Partagez | 
 

 Quand une Saiyanjin rencontre une démone [Pv : Hisako Kimura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité




MessageSujet: Quand une Saiyanjin rencontre une démone [Pv : Hisako Kimura]   Dim Jan 17, 2016 2:34 pm

La mère de Goku
Quelle drôle de planète !


Une capsule extraterrestre était en chemin depuis l'espace en direction de la Terre, le même modèle que celui des Saiyan. Encore une attaque des guerriers de l'espace ? Encore quelqu'un voulant du mal à Son Goku et à ses amis ? C'était difficile à le savoir, il n'y avait eu aucun indice d'hostilité concernant les Saiyan sur une invasion. Ce qui ne savait pas, c'était que le Ki à l'intérieur était plus faible que celui de Radditz, Nappa et Vegeta. Ce n'était pas pour autant qu'il fallait sous-estimer une force inconnue se dirigeant vers la Terre, par contre, cela avait été ignoré. Gine était dans la capsule de voyage, la jeune femme n'était pas du genre violent ou assoiffé de puissance contrairement aux personnes de sa race. La Saiyanjin était différente et traitée comme une paria sur sa planète, elle était l'opposé de tous les guerriers de l'espace. Gentille et douce, faible et inutile selon les unités de sa race, du coup, elle n'était plus envoyée sur les planètes avec Baddack pour les conquérir. La spécialité de la brune, c'était la cuisine et la boucherie, un métier pour ceux n'étant plus capable de combattre.

La vie sur la planète Vegeta n'était plus si intéressante pour Gine, la femme avait eu deux enfants dont un qui était dans l'armée des Saiyan et un autre vivant depuis sa tendre enfance sur une planète nommée la Terre. Ses enfants lui manquaient énormément et sur une décision qu'elle avait eue en tête depuis un moment, elle avait décidé d'aller rejoindre Kakarotto sur Terre. Son mari était souvent en expédition, la petite maman devait prendre des initiatives et son style de vie devait changer également, mais loin de sa planète natale. Du coup, elle était partie pour la planète bleue après avoir laissé un message à Baddack pour que ce dernier ne s'inquiète pas. La capsule spatiale de Gine arriva dans l'atmosphère de la planète Terre, cela l'avait réveillé de son sommeil et Gine se sentit impatiente d'arriver. Il fallait trouver un endroit isolé afin de cacher son moyen de transport, ça serait malheureux que l'on lui volât. Du coup, la jeune Saiyan s'écrasa après deux minutes de voyage sur la planète, dans les montagnes. Sortant de la capsule, la brune pouvait à présent, admirer la vue qui lui avait été offerte depuis les montagnes. Pour Gine, c'était une belle planète et elle semble être peuplée d'être vivant, ce qui l'étonna un peu vu que l'objectif de Kakarotto était de s'en débarrasser. Au fond, elle avait le sentiment que son fils cadet avait sans doute hérédité de sa gentillesse.

La brune activa son scooter afin de trouver des qui pouvant correspondre à celui de son fils, il y en avait un qui ne semblait pas loin. À vrai dire, elle en avait repéré pas mal, mais autant prendre la signature d'énergie la plus proche de sa position. La Saiyan enroula sa queue de singe autour de son bassin, cela évitera que quelqu'un la chope et découvre son point faible. D'un coup, elle remarqua une grande différence de gravité entre cette planète et la sienne, c'était plus léger, moins lourd. Son déplacement allait être plus rapide que sur celle de sa race, une bonne chose pour accélérer les recherches. La petite brune se mit à voler vers une ville à l'Est de sa position, East City. En arrivant dans la ville, elle scanna les personnes avec son scooter afin de repérer le Ki qu'elle avait trouvé, il y a peu à son arrivée. Les gens étaient étonnés de la voir voler et son accoutrement était bizarre. Vue de l'extérieur, Gine ressemble à une adolescente de dix-huit ans, elle faisait très jeune malgré le fait d'avoir été maman, deux fois. Cependant, elle ne tenait jamais compte de son physique ni même de son âge. La vie humaine sur cette planète était différente, le style vestimentaire également, mais tout était différent et la curiosité de Gine en prit un choc. Une envie de tout découvrir, car la Terre semblait magnifique et mystérieuse.

