras avait une couleur étrange. Étonnamment proche de la pigmentation démoniaque du Maître. Un violet inquiétant. Triste constat étant donné la forme tordue dudit membre : méchamment brisé.
Je souffrais pour lui, en silence, depuis la corniche. J'étais sur le point de descendre pour l'aider, mais je le vis utiliser sa queue de singe avec une dextérité impressionnante. Drôlement pratique, cet appendice ! Cela me donnait vraiment envie de le questionner à ce sujet. Je l’embêterai plus tard, pensai-je en lui tendant les bras afin de lui faciliter la remontée sur la corniche. Le minimum que je puisse faire dans de telles circonstances.
Je louchai sur son bras considérablement bien abimé.


- Bon...on finit de monter?

Je secouai la tête en signe de désapprobation tout en esquissant un sourire triste. Ce garçon, même le bras brisé, voulait grimper encore plus haut ? Pure folie ! Même si sa queue servirait à remplacer son membre cassé, une autre chute lui serait fatale. Ou alors, il se briserait l'autre bras. Brrr ! Un de moins n'était déjà pas beau à voir, alors deux...
Et je ne disposais pas de bandages ou quoi que ce soit d'utile pour soulager la douleur ressentie par mon interlocuteur intrépide. Quelle irresponsable je faisais !


- Continuer cette ascension avec un bras dans cet état risque de vous porter plus préjudice qu'autre chose. J'admire l'utilisation de votre fascinante queue de singe pour venir me retrouver mais... c'est beaucoup trop dangereux de continuer. Si vous tombez sur votre bras blessé, vous ne vous en sortirez pas. Soyez raisonnable ! Et songez à vos proches que vous vous devez de protéger ! Je ne peux pas me permettre de vous laisser continuer. Un entraînement a pour but de vous renforcer, pas de vous affaiblir, expliquai-je en levant un index sentencieux devant mon visage.

Puis ne sachant pas trop pourquoi, je l'attirai vers moi pour lui enlacer le cou. Peut-être que j'avais eu peur ? Que je me sentais soulagée de le savoir encore en vie ? Que je souhaitais le réconforter ? Que je voulais l'empêcher de retenter le coup et ainsi lui éviter de finir en bouillie sanglante après un crash hautement mémorable ? Ou alors, il me rappelait ma boule de nerf de frère et je ne pouvais donc pas me permettre de le laisser se mettre stupidement en danger par simple question de fierté.
Après l'avoir relâché, je lui fis signe de grimper sur mon dos sans plus attendre, en le criblant du regard, comme je l'aurais fait pour mon jeune frère.


- Ne faites pas la tête de mule et laissez-moi vous aider. Si vous essayez de grimper cette paroi dans votre état, je vais devoir vous immobiliser provisoirement et vous hisser jusqu’en haut par la peau des fesses ! m'exclamai-je fermement, le visage à la hauteur du sien.

En volant, même avec lui sur le dos, je pourrais atteindre le sommet sans difficulté. Mais je ne voulais pas le forcer. Je souhaitais grandement l'entendre acquiescer pour éviter de le froisser. Même si dans tous les cas, il ne finirait pas cette escalade avec un seul bras valide. Fusse-t-il capable d'un tel exploit ou non !

_________________

----------- Level : 6 188 599 ; ?? kilis --------------
- Attaque = 1 320 330 / Défense = 696 596 / Vitesse = 1 848 283 / Magie = 1 592 762 / Résistance magique = 730 628 -
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Pré-Ellipse] Un peu de mise en forme | PV Ryanne Hilaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tutoriel Mise en Page Twitter
» Aide mise en forme
» Boutique d'avatars: création et mise en forme.
» mise en forme du granite marin
» Modèle de Mise en Forme de Votre Carnet de Bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Montagnes Rocheuses-