Partagez | 
 

 Le retour du Frère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Le retour du Frère.    Mer Déc 30, 2015 12:14 am

Radditz
DON'T YOU DARE TOUCH MY FAMILY !
Radditz || DBZ
"Mon nom est Radditz. et je suis un garçon de 30 ans. Mon principale défaut est ma tendance à mal me faire comprendre et ma qualité majeure est prendre soin de ma famille.."

  ► Prénom: Radditz.
  ► Nom: C'est une bonne question.
  ► Taille: 2 mètres.
  ► Poids: 95 kilos. En muscle.
  ► Planète d'origine: Vegeta
  ► Groupe : Sayajin aux dernières nouvelles.
  ► But :  Se chercher un but, se réconcilier avec sa famille.
 

Sur pas mal de site, Radditz est décrit comme un être fourbe et lâche.
C'est faux. En réalité, Radditz est simplement calculateur et manipulateur. Puisqu'il n'avait pas la force de ses confrères, il compensait en utilisait son cerveau. De plus, il a un grand sens de la famille. Son envie de meurtre envers Sangoku dans la Saga est en fait un chagrin refoulé de ne pas pouvoir lier de liens fraternels avec son frère, leur mode de pensée étant trop différent, et apparaissant désormais clairement comme un ennemi aux yeux des autres. Peut-être que sous d'autres circonstances il aurait été un bon oncle pour Sangohan. Il ne se faisait pas de doute sur le potentiel de son neveu d'ailleurs, et était mine de rien fier du fait qu'il soit aussi puissant.
De plus, il place la fierté d'être un sayen au dessus de son honneur propre. Vous pouvez le bafouer, il le supportera. Mais pas que l'on bafoue l'honneur de son peuple. Il n'a d'ailleurs jamais supporté la domination de freezer... Et préparait un plan pour le tuer. Le poison n'est pas contre son code d'honneur...
Radditz est également un des rares sayajins intelligents. Ce n'est pas un scientifique ou un mécano, mais contrairement à Goku ou Nappa, il comprend les mots de plus de 5 syllabes et sait voir les coups d'avances qu'ont ses adversaires sur lui.
Radditz a également une certaine rancoeur à l'égard de son père, qu'il n'a jamais résolu. Pas de l'oedipe, mais une simple colère que son père n'ai jamais été fier de lui ostensiblement.
Description Mentale


 
Radditz a les cheveux extrêmement long pour un sayan... Mais ne le prenez pas pour une fillette. En fait, il est un peu trop grand pour qu'on le prenne pour une fillette et il dispose d'une excellente musculature.
Sous son armure, sur sa poitrine, il garde la cicatrice du makankosappo de Piccolo. Et sur son corps, les traces de nombreuses cicatrices causées par les combats en enfer.
Si Goku a énormément pris de son père, Radditz lui ressemble beaucoup moins. Il se souvient encore aujourd'hui son père, quelques fois aviné, prétendre que Radditz n'était pas son fils, mais un bâtard d'une espèce plus faible. Bien sur, ensuite, Bardock avait des ennuis avec Gine, mais les dégâts étaient faits.... Mise à part cela.
Radditz a de grand yeux bruns noirs, et une certaine difficulté à sourire totalement, puisqu'il n'en a jamais réellement eu l'occasion. Cela a grandement contribué à son air sévère.
Description Physique


 

Le début... Sur Vegeta.
Dans une maternité, un père regardait un tas d'enfant... Pourtant, sur son visage, l'expression de bonheur qu'il avait un bref instant arboré... Avait été remplacé par de la déception. Son fils nouveau-né... A lui, un élite, avait à peine le niveau d'un basse classe.
Soupirant, il se dit qu'il ferait mieux pour le prochain môme.
***

Sautons quelques années. Non, car c'est un peu embêtant de suivre la vie d'un bébé non ? Quoiqu'ici, ce fut probablement les seuls années heureuses de Radditz, jusqu'à ce que à ses 3 ans, Radditz soit envoyé ... à l'école pour les jeunes sayajins. Oui, étrangement, aucune mission n'avait été disponible à ce moment pour qu'il s'y fasse les dents. Alors à la place de l'envoyer dans un environnement favorable à son développement, le jeune garçon, relativement innocent, fut envoyé dans la fosse aux lions.

Gine était triste, en voyant son fils partir. Elle savait que Radditz avait un bon fond, chose peu commune chez un sayajin. Un fond que l'école allait brisé.

Le jeune garçon, lui, ne savait rien de cela. Tout ce qu'il voyait, c'était sa mère pleurer et son père absent. Il préférait ne pas rester à la maison en la présence de Radditz. Et quand il se forçait, Radditz sentait la tension monter. Alors le jeune garçon innocent rencontra l'école des Sayajins...

Et commença le nom de Radditz le faible.

Radditz le faible, le seul Sayajin qui arrivait toutefois à passer de justesse chaque examen. En fournissant le triple des efforts de ses camarades. En étant tordu et rusé.
En renonçant à la gentillesse. En apprenant la flatterie, et comment monter ses camarades les uns contre les autres... Non contre lui.

