Partagez | 
 

 Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Ven Jan 08, 2016 11:07 pm


Maman, je suis de retour!

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro


En ayant laissé Gray transporter Ferliost, Hiro marchait en tête, l'étrange groupe de suivant. Les bras derrière la tête, le petit observa la forêt autour de lui. Sa maison était située sur un mont proche de l'étendue verte, qui était tout aussi proche des montagnes. Bref, le gamin continuait de marcher, la marche étant un peu longue, mais probablement les alliés pouvaient probablement endurer cette route. Brassica, elle, discutait avec l'enfant de son âge, les deux riant. Cependant, même en continuant de parler à l'enfant à côté de lui, le demi-Saiyajin réfléchissait un peu. Comment allait réagir sa mère en voyant tout ce groupe et surtout en sachant qu'il était parti affronter des aliens? Il avait failli périr, mais il était toujours vivant, c'était l'essentiel. Finalement, ils arrivèrent dans une campagne, une clairière en quelque sorte, ayant pris de la hauteur. Le décor était éblouissant, faisant rayonner les yeux du jeune garçon, qui sourit.

-On est bientôt arrivés, vous en faites pas. J'aurais bien voler, mais je voulais me dégourdir les jambes et j'avais peur que vous ne puissiez pas me suivre...héhéhé.

Il continua donc à marcher, passant dans un champ de fleurs multicolores et rayonnantes. Ils allaient arriver dans quelques minutes à peine, enfin! Lorsqu'il eut sa maison en vue, il ne put s'empêcher de courir vers celle-ci, voulant voir sa mère. Il arriva à la porte en quelques poussées de vitesse, l'ouvrant et criant.

-Maman, je suis de retour!

Aucun bruit. Soudain, il la vit sortir de sa chambre, à moitié échevellée.

-Hein, quoi? Tu es sorti? Pour aller où exactem...

-Flash info en provenance de la ville Nord: les aliens qui étaient venus pour nous envahir ont finalement été repoussés et sont repartis dans un énorme vaisseau, un étrange groupes de créatures avec des marques de guerre au visage les ayant capturés. Rejoignions notre expert, Réjean...

Entendant ces paroles, elle se crispa, éteignant la télévision. Elle baissa la tête, ses doigts craquants alors qu'on pouvait presque voir ses cheveux se redresser.

-Ne me dis pas que tu es allé dans une guerre...

-Oui! C'était pas si mal et...

Soudain, elle fonça vers lui et attrapa son oreille, le faisant grimacer. Il tenta de se débattre, mais rien à faire: sa maman était plus forte. Il lui tira celle-ci pour l'approcher de sa bouche.

-Tu aurais pu mourir! À quoi as-tu penser? Ça devait être...

Soudain, en relevant les yeux, elle put voir le petit groupe. Maintenant qu'elle était sur le bord de la porte, elle les remarquait...et eux aussi les voyait. Une femme, un garçon étrange qui avait des yeux jaunes, un grand colosse avec des marques sur le visage, un jeune adolescent qui semblait endormi sur l'épaule du géant et une petite fille...qui avait une queue de singe. Elle relâcha l'oreille de son fils, les regardant à tour de rôle.

-Euh...Hiro...qui sont ces gens?

Massant son oreille rouge, grimaçant de douleur, il parla, toujours content comme à son habitude.

-Eh bien, ce sont mes amis! Ils m'ont aidés à ne pas mourir, même si j'ai tout de même failli...enfin bref, ce sont des alliés. Comme l'un d'entre eux a besoin de repos et qu'ils ne semblent pas venir du coin, je me suis dit que l'apporter ici serait une bonne chose. Et puis, on a un peu faim.

Le regard toujours fixé sur la queue de singe de Brassica, elle secoua la tête et replaça ses cheveux, son pyjama bleu et rose, et afficha un grand sourire.

-Oh, tu as enfin apporté des amis à la maison! Même s'ils sont différents des enfants de ton âge que je pouvais imaginer. Entrez, entrez. Je me présente, je me nomme Kara. Enchantée! Par contre, je risque d'avoir besoin d'aide alors...toi, tu vas venir m'aider.


À peine avait-elle finit les présentations qu'elle sauta presque sur la déesse. Sans laisser le temps à Ilias de comprendre, elle l'attrapa par la main et l'entraîna dans la maison, laissant son fils s'occuper des autres invités. Entrant dans la maison, suivi du petit groupe. Il montra un peu la salle à manger et le salon, qui était adjacent. La maison, en forme rectangulaire, était assez grande, ce pourquoi le gamin s'expliqua.

-Ma mère a bâti cette maison il y a quelques années avec mon père. Ou du moins, avec mon beau-père d'après ce que j'ai compris dans cette guerre. Elle est assez résistante et grande pour résister à la fureur du singe géant. Même les chaises, qui sont résistantes, pourraient m’assommer sous cette forme: mon beau-papa a fait du bon boulot. Prenez place!

Il leur montra les canapés, qui semblaient bien confortables. Deux canapés, deux chaises berçantes. Le petit désigna l'un des canapés sur lequel Gray pouvait installer Ferliost, qui était encore dans les vapes. Il espérait que le Terrien, sans ses armes, que le rayden avait confisqué, ne sauterait pas sur le dénommé Naraki, qui disait être un humain, même s'il semblait différent. Bref, il regarda le géant dans les yeux et demanda, du tac au tac, avec le plus sérieux du monde.

-Je suis demi-Terrien d'après ce que tout le monde dit. À quelle race pouvait donc appartenir mon père. Ces Saiyaching que vous m'avez parlé? J'aimerais en apprendre plus sur cette race...et savoir pourquoi Shi...euh Ferliost...ne semblait pas aimer cette race.
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 689
Age : 22
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Sam Jan 09, 2016 12:20 pm



Gray marchait en silence, l'humain sur l'épaule. L'armure était toujours apparente, mais le support technique était désactivé. Gray voulait sentir le sang battre dans ses veines. Ses muscles fonctionner... Bref, le Rayden voulait se sentir vivre.
Gray souriait. Il entendait Brassica jouer avec Hiro, qui semblait être un gentil jeune homme. Ferliost pionçait, et ne pouvait pas faire l'idiot... Quoique Gray redoutait ce que deviendrait le jeune homme dans l'année.... Mais lui faire comprendre qu'il n'était pas un envahisseur était essentiel.
Toutefois, Gray repensa aux paroles de Ferliost. Alors lui aussi avait compris qu'il y avait une autre ou d'autres personnes ce jour là ?
Cela laissait Gray penseur. Quel dommage qu'il n'ait pas eu sa détection de l'énergie à ce moment là ! Les choses auraient pu se dérouler tellement différemment...
Une main se posa sur son épaule... Une présence... Chaleureuse. Qui lui avait manqué. Gray tourna la tête vers la déesse, lui rendant son sourire.
Les deux appréciaient simplement la présence de l'autre... Bon, ils ne se tenaient pas encore la main par contre. Peut-être à l'heure du thé ?

"-On est bientôt arrivés, vous en faites pas. J'aurais bien voler, mais je voulais me dégourdir les jambes et j'avais peur que vous ne puissiez pas me suivre...héhéhé."

Gray haussa un sourcil curieux. Il avait eu le temps de perfectionner sa technique de vol tout de même ! Ilias, elle, était une déesse ailée... Donc, ce n'était pas comme si elle préférait voler que marcher en général.

"Gentille inquiétude. Mais ne t'inquiètes. Ce n'est pas parce que je suis aveugle que je n'apprécie pas la nature environnante. C'est dommage que cela n'existe plus sur notre planète..."

Fit Gray avec un soupçon de nostalgie. Il est vrai que sur sa planète natale, la végétation était désormais réduite à un signe de luxe. L'air était recyclé par des machines géantes. Les animaux... étaient des êtres qui avaient évolués pour devenir des armes.
Il était clair, même à ses yeux, que la Terre était une perle à préserver.

Puis, Hiro poussa un cri, alors que Gray appréciait l'aura qui se dégageait du jardin. Un cri pour signifier son retour à sa mère. Gray était curieux de la rencontrer. Après tout, elle avait été avec un sayajin. Au moins un bref instant...
Puis, il entendit les informations. Ainsi donc ils avaient des appareils de retransmissions d'images ? Oui logique en fait. Ils avaient bien "Internet". Donc les Raydens étaient désormais connus par les Terriens... Et lui en particulier. C'était assez intéressant pour le noter. Gray sentit également Ilias se réjouir.

"Alors on va ressusciter son culte ?"

Lança-t-il un peu moqueur à la déesse... qui lui sourit.

"J'ai mûri tu sais. Les humains peuvent croire en une puissance supérieure, mais ils doivent surtout croire en eux-même."

Gray apprécia la répartie, avec un grand sourire... Qui dévoila ses dents pointues. Bon, ok, on avait fait plus joli. Mais l'intention y était et cela fit quelque peu rire la déesse.

Vint alors le moment où la mère les remarquèrent.
Gray se baissa bien bas, accompagné d'Ilias et Brassica.

"Gray Ashura. Le chef des aliens avec des marques de guerres sur le visages... Bien qu'en réalité, ce soit des motifs naturels chez nous, qui tendent à indiquer notre famille. Ne vous en faîtes pas pour votre fils. Moi et l'homme que j'ai sur l'épaule l'avons surveillé tout au long. Il s'est battu bravement et sans lui, les autres aliens auraient pu être dangereux."

Ilias prit alors la parole.

"Ilias. J'ai pris sur moi de réparer les vêtements de votre fils et soigner ses blessures."

"Moi je suis Brassica ! Comme Hiro, je suis à moitié Sayajin ! Et c'est mon coupain !"

Fit Brassica en se relevant d'un coup... La queue qui remuait dans tout les sens, indiquant qu'elle était de bonne humeur.
Soudain... Ilias fut plus ou moins kidnappé par la mère d'Hiro. Ilias était surtout spécialisé dans la magie... Sa puissance physique au repos devait être inférieure à celle de la mère d'Hiro. Le problème, Gray sentant le lieu où Ilias se faisait entraîner... C'était qu'à la cuisine, elle ne valait pas un clou. Ou plutôt si. Mais après avoir usé de magie pour "réparer" ses plats.

Toutefois, le Rayden ne s'en inquiéta pas outre mesure. Il n'y avait rien d'hostile dans le coin... A part Naraki et Ferliost. Mais si le démon avait des intentions belliqueuses, il les cachait. Quand à Ferliost, il avait eu une crise récemment... Donc logiquement, il en referait pas avant un moment.

Le jeune demi sayajin les amena alors dans le salon... Commentant le mobilier que Gray... Admira bien.

"C'est effectivement du bel ouvrage ! Enfin un siège terrien où je n'aurais pas peur de casser le dossier !"

Il fallait dire que le Rayden était effectivement le plus gros de la petite troupe et avait du, mine de rien, se baisser pour entrer dans la maison.

Hiro posa alors enfin les questions qui lui tenaient à coeur... Gray soupira, avant de poser Ferliost sur le canapé... Et de le réveiller en appelant doucement Ferliost.

Ensuite il s'installa sur le canapé... Et se gratta le crâne.

"L'histoire est un peu longue. Comme vous vous en douté maintenant les aliens, et les démons, ne t'en déplaise Naraki, existent.
D'un côté, vous avez l'empire démoniaque. Je vous laisse devinez si ce sont des gentils. De l'autre, on a l'empire galactique. Flocon est l'un des membres de leur espèce dominante... Un membre faible. Et quand je dis faible... C'est que leurs empereurs sont des monstres de puissances. Dans son état au repos, le plus faible et jeune des trois, Freezer, est capable d'annihiler une planète de la taille de la Terre. On a eu de la chance. Apparemment, Flocon était dans une mission sans autorisation. Donc personne ne sait où et pourquoi il y est allé.
Le problème c'est que cet empire est pas mieux que l'empire démoniaque, bien que les deux se fassent la guerre. Alors avec des alliés, nous montons une troisième alliance pour supplanter les empereurs. La guerre contre les démons semble s'apaiser. C'est donc le bon moment... surtout que l'un des trois empereurs serait mort il y a peu.

Maintenant, passons à la question qui t'intéresse Hiro. Les Sayajins. Je ne peux que te répéter ce qu'on m'a dit à leur sujet... Ainsi que ce qu'il s'est passé il y a maintenant quelques mois sur Terre.
Les sayajins sont un peuple vivant sur une planète lointaine appelée Vegeta. Au passage Ferliost. J'ai détruit ton "Message." Et ecoute la suite, tu vas comprendre pourquoi.
Cette planète possède une gravité environ 10 fois supérieures à celle de la Terre. Cela rend leur espèce particulièrement forte. Le sayajin que tu as abattu est sincèrement dans la moyenne. Maintenant, dis toi qu'il y en a près de 500 millions comme lui.
Et qu'ils adorent la guerre. Je veux dire... Mon peuple, les Raydens, on aime la guerre aussi, car elle fait parti de notre cycle de vie. Mais elle n'est jamais gratuite. Elle est strictement encadrée par des règles
Les sayajins, c'est autre chose. Dans leur culture, c'est normal d'aimer la violence et le sang. De torturer et de massacrer ses ennemis. Ce sont des brutes sanguinaires. Leurs membres trop faibles, ils les envoient sur d'autres planètes. Normalement les instincts destructeurs du singe géant suffisent pour les conditionner en vrai sayajin... Sauf avec quelques exceptions.
Les plus notables sont avec : Son Goku. Un sayajin envoyé sur Terre... Il... Il est gentil, mais sincèrement, d'une connerie abyssale. Pour vous dire, il a causé une défaillance de mon vaisseau en cherchant un muffin button.
C'est lui qui a vaincu par deux fois votre démon Piccolo. De ce que je sais, il se considère plus comme un Terrien que comme un sayajin...
L'autre exception, c'est Arachitz. L'un des sayajins qui a attaqué la Terre il y a quelques mois. Ce n'était pas de son plein gré. Sa planète était menacée... Et ne t'en fais pas pour lui Ferliost. La dernière fois que je l'ai vu c'était au Paradis... Mort contre une menace galactique.
Si vous avez des questions sur d'autres choses, j'y répondrais dans la mesure de mes connaissances. Et Brassica ? Tu peux aller jo...
"

Bang. la jeune fille venait de sortir dehors pour commencer à suivre les papillons et les oiseaux.

"Quoique Ferliost, je t'accorde que la mort soit quelque chose de très relatif vu que tu m'as tué, mais que je suis revenu. Pour ça, j'ai traversé la zone qui sépare le monde des morts et des vivants... Apparemment j'ai eu un bol d'enculé, vu que j'ai traversé au bon moment. En temps normal, ca ne marche pas... Bref, comme je disais. Des questions ? Et non, vu la puissance de Potota, il risque pas de revenir avant un long moment. Et s'il revient... J'ai dans l'idée que tu lui botteras le cul et pas que."

Le Rayden se détendit sur le canapé qu'il occupait... Attendant les questions.

© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Sam Jan 09, 2016 10:20 pm

J'ai grandement hésité à suivre le petit groupe ayant protégé la Terre, surtout à cause e la présence du fou qui semblait vouloir m'étriper, et parce qu'une partie de moi n'aime pas la compagnie. Ca me gonfle d'être entouré par trop de personne, mais ce groupe est d'un nombre acceptable. J'ai donc dû peser le pour et le contre : ca risque de me faire chier et il y a des chances que je ne m'en sorte pas vivant, de l'autre côtés je pourrai en apprendre plus sur l'univers et ces différentes créatures qui sont apparu ainsi que voir ce que donne une discussion entre plusieurs espèces de planète différente. En temps normal je ne suis pas curieux, mais il faudrait vraiment être un imbécile pour rater cette occasion et j'ai donc décider de suivre l'enfant jusque chez lui.
Je suis étonné dès le début du voyage : Tout le monde sait voler mais pourtant on se rend à la maison du gamin à pied. Je m'en fous un peu puisque ma technique de vole es différente des leurs d'après ce que j'ai vu donc pour moi ça ne change pas grand chose, c'est tout de même un peu surprenant.
Comme on marchait, les autres ont eu le temps de parler entre eux et admirer les paysages qui s'offrait à nous, mais pour ma part je suis rester légèrement à l'écart derrière tout ce monde, les bras croisé et regardant uniquement devant moi excepté quelques coup d'oeil jeter à la femme ailée. Cette personne dégage quelque chose d'étrange ... Je sais pas pourquoi, même si j'ai vu la puissance du géant elle est celle qui me dérange le plus. Une part de moi aurait presque envie de l'attaquer, enfin d'attaquer elle plus que les autres. Ce pressentiment n'est pas uniquement dû à sa présence, c'est aussi à cause des quelques mots qu'elle m'a adressé ... Elle a parlé de mon aura, et d'après ce qu'elle a dit elle sait grâce à ça que je suis un démon. Je n'ai jamais cru à ces histoires d'aura que l'on dégageait, mais si elle semble si sûr que je suis un démon alors que je ne ressemble pas à tous ceux que j'ai pu croisé c'est qu'il doit y avoir une part de vérité dans cette histoire ...
Bref, après autant de décennie d'errance ce chemin m'a paru bien rapide. Le fait que le gamin à queue de singe cours vers une maison m'indique que l'on est déjà arriver chez lui. Je ne vais pas m'amuser à courir derrière lui, puisque je vois le bâtiment je continue le chemin en marchant toujours derrière les autres et sans dire un mot. Maintenant que j'y pense je n'ai pas parlé de tout le chemin, ça m'étonne moi même avec mon caractère ! Je ne me suis même pas énervé ou fait quoi que ce soit de spécial ! Je ne sais pas si c'est juste ce combat qui a calmé mes pulsions ou si c'est d'être en la présence de cette femme ailée ou cette homme surpuissant. C'est d'ailleurs surprenant de voir ces deux là trainer avec des enfants qui ont rigoler ensemble tout le voyage.
J'arrive à la porte où la mère du petit lève la tête et aperçois notre groupe vachement bizarre, en voyant tout le monde se présenter à tour de rôle je m'annonce également en ne disant que mon nom


