Partagez | 
 

 [PNJ]Kyo, la dame de glace [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [PNJ]Kyo, la dame de glace [en cours]   Lun Jan 04, 2016 7:01 pm

Kyo Aisu
"Il n'y a pas de "bon" ou de "mauvais". Il n'y a qu'à des actions que l'on peut attribuer ces titres"
Absol humanisée || Deviantart
"Mon nom est Aisu Kyo et je suis une femme de 23 ans. Mon principale défaut est d'être impulsive et ma qualité majeure est d'être très bonne tacticienne."

  ► Prénom: Kyo
  ► Nom: Aisu
  ► Taille: 178 centimètres
  ► Poids: 49 kilos
  ► Planète d'origine: Bissa de givre
  ► Groupe : Bissajin
  ► But :   Voyager/ devenir plus forte

 
Physiquement, je suis une femme ayant la vingtaine, je suis mince, enfin de mon point de vue... Enfin, mes cheveux sont blancs, plutôt courts, je n'aime pas être embêté par eux pendant les combats. Mes yeux sont rouges et mon teint est très pâle.
Ma peau est comme celle de tous les membres de ma race, blanche sur la grande partie du corps, mais bleue au niveau des bras et des jambes.
Bien, je pense que je peux aussi dire que je suis grande, en tout cas parmi les femmes de mon village, j'étais la seconde plus grande.
Au niveau de mes vêtements, je m'affiche la plupart du temps dans un long manteau blanc, celui-ci est fermé à l'aide d'une dizaine de boutons présents sur toute la partie avant. Il se divise ensuite en deux au niveau de la taille afin de pouvoir m'offrir une bonne mobilité tout en me gardant au chaud. Pour cette fonction, le manteau possède aussi une partie de fourrure située autour du cou et descendant jusqu'à la poitrine.
Je possède aussi des mitaines à chaque main, permettant de frapper sans s'abîmer les poings et encore et toujours de ne pas avoir froid. Pour finir, je possède une paire de bottes longues arrivant jusqu'au sommet des cuisses.
Je pense qu'il est inutile de mentionner la corne que je possède sur le côté droit de mon visage, c'est encore une caractéristique propre à ma race.
Description Physique


 
Mon mental hein ? Et bien, on peut dire sans se tromper que je suis très impulsive quand je vois une créature que je n'avais encore jamais vue, la première chose que je veux faire avec étant de la tuer pour pouvoir voir comment elle est faite, si elle possède un quelconque poison, si elle est comestible, si elle peut servir de vêtement, enfin ce genre de choses quoi. Enfin, je suis aussi impulsive lorsque l'on m'insulte, je n'hésite pas à frapper jusqu'à empêcher ma victime de pouvoir demander pitié... Je déteste que l'on m'insulte, réellement.
Enfin, il faut savoir qu'en tant que fille de médecin, je m'y connais pas mal, et j'avoue avoir du mal à laisser un être intelligent en danger, je préfère les aider, quitte à me faire tuer juste après. Sauf, dans le cas bien sûr où l'être en question m'est hostile, je n'aide jamais un ennemi, je ne suis pas folle non plus...
Je pourrai continuer en parlant de mon sens de la tactique, grâce à mon père adoptif, le chasseur de mon village natal, je suis capable d'analyser une situation très rapidement et sans problèmes, faisant le vide dans ma tête afin d'observer finement ma cible ainsi que l'environnement, c'est une capacité unique parait-il.
Aussi, après la mort de mes parents, j'ai commencé à développer un nouveau trait de caractère, en effet, j'étais devenue bien plus sérieuse et attentive, capable de savoir approximativement ce que pensaient les gens lorsqu'ils parlaient de quelqu'un.
Description Mentale