Au bout de quelques années, toutefois, il fut décidé que Radditz ne pourrait pas faire partie d'un commando normal. Mais d'un commando particulier. Celui du Prince Vegeta.
Le sayajin serra les dents.
En temps normal, cela aurait été un signe de puissance, d'honneur. De réussite.
Radditz savait qu'il en était tout autre. C'était un signe que Radditz était considéré comme trop faible pour poser le moindre problème à Végéta.
Dans un terrain vague, Radditz laissa aller sa colère en dévastant la zone, des larmes coulant de ses yeux face à tant de condescendance. Pourquoi ? Pourquoi ses efforts ne pouvaient pas être couronnés d'effort ?
Il repensait douloureusement à son frère. Il ne l'avait vu qu'une fois. Juste avant que Kakarotto ne parte pour la Terre. Une planète type pour les sayajins faibles comme lui ou... Ou Radditz. Une vraie chance de prouver ce dont il était capable. Une vraie enfance sayajinne...
Radditz se demandait comment son frère vivait.

Avançons encore. Radditz a vécu pas mal d'aventures avec Vegeta et Nappa. Toutefois, il est toujours considéré comme une vermine par ces deux là. Une vermine que l'on garde par amusement... Radditz en est conscient et ne fournit pas le moindre prétexte pour une éventuelle mise à mort. Après tout, Cold a interdit le meurtre inutile de Sayajin, car ils sont d'excellents soldats. Mine de rien, étant dans le commando de Vegeta, cela lui assure la vie sauve tant qu'il obéit... Mais à force, cela avait terminé de briser l'honneur de Radditz en lui. Lui-même se considérait comme minable, lâche... traître. Après tout, c'était ses seules armes, à coté de monstres comme Vegeta et Nappa. Pas d'autres choix.

Puis, à l'un de leur retour sur Vegeta.... Vegeta, le prince prit une lettre, avant de la jeter à Radditz.

"C'est ton frangin. Il est temps que quelqu'un aille voir ce qu'il fout. Ca fait quoi maintenant... 20 ans ? Ce serait temps de voir ce qu'il devient. Simplement, Nappa et Vegeta, on a clairement autre chose à foutre que s'occuper d'un basse classe. Alors t'y vas et vous nous rattraper."

Radditz était agenouillé alors qu'il s'était pris la lettre. Il n'en croyait pas ses oreilles. Il... allait rencontrer Kakarotto ?
Restant digne devant Vegeta... Il hurla sa joie une fois seul et sur de ne pas être écouté.

Durant le voyage, Radditz, en stase... Rêva de sa rencontre avec son frère. Après tout, il avait eu une enfance joyeuse, non ? Il faudrait par contre qu'il le guide quand il rencontrera Vegeta....

Inutile de dire que cela ne s'est pas passé exactement comme prévu. Toutefois, il faut rétablir la vérité sur Radditz.
Il avait compris que son frère s'était attaché aux terriens. Toutefois, il fallait trouver un moyen de tromper Vegeta. D'où les 100 morts. L'empire ne s'embêterait probablement pas en venant ici avant au moins un long moment, assez pour mettre en lieu sûr les proches de son frère. En plus, soyons honnête, Radditz aurait pu tuer les humains sur Kame House. Il aurait pu forcer son frère à le suivre.

Il ne l'a pas fait.

Pourquoi ? Parce qu'au fond de lui, Radditz aurait voulu avoir le choix qu'il proposait à son frère. Eviter de le forcer... De tout ruiner.
Sans compter Gohan ! C'était son neveu, merde ! Il était normal que son oncle veuille le protéger ! Malheureusement... Malheureusement.
Rien ne s'était passé comme prévu, car Radditz n'avait jamais appris à communiquer ses sentitments franchement. L'histoire aurait-elle pu être différente sinon ?

En enfer.

Inutile de dire que le jeune homme était déboussolé... Et esseulé. Il n'avais pas compris. Il voulut aller au Paradis afin de voir son frère et s'expliquer avec lui, mais le Roi des enfers ne l'entendait pas de cette oreille.
Un poing gigantesque fracassa le visage de Radditz avant qu'il eusse pu s'expliquer. Contrairement à ce que pensait Emna, Radditz était plus fort que lui mais... Il avait été pris par surprise.
Suite au poing vint un déluge de coup, qui finirent par faire plonger le Sayen dans l'inconscience... Il put juste entendre :
"Jetez moi cette racaille en enfer."

