Partagez | 
 

 Bien...combattons | Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bien...combattons | Solo   Lun Jan 11, 2016 8:16 pm


Bien...combattons

Je vous surpasserais tous!
Majin Zed

-Le Roi...où est-il parti à ton avis?

-Je ne sais pas, il doit encore chercher un moyen de devenir plus fort: les derniers attentas semblent avoir ébranlés sa confiance.

Dans la salle à manger du château, quelques gardes parlaient. Des rumeurs, des rires, des blagues, tout fusait de toute part. Ils avaient eu congé, leur souverain n'ayant pas consolidé leurs services cette journée. Enfin, ils pourraient s'amuser un peu et se détendre, même si leur côté combatif était en ébullition. Ils n'avaient pas eu leur dose de combats...dommage. Mais bon, une bonne chope de bière, ça pouvait bien remplacer une guerre durant une journée! Parmi eux, certains racontaient des rumeurs, d'étranges propos même.

-Il paraît que ces deux dernières années, trois planètes ont été pulvérisées étrangement. L'une d'elle était en conflit avec Drax, c'est étrange...

-Peut-être ces rumeurs de guerrier aux cheveux dorés qui protège ces chatons mutants.

-Peut-être...ça serait sympa d'affronter le mec qui a fait ça, même Ko, Reiza et leur bande n'ont pas pu approcher de Drax par le passé. D'ailleurs, seul Ko s'en est tiré: son second aurait perdu la vie contre ces combattants. S'ils ont été assez puissant pour vaincre Reiza, je me demande pourquoi ils ont engagés un mercenaire pour les protéger.

-Paraîtrait que les Fyriens faisaient des expériences pour les anéantir: les Draxiens ont peut-être eu peur et ont engagés ce type. Mais je pense que Fyron a sauté à cause d'une mauvaise expérience, rien de plus.

-Ouais, ces lézards sont assez cons pour avoir créés une arme qui peut les détruire...ahahah!

Ils burent encore une autre chope tandis que, dans la salle, l'un des guerriers se levait. Cheveux noirs redressés, bandeau violet, armure noire et violette, il semblait bien puissant. Il partit du château, suivit d'un petit garçon qui lui ressemblait terriblement. Les deux soldats qui bavardaient les regardèrent avant de parler à voix basse.

-Ko doit encore aller entraîner son fils. Le gamin a une force équivalente à la sienne il paraît.

-Nan, c'est qu'un môme. Il peut pas avoir le potentiel de ce capitaine d'élite.

Ils terminèrent leur chope et continuèrent à se raconter des histoires. Soudain, sans prévenir, quelque chose se produisit. Le toit du bâtiment, le toit du château...fut littéralement transpercé. Par quoi? Personne ne le savait. Dans le crash, quelques Saiyajins moururent, recevant les débris sur la tête. Qu'est-ce que c'était que ça? Un météore? Approchant, les deux soldats regardèrent le cratère formé dans la salle. Les survivants, à moitié assommés, s'éloignèrent de la zone d'impact, ne comprenant pas ce qui se passait, comme tout le monde d'ailleurs. Soudain, une forme émergea de cet étrange trou, une forme plus grande que celle de l'un de leurs guerriers. La fumée le couvrant toujours, personne ne put savoir qui il était. Soudain, sa voix s'éleva, une voix rempli d'élégance.

-Sur quelle planète ai-je atterri cette fois...sur Végéta je présume? Bien, exactement ce que je voulais. Sa Majesté Végéta n'est pas là?

-Qui es-tu et comment oses-tu défoncer le Château Royal en son absence?

Sortant enfin de la fumée, l'intrus dévoila son visage, un sourire aux lèvres, ses bras se croisant sur son torse. Un grand être gris, avec une peau de caoutchouc semblait-il. Des yeux rouge, un haut de combattant rouge et noir. Un pantalon blanc avec des bottes brunes et une ceinture frappée d'un M, que personne ne reconnut.

-Permettez moi de me présenter: je suis Zed...Majin Zed. Je suis venu ici pour une raison: recueillir des informations. J'ai interrogé les gens de trois planètes et chacune m’amenaient vers ce coin de la galaxie. En fait, je cherche quelqu'un, un membre de mon espèce...Majin Buu. Quelqu'un saurait-il où...