" Naraki "

Je n'attend pas vraiment d'autorisation pour entrer dans la maison mais ce type qui porte le fou me bloque le passage, j’attends donc qu'il se décide à avancer pour aller m'assoir sur une des chaises berçante en m'affalant dessus et posant mon pied droit sur ma cuisse gauche. J'observe ensuite calmement ce qu'il se passe : La femme qui m'intrigue être emmené ailleurs, le géant qui réveil l'autre taré avant de s'assoir puis j'écoute son monologue. Je ne peux pas m'empêcher d'ouvrir grand mon oeil tout le long de son récit, je m'attendais vraiment pas à ce qu'il y aie autant de chose hors de cette planète : Deux empire en guerre, ce mec qui veut monter une troisième faction pour poutrer les deux précédente, des types encore plus puissant que celui que j'ai affronter et soit disant capable de détruire des planètes entière, ... Et bien que cela ne me concerne pas, j'ai tout de même écouter l'histoire sur les " sayajin ", un peuple de guerrier plein de violence et fan de massacre.
Comme le gars nous propose de lui poser des questions, je ne me prive pas pour lui en poser


" Dis m'en plus sur cette empire démoniaque. Avant que tu te fasse des idées : ne t'inquiète pas je ne veux pas les rejoindre, au contraire "

Il est difficile à croire que les démons existent même en dehors de cette planète. Moi qui aie passer autant de temps ici à les exterminer, j'apprends qu'il y a un empire entier dans l'univers ! Inutile de cacher que je suis choquer d'apprendre cela, mais en un sens cela me donne un objectif de plus pour trouver un moyen de partir de la Terre. Cela fait longtemps que je n'ai pas croisé de démons, et ça ne m'étonnerait pas que la plupart de ceux qui apparaissent ici sont des membres de cette empire. Éradiquer l'empire démoniaque ... c'est tout de même un objectif difficile à atteindre, mais au final il s'agit de ma raison de vivre. J'ai bien fait de suivre ce groupe finalement ...
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 256
Age : 21
Zénies : 4740

Données du Personnage
Power Level: 10 455 856
Power Level en Kili: 209
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Dim Jan 10, 2016 12:44 am






Un repos bien mérité


Réveil difficile




Le senzu... Si j'ai bien compris ce que m'a raconté le gros chat, il me suffit d'en prendre un et de le manger afin d'être guéri, mais aussi de récupérer mes forces... Et alors cette fichue douleur disparaîtrait, le goût de sang dans ma bouche s'effacerait. Juste... Quelques secondes, quelques instants et ce coupable paiera ! Lui, comme les autres, encore plus que les autres !

Mais l'instant d'après je ressens une nouvelle douleur, vive, et... Les ténèbres.

-------------------------------------------------------------------------

Au vu de son état, Ferliost n'aperçut même pas l'action de Hiro, et n'eut même pas le temps d'avoir la moindre réaction avant d'être assommé, ou même encore d'avoir conscience de ce qui venait de se passer. Au moins, l'hémorragie qui s'est manifesté en même temps que sa chute a t'elle sur le champs cesser, la cause de la chose n'étant donc a priori pas si grave que cela.

Balloté ensuite sans ménagement sur l'épaule du grand Rayden, il ne s'agite pas le moins du monde, paraissant bien plus paisible inconscient que lorsqu'il était réveillé, ce qui doit marquer une agréable différence pour Hiro et Gray qui l'ont un peu fréquenté ! Par ailleurs, son porteur peut constater durant le trajet qu'il est des plus légers, en accord avec sa silhouette fluette.

Il n'a donc aucune réaction de tout le trajet, un simple poids morts, et ce même alors que l'arrivée est quelque peu agitée entre les exclamations de Hiro et de sa mère... En vérité, ce n'est qu'une fois son corps déposé sur le canapé, et son nom appelé par Gray, qu'il semble manifesté une réaction. Son corps tremble un peu alors que Gray appelle son nom, et une de ses mains semble se soulever un peu, comme pour saisir quelque chose...

-------------------------------------------------------------------------

Je... Je ne sais pas ce que je vois... Des flammes, au travers des ténèbres, enfin je crois... Je sais qu'il se passe quelque chose, quelque chose de grave. Des envahisseurs sont là ? Non, pas déjà, je les ai chassé ! Il y a autre chose... Il doit y avoir autre chose. Une voix ! Une voix, elle m'appelle... Je la connais, mais je ne sais pas qui c'est. Je sais d'où elle vient, mais il y a un obstacle. Il faudrait juste que je le soulève et je pourrai la rejoindre, la reconnaître.

"Mè..."

Mais j'entends de nouveaux mon nom, prononcé par une voix plus grave, plus ferme. Cette fois, je reconnais la voix... GRAY ! 

Alors les flammes, l'obstacle, tout cela disparaît alors que je respire sèchement, comme si je retenais mon souffre depuis de longues secondes, et ouvre brusquement les yeux. Quand est ce que je les ai fermé ? Je n'arrive pas à me souvenir. Et qu'est ce qui s'est passé ? Je ... Je ne le sais pas non plus.

En un instant, j'analyse la situation. Je suis allongé, vulnérable, je ne tarde donc pas à me redresser, pour au moins m'asseoir, être prêt à réagir. Ensuite, je suis sur quelque chose d'assez confortable, donc a priori pas une prison, et enfin un coups d’œil de moi...

Qu'est ce que je fous dans une gentilhommière comme celle ci ?! Je veux dire, j'étais en plein milieu d'une ville, et même si elle semblait s'être reconstruite il n'y a pas de maison de ce genre, aussi... Rustique, tout en étant assez confortable ! De fait, je me demande combien de temps j'ai passé inconscient. Seulement, ce n'est pas le plus important, car tout en ayant repéré les lieux, j'ai vu qui est présent. Bien sûr, Gray, c'est lui qui m'a appelé, je ne suis pas vraiment surpris de le voi, s'asseyant à côté de moi. Après tout il a bien dit qu'il comptait me surveiller pour éviter que je m'intéresse au sort des géants verts. Non loin, est la petite à queue de singe qui était avec lui, mais, plus surprenant, la femme ailée ne semble pas être là... Mais je n'ai pas le temps de m'y attarder, remarquant peu après la présence de Hiro visiblement assez enthousiaste. Et, enfin, confirmant le doute que j'avais commencé à avoir quant au fait qu'il s'agit là d'une réunion des personnes ayant été un tant soit peu remarquable lors de l'assaut sur la ville, du moins parmi ceux encore vivant ou en liberté, je vois ce jeune homme... Ou plutôt cette parodie d'humain, dont j'ai bien aperçu la queue, et surtout... Ce que l'instinct m'a soufflé à son encontre, et qu'il me souffle encore.

T... Tout les envahisseurs sont une menace, et sont dès lors coupables, je le sais, mais lui... il a fait bien pire, il a agit, je ne sais pas quoi, mais je le sais, il l'a fait, je le sens. Seulement, même y penser m'arrache une douleur à la tête, ainsi qu'un tremblement. Je dois... Agir, le tuer, mais je le sais bien, je suis encore faible, je le sens, cette sorte de fatigue pesante. Alors, il me faut ruser, juste assez pour avoir l'initiative, surtout si Gray ou Hiro essayent de s'interposer. Si seulement ils savaient ! Mais ce n'est pas important au final, j'aurai le résultat voulu, cela prendrait un peu de temps, mais je ne suis plus à ça prêt. Je... J'ai déjà tant attendu après tout.

Ainsi après un regard, sombre et pesant, à l'encontre de cette parodie d'humain, sans doute une race d'envahisseur dont j'ignore encore la nature, mais qui imite vaguement nos traits, je tourne le visage vers Gray, qui a pris la parole. Cherchant à donner ainsi l'illusion de ne m'intéresser qu'au Rayden, je profite de ma cape, afin de déplacer discrètement une de mes mains en dessous, pour en camoufler le mouvement. Se faisant, je cherche à saisir mes armes... Mais j'ai oublié, mes faucilles sont brisées, et les couteaux que j'ai récupéré m'ont glissé des doigts, et bien sûr on ne me les a pas rendus ! Un nouveau coup d'oeil aux alentours, et je ne peux que constater, avec amertume, qu'il n'y a aucune arme convenable... Je peux peut être en improviser une à vrai dire, mais à voir plus tard. En attendant, il y a autre chose que je peux faire, cherchant alors à récupérer, comme avant de sombrer dans les ténèbres, le senzu. Certes, je vais un peu mieux désormais, mais cela dissiperait ma fatigue, et me rendrait plus apte à agir, quand l'opportunité s'offrira à moi ! Enfin il allait aussi falloir que j'en trouve une pour le manger discrètement. Quoique... Après tout on a bien le droit d'avoir un haricot sur ça et d'en raffoler, même cru, non ?

Néanmoins, malgré cette discrète agitation, ce n'est pas pour autant que je ne prête pas attention aux propos de Gray. Après tout les informations qu'il m'a donné lors de notre première rencontre se sont avérées justes et ont été précieuses, alors, autant ne pas me priver d'un nouvel atout, hm ? Surtout que cela ne m'empêche pas pour autant de me préparer à faire payer ce coupable... Seulement ses propos... Non pas qu'ils soient invraisemblables, surtout pas après ce que j'ai vu désormais, mais... Je ne sais pas pourquoi à chaque fois qu'il évoque ce terme de démon, je ne peux retenir un frisson, un grondement. Pourtant, je le sais, ces démons... C'est un mensonge, je le sais...

Mais je dois passer outre, il parle d'autre chose, et plus précisément de cet empire, celui qui nous a envoyé ce vaisseau, celui qui nous a attaqué... Et ce qu'il dit est des plus intéressant, me faisant presque oublier la présence du coupable ! Bref, si je saisis bien, deux empires d'envahisseurs, tout aussi maléfiques l'un que l'autre, sans réel surprise, sont en guerre l'un contre l'autre, et avec des amis Gray a l'intention de mettre le bazar dedans avec un troisième camps, avec pour objectif de supprimer celui responsable de ce vaisseau sur terre. Or, j'ai beau être attaché au fait d'exécuter moi même mes proies, j'avoue que je ne vois pas quoi demander de plus ! Qu'ils s’entre-tuent donc, ils laisseront la terre tranquille, et je pourrai peut être ramasser les miettes, en espérant d'ailleurs que Gray en fasse partie. Enfin, je verrai bien cela plus tard !

Et ce ne fut d'ailleurs pas le seul sujet qu'aborda le grand tatoué parlant de nouveau des Saiyans, un sujet que nous avions déjà abordé... Seulement il le fit de façon plus approfondie cette fois ! C'est vrai que nous ne sommes pas en train de nous étriper, et je le regrette un peu quelque part, mais enfin, cela reste intéressant. Ainsi, passé la déception d'apprendre que mon "message" avait été détruit, avant même de partir, à moins qu'il l'ait été durant mon inconscience, je ne tarde pas à en apprendre un peu plus sur ce peuple et les dangers qu'il représente. Des primates sanguinaires et bellicistes, bien à l'image de la créature dont ils peuvent prendre l'apparence en bref... Mais effectivement, je dois donner raison à Gray, ça ne serait pas une bonne chose pour la terre que d'être en conflit avec de pareils individus.

Et parlant d'individu je retiens les deux noms évoqués, le premier en particulier me marque. Son Goku... Le nom lui même ne me dit rien, mais c'est la description que nous en donne Gray qui m'est familière, du moins sur un point, par rapport au démon piccolo. Oh, ce serait donc lui l'ami du gardien de la tour ? Amusant, même si c'était aussi quelque part désolant que la terre ait un tel crétin comme sauveur apparemment... Quant à cet Arachitz, je dois avouer que l'élément qui m'apparaît le plus marquant, et m'arrache par ailleurs un léger sourire, est son trépas, aux circonstances sans doute exagérée par Gray. Faut croire que mourir devient fréquent chez ces primates !

Seulement, justement, est ce que eux aussi peuvent braver la mort comme l'avait fait le Rayden ? C'est bien la question que je compte lui poser, alors qu'il nous y invite... Mais le temps que la gamine à queue de singe sorte en trombe afin de jouer a priori, bien que je me demande en quoi consiste un jeu pour elle, Gray réponds à la question que j'allais lui adresser. Ainsi donc... Le retour à la vie ne peut se produire que si on est doté d'une certaine puissance et d'une grande chance. Hm, tant mieux alors, peut être donc alors que ces deux Saiyans auront le bon goût de rester mort ! Quoique Gray a aussi raison sur sa conclusion, je me suis bien amusé une fois, ça ne veut pas dire que ça m'empêchera de le faire encore !

Mais le sourire que j'ai face à cette pensée s'efface rapidement, alors que Naraki prends la parole afin d'adresser sa question. En savoir plus sur l'empire démoniaque, hm ? tss quelles fadaises, et n'y tenant plus, le senzu calé au creux de ma main, je tourne la tête, afin de soutenir son regard, grondant faiblement à l'intention de ce coupable.

"Oh vraiment ? Tu ne veux pas les rejoindre ? Pourtant je suis sûr que ce fameux empire dém...Démo...Domé..."

...Bon sang... Qu'est ce qui me prends ? Pour... Pourquoi est ce que je n'arrive pas à prononcer ce fichu mot ! C'est ridicule ! Je sais bien que ces démons n'existent pas ! Cela est sans doute un simple nom pompeux que s'est donné une des races d'envahisseurs ! Ngh... Bon sang, tais toi ! A force de crier tu me fais mal à la tête... Et ce n'est pas le bon moment pour manger ce senzu. Il faut que je m'isole, juste... Juste un peu, le temps de manger ce senzu et de guetter l'occasion ! Oui, je vais faire ça... Et ainsi je m'emporte un peu, soupirant avec un ample geste, irrité.

"Bah peu importe, je préfère prendre l'air qu'écouter ces fadaises !"

Et sur ces mots je me lève. Je dois me concentrer réellement sur chacun de mes gestes pour ne pas qu'un d'entre eux soit un coups à l'adresse de ce coupable. Ce dernier ne perds bien sûr rien pour attendre, ce serait simplement prématuré. Après tout il n'est pas impossible que Gray dise encore des choses intéressantes. De fait, je compte simplement me diriger vers la porte, laissée grande ouverte par la petite qui affole mon instinct, afin de me tenir dans son encadrement, dos aux autres. Ainsi je pourrai entendre Gray, manger le senzu sans être vu...Et en même temps véritablement prendre l'air... Je ne sais pas... J'en ai besoin.






Dernière édition par Ferliost le Sam Jan 16, 2016 12:16 pm, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Lun Jan 11, 2016 5:29 pm


À table!

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro


Installés dans le salon, tous avaient pris place en attendant que Kara et Ilias finissent de préparer le repas. Les présentations avaient été faites, la déesse avait été capturée, tout s'était bien passé. Pendant ce temps, l'étrange groupe composé d'un colosse, d'une gamine, d'un petit garçon, d'un Terrien psychopathe et d'un "humain" avec une queue de démon parlaient. Le demi-Saiyajin, curieux, avait tout d'abord posé des questions concernant sa deuxième moitié de sang, qui n'était pas Terrienne. En effet, toute sa vie, sa mère lui avait dit qu'il était un humain, mais on dirait bien que ce n'était pas le cas. C'est alors que, après avoir réveillé Ferliost, Gray commença à parler des différents Empires qui gouvernaient l'Univers et de leurs principaux atouts, dont un certain Freezer qui pouvait raser une planète. Une planète?! Sous sa première forme?! On dirait bien que les gros poissons nageaient partout dans cet univers, ce qui fit sourire le petit. S'il voulait devenir fort, il allait devoir travailler dur, surtout pour surpasser ces gens qui venaient de l'espace. C'est alors qu'il commença à parler du sujet qui intéressait Hiro: les Saiyajins. Un peu de guerriers sanguinaires qui prenaient plaisir au combat...normal qu'ils soient si puissant si la gravité de leur planète était 10 fois plus grande. Ces gens...cette autre partie qui habitait le gamin...ses gènes seraient-ils les mêmes? Certes, il aimait se battre, il aimait relever les défis, mais allait-il devenir sanguinaire et maléfique comme eux?

Il frissonna un peu et regarda Shiroi...ou plutôt Ferliost...qui se dirigeait vers la porte pour prendre de l'air, ne semblant pas à l'aise. Maintenant, le petit comprenait pourquoi il n'aimait pas cette autre moitié de lui, à cause de ces histoires à faire peur aux enfants. Se levant lui aussi, il laissa Gray répondre à la question de Naraki à propos de l'Empire Démoniaque tandis qu'il partait se changer. Arrivé à sa chambre, il enleva son kimono et son dessous pour ne rester qu'en boxer, se regardant dans le miroir. Les plaies de son dernier combat avaient disparus grâce à la dame qui accompagnait le colosse, mais il pouvait encore ressentir à chaque fois la lame d'énergie qui transperçait son ventre. Serrant les poings, il ne put s'empêcher d'augmenter son énergie à son maximum durant quelques secondes, en repensant à la scène. C'est alors qu'il se rendit compte de sa puissance: celle-ci avait bien augmentée. En fait, il était presque aussi fort que sa mère à présent. Comment cela était-il possible? À cause de son combat intense? Le fait de se battre sérieusement lui rapportait donc autant de force? Il abaissa son aura à un stade normal et ouvrit l'un de ses tiroirs, sortant quelques vêtements. Il enfila un jeans noir avec des baskets blanches, un chandail noir et une sorte de veste à manches courtes blanche.