Ki trouvé non loin de sa position, la personne se trouvait dans une maison et Gine ne perdit pas de temps pour y aller. La joie sur son visage, elle croyait que ça pouvait être Kakarot et la brune s'arrêta devant la porte. Inutile de foncer comme une folle et de tout casser, ce n'était pas son genre puis cela évitera de donner une mauvaise image d'elle et de sa race. Elle toqua alors à la porte.

« Il y a quelqu'un ?! Kakarot ?! »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Quand une Saiyanjin rencontre une démone [Pv : Hisako Kimura]   Dim Jan 17, 2016 4:30 pm

Nous sommes sur terre, pendant un mardi, le soleil venait à peine de se lever sur les maisons. C'était particulièrement jolie à voir, les nuages étaient roses/oranger, avec un soleil rouge/orange qui éliminait le paysage urbain de la East City. De mon coté j'était encore allonger à dormir dans ce très grand lit rose et violet digne des plus grands empereurs et impératrices, je me retournait dans mon lit serrant mon oreiller dans mes bras tout en le collant contre ma poitrine, j'était entrain de rêver et pas de n'importe quel genre de rêve. Je rêvait que j'était habillé d'une très belle robe rouge, avec du rouge à lèvre violet et des chaussures à talon de verre comme cendrillon. Et dans ce rêve je dansait avec une très ravissante jeune femme aux cheveux bleus/Violets, il n'était pas étonnant pour moi de faire ce genre de rêve, car étant donner que je suis lesbienne, cela prouve donc pourquoi j'aime les femmes. Mais soudain mon réveil sonna, je me réveillais alors avec difficulté, ce réveiller le matin a toujours été dur pour moi, je me tournait dans mon lit et je n'était pas très contente. Car je n'avait pas pu terminer ce magnifique rêve que j'avait pu réaliser en cette douce nuit. Je me levait alors de mon lit, me frottant les yeux pour y enlever les saletés, je m'étirait aussi pour ne pas avoir trop de courbature dans la journée, puis je descendit pour mettre mes chaussons aux motifs de peau de vache, car j'ai toujours été une très grande fan des vaches et de la campagne. Je marchait alors doucement mais surement en direction de la sale de bain pour me laver les dents et aussi pour m'habillé afin d'être plus jolie en cette journée. Je sortie ma brosse à dent, j'y est donc mis du dentifrice sur les poiles de celle-ci, puis je frottait pendant deux minutes avant de me rincer la bouche avec mon gobelet d'eau chaude. Après ca je m'habillait en commençant par mettre ma culotte et mon soutien gorge de couleur rouge, pour ensuite m'habillé de ma robe, de ma veste, de mon nœud papillon et de mes belles bottines marrons. Après ca il était temps pour moi de me coiffer, car si j'était mal coiffer je passerait pour une fille qui fait les trottoirs. Pour finir je me parfumais avec un parfum qui sens la fleur de cerisier, mais je n'en mettait pas de trop pour ne pas abuser dessus et puer le parfum, ce qui pourrait fortement déranger mes parents. Je descendit alors les escalier de la maison pour me rendre au premier étage, la ou se trouve la sale à manger, mes parents devaient d'ailleurs se trouver la bas. Quand j'arrivait en bas, il y avait ma mère d'assise sur une chaise, et mon père se trouvait au bout de cette dernière, toujours entrain de lire le journal celui-là.

-"Bonjour papa, bonjour maman! J'espère que vous allez bien en ce jour."

Ma mère tourna donc son regard vers moi avant de me faire un jolie sourire.

-"Bonjour ma chérie! Comme je suis contente que tu aille toujours aussi bien, oh Hisako tu es vraiment la fierté de la famille Kimura."

-"Satori, sil-te-plait ne t'emballe pas, je te rappelle quand même que notre fille n'a que 17 ans et qui lui reste encore beaucoup de choses à apprendre. D'ailleurs Hisako vient t'installer accoté de moi, je tien aussi à te parler mon ange."
Disait mon père d'un ton ferme et glacial.