Il n'eut même pas le temps de parler qu'un garde, rapide, fonça et lui attrapa le crâne. D'un mouvement, il le plaqua au sol, écrasant sa pauvre tête avec tellement de violence au sol que des fissures apparurent. D'un mouvement, il ramena sa main droite vers le cœur de l'envahisseur et tira un rayon jaune qui désintégra une partie de son torse. Le Majin, sans pouvoir bouger, décrispa son corps, devenant mou. Il se releva, relâchant le visage écrabouillé et en charpie de sa victime, craquant son propre cou en soupirant.

-Tu n'aurais pas dû attaquer cet endroit et encore moins seul. Maintenant, traînons sa dépouille et encastrons la dans une pierre pour montrer notre travail au Roi!

-Qu...qu'est-ce que...qu'est-ce qu'il se passe?

Son camarade aux cheveux noirs courts, ne comprenant pas, se mit en position de défense tandis que celui aux cheveux hérissés et longs bruns foncés, se retournant vers celui qu'il avait tué, ne comprit pas plus la situation. Leur adversaire, encastré dans le sol, se releva sans peine, son visage se reformant d'un mouvement. Ensuite, son corps sembla se régénérer tandis qu'il recroisait les bras sur son torse, le trou ayant été remplacé par sa chair et ses vêtements, réapparus mystérieusement.

-Vous ne m'avez même pas laissé terminer. Je vais devoir sévir on dirait. Mais pas ici, j'aimerais un combat seul à seul avec toi. Après tout, il y aurait trop de victimes collatérales ici. Je ne veux que toi, qui m'a ridiculisé et le plus fort d'entre vous. Ensuite, rejoignez moi...

Sans qu'il n'ait le temps de finir, le combattant aux cheveux courts bondit sur lui, essayant de le prendre par derrière. Il pensait qu'en détruisant le cerveau de l'ennemi, celui-ci ne pourrait pas se régénérer. Mais il ne put le toucher, la tête grise se déplaçant de façon anormale pour éviter le coup, comme si ce n'était que de la gomme molle. Son bras passa donc dans le vide tandis que la main de son ennemi se posait sur son visage, le frappant un peu. Mais ce n'est pas ce coup qui lui fit mal, ce fut la vague d'énergie immense, tel un double coup, qui percuta son visage qui le tua. Son cadavre retombant au sol, le sang éclaboussa un peu le grand gris, qui s'essuya un peu le visage.

-Si quelqu'un d'autre tente de m'attaquer en traître, de la même façon que celui-ci, je le pulvériserais aussi sans hésitation.

Soudain, il disparut, se déplaçant rapidement à travers la porte. Celui qui avait attaqué en premier, voulant venger son ami, le suivit. Un autre guerrier le suivit soudainement, répondant aux provocations: Zorn. Le bras droit du Roi Végéta. Le Saiyajin le plus puissant dans cette pièce. Cet individu était plus fort que le laissait présager sa puissance, il le sentait. Les deux sous-fifres ne l'avaient pas compris et l'un d'eux était mort. L'autre, même s'il était un peu plus fort grâce à son armure, avait des chances de perdre. Le bras droit du Roi, pour punir l'affront qu'avait fait cet intrus en détruisant le Château, allait s'en charger si le soldat d'élite aux cheveux bruns n'y parvenait pas. Il ne voulait pas d'un deux contre un, ça serait injuste. Alors il interviendrait si son allié était mis hors jeu, sans plus. C'est alors que les trois combattants arrivèrent...dans la salle du trône. Heureusement, les autres Saiyajins n'avaient pas suivis: ils devaient s'occuper des blessés et probablement avaient-ils compris qu'il n'y avait aucune fierté dans un combat à tous contre un. Le plus faible, dont le scooter de Zorn évaluait à un peu plus fort que le grand gris, s'avança vers celui-ci qui, les bras croisés, était au milieu de la salle.