Habits Terriens:
 

S'étirant un peu, il mit ses vêtements au lavage et retourna dans le salon, rapportant quelques verres d'eau en même temps, tenant le cabaret à deux mains pour ne rien renverser. Il posa celui-ci sur une petite table basse situé au milieu de la pièce, face à tous et but quelques gorgées de son verre, le tenant dans ses mains.

-Donc, je ne suis pas le seul demi-Saiyajin sur cette planète...je suis content en quelque sorte. Je me pensais un peu unique avec ma transformation en gorille géant et ma queue de singe, mais je préfère ne pas être le seul à avoir ces capacités. Et je suis aussi content de ne pas être aussi mauvais qu'eux. Son Goku...Brassica...je vais devoir m'entraîner pour les rattraper on dirait. Et si je veux protéger ma mère et cette planète, il va falloir que je sois plus fort que ça, beaucoup plus, face à ces Empires.

Il serra les mains, ne brisant toutefois pas son verre, qu'il finit de boire en un trait. Il le posa sur le plateau et appuya sa tête sur le dossier de la chaise berçante, regardant le plafond. Il redescendit ensuite la tête, regardant ceux qui l'avaient aidés dans la guerre.

-Gray, Ferliost, Naraki...comment va-t-on pouvoir tenir aussi longtemps en protégeant cette planète? Il y a bien d'autres défenseurs, certes, mais un jour nous serons tous dépassés par ces monstres qui tentent de nous assiéger. J'ai un peu peur vous savez...je ne suis qu'un petit garçon et pourtant...pourtant...celle lame qui m'a transpercé le ventre...je ne peux pas l'oublier. Dago n'était pas le plus puissant dans cette guerre et il a failli me tuer avec tellement de facilité.

Le métis tremblait un peu, mais il serra les poings et parvint à contrôler ceux-ci, revalant sa salive. Il afficha ensuite un sourire naïf, regardant le colosse.

-J'aimerais, un jour, devenir aussi fort que toi Gray. Pour pouvoir protéger ma mère, ma planète. Et je réussirais à atteindre ce niveau que tu as atteint, je le promets!

***************

Pendant ce temps, dans les cuisines, Kara essayait de montrer à la déesse comment cuisiner sans brûler la maison, ce qui était tâche ardue visiblement. Quelques assiettes semblaient être détruites, mais la jeune femme les avait reconstruites avec une facilité déconcertante grâce à la magie. Finissant de faire cuire les tartes pour le dessert, le mère de famille ouvrit la fenêtre pour faire sortir la fumée.

-Merci de l'aide, Ilias. Sans toi, je serais encore en train de cuisiner. Tu penses qu'il y en aura assez pour...

Soudain, elle échappa la tasse de café qu'elle tenait dans ses mains, légèrement tremblante. Qu'...qu'est-ce que c'était que ça? Lorsque son fils avait augmenté sa puissance sans le vouloir, elle l'avait ressenti et avait sursauté. Pourtant, il y avait à peine quelques heures, il n'avait pas la force de la toucher alors comment...c'était incompréhensible. Sa force égalait presque la sienne désormais! Elle secoua la tête et ramassa les morceaux de porcelaine par terre.

-Désolé, j'ai eu une petite absence, je ne sais pas pourquoi.

Elle commença à rire, cachant son désarroi derrière ce sourire joyeux. Puis, elle sortit les tartes du four, regardant la déesse.

-Bon, on dirait que le repas est prêt: il ne reste plus qu'à mettre la table. Je vais chercher les invités, je te laisse t'en occuper.

Laissant la dame installer la nappe, les plats et les ustensiles, elle se rendit dans le salon. Elle intercepta un peu la conversation de son fils, se cachant dans le coin, abaissant totalement son Ki, la faisant presque disparaître. Elle sourit en l'entendant parler de sa protection et du fait que son fils devenait plus fort pour défendre les plus faibles. On dirait bien qu'il n'avait plus besoin de son entraînement désormais. La Terrienne recula un peu, remit son Ki et avança dans le salon, comme si elle venait d'arriver.

-Les garçons, le dîner est prêt, venez!

-Super! J'ai vraiment faim moi! Allez, suivez moi!

Se levant d'un bond, le petit alla prévenir Brassica et revint à la maison en courant, suivit de la petite demi-Saiyajin. Au moins, il savait à présent ses origines. Il ne restait plus qu'à lui expliquer pourquoi elle lui avait cachée. Elle s'en alla dans la salle à manger, se rappelant de Ko. Le père de Hiro.
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 689
Age : 22
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Lun Jan 11, 2016 11:07 pm


"L'empire Démoniaque... C'est un empire aussi grand que celui des Colds, dominé par des démons."

Gray n'ajouta rien d'autres....

"J'ai pas encore trouvé de démons à interroger. Désolé. Mais je sais que tout les démons ne sont pas affiliés à l'Empire, et qu'ils ont souvent une magie de bâtard. Exemple, du genre qui a permis à Ferliost de me buter une première fois."

Hiro partit, une fois que Gray eu terminé de donner ses explications. Il trouvait intéressant que personne n'ait pensé à lui demander des informations sur sa race... Le Guerrier avait gardé son arme à portée de main. Ferliost et Hiro avait grandement augmenté en puissance, il le sentait... Le Rayden se demandait comment les deux le ressentait ? Les deux avaient vécu une vie assez normale... qui avait connu un évènement déclencheur plus tard.

Gray finit par se lever, en rangeant Gally dans son dos... Avant de sortir également... Avec sa corpulence, inutile de dire que Ferliost avait du l'entendre... C'est d'ailleurs à lui que Gray voulait parler.

"Ferliost... J'ai pas la prétention de te connaître. Je veux juste te dire... Que je comprends que tu veuilles protéger cette planète. A tout prix. Alors rentre, j'ai encore des choses à dire... Et certaines me font chier."

Fit le Rayden, avant de reprendre place. Hiro redescendait également... Gray identifia le jeune homme... Car il avait connu sa première guerre. Si le Rayden avait pu, il lui aurait offert une arme. Il l'avait mérité.
Le discours d'Hiro lui confirma ce qu'il avait pensé. Estimé... Ce qui le fit sourire. Alors il était un objectif pour le jeune sayajin ? C'était triste... Car Gray allait devoir lui briser des illusions.

"Son Goku a bénéficié d'entraînements divers... Cela fait presque 25 ans qu'il s'entraîne sans relâche. Brassica... C'est... C'est une exception. Elle et moi avons été conçus par les mêmes personnes... Pour être des armes de guerres. Des monstres tueurs. Par chance, j'ai réussi à me libérer. Lors d'une mission, j'ai trouvé et libéré Brassica. C'est ce qui explique notre force... Et pourquoi je veux éviter de tuer. J'ai tué trop de fois sans raison, comme simple marionnette. C'est ma réponse."

Gray prit une coupe de thé... La buvant tranquillement.

"Vous ne vous en rendez pas compte... Mais vous avez tellement de potentiel en vous... Que je vous envie.
Tout les êtres vivants ont des verrous qu'ils peuvent faire sauter pour augmenter leur puissance. C'est ce que tu appelais mon vrai visage... Sauf qu'on est pas tous égaux. En particulier mon peuple. On est en-dessous. J'ai presque atteint mon dernier verrou... Et il n'égale pas ceux des humains ou des demis sayajins.
Ferliost, je ne sais pas comment tu peux les ouvrir... Mais quand on s'est battu la première fois, outre la puissance magique, tu as eu un boost de puissance à cause du danger que je représentais alors. C'est une piste. Trouve, et tu me dépasseras... Tellement que la Terre sera probablement en sécurité. Mais le pire, c'est probablement Hiro et Brassica.
Il existe une chose appelé le Super sayajin. Ca hérisse les cheveux des sayajins ou des demis et les colore en or. J'en ai affronté un, à pleine puissance au Paradis. Je n'ai pas réussi à l'égratigner, même avec mes attaques les plus puissantes. De ce que je sais, c'est une légende... Mais une vrai légende.
"

Gray termina son speech... Légèrement déprimé.

"Mais pour revenir à la défense de la Terre... Je suis désolé, mais évitez de vous reposez sur moi. Je suis intervenu deux fois car cela se passait près de mon vaisseau et que cela portait des coups aux ressources de mon ennemi."

Le Rayden laissa les gens à table comprendrent ce qu'il disait...
Disparaissant et réapparaissant près de Naraki. Il posa sa main sur la tête de Naraki pour sonder son énergie...

Ce qui lui arracha un juron.

"Bordel, même les démons ont de meilleurs verrous que moi."

Gray retourna à sa place...

"... Pour l'Empire... J'essaie, avec des alliés, de faire tomber les tyrans conquérants à sa tête. Mais j'ai peur... Que la Terre ne soit effectivement dans leur viseur. Le Son Goku dont je vous ai parlé. Il a tué l'un des trois empereurs.... Freezer dont je vous ai parlé. Reste Cooler et Cold. D'après ce que j'ai piraté, Cooler et son frère se haïssait. Il s'en cogne probablement. Par contre, Cold, c'est une autre paire de manche... Mais ce jour là, vous ne serez pas seuls. Ferliost, si tu refuses de croire qu'on le fait par altruisme, tu peux comprendre qu'on veuille profiter d'alliés puissants pour abattre une cible. Naraki... Pour moi t'es une énigme. Mais c'est pas parce que tu es un démon que t'es nécessairement méchant. Idem Hiro. Les sayajins sont des brutes épaisses... Mais regarde Brassica. Le premier mot qui passe par sa tête, c'est "Câlin". "

Le Rayden reprit une gorgée de thé... Pour rassembler ses pensées.

"Désolé je m'égare. Mais désormais la Terre est certaine de l'existence des aliens. J'imagine que vos gouvernements vont commencer à réfléchir à des moyens de protections... Et d'explorations. Si vous le pouvez, déconseillez leur les deux empires. Sinon... Qu'ils essaient de rejoindre un espace contrôlé par la Rébellion...
Personnellement, c'est pour ma propre planète que je fais cela. On est dans un secteur encore épargné par la guerre... Mais on va bientôt se faire prendre. Je tiens à sauver ma planète.
"

La mère d'Hiro appela alors à table... Arrachant un haussement de sourcil à Gray

"Ilias sait cuisiner ?!"

"JE TE ZUT !"

Fit la voix hilare depuis la cuisine... Alors que Brassica venait de... Pop ? sur une chaise à table... Parfaitement calme. Gray sourit. Apparemment, Ilias avait réussi à apprendre les bonnes manières à Brassica. C'est épatant.

"Mais c'est avec plaisir que nous nous joindrons à vous pour le dîner. Par contre, le coucher... J'aimerais retrouver mon vaisseau. Non pas qu'ici ne soit pas joli, mais je n'y suis pas retourné depuis longtemps."

Le Rayden se leva... S'asseyant entre Brassica et Ilias. Sa famille en somme... Le Rayden sourit. Pourquoi être puissant alors qu'on pouvait être heureux ?


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Mar Jan 12, 2016 1:10 am

Ma question est posée, je veux en savoir plus sur cet empire démoniaque, tout ce qui peut être utile : à quel point l'empire est vaste, le niveau moyen de leurs soldats, ce qu'ils ont pu faire pour que l'envahisseur tué plus tôt ait une telle haine contre moi alors que l'on ne s'est jamais croisé ... S'ils tiennent tête à l'autre empire c'est que leurs soldats doivent avoir une puissance équivalente, si je veux les trouver il faudra d'abord que je m'entraine sérieusement ou je mourrai inutilement ...
Avant que le géant ne puisse me répondre, l'autre taré semble vouloir me lancer des piques, bien qu'il ne puisse pas terminer sa phrase à cause de ses bégaiements les mots qu'il a réussi à prononcer me font deviner qu'il ne m'a pas cru, il pense que je souhaite rejoindre cet empire. Pour le coup je ne lui en veux pas, lorsque j'étais humain je n'aurais pas cru un démon me disant qu'il ne veut pas rejoindre une armée démoniaque. Il faut dire que même maintenant, alors que j'en suis un, je mets tous les démons dans le même panier et je veux juste tous les exterminer. C'est pourquoi je ne cherche pas le débat avec ce type ou le contredire, mais je dirige tout de même mon regard vers lui et me méfie : il a déjà voulu me sauter dessus et me prends pour son ennemi et il semble repartie en plein crise ... Je ne le quitte pas des yeux jusqu'à ce qu'il ait atteint la porte avant de diriger mon regards vers l'homme venu de l'espace pour écouter ce qu'il pourra m'apprendre.

Je fronce les sourcil lorsque j'entends ... absolument rien d'intéressant ! Il est sérieux ce mec ?! Ne propose pas de répondre à nos questions et tu ne sais rien qu'on ne se doutait pas déjà ! Avec la force qu'il a montré plus tôt il ne va pas me dire qu'il n'est pas capable d'attraper un démon pour l'interroger ! S'il en sait tellement sur l'autre empire c'est qu'il doit avoir une bonne technique d'interrogatoire ! Je me redresse pour annoncer mon mécontentement à haute voix, mais alors que j'ouvre la bouche aucun son n'en sort. Je viens d'entendre quelque chose de ... plutôt étrange. J'ai peut être mal compris et demande alors une confirmation


" Donc ce type utilise une magie démoniaque ? "

Mon regard se dirige de nouveau vers l'humain mentalement dérangé, je le fixe quelques instants. Depuis que je suis un démons, je peux sentir lorsqu'il y en a un dans les parages, ne ressentant rien j'en déduis qu'il est bel et bien humain, mais cela reste étrange ...

Je repense à tout ce que je viens d'apprendre pendant que l'homme aux tatouages de guerre se dirige lui aussi vers la porte. J'ai vraiment du mal à croire à tout ce bordel, mais avec tout ce que j'ai vu lors de cette dernière bataille je ne peux pas me voiler la face. Il y a bel et bien de la vie hors de la Terre, qui en plus d'avoir fondé des empires spatiaux se livre une guerre sans merci en impliquant de nombreuses planètes sur leur passage et ils ont même la technologie nécessaire pour voyager dans tout l'univers. Comment peut on penser une seule seconde qu'une telle histoire se déroule ... Déjà qu'on se sent petit lorsque l'on pense à notre place dans l'univers, je me rends compte que je suis encore plus insignifiant que je le pensais. Lorsque je réalise cela je fronce les sourcils et serre mon poing droit.

Je ne veux pas péter un câble ici, je suis colérique mais pas suicidaire, si je fais des histoires il ne pourra rien m'arriver de bon.
Mon regard se pose sur l'enfant qui nous a amené ici lorsqu'il entre dans la pièce et commence à prendre la parole. Tiens ? Il était partit ? Je ne l'avais même pas remarqué, il faut dire que ceux qui attire mon attention sont l’extraterrestre pour ses informations et l'humain complètement taré pour ses intentions.
J'écoute tout de même ce que l'enfant a à dire et il m'est impossible de me retenir de sourire en entendant son monologue. Il me fait un peu penser à moi lorsque j'étais enfant, lorsque j'étais un idéaliste voulant protéger le monde entier. A cause de cela, malgré mon égoïsme légendaire, je ne peux pas m'empêcher de me sentir un peu content pour lui pour avoir pu grandir à la suite de ce combat. Il s'est trouvé un objectif, il sait qu'il ne peut pas le réaliser à son niveau actuel et malgré son âge il réalise ce qu'est la mort. Ce n'est pas pour autant que je le félicite ou le complimente, faut pas déconner non plus !

Après ce discoure de l'enfant, on a de nouveau droit aux paroles du guerrier alien. Celui ci semble avoir une histoire particulière : une machine à tuer qui a finalement un bon fond. Il continue ce nouveau monologue en nous complimentant. Selon lui nous avons un potentiel que lui ne possède pas, nous avons des verrous qui nous permettront de devenir bien plus fort si on trouve la clé pour les ouvrir ... Il est tout de même difficile de croire que l'on a la possibilité d'être bien plus fort que lui après l'avoir vu tuer l'envahisseur si facilement. Il continue son explication sur le potentiel des humains, cette race serait capable de le dépasser ... En entendant cela je claque la langue et prend la parole


" Les humains ne sont pas si fort ! Même face au danger ! "

Je n'écoute qu'à moitié ce que l'alien dit ensuite, je reste concentré sur ce soit disant potentiel humain. Quelle connerie ! Je n'y crois pas une seule seconde ! J'étais humain autrefois, j'ai dû faire face à une armée de démons, aux généraux de cette armée et à leur chef ! La première fois que j'ai découvert le pouvoir du Ki j'étais certes en danger de morts face à un des généraux de ce tyran démoniaque ... Mais les humains ne peuvent tout de même pas devenir plus fort que ce type ! C'est pour cela que j'ai dû devenir un démon ! Je n'avais pas le choix ! Sinon je n'aurais pas pu être assez fort ! Je serai mort face à ce tyran !
Du calme ... Je commence à m'énerver ... Il faut que je frappe un truc ! Mon bras droit commence à trembler après avoir entendu cette connerie ! Je veux frapper ce mec en plein visage, mais je finirai tranché en deux avant même de pouvoir me lever de cette chaise !

Lorsque j'en ai la preuve, je me fixe et me retrouve pétrifié d'une seconde à l'autre. Comment ce mec peut être si rapide ?! Il était sur le canapé à l'instant, et le voilà à côtés de moi avec la main posée sur ma tête ! Il a ressenti ma colère ? Il a donc décidé d'en finir avec moi ? Je suis surpris de constater que cela n'a aucun rapport avec mes intentions, puisque lorsqu'il retire sa main il parle des verrous présents pour les démons. Donc il pense que je pourrai un jour le dépasser ?
Je le regarde s'installer de nouveau, à présent calme et irrité en sachant à quel point il serait facile pour lui de me tuer s'il lui en prend l'envie.