Je venait donc pour m'asseoir accoté de mon père qui lui regardait toujours son journal de Direct Matin, il avait pu le trouver en fessaient les courses comme chaque matins. Devant moi il y avait mon petit déjeuner, un bol de café au lait, 4 tartines de beurres avec de la confiture de banane sur le dessus de pain et un verre de jus d'orange. Je prenait donc une tartine dans ma main droite, pour ensuite la tremper dans mon café, avant de la diriger de nouveau vers ma bouche pour manger ce délicieux petit déjeuner préparer par mes parents. Je dégustait ce que je mangeait pour mieux profiter de ce que je doit consommer, c'est la base des choses de savoir déguster ce que l'ont manges. Je trouvait cela délicieux je me resservit alors d'une autre bouché et je fessait de même pour cette bouché que pour la précédente. Manger en compagnie des mes deux parents était vraiment un bonheur, en plus je les aimait beaucoup et eux aussi d'ailleurs, malgré le faite que mon père soit un peu dur parfois, cela ne m'empêche pas d'éprouver de l'amour envers lui. Il y a tellement d'enfants dans le monde qui n'ont pas la chance d'être accompagner par une famille qui les aimes et qui leurs apprend les choses comme il le faut. De mon coté j'ai eux de la chance oui et non, étant donné du parrain que j'ai pu hériter, ce n'était pas vraiment un coup de chance ont va dires. Ce derniers avait tenter à plusieurs reprises de me tuer ou même de m'apprendre de mauvaises manières, mais mon père s'était battu pour me garder et ne pas laisser Shinki prendre le dessus sur moi. Bref, je suis peu être une Démone qui vit sur terre avec une famille de riche, mais cela ne fait pas de moi une fille faible sans histoires.

-"Ma chérie, est ce que tu compte vraiment rester avec nous toute ta vie? Parce que à te le rappeler tu a quitter l'école à l'âge de 16 ans et c'est aussi en cette année que ton ami est mort, non? Je te dis ca c'est parce que tu va bientôt être une femme adulte, qui sait se débrouiller toute seul et c'est pourquoi je voudrait savoir ce que tu compte faire maintenant que tu ne travaille plus?"

Je terminait ma boucher, pour ensuite m'essuyer la bouche avec une serviette à motifs de peau de vaches.

-"Papa, je ne compte pas rester éternellement ici avec vous, mais je n'arrive pas à trouver un emploi fiable et qui puisse me convenir! Et si je n'ai pas trouver d'emplois fiables c'est aussi parce que cela ne m'intéressait pas."

-"Alors pourquoi est ce que tous ces emplois ne te conviennent pas? Dis le nous bon sang, je suis ton père et je veux que tout aille bien pour ma chère jeune fille de 17 ans!"

Je regardait alors mon bol de café avec un regard un peu triste et gêner à la fois, comme si ce que j'allais dire prochainement allais être désagréable ou stupide.

-"Mon rêve...Est de devenir une très grande aventurière."

-"Ah bon?! Mais pourquoi tu nous l'a pas dis plus tôt? Ont auraient pu t'aider à trouver ce que tu veux beaucoup plus facilement que ce que tu le pense ma chérie." Disait t'il tout en ayant un regard stupéfait.

Quelques instants après, nous avons entendu frapper à la porte du rez-de-chausser de notre jolie maison de deux étages. Cela avait surpris aussi bien mes parents que moi même et c'est pourquoi il fallait ce décider pour aller voir qui pouvait bien venir nous rendre visite à seulement 8h20 du matin? C'est pourquoi après une minute de silence c'était finalement moi qui s'était proposer pour aller voir qui avait toquer à la porte de notre demeure, je reculais donc de ma chaise pour ensuite me mettre debout sur mes deux belles jambes. Pour ensuite repousser ma chaise sur le devant de la table, je marchait alors en direction des escaliers, j'était un peu nerveuse quand-même. Car je sentait derrière la porte une force que je n'avait jamais encre découverte, cette puissance était loin d'égaler celle de Dio, mais elle était tout de même un peu plus importante que celle d'un être humain ordinaire. Ce qui me fessait peur c'est que cela soit encore une personne qui recrute des gens pour sa religion ou encore un voleur qui voudrait essayer désespérément de nous voler toute notre fortune d'une manière assez impulsive. C'est pourquoi j'arrivait finalement devait la porte ou cela continuait de frapper, je prenait donc une expression froide et mettait ma main gauche devant ma bouche, comme j'ai pour habitude de le faire face à des étrangers. J'ouvrit alors la porte de notre maison et ce qui était en face de moi était assez étonnant. Il s'agissait d'une ravissante jeune femme d'entre 18 et 20 ans, cheveux noirs et yeux de la même couleurs. Ce n'était pas mon genre de femme même si cette dernière était assez belle pour être franche.