Quand Radditz se réveilla, il était désormais dans une sorte de grotte sans fin, avec une gravité importante... Mais pas grand chose pour un sayan habitué à une forte gravité.
Un être étrange avec des cornes s'approcha de lui, avec un calepin.
"Monsieur Radditz ? J'ai l'honneur et le plaisir de vous accueillir en enfer. Ici est recueilli la lie de l'univers. En fait, la punition est de rester ici suivant un système complexe de proportionnalité de vos crimes, ce que vous faites ici, des résultats avec votre psy, et de la longévité de votre espèce. Vous êtes... Actuellement puni pour 300 ans. Passé ce délai, vous serez purifié, votre âme sera réincarné sans souvenirs dans un autre corps.
Des questions ?"

Radditz... Accueillit la nouvelle avec calme. Il s'était fait tué sur Terre car les retrouvailles avec son frère l'avait... bouleversé. De plus, il était plus difficile de s'énerver sans les glandes qui permettait de secréter les hormones pour cela.

"A vrai dire, j'ai 3 questions :
-Vous vous faîtes jamais frappé lors de l'accueil des nouveaux ?
-Pourquoi on dit toujours "j'ai l'honneur et le plaisir" alors que c'est clairement pas un truc sympa et pour finir...
-Y a des psys en enfer ? Sérieusement ?"

L'être à cornes fut surpris. C'était pas franchement les questions auquelles il était habitué, c'était plutôt où était les chiottes, la bouffe, la bière, les succubes et pour finir la sortie. Pas le coté illogique de ce qu'il venait de dire.

"Alors techniquement, ca en fait 4, mais oui je suis sérieux. Oui je me fais également frappé mais je cours vite... Pour finir, bah je sais pas. Moi aussi je trouve ça con. Je pense qu'ils étaient un peu sadique les rédacteurs du bouzin."

Radditz soupira. Ca allait pas être des vacances les  300 prochaines années. Il se demandait comment les Terriens allaient s'en sortir face à Vegeta et Nappa. Maintenant qu'il y pensait... Ces connards le laisseraient sans doute mort. Aucune raison de le ressusciter après tout... Donc autant s'accommoder de ce qu'il avait. Il fallait qu'il se débrouille en enfer.
La première année... Se passa extraordinairement bien. Radditz allait et venait en enfer et s'entraînait, faute de mieux en soulevant des rochers. Les criminels les plus forts restaient entre eux et se frittaient entre eux pour plus d'excitation, et le reste était trop faible pour lui causer réellement problème. Quoique... quand il y avait le reste de l'équipe des Bourreaux Tsufuls, il faisait pas bon d'être Sayen dans le coin.
Enfin, ca le faisait courir. Il était étonné de voir le peu de Sayen dans le coin. Il avait finalement fini par demander ce qui le catégorisait en tant que mauvais Sayen... La réponse l'avait surpris. C'était... Le fratricide, et la mort des terriens. De tous les faibles sans défenses. Le fait de ne pas avoir respecter l'honneur du guerrier.
Ce fut un des points dont il parla le plus avec le psy des enfers. L'honneur du guerrier. Un concept qu'il appréhendait mal. Il comprenait que le fratricide c'était mal. C'était même le principal regret qu'il avait. Mais l'honneur du guerrier ? Avait-il eu réellement la possibilité de le suivre ? Il n'en avait pas la force. Il avait... A peine la force de Sabaimen. Ses coéquipiers étaient largement assez puissants pour faire le travail seuls. Sans lui.
La seule raison pour laquelle il avait survécu, c'était justement parce qu'il ne respectait pas ce code qui limitait les gens.
Le psy... Se contentait de lui faire remarquer qu'il ne se respectait pas assez. Qu'il fallait qu'il s'accepte. Radditz avait alors tendance à s'énerver, en disant que c'était justement ainsi qu'il s'assumait... Mais bon. Avec le temps et le recul... Radditz se rendit compte que cela ne le convainquait pas non plus.
Il détruisit un rocher à ses côtés. Pourquoi ? Pourquoi il devait toujours faire partie des perdants ? Il avait pas choisi cette vie ! Lui il voulait... Quoi d'ailleurs.
Soudain, il remarqua mais trop tard, le silence qui s'était fait. Le silence en enfer était la chose qu'on craignait le plus. Car le bruit signifiait que tout le monde vaquait à ses occupations. Le silence voulait dire qu'on avait déserté la zone. Deux hurlements bestiaux s'élevèrent. Radditz était terrifié. Deux démons de haut niveau se battaient entre eux.
Et à l'explosion au dessus de sa tête, il était au milieu du combat.
Certes en enfer, si on "mourait" on réapparaissait... Mais ce n'était pas agréable du tout. Donc on évitait de se retrouver dans les zones de silences. Radditz serra les dents. Il fallait fuir. Vite.
Profitant des accalmies, il courait d'un rocher à l'autre et se projetait derrière son abri à chaque fois qu'il était à la bonne distance. Cela permettait d'éviter les balles perdues. Mais il fallait continuer à se cacher et fuir. Il voyait désormais les démons qui se battaient. Chacun d'eux avait une de ces puissances... Ce n'était même pas dans la dimension de Radditz. Il ravala des larmes de rage. Pourquoi ? Son père avait la chance d'avoir une puissance excellente, son frère aussi malgré les mauvaises conditions de la Terre... Et lui qui avait passé son temps à se battre et s'entraîner, il était quoi ? Radditz le faible.
Il lui fallait... Devenir plus fort. Pour lui.