Maintenant cloué sur place et avec le coeur qui continue de battre plus vite qu'il ne le devrait à cause de cette frayeur, j'écoute la suite du monologue du géant. Voilà qu'il nous apprend que quelqu'un a réussi à vaincre un dénommé Freezer, un des empereur de l'empire galactique alors qu'il est selon l'alien capable de détruire une planète sans difficulté. Moi qui avait une haute estime de moi même, je découvre que je suis en vérité incroyablement faible. Cela m'attriste plus que ca ne m'irrite, je baisse la tête et regarde mes mains, je les vois trembler légèrement. J'étais fier, confiant et voilà à quoi j'en suis réduit ... Je me sens décourager, mais je ne veux pas abandonner. Il en est pas hors de question ! C'est pourquoi lorsque le plus fort d'entre nous avoue que je suis un mystère, je lui répond


" Je veux protéger la Terre et mettre fin à l'existence des démons, même si j'en suis un moi aussi ... J'ai du mal à prendre conscience que mes objectifs m'amènent à être l'ennemi de deux empires ... "

Je balaie ensuite la pièce du regard pour voir toute les personnes présente, mon regard s'arrête un peu plus longtemps sur l'enfant que le taré, puis je regarde de nouveau le guerrier d'une autre planète. Je pense qu'il est clair dans mon regard que je n'apprécie absolument pas ce que je m'apprête à dire

" Je pense que cela fait de moi un de tes alliés "

L’atmosphère est vraiment sérieuse dans cette pièce, pour ma part je me rends compte de l'immensité de l'univers et de la ridicule place que j'y aie. Sans compter le fait que dans une même salle il y aie un humain, un démon, un demi-sayajin et un extraterrestre dont j'ai pas retenu le nom du peuple. Et, en un instant, ce sérieux fait place à de la légèreté lorsque la propriétaire de la maison annonce que le diner est prêt. Ce changement soudain d'ambiance me fait soupirer, mais manger un plat cuisinier ne peut que me faire du bien après tout ce qu'il s'est passé. Je me lève à mon tour pour rejoindre la table en espérant manger de bonnes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 256
Age : 21
Zénies : 4740

Données du Personnage
Power Level: 10 455 856
Power Level en Kili: 209
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Mar Jan 12, 2016 4:37 pm






Un repos bien mérité


Enfin...




Campé sur le pas de la porte, entendant quelqu'un monter les escaliers, probablement Hiro puisque je voyais mal quelqu'un d'autre se promener dans la maison, je laisse mon regard se promener sur l'extérieur de la maison. Se faisant, j'obtins rapidement la confirmation que nous n'étions plus en ville... A vrai dire tout ces arbres, cette verdure, n'étaient pas sans me rappeler le trou paumé près de la tour Karine. C'est vrai que nous n'en étions pas si loin que ça !  Et puis... Ça n'est pas si déplaisant à observer, c'est même quelque part reposant. Bon, pas que le paysage présente un intérêt crucial, mais il était loin d'être laid, et il m'est bien plus facile de faire le point de me concentrer, en observant cela qu'en étant face à ce coupable ! Qui plus est ce n'est pas parce que je tourne le dos autres que je ne les écoute pas. Après tout ce n'est pas parce que je suis ... Irrité, que je vais laisser passer des informations.

Je ne peux ainsi retenir un léger sourire alors que Gray, après avoir avoué son ignorance quant à ces fameux démons, diminuant encore au passage la crédibilité de leur existence, mentionne notre première rencontre.  Des démons en aurait été responsable ? Comme c'est arrangeant ! Je m'apprête par ailleurs à m'y répondre, quand par quelques mots, la personne qui aurait le plus intérêts à se taire actuellement prend la parole, et ... M'insulte, purement et simplement. Serrant le dent, les poings serrés, je ne sais pas dans le fond ce qui me retient de tout simplement me jeter à sa gorge et en finir ! Qu'on puisse en finir avec lui et ses inepties... Mais il y a Gray, encore et toujours, mon instinct à son égard s'est un apaisé, mais j'ai bien senti de quelle puissance il pouvait faire preuve sous son vrai visage… Et cela m'amène à finalement ranger mon senzu, avec Gray dans les parages ce n'est pas ça qui fera la différence, il me faut juste trouvé le bon moment... Alors finalement, je me contente d'un léger soupire, répondant sur un ton mêlant agacement et ironie.

"Un souvenir plaisant, bien que frustrant et plus trop d'actualité ! Frustrant car justement c'est un autre qui l'a réellement tué, en quelque sorte. Et non j'ai bien quelques petits... Dons, mais rien à voir avec de la magie..."

Pour autant après avoir bu cette eau qui m'avait rendu plus puissant et avoir pris connaissance des Senzus, je ne peux pas nier que cette dite magie existait, mais non j'ignore si un individu peut en user lui même, et en tout cas je ne la maîtrise pas. Quelque part c'est un peu dommage, il doit y avoir des applications intéressantes de la chose ! D'ailleurs maintenant que j'y pense je ne suis pas sûr que l'emploi du terme bâtard par Gray, sous le toit de Hiro, soit des plus judicieux. Mais alors que je réfléchis à la pertinence de ses propos, m'évitant ainsi de trop me concentrer sur le coupable, le colosse se rapproche de moi. Par instinct, mon regard s'attarde sur l'arme dans son dos, je ne l'ai pas très bien vu en ville, mais je suis surpris en la reconnaissant clairement. C'est une copie de celle que j'ai brisée ? Il avait l'air de tenir à son arme, mais de là à la réparer, alors qu'elle resterait sans doute fragilisé... Hm j'en doute...

Mais même si je ne suis pas confiant de le voir s'approcher ainsi armé, je le laisse faire, haussant le sourcil, l'interrogeant du regard. Je ne tarde pas à savoir ce qu'il me veut, simplement m'inviter à revenir, mais avant même qu'il finisse sa phrase je roule des yeux, croisant les bras avant de lui faire face, les yeux clos, essayant de rester...Calme, avant de répondre à voix basse, afin de ne pas être entendu par autrui.

"C'est bon, je vous entends assez bien d'ici Gray... Et comme tu le dis tu me connais un peu. Trop pour que j'y aille par quatre chemins. J'ai accepté Hiro comme un terrien, car il a prouvé qu'il tenait davantage de son parent humain que de l'envahisseur. Je t'ai proposé notre marché, et te tolère, ainsi que les tiens, car nous avons un marché intéressant. Cela m'a été très difficile de laisser la vie à ces envahisseurs et à te voir laisser en vie leur meneur, mais je l'ai accepté. Mais... LUI... Non..."

Sans m'en rendre j'avais rouvert les yeux et relevé la tête afin de soutenir le regard de Gray, m'étant même un peu rapproché de lui, la main crispée, le visage déformée par un rictus...Et ma voix... Si elle est resté aussi discrète, la colère n'a fait qu'y croître au fur et à mesure de mes mots... Mais je suis maintenant... Bloqué, incapable d'en dire davantage. Je ne peux pas l'expliquer, je le sais juste, il est coupable, il doit payer...

Au moins Gray n'insiste t-il pas plus et retourne s'asseoir. Cela laisse le temps à Hiro de revenir, ayant troqué son dogi pour une tenue plus conventionnelle, prenant alors la parole afin de revenir brièvement sur ses semblables... Et son ressenti suite au combat, trahissant sa peur, et son pessimisme, qui m'arrachèrent une grimace exaspérée. Comment peut il être aussi inquiet après la détermination dont il a fait preuve ? C'en est... Décevant ! Enfin, au moins se rattrape t-il un peu avec son affirmation, mais de tels mots me sont pénibles, et je finis pour me retourner vers eux m'adossant au chambranle de la porte. C'est maintenant peine perdue pour essayer de rester calme. Enfin au moins j'en déduis que la gamine accompagnant Gray doit être cette fameuse Brassica

Mais en plus on dirait que c'est contagieux ces pleurnicheries ! Car si dans un premier temps Gray semble le rassurer quant à sa puissance  il s'attarde sur son passé... Et si c'est en effet intéressant d'apprendre d'où vient sa puissance et le fait que les siens sont visiblement assez ignobles pour s'amuser à mener de telles expériences, j'ai la désagréable impression qu'il commence à se lamenter sur son sort, sa résolution quant au fait de ne tuer personne me le confirmant d'ailleurs ! Bien sûr, c'est une belle histoire, mais que je trouve des plus ennuyeuse, et désespérante quelque part. Je suis tellement crispé par la chose que je ne peux profiter du court instant qu'il passe à savourer sa boisson, seule ma grimace traduisant ma pensée, alors qu'il reprends la parole.

Mais ce n'est pas vraiment mieux... Non pas que la question de la puissance n'est pas intéressante, mais cette histoire de verrou me perturbe un peu... Et comment diable peut il connaître notre potentiel ? Certes, au vu de la puissance qu'il peut déployer il s'y connaît sans doute mieux que moi, mais... Ça me parait juste fantaisistes comme explication. La puissance vient avec l'expérience et l’entraînement rien de plus ! Mais... je pense à son vrai visage, et aussi ce qu'avait fait le gros moche... Est ce cela les verrous dont ils parlent ? Est ce que c'est aussi ça pour le Saiyan aux cheveux blonds ?! Mais alors... Qu'est ce que c'est pour les humains ?! Ayant étudié un peu l'histoire cela aurait été consigné quelque part si un humain a subi de tels changement physiques ! Enfin visiblement à l'entendre, je le verrai tôt ou tard... mouais, en y réfléchissant c'est possible, mais je reste sceptique. Par contre j'avoue que si... S'il y a en effet des sortes de Saiyans dopé capable de vaincre Gray, ça me rassure encore moins vis à vis de ce peuple. Enfin, avec un peu de chance, il s'agissait de cet Arachitz dont il avait parlé, après tout ça colle, un saiyan mort qu'il connaît !

Enfin, malgré tout sa dernière remarque m'arrache un bref et léger sourire, m'amenant à commencer à répondre.

"Bah ne t'en fais pas tu l'as dit toi mê..."


Mais alors que j'allais poursuivre sur ce qu'il a dit sur mon potentiel de protection, le coupable prends la parole. une simple phrase, peut être anodine... mais le simple fait qu'il prenne la parole, suffit pour que le regarde de nouveau, et cela suffit pour me faire trembler de hargne, d'autant plus au vu du sens de ses propos... Parce qu'ils ont une possible part de vérité, oui, mais surtout parce que c'est lui qui le dit, lui qui n'est pas humain, juste un... un... Coupable ! De fait je m'approche un peu d'eux, à pas rapide, fixant son regard, avant de lâcher, presque dans un cri.

"TAIS TOI ! Ou alors peut être que tu voudrais le vérifier ? Rien ne me ferait plus plaisir, même si c'est vrai que je ne sais pas si on peut te qualifier de menace, une nuisance peut être..."

Bon sang... Ce serait tellement... satisfaisant s'il acceptait ! Une idée qui me satisfait, étirant mes traits couverts de sang séchés, comme ma tenue. Mais j'en doute, ça ne va pas être aussi facile, malheureusement ! Mais le temps que je parle Gray s'est rapproché de lui, en un seul instant, le touchant doucement... Avant de laisser échapper une phrase qui achève de me désespérer, laissant échapper alors que Gray retourne à sa place.

"Ooooh, vraiment ? Bon sang, On peut arrêter avec les pleurnicheries ! Hiro, quand on se bat, faut s'attendre à recevoir des coups...Et si tu commences déjà à avoir peur de perdre, il ne faut pas commencer à se battre, tout simplement ! Qui plus est, ce scénario de siège est vraiment ridicule, non seulement il y a bien d'autres guerriers, ce serait idiot qu'on soit tous au même endroit, hein ? Mais qui plus est s'il y a vraiment deux empires...Et bien si l'un s'intéresse trop à nous, l'autre va profiter de ça pour lui nuire, alors à moins qu'il soit idiots ils ne feront pas ça ! Enfin... Pour Hiro je peux encore comprendre, tu es encore un enfant... Mais, toi, Gray ? Oh bien sûr, ça expliquerait ces traces sous tes yeux, mais c'est grotesque ! Certes, t'as fais des choses maaaal, tu as tué, tu as été un peu manipulé, et alors ? Ne gâche pas ce que tu as gagné avec... Ca..."

Ma voix change fréquemment d'intonation passant de la colère à l'ironie et inversement, sans m'interrompre. Quant à ce "ça", je ne l'explique pas, mais il m'est évident... C'est comme Hiro ses peurs, ainsi que ses scrupules, qui le limitent ! Le passé qui le retient et le gêne maintenant ! Je ne vais pas m'en plaindre dans le fond, car après tout c'est bien ce scrupule de tuer qui avait assuré sa mort et ma survie lors de notre combat, mais... je ne sais pas...Cette... Attitude m'énerve, et je me replonge dans mon silence alors que Gray reprend la parole.

Il parle plus avnat des empires, de la mort d'un de leur chefs ,de la venue d'un autre... je devrais m'en réjouir... Mais quelque chose m'en empêche alors qu'il parle de ce Naraki, dont j'entends pour la première fois le nom...  Bien sûr je comprends qu'on souhaite avoir des alliés, même à l'encontre de nos envies. N'est ce pas ce que j'ai fais ?! Mais... Quelque chose me dérange, et ce mal de tête qui ne veut pas s'arrêter...

J'ai du mal à me concentrer sur la suite, nos gouvernement, le danger des deux empires... mouais, on verra, si nos dirigeant arrivent à se décider pour effectuer la moindre action ! Enfin, on verra...

Mais l'autre... ce Naraki... Ce coupable qui parle... Démon...Démon... Mais tais toi bon sang ! C'est... Douloureux, ça n'est plus seulement dans ma tête, mais dans tout mon corps. Arrête de mentir, je sais... je sias ce que tu es ! Et non, tu n'es pas un allié !

Et soudain... Tout se fait clair, la douleur s'efface en un instant la situation me parait limpide, presque comme si le temps se ralentissait. Une voix, féminine et inconnue nous appelle pour un repas. Hiro va chercher la gamine à queue de singe, Gray semble parler à quelqu'un, dans l'autre pièce, même Naraki, même le coupable, regarde vers cette pièce... C'est maintenant, ou jamais !

Un bref instant suffit pour tendre mon corps, et le suivant est bien assez pour me relâcher, et me jeter sur lui. Un bond rapide et brutal, alors que j'essaye à son terme de lui saisir la gorge d'une main pour l'enserrer et de le frapper au visage de l'autre. Je n'ai pas d'arme, pas la moindre petite lame, mais si je m'y prends bien, les poings suffiront... Et je m'entends hurler, alors que je ne pense même pas ces mots, mais que je suis libéré de ma douleur

"Menteur ! Coupable ! COUPABLE ! Tu étais là ! Je vais prendre ce que mes prières ne m'ont pas donné !"

Plus rien ne compte que... Le faire souffrir... Le tuer... Frapper... Me venger... De quoi ? ... Quelle importance ?

-------------------------------------------------------------------------

Les autres personnes avaient pu remarquer quelque chose d'étrange chez Ferliost. Son énergie paraissait... instable, croissant et diminuant au fil de la discussion, sans logique apparente, les variations les plus importantes se faisant conjointement à ses mimiques de douleur... Ceux dotés des sens les plus fins avaient peut être pu entendre le son de gouttes tombant au sol, juste avant que Ferliost ne s'élance ou en voir le résultat au sol... Mais de tous Naraki était maintenant le mieux placé pour en voir la source sur le visage de Ferliost, des larmes... Enfin si on pouvait ainsi appeler le filet de sang qui s'écoulait de son œil droit, s'ajoutant au sang du Saiyan qui lui couvrait encore en partie le visage et maculait ses vêtements...

Explication:
 




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Jeu Jan 14, 2016 9:30 pm


La violence c'est mal m'voyez

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro


Le dîner était finalement prêt, après quelques minutes où les guerriers discutèrent de divers sujets. En fait, tout était calme quand soudain, après que chacun ait fait part de ses doutes et de ses peurs, Ferliost se joignit à la conversation, ayant repris le peu de couleur qu'il avait perdu plus tôt. Cependant, il ne semblait pas encore rétabli mentalement, son ton agressif faisant sursauter le gamin, qui le regarda avec des yeux interrogateurs, qui semblaient demander ce que le Terrien avait depuis la fin des combats. Le fou semblait réellement sur les nerfs, tel un loup affamé qui se défoulait sur de pauvres bêtes. Dans ses yeux, Hiro put voir, un bref instant, un étrange mélange de haine pure, de tristesse et de peur. Non, pas de la peur, mais autre chose d'indescriptible. Peut-être était-ce relié au passé du jeune homme face à lui. Après tout, les yeux étaient en quelque sorte le miroir de l'âme. Finissant de faire la morale sur le fait que les sentiments comme la peur ne faisaient pas bon ménage avec la guerre, il sembla se calmer, l'espace d'un instant. Kara entra ensuite dans la pièce et déclara que le repas était prêt. Tous se levèrent, l'invité au manteau vert et Naraki un peu plus lents que le reste du groupe. Soudain, alors qu'ils marchaient, le demi-Saiyajin entendit la voix de son coéquipier, qui hurlait avec rage. Se retournant, il fonça plus vite que les autres vers les deux retardataires, regardant avec un mélange de peur et d'incompréhension l'humain en train d'étrangler l'autre invité. le petit pouvait aussi sentir l'énergie de son compagnon, qui descendait très bas avant de remonter à environ 5 fois la puissance de Ferli. D'un mouvement, le gamin bondit, attrapant son ami par le col et essayant de le séparer.