-D'après mon scooter, ta force de combat est légèrement plus basse que la mienne alors comment as-tu réussi à éliminer mon camarade d'un seul coup? Il avait la même force que moi et pourtant, tu l'as tué aussi facilement qu'écraser un insecte.

Souriant, le Majin tapota sa tête avec son index, l'air légèrement supérieur.

-Il a visé ma tête juste après que tu aies désintégré mon buste, voilà pourquoi. Un bon combattant vise les principaux organes, comme le cœur. Si l'être se régénèrent, cela veut dire que son noyau est à une autre place importante. Vous n'êtes pas les premiers combattants que j'affronte. Ils visent toujours le cœur, les poumons et ce genre d'organes avant de tenter de détruire mon cerveau. Pas bête, mais prévisible.

-Tu l'as donc éliminé sur une simple hypothèse?

Cette fois, ce fut Zorn qui parla, ses bras croisés et appuyé au mur, regardant son probable futur adversaire.

-Je présume que tu es le plus fort, je peux le sentir. Contrairement à vous, je n'ai pas besoin de ces objets ridicules que vous nommez scooter pour sentir les énergies. J'ai passé deux ans à voyager de planète en planète, me renseignant et cherchant à devenir plus fort. J'ai appris beaucoup, dont l'art de voler et de sentir le Ki. Mais bon, passons à ta question. Non, même si j'ai basé ma théorie sur cette hypothèse, c'est parce que j'ai visé sa tête. En envoyant toute son énergie dans son poing, il était plus facile de prédire les mouvements. Je n'ai eu qu'à utiliser une attaque assez puissante et lui frapper le visage. Le double coup a alors fait tout le reste. Bon, avant de commencer ce combat, j'aimerais poser de nouveau ma question: savez-vous où se trouve Majin Buu?

Réfléchissant, le bras droit afficha un air indigné, crachant au sol. Il le connaissait de nom, mais ne savait pas quelles étaient ses capacités. Des rumeurs prétendaient qu'il avait presque tué tous les Kaioshins avant de disparaître. Les Kaioshins, s'il se souvenait bien, étaient des sortes de dieux. Mais comment cet être au haut rouge et noir pouvait-il être de la même race et être pourtant si faible? C'était presque un blasphème qu'un simplet comme lui ait pénétré dans le Château de sa Majesté le Roi Végéta. C'était une créature abjecte, qui ne méritait pas de survivre après avoir détruit la demeure de leur chef et après avoir tué ces soldats.

-Je ne sais pas où il se situe, mais je suis sûr d'une chose: tu vas mourir. Goma, élimine le pour de bon cette fois.

Écoutant les ordres du chef remplaçant le Roi, le soldat aux longs cheveux hérissés fonça, envoya plusieurs coups de poings et de pieds bien synchronisés et rapides. Comprenant qu'il ne pourrait pas commencer en croisant les bras, Majin Zed commença à tenter de bloquer les coups de son adversaire, non sans difficulté. Il pouvait, parfois, placer quelques coups de poings à son tour, mais sans plus, le soldat étant entraîné depuis sa jeunesse pour affronter des ennemis. Son jeu de jambe, ses mouvements, tout était fluide et bien enchaîné. Après presque une minute, le grand bonhomme gris s'en rendit compte: les marques de coups sur son corps ne présageaient rien de bon. Soudain, il frappa avec son propre poing sur celui du Saiyajin, qui ne comprit pas pourquoi...avant de voir son bras se faire enrouler par celui de l'être artificiel. C'est alors qu'il reçut une vague de coup de genoux, de pieds et de poings, variant entre le torse et le visage. Reculant enfin après presque trente secondes de coups rapides, le maléfique regarda sa cible. On aurait dit que son armure n'avait subit aucun dégât et son visage saignait à peine. Il était endurant...bien. Ça allait mettre du piquant.

-Je vois. En fait, tu es aussi fort que moi, mais ton armure semble te donner plus de force et elle te protège bien. Cependant, qu'arriverait-il si je la brisais? Ta précieuse carapace n'encaisserait plus tes dégâts dans ce cas.

-Il faudrait déjà que tu parviennes à la faire craquer, mais je doute que ta simple force physique y parvienne.