Le sayan poursuivit donc son entraînement, en solitaire en enfer. Les rochers qu'il utilisait devenaient de plus en plus lourd. Il avait même demandé des chaînes afin de se les enchaîner et ainsi augmenter les contraintes sur son corps. Restait à savoir la suite de l'histoire...
Car près d'un an et trois mois après sa mort, Radditz vit arriver une vieille connaissance.

"Nappa ?! Tu t'es fait descendre ?!"

Fit le Sayen aux cheveux longs. Nappa le regarda avec mépris.

"T'es là toi ? Tss... Quand je pense que tu t'es fait tué par des humains... Moi c'est un truc inconnu qui m'a tué. Mais t'es vraiment inutile. Même une hybride te dépassait !."

Fit le chauve.
Radditz serra les poings... Fini que l'on bafoue son honneur. Il balança un coup de genoux dans les gencives de Nappa.

"FERME LA ! J'en ai marre que toi et Vegeta me traitiez comme de la merde !"

Il suivit son enchaînement avec un puissant coup au ventre, qui projeta le chauve dans les airs, avant que radditz ne termine par un puissant coup de pied qui propulsa Nappa au sol.

"QUI A ETABLI LES PLANS PERMETTANT QU'ON AIT LA PAIX AVEC FREEZER ? QUI A TROUVE LA FAILLES DES ELONIENS ? QUI ? MOI ! ALORS... Eurgh !"

La coupure de la réplique était du à Nappa qui s'était relevé et avait fait un puissant Lariat à Radditz. Notre héros cracha sous l'impact. Nappa était à peine égratigné.

"Peuh... Jolie attaque suprise Radditz. Tu t'es un peu amélioré. Mais tu crois sincèrement que cela suffit à remplir le fossé entre toi et moi ? Bien sûr que non idiot."

Radditz regarda son adversaire avec haine... Et visa le service trois pièce. Nappa se plia sous la douleur et la surprise, avant que le genou de Radditz ne rencontre son nez. Il fallait qu'il apprenne à son ancien supérieur qu'il... Voulait changer. Allait changer. Plus question de se laisser faire. Nappa rigola... Quand soudain radditz entendit de nouveau le Silence. Aussitôt, il tourna le dos à Nappa qui ne connaissait pas encore les règles tacites... Et se contentait de rigoler de Radditz qui fuyait, et se préparait à le poursuivre, avant qu'une vague déferlante n'arrive et ne lui fauche les jambes. C'était plus compliqué de se déplacer dans ce cas là.
Nappa dut se régénérer 23 fois durant la semaine du combat entre les démons, spawnant au mauvais endroit au mauvais moment.

De son côté Radditz enrageait encore face à son impuissance... Avant qu'il ne remarque que le guide pour les nouveaux s'était accroché à sa queue durant la fuite.
"Tiens, ca fait longtemps !"
"Oh monsieur Radditz. Désolé de vous avoir attrapé, mais..."
"Nan, c'est pas grave... Mais dîtes moi... Où est ce que je peux m'entraîner  en enfer ? Je veux dire de manière difficile ?"
Le guide fit mine de réfléchir. D'après les rapports du psy, Radditz ne voulait plus dépendre de personne. L'entraînement lui semblait donc exclu, surtout que Radditz n'était pas mauvais à ce point là non plus. Sa peine avait d'ailleurs été ramené à 150 ans, au vu de ses progrès importants durant cette année.  Le guide se sentit un peu obligé.

"Là-bas."

Il pointa une direction au loin.

"Là-bas se trouve ce qui est nommé la Zone dangereuse. Simplement parce que tout... est dangereux. Un exemple, est une bestiole en forme de crapaud qui vous digère en vous maintenant en vie pendant 1000 ans. C'est même pas la pire. La gravité, les éléments... Tout est dangereux là bas. Je ne vous garantit pas que vous y surviviez. Si vous voyez ce que je veux dire."

Radditz hocha la tête. C'était parfait. Il serra la main de son guide.

"Très bien. Merci encore."

Et le Sayen s'envola, en direction de la zone dangereuse.
Trois mois s'écoulèrent. Nappa avait fini par apprendre les règles de vies, et survivait bien. Puis, arriva une personne qu'il connaissait bien. Il rigola en le voyant, dans une tenue rafistolée, et lui-même en mauvaise état. Nappa appela donc les "amis" qu'il s'était fait là bas.

"Hey regardez ! C'est lui Radditz le faible dont je vous ai parlé !"

Les têtes se levèrent. C'est vrai qu'en enfer les faibles étaient ignorés... Sauf s'ils étaient sources d'un amusement potentiel.
Les criminels souriaient. Nappa se trompait rarement sur la puissance des cibles. Ils se frottèrent les poings... Avant que Radditz ne tende sa main vers eux.