-Relâche le! Il ne t'a rien fait!

Mais d'un mouvement rageur, l'humain le repoussa, l'enfant retombant en arrière et se cognant la tête contre la table. C'est alors qu'il remarqua le sang. Pas celui qui Ferliost n'avait pas enlevé après ses combats...non...celui de son œil. Le liquide rouge semblait couler telles des larmes tandis qu'il était bien décidé à tuer l'être à la queue de démon. Le petit guerrier tenta de se relever, mais retomba au sol, étourdi. Le coin de table avait bien cogné sa tête, du sang couvrait ses cheveux. Soudain, une voix se fit entendre derrière le jeune, qui avait des larmes sur le bord des yeux.

-Hiro! Ça va?!

S'accroupissant à côté du petit, Kara regarda sa tête, qui était un peu creusé à cause du coin du bois. Elle le prit dans ses bras et, d'un petit bond, se retrouva derrière la table, allongeant son enfant sur le divan. Mais elle se retourna rapidement vers l'invité qui faisait du grabuge, des flammes dans les yeux. Soudain, sa puissance doubla tandis qu'il serrait les poings, son aura faisant voler la table face à elle et les quelques chaises sur lesquels il n'y avait pas de poids.

-Personne ne nous attaque dans MA maison et personne ne fait mal à MON FILS!

Elle posa ensuite deux doigts sur la nuque découverte du jeune homme face à elle, des éclairs illuminant son corps. Soudain, ceux-ci convergèrent dans sa main et pénétrèrent l'épiderme du Terrien. Soudain, les éclairs bleus, à l'intérieur du corps du fou, se transformèrent en chaîne, qui s'enroulèrent autour des muscles de l'humain. Ceux-ci, en serrant d'un coup sec, détendirent le corps de l'étrangleur, qui détendit ses doigts sur le cou de l'autre invité, et le paralysèrent durant quelques secondes, environ trois. Soudain, d'un mouvement rapide et puissant, Kara attrapa le manteau vert par derrière et balança Ferliost sur le mur. Heureusement, ceux-ci pouvaient résister à un Oozaru, ce qui empêcha la maison de se briser lors de l'impact. Et voilà, le problème était réglé, mais la mère du petit était encore fâchée, prête à en découdre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 689
Age : 22
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Sam Jan 16, 2016 11:17 am


Gray avait été surpris par la réaction de Ferliost. Après tout, il pensait qu'il arrivait à peu prés à se contrôler... Mais là, face à Naraki un ancien Terrien... Il refusait de le croire ? Ferliost était définitivement plus tordu qu'un scientifique de Démonius. C'est d'ailleurs pour cela que le Rayden s'était levé. Avec sa transformation, il était à peu près sûr de dominer Ferliost. Mais sérieusement... Ici et maintenant ? Ce n'était pas le moment. Sans compter que sa sale gueule s'arrangeait pas avec sa transformation.

"FERLIOST ! Tu te calmes, ou je te calme ! T'as peut-être un putain de potentiel, et tu me dépasseras sans doute dans l'avenir, MAIS ICI ET MAINTENANT, JE PEUX TE LATTER."

Fit le Rayden, qui plaqua l'humain projeter contre le mur... Avant qu'une main se pose près de Ferliost. Plus douce et féminine... Ilias.

"Ecoute. J'ai rencontré les dieux de votre dimension. Enfin... C'est un grand mot. J'en ai rencontré UNE. S'ils ne luttent pas contre les démons, c'est... c'est en autre parce que ce sont des bras cassés en sous effectif, qui essaie juste de maintenir l'enfer et le paradis séparé."

Elle posa sa main sur l'épaule de Ferliost...

"Mais moi, je suis forte ET expérimentée avec les démons. Et bien que cela m'arrache la gorge de le dire... Ce... Ce démon ne ment pas. C'est réellement un ancien humain qui veut protéger la Terre. Crois moi, je suis normalement du genre "Châtiment divin" et on pose les questions ensuite. Mais là, je fais une exception... Notable."

Gray la regarda assez étonné. Alors elle avait rencontré des collègues de cette dimension ? Alors pourquoi faisait-elle la moue.

"Enfin. Ce n'est pas grave. Gray ? Lâche le. Ce jeune homme a besoin d'une chose plus que de coups de poings..."

Ilias fit une bise sur la joue de Ferliost... qui vit ses saignements s'arrêter et ses vêtements devenir propres.

"C'est de savoir qu'il n'est pas seul. T'étais pas non plus aussi gentil quand on s'est rencontré je te rappelle."

Brassica qui était derrière hocha la tête.

"T'as fait péter une étoile !"

Gray rosit un peu gêné.

"Un système vide ! Ca manquera à personne..."

Ouais bon... sérieux, on devait le lui rappeler.

"Et je devais vérifier le canon..."

Tu t'enfonces mec.

"Bref, si vous êtes calmé maintenant, j'ai la dalle. J'ai littéralement rien bouffé depuis que je suis mort, alors je voudrais avoir UN, au moins UN repas peinard. C'est trop demandé ?"

Fit le rayden un peu désespéré par la conduite de ses "alliés"


© By Halloween sur Never-Utopia

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Mer Jan 20, 2016 7:43 pm

Alors là ... Je dois bien avouer que pendant quelques instants je n'ai absolument rien compris sur ce qu'il se passe ! Je me doutais bien que cette réunion de guerrier ne pouvait apporter qu'un bordel pas possible, mais à ce point ...
L'humain complètement fou commence à péter un câble, dire que je pensais être colérique et instable je me rends compte que finalement je suis plutôt calme et lucide comme type, enfin, quand l'autre taré est dans les parages ... Il faut aussi dire que je ne fais rien pour le calmer, au contraire tout ce que je dis semble l'amener de plus en plus dans une folie meurtrière et je commence à en avoir marre de ses menaces ! Je sais que je suis loin d'être le plus fort ici, mais je vais pas non plus me laisser marcher dessus ! Pour l'instant je ne fais que le regarder en lui montrant que je suis prêt à me battre s'il veut à ce point m'affronter, même si après ce que j'ai vécu je ne suis pas en pleine possession de mes moyens, que ce soit en terme de puissance ou de mentalité.
Je laisse tout de même passer une fois de plus ses menaces en voyant qu'il semble en vouloir à tout le monde et que sa colère n'est plus uniquement dirigée vers moi, je n'en suis pas moins irrité et cela peut se voir à mon regard, aux veines qui apparaissent sur mon front et mes poing serrer laissant penser que je pourrais donner un coup à tout moment.

Malheureusement pour moi, j'ai commis l'erreur de relâcher ma vigilance envers le fou. Je pensais qu'il se calmerait ou qu'il partirait tout simplement, c'est pourquoi je l'ai quitté des yeux pour rejoindre les autres dans la salle à manger et prendre ce repas. Sérieux, quand j'y pense je suis vraiment stupide ! Comment j'ai pu ne pas faire attention à un homme aussi dangereux ? Ou plutôt pourquoi ai je voulu supporter ses menaces aussi longtemps ? Si la dernière bataille n'aurait pas eu lieu ca fait longtemps que je lui aurais bondis dessus pour lui en coller une ! Je ne sais pas moi même pourquoi je ne l'ai pas fait ... Résultat : C'est lui qui me saute dessus pour me frapper alors que j'ai le dos tourné. Je ne m'y attendais pas, il n'a donc aucun mal à agripper et me frapper autant qu'il le veut et je ne peux en vouloir qu'à moi même.
Dans cet position, j’essaie bien évidemment d'échapper à l'emprise de ce fou en le poussant ou en le frappant, mais rien à faire ! Il est vachement résistant cet enfoiré ! Et mine de rien il tape bien fort !


" Dégages ! "

J'essaie de le repousser mais rien à faire, en plus d'être résistant j'ai l'impression qu'il est en transe en continuant de m'accuser, toujours sans dire pourquoi d'ailleurs. Je peux clairement voir ses larmes se mélanger au sang qu'il a sur son visage avant de tomber sur le sol ou même sur moi à cause de l'agitation. En parlant de sang, le miens apparait également sur mon visage à cause des blessures que l'humain m'inflige. Il ne me frappe pas longtemps, mais j'ai pourtant l'impression que cela dure plusieurs minutes. Heureusement les autres guerriers présent dans la maison finissent par intervenir : d'abord le gamin qui tout comme moi ne peut pas faire grand chose face au fou, puis la mère de celui ci qui parvient à lui porter une attaque efficace avant de le balancer contre le mur suivi du géant qui s'interpose entre nous.

Il me faut un moment avant que je ne puisse me relever, je reste donc au sol le temps que la femme ailée annonce ce qu'elle a à dire. Il semblerait qu'elle soit une experte en extermination de démons d'après ce qu'elle dit, qu'elle ait rencontrer un dieu, ce qui ne m'étonne pas plus que ca en sachant que les démons existent, ce qui me surprend le plus est qu'elle me croit. Lorsqu'elle finit de parler, je me relève en titubant, ayant du mal à garder l'équilibre à cause des coup de poing que j'ai reçu en plein tête. Je tombe légèrement sur le côtés mais me rattrape au dossier de la chaise se trouvant à côtés de moi, puis j’essaie du mieux que je peux de rester debout tout en faisant quelques pas vers l'autre taré


" Toi ... J'ai supporté toutes tes menaces jusqu'à maintenant, je comprends que tu ne me crois pas ... Si je serais encore humain j'aurais eu la même réaction que toi ... Mais là c'est trop ! Alors écoutes moi, gamin ! Oui, les démons existent ! Je suis un démon ! Mais à l'origine j'étais un humain, tout comme toi ! Tout cela remonte à presque trois siècles ! Je n'ai pas eu le choix, j'ai dû devenir un démon pour rapidement gagner en puissance et ainsi pouvoir protéger ceux qui m'étais cher ! Et depuis j'erre sur Terre pour tous les exterminer ! Alors je ne peux plus supporter qu'on me mette dans le même panier que ces créatures ! "

Pendant que je parle l'une de mes capacités s'active : l'omniprésence. Ma présence envahie la maison entière, ceux ressentant le ki ne peuvent donc pas savoir où je me trouve précisément si je ne suis pas dans leur champ de vision. Etant face à tout le monde cela n'a strictement aucune utilité, cela ne sert qu'à gonfler ma présence et ainsi prendre plus d'ampleur alors que je raconte mon passer. Cette technique s'est activé à cause de la colère qui commence à exploser en moi, je n'ai pas élargit ma présence volontairement mais par pur instinct pour avoir l'air plus menaçant et parler sans être interrompu.
Je ne laisse pas le temps à l'humain de répondre quoi que ce soit, je le pointe du doigt et reprend la parole, toujours en gueulant


" Et quand tu fais une crise de folie, essaie au moins de te faire comprendre ! Ca me saoule de plus en plus que tu me traites de coupable et de menteur sans même donner ne serait ce qu'un indice sur ta haine envers moi ! "

Une fois ce monologue terminé, mon omniprésence disparait aussi vite qu'elle est venue, n'ayant plus besoin de garder l'attention sur moi et n'en ayant pas besoin pour me battre.


Technique utilisé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 256
Age : 21
Zénies : 4740

Données du Personnage
Power Level: 10 455 856
Power Level en Kili: 209
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Mer Jan 20, 2016 11:03 pm






Un repos bien mérité


Rage contenue.




Ils ne comprennent pas ... Aucun d'entre eux... Ils ne savent pas ! Ils ne savent pas ! Lui... Lui et ce qu'il a fait ! Mais moi, je le sais, et je vais le faire payer, peu importe ce qu'ils feront pour m'en empêcher, il va payer pour tout... Pour tout ça ! Alors je frappe, je finis par sentir une sensation chaude, liquide, sur mes mains, son sang, et je ne peux retenir alors un léger rire. OUI ! Comme ça ! Continue de saigner jusqu'à te vider, jusqu'à mourir ! On ne te demande rien de plus...

Mais mon rire s'interrompt alors que je sens un poids sur mon épaule, négligeable, mais tout de même fâcheux. Hiro... Le nom traverse mon esprit, mais il n'est pas important, ce n'est qu'une gêne, une nuisance, mais dont je dois me débarrasser ! Sinon, comment savourer pleinement mon triomphe ? D'autant plus qu'il parle trop... Et d'un simple geste, sans relâcher ma proie, je fais lâcher prise à ce morveux.

Cependant, il risque de revenir, je suis trop lent, pas assez rapide... Et il y a les autres, Gray cette femme ailée, je dois en finir maintenant ! Juste un peu plus de force et il cédera, c'est sur !  Un bref instant, un son mat m'amène à m'interrompre, comme si un danger était imminent, mais quelle importance finalement ?! Il doit juste payer, peu en importe le prix ! Juste un coups, un de plus....

Alors... Pourquoi ? POURQUOI ? Corps ! Arrête ça tout de suite ! Obéis moi ! Ne te retiens pas, il doit mourir ! Alors pourquoi refuse tu de bouger ? Pourquoi je me sens soudainement si faible ?! Bon sang... Tu n'as pas le droit ! Pas si près du but ! Ne le relâche pas !

Et je ne comprends que trop tard que ce n'est pas mon corps le coupable, et ce plus précisément alors que je ressens, un bref instant, une prise, une tension au niveau de ma cape, qui m'étrangle... Avant que je ne sois projeté, sans pouvoir résister. Mes pieds quittent terre, et je me sens voler pour un moment, avant de ressentir un violent choc qui parcourt tout mon corps. Je prends une brève pause, assimilant la situation, je suis contre un mur et je ne ressens nulle douleur. Hiro est au sol visiblement inconscient, une gêne de moins donc, mais reste cette femme, sa mère, entre moi et ma proie, prête à me faire face et... Gray.

Et j'ai juste le temps de penser à son nom, de saisir la vision de sa véritable forme, de comprendre qu'il s'élance vers moi... Avant d'être brusquement maintenu au mur, duquel je comptais prendre appui pour m'élancer. Ngghhh... Je ne devrai pas être vraiment surpris, après tout malgré leurs quelques conflits, l'envahisseur protège ses semblables, hm ? Et pourtant c'est moi qu'il blâme ! Quelle hypocrisie ! Et oui... Oui Gray tu es plus puissant que moi, mais pour combien de temps ? Et est ce que cela sera vraiment important le jour où je t'atteindrai de mes lames ? Mais ce n'est pas ce qui compte là, non...

"POURQUOI GRAY ?! Il n'est pas une part de notre accord, de quel droit est ce que tu..."


Soudain, une saveur, acre, ferreuse, m'emplit la bouche, très brusquement. Assez pour m'interrompre dans mon élan, me faisant avoir un léger sursaut, avant de recracher ce qui m'eplit la bouche. Du ... Du sang ? Pourquoi est ce que je saigne ? Pourquoi... Pourquoi est ce que j'ai aussi mal ? Ce n'est quand même pas ce simple choc qui me fait tant souffrir. Non... Non ce n'est pas ça. Il y a autre chose, mais quoi ? Je n'arrive pas à réfléchir, j'ai si mal... Trop mal...

Mais je peux encore entendre... Et ma vision, même brouillée d'un voix rouge parvient à se tourner vers cette voix, cette voix qui m'attire et me repousse... Que j'ai tant attendue et que j'ai fui... Celle de cette femme ailée, cet ... Cet ange, le mot me revient, tout comme son nom, Ilias... Et malgré ce que j'éprouve, malgré ma douleur je l'écoute.

Et ainsi, elle m'apporte en premier temps une réponse à une question ancienne, oubliée, enfouie. Le silence des dieux, leur passivité... Ils étaient juste impuissants. Quelques part je m'en doutais déjà, mais l'apprendre, voilà qui m'apaise quelque peu, effaçant même un peu la douleur. Bien sûr, elle ne tarde pas à revenir, alors que le goût du sang persiste, mais je m'en moque, mon regard tourné vers l'ange, ma main se posant sur la sienne alors que je la sens me toucher... Mais malgré l'attention que je lui dévoue, oubliant presque Gray et sa prise, je ne peux m'empêcher de me crisper, serrant ma main sur la sienne,  alors que je l'écoute. Elle... Elle croit ce démon ? Qui prétend être un humain ? Mais comment... Comment un humain peut il devenir un démon ?! Ça n'a pas de sens ! Surtout si comme elle le dit elle châtie avant de poser les questions, ici la question ne devrait même pas se poser ! Pourquoi on ne me croit pas alors que j'affirme, que je sais, qu'il est coupable ?!

Et pourtant elle me fait douter. Je le sais, mais pourquoi ? Comment ?  Je suis incapable de le dire, rien qu'y penser me fait mal à la tête. Ce n'est que lorsque Gray me relâche que je crois avoir une réponse, un élément...  Mais si la précédente phrase de l'ange m'a échappé, je sursaute à son léger bisou, mon corps se réchauffant alors légèrement, mon esprit s'embrumant un peu avant de s'apaiser… Qu'est ce qui lui a prit ? Je n'en ai aucune idée, mais alors je sens la douleur disparaître soudainement, tout comme le goût du sang, deux choses qui m'étonnent et me laissent... Étrangement vide, me faisant même tituber, alors qu'Ilias prononce une dernière phrase qui me ... Trouble ? Pas tant sur la question de la bonté de Gray, que sur le fait d'être seul. Qu...Quelle importance ? Dans le fond je l'ai toujours un peu été, mais qu'est ce que ça change ?!