L'être gris afficha un sourire en coin et fit signe à son adversaire d'approcher. Celui-ci marcha lentement vers l'envahisseur, faisant des moulinets avec son bras. Soudain, il ne put pas avancer plus, visiblement coincé par quelque chose d'invisible. Il baissa les yeux et vit une étrange aura rouge, reliant ses pieds au sol. Mais il n'aurait pas dû baisser la tête. D'un mouvement, la paume de Zed frappa l'estomac, le double coup suivant aussitôt. L'aura aux pieds de l'ennemi se dissipa, le faisant faire un vol plané jusqu'à quelques mètres plus loin. Crachant un peu de sang, il baissa la tête vers son armure...pour se rendre que celle-ci était ouverte au niveau de l'endroit où la paume avait touchée. Comment cela était-il possible?

-L'effet de surprise peut être une bonne arme pour un combattant, souviens-toi en lorsque tu périras. Maintenant que ton armure est en miette, nous sommes de la même trempe. Ton endurance est certes étonnante, mais un coup aussi direct et ravageur que celui que je t'ai porté n'a pas dû te laisser indifférent.

-En...enfoiré...comment oses-tu te moquer de moi ainsi? Tant pis, je n'ai pas le choix!

D'un mouvement, il créa une balle d'énergie qu'il balança...sur le toit. Celui-ci se désintégra, laissant place au ciel. D'un mouvement, il balança une autre boule d'énergie, qui prit la forme d'une lune. Les yeux du Saiyajin se focalisèrent immédiatement sur celle-ci, le faisant rire aux éclats. Il se transformait en Oozaru, permettant ainsi d'acquérir une énorme puissance. Il sentait son corps grandir, son armure et ses habits prenant aussi de l'ampleur. Sa queue se gonflait, son visage prenait un aspect inhumain. Mais d'un seul coup, toute cette transformation cessa. Il commença alors à rapetisser, son corps redevenant celui d'un simple humain tandis qu'une étrange douleur le terrassait de par derrière. Un genou par terre, il haletait, regardant le Majin, qui s'était déplacé. Soudain, il la vit: sa queue était dans la main gauche de l'adversaire tandis qu'une lame d'énergie était dans la main droite de celui-ci. L'intrus se retourna, jetant le morceau de chair et de poil par terre.

-Crois-tu vraiment que je serais venu ici sans me renseigner sur votre race? J'ai appris, de quelques survivants de vos précédents carnages qui s'étaient enfuis à temps, que vous aviez le don de vous transformer en Oozaru en regardant une lune, que vous pouviez d'ailleurs créée grâce à votre Ki. Sauf que d'après ces témoins, ça vous coûte une grande quantité d'énergie. J'ai donc attendu que tu sois à moitié transformé pour forcer ton corps à reprendre une forme normale, t'épuisant en même temps. Comment je savais que votre queue était votre point faible? Simple déduction puisqu'elle a commencé à s'agiter de manière incontrôlable lorsque tu as fixé l'astre d'énergie. Cependant, si tu aurais réussi à te transformer, j'aurais eu du mal à te battre avec cette puissance qui augmentait drastiquement en toi. Heureusement pour moi, ton point faible est devenu clair.

-Je ne m'avouerais pas vaincu, Majin!

Se propulsant, il tenta de frapper son ennemi, utilisant encore des enchaînements complexes. Mais bizarrement, il parvenait de moins en moins à toucher l'adversaire, qui lui envoyait des coups bien plus forts et précis que plus tôt. Avait-il pu prévoir les coups en se remémorant les précédents? Non, ce n'était pas les mêmes alors pourquoi avait-il autant de mal à le toucher? Soudain, les paroles de son ennemi lui revinrent en tête: sa lune artificielle, le changement de son corps puis le retour à l'état normal...tout ça l'avait épuisé. Il comprit alors que même si son scooter indiquait que l'ennemi était aussi fort que lui, qu'il n'arriverait peut-être pas à le vaincre. Une stratégie parfaitement adaptée contre les leurs avait été préparé par cette chose...et il était tombé dans son piège. Hurlant de rage, il envoya un coup de poing dont l'énergie enrobait celui-ci. Mais alors qu'il allait l'atteindre, celui-ci se baissa, invoquant deux lames, une dans chaque main. Il sut alors...que c'était terminé. Shlack! Le bruit des deux épées d'énergie lacérant son ventre. Il cracha un peu de sang, mais attrapa les deux armes dans ses puissants poings, les brisant par la même occasion. Il attrapa ensuite les poignets de Zed, faisant un salto arrière et le frappant sous la mâchoire avec son pied, relâchant ceux-ci. Il retomba au sol, tenant à peine debout, le sang coulant de sa blessure.