-"Oh! Bonjour mademoiselle, hé bien je voit qu'ont vous pas apprit les bonnes manières, pourquoi est ce que vous veniez à une heure pareils? Si j'était vous je repasserait plus tard, car nous avons pas encore finis notre petit déjeuner et aussi pensez a vous refaire une coiffure, ont dirait un lion sérieusement, c'est quoi cette mode. Sur ce je vous dis à plus tard et bonne journée très chère ♥."

A vraie dire j'avait peu être été méprisante comme cela, mais je ne pensait pas vraiment ce que je venait de prononcer, en réalité je n'avait juste pas envie de lui parlé pour le moment et aussi si j'était méprisante c'était pour me défendre. A vraie dire je n'ai jamais eux tellement confiance envers les étrangers, c'est pourquoi je me déguise en une femme froide et méprisante pour éviter d'être harceler par une horde de mauvaises personnes. Je refermait alors le porte derrière moi, pour ensuite remonter les escalier jusqu'au premier étage la ou se trouvait mes parents, arriver en haut je soufflait un grand coup, comme si j'avait parcouru plusieurs centaines de kilos-mètres. Et mon cœur battais fort, j'était a la fois nerveuse, timide et exciter après cette rencontre plutôt inattendu de la pare de cette femme plutôt mignonne ont a dire. Mes parents me regardaient de nouveau d'un air un peu inquiet, enfin m mère était la plus inquiète de mes deux parents.

-"Alors voyons ma chérie que se passe t'il? Pourquoi a tu peur comme ca et que voulais cette personne?"


Je courait alors en direction de ma mère avant de venir vers elle pour lui faire un grand câlin, afin d'exprimer non seulement mon amour pour elle, mais aussi le faite que j'était très nerveuse a cette instant la.

"Oh! Maman, maman j'ai eux vraiment peur de cette jeune femme aux cheveux noirs et au drôle de ruban poilu autour de sa taille. Oh mon dieu je ne veux plus que des gens viennent nous attaquer comme ca dans notre intimité, d'ailleurs j'ai été obliger de la chasser parce que elle me fessait peur, je ne veux pas qu'elle attaque notre maison. En plus je ne la connaît même pas, c'est atroce ma petite maman! "

J'était accrocher dans les bras de ma mère qui était assise sur sa chaise et je m'était alors mise a pleurer, car et oui je suis une personne très sensible malgré le faite que je soit une démone venu sur terre. Et si j'était venu sur terre en compagnie de ma famille c'était pour me sentir mieux sur une planète ou personne serait la pour nous faire du mal comme ce monstrueux Shinki Gôto. J'était vraiment déranger par ce sentiment de peur qui m'envahissait, c'était vraiment très dérangeant pour moi de me sentir en insécurité, mais cela ne m'empêche pas d'être forte quand il le faut, mais je ne contrôle pas vraiment mais sentiments et c'est cela qui est fortement dommage pour ma petite personne. J'espérait au moins que cette drôle de jeune femme n'allais pas nous attaquer ou essayer de détruire notre jolie maison, ca serait jeter de l'argent par les fenêtres, mais bon mieux vaut essayer ne plus penser à tous ces malheurs de la vie.


Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Quand une Saiyanjin rencontre une démone [Pv : Hisako Kimura]   Ven Jan 22, 2016 3:45 pm

Une étrange fille !
Qu'est-ce que j'ai fait de mal ?


Gine était finalement arrivée sur la planète Terre, endroit où son fils Kakarot avait été envoyé pour accomplir sa mission. Cependant, à son arrivée, la jeune brune remarqua que la vie sur Terre semblait paisible et loin d'être un champ de ruines. Dans un sens, cela l'inquiétait de voir cette vision de paix même si elle préférait ça, mais dans un autre, elle devait se dire que son fils avait dû tomber entre de bonnes mains pour ne pas avoir exterminé la population terrienne. Du coup, elle devait partir à sa recherche pour avoir de ses nouvelles, en espérant qu'il soit encore vivant et en pleine forme. Scooter activé et elle s'envola dans le ciel vers une ville où la Saiyan avait pu sentir une source d'énergie assez élevé, faible, mais correct contrairement à ceux de la planète Terre. Gine avait pu découvrir une planète plutôt spéciale avec un style de vie assez unique. Aucun guerrier, la plupart semblait être des civils et elle pouvait voir plein de trucs inconnus. C'était vraiment un endroit mystérieux, de plus, ils ne savaient pas volé d'eux-mêmes et posséder des drôles de vaisseaux miniature pour se déplacer. Franchement, Gine ne savait pas où elle avait atterri, mais cela lui plaisait énormément et elle voulait en connaître plus sur ce monde.