Seulement alors que s'entame un débat curieux, concernant la destruction d'un système solaire par Gray, ce qui m'amène à penser qu'il s'agit d'une exagération, j'entends la voix...Cette fichue voix... Ma proie, le coupable...Et sa manifestation chasse la brume que la douleur et les mots d'Ilias ont jetés sur ma pensée, mon esprit, mon corps se tend de nouveau, prêt à bondir. Ngghh… Je sens… Je sens sa présence tout autour de moi, partout en cette pièce, omniprésente, sa présence, sa culpabilité ! Malheureusement, tout les regards sont sur moi, l'attaquer ne servirait à rien, alors, quelque part contraint, je l'écoute, lui et ses mensonges. Passons sur cette histoire d'humain démonifié, cette fameuse guerre dont il parle, il y a 300 ans... Bien sûr que je la connais, ayant été évoqué lors de mes cours, mais il n'était pas question de démon dans cette guerre, seulement d'un grand conflit ! Tss, il ne fait que s'enfoncer !

"Tsss... Je connais cette guerre, on en a peu de traces, mais... Mais rien n'indique que ces fameux "démons" en aient été à l'origine."


Ma voix ne laisse transparaître aucun doute, ce n'est pas parce que j'ai manqué quelques cours que je ne connais pas ma leçon ! Mais... pourtant quelque part, je me souviens. Je me souviens de quelques textes, écartés par nos professeurs, mais qu'ils avaient mentionnés, des légendes parlant de monstres, d'horreur, de démons durant cette guerre. Mais ce ne sont que des légendes, rien de plus. Et pourtant... Cela fait quand même beaucoup...Et ma tête me fait de plus en plus mal... Ayant relâchée la main d'Ilias je porte la mienne à mon front, comme pour contenir cette douleur. Pourtant je n'ai pas pris de coups à la tête !

Cela ne m'empêche pas de soutenir le regard de l'unique oeil de ce coupable, alors qu'il conclue ses propos. une crise de folie ? Tss je n'ai été aussi lucide qu'à l'instant où je me suis jeté sur lui ! Quant à me faire comprendre, des indices, en ai je vraiment besoin ? Je le sais, c'est tout !

Mais je comprends alors que cet élément que j'ai saisi, il y a quelques instants est concerné par cela, est la réponse à sa remarque... Peut être... Peut être que si je le dis ils comprendront. Relâchant alors ma tête, me redressant, les poings serrés, je finis par soupirer.

"Je le sais, c'est tout... Quant aux indices, je... Je ne peux pas..."

Cela me libère, la douleur en mon crâne disparait alors que je prononce ces mots... Mais ils ne sont pas seuls, en murmurant d'autres,  sans doute seulement audible par la personne la plus près de moi, l'ange.

"... Je ne veux pas."

Dans le fond je ne sais même pas pourquoi je dis ça... Je sais juste que c'est cela, tout comme pour ma certitude de la culpabilité de ce borgne... Mon corps tremble, mais ce n'est pas de hargne cette fois, je sens une chose chaude et humide glisser de mes yeux, mais ce n'est pas du sang… Et d'une main je cherche à m'accrocher à quelque chose, la chose la plus proche… Et il s'agit du bras d'Ilias, sur lequel je me crispe, sans pour autant chercher à lui faire mal.

Pourquoi est ce que je pleure ?

Pourquoi est ce que j'ai si peur ?!

Détail:
 





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Dim Jan 24, 2016 9:09 pm


Mal de tête

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro

Après avoir tenté d'arrêter Ferliost, qui semblait bien décidé à étrangler Naraki, Hiro se retrouva au sol, sa tête se heurtant violemment contre le coin de table. Par terre, il tenta de se lever, mais il était bien trop étourdi, du sang coulant de sa plaie. Sa mère, arrivant après, parvint à séparer les deux combattants, envoyant le Terrien contre un mur, la bâtisse semblant subir moins de dégâts que le guerrier. Ayant mis son enfant sur l'un des canapés pour qu'il se repose, elle se mit entre lui et le fou, mais les autres invités, le colosse et la dame, arrivèrent à la suite, commençant à calmer l'attaquant. Ils parlèrent alors un peu du passé, se concentrant surtout sur les mauvais moments que tous avaient subis. Ilias commença à parler des Dieux, qui ne pouvaient rien faire face aux démons, confirmant que l'un des amis du métis était un être mauvais. Ou plutôt supposé l'être, car contrairement aux légendes et aux rumeurs, il semblait aussi normal au niveau caractère qu'un humain, quoiqu'un peu froid et distant. Kara se calma donc, abaissant son aura à la base. La mère doutait qu'elle aurait pu rivaliser avec lui, mais protéger son enfant était sa priorité. Ses cheveux, agités par l'énergie qui se dégageait d'elle plus tôt, reprirent un aspect normal, ne volant plus dans tous les sens. La jeune maman s'avança vers le jeune homme, le prenant doucement par les épaules alors qu'il commençait à sangloter, l'emmenant sur la deuxième chaise berçante, légèrement éloignée de celle de son autre invité qu'il avait failli tuer. Pendant qu'elle lui faisait prendre place, elle repensait aux énergies dégagées par les deux êtres, qui s'étaient laissés envahir quelques minutes par la rage. Leurs puissances avaient littéralement envahi les alentours, comme s'ils devenaient des bêtes féroces marquants leurs territoires. Ces gens étaient-ils dangereux pour Hiro? Soudain, elle entendit gémir sur le sofa et se retourna, regardant son fils qui saignait encore du crâne.

-...Aïe...ma tête

Se penchant sur son petit, elle tourna le regard vers l'humain à la cape, un regard légèrement chargé de reproches, mais tout de même doux.

-Pas besoin de révéler ce qui te pèse sur le cœur si tu ne le veux pas, mais évite de tenter de tuer des gens sans t'expliquer, d'accord? Surtout pas chez moi et surtout pas en blessant mon fils. Ilias...tu pourrais le soigner? Il n'a pas eu l'air d'apprécier le coin de table.

Se relevant, elle attendit donc que son fils soit remis sur pied avant de lui poser une bise sur la joue...et de lui flanquer une baffe derrière la tête, lui écrasant celle-ci contre le canapé.

-Combien de fois dois-je te dire de ne JAMAIS baisser ta garde?! D'une simple poussée, il t'a mis KO! Tu as vraiment besoin d'entraînement.

Ne comprenant pas, l'hybride se releva, essuya son visage rouge et sourit un peu, regardant les autres. Il avait senti l'énorme puissance de l'ancien dénommé Shiroi avec toutes ces variations et il avait pensé qu'il réussirait à le maîtriser...mais ça avait été peine perdue. Cependant, il n'avait pas eu peur, non. En fait, depuis cette lame dans son ventre et le discours précédent du Terrien, il avait pensé que jamais son coéquipier ne lui ferait mal. Et heureusement, sa blessure n'était que légère. Le demi-Saiyajin se releva d'un bond, remarquant au passage que ses vêtements étaient propres, sans aucune trace de sang.

-D'accord, je ferais attention la prochaine fois. Mais là, j'ai vraiment faim. Bon, on va manger? Et Gray, c'est vrai que t'as fait péter une étoile?

Commençant à se diriger vers la salle à manger, le gamin espéra que les autres le suivaient. Son inconscience et sa naïveté après toute cette agitation pourrait, un jour, causer sa perte, mais pour l'instant il s'en fichait: Hiro allait devenir aussi fort que ces grands, il se l'était promis!
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 689
Age : 22
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Mar Jan 26, 2016 5:49 pm



"Je te dis de te calmer car ton corps doit gérer toute la force que t'as obtenue ! Tu vois bien ! Même avec les soins d'Ilias ton corps menace de lâcher à tout moment ! Alors essaie de te détendre... Ouais non. De te contraindre au calme le temps que ton corps soit en état. Et cela passe par un bon repas."

Fit Gray en soupirant face à Ferliost. Pourquoi ils étaient pas plus censés autour d'eux ? En tout cas Ilias semblait arriver à ... à l'arranger un peu. Un peu gêné, mais apparemment moins qu'avant la mort de Gray, Ilias entoura de ses bras Ferliost.

"Là. Ca va aller. Pleure un bon coup. Ca marche un peu."

Gray sentit la scène, en ayant un petit rictus... Mais ! C'était lui qui voulait être là ! Pas Ferliost...

"Bon. On va faire plus simple. Le premier qui parle mal à l'autre ou tente de l'agresser, je lui colle un pain. Ca c'est le premier point. Second point, j'aimerais sincèrement gouter de la nourriture humaine. D'après les infos que j'ai eu au Paradis, c'est la meilleure de la galaxie. Alors..."

Gray se rappelait quelques discussions qu'il avait eu avec différentes races et tout... Entre deux moments où il faisait chier Emna.
En bref, le Gray ne se sentait pas menacé et n'avait pas peur. Il était toujours le plus fort de la salle, il était en accord avec lui-même et plutôt heureux d'être de nouveau en vie...
C'est pourquoi le colosse se mit à suivre Hiro... Alors que Brassica était de nouveau à sa place.

Le colosse posa donc sa lame derrière lui, contre le mur... et prit les couverts.

"Bien... Maintenant il serait temps de passer à table non ?"
© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Ven Jan 29, 2016 5:42 pm

Il semblerait que les choses se calme pour de bon, je ne pense pas que l'autre taré me sautera de nouveau dessus pour le moment. Je pense cependant que si je le recroise un jour les choses pourrait dégénérer, sa haine envers moi ne disparaitra pas sans raison valable et je n'ai rien à lui donner qui pourrait le faire changer d'avis à mon sujet. Après tout il peut bien penser ce qu'il veut, lui non plus n'a rien à m'apporter et donc je me fiche totalement qu'il m'apprécie ou non, ca me fait juste chier qu'il ne puisse pas expliquer ses raisons. Il ne sait vraiment pas pourquoi il a une tel colère envers moi ? Lui même ne semble pas savoir de quoi je suis apparemment coupable et je ne peux pas accepter cela facilement. Pourtant il serait préférable que je n'ajoute rien à cela pour le moment, je ne suis pas en plein possession de mes moyens, je préfère donc éviter le combat pour aujourd'hui.

Je regarde celui qui m'a étranglé en repensant à ce qu'il a dit quelques secondes plus tôt : il semblerait que toute trace de monstres ou de démons à était effacé de l'histoire pour ne raconter qu'une simple guerre entre humains comme il y en a toujours eu. Voilà donc ce que l'on apprend aux enfants concernant l'époque où je suis né ? C'est tout de même un choque, j'ai dû faire face à des démons, affronter un tyran et ses lieutenant et tout cela n'est réduit qu'à une simple guerre !
Avec un peu de recul ce n'est pas plus mal de raconter cela aux enfants, à l'époque alors que tout le monde connaissait l’existence de ces créatures les humains vivait dans des villages dans la peur d'être attaqué, je ne sais pas si l'humanité aurait pu s'étendre à ce point en ayant connaissance des menaces existant dans ce monde ...
De plus bien que ca me fait chier d'avoir totalement disparu de l'histoire c'était aussi ce que je voulais à l'époque et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai abandonner ma véritable identité pour prendre le nom de Naraki, c'est également pourquoi je ne suis pas retourné auprès de mes proches quand tout était fini. Cependant, si il est aussi facile de modifier l'histoire ... qu'a t il bien pu se passer il y a plusieurs siècles, voire plusieurs millénaires, que l'on a décidé de cacher au peuple ?

Alors que je pars de plus en plus loin dans mes pensées, je reviens à moi en voyant la femme ailée enlacé l'humain qui semble perdu et en pleure. Difficile à croire que quelques instants plus tôt son regard ne reflétait que la folie et qu'il essayait de me buter ... Je dois bien avouer que j'ai du mal à ressentir de la compassion à son égard, déjà que j'ai du mal à en avoir tout court désormais.
Je ne vais pas rester debout à le fixer comme un con, je décide donc d'oublier ce type pour le moment puisqu'il ne devrait plus poser de problème dans l'immédiat, je me dirige donc de nouveau vers la table en répondant au gars tatoué au passage


" Ca me va. A la bouffe ! "

Je me demande bien ce que ca peut donner de mettre tout ce petit monde autour d'une même table, surtout après ce qu'il vient de se passer. Il risque tout de même d'y avoir une ambiance particulière : un froid entre l'humain et moi, une bonne relation entre le balèze et la femme ailée et les gamins qui s'amuse ensemble. Je dois bien avouer que même moi j'aimerais pouvoir lire dans les pensées en ce moment, juste pour savoir ce que se dira la propriétaire de cette maison face à cette scène. Sachant en plus qu'elle ne connait aucun d'entre nous, qu'elle sait qu'on s'est battu contre des envahisseur le jour même et que son fils a failli y passer.

Bref, pour ma part je prend une place au hasard et m'assois tranquillement en jetant un regard rapide vers les autres. La plupart semble bien décidé à manger et je dois dire que je commence moi aussi à être impatient de pouvoir goûter à un plat cuisiné correctement. Je n'ai pas d'habitation, d'habitude je dois donc me contenter de nourriture cuit sur un feu de camp puisque ma personnalité ne me permet pas d'aller dans un restaurant très souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 256
Age : 21
Zénies : 4740

Données du Personnage
Power Level: 10 455 856
Power Level en Kili: 209
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Dim Jan 31, 2016 2:23 pm






Un repos bien mérité


La haine, ça creuse




C'est étrange... Cette peur...Ces larmes... je ne comprends toujours pas leur présence, mais surtout, elle ne m'empêche pas de réagir aux propos qui me sont adressés. Au contraire même, c'est comme si mon attention venait de s’affûter, comme... Comme pour s'accrocher à quelque chose ? Mais en même temps, je ne risque pas de tomber, non ?

Quoi qu'il en soit, je ne peux échapper aux propos de Gray...Et je les entends bien, mais je ne comprends pas ce qu'il raconte ? Trop de puissance pour mon corps ? C'est quoi cette bêtise ?! Ma puissance c'est justement mon corps, et à quel point je suis capable de le pousser ! Parfois un peu trop je le sais... Ça expliquerait le sang, oui, mais en même temps je n'ai pas eu l'impression de vraiment me pousser avec ce coupable ! Ainsi je gronde faiblement, malgré mes larmes qui m'échappent encore.

"Tsss... ne dis pas de bêtises... Je ne suis pas malade à ma connaissance et je vois mal comment je pourrai me... Détruire moi même de la sorte ?!"


Et puis de toute façon... Je vais bien mieux maintenant, que ce soit grâce à Illias ou autre chose. Et puis j'ai toujours ce petit haricot en cas de nécessité absolu. Mais alors que je réponds à Gray, et que cette sensation de peur s'efface, que mes larmes cessent de couler, je suis surpris par l'étreinte de la femme ailée. Mon premier réflexe est bien sûr de la repousser... Mais l'envie de la chose m'échappe aussi rapidement qu'elle m'est venue, a cette simple étreinte toute mes craintes s'effacent pour un bref instant, et c'est en tremblant un peu que je saisis un pan de sa tunique, fermant les yeux... Je vois un signe religieux, j'entends des chants, et ce sentiment d'espoir...Trahi, mais d'espoir quand même. Seulement, je n'ai pas le temps de m'y attarder, d'y réfléchir qu'une voix m'interpelle, m'amenant à relâcher Illias et à tourner le regard vers la propriétaire des lieux.

Et ainsi, je fais face au regard accusateur de cette femme, à ses propos sévères. Je peux comprendre son déplaisir quant au fait qu'on se soit battu dans sa demeure ? Mais est ce ma faute si son fils a essayé de s'interposer ?! Je ne savais même pas que c'était lui à cet instant, du moins je n'en avais pas la certitude, et s'il est vrai qu'il m'a aidé à repousser les envahisseurs...Tout le monde peut se tromper dans son jugement, et se tromper de combat, en particulier un enfant. Et puis, le châtiment d'un tel coupable justifie amplement la destruction d'une aussi petite maisonnée ! Mais oui... Ça serait mieux sans.

Sur cette pensée mon regard s'attarde sur Hiro, et le sang qui coule de sa plaie. un sang partiellement Saiyan, issu d'un envahisseur. Pour autant ce n'est pas celui là que je veux, c'est l'autre... Et même en le regardant je n'ai pas de regret pour ma réaction, j'ai juste fais ce qu'il fallait... Cela lui servira de leçon, dirons nous. Par contre je ne peux retenir un léger sursaut, ouvrant grand les yeux alors que je vois la mère talocher son enfant avant de le sermonner sur son manque de puissance et les risques qu'il avait pris. Face à cela, je ne peux m'empêcher finalement de sourire doucement, tout simplement car elle a bien raison ! Il aurait pu tomber sur quelqu'un de moins sympathiques que moi et il aurait pu lui arrive des bricoles ! Alors il a tout intérêt à devenir plus fort en effet ! Après quant au fait d'avoir peur...Et bien je ne peux pas dire qu'il soit sur la mauvaise voie !

Mais pour autant… Pas plus que l'étreinte d'Illias que cette scène familiale ne me font oublier la présence de cet… Être, ce… Coupable… Rien que le regarder, me tend encore davantage, et ce malgré les propos de Gray qui me mettent en garde quant à sa réaction au moindre geste hostile. Hm… Ça serait justement une idée alors de pousser ma proie à ouvrir les hostilités, mais encore faudrait il trouver un moyen subtile pour cela… Mais suivant de manière assez incongrue sa menace il ne tarda pas à aborder la question du repas, précédé brièvement par Hiro et rejoint par Naraki, m'arrachant un haussement de sourcil… Et finalement un sourire. C'était là l'occasion, de laisser doucement être oublié ma hargne, mon animosité, afin de mieux agir par la suite ! Ce fut donc avec un sourire que je finis par répondre à Gray, jouant sur ses propos.

"La question, Gray, c'est… Affamé comme tu es, as tu vraiment l'intention de gâcher un pain sur un de nous deux ?"