Le soldat, même en faisant partie de l'élite, ne pouvait donc pas vaincre cette chose? Le guerrier prit son courage à deux mains et bondit, attrapant l'adversaire par la gorge. Il colla ensuite sa main gauche en plein sur son visage et tira, réduisant la tête de son ennemi à néant. Le corps gris retomba au sol, visiblement mort tandis que le Saiyajin, crachant du sang, tomba à genou à côté. Il...il avait réussi? L'homme aux longs cheveux bruns sourit, riant un peu par la même occasion, du sang coulant sur le coin de ses lèvres. Durant quelques instants, il avait cru qu'il allait y passer, mais on dirait bien qu'il allait survivre. Il se releva difficilement, se dirigeant vers Zorn, continuant de ricaner.

-J'ai...j'ai réus...

-Derrière toi!

Se retournant, il vit que le corps de l'étrange individu s'était redressé. Sa tête...elle était réapparue! Il leva l'une de ses mains, tirant une dizaine de traits d'énergie en l'air. Soudain, alors qu'ils disparaissaient dans le ciel, le Majin s’exprima.

-Cible acquise. Adieu, Saiyajin.

Sans qu'il ne comprenne ni ne voit quelque chose, il fut soudain transpercé en plein coeur par l'un des traits. Zorn, pas assez rapide, ne put le protéger. Comprenant qu'il était condamné, il le regarda se faire transpercer de dix tirs venant du ciel, le premier l'ayant aussitôt tué. Le corps du soldat retomba donc finalement au sol, le sang coulant abondement de ses nombreuses plaies. Les trous dans son corps le faisait ressembler à du gruyère...c'était pathétique.

-Pourquoi avoir attaqué nos soldats? Pourquoi avoir fait croire à ce pauvre combattant qu'il avait la moindre chance alors que tu dominais la partie?

Sa voix restait calme, même si elle était teintée de colère. Cet homme avait réduit la salle du trône en piteux état, transperçant le plafond et couvrant le sol de sang. L'adversaire, quant à lui, s'étira un peu et fit craquer son cou.

-En fait, j'ai été surpris quand il s'est jeté sur moi pour me désintégrer la tête. Il aura au moins essayé. Bon, maintenant, il est temps que je te...

BANG! Il n'eut même pas le temps de bouger que le poing de son ennemi s'enfonçait dans son ventre, le projetant un peu en arrière. Il se plia en deux quelques secondes, reprenant du souffle. Lorsqu'il voulut se redresser, il se prit le genou du guerrier de l'espace dans le visage, l'étourdissant. Puis, il fut attaqué en sauvage, ne pouvant esquiver les coups puissants et rapides du bras droit. Finalement, le Roi avait bien fait de le nommer à cette position. Après tout, il avait du caractère et sa tactique de combat rapide et puissante était bien utile pour vaincre ses ennemis. Zorn, qui avait compris qu'il devait le prendre de vitesse, lui mit un uppercut qui le projeta vers le plafond. Il arrêta ensuite l'élan de l'adversaire en attrapant sa jambe et en le tirant violemment sur le sol, fissurant celui-ci. Ne pouvant pas esquiver, il se prit un coup de pied chargé en pleine figure, détruisant encore plus le plancher, qui était déjà en piteux état. Il recula d'un bond, faisant craquer ses jointures. C'est alors que, prenant son souffle, il hurla, sa voix envahissant le Château.