"Je te préviens Nappa. Je ne suis plus le même que la dernière fois. C'est pourquoi je te laisse une chance à toi et tes comparses."

Nappa rigola. Radditz se permettait de le menacer ? C'était hilarant.

"T'arrives même pas à mon niveau en un an d'entraînement et en trois mois tu crois nous surpasser tout les 5 ?"

Radditz ferma les yeux et sonda leur puissance.

"Oui. Je maintiens ce que je dis. Mais là, j'ai rendez vous avec mon psy. Si vous ne dégagez pas, je vous dégage."

Les assaillants étaient étonnés. Radditz... Etait bien trop calme. Comme cela se faisait ? C'était... Anormal. L'un d'eux recula. Un meilleur instinct sans doute.

"Nan Nappa. Moi je fais pas parti de ce coup là."

Les autres allaient lui cracher à la gueule, mais ... Radditz avait réduit en un instant la distance entre lui et Nappa... Qui se retrouva au sol, avec un simple coup de poing de Radditz dans le ventre.
De la bave sortait des lèvres de Nappa et ses yeux blancs étaient apparents.

"Je la refais une dernière fois. J'ai vécu trois mois en Zone dangereuse. C'est votre dernière chance."
Les trois restants se regardèrent... Et chargèrent Radditz qui soupira. Le premier, le plus rapide, se prit le tranchant du pied de Radditz qui le frappa si puissamment que l'individu vola. Le deuxième lui fut encastré dans le sol, quand le pied de Radditz termina son mouvement et finit le coup en abattant ledit pied sur la tête de l'individu. Le dernier faillit donner un coup à Radditz qui arrêta le poing d'une main. Lui, se fit tabasser à mort.
Survivre en zone dangereuse augmentait grandement la force de tout ceux qui y arrivait.
Radditz était devenu plus fort qu'avant. Beaucoup plus fort. Mais étrangement, cette force ne le satisfaisait pas.
Son psy lui dit, que la puissance sans but ne menait qu'à l'égarement. Il fallait que Radditz se trouve un but... Mais le Sayen ne voyait pas quoi.

"Suivez votre propre code d'honneur. Jurer de suivre ce qu'on pense important est toujours un excellent but."

Radditz écarquilla les yeux. Il regarda ses mains qui avaient ensanglantés tant de monde. Pouvaient-elles réellement protéger quoique ce soit ? Le psy lui tapota l'épaule. Le Sayen était quelqu'un avec un bon fond, mais qui s'était égaré car la vie s'était acharnée. Cela pouvait arriver.

"Que vous vous rendiez compte que ce que vous avez fait était mal... c'est bien. Je vous rappelle qu'au début de votre sentence, vous ne ressentiez rien pour ceux que vous aviez tué. Vous faîtes des progrès importants monsieur Radditz. Continuez ainsi."

Radditz serra dans ses bras le psy. Ce dont il avait besoin... C'était qu'on le reconnaisse comment étant ce qu'il était réellement. Plus question de se faire marcher sur les pieds.
C'est ainsi qu'à la sortie il croisa un autre connard. Oui. Il croise Dodoria. Il soupira. Encore? Dodoria, énervé par sa mort, l'empala sur son bras avant que Radditz eusse pu faire quoique ce soit.
Nous devrions passer les étapes d'une régénération en Enfer car c'est relativement hardcore.... Mais bon. Il faut passer dans 7 tableaux qui représentent les choses les plus horribles existantes.
Le premier, c'est Ctuhullu qui prend sa douche. Assez cauchemardesque.
Le deuxième, c'est le plateau d'une série de télé-réalité.
Le troisième, une snuff movie. On est la victime.
Quatrième tableau : le stage avec la musique tyrolienne de Tekken 6. Brrrr.
Cinquième : Doudou de Broly.
Sixième : Ce qui se passe réellement la nuit entre Vegeta et Bulma (vous comprendrez enfin pourquoi le prince des sayans aiment les tenues moulantes... et pourquoi on le voit pas trop marcher non plus.
Septième. Le pire. L'horreur absolue. Même les démons suprêmes détournent les yeux en le voyant. Un concert commun de tous les boys-band pourris. Avec la horde de fans déchaînées d'ados prépubères qui fantasment sur des androgynes et imagine du twincest. Oui c'est franchement Hard core. Et dîtes vous que Nappa y est passé 23 fois.
Radditz, ce fut sa première fois.
Il réapparut donc comme la plupart des victimes en hurlant... Avant de constater que Zabon était là. Sous sa forme mutante. Le... Crocodile, vu que je vois pas comment le décrire sinon, re-empala donc, histoire de se calmer les nerfs, notre pauvre Radditz malgré ses bonnes résolutions et son entraînement plus qu'intensif...

Re-passage par les septs tableaux de l'horreur absolue...