Riant doucement je commence à les suivre, et comme gage de « bonne foi », je passe devant Naraki, observant distraitement la petite, de nouveau assise, et l'arme du Rayden posée contre le mur… Seulement au vu de leur vitesse cela ne signifie pas grand-chose pour moi, malheureusement.

Mais… Quelque chose ne va pas, je le sens moi même. D'ordinaire… Je peux faite disparaître ma tension, la contenir, pour qu'il n'en reste aucune trace, de ne laisser aucune aperçue de mon véritable visage à ceux que je côtoie, mais ici, elle m'est à fleur de peau. Alors même que chacun s’assoit, que le repas est sur le point d'être servi, j'ai moi même l'impression que quelque chose sonne faux dans ma comédie. Malgré l'étreinte d'Illias, les enjeux que j'ai avec Gray, la simple scène convivial entre Hiro et sa mère et, je dois l'avouer, l'attrait d'un bon repas après ces événements, j'ai… Je sais que je ne peux pas !

Je ne peux pas simplement m'asseoir et manger en compagnie de cet être comme si de rien n'était ! J'ai déjà tellement eu de mal à me contenir peu avant, je ne sais même pas si je saurai attendre de nouveau l'instant propice ! Mais en même temps… Même si son sort est tout ce qui m'importe réellement, quelque chose me retient encore un peu, tout ce qui pourrait être perdu par précipitation. La demeure, voir la vie, de Hiro et de sa mère, mon accord avec Gray.

Et puis, surtout… Hormis mon désir, rien ne pressait, hein ? Pour peu qu'Illias ait dit la vérité il ne commettra aucun massacre. Et puis, il était faible, si faible… Je pourrai le retrouver et l'éliminer à un autre moment, n'importe lequel. Aujourd'hui aussi, c'est vrai ! Mais, alors une idée me traverse l'esprit, et si… Si quelque part comme Gray, comme j'avais pensé pour Jiro, il pouvait me mener vers ses semblables ?! Après tout s'il prétend les traquer, c'est qu'il doit les connaître, savoir des choses sur eux, ou où les trouver, qu'il soit leur allié ou leur rival. Cela pourrait marcher, oui…

Mais il suffit que je pose mon regard sur lui et je sais que… Non, cela ne marchera pas, il y a quelque chose. Mais quoi ? Je ne le sais pas, et je n'entends rien. Bon sang… Pourquoi te tais tu ? Pourquoi me laisses tu seul ? Je sais que je n'ai pas beaucoup suivi tes recommandations récemment, mais là, j'ai besoin de toi ! … Le silence persiste, et de fait le choix reste mien…

Et c'est finalement un gargouillement qui m'arrache à mes pensées… Et mon choix se fait alors des plus pragmatiques. Je doute trouver un restaurant ouvert en ville, et la route jusqu'à ma demeure est assez longue. Or, j'avoue que je ne m'en étais pas rendu compte après mon réveil, et avec l'envie de faire payer ce coupable, mais j'ai faim… Trop faim à vrai dire pour pouvoir le supporter très longtemps. De fait ce repas m'est un peu obligatoire. De fait malgré mes réticences je finis par m'asseoir à une des places restantes qui, heureusement, n'est ni face à Naraki, ni trop près de lui. Avec un peu de chance cela va me permettre de l'oublier un peu…

"Et bien… Merci pour votre offre malgré les troubles que je vous ai causé… Mais je n'abuserai pas de votre hospitalité, après ce repas, je partirai. J'ai ma propre demeure, mais la rejoindre va prendre du temps."

Et je doute qu'un des hôtels de la ville proche soit ouvert après ce qui s'est passé...Et je préfère éviter de dormir ici. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais c'est le même sentiment qu'en haut de la tour Karine… Enfin cela mis à part je me concentre sur le repas, alors que nous commençons à être servit et à manger, faisant de mon mieux pour tout bonnement détourner mon attention de ma proie en sursis, m'adressant alors à Hiro.

"Cela étant… T'as l'air d'avoir du potentiel, petit, et tu tiens en effet plus de ta mère que de celui qui t'as laissé cette queue de singe."


Mon regard glisse alors brièvement vers la femme… S'était elle donnée sciemment à cet envahisseur ? Ou bien avait elle été abusée ? La question était trop délicate pour être posée, mais la réponse m'aiderait à fixer mon idée sur cette matrone. Enfin, après une brève pause, je continue.

"A ton âge j'étais loin d'être aussi fort en tout cas… Enfin je ne m'en souviens pas trop, mais je ne l'étais pas plus âgé alors… Ehehe… Enfin bref, si je parle de ça, c'est parce que ce serait idiot de laisser ce potentiel en jachère, or je connais un petit secret qui pourrait te permettre de l'exploiter ! Foi de Ferliost... "

Je n'en dis cependant pas plus à l'instant… Après tout je n'ai pas envie que Naraki ou Gray profitent également des bienfaits de la source d'eau magique ou de l’entraînement du gros chat ! D'ailleurs je me demande comment s'en tirent Ordan et Timmy… Et en pensant d'ailleurs au Rayden je m'adresse ensuite à lui, entre deux bouchées.

"Et d'ailleurs, je suppose que tu vas rester un certain temps, afin de veiller sur ces gusses dont tu m'as parlé, hm ? Toi qui disait pourtant que tu ne te mêlerais plus des affaires de la terre."


Ce n'est peut être pas très sage de le titiller sur cela… Mais en même temps je suis surtout curieux de savoir quels peuvent être ses projets pour la suite. Surtout que dans le fond, j'ai maintenant un autre sujet de préoccupation que ces caricatures de martiens ! … Cependant je ne dois pas y penser, ce que je m'efforce de faire, ne m'adressant bien qu'aux autres, évitant soigneusement de le croiser du regard, sans quoi… Et bien disons que la distraction que je m'impose pourrait ne pas suffire.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Dim Fév 07, 2016 11:29 pm


Le dîner est servi!

Je vous défendrai...au prix de ma vie!
Hiro

Les hostilités dans la maison s'étaient bien terminées tout compte fait. Ilias et Gray avaient calmé le jeune homme assez facilement, leurs deux puissances surpassant celle du fou, qui avait cru bon de se battre chez un petit garçon avec un armadas de gentils autour. Bref, après cette altercation, le demi-Saiyajin fut soigné par la déesse et grondée par sa mère, qui l'avait vu se faire planter misérablement d'une petite poussée. Finalement, l'air convivial revint dans la maison, les présences imposantes des combattants présents retombant au calme. Quelques secondes plus tard, sous les demandes du gamin et du colosse, les gens allèrent dans la salle à manger, s'installant confortablement. Même si Ferliost lança une pique à Gray, les gens restèrent calme, leurs assiettes face à eux. Une tourtière, de la salade, du pain et du jus d'une couleur étrangement violette, qui ne semblait pas être au raisin. C'était un mélange étrange de plusieurs fruits de la région, un délice pour les papilles. Le petit garçon, qui n'avait droit qu'à ce breuvage que très rarement, décida donc de la boire lentement au fil du repas à la place de la boire d'un coup. Pour le repas, sa maman cuisinait bien donc les gens n'allaient pas mourir d'une intoxication. Prenant quelques bouchées de son délicieux repas, il ferma les yeux, souriant. Se battre avait creusé son appétit semblait-il. Écoutant les conversations autour de la table, il fut interpellé par le Terrien, qui était calmé. Même si ses muscles étaient encore crispés et qu'il voulait partir, il fit part de propos intéressant au métis. Il disait que l'enfant avait du potentiel et qu'il tenait probablement cette énergie cachée de sa mère et non de son père, de qui il avait visiblement hérité cette queue qui lui permettait de se transformer en gorille géant. Avalant sa bouchée de salade, sous le regard de sa mère qui voulait que son fils mange ses légumes, il parla.

-Maman dit aussi que j'ai du potentiel, c'est pourquoi elle m'a entraînée. Mais j'ai l'impression que ces combats, dans la guerre, m'ont été bien plus bénéfiques que tous les entraînements accomplis jusqu'à présent.

Jetant un regard de flammes au petit, Kara le regarda, ses cheveux se hérissant presque sur sa tête.

-Tu viens de dire que mes entraînements ne t'ont pas été utiles? Peut-être que si tu t’appliquais, tu serais capable de me vaincre au moins une fois petit imbécile.

D'un mouvement, elle lui cogna l'arrière de la tête, le faisant grimacer de douleur. Une bosse derrière la tête, il prit une gorgée de son breuvage quand soudain, Ferliost commença à parler d'un moyen de libérer son potentiel plus rapidement que prévu, comme un boost de puissance. Peut-être était-il si fort parce qu'il avait trouvé ce moyen qu'il mentionnait? Avalant d'un mouvement sa gorgée, il écouta l'humain taquiner l'alien avant de parler, des étoiles dans les yeux.

-Dis Ferliost, c'est quoi ce secret? Un entraînement? Une relique? Allez, allez, dis, dis!

Curieux et surtout friand d'aventures, il se redressait, approchant son visage de celui de l'homme. Soudain, il fut tiré en arrière par la femme de la maison, qui le fit s'asseoir avant de lui flanquer une claque derrière la tête, croisant ses bras. Comme si frapper son fils était une activité très courante dans cette maison.

-Dis Hiro, tu sais ce que veut dire le mot "secret"? Il n'est pas obligé de te le dire

-Mais maman, imagine si je deviens plus fort: je pourrais te vaincre!

Une autre claque, qui écrasa le visage du petit contre la table, de la fumée émanant presque de son crâne.

-Dans tes rêves, gamin!

On aurait dit une relation d'amis entre les deux et non une famille. Voulant toujours savoir ce que c'était, le demi-Saiyajin releva son visage, rouge à cause du coup contre la table, et le frotta, faisant disparaître la couleur de son visage, sa tête ayant évité de justesse l'assiette.

-Dis, tu vas me le dire tout à l'heure?! S'il te plaît!
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

avatar


Masculin Messages : 689
Age : 22
Zénies : 5006

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Lun Fév 08, 2016 11:41 pm



Gray était assis tranquillement à table. Son énergie baignait doucement les environs... A moins d'être également expert dans l'art de sentir les auras comme Gray, elle était impossible à remarquer... Ou alors comme une aura chaude et tranquille. L'aura de Gray, en famille.
Gray se répérait à table à l'aide de cette auralocalisation. Oui le terme existe pas... Jusqu'à ce que Gray l'invente. Après tout, la vie c'était le changement et pour Gray mieux valait que ce changement soit l'innovation. Innover, c'était penser. C'était vivre...
Ou alors, vivre, cela pouvait simplement être avec ceux dont Gray appréciait la compagnie. Comme Brassica. La jeune fille avait bien grandi durant le temps où le Rayden ne l'avait pas vu. (Mine de rien ca fait presque deux mois IRP) La jeune fille s'était musclée... Et semblait également plus mesurée. Comme si elle avait mûri... Ou alors qu'Ilias avait aidé à compléter son éducation. Les deux peut-être ? M'enfin, cela n'empêchait que la demi-sayajinne s'envoyait des proportions monstrueuses de nourriture. C'était quasiment comparable à un trou noir miniature à ce stade !
Vu la vitesse d'Hiro dans le même domaine, l'aveugle se dit que c'était probablement un trait des sayajins... Mais ce n'était pas spécialement le sujet.
Ilias... Gray voyait plus son aura désormais. Une aura... Millénaire. Si on essayait d'en deviner l'âge, on aurait pu en remonter le temps. Arriver au chaos primordial où elle était née, par caprice du hasard, du destin... Ou d'une partie d'échecs entre les forces primordiales de l'univers. Une partie d'échec qui se jouerait avec les dés.
Dans cette aura, se trouvait... Des regrets. Une quantité immense de remord.
Le Rayden posa sa main griffue sur le genou de la déesse... A la grande surprise des deux individus. L'aura se colora immédiatement en rose vif, et le pouls de la déesse s'était accéléré. Une discussion aurait et devrait avoir lieu.
Mais les regrets étaient partis. Ne laissait plus rien d'autre qu'une chaleur nouvelle... Ravivée. Celle de la seconde chance saisit au vol.
Gray se prit également à déguster le repas. Oui, Ilias cuisinait mal. Toutefois, elle trichait en utilisant sa magie pour réparer le plat et ainsi lui donner le goût correspondant. Le dernier plat qu'elle avait cuisiné jusqu'au bout sans utiliser de magie avait été catégorisé en OAI. C'était dire l'atrocité.
Mais le plat de la mère d'Hiro ? Juste délicieux. Ce n'était pas seulement parce que le Rayden n'avait rien mangé depuis deux mois... Mais également parce que pour une fois il mangeait quelque chose qui n'avait pas pour seul vocation de bourrer le corps de nutriments sans autre but. Ce but étant le goût...
Un goût qui explosait dans la bouche de l'aveugle.

"C'est délicieux !"

Complimenta le Rayden en se resservant. Après tout, s'il en restait autant se resservir.
Ferliost balança alors sa petite pique de paix... Bon, le jeu de mot existait pas chez les raydens... Ou du moins pour Gray qui n'avait jamais eu de pain de sa vie. Il en trouvait peu en mission en zone hostile étrangement.

"En fait... Le coup de rester était plus pour te faire peur au cas où. Certains des Terriens avec les Nameks peuvent me contacter si besoin. Dooonc... Pas besoin de ma présence ici. D'ailleurs... Il faut que nous respections un certain pacte."

Ilias haussa des sourcils. Merde, comment Gray était au courant de son pacte avec Pan ? C'était franchement étrange ! Mais l'aura était chaleureuse. De même que la voix de Gray qui était un peu le grand frère de toute cette bande... Ce qui était drôle, car elle et Naraki était clairement plus vieux que lui. De très loin.
Le repas continua donc sans plus d'interruption, même si Gray avait sentit le regard de Ferliost sur son arme... Le Rayden ne s'en offusqua pas. C'était normal après tout. Une telle arme était plus que sujette à attirer les regards. C'était d'ailleurs le but, laissant à Gray le champ libre pour attaquer. C'était cela savoir se battre. Être rusé. Connaître ses limites et les accepter pour se dépasser.
Et c'était pour cela qu'il fallait que le Rayden s'entraîne. Ses verrous étaient moins forts que les autres ? Il compenserait en travaillant avec davantage d'acharnement et puis voilà ! C'était la seule chose à faire et il le ferait ! En lus, il avait des sparrings partners en pagaille.
Une fois le repas fini, Gray aida à ranger les affaires... Ne se souciant pas trop du reste. Il avait autre à chose désormais.
Une fois que la table fut débarrassée, Gray récupéra son arme, et salua ses camarades d'un combat.

"Mes responsabilités m'appellent ailleurs. Si par hasard, vous êtes dans l'espace et voyez mon vaisseau n'hésitez pas à venir. Sauf Ferliost. Sans offense ? Tu risquerais de causer un sacré bordel dedans."

Le ton de Gray se voulait rigolard, mais... Mais on pouvait sentir derrière que ce n'était pas faux...
Une navette se posa alors, comme si elle avait attendu ce moment.
Gray regarda une dernière fois la maisonnette... Puis ferma la porte.
Il en avait fini sur Terre pour un long moment.

© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Mer Fév 10, 2016 9:58 pm

Bon, il semble que tout s'est finalement calmer ! Je me doute que l'autre taré veut surement encore me démembrer, mais je pense qu'il ne va rien tenter pour le moment. Bon, je ne suis pas le mieux placer pour juger puisqu'après tout ca moi aussi j'aimerais l'étrangler et le battre à mort, mais je suis malheureusement certain de perdre le combat pour le moment. J'ai bien vu tout à l'heure que s'il m'attrape je ne pourrais pas le dégager par moi même, je suis conscient que j'ai un caractère de merde mais je ne suis pas suicidaire ! Je dois faire un effort et prendre sur moi ... pour l'instant. Je deviendrai bien plus fort pour pouvoir le massacrer un jour !
Enfin bref, je vais pas laisser ce type gacher mon repas, je place son cas dans un coin de ma tête et l'ignore pour le moment. Enfin, ignorer est un bien grand mot. Malgré la présence du grand balèze, je reste tout de même un minimum vigilant au cas où l'humain aurait une nouvelle crise de folie.

J'ai un sentiment mitigé concernant ce repas. Il y a bien évidemment plusieurs raison à cela, la principal est que je suis proche d'un type qui veut me buter, mais il y a aussi le fait que je suis entourer de personnes bien plus fort que moi qui pourrait me mettre au sol sans trop de difficulté, même si je ne me laisserai pas faire. Cependant j'ai la joie de manger un plat cuisiné et pas de la nourriture trouver sur le tas et cuit vite fait au feu de camp. J'aurais préféré avoir plus de viande, mais je vais me contenter de ce que l'on me sert sans faire d'histoire, ca reste bon malgré tout. D'après la façon de s'empiffrer des gamin, il semblerait que je ne sois pas le seul à apprécier, l'alien le fait d'ailleurs savoir à voix haute.
Tout comme lors de notre marche pour atteindre cette maison, je reste solitaire bien que je sois au milieu de tous ces gens. Je ne prends pas part aux conversations, je n'ai aucune envie de parler avec les gosses, ni avec le mec qui veut ma peau ou encore avec cette femme qui me semble étrange. Je n'ai rien de spécial envers l'extraterrestre aux marques de guerre, mais je n'ai pas vraiment envie de lui parler et je pense que le fou se mêlerai à la conversation. Je n'ai rien non plus contre la mère d'Hiro qui est la seule personne normale ici, et je dois dire que c'est agréable de voir un peu de normalité au milieu de tout ce bazar mais je n'ai rien à lui raconter, et de ce côtés ce serait surement le gamin qui parlerait aussi.
Je mange donc calmement, sans dire un mot et sans écouter particulièrement les autres non plus, sauf quelques morceau de phrase qui parviennent à entrer dans mon cerveau et rejoindre la partie compréhension de celui ci. Par exemple, j'entends le taré dire qu'il connait un moyen d'exploiter le potentiel de l'enfant, c'est intéressant mais il n'ajoute rien à cela et je me doute qu'il ne dira rien pour le moment. J'entends aussi parler de Terriens et de Nameks, ce qui me fait penser que la venue d'être extraterrestre n'est finalement pas aussi surprenant que je le pensais.