 
Aussi loin que je m'en souvienne, il y a toujours eu de la neige. Le village, enveloppé sous sa douce couverture blanche, un spectacle magnifique que même les plus anciens continuaient d'admirer. Le village ? Oui, c'est bien de là que je viens, un petit village présent sur une planète isolée. Tout fut toujours tranquille là-bas, les jeunes s’amusant dans les champs de fleurs gelées, les parents travaillant, que se soit dans l'agriculture ou le commerce. Les anciens, observants le village grandir et s'occupant de la politique, un petit coin de paradis en somme. Non, il n'y a pas eu d'attaque d'alien ou encore de démon comme on pourrait s'y attendre, simplement un hiver plus froid et plus violent que tous les autres, les chiens sauvages vivants sur les pics décidèrent de descendre afin de trouver de la nourriture et de la chaleur, ils trouvèrent le village, attaquant les habitants. Il fallait les comprendre, ils avaient faim et le pic étant sous la tempête, il ne devait plus rien y avoir...
C'est ainsi que ma mère fut mordue par l'un des chiens, elle devint malade. Selon mon père, le médecin du village, il s'agissait d'une maladie qu'il n'avait jamais vue, il avait peur de perdre sa femme, il cherchait, essayait des onguents, des plantes curatives de toutes sortes, sans résultat, la fièvre empirait de jour en jour et rien ne semblait pouvoir la guérir.
Et alors qu'il avait perdu tout espoir de sauver son aimée, mon père découvrit dans un livre l’existence d'une plante médicinale, une plante qui, selon l'ouvrage, était mangée par les chiens sauvages afin qu'ils puissent se débarrasser des maladies que leur transmettaient les bactéries présentent dans leur gueule. Cette information en tête, il prépara une expédition vers le pic, seul endroit où poussait la plante, dans les altitudes élevées. Il me laissa seule avec ma mère, me demandant de m'occuper d'elle et me promettant de revenir, et qu'en suite, nous pourrions redevenir une famille heureuse comme avant...
Il partit donc du village accompagné de trois hommes, un chasseur, un pêcheur et un homme des champs.
À cette époque, je n'avais que 13 ans, et ce fut l'époque où, lors de l'année de mes 14 ans, je perdis mon père puis ma mère...
Quatre jours plus tard, Monulus, le chasseur du groupe que mon père avait dépêché revint, gravement blessé, il expliqua qu'une fois au sommet, les quatre hommes furent attaqués par un géant de givre, une créature immense dont tous les villageois ont peur.
Ma mère ne l'apprit jamais, je gardais le secret, lui disant chaque jour que mon père reviendrait, qu'il la sauverait, qu'il nous sauverait. Elle mourut bientôt, je savais qu'elle ne m'avait jamais cru concernant le retour de mon père, je ne pouvais donc pas dire si elle était morte de la maladie ou du chagrin...

Après ces événements tragiques, je ne mangeais plus, je ne dormais plus non plus. Notre voisin, le chasseur qui était revenu de l’expédition me recueillis alors, prenant soin de moi comme de sa propre fille, ayant de très bonnes bases en médecine, il me demandait de l'aider lors de la chasse, je ne savais pas chasser mais je pouvais au moins le soigner lorsqu'il était blessé par une charge de sanglier ou une morsure de loup.
Petit à petit je récupérai quelques bases de la chasse, apprenant les points faibles de tel ou tel créatures, apprenant les vertus des plantes utiles aussi bien pour se soigner que pour empoisonner du gibier. Sans oublier la femme de Monulus, cette gentille femme, très affectueuse qui m'apprit à cuisiner et à coudre, sans oublier la sculpture, chaque année elle m'offrait une petite statut d'animal en bois, me demandant à chaque fois s'il s'agissait d'un animal que j'aimais, naturellement je disais toujours oui, je voulais être gentille avec cette femme qui m'offrait tant.
Après 10 ans passée dans cette famille, je décidai de prendre ma vie en main et de partir, Monulus souriait alors que sa femme avait les larmes aux yeux.

"Revient quand tu veux ma fille, tu sera toujours la bienvenue pour une petite partie de chasse !"

"Ce sera avec plaisir père ! Je suis heureuse de tout ce que vous m'avez appris, j'en ferai bon usage, je vous le promet !"


Monulus essuya une larme qui coulait sur sa joue, il se faisait vieux, il avait du mal à cacher ses sentiments après tout, il cacha rapidement son visage en se retournant.

"T'as intérêt ! Je ne veux pas avoir fait tout ça pour rien !"

J'avais un petit sourire en coin, je finis par m'éloigner en leur faisant un signe de la main et alors que j'étais encore à distance de les entendre, Monulus ajouta quelque chose, sa voix était un peu tremblante.

"ET N'OUBLIE PAS DE BIEN VIVRE !"

Je souri une nouvelle fois, sans m'arrêter en levant le poing en l'air en signe d’approbation. Je quittais donc le village, en direction du pic. J'avais la ferme intention de traverser cette montagne, tout d'abord pour mon père, mais surtout pour trouver un chemin vers des lieux encore inexplorés par mon peuple, après tout personne n'avait encore réussi à dépasser le pic et j'étais plutôt forte il faut bien le dire.