Pour le moment, la brune n'avait pas le temps de s'extasier sur les humains, elle devait retrouver son fils cadet. La Saiyan avait pu localiser une force au-dessus de la moyenne lorsqu'elle était encore dans les montagnes, elle devait donc la retrouver rapidement. C'était peut-être Kakarot et ça serait vraiment un coup de chance de tomber directement sur lui. Gine vit des sources d'énergie dans une des maisons de la ville, du coup, elle décida d'y faire un tour. Le Ki qu'elle avait repéré dans son scooter était à l'intérieur, alors autant tenter sa chance afin de savoir si oui ou non, c'était lui. La guerrière de l'espace toqua à la porte, une approche de manière diplomatique et courtoise. Un comportement très différent de ceux de sa race, Raddik ou Baddack, ils auraient défoncé la porte voire pire, la maison pour savoir qui se cachait là-dedans. Heureusement pour les habitants de cette planète, Gine était quelqu'un de très différent parmi les Saiyan voire une paria à cause de sa gentillesse. Du coup, elle patienta tranquillement en attendant qu'on vienne lui ouvrir la porte de la maison.

Quelques instants plus tard, une personne entrouvrit alors la porte d'entrée et c'était une jeune fille plutôt étrange. Une main devant sa bouche et une voix assez froide, c'était un accueil plutôt étrange sur cette planète. Gine la regarda d'un air assez étrange, en tout cas, ce n'était pas son fils, mais quelqu'un d'autre. Après l'avoir entendu parler, c'était effectivement une personne des plus bizarres qu'elle avait pu rencontrer. Une heure si matinale ? La brune venait tout simplement d'arrivée et elle n'avait pas vraiment l'habitude de regarder l'heure pour aller voir quelqu'un. Et il y avait quoi avec ses cheveux ? Et c'était quoi un lion ? Sur le coup, la Saiyanjin était un peu perturbée par les paroles de la jeune fille. Devant le palier de la maison alors que la fille avait fermé la porte, la brune ne savait pas quoi faire exactement. Sur le moment, elle se demandait ce qu'aurait fait Baddack et c'était une mauvaise idée, mais bon, elle avait besoin de connaitre se monde. Pourquoi ? En connaissant cette planète, Gine aurait plus de facilité à retrouver son fils ou lieu de voler à droite et à gauche sans obtenir de satisfaction dans ses recherches.

« Bon ben...cette jeune fille ne me laisse pas le choix, en plus, c'est bien son Ki que j'ai ressenti tout à l'heure dans les montagnes. Je pense qu'elle me sera utile, désolé d'avance pour la porte. » Dit-elle en faisant une petite grimace de gêne.

La brune donna un coup de poing dans la porte et la cassa en deux, avant de pénétrer dans la maison. Ce n'était pas la façon d'entrer dans une maison et ça plaisait guère en Gine, mais elle n'avait pas vraiment le choix. La jeune femme chercha la petite grâce à son scooter et la trouva en la rejoignant dans son salon, Gine regarda autour d'elle. Leur maison était vraiment belle et assez bien spacieuse, ils avaient la belle vie et ça devait être une famille unie. En arrivant dans les lieux, elle pouvait les voir tous les trois. Rien que voire cette image de famille, Gine se sentait un peu triste en pensant qu'elle aimerait bien être en compagnie de ses fils et de son mari. La petite brune avança de trois pas vers eux en ayant un léger sourire et montrant ses mains en évidence, au moins, elle n'avait pas d'arme sur elle. De toute façon, elle n'en avait jamais à part des couteaux de boucher, mais elle avait laissé tout ceci sur la planète Vegeta.