Bien que je ne parle pas et me contente de manger, le temps passe plutôt rapidement. Je suis rassasié avant même de m'en rendre compte et je remarque que je fais partie des derniers à finir de manger. Tout en posant mes couverts, j'hausse des sourcils en apercevant la quantité d'assiettes à côtés des enfants, moi qui pensait manger beaucoup j'arrive pas à croire comment autant de bouffe peut tenir dans ces petits estomac. C'est la première fois que je vois un truc pareille, mais alors que je m'aperçois que je suis surpris pour une histoire de bouffe je reprend vite mes esprits. Je n'ai pas envie de rester plus longtemps proche du psychopathe, je m'apprête alors à me lever mais je me fais devancer par le plus fort d'entre nous. C'est amusant de voir que ce type nous parle calmement malgré ce qu'on a vécu dans ce court laps de temps et nous invite même à aller le voir si on croise son vaisseau un jour. Je préfère prendre note de cette invitation, il se pourrait que si je parviens à voyager à travers l'espace j'aille lui parler si je le croise pour savoir si il a appris de nouvelles choses sur l'empire démoniaque. Je le regarde donc partir et garde la forme de son vaisseau en mémoire en le regardant à travers la fenêtre. Voir un vaisseau apparaitre si soudainement ne me bloque pas autant que je l'aurais pensé, comme ci tout ce bordel était déjà normal pour moi.

Bon, je ne veux pas trainer ici plus longtemps. Moins d'une minute après le départ du grand gars, je me lève à mon tour et planque ma queue dans mes vêtement en l'entourant autour de mon buste. Je jette un coup d'oeil vers l'enfant et sa mère tout en annonçant mon départ


" Je pars aussi. On se reverra peut être un jour "

Je ne remercie pas les propriétaires de la maison pour le repas ou leur hospitalité, ce n'est pas vraiment mon genre de remercier les gens pour si peu. Après tout j'aurais pu manger tout seul même si cela n'aurait eu rien à voir avec ce qui a été servit ici et je suis venu juste pour avoir des informations, je ne juge donc pas nécessaire de remercier ces gens. Cependant ca ne me dérangerait pas vraiment de les revoir un jour, d'où cette façon de dire au revoir. Il va de soit que cela est adressé à l'enfant et sa mère et non à l'autre taré qui a essayé de me tuer.
Bref, je quitte à mon tour cette maison pour me rendre à un endroit que je ne connais pas encore, je sais juste que je veux m'éloigner de la civilisation et m'entrainer du mieux que je peux avant de quitter cette planète. Je me rend compte que ma force actuel ne sera pas suffisante pour un voyage à travers l'univers ...
Revenir en haut Aller en bas
Ferliost

avatar


Masculin Messages : 256
Age : 21
Zénies : 4740

Données du Personnage
Power Level: 10 455 856
Power Level en Kili: 209
Inventaire :

MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   Jeu Fév 11, 2016 4:41 pm






Un repos bien mérité


Ce n'est qu'un au revoir



Bon... malgré tout les reproches que j'ai à faire à l'encontre de Hiro et de sa mère, il y a une chose que je dois reconnaître, au delà même de la bravoure du plus petit... La nourriture qu'ils nous ont servis est sans doute une des meilleures que j'ai jamais mangé. Enfin en même temps, i lfaut depuis que j'ai commencé mes études supérieures, les seules choses que j'ai mangé sont ce que je suis capable de cuisiner moi même ce qui fait qu'il  y a forcément un palier qualitatif maximal rapidement atteint ! Bon, je ne vais pas mentir non plus, c'est assez inégal d'un plat à l'autre, mais je soupçonne Illias, au vu de ce que Gray a dit sur ses talents culinaire, comme n'étant pas étrangère à cela. De fait je repère rapidement les plats les plus savoureux pour m'en servir en priorité...

Enfin je l'aurai fait si les deux morfales que semblent être Gray et Hiro n'en avait pas mangé la quasi totalité, me forçant à me rabattre sur les plats de moindre qualité, qui certes demeurent bons... Mais je ne sais pas pourquoi le sentiment d'espoir trahi que j'éprouve à l'encontre de la femme ailée s’accroît intensément pendant quelques instants...

Néanmoins les questions culinaires ne sont pas ma préoccupation majeure, et de fait, aussi bon que soit le repas et malgré mon appétit, je le mange finalement à un rythme normal, bien plus attentifs finalement aux réponses des deux affamés et affameurs à mes questions, tout en ignorant de mon mieux Naraki... Et le petit bâtard, qui me répond en premier, est si enthousiaste dans ses propos que je ne peux retenir un léger sourire. Après tout, moi qui pensait lui imposer comme épreuve de s'ôter la queue, seul héritage apparemment de son envahissant géniteur, cela avait visiblement déjà été fait et ça n'a rien ôté à sa volonté et son enthousiasme. Même moi qui suis des plus défiants je vois mal ce que je pourrai lui demander de plus ! Et puis dans le fond ce qu'il dit est intéressant, et assez vrai. L'eau sacrée m'avait certes bien renforcé, mais je sens qu'il y a... Encore quelque chose de plus désormais en moi, ce qui ne fait que me confirmer la théorie à laquelle j'ai réfléchis depuis longtemps sur la puissance, en tout cas celle des terriens.

Néanmoins je n'ai pas le temps de répondre à Hiro que sa mère s'insurge de son commentaire vis à vis de sa remarque sur ses entraînements et lui taloche l'arrière du crâne... Et aussi surpris que je sois, je n'ose pas réagir, me contentant d'être... Stupéfait par cette espèce de running gag qui se passait devant mes yeux, puisqu'à chaque fois que Hiro prenait la parole de façon enthousiaste, sa mère le contestait et le tapait encore, avec en plus une réelle violence, sa tête allant même jusqu'à frapper la table, mais qui semble davantage amusé l'enfant que l'attristé ! ... Je crois que je commence à comprendre pourquoi Hiro est aussi résistant. Cependant, cela finit tout de même par me faire sourire, même si je ressens comme une légère pression au niveau du cœur... QU'est ce que ça peut être ? Bah, sans doute sans importance, et cela ne suffit pas pour me départir du sourire que je lui adresse alors qu'il m'interroge de nouveau sur mon "secret", m'obligeant bien à lui répondre au bout d'un moment, d'un air néanmoins énigmatique.

"Tu verras bien..."

En fait, j'ai bien des choses à lui dire, mais je préfère éviter de le faire en présence d'un groupe d'envahisseur, et ce malgré ma relative alliance avec Gray... Qui me répond d'ailleurs à son tour, m'arrachant un léger soupir... Mais ce n'est là qu'une façade, car  en vérité je jubile. Oh, il ne reste donc pas vraiment sur Terre et se contentera d'avoir quelqu'un pour le prévenir si quelque malheur doit arriver aux géants verts ? Intéressant... Et moi je n'oublie pas qu'à leur sujet je n'ai rien promis à Gray. Bon du coups, je vais quand même éviter de venir leur chercher moi même des noises, car je compte toujours sur le tatoué au sujet des vrais coupables de sa mort... Mais qu'ils fassent le premier pas et je riposterai, en m'arrangeant pour agir avec assez de subtilité pour que nul signal ne puisse être envoyé, ou du moins pas un qui me mette en cause.

Cela mis à part, je ne peux m'empêcher de hausser légèrement le sourcil lorsque, quelques temps plus tard, alors que le repas touche à sa fin et que les mots ont laissé place au sons des couverts, il évoque un pacte. Vraisemblablement il ne s'agit pas de celui que nous avons conclu entre nous deux. Quel genre d'accord peut il bien avoir conclu au sujet de la Terre ? Vraisemblablement cela impliquait qu'il en parte, mais je ne peux m'empêcher d'être un peu méfiant à ce sujet. Sentiment qui ne m'empêche cependant pas de lui répondre sur son commentaire à mon égard, avec le même ton humoristique, même si je pense que ni l'un ni l'autre sommes dupes du sérieux des propos de l'autre.

"A moins que j'ai une bonne raison, je ne vois aucune raison de venir te déranger toi et tes protégés... Enfin sauf éventuellement pour voyager, comme je n'ai pas pu prendre leur vaisseau à ces envahisseurs. Quitte à le laisser à peu près intact j'avoue que j'aurai bien aimé le prendre, mais du coups on risque de se revoir, ehehe..."

C'est vrai que malgré mon plan initial d'utiliser son propre vaisseau pour écraser son capitaine, j'avais aussi envisagé la possibilité de me l’approprier, possibilité qu'avait balayé Gray en les renvoyant dans l'espace... Mais qu'est ce que je ferai d'un vaisseau ? Et bien c'est assez simple... Parfois le meilleur moyen de contrer un envahisseur est de l'intercepter avant qu'il n'atteigne votre territoire et pour cela un vaisseau aurait sans doute été utile !

Mais bon, ça ne sert à rien de ressasser cela, je trouverai bien une autre solution. De fait je me contente finalement d'un ultime mouvement de main à l'égard de Gray lorsqu'il s'en va, le bruit de sa navette étant tout ce qu'il laisse derrière, jusqu'à finalement s'effacer elle même.

Du coups, le repas étant terminé et le tatoué partit un silence un peu pesant s'installe dans la pièce. Non pas que je n'ai rien à dire, mais malgré son silence, je n'ai pas oublié la présence de Naraki, du coupable... Et si jusqu'à présent j'ai réussi durant tout le repas à faire à peu près fi de sa présence, cela devient difficile sans autre élément sur lequel concentrer mon attention ! Et au vu de ce dont je compte parler, hors de question de le faire en sa présence !

Heureusement, il apporte lui même la solution au problème, partant sans grand simulacre, à peine un au revoir et un vague promesse probablement adressé à Hiro et sa mère, mais à laquelle je répond dans un grondement, les bras croisés.

"Ça... Sois en sûr..."

Je ne suis même pas sûr qu'il m'ait entendu alors qu'il sort de la maison, pour une destination inconnue, mais à peine est t-il sorti que je m'adresse aux habitants de la maison avec un sourire un peu gêné.

"Je suppose que même s'il est maintenant hors de la maison il est hors de question que je me lance à sa poursuite pour l'abattre, hm ?"

L'idée est tentante à vrai dire... Mais trop d'inconnu sont en jeu pour que je me précipite de la sorte, et puis, j'ai encore des choses à leur dire, surtout à Hiro ! Me levant finalement à mon tour, je ne le fais cependant pas pour partir, mais pour marcher quelque peu de long en large, autour de la table. C'est une manie un peu bizarre que j'ai, mais j'ai toujours trouvé cela plus facile de m'expliquer en étant en mouvement.

"Bon maintenant que nous sommes entre terrien je peux te parler de mes petits secrets Hiro. Tout d'abord... Notre puissance. Tes entraînements t'ont sans doute été bénéfiques, mais il y a autre chose, qui est probablement spécifique à nous, terrien. Vois tu jusqu'à il y a ... Même pas deux mois j'étais bien plus faible que toi même, mais ce qui s'est passé... J'ai rencontré Gray ! Et même si je l'ai tué c'était uniquement par une intervention extérieure. Or, c'est à cet instant, quand j'ai vu à quel point les envahisseurs, nos ennemis, sont puissants que j'ai commencé à me renforcer. Par l'entraînement ? Des combats acharnés ? Non, même pas, ma simple hargne, ma simple envie de les dépasser m'a suffit pour atteindre le rang que j'ai atteint aujourd'hui... Et même lors des combats que nous avons mené ensemble ! Certes ils ont été enrichissant de mon côté, mais ce que j'ai fais... Non ça n'explique pas cette sensation que j'ai maintenant, sinon n'importe qui qui s'entraînerait un peu serait aussi puissant ! Il y a autre chose, et cette autre chose c'est tout simplement la volonté de les dépasser, d'être assez puissant pour ne rien les craindre ! Ne te défais jamais de cette volonté et tu finiras par atteindre un niveau que tu n'aurais jamais imaginé."

Au fur et à mesure que je parlais je m'enthousiasmais quelque peu, mes mouvements de main se faisant plus vifs et secs, concluant ces premiers propos en fermant mon poing devant moi, appuyant ainsi sur cette volonté que j'évoque... Mais que je m'epresse de nuancer, en calmant quelque peu mon débit de parole et mon intonation.

"Néanmoins... Je sais que ça parait terriblement aisé dit comme cela, et moi même ça me trouble un peu... Mais non seulement, cela prend un peu de temps, mais surtout il ne faut à aucun moment relâcher cette volonté. Il ne suffit pas de si dire "je veux être plus puissant que lui", il faut que cela soit... Viscéral ! Je ne vois pas comment le dire autrement, mais je pense que tu devrais comprendre rapidement de quoi je parle ! Une fois que tu auras atteint cet état... Ta puissance s'adaptera à ton désir. Après tu peux aussi avoir quelques petites aides, et voilà le secret que j'évoquais, mais évite de le partager avec les mauvaises personnes."

Posant mon doigt sur mes lèvres sur cette dernière phrase, je marque un léger temps de pause. Il va de soit que les personnes auxquelles je pense ce sont les envahisseurs, agressifs ou plus subtiles... Et de fait je baisse un peu le volume de ma voix, à la fois pour marquer la confidence, mais aussi par précaution.

"Je sais que tu auras du mal à me croire, surtout que je t'ai déjà menti, mais je peux t'assurer que c'est la vérité... A quelques heures de marche à l'Est, tout au plus, de la ville où nous étions, se trouve une tour. Peut être que, comme vus semblez vivre dans la forêt, elle plus proche de chez vous, mais je n'ai aucune idée d'où vous êtes exactement donc.... Enfin je digresse ! Il y a donc cette tour. A son pied une sorte de colosse et son fils t'interpelleront pour te tester, s'assurer que tu es gentil, enfin je crois, après quoi tu devras escalader la tour. Tu ... Auras du mal à en voir le bout, mais je peux t'assurer qu'il y en a, et à son sommet tu trouveras un maître qui t'entraînera... Cela étant je ne sais pas ce que son entrainement vaut, car il y a un secret dans le secret ! Tu vois, il y a une légende sur une eau sacrée, qui renforcerait son possesseur... Le maître t'affirmera que c'est un leurre, mais en vérité elle existe, il me l'a fait boire car il n'avait pas le temps de m'entraîner... Et elle, je peux t'assurer qu'elle fonctionne ! Cependant ce n'est pas sans risque..."

Est ce que j'aura pu mourir ? Je ne le sais pas, mais je n'oublie pas la douleur que j'ai ressenti après l'avoir bu, moi qui d'ordinaire finit toujours par l'écarter...  Enfin, cela ne sert à rien de m'attarder sur la question, et de fait, je finis par conclure.

"Enfin, ce sera à toi de voir je suppose ! Dans tout les cas, j'espère que tu ne me décevras pas. Ah, et si tu croises un gamin et un gars vêtu de rouge rappelle leur de me rendre visite ! Le second doit toujours être en train de s’entraîner, je suppose..."

C'est vrai qu'avec tout ça je n'ai pas eu trop le temps de penser à Ordan et à Timmy... Mais je compte bien revoir le premier pour vois le résultat que donne l'entraînement de ce gros matou, quant au second... Il est hors de question que je laisse les couards de son village s'en "occuper" ! Bon à vrai dire je ne sais pas encore ce que je vais en faire, mais ça sera assurément mieux que ce qu'il a connu jusque là !

"Allez, j'ai déjà assez parlé. Je crois que je vais faire comme les autres et partir. Non pas que ça soit déplaisant de discuter avec toi, mais je risque d'avoir des... Affaires à régler. Cela étant si jamais tu as besoin de me contacter voilà mes coordonnées. Comme ça si jamais il s'avère que je t'ai menti tu pourras passer te venger !"

Riant un peu je lui donne ainsi mon adresse et mon numéro. C'est peut être risqué, mais en même temps quelques recherches lui auraient sans doute suffit pour me retrouver comme il connait mon prénom et à quoi je ressemble... Et puis je n'exclue pas l'idée que son géniteur ait l'audace de refaire surface, auquel cas... Je me ferai fort d'être là pour l'accueillir ! Enfin, ce n'est là qu'un hypothétique projet, qui ne me retient alors que je salue Hiro et sa mère d'un signe de la main, avant de sortir de chez eux, m'arrêtant juste brièvement sur le pas de la porte, afin de leur adresser de dernière paroles.

"En tout cas madame... Félicitation pour l'éducation de votre fils, même si je m'interroge sur son père. Quant à toi Hiro... Ne me déçois pas."


Et sur ces mots je m'enfonce dans la forêt... Et ne peut alors retenir un bâillement. L'air de rien ça fait un certain temps que je n'ai pas dormi dans une chambre et ça commence à me manquer. Il est grand temps de rentrer à la maison...

Ah oui et je n'ai rien dit sur le fait que le maître qui l'attendait était un gros chat blanc... mais ce n'était pas une distraction de ma part. Après tout il n'y a pas de raison que je sois le seul à avoir le droit à cette petite surprise.

Détail:
 




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost   

Revenir en haut Aller en bas
 

Repos bien mérité! | PV Gray - Naraki - Ferliost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» [Libre] - Un repos bien mérité
» Repos bien mérité dans une taverne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Univers :: Terre :: Forêt-