Arrivée au pied du pic, je déposai un petit bouquet de fleurs gelées devant le petit mémorial qui avait était construit en mémoire à mon père et à ses amis avant d'enfin passer le pas qui me séparait d'une douce vie tranquille.
Les conditions climatiques étaient extrêmes au niveau du pic, mais heureusement, Monulus m'avait bien entraîné, je savais quoi manger et où trouver cette nourriture, je savais comment m'abriter et comment éloigner chiens et loups de mon campement. J'étais simplement partie avec quelques plantes et de quoi faire un feu, je n'avais pas pris de nourriture, car je savais pertinemment que j'en trouverai sur le ici.
Après deux jours de marche, je me retrouvais à presque au sommet, ici se trouvait une grotte où je pensais passer la nuit, elle était plutôt calme. Une fois la nuit venue et mes yeux se fermant, j'entendis un hurlement de loup, enfin, je pensais qu'il s’agissait de loups, c'est alors que devant moi jaillirent trois chiens sauvages, ils avaient l'air agressif, plus qu'ils ne devraient l’être. Une fois la nuit venue et mes yeux se fermant, j'entendis un hurlement de loup, enfin, je pensais qu'il s’agissait de loups, c'est alors que devant moi jaillirent trois chiens sauvages, ils avaient l'air agressif, plus qu'ils ne devraient l’être.
J’esquivai d'un mouvement sur le côté avant de frapper le chien dans le ventre, il tomba à terre, les deux autres attaquant en même temps, alors que je frappais le second comme le premier, le troisième réussit à me mordre au bras gauche. Je le frappai immédiatement avec ma jambe, l'envoyant valsé contre la paroi de la caverne, c'était cependant trop tard, il m'avait mordu et je sentais déjà la fièvre montée. J'étais toujours en forme, mais j'avais chaud.
Je décidai de continuer, sans même avoir dormi. Cela me prit tout de même une heure avant d'atteindre le sommet, là, je le vis. Le géant qui avait tué mon père et blessé Monulus, il était face à moi, grand, puissant et il me regardait, ne bougeant que très peu, uniquement afin de lourdement respirer à vrai dire. Mon cœur battait rapidement, peut-être un effet de la morsure, ou bien était-ce simplement de la peur ? Quoiqu'il fut, le géant se mit enfin à bouger, abattant son énorme bras à l'emplacement où je me trouvais, fort heureusement, j'avais bondi en arrière en voyant le coup arrivé.
Je ne savais pas quoi faire sur le moment, c'est donc la solution de facilité qui me vint à l’esprit, je devais tuer cette créature avant que ce ne soit elle qui me tue.
Alors qu'il relever son bras comme pour frapper à nouveau, je me déplaçai proche de sa jambe opposée afin de frapper, je décochai en effet un puissant coup de poing dans son genou, le forçant à tomber sur ce genou, il en profita pour me frapper d'un revers de la main. Je parvinsse à éviter un maximum de dégât en parant avec mes bras, cependant ça avait fait mal. Me relevant, je m'approchai de lui, j'étais donc sur sa droite, alors qu'il tenta un second revers, je me baissai, esquivant le coup afin de le frapper entre deux côtes, sa réaction fut immédiate, il cracha une bonne dose de sang avant de frapper lourdement le sol face à lui. Il essaya alors à nouveau de me frapper, utilisant ses deux mains jointes cette fois, j'esquivais sans trop de difficultés, avant de bondir sur son bras puis face à son visage, frappant aussi lourdement que possible dans son crâne.
Me relevant, je m'approchai de lui, j'étais donc sur sa droite, alors qu'il tenta un second revers, je me baissai, esquivant le coup afin de le frapper entre deux côtes, sa réaction fut immédiate, il cracha une bonne dose de sang avant de frapper lourdement le sol face à lui.
Le combat ne m'avait pas posé de problème, je crachai cependant à mon tour du sang. Ce n'était pas à cause du géant, mais du chien qui m'avait mordu, je devais trouver la plante, je me mis donc à sa recherche.
Après une petite dizaine de minute, je trouvai enfin la plante, la broyant en poudre fine à l'aide du matérielle que j'avais à disposition, soit un caillou et mon sac en guise de récipient.
J'avalais la poudre, sentant très vite la fièvre baisser.
J'étais guérie et il ne me restait plus qu'à descendre du pic par le bon côté.