Radditz était sur le sol. Mais cette fois, ce qui l'attendait était pire. Barta et Recoom. Ils s'appretèrent à attaquer Radditz, quand celui-ci à sa grande surprise, fut capable de suivre les mouvements des deux membres du commando Ginue.

La raison à celle-ci ? C'est qu'à force, l'âme de Radditz s'endurcissait. Oui ses efforts avaient longtemps été infructueux... Mais il était temps qu'ils paient enfin. Son évolution psychologique en était la clé.
La perte de stress avait permis à ses muscles de se détendre... Et d'aller à leur plein potentiel. Enfin.

Donc notre Radditz put stopper les attaques du commando Ginue... Et se reprenant rapidement, avec l'effet de surprise, cassa la jambe de Barta avant de refermer la bouche de Recoom... Et de l'expédier ad patres. Il décida de ne pas tuer Barta, car vivre en étant mutilé en Enfer était pire que tout. enfin bien chiant surtout, et il avait envie de s'amuser... Et surtout de prouver qu'il était loin d'être aussi faible que tout les autres le pensait. fini d'être le souffre douleur de tout le monde. Mais plus question également de se venger sur les innocents. Chaque fois que quelqu'un bafouerait son honneur, il s'entraînerait de façon à le vaincre.
Radditz serra le poing.

Oui, voilà. Il avait trouvé l'honneur du guerrier. Maintenant, il fallait le gagner.
Le Sayen retourna dans la Zone dangereuse. Pour un long moment, ne revenant que pour les rendez-vous avec son psychologue, qu'il aimait bien. Les rendez vous, pas le psy. Lui, sympa, tout au plus.
Mais au fond de lui... Radditz aspirait encore à se réconcilier avec son frère... Lui prouver que son grand frère pouvait être quelqu'un de bien.

Radditz, dans un coin des enfers, souhaitait devenir un type bien.
Histoire.


 
HRP
Dans la réalité je suis...
► Pseudo(s) fréquent(s): réponse.
  ► Tu as quel âge? 20 Ans
  ► Tu nous a trouvé où ? Mister Popo m'a guidé.
 ► Comment tu trouve le forum? Excellentissime.
  ► T'as un autre compte? Lequel? Gray Ashura.
  ► T'as pas un truc à nous dire hein? FEEL MY SAYAN SWAGG !
  ► Code du règlement: IM GRAY ASHURA ! JE BOUFFE CE QUE JE VEUX ! QUAND JE VEUX !

 
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Le retour du Frère.    Mer Déc 30, 2015 1:42 am

Soit honoré, ceci est ma première action en tant que membre du staff :

Un problèmes nous avons trouver, en effet tu parle de toi et de Nappa qui meurent en enfer dans ton histoire, or si on meurt dans l'autre-monde et bien on disparaît x:
Voilà tout o/

("Oui. Il croise Dodoria. Il soupira. Encore? Dodoria, énervé par sa mort, le tua en lui arrachant le coeur avant que Radditz eusse pu faire quoique ce soit.")
("Et dîtes vous que Nappa y est passé 23 fois.")
Revenir en haut Aller en bas
Gray Ashura

Rang B [Rayden]
avatar


Masculin Messages : 678
Age : 21
Zénies : 1106

Données du Personnage
Power Level: 6 477 934
Power Level en Kili: 124
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le retour du Frère.    Mer Déc 30, 2015 10:55 am

Ouais alors ce détail je l'ai dit 15 fois hier soir et personne n'a réagi.

_________________
"For those we cherish,
We die in glory"


Force physique : 2 020 000 - Résistance physique : 2 020 000 -Magie : 0 -Résistance magique : 220 000 -Vitesse 2 020 000
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Le retour du Frère.    Mer Déc 30, 2015 11:47 am

Personnellement je ne savais pas que tu parlais de mourir en enfer, je pensais que tu parlais de la façon dont on en sort ><
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Le retour du Frère.    Mer Déc 30, 2015 12:51 pm



CONGRATULATION


Dragon Ball Reborn

Pour moi tout est bon, je t'invite maintenant à faire un test rp contant le combat de Radditz contre Piccolo et Kakarotto du point de vue de ton personnage o/
Mais bon vu l'histoire et ton titre de "pavey master" ça devrai ce faire izi



© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Radditz

Rang F [Saiyajin]
avatar


Masculin Messages : 54
Age : 21
Zénies : 1000

Données du Personnage
Power Level: 1000
Power Level en Kili: 0
Inventaire :

MessageSujet: Re: Le retour du Frère.    Mer Déc 30, 2015 6:51 pm

Radditz était sur les nerfs. Voilà maintenant deux heures qu'il patientait en attendant le retour de son frère, avec les cadavres des 100 Terriens. Bon dieu, on allait pas faire croire à Radditz que cette planète était peuplé de Bisounours innocents !
Touver 100 connards, ce devait pas être compliqué tout de même.
Sans compter Gohan qui pleurait en permanence...
Mais Radditz prenait sur lui. Il avait fini par le foutre dans la capsule, pour éviter de s'énerver sur son neveu.
Radditz se prit la tête dans sa main. Pourquoi cela devait être aussi dur ? Il avait espéré que son frère ait grandi selon la méthode sayajin. Leur mère y avait veillé d'ailleurs ! Elle l'avait vaguement entraîné, elle lui avait dit. Mais non ! Kakarotto avait pris un grave coup sur la tête et cela lui avait fait oublié leur famille. Que dirait leur mère ?