« Euh...Bonjour et désolée pour la porte, je n'ai pas eu le choix. Finalement, il n'y a pas la personne que je cherche. » Son regard se tourna soudainement vers la petite fille. « Par contre, tu m'as l'air plutôt mignonne toi en espérant que tu as une voix plus correct qu'à la porte. » Dit-elle avec le sourire. « Sachez que je viens en paix et que je ne vous veux aucun mal, je ne suis pas quelqu'un de violent. »

La jeune brune s'approcha de la petite albinos qui se cachait derrière sa maman, Gine garda le sourire et lui faisait coucou de la main. Il était difficile d'avoir peur de Gine, elle avait l'air d'être quelqu'un d'inoffensif et de gentil. Après tout, même si c'était une Saiyan, elle n'était pas un monstre qui tuait tout le monde pour le plaisir. La brune s'arrêta de marcher et pose ses mains sur ses hanches tout en regardant la fillette en ayant une distance assez proche de l'une et l'autre.

« Dit-moi, comment tu t'appelles ? Moi, c'est Gine et je suis une Saiyanjin, je suis gentille. J'ai besoin de ton aide et si tu veux bien, on peut devenir amie, ça te dit ? » Dit-elle avec un air joyeux. « Tu es craquante, une bouille d'amour, ahah ! »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Quand une Saiyanjin rencontre une démone [Pv : Hisako Kimura]   Sam Jan 30, 2016 2:17 pm

J'était vraiment déranger par le faite qu'un inconnu puisse venir entrer chez nous alors que nous étions tranquillement installer à notre table à déguster un délicieux petit déjeuner qui avais pu être fait maison avec des produits bio. Tout cela me frustrait beaucoup parce que il est fort impolis de rentrer chez des gens sans avoir été inviter ou du moins sans avoir préparer une certaine organisation à l'avance. Si j'agissait de cette manière c'était parce que j'était une jeune femme assez polit, mais en contre partis je me méfit des autres gens que je ne connaît pas et c'est aussi pourquoi je peu me montrer assez méprisante et froide avec les étrangers. J'était alors assise sur les genoux de ma mères, je l'agrippais dans ces bras et je pleurais pour mon stresse et ma méfiance à l'égard des étrangers. Quand soudain en bas de la maison je venait d'entendre la porte se faire défoncer pu du moins briser, c'est alors que les battements de mon cœur s'accéléraient, je transpirait un peu et je me doutais bien qu'il s'agissait de la jeune femme aux cheveux mal coiffés qui était entrer dans notre maison sans autorisation. Et j'avait effectivement très bien analyser les choses car la madame était entrain de s'avancer devant nous tout en montrant ces mains en évidence.

-"Euh...Bonjour et désolée pour la porte, je n'ai pas eu le choix. Finalement, il n'y a pas la personne que je cherche. Par contre, tu m'as l'air plutôt mignonne toi en espérant que tu as une voix plus correct qu'à la porte. Sachez que je viens en paix et que je ne vous veux aucun mal, je ne suis pas quelqu'un de violent."

-"Oh!"

J'était assez surprise de la réponse de cette jeune femme, mais je restait tout de même encore un peu nerveuse et je tremblais un petit peu. La jeune femme s'approchais de moi et me fessait un petit signe de la main droite comme pour me saluer et cela me fessait poser beaucoup de questions. Je ne savait pas encore si cette femme était gentille ou non, mais je préférait rester prudente, car c'est tout de même une inconnu et les inconnus peuvent être dangereux. Je tenait toujours ma mère, assise sur ces genoux et avec les larmes aux yeux, mais je venait de m'arrêter de pleurer. La jeune femme pris une attitude assez enjouer et elle se tenait à une distance assez proche de moi avec ces mains posées sur ces anches.

-"Dit-moi, comment tu t'appelles ? Moi, c'est Gine et je suis une Saiyanjin, je suis gentille. J'ai besoin de ton aide et si tu veux bien, on peut devenir amie, ça te dit ? Tu es craquante, une bouille d'amour, ahah !"

Vu les actions de la jeune femme qui s'appelait apparemment "Gine", j'était alors définitivement convaincu qu'elle ne me voulait probablement aucun mal ou du moins elle n'avait pas l'air agressive et je préférais largement que cela soit organiser de cette manière. Je m'était effectivement tromper sur sa petite personne, c'est pourquoi j'essuyait mes larmes avec l'aide d'une serviette qui se trouvait sur la table, pour ensuite le reposer sur la table accoté du bol de ma mère. Je me levais donc en descendant des genoux de ma très chère maman, avant de m'accroupir devant la Saiyanjin de façon à pouvoir m'excuser envers elle pour mon comportement plutôt inhabituel et surtout si la personne que je venait de rencontrer n'était pas méchante.