-QUE TOUT LE MONDE QUITTE CES LIEUX. JE RISQUE TRÈS FORTEMENT D'Y ALLER À FOND ET JE RISQUE DONC DE DÉTRUIRE LE BÂTIMENT. PARTEZ ET LAISSEZ MOI LE COMBATTRE EN SOLO!

Les autres soldats, ayant entendus le signal, furent perplexes. Pourquoi fallait-il qu'ils partent alors qu'ils pourraient aider. Mais au fond d'eux, ils comprenaient: affronter un ennemi seul apportait une certaine satisfaction, comme un accomplissement. Ils étaient des guerriers après tout, la soif de sang bouillonnait dans leurs veines. Un combat en un contre un serait gâché s'ils interféraient. Ils sortirent donc du grand bâtiment, faisant évacuer les quelques maisons proches de celui-ci: la fureur de Zorn pouvait aisément détruire ces lieux. Majin Zed, se relevant, fit regonfler la peau là où elle était renfoncée, les marques de coups disparaissant légèrement. Il semblait plus sérieux que lorsqu'il affrontait l'autre Saiyajin.

-Eh bien, qu'y a-t-il? Tu n'arrives pas à tenir le rythme? Cette fois, je vais te pulvériser pour de bon, pour être sûr que tu ne te régénéreras plus jamais.

-J'ai hâte de voir ça, homme singe.

Ce fut alors le choc. Les deux combattants foncèrent en même temps, frappant avec toute leur force. Les coups résonnèrent dans l'ensemble des murs tandis que ceux-ci tremblaient. Coups de poings, de pieds, de coudes, de genoux, les attaques étaient enchaînées avec une telle vitesse qu'il aurait été difficile de les suivre des yeux. Zed disparut quelques secondes, réapparaissant légèrement au-dessus du bras droit. Il redescendit d'un mouvement, essayant de lui envoyer son coude sur le crâne pour l'étourdir. Cependant, le guerrier attrapa le membre et l'arracha d'un mouvement sec, le balançant plus loin, en arrière. Aussitôt retombé au sol, le Majin fit repousser le membre, retournant au combat. Il fit cependant apparaître deux lames, essayant de trancher l'adversaire. Mais il avait oublié que celui-ci avait observé son combat précédent: ses lames furent littéralement éclatés d'un coup de chaque paume. Soudain, par instinct, l'élite bondit en arrière, évitant ainsi de se faire trancher la gorge, une simple coupure apparaissant sur sa joue droite. Comment était-ce possible? Il venait de détruire les armes d'énergie de l'être gris alors pourquoi avait-il été coupé sous l’œil? C,est alors qu'il vit la sorte de chevelure de l'envahisseur, tenant une lame. Cette sorte de queue, reliée à sa tête, pouvait donc être maniée comme si c'était son bras? Impressionnant...mais ce n'était pas assez pour le tuer.

Il disparut quelques secondes avant de réapparaître en l'air, une boule d'énergie bleu avec des éclairs noirs dans sa main droite. Zorn lança alors celle-ci, telle une simple balle, vers son adversaire, qui fut touché en plein torse. Soudain, la boule s’agrandit, détruisant l'entièreté du corps du Majin, excepté  la moitié de sa tête. Par chance, il avait pensé à s'étirer vers le haut, s'évitant ainsi d'être désintégré. Lorsque la boule disparut, la moitié du crâne commença à s’agrandir, recréant l’entièreté du corps de l'envahisseur. Plus le combat avançait, plus il était difficile pour lui de maintenir le rythme.

-Alors, qu'y a-t-il? Tu sembles fatiguer et pourtant, je ne t'ai pas encore assez fait souffrir. Maintenant, il est temps que tu y passes! Canon Buster!