Radditz regarda un coup Gohan dans la capsule.

Oui. Sa mère serait probablement heureuse pour son fils. Radditz était également heureux pour son frère. Il avait grandi, avec des amis et une épouse. Lui ? Il n'avait rien. Simplement la réputation d'un Sayajin à peine plus fort qu'un monstre d'entraînement. Bon, son frère semblait pas mieux, mais cette planète n'était pas propice à l'entraînement ou au fait de frôler la mort...
Radditz se gratta la tête. Il espérait que son frère avait compris à demi mot ce qu'il n'avait pas pu dire tout haut. Après tout, Vegeta écoutait la conversation avec grand intérêt. Avec 100 humains, ils pourraient donner le change. On connaissait pas la population de la Terre, et vu la faiblesse des habitants, cela pouvait passer pour un mensonge raisonnable.
Merde, heureusement que Vegeta ne pouvait pas voir ce qu'il faisait ! Sinon, il l'aurait vu épargner l'ami de son frère ! Là, il avait juste entendu Radditz donner un coup de poing à Krilin, au lieu de le tuer. Ce simple geste aurait du permettre à son frère de comprendre ses vraies intentions.
Soudain, le détecteur de Radditz bippa violemment. Une puissance de plus de 700 ?

"Impossible !?"

Dit le sayajin en s'apercevant que le scooter donnait une telle puissance... A Gohan. Certes, il avait hérité du sang Sayajin, mais apparemment, la puissance de leur père était une erreur. La preuve. Ni lui, ni Kakarotto en avait hérité.

Radditz soupira. Le détecteur avait du souffrir du voyage. Cela arrivait par moment, et ils n'étaient pas connu pour leur fiabilité.
Soudain, deux autres Bips. Radditz lut les deux énergies... Et eu mal à coeur. Son frère et le truc vert.
Quand il les vit atterrir devant lui, Radditz masqua sa déception par un visage de mépris. Après tout Vegeta les écoutait.

"Alors comme cela, Kakarotto, tu ne me rejoindras pas ? Même si cela veut dire que tu me désobéis ?"

Son frère était vraiment devenu un idiot, puisqu'il lui répliqua par une phrase que débitait les héros idiots des autres planètes. Bon dieu, petit frère. Saisit les perches que l'on te donne.

"Alors dans ce cas... PREPARE TOI A MOURIR !"

En réalité, Radditz ne pensait pas cela. Il avait l'intention effectivement de tabasser son frère... Mais de le laisser à moitié mort. Puis Radditz aurait bien raser une grande partie de la population terrienne. Ainsi, il aurait pu faire croire à Nappa et Vegeta qu'il avait accompli sa mission...
Alors que son frère, bien qu'il le haïrait, pourrait continuer de vivre sur Terre. Les Terriens n'avaient pas la technologie pour voyager dans l'espace, mais Radditz savait qu'il arriverait à trouver un moyen pour rendre son neveu à ses parents un jour.
Ainsi, les Terriens auraient subi un grand cataclysme, mais son frère et ses amis seraient vivants. C'était toujours mieux que rien.

Face à lui, son frère et son "ami" ? A défaut d'autres vrais termes, se tenaient prêts au combat. Toutefois, son frère lui demanda où était son fils. Radditz fut étonné. Ainsi, c'était cela le vrai comportement d'un père ?
L'aîné des Sayajins indiqua à son frère où se trouvait son frère.

"C'est bon ? On peut commencer le massacre."

Radditz sourit en pensant au cliché qu'il venait de sortir nom d'un tsuful. Bon. Le démolissage de gueule allait réellement commencer par contre. Il espérait que les cris permettraient de convaincre Vegeta du massacre. Sans quoi ils étaient tous morts. Le problème pour Radditz, c'est qu'il devait se comporter en grand méchant... Mouais, non. En fait il aurait juste à imiter Freezer. Cela devrait laaaaaaargement le faire.
Décidant qu'il avait assez réfléchi et mariné ses adversaires, Radditz disparut et réapparut derrière eux, en les frappant dans le dos.

*Allez... Dis moi que t'es pas fragile à ce point là.*

Pensa Radditz, en affichant un sourire... Car derrière, il avait l'occasion de faire quelque chose qu'il avait longtemps attendu. Un vrai combat fraternel.

Bon... Encore quelques clichés plus tard, Radditz contemplait son frère et son ami, mal en points, mais qui rigolaient. Cela étonna le sayajin. Ils pensaient être une situation où ils pouvaient rigoler ? Cela l'étonnait. Mais vu la puissance de ses deux adversaires, cela ne serait pas dangereux pour lui.