-"Mille pardon mademoiselle Gine, je suis fortement désoler pour l'accueil que j'avait pu vous offrir. Si j'ai agis ainsi, c'était tout simplement parce que j'ai toujours été très méfiante des étrangers et surtout des gens que je n'ai jamais vu. J'ai toujours eux très peur qu'un jour un étranger viennent chez moi pour semer le chaos tout comme l'avais fais mon parrain, Shinki Gôto."

Je me relevais alors en face de la Saiyanjin pour venir m'asseoir sur ma chaise ou je m'était assise pour débuter mon petit déjeuner. Et je me tournait donc en face de Gine avec une expression légèrement moins froide, mais j'avais tout de même un très léger sourire, à vraie dire je me forçait un peu à sourire comme pour faire bonne impression envers la jeune femme qui m'avait justement demander mon nom.

-"Je m'appelle Hisako Kimura, je suis une démone de 17 ans, je suis actuellement aux chômage, c'est aussi pour cela que je reste chez mes parents et aussi dans cette ville à me promener sans avoir de but précis. En ce jour j'était justement entrain de discuter avec mon père Silva, je lui avait parlé que mon rêve était de devenir une grande aventurière."

Je buvait alors une gorgé de jus d'orange pour ensuite reposer le verre sur la table de manière délicate afin de ne pas faire trop de bruit ou bien de briser ce magnifique verre de Crystal pur.

-"D'après ce que vous veniez de dire mademoiselle Gine, vous êtes actuellement à la recherche d'un individu particulier, mais si vous cherchiez une personne ici, c'est que vous n'êtes pas originaire de cette belle planète qui n'est autre que la terre?"

Mon père tourna son regard vers moi avant de poser sa mains sur mon épaule, un geste d'affection assez récurent chez les parents.

"Ma chère jeune fille, si tu veux réellement devenir une aventurière des plus renommer je te conseillerais d'aider cette brave dame à connaître un peu mieux la East City. Comme ca cela te permettra de mieux savoir négocier avec un compagnon et surtout essaye de moins être nerveuse ainsi. Car tu sait cela me brise vraiment le cœur de te voir triste comme cela, je n'aime pas voir ma fille pleurer et surtout pour ce genre de raison!"

Le temps que mon père m'avait expliquer ce que je devait faire, j'avait effectivement terminer de manger tout mon petit déjeuner. Je débarrassait alors mon bol et je nettoyait alors Sète de table avec l'aide d'une éponge pour retirer les miettes qui étaient sur la table et je poussait donc ma chaise en face la table pour conclure mon rangement. Je me déplaçait alors en direction des escalier, débout et avec mes bras de croiser, comme pour dire que j'était entrain d'attendre Gine pour que cette dernière puisse venir avec moi visiter la East City.

-"Bon mademoiselle Gine, je suis prête! Et c'est quand vous voulez, je ne suis pas presser, mais je voudrait tout de même que la visite que je vais vous livrer puisse bien se passer, ca serait dommage de gâcher cette journée avec un grand Bazard comme je ne m'y connaît pas. Si vous vouliez savoir j'ai quelques endroits assez sympathiques à vous faire découvrir, donc c'est maintenant ou jamais!"

Dis-je d'un ton ferme, mais la pour le coup j'était plutôt franche, car je savait cette fois ci que la demoiselle n'était pas venu chez nous pour nous causer des ennuis et j'en était fort ravis. Mais je cachait tout de même ma joie en gardant une expression neutre, car j'avait toujours eux un peu honte de montrer mes sentiments à des nouveaux individus que je viens à peine de connaître. Et cela était probablement un peu trop extrémiste dans le sens ou je me lâchais pas assez souvent, même si j'aimais beaucoup participer à des tournois d'arts martiaux ou bien à faire de la gymnastique.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand une Saiyanjin rencontre une démone [Pv : Hisako Kimura]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand une Saiyanjin rencontre une démone [Pv : Hisako Kimura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Villes-