Derrière le pic se trouvait une grande plaine sans le moindre flocon de neige, une grande plaine verte, parsemée de fleurs dorées, rouges, bleus, violettes et d’autres couleurs encore, trop pour toutes les énoncées à vrai dire. C'était magnifique, je n'avais cependant pas vraiment dans l'idée de rester contemplative pour le moment, je trouvais un arbre afin de m'allonger et m’assoupis.
Je me réveillai le jour suivant, j'avais effectivement dormi pas mal de temps, le temps avait changé, je ne l'avais pas remarqué, car c'était courant cher moi, mais l'air était humide, en effet, il pleuvait désormais. Une pluie accompagnée d'un ciel noir, si noir que l'on aurait dit un grand nuage de fumée sortit tout droit d'un feu de camp géant.
J'avançais sous la pluie, ne savant pas ce qui m'attendait alors, ni moi ni aucun membre de mon peuple n'aurions put simplement imaginé ce que j'allais rencontrer.
Histoire du Personnage



Transformations :

-Première transformation : Danse de givre (*25)
Rang requis : E
L'aura de l'utilisateur devient bleue et des éclats de glace se forment autour de lui (c'est en fait une matérialisation de son aura)

-Seconde transformation : Dame/Seigneur de glace (*50)
Rang requis : D
Condition : perte d'un ou plusieurs membre(s) ou blessure grave pour la première activation.
Les parties du corps endommagées ou arrachées sont reconstitué par l'aura de glace de l'utilisateur, ces parties sont donc en glaces ultra solide le temps de la transfo puis redevienne de chair comme si les blessures n'avaient jamais étaient là lorsque la transfo prends fin.

-Troisième transformation : Esprit de la neige immortelle (*75)
Rang requis : A
condition : perdre conscience du fait d'avoir utilisé toute sa puissance disponible pour la première activation.
Une tempête de neige se déclenche, provoquée par l'aura de l'utilisateur, ce dernier voit son corps partiellement se recouvrir de glace, n'entravent pas ses mouvement, cette partie de la transformation est définitive, une fois la glace installée elle na partira plus jamais.


Capacités de race :

-Spécialisation :
Chaque membre de la race des Bissajins est spécialisé dans un domaine, une fois adulte, ce domaine n'a plus aucun secret pour eux, ce qui leur permet d'être avec de l'entraînement incollable dans ce domaine.

-Frozen Time :
Dans l’esprit des Bissajins, le temps peut lorsqu'ils le désirent s'écouler plus lentement, ce ralentit ne se passe que dans l'esprit, autrement dit, ses mouvements ne seront pas plus rapides pour une personne extérieure.

-Survie :
Vivant depuis la nuit des temps dans un domaine gelé, les Bissajins sont devenus très résistants aux climats extrêmes.

Spécificités de la Race


 
HRP
Dans la réalité je suis...
► Pseudo(s) fréquent(s): PLS
  ► Tu as quel âge? réponse
  ► Tu nous a trouvé où ? réponse
  ► Comment tu trouve le forum? réponse
  ► T'as un autre compte? Lequel? réponse
  ► T'as pas un truc à nous dire hein? réponse
  ► Code du règlement: un morceau de géant avec du sel

 
Code de Frosty Blue de Never Utopia


Dernière édition par Mirai Cell le Mar Jan 05, 2016 7:10 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [PNJ]Kyo, la dame de glace [en cours]   Mar Jan 05, 2016 5:34 pm

Finit o/
(ne vous moquez pas de mon carac et de mon physique, c'est la faute de mes mains)
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard Glacius

avatar


Masculin Messages : 991
Age : 20
Zénies : 11 306

Données du Personnage
Power Level: 11 207 640
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: [PNJ]Kyo, la dame de glace [en cours]   Mar Jan 05, 2016 7:47 pm

Validé à 100% de ton niveau sauf si tu veux moins bien sûr o/

_________________
Statistiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [PNJ]Kyo, la dame de glace [en cours]   Mar Jan 05, 2016 8:00 pm

Thanks bro' *go voir la fiche de blibzz maintenant*
oh et je prends le 100% parce qu'elle est badass
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PNJ]Kyo, la dame de glace [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[PNJ]Kyo, la dame de glace [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» cours de latin
» Socle de glace
» Cours informatique
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Avant RP :: Naissance des Guerriers :: Validées-