D'un mouvement, il se retrouva derrière sa cible, une boule d'énergie comme la précédente dans chaque mains. Il balança celle qui était dans sa main droite, mais malheureusement pour lui, son adversaire bondit, esquivant l'attaque de justesse, une partie de son pied gauche se faisant atomiser. Les murs en arrière, eux, n'eurent pas cette chance: ils furent désintégrés en quelques secondes, la boule disparaissant après une bonne distance. Cependant, en sautant, il était tombé dans le piège. La deuxième balle fonça vers lui, à toute vitesse. Sauf que Zed avait prévu ce coup, qui était un classique: obligé un ennemi à fuir vers un endroit pour le coincer là. Il étira donc son bras vers le plafond, l'attrapant, et esquiva ainsi la deuxième attaque, qui fit un autre trou béant dans le Château, qui ne ressemble qu'à un tas de gruyère. Maintenant sur le toit, le combattant gris put souffler un peu: l'ennemi le plus puissant était décidément trop fort pour lui. Il serra les poings, hurlant à Zorn à travers l'un des trous.

-Comment oses-tu me ridiculiser ainsi? Moi, la forme de vie parfaite...c'est décidé, je ne joues plus! MAJIN RAIN GENOCIDE!

Soudain, les dix traits d'énergie sortirent de sa paume, fonçant vers l'ennemi. Celui-ci esquiva du mieux qu'il le put, même si il fut touché à la jambe gauche. Grommelant, il fonça et s'envola vers l'envahisseur, son poing prenant une teinte bleue avec des éclairs noirs autour. Lorsqu'il frappa, ce fut monstrueux: le buste du Majin éclata littéralement. Un trou béant s'y forma, propulsant légèrement l'ennemi en l'air. Il chargea ensuite un autre coup, frappant encore le buste, qui commençait à se reformer, puis il prit un élan pour un troisième coup, visant la tête.

-IMPACT BUSTER!

Maintenant, l'ennemi ne ressemblait plus à rien: on aurait dit qu'on avait purement et simplement supprimé sa tête et qu'on avait creusé dans son torse à la verticale, ne laissant qu'un morceau de chair reliant les bras et les jambes. Se stabilisant plus haut, l'être gris se reforma, haletant. Il était facile de se reformer en général, mais le combat était plus épuisant que prévu. Soudain, il serra les poings, fonçant vers l'ennemi. Il lui envoya un coup de poing au visage, mais Zorn ne ressentit presque rien de ce coup. Juste une étrange sensation, comme de la gomme ou du caoutchouc.

-Maintenant, tu comprends que tu ne peux pas me vaincre.

Mais contrairement à ce qu'il pensait, l'envahisseur sourit. Il recula, s'élevant dans les airs, et commença à rire comme un dingue. C'est alors qu'il reprit du sérieux, tendant son bras droit devant lui, l'autre se posant sur son avant-bras, comme pour canaliser son Ki.

-Je me suis bien amusé, mais je ne peux pas me laisser battre par un ennemi dans ton genre.

Soudain, comprenant qu'il allait balancer tout ce qu'il avait, le bras droit du Roi voulu foncer. Mais alors qu'il crispait ses muscles, les doigts de la main du Majin firent un mouvement, de droite à gauche. Au même moment, une pierre de la taille d'un poing percuta la mâchoire du Saiyajin, directement là où il avait été touché par le poing, quelques secondes plus tôt. Comment cela était-il arrivé? C'est alors que l'ennemi aux habits rouges et noirs s'expliqua.

-Tout à l'heure, lorsque je me suis accroché au plafond, j'ai placé mon Majin Gum Texture. Ensuite, j'ai relié ce morceau de pierre à ta mâchoire lorsque j'ai donné mon faible coup. Je n'ai eu qu'à utiliser ma technique pour que la tension de l'énergie qui reliait ta mâchoire et la pierre soit assez grande pour que celle-ci vienne te percuter.

Essayant de bouger pour empêcher le Majin de ramasser son énergie, il ne put cependant pas, étourdit comme jamais.

-Je n'ai pas visé cet endroit pour rien: un coup direct à cette position de la mâchoire peut sonner même les plus résistants combattants. Bien, il est temps pour moi de détruire cet endroit et toi par la même occasion. Majin...Ultimate...Bomb.

La boule de Ki, totalement grise et zébrée d'éclairs rouges, décolla de sa main, fonçant vers l'adversaire. Zorn, ayant récupéré un peu ses esprits, chargea son attaque ultime, voulant contrer celle-ci. Si seulement il n'avait pas joué et qu'il avait tout de suite désintégré l'intrus! L'élite commença donc à rassembler l'énergie nécessaire pour son Ultimate Buster, un énorme rayon d'énergie pure quand soudain, il fut attaché. Le Saiyajin, surpris, regarda ce qui l'entravait. Un bras gris, enroulé autour de son corps. Ce n'était quand même pas...