C'est alors que son frangin fonça sur lui, seul, alors que le truc vert resta en arrière.
Bon cela fit sourire Radditz, mais il n'avait pas pu s'amuser depuis longtemps. Alors autant laisser faire les choses.

Un bref échange de coup plus, tard, Radditz se rendit compte qu'il s'était trompé sur un point important.
Apparemment, la Terre avait permis la naissance plusieurs techniques impressionnantes ! Il ne pensait pas son frère capable de ce Kaméhaméha... Quand à son compagnon vert, sa prochaine attaque pourrait être dévastatrice !
Perdu dans ses pensées, Goku attrapa la queue de singe de son frère... L'immobilisant au sol.
Radditz était paniqué ! A ce rythme, il allait se faire tuer ! Et Vegeta et Nappa viendrait ! Eux ne seraient pas aussi coulant que lui ! Kakarotto allait perdre toute sa famille !

"Putain Kakarotto ! Fais pas ça ! Je te jure de partir ! Je le jure !"

Heureusement que son frère ne connaissait pas la réputation de traître de Radditz.
Car sinon, il n'aurait pas fait une erreur aussi idiote ! Bordel Kakarotto ! Il fallait faire gaffe ! Mais le plus urgent, c'était... D'esquiver le putain de Rayon de la mort !
Radditz vit le Rayon du coin de l'oeil, et était toujours affaibli par la prise de queue...
Mais réussi à esquiver de justesse le coup, en glissant en arrière. Le coup n'avait touché que son bras gauche. Heureusement, le coup aurait pu le tuer sinon !

Radditz se frotta sa blessure. Bon, maintenant qu'il s'était fait humilié, il allait réellement devoir faire souffrir son idiot de frère... Sinon, les autres comprendraient qu'il jouait la comédie.
D'où la période de torture sur son frère. Mon dieu. Si seulement Goku AVAIT COMPRIS QUE SES PHRASES ETAIENT TROP CLICHES POUR ÊTRE VRAI !? IL VOULAIT PAS DES NEONS NON PLUS ?
En attendant... Piccolo ? N'osait pas recharger sa technique.

Trop occupé à faire mal, mais en évitant les zones vitales, à Kakarotto, Radditz ne remarqua que trop tard une dernier haute puissance. Gohan qui détruisit sa capsule. Enfin, rien qu'il ne puisse réparer avec un chalumeau. Vegeta lui avait déjà fait un coup comme ça...
Par contre, le coup de boule de Gohan, scotcha son oncle... Mais le fit sourire. Voilà. Il avait une raison de laisser Gohan pour "mort", raisonnablement sur Terre. Il était retombé à 1 en énergie ? Bien. Bien calculer la force et frapper au bon endroit...
Et hop. Le gamin allait faire un bon gros dodo. Au moins il n'aurait pas à entendre les cris de son père.
Radditz sentit alors Goku lui faire un full Nelson.

"Bordel frangin !"

Radditz n'arrivait pas à se libérer ! La prise à la queue et le coup de Gohan l'avait trop affaibli ! Merde !!!
Tout ce qu'il entendait, c'était son frère qui était prêt à donner sa vie pour le buter... Merde...
Radditz, en voyant le rayon, pensa a deux choses. Heureusement qu'il avait prévenu Piccolo et Goku de la menace des autres sayajins. Si il entraînait Gohan... Peut-être survivraient-ils. Mais il voulait vivre avec son frère !

Le Rayon le transperça, juste à côté de son coeur. Chiotte... Il allait mourir. Avec Kakarotto. Radditz eu une larme. Alors il aurait donc tout foiré dans sa vie ? Pourquoi ? Pourquoi la vie lui faisait ça ?! Son regard se posa alors au loin sur Gohan.
Bon, il devait donner le change à Vegeta et Nappa...

"De toute façon, dans un an, Nappa et Vegeta arriveront ici ! Et ils utiliseront les Dragons Balls pour me ramener."

Gros mensonge, mais... Radditz s'en fichait. Il avait pu donner les informations nécessaires à Goku et ses alliés. Si son frère ressuscitait, cela permettrait au moins à l'un d'entre eux de vivre...
Radditz regarda son frère. Et pensa, triste de ne pas pouvoir le dire à haute voix...

*Désolé petit Frère. J'ai foiré... Encore une fois.*

Et Radditz mourut... Tout en sachant, qu'il avait au moins tenté d'accomplir une bonne action dans la dernière journée de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Le retour du Frère.    Mer Déc 30, 2015 7:28 pm



VALIDATION !


Dragon Ball Reborn

Tu es validé Rang E niveau 25, enjoy the rolepla o/
J'ai beaucoup aimer la façon dont Radditz passe pour un méchant tout en restant aimant de son frère, bien jouer ^^



© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour du Frère.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour du Frère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Ball Reborn  :: Avant RP :: Naissance des Guerriers :: Validées-