-Je peux contrôler mon corps à volonté, singe. Ce qui t'entrave actuellement est le bras que tu m'as arraché plus tôt dans le combat. Merci de m'avoir offert un tel combat et adieu!

N'ayant plus le temps d'esquiver, la boule commença à le percuter, la désintégration commençant.

-E...ENFOIRÉÉÉÉÉÉÉ....ééééé....

Disparu, le bras droit ne fut pas le seul à être touché, le Château laissant place, en quelques secondes, à un énorme cratère. Cependant, Majin Zed fit disparaître la boule pour ne pas qu'elle détruise cette planète: ses adversaires l'avaient assez amusés pour qu'il soit indulgents envers ce caillou dans l'espace. Les autres Saiyajins, plus loin, grognèrent en cœur. Ils avaient espérés que le commandant réussisse, mais à la toute fin, la fourberie de cet être à part l'avait terrassé. Tous ceux qui savaient contrôler leur Oozaru regardèrent alors la lune artificiel créée par l'un des leurs en même temps, devenant tous des singes géants. Ils hurlèrent à l'unisson, fonçant vers la cible, qui s'était visiblement mis une race à dos. Heureusement, ils étaient lent, ce qui permis à l'envahisseur de disparaître dans les nuages, montant visiblement trop haut pour qu'ils puissent le suivre. Après tout, il pourrait survivre dans l'espace. Arrivé dans le vide après quelques minutes, il regarda derrière: aucun guerrier n'avait été assez fou pour le suivre. Tant mieux. Il se mit alors comme un élastique sur deux doigts, agrippant deux morceaux de cailloux énormes qui gravitaient autour de la planète. Il avait repéré un vaisseau, un peu plus loin. Il se propulsa vers celui-ci, s'agrippant de toutes ses forces. Il espérait que la navette le mènerait à un endroit où il pourrait se reposer un peu et récupérer des forces, son combat éprouvant le plongeant dans le sommeil, ses mains tenant fermement le métal de son moyen de transport.
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Admin
avatar


Masculin Messages : 647
Age : 103
Zénies : Infini

MessageSujet: Re: Bien...combattons | Solo   Mer Jan 13, 2016 3:35 am

//Modération MJ\\


Alors que le Majin prend de l'altitude pour quitter la planète en pensant les Oozaru trop lent pour le rattraper, ce dernier n'aurait pas put se tromper plus lourdement. Leurs vitesse de vol décupler par leurs monté en puissance, les singes géant rattrapèrent sans mal le pauvre Majin qui avent qu'il n'ai eu le temps de se rendre compte de son erreur, se retrouvai encercler par une véritable meute de sinistres créature passablement en colère.

Les Oozaru ne laissèrent aucune porte de sortie au fou qui avait osé seul défier la puissance des Saiyajin. Une myriade d'éclaire d'un violet pourpre fut la dernière chose que Zed put voir avent d'être vaporiser par pas moins d'un dizaine de tire simultané et croiser disposant chacun d'une puissance près de cent fois supérieure à la sienne ...

Le nuage de cendre qu'était devenu Zed se dissipa rapidement et l'accalmie fut bientôt rompue par le hurlement de la meute de Oozaru victorieuse ... Personne ne pouvait poser impunément le pied sur leurs planète et défier la toute puissance des guerrier de l'espace .. PERSONNE !!!

________________________________

Zed, suite a ton attaque sur le Palais du Roi en plein centre du pouvoir Saiyajin, les conséquences pour toi son lourdes. Tu ne pouvait pas échapper à tout ces adversaires bien plus fort que toi (et absolument pas moins rapide). Les Saiyajin ne faisant pas de prisonnier, la sentence est la mort.
Ton Rp est attendu au poste frontière.
Revenir en haut Aller en bas
 

Bien...combattons | Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Vegeta :: Château